It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi Mar 6 Juil - 13:43

    Pedro s’était réveillé assez tôt dans le lit de son fils aîné, cette journée était celle des De la Vega, Diego faisait souvent des cauchemars et Pedro allait le rejoindre au beau milieu de la nuit afin de le consoler, ils ne parlaient pas des cauchemars, même si l’adulte devinait aisément ce qui perturbait son fils… d’habitude, c’était Diego qui se réveillait en premier, sauf que là Pedro avait pas mal de choses à préparer alors Pedro sortit discrètement de la chambre de Diego sans le réveiller.

    L’Argentin alla dans la cuisine et prépara alors une sorte de pique-nique improvisé et de nombreux biberons pour les jumeaux et une gourde pour Diego, il mit aussi des habits de rechange et des pampers dans le sac des jumeaux. Avec la chaleur, les enfants devaient sans cesse boire, et Pedro faisait très attention à ses héritiers, un vrai papa poule en somme. Il alla alors dans la chambre de ses jumeaux et il sortit d’abord Sirius de son lit, il le changea lui donna son biberon et lui mit de la crème solaire par sécurité, Pedro aimait souffler sur le ventre de Sirius, celui-ci rigolait toujours aux éclats quand l’Argentin le faisait et il agrippa les cheveux de son papa pour l’éloigner de lui. Le père et son fils se regardèrent alors dans les yeux et Pedro embrassa tendrement Sirius sur le front, il le mit un instant dans son parc pour pouvoir s’occuper de Sofia qui attendait bien sagement son tour. Sofia était beaucoup plus calme que son jumeau, mais elle avait aussi son petit caractère et aimait que les choses soient faites comme elle aimait, elle pouvait pleurer si on ne faisait pas les choses dans l’ordre dans lequel on l’avait habituée. Une fois que les deux plus petits furent prêts, Pedro les déposa dans leur parc pour qu’ils jouent encore un instant. L’Argentin traversa alors le couloir et ouvrit la porte de son fils aîné cette fois-ci. Diego dormait encore à poing fermé et Pedro alla s’asseoir sur le bord de son lit et il passa délicatement sa main dans les cheveux châtains de son fils aîné jusqu’à ce qu’il se réveille. Pedro sourit tendrement quand il le vit se frotter les yeux à l’aide de ses petits poings. Il était à la fois si petit et si grand.

    Petit parce qu’il n’avait encore que 4 ans, et grand parce que Pedro n’avait pas d’image de Diego lorsqu’il était plus jeune… il l’avait toujours vu ainsi, enfin, si, Rosa lui avait montré des photos de lui lorsqu’il était bébé, mais Pedro avait juste l’impression d’avoir manqué les moments important de la vie de son fils aîné.

      Pedro : Hijo, ça te dit une journée avec ton frère, ta sœur et moi ? On peut faire tout ce qu’on veut aujourd’hui, je peux même te montrer mon voilier ! On pourra aussi aller à Central Park et chercher une glace pour toi et moi !

    Pedro avait tout un programme en tête, il voulait ses moments avec ses enfants, pour qu’ils comprennent qu’ils faisaient parties de la même famille, qu’ils étaient bien frères et sœur… Pedro n’aimait définitivement pas cette notion de « demi-frère, demi-sœur » qu’il méprisait plus que tout. Diego, Sirius, Sofia et James seraient frères et sœurs, Pedro comptait les aimer de la même façon, sans faire de distinction, ils étaient chacun ses enfants, et lui ne ferait aucune différence. Pedro aida Diego à se préparer, même si le petit garçon rechignait à recevoir de l’aide, il aimait croire qu’il était assez grand pour le faire tout seul.

    Diego était un enfant très intelligent qui aimait penser qu’il était grand, le fait de vivre avec une mère malade l’avait vraiment responsabilisé, et Pedro arrivait à s’en sortir plutôt bien avec Diego, il lui parlait comme à un « grand » afin de ne pas vexer son fils. Une fois qu’ils furent tous prêt, Pedro prit tous ses enfants, ils embrassèrent Ambre et Fee puis partirent dans la Porsche Cayenne bleu bien utile pour les sorties familiales.

    Pedro installa les petits à l’arrière et il mit Diego sur un siège pour enfant devant, ainsi ils pouvaient être côte à côte. Pedro regarda son fils avec un grand sourire et il alluma la radio qui diffusa « I like to move it to move it », le père et le fils se mirent aussi tôt à chanter et Diego augmenta même le son.

      Pedro : Tu veux commencer par quoi ? C’est toi le chef aujourd’hui Diego !

    Ce qui était faux puisque Pedro cédait au moindre caprices de ses enfants ce qui faisaient d’eux les « petits chefs » constant du brun.

Revenir en haut Aller en bas

Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-