It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Let me love you | ft. Cole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Let me love you | ft. Cole Sam 7 Mar - 19:13


La neige. L’hiver. Le ski. Les bonhommes de neige. Bref, du haut de mes vingt-quatre ans, j’avais toujours adoré cette saison. Non pas parce que les températures étaient négatives, ni parce que la circulation des bus pouvait être perturbée mais tout simplement parce que j’étais restée une grande gamine. Cependant, je l’assumais totalement. D’ailleurs, j’avais entamé une bataille avec Cole. Oui, il fallait croire qu’il savait s’amuser. Je voulais impérativement gagné. Je détestais perdre. Lorsque j’étais petite, il m’arrivait souvent de partir en claquant les portes parce que j’avais perdu à un jeu. Moi, mauvaise perdante ? A peine… Bref, avant que j’eus le temps de lancer ma boule de neige, Cole se rua vers et me plaqua dans la neige. Je rigolais, avant de me stopper, trouvant la situation quelque peu… étrange. Pas désagréable mais juste étrange. Le mieux aurait été de s’arrêter là. Après tout, il était sorti avec ma sœur et me retrouver dans cette position avec lui me faisait vraiment… bizarre. Mais après tout, on était en train de jouer, non ? Alors autant jouer le jeu jusqu’au bout… Je souris malicieusement avant de lui dire tout bêtement :

« Je serais toi, je serais pas aussi sûr que ça d’avoir gagné… »

J’allais certainement faire la plus grosse connerie de ma vie. Peut-être même que j’allais le regretter. Mais on était en train de s’amuser et certainement que ça ne signifierait rien. Autant pour lui, que pour moi… Je déposais mes lèvres sur les siennes, juste pour le déstabilisé et inverser la tendance : moi au-dessus et lui en dessous. Je ne savais pas vraiment comment il allait réagir. En fait, je ne savais même pas pourquoi j’avais agis comme ça. Je n’étais pas vraiment ce genre de fille. Je regardais Cole, attendant une réaction de sa part. Si ma sœur me voyait, je me ferais fusiller sur place. Mais elle n’était pas là et… je voulais gagner, c’est tout ! Le situation était vraiment étrange. Je me redressais, mais me relevais pas pour autant, avant de lui dire :

« J’suis désolée, j’aurais pas dû faire ça… »

D’un côté, c’est lui qui l’avait cherché ça… S’il ne s’était pas jeter sur moi comme ça, on n’en serait certainement pas à ce stade. Bref, je continuais de le regarder, attendant une simple réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole Sam 7 Mar - 19:16

Cole & Tiffany


Même si j’étais persuadé d’avoir signé ma victoire par mon initiative, je ne pus m’empêcher de penser, l’espace d’un instant, qu’elle était particulièrement étrange, et histoire de ne pas jeter de malaise, il faudrait que je me relève, quitte à m’empresser à former une nouvelle boule de neige pour la lancer sur la demoiselle dans le cas où elle se relevai assez rapidement pour offrir une lutte juste, puisque lancer une boule de neige sur quelqu’un par terre, c’était légèrement nul, et même si j’étais mauvais perdant, j’avais quand même de l’honneur, et surtout un certain respect envers Tiffany. Pas de la galanterie, parce que je ne la laisserais pas gagner, mais pas au point de l’humilier. Toutefois, avant même que je puisse me lever et songer à faire quoi que ce soit d’autre, Tiffany me relança, convaincue que je n’avais pas pu gagner par mon geste, et sans que je ne puisse rien voir venir, elle déposa ses lèvres sur les miennes. Au début, je fus choqué par ce qu’elle fit, mais au bout d’une seconde ou deux, je me surpris à ne même pas être affecté par le fait qu’elle avait inversé les positions, soit elle au-dessus de moi et moi, en l’occurrence, en-dessous. Cela me frappa seulement lorsque le baiser prit fin, et que je me retrouvai face à une Tiffany qui semblait confuse de ce qui venait de se passer, s’excusant même de ce baiser. Sitôt, je pinçai les lèvres, ne sachant pas trop comment réagir. Sachant pertinemment que je ne pouvais pas tout simplement me relever et faire comme si rien ne s’était passé, surtout pas compte tenu que je commençais à la connaître encore mieux que précédemment je choisis de me fier à mon instinct et au bout du compte, sans comprendre de façon rationnelle pourquoi je décidai d’agir de la sorte, je passai ma main sur le visage et la nuque de la jeune femme pour attirer de nouveau ses lèvres vers les miennes. Maintenant plus conscient de ce qui se passait, je sus même apprécier ce baiser, et ce, même s’il n’était pas sage. À vrai dire, je m’en moquais quelque peu, tout comme je me moquais de ce qui pouvait se passer lorsqu’une fois que mes lèvres se détachèrent des siennes, je lâchai : « Match nul… On devrait rentrer, je crois. » En effet, nos habits, suite à cette roulage dans la neige, étaient complètement trempés, et puis, je refusais qu’on soit accusés de s’adonner à des obscénités si on continuait de la sorte, à l’extérieur, à la vue de tous.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole Mer 25 Mar - 17:44


J’avais toujours aimé m’amuser. J’avais toujours eu ce petit grain de folie qui faisait en sorte que j’agissais parfois de façon bête. Est-ce que s’était juste de l’amusement avec Cole ? Je n’en savais rien. Je ne pouvais pas dire qu’il ne me plaisait pas. Au contraire. Mais s’était l’ex de ma sœur et vous savez ce qu’on dit à propos des ex ? On ne les touche pas. Alors ouais, en l’embrassant j’avais peut-être fait la plus grosse bêtise de ma vie. Peut-être que si, un jour, ma sœur réapparaissait sur la surface de la Terre, elle m’en voudrait. Mais elle ne pourrait jamais m’en vouloir comme je lui en voulais, à elle. Je m’étais excusé auprès de Cole. En guise de réponse, il m’attira de nouveau vers lui pour m’embrasser. Je ne savais pas vraiment où tout cela allait nous mener. Je savourais, néanmoins, ce baisé. Il fallait que j’arrête de me poser des questions. Il fallait aussi que j’arrête d’avoir autant de principe. Ce n’était qu’un jeu après tout, non ? Un jeu dangereux, certes… En tous cas, c’est ce que j’essayais de me convaincre, en vain. Ses lèvres se détachèrent des miennes. Je souris en entendant sa réponse. Je me relevais essayant d’enlever la neige qui était sur mes vêtements. Ils étaient d’ailleurs trempés mais qu’importe. Je regardais ensuite Cole et répondis sur un ton de défis :

« Match nul ?! Avoue d’avoir perdu, au moins… » Je marquais une brève pause, avant de commencer à me diriger vers la porte qui menait au hall de l’immeuble. J’ajoutais à son intention : « J’suis simplement plus forte que toi, c’est tout. Soit pas jaloux. »

En réalité, je disais ça surtout pour le titiller un peu. Je ne savais pas vraiment comment il allait réagir. J’espérais qu’il n’allait pas mal le prendre. Je ne savais pas non plus si nous devions parler de ce baisé. Est-ce que ça signifiait quelque chose ? Ou est-ce que s’était juste une pulsion dans le feu de l’action ? J’en savais rien. Et je crois que je n’étais pas sûre de vouloir connaître la réponse. J’arrivais enfin dans le hall avec Cole et appuyait sur le bouton de l’ascenseur. Je le regardais quelques secondes avant de détourner les yeux. J’étais un peu gênée face à lui. Enfin, s’était difficile à expliquer en fait. D’ailleurs, j’espérais que l’ascenseur ne décide pas de faire des siennes. Non pas que l’idée de rester bloqué avec Cole dans un ascenseur pourrait me déranger mais s’était surtout vu ce qu’il s’était passé avant… Enfin bref, j’attendais en silence que ce foutu ascenseur daigne arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole Mer 1 Avr - 22:52

Cole & Tiffany


Finalement, à la défiance de Tiffany, je finis par répondre d’une simple grimace sans ajouter un quelconque commentaire. Pour tout dire, rendu à ce point, je m’en moquais. Oui, moi, Cole Dashwood, je n’accordais pas d’importance au fait que j’avais perdu, ou du moins, que quelqu’un était convaincu que j’avais mordu la poussière dans cette petite bataille. C’était fort probablement une première, compte tenu de l’homme orgueilleux et fier que j’étais. Pourquoi réagissais-je de cette façon aujourd’hui ? Pourquoi avais-je soudainement changé de comportement ? Tout simplement parce que ma priorité était ailleurs. En effet, si j’avais jugé cela réellement important de repartir à mon appartement en me disant que j’avais gagné tout cela, j’aurais remis Tiffany au sol et cette fois-ci, je ne l’aurais pas laissée s’échapper finalement, mais là, dans ma tête, c’était totalement futile. Dans ce cas, quel était ma priorité ? Je n’avais pas besoin de faire un dessin; ces baisers que nous avions échangé, la jeune femme et moi et ce, qu’importe si elle était mon ex-belle-sœur ou non, avaient eu pour effet d’éveiller chez moi des sentiments et désirs que j’aurais cru probablement enfouis à jamais. De ce fait, la rationalité, le fait de savoir si c’était une bonne idée pour moi prenait carrément le bord, parce qu’étant un homme avec des besoins et des envies, je ne pouvais pas aller contre celles-ci, pas cette fois-ci. Enfin, c’est ce que je crus pour quelques secondes, mais progressivement, je m’efforçai quand même à me faire violence et me dire que cela ne faisait pas de sens, sans parler du fait que cela pourrait être particulièrement déplacé à l’égard de Tiffany, même si en fait, c’était elle qui avait fait des avances la première. Ces pensées occupèrent mon esprit assez pour que calmement, j’entre dans le hall en compagnie de la demoiselle, et je me dis qu’ainsi, je pourrais me tenir tranquille pendant le trajet en ascenseur et qui sait, faire comme si de rien n’était une fois à mon appartement. Le problème qui se présenta à moi toutefois, c’était le fait qu’habitant au dernier étage de mon immeuble qui était composé de pas mal d’étages, le trajet en ascenseur était plutôt long. Par conséquent, je me retrouvai de longues secondes à considérer la belle brune, sans savoir quoi faire, en ayant marre d’attendre et de me dire de rester tranquille. À un certain point, je finis par craquer, puis je marmonnai un spontané : « Et puis merde. », ne pouvant retenir mes pulsions plus longtemps et n’ayant pas envie de le faire. Avec énergie, sans toutefois blesser Tiffany, je la plaquai contre le mur de l’ascenseur, la regardai dans les yeux l’espace d’une seconde. Puis, avant de lui demander quoi que ce soit, ou bien commencer à réfléchir, puis laisser un profond malaise – même si je me doutais bien que si elle n’était pas réceptive, alors il y en aurait un quand même – je posai mes lèvres contre les siennes, pour un baiser beaucoup plus long et langoureux que les deux que nous avions précédemment échangé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole Lun 13 Avr - 11:07


La règle d’or s’était de ne pas piquer les ex des copines. Mais ça marchait aussi avec les ex de ma sœur. J’avais toujours dit que je ne sortirais jamais avec un de ses ex et ce, même si c’est le dernier footballeur qui fait tomber toutes les filles. S’était tout simplement une question de principe. Seulement elle était partie et j’avais abandonné les recherches. Après tout, elle était grande, elle savait ce qu’elle faisait mais… il ne fallait pas qu’elle s’attende à ce que je l’aide en cas de besoin. Elle avait décidé de faire cavalier seul en disparaissant de la surface de la Terre, elle continuerait d’avancer toute seule. Je pouvais paraître méchante mais j’étais quand même sa sœur. Je pouvais comprendre qu’elle ne soit pas fière d’avoir fait quelque chose mais j’étais sans doute la personne qui ne l’aurait jamais jugé. Néanmoins, la question n’était pas à se demander si elle reviendrait un jour ou l’autre. La question était plutôt pourquoi est-ce que j’avais embrassé Cole ? Je savais pourtant que s’était loin d’être une bonne idée. Et puis, pourquoi il m’avait embrassé en retour, lui ? Je n’osais pas parler, ni même le regarder. Je voulais juste qu’on arrive vite. Je l’entendis ensuite marmonner quelque chose que je ne compris pas sur le coup. Il me plaqua contre la paroi de l’ascenseur. Pendant une seconde à peine on se regardait dans les yeux. Un peu comme dans les films. Ce moment où la caméra tourne autour des acteurs principaux et où l’on sait pertinemment ce qu’il va se passer. Il déposa ses lèvres sur les miennes. Je fermais les yeux au même moment et prolongea ce baisé en passant ma main derrière sa nuque puis dans ses cheveux. Le baisé dura plusieurs secondes. Combien ? Je n’en savais rien. Nos lèvres se détachèrent. Je ne savais pas pourquoi j’avais toujours une pensée pour ma sœur. Comment réagirait-elle si elle savait ça ? Et même si un jour elle revenait, Cole la choisirait forcément elle, non ? Je le regardais dans les yeux et lui lança un simple :

« On devrait vraiment pas faire ça… »

Peut-être que je me posais trop de question. Peut-être que je pensais trop à ma sœur au lieu de penser à moi. J’avais toujours pensé à elle, avant moi. J’avais toujours été là pour elle mais elle n’avait pas jugé bon de me parler de ce qui lui arrivait. Je continuais de regarder Cole quelques secondes avant de baissé les yeux. En réalité, venir sonner chez lui pour qu’il m’héberge, n’avait pas été une bonne idée. J’étais perdue. Je ne savais pas ce qu’il voulait vraiment parce qu’on s’était jamais vraiment tourné autour. Peut-être qu’on avait enfouis tous les deux nos sentiments pour Layla. Ou peut-être qu’elle lui manquait et que je lui rappelais que trop bien ma sœur. Il fallait vraiment que j’arrête de me poser autant de question. Peut-être que ça n’a rien à voir avec Layla et qu’il en avait eu simplement envie. Je posais rapidement mes yeux sur l’étage qu’affichait l’ascenseur. On allait bientôt arriver, enfin !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole Jeu 16 Avr - 21:37

Cole & Tiffany


À mon soulagement, et surtout pour mon plus grand plaisir, Tiffany parut plutôt réceptive à mon baiser. Enfin, je me doutais bien que si ce n’était pas le cas, audacieuse et directe comme elle était, elle m’aurait tout de suite repoussée plutôt que de prolonger ce baiser et placer ses mains derrière ma nuque, puis mes cheveux, ayant pour effet de me faire frémir et me donner envie d’aller encore plus loin, de faire en sorte que nous sortions jamais de cet ascenseur pour que ce baiser dure plus longtemps que seulement quelques secondes. C’était un sentiment que je croyais sincèrement avoir perdu à tout jamais, pour tout dire. Maintenant, j’étais en train de le redécouvrir, lentement mais sûrement, et je ne pouvais certainement pas nier que cela me faisait sentir bien, me faisait sentir moi-même, comme je venais de me tirer d’une torpeur qui avait duré plus de trois ans. Mais bien sûr, ce n’était pas ma conscience rationnelle qui parlait, simplement mes sentiments, mon cœur. Malheureusement, cette première entité reprit rapidement le dessus au moment où le baiser prit fin, plus exactement lorsque Tiffany me dit que ce n’était pas une bonne idée. À moment, j’eus un mouvement de recul, visiblement refroidi par son affirmation, même si en fait, je me rendais compte que cette idée me trottait dans la tête depuis un petit moment et ce, sans que je la prenne vraiment en considération, parce que je n’en avais pas envie, dans un premier temps. D’ailleurs, si je n’avais pas partagé cette idée une seule seconde, certainement que j’aurais réagi de façon moins réfléchie, mais ce ne fut pas le cas. À la place, je pris sur moi-même, et je dis, tête baissée : « Mouais… », montrant que clairement, ça ne me faisait pas plaisir. Cependant, plutôt que de me montrer colérique, j’étais plutôt… piteux. C’était le mot le plus adéquat pour décrire mon état pour le reste du trajet en ascenseur jusqu’au penthouse. Nous n’échangeâmes aucun mot, ce que je n’aurais pas su fait de toute façon, trop occupé à ronger mon frein pendant ce temps, torturé à savoir que faire. Puis, ce fut finalement lorsque nous fûmes arrivés à ma porte que je lui dis, tandis que je tournais la clé dans la serrure : « Mais il y a un problème… ». Je laissai entrer Tiffany avant moi, mais sitôt que je fus dans la demeure et que la porte fut fermée, je m’assurai de la coincer entre le mur et moi-même. Mon visage près du sien, je me fis violence, et je me retins de l’embrasser une nouvelle fois, même si cela me mit dans un état de panique momentané, compte tenu que pour être franc, je ne savais pas ce que je pourrais lui dire ou faire sans la vexer. Au final, je finis par simplement lui dire : « C’est que j’en ai envie… » Sur ces mots, je me pinçai les lèvres, sentant mon rythme cardiaque s’accélérer, tout simplement parce qu’avec ces simples mots qui pouvaient sembler on ne peut plus simples, je venais de me montrer particulièrement vulnérable, me mettant à nu devant Tiffany comme je ne l’avais pas fait avec qui que ce soit auparavant. Et à vrai dire, ça me faisait peur, parce que maintenant, la jeune femme avait le pouvoir de me rejetter, ou pas, en espérant simplement que ce serait la seconde option qui serait utilisée, même si je ne pouvais pas lui dicter quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me love you | ft. Cole

Revenir en haut Aller en bas

Let me love you | ft. Cole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-