It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

pegan ☇ 2.01, be mine tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Ven 2 Sep - 11:48


Penny était allongé dans son lit, vêtu d’un caleçon blanc pour l’occasion. Cela faisait bien plusieurs longues minutes qu’il cherchait à trouver sommeil, mais en vain. Alors, il tournait, tournait et tournait encore dans son lit. Image bien pathétique. Pour s’occupait, il prenait son cellulaire avec l’espoir d’avoir reçu un message, histoire d’avoir un peu de lecture anodine. L’espoir fait vivre, dit-on. Vous avez sûrement raison de le dire, ou pas. Le jeune texan soupira fortement et jeta un coup d’œil furtif sur le radio réveil qui lui indiquait l’heure. Vingt-trois heures et quarante minutes. Cela, c’était l’heure qu’il eut pu lire. Reposant son portable sur la table de nuit, il reposa sa tête sur son oreiller. S’efforçant à s’endormir… cela semblait être une chose bien vaine ce soir. L’esprit bien trop occupée ailleurs, sûrement… En effet, la vie du jeune homme avait quelque peu changé depuis un certain. Quelque peu, pour ne pas dire beaucoup. Lui, le jeune don juan. Lui, le bellâtre briseur de cœur. Lui… lui, le futur père. Voilà bien là un nouveau rang qui pourrait ternir l’image volage de Daniels. C’est alors qu’il se leva et, comme pris par un instant de folie, se rhabilla. Jean, tee-shirt, chaussettes, basket. Il était fin prêt à sortir, à remettre le nez dehors. On pouvait, néanmoins l’affirmer, ça ne tournait pas rond chez lui, ça ne tournait sûrement pas rond dans sa tête à cet instant précis. Portable, clés et voilà qu’il referma la porte de son appartement derrière. D’un pas décidé, il se déplaçait jusqu’à sa voiture. On ne savait pas ce qu’il comptait faire, mais une chose était certaine : il était déterminé à le faire.

Et quelques minutes, il se trouvait en bas de cet immeuble. Nul ne savait ce qu’il faisait ici, nul ne savait pourquoi il se trouvait ici. C’était le flou total… à l’image de tous les événements qui s’enchainaient à la suite bien trop vite au goût de Penny. La portière claqua derrière lui. Et d’un pas pressé, il accourut presque jusqu’au bas de ce petit immeuble de cinq étages. Un brin essoufflé, il reprit quelques instants son souffle, essayant de retrouver l’esprit. Essayer de trouver un soupçon d’esprit sain dans cet instant de folie, chose incertaine, c’était certain. Alors il secoua doucement la tête, cherchant à revenir à la raison. Impossible. Son regard se posa sur l’une des fenêtres où la lumière semblait être encore allumée. Une petite étincelle dans ses yeux, un sourire se dessinant sur ses lèvres, elle devait sûrement ne pas être encore couchée songea-t-il donc. « LOGAN ! » se mit-il à crier inconsciemment. Et il répéta le prénom une deuxième fois, puis une troisième… Voyant aucune réaction de la part de la dénommée Logan, il prit une canette de bière vide qui se trouvait sur le sol aplani. Il se concentra et d’un geste précis, il la lança. L’objet vint rencontrer la vitre de la chambre de la jeune femme. Si le vacarme qu’était entrain de faire le jeune homme ne semblait pas éveiller la curiosité de la jolie rousse, ce fut le cas de ces voisins. Penny lança un regard assassin à ce pauvre type du premier étage qui avait osé ouvrir la fenêtre pour voir ce qu’il se passait et faire une légère remontrance au jeune homme. « Ferme-la. » s’écria aussitôt Daniels. « Logan ! PUTAIN ! » reprit-il en chœur. « LOGAN ! S’il-te-plait ! » cria-t-il une nouvelle fois, légèrement affaiblie. Après de longues minutes à s’agiter, et à réveiller un bon nombre de personnes, Penny se tut lorsqu’il aperçut enfin Logan qui s’approcha de sa fenêtre. Et un petit sourire se dessina sur ses lèvres. « J’ai besoin de toi, Logan. Je dois te parler… » dit-il alors, levant les yeux sur celle qui se trouvait à quelques mètres de lui. Il avait besoin d’elle, venait-il de lui dire. Oui, ce soir, Penny avait besoin d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Ven 2 Sep - 11:51

« Logan, arrête de manger, tu vas finir par prendre 20 kilos. » avait dit Ashton avec un air amusé. Logan quant à elle, avait levé les yeux au ciel pour exprimer le fait qu'elle soit totalement et irrémédiablement blasée par les remarques de plus en plus fréquentes de sa soeur. Harley, la plus jeune des trois soeurs, était assise devant la télé et avait simplement tourné la tête en lâchant un léger éclat de rire avant de reporter son attention sur l'écran. « Que j'arrête ou pas, l'effet est le même, donc... » avait répondu Logan tout en prenant une nouvelle cuillère de glace Rhum-Raisin. Ca n'allait pas et comme toute femme qui se respecte, dans des moments pareils, Logan mangeait bien plus qu'il ne le fallait. C'est lorsqu'elle en eu assez que la jeune femme alla remettre le pot dans le congélateur, intégré au frigo et lança un « Je vais me coucher, j'suis fatiguée. » à ses deux soeurs. Les embrassant chacune leur tour, elle finit par aller dans sa chambre où Ashton la rejoins quelques minutes plus tard. « Ca va ? » avait-elle demandé tout en s'asseyant sur le lit dans lequel sa soeur était couchée. Ashton avait passé sa main dans les cheveux de Logan, pendant que celle-ci lui répondait un « Bof... » qui en disait long sur son état d'esprit. Etre enceinte ça n'était définitivement pas ce dont elle rêvait et puis, c'était peut être les hormones, mais elle le vivait assez mal. Déjà parce que vomir, elle détestait ça et pourtant elle vivait constamment avec des nausées. Ensuite elle avait peur, peur de l'accouchement, peur d'avoir fait une bêtise en décidant de ne pas avorter, peur de perdre le bébé et tout un tas d'autres peurs parfaitement valables. Et dernièrement, le père de l'enfant était un jeune homme, plus jeune que Logan et qui ne semblait pas vouloir assumer, même s'il avait dit à Logan qu'il le ferait. En plus de ça, Logan lui avait avoué sa flamme quelques semaines auparavant et s'était ramassé un râteau comme à chaque fois qu'elle tentait de dévoiler ses sentiments à un homme. Elle n'avait jamais été en couple, avait toujours été amoureuse de plusieurs hommes, s'enflammait très vite et s'était toujours faite recalée lorsqu'elle décidait enfin de le leur avouer. C'était comme ça, elle se disait qu'elle ne plairait jamais à personne et ça n'est pas après avoir accoucher que ça allait s'arranger.

C'est pendant qu'Ashton prenait sa soeur dans ses bras qu'elles entendirent une voix venir de la rue. « LOGAN ! » suivit d'un autre cri de la même espèce, puis d'un autre. Logan aurait sût reconnaître cette voix entre mille puisqu'il s'agissait de Penny. Un bruit sourd se fit entendre lorsque quelque chose vint cogner contre la fenêtre de la jeune femme. Ashton et Logan restèrent interdites, jusqu'à ce qu'Ashton ne lui dise « Tu veux que j'aille voir ? » Logan ferma les yeux quelques secondes avant de faire secouer doucement la tête de gauche à droite afin de donner une réponse négative à sa soeur. « Logan ! PUTAIN ! » suivit de « LOGAN ! S’il-te-plait ! » et Logan se décida enfin à sortir de son lit pour aller ouvrir la fenêtre. Il ne faisait pas froid dehors et c'est donc sans problème qu'elle passa la tête par la fenêtre afin de voir ce qu'on lui voulait à une heure aussi tardive. « J’ai besoin de toi, Logan. Je dois te parler… » dit alors Penny, encore debout sur le trottoir. Logan soupira avant de demander : « Qu'est-ce que tu veux ?... » il n'eut même pas le temps de répondre à sa question qu'elle refermait sa fenêtre et disparaissait dans sa chambre.

Elle fouilla dans son armoire, s'habilla un peu plus et sortit de l'appartement afin de descendre dans la rue et ce, malgré ce qu'avait pu dire sa soeur qui n'était pas franchement pour. Lorsqu'elle arriva en bas après avoir dévaler les escaliers quatre à quatre, elle sortit dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Ven 2 Sep - 11:51


Penny regarda en hauteur, posant ses yeux sur la fenêtre de la jeune femme. Il n’attendait qu’une chose qu’elle prenne enfin la parole, qu’elle daigne lui adresser la parole. Un petit sourire en coin peignait alors son visage légèrement fatigué. Et c’est alors qu’elle lâcha un « Qu'est-ce que tu veux ?... ». Bien entendu, le ton était froid, glaçant presque le sang qui coulait dans les veines du jeune texan. Ils étaient comme chat et chien, avait dit il y a quelques jours de cela une amie de Penny. Elle avait sûrement raison. Ce n’était pas l’amour fou entre les deux jeunes gens, et ils n’avaient rien de deux personnes entretenant une relation dite « normale ». Après tout, avec Penny, il ne fallait pas s’y attendre. Bien au contraire, il fallait s’attendre à une succession de déceptions. De déception amoureuse principalement. On connaissait le jeune homme par cœur, on le connaissait de a à z. Alors qu’elle venait de parler, Penny s’apprêtait à lui répondre… mais trop tard. Trop tard, oui. Logan venait de refermer la fenêtre derrière elle. Il secoua alors légèrement la tête. Se disant là que ce n’était pas possible, qu’il devait halluciner sûrement. A vrai dire, ceci n’était pas prévu dans son scénario. Oui, elle n’avait pas prévu de se prendre un beau vent. Il devait donc jouer la carte de l’improvisation. « Logan ! » reprit-il à nouveau. « Logan, mais merde ! Laisse-moi de te parler, juste quelques minutes, quelques secondes ! quelques… enfin je sais pas moi, mais s’il-te-plait ! S’il-te-plait… » continuait-il de crier dans toute la rue. C’était donc cela. Reprendre de nouveau son petit chœur bruyant. Il espérait que ça la fasse réagir, qu’une nouvelle fois, elle ouvre sa fenêtre pour prononcer ces mêmes mots qu’elle avait dit quelques minutes auparavant. Alors il continuait de l’appeler désespérément. Espérant qu’elle daigne lui répondre, mais il fallait croire qu’elle en avait décidé autrement. Il fallait croire qu’elle avait décidé qu’elle n’allait pas lui adresser la parole, ce soir. Et pourtant malgré cela, Penny continua ses efforts. Tant pis pour le bruit causé, tant pis s’il venait de réveiller tout le voisinage. Tant pis, tant pis, oui… et vous savez ce qu’il leur dit ? « Mais merde ! ».
Un brin essoufflé par tout ceci, il soupira fortement. Mais il se disait bien qu’au bout d’un moment, elle en aurait peut-être marre et elle se déciderait à le laisser parler. Elle se déciderait à se laisser s’exprimer… s’exprimer, faire part de ce que l’on ressent, faire part de ses sentiments tout simplement. Chose qui semblait être inexistante chez le jeune homme. Son regard un peu perdu se posa sur la porte du hall d’entrée de l’immeuble où habitait Logan. En effet, la porte semblait s’ouvrir et une personne sortit de l’immeuble. Après quelques secondes, il crut reconnaitre Logan. Il plissa légèrement les yeux, cherchant à la reconnaitre. Et cette fameuse personne s’avança en sa direction. Oui, c’était bien elle. Elle, Logan. Un petit sourire vint alors illuminer son visage exténué par toute cette agitation. « T’aurais pu me le dire que tu descendais… ça m’aurait évité de me donner en spectacle ! » dit-il alors, d’un air railleur. Et il ponctua sa phrase par un petit ricanement nerveux. Puis il s’approcha un peu plus d’elle. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, il chercha à la prendre dans ses bras et pourtant… il savait bien qu’il y aurait de grande chance qu’elle le repousse. Et ce fut chose faite. A peine venait-il d’essayer qu’elle le repoussa légèrement. C’était bien là la première fois qu’on lui faisait cela. Penny secoua légèrement la tête, cherchant à retrouver un soupçon de raison. « Je… pardon… je… » finit-il par dire. Il se pinça violemment les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Ven 2 Sep - 11:52

Elle se dirigea vers lui tout en se demandant si elle n'avait pas fait une connerie en venant ici. Pourquoi n'avait-elle pas pu rester à sa fenêtre tout simplement ? Pourquoi s'était-elle sentie obligée de descendre dans la rue pour faire face à Penny ? Peut être que c'était simplement parce qu'il avait une place plus que spéciale dans le coeur de Logan puisqu'il était le mec à qui elle avait donné sa virginité, le père de l'enfant qu'elle portait et l'homme qu'elle aimait. Malgré tout ce qu'elle pouvait lui balancer à la gueule depuis plusieurs jours, elle voulait lui donner une chance. Il avait besoin d'elle ? Et bien elle était là, elle était descendue pour lui, peut être juste parce qu'elle l'aimait. Pendant qu'elle se préparait, elle avait bel et bien entendu qu'il l'appelait encore, qu'il criait son nom dans la rue et qu'il n'était pas décidé à partir. Chose qui arrangeait bien Logan qui ne tenait pas tellement à lui courir après dans la rue. Mais lorsqu'elle était sortie de l'immeuble pour le laisser parler, il était toujours là et heureusement pour lui car elle ne l'aurait pas rattrapé. Elle s'était donc avancée vers lui sans se presser, elle s'était quelque peu recroquevillée sur elle même, faisant en sorte que la veste qu'elle avait mit ne s'ouvre pas en positionnant ses bras sur son ventre. Elle baissait légèrement la tête et ça n'est qu'une fois devant Penny qu'elle leva la tête. « T’aurais pu me le dire que tu descendais… ça m’aurait évité de me donner en spectacle ! » avait-il alors dit à Logan alors qu'elle arrivait à sa hauteur, ceci accompagné d'un petit rire nerveux qui intrigua Logan. Elle leva seulement un sourcil et se contenta du silence, tout ce qu'elle aurait pu dire lui aurait paru totalement surfait. Et puis elle le vit s'approcher d'elle et lorsqu'il essaya de l'enlacer, la jeune femme posa sa main sur le torse de Penny et exerça une légère pression pendant qu'il essayait de la prendre dans ses bras. Elle leva ensuite les yeux vers lui pendant qu'il semblait gêné. « Je… pardon… je… » avait-il dit tout en se mordant la lèvre. Elle avait reposa sa main à sa place initiale avant d'enfin daigner lui adresser la parole. « Qu'est-ce que tu veux Penny ? » avait-elle demandé tout aussi froidement que la dernière fois. Depuis qu'il lui avait mit un joli râteau, ils n'avaient plus du tout la même relation et en plus de ça, elle ne voulait pas s'attacher d'autant plus à lui, elle ne voulait plus rien partager avec lui. Son souhait le plus cher, c'était couper les ponts une bonne fois pour toute mais c'était sans compter le fait qu'elle était enceinte de lui et qu'il voulait assumer. Logan porta un regard à la fenêtre de sa chambre où elle pouvait facilement distinguer le visage d'Ashton. Elle lâcha une nouvelle fois sa veste, se tourna vers l'immeuble et utilisa ses mains afin de parler à sa soeur. « Vas donc regarder la télé, laisse-nous tranquilles. » avait-elle dit en langage des signes. Si elles avaient apprit ce langage, c'était pour pouvoir communiquer avec Tyler, son petit frère qui était sourd et muet et ainsi, qu'il ne soit pas mis à l'écart. Ce langage, Logan l'utilisait également dans le métro ou les autres transports en commun lorsqu'elle voulait communiquer avec sa soeur, elle détestait l'idée que les gens puissent savoir de quoi elles parlaient et c'est pour cette raison qu'elles usaient de cette pratique bien souvent. Lorsqu'elle ne vit plus le visage d'Ash, Logan se retourna vers Penny et ajouta un « Désolée... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Ven 2 Sep - 11:53


L’incompréhension pouvait se lire sur le visage du jeune homme. Il ne comprenait pas cette réaction de la part qui eut quelques secondes auparavant. Elle qui disait l’aimer. Comment pouvait-elle donc, songea-t-il alors dans cet instant de réflexion. Et son regard perdu se posa alors sur le doux visage de la nymphe qui se trouvait sous ses yeux. Bien entendu après ce petit incident, il espérait bien qu’elle prenne enfin la parole. Jusqu’à présent, elle n’avait rien dit. Rien, oui. Juste des gestes muets. Rien de plus. Et c’est alors qu’elle prit enfin la parole. « Qu'est-ce que tu veux Penny ? » lui demanda-t-elle ainsi. Rien de chaleureux dans son ton, rien d’enthousiaste. Rien de tout cela, oui. Mais que lui voulait-il oui ? Que lui voulait-il. Mise à part se donner en spectacle devant une dizaine de personnes, qui plus est tous inconnus. A vrai dire, son attention première n’était pas cela. C’était de signaler sa présence à Logan comme un être humain normalement constitué le ferait en allant sonner à la porte d’entrée d’un appartement par exemple. Oui, mais voilà, Penny aurait bien pu faire cela, mais il se doutait bien qu’elle lui fermerait la porte au nez. Lui faisant bien comprendre qu’elle ne voulait plus avoir à faire à lui. Puisqu’en effet, depuis des jours, depuis quelques semaines, c’était ainsi entre eux. Des je t’aime, moi non plus en pelleter. Ils étaient devenus comme chats et chiens. Et Logan ne semblait vouloir qu’une chose l’oublier, mettre une croix sur lui sûrement… enfin c’était ce que le jeune homme pensait de cette situation. Néanmoins après les révélations de la texane sur ses sentiments envers lui, il se doutait bien que cela serait délicat à mettre en application ses volontés. Logan, tu n’oublieras pas Penny comme cela. Crois-moi.
Et le regard de Penny suivit celui de Logan qui se dirigea vers sa fenêtre. Fenêtre qu’il avait longuement regardée quelques minutes auparavant, d’ailleurs. Il pourrait d’ailleurs vous la décrire dans ces moindres détails, mais par manque de temps, il ne le ferait pas. C’est alors qu’il put apercevoir la sœur jumelle de Logan qui s’y trouvait et qui les regardait bien songeuse. Daniels savait pertinemment qu’elle ne l’appréciait pas, voire même pas du tout. Si la situation avec Logan était plus délicate, avec Ashton, elle était très claire malgré les efforts du jeune homme. Quelques secondes après, la jeune fille qui se trouvait à ses côtés se mit à faire des gestes avec ses mains. Chose qui intrigua Penny sur le coup. Et c’est ainsi qu’il se rappela un reportage qu’il avait eu l’occasion de voir il y a quelques temps de cela déjà sur les muets et le langage des signes. Reportage qui l’avait bien ennuyé d’ailleurs puisqu’il avait rapidement zappé pour passer à une autre chaine. C’était donc cela que ‘parlait’ sûrement Logan, le langage des signes. Cependant ceci éveilla bien la curiosité du jeune homme. Pourquoi ne pas lui parler tout simplement en criant à travers cette rue vide ? Après tout, Penny l’avait bien fait quelques minutes auparavant… « Désolée... » dit-elle calmement en se tournant vers lui. Penny resta muet et statufié sur place. N’osant plus bouger. Que faire, que dire. Voilà bien là toutes les interrogations qui lui venaient à l’esprit à cet instant précis. Et une nouvelle fois, il s’approcha de Logan. Tant pis si elle le repousse une nouvelle fois. Il n’était plus à cela prêt. Il prit alors une grande inspiration avant de plonger son regard dans celui de la jeune femme qui ne bougeait pas. « Hum… » lâcha-t-il. Cherchant alors ses mots, mais rien. Rien ne sortait. Il restait sans voix devant elle. Il restait là, pathétique sous ses yeux. Puis prit par un instant de folie, appelons cela ainsi voulez-vous, il posa ses deux mains chaudes sur les joues de Logan et il approcha son visage dangereusement de celle-ci. Et voilà que ses lèvres vinrent à la rencontre de celles de la jeune femme, sans que cette dernière ne puisse faire quelques choses. Et le bal sensuel des langues amoureuses était entamé. Logan, Penny. Elle, lui. Au bout milieu d’une rue déserte s’adonnant à un doux baiser langoureux. L’image était clichée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Sam 10 Sep - 10:50

Penny restait muet et ce depuis plusieurs minutes, il n'avait pas répondu aux deux courtes paroles qu'elle lui avait adressé. Après s'être tournée vers sa soeur, la jeune femme s'était de nouveau tournée vers lui et c'est là qu'il avait émit un son « hum... » Logan leva un sourcil, intriguée par la situation. Il ne bougeait pas, semblait totalement perdu et ne disait rien. Il regardait Logan mais il ne semblait pas trouver de mots pour lui dire ce pourquoi il était là, dans cette rue, à une heure assez tardive. Pourquoi avait-il crié son nom, crié qu'il avait besoin d'elle et maintenant, pourquoi ne disait-il plus rien ? Et puis il posa ses deux mains sur les joues de Logan, approcha son visage du sien sans que Logan puisse comprendre quelque chose et il l'avait embrassé. Il faisait de plus en plus souvent des choses de ce type, de la même façon, il l'avait embrassé lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle était enceinte de lui et elle n'avait absolument pas compris pourquoi. Là, il l'embrassait et elle avait eu beau se dire à elle-même qu'elle ne le laisserai pas faire comme ça, elle n'avait pas pu résister. Logan avait même prolongé ce baiser, elle avait tellement envie de lui et en même temps, elle souhaitait juste qu'il parte, qu'il sorte de sa vie et qu'il ne la fasse plus jamais souffrir inutilement.

Et puis elle posa ses mains sur le torse de Penny et eu la force d'arrêter ce baiser, c'était malsain, totalement malsain. Elle s'était ensuite reculée d'un pas, puis avait tenté de dire quelque chose, sans succès. Elle se demandait pourquoi il avait fait ça, c'était quoi le but ? Depuis le début, il l'embrassait seulement pour avoir l'espoir de la mettre dans son lit, c'était seulement des baisers sans réelle importance, toujours des baisers qui avait fait croire qu'il s'était peut être un peu attaché à elle et elle se demandait si là, c'était différent ou s'il était juste en manque de sexe et qu'il ne voulait pas aller voir une professionnelle. Logan le savait, elle avait été beaucoup trop facile avec lui, le laissant prendre sa virginité dès leur première soirée ensemble, le laissant ensuite prendre son cœur et lorsqu'elle lui avait avoué ses sentiments, il lui avait brisé le cœur sans pré-avis et suite à ça, ils ne s'était revus que lorsque Logan avait sût qu'elle était enceinte. Enceinte du mec qu'elle aimait, celui qui lui avait fait découvrir de nouvelles choses, celui avec qui elle était comme « brouillée » depuis un bon bout de temps maintenant. Et là, il venait la voir, lui disait qu'il avait besoin d'elle, l'embrassait et elle ne savait plus exactement quoi penser.

« Je vais y aller... Bonne soirée Penny. » arriva-t-elle enfin à dire quelques secondes après leur baiser, elle s'éloigna d'abord de quelques pas en marche arrière puis lui tourna le dos et commença à marcher vers la porte d'entrée du bâtiment sans se retourner. Elle voulait l'oublier maintenant, ne plus être aussi facile puisqu'elle s'était persuadée en quelques secondes que s'il était venu ce soir, c'était simplement parce que les filles de son « top 50 de bons plans culs » étaient indisponibles ce soir. Elle savait qu'il ne venait pas pour elle mais pour la baise.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Dim 11 Sep - 22:18


Elle et lui. Lui et elle. Ses lèvres contre les siennes. Et les voilà qui s’adonnaient à ce doux baiser amoureux. Que pouvait-il en demander plus ? Il avait eu ce qu’il voulait, n’est-ce pas ? Un baiser. Mais bien entendu, connaissant l’appétit du jeune homme, ce n’était pas suffisant… mais non, voyons. Je ne vous parle pas de sa libido. Certes, sûrement quelque peu frustrée depuis que Logan refusait ses avances. Elle refusait encore et toujours, le fuyant presque… Elle qui se disait l’aimer. Elle qui lui avait dit un doux « je t’aime » de juin. Et alors que le baiser se prolongeait de plus bel, Logan décida d’y mettre un terme. Sa main se déposa sur le torse habillé de Penny et elle le repoussa une seconde fois. Perdu, ne comprenant pas pourquoi venait-elle de faire cela, il déposa son regard incrédule dans celui de la jeune fille. La dévorant du regard, il fut incapable de faire un geste. Incapable de bouger, il était comme inerte. Le silence à présent s’était installé entre eux, entre les deux jeunes gens qui venaient de se donner joliment en spectacle. Mais ceci ne dura pas longuement, en effet, Logan décida de briser ce si lourd silence qui était angoissant… « Je vais y aller... Bonne soirée Penny. » prit-elle la peine de dire tout en tournant les talons. Sans force, Penny était déçu. Déçu de la réaction de la jeune fille. Et il restait là, sans voix, ne sachant que faire.
Et sous un élan d’inconscience, il fit quelques pas pour la rattraper. Bien entendu, il se douterait bien qu’elle fuirait une énième fois. Pourtant malgré cela, il la suivit et l’atteignit rapidement. Sa main vint effleurer son petit poignet légèrement potelé et il se saisit de celui-ci pour l’arrêter. « Logan… reste, s’il-te-plait. » dit-il fébrilement. Un soupir s’échappa de sa bouche et quelque peu gêné, il continua : « Je… t’aime. » souffla-t-il presque honteusement. Comment la jeune femme allait-elle réagir à cela… c’était bien la question que Penny se posait dorénavant. Pourtant maintenant, il ne pouvait plus faire machine arrière. Il était là, face à celle qu’il venait d’avouer ses sentiments…

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Dim 18 Sep - 9:27

Elle avait sentit la main de Penny sur son poignet, le serrer légèrement, juste ce qu'il fallait afin de l'obliger à se retourner. Il ne semblait pas près à dire son dernier mot, comme la première fois où ils avaient couché ensemble seulement ça semblait légèrement différent. « Logan... reste, s'il-te-plait. » Logan resta bête devant ces mots. Elle connaissait le Penny moqueur, celui qui lui aurait fait une remarque sarcastique afin de gagner du temps, la faire changer d'avis et voilà qu'il y avait maintenant ce mec. Ca n'était pas Penny, ça ne pouvait pas être Penny... Penny était sûr de lui, drôle, moqueur, charmeur, c'était un branleur de première pour résumer. Et le mec qu'avait maintenant Logan en face d'elle, ça n'était pas Penny, c'était impossible... Tout d'abord il venait sans doute de se ridiculiser dans la rue en l'appelant en criant dans la rue, lançant des gravillons sur sa fenêtre et le « vrai » Penny n'aurait jamais fait quelque chose qui puisse ruiner son image et encore moins pour une fille comme Logan. Elle n'avait rien d'exceptionnel, elle était presque novice en matière de sexe et il n'éprouvait rien pour elle d'après ce qu'il lui avait dit en juin lorsqu'elle lui avait avoué ses sentiments. Pourquoi était-il là alors ? Pourquoi venait-il de la rattraper, de l'obliger à rester ? Et après un soupir, elle cru entendre la réponse à toutes ces questions : « Je... t'aime. » Logan resta bouche-bée, ne sachant quoi faire, que dire... Elle avait fermé la bouche, avait déglutit avec une certaine difficulté et avait réfléchit très vite, très très vite. La situation était bien trop différente de leurs précédentes rencontres pour ne pas être authentique, si elle se plantait... et que la situation n'avait rien de différent à l'arrivée... Elle aurait juste été bête, elle aurait juste été naïve une nouvelle fois. Tandis que si elle partait, qu'elle continuait ses tentatives afin de l'oublier... Alors elle perdrait l'homme qu'elle aimait et qui pouvait apparemment aussi l'aimer. Les seuls mots qu'elle arriva à prononcer étaient « C'est vrai ?... », les yeux de Logan n'avait pas quitté Penny depuis qu'il avait prononcé ces mots. C'était peut être le commencement d'une histoire... De leur histoire !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight. Sam 1 Oct - 23:19


Tout n’aurait pu être qu’un simple message envoyé par l’intermédiaire d’un téléphone mobile. Tout n’aurait pu être qu’une banale conversation via deux ordinateurs interposés. Tout aurait pu être beaucoup plus simple que cela. Tout aurait pu ne pas avoir ce doux parfum de romance naissante. Tout, ce tout n’aurait pu être parsemé de faux sentiments, d’hypocrisie maladroite ou de moqueries blessantes. La situation n’aurait donc pu tout simplement ne pas se passer comme cela, pour conclure. Insouciante conscience d’un jeune homme ne connaissant ses limites. Il fut un temps où tout ceci n’avait eu aucun sens pour lui. Il fut un temps où il ne pensait pas que je t’aime pouvait avoir un sens, qu’il pouvait avoir un vrai sens. Avoir un vrai sens caché derrière tout ce jeu de séduction. Séduction, séduire, appâter sa proie, plaire et tout simplement satisfaire son appétit sexuel gargantuesque. Il fut ce temps (révolu à présent, il fallait croire) où Amour rimait avec faux jeu, où il rimait fortement et douloureusement avec manipulation. Il fut un temps, il fut ce temps. Il est ce présent, maintenant. Ce présent inconnu, ce présent insensé, ce présent nouveau. Nouveau, nouveauté, découverte, aventure, histoire, sentiments. Et la liste peut être encore longue…
Ressentir quelque chose à l’égard d’une jeune fille, était-ce alors possible ? Avoir un cœur, aussi alors ? Qui aurait cru que Penny Daniels avait un cœur. On le savait tous bien membré, mais on se demandait tous s’il y avait bien un cœur chez ce jeune homme. Un cœur, il en avait un, il fallait le croire. Et voilà aujourd’hui. Et voilà ce fameux soir où il fit preuve d’être humain. Être humain. Être vrai tout simplement. Les yeux de Penny s’étaient posés sur le visage quelque peu surpris de Logan. Un petit sourire quelque peu amusé se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle prit la parole. Est-ce vrai, lui avait-elle demandé. Etait-ce la vérité, ou se trouvait-elle alors au beau milieu de son sommeil, dans un charmant rêve. Pincez-la si vous le désirez petit lecteur. « Tu n’as pas plus naïve comme question en poche ? » répliqua alors doucement Daniels, toujours ce même sourire qui s’était dessiné sur ses lèvres. A ce même moment, il s’approcha vers elle. Attrapant la petite main de Logan. « Je pourrais te le dire dans toutes les langues si j’étais un brin niais, ou bien j’aurais pu te réciter un pathétique poème puis t’offrir un bouquet de roses rouges, ou bien t’écrire une lettre d’amour totalement nulle. Mais je trouvais tout cela vraiment ringard, bien trop romantique à mon goût et surtout super cliché. Tu m’excuseras pour cela ? » dit-il en réponse à la question de Duke. Après quoi, il marqua une brève pause. « Tu sais… » reprit-il faiblement. « C’est la première fois que je fais cela. Enfin , je veux dire… la première fois que je viens au beau milieu de la nuit pour dire je t’aime, la première fois que… que j’aime quelqu’un tout simplement. J’aurais imaginé ça autrement, j’aurais vu ça mieux en fait. Je pensais que tu m’aurais giflé, pensant que je me foutais de ta gueule, je pensais que… Enfin c’est pas mal comme endroit tout de même non ? » finit-il par dire. C’est alors qu’il vit un sourire se dessinait sur les lèvres de la jeune fille. Un sourire qui faisait rayonner de plus bel le visage de celle-ci. « La prochaine fois, je te le promets, je le ferai de manière un peu plus… civilisée. » conclua-t-il. Il passa sa main dans les cheveux de Logan, avant de l’embrasser une nouvelle fois. Concluant alors la fin de cet épisode, sûrement…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: pegan ☇ 2.01, be mine tonight.

Revenir en haut Aller en bas

pegan ☇ 2.01, be mine tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-