It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Lun 14 Nov - 9:31

Aménager la chambre de Lys dans son appartement devenait maintenant une nécessité évidente et à quasiment neuf mois de grossesse, il était bel et bien temps de s'en inquiéter. C'est donc ce que Logan avait fait... Penny bossait, parce qu'il fallait bien que l'un des deux continue une vie que l'on pourrait qualifier de normale, même si Logan était en congès maternité depuis presque un mois. Elle aurait préféré travailler un peu plus afin de pouvoir avoir un mois de salaire en plus mais Ashton – et Penny, qui pour une fois, s'étaient entendus à merveille... forcément, quand c'était pour la faire chier, ils s'entendaient bien. – s'y était formellement opposée. Donc elle piochait depuis le jour auquel elle avait arrêté de travailler, dans le salaire de son petit ami et futur père de sa fille et celui de sa soeur jumelle qui avait plus ou moins doublé depuis qu'elle était en formation militaire. Mais elle se demandait franchement comment Ashton arrivait à joindre les deux bouts et cela inquiétait quelque peu Logan. Ce qui la rassurait, en revanche, c'est qu'elle avait des jours de congés par-ci par-là et elle savait que ça lui faisait certainement beaucoup de bien.

C'est aux alentours de midi qu'elle était sortie de l'appartement, habité par Ashton, Harley, Logan et durant une durée déterminée, les deux plus jeunes de la fratrie Duke, à savoir Stella et Jordan. « Tu vas où ? » avait demandé Stella pendant que Logan était entrain de mettre son manteau pour sortir. « Je vais manger avec un ami et choisir un berceau pour Lys. » Stella avait regardé sa soeur comme si elle allait la mordre. « C'est qui Lys …? » Logan avait rit, s'était accroupie comme elle le pouvait avant de se mettre à genoux devant Stella. « Je t'ai déjà expliqué, tu sais que tu vas avoir une nièce... Et cette nièce c'est Lys. Tu t'en souviendras ? De son prénom, je veux dire... » Stella avait haussé les épaules puis avait hoché la tête. Logan avait ébouriffé les cheveux de sa soeur avant de la pousser légèrement vers son frère. Elle avait ensuite dit de façon à ce qu'Ashton, affairée en cuisines, puisse entendre : « Je sors ! Je reviens en fin d'après-midi. » Et elle était partie.

Un déjeuner pas très gastronomique avec Ronon et deux cafés plus tard, la jeune femme et son ami – très hoooooot – métissé s'étaient aventurés dans les magasins à la recherche du berceau dans lequel Lys pourrait bientôt se reposer. Logan avait un budget assez large mais qui ne lui permettait pas de faire des folies. Elle n'était ni riche ni pauvre et l'équipement ''pour bébé'' c'était carrément cher... Alors autant y aller doucement, prendre son temps et bien comparer. 110 dollars, 70 dollars et ils s'approchaient d'un berceau à 200 dollars... Rien n'était trop beau pour bébé, il faut croire. Logan posa ses yeux sur le visage de Ronon : « Après.. Y'aura plus que la poussette à acheter, je crois. Et le reste... J'crois que j'ai ce qu'il faut ! » Etre mère, ou ''boulot dans lequel on doit penser à tout afin de satisfaire les besoins naturels de son enfant'', c'était dur et elle en était bien consciente. Alors le soutien et l'aide de personnes comme Ronon, Ashton, Penny ou encore Astoria se révélait être nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Lun 14 Nov - 23:52


DON'T WALK AWAY WHEN MY WORLD IS BURNING
LOGAN & RONON


Ronon avait toujours aimé les enfants. A Rio, il était l'un des seuls membres du gang de sa favela à se comporter correctement avec les petits ; il n'était pas particulièrement doué, juste naturel. Et puis, peut-être que le fait de ne pas avoir eu une enfance parfaite le rendait plus compatissant envers les plus jeunes. Encore aujourd'hui, il résistait difficilement à la bouille d'un enfant en bas-âge lorsqu'il en croisait un au boulot ou dans un parc.

Aujourd'hui, même si sa mission avait un rapport avec un bébé, c'était totalement différent. Le ventre rempli de deux hamburgers, il déambulait dans les rayons d'un magasin d'accessoires pour nouveau-nés : loin d'être sa spécialité. Il regardait ici et là, comparant brièvement les modèles sans vraiment savoir si le mini-matelas à ressort ou le porte-tétine intégré était l'accessoire le plus utile. Il lança un regard à Logan et à son ventre proéminent qui semblait plus concentrée sur les produits et sourit ; si ça n'avait pas été pour elle, il aurait sûrement trouvé une bonne excuse. Seulement, il aimait bien la jeune femme : depuis qu'il avait croisé sa frimousse au Starbucks et qu'il l'avait côtoyée pendant tout le temps où ils avaient travaillé ensemble, il la trouvait tout simplement adorable. Étrangement, pas le genre de fille qu'il voudrait absolument mettre dans son lit, bien que dans d'autres circonstances il n'aurait sûrement pas dit non, mais plutôt un petit bout de femme qui avait su prendre la place encore plus sélective d'amie dans son coeur. Et des amis, à part ses deux acolytes du bac à sable dont l'une était morte par sa faute et l'autre aux mains d'un des plus grands réseaux hôteliers de l'Amérique latine, il n'en avait pas eu des masses. Il fallait qu'on puisse le supporter, aussi ! Et qu'on accepte les parts de son passé qu'il refusait de révéler. Pour beaucoup, on le savait juste brésilien. Logan, elle, avait déjà eu le privilège d'apprendre qu'il avait grandi dans une favela, bien qu'il ai fait silence sur ses parents. « Ces trucs coûtent une fortune, un berceau je peux t'en fabriquer un en deux semaines ! » s'exclama-t-il en touchant le bois de celui à 200 dollars. Il connaissait parfaitement la valeur de l'argent, il fut une époque où il devait en gérer une grosse somme, une autre plus récente où chaque centime comptait, que ce soit pour le traitement de sa petite sœur ou le contenu de ses verres en soirée. « Tu sais, je veux lui offrir un truc, à cette petite, moi aussi. » Il remarqua le rayon des poussettes un peu plus loin et se faufila parmi les étagères pour arriver près d'un modèle high-tech qui coûtait les yeux de la tête. « Je ferais un super tonton, et ma soeur est pas prête de laisser ça arriver alors... Tu m'avais pas dit que t'avais une jumelle ? On peut peut-être arranger la chose... » Première fois qu'il abordait sa soeur, il espérait que ça passe tout seul. C'était ça, l'inconvénient de traîner avec Logan. Elle inspirait tellement confiance que les mots sortaient tout seuls, sans qu'il ai le temps de les trier pour ne pas laisser échapper trop d'informations. « Putain, maman... ! Je suis sûr que tu vas gérer. » Il lui adressa un clin d'oeil complice. « Et puis sinon, y'a tonton Ronon ! » continua-t-il tout fier.
Tout ripou bwaha, pardon x)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Jeu 17 Nov - 22:03

Léger regard posé sur le corps – parfait – de Ronon et déjà, le regard de Logan était occupés par la comparaison des prix. Dieu que c'était cher ! Tout ça pour quoi ? Pour qu'elle reste moins de trois ans dans un berceau ? A quoi bon y mettre un prix pareil pour si peu de temps ? Alors certes, c'était sans doute les mois les plus ''importants'' de son développement, mais Logan y mettrai le prix une fois qu'elle aurait quitté son berceau. Elle lui achèterai un lit digne de ce nom avec un matelas de la meilleure qualité parce que rien n'est trop beau pour Lys. « Ces trucs coûtent une fortune, un berceau je peux t'en fabriquer un en deux semaines ! » Logan reporta son regard sur Ronon, un air admiratif se dessina sur son visage. Deux semaines, assez impressionnant. « Tu sais, je veux lui offrir un truc, à cette petite, moi aussi. » Logan ne pût s'empêcher de sourire. « Vraiment ? » avait-elle demandé, question rhétorique en fait, elle connaissait déjà la réponse. S'il lui disait quelque chose comme ça, c'est qu'il y avait une raison, Ronon n'était pas le genre d'homme à lancer des paroles en l'air. Ou du moins, s'il était de ce genre là d'habitude, il ne l'était pas avec Logan. « C'est super gentil... Ecoute, si t'as le temps et l'envie, je n'y vois aucun inconvénient ! Dans tous les cas, c'est réellement adorable d'avoir proposé quelque chose comme ça... » Ce mec était véritablement adorable avec elle, elle ne voyait aucun défaut chez lui. Il était définitivement l'un des hommes qu'elle préférait dans cette ville. Il était l'un des hommes qu'elle préférait tout court en fait.

« Je ferais un super tonton, et ma soeur est pas prête de laisser ça arriver alors... Tu m'avais pas dit que t'avais une jumelle ? On peut peut-être arranger la chose... » Oh, il avait une soeur... Ca c'était une nouvelle information ! Ronon et son passé, ça avait plutôt l'air de faire trois milliards. Elle savait ce que ça faisait, elle-même ne parlait pas beaucoup de sa mère, de son père et de ses frères et soeurs. Elle était du genre assez réservée, elle laissait parfois glisser un ou deux mots mais ne s'expliquait jamais et finalement... Elle pensait en savoir plus sur Ronon que Ronon n'en savait sur elle. « Oh, t'as une soeur ! Plus jeune, je suppose ? » Un sourire s'était étendue sur le visage de Logan. Elle laissait toujours à Ronon le choix. Il n'était en aucun cas dans l'obligation de lui dire quelque chose sur son passé, sur les membres de sa famille, sur tout ce qui pouvait le concerner de près ou de loin. Elle n'avait jamais tenté de lui soutirer une quelconque information mais dans cette question, elle n'y voyait rien de spécialement indiscret donc elle avait tenté. S'il refusait d'en parler, ça ne la dérangerait pas, elle ne le prendrait pas mal, tout simplement parce qu'il faisait ce qu'il voulait. « Oui, j'ai une soeur jumelle, Ashton. Elle sera une tante admirable, elle aussi, j'en suis persuadée. » Elle avait suivit machinalement Ronon à travers le magasin pour arriver devant les poussettes, sans vraiment s'en rendre compte, elle avait agrippé la ''hanse'' d'une des poussettes et avait commencé à se promener dans le rayon. « Putain, maman... ! Je suis sûr que tu vas gérer. » Logan avait lâché un petit rire. « Et puis sinon, y'a tonton Ronon ! » Logan sourit, amusée par la situation. Magnifique rime, d'ailleurs. Logan s'était postée devant Ronon, avait attrapé la main de celui-ci et l'avait posée sur la hanse de la poussette. « Tiens, simulation ! » Elle s'était ensuite reculée d'un pas pour regarder ''tonton Ronon'' en action, une poussette sous son contrôle. « Et fais attention, on écrase pas les vieilles dames ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Sam 26 Nov - 23:54

« Vraiment ? C'est super gentil... Ecoute, si t'as le temps et l'envie, je n'y vois aucun inconvénient ! Dans tous les cas, c'est réellement adorable d'avoir proposé quelque chose comme ça... » Le sourire de Ronon s'élargit et après avoir examiné une dernière fois le berceau qu'il avait près de lui, comme si il voulait en mesurer mentalement les dimensions et les méthodes d'assemblage, il se tourna vers la jeune femme et lui adressa un clin d'oeil. Il était déjà excité à l'idée de construire le meuble qui accueillerait les nuits de la petite chose qui se trouvait encore dans le ventre de Logan.

« Oh, t'as une soeur ! Plus jeune, je suppose ? » Ronon fit mine d'être totalement absorbé par la poussette qu'il avait entre les mains avant de soupirer. Logan était l'une des seules personnes à New York en qui Ronon savait qu'il pouvait avoir confiance. Elle était... désintéressée, tout simplement. Elle se contentait d'être adorable, avec sa réserve naturelle et son intellect stupéfiant, et Ronon ne pouvait pas penser une seule seconde qu'elle lui veuille un jour du mal. Elle était son amie, et ce n'était pas peu pour le jeune homme. « Ouais, elle a dix-neuf ans. Naya. » Immédiatement, son regard s'était radouci. Il était complètement gaga de sa soeur, il était prêt à tout pour elle. Elle savait être insupportable, superficielle, agaçante et particulièrement peste quand elle le voulait, mais il l'aimait et, lorsque sa mère avait laissé échapper son dernier souffle de vie, elle lui avait transmis la responsabilité de veiller sur elle. « Elle vit avec mon oncle, pas du tout dans le coin. » Ses petites habitudes le reprenaient déjà. Il avait peur ; il était terrifié qu'un jour, ceux qui avaient tué sa mère et sa fiancée retrouvent sa soeur, et il avait fait tout ce qu'il pouvait pour que ce ne soit jamais le cas. Par réflexe, il ne dévoilait jamais qu'elle se trouvait à Cuba. Juste au cas où - après tout, ils étaient dans un lieu public.

« Oui, j'ai une soeur jumelle, Ashton. Elle sera une tante admirable, elle aussi, j'en suis persuadée. » Il haussa la tête, plus intéressé par l'idée de la mettre dans son lit pendant qu'ils garderaient la petite que par ses compétences de tante. C'était plus fort que lui ; et puis, il ne pouvait pas mentir en disant n'avoir jamais pensé à Logan d'une façon plus poussée que simplement amicale. « J'ai hâte de la voir à l'oeuvre... » avoua-t-il, évasif. Il fut légèrement pris au dépourvu et tapa dans la poussette près de celle qu'il avait entre les mains. « Tiens, simulation ! Et fais attention, on écrase pas les vieilles dames ! » Il laissa échapper un rire et sortit la poussette pour la tester dans l'allée. En manoeuvrant, il se dit qu'il ne se voyait vraiment pas avec un enfant à lui. Si il savait s'amuser avec les filles, il prenait toujours ses précautions pour que les coups d'un soir ne durent réellement qu'un soir. Il fit le tour des poussettes et revint vers Logan, s'arrêtant à quelques centimètres d'elle avec un sourire particulièrement fier collé sur les lèvres. « Ce truc a même des suspensions, c'est plus évolué qu'une voiture ! » dit-il en riant avant de replacer la poussette.

Il lança un regard alentours, attendant les directives de la future mère et la suivant dans les allées. « Et avec Penny, ça se passe comment ? » lâcha-t-il brusquement avant de se reprendre. « Si j'peux me permettre, hein. Je veux pas être indiscret. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Mer 7 Déc - 14:32

« Ouais, elle a dix-neuf ans. Naya. » Logan hocha légèrement la tête, elle porta un nouveau regard sur Ronon avant de finalement reposer son regard sur les allées qu'elle traversait pour arriver au pays des poussettes. « Elle vit avec mon oncle, pas du tout dans le coin. » Logan tourna la tête vers Ronon, leva un sourcil. Elle ne connaissait pas du tout les relations que Ronon entretenait avec sa soeur, elle n'avait même pas entendu parler d'elle, pas une seule fois. Alors Logan se risqua à une autre question, qui était sûrement plus indiscrète que la précédente. « Elle te manque pas un peu ? D'ailleurs c'est joli comme prénom, Naya. » Logan et sa famille, c'était assez chaotique quand on ne connaissait pas vraiment. Elle avait six frères et soeurs, une mère enfermée dans un hôpital psychiatrique et presque incapable de parler et son père était décédé plusieurs années auparavant. Sa famille était quelque chose d'important pour Logan, ils avaient beau ne pas toujours être soudés, Logan les aimait tous... Et en particulier Ashton, sans qui elle ne pouvait tout simplement pas vivre. Sa soeur jumelle était son âme soeur, la personne la plus importante à ses yeux, celle pour qui elle pourrait faire tout et n'importe quoi. D'ailleurs une famille, elle allait bientôt en former une nouvelle avec Penny et leur fille, Lys. Elle avait vingt deux ans et allait être mère. Chose dont elle était à moitié fière et à moitié honteuse. Fière de donner la vie à une petite fille, d'avoir un enfant et d'avoir bientôt la responsabilité de lui donner la meilleure éducation possible. Mais honteuse d'avoir été aussi bête et d'être aussi jeune. Elle niquait sa vie, on le lui assez répété pour qu'elle soit au courant, seulement elle ne pouvait pas regretter.

Logan en aurait presque oublier le cours de la conversation, Ronon l'avait sortie de ses pensées et de ses comptes avec un : « J'ai hâte de la voir à l'oeuvre... » Logan sourit légèrement, elle venait de retrouver le sujet de la conversation, à savoir sa soeur jumelle. Mais Logan ne s'éternisa pas sur ce sujet, Ashton était aussi une chieuse qui n'acceptait toujours pas sur sa soeur soit en couple, qu'elle donne bientôt la vie à une petite fille et qui n'acceptait pas non plus tout le reste. Cependant, cela n'empêchait pas Logan d'aimer sa soeur, elle lui manquait d'ailleurs en ce moment. Elle la savait chez elles avec Stella et Jordan, les deux plus jeunes de la famille Duke. Elle l'avait lâchement abandonnée pour rejoindre Ronon et sa quête pour une poussette. Et déjà, Ronon qui était sans doute un novice en la matière – ou pas – semblait parfaitement familiarisé avec la conduite d'une poussette super évoluée. Il s'amusa dans l'allée pendant quelques secondes puis revint vers Logan avec un large sourire sur les lèvres. « Ce truc a même des suspensions, c'est plus évolué qu'une voiture ! » s'était-il exclamé tout en remettant la poussette à sa place originelle. Logan lâcha un léger rire cristallin et fini par répondre à l'aide d'un : « Faut que j'aille faire un prêt à la banque si j'veux m'acheter une poussette comme ça, c'est un investissement sur du long terme ! Tu penses qu'on a des avantages au niveau des impots avec ça ? » Elle en doutait fort et était même convaincue que non, elle n'aurait aucun avantage au niveau des impots, ni pour la poussette, ni pour Lys, ni pour quoi que ce soit.

Le regard de Logan se posa sur une poussette qui semblait assez bien, elle s'adaptait à l'âge de l'enfant. On pouvait donc clipser le cosy dessus puis, plus grand, y ajouter quelques pièces afin de faire une véritable poussette. Logan se risqua à consulter le prix et se dit qu'elle ferait mieux de prendre quelque chose comme ceci. « Et avec Penny, ça se passe comment ? » demanda Ronon en la sortant de ses petits calculs mentaux. « Si j'peux me permettre, hein. Je veux pas être indiscret. » Logan sourit et se tourna vers Ronon. Quelques pas plus loin, il y avait des ''bancs'', le genre de truc qu'on trouve dans les centre commerciaux. « Dis, ça t'embête si on s'asseoit un peu ? Ca fait longtemps que j'suis debout et ça père lourd cette chose. » dit-elle tout en posant sa main sur son ventre. Elle se dirigea alors vers le banc et s'assit. « Avec Penny... Ca va. On ressemble à un vieux couple marié depuis quarante ans mais ça va ! » elle sourit. Penny et elle, c'était assez comique à voir. Depuis que son gynécologue lui avait déconseillé tout rapport, Penny était du genre frustré et leurs soirées étaient généralement résumées par ''on a dormi''. Ca faisait marrer Logan d'avoir ce genre de comportement avec Penny, elle n'imaginait pas qu'ils seraient un jour aussi... routiniers et aussi classiques. Penny avait toujours eu l'air d'aimer l'imprévu, de ne pas avoir de routine et maintenant qu'elle était avec lui, ils étaient... comme des vieux, c'était la dure réalité des choses. « Il est très pressé que Lys arrive, il en deviendrait presque taré, ça me fait peur. » avait-elle ajouté sur un ton sérieux ou en souriant lorsqu'elle avait prononcé les derniers mots.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Jeu 8 Déc - 21:49

Maintenant qu'il y avait pensé, son esprit ne pouvait plus se détacher de l'image de sa petite soeur. « Elle te manque pas un peu ? D'ailleurs c'est joli comme prénom, Naya. » Un petit sourire traversa son visage et il inclina légèrement la tête. « Merci. Et si... Chaque jour. » Il n'avait pas pour habitude de se plaindre de la vie qu'il menait actuellement : il ne manquait pas trop d'argent, s'était fait une petite réputation à New York tout en restant assez discret pour ne pas attirer des regards indésirables, il était libre et indépendant... Mais malgré la misère dans laquelle il avait été plongé durant son enfance, la morosité de ce qui avait composé son adolescence, ses meilleurs souvenirs s'étaient passés à cette époque là, et Naya en faisait partie. La savoir "seule" alors qu'elle était malade le tuait, mais il lui envoyait presque la moitié de ses salaires mensuels. « Elle est chiante, c'est une vraie gamine. On passait notre temps à nous chamailler, mais... Elle est fragile. » se contenta de répondre Ronon. Etrangement, il n'avait pas tellement l'impression de "mentir" à Logan, juste de garder son petit jardin secret. A vrai dire, ça relevait plus d'une habitude que d'un fondamental manque de confiance dans la jeune femme, surtout qu'il la voyait mal renseigner la mafia sur la localisation géographique de la jeune De Luz. « Enfin, j'irais sûrement la voir à Noël. » termina-t-il en haussant les épaules.

Il se contenta de lever les yeux au ciel lorsqu'elle parla des impôts, s'abstenant de commentaires. Ca aussi, elle l'ignorait sûrement : les impôts, ça lui passait carrément au-dessus. Ronon De Luz était brésilien et ça n'avait jamais changé : les Etats-Unis avaient été une nécessité, et il avait pu entrer sur le territoire grâce à son meilleur ami et ses relations internationales. Après ça, il s'était contenté de faire profil bas ; il n'osait même pas imaginer ce qui pourrait arriver si il était renvoyé au Brésil. La mort, sûrement. Il secoua la tête et reprit une contenance en entendant Logan reprendre la parole. « Dis, ça t'embête si on s'asseoit un peu ? Ca fait longtemps que j'suis debout et ça père lourd cette chose. » Ronon fronça les sourcils, jetant un regard légèrement inquiet au ventre proéminent de la jeune femme. « Oui, bien sûr. » dit-il simplement en posant une main dans son dos, prêt à la soutenir si quelque chose arrivait. Il était un peu dramatique, mais il n'avait aucune connaissance en ce qui concernait les femmes enceintes, il s'attendait autant à la voir s'écrouler qu'à la voir soudainement gonfler. « Avec Penny... Ca va. On ressemble à un vieux couple marié depuis quarante ans mais ça va ! » Nouveau sourire. Il ne connaissait pas Penny, peut-être qu'il l'avait croisé à une soirée, il n'était pas sûr. La description que lui en avait donné Logan lui rappelait brièvement quelqu'un, mais ça s'arrêtait là. Il hocha donc la tête. « Il est très pressé que Lys arrive, il en deviendrait presque taré, ça me fait peur. » Ronon, qui ne s'était pas assis et s'amusait avec ce qu'il avait sous la main (en l'occurence, des biberons avec lesquels il tentait de jongler). Lui s'imaginait mal devoir avoir la responsabilité d'un enfant : Naya, à distance, était déjà bien suffisant. Et puis, les bébés étaient mignons, mais sûrement pas le sien. Pas maintenant... Pas sans Gabriela aussi, peut-être. « Ah ouais ? Dans le genre ? » demanda-t-il sans quitter les biberons des yeux. Au bout d'un instant cependant, ses piètres compétences reprirent le dessus et il fit tomber deux des trois biberons, qui tombèrent au sol avec fracas. Ronon les ramassa rapidement et les replaça où il les avait trouvés un instant auparavant, offrant un sourire parfaitement innocent à la vendeuse qui avait levé la tête et le regardait suspicieusement à quelques rayons de là. « Cette gosse a de la chance, au moins ses parents veulent d'elle. Crois-moi, c'est... quelque chose qui peut vraiment manquer, l'amour d'un père. » dit-il avec ironie, sans pour autant se montrer agressif ou particulièrement triste. Son père, il n'en avait pas grand chose à faire : client de sa prostituée de mère, il ne savait de lui que son nom de famille et sa nationalité, américaine.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Sam 10 Déc - 13:53

Un léger regard triste s'échappa des yeux de Logan. Elle comprenait tellement cette sensation de manque... Ashton, lorsqu'elle n'était pas en congé, lui manquait énormément. Et il avait fallut qu'elle s'absente le jour pendant lequel Ashton n'était pas au travail. « Elle est chiante, c'est une vraie gamine. On passait notre temps à nous chamailler, mais... Elle est fragile. » Quel joli portrait ! Logan sourit, amusée. Ce portrait lui faisait penser à Harley... Elle était chiante, avait un fort caractère de merde, mais elle pouvait être adorable parfois. Et si la relation entre Harley était assez bonne, sans trop de ''disputes'' notables, celle d'Ashton et Harley était bien plus compliquée que ça. A vrai dire, Ashton était partie de Wichita Falls, en partie à cause de sa relation tendue avec Harley mais Logan ne lui avait pas laissé le choix lorsqu'Harley avait débarqué chez elles un matin. Le matin où elle avait apprit qu'elle était enceinte, d'ailleurs. Ashton avait dût passer une journée vraiment horrible ce jour là... Avec le recul, Logan s'en rendait de plus en plus compte. « Enfin, j'irais sûrement la voir à Noël. » Logan sortit de ses pensées lorsque Ronon avait ouvert une nouvelle fois la bouche. Logan sourit de nouveau, elle en vint à se demander ce qu'elle allait bien pouvoir faire à Noël. C'était une bonne question. Elle ne pourrait pas passer Noël avec Ashton ET Penny, et Lys serait peut être née, sûrement même. Logan resta un instant sans plus de réaction avant de répondre poliment : « J'espère que tu iras la voir dans ce cas. » C'était sincère, elle espérait vraiment que Ronon puisse voir sa soeur à Noël, ça faisait partie des fêtes pendant lesquelles on devait être en famille.. Absolument.

Ronon avait accepté qu'ils aillent s'asseoir. L'inverse aurait été étonnant de sa part et il était clair qu'elle ne lui laissait pas tellement le choix. Un brin autoritaire sans pourtant l'être... Peut être. En fait elle pensait que s'asseoir était une nécessité, c'est pourquoi elle ne lui avait pas trop laissé le choix et vu le regard inquiet qu'il avait porté à son ventre, Logan était presque persuadée qu'il s'inquiétait un peu pour elle. Il avait posé sa main contre son dos et semblait prêt à la soutenir au moindre problème. Une fois qu'elle fut assise, la jeune femme lui lança un rapide « Merci. » puis elle daigna répondre à la question de Ronon pendant que celui-ci commençait déjà à jongler avec des biberons. Logan leva les yeux au ciel tout en ne pouvant s'empêcher de sourire. Un vrai gamin... « Ah ouais ? Dans le genre ? » finit-il par dire sans pour autant être déconcentré, il s'appliquait à jongler correctement avec ses biberons. Et avant que Logan ai pu lui répondre quoi que ce soit, il fit tomber deux biberons sur trois, Logan jeta un regard à Ronon qui se dépêchait à ramasser les articles qu'il avait fait tomber sans faire trop attention à la vendeuse qui regardait dans leur direction. « Dans le genre... Déjà il arrête pas de l'appeler ''Jackie'', c'est d'un énervant... Et sinon, il lui a fait une chambre dans son appartement, un truc de malade. Vraiment magnifique ! » Elle fit une pause avant de reprendre. « Et puis j'te parle pas des moments où il parle à mon ventre... Grand malade j'te dis ! »

« Cette gosse a de la chance, au moins ses parents veulent d'elle. Crois-moi, c'est... quelque chose qui peut vraiment manquer, l'amour d'un père. » Logan lui lança un sourire un peu triste. Elle avait parfaitement compris le message et elle était restée muette. Se contentant de prendre la main de Ronon dans la sienne. Il n'avait pas l'air triste, ni quoi que ce soit, cependant elle savait que dans sa jeunesse, il avait dût souffrir. La blonde dit par parler : « Elle a vraiment de la chance, elle a Penny et puis, t'es là, toi aussi. » avait-elle dit tout en soulignant le fait qu'il allait être ''tonton Ronon''. Lui aussi aurait un rôle dans la vie de Lys, Logan en était persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning » Dim 11 Déc - 1:36




« Dans le genre... Déjà il arrête pas de l'appeler ''Jackie'', c'est d'un énervant... Et sinon, il lui a fait une chambre dans son appartement, un truc de malade. Vraiment magnifique ! » Ronon hocha pensivement la tête, aussi attentif à ce que Logan lui disait qu'à la vendeuse qui le regardait toujours aussi suspicieusement. Il trouvait plutôt étrange l'attitude du jeune homme, mais se contenta seulement de hausser les sourcils pour exprimer sa surprise. En même temps, il imaginait que c'était ça, de vouloir qu'un enfant arrive, de vouloir en avoir, de vouloir le prendre dans ses bras et s'en occuper. Lui... Non. Il ne le voyait tout simplement pas ; s'occuper de Lys, la chouchouter, il s'y voyait bien, mais ça s'arrêtait là. Les enfants des autres, et c'était tout. De toute façon, il n'avait rien à offrir à un enfant. « Et puis j'te parle pas des moments où il parle à mon ventre... Grand malade j'te dis ! » Il sourit doucement pour appuyer ses dires. Elle adorait ça, ça se voyait sur son visage. Elle était heureuse que Penny réagisse bien, qu'il ai mis en place de quoi accueillir le bébé, même si elle faisait passer ça pour de la folie. De fait, il était heureux pour elle, pour cette famille qu'elle s'apprêtait à constituer. « Allez, tu kiffes ! » répliqua-t-il donc.

« Elle a vraiment de la chance, elle a Penny et puis, t'es là, toi aussi. » Tout sourire, Ronon hocha vigoureusement la tête. Il apprécia le contact de la main de Logan contre la sienne, mais il n'en avait pas vraiment besoin. Il avait réussi à s'en sortir toute sorte plutôt bien compte tenu de sa condition sociale première, et le fait d'être l'homme de la famille dès la naissance lui avait permis d'être indépendant très rapidement. Seulement, même si il n'avait pas connu l'opulence, il savait parfaitement comment faire pour couvrir un enfant de cadeaux. « Si tu savais, je lui montrerais les meilleures boîtes, je l'initierais aux meilleurs alcools, ... j'espère qu'elle aura pas d'asthme, ça pourrait contrecarrer mes plans d'herbe. Oh, et si tu te trouves coincée au moment venu, je pourrais lui expliquer comment on fait les bébés. » énonça-t-il malicieusement. Quel exemple !

Il fit une nouvelle fois un tour d'horizon des rayons près de lui et un présentoir l'intrigua. Il le parcourut rapidement, éclatant finalement de rire en attrapant le cintre d'un petit tee-shirt. L'inscription disait "POOPIN' IN DA HOUSE SINCE '11" « Oh, je crois que je vais lui acheter ça. » déclara-t-il en prenant l'article sous le bras. Il retourna vers Logan et le lui montra, un sourire large sur le visage. « Aha ! Penny l'appelle Jackie, tu peux être sûre qu'après trois-quatre jours dans ce truc je l'appellerais Poop' jusqu'à la fin de sa vie ! » s'exclama-t-il en riant de nouveau et en réunissant déjà l'argent nécessaire pour l'acheter.

Euh...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »

Revenir en haut Aller en bas

ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-