It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream
anipassion.com
Partagez|

terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Jeu 28 Mai - 17:22


Ma première pensée ce matin fut « et merde » en me souvenant que c'était la date de mon mariage. En toute logique, j'aurais du me réveillé avec ma fiancée, j'aurais du me préparer à l'écart pour ne pas voir sa robe, nous serions allés à l'église chacun dans une voiture, on se serait dit « oui » et.. Ouais, pour faire simple, la première partie du réveil n'est déjà pas la bonne. Pourquoi ? Parce que je me trouvais en compagnie de mon amant. Sans aucune gêne, je l'avais trompé jusqu'au mariage et ça ne me fait absolument rien. Elle est au courant, alors elle aurait pu me jeter depuis longtemps. Pour autant, elle ne l'avait pas fait. Elle m'avait foutu un ultimatum pourri, mais hier soir, je n'avais pas pu me résigner à rester éloigner de mon bouclé. C'est comme si.. Vous mourrez de soif et on vous interdit de prendre la bouteille d'eau qui se trouve à dix mètres de vous. Vous voyez le truc ? Notre dernière nuit ensemble avait été tendre et amoureuse. Oui oui, le dernier mot n'est pas une faute. Je lui ai enfin dit que j'étais amoureux de lui et.. ça compliquait les choses autant que ça les simplifiait. Il était au courant, j'avais le cœur plus léger, mais je devais quand même me marier. La poisse. Soit, je regardais rapidement l'heure et il était tôt. Très tôt même. En même temps, pour ce que j'avais prévu, je ne comptais pas attendre le milieu de la messe de mon mariage, hein.

Bougeant légèrement, un poids était sur moi et je souriais en voyant une touffe bouclé apparaître devant mes yeux. J'aimerais des réveils comme ceux-là tous les matins. Malheureusement, j'allais devoir subir une autre tête chaque matin jusqu'à la fin de ma vie. Histoire de ne pas trop y penser, je poussais doucement le corps qui se trouvait contre moi pour le réveiller. Sa tête toute endormie me faisait craquer et je n'attendais pas plus pour l'embrasser tendrement. Autant en profiter pour les dernières heures non marié. « Habille-toi » lui dis-je en coupant à contre cœur notre baiser. Mes lèvres revinrent rapidement contre les siennes avant que je me lève à mon tour pour enfiler mes vêtements. On allait pas sortir nus, non plus. En tout cas, il faudra que l'on sorte et que l'on revienne pas l'échelle, sinon on serait grillé. Le soleil se levait timidement dehors et je savais qu'il ne fallait pas tarder à sortir avant que les gens du quartier nous reconnaissent et qu'ils en parlent à nos parents ou à ma fiancée. Ce serait carrément suspect et là, je pense qu'il y en a une qui nous tuerait sur place.

Une fois prêt, je le laissais faire avant de faire un petit truc en cachette. Surprise (a). Quand je vis qu'il était enfin habillé – bien que toujours encore un peu endormi – je souriais avant de prendre sa main pour aller vers sa fenêtre. Je passais en premier, histoire que s'il venait  à tomber de l'échelle, je puisse le rattraper. Ethan Moore super héros, c'est mieux qu'être un parfait connard. En bas, je le regardais descendre avec attention et une pointe d'angoisse. Je ne voulais pas qu'il se fasse mal. Je doutais qu'Aliénor accepte d'annuler le mariage pour que je passe la journée à l'hôpital avec Nathanaël. Elle en profiterait pour ne m'avoir qu'à moi et me monopoliser avant, pendant et après le mariage. Dès que mon bouclé avait fini, je prenais sa main pour l'entraîner vers la route et prendre un taxi. Heureusement qu'il y en avait un pile au bon moment. M’engouffrant dedans avec lui, je demandais au chauffeur de nous amener près de l'église. Je n'allais pas lui dire qu'on allait dans cet établissement-là, sinon je sens qu'il se serait posé beaucoup trop de questions.

Arrivés rapidement, je faisais sortir Nathanaël avant de prendre sa main pour l'amener vers l'église. J'ouvrais la porte avec précipitation – impatient ? oh oui ! – avant de rentrer dedans avec lui et de refermer derrière nous. Il faisait froid et c'était assez bizarre que les bancs soient vides. Ça faisait un moment que je n'y avais pas mis les pieds. C'était l'église que nous fréquentions plus jeunes et autant dire que j'avais énormément de souvenirs où j'avais chauffé mon bel amant ici. Voire plus, mais là, on allait faire encore pire. Oui, pire, ou encore mieux, chacun son point de vue. Ne lâchant pas sa main, j'avançais vers l'hôtel avec lui. Mon regard se tournait souvent vers lui. J'aurais préféré que cela arrive avec lui. Pour mon mariage. Me marier avec lui quoi. Enfin, pas dans une église vu que l'on ne pourrait pas, mais je me voyais largement plus partager ma vie avec lui qu'avec mon actuelle petite amie. Disons que les prochaines minutes seraient un lot de consolation. C'était fou, totalement stupide peut-être, mais.. C'était un fantasme de gosse et le partager avec la personne que l'on aime.. ça décuple les sentiments. J'en étais certain. Arrivant au niveau de l'hôtel, je me tournais vers lui, un sourire pervers aux lèvres. « Toujours partant ? » Autant être sûr, surtout que c'était la dernière fois avant la fin.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Dim 14 Juin - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Jeu 28 Mai - 17:44

Encore plongé dans les bras de Morphée, je gigotais légèrement en sentant du mouvement à côté de moi. Je ne fus pas déçu en ouvrant les deux paupières de découvrir que tout ce qui c’était passé hier soir était loin d’être un rêve. Ethan Moore, mon Ethan Moore de mon enfance avait dormi à côté de moi, m’avait avoué qu’il m’aimait, m’avait fait l’amour, chose que je n’aurais jamais pensé capable venant lui depuis que j’avais su qu’il s’était foutu de moi lorsque j’étais jeune et beaucoup plus naïf. Le premier baiser de la journée me donnait un peu de courage pour affronter ce qui m’attendait pour le reste de ma journée et dieu seul sait qu’il m’en faudra. Je n’avais même pas envie de me lever pour le coup, trop bien dans les bras de cet homme. J’avais beau frotté mon nez contre son coup, lui était bien décidé à sortir de lit. Moi ce qui m’avait réveillé d’un coup c’était le cadrant de mon horloge. Il était tellement tôt. Qu’est-ce qu’il y avait de si important à une telle heure ? « Tu ne veux pas louper le lever du soleil ? » Disais-je d’une voix encore endormi en enfouissant ma tête dans mon oreiller.


Même s’il m’avait fallu au moins dix bonnes minutes pour me motiver, j’étais à présent habillé, prêt à démarrer cette dure journée qui m’attendait. Passant par la fenêtre, j’empruntais cette fameuse échelle qu’Ethan connaissait si bien puisqu’il avait l’habitude de l’emprunter. Il était bien plus rebelle que moi. Pour le coup j’avais un peu le vertige et le fait d’avoir la tête dans le cul ne m’aidait pas du tout. Je faillis manquer plusieurs fois les marches et fus soulager lorsque mes pieds touchèrent la terre ferme avant de se diriger vers un taxi que le futur marier venait de stopper. En attendant que ce dernier arrive à une destination qui m’était totalement inconnue, je laissais ma tête se poser sur l’épaule d’Ethan afin de poursuivre ma nuit. Enfin, ce ne fut que de courte durée puisque le chauffeur venait déjà de nous annoncer que nous étions arrivés à bon port.

Descendant du véhicule, je ne pus m’empêcher d’avoir un rire nerveux. Cette fameuse église je ne voulais même pas l’à voir tellement que ça faisait un mal de chien à mon petit cœur, mais je me laissais tout de même entraîner par mon voisin, décidant de lui faire confiance les yeux fermé. L’enceinte était on ne peut plus silencieuse, nos pas résonnait entre ses quatre murs, les sièges étaient pour le moment vide et mise à part lui et moi, personne était encore arrivé. M’avançant dans l’allée –je pouvais presque m’imaginer à la place d’Aliénor aux côtés d’Ethan- Je tournais ma tête vers Ethan, libéré de savoir pourquoi il m’avait emmené ici. Me positionnant face à lui, j’approchais mes lèvres de son oreille afin de lui chuchoter ma réponse. « Toujours… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Jeu 28 Mai - 18:13


Après avoir fait le parcours du combattant pour qu'il accepte de se lever, s'habiller et survivre en descendant d'une échelle, nous étions enfin arrivé dans l'église. Comme ça, elle ne me faisait pas peur. Dans quelques heures, j'allais largement être moins heureux. Être planté devant cet autel pour attendre ma fiancée arriver ne me faisait absolument pas plaisir. Je savais que durant chaque seconde de cette cérémonie, mon merveilleux amant serait derrière moi. Il ne louperait pas un seul instant de ce qui est, j'en suis certain, le pire jour de sa vie. Je lui avais proposé de ne pas venir, mais il avait raison : S'il ne venait pas, ses parents allaient avoir des soupçons. Ou son père le tirait pas la peau du cul quand même. C'était d'ailleurs LA personne que je ne voulais pas voir à mon mariage et pourtant, il serait là, dans le deuxième rang. C'était ma mère qui avait fait les invitations. En même temps, je ne pouvais pas avoir Nathanaël en témoin sans que ses parents ne soient là. Ceux d'Aliénor allait être sous mes yeux et autant dire que ça m'emmerdait encore plus. Ils étaient tellement content qu'elle se marie avec moi que je me demandais s'ils étaient heureux du fait qu'elle se marie par amour ou si ils s'extasiaient qu'elle soit avec un mec pété de thune. Je ne le saurais probablement jamais, je crois. Tant pis. Je ne voulais pas encore y penser. Quatre heures nous séparaient du début de la messe et j'avais tout autre chose en tête que la cérémonie, les invités et ma fiancée.

Ses lèvres approchaient de mon oreille et il ne fallut qu'une réponse pour me couper le souffle. En même temps, s'il m'avait dit non.. J'aurais eu l'air d'un grave idiot. Souriant de plus belle en croisant son regard, mon corps se collait contre le sien pour le faire reculer jusqu'à l'autel. Ce que nous faisions était totalement interdit. La religion n'acceptait pas les sentiments que nous avions l'un pour l'autre, encore moi ce que nous avions fait la nuit passée et.. Pas du tout ce que je comptais faire avec lui sur ce meuble religieux. Le collant tout contre, je souriais perversement avant de prendre ses mains. « Tout ce que je t'ai dit cette nuit n'est pas un rêve.. Même si je serais moins tendre pour cette fois-ci » le prévins-je. Peut-être que dieu aurait été moins choqué si je lui avais fait l'amour mais.. J'avais envie de lui une dernière fois de cette façon. De la même manière que tout avait commencé. C'était comme si je terminais notre histoire. Mes lèvres se scellaient violemment aux siennes. Putain, j'avais l'impression que ça faisait des jours que je ne l'avais pas embrassé. Mon sourire ne me quittait plus un seul instant.

Sentant l'excitation grimpée en flèche, je n'attendais pas plus longtemps pour retirer son t-shirt en coupant le moins de temps possible notre baiser. Ma langue accaparait la sienne alors que mes mains venaient attraper ses fesses avec détermination. Je voulais oublier que c'était notre dernière fois ensemble. Elle serait intense, brutale même sûrement, mais je n'en oubliais pas mes sentiments pour lui. Je ne les effacerais jamais, même si je me mariais dans quelques heures. Une fois avoir dit « oui », je tirais un trait sur lui. L'homme que j'aime. C'était con, très con même, mais je ne pouvais plus reculer. Je pelotais ses fesses sans aucune gêne et je crois bien que même si Aliénor venait à faire irruption ici, j'irais jusqu'au bout. J'avais irrésistiblement envie de lui et c'était juste incontrôlable. « Nathanaël.. » soufflais-je chaudement contre ses lèvres alors que mes mains ne perdaient pas de temps pour ouvrir son pantalon. Je n'en oubliais pas qu'il n'avait pas vraiment manger ces derniers temps et que nous avions passé déjà la nuit ensemble. Je lui offrirais un petit déjeuner avant de revenir chez lui. Je ne voulais pas qu'il tombe dans les pommes durant la cérémonie à cause de mes envies sexuelles assez répétitives. En même temps, il ne me repoussait pas alors bon (a)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Jeu 28 Mai - 18:42

Je le bouffais du regard, sentant déjà ses mains sur moi. Je mangeais ses paroles, réalisant que tout ce que j’avais vécu hier était bel et bien réel. Je n’en revenais toujours pas. Je n’eu pas réellement le temps de vraiment réaliser ce qu’il se passait que je me retrouvais sur l’autel, ses mains positionnées sous mes fesses, le laissant libre de faire ce qu’il voulait. Je l’avais toujours laissé faire ce qu’il désirait de mon corps et ce n’était pas maintenant que ça allait changer et je crois que ça ne changera jamais. « Hm… » Je m’emparais de ses lèvres, m’accrochant à son corps comme une bouée de sauvetage. Même s’il allait se marier, j’avais l’impression que c’était mon homme. Etrange sensation, je ne dirais pas le contraire, mais qu’est-ce que je l’aimais.

Je sentais l’église beaucoup plus chaude qu’il y a quelques secondes, mon excitation qui montait de plus en plus. Je sentais que cette dernière fois allait me remémorer énormément de souvenirs, je voyais où il voulait en venir et loin d’être maso, j’adorais ce qu’il m’attendait. Jouant avec sa langue, je gémissais déjà de plaisir entre ses lèvres, collant mon corps contre le sien. Déjà torse nu, je ne regrettais pas, car je mourrais de chaud. Je laissais mes mains venir s’emmêler dans ses cheveux tandis que je le serrais contre moi. Il était à moi, j’étais à lui et il pouvait y avoir toute l’église qui s’effondre sur nous, je m’en fichais complètement de même que si une bombe venait à exploser à côté de nous. Plus rien n’exister lorsque j’étais en sa compagnie. Il n’y avait que lui et moi. Je ne m’arrêtais pas d’échanger nos salives. Encore mieux que dans un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Ven 29 Mai - 12:05


Son regard envieux me donnait envie de déchirer ses habits et de le prendre avec violence. Néanmoins, je gardais un peu de contrôle, histoire qu'il ressort de là avec des vêtements sans d'énormes trous. Ce serait mieux pour que ça ne paraisse pas trop étrange. Son corps entier me faisait vibrer alors que je sentais abandonné à moi. J'aimais ce sentiment depuis notre toute première fois ensemble. Il avait cette manière si unique de se livrer à moi et d'accepter tout ce que je désire. Évidemment, pour cette fois-ci, la situation est quelque peu différente. Il sait désormais que je suis amoureux de lui et que je ne suis plus ce connard qui l'a baisé durant des années. Pour ma défense, je dirais que j'avais toujours fait en sorte qu'il prenne le plus de plaisir possible alors.. ça n'avait jamais été un simple amant ou une pute. Il avait toujours eu une place importante pour moi, sauf que je n'avais jamais été capable de poser de mots dessus ou de le lui montrer. Ses lèvres ne quittaient pas un seul moment les miennes. Je sentais à quel point il me voulait et je ne parlais pas que pour les minutes à venir. J'aurais aimé pouvoir lui promettre un jour que l'on finirait ensemble et de tenir cette promesse. Malheureusement, rien n'est facile dans la vie. La preuve en serait la journée qui nous attendait. Je ne me voyais tellement pas marié avec Aliénor que c'en était déchirant. Le mariage, les enfants, la maison, le chien, la voiture. Un cliché qui ne m'allait pas. Je n'étais pas fait pour ça. Certes, j'avais toujours fait en sorte d'en être un : Le mec populaire, qui réussi à merveilles ses études, bon en sport aussi par la même occasion et plus âgé dirigeant d'une grande entreprise à la succession de son père. J'avais été ce putain de clichés, mais je ne voulais plus l'être. J'aurais aimé envoyer dans la gueule de mes parents que je suis amoureux de ce voisin qui a emménagé un jour et qui a chamboulé ma vie depuis cette date. J'aimerais leur craché que leur fils n'est pas un cliché, qu'ils se sont trompés sur mon compte depuis toutes ces années et que, désormais, c'est terminé.

Ce doux rêve n'était qu'utopie. Si je faisais cela, j'entraînais la perte de mon bouclé qui se verrait être coupé de sa propre famille par ma faute, je me privais de mes parents, leur héritage et tout ce qui en découlerait. Mais.. Est-ce qu'il ne faut pas prendre des risques dans la vie ? Faire des choix et les porter toute sa vie ? Je savais que si je venais à changer d'avis, Nathanaël serait l'homme le plus heureux du monde et je le rejoindrais à cette première place. Mon monde tournait autour de lui depuis un long moment et je savais qu'avec lui, tout se passerait bien. L'angoisse de ne pas savoir combien de temps me prenait à la gorge souvent, mais qui ne tente rien n'a rien, pas vrai ? Je voudrais tant prendre ce risque pour lui. Faire une fois dans ma vie un choix qui ne soit pas désirée par ma famille. Mon cerveau me rappelait à l'ordre en me faisant prendre conscience que mes lèvres déviaient dans le cou de celui que j'aime avant de descendre sur son torse. J'avais envie de bien plus, tout de suite, mais j'avais surtout besoin qu'il soit à moi. Qu'il le sache. Qu'il se le rappelle. Qu'il en est des marques pendant des jours. Je lui avais promis de ne plus le faire souffrir avant de m'endormir hier soir et je tiendrais cette promesse. Tout semble dire le contraire, mais j'étais sûr de moi. Doucement, mes lèvres et ma langue qui se délectaient de sa peau et de ses tatouages si nombreux laissaient place à mes dents. Il était mien et malgré ce foutu mariage, il le restera toute la vie. Il y aurait toujours ce lien entre nous que personne ne peut comprendre. They don't know about us.

Lui laissant trois marques assez voyantes, je revenais près de ses lèvres. Mon regard sondait le sien si brûlant d'envie. Ma bouche se collait à la sienne alors que je lui retirais son pantalon et son boxer à la hâte. Son petit cul se retrouvait sur la plaque de marbre de l'autel. Savoir que son corps si chaud entrait en contact avec la fraîcheur du marbre m'excitait davantage. Bordel, je ne tiendrais pas plus longtemps. Me détachant à peine de lui, je retirais mes vêtements avec précipitation. J'avais envie de lui de cette manière depuis un moment, mais là ce serait mieux que dans mon rêve. Une fois nu, comme lui, je lui envoyais un regard de braise. À l'inverse des fois où nous avions couché ensemble de cette façon, je ne l'attacherais pas. J'avais eu pendant un long moment du mal à accepter le fait qu'il me touche. C'était si troublant et ça me déconcentrait. Comme quoi, mes sentiments à son égard ne datait pas d'hier. Le poussant pour qu'il s'allonge sur l'autel, je montais aussi dessus. Le marbre était vraiment gelé et je savais qu'il ne fallait pas que je tarde pour continuer, sous peine que mon beau bouclé commence à grelotter. Ne cessant de le dévorer du regard, je m’immisçais entre ses jambes, remontant l'une de ses cuisses contre ma hanche pour venir directement en lui avant force et une envie incontrôlable. Mon dieu, je ne pourrais définitivement pas vivre sans lui. Les battements de mon cœur me le font comprendre tout comme mon esprit qui ne voyait que par lui. Il arrivait encore à tout remettre en doute à quatre heures de mon mariage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Dim 31 Mai - 21:06

Ses lèvres qui avaient le bonheur de caresser ma peau, de parcourir mon corps chaud bouillant qui ne voulait qu’une chose, Ethan tout entier. Je capturais à nouveau ses lèvres avec envie tandis que j’imaginais déjà mon corps recouvert de traces rouges dès le lendemain matin. Elles me rappeleront ma dernière nuit avec lui, notre histoire et notre fantasme et si j’étais vraiment fou, je me les ferais presque tatouer avec qu’elles ne disparaissent, mais je gardais la tête sur les épaules et ne voudrais pas faire un tatouage qu’à coup sûr, je risquais de regretter.

Mon corps frissonnait de toute part en sentant le marbre froid de l’autel. J’avais beau être excité comme jamais, la différence de température ne me laissait pas de marbre –jeu de mot pourri bonjour- et ma peau le ressentait. Heureusement que je n’eu pas vraiment le temps d’avoir la chair de poule que l’homme que j’aime venait déjà de continuer à m’exciter au plus haut point en relevant ma jambe contre sa cuisse afin de laisser libre accès à mon entre jambe pour venir me pénétrer d’une violence que je connaissais si bien. Exactement de la même manière qu’avant et même si cela faisait mal, ça m’excitant tout autant ; « Ethan ! » Je pouvais crier son prénom autant que je le désirais cette fois-ci. Il n’y avait personne pour nous entendre, personne pour nous interrompre, un véritable paradis. La sensation de son sexe en moi, de son corps contre le mien était tellement bonne que je venais à me demander comment est-ce que j’allais pouvoir me passer de lui. J’étais totalement accro à lui et je l’assumais entièrement depuis la première fois où mon regard a croisé celui de ce que je considérais comme étant mon ange gardien. Perdu dans mes pensées, en total extase, je prenais plaisir à frotter ma jambe contre sa cuisse, bougeant alors on bassin au même rythme que le sien. C’était tellement bon que j’en serais prêt à péter mes cordes vocales, mais je n’aurais aucune explication à venir si cela venait à arriver. Too bad for me ;
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Lun 1 Juin - 20:27


Mes lèvres ne voulaient plus quitter les siennes. Son corps entier était à ma merci et je comptais en profiter pendant de longues minutes. J'aurais bien aimé que ce soit des heures mais on ne peut pas tout avoir dans la vie. C'était notre dernière fois ensemble et je devais l'accepter. Montant sur l'autel, je l'y avais installé, nu autant que lui. Je continuais de l'embrasser, de caresser sa peau avec envie avant de finir par venir en lui. Ça n'avait rien d'aussi mignon qu'hier soir, mais je l'aimais tout autant. L'entendre crier mon prénom me fit sourire. J'entendais résonner dans tout le bâtiment. Des frissons me parcouraient la peau. « Nat.. » soufflais-je tout bas. Sa jambe se frottait contre ma cuisse et je n'en étais que plus excité alors que mes mouvements s'intensifiaient davantage. Son bassin suivait le mien et j'en étais incroyablement ravi. Le mien claquait contre lui, prenant un plaisir des plus intenses. Son corps épousait à merveille le mien et mon cœur se brisait de se dire que je devais faire une croix sur l'homme qui me rend heureux pour satisfaire les désirs de mes parents. Je n'allais jamais me sentir aussi entier qu'hier soir et maintenant. Ça me détruisait de l'intérieur, mais je ne comptais rien montrer. J'aimais cet homme, mais je ne pouvais pas lui montrer ma peine. Lui qui avait du subir mon attitude des plus dégueulasses pendant toutes ces années, ce serait vraiment exécrable de lui faire cela. Je ne sentais que cette douleur depuis hier soir alors que lui la tirait depuis des années. Je n'avais pas le droit de lui faire cela.. Même si c'était étouffant de garder cette peine en moi. Je venais à comprendre ce qu'il avait enduré toutes ces années : Garder l'amour que l'on a pour une personne sans ne pouvoir rien faire. Sauf qu'il n'avait jamais vu que c'était réciproque – car oui, d'une façon ou d'une autre, ça l'avait toujours été, j'en suis certain.

Mes vas-et-viens se décuplaient. Ça n'avait rien de tendre, mais.. Je lui faisais l'amour brutalement, c'est tout. Avant, j'aurais dit que l'on couchait ensemble et plus jeune.. Que je le baise. Ouais, j'avais été un réel connard. Ses gémissements se perdaient dans toute la bâtisse et les miens s'y mélangeaient avec plaisir. Mes lèvres ne cherchaient plus les siennes, voulant l'entendre me dire à quel point il aimait ce que je lui faisais. Peut-être n'étais-ce pas le plus beau souvenir à lui laisser pour une dernière fois, mais.. À mes yeux si. Ça voulait dire, à mon sens, que malgré que nous l'ayons fait ensemble plus jeunes sans sentiments de ma part et bien.. J'étais capable de lui faire l'amour de cette manière en étant amoureux de lui. « Mon Nat.. Putain.. Mh.. » C'était tellement merveilleux avec lui alors je ne saurais comment faire à partir du moment où je dirais « oui » à Aliénor. Mon dieu, si seulement elle savait ce que l'on était entrain de faire.. Elle nous tuerait, tous les deux en plus. Peu importe, je suis avec celui que j'aime pour la dernière fois et ce sentiment de bonheur ne me quitterait plus. Alors que tout devenait de plus en plus bouillant et que je sentais son petit corps tremblé sous moi, je ne résistais pas plus de quelques longues minutes avant de venir en lui dans un grognement rauque. Son prénom. Parce que je voulais qu'il l'entende une dernière fois alors qu'il succombait à un orgasme de ma part. À bout de souffle, je restais tout contre lui, bien au chaud. Je crois bien que le marbre avait pris de notre chaleur. Ou bien ne sentais-je plus le froid en étant en sa compagnie ? Je crois bien.. Il me fait perdre la tête, je n'en reviens pas !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Lun 1 Juin - 22:39

A peine commencé, j’étais déjà au septième ciel avec lui. Il me faisait même monter au-delà. Que cela soit violent ou pas, c’était tellement bon et il avait tellement d’expérience qu’il me faisait totalement défaillir. Je n’avais jamais eu réellement l’occasion de l’entendre gémir ainsi étend plus jeune. Sans doute par pure fierté ou pour me frustrer, mais entendre sa voix prononcer les trois lettre de mon diminutif me fit frissonner d’autant plus que l’article de possession qu’il avait placé juste devant me fit me rappeler que j’étais le seul et l’unique à qui il faisait ce genre de chose et surtout, que je lui appartenais. Oui, sans même avoir une bague de fiançailles ou de mariage, je m’étais mentalement promis à lui, même si je ne pouvais pas réellement lui promettre de rester célibataire jusqu’au restant de mes jours. Mes parents finiraient par se poser des questions si dans trente ans je suis toujours seul. Même peut-être avant.

Sentant son sexe frotter ma prostate, je me sentais monter au-delà des étoiles, poussant un dernier crier m’en cassant les cordes vocales avant de détendre tous mes muscles, reposant mon corps sur l’autel à présent aussi bouillant que la braise. Autrefois il se serait sans doute directement retiré jugeant avoir passé un bon moment, mais que c’était à présent fini, mais maintenant je pouvais encore plus l’admirer, plongeant mes prunelles dans les siennes. Qu’il était beau. « Merci… » Disais-je encore tout essoufflé. J’avais réalisé l’un de mes fantasmes de gosses –car ouais même gosse j’avais des fantasmes- et cela avait embelli la journée pourrie qui s’annonçait. Je parcourais mes doigts le long de son corps, remarquant que la séparation allait être extrêmement dure. Si nous allions résister ? Rien n’est moins.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Lun 8 Juin - 19:34


Faire l'amour de cette manière était un don du ciel. Pour être sincère, je ne savais pas si vous en serions là aujourd'hui s'il n'avait pas accepté mes pratiques.. Particulières, lorsque nous étions plus jeunes. J'aurais pu l'abandonner en voyant que c'était trop facile avec lui, mais.. ça me donnait encore plus envie de revenir. Désormais, je pouvais aussi l'enlacer, l'embrasser et juste l'aimer comme je n'avais jamais pu le faire et.. Comme je ne le ferais plus jamais. Avec Aliénor, j'échangeais le moins de geste tendre possible. Dans cette période où Nathanaël a été forcé de partir et le moment où je l'ai revu, j'avais été plus tactile avec ma fiancée, mais ça n'a jamais été aussi fort que ce que je ressens avec mon beau bouclé. Je serais l'homme le plus heureux au monde s'il pouvait être mon petit ami. Mon fiancé, même. Imaginer me marier avec lui dans quatre heures me ravivait plus que d'épouser mon actuelle petite amie. En attendant, je lui faisais l'amour pour la dernière fois. La dernière. Après, nada. Je ne me voyais pas me retenir si nous serions seuls à l'avenir et encore moins lors du voyage que je comptais faire avec lui après ma lune de miel avec ma future femme. Oui, même marié, je n'aurais aucun scrupule pour la tromper. Ce n'était pas comme si elle n'était pas au courant alors.. Elle n'a qu'à stopper tout. Que l'on ne se marie pas. Ce serait tellement plus simple. Malheureusement, elle comptait le faire et ça me déprimait.

Le prenant avec plus de force, je sentais que je frottais contre son point de plaisir et je finissais par éjaculer alors qu'il criait fort son extase. Sa voix résonnait dans tout l'office et j'aurais aimé continuer d'entendre cet écho encore et encore. Son corps se laissant aller contre le marbre alors que je restais en lui, en sueur et la respiration aussi chamboulée que mon cœur. Ses pupilles couleur jade scintillaient et j'y plongeais avec un plaisir sans nom. Magnifique, à couper le souffle. « Merci à toi » murmurais-je en embrassant tendrement ses lèvres. Oui oui, avec tendresse et même.. Avec amour. Je n'avais pas envie de me séparer de lui et encore moins de regarder l'heure pour voir que j'allais bientôt être marié. Merde, je n'en avais pas envie ! « J'aimerais te faire changer d'avis » soufflais-je contre ses lèvres. « Que.. L'on continue, même si j'ai une bague à l'annulaire » En temps normal, j'ai toujours ce que je veux, mais je devais avouer que je ne pouvais pas bien lui forcer la main.

Ses doigts me rendaient fou. Si je pouvais, je remettrais ça sur-le-champ, mais nous serions en retard et quelqu'un pourrait vraiment nous surprendre. « Par contre, je voudrais que tu acceptes une chose » dis-je en caressant sa joue du bout des doigts. « Je veux que tu travailles avec moi. Dans mon entreprise » chuchotais-je en descendant mes doigts dans son cou, puis son torse. « Avec un bon poste, pour que ton père ne puisse rien dire, et que tu continues tes études à distance » Mes lèvres se perdaient dans son cou. Si je m'amusais à le faire craquer ? Un peu, je l'avoue. « Parce que même marié, je ne veux pas qu'il t'envoie à l'autre bout du monde. Je veux te voir tous les jours, pouvoir être sûr que tu es là, pas loin et.. » m'arrêtais-je doucement avant de me redresser un peu. « Et être sûr qu'aucun garçon ne soit dans ta vie » dis-je calmement. « Comme ça si le moindre d'entre eux te tournent autour, je divorce et je te kidnappe loin d'ici » souriais-je, fier de ma trouvaille. « Accepte le poste et je te promets d'être sage.. Le plus souvent possible » dis-je un peu plus bas. Donnant donnant, c'est tout, aucun piège !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Mar 9 Juin - 6:17

Je me répétais sans cesse que ce n’était rien si nous venions à continuer après qu’il soit marié, nous l’avions fait des années lorsqu’il était en couple, mais faire cela à quelqu’un de marié, ce n’était vraiment pas cool et je n’avais pas envie d’être ce genre de personne. On m’avait inculqué des valeurs étant très jeune, ce n’était pas pour en faire n’importe quoi plus tard. De totue manière, ça rimerait à quoi ? Ok, il m’aimait j’en étais à présent sûr à deux cent pourcent, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait envie de prendre le risque de tout plaquer pour finir avec moi. J’étais conscient que nous avions beaucoup trop à perdre dans l’histoire, mais je préférais largement être pauvre, heureux et avec lui que riche, malheureux et sans lui avec un avenir déjà tout tracé qui m’emmènerait à l’autre bout du monde. « Ce n’est déjà pas très correcte ce qu’on fait » Je savais qu’il n’en avait rien à foutre, mais je préférais lui dire tout en déposant doucement mes lèvres sur les siennes.

Mes pupilles toujours plongées dans les siennes, je buvais ses paroles, ne croyant toujours pas de toutes ses déclarations. J’étais fier d’Ethan. Il avait un grand parcours depuis notre première rencontre. « Dans ton entreprise ? » répétais-je bêtement. J’avais déjà eu l’occasion d’obtenir le fameux stage –par piston je veux bien le croire- stage qui m’avait plu –et que parce que je passais sur le bureau- mais là, c’était quelque chose d’énorme qu’il me proposait à laquelle je ne pouvais pas décider seul et il le savait. C’était nos pères qui décidaient de notre avenir. Cela avait toujours été comme ça. « Faudrait que j’en parle à mon père, car ce n’est pas rien ce que tu me demande. Je veux dires, je suis sûr qu’il avait pleins de projets pour moi » Et je savais que dans ses projets comprenaient le fait qu’il faille que je m’en aille à l’autre bout du monde. Non pas que ça me dérange –d’ailleurs c’était plutôt le contraire avant, ça me permettait d’oublier mon mal d’amour- mais maintenant je n’avais pas envie de me retrouver à des milliers de kilomètres de l’homme que j’aime. Surtout maintenant qu’il m’a révélé ses sentiments, se serait trop facile de le perdre, comme la toute première fois où j’ai dû partir contre mon gré.

« Kidnappe-moi alors » Cette idée me plaisait et s’il fallait attendre à ce qu’un garçon me tourne autour pour qu’il se décide à le faire, je ferais tout pour le provoquer. « Toi sage ? Je te connais depuis longtemps Ethan et j’ai du mal à le croire » Disais-je en rigolant avant de me retrouver en position assise sur l’autel, cherchant du regard mes habilles. Nous ferions mieux de nous habiller avant que le prêtre n’arrive ou je ne sais quoi, car l’approche de la cérémonie approchait à grand pas. J’essayais donc de me rhabiller correctement du mieux que je pouvais, de toute façon je devrais forcément me mettre en costard/cravate après, histoire d’avoir la tête d’un témoin respectable. Une fois habillé, je ne pu m’empêcher de revenir vers l’autel pour prendre dans mes bras Ethan. « Je t’aime tellement » Je n’avais tellement pas envie d’y être et de dire au revoir à toutes ses années et à MON Ethan, que je crois que je le serrais un petit peu trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Mar 9 Juin - 21:12


Pas correct ? Je m'en tapais royalement et autant dire, je continuais à coucher avec lui sans aucune honte, même marié. Son baiser me fit oublier qu'il ne changerait pas d'avis. C'était frustrant, mais c'était ainsi. C'était à moi de tout faire pour avoir ce que je veux, c'est-à-dire lui. Mais ça voulait dire foutre en l'air le mariage, me faire tuer par Aliénor, ma mère, mon père, me faire déshériter et que mon bel amoureux le soit aussi si j'avouais qu'en réalité, j'étais amoureux de lui et que je voulais passer le restant de ma vie à ses côtés. Ma proposition / obligation semblait l'étonner un peu, en entendant qu'il répétait le fait que ce soit dans mon entreprise. Ça pourrait paraître risquer, mais il avait fait un excellent stage – tout ce qui est autre au passage sous/contre le bureau, j'entends – et je savais qu'il serait à même de s'occuper de dossiers complexes. J'avais confiance en lui et son travail et, bien entendu, ça me permettrait de savoir qu'il était toujours non loin de moi. Il me disait qu'il devait en parler à son père. Ça m'agaçait qu'il ne puisse pas prendre ses décisions tout seul. Après tout, il était grand, vacciné et.. Toujours sous les autres de ses parents et leur thune. J'étais encore un peu pareil, même si je me détachais lentement mais sûrement d'eux. Et surtout ma mère. Bon, mon mariage montre un peu le contraire, mais.. Bon. « Je lui en parlerais » dis-je pour terminer la discussion. Autant dire que je n'allais pas laisser son père avoir le dernier mot. S'il l'envoyait encore à l'autre bout du monde, je le tuerais sans une once de pitié. J'avais tellement la haine depuis qu'il nous avait séparé plus jeunes que je ne le laisserais refaire cela pour rien au monde. Je serais capable du pire s'il venait à se mettre en travers de mon chemin.

Roulant des yeux, je souriais à sa requête. J'aimerais le faire, mais ce n'était toujours pas si facile. Malheureusement d'ailleurs, sinon ce serait déjà fait ! Sur une île paradisiaque, son corps allongé sur une plage, entrain de bronzé, en maillot de main.. J'espérais ne pas saliver en vrai. « Et ne fais pas quoique ce soit pour me provoquer, sinon tu vas avoir à faire à moi avant d'être kidnapper » le prévins-je. Il devait sûrement savoir de quoi je parle.. Surtout en caressant ses fesses du bout des doigts. Soit, je souriais tendrement à la suite de ses paroles. Bon, je n'étais pas un saint – la preuve, nous venions de coucher dans une église.. et entre hommes – mais je ferais en sorte d'être le plus sage possible. Enfin, j'essayerais quoi. Ne disant rien, je me rhabillais en même temps que lui. J'avais le cœur lourd et serré. C'était horrible de me dire que là, c'était fini entre nous. Soupirant doucement, je ne savais pas comment je pourrais faire pour tirer un trait sur lui. Alors je finissais de mettre mes vêtements, je sentais deux bras autour de moi. Mon corps frissonnait à cette étreinte et je venais passer mes bras autour de lui aussi. Ses paroles faisaient s'accélérer mon cœur. « Je t'aime aussi Nathanaël.. De tout mon coeur » murmurais-je conte son oreille en le serrant contre moi. Tout comme je le sentais, il ne voulait pas se détacher de moi et.. Moi non plus. Loin de là. ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Mer 10 Juin - 17:06

« Merci » J’avais un petit peu peur de mon père, je dois bien l’avouer, mais Ethan était tellement courageux et avait un sens des affaires, qu’il serait bien capable de convaincre mon père de travailler dans son entreprise. Après tout, Ethan faisait comme parti de la famille, nous avions grandi ensemble, nous étions parti tous les dimanches à la messe ensemble, tous les repas de famille on les passait ensemble, c’était comme rejoindre une entreprise familiale en quelque sorte. Alors, même s’i lavait d’autres projets pour moi sur lesquels je ne doutais pas, mon stage chez Ethan Moore m’avait beaucoup apporté et j’adorais pouvoir rejoindre son équipe. Plus qu’à espérer que mon père soit d’accord, car je savais que s’il venait à refuser, ce ne serait pas discutable.

Collé contre son torse, je refusais de le lâcher. Il m’était trop précieux et ça voudrait dire que c’était vraiment fini cette fois-ci. « Je ne te provoque jamais, ce n’est pas de ma faute si tu n’arrive pas à être insensible à mon charme » Les bras derrières le dos, je jouais l’enfant sage afin de prouver mon innocence, mais je ne tardais pas à rire. « Je rigole » Après une belle déclaration entre amoureux, je m’arrêtais net en sentant mon portable vibrer. C’est en voyant le mot « maman » s’afficher sur l’écran qu’on aurait presque cru que j’avais vu un fantôme. « Allô ?» Mon regard plongé dans celui d’Ethan, je le dévorais des yeux. Il était tellement beau. « Ha..je suis avec le futur marier, on est déjà à l’église on…on prépare les derniers petits trucs on aimerait que ça soit parfait et bon tu sais, l’anxiété d’un homme presque marié. » J’avais appris à mentir depuis tout ce temps, on ne dirait pas. « Ok ça marche maman, à toute » Je raccrochais enfin avant de déposer langoureusement mes lèvres sur les siennes. « Ils sont en route. Ça va aller ? » Ce n’était jamais évident de se marier et encore moins dans un amour qui n’est même pas réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Dim 14 Juin - 12:06


Qu'il travaille avec moi me semblait indispensable. Si je n'avais pas cela, je savais que son père arriverait à nous séparer et autant faire court, je serais invivable. Aliénor allait s'en prendre plein la gueule – encore plus que maintenant, imaginez le truc – et mes parents aussi. Surtout ma mère, car je la rendais responsable de ce putain de mariage auquel je ne voulais pas participer. C'était censé être le plus beau jour de ma vie, mais ça ressemblait plus à un Enfer que le Paradis. Le sentir contre moi me rendait vivant. Mon amant était la seule personne avec qui je voudrais passer ma vie. Pourtant, j'allais me retrouver coincé avec une fille que je n'avais jamais aimé. Je me disais qu'en nous voyant dans un lit ensemble, elle aurait lâché prise. Quelle fille logique continuerait avec un mec qui l'a fait cocu ? Aucune. Ou alors elle est dingue, folle d'amour ou stupide. Je doutais que ma future femme ait des problèmes psychologiques ou qu'elle soit conne. Je pense que nous ne serions pas encore ensemble en ce moment et prêt à passer toute la vie ensemble. Alors.. Elle devait être amoureuse et dans un sens, je ne me sentais coupable de faire ça dans son dos. Soufflant discrètement, je tentais de ne pas y penser. Après tout, ça n'a pas d'importance. Je me marierais avec elle, mes parents seraient heureux et j'allais faire souffrir Nathanaël. Ses mots me firent rire. « Tu n'as pas tort.. » soufflais-je en souriant. Je n'allais pas mentir non plus. Je ne pouvais pas lui résister, qu'il me provoque – en le sachant ou pas – ou qu'il ne le fasse pas. En tout cas, je préférais mille fois l'avoir contre moi plutôt que ma fiancée. C'est mal de penser ça, mais c'était la réalité depuis bien longtemps. Même lorsque nous ne faisions que coucher ensemble, j'aimais être avec lui plus qu'avec elle. Certes, ça ne se voyait pas du tout, mais c'était le cas. Sincèrement, oui.

Sentant une vibration, je me décollais un peu de lui pour le laisser répondre. Vu sa tête, ça devait être l'un de ses parents. Je priais pour que ce soit sa mère et non son père. Je pense que si c'était son géniteur, il aurait été encore plus blanc qu'il l'est maintenant. Nos regards restaient connectés pendant qu'il discutait avec son interlocuteur. Je l'écoutais parlé et je dois avouer que j'angoissais un peu que ce soit son père au téléphone. Je faisais en sorte d'être le plus silencieux possible. Si la personne entendait mon souffle si proche du téléphone, ce serait suspect. Soyons honnête, je n'étais pas du tout anxieux. Si, de faire le mauvais choix, mais bon.. Je ne dirais rien par rapport à cela. En entendant le mot « maman », je fus totalement soulagé. Il raccrochait avant de venir m'embrasser. Je l'enlaçais avec force en prolongeant le baiser. Je ne voulais pas le lâcher. Vraiment pas. Ses mots me brisaient. Ils étaient déjà en route ? J'étais dégoûté. Tout était fini et j'avais du mal à réaliser. Haussant les épaules, je ne savais pas quoi répondre à sa question. Non, ça n'irait pas. J'allais me marier avec une fille que je n'aime pas. Je ferais plaisir à mes enfoirés de parents. Je perdais l'homme que j'aime. « Je suppose, du moment que tu n'es pas loin » Ok, je mentais un peu, mais bon.. Je n'avais pas réellement le choix. Je n'allais pas lui dire que tout allait bien alors que je me sentais pris au piège.

L'embrassant une dernière fois, je profitais grandement de ce baiser d'adieu. De plus, je dus me séparer à contre cœur de lui alors que mon père entrait dans l'église. « Je t'aime, Nathanaël, ne l'oublie jamais.. Surtout pendant les prochaines heures » soufflais-je rapidement à son oreille avant de me détacher de lui, l'air de rien. « Ethan ! On t'a cherché toute la matinée avec ta mère ! Tu aurais pu prévenir ! » me dit mon père en se rapprochant de lui. Et toi tu aurais pu prévenir que t'allais débarquer ici sans prévenir, connard. Remonté ? Oh oui. J'avais déjà envie de me recoller contre mon bouclé. Bouclé qui semblait vouloir s'éclipser. « Merci d'avoir aidé le futur marié » fit mon père à mon amant. « Tes parents sont dehors.. » rajoutait-il à son attention avant de se tourner vers moi « Ta mère ne va pas tarder à arriver » Mon corps se tendait à cette phrase. Dire que c'était cette conne qui m'accompagnait à l'autel. J'aurais mille fois préféré que ce soit mon père ! Soupirant doucement, j'essayais de rester le plus calme possible. « Cool » fut ma seule réponse. Trop de bonheur, hein. Tournant les yeux vers Nathanaël, mon cœur était en miette alors que je lui souriais le plus sincèrement possible. « À toute à l'heure et.. Merci pour ce matin, pour ton.. Aide » lui dis-je en me mordant la lèvre inférieure en y rependant. Il faudrait que je reste calme pendant toute la cérémonie sans y penser ? Impossible. Et dire qu'il allait être à moins de deux mètres de moi, sans que je ne puisse rien faire. Suck life.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble. Dim 14 Juin - 18:16

ça me faisait bizarre de me dire que je pouvais réellement lui faire quelque chose à cet homme si parfait. De tous les hommes qui existaient, il était tombé sous mon charme alors que pourtant, j’étais tout à fait normal. Limite je crois bien qu’il y avait dix fois mieux que moi sur terre. Bon, c’est vrai que j’avais toujours eu un manque de confiance en moi incroyable, mais je persistais à croire que c’était juste une question de chance qu’il puisse me choisir moi, car Aliénor était une jolie fille après tout, je pense qu’elle n’était pas un mauvais coup, car sinon il n’aurait jamais pris la peine de sortir avec elle. Mais bon, je restais le petit chanceux.

Je fondais à ses mots avant de sursauter comme un malade en voyant son père. Je ne m’y étais pas attendu et heureusement pour nous que nous avions fini ce que nous avions à faire. Je mourrais d’envie d’encore l’embrasser et le prendre dans mes bras, mais je savais que c’était à mes risques et périples. « De rien » Disais-je poliment en lui souriant. Autant faire bonne figure. « D’accord » Je n’avais ni envie de voir ma mère, ni mon père. Ils m’oppressaient tellement et ne savaient même pas toute la pression qu’ils me mettaient sur les épaules. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’avais décidé d’arrêter de me nourrir. En fait, le mariage plus mes parents qui essayaient de me faire comprendre qu’il faudrait peut-être que je commence à me créer une vie, me coupait littéralement l’appétit. Moi je voulais finir ma vie avec Ethan et personne d’autres.

« A toute, c’était un plaisir, comme toujours » Disais-je en lui souriant sachant très bien que seul nous arrivions à nous comprendre. Comme depuis toujours. Je ne tardais pas à tomber face à face à mes parents qui étaient sur leur trente-et-un. Les remarques de mon père ne se firent pas attendre. J’étais mal fringué, la coupe en pagaille. Bref, je ne ressemblais vraiment pas à la figure de l’enfant parfait pour le coup.

« C’est bon maman » Disais-je en retirant son bras tandis qu’elle arrangeait ma coupe une énième fois. Costard enfilé, coupe parfaitement droite –j’avais horreur de ça-, nœud papillon, chaussure parfaitement cirées. Je correspondais enfin à l’enfant qu’ils attendaient de voir. « Tu as bien les bagues » Disait-elle en s’inquiétant. « Mais oui » rouspétais-je avant de me calmer en voyant mon père entrer. « Tu verras quand ça sera ton tour » Disait-il fier de me voir bien habillé et classe. « Ouais » Je n’avais aucun enthousiasme et surtout, je sentais la boule au ventre monté encore plus. « Bon, ça va commencer » J’esquivais un petit sourire avant de me placer vers l’autel, non loin d’Ethan qui était resplendissant. J’essayais de ne pas baver, mais mon dieu quoi et dire que je l’avais eu sur l’autel il y a quelques minutes de cela. La musique s’enclencha, tout devenait réel et bizarrement je me sentais encore plus livide qu’avant, ma vue était légèrement floue, mais j’essayais de ne rien paraitre, de rester droit. Tout allait bien se passer. Inspirons, expirons. J’aurais dû prendre un peu de sucre avant, car là, je n’avais aucune idée de si j’allais réussir à finir la cérémonie sur mes deux jambes. C’était trop pour moi. L’homme de ma vie, mon premier amour, celui qui me faisait garder espoir allait finir le reste de sa vie avec quelqu’un d’autre que moi et la douleur était juste insupportable. Même à mon pire ennemi je ne lui souhaiterais pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble.

Revenir en haut Aller en bas

terminé (hot) Nathanaël # Jour-J, H-4. Petite folie incensée, pour la toute dernière fois ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-