It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

(terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 11:10


Le temps passait de plus en plus vite. Le mariage est pour dans un mois et.. Qui dit mariage, dit enterrement de vie de garçon. J'avouais l'avoir totalement oublié. Il y avait eu tellement de choses entre temps que je n'avais pas vu le temps passé : Revenir de notre petite escapade avec Nathanaël, une dispute avec Aliénor et mes parents à peine un pied mis dans le chalet, le retour aux États-Unis, continuer les préparatifs du mariage, tenir ma société à la perfection, mentir pour pouvoir aller voir mon bouclé en Afrique et le ramener à la fin de son stage là-bas, etc. En gros, recevoir un sms pour me dire d'être prêt dans dix minutes pour sortir, je ne m'y étais pas attendu. Je n'allais pas me plaindre, vu que je pouvais passer la soirée loin d'Aliénor et ça, c'est parfait. Rapidement, je me préparais alors que j'eus un autre message. De ma fiancée qui m'annonçait qu'elle sortait aussi. Dire que j'aurais pu profiter de mon lit bien tranquillement sans elle. Dommage, surtout qu'après avoir dit « oui » au mariage, je pourrais toujours me brosser pour dormir seul. Ou alors, il fallait la dispute du siècle. Je savais appuyer chez elle où ça fait mal, mais je sens que mes parents s'en mêleraient aussi. Autant éviter. Une fois prêt, je sortirais de chez mes parents avant de porter mon attention sur la maison en face de la mienne. Celle des parents de Nathanaël. Je ne savais pas trop si je devais le chercher ou le prévenir pour cette soirée. Je ne voulais pas qu'il se sente mal à l'aise avec mes amis, pour la plupart d'enfance, qui voyait juste en lui mon voisin que j'étais obligé de supporter lors de repas entre nos parents. Bien sûr, ils avaient rapidement inséré dans leur tête que c'était un ami, malgré nos cinq années de différence.

Me disant qu'il serait là-bas s'il en avait envie, je prenais un taxi pour rejoindre le lieu indiqué sur mon portable. En toute sincérité, je savais que je ne reviendrais pas chez moi sobre, alors.. Autant anticiper. Je ne comptais pas laisser ma belle voiture sur le parking d'un bar. Bar où j'arrivais plusieurs minutes plus tard. Je retrouvais mes amis qui avaient déjà l'air d'avoir bu un ou deux verres et qui semblaient vouloir déjà m'inviter à les rattraper. Me laissant embarquer à une table, mon regard se posait sur une tête bouclée assis sagement sur la banquette. Il est là et tout à coup, ma soirée est largement plus belle. Lui accordant un sourire qui n'appartient qu'à lui, je faisais en sorte de rapidement me glisser à ses côtés sur cette banquette. Vu le nombre que l'on est, on serait serré l'un contre l'autre. Pour mon plus grand bonheur. « Bonsoir Nathanaël » lui soufflais-je près de son oreille. Ça devait faire.. vingt quatre heures que l'on ne s'est pas vu. Plus ou moins, mais en attendant, je n'allais pas le lâcher d'une semelle. Mes amis étaient venus pour draguer et je ne supporterais pas qu'ils embarquement MON amant pour qu'il fasse pareil. Hors de question. Cependant.. Je ne pourrais pas non plus me coller contre lui comme lors de la nouvelle année. Autant dire que cette soirée allait sûrement être horriblement frustrante. Commandant sans trop faire attention – mes amis ayant décidés qu'ils choisiraient à tour de rôle ce que je boirais pendant toute la nuit – je résistais à l'envie de toucher ce garçon à mes côtés. « Ils t'ont fait boire ? » lui demandais-je, histoire de savoir s'il était déjà pompette ou non.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Dim 29 Mar - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 11:30

La nouvelle année avait plutôt bien commencé. Je m’étais réveillé dans les bras de l’homme que j’aime, mais la suite avait juste été horrible. L’arrêt de nos belles vacances d’hiver avait été signée suite aux nombreuse sembrouilles entre Aliénor, nos parents, Ethan et moi. Je me rappelle encore du retour plus que silencieux. J’avais préféré m’enfermé dans mon silence en regardant un bon film, pensant à ce qui allai tm’arriver en rentrant. A vrai dire, je n’avais même pas eu le temps de poser ma valise que mon père m’avait donné au sein même de l’aéroport, mes billets pour l’Afrique. Comme s’il avait tout prévu. Je l’avais détesté pour ça et je le déteste encore d’ailleurs. Juste un au revoir du regard à Ethan avant de me casser. Alors oui j’étais reparti dans ma routine habituel qui était la famine et en Afrique ça n’avait pas été très dur faut dire, mais j’avais été on ne peut plus surpris de voir Ethan débarquer du jour au lendemain. Nos retrouvailles avaient été épiques et j’en souris encore rien qu’en y pensant.

Ce matin j’avais la boule à l’estomac et elle ne m’avait pas quitté de toute la journée. A vrai dire, plus le mariage avançait, moins je me sentais bien et l’enterrement de garçon de mon meilleur ami n’arrangeait en rien les choses. Je n’avais pas réussi à avaler quoi que ce soit depuis trois jours maintenant, mais j’avais essayé de me faire beau tant bien que mal pour lui histoire de ne pas le décevoir. Chemise ouverte, slim troué, cheveux un peu près rangé, montre au poignet, j’essayais de ne pas arriver en retard. En fait, j’étais même plus à l’heure que le garçon d’honneur. J’avais pu faire la connaissance de ses amis comme ça. Ils m’avaient proposés quelques verres et étrangement, avec mon stresse, c’était la seule chose qui arrivait à passer.

Mon regard se posa sur un jeune homme splendide après avoir senti mon oreille me chatouiller. Ce n’était autre qu’Ethan, plus beau que jamais. « Hey, pas très à l’heure pour fêter ton passage en tant qu’homme » Disais-je en souriant avant de poser mes yeux sur un verre à moitié plein. « Juste un verre et demi. En t’attendant quoi » Je sentais les gens se serrer afin que tout le monde puisse entrer sur la banquette et le fait de me retrouver collé à lui n’était pas déplaisant. Heureusement que je n’étais pas très gros.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 12:21


Depuis quelques jours, j'avais senti que mon amant mangeait moins et semblait ailleurs. Je ne l'avouerais qu'une fois, mais je me sentais coupable et cette situation me mettait de plus en plus mal à l'aise. S'il commençait comme ça, il ne tiendrait plus debout d'ici le mariage et ça ne m'enchantait pas plus que ça. Autant dire que ce n'était pas dans ce bar que je pourrais le faire manger, à part des chips et des cacahuètes. Ce n'était pas cela qui allait le remplumer. Sa remarque me fit sourire, amusé qu'il ose me dire cela. Il avait bu, c'était indéniable. « Tu aurais pu venir me chercher.. » dis-je avant de venir plus près de son oreille. « .. On aurait pris le taxi ensemble » dis-je avant de rire doucement. « Puis, je suis déjà un homme, je commence même à avoir des rides » lui dis-je, plus léger. Regardant le verre devant lui, je haussais un sourcil avant qu'il affirme ce que je pensais : ce n'était pas son premier verre. « Tu te souviens ce que l'alcool te fait ? » demandais-je sans attendre la moindre réponse, tout en sachant très bien qu'elle est la réponse. Un verre arrivait devant moi et je souriais en le prenant en main avant de l'entrechoquer avec tous les autres, finissant par celui de mon amant que je regardais droit dans les yeux. Malheureusement, je ne pouvais pas uniquement passer la soirée avec lui et oublier les autres. Déjà, ce ne serait pas très gentil et puis, ils seraient capable d'avoir des doutes, même tous bourrés.

Discutant un peu avec tout le monde, je buvais mon verre sans me demander ce que c'était – un étrange mélange, mais je n'avais pas trop le choix. La musique surpassait parfois les discussion et j'avais plus l'impression de crier qu'autre chose. Un verre, deux, trois, quatre, cinq, autant dire que ma consommation venait chaotique et que je n'étais plus en mesure de faire attention à celle de mon amant. Certains de mes amis avaient disparu avec des filles, ou les avaient carrément ramenés à notre table. Je n'y faisais pas attention car depuis quelques minutes, ma main du côté de Nathanaël avait pris place sur sa cuisse. Sagement, en toute honnêteté. Pour le moment, évidemment. Je n'avais pas eu le temps d'aller plus loin que mes amis venaient de m'embarquer pour aller au sous-sol, dans la boîte de strip-tease. Ils avaient aussi attrapé mon voisin au passage et autant dire que je trouvais ça marrant. Oui, je suis bourré et un peu à l'ouest, mais autant voir comment il réagirait là-dessous. Devant une scène, on m'avait assis dans un fauteuil alors que le show allait commencer. Je ne trouvais pas Nathanaël avec un regard – flou – et ça m'agaçait un peu, mais mes amis me forçaient à regarder la scène, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 12:36

Je ne sais pas pourquoi, mais l’idée de venir le chercher ne m’avait même pas traversé l’esprit et pourtant, on aurait pu très bien commencer la soirée dans le taxi. Je souriais en pensant à une très bonne excuse dont j’étais plutôt fier, quoi que pas très maligne. Je m’approchais alors doucement de son oreille afin de la lui chuchoter. De toute façon, ses potes ne faisaient pas plus attention à nous que ça, ils étaient déjà à fond en train de préparer les prochains shot qu’ils voulaient offrir au futur marié. « Essaye de rester fidèle pour ton enterrement » Je n’avais même pas à coucher avec lui, il était presque marié et avant cela en couple. Je devrais me sentir coupable, mais je ne l’étais pas plus que cela. Etrange sensation. « Tu resteras toujours aussi beau, avant, après, pendant » Je m’emparais du verre qui trainait sur la table afin de trinquer avec les autres et autant dire que les verres défilaient à une allure folle. D’ailleurs, si j’avais arrêté ma consommation, c’était loin d’être le cas d’Ethan qui ne savait plus s’arrêter et c’est en voyant ses potes l’embarquer que je remarquais à quel point il avait du mal à mettre un pied devant l’autre.

Je savais ce que l’alcool me faisait, si je ne me souvenais plus de mes soirées, mon mal de tête le faisait à ma place. Arrivé au sous-sol, je restais la bouche grande ouverte en voyant un strip-tease réservé rien que pour l’homme de la soirée. Si sa main sur sa cuisse m’avait drôlement chauffée toute à l’heure, c’était clairement une douche froide que je me prenais dans la gueule. Les filles ne m’ont jamais intéressée. Je n’en avais jamais embrassée, ça ne m’avait jamais attiré et j’aurais préféré être ailleurs pour le coup. Mon regard restait fixé sur Ethan. Rien d’autre, je ne voulais pas voir se spectacle puéril et inintéressant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 13:46


Rester fidèle ? Je ne pouvais retenir un rire en entendant cela. Me demandait-il vraiment de ne pas coucher avec lui ? Pourtant, c'était la première chose à laquelle j'avais pensé en le voyant ce soir. Même si j'étais presque marié, je ne tirais pas un trait sur lui et notre relation. Alors il allait devoir finir dans mon lit. Il pourrait me résister, mais je doute que cela dure très longtemps, de toute manière. En plus, il savait éperdument que lorsque je voulais quelque chose, je l'obtenais toujours. Ce n'était absolument pas ce soir que cela changerait. Son compliment me donnait le sourire. Je comptais lui retourner, mais mes amis avaient décidé de me faire boire jusqu'à ce que je sois saoule. Autant dire qu'il ne m'avait pas loupé et sans m'en rendre trop compte, j'avais fini au sous-sol avec un show rien que pour moi. Les filles étaient bien foutus, il n'y avait pas à dire, et l'alcool ne m'aidait pas vraiment à être très clair dans ma tête. Je réussissais à garder le contrôle pour ne pas être excité. Bah quoi ? Mes amis seraient capable de me pousser dans une chambre dans l'arrière salle si ça arrivait, alors je refusais grandement. Comment je faisais ? C'est simple : Penser à ma mère. Alors là, ça calme directement et violemment. Pour une fois qu'elle était pratique pour quelque chose. Après une danse de dix minutes – je crois – nous étions revenus en haut à notre table. Je retrouvais enfin mon amant et autant dire que les prochains verres m'avaient achevé. Tout tournait et j'aimais ça. Ça m'avait manqué.

Sans que je ne comprenne pourquoi, ni comment, je me retrouvais seul à la table avec Nathanaël. Je crois que j'étais autant collé contre lui que lorsqu'il y avait tout le monde et je doutais que ça le gênait réellement. Posant ma main sur l'une des siennes, je l'attrapais avant de le tirer pour que l'on se lève. Je tanguais pas mal, mais à devrait aller. Il y avait trop de lumières dans le bar et j'avais envie de profiter un peu de mon bel amant. Je le tirais alors vers le sous-sol, plus sombre où il régnait une ambiance plus.. Chaude. Faisant en sorte d'aller dans un petit coin tranquille, je le collais contre moi, commençant à danser alors que mes lèvres trouvaient une place agréable dans son cou. J'aurais largement préféré que ce soit lui qui me fasse un petit show, mais ce n'était pas trop possible. Après cette soirée, qui sait ! Bon, il fallait qu'il est bu autant que moi pour le faire, je pense, alors.. Roh, je verrais ! Pour le moment, je pouvais profiter sans peur de son petit corps contre moi et ça, c'était largement plus plaisant que tout le reste de cette soirée. J'avais trop bu, mais j'avais encore une légère pointe de jugeote pour éviter de me faire prendre en sa compagnie d'une façon si.. Proche. Je comptais l'être plus, mais j'allais devoir être patient. Malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 14:25

Je ne cessais de me demander ce que je foutais là et très franchement, même après trente minutes de strip-tease qui me semblait interminable, je n’avais pas trouvé de réponse. Tout ce que je voulais c’était arraché la tête de chacune de ses filles là pour oser penser une seule seconde qu’elles pourraient se faire Ethan après la soirée ou que sais-je encore. Vous savez, ce genre de fille en ont rien à faire de savoir si l’homme en question est presque marié ou pas. Elles se savent irrésistible, c’est tout ce qui compte. J’étais on ne peut plus content de remonter et de retrouver la banquette. Mon dieu qu’elle m’avait manqué et un bon verre de vodka était tout ce dont j’avais besoin. Je n’étais pas sûr qu’Ethan en ait réellement besoin, mais cela ne l’empêchait pas de continuer sur la lignée. C’était affolant de savoir tout ce qu’il s’était enfilé et surprenant de le voir encore marcher. Il tenait beaucoup plus l’alcool que moi, car personnellement, j’avais déjà la tête qui tourne. Peut-être était-ce le fait d’être à jeun.

Les gars n’avaient pas tardés à trouver d’autres occupations telles que se faire de jolies nanas. Chose qui n’est pas du tout mon truc. Je préférais rester avec le futur marié, sa main contre la mienne. Je sentais mon corps partir et sans que je ne comprenne trop comment, je m’étais à nouveau retrouvé dans ce sous-sol, mais cette fois-ci complètement collé à l’homme que j’aime. Je le laissais faire, penchant un peu ma tête afin de recevoir ses baisers qui me rendent malade. Si j’avais peur qu’on nous surprend ? On avait tellement l’habitude de ce genre de situation. « Hm…Ethan… » Je fermais doucement les yeux avant de redresser la tête pour finir par coller mes lèvres contre les siennes. « Tu sais que c’est mal ce qu’on fait ? T’es presque marié » Pourtant je ne cessais pas de l’embrasser, de toucher son corps et j’avais tellement envie de lui que je m’en foutais de mes propres paroles. Si je devais pourrir en enfer sous ma culpabilité à la fin de ma vie, qu’il en soit ainsi, mais j’aurais vécu au moins un minimum heureux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 16:36


Au pire, si on nous voyait, je baratinerais un truc et puis, je doutais que mes amis nous chercheraient et encore moins qu'il avait une once de lucidité quant au fait que je dansais avec mon voisin. Qu'est-ce qu'on s'en tape ! Ok, j'étais entrain de lui déposer une myriade de baiser dans son cou et il se laissait faire, mais.. Il ne fallait pas se faire à la première impression, hein. Bon, j'étais totalement coupable, mais je le vivais bien et ses légers gémissements ne m'arrêtaient absolument pas dans mon élan. Au contraire. Sans que je ne m'y sois attendu, il venait de poser ses lèvres contre les miennes. Wow, il avait trop bu.. Et moi aussi pour ne pas y répondre comme il le devait. Ses paroles me firent rire. Comme s'il était sérieux ! « C'est toi qui m'as embrassé le premier » me défendis-je en riant alors qu'il m'embrassait encore. Tout comme lui, je ne comptais pas m'arrêter alors.. Peu importe de la suite, si c'était bien ou mal. « Et comme tu l'as dit, je suis presque marié donc.. » Et je finissais là-dessus, parce qu'il devait très bien avoir compris que ce n'était pas encore le cas. Même une fois marié, je voulais continuer notre aventure. Ses caresses m'amusaient alors que je ne privais pas de faire la même chose, lui offrant des baisers de plus en plus passionnés, voire langoureux. Une envie se glissait dans ma tête et il fallait que je l'exécute. J'avais follement envie de lui et ce n'était pas ici que je comptais assouvir cette pensée des plus plaisantes.

Attrapant une de ses mains baladeuses, mes yeux envieux plongeaient dans les siens. « Je ne sais pas quelle heure il est, mais.. On va rentrer » Ce n'était pas une question, mais une simple affirmation. Un ordre, même, et je l'admettais complètement. Pour éviter qu'il proteste – ou juste parce que j'en avais envie – je posais mes lèvres sur les siennes pour le faire taire. Par la suite, je le tirais jusqu'au bar, lâchant sa main un instant devant nos amis. « Les gars, je dois le raccompagner, je reviens après, à plus ! » leur criais-je avant de sortir de là, main dans la main avec lui. Hélant un taxi, je m'engouffrais dedans, débutant un baiser enflammé. J'avais rapidement lâché mon adresse au chauffeur avec un billet pour qu'il se taise durant le trajet et qu'il nous foute la paix. « Et non, je ne compte pas y retourner » lui soufflais-je contre ses lèvres. Ce n'était pas mes amis qui se rendraient compte de ça et ce n'était pas mon bouclé qui allait me pousser à y retourner. Mes lèvres se perdaient sur les siennes, dans son cou, et je faisais en sorte de rester calme pour ne pas coucher avec lui dans la voiture. Celle-ci s'immobilisait et je ne tardais pas à sortir pour le tirer dans ma maison de mes parents – absents – et dans ma chambre. La suite ? Un grand trou noir rempli de passion et.. D'un quelque chose d'autre dont le nom m'échappe.

(ellipse de la nuit) (hj : râle pas, tu vas trouver ça drôle)

Un chatouillement me réveillait doucement. Je sentais toujours Nathanaël contre moi, dormir calmement. Ma tête me lançait et je croyais halluciner en voyant écrit cinq heures sur le réveil. Doucement, je voulais me rendormir, mais la petite lampe de la table de nuit venait de s'allumer et là.. Je devais être en plein cauchemar. Aliénor se trouvait au pied du lit, avec un sourire que je ne saurais comment qualifier. Attendez deux secondes : Mon amant est dans mes bras, on est dans mon lit, nu et.. Ma fiancée nous regarde. Soit, j'étais un homme mort. « Hey chérie, ça va ? » Si je pensais m'en tirer vivant ? Euh, non. Son air m'inquiétait quelque peu. « Oh, tu dois te demander que l'on fait là.. Bah.. Il avait trop bu et on.. dort.. ensemble.. » « Tu te fous de ma gueule ? » « Jamais, c'est pas.. » « Ta gueule, Ethan » Pour une fois, je le faisais, mais juste parce qu'elle parlait trop fort et que ça me faisait mal au crâne. C'est en sentant Nathanaël bouger contre moi que je sentais que la situation allait totalement m'échapper..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 16:55

Il n’avait pas tort. Je ne quittais pas pour autant ses lèvres et j’avais tellement envie de lui maintenant tout de suite que je laissais ma culpabilité en dehors de ça. J’aurais tout le temps d’y repenser un peu plus tard. Du genre demain quand je serais sobre ou même dans dix ans quand je serais peut-être à mon tour marié avec un tout autre homme entouré des enfants que j’aurais adopté. Cela me paraissait tellement loin et j’avais du mal à imaginer notre relation fini, pourtant je me doutais que ça n’allait pas durer toute la vie. Je n’étais pas fou. En attendant je prenais un plaisir fou à toucher son corps alors que je sentais ma main devenir prisonnière de la sienne encore une fois. Je ne m’imaginais pas à ce qu’il me tire de cette pièce pour carrément planté ses potes, mais vu leur état, ils n’avaient pas l’air d’avoir capté une seule seconde ce qu’il leur avait dit ce qui me faisait doucement rire tandis que nous venions de quitter le bar.

Très vite nous nous retrouvions dans une voiture en direction de chez lui et ce n’était pas pour autant qu’on arrivait à se décoller l’un de l’autre. C’est ça qui est bien quand on est pété de thune. On peut obtenir leur silence rien qu’à l’aide d’un copieux billet. Ethan employait toujours cette solution. Comme ça, on pouvait faire tout ce qu’on désirait. Je me serais bien fait prendre à même la banquette arrière tellement que j’étais excitait –mes hormones étaient encore plus en ébullition une fois boire- mais nous avions décidé –ou plutôt il avait décidé- de rester sage et d’attendre d’être arrivé dans sa chambre. La suite, trou noir total, mais j’imagine que nous avions drôlement bien profité de notre nuit. Tant mieux, car le réveil ne serait pas le même.

Une fois de femme, une voix d’homme, je bougeais par-ci par-là avant de finir par ouvrir les yeux, car de toute façon je savais que j’aurais été incapable de continuer ma nuit. En plus j’avais l’impression de faire un cauchemar. J’entendais la voix d’Aliénor et en ouvrant légèrement les yeux j’avais eu l’impression qu’elle se trouvait en face de moi. Attendez…j’ouvrais entièrement les yeux avant de sursauter. « Ho putain ! » C’était sorti tout seul pour le coup et j’avais serré la couette contre moi comme si celle-ci pouvait me protéger de n’importe quelle attaque. « Je vais peut-être vous laissez régler vos problèmes de couple » Je voulais surtout m’éclipser le plus loin possible.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 17:43


« Ton cul et toi, vous restez là » Je n'aimais pas la façon dont elle parlait à Nathanaël, mais je devais me taire un peu, je pense. Je n'étais pas vraiment en position pour l'ouvrir, je crois. « ça dure depuis combien de temps ? » J'étais totalement percé à jour et là, autant dire que ça allait faire mal. « Oh tu sais.. Quelques.. Mois » En soit, c'est vrai. Depuis nos retrouvailles, ça devait faire.. Entre huit et dix mois, donc on ne peut pas compter en années. « Tu te fous de ma gueule ? » Un peu, mais je ne te le dirais pas. « T'as décidé de le sauter quand il est revenu ? Genre y'a jamais rien eu avant ? » « Bah.. » « Tu sais quoi, t'es le pire connard au monde. Alos soit honnête sinon je vous balance tous les deux à vos parents » « Depuis que j'ai seize ans » lâchais-je alors que je voyais ses yeux s'écarquiller. « Pardon ? » « La première fois que j'ai couché avec Nathanaël, j'avais seize ans et il en avait onze » Je pense que si sa mâchoire pouvait se décrocher, ça se passerait juste devant nous. « Tu couchais déjà avec lui avant de sortir avec moi, et.. Oh putain ! » Elle venait se s'approcher de moi pour m'en coller une. Je la méritais, donc je n'allais rien dire. « Et toi, t'as rien à dire pour ta défense ? » demanda-t-elle à mon amant. « Lâche-le, il y a rien demander » « Tu encules ce mec depuis autant d'années, alors autant l'écouter dire ce qu'il en pense, hein » « Aliénor, ne parles pas com.. » « Je parle comme je veux. C'est qui qui a été pris pour un con dans l'histoire, toi ou moi ? » lui crachait-elle violemment. « Lui » répondis-je à sa place, ne voulant pas qu'elle s'en prenne à lui, bien que le dire ne plaisait pas pour autant.

Son sourire triomphant m'exaspérait. « Enfin, toi aussi, vu que tu étais cocu » Ok, ce n'était peut-être pas une très bonne idée  de rajouter cela, mais.. ça me brûlait les lèvres, soyons sincère. « Enfoiré » me dit-elle en approchant de moi pour m'en remettre une avant de se raviser au dernier moment. « Bien. J'espère que tu as bien profité, mais tu arrêtes ça » Fronçant les sourcils, je pensais qu'elle me lâcherait ou.. « Tu mets fin à cette relation avec lui et tu restes loin de lui à partir de maintenant » Bien sûr, puis quoi encore ? « Tu as plutôt intérêt sinon j'annule le mariage » Là, pendant deux secondes, j'étais l'homme le plus heureux au monde. « Et je balance à vos parents et tous tes amis pour ta relation » Vipère. « Pourquoi tu ferais ça ? » « Simplement pour détruire ta vie faussement parfaite. Au final, vous serez dans la merde l'un comme l'autre et je serais la victime » Pourquoi ais-je choisi une fille intelligente ? Fais chier. « Tu ne.. » « Oh si, je le ferais sans hésiter. Alors tu cesses ça tout de suite et toi » dit-elle en pointant du doigt mon voisin. « Si tu approches encore une fois de mon mec, je te mets plus bas que terre et je ferais en sorte que ta vie soit réduite en miette » Mes poings se serrèrent alors que j'envie de lui en mettre une me frôlait l'esprit.

« Je te laisse faire ce que je t'ai dit de faire, je t'attends en bas » En gros, largue-le et je t'en mettrais encore dans la gueule pour que tu comprennes que je suis une grande rancunière. Après un sourire hypocrite, elle sortait de la chambre en claquant la porte. Je crois que je n'avais jamais été aussi silencieux de toute ma vie. Je ne savais plus du tout quoi faire et.. Je me sentais totalement piégé. Soit, je faisais ce qu'elle voulait et j'étais sain et sauf, soit.. j'étais dans la merde, mais soulagé de ne pas avoir à supporter une idiote comme elle pour le restant de ma vie. « Désolé » lâchais-je en portant mon regard vers lui. « Je ne voulais pas que cette situation arrive » Je sais, j'avais tout fait pour que ça arrive. Je ne comptais pas faire ce qu'Aliénor avait dit et en même temps.. Elle ne m'avait carrément pas laisser le choix. Je me voyais mal lui demander son avis là-dessus. Après tout.. C'était sa vie aussi et tout foutre en l'air ne faisait pas parti de mes plans. « J'me sens vraiment con » soufflais-je grandement. Cette sorcière avait réussi à me couper la parole et.. Elle m'avait coupé tout envie. De faire semblant, de faire ce mariage et tout en fait. J'aurais vraiment du la baffer en fait.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Ven 27 Mar - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Lun 23 Mar - 18:01

Pour le coup j’avais cessé de respirer je crois. Je m’étais ravisé en voyant son regard haineux vers moi. Sa question me prenait à la gorge et je lançais un regard noir à Ethan comme pour lui demander ce qu’il foutait. Autant être dans la merde jusqu’au bout et tout lui. Au point où nous en étions franchement, je ne pouvais pas tomber plus bas que terre et si je pensais que cette fille avait toujours trop parlé, quand elle était énervée, c’était encore pire. Je m’étais tu du début jusqu’à la fin. J’encaissais le faire d’avoir été le dindon de la farce, con et en quelque sorte cocu, mais ce me rassurait, c’est qu’au final elle était exactement au même stade que moi excepté le fait qu’elle n’avait plus rien à perdre à présent qu’elle était au courant pour nous deux. Contrairement à nous. On pouvait perdre notre héritable, notre réputation et notre famille. Autant dire que ça faisait beaucoup. Surtout pour Ethan qui jusqu’à maintenant avait tout pour lui, un futur tout tracé.

Je sentais l’air me manqué suite à son ultimatum et pour le coup, je me sentais vraiment plus bien du tout. Je l’avais regardé gifflé Ethan, continué de parler ou plutôt de gueuler, avant de se casser comme ça, sans nous laisser le choix de répliquer quoi que ce soir. Trouver les mots m’étais difficile, mais je n’allais pas rester ainsi toute ma vie. « On ne peut pas laisser nos parents savoir Ethan, j’ai franchement pas envie d’être condamner à devenir moine » Et même si l’idée me faisait rire, la situation ne s’y prêtait pas. « Mais en même temps on est majeur, on peut faire ce qu’on veut maintenant » J’haussais les épaules avant de réaliser que ce n’était pas à moi de choisir de toute façon. « On savait les conséquences Ethan et on est tout les deux fautifs, j’étais consentant tu sais » Je m’étais levé afin de me rhabiller. Je l’a savais capable de réduire ma vie à néant. Comment je n’en avais aucune idée, mais je l’a savais capable. « So…tu vas faire quoi ? » Dans tous les cas, il savait que je le suivrais.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Ven 27 Mar - 8:37


Jamais je n'aurais cru que je pensais ça, mais.. Je regrettais. Malheureusement, je ne regrettais pas ce que les gens pourraient trouver « normal », vous savez, avoir tromper Aliénor depuis toutes ces années et continuer à la prendre pour une cruche. Non. Je culpabilisais – un mot très rare pour moi aussi – d'avoir infliger une histoire pareil au seul garçon pour lequel j'ai de l'estime. J'aurais aimé dire du respect, mais je crois que ce serait le prendre pour le pire des idiots si je disais que je l'avais traité comme il se doit. Il avait toujours été mon amant et ça avait été clair dans ma tête. Pas dans la sienne, je le conçois, mais si lorsqu'il pensait que l'on sortait ensemble, je lui avais juste dit que j'aimais coucher avec lui, sans sentiment, il m'aurait échappé sur l'instant. Et ça.. C'était quelque chose que j'avais toujours refusé et que je ne concevais pas encore aujourd'hui. Qu'il accepte d'avoir été pris pour un con devait être la pire des blessures et je me rendais compte à quel point j'ai joué sur des deux tableaux et qu'au final.. C'est celui dont je m'y attendais le moins qui m'affecte. À croire que je suis tombé amoureux de lui, hein. Pourtant, rien qu'en pensant à cette aberration, mon cœur se serre alors que mon regard se pose sur lui. Tout comme moi, il se rhabillait après que ma fiancée est quittée la chambre avec un dilemme des plus affreux. J'avais toujours réussi à éviter cette situation et là, je me la prenais de plein fouet.

Les premières paroles d'Ethan arrivèrent à mes oreilles et même si la fin aurait pu me faire rire, ce n'était absolument pas le moment. Entre nous, s'il venait à être enfermé pour être moine, je brûlerais l'abbaye où il se trouverait pour le faire sortir de là-bas. Je suis sérieux. Je ne savais pas quoi répondre pour le moment. « Mais en même temps on est majeur, on peut faire ce qu’on veut maintenant » J'essayais de faire abstraction à mon cœur qui s'emballait à ses paroles. Non. Non, même majeur, nos parents avaient une emprise trop forte sur nous. Autant de mon côté, ne plus avoir ma mère dans les pattes serait un soulagement, mais le père de Nathanaël serait capable de trouver un stratagème pour.. Attendez, je m'imaginerais sortir avec lui là ? Oh non, je ne devais pas commencer à faire ça. Vous savez, essayer de nous imaginer ensemble et.. Y croire. Fermant un instant les yeux, je chassais tout de mon esprit. Je les rouvrais, surpris qu'il puisse dire qu'il était aussi fautif. J'étais en couple et je lui avais caché alors.. Il n'avait rien fait de mal. Bon, il était au courant depuis quelques mois, mais.. Je ne lui avais pas laissé le choix de continuer notre relation, à vrai dire.

Pour être honnête, j'étais perdu. Depuis que mon cœur avait décidé de parler, c'était le chaos total en moi et c'était totalement déplaisant. Je mourrais d'envie de faire quelque chose. Une chose totalement insensée et irrévocable. « J'en sais rien » mentis-je en soupirant. Je savais ce que je désirais, mais ce n'était pas possible. « On devrait juste.. » Vraiment, c'était fatiguant d'être moi. « Prendre un peu des distances. Juste jusqu'au mariage et.. » ça se tasserait, Aliénor n'y verrait que du feu et on recommencerait à coucher ensemble après. Non mais bien sûr. « Je suppose qu'il vaut mieux faire ce qu'elle veut, pour le moment » Sincèrement, je me voyais mal attendre jusqu'au mariage pour avoir le droit de l'approcher. Même simplement être proche de lui. C'était une véritable torture de ne pas pouvoir le toucher, alors si je ne pouvais même plus le voir, c'était encore pire. « Si ça se trouve, elle oubliera vite ça, elle continuera à préparer le mariage et on pourra se revoir » C'est ce qui s'appelle essayer de donner espoir à une personne et s'en donner à soi-même, alors que l'on sait très bien que cette situation serait impossible. Comme si elle allait oublier qu'elle a été cocu depuis le début de notre relation et encore à quelques semaines du mariage. Heureusement qu'il n'y avait pas de couteau qui traînait dans la chambre, ou tout autre objet pointu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Ven 27 Mar - 9:57

Je le regardais mettre à son tour ses vêtements. Et dire que nous avions passé une plutôt bonne soirée même si cela restait sans doute très flou pour le futur marié. En tout cas, de tous les réveils que j’avais passé, celui-ci restait sans doute le pire. Même mon tout premier réveil à l’internat c’était avéré moins atroce que le fait de se retrouver face à la futur mariée alors que je venais de coucher avec son fiancé. J’avais bien envie d’entendre de la part d’Ethan qu’il s’en fichait royalement, qu’il allait annuler le mariage et qu’il préférait rester avec moi, même si d’une part je craignais un peu la réaction de nos parents. Qui à dit qu’être riche c’était forcément facile. Certes nous n’avions pas de problèmes d’argent, mais nous avions tout le reste. Les parents, les mariages arrangés, l’héritage. Tant de chose qui peuvent foutre en l’air toute ta vie au final.

Mon cœur se serra, mon ventre aussi d’ailleurs, car ce n’était pas du tout ce que je voulais entendre venant de lui. M’éloigner de lui ? Accepter de tout arrêter juste le temps du mariage et tout recommencer ? Je n’étais pas une marionnette non de dieu. Et comme si même après le mariage Aliénor ne le fliquerait pas. Je l’a voyais déjà à essayer de le traquer à l’aide du GPS de son téléphone portable. Je savais qu’elle ne baisserait plus jamais la garde et vu qu’on sera forcément amener à se revoir, car nos parents ne devraient se douter de rien dorénavant, la situation n’allait pas s’améliorer. Si j’allais bien ? Pas du tout ! J’avais tout de même réussi à l’écouter jusqu’au bout. Emettre sa suggestion qui semblait le mieux pour tout le monde.

*Reprend toi !* pensais-je tout bas alors que je me forçais de ne pas fondre en larme. Oui, la honte si je venais à pleurer devant lui. J’avais versé énormément de larmes et il en était toujours la cause, mais jamais devant lui. « Ethan je…. » Je peux plus faire ça, je t’aime, ne me laisse pas. Tant de chose que j’aurais pu lui dire, mais je n’avais pas envie de m’éloigner de lui, je l’aimais trop pour le laisser m’échapper, alors je me contentais de dire. « Ouais, tu as raison, faisons ça » J’esquivais un tout petit sourire qui m’avait demandé énormément de courage. Finissant de boutonner à la moitié ma chemise, je m’approchais de lui pour lui déposer un baiser sur la joue avant de m’approcher de la porte pour descendre à l’étage du bas. « On se voit au mariage Ethan, à plus tard »

Face à Aliénor, je ne le vivais pas très bien, mais je n’avais aucunement envie de m’excuser. Elle n’avait aucun respect pour moi, je ne vois pas pourquoi moi j’en aurais pour elle. « C’est bon il est tout à toi » Disais-je en montrant l’escalier d’un signe de tête. De toute façon, il n’allait sans doute pas tarder à rejoindre sa future femme. Rien que cette pensée j’en avais la tête qui tourne. D’ailleurs je devrais peut-être me mettre en route vers chez moi, car je ne me sentais pas au mieux de ma forme avec toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Ven 27 Mar - 10:42


Cette situation me dépassait complètement. Je n'aurais jamais pu imaginé que cela puisse arriver un jour et encore moins que ma fiancée le découvre de cette manière. Nathanaël savait tout alors qu'elle était restée dans l'ignorance la plus parfaite. Enfin, je pense qu'elle avait toujours eu quelques doutes, vu comment elle était agressive avec lui, mais elle n'en avait jamais eu la preuve. Ma chambre qui pue le sexe avait été ce qu'elle pouvait avoir comme meilleure preuve. J'aurais du sortir avec une conne, ça aurait été largement plus simple. Les mots que je sortais à mon amant n'était pas ceux que je pensais. Je pensais qu'il allait dire quelque chose, m'envoyer chier, me demander un truc, je ne sais pas, mais.. Il venait juste d'accepter la situation sans rien dire de plus et j'étais sur le cul. Non, ce n'était pas ce que je voulais ! Pourtant, je me sentais paralysé. J'aurais aimé qu'il refuse, qu'il fonde en larmes, qu'il m'en mette une, mais pas qu'il accepte la situation sans rien dire de plus. La chemise reboutonnée, il venait de poser un baiser sur ma joue. J'avais fermé un instant les yeux pour apprécier le moment en respirant son parfum. J'allais devoir tiré un trait sur lui et.. C'était juste inconcevable. Je n'y arriverais jamais. Nous avions toujours été collé l'un à l'autre et là.. Je ne pourrais même plus le voir. J'allais devenir fou sans lui. Je l'entendais s'éloigner de moi et je restais seul dans ma chambre, me retenant de tout retourner, fou de rage.

Revenant à moi, je dévalais les escaliers en entendant de loin les dernières paroles de mon bouclé. En face de lui et de ma fiancée, je les regardais l'un et l'autre avant de me concentrer sur celui que je venais de blesser au plus profond. Les mots me brûlaient les lèvres et je sentais que j'étais au bord, à vraiment rien de tout lui dire. « À la prochaine, Nathanaël » Sauf que j'étais incapable de le faire. Le sourire triomphant de ma petite amie me donnait envie de vomir alors qu'elle venait se coller contre moi. Je ne voulais même pas la toucher tant cette situation me rendait malade. Mon amant me glissait entre les mains et je ne le supportais pas. Avant qu'il ne passe la porte, je ne comptais pas la laisser gagner. « N'oublies pas de rappeler à tes parents que l'on mange ensemble ce soir » « Ethan ! » « Tu vas m'interdire de manger avec mes voisins maintenant ?! » lui hurlais-je dessus littéralement. « Tu as gagné, t'as besoin de quoi de plus ?! » Piquée au vif, elle me bousculait en montant jusque ma chambre, je suppose. Ouais, continuons la dispute en haut. Me tournant vers Nathanaël, je me détendais un peu. Un coup d'oeil vers l'escalier et je me précipitais vers lui pour l'embrasser. Pas un baiser comme les autres, celui qui.. Qui.. Avec mon cœur. Je ne savais pas s'il sentirait la différence, mais moi je l'avais ressenti. « Je suis désolé » lui murmurais-je en ouvrant les yeux vers lui avant de m'enfuir rejoindre Aliénor en haut.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti ! Sam 28 Mar - 9:35

Face à Aliénor, on pouvait sentir une ambiance plus qu’électrique entre nous, mais je me retins d’être méchant avec elle, car de toute façon ce n’était pas mon genre et je ne voulais pas m’abaisser à sa stupidité. Mon regard vers mon voisin, j’esquivais un fin petit sourire suite à ses dernières paroles. Comme si elle allait pouvoir nous empêcher définitivement de nous voir. Nous n’étions jamais restés bien longtemps séparé l’un de l’autre. La durée la plus longue fût lorsque j’avais été contraint de rejoindre cet internat, alors là, elle avait dû la femme la plus heureuse du monde à l’avoir rien que pour elle. Car il est vrai que même si elle ne se doutait de la réelle relation qu’on entretenait depuis pas mal de temps, elle nous voyait rarement l’un sans l’autre. Nous étions de très bons amis, voilà tout.

Je la regardais monter furax dans la chambre d’Ethan afin de marquer sa désapprobation. J’étais en quelque sorte fière qu’elle soit jalouse ainsi. A croire qu’il avait toujours sa petite préférence et j’en étais content. Je me sentais en quelque sorte pousser des ailes et son baiser ne me permettait pas de redescendre sur terre. Pourtant, il le fallait. Ses lèvres me rendaient dingue et je ne voulais plus le lâcher, malheureusement, il devait rejoindre mademoiselle et moi je devais m’en aller. « Ce n’est rien » me contentais-je de dire alors que je le laissais partir, prenant la porte d’entrée pour rentrer chez moi la boule au ventre, les idées en vrac, quelle journée de merde. Je sentais mes yeux gonfler et en rentrant chez moi j’allais probablement fondre en larmes. Je ne pensais pas une seule seconde que tomber amoureux faisait aussi mal. Pourquoi nous dit-on que c’est l’une des plus belles choses sur terre ? Moi, je l’étais, mais mon cœur était en miette.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti !

Revenir en haut Aller en bas

(terminé) Nathanaël # Enterrement de vie de garçon, c'est parti !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-