It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Dim 4 Mar - 1:37




A Surprise Guest Star



Quelques heures avant que le show soit diffusé en direct sur les ondes d'NBC, Alden Timothy Johnson était déjà dans l'immense bâtiment du rockfeller plaza en plein coeur de Manhattan.
Il fallait être bien à l'avance sur le plateau avant que les 'guest stars' arrivent, vérifier que tout était en place, que tout le monde soit à son poste. L'ambiance n'était pas pour autant tendue, loin de là. En fait ce n'était quasiment jamais le cas sur le plateau télé d'Alden. Il était bien connu pour être quelqu'un avec juste de l'humour, ayant des shows toujours bien animés et les guests rentraient vraiment dans le jeux, bien qu'il décide parfois de leur jouer des tours. D'ailleurs, cet esprit farceur était ce qui faisait de son talk show l'un des plus regardé du continent voire même dans des pays étrangers.
Alden pris quelques minutes avant de passer dans sa loge pour les dernières retouches pour twitter quelques uns de ses fans leur annonçant un indice pour la guest star du jour. Elle n'était pas annoncée sur le site juste parce qu'avec l'informatique de nos jours, on ne prévoyait pas tous les buggs de dernière minute. Mais les techniciens étaient sur le coup et allaient rétablir la page web sur pieds sans tarder, cela dit ce serait après le show de ce soir.

On lui disait où aller sans tarder, il était un peu comme un robot télécommandé parfois, mais il ne se pouvait de commencer le show en retard et de dépasser le délai d'antenne. Le domaine de la télévision avait ses règles que nul ne pouvait enfreindre et c'était tout à fait compréhensible, de toute façon il devait se rendre quelque part après le show ce soir là.

Il salua l'audience déjà installée dans les sièges et après les applaudissements et sifflement, c'était à lui de lancer le show. Bien entendu ça s'ouvrit sur une petite vannes qui amusa plus d'un avant qu'il ne se lance dans la description de sa première invitée qui était récemment à l'affiche de Extremely Loud & Incredibly Close aux côtés de Tom Hanks, après avoir énuméré quelques oscars de la jeune femme, le host ne tarda pas plus longtemps à accueillir chaleureusement la ravissante Sandra Bullock sur le plateau

- ... Please welcome the lovely Sandra Bullock !....

Et voilà, la radieuse jeune femme toute pimpante arrivait le sourire aux lèvres. Elle pris donc place et l'interview était lancée. Le sujet porta sur une anecdote récente qui lui était arrivé chez elle à Los Angeles et un voyage récemment fait pendant les vacances d'hiver. Quelques photos étaient apparues aux yeux de tous, évidemment l'équipe d'Alden avait réussi à en dégoter quelques unes dont la brunette n'avait vraiment pas connaissance ce qui la fit bien rire.
Qu'est-ce qu'il aimait son travail ! Pouvoir juste passer du temps avec des gens plus incroyables les uns que les autres, discuter de tout et de rien, se permettre un peu d'impro par-ci par-là, quelques jeux ... avoir réalisé ce show il y a maintenant quelques années de cela, c'était l'une des meilleures choses qui lui soient arrivé dans sa vie. Aldy était vraiment dans son élément, comme un poisson dans l'eau on pourrait même dire ! L'interview se poursuivit donc sur le film dont l'animateur la félicita avant de passer quelques minutes plus tard au prochain invité. Cette fois-ci, il s'agissait du nouveau frenchie qui venait de conquérir Hollywood : Jean Dujardin.
Rien que la prononciation était amusante mais Alden réalisa que derrière cet homme qu'il recevait pour la première fois dans son show se cachait une personne très simple et humble.
Il fut qui plus est obligé de montrer quelques pas de danse en faisant des claquettes ce que le public apprécia et Alden tenta d'apprendre quelques pas par la même occasion mais c'était évidemment moins gracieux.
Un petit quizz-jeu fut alors lancé avant que Jean Dujardin ne parle de ses projets pour peut-être travailler sur des films américains dans l'avenir, qui sait. En tout cas, Aldy garderait un œil sur cette star française ayant séduit l'Amérique dans son fameux rôle dans " The Artist" lui ayant valut plusieurs récompenses aux prestigieuses cérémonies de Hollywood.

Le soir arriva plutôt vite, mais avant de quitter les studios, cela pris environ 1h à Alden T. Johnson pour se faire. Il avait envoyé un sms rapidement à son ami Nate pour le prévenir qu'il ne pourrait être pile à l'heure mais qu'il faisait de son mieux. Ce soir là, Aldy allait se rendre chez une amie de Nathaniel, enfin, visiblement une jeune femme qui s'avérait être son ex mais avec qui il était resté en d'excellents termes. Les deux jeunes gens étaient extrêmement complices, leur séparation ne s'était donc apparemment pas faite sur un désaccord ou encore pire, une dispute.
Nate était un professeur de droit dans l'une des meilleures universités de la ville, que le grand brun avait rencontré il y a quelque années de cela maintenant, alors qu'il était à l'hôpital suite à son accident de voiture. Il lui avait été d'un grand soutien et Alden serait éternellement reconnaissant pour cette aide et amitié à vrai dire. Le fait d'être devenu quelqu'un de reconnu n'empêchait pas qu'il avait toujours les pieds bien accrochés au sol et la tête sur les épaules.
Comme certaines personnes, le Londonien aurait très bien pu devenir quelqu'un de vaniteux, de distant par rapport aux autres mais pas du tout. C'est son côté " amical ", simple et accessible qui étaient restés intactes.

Une fois qu'il eut quitté son lieu de travail, le TV host s'empressa de se rendre dans sa voiture BMW pour aller chez lui prendre une rapide douche et se changer. Il habitait dans un ravissant et spacieux loft sur Soho. Il en était fier dans le sens où personne ne l'avait aidé financièrement pour se le procurer, jamais en tant qu'enfant il aurait pu imagine un jour vivre dans un pareil endroit et pourtant c'était le cas. Le lieu spacieux lui procurait une certaine sérénité ce qui faisait du bien de temps à autres, se sentir chez soi dans un endroit cosy.
Mais pas le temps de se détendre et « glander », il ôta en deux temps trois mouvements ses vêtements une fois rendu dans la salle de bain, entra dans la douche et en ressorti 15 minutes plus tard, puis après quelques minutes supplémentaires, il arborait un jean et une chemise avec une veste d'un grand créateur italien, donnant ainsi une note un peu « chic » à sa tenue décontractée.
Se saisissant d'une enveloppe qu'il avait rangé dans un tiroir, il la glissa dans la poche interne de sa veste et heureusement que la dame de maison avait eu le temps de déposer sur la table de la cuisine ce qu'il lui avait demandé d'aller chercher dans la journée : des pivoines blanches. C'était simplement des fleurs qui sentaient délicatement bon, qu'il trouvait jolies esthétiquement parlé et puis ne sachant pas vraiment les goûts de la personne qui le recevait, se disait que cette couleur blanche s'appropriait à tous les intérieurs et beaucoup de personnes en général.

Il finit par se garer après avoir tourné en rond pour trouver une place pas trop loin de l'adresse indiquée par son ami. C'était un grand immeuble avec à son sommet ce qu'on appelait «  penthouse ». Rien que pour être dans la 5th Avenue, c'était une personne qui avait décidément de sacrés moyens ! Comment s'appelait-elle déjà ?! Ah oui, Emily. C'était ce prénom que lui avait évoqué Nate quelques jours auparavant pour lui rappeler l'invitation. Bien entendu, il savait de part l'australien qu'il s'agissait d'une surprise et que ce soir là, il n'était nullement attendu par la jeune femme... et sa fille prénommée Abby.

Ce sentiment de débarquer chez des gens comme si c'était « à l'improviste » ne le dérangea pas plus que cela. C'est vrai que c'était une surprise après tout, et il ignorait à quel point sa présence ferait vraiment plaisir à Abby. Le professeur avait juste dit à Aldy que la « petite » Abigail adorait son show et que ce serait une belle surprise que de l'avoir à table avec eux.

Regardant autour de son véhicule en sortant, il ne remarqua personne ce qui était bon signe, car il pouvait occasionnellement arrivé qu'il soit repéré par certains « fans » comme on dit. Mais il savait bien être discret quand il le souhaitait, en tout cas il le faisait le plus possible en ce qui concernait sa vie privée. A ce sujet, il ne fallait pas qu'il oublie son rendez-vous chez le Dr.Sullivan, sa psy qu'il voyait régulièrement afin de travailler sur « son passé ».
Bref, il arriva enfin en bas de l'immeuble dans lequel il devait se rendre, mais il ne pouvait évidemment pas y entrer en un claquement de doigts. C'était très sécurisé, des hommes carrés comme des armoires montaient la garde. Alden était un homme plutôt « grand » mais les deux « chiens de garde » eux faisaient bien presque deux têtes de plus que lui, s'en était impressionnant a vrai dire. Il tenta alors l'approche «  banale »

- Bonsoir messieurs, je suis invité et déjà très en retard, mon ami m'attend là-haut .... chez Mlle. Emily Cavendish....

Les deux armoire d'une voix profonde et grave refusèrent de le laisser entrer, ils demandèrent alors qui il était

• Qui la demande ? Ils étaient bien prêts à la contacter d'abord. Chose qu'il ne fallait absolument pas faire évidemment.

- Vous allez trouvez ça drôle.... ou pas, mais hum... a vrai dire je ne peux pas vous donner mon nom parce qu'il s'avère que je suis un « invité surprise » vous voyez... donc je ne voudrais pas gâch...

• Pas de nom, pas d'entrée.

- ...M'enfin... C'est ridicule ... Bon attendez....
Les doigts de l'anglais pianotèrent sur l'écran tactile de son iPhone, il tenait de joindre Nathaniel mais tomba sur messagerie. C'était d'un pratique ! Il lui laissa donc un message

«  Nate, c'est moi. Ecoutes j'ai un problème code Gorilles si tu vois ce que je veux dire.... ça m'arrangerais que tu viennes dire que je ne suis pas un tueur. à gage... »

Quelle idée de vouloir comparer les deux hommes à ces animaux impressionnants et baraqués qui plus est avec la réflexion sur le tueur, il était clair qu'ils n'allaient pas apprécier bien qu'il ne s'agissait de rien de sérieux évidemment. Il re-tenta une nouvelle approche en s'avançant de nouveau vers les gardes

- Vous ne voulez toujours pas me laisser entrer ?.... regardant tour à tour les deux hommes sévères, il ajouta –... quoi, c'est le ' Je ne suis pas un tueur ' qui vous a déplu ? Franchement est-ce que j'ai l'air d'en être un ?

Les deux gardes s'échangèrent un regard avant de rester de marbre devant les paroles du convive.

- ... ça ne vous arrive pas de regarder la télévision ? Faisant un signe montrant son propre visage grâce à sa main disponible ne tenant pas les fleurs, il précisa alors
Money Maker.... non ? Toujours rien ? The Aldy Show ?

C'était complètement idiot mais les deux agents de sécurité ne comprenaient rien à rien ou plutôt refusaient de comprendre. D'ailleurs l'un suggéra d'appeler via leurs oreillettes bluetooth super sophistiquées Kismet Emily Cavendish ce que Alden refusa une seconde fois qu'il fasse

- Excusez-moi mais vous le faites exprès ou quoi ? On ne vous a jamais invité à une fête surprise d'anniversaire quand vous étiez gosse ? * Apparemment non * pensa t-il immédiatement. Cela dit il restait toujours courtois en leur adressant la parole.
Je tente une seconde fois l'appel....

Signe qu'il avait «  la situation sous contrôle ». ça y'est, ça décrochait enfin, c'était pas trop tôt !

« Nate, t'as eu mon message ? Je suis un peu coincé en bas avec Agent Jay et Agent Kay .... »
Bien entendu cette petite références aux agents de Men in Black était inévitable du à l'apparence des deux hommes antipathiques. Mais l'anglais n'hésitais pas à parler directement, après il n'était pas irrespectueux pour autant, c'était juste histoire de détendre un peu l'atmosphère bien que ça ne faisait pas sourire du tout les deux concernés.


Dernière édition par Alden T. Johnson le Mar 6 Mar - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Mar 6 Mar - 15:18



    Nate, ça va commencer !

    Je sais, je finis le pop corn.

    Maman ne veut pas que j’en mange avant le dîner.

    Même quand elle n’ait pas au courant ?

    S’asseyant à côté de la demoiselle, il se mit à sourire quand elle lui tape dans la main. Après tout, Emily était occupé le nez dans sa paperasse, elle ne saurait pas qu’ils seraient passés par la case pop corn avant le dîner. Bon d’accord, il y avait l’odeur, mais il était le gentil dans l’histoire et faire plaisir à la demoiselle était ce qu’il voulait. Bref, une fois bien installé dans le canapé, face à la télévision, Abby semblait se concentrer sur l’émission avec un très grand intérêt. Ca faisait déjà plusieurs années que cette émission était à l’antenne et qu’elle faisait un carton. Il s’agissait d’un talk show présenté par un homme qui avait été peu connu du grand public. Mais l’enseignant lui connaissait ce type depuis plusieurs années désormais. Ils s’étaient rencontrés par hasard à l’hôpital et depuis ils passaient beaucoup de temps ensemble. Deux véritables amis. Se concentrant à son tour sur l’émission qui commençait, il sourit quand la demoiselle lui avoua qu’elle n’aimait pas vraiment Sandra Bullock, enfin pas dans tous ses films. Nathaniel devait avouer qu’elle n’avait pas du regarder beaucoup de films avec cette jeune femme, mais il ne fit aucun commentaire, préférant avaler une poignée de pop corn.

    J’ai soif !

    Bien joué, pile pendant la pub.

    La voyant sourire de toutes ses dents, il leva les yeux au ciel avant de filer dans la cuisine et de servir un verre d’eau pour la demoiselle et une bière pour lui. Oui, il faisait toujours comme chez lui. Il n’était pas chez lui bien évidemment, même s’il connaissait les lieux par cœur, mais il savait également qu’il pouvait aller chercher ce qu’il voulait, vu que Abby le demandait et qu’il ferait ensuite le ménage pour leurs saletés. Une fois revenu sur le canapé, il lui donna son verre d’eau et ouvrit sa bière, en buvant une gorgée, tout en voyant le show reprendre. L’émission était bonne et les invités intéressants. Pour une fois Nate n’avait pas de remarques à faire et puis son ami Alden savait y faire avec les invités. Entre blagues et puis les mettre à l’aise, il s’en sortait toujours haut la main. Une fois l’émission terminée, il sentit qu’on le fixait. Fronçant les sourcils, il tourna la tête vers Abby, mais cette dernière semblait avoir le même sentiment et ils se tournèrent alors, ayant peur de voir Emily, mais non, ce ne fut que la femme de ménage. Soupirant, il expliqua qu’il allait tout ranger, avant que son portable ne lui fasse savoir qu’il avait un message. Apparemment Alden ne serait pas à l’heure. Lui répondant qu’ils l’attendraient de toute façon, il décida alors de tout ranger, le mieux possible avant d’entendre la femme de ménage pester. Regardant Abby, il lui fit une grimace et elle se mit à rire avant de lui dire de venir avec lui dans sa chambre.

    Une fois dans la pièce, il laissa Abby mettre de la musique et ils parlèrent de tout et de rien. Elle parlait de son école, des cours qu’elle avait du haut de ses huit ans et puis surtout de ses camarades de classe. Lui, en fit autant, parlant de ses étudiants, de son supérieur et des cours qu’il donnait. Le temps passa entre les deux jeunes gens et Nate ne fit pas du tout attention à son portable. Au cours d’une bagarre, il avait dû prendre un coup et s’éteindre. Recevant un coussin en pleine tête, il s’effondra sur le sol, jouant les blessés et il attendit que la demoiselle s’approche. Elle était sur ses gardes, sachant de quoi il était capable et quand elle fut assez près, il lui sauta dessous. Riant au cri de la jeune fille il s’amusa à la chatouiller. Cette dernière réussit à s’enfuir et il couru après elle dans le salon et dans toutes les pièces de la maison. Mais ce qui était encore plus drôle, c’était de passer devant le bureau d’Emily, surtout quand elle travaillait. Ils avaient prit l’habitude de s’en amuser. En effet, ils criaient et courraient partout, mais devant la porte du bureau de la mère de famille, ils passaient tout doucement, faisant le moins de bruit possible. C’était amusant et l’enseignant s’amusait de voir la demoiselle prendre différentes poses avant de foncer à nouveau à pleine vitesse. Puis, se retrouvant essoufflés, allongés par terre, ils entendirent un raclement de gorge et tournèrent la tête vers la femme de ménage qui les fusillait du regard. Riant à cause de la tête qu’elle faisait, il s’excusa et attrapa son portable pour voir quelle heure il était. C’est là qu’il remarqua qu’il n’était plus allumé. Le mettant en route, il constat qu’il avait des messages. Ecoutant son répondeur, il eu un sourire en écoutant son ami Alden lui dire qu’il était coincé à la porte. Raccrochant, il n’eu pas le temps de ranger son portable qu’un appel se faisait entendre.

    J’ai eu ton message, j’allais venir justement. Bouge pas. Enfin tu ne peux pas en même temps. J’arrive.

    Souriant, il raccrocha et expliqua à la demoiselle qu’il avait une surprise pour elle. Il fallait qu’elle reste là et il allait chercher la surprise et revenait rapidement. Sortant dons du lieu, il se retrouva vite en bas et sourit en voyant son ami qui semblait en mauvaise posture.

    As-tu eu l’idée de leur dire que c’est moi qui t’avais invité ?

    Voyant les gars qui lui sourirent, ils froncèrent les sourcils.

    Vous connaissez cet individu ?

    Oui, il est mon invité ce soir, c’est lui la surprise pour Abby.

    Comprenant mieux la situation, ils laissèrent alors Alden passer et Nate se mit à rire.

    Tu reçois Sandra Bullock et Jean Dujardin, deux célébrités et tu n’es pas fichu de t’en sortir avec deux personnes lambda ? Il va falloir m’expliquer ça.

    Arquant un sourcil, il garda son sourire et reprit le chemin du penthouse pour faire la surprise à Abby.

    Elle a huit ans et elle adore ton émission et surtout toi. Comme je t’ai dis sa mère est là aussi. Là elle travaille encore, mais j’irai la chercher pour la prévenir, comme ça tu pourras parler un peu avec Abby.

    C’était quelque chose de simple et il savait que la petite fille allait sauter de joie. Une fois arrivé à destination, il entra le premier et vit Abby arriver vers lui comme une fusée. Lui demandant si elle était prête, il la vit hocher la tête rapidement et il fit signe à son ami d’entrer et tout d’un coup la fille pû être assimilé à une alarme. Avoir sa célébrité en face de lui forcément, ça fait un choc et là c’était le cas. Riant, il laissa la demoiselle l’embrasser sur la joue et il lui expliqua qu’il allait chercher Emily. Frappant au bureau de cette dernière, il y entra quand la permission fut donnée pour le faire. Il passa alors la tête pour regarder la jeune femme.

    Tu as dû comprendre que l’invité surprise était arrivé au doux son mélodie de la voix de ta fille.

    Souriant, il regarda la jeune femme, attendant que cette dernière veuille bien déposer les armes et venir avec lui se présenter à la personne qui allait venir dîner avec eux ce soir. Lui faisant son plus beau sourire, il savait qu’elle n’aimait pas quand il faisait ça, parce qu’il avait encore le pouvoir de la faire céder et après ça, il utilisait l’argument que sa fille l’attendait. Deux choses complètement déloyal, mais qui l’amusait surtout en voyant la tête qu’elle faisait. L’entendant soupirer, il se mit à rire et lui attrapa la main pour la faire venir vers le salon.

    Alden, je te présente donc Abby que tu connais déjà et voici sa mère, Emily.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Mar 6 Mar - 23:33


Alden Ҩ Nathaniel
« Truly great friends are hard to find, difficult to leave, and impossible to forget. »


La journée avait été longue. D'abord, parce que j'avais refusé d'aller au bureau et que la bande d'empotés qui me servaient de collègues ne semblaient pas capable de faire quoi que ce soit sans moi. Une heure, okay, je suis allée faire un tour à Central Park avec Abigail. Deux, nous avons été manger dans son petit restaurant favori -mais je savais pertinemment que ce n'était que dans le but de se faire gâter par le vieil Antonio. Au bout de quatre heures, mon équipe était perdue, implorant ma venue et suppliant lorsque je leur refusais toujours ma présence alors qu'ils semblaient au bord du désastre. Nathaniel était présumé venir manger plus tard dans la journée et le fait qu'il allait être là pour ma fille et faire le pitre (comme d'habitude) ne m'autorisait pas pour autant à filer en douce pour leur beaux yeux. Ils allaient devoir faire sans moi.. Je travaillais déjà suffisamment comme ça, je pouvais bien m'octroyer une journée de temps en temps pour ne m'occuper que de ma fille unique. Et l'équipe n'appréciait pas trop que je l'amène au bureau, argument ultime qui fit taire les plus récalcitrants.
New SMS
De: Em'
Reçu le 6/03/12 a 14:50
    Est-ce que cela te dérangerait de venir un peu plus tôt ce soir ? C'est la panique au bureau...

Je n'avais jamais à m'expliquer avec lui, l'un des nombreux avantages d'avoir vécu en sa compagnie pendant si longtemps: il savait pertinemment que "panique au boulot" sous entendais bien souvent que j'allais devoir travailler un moment dans mon bureau, et que je n'aimais pas du tout l'idée que ma petite reste seule dans l'appartement.... et puis, il ne me refuserait pas. Ou du moins, il ne lui résisterait pas, elle. Et comme de juste.
EMILY« 6 secondes 3'' ... et bien ma puce, tu te ramollis ? »
Je cliquais un bouton sur ma montre avant de glisser ma main dans les cheveux de ma fille et de caler une mèche derrière son oreille. Abby ne se cassait pas vraiment la tête: à peine la sonnerie avait-elle retentit que j'avais entendu un galop intensif démarrer à l'étage, la course se finissant dans les bras de Nate qui la souleva avant de me regarder comme s'il s'attendait à ce que je commente la hâte de mon enfant. D'ordinaire, Abby était déjà dans le hall avant qu'il ne sonne, comme si elle avait un sixième sens spécialement développé pour deviner quand mon ex allait débarquer. Donc... Je pouvais bien me permettre une taquinerie ou deux, non ? Elle me tira la langue, je pris un air sévère et amusé à la fois et Nate nous observa comme si un tel comportement était la chose la plus naturelle entre une mère et sa petite de huit ans.
EMILY« J'ai juste quelques appels à passer, et relancer cette bande de lourdauds... parfois, il faudrait même que dans ta grande sagesse tu viennes me rappeler pourquoi je les ai engagés puisqu'ils ne sont pas capable de faire quoi que ce soit en mon absence. Il y a des rafraîchissements dans le frigo, mais n'oublie pas que le souper suit donc... évite qu'elle mange de trop. En attendant... »
J'aurais pu dire "vous avez quartier libre", ou alors "faites ce que vous faites d'habitude lorsque je ne suis pas là et que vous vous retrouvez à deux", mais c'était inutile: quelque chose dans le regard que m'adressa Nathaniel et dans la façon trop angélique et obéissante qu'avait ma fille de sourire me fit comprendre que le message était clairement passé et que je n'avais désormais plus qu'à filer travailler. Ces deux là... de vrais dangers une fois ensemble, mais c'était probablement pour cela que j'adorais tant la présence de Nathaniel: Abigail l'adorait et il était constant, relativement sérieux même si un peu trop indulgent sur les bords. Ils faisaient une paire du tonnerre et ma fille s'épanouissait pleinement avec lui. Je l'entendais rire à plus d'une occasion et, pour une personne telle que moi, c'était un luxe que rien ne pourrait jamais acheter. Une fois dans mon bureau et la porte refermée derrière moi sur un duo qui complotait déjà dans mon dos dans un concert de murmures et de chuchotements, j'en vins à récupérer mon téléphone et de brancher le haut parleur, trop ennuyée de devoir faire ça pour me soucier de prendre le combiné à main durant une période de temps indéterminée...
EMILY« Anderson, quoi que ce soit, il vaudrait mieux pour vous que ça soit important. »
J'étais appréciée, voir aimée, par les membres de mon personnel comme une patronne juste et à l'écoute, le genre à viser le résultat sans pour autant traiter la main d’œuvre comme du bétail. Mais là, c'était de trop: c'était ma journée de congé, une journée avec ma fille, s'ils n'avaient pas de raisons valables pour m'empêcher de passer du temps avec elle un coup de colère allait suivre... On n'atteignait pas le statut que j'avais obtenu en étant douce et niaise tout le temps, non plus.
NATHANIEL« Tu as dû comprendre que l’invité surprise était arrivé au doux son mélodie de la voix de ta fille. »
Je me retins de peu de lui faire savoir que le son de la voix de ma fille ne fut pas le seul bruit que j'avais bien pu entendre cette après-midi, mais en jetant un œil à l'heure et en réalisant que j'étais occupée depuis plus de deux heures je m'imposais au silence. Oui, bon... Mais c'est alors qu'il se décida à m'octroyer un de ses sourires charmeurs, le genre auquel je ne pouvais jamais vraiment dire non et je lui décochais un regard assassin alors que je réalisais à quel point il profitait de la situation. La conversation téléphonique s'interrompit brusquement -étant la patronne, je n'avais pas besoin de salutations, même si j'allais aller m'excuser auprès d'Anderson dès lundi, et je me levais en traînant des pieds pour le suivre.
EMILY« Je suis bien, comme ça ? »
Je n'avais en aucun cas envie de passer pour une défroquée devant l'étranger que Nathaniel invitait chez moi, et si j'avais déjà mis plus d'efforts dans mon apparence, je voulais absolument paraître correcte ce soir. Nate me répondit par un petit smack qui me fit légèrement rire avant de me rassurer sur ce à quoi je ressemblais ("Franchement, Em' ?? Tu es moche à mourir...", accompagné d'un faux trépas comme si le fait de me voir l'avait achevé. Pour cela, il se prit mon poing dans l'épaule, avant de retrouver son sérieux, me prendre la main et m'attirer au dehors.
NATHANIEL« Alden, je te présente donc Abby que tu connais déjà et voici sa mère, Emily. »
J'ai lâché sa main en entendant le prénom qu'il avait annoncé, surprise, avant de me persuader que ce n'était pas possible. Ce n'est que lorsque je l'ai finalement suivi dans le salon pour découvrir notre "invité" se voir recevoir des leçons de danse de la part de ma fille que je fus officiellement mortifiée par la situation.
ABBY« Vous n'avez pas fait comme il faut, avec l'acteur. C'est comme ça qu'il faut faire... »
Faites confiance à ma fille pour octroyer une leçon de claquettes à son père biologique. Lequel homme releva son regard vers moi, sourit et déposa sa main sur l'épaule de ma fille comme pour lui dire "shhh, nous ne sommes plus seuls, on reprendra plus tard". Abby, en bonne professionnelle, comprit immédiatement et allait nous présenter lorsque l'homme la battit de vitesse. A sa dégaine, il allait évidemment se présenter à moi, aller même jusqu'à peut-être tendre la main pour serrer la mienne, avançant vers moi avec un manque de reconnaissance dans le regard qui me troublait au plus au point. Il eut à peine le temps de faire un pas que je reculais de deux, passais une main dans les cheveux avant de dire faiblement, d'une voix étranglée, les quelques mots les plus difficiles à prononcer de toute mon existence. Ou du moins le semblait-il.
EMILY« Si c'est une blague, je ne trouve pas ça drôle... »
Plusieurs émotions se traduisaient dans mes traits: de la confusion, de la peine, de la colère, un sentiment d'être bafouée, trahie... Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, et, si j'en jugeais aux regards des autres personnes présentes, elles non plus.


fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Mer 7 Mar - 14:18

Alden eut enfin son ami au téléphone ce qui lui redonna le sourire, d'ailleurs, une fois qu'il eut raccroché, il lança un regard aux deux gardes aillant l'air de dire « vous voyez, je connais bien quelqu'un et vous allez voir ce que vous allez voir ». Il rangea donc son iPhone dans sa poche de veste puis attendit l'air de rien, planté devant les deux inconnus, en train de regarder la hauteur de l'immeuble. La personne qui le recevait vivait tout en haut de l'impressionnante bâtisse, d'ailleurs on distinguait des lumières allumées tout en haut. La vue sur la 5th Avenue devait juste être également assez magique d'en haut. Il n'eut pas le temps d'y songer davantage qu'il reconnu la voix de l'australien qui était enfin en bas et faisait signe aux agents de laisser passer le convive.

Aldy s'avança enfin, plus la peine de tenter de se frayer un passage, la voie était désormais libre.

- Bon et bien, à la prochaine messieurs !

Lança t-il simplement amusé et en même temps peut-être pour les narguer un peu. Le professeur s'étonna alors qu'il n'était pas parvenu à être convainquant auprès d'individus « lambdas » mais d'un autre côté, s'il avait su qu'il suffisait simplement d'évoquer le nom de Croft pour entrer dans le bâtiment, il aurait été au dernier étage depuis déjà bien longtemps.

- J'ignorais que ton nom était le sésame !

Ajouta t-il alors en s'exclamant. Visiblement, son buddy n'avait pas manqué le show ce qui le fit sourire davantage.
Ils prirent donc un ascenseur et grâce à une clé, ce dernier pouvait monter jusqu'à ne pas pouvoir aller plus haut. Ainsi on accédait donc à la penthouse qui correspondait à des « appartements » privés ou plutôt propriété privée dans un building collectif, ceci-dit, la penthouse permettait un accès également au toit qui était naturellement transformé en terrasse la plus part du temps.

- Excuses moi encore pour le retard mais j'ai eu un mal fou à quitter les studios en tant et en heure....

Elles furent rapidement acceptées alors que l'australien parlait un petit peu d'Abbigail, la petite boule d'énergie de 8 ans qui adorait le show et plus particulièrement le host. C'était à elle que lui valait ce repas avec « un invité surprise ».
Aldy attendit donc à la porte alors qu'il était planté dans le couloir, pour qu'on lui fasse signe d'entrer. Et en un très court instant, il fut face à la fameuse fillette qui exprima sans aucune retenue sa joie de voir « la célébrité qu'elle aimait beaucoup » face à elle.

- Moi aussi je suis ravi de te rencontrer ! son regard croisa rapidement celui de son ami

Avant qu'il vit la fillette se précipiter vers lui pour le saluer. Il avait bien eu raison d'assimiler le cri de cette dernière à une « surprise réussie ». Certaines personnes face à des célébrités pouvaient s'exprimer de façon différentes, certaines n'hésitaient pas à se faire valoir, d'autres restaient très naturelles comme s'il s'agissait de n'importe qui d'autre ce qui n'était pas faux, d'autres étaient rongés par une timidité maladive les empêchant ainsi d'aligner trois mots. Ces réactions étaient tant observables chez les enfants que les adultes. Enfin... en règle générale, les enfants étaient bien moins « retenus par cette crainte », c'était plutôt les adolescentes et jeunes filles qui étaient « toute chose ». En tout cas, Alden apprécia se trouver à cet endroit et la petite était réellement charmante bien qu'au tout départ, elle était si enthousiaste qu'elle débitait un flux de paroles impressionnant et pas évident à suivre. Elle ne cessait de dire qu'elle n'en revenait pas et remerciait tant Alden que Nate. D'ailleurs, ce dernier s'éclipsa pour aller chercher la boss de la maison alors que l'invité était seul avec la fillette qui avait visiblement beaucoup de choses à lui dire. Il se dirigea avec elle dans le salon alors qu'elle lui disait de se mettre à l'aise, et avec « classe » elle lui demanda de prendre sa veste chose qu'il fit sans tarder pour se retrouver donc avec sa chemise, ce qui était encore plus décontracté. La fillette saisit donc la veste qu'elle alla mettre à un pattern sur le mur du couloir à l'entrée avant de rejoindre le host qui entre-temps avait déposé le bouquet de fleurs sur la table où les couverts étaient dressés. Il discutèrent un petit peu de « comment ça fait de voir d'autres personnes connues tout le temps » et ce genre de questions que les gens se demandent. C'est avec grand plaisir que le londonien y répondit parmi d'autres en la divertissant lorsqu'il pris un accent " à la française " du moins essayant également...

Quelques instants à peine plus tard, le grand brun et sa fille biologique dont il ignorait toujours l'existence à vrai dire étaient en train de danser dans le salon avec un peu de musique en bruit de fond. En effet elle n'avait évidemment pas raté l'apparition de Jean Dujardin et puis voulu montrer quelques pas de danse à Alden qu'il aurait du faire lorsqu'il était sur le plateau quelques heures auparavant.

- Oh ça y'est je crois que j'ai le bon rythme là... comme ça ?

Il s'amusait de la situation et copiait les pas de la fillette car elle lui apprenait la « bonne façon de faire » et d'ailleurs elle venait de lui confirmer ses propos.

- ... tu sais quoi, tu es très douée ! C'est toi qui aurait du interviewé l'acteur et danser avec lui ! Mon show devrait être appelé The Abby Show !

Une complicité s'instaura à vrai dire quasiment instantanément. Pas de chichis ! ça venait probablement du fait qu'Alden avait généralement toujours apprécié les enfants et que le courant passait bien avec eux, et puis si Abby adorait son show et lui en particulier, ça ne pouvait que bien se aller. Alors qu'il effectuait une rotation d'un mouvement de pieds toujours en étant en train de danser, il remarqua qu'ils n'étaient à présent plus seuls. Nate et la propriétaire de la penthouse étaient arrivés, d'où le fait que le host indiqua à Abbigail qu'ils n'étaient donc plus seuls et qu'ils reprendraient plus tard. Son regard s'arrêta net sur la jeune femme que Nathaniel venait tout juste de présenter.
C'était une jeune femme qui avait la trentaine d'année, vêtue d'une robe s'arrêtant à hauteur de ses genoux. Une robe qui était dans les tons ocre avec des low boots ce qui lui donnait une allure plutôt élégante mais sans en faire trop. Mais surtout, ce qui frappait au premier coup d'œil était sa beauté. N'importe quel homme normalement constitué aurait dit la même chose ou au moins pensé « wouaw ».

Un léger sourire en coin orna son visage avant que, en tant que personne courtoise, il décide donc de s'avancer afin de la saluer par une prévisible poignée de main et lui dire combien il était ravi de faire sa connaissance. Mais quelque chose de curieux ou plutôt même de l'ordre de l'étranger se produisit car au même moment où il avançait, la jeune brunette fit deux pas en arrière et d'un ton assez perturbant dit quelque chose de pas très cohérent. Enfin, sachant qu'il était là en tant que « l'invité surprise », peut-être que ce qu'elle venait de dire était lié à cela... qu'elle n'en revenait quelque part pas que le Alden Timothy Johnson du talk show se trouvait à quelques pas d'elle...
En tout cas c'était la façon dont le grand brun avait interprété la gestuelle de l'interlocutrice ainsi que sa façon de parler qui démontrait non seulement un certain étonnement mais il y avait une résonance d'amertume, ou comme si elle avait dit ça avec un air plutôt sérieux presque s'assimilant à un reproche. A vrai dire, il était compliqué pour Alden d'interpréter cela car il ne comprenait lui même absolument pas la raison du pourquoi, d'ailleurs, il n'était visiblement pas le seul car lorsqu'il regarda celui qui l'avait invité avec un air disant « Est-ce que...j'ai fais quelque chose qu'il ne fallait pas ? », visiblement, ce dernier ne semblait pas non plus cerner la situation. La réaction de son amie était en effet des plus inhabituelles mais si l'anglais se rappelait de son passé, peut-être qu'à ce moment là ça l'aurait éclairé et il aurait de suite compris.
Donc comme pour « détendre l'atmosphère » qui était subitement devenue froide tel l'était la propriétaire des lieux, et ne sachant vraiment quelle était la bonne chose à dire, Aldy se lança alors en restant du coup un peu à l'écart ou du moins ne s'avançant pas davantage laissant tomber l'empoignade qui semblait mal venue

- Et non, vous ne rêvez pas ! The Aldy Show déménage et je crois qu'on a trouvé les nouveaux locaux qui correspondent à ce qu'on cherchait.....

Regardant autour de lui comme s'il était là à ces fins d'inspection des lieux aux vues d'une délocalisation, il repris immédiatement son sérieux voyant que la brunette n'avait pas du tout trouvé cela drôle et que l'expression de surprise était toujours quelque part sur son visage masquée par d'autres émotions confuses. C'était évident que tout cela se lisait dans le regard expressif de la belle. Il ne fallait pas être devin pour le savoir.

-... je rigole. bien sûr....
Il se racla donc la gorge et puis ajouta immédiatement afin de ne pas laisser un silence un peu gênant s'installer

- ....Mais je suis bien l'invité surprise et je vois que c'est réussi....
Bon décidément ce silence mal venu menait Alden à dire un peu n'importe quoi ou plutôt ce que n'importe qui aurait dit pour complimenter une personne chez qui l'on était invité pour la première fois - ... c'est une ravissante penthouse que vous avez là, j'aime beaucoup le style un peu industriel ...

Ok maintenant il était simplement mal à l'aise. Heureusement que son ami relança un peu. Il lui avait dit de prendre place dans le canapé afin de prendre un apéritif et qu'il revenait de suite car il avait oublié quelque chose en cuisine. Alden s'exécuta sans discuter et puis la petite qui suivait du regard les adultes resta auprès d'Alden dans le salon alors qu'Emily s'était éclipsée aussi vite qu'elle n'était apparue.

Assit dans le canapé et remarquant les quelques petits récipients contenant de quoi grignoter tout étant harmonieux tant dans la disposition que vaisselle utilisée, il discuta alors avec Abby pendant que les deux autres adultes étaient encore dans la cuisine ou une autre pièce en tout cas.

- Elle est toujours comme ça ta maman ?

Demanda t-il alors un peu curieux. C'est vrai qu'il la voyait pour la première fois, en tout cas il en était persuadé et par conséquent déduisit que c'était une façon un peu particulière d'accueillir les gens chez elles. Peut-être qu'elle ne l'appréciait simplement pas. C'est vrai, en tant que personnalité, on est confronté à l'opinion du public et il est difficile de plaire à tout le monde. Là nest pas le but d'ailleurs, non ce que les Hosts de Talk Shows faisaient d'abord étaient de s'amuser et développer leur émission, la faire vivre après c'était aux gens de s'en faire une opinion, d'apprécier ou de boycotter et non à eux de faire tout pour plaire. Bien entendu, une fois qu'on avait un faisceau d'indices sur ce que les gens appréciaient et cela que ce soit grâce aux audiences, ouïes-dire, ragots du nets et autres... et bien cela permettait ainsi au Host de développer cet aspect davantage, de l'approfondir dans les « épisodes » suivants. En tout cas, Alden T. Johnson avait un peu une réputation à la hauteur de celle d'Ellen Degeneres et autres co-hosts de grands talk shows.

La jolie petite fille qui s'était servie seule un verre de jus de fruit posé sur la table rétorqua qu'elle devait simplement être sous le choc de la surprise voilà tout. A vrai dire, elle n'avait pas compris plus que quiconque d'autre dans la pièce et ne voyait que cela comme explication. Elle savait que sa mère n'était pas une « fan » du show car elle n'en regardait simplement pas vraiment à la télévision mais que ce n'était pas pour ça qu'elle aurait été aussi froide. Puis peut-être que lui poser cette question revenait à la faire « se mêler de choses ne la regardant pas ». En tout cas, elle rassura à sa façon Alden puis reparti rapidement sur la discussions qu'ils avaient avant d'être interrompus. Laissant ainsi ses questionnements de côté, Aldy posa des questions en faisant comme s'il s'agissait d'une interview d'une célébrité, à la ravissante Abbigail et ainsi il appris quelques petites choses à son sujet comme l'école qu'elle fréquentait, ses goûts... il n'y avait pas à dire, cette princesse avait beaucoup de curiosité, de répartie et de choses à dire. Ceci plu énormément à Alden qui pensa aux tickets qu'il avait dans la poche de sa veste. Il les offrirait un peu plus tard dans la soirée car le moment n'était pas vraiment idéal de suite.

Il était en train de regarder un dessin que la fille d'Emily avait fait récemment alors que Mademoiselle Cavendish et le professeur de droit regagnaient la pièce.

- Est-ce que tout va bien ?

Demanda t-il un peu « aux deux » afin de s'assurer qu'il n'y avait « pas de malaise ». C'est vrai que si sa présence dérangeait tant qu'il l'avait cru, il serait parti. Apparemment il n'eut pas besoin de le faire. La soirée pouvait enfin re-démarrer, sur un nouveau pied peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Mer 7 Mar - 15:40



    L’Australien n’avait jamais eu de fort contact avec les enfants. Enfin en tout cas avec les jeunes enfants, parce que si vous dites à ses étudiants de fac qu’ils sont des enfants, ça finira en bataille de regards noirs. Puis, il avait rencontré Emily et un peu plus tard sa fille Abby. Il savait que la femme ne voulait pas présenter l’homme au départ, au cas ou ça ne colle pas entre eux, chose qu’il pouvait parfaitement comprendre. Ca ne l’avait d’ailleurs absolument pas gêné. Avec la demoiselle, les choses avaient été mauvaises, puis bonnes, puis mauvaises. Enfin c’était un peu comme un rythme cardiaque avec ses hauts et ses bas. En même temps, c’étaient les premières fois où ils se voyaient. Mais, il voyait également en la demoiselle une protectrice pour sa mère et c’était quelque chose qui lui avait plû. Elle prenait toujours grand soin d’Emily et c’était plaisant de les voir complice toutes les deux, malgré les obligations professionnelles de la mère de famille. En tout cas aujourd’hui les choses roulaient tranquillement et après avoir reçu le message d’Emily un peu plus tôt dans la journée, il avait été content. Heureusement pour lui, il n’avait pas besoin de passer au siège de la CIA. Il était déjà en mission, mais il aurait pû être appelé en urgence. Heureusement pour lui, ça ne fut pas le cas.

    Il passa donc tout son temps avec Abby, à s’amuser. Faisant les fous, ils savaient que la jeune femme devait les entendre, mais elle ne venait pas les réprimander, du coup c’est que ça ne devait pas être trop gênant. Se retrouvant finalement à parler avec son ami Alden au téléphone, il lui précisa qu’il arrivait. Précisant ensuite à Abby de ne pas bouger de là où elle était, il savait qu’elle devait se poser tout un tas de questions, dont qui était cet invité mystère et surtout si ça allait permettre de passer une bonne soirée. Sortant de la demeure de son ex petite amie et désormais amie, il marcha vers l’entrée des lieux et sourit en voyant le présentateur de talk-show qui ne semblait pas être le bienvenue. Parlant donc avec les deux hommes de la sécurité, il leur expliqua les choses simplement et vint à marcher avec son ami pour pouvoir rejoindre Abby. Souriant aux propos de son partenaire, il hocha la tête.

    C’est comme la caverne d’Ali Baba. Tu dis mon nom et les portes s’ouvrent.

    Continuant de marcher, il lui expliqua donc qui était sa fan numéro une et qui vivait ici. Puis, une fois la porte du penthouse ouverte, il laissa Abby venir vers la porte et il fit entrer son ami. Le son d’alarme que venait d’émettre la demoiselle avait dû faire comprendre à tous le monde, dans la demeure, ainsi que les voisins alentours la joie qu’elle avait de voir Alden. Les regardant parler ensemble, la jeune fille emblait monté sur ressorts et sur pile, ce qui le fit rire. Puis, il s’éclipsa pour aller rejoindre la mère de famille qui était encore dans son bureau. Entrant dans la pièce, il lui expliqua que l’invité surprise ‘était arrivée, mais surtout qu’elle avait dû le savoir quelques secondes avant vu le bruit émit par sa fille. Ecoutant alors la jeune femme lui demandait comment elle était, il aurait bien pû lui dire qu’elle n’avait même pas besoin de poser la question, mais il préféra l’embêter. Chose qui lui valut un coup dans l’épaule et il attrapa alors sa main pour la faire venir avec lui dans le salon. Souriant en voyant Abby donner des cours de claquettes à Alden, il devait avouer qu’il n’était même pas étonné qu’elle le fasse. Finalement, il fit les présentations entre ses amis, mais la situation fut alors tendue.

    D’un côté en gentleman qu’il était Alden avait avancé pour saluer son hôte, mais cette dernière avait reculé et prononcé des propos que l’australien ne comprenait pas. Les mains dans les poches et les sourcils froncés, il regarda sa partenaire qui semblait comme tétanisé. Du coup, il porta son attention sur les deux autres personnes, qui ne comprenait pas plus le comportement de la mère de famille. Haussant ensuite un sourcil, il ne savait pas vraiment ce qu’il devait penser de tout cela, mais il n’aimait pas vraiment la tension qui émanait de sa partenaire. Alors, il regarda Abby qui elle semblait toute excitée par la situation. Ecoutant par la suite Alden parler et faire en sorte que le silence ne s’installe pas, lui ne dit rien. Cependant, il sentait que son ami s’enfonçait et n’arrivait plus à remonter, alors, il fut près à prendre l parole, quand il sentit un bras s’entourer au sien et se faire tirer vers la cuisine. Surprit, un son rauque s’étouffa au fond de sa gorge et il se retrouva en face de son amie. Cette dernière avait les sourcils froncés et un regard noir, les mains sur les hanches et il sourit en coin.

    J’aime quand tu as cet air autoritaire.

    La voyant lever les yeux au ciel, il se mit à rire et reprit finalement son sérieux.

    Quoi ? Qu’est-ce qui ne va pas ?

    Il ne savait pas ce qui se passait, alors, il fallait qu’elle s’exprime un minimum, mais il ne lui en laissa même pas le temps.

    Oui j’ai invité Alden, un homme que ta fille apprécie et un de mes amis, alors où est le problème ?

    Croisant les bras sur son torse, il fixa son amie. C’est vrai qu’il ne comprenait pas du tout ce qui se passait. Puis, une idée lui vint à l’esprit.

    Oh, tu aurais préféré que je te prévienne pour ne pas rougir comme une fan, c’est ça ?

    Il avait sourit, mais au vu de son regard toujours noir, il fronça les sourcils et là il ne comprenait clairement plus ce qui se passait. Il ne voyait pas du tout où pouvait se situer le problème. Du coup, il fixa sa partenaire, attendant simplement une explication, pour enfin pouvoir faire en sorte que la situation soit plus détendue. Puis, après une conversation avec sa partenaire, ils retournèrent dans le salon. Mais il avait bien vu qu’elle n’en menait pas large, d’où sa main dans son dos et il la caressa doucement, un sourire en coin, suivit d’un clin d’œil pour la soutenir et ils allèrent rejoindre Abby et Alden. Ecoutant alors ce dernier parler, il hocha la tête.

    Tout va bien.

    Il frotta à nouveau le dos de sa partenaire, exprimant qu’il était toujours là et qu’il ne disait pas cela pour la mettre mal à l’aise. Prenant place an face d’Abby et Alden, il écouta alors Abby parler de l’émission de l’homme. De son côté, il servit les boissons, avant de reprendre place à côté de son amie et de sourire en la voyant rester droite, totalement sérieuse, mais pas du tout relaxé.

    Alden, est-ce que tu crois qu’un jour tu aurais une place dans le public pour Abby ?

    Voyant les étoiles dans les yeux de la demoiselle, cette dernière tourna automatiquement la tête vers l’invité pour savoir si ce dernier aurait la possibilité de faire ça pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Jeu 15 Mar - 4:59


Alden Ҩ Nathaniel
« Truly great friends are hard to find, difficult to leave, and impossible to forget. »


Prétendre que l'atmosphère s'était soudainement alourdie aurait été l'euphémisme du siècle... ou plutôt, en ce qui me concernait, de ces dix dernières années. De toutes les personnes que j'imaginais être là ce soir, invité par mon meilleur ami dans le but de plaire à ma fille, jamais je n'aurais imaginé un seul instant que cela puisse être mon ex... et père biologique de mon enfant, de surcroît. Ce petit insolent m'avait laissée sans la moindre nouvelle, sans me rappeler, sans même se soucier un seul instant de ce que j'étais devenue et le voilà qu'il se tenait là, au milieu de mon salon, à m'observer avec ahurissement et malaise comme s'il m'était soudain poussé une seconde tête. Il tenta une vanne. Un coup dans l'eau. Il tenta l'approche du compliment et la seule réaction qui fut mienne à entendre ses mots fut un cillement nerveux en l'écoutant me vouvoyer. Il le faisait vraiment exprès, hein ? Faire comme si je n'existais pas, comme s'il n'avait pas fait le calcul dans sa tête et envisager que la petite avait exactement le même âge que notre absence de contact mutuel ? Je le pensais plus futé que ça.. Dépitée, je tournais les talons comme une furie sous prétexte d'aller vérifier quelque chose en cuisine et je sentis Nate s'excuser et me suivre avec hâte. Il avait beau tenté de s'interposer et détendre l'ambiance, le regard que je lui avais décoché juste avant de "fuir" avait probablement dû le convaincre de tout faire pour comprendre ce qu'il se passait.. Nathaniel tenta de m'arracher un sourire avec l'une de ses one-liners qui d'ordinaire me faisaient craquer pour un rien, mais revoir Alden avait bâti un mur d'indifférence autour de mon coeur, si bien que lorsque je l'observais c'était avec un regard lourd et chargé d'accusation.
K. EMILY« Cela n'a absolument rien de drôle. Non mais qu'est-ce qui t'as prit de l'inviter chez moi?! »
Le regard qu'il m'offrit fut offusqué et il continua sur sa lancée en affirmant qu'Alden était l'un de ses amis, un ami dont ma fille était terriblement fans et qu'il avait imaginé que cela soit une bonne idée que de réunir les deux. Il ne comprenait pas d'où venait le problème et lorsqu'il me demanda d'éclaircir ce point pour lui, je me mis à marmonner d'un air dépité...
K. EMILY« Rien. Rien. Il n'y a aucun problème, rien du tout. C'est juste que... j'ai été surprise, c'est tout »
Il ne dû pas forcément croire la dernière partie de ma réponse qui bien qu'entrelacée de faits avérés n'était pas totalement véridique. Et puis Nate suggéra que je désirais éviter tout simplement de rougir en voyant Alden, chose à laquelle je répondis que pour le cas où il n'avait pas remarqué, revoir l'homme m'avait rendue livide plutôt que pleine de couleurs. Mais les teintes rosées commençaient à marquer mon visage alors que je repensais au fait que mon ex, entre tous les hommes, se tenait à quinze mètres de moi. Je réagissais comme l'adolescente qui avait passé de merveilleuses années avec lui, plutôt que comme la femme qui étaient supposée rester sur ses gardes et dont l'orgueil avait été blessé par les actes de l'homme. Les soupçons de cette femme restaient présent dans le voile de tristesse lointaine qui embua mes yeux, perdant mon regard dans un océan de souvenirs dans lequel Nate dû se risquer pour attirer de nouveau mon attention.
K. EMILY« Arrête de rêver, je ne suis PAS une fan de Môssieur Alden Timothy Johnson, bavard extraordinaire. »
Pour quelqu'un qui ne regardait résolument pas le talk show, j'en savais énormément sur lui. Il fallait que je fasse gaffe si je voulais jouer la carte de la fan et ainsi effacer les soupçons que Nate nourrissait vis à vis de ma réaction. Mon attitude restait affolée, alors qu'une tornade d'émotions s'empara de moi. Il était difficile de savoir exactement ce que je ressentais: de la colère, de la joie, de la tendresse en voyant ma vie interviewer son père alors que Nathaniel me raccompagnait au salon.
ABIGAIL« Je ne sais toujours pas ce qui lui a prit, franchement. »
Bravo, super. L'interview était apparemment terminée et la discussion pivotait de nouveau sur ma fuite soudaine et mon effroi en apercevant l'homme. Ce dernier releva les yeux vers nous en demandant si tout allait bien et mon regard semblait encore très légèrement défiant lorsque Nathaniel affirma que tout était arrangé. Franchement, Alden, faire comme si tu ne me connaissais pas ? Quel idiote pourrait tomber dans le panneau, hein ? Nate était pardonné puisqu'il ignorait selon toute évidence qui tu es exactement et il valait mieux qu'Abigail ne l'apprenne pas ce soir. Ce n'est que lorsque mon ami se leva pour servir les boissons que je me levais plus rapidement et le battait de vitesse pour m'occuper des collations.
K. EMILY« Ma chérie, tu veux bien distribuer les verres s'il te plaît ? »
Aussitôt dit, aussitôt fait, Nate se retrouvait avec la boisson de son choix, Abigail une orangeade, un peu de vin pour moi alors que j'avais machinalement préparé pour Alden un mélange que je savais être son favori pour l'apéritif: ni trop soft, ni trop alcoolisé. Sa boisson favorite... Lorsqu'il goûta et découvrit le contenu de son verre, il leva sur moi un regard surpris, étonné que je sache ce "petit secret", mais moi je me contentais de sourire d'un air entendu, les bras croisé sur ma poitrine et appuyée contre un meuble comme pour lui dire "arrête de jouer ton petit jeu, ça ne prends pas avec moi". Ce qui prenait, en revanche, c'était son air sincèrement confus et perdu à mon égard, chose qui me perturbait à ce point.
K. EMILY« Ne me dites pas que vous avez oublié qu'il s'agit là de votre apéritif favori... Un mélange pareil, si unique et totalement dans votre genre, ça ne s'oublie pas »
J'utilisais le vous royal comme il l'avait fait avec moi, même si mon ton se faisait plus taquin et ironique que le sien avait été. Mais Nathaniel ne lui laissa même pas le temps de réagir à ma requête. En un rien de temps, il avait mentionné son show et la possibilité d'avoir Abby figurer dans le public. Je dardais un regard inquiet et interrogateur sur Nate, le passant ensuite vers Alden pour finalement le poser sur Abigail, qui avait l'air de quelqu'un à qui on venait d'offrir trois Noël d'un coup. Je craignais déjà d'entendre le fatidique "ça dépendra de ta maman", auquel cas je risquais bien d'exploser d'impatience et de lui demander juste à quel point il ne pouvait pas remarquer que cette enfant était lui tout craché. Je m'agitais à nouveau, moins par agacement que par remue-ménage moral causé par les souvenirs que j'avais de lui, aussi profitais-je d'avoir Abigail sautiller devant son héros pour m'éclipser discrètement et aller m'occuper du souper... pour de bon, cette fois. Ce n'est qu'en entendant le cri de joie (encore une fois) de l'enfant que je réalisais qu'Alden avait encore dû faire des merveilles, avec la complicité de Nathaniel. Et cela me brisait le coeur, puisqu'au plus il était génial avec elle, au plus dure serait la chute une fois qu'il disparaîtrait de nouveau de nos vies. Il l'avait déjà fait une fois, pourquoi est-ce que juste parce que Nate l'avait planifié, il resterait cette fois-ci, hein ?
ABIGAIL« Maman est inquiète. »
la petite avait dit ça de manière si mature que cela dû surprendre les deux adultes restés avec elle.
ABIGAIL« A part oncle Nate, là, il n'y a pas beaucoup de messieurs à la maison depuis papa, alors je pense qu'elle a un peu peur de toi. Elle pense peut-être que je t'aime plus que je ne l'aime elle... tu n'as qu'à aller la voir et lui parler, je suis suis sûre que tu pourras la charmer.. euh, enfin, je voulais dire rassurer, non? »
Un clin d'oeil et un sourire. Elle s'était penché vers Alden se faisant, encore euphorique de la surprise qu'il lui avait apporté. Un petit coup de coude dans les côtes, un murmure complice comme si elle venait de lui confier une règle universelle de "comment dompter sa maman". Elle conclut sur la remarque qu'aucune des filles de sa classe n'avait pu résister au charme de l'anglais et qu'une fois qu'elle irait raconter qu'elle avait passé la soirée avec le héros de toutes et qu'elle avait des billets pour l'un des shows, elle allait être la superstar de sa classe.
K. EMILY« Ma chérie, va te laver les mains. On va bientôt passer à table ! »
La petite répondit par l'affirmative avant de se lever et de jeter un regard significatif vers les deux hommes restés assis. Le message était clair: discutez, comprenez, charmez.. Comme un petit général menant les troupes au combat, elle dressait les deux hommes à mettre en commun leur savoir sur sa mère pour pouvoir éviter une situation telle qui avait été jusqu'à présent. Parce qu'Abigail connaissait bien sa maman. Ce n'était pas de la crainte qu'elle avait vu dans son regard, mais de la douleur. La crainte, Abby connaissait, elle voyait sa teinte dans le regard émeraude de sa maman à chaque fois qu'elle était malade. Non. La petite était smart assez pour réaliser que quelque chose se tramait et si elle, du haut de ses huit ans, le comprenait, certainement elle ne devait probablement pas être la seule, hein ? De toute manière, Maman avait toujours été incapable de mentir ou de garder un secret et il était impossible qu'Oncle Nate, au moins, ne l'ai pas remarqué.. ou que le génialissime Alden ne l'ai pas ressenti.


fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Dim 18 Mar - 15:23

Alden était resté dans le salon, toujours perplexe suite à la réaction d'Emily qu'il ne parvenait toujours pas à cerner. Cela n'empêcha pas qu'il continua de discuter avec Abbigail dont il découvra un certain talent pour son âge, pour le dessin. Elle était douée. Qu'est-ce qu'il y en avait, des enfants dont les représentations sur papiers s'assimilaient plus à des « gribouillis » qu'autre chose et leurs parents qui avaient cette fâcheuse tendance à rester admiratif. C'était ce qu'il fallait faire certes mais être honnête n'était que mieux en y réfléchissant bien. Et là, l'animateur du talk show n'eut pas besoin de mentir car c'est avec sincérité qu'il apprécia le dessin de la fillette, à juste titre.
Puis la discussion se basa de nouveau sur le fait que la mère de famille s'était éclipsée sans tarder. Même sa fille ne semblait pas vraiment comprendre mais remarquait que quelque chose n'allait pas.

C'était normal qu'une fois qu'il réapparurent, Alden demande si tout allait bien et apparemment c'était le cas bien qu'on sentait dans le fond le malaise qui était toujours là.
Mais bon autant essayer de recommencer la soirée sur de bonnes bases et la poursuivre «  dans la joie et la bonne humeur » comme il se doit.
L'invité tendit une coupelle dans lesquelles étaient disposées quelques tomates cerises à son ami alors que mesdemoiselles Cavendish mère et fille s'occupaient des verres.
Et c'est d'ailleurs à cet instant là, lorsqu'il vit son verre contenant ce qu'il prenait toujours et préférait en apéritif que le regard bleu du convive se posa sur Emily qui venait de le servir. D'ailleurs une expression un peu surprise s'afficha sur son visage et encore plus suite à ce que dit la jeune femme à haute voix.

- Je hum.... non... c'est en effet ma boisson favorite en apéritif comment... ?
Il regarda alors Nate et se dit soudainement que ce dernier avait sûrement « briefé » l'hôte quant à ses goûts afin qu'il n'ait « que ce qui lui plaît », comment expliquer cela autrement sinon ?! C'est pourquoi après avoir semblé connu un court instant plutôt confus, il lança alors un regard et sourire à son ami

- Oh... je vois. Maintenant mes goûts n'ont plus aucuns secrets !
Dit-il un peu amusé avant d'écouter l'interlocuteur parler de places pour le show. Etant donné qu'Alden buvait le délicieux «  breuvage » à cet instant là, il ne put bafouiller autre chose que « Hmmm » en levant l'index comme s'il allait justement dire quelque chose à ce sujet et il reposa le verre sur la table pour se lever et dire

- ça tombe bien que tu amènes le sujet sur la table, j'ai quelque chose attends....

Il se dirigea vers sa veste suspendue à l'entrée en quelques secondes afin d'y sortir de la poche intérieure deux tickets pour son show. Pourquoi deux ? Tout simplement un qu'il souhaitait offrir à la ravissante Abby puis un autre pour sa mère car en tant que mineure, elle se devait d'être accompagnée par un parent ou personne majeure capable pouvant la surveiller et accompagner. Bien entendu, étant donné que Nathaniel connaissait depuis maintenant plusieurs années la « célébrité » et que son staff avait vu l'australien à plusieurs reprises discuter avec Alden et errer « dans les coulisses » du plateau, il n'avait aucun problème à entrer dans les lieux quand bon lui semblait. Suffisait d'un petit message de confirmation d'Alden et c'était bon. Et encore !

Il revint dans la pièce avec deux billets et tendit alors à Abby en s'adressant à elle

- Figures toi que j'ai trouver par hasard deux billets pour assister à l'Aldy Show et c'est valide n'importe quand tu le souhaiteras....

La joie de la misstinguette ne se fit pas attendre car elle était déjà en train de s'agiter et d'agiter les billets qu'elle tenait en main. Alden ne put s'empêcher de la sourire car la voir comme ça lui faisait chaud au coeur sans vraiment savoir pourquoi. Il regarda alors Nate avec le regard malicieux du genre «  bien vu » et précisa au sujet du second ticket.

- Mais bien entendu il faudra que ta maman soit d'accord... d'où le second billet comme ça elle pourra t'accompagner...

Et en parlant du loup, où était-elle passée cette-fois ci ? Il la chercha alors du regard rapidement alors que la fillette dit quelque chose au sujet de sa mère. Aldy écouta avec attention les paroles de la jolie Abby qui l'intriguèrent .... elle révélait beaucoup de choses et lui faisait se poser des questions sans vraiment le réaliser.
Et puisque sa fille dont il ignorait pour l'instant le lien biologique lui parla avant d'aller se laver les mains de ses autres camarades de classes qui l'adoraient également, il se permit même d'ajouter juste pour lui faire plaisir avant qu'elle ne disparaisse de la pièce

- Oh et tu pourras proposer à une de tes camarades de classes de venir avec toi sur le plateau si tu veux !

La petite voix exprimait une fois de plus un ravissement, Alden proposa alors à aller voir Emily en cuisine.
Il repris son verre en main car elle avait vraiment tapé dans le mille en servant cela et porta l'objet à sa bouche afin de déguster une fois de plus la saveur de l'apéritif.
Il arriva donc en cuisine où Emily était de dos, en train de dresser les entrées dans les assiettes posées sur le plan de travail central de la pièce.

- J'espère que vous trouverez quelques heures...

La belle le regarda alors en essayant de suivre d'où venaient ces paroles sorties de nul part

- ... pour le show ! Oui hum... Abbigail semblait plus que ravie d'avoir les tickets, je suppose que vous avez entendu. Mais il faut bien sûr votre permission et ce qui encore mieux, votre présence.

Son regard une fois de plus se plongea dans celui marron-vert de l'hôte de maison vers qui il s'approcha un peu. Il se dit que la fille qu'elle avait était très maligne et perspicace qui plus est, elle avait déjà tout «  d'une grande » du haut de ses 8 ans c'était impressionnant. Et comme cette dernière n'avait pas hésité à dire que sa mère était inquiète, et que Aldy avait ressenti aussi cela dans l'attitude de la brunette, il venait juste en cuisine pour essayer de comprendre.

- Vous savez, j'ai remarqué depuis que j'ai mis les pieds ici que quelque chose vous tracasse. Et j'ai l'impression que vous ne m'aimez pas trop... et je n'ai pas pour habitude de forcer les gens à me supporter donc si vous voulez que je parte alors autant que vous me le disiez directement..

Il ne pouvait dévier son regard en lui disant cela car il avait été confus dès le début par ce comportement distant de la jeune femme et en même temps, elle avait l'air de percevoir des choses en lui que peut de monde connaissait. Il y avait une curieuse impression d'ailleurs. En lui disant cela, il savait perpétuellement que ce repas était surtout prévu pour Abby, d'après tout ce que Nate lui avait raconté, c'était pour faire plaisir la la fillette qu'Aldy était là et lui faisait la surprise. Ce serait donc incorrect vis-à-vis d'Abbigail de quitter les lieux d'où le fait qu'il repris immédiatement
sans lui laisser le temps de parler

- ... mais en toute honnêteté c'est en guise de surprise à votre fille que je suis là donc si vous le permettez je pense qu'il faudrait au moins m'accorder le bénéfice du doute et que vous me laissiez finir la soirée, pour Abby.

L'animateur du talk-show avait évidemment noté ces ressentis dans le regard d'Emily d'où le fait qu'il voulait lui signifier par là qu'il fallait au moins qu'elle lui permette de rester un peu et peut-être que le fait qu'elle ne l'apprécie pas changerait peut-être, c'était comme donner une chance afin de mieux le connaître. Car bien entendu, il était clair que pour lui, il ne pouvait s'agir que de quelque chose liée à sa personnalité dont elle avait pu entendre que ce soit par les médias ou alors à travers Nate. Il n'en savait rien à vrai dire.

Il voulu la laisser s'expliquer mais ne put s'empêcher d'interférer en demandant une dernière chose entre temps

- Est-ce que j'ai fais quelque chose qui vous a déplu ? Parce que j'aimerais comprendre pourquoi vous semblez comme agacée par le fait que je sois là et peut-être que je pourrais changer ça. Je veux dire... on se connaît à peine et je ne voudrais pas que vous vous basiez sur ce que vous auriez pu entendre ou lire à mon sujet. Il ne faut pas se fier à toutes les sources externes.

Alden n'hésita pas à maintenir ce regard sincère persistant. Il cherchait à savoir davantage ce qui trottait dans la tête de la ravissante jeune femme. Et quelque part s'en voulait si jamais c'était de sa faute si elle était dans cet état car le pire était qu'il n'avait pas la moindre raison de comment ils en étaient là. Ce n'était qu'une inconnue après tout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden ) Lun 19 Mar - 11:29



    Les gens ont parfois des réactions étranges et Nate venait de le penser face à Emily. Lui avait pensé que faire venir celui que sa fille aimait était une bonne chose et une super surprise, apparemment ça l’était pour la fille, mais pas pour la mère. Se retrouvant d’ailleurs dans la cuisine avec cette dernière, il tenta de trouver une explication à son comportement étrange. Il ne comprenait vraiment pas, du coup, il tenta différentes approches, mais qui échouèrent lamentablement. Seulement, il voyait bien que la jeune femme lui cachait quelque chose, mais il ne voyait pas quoi. Finissant alors par proposer à boire, il allait servir tout le monde, mais son amie le devança et servit un verre spécifique à Alden qui semblait surprit par ce qu’il buvait. Nathanel qui leur jetait un coup d’œil, regardait également Abby qui ne semblait pas comprendre plus que lui. Haussant les épaules, il vit la fillette en faire autant et l’australien préféra enchainer pour savoir si son ami n’aurait pas une place dans son public pour que Abby vienne. Haussant les sourcils aux propos de son ami, il le regarda se lever et vit Emily en faire autant pour filer en cuisine. En tout cas, il devait avouer que la situation le laissait perplexe. Qu’est-ce qui pouvait bien rendre son ex petite amie ainsi ?

    Se concentrant alors sur Alden qui revint avec deux places, il se mit à sourire. Ecoutant ensuite les deux personnes en face de lui parler, il ne dit rien, buvant seulement de sa boisson. Il cherchait à savoir ce qui se passait et le comportement de la mère de famille lui donnait envie de creuser. Puis, Emily demanda à sa fille d’aller se laver les mains. Elle fila et Nate se retrouva seul dans le salon. En effet Alden était partit voir Emily et l’enseignant ne trouvant pas ça plus mal. Se levant du canapé, il attrapa son portable qui était dans la poche de sa veste et composa un numéro qu’il ne connaissait que trop bien. Attendant la tonalité, il donna une série de chiffre et entendit enfin la voix qu’il voulait avoir rapidement au bout du fil. Il s’agissait de son assistant au sein de la CIA et il lui demanda de faire des recherches sur le passé d’Emily et Alden pour savoir s’ils avaient une connexion quelconque. Que ça soit par rapport à son show, à la vie professionnelle de la jeune femme ou même depuis leurs enfances. Il voulait toutes les informations dont il pourrait avoir besoin et il raccrocha avant de retourner dans le canapé.

    Soupirant, il fronça les sourcils et tapota ses doigts sur le canapé. Il avait toujours été particulièrement protecteur avec celle qui était son ex, mais cette fois-ci, il ne savait pas pourquoi, mais il se devait de l’être encore plus. Comme si le lien qui le reliait à Alden était fort et en même temps fragile. Il n’aurait sû l’expliquer, mais il se devait de faire ses recherches. Buvant à nouveau, il regarda Abby qui revenait, les mains toutes propres et qui regardait vers la cuisine, pour tenter de comprendre ce qui se passait. A nouveau, il haussa les épaules et elle vint à côté de lui, parlant des tickets et du fait qu’elle voulait pouvoir y aller rapidement et même pourquoi ne pas faire une pancarte pour que ses amies la voient bien à la télé. Souriant, il devait avouer qu’elle semblait avoir à nouveau ouvert la case imagination de son esprit et quand cette dernière était ouverte, le débit de parole de la demoiselle augmentait considérablement. L’écoutant avec attention, il finit par sourire et il mit la main sur la bouche de la demoiselle, avant de se lever du canapé et de l’attraper pour la jeter sur son épaule en allant vers la cuisine.

    Besoin d’un coup de main ? Parce que si la demoiselle là-haut continue à parler, mon cerveau va finir par saigner en dehors de mon crâne.

    Il disait ça pour rire évidemment, ça ne le dérangeait pas que la demoiselle parle, mais il n’avait pas envie de laisser ses deux amis seuls, ne sachant pas encore le pourquoi du comment de la situation. Gardant Abby sur son épaule, il sentit un coup dans son dos et il se tourna, faisant celui qui ne comprenait pas que c’était elle qui venait de le taper. Haussant les épaules, il regarda à nouveau Emily et Alden, attendant de savoir ce qu’il pourrait faire pour aider, tout en écoutant Abby qui lui demandait de la relâcher en échange de beaucoup de choses qui auraient pû l’intéresser, mais il préférait l’embêter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )

Revenir en haut Aller en bas

Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-