It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher Dim 27 Fév - 15:51

    Sortant de la bouche de métro au petit matin du trois février, Andie était couverte d'une grosse doudoune noire, muni d'un bonnet et d'une écharpe. Il lui fallait au moins ça pour ne pas mourir de froid à New-York. Elle n'avait jamais connu de toute sa vie des températures négatives. En effet, au Brésil les températures avoisinent en général les vingt degré. Autant dire que le changement de climat est radical pour elle. Andie ne s'attendait pas non plus à de grande chaleur mais, elle était loin d'imaginer que le vent à New-York était aussi froid que celui qu'elle recevait de plein fouet. Il était à peine huit heures quand elle monta les escaliers du métro pour arriver juste à côté de Central Park. Bien sûr, la belle n'était pas habillée en conséquence pour faire son petit footing du matin. Juste avant d'aller courir, elle fit un tour par l'Upper East Side le lieu dans lequel elle travaillait depuis maintenant un mois et demi. Ressortant de l'établissement, la belle se mit à courir en direction de Central Park. Vêtu d'un jogging chaud et d'une veste assez imposante, Andie mit ses écouteurs dans les oreilles pour faire son jogging au rythme de la musique. C'était quelque chose de vital pour elle. Dans le métier qu'elle exerçait actuellement, la jeune femme était obligée de mettre constamment la musique juste pour motiver les clients et ainsi mettre plus de coeur à leurs exercices. Elle savait que c'était une source d'énergie pour certaines personnes, et elle faisait partie de cette minorité. Bref, Andie souffla doucement tout en continuant son chemin sur l'avenue principale de Central Park. Il n'y avait pas grand monde vu l'heure qu'il était. Seuls les habitués venaient ici pour faire leur jogging du matin avant de partir au travail. Murmurant quelques paroles de chansons, Andie regardait à droite puis à gauche. Et en face d'elle se trouvait ce bel inconnu qu'elle croisait tous les matins ici. Ils ne s'étaient jamais adressés la parole, pourtant ils échangeaient de nombreux sourires ainsi que des jeux de regards. C'était amusant cette relation qu'ils avaient chaque fois qu'ils se croisaient. Puis en général, ils ne se rencontraient pas qu'une fois durant cette heure de sport. Quand elle se rapprocha de lui, Andie lui lança un joli sourire qui pouvait en dire long sur ce qu'elle pensait.

    Vous savez, c'est comme dans les films.. Quand le mec passe près de la fille, tout est au ralentit. Et bien là, dans la tête d'Andie, c'était exactement la même chose. Avec quelques commentaires en plus. Andie pensa en le voyant « Il est vraiment trop beau lui.. » Elle se retrouve face au jeune homme « Non mais sérieusement, il peut pas arrêter d'être beau comme ça ?. » Puis ce dernier passe à côté d'elle. « Et en plus d'être canon, il sens bon. » « Attend mais, je pourrais jamais l'aborder.. Qu'est-ce que je vais dire ? Salut tu as de belles baskettes. » « Bon bon, continue à courir et fait comme ci rien ne c'était produit. » « Non mais franchement, il est canon faut l'avouer. »

    Après quarante cinq minutes de trottinement, Andie marcha un petit peu pour reprendre son souffle et elle s'arrêta à un banc pour s'étirer correctement. Le mystérieux inconnu se trouvant non loin d'elle. Le hasard fait peut-être bien les choses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher Dim 27 Fév - 16:37

Un sportif dans l'âme, avide de garder sa forme un minimum, Asher se leva un peu avant l'aube, afin de courir un bon trente kilomètres à Central Park, rien de moins et à un bon rythme qui plus est. Il avait ses raisons pour courir aussi tôt dans la journée. D'abord, l'air se fait plutôt fraiche et puis voir le soleil se lever tandis qu'on court, c'est toujours agréable. De plus, les quartiers sont tranquilles à cette heure et il ne "dérange" personne, pas plus qu'il ne se fait déranger en courant d'ailleurs. Il pourrait même courir dans la rue, les voitures ne circulant à peu près pas. Bien qu'une petite neige folle était tombée à New-York récemment, la température chaleureuse qui caractérise ce coin de pays était revenue peu à peu et en sortant dehors, il enleva sa veste, qu'il laissa à l'intérieur de son véhicule, ne gardant que son bas de jogging, ses tennis, son sweat shirt vert, comme tenue.

Spoiler:
 

Si au début, il avait un peu froid ainsi vêtu, en courant, sous l'effort, il commença plutôt à avoir chaud et n'eut plus rien à faire du froid. Le temps ne pressait pas aujourd'hui, de toute façon si une affaire à régler, imprévisible, pointait le bout de son nez, il n'aurait qu'à se dépêcher un peu plus, ce qui n'était pas le cas là tout de suite, car il prit tout son temps, tranquille. Le Soleil se levait peu à peu, et ouvrait New York avec un éclairage généreux. L'atmosphère de ce quartier de Big Apple avait quelque chose de rassurant, et c'était sûrement pour cette raison qu'Asher adorait Central Park.
Le jeune homme augmenta quelque peu la cadence, histoire de ne pas trop se ramollir non plus. Il souhaitait aller plus vite mais cela lui demandait un peu plus d'effort par contre. Difficile de se battre soi-même.

Asher continuait sa course sans se pré-occuper de où il allait : c'était l'un des avantages de la grande taille de Central Park. Cela dit, ça ne l'empêchait pas non plus de rencontrer chaque jour, lors de son footing quotidien, une brunette, qu'il jugeait avoir la vingtaine. Un petit jeu s'était installé peu à peu entre eux : des sourires, des regards. Il n'en était pas amoureux, non, il n'était pas du genre à croire à ces histoires d'amour entre deux parfaits inconnus qui croient être tombé amoureux au premier regard. Mais il ne pouvait pas renier le fait qu'il était tout de même tombé sous son charme. Il y avait de quoi ! Elle avait un sourire parfait. Le plus beau qui lui était donné de voir jusqu'à ce terme de sa vie. Elle avait aussi l'air d'inspirer la joie de vivre et Asher aimait être en compagnie de telles personnes. Pourtant, ils ne s'étaient jamais parlé. Peut être souhaitaient-ils tous les deux conserver ce petit côté mystérieux en l'histoire de leur rencontre ? Possible, mais Asher transgressa cette envie aujourd'hui.

A un moment donné, le beau Luciano la croisa, il ne s'arrêta pas pour autant, mais il lui adressa l'un de ses plus beaux sourires : le fameux sourire en coin qui les fait toutes craquer. Elle le lui rendit d'ailleurs. Eclatant. Comme on dit, "a smile means a lot" non ? C'était certainement la vérité. Puis ils continuèrent chacun de leur côté pour se retrouver à nouveau près d'un banc. Pour Asher, son jogging du jour était terminé. Elle aussi apparemment, vu qu'elle détendait ses muscles à coup d'étirement. Après une courte réflexion, il se décida à la rejoindre.

« Je pense que tu devrais t'étirer d'une autre manière... Là tu ramollis tes muscles plutôt que de les détendre. »

Avec un sourire en coin, l'inconscient ne savait pas dans quoi il se lançait. Sérieusement, il comptait faire la leçon à une coach professionnelle ? En tout les cas, il employait là la carte de l'humour, préférant ça aux banalités du style "bonjour ça va ?". Il se présenta tout de même, par politesse, voir courtoisie :

« Moi c'est Asher. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher Sam 5 Mar - 23:15

    Il y avait plusieurs façon d'aborder une femme, mais encore fallait-il avoir la technique pour ne pas se faire recaler directement par un "Non, je ne suis pas intéressée". Certains hommes n'y allaient pas par quatre chemin et c'était souvent eux qui se faisaient remettre à leur place aussi vite. Enfin bon, ils n'étaient qu'une minorité à faire comprendre leurs pensées. Certains abordaient les femmes avec humour et cela marchait. Andie qui continuait de s'étirer tout en regardant de temps à autre le bel inconnu, fût très surprise de le voir à sa hauteur. En effet, la jeune femme n'aurait pas d'elle-même fait le premier pas même si ce dernier paraissait être l'homme parfait au premier coup d'oeil. En somme, elle ne connaissait rien de lui, mais quand il s'approcha d'elle.. La demoiselle fut touchée par cette attention qu'il lui accordait. Il n'y avait pas qu'elle ici et Andie n'était certainement pas la seule qu'il croisait tous les jours à la même heure. Pourtant, c'était vers elle qu'il s'était tourné.

    Elle écouta la réflexion qu'il venait de lui faire, et la belle laissa échapper un rire tout mignon. C'est qu'elle paraissait presque intimidé par sa présence. Enfin bon, elle se redressa et son regard se leva au fur et à mesure jusqu'à ses beaux yeux. Toute souriante, Andie était ravie de connaitre le prénom de ce bel inconnu comme elle avait l'habitude de l'appeler. Le jeune homme se prénommait Asher. Miss Cesar tendit sa main par politesse et ce dernier la lui attrapa. La pauvre avait la main gelée contrairement à son partenaire qui lui semblait avoir chaud. Ce n'était pas évident pour Andie de vivre dans un pays où il faisait aussi froid. Originaire du Brésil, la belle n'avait pas été habitué à des froids polaire comme celui-là. Même après bientôt trois mois ici, elle ne s'y faisait pas. Mais ce n'était qu'une question de temps à présent. Gardant toujours la main du jeune homme dans la sienne, la jeune femme l'agita de haut en bas lentement en lâchant :

    - Enchanté Asher, je suis Andie. J'aime beaucoup ton prénom ! Un fin sourire se dessina sur le bout de ses lèvres, avant de laisser place à un immense sourire. La jeune femme était de nature à croquer la vie à pleine dent. Elle avait été marqué par son enfance et ce qu'elle avait vécu au Brésil et elle savait pertinemment que la vie tenait à peu de chose. Alors pourquoi se prendre la tête constamment et ne pas vivre chaque instant de sa vie comme un plaisir ? C'était absenté durant une poignée de secondes, Andie lâcha la main du jeune homme tout en le fixant gentiment.

    - Tu trouves donc, que je ramollis mes muscles ? Tu as une autre façon de t'étirer toi ? Disait-elle en riant. Elle prenait les choses avec humour et Asher, le bel inconnu, était peut-être loin de se douter que Andie était coach sportif. Enfin, ce n'était pas non plus écrit sur son front il fallait bien avouer. Respirant doucement, la jeune femme lâcha un petit nuage de fumée dû à la température extérieur négative. Andie commençait doucement à se refroidir, et elle n'avait qu'une hâte commencer ces cours de sport dans une salle où il faisait chaud.

    - Ça t'apporte quoi de courir tous les matins ? Non pas que je me plaigne de te voir cinq fois par semaine, mais je me posais cette question. Avoua-t-elle curieuse de connaitre la réponse qu'il allait lui donner. Asher avait peut-être eut, une bonne idée d'aborder Andie. Qui c'est que l'avenir leur réserve, mais la belle brésilienne était ravie de pour le découvrir. Après tout, il ne la laissait pas indifférente fasse au charme qu'il pouvait dégager. Posant doucement son pied sur le banc, Andie leva la main vers le haut puis elle le baissa sur son pied tendu tout en économisant son énergie pour la longue journée qui allait suivre. Car oui, après tout il ne devait être que huit heures trente.

    En tout cas, Andie savait qu'après son jogging, elle partirait au Starbucks pour prendre un petit déjeuné afin d'avoir des forces pour les heures avenir. La belle se releva doucement tout en regardant Asher. Ce qui était marrant, c'est que le jeune homme faisait au moins deux têtes de plus que Andie, du coup pour atteindre son regard.. Miss Cesar était obligée de lever la tête.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher Sam 19 Mar - 0:51

Asher sourit lorsqu'Andie lui avoua qu'elle aimait son prénom. Le seul défaut était qu'il avait été choisi par ses parents autrement...il lui plaisait bien à lui aussi. Par contre, étant un nom non-courant, carrément inexistant même, le jeune homme se demandait parfois où est-ce que son père avait pu aller pêcher un prénom pareil.

Après une poignée de main où s'étaient mêlés chaud et froid, le jeune brun adressa un sourire à la femme en face de lui. Vu son teint hâlé, elle ne venait sûrement pas d'ici, et puis son accent le confirmait lui aussi. Et surtout, malgré cette tenue chaude qu'elle portait, elle semblait avoir froid, alors que le temps n'était pas si terrible que ça. Cette pensée étira ses lèvres en un sourire en coin, tandis qu'il la remerciait, à propos du compliment pour son prénom.

« Oui tu les ramollis, même je dirais que tu les abîmes ! » Au ton qu'il employait, ça se voyait tout de suite qu'il plaisantait. Il ne se prétendait pas non plus professionnel du sport, bien qu'il ait ses quelques connaissances accumulées tout seul. « Regarde, on fait comme ça...» Joignant paroles et mouvements, il remonta sa jambe gauche en arrière, la maintenant ainsi contre son fessier à l'aide de sa main gauche toujours, posée sur sa cheville. Un regard dans sa direction, un sourire malicieux sur les lèvres, Asher se dit qu'il avait bien fait de l'aborder et qu'avec le temps, ils deviendraient sûrement de bons amis. Elle semblait sympathique et plutôt à son aise avec lui, et le jeune homme ne rembarrait jamais des personnes ayant de telles qualités. Il relâcha sa jambe, brisant ainsi sa méthode d'étirement.

Un rire léger s'échappa de sa gorge lorsqu'Andie lui dit qu'elle ne se plaignait pas de le voir cinq fois par jour. Plutôt naïf dans son genre en ce qui ne concerne pas son boulot, et surtout, en ce qui concerne les femmes et les relations, il était loin de se douter qu'à l'heure même, il était en train de charmer la demoiselle comme elle, elle le charmait. Asher savait qu'il avait des atouts plutôt charismatiques : une belle gueule, un corps sans défauts, rien d'anormal niveau caractère. Il s'assumait même s'il était toujours gêné d'entendre de la part des autres des compliments à son sujet. « J'aime bien garder la forme. Rester cinq jours derrière un bureau n'est pas tellement bénéfique pour la santé. Et toi ? Je doute pas que tu viennes à Central Park uniquement pour me voir hein, mais il doit bien y avoir une autre raison ! »

Oui, il s'amusait de la situation. Il était même tenté d'offrir un verre à la jeune demoiselle mais pour le moment, il jugeait cette proposition trop hâtive. Il n'avait pas d'arrière pensée, et n'espérait pas que la jeune femme en ait à son sujet. Il attendrait donc.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher

Revenir en haut Aller en bas

Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-