It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 24 Déc - 1:04

Lys aurait du rester chez elle ce soir. Ou c'est de moins ce que la raison aurait du lui faire faire mais elle avait faiblit. Elle ne s'accordait plus un moment à elle ces derniers temps, à l'approche des fêtes de Noël, son budget se faisait de plus en plus serré, la forçant à faire encore plus d'heures de travail à côté de ses études. Tout ça à cause de ces fichus cadeaux et du prix d'un billet d'avion ! Elle ne savait pas exactement à quel moment sa présence était devenue indispensable au repas de Noël mais une chose était sûre, elle n'avait trouvé aucune excuse valable pour y échapper cette année. Enfin, elle en aurait bien eu une mais elle aurait préféré mourir d'en d'atroce souffrance plutôt que d'avouer à sa mère qu'un voyage à Phoenix plus le prix des cadeaux qui devaient être plus indispensable que a présence de la jeune femme, étaient un peu trop élevés pour elle. *Au pire, j'arrêterais de manger, tant pis, ça me fera faire des économies. * C'était ce qu'elle s'était dit. De toute manière, vu ce qu’elle allait s'empiffrer aux fêtes, elle aurait de quoi faire des réserves. Enfin, tout ça pour dire que malgré le fait qu'elle aurait eu toutes les raisons du monde de rester chez elle ce soir-là, Lys préféré prendre le large. Elle prenait son avion le lendemain et elle avait vraiment, mais alors vraiment besoin de décompresser et de souffler un peu avant les quelques jours de tortures qui allaient arriver. *Je ne vais jamais survivre à ça. C'est triste à dire mais c'est comme ça.*

La jeune femme ne connaissait pas encore beaucoup New-York, surtout parce qu'elle sortait assez peu de son itinéraire habituelle en fait. Mais elle connaissait quand même assez la ville pour savoir qu'à Tribecca, elle trouverait ce qu'elle cherchait. Elle prit un taxi et arriva bientôt à destination. C'était un petit bar où elle avait déjà été quelques fois, elle n'aurait su dire combien exactement mais ça n'avait pas grande importance. Elle alla commander à boire et observa les alentours d'un regard absent. Elle cherchait vaguement un cas potable avec qui passer la soirée. Seul, qui n'est pas l'air d'un psychopathe et qui soit regardable. C'était de plus en plus difficile de trouver la perle rare. Enfin en général, elle s'en sortait assez bien. Mais ce soir, elle ne devait pas être en chance parce qu'à part un pilier de comptoir qui la regardait très insistant, elle ne remarqua personne. Elle appuya son menton contre sa main, maussade. Tant pis, elle était mieux toute seule en fait. Comme dans la chanson. C'était sûrement une des pires de chansons que Lys connaissait, Lorie n'aurait jamais du être exister. « Moi j'préfère rester toute seule. » Alors, qu'elle se mettait à fredonner l'air de la musique, elle aperçut quelqu'un qu'elle n'avait pas vu avant, quelqu'un qu'elle connaissait vaguement. Il s'agissait de Lloyd. « Sous leurs airs innocents. » Elle décida de se lever pour le rejoindre. Le type au bar commençait à lui faire peur en plus. « Ce sont de vrais brigands. » Elle n'avait que quelques mètres à faire de toute manière, elle était presque à sa table. « Quoiqu'ils me veulent moi je'préfère rester tout seule. » Saleté de chanson ! Peut-être que Lloyd la regardait un peu étrangement sur le coup mais c'était un peu normal là. Après tout, elle était arrivée devant lui en chantant comme ça et puis. Et puis rien du tout. Sûre qu'avec des entrées en matière comme ça, elle resterait toute seule longtemps. « Bonsoir Lloyd. J'étais là-bas et je t'ai vu alors je me suis dis que je pouvais venir te saluer. Donc bah... salut. »



Trois choses: d'abord je me souvenais que très vaguement ce que tu m'avais dis hier so ~ Ensuite, j'ai Lorie dans la tête, c'est assez dramatique ;-; Donc j'en ai profité ~ Comme j'en avais marre du cinquième défi aussi '-' On va pouvoir en coller un autre comme ça Cool (c'était la troisième chose ~)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Lun 26 Déc - 4:15

Lloyd n'aimait pas spécialement sortir pour boire un verre, il n'était pas ce genre d'homme à passer son temps à penser bière, femmes avec des gros seins et boxe en tout genre, enfin, évidemment, il ne crachait pas sur les jolies femmes, mais il avait d'autres sujets de conversations et il ne pensait pas que par son ventre ou sa région inférieur. Ni par ses poings ou par la fête, il aimait lire, il appréciait lire des bandes-dessinés comme une sorte d'éternel adolescent et depuis son voyage au Japon, il s'était découvert un intérêt curieux pour les Manga. Mais ici, à cette veille de Noël, il avait décidé d'aller boire un verre, rien d'exceptionnelle juste avec quelques collègues, ils avaient décidé de se réunir à la veille d'une journée de travail qui s'annonçait déjà harassante, les blessées ne prenaient pas congés, et Noël, l'alcool aidant rendait la nuit très agité pour les ambulanciers qui parcouraient les rues de New York. D'habitude, Lloyd réduisait les sorties à un minimum, mais pour une fois, il était d'humeur à être entouré, il était à la veille de passer son premier Noël loin d'Archibald & Sybil même s'il ne l'admettait que du bout des lèvres, les cadets Douglas-Hamilton lui manquaient terriblement

Tout à son verre avec ses quelques collègues, il prit à peine le temps de parcourir la salle du regard, sa table parlait fort, ils rigolaient fort, ils ne cessaient de trinquer et d'appeler les serveuses pour une "nouvelle tournée générale pour nous tous !", Lloyd avait en tout et pour tout bu deux verres mais les gens buvaient tellement qu'ils ne se rendaient pas compte que l’Écossais se contentait depuis quelques temps de boire des Ice-Tea. Alors que ses collègues se lançaient sur le nombre de blessés qu'il y aurait sans doute le lendemain, Lloyd s'échappa afin d'aller une cigarette dans le froid revigorant de l'hiver. Il ne voulait pas trop parler du boulot ou des blessés de Noël, pour lui, la fête avait toujours été familiale, et le fait de la passer loin du reste des membres de sa famille le rendait nostalgique.

Une fois de retour, il y avait un peu plus de monde, sa table rigolait toujours bruyamment, mais étrangement, il eut l'envie soudaine d'être un peu éloigné, il commanda un nouvel Ice-Tea et se mit légèrement à l'écart afin de penser, cela dit, des paroles d'une chanson qu'il ne comprenait pas le sortirent de ses pensées et son regard tomba sur une blonde trop belle pour être vrai. « Quoiqu'ils me veulent moi j'préfère rester tout seule. » il fronça les sourcils en reconnaissant enfin du français dans ces paroles. Il l'avait appris avec son précepteur mais l'apprentissage de langue étrangère avait toujours été une sorte de calvaire pour lui, il ne lui restait donc que des notions basiques de la langue de Molière. « Chanson française ? Tu parles le français ? » demanda-t-il tout en arquant un sourcil.

Lys était toujours aussi belle que dans son souvenir, il avait tout de suite trouvé qu'elle était l'une des plus belles femmes qu'il ait pu rencontrer depuis son arrivée à New York, elle lui avait immédiatement plu physiquement, mais jamais il n'aurait pensé aussi bien s'entendre avec elle de façon général. Et c'était tout ça et l'alcool (un peu pour lui, plus pour elle sans doute pour l'avoir trouvée à son goût) qui les avaient poussé dans les bras l'un de l'autre et ils avaient passé une nuit à se découvrir de façon... complète. #cd5c5c« Bonsoir Lloyd. J'étais là-bas et je t'ai vu alors je me suis dis que je pouvais venir te saluer. Donc bah... salut. » il éclata de rire avant de se lever afin d'écarter la chaise en face de la sienne, comme pour l'inviter à s'asseoir. « Bonsoir Lys, ça fait un moment... toujours aussi... toi ! » -il gauchement en se passant la main dans la nuque complètement mal à l'aise. « Enfin, belle je veux dire. Tu es là toute seule ? » la questionna-t-il avec un sourire contrit sur le visage. Il se sentait un peu tendu, il reparlait rarement à ses... ex-conquête ? Pas qu'il ne le voulait pas, mais il n'en avait pas des tonnes. « Je te paye un verre ? » finit-il par demander tout en faisant un signe de main à la serveuse pour qu'elle vienne auprès d'eux prendre une nouvelle commande.


Dernière édition par Lloyd W. D-Hamilton le Jeu 5 Jan - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Mar 27 Déc - 2:00

Lys aurait pu chanter encore en fait. L'air de cette si merveilleuse chanson résonnant encore dans sa tête mais elle n'aurait pas voulu que Lloyd la trouve étrange. Quoique dans le pire des cas, elle pourrait toujours mettre ça sur le dos de l'alcool. Tout ça n'avait pas grande importance parce que le jeune homme ne sembla s'attarder que sur une chose. « Chanson française ? Tu parles le français ? » Un sourire s'étira sur le visage de Lys. « Bah oui. J'ai vécu en France. » Elle avait dit ça comme si c'était évidence mais ce qui était une évidence pour elle ne l'était pas pour tout le monde il fallait croire. Elle y avait vécu... Elle exagérait peut-être un peu quand elle disait ça, elle avait quitté la France quand elle avait deux ans et ne gardait pas grand souvenir de ce pays. Mais sa mère avait absolument tenue à ce qu'elle apprenne le français, elle n'avait jamais compris pourquoi en fait. A un moment, elle avait soupçonné cette dernière de vouloir lui apprendre la langue de son pays pour pouvoir l'y réexpédier à la première occasion mais elle n'avait jamais pu vérifier si son hypothèse était vraie. Encore aujourd'hui, elle pensait qu'elle avait eue raison de penser ça.

Après qu'elle ait parlé, Lloyd éclata de rire. Même si elle ne voyait pas ce qu'elle avait bien ou dire de drôle et que l'idée qu'il se moquait peut-être d'elle effleura son esprit, Lys sourit de nouveau. Elle eut alors l'occasion de noter que les manières su jeune homme pouvait se rapprocher de celle d'un gentleman. En effet, au lieu de simplement l'inviter à s’asseoir avec un signe de tête et un grognement comme le faisait la plupart des types qu'elle avait l'occasion de croiser, il se leva pour écarter la chaise qui se trouvait en face de lui. La jeune femme s'assit et son regard se posa sur Lloyd. Il n'avait pas changé depuis leur dernière rencontre. En même temps celle-ci ne remontait pas à si longtemps que ça. Elle se remémora la soirée qu'ils avaient passé ensemble et la nuit qui avait suivi. Quand elle y avait repensé le lendemain matin, elle n'avait pas regretté d'être sortie la veille comme cela lui arrivait parfois. Elle en avait gardé un agréable souvenir.

« Bonsoir Lys, ça fait un moment... toujours aussi... toi ! » Lys lui jeta un regard perplexe, elle ne savait pas si elle devait être vexé par sa remarque ou s'en sentir flatté. Non plutôt, elle ne savait pas si elle devait se vexer ou s'en moquer parce qu'il en fallait quand même plus pour la flatter. Fort heureusement, elle ne resta pas longtemps dans le flou puisqu'il se reprit bientôt en disant qu'elle voulait dire belle. C'est à ce moment-là qu'elle vit directement ce qui la dérangeait chez Lloyd. Un peu plus tôt, elle avait pensé qu'il n'avait pas changé et c'était le cas, physiquement du moins. Son comportement, lui, avait changé parce qu'il était gêné. Quand elle compris ça, elle en fut quelque peu stupéfié surtout qu'elle ne comprenait pas vraiment ce qui pouvait la gêner. Enfin, il y avait bien une raison qui lui était venue à l'esprit mais elle était tellement absurde que Lys aimait mieux croire que ce n'était pas ça. La seule façon d'avoir une réponse était de le lui demander en fait. « Je pourrais te dire que toi aussi tu es toujours aussi toi. Mais, ce serait mentir. Et je ne mens jamais. Enfin presque. De temps en temps. Soit, est-ce que c'est moi ou... tu es vraiment mal à l'aise ? » Son ton trahissait la surprise la plus complète pour le moment. Mais il y avait de fortes chances qu'une fois celle-ci passée, elle devienne plus... elle. « Tu n'as pas peur de moi quand même ? Je n'ai jamais mangé personne, enfin pas à ma connaissance. J'ai bien du avaler quelques araignées dans mon sommeil mais il paraît que tout le monde le faitl. Après je ne suis pas certaine qu'on puisse vraiment considéré une araignée comme une personne. » Elle se tut. Elle avait bien conscience de débiter n'importe quoi depuis tout à l'heure mais bon. A la base, elle avait simplement voulue se moquer de lui mais bon. Elle se souvint alors qu'elle n'avait même pas répondue à sa question. « Et oui je suis toute seule. » A vrai dire, si ça n'avait pas été le cas, elle ne serait pas sûrement venu le trouver mais elle n'avait pas besoin de lui préciser ça. Il lui proposa alors un verre et son visage s'illumina. « Avec plaisir ! Je meurs de soif. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Jeu 5 Jan - 2:47

Lloyd n'avait jamais été l'homme le plus à l'aise avec les femmes, il finissait toujours par baragouiner quelque chose d'incompréhensible ou faire une bourde. Enfin, du moins, il l'avait toujours pensé jusqu'à sa rencontre avec Lys, pour la première fois, il avait été à l'aise, détendu, léger et dragueur... tout ce qu'il était loin d'être dans sa réalité. Il se voyait comme quelqu'un de maladroit malgré lui et les événements ne le poussaient pas à penser le contraire. Et la seule fois où il n'avait pas joué de mal chance... il avait plutôt été agréablement gracié... sauf que cette chance semblait s'être envolé très loin, il allait de bourdes en bourdes, se sentant lourd et idiot. Elle allait le trouver ridicule, comment pouvait-elle penser le contraire ? Elle allait lui parler 5 minutes avant de lui sourire de façon désolée & elle allait trouver une raison idiote pour s'échapper. « Bah oui. J'ai vécu en France. » il fronça les sourcils, est-ce qu'elle lui avait dit le soir de leur rencontre ? Il ne se rappelait pas avoir abordé le sujet, pourtant, Lys l'avait dit comme si c'était la chose la plus naturelle... il ne sut que dire, peut-être lui avait-elle bien soufflé au cours de leur première discussion, mais il préférait ne pas lui répondre, de peur de s'enfoncer en lui posant une question qu'il avait déjà fait une première fois. C'était une des raisons pour lesquels il détestait l'alcool ! ça lui faisait un peu trop oublier des choses et après il agissait n'importe comment ! Et encore, il n'était pas si saoul que ça ce soir là, juste passablement joyeux.

« Je pourrais te dire que toi aussi tu es toujours aussi toi. Mais, ce serait mentir. Et je ne mens jamais. Enfin presque. De temps en temps. Soit, est-ce que c'est moi ou... tu es vraiment mal à l'aise ? » évidemment, elle avait remarqué sa mascarade en quelques secondes à peine, il se sentait un peu plus gêné mais il ne pouvait définitivement pas rougir. Rougir c'était pour les faibles, pour les chochottes ! Les mecs virils de rougissaient pas ! Mais il n'avait jamais été très viril donc bon... il détourna le regard, tentant de cacher sa gêne apparente. « Tu n'as pas peur de moi quand même ? Je n'ai jamais mangé personne, enfin pas à ma connaissance. J'ai bien du avaler quelques araignées dans mon sommeil mais il paraît que tout le monde le faitl. Après je ne suis pas certaine qu'on puisse vraiment considéré une araignée comme une personne. » il la regarda quelques secondes, ne sachant pas quoi répondre et pour cause, il grimaça légèrement en entendant son explication. « Tu sais que tu viens de me débiter la chose la plus anti-sexe depuis... le début de l'histoire de l'humanité au moins ! » il hésita quelques secondes avant qu'un sourire moqueur n'éclaire finalement son visage. « Bouffeuse d'araignée va ! » se moqua-t-il gentiment.

Il décida alors de commander à boire pour eux deux et la française se montra plutôt enthousiaste sur le sujet. « Avec plaisir ! Je meurs de soif. » il tourna la tête vers la serveuse et lui offrit un sourire poli. « Un whisky pour moi, avec deux glaçons... s'il vous plait ! » rajouta-t-il avec son sourire le plus aimable, il avait l'habitude d'être toujours gentil pour être sûr d'obtenir ce qu'il désirait. Il attendit que Lys prenne sa commande pour reporter son attention sur elle, il était peut-être plus à l'aise qu'au tout début, mais il n'osait pas non plus s'aventurer à la regarder dans les yeux. « Pour en revenir à ta question de tout à l'heure... tu vas peut-être dire que c'est idiot mais... oui, je suis un peu... intimidé par toi... comment dire... » il s'humecta les lèvres, à la recherche de ses mots et son courage qui avait du se faire la malle sans son accord. « Je ne suis pas vraiment le genre de gars... à le faire comme... "ça" d'ordinaire... mais ce soir-là... j'ai juste su... que j'avais devant moi une fille formidable avec qui je n'avais jamais ressenti autant de... compatibilité et que je devais juste foncer pour n'avoir aucun regret. » il se gratta nerveusement la nuque avant d'oser finalement croiser le regard bleuté de son ex-amante. « Et en effet, je ne regrette pas... mais oui, je suis un peu intimidé de te revoir, mais ça me fait plaisir. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 7 Jan - 1:33

« Tu sais que tu viens de me débiter la chose la plus anti-sexe depuis... le début de l'histoire de l'humanité au moins ! » Oh ça, elle le savait. Ce qu'elle ignorait c'était simplement pourquoi elle avait dit ça. C'était peut-être parce qu'elle avait cette tendance à toujours dire ce qu'elle pensait sans vraiment réfléchir avant. Après ce n'était réellement pas de sa faute si ce qui lui passait par la tête était aussi étrange que ça par moment. Au moins, ses paroles avaient eut le mérite de détendre un peu Lloyd. Ou au moins assez pour qu'ils ne se permettent de se moquer d'elle ce qui était déjà pas mal aux yeux de la jeune femme. Elle décida tout de même de se défendre un peu, du mieux qu'elle le pouvait. Il n'était pas vraiment dans ses habitudes de laisser quelqu'un se moquer d'elle sans rien répondre. « Tu en bouffes aussi je te signale. C'est comme ça, tu ne peux rien y faire. Et je trouve que tu exagères en plus ! Je suis sûre que des gens ont déjà sortis des choses encore plus anti-sexe que ça. Enfin j'espère. Et en plus, c'était voulu ! Pour que tu n'es plus peur. » Elle hocha la tête même s'il n'y avait vraiment rien à confirmer ici. C'était juste histoire de bien appuyer ce qu'elle venait de dire, montrer à quel point c'était vrai. En réalité, elle avait inventer au fur et à mesure qu'elle parlait,, surtout dans la partie où elle avait déclaré que c'était voulu. Mais bon, ce n'était qu'un détail.

Lloyd commanda à boire à la serveuse qui se tenait juste à se tenait à côté de leur table. Il était d'une politesse irréprochable qui faisait sourire la jeune femme. Lorsqu'il eut fini, elle fit mine de réfléchir avant de finalement commander la même chose que lui. Elle reporta alors son attention sur le jeune homme qui s'apprêtait à reprendre la parole. « Pour en revenir à ta question de tout à l'heure... tu vas peut-être dire que c'est idiot mais... oui, je suis un peu... intimidé par toi... comment dire... » Un sourire légèrement moqueur se dessina sur le visage de la jeune fille. Oui c'était idiot, tellement idiot, comment pouvait-il réellement être intimidé par elle ? Elle se le demandait bien. C'était la première fois qu'elle entendait une chose pareille. Elle se passa néanmoins de tout commentaire et le laissa continuer. « Je ne suis pas vraiment le genre de gars... à le faire comme... "ça" d'ordinaire... mais ce soir-là... j'ai juste su... que j'avais devant moi une fille formidable avec qui je n'avais jamais ressenti autant de... compatibilité et que je devais juste foncer pour n'avoir aucun regret. » Lys avait écouté attentivement ce qu'il venait de dire. Lloyd était vraiment quelqu'un d'étrange. Enfin, non, il était juste différent... Différent des garçons qu'elle avait l'habitude de côtoyer, ceux qui cherchait à lui mettre plein la vue, qu'elle n'intimidait pas le moins du monde même la deuxième fois du monde parce qu'ils avaient l'habitude de faire « ça » et ceux qui jamais eu grand jamais n'utiliseraient l'expression fille formidable pour la décrire. Il devenait très dur pour elle dans ce cas-là de continuer de se moquer de lui, même gentiment. Ça lui paraissait déplacé. Son regard croisa celui de Lloyd avant que celui-ci ne reprenne. « Et en effet, je ne regrette pas... mais oui, je suis un peu intimidé de te revoir, mais ça me fait plaisir. » «  Je vois. » Oui, elle n'avait rien trouvé de mieux à répondre dans l’immédiat mais c'était toujours mieux que si elle n'avait rien dit du tout non ? La serveuse revint à leur table et leur servit leurs verres. Lys but une gorgée du sien avant de reposer son regard sur Lloyd. «  Je comprends. Même si je trouve ça... un peu étrange. Je comprends. Mais je peux t'assurer que tu n'as aucune raison d'être intimidé hein. » Elle haussa vaguement les épaules avant de reprendre. « En tout cas, je suis contente que tu ne regrettes rien parce que moi non plus. C'était vraiment... très bien. Donc tu vois bien, aucune raison d'être intimidé. » Elle but de nouveau plusieurs gorgées de son verre après un nouveau haussement d'épaule. Quand elle reprit la parole, ce ne fut pas pour s'étendre plus longtemps à propos de la gêne de Lloyd. « Je ne t'ai même pas demandé si tu allais bien. Pourtant ce sont des choses qui se font chez les personnes civilisées. Et j'en suis une. Enfin je crois.»
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 14 Jan - 16:06

Un sourire flottait sur les lèvres du jeune écossais. Une chose était sûre : Lys avait du répondant. Il ne connaissait pas beaucoup de filles comme ça, mais justement, c'est ce qui faisait le charme de la française, elle était naturelle et c'est ainsi qu'elle réussit à charmer les gens. Lui y comprit. « Tu en bouffes aussi je te signale. C'est comme ça, tu ne peux rien y faire. Et je trouve que tu exagères en plus ! Je suis sûre que des gens ont déjà sortis des choses encore plus anti-sexe que ça. Enfin j'espère. Et en plus, c'était voulu ! Pour que tu n'es plus peur. » il éclata de rire avant de secouer la tête, il était persuadé qu'elle inventait au fur et à mesure qu'elle parlait. Mais il finit par concéder, pour elle, il pouvait faire cet effort. « Bon ok, il y a peut-être des choses plus anti-sex... mais franchement, sur une échelle de 1 à 10 sur l'échelle du tue l'amour, ça mérite un bon 8 au moins ! » par contre, ceci il en était sûr, c'était carrément dég', et l'idée qu'il ait mangé des araignées restait très déplaisante.

Ils commandèrent à boire et Lloyd fut agréablement surpris de constater qu'elle prenait la même chose que lui, si elle tenait l'alcool... pourquoi pas, lui avait l'habitude des choses corsées, en Écosse, les gens aimaient les bons remontant au point que les alcools forts l'affectaient moins que la moyenne. Finalement, il joua franc jeu en misant tout sur l'honnêteté, il ne pouvait pas réellement se vanter de savoir où il allait, il se laissait surtout guider par l'instinct, il ne savait pas si la blonde arrivait à suivre ses pensées, s'il était clair, s'il ne buttait pas trop sur les mots, mais au final, lorsqu'il eut fini de tout déballer, elle se contenta d'un « Je vois. » particulièrement peu claire. Il fronça les sourcils... ok, c'était étrange comme réponse mais en même temps, il ne lui avait pas laissé l'opportunité d'en placer une, quelque part, c'était de sa faute, mais il était juste trop bavard lorsqu'il était dans une situation où il n'était pas à son aise. Parfois, il trouvait qu'il agissait comme une meuf et quand il le réalisait, il se faisait un peu peur. Mais bon, il fallait être aussi réaliste sur lui-même, il n'était pas le gars super viril & macho, il était plus... le gars gentil rempli de compassion et ultra souriant.

La serveuse profita du moment de flottement entre eux pour leur amener leur commande, il lui en fut redevable, il lui donnerait un bon pourboire. Finalement, ce fut la blonde qui reprit en premier la parole. « Je comprends. Même si je trouve ça... un peu étrange. Je comprends. Mais je peux t'assurer que tu n'as aucune raison d'être intimidé hein. » il eut un pauvre sourire, il allait finir par lui faire pitié, il en était sûr, parce que là, elle tentait de la rassurer, pour quel genre de type elle allait le prendre... il était persuadé qu'avant la fin de la soirée, elle allait regretter d'avoir couché un jour avec lui. Sous cette pensée négative, il but son verre d'un cul sec avant de le déposer prudemment sur la table. « En tout cas, je suis contente que tu ne regrettes rien parce que moi non plus. C'était vraiment... très bien. Donc tu vois bien, aucune raison d'être intimidé. » de cette phrase, Lloyd ne retenu que le "très bien", il eut un sourire rassuré, au moins, il n'était pas mauvais à l'acte lui-même, quelque part c'était flatteur, surtout quand c'était une aussi jolie femme que Lys qui lui disait. « Tu as sans doute raison ! » avoua-t-il en opinant de la tête. « Je ne t'ai même pas demandé si tu allais bien. Pourtant ce sont des choses qui se font chez les personnes civilisées. Et j'en suis une. Enfin je crois. » le changement de conversation fut loin de lui déplaire, il était sur un terrain moins glissant et il pouvait d'office s'y sentir plus à l'aise. Il éclata de rire à la fin de la phrase de la blonde, ses yeux brillaient joyeusement. « Tu n'as pas besoin de croire, moi je te dis que tu es une personne civilisée. Juste un peu bizarre mais ça fait ton charme. » répondit-il avant de lui faire un clin d’œil, il amena son verre à lui afin de prendre un glaçon et le faire éclater sous ses dents, il adorait manger des glaçons, une sale habitude qu'il avait depuis qu'il était enfant. « Et je vais très bien. En fait, je suis avec les gens de la table bruyante là-bas, mais ils faisaient trop de bruit pour moi donc je me suis discrètement éloigné ! » avoua-t-il avant de montrer la table de ses collègues du doigt, il regarda d'ailleurs dans leur direction, tout à rigoler, ils n'avaient pas encore remarqué son absence, tant mieux quelque part ! « Et toi, comment vas-tu ? Comment ça se fait que tu n'es pas avec quelqu'un la veille de Noël ? Tu ne le passes pas en famille ou avec des amis ? » demanda-t-il curieusement, la tête légèrement penché sur le côté, il était difficile pour lui d'imaginer une fille comme Lys seule en cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Dim 15 Jan - 21:42

« Bon ok, il y a peut-être des choses plus anti-sex... mais franchement, sur une échelle de 1 à 10 sur l'échelle du tue l'amour, ça mérite un bon 8 au moins ! » La jeune femme leva les yeux aux ciels. Un bon 8 ! Comment cela pouvait-il mériter un bon 8 ? Ça n'avait rien de si terrible. C'était juste un peu dégoutant quand on y pensait mais de là à y mettre un 8, il y avait une bonne différence. Elle secoua la tête histoire de bien montrer son désaccord, Lloyd n'y connaissait vraiment rien. « T'es juste jaloux de mon savoir et de mon intelligence. C'est vraiment dommage. » Elle éclata de rire à peine sa phrase terminée, elle manquait tellement de crédibilité quand c'était comme ça. Ça en était presque ridicule.

Elle avait passé commande de ce qu'elle voulait et avait fait de son mieux pour rassurer Lloyd. Elle ne savait pas si elle y ait été parvenue, elle n'avait jamais été douée pour rassurer qui que ce soit, mais elle espérait vraiment que ça ait marcher en tout cas. La simple idée qu'elle puisse le mettre mal à l'aise lui déplaisait. Elle le vit esquisse un sourire et se félicita intérieurement d'avoir en partie atteint son objectif. Comme quoi, quand elle voulait, rien ne lui était pas impossible. « Tu as sans doute raison ! » « Bien sûr, j'ai toujours raison. » C'était sûrement un peu présomptueux mais ce n'était pas tant éloigné de la vérité que ça. Elle préféra néanmoins se corriger. « Enfin souvent au moins. Il m'arrive une fois de temps en temps d'avoir tord mais j'oublie ces fois là aussitôt. C'est mieux je trouve ! » En tout cas, la preuve qu'elle avait souvent raison vint juste après. En effet, changer de conversation était une des meilleures idées qu'elle avait eu depuis qu'elle était venu parler à Lloyd. En fait, c'était plutôt la meilleure idée qu'elle ait eu. Pourtant, on ne pouvait pas dire qu'elle s'était fouler pour ça. « Tu n'as pas besoin de croire, moi je te dis que tu es une personne civilisée. Juste un peu bizarre mais ça fait ton charme. » La jeune femme fronça les sourcils. Même s'il avait déclaré que cela faisait parti de son charme, elle n'était pas pas sûre que le fait qu'il la trouve un peu bizarre soit une bonne chose. Et le fait qu'elle soit une personne civilisée ne la consolait pas le moins du monde. « Je ne vois pas en quoi je suis bizarre ! Toi tu l'es c'est certain mais moi je suis juste... normale. » Voilà, une fille normale avec des sujets de conversations tout à fait normaux, c'était tout ce qu'elle était. Lloyd finit par répondre à sa question en déclarant qu'il allait bien et lui indiqua la table de derrière en expliquant qu'ils étaient avec eux. La chose que Lys remarqua tout de suite c'était, qu'effectivement, ils étaient bruyants. C'était une chance qu'il se soit écarté d'eux parce que s'il ne l'avait pas fait, Lys ne serait sûrement pas venu le trouver. Et elle aurait sûrement passer le soirée seule au bar ou avec un type encore plus bizarre que Lloyd. « Oh... Mais tu veux peut-être retourner avec eux alors ? » Elle avait dit ça plus par politesse qu'autre chose parce qu'elle espérait vraiment que ce ne soit pas le cas, que sa compagnie était meilleure que celle des gens bruyants à la table d'à côté. « Et toi, comment vas-tu ? Comment ça se fait que tu n'es pas avec quelqu'un la veille de Noël ? Tu ne le passes pas en famille ou avec des amis ? » La jeune femme grimaça. C'était l'effet immédiat qu'avait les mots Noël et famille à si peu d'intervalle. Cela lui rappelait exactement pourquoi elle était venue ici ce soir. Elle but une gorgée de son verre avant de lui répondre. « Je vais bien aussi. » C'était un bon début. Il aurait vraiment fallu qu'il se contente de la première question, ça aurait été plus simple. Parce qu'elle allait répondre à la deuxième aussi mais elle avait vraiment peur de passer pour une fille sans cœur ou autre chose dans ce genre-là. « Et sinon, j'ai un avion bientôt pour rejoindre ma famille. C'est pour ça que je suis venue seule ici, j'avais vraiment besoin de décompresser un peu avant de partir. » Elle porta son verre à ses lèvres et en but de nouveau une gorgée. « Mon programme au début c'était de boire beaucoup pour oublier que j'allais passer les jours à venir en enfer. Je trouvais ça cool comme idée. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Mar 17 Jan - 23:51

« T'es juste jaloux de mon savoir et de mon intelligence. C'est vraiment dommage. » la jeune blonde éclata de rire et il ne put s'empêcher de sourire à son tour en la voyant si joyeuse, sa première pensée en la voyant aussi détendue fut qu'elle était encore plus belle quand elle semblait heureuse. Il se sentit légèrement rougir alors il préféra détourner le regard, espérant qu'elle ne le voit pas. Elle allait encore trouver de quoi à redire sur son comportement. Il reporta finalement son attention sur elle, Lys était une jeune femme très belle et sûre d'elle et il l'admirait pour ça, lui qui était très gauche trouvait ça assez admirable comme trait de caractère, rien ne semblait pouvoir la démonter, elle savait ce qu'elle voulait et c'est pour toutes ces raisons qu'il avait craqué la première fois « Bien sûr, j'ai toujours raison. » puis comment lui résister sincèrement ? Certes, elle était un peu bizarre, mais elle était drôle et amusante donc bon, comme chaque personne normale, elle avait ses défauts. Tant mieux, elle aurait été parfaite il n'aurait jamais osé ouvrir la bouche en sa présence. « Enfin souvent au moins. Il m'arrive une fois de temps en temps d'avoir tord mais j'oublie ces fois là aussitôt. C'est mieux je trouve ! » il rigola sans pouvoir s'en empêcher, elle savait vraiment le mettre à l'aise. Lui qui se sentait comme un idiot plus tôt se détendait au fil de la conversation, il était moins nerveux et il avait le sentiment de ne pas encore trop se ridiculiser. Il osa même lui dire qu'elle était bizarre — ce qui était tout à fait vrai d'ailleurs — mais évidemment, elle ne trouva rien de mieux que de le contredire. « Je ne vois pas en quoi je suis bizarre ! Toi tu l'es c'est certain mais moi je suis juste... normale. » il haussa un sourcil amusé. « Je suis normal et gentil, la preuve, je t'offre un verre tout en t'écoutant parler du fait qu'on est tous des bouffeurs d’araignées. Je pense que j'ai un grand cœur et qu'il est bien accroché ! » se moqua-t-il légèrement s'en pouvoir s'en empêcher.

Puis il avoua être avec le groupe bruyant, elle leur lança un regard avant de se retourner vers lui. « Oh... Mais tu veux peut-être retourner avec eux alors ? » il secoua négativement la tête avec empressement. « Non non, je suis mieux avec toi. Puis ce sont mes collègues, je peux les voir quand je veux, tomber sur toi c'est plus rare et puis... tu es une compagnie plus agréable ! Crois-moi ! » avoua-t-il simplement en triturant nerveusement son verre, il était très nul pour flirter, vraiment. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de le faire avec Lys et ça commençait à le perturber, il se demandait pourquoi il agissait si différemment avec elle. Certes elle était jolie, plus que ça en fait, c'était une bombe à l'état pur et il ne voyait pas ce qu'elle pouvait lui trouver, et il ne comprenait pas pourquoi il voulait à ce point lui plaire, il partait avec 0% de réussite au final... mais comme pour la première fois, il n'avait rien à perdre mais tout a gagné. Et même si ça s'arrêtait à un flirt gentil, pour lui c'était suffisant, il n'était pas celui qui allait pousser la chose plus loin.

Cela dit, il s'arrangea pour revenir à un sujet plus bateau, la drague c'était pas son fort et la période de l'année l'aida à trouver un sujet de circonstance. Cependant, au vu de la moue de Lys, il se douta que ce n'était peut-être pas le meilleur sujet à aborder. « Je vais bien aussi. » pourtant, elle semblait vouloir rajouter quelque chose qu'elle ne tarda pas à faire. « Et sinon, j'ai un avion bientôt pour rejoindre ma famille. C'est pour ça que je suis venue seule ici, j'avais vraiment besoin de décompresser un peu avant de partir. » il ne put qu'approuver son sentiment... il ressentait la même chose, s'il travaillait le jour de Noël, il avait été contraint de rentrer pour le nouvel an et cette idée était loin de le réjouir. Sa famille était pompeuse et parfois, il trouvait juste tout ce cinéma faux. Devoir passer les fêtes à tout prix juste pour faire croire que tout allait bien entre eux alors qu'entre les différents frères et sœurs de la famille, il n'y avait qu'une sorte de rancune imperceptible qui rendait les retrouvailles familiales harassante émotionnellement parlant. « Mon programme au début c'était de boire beaucoup pour oublier que j'allais passer les jours à venir en enfer. Je trouvais ça cool comme idée. » il hocha la tête et il refit un signe à la serveuse. « La même chose s'il vous plait » commanda-t-il sans hésitation. « Si t'as besoin d'oublier je veux bien t'aider et t'accompagner un temps ! Je te promets que je n'abuserai pas de ton état d'ébriété et je suis même prêt à te raccompagner chez toi » assura-t-il avec un sourire honnête sans penser à mal. Il n'était pas ce genre d'homme à profiter d'une situation, il était juste volontaire et toujours là pour aider son prochain. « Et je comprends pour les retrouvailles familiales... c'est lourd... je suis pas impatient de rentrer en Écosse pour le nouvel an, mes frères aînés sont des plaies vivantes. Toujours à vouloir tout décider. » avoua-t-il en roulant des yeux à leur simple évocation. « Et toi, c'est lequel des membres de ta famille qui est dur à supporter ? » demanda-t-il afin d'en apprendre un peu plus sur la française.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 21 Jan - 17:16

Alors qu'elle riait, Lys vit du coin de l'oeil que Lloyd semblait rougir légèrement et qui détourna le regard à la suite de ça. Elle devait bien avoué que sa façon d'être aussi gauche et peu sûr de lui, lui donnait un certain charme. Bien sûr, elle aurait pu encore trouvé à redire là-dessus et se moquer de lui à ce propos mais elle estima qu'elle l'avait fait suffisamment pour ce soir. Et puis, si c'était encore pour sortir quelque chose d'aussi stupide du même genre que les araignées tout à l'heure, il valait mieux qu'elle s'abstienne. Enfin, au moins, toutes les choses stupides qu'elle pouvait dire avaient pour mérite de le détendre. Elle en eut encore la démonstration après qu'elle ait déclaré avoir presque toujours raison où Lloyd se mit à rire. Elle aurait ou dire pour se défendre qu'elle agissait comme cela juste pour le mettre plus à l'aise mais ça n'aurait pas été la vérité. Tant pis, le résultat était le même et c'était bien ça le principal. « Je suis normal et gentil, la preuve, je t'offre un verre tout en t'écoutant parler du fait qu'on est tous des bouffeurs d’araignées. Je pense que j'ai un grand cœur et qu'il est bien accroché ! » La jeune femme fronça les sourcils. Elle ne savait pas si Lloyd s'en rendait vraiment compte mais là, il venait de prouver que ce qu'elle avait dit précédemment était vrai. Ni plus, ni moins. « Alors, oui tu es gentil et je te félicite d'avoir un grand cœur aussi bien accroché. Par contre... Je pense qu'un type normal ne serait pas rester assis là à m'écouter parler de ça. Il aurait sûrement pensé que j'étais folle ou très bizarre et serait parti. » Mais Lloyd avait pensé qu'elle était bizarre, il l'avait dit lui-même. C'était bien pour ça qu'elle avait contre attaquée en lui disant que c'était son cas aussi. « Mais il aurait eu tord, parce que je ne suis pas bizarre ! » Elle soupira et finit par s'avouer vaincu. « Ok, soyons bizarre tous les deux tant pis. »

La jeune femme jeta un nouveau regard à la table bruyante avant de reporter son attention sur Lloyd. Elle aurait très bien compris qu'il veuille les rejoindre. Ils étaient avec eux après tout et même si elle pensait pouvoir être de meilleure compagnie qu'eux, elle n'avait pas vraiment son mot à dire là-dedans. Elle vit alors, soulagée, qu'il ne le voulait pas. « Non non, je suis mieux avec toi. Puis ce sont mes collègues, je peux les voir quand je veux, tomber sur toi c'est plus rare et puis... tu es une compagnie plus agréable ! Crois-moi ! » C'était pile ce qu'elle avait envie d'entendre, cela tombait bien. Elle attrapa son verre tout en faisant semblait de ne pas remarquer qu'il semblait de nouveau très mal à l'aise. Quelqu'un lui avait dit un jour que cela ne se faisait pas vraiment de se moquer de quelqu'un qui venait de vous faire un compliment. Elle ne savait plus qui c'était mais ça n'avait pas d'importance. Ce qu'elle savait en revanche, ou qu'elle supposait, c'était que ce genre de situation correspondait parfaitement à ce qu'on lui avait dit. « C'est bien ! Pour être honnête, j'aurais été déçue que tu les rejoignes... » Elle lui fit un petit sourire avant de finir son verre.

Vint alors le moment où Noël arriva sur le tapis. C'était vraiment tout sauf chouette comme sujet de conversation mais bon. Elle lui avait alors avoué qu'elle partait bientôt rejoindre sa famille mais qu'elle n'en avait aucune envie. En fait, elle lui en avait dit plus qu'il ne lui demandait mais elle avait ressenti le besoin de s'en plaindre un peu. Lloyd recommanda un verre avant de lui répondre, Lys espérait vraiment qu'il ne la jugeait pas à ce propos. « Si t'as besoin d'oublier je veux bien t'aider et t'accompagner un temps ! Je te promets que je n'abuserai pas de ton état d'ébriété et je suis même prêt à te raccompagner chez toi. » La jeune fille laissa échapper un petit éclat de rire. Ça lui plaisait assez comme programme. Et puis, s'il y avait bien un personne en qui elle ne doutait pas de pouvoir faire confiance, c'était bien Lloyd. C’était assez étrange d'ailleurs vu qu'elle le connaissait très peu au final. Elle fit alors signe à la serveuse de lui amener un autre whisky. « Et je comprends pour les retrouvailles familiales... c'est lourd... je suis pas impatient de rentrer en Écosse pour le nouvel an, mes frères aînés sont des plaies vivantes. Toujours à vouloir tout décider. » Il la comprenait. Elle n'en avait pas demandé tant à la base, juste qu'il ne la juge pas alors, ce qu'il venait de dire là, c'était au-dessus de ses espérances. « Et toi, c'est lequel des membres de ta famille qui est dur à supporter ? » Elle n'avait aucunement besoin de réfléchir là-dessus, la réponse s'imposait d'elle même. « Ma mère. » Sa mère... Le diable en personne ou autre chose dans ce goût-là. Elle disposait de tellement plus d'air depuis qu'elle était à New-York que le simple fait de devoir retourner à Phoenix, même quelques jours, la déprimait. « Mais ils le sont tous en fait. Même s'ils ne lui arrivent pas à le cheville. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Mer 25 Jan - 15:03

La soirée était de mieux en mieux pour Lloyd, Lys était d'une compagnie agréable, elle arrivait à le détendre par ses sourires et ses remarques, au final, elle avait le même effet sur lui que la première fois, elle le rendait plus naturel et il y avait entre eux un bon feeling. Ils se taquinaient sans tomber dans un malaise, il avait l'impression d'être avec une sorte d'amie... sauf qu'elle ne l'était pas vraiment, parce qu'il n'arrivait pas à trouver ses amies "belles", c'étaient à ses yeux des sortes d'êtres asexués qu'il ne pouvait pas voir de la sorte, pour ne pas mélanger ses sentiments... et Lys... et bien, elle était belle, c'était un fait, il l'avait ardemment désiré après une rencontre et même si aujourd'hui le sentiment était moindre, il restait un fond de désir qu'il tentait de contrôler, il n'avait pas envie d'être vu par elle comme tous les autres, qu'elle croit qu'il ne s'intéressait à elle que pour son corps, qu'il ne parlait avec elle que... dans l'espoir de plus. « Alors, oui tu es gentil et je te félicite d'avoir un grand cœur aussi bien accroché. Par contre... Je pense qu'un type normal ne serait pas rester assis là à m'écouter parler de ça. Il aurait sûrement pensé que j'étais folle ou très bizarre et serait parti. Mais il aurait eu tord, parce que je ne suis pas bizarre ! » il haussa un sourcil amusé à son discours un peu dur à suivre. Enfin, il admettait tout de même qu'elle n'avait pas tout à fait tord. Quoique, un homme normal serait sans doute rester juste dans l'espoir qu'elle se taise pour la mettre dans son lit. Lui restait parce que malgré tout, il la trouvait touchante et drôle. « Ok, soyons bizarre tous les deux tant pis. » finit-elle par avouer, il éclata franchement de rire, incapable de ne pas trouver sa remarque amusante, ses yeux pétillaient de malice et il eut un sourire fier, content d'avoir réussi à lui faire admettre qu'effectivement, elle n'était pas la fille la plus normale qu'il ait pu rencontrer.

Quand Lys lui proposa de rejoindre ses collègues, il répondit aussi tôt qu'il préférait sa compagnie. Et c'était vrai, il n'aimait pas spécialement la compagnie de tous ces collègues, il trouvait que certains étaient réellement idiots, pas méchants, mais cons tout de même. « C'est bien ! Pour être honnête, j'aurais été déçue que tu les rejoignes... » et elle lui fit un sourire à tombée qui le fit buguer 5 secondes, il cligna des yeux avant de se racler la gorge pour reprendre contenance, cette fille était trop belle pour son propre bien et pour le bien d'autrui. « Vraiment ? Donc on peut dire que tu aimes ma présence ? » demanda-t-il avec un sourire ravi accroché à ses lèvres.

Le sujet de Noël les amena à parler légèrement de leur famille respective, il était assez rare pour lui d'aborder ce sujet avec tant de légèreté. Ils commandèrent un nouveau verre tout en continuant de se faire des confidences. Apparemment, la famille de Lys était... assez lourde, enfin, il ne pouvait que supposer à vrai dire. Et visiblement, c'était avec sa mère qu'elle avait le plus de mal. Lloyd eut alors une pensée pour sa mère, il n'y pensait pas souvent, sa mère était plus une figure, une sorte de mythe à ses yeux, parce qu'elle n'avait que le titre de mère, elle montrait plus d'affection pour ses colliers qu'envers ses enfants. Mais il ne la détestait pas pour autant... cela dit, elle n'était jamais non plus la première personne à qui il pensait lorsque l’Écosse lui manquait. « Mais ils le sont tous en fait. Même s'ils ne lui arrivent pas à le cheville. » il eut un sourire en coin, il comprenait tout à fait. La serveuse revint à ce moment avec leur boisson et Lloyd prit aussi tôt la sienne avec un sourire amusé avant de lever son verre. « Aux familles et aux fêtes de merde ! » lança-t-il joyeusement avant de boire une gorgée de son verre. Soudain, il sentit deux mains s'abattre sur ses épaules et il grimaça aussi tôt, un seul idiot lui faisait sans cesse cela. Il tourna à moitié la tête pour apercevoir Ryan, un de ses collègues. « Et alors Hamilton, on s'éclipse en charmante compagnie ? » s'exclama-t-il bruyamment. Lloyd détestait ce type, il lui lança un regard noir pour appuyer cette pensée, mais Ryan était trop obnubilé par la plastique de la blonde pour le remarquer, il la dévorait et la déshabillait du regard, c'était tellement un porc. « Tu sais chérie, si tu veux une vraie compagnie masculine, tu peux venir avec nous, Hamilton est... » il se tut et passa sa main dans les cheveux de Lloyd qui leva les yeux au ciel mais se laissa passablement faire. « Sensible et gentil. Moi et les autres on est des vrais mecs, donc une compagnie beaucoup plus agréable ! » lança-t-il avec un air charmeur qui ne lui allait pas du tout, finalement excédé, Lloyd se leva de sa chaise. « Trois choses Casey, un, Lys est belle, je le sais aussi bien que toi mais regarde là dans les yeux ! Deux, tu sais, toucher un mec de la façon dont tu le fais, ça fait juste... gay, donc arrête, vraiment. Trois, ta compagnie veut vraiment pas la peine, tu n'as aucun sujet de conversation ! Alors tu peux faire demi-tour, aller rejoindre les autres et me laisser seul avec Lys sans me déranger durant... au moins le reste de la soirée ! Have fun ! » sourit-il avant de lui faire un signe de tête, qui voulait clairement dire à Ryan de dégager, son collègue le fit mais à sa mine, il devina qu'il était vexé. Tant pis, il se tourna alors vers Lys avec une mine désolée. « Ryan est un crétin, navré que tu l'aies rencontré. Je te jure que tous mes collègues sont pas comme lui ! » soupira-t-il avant de reprendre sa place à table et de boire calmement dans son verre comme si de rien n'était. Il n'aimait pas tellement qu'on traite qui que se soit comme juste... une sorte de morceau de viande et Ryan n'avait fait preuve d'aucun respect vis-à-vis de Lys et ça, l'écossais ne pouvait définitivement pas l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Jeu 2 Fév - 0:02

Lloyd la faisait vraiment rire. Ses réactions surtout, sa manière d'être gêné et de rougir souvent. Là, il venait de buguer et elle était presque certaine que son sourire en était la cause. Elle aurait pu s'en vouloir de lui infliger ça mais ce n'était pas comme si elle le faisait exprès. Et puis, ça l'amusait trop. « Vraiment ? Donc on peut dire que tu aimes ma présence ? » La jeune femme fronça les sourcils. La réponse à la question lui paraissait tellement évidente qu'elle ne voyait même pas pourquoi il demandait. « Non, non, je n'aime pas mais je n'ai personne d'autre à voir ce soir donc bon ta présence est mieux qu'aucune. » Elle se moquait de lui, évidemment, et elle espérait vraiment qu'il n'allait pas la prendre au sérieux. Elle plaisantait juste. Sauf que maintenant qu'elle avait dit ça, elle entendait presque sa mère lui dire qu'elle n'avait aucun savoir vivre et qu'elle savait juste vexer les gens et pas les faire rire. La plupart du temps, Lys lui répondait qu'elle n'avait simplement aucun sens de l'humour et que sinon elle rirait aussi. Elle jeta un coup d'oeil à Lloyd, elle ne doutait pas qu'il puisse avoir de l'humour mais il semblait avoir tellement peu confiance qu'il aurait pu prendre ses paroles à la lettre. Elle s'empressa alors de s'expliquer. « Je n'étais pas sérieuse hein... Je dis ça juste au cas où tu n'aurais pas compris parce que je ne voudrais pas te vexer. » Voilà, comme ça au moins elle n'avait plus aucune doute. Comme elle était partie, elle décida de répondre à sa question, sincèrement cette fois. « Et oui, j'aime ta présence. Parce que tu es gentil, un peu bizarre mais gentil. Et puis t'es drôle aussi. »

Lys tenait son nouveau verre devant elle et elle était forcée d'admettre que ce ne serait pas de trop. Maintenant qu'elle se souvenait pourquoi elle avait voulu venir ici ce soir, elle était bien décidée à tenir les engagements qu'elle avait pris avec elle-même. Et puis, comme en plus Lloyd allait l'y aider, elle n'avait aucune raison de ne pas finir la soirée bourrée. Elle le vit lever son verre et l'imita aussitôt. « Aux familles et aux fêtes de merde ! » Elle confirma ses paroles en hochant la tête et ajouta finalement quelques mots. « Et aux supers cadeaux de noël qui sont plus indispensables que n'importe quoi d'autres ! J'aime tellement les fêtes ! » C'était le pire moment de l'année sans aucun doute. Lys se demandait vaguement comment faisait tous ces gens qui avait l'air de croire qu'il n'y avait pas mieux que les fêtes de fin d'années. Ils devaient se mentir à eux-mêmes, on ne pouvait vraiment pas aimer ce genre de torture.

Un étrange énergumène du genre gorille sans cervelle arriva alors derrière Lloyd. Apparemment, ça devait être un des types de la table bruyante avec qui était le jeune homme toute à l'heure. En regardant l'autre type, Lys se félicita d'autant plus d'être d'une meilleur compagnie qu'eux. Si ça n'avait pas été le cas, elle aurait vraiment du se remettre en question. En tout cas, même si elle n'avait pas besoin qu'il ouvre ma bouche pour comprendre que c'était un porc dénué de toute intelligence, le type sembla décidé à lui prouver qu'elle avait raison. « Tu sais chérie, si tu veux une vraie compagnie masculine, tu peux venir avec nous, Hamilton est... » Elle retint une grimace en l'entendant l'appeler chérie. Elle avait bien envie de le frapper ou de l'envoyer chier. Elle pouvait faire les deux d'ailleurs, rien ne l'en empêchait. « Sensible et gentil. Moi et les autres on est des vrais mecs, donc une compagnie beaucoup plus agréable ! » En tout cas, il avait une drôle de conception de ce qu'était une compagnie agréable. Parce que selon les critères de la jeune femme, il n'entrait vraiment pas dans cette catégorie. Il était même fort probable que si elle avait été seule, elle aurait préféré le rester plutôt que d'aller les voir. Maintenant, elle pensait ne plus pouvoir être surprise par rien de ce qui se dirait dans les minutes qui suivraient, ce genre de mec était tellement prévisible. Pourtant, c'est étonnée qu'elle vit Lloyd prendre la parole et dégager son crétin de collègue. Quand elle vit l'autre tourner les talons, elle éclata de rire. C'était étrange de voir Lloyd parler autant d'un coup et sans rougir, sans s’emmêler dans ces mots ni être gêné. Et en plus il avait vexé l'autre, ça c’était sûrement le plus drôle. Quand elle réussit enfin à reprendre à arrêter de rire, elle repris la parole, très sérieusement. « Tu sais, ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qui vient de dire que t'étais gentil qu'il fait gay et qu'il n'a aucune conversation. C'est presque... méchant. Tu m'impressionnes là vraiment. » Elle se tut et rit de nouveau. Méchant était un qualificatif qui correspondait tellement mal à Lloyd. En tout cas, maintenant il avait l'air vraiment désolé de cette interruption et les choses semblaient redevenir normale. « Ça fait rien vraiment. Enfin...Je suis déçue quand même. Je lui aurais bien dis qu'il manquait tellement d'intelligence que ça se voyait juste à sa tête. Ou que j'avais déjà vu des cochons avec une plus belle tête que la sienne. Enfin non, j'aurais pas forcément dis cochon, j'aurais choisi l'animal le plus laid de la terre. Mais... quel est l'animal le plus laid de la terre d'après toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Jeu 16 Fév - 1:23

« Non, non, je n'aime pas mais je n'ai personne d'autre à voir ce soir donc bon ta présence est mieux qu'aucune. » Lloyd mit sa main sur le coeur. « Ouch, orgueil touché ! » grimaça-t-il tout en rajoutant un peu, il avait tout de même un sourire, il ne la connaissait peut-être pas beaucoup, mais sur les deux fois où il lui avait parlé, il devait admettre qu'elle avait un côté un peu ironique, voir cynique, qui le faisait sourire à chaque fois. « Je n'étais pas sérieuse hein... Je dis ça juste au cas où tu n'aurais pas compris parce que je ne voudrais pas te vexer. » finit-elle par dire, visiblement, elle ne voulait pas le blesser. « Et oui, j'aime ta présence. Parce que tu es gentil, un peu bizarre mais gentil. Et puis t'es drôle aussi. » Il eut un sourire ravi, cette réponse était assez inattendue mais plutôt flatteuse, il bomba fièrement le torse pour exagérer la chose. « Bref, je suis parfait quoi ! » annonça-t-il avec un ton moqueur, évidemment, il savait que c'était faux mais il préférait s'auto-moquer de lui plutôt que commencer à se prendre au sérieux.

Quand ils trinquèrent ensemble aux fêtes, Lys semblait vraiment avoir ça en horreur. « Et aux supers cadeaux de noël qui sont plus indispensables que n'importe quoi d'autres ! J'aime tellement les fêtes ! » le ton cynique employé ne laissait aucun doute sur ses pensées profondes. « Crois-moi, ça se voit ! » joua-t-il le jeu en lui faisant un clin d’œil.

Puis Ryan arriva pour les déranger, Lloyd l'expédia en seulement quelques phrases, il détestait ce mec parfois, il était con, la seule chose positive à son sujet était qu'il faisait particulièrement bien son boulot, c'était la seule & unique raison qui faisait que l'écossais acceptait de trainer avec lui. En reportant son attention sur Lys, il put constater qu'elle rigolait. Beaucoup. Il se passa la main dans les cheveux un peu perturbé d'avoir réussi à se montrer... "différent" que le gars gaffeur. C'était un point positif quelque part... mais il ne savait pas vraiment si elle se moquait de lui ou non, du coup il était perdu & perplexe et attendait d'avoir le résultat. « Tu sais, ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qui vient de dire que t'étais gentil qu'il fait gay et qu'il n'a aucune conversation. C'est presque... méchant. Tu m'impressionnes là vraiment. » son sourire à lui s'agrandit, visiblement, c'était de Ryan qu'elle se moquait, c'était bien, c'était mieux même ! « Je sais pas, dire de quelqu'un qu'il est "gentil" ça veut en général tout dire ! » renifla-t-il avec mépris. « On ne dit ça que des gens qui nous indiffère parce que jamais rien d'intéressant leur arrive mais en même temps, leur compagnie n'est pas désagréable. » il haussa les épaules avec indifférence, il s'en fichait qu'on le trouve "gentil & sans histoire" ici, c'était un plus, il pouvait s'épanouir en toute liberté, alors si pour ça il devait être classé dans la case "gentil" bah, il ferait avec... du moins, tant que Lys ne pensait pas de lui que ça. Elle avait dit après tout aimer sa compagnie et le trouver drôle. Quand il s'excusa du comportement de son collègue, Lys avait toujours un sourire aux lèvres. « Ça fait rien vraiment. Enfin...Je suis déçue quand même. Je lui aurais bien dis qu'il manquait tellement d'intelligence que ça se voyait juste à sa tête. Ou que j'avais déjà vu des cochons avec une plus belle tête que la sienne. Enfin non, j'aurais pas forcément dis cochon, j'aurais choisi l'animal le plus laid de la terre. Mais... quel est l'animal le plus laid de la terre d'après toi ? » Lloyd n'hésite pas une fraction de seconde avant de répondre. « Le panda. C'est malsain cette bête je trouve, je sais pas, c'est inexplicable, j'ai une phobie des animaux noirs & blancs... puis les panda sont gros... et je sais pas... j'ai l'impression qu'ils savent pas dire s'ils sont noirs avec des taches blanches ou le contraire. C'est comme les zèbres ou les Sauvés-Willy, ils me font peur aussi » avoua Lloyd avec sérieux. Puis en réalisant ce qu'il venait de dire, il pâlit, il avait parlé sans prendre la peine de réfléchir et il était persuadé de s'être ridiculisé, il n'allait plus être juste drôle aux yeux de Lys mais se transformer en gros boulet, c'était assuré. Penaud, il tendit la main vers son verre pour boire, mais celui-ci glissa de sa main avant de se renverser sur son jean, au niveau de son entre-jambe, il ferma les yeux quelques secondes et maudit son karma.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Ven 17 Fév - 21:51

Contrairement à ce qu’elle avait pu craindre, Lloyd n’avait pas pris au sérieux ce qu’elle venait de dire et avait pris ça sur le ton de la plaisanterie. C’était une bonne chose, parce que même si elle l’avait fait une fois, toujours rattrapé ce qu’elle venait de dire pour veiller à ne vexer personne était une tâche très fatigante. « Ouch, orgueil touché ! » Un faux air compatissant se dessina sur son visage et elle demanda d’un ton qui se voulait inquiet. « Tu vas t’en remettre j’espère ? Je m’en voudrais vraiment d’être responsable d’un tel crime. » Enfin toujours est-il que si elle avait su, elle n’aurait rien ajouté sur le fait qu’elle aimait sa présence et tout. Même si c’était vrai, ce n’était pas le genre de chose qu’elle avait l’habitude de dire comme ça. « Bref, je suis parfait quoi ! » Il ne disait absolument pas ça sérieusement le jeune femme éclata de rire en le voyant bomber le torse comme un coq fier de lui. C’était une façon comme une autre de voir les choses. « Tout est relatif hein. Moi je suis parfaite ça ne fait aucun doute mais toi, je suis sûre qu’en cherchant bien je peux te trouver un ou deux défauts. »

Ryan reparti à sa place, leur conversation pu reprendre un cours normal. Enfin, si on pouvait dire qu’elle ait vraiment été normale à un moment. Là-dessus, Lys émettait quelques doutes, elle n’était pas certaine qu’une personne extérieur écoutant leur conversation puissent penser autre chose que « oh mon dieu, qu’ils sont bizarres » « Je sais pas, dire de quelqu'un qu'il est "gentil" ça veut en général tout dire ! On ne dit ça que des gens qui nous indiffère parce que jamais rien d'intéressant leur arrive mais en même temps, leur compagnie n'est pas désagréable. » Il n’avait pas tout à fait tord là-dessus. C’était comme ça que la plupart des gens utilisaient le mot gentil. Enfin, il y avait aussi ceux qui l’utilisaient pour dire niais, un peu crétin mais pas non plus désagréable. Mais cela l’avait toujours rendu perplexe. « Je n’ai jamais compris pourquoi c’était comme ça. Je veux dire, quand je dis de quelqu’un qu’il est gentil moi, c’est juste qu’il est gentil quoi. Je te trouve gentil par exemple pourtant je ne pense pas que jamais rien d’intéressant en t’arrive. La preuve, tu bois un verre avec moi, ça c’est super intéressant. » Elle secoua la tête et attrapa son verre qui était déjà presque vide. Elle avait vraiment eu raison de venir ici ce soir, elle passait une bonne soirée au moins maintenant. Après lui avoir demandé quel était l’animal le plus laid de la terre, Lys s’attendait à toutes sortes de réponses mais sûrement pas à celle qu’il lui donna. « Le panda. C'est malsain cette bête je trouve, je sais pas, c'est inexplicable, j'ai une phobie des animaux noirs & blancs... puis les panda sont gros... et je sais pas... j'ai l'impression qu'ils savent pas dire s'ils sont noirs avec des taches blanches ou le contraire. C'est comme les zèbres ou les Sauvés-Willy, ils me font peur aussi » Elle se demanda pendant quelques secondes si il plaisantait ou non mais l’air sérieux du jeune homme lui montra que ce n’était pas le cas. Quand elle comprit ça, elle fronça les sourcils et lui lança un regard perplexe. « Ouais vu comme ça c’est vrai que, y’a rien de plus effrayant qu’un panda. C’est gros, c’est moche, ça fait que manger du bambou. Un panda n’a rien pour lui en fait. » Son ton était légèrement moqueur mais elle pensait quand même en partie ce qu’elle disait. En fait la seule chose qu’elle ne pensait pas vraiment c’est que c’était effrayant mais pour le reste, c’était bon. « Mais, sans vouloir te décevoir, je ne suis pas sûre que ton ami ce serait senti très vexé si je lui avis dis que j’avais déjà vu des pandas avec une tête plus belle que la sienne. Les filles aiment beaucoup les pandas en général, elles les trouvent mignons. Il aurait peut-être même trouvé ça flatteur et là, ça aurait été franchement dramatique… N’empêche, je n’en reviens pas que tu es peur de ça. » Là, elle ne put s’empêcher de rire. C’était tellement ridicule. Elle reprit quand même bien vite un air sérieux. « Je vais te confier un secret, j’ai peur des clowns moi. J’ai été traumatisée quand j’étais petite, y’en a un qui m’a volé ma glace un jour. Le drame de ma vie quoi… »


Pardon pour ça Crying or Very sad Et si t'arrive à comprendre tout, wow quoi '-' Je t'admirerais à jamais ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Jeu 23 Fév - 1:49

« Tout est relatif hein. Moi je suis parfaite ça ne fait aucun doute mais toi, je suis sûre qu’en cherchant bien je peux te trouver un ou deux défauts. » Lloyd haussa un sourcil amusé. « Parfaite ? Rien que ça ? Modeste aussi je présume ! » répondit-il avec un certain sarcasme dans la voix. Après, il savait que personne n'était parfait, cela dit, Lys était une compagnie très plaisante. Elle était belle —très belle— et elle avait un certain humour et un charme certain, cela dit, il voyait aussi qu'elle était un peu imbue d'elle-même, en même temps, avec un physique pareil comment ne pas finir par l'être ? Mais dans le fond, elle avait plus de qualités que de défauts et c'était ça qui comptait réellement à ses yeux.

Avec l'interruption de Ryan, Lloyd avait montré une autre facette de sa personnalité et ça avait fait rire la blonde, elle ne s'attendait sans doute pas à ce qu'il ait tant de répondant, en même temps, comme il passait son temps à rougir en sa présence c'était quelque part logique, elle devait le prendre pour un gars gentil & inoffensif. Ce qui n'était pas bien loin de la vérité en fait. Mais il aimait penser... qu'il avait aussi un petit charme bien à lui, enfin, il aimait le penser. « Je n’ai jamais compris pourquoi c’était comme ça. Je veux dire, quand je dis de quelqu’un qu’il est gentil moi, c’est juste qu’il est gentil quoi. Je te trouve gentil par exemple pourtant je ne pense pas que jamais rien d’intéressant en t’arrive. La preuve, tu bois un verre avec moi, ça c’est super intéressant. » « J'ai fait une chose bien plus intéressante que boire un verre avec toi déjà » répondit-il aussi tôt. Avant de réaliser ses paroles et de cligner des yeux. Il l'avait vraiment dit tout haut ? Il se plongea dans la contemplation de son verre quelques secondes mais pour une fois, il ne rougit pas, sans doute l'alcool l'aidait à garder un meilleur contrôle. Il lança tout de même un regard désolé en direction de Lys, il n'avait pas spécialement envie de se transformer en goujat dans l'esprit de la jeune femme. Mais au pire, s'il ne devenait pas un goujat, il deviendrait un idiot, c'était sûr et certain après son explication étrange sur sa peur des panda. Il était con. Pourtant, elle sembla approuver —ironiquement— ses dires, mais tout de même, elle ne s'était pas moquée de lui comme Sybil avait pu le faire. « Ouais vu comme ça c’est vrai que, y’a rien de plus effrayant qu’un panda. C’est gros, c’est moche, ça fait que manger du bambou. Un panda n’a rien pour lui en fait. » il approuva en opinant de la tête. Sincèrement, quelle personne sensé d'esprit pouvait aimer un animal qui passait son temps à manger une sorte de bois ? « Mais, sans vouloir te décevoir, je ne suis pas sûre que ton ami ce serait senti très vexé si je lui avis dis que j’avais déjà vu des pandas avec une tête plus belle que la sienne. Les filles aiment beaucoup les pandas en général, elles les trouvent mignons. Il aurait peut-être même trouvé ça flatteur et là, ça aurait été franchement dramatique… N’empêche, je n’en reviens pas que tu es peur de ça. » « Quand j'étais en Écosse, j'ai été au Zoo une fois, le panda m'a pas laissé une bonne impression... depuis, je m'en méfie, c'est comme ça. » dit-il d'un air penaud sans trouver d'argumentation supplémentaire. « Je vais te confier un secret, j’ai peur des clowns moi. J’ai été traumatisée quand j’étais petite, y’en a un qui m’a volé ma glace un jour. Le drame de ma vie quoi… » il éclata de rire sans pouvoir s'en empêcher. « ça devait être un jour noir pour ton toi enfant ! » il fit tout de même mine de réfléchir. « N'empêche que j'aime pas spécialement les clown... ils font parfois des sourires terrifiant ! Comme le Joker dans Batman ! Puis quelle idée de se barbouiller le visage, on dirait qu'ils veulent cacher quelque chose... brr » finit-il par dire en frissonnant pour faire bonne mesure.

Il avait sans doute un peu trop bu, enfin, pas trop mais il était à sa limite, les alcools fort ne faisaient pas bon ménage pour lui qui n'avait pas l'habitude de boire énormément. « Dis Lys, ça te dérange si je te raccompagne maintenant ? Enfin, si tu veux rester tu peux évidemment, mais j'ai peur de faire des bêtises si je reste encore longtemps, je vais encore dire des choses bizarres et tout... la décision est tienne. » finit par dire l'écossais en triturant ses mains, il était sérieux dans le fond et il détestait dépasser ses limites... et il avait vraiment peur de finir par faire une connerie s'il restait plus longtemps avec elle en continuant de boire. C'était un homme après tout... pas aussi grossier que Ryan mais il avait aussi des envies. Et Lys était vraiment trop belle pour son propre bien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 25 Fév - 12:55

« J'ai fait une chose bien plus intéressante que boire un verre avec toi déjà » La jeune femme lança un regard surpris à Lloyd. Ce n’était pas vraiment le genre de choses qu’elle s’attendait à entendre venant de lui. Elle put néanmoins constater qu’il avait l’air presque aussi surpris qu’elle d’avoir osé dire ça. En effet, il semblait tout à coup passionné par la vue de son verre. C’est vrai qu’il était super joli ce verre mais tout de même. Lorsqu’il releva enfin la tête pour lui adresser un sourire désolé, la jeune femme éclata de rire. « C’est vrai oui. » Elle ne savait pas de quoi il avait peur au juste mais ce n’était pas parce qu’il avait juste dis ça que l’opinion de la jeune femme allait changer à son propos. C’était un peu comme cette histoire de panda. « Quand j'étais en Écosse, j'ai été au Zoo une fois, le panda m'a pas laissé une bonne impression... depuis, je m'en méfie, c'est comme ça. » « Il ne t’as pas laissé bonne impression ? Il a fait quoi pour ça ? Il a essayé de te manger ? » Lys essaya de s’imaginer la scène et bizarrement, elle n’en eut aucun mal. « On ne peut pas faire confiance aux pandas. Ils se la jouent gros nounours tout cool devant les gens mais en fait ils ne rêvent que d’une chose c’est de tous les bouffer. Ce sont des menteurs, je suis certaine qu’ils ne sont même pas vraiment végétarien. Je préfère les lions, au moins on sait à quoi s’en tenir avec eux.» Elle hocha vigoureusement la tête. L’alcool aidant, elle arrivait presque à croire maintenant que craindre un panda était quelque chose de fondé et de raisonnable. Après qu’elle lui ait confié avoir peur des clowns, Lloyd éclata de rire. La jeune femme se sentit immédiatement vexée. Elle n’avait pas ri elle tout à l’heure alors il n’avait pas à le faire non plus. Après tout, craindre un clown était beaucoup plus justifié qu’avoir peur d’un panda. Un panda c’était inoffensif et on n’en voyait qu’au zoo, un clown c’était un peu l’incarnation du diable et en plus ça se déplaçait librement pour terroriser les petits enfants. « ça devait être un jour noir pour ton toi enfant ! » Bien sûr, c’était un des pires. Il arrivait juste après celui où Jeff Woodsen avait soulevé sa jupe pour dévoiler aux yeux de tous sa splendide petite culotte nounours. Bon elle avait six ans à ce moment-là mais elle restait profondément traumatisée par ce moment. « N'empêche que j'aime pas spécialement les clown... ils font parfois des sourires terrifiant ! Comme le Joker dans Batman ! Puis quelle idée de se barbouiller le visage, on dirait qu'ils veulent cacher quelque chose... brr » Bon, il se rattrapait quand même plutôt bien même si Lys n’était pas sûre qu’il pense réellement ce qu’il venait de dire. Elle arrivait presque à ne pas lui en vouloir d’avoir ri. « Bah oui ! Je n’ai jamais compris ceux qui les trouvaient drôle. Ils embobinent tout le monde les clowns, c’est terrible. Enfin bref, n’empêche qu’ils me terrifient réellement et que parfois j’en vois dans mes cauchemars. »

Lys n’avait pas la moindre idée de l’heure qu’il pouvait bien être maintenant, elle était également incapable de dire depuis combien de temps elle était là suffisamment longtemps sans doute. « Dis Lys, ça te dérange si je te raccompagne maintenant ? Enfin, si tu veux rester tu peux évidemment, mais j'ai peur de faire des bêtises si je reste encore longtemps, je vais encore dire des choses bizarres et tout... la décision est tienne. » La jeune femme le regarda en souriant. Il avait peur de faire des bêtises et de dire encore des choses bizarres… c’était assez risible. Enfin, dans tous les cas, c’était sûrement la meilleure chose à faire. Même si elle n’en avait aucune envie, elle avait son maudit avion demain et il fallait qu’elle soit un minimum en forme pour endurer ça. « Très bien, raccompagnes moi alors. » Elle se leva alors et avança vers la sortie tout en vérifiant bien que Lloyd la suivait. Arrivée dehors, elle crut mourir à cause du froid qui s’abattit sur elle d’un coup. Maintenant, il ne leur restait plus qu’à trouver vite un taxi, de préférence avant que l’un d’eux ne meurent geler.



Comme promis, t'as ta réponse ce matin Cool
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Sam 3 Mar - 13:56

Lloyd se sentait confus sur ses propos par rapport à la dernière fois, heureusement pour lui, Lys ne se lança pas sur le sujet, il était quelque peur rassuré tout de même. A la place, ils parlèrent de sa peur des panda, c'était un sujet où il se sentait vachement plus mis en valeur... évidemment, ceci était ironique, il avait l'impression de creuser le fond après l'avoir touché. Enfin, Lys semblait plus ou moins d'accord avec lui, mais il était persuadé que c'était plus pour la forme et par pure politesse. « Il ne t’as pas laissé bonne impression ? Il a fait quoi pour ça ? Il a essayé de te manger ? On ne peut pas faire confiance aux pandas. Ils se la jouent gros nounours tout cool devant les gens mais en fait ils ne rêvent que d’une chose c’est de tous les bouffer. Ce sont des menteurs, je suis certaine qu’ils ne sont même pas vraiment végétarien. Je préfère les lions, au moins on sait à quoi s’en tenir avec eux. » Lloyd opina de la tête, tentant de plonger dans ses souvenirs pour savoir ce qui lui avait déplut exactement, il se rappelait avoir été au zoo, il tenait fermement la main d'Eliott dans la sienne, il n'avait pas envie de perdre son frère. Il se rappelait avoir vu les lions et avoir été admiratif devant leur façon de bouger & courir, après, il avait aussi vu des girafes, des gorilles, des dauphins... puis le panda... il se rappelait que toutes les petites filles s'extasiaient devant lui et qu'on l'avait justement poussé pour mieux voir la bête. Celle-ci avait tourné la tête vers lui et il restait persuadé que la chose l'avait regardé avec moquerie avant de se remettre à manger son bambou. Depuis, il détestait ces bêtes qui se moquaient si facilement des gens juste parce que c'était "mignon" aux yeux de tous sauf des siens. « J'étais petit ok... et le panda... il m'a juste lancé un regard sournois. Je venais de me faire bousculer par plein de filles qui s'émerveillaient devant la bête. Donc d'office, moi je l'ai pas aimé ! » avoua-t-il un sourire nostalgique peint sur ses lèvres, c'était une belle époque, l'époque où il était simple pour lui de tenir la main de son frère pour le protéger du reste du monde. Il poussa un soupire. C'était le passé et il ne pouvait pas le regretter ni être nostalgique, il n'avait pas à se plaindre d'une vie misérable. loin de là.

Ils parlèrent ensuite des clown, créatures terrifiantes aux yeux de la blonde. Lloyd donna le change, elle l'avait fait pour lui avec les panda donc il faisait un effort. Et en fait, en y réfléchissant bien, il devait avouer qu'un clown pouvait faire peur. « Bah oui ! Je n’ai jamais compris ceux qui les trouvaient drôle. Ils embobinent tout le monde les clowns, c’est terrible. Enfin bref, n’empêche qu’ils me terrifient réellement et que parfois j’en vois dans mes cauchemars. » il tendit la main pour attraper celle de Lys et la serrer, en guise de soutient et compassion. « Je me rappelle que ma soeur en avait une peur bleu des clown, elle avait peur de leur bouche et leur yeux. » se souvint-il sans pour autant lâcher la main de la blonde. Quand il se rendit finalement compte de ce qu'il avait fait, il éloigna sa main, comme s'il venait de se brûler et il ramena sa main près de lui.

Après ça, de peur de faire quelque chose... qu'il ne valait mieux pas faire, il lui proposa de rentrer. Enfin, de la raccompagner chez elle. « Très bien, raccompagnes moi alors. » elle se leva avant d'être suivie par Lloyd qui prit ses affaire et déposa un billet sur la table, il mettait sans doute trop mais il s'en fichait un peu. Il rejoignit la jeune femme dehors et le froid le surpris, comme il y avait quand même pas mal de gens dans le bar, il faisait plutôt chaud. Il lança un regard à Lys avant de découvrir qu'elle frissonnait, il enleva aussi tôt sa veste pour couvrir les épaules de la blonde. Il s'avança sur le bord du trottoir, priant pour qu'un taxi n'arrive mais il avait rarement de la chance avec ces choses-là. D'ailleurs, un taxi leur passa devant le nez sans qu'il ne puisse l'appeler. Il grogna. « De déteste les taxi, ils ne s'arrêtent jamais ! » il en apperçut un autre au loin et il se mit à battre des deux bras, tant pis s'il avait l'air ridicule, si ça pouvait marcher, c'était ce qui comptait réellement ! Finalement, la voiture jaune s'arrêta et Lloyd ouvrit la portière et fit un mouvement de main pour faire passer Lys devant avec un sourire amusé. Il s'installa à sa suite avant de la regarder avec un peu de gêne. « Heu... je ne me souviens plus très bien de ton adresse... » finit-il par avouer alors que le chauffeur demandait un lieu où se rendre.

Une fois fait, ils roulèrent en direction de l'appartement de la française, et Lloyd sentit son cœur s'accélérer doucement. La dernière fois qu'ils avaient fait ce chemin en taxi, ils s'embrassaient furieusement et il était difficile pour lui de contenir les souvenirs de cette première soirée. Il avait tenté de ne pas trop y penser mais au final, des images, des sensations étaient revenues, lui rappelant qu'il était très attiré par elle depuis leur rencontre. Il l'observa à la dérobée, elle était toujours aussi belle... et lui trop timide. Il aurait aimé être un peu plus courageux en cet instant. « Merci de m'avoir tenu compagnie le temps de cette soirée » finit-il par souffler en toute franchise.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd Dim 4 Mar - 2:04

Lys avait de plus en plus à garder son sérieux en ce qui concernait la peur des pandas de Lloyd. Elle faisait de son mieux bien sûre, mais elle n’allait pas réussir longtemps encore sans sortir une phrase moqueuse à ce propos. Déjà, le jeune homme pouvait se sentir privilégié, elle faisait rarement tant d’efforts. « J'étais petit ok... et le panda... il m'a juste lancé un regard sournois. Je venais de me faire bousculer par plein de filles qui s'émerveillaient devant la bête. Donc d'office, moi je l'ai pas aimé ! » La jeune femme garda un air un peu sceptique mais finit quand même par hocher la tête. « Ah oui, je comprends. » C’est vrai, c’était tout à fait logique, un panda avec un regard sournois. C’était le genre de panda que Lys croisait à tous les coins de rues. En vérité, elle avait toujours cru que ces animaux étaient trop bête pour penser quoique ce soit alors bon, les dire capable de lancer des regards comme ça, c’était un peu poussé. « Mais je pense que c’est juste une bête stupide et que tu as une très grande imagination en fait. » C’était la seule explication probable à ça.

En fait, la seule raison pour laquelle elle ne se moquait pas de lui c’était parce qu’elle ne voulait pas qu’il fasse la même chose pour elle et sa peur ridicule des clowns. Elle fut surprise et légèrement troublée de voir Lloyd prendre sa main et la serrer. Elle n’était pas sûre qu’il se soit bien rendu compte de ce qu’il venait de faire. Certes, ce n’était pas grand-chose en soit mais Lloyd était Lloyd et comme jusqu’ici il avait suffit de peu pour qu’il se mette à rougir, c’était déjà beaucoup. « Je me rappelle que ma soeur en avait une peur bleu des clown, elle avait peur de leur bouche et leur yeux. » Si le geste se voulait peut-être rassurant, les paroles ne l’étaient pas du tout. Elle n’avait vraiment pas besoin de penser à la bouche et aux yeux des clowns qui étaient, selon elle, tout droit sorti d’un film d’horreur. « Ouais, ouais, je sais. » A ce moment-là, Lloyd sembla s’être rendu compte de ce qu’il faisait et retira vivement sa main, comme s’il craignait d’attraper une quelconque maladie en restant en contact trop longtemps avec elle. Lys fronça les sourcils mais tenta de faire de son mieux pour ne pas lui en tenir rigueur. Pour se redonner une contenance, elle finit par dire la première chose qui lui passait par la tête. « En tout cas, j’ai peut-être peur des clowns mais je ne crains absolument pas les araignées. » Elle se tut en pensant qu’elle était vraiment trop stupide. Parmi tout ce qu’elle aurait pu dire, il avait fallu qu’elle choisisse de reparler de nouveau d’araignées. Lloyd allait peut-être finir par croire que ça tournait à l’obsession chez elle.

Ils étaient à présent dehors et Lys ne donnait pas longtemps avant que le froid ait raison d’elle. Comment pouvait-on survivre à ça ? Si, elle détestait Phoenix, elle y voyait au moins un avantage, là-bas au moins elle ne risquait pas de se transformer en glaçon dès que la mauvaise saison arrivait. C’était quand même une sécurité. Toutefois, Lloyd chassa ses pensées en mettant fin à son calvaire. A défaut de trouver un taxi, il couvrit les épaules de la jeune femme avec sa veste ce qui la soulagea un peu du froid. Elle lui en fut tellement reconnaissante qu’elle ne remarqua même pas à quel point ce genre de geste était cliché. « De déteste les taxi, ils ne s'arrêtent jamais ! » Elle haussa simplement les épaules en guise de réponse. Elle ne pouvait pas réellement compatir, elle prenait très peu le taxi en général. Elle préférait sa voiture, au moins elle n’avait pas à supporter les chauffeurs de mauvaise humeur, bizarre, voyeur, avec des têtes de psychopathes et bien d’autres encore. En tout cas, quand elle prenait un taxi, elle n’avait pas vraiment de mal à en trouver un qui s’arrête. Lloyd finit quand même par arrêter un taxi après avoir agité les bars comme un pauvre gars un peu attardé au bord de la route. Lys n’avait d’ailleurs pas pu se retenir de rire en le voyant. Enfin, le résultat était là, c’était tout ce qui comptait. « Bien joué. » fit-elle en montant à bord de la voiture jaune. Elle s’assit ensuite sur la banquette en prenant ses aises, elle ne s’en rendait compte que maintenant mais elle mourrait de fatigue en fait. « Heu... je ne me souviens plus très bien de ton adresse... » Ah bah alors là, c’était terrible. S’il fallait tout faire soi même maintenant ! La jeune fille secoua la tête et finit par donner elle-même son adresse au chauffeur.

Le trajet se déroula dans le plus grand silence. Lys ne fit rien pour le briser. Elle avait appuyé sa tête contre la fenêtre et regardait vaguement les rues défilées à l’extérieur et les lumières de la nuit. S’ils avaient roulés suffisamment longtemps, elle aurait sûrement pu finir par s’endormir. Mais son appartement n’était pas suffisamment loin pour que cela arrive. A un moment donné, elle se demanda à quoi pensait Lloyd et regretta de ne pas être télépathe. Mais elle chassa cette pensée en repensant à la dernière fois qu’ils avaient été dans un taxi ensemble. Elle aurait vraiment aimé que Lloyd boit plus ce soir, au moins au point d’oublier sa timidité. « Merci de m'avoir tenu compagnie le temps de cette soirée » Lys sourit, ça aurait été plutôt à elle de le remercier pour ça. Parce que c’était elle qui était seule et désespérée. Enfin aussi désespérée qu’elle pouvait l’être quoi, c'est-à-dire un tout petit peu. « Merci à toi plutôt. J’ai vraiment beaucoup aimé passé cette soirée avec toi. » S’il avait rougi suite à ses paroles, la jeune femme ne le remarqua pas.

Au bout d’un temps trop court aux yeux de la jeune femme, le taxi s’arrêta. Ils étaient arrivés. La jeune femme soupira et sortit de la voiture après avoir réglé le trajet. Elle échangea un regard avec Lloyd et pénétra dans l’immeuble. Il allait la raccompagner jusqu’à sa porte, ça ne le surprenait même pas devant lui. Elle habitait au rez-de-chaussée. Elle chercha un moment ses clés alors qu’elle se tenait devant son appartement. Elle finit par les trouver et ouvrit fébrilement la porte. Celle-ci ouvert, elle fit un pas vers l’intérieur et s’arrêta dans l’embrasure. Elle échangea un regard avec Lloyd tandis qu’elle jouait nerveusement avec son trousseau de clé. Elle devait avouer qu’elle n’avait pas vraiment envie qu’il parte. Pourtant, quand elle ouvrit la bouche ce fut quand même pour le saluer. « Bon bah, salut hein. Merci de m’avoir raccompagné, c’était cool. » Elle joua avec une de ses mèches de cheveux avant de se décider. Elle approcha son visage vers celui du jeune homme et l’embrassa. Elle en avait très envie depuis tout à l’heure. Ce fut un baiser bref mais néanmoins agréable. Lorsque la jeune femme détacha ses lèvres de celle de l’écossais, elle lui sourit avant de prendre à nouveau la parole, pour la dernière fois ce soir. « Bonne nuit Lloyd. » Elle entra alors dans son appartement, ferma la porte et se dirigea vers la chambre en pensant encore au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Revenir en haut Aller en bas

moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-