It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ? Jeu 26 Mar - 19:33


Do you wanna be my dad? Prove it.

J'avais osé répondre à son appel mais pourquoi? Ca faisait 7 mois que je l'ignorais et là je m'étais sentie faible et je lui avais parlé... Notre appel avait duré 5 misérables minutes, mais 5 minutes de trop. Pendant 5 minutes elle m'avait traité de tout les noms, je lui avais enfin dit que j'avais retrouvé mon père et qu'il était au top avec moi, il m'offrait tout ce que je voulais, que j'avais une baraque de rêve... Tu parles! J'ai rien de tout ça mais je voulais juste la faire rager. A la fin elle m'a dit de ne plus revenir et de rester avec mon père si parfait, elle a cru quoi elle? Que je l'avais attendu pour en déduire ça ? Elle a vu la vierge hein...

Sauf qu'à cause de cette conne, j'ai les boules, fallait que je me défoule. Je pouvais pas m'en prendre à mon pauvre coloc, fallait que j'aille voir mon père, c'était mon seul moyen de défoulement.

Un quart d'heure plus tard de transports en communs, j'arrivais enfin chez lui, je toquais comme une malade.

- Ouvre putain!

Hurlais-je une fois devant la porte d'entrée, je m'en foutais si je dérangeais les gens, j'avais besoin de gueuler sur quelqu'un et c'était le seul lapereau de 6 semaines que j'avais dans la tête.

- Ouvre bordel!

Hurlais-je encore deux fois plus fort, en ayant tout le sang qui remontait au cerveau tant j'étais remontée. Zen, zen... Tu parles, ça me saoulait encore plus, rien que de me dire "zen" dans ma tête!

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


Dernière édition par Sherydane I. Christensen le Ven 3 Avr - 0:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ? Ven 27 Mar - 9:48




Can I hate you for a moment and love you for the eternity ?


Il est vingt deux heures passées, je suis dans le garage, m'affairant après le vieux coupé que je retape sans remarquer l'heure tardive. Penché sur le capot, clope au coin des lèvres, je jure depuis quinze bonnes minutes après cette foutue tête de delco après laquelle je m'affaire, perdant rapidement toute once de patience.
Metal Health de Quiet Riot joue en fond depuis le petit poste quand il me semble entendre frapper à la porte d'entrée. A moins qu'il n'y ait du bordel dans la rue. Baissant un instant le volume de la musique, je prête une oreille attentive pour vérifier mes doutes. On frappe bien à la porte ou plutôt on tambourine. Et pas qu'un peu. Qui est le foutu connard qui vient me casser les burnes à cette heure ?! C'est vraiment pas le moment ! Avec ça, je constate que j'ai zappé de manger. C'est sans doute la faim qui me fout autant à cran en même temps. Je me rassagis toutefois en songeant qu'il pourrait peut-être s'agir d'Altéa. Mais vu la façon dont ça tape à la porte, d'autant plus lorsque j'entends des injures lancées, ce doute disparait de mon esprit pour laisser place à un réel sentiment d'exaspération. J'ouvre la porte l'air limite prêt à en découdre avec mon petit monstre bariolé qui se tient derrière la porte et me pousse limite en faisant son entrée sans s’embarrasser d'attendre que je l'invite à entrer ... aussi je la choppe aussitôt par le bras et la force à reculer.

- Tu te fous de ma gueule ?! C'est quoi ce cirque ? Je sais pas ce qui me retient de te balancer mon pied au cul pour t'apprendre la politesse. En revanche, tu vas me la refaire correctement, dis-je en la poussant dehors et en lui refermant la porte au nez d'un coup sec.

T'as capté ? Tu frappes gentiment à la porte et tu te montres un peu agréable et polie quand je t'ouvres.
Cette môme est une vraie plaie quand elle s'y met. Ça fait quelques mois qu'elle s'est en quelque sorte imposée à moi en venant se présenter un beau jour pour me balancer à la figure que j'étais son père. Une info dont je n'étais strictement pas au courant puisque sa mère, une ex tu t’en doutes, ne m'avait jamais informé de ma paternité. Je me demande encore si ça n'aurait pas été préférable de ne jamais savoir vu les emmerdes qu'elle s'attire visiblement exprès pour me les briser. Pourtant, cette môme est la mienne et même si je ne la connais que depuis quelques mois et qu'elle a le don de m’agacer profondément avec ses conneries à répétition et ses attitudes rebelles, je dois avouer qu'au fil du temps et même plus rapidement que je ne l'aurais cru, je m'y suis réellement attaché. Pourtant la première fois, mon premier réflexe a été de vouloir la foutre à la porte et lui dire de m'oublier. Il doit exister un putain d'esprit paternel pour que je parvienne ainsi à supporter ses petites crises de rébellion. J'imagine que c'est parce que je sais que ça lui passera et sans doute parce qu'au fond, j'ai toujours voulu avoir une môme ... toutefois moins chiante certes.

Enfin soit, deux options s'offrent dans l'instant à venir. Soit elle me la refait sagement, soit l'inverse. Je reste néanmoins curieux de savoir ce qui l'amène ici à cette heure. Et un instant, j'ai envie de jouer au con moi aussi et je décide alors de rejoindre la cuisine sans prendre la peine de lui rouvrir. Elle me rejoint ainsi tandis que je commence à sortir un peu de bouffe du frigo. Vu l'heure, il serait temps pour moi de manger. En tout cas, mon petit jeu ne lui a pas plu et elle est d'autant plus énervée.


© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ? Mar 31 Mar - 22:17


Do you wanna be my dad? Prove it.

Il était sérieux ? Il était vraiment sérieux là???? Pour qui il se prenait? Mon père? Non merde, mauvaise excuse... Non mais ce mec vient de me fermer la porte à la gueule m'ordonnant en gros de me la fermer et de la refaire en version "plus sage." WHAT THE HELL?

- TU ES SERIEUX BORDEL DE MERDE?

Hurlais-je comme une acharnée devant sa maison à deux balles là, j'avais l'impression que toutes les veines de mon corps allaient sortir tant je semblais devenir dingue. Mais là, même pas en rêve que j'fasse ma soumise, pour qui il se prenait ce mec? Ca y'est il sait qu'il a une mioche et direct il se croit tout permis? Désolé gars, faudra repasser.

De colère je défonçais cette putain de porte, qui était restée ouverte en fait, du coup j'm'étais défoncée l'épaule pour rien j'm'en battais les couilles et je vous défends de me dire que j'en ai pas car ça va me saouler version mille.

- T'es sérieux là? Tu es vraiment sérieux?

Je le regardais tellement méchamment j'avais l'impression d'avoir des flammes dans mes yeux.

- D'où tu te permets de me fermer la porte à la gueule, t'es qui pour te permettre ça?

Ca me foutait dans tous mes états cette merde, je m'embrouille avec ma putain de mère et voilà que mon pseudo père me chauffe encore pour bien me rappeler à quel point j'suis une merde aux yeux de tout le monde, c'est ça le délire?

- Tu t'attendais à que je fasse ma soumise à deux balles et que je te supplie en chialant devant chez toi de m'ouvrir histoire de te sentir désiré par ta chère et tendre fille que tu commences à peine à connaître? Come on Samuel!

C'est vraiment rare les fois où je l'appelle papa, j'ai dû l'appeler papa une à trois fois, mais sans plus. J'ai 22 ans désormais et c'est dur d'appeler quelqu'un "papa" une fois atteint cet âge, je ne savais pas si ça le blessait ou pas d'ailleurs... Puis merde il avait pas réellement l'air de s'en soucier là. Il voulait juste me faire la morale à deux balles j'suppose.

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ? Mer 8 Avr - 20:20




Can I hate you for a moment and love you for the eternity ?

Bien décidé à jouer moi aussi au con avec toi, je m'affaire en cuisine tandis que j'entends tes hurlements à la porte. C'est pas une môme ça, c'est un démon. Démon qui déboule peu de temps après dans la pièce alors que je me prépare un encas. Je ne te prête que peu d'attention au départ mais mon sourire en coin témoigne de l'amusement que ton hystérie arrive malgré tout à m'arracher.

- Ça bouillonne salement là-dedans ... lâchais-je en me tournant vers toi et en désignant du doigt ma caboche l'air de dire que ça va pas bien dans la tienne.

- T'es sérieux là? Tu es vraiment sérieux?

- Yep ! affirmais-je l'air très fier de moi.

Puis j’agite le sandwich que je viens de me concocter pour te proposer de t'en faire un. T'as le regard d'un chien salement furax tu sais. Le fait que ça m'amuse plus qu'autre chose te fous visiblement encore plus en rogne mais tant pis. Enfin avouons que ça me gonfle sévère un tel comportement mais je ne te ferais pas le plaisir de te le montrer, enfin qu'à moitié.

- D'où tu te permets de me fermer la porte à la gueule, t'es qui pour te permettre ça?

- Bon la môme, tu commences à me les briser sévère, lâchais-je en te balançant un morceau de pain de mie par pure provocation, tout enfantin que ce geste fusse.

Putain, c'est qu'elle se met vraiment dans tous ses états la gosse ! Dis Baluche, c'est quoi ton problème au juste ? Mais ma Baluche est trop hystérique pour s'expliquer ou même se calmer. Tant pis, tant qu'on me fout la paix quand je bouffe, c'est le principal. Même si l'autre denrée me lance des attaques éclairs par les yeux. T'as trop regardé Pokemon la môme ! J'engouffre mon sandwich en écoutant la suite, imperturbable ou presque face à tes propos ... .

- Tu t'attendais à ce que je fasse ma soumise à deux balles et que je te supplie en chialant devant chez toi de m'ouvrir histoire de te sentir désiré par ta chère et tendre fille que tu commences à peine à connaître? Come on Samuel!

- Bla bla bla. Ferme la deux secondes ! Tu me les casses. Je bois une gorgée de bière et poursuis en te regardant droit dans les yeux et en me rapprochant bien plus près. Le fait d'être ma môme ne t'autorises en rien à débouler en tapant comme une hystérique à ma porte et en beuglant à tout va. Je suis prêt à t’accueillir chaque fois que tu viens ou à te sortir de tes foutues emmerdes dès que tu sautes sur l'occase pour me faire tourner en bourrique. Malgré ça, je ne crois pas t'avoir jamais trop pété les couilles ou menacer de ne plus te voir malgré le plaisir que tu prends à me chercher de toutes les manières possibles. Alors ravales tes paroles avant que je te les fasses bouffer parce que j'ai rien d'une petite fiotte qui cherche à se faire désirer, ma fille ! Mets-toi bien ça dans le crâne !

Tu sais que si t'étais pas si chiante, j'aurais sans doute plus tendance à me laisser aller à la complicité ? T'as beau être une véritable chieuse, tu n'en restes pas moins attachante. Et pas juste parce que t'es ma môme et que c'est censé couler de source. Ce serait con de me forcer à t'aimer juste pour ça. Enfin bref, y'a des fois où j'ai envie de te serrer dans mes bras et là va comprendre, mais c'est le cas. Peut-être une poussée d'instinct, comme si c'était la seule chose pour te calmer ou bien parce que je sens au fond de moi que quelque chose ne va pas et que si tu es venue ici, c'est parce que t'en avais vraiment besoin. Va savoir ?
Mais j'évite toutefois le geste, sachant pertinemment que tu risques de me repousser aussitôt. Attendons que tu te calmes un peu. Ce n'est pas le moment. Du coup, je me dirige vers le salon et pose la bouffe sur la table basse devant le canapé. Tiens, où est passé Lynch ??

- Tu peux aller jeter un œil à l'étage quand t'auras finis de beugler ? Lynch a du aller se poser là-haut en te voyant débouler telle une furie.

Je te fais signe d'aller voir et t’indique en tapotant la place à côté de moi que je te réserves dès que tu auras fais ça pour moi. Peut-être même que je nous préparerais une petite glace.

© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ?

Revenir en haut Aller en bas

SHERYDANE&SAMUEL ♣ Can I hate you for a moment and love you for the eternity ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-