It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Intrigue amazing Night - Islay & Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Administrateur
Date d'inscription : 11/02/2009
profilplus
MessageSujet: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Sam 14 Fév - 23:20

Amazing night


La brise souffle légèrement sur les abords de New-York, vous avez les yeux bandés, vous ne savez même pas ou vous allez mais vous ne vous inquiétez pas pour autant. Puis c'est le moment d'attendre dans une pièce, l'odeur de la nourriture vous titille les narines, mais... Quelque chose cloche, ce n'est pas une pièce normale, vous sentez que sous vos pieds le sol est légèrement moue comme dans un préfabriqué. La porte se referme et puis... ça commence à bouger. Un peu, puis... Beaucoup, vous titubez presque. Mais pas assez pour tomber. Curieux vous enlevez votre bandeau pour découvrir que... Oui la pièce se soulève dans les airs... Grâce à quoi ? Une grue. Oui oui, une grue. ça monte et ça monte, au point où vous vous retrouvez pendu dans les airs tout en haut de la grue, vous permettant alors d'avoir une vue surprenante sur Long Island. Un cadre de vue totalement inédit et fabuleux. Sauf si vous avez le vertige et le mal de mer. Bah oui, suspendu dans les airs, ça tangue un peu.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Dim 15 Fév - 13:46

C’était Roddy qui m’avait inscrit à ce truc. L’annonce disait «soirée inédite, expérience insolite», ce qui avait suffit à me convaincre. Sortir un peu de mon bar et renouer avec l’insouciance qui m’avait amené de ce côté de l’atlantique, c’était pas une si mauvaise idée. J’avais, donc, laissé Roddy nous inscrire en binôme, afin qu’il cesse de me traiter de vieux con pantouflard. Ok, on ne se prenait plus les murges d’antan, mais... J’étais pas devenu pantouflard, si ? Ne sachant pas à quoi s’attendre, on s’était pointé sur le lieu du rendez-vous bien emmitouflés dans nos gros manteaux, sans aucun effort vestimentaire particulier. Ok, on était le 14 février, mais qu’est-ce que ça changeait ? Je n’étais pas inscrit à un blind date. Si ? Non... Seulement, au moment où on posa un bandeau sur mes yeux, j’eus comme un doute. On m’entraina quelque part, et le doute s’insinua de plus en plus alors que je n’entendais plus Roddy râler. Non, à la place, il y avait une voix féminine que je ne connaissais pas. Non pas que je connaisse toutes les voix féminines de New York, mais sur un malentendu... L’espace d’un instant je songeais à un rite sacrificiel annuel, un don humain pour la ville de New York, dont je serais l’objet. Sinon pourquoi tant de mystère ? Lorsque le sol se mit à bouger, je cru même qu’on nous descendait quelque part. N’y tenant plus vraiment, j’enlevais le bandeau, afin, au moins, de voir la mort en face. Une mort qui prenait l’apparence d’une table bien dressée au milieu de cet espace clos et branlant. La porte, close je venais de vérifier, et les barreaux aux fenêtres ne m’inspiraient que très peu confiance, mais... En m’approchant d’une fenêtre, justement, je m’avouais plutôt satisfait de cette situation en lâchant un juron dans ma langue natale. Putain, on était dans les airs ! La vue était inédite et insolite, comme dans l’annonce, mais... Le diner aux chandelles ? Ils étaient sérieux ? « Mademoiselle ? » j’appelais, du coup, la fille aux yeux bandés. « Je crois que vous pouvez retirer votre bandeau. Et évitez les fenêtres si vous souffrez du vertige. » Oui, parce que, je faisais comment, moi, si elle faisait une crise à 1000m ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Dim 15 Fév - 22:27

La Saint Valentin. J'avais horreur de ce genre de soirée commerciale bidon qui engraissaient les vendeurs de fleurs et de chocolats et qui rappelaient aux hommes qu'il fallait offrir des bijoux à leur copine. Mais bon vu mon amour pour les hommes en temps normal ça ne me donnait qu'une raison supplémentaire de les déplorer. Mais on avait décidé avec des potes de fac de participer à cette soirée qui semblait intéressante et imprévisible. Je me suis dit que ça pourrait ne pas être une de ses soirées neuneus avec des ballons en forme de coeur et des roses rouges partout.
Ce que je n'avais pas prévu par contre, c'est qu'on me bande les yeux pour me conduire au lieu de la soirée. Dans l'ensemble ça ne me dérangeait pas, je n'avais pas peur du noir, mais je n'aimais pas vraiment les surprises. Ce qui m'inquiétait aussi c'est que je n'entendais plus les voix de mes amies. Et vu comment elles gloussaient en temps normal, c'était étrange. Je me laissais guider et lorsqu'on me déposa dans ce qui semblait être une pièce close j'osais parler pour demander ce qu'il se passait. " C'est bon ? " Mais personne ne me répondit. Et là je sentis le sol bouger. Je ne pu réprimer un cri de surprise. J'entendis alors la voix d'un homme mais dans une langue que je ne connaissais pas, visiblement aussi surpris que moi. Je m'étais collée à un mur, n'osant pas bouger. Je n'ai même pas eu le réflexe d'enlever le bandeau, étant trop concentrée pour ne pas tomber des talons qu'on m'avait forcé à porter. Le... truc ? dans lequel on était semblait s'être stabilisé. La voix que j'avais entendu précédemment était à nouveau audible.  « Mademoiselle ? Je crois que vous pouvez retirer votre bandeau. Et évitez les fenêtres si vous souffrez du vertige. » J'osais enfin ôter le bout de tissu qui recouvrait mes yeux et découvrit l'endroit où on était. " Oh putain c'est quoi ce truc ?! " m'exclamais-je alors. Oui les surprises c'étaient vraiment pas fait pour moi. Je me retrouvais dans une pièce suspendue à je ne sais combien de mètres d'altitude avec une table dressée pour deux. Deux ? A oui la voix masculine que j'avais entendu. Je me retournais et vit un homme face à moi. Mon premier réflexe fut de reculer. " Qui êtes vous ? et qu'est ce qu'on fait là ? " demandais-je clairement suspicieuse.


Dernière édition par Alexia "Alex" Mills le Jeu 19 Fév - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Lun 16 Fév - 18:31

J’avais pas prévu ça pour ce soir. Être surpris, très surpris, si, mais pas autant, pas comme ça, pas autour d’une table trop bien dressée en compagnie d’une jeune fille trop apprêtée. Le cadre était intéressant, ce n’était pas le problème, mais si je ne célébrais pas la Saint Valentin avec quelqu’un de bien précis, ce n’était certainement pour qu’on m’impose de le fêter avec une inconnue. C’était pourquoi, tout ça ? Réduire le taux de suicide chez les célibataires en cette soirée particulière ? Qu’ils commencent par décrocher les décorations idiotes qui pullulaient dans toute la ville, ça réduirait peut-être un peu de cette pression observée chez ceux qui n’avait aucune flamme à déclarer. Surtout que là, à un millier de mètre du sol, les possibilités d’évasion semblaient limitées. Impossible de s’enfuir, impossible même d’écourter. J’allais devoir attendre sagement qu’ils nous redescendent. Nous allions devoir attendre, puisque je n’étais pas seule, et la jeune femme partageant ma peine, venait, justement, d’ôter son bandeau. " Oh putain c'est quoi ce truc ?! " Oui, voilà, c’était à peu près ce que j’avais dit, aussi, mais en gaélique. Au moins, elle n’était pas une jeune fille en fleur à qui je devrais briser les illusions. Enfin un bon point. " Qui êtes vous ? et qu'est ce qu'on fait là ? " Heu... Sauf que visiblement, elle me prenait pour un tueur en série, au vu du sursaut et du recul qu’elle avait effectué. Ok, mauvais point. « Clairement pas l’organisateur de tout ça, ni un sociopathe. » je répondais à sa première question en quittant la fenêtre pour rejoindre la table, au centre. « Et, ce qu’on fait là... Diner, je suppose ? » Quelque chose me disait qu’ils ne nous redescendraient pas avant que le repas soit terminé. Voilà pourquoi, je tirais une chaise pour m’installer devant une assiette dressée d’une cloche. J’espérais, toutefois, qu’ils n’espèrent rien d’autre de moi, parce qu’hormis le diner, je n’étais pas prêt d’engloutir autre chose. « Détends-toi, et installes-toi, il n’y a rien à faire d’autre. » j’ajoutais en lui jetant un bref regard, du coin de l’oeil. Elle semblait jeune, très jeune. S’il s’agissait d’un blind date, pourquoi avoir opté pour un tel écart d’âge ? « On est coincé ici, de toute façon, alors autant manger, il n’y a rien d’autre à faire. C’est quoi ton nom ? » Oui, autant manger et discuter. C’était pour ça qu’on était là, non ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Jeu 19 Fév - 18:05

Je n'étais pas du genre amicale avec les inconnus. J'avais cette appréhension en moi depuis toute petite, mettant du temps à faire confiance aux autres. Et puis là être enfermée dans une pièce suspendue avec quelqu'un que je connaissais pas ne m'aidait pas à être confiante. Seulement il ne semblait pas avoir envie de m'agresser sinon il l'aurait déjà fait lorsque j'avais mon bandeau sur les yeux je pense. Il avait l'air surpris de ma réaction qui n'était pas rationnelle pour le coup. « Clairement pas l’organisateur de tout ça, ni un sociopathe. » Je lui souris ironiquement en voyant qu'il était parti en direction de la table dressée au centre de la pièce. « Et, ce qu’on fait là... Diner, je suppose ? » En effet ça paraissait logique ce qu'il disait. La table n'était définitivement pas là en déco. Il s'y installait et je me dirigeais à mon tour vers notre "dîner", m'asseyant à la table une fois qu'il me l'ait dit. Les plats étaient cloché comme dans les grands restaurants. Je n'y avais jamais été mais j'avais pu voir ce genre de choses dans les films ou séries que je regarde en dessinant. Ce genre de programme dont je me fiche en temps normal. Je ne comprenais pas qu'on fasse autant de chichis pour de la nourriture mais soit. Ce soit je me prêterais au jeu car visiblement je n'avais pas le choix. J'étais droite comme un "i", les mains placées sur mes genoux, ne savant pas trop quoi faire avec. Ce fut encore lui qui rompit le silence qui s'était installé.  « On est coincé ici, de toute façon, alors autant manger, il n’y a rien d’autre à faire. C’est quoi ton nom ? » me demanda-t-il alors. Je relevais le regard vers lui et vis qu'en effet il n'avait pas l'air bien méchant. "Alexia" lâchais-je. "Enfin je préfère qu'on m'appelle Alex. Et vous ?" Il semblait un peu plus âgé que moi et même si d'habitude je ne me gênais pas pour tutoyer les gens, la situation faisait que je préférais tester le terrain avant. J'avais commencer à me détendre un peu et pris le verre d'eau qui était servi sur la table. J'en bu une gorgée avant de le redéposer le plus doucement possible. J'avais peur de déranger me sentant totalement hors sujet dans ce décor. Je ne savais pas quoi faire avec ces cloches en métal. Etait-ce à moi de l'enlever ou bien quelqu'un allait débarquer pour nous le faire ? "J'avoue que quand j'ai accepté de venir à cette soirée je ne m'attendais pas à ça." fis-je en laissant échapper pour la première fois de la soirée un léger rire.

Islay:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Ven 20 Fév - 2:36

Le quatorze février ne correspondait à rien, pour moi. Ça n’avait jamais été le cas. Ça n’avait pas de sens particulier dans mon pays, surtout quand on connaissait un peu la véritable histoire de Saint Valentin. Pas vraiment le genre de récit qui donnait envie de se tripoter sur la banquette arrière de la Clio en se jurant fidélité et amour éternel. Non, vraiment pas. Alors, là, voyez-vous, me retrouver suspendu au-dessus du vide avec une jeune fille dont je ne connaissais rien, c’était pas réellement dans mes projets. Une toute jeune fille, en plus. Quel âge pouvait-elle avoir ? Vingt ans, tout au plus. C’est simple, y avait du champagne dans un seau, j’étais même pas sûr d’avoir le droit de lui en servir une coupe. "Alexia." Au moins, j’avais un prénom à lui mettre sur le visage, désormais. "Enfin je préfère qu'on m'appelle Alex. Et vous ?" Je pouvais comprendre, j’étais un peu dans le même cas. « Très bien, Alex. » j’annonçais dans l’espoir de la détendre un peu. Elle avait l’air si... Intimidée. Voir crispée. « Moi, c’est Aodhagàn. Mais, tu peux m’appeler Islay. » mon véritable prénom s’avérant imprononçable pour un non-écossais. Et même pour certains écossais aussi, d’ailleurs, sitôt qu’ils ne pratiquaient pas le gaélique. « Oui, définitivement, appelle-moi Islay. Et débarasse-toi du ‘vous’, ça me ressemble pas. » J’étais trop simple pour qu’on donne dans le vouvoiement avec moi. Et puis peut-être qu’en insistant pour plus de familiarité, elle accepterait de se mettre un peu plus à l’aise. Rien qu’à sa façon de boire son verre d’eau, je pouvais voir à quel point elle ne se sentait pas à sa place. Qu’elle se rassure, diner avec un inconnu dans un préfabriqué de chantier suspendu au-dessus du vide, c’était le truc de personne. Même pas moi. "J'avoue que quand j'ai accepté de venir à cette soirée je ne m'attendais pas à ça." Oh, elle avait laissé échapper un rire. C’était bon signe ? Je décidais que oui. « J’ai été inscrit malgré moi, je ne faisais qu’accompagner un ami. Selon lui, ça devait être la soirée du siècle. » dans le genre grosse fête dans un lieu insolite, ou même une excursion avec découverte d’un coin totalement sauvage, dans New York. « Avec du recul, je me dis que la date du jour aurait du nous mettre sur la voie d’un truc dans le genre. » Oui, y avait peu de chance que pour un 14 février, la municipalité shootée à la poudre de Cupidon, nous prévoit un truc neutre et sympa. « La seule chose réjouissante, c’est d’imaginer mon pote coincé dans un diner comme celui-ci. Tu vois ma carrure ? » déjà impressionnante en soi. « Bah, Roddy est encore plus grand et plus costaud, avec une grosse barbe et les manières d’un homme des cavernes. Lorsqu’il est contrarié, il refuse de parler et grogne. Et crois-moi, là, en ce moment, il doit être très très contrarié. » Je voudrais pas être à la place de celle qui devra manger en tête à tête avec lui. « Tu as quel âge ? » je demandais, finalement, après m’être saisi de la bouteille de champagne pour l’ouvrir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Lun 23 Fév - 23:13

Il accepta de m'appeler Alex et se présenta ensuite. J'écarquillais les yeux quand j'entendis son prénom ne sachant même pas d'où ça pouvait venir mais fus rassurée lorsqu'il me dit que je pouvais l'appeler Islay. Je lui souris lorsqu'il me demanda de laisser tomber le vouvoiement. Ca m'allait très bien. Je n'étais pas du genre à vouvoyer les gens mais bon lorsque je ne les connaissais pas je restais polie. Mon éducation avait des lacunes mais je m'efforçais d'être irréprochable pour que la seule personne à qui je tienne réellement soit fière de moi. Je lui dit ensuite que je ne m'attendais pas à ce genre de soirée lorsque j'avais vu le papier et il m'expliqua que c'était un ami à lui qui l'avait inscrit de force. A nouveau je rigolais, imaginant ce mec plutôt baraqué se faire trainer de force. « Avec du recul, je me dis que la date du jour aurait du nous mettre sur la voie d’un truc dans le genre. » Je triturais un bout de pain avant de le regarder. « Oui c'est sur ! Mais je pensais pas être en... si petit comité. » Je grignotais mon morceau de pain car malgré tout je commençais à avoir faim. Et puis l'odeur qui s'échappait des plats n'aidait pas mon ventre à rester calme. « La seule chose réjouissante, c’est d’imaginer mon pote coincé dans un diner comme celui-ci. Tu vois ma carrure ?  Bah, Roddy est encore plus grand et plus costaud, avec une grosse barbe et les manières d’un homme des cavernes. Lorsqu’il est contrarié, il refuse de parler et grogne. Et crois-moi, là, en ce moment, il doit être très très contrarié. » Je penchais la tête, le détaillant plus intensément en prenant en compte ce qu'il venait de me dire avant de rire. « En effet ça doit être quelque chose ! » Pauvre fille... Si elle était plus farouche que moi concernant les mecs elle allait apprécier sa soirée. Il me demanda ensuite mon âge en attrapant la bouteille de champagne et je ne pouvais décemment pas lui donner le vrai. « 21 ans depuis septembre. Et toi ? » dis-je en souriant. J'avais ma fausse carte avec moi s'il voulait vérifier. Mais je ne me voyais vraiment pas passer la soirée sans boire. Surtout que je ne savais pas combien de temps nous allions rester suspendu là. Et autant je n'avais pas le vertige, mais j'étais un peu claustrophobe. Et je n'allais certainement pas tenir toute la nuit ici. « Et donc Islay, tu viens d'où ? Parce qu'avec un prénom comme Aode... bref avec un prénom comme ça tu n'es pas d'origine américaine non? » ma curiosité reprenait vite le dessus. Ma rudesse aussi. Et puis si on nous avait enfermé là ce n'était certainement pas pour qu'on s'observe dans le blanc des yeux pendant toute la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Mar 24 Fév - 1:29

« Oui c'est sur ! Mais je pensais pas être en... si petit comité. » Une fête ? Elle s’attendait à une fête ? Ou un genre de blind-date à plusieurs ? Pourquoi je n’avais pas pensé à ça, moi ? Pourquoi l’idée d’un quelconque romantisme ne m’avait pas effleuré l’esprit ? Je devais être con. Voilà, c’était l’unique explication. Ou trop rustre pour que les coeurs et autres guirlandes ne parviennent à me mettre sur la voie. Cela dit, un rustre, un véritable rustre, j’en connaissais un, que je me plaisais à imaginer, en cet instant même, en tête à tête love-love avec une illustre inconnue. Surtout que, pour plaire à Roddy, il fallait être très grande, bien en chair, et pas farouche. Et si, en plus, elle pouvait être rousse... Bref, rien de ce qu’on ne trouvait à New York, avec ces brindilles maigrichonnes obsédées par leur poids, leur dressing, et leurs séances de Yoga Zumba Tantrique à la con. Oui, il devait se faire chier, là. « En effet ça doit être quelque chose ! » Visiblement, j’avais bien décrit le truc, puisqu’elle semblait visualiser la scène et même plaindre la jeune femme étant tombée sur mon ami. Jeune femme ou jeune fille, puisqu’elle, Alex, ne semblait même pas majeure. C’est pourquoi je lui demandais son âge tout en tirant la bouteille de champagne. Mon métier m’avait appris ce genre de chose, être physionomiste, repérer les mineurs souhaitant se faire passer pour des majeurs et accéder à mes boissons tarifées. Oh, je n’étais pas parfait, certains et certaines parvenaient à m’avoir, parce que l’âge, finalement, c’était très souvent subjectif. Sauf qu’elle, y avait l’attitude qui allait avec le reste. Le vouvoiement, la presque timidité. « 21 ans depuis septembre. Et toi ? » Elle avait beau sourire, elle n’en était pas plus crédible. « 28 ans. » je lui répondais tout de même. « Et moi, c’est mon âge véritable. » j’ajoutais en reposant le champagne dans le seau, sans l’ouvrir. J’étais pas un connard, si elle devait se priver d’alcool, j’en ferais autant. C’était pas un problème. « On est dans une boîte suspendue au-dessus du vide, alors... Quelque chose me dit qu’ils savent très bien ce qui se passe ici... » via caméra, ou micro, que je cherchais du coin de l’oeil. « Histoire de s’assurer que tout ce passe bien, qu’il n’y a pas de problème. » genre crise de panique à mille mètres du sol. « Et puisqu’il s’agit d’une soirée organisée par la ville, une ville qui connait tout de toi... » y compris son âge... Elle voyait où je voulais en venir ? Je m’en foutais, moi, je n’avais aucune licence à perdre ce soir, je pourrais la servir en toute impunité. Mais elle ? « Et donc Islay, tu viens d'où ? Parce qu'avec un prénom comme Aode... bref avec un prénom comme ça tu n'es pas d'origine américaine non? » Oh, ça non, je n’étais pas du tout américain, et tout en moi renvoyait cette information. Par contre, c’était la première fois qu’on me demandait ce que j’étais. En général, les gens le devinaient facilement. « Je suis écossais. » Un vrai de vrai. « Je suis pas d’origine écossaise, je suis écossais. Je vis ici depuis... Je sais plus... Cinq ans, je crois. » j’ajoutais en étendant le bras pour soulever la cloche devant elle, avec cette impression que si je ne le faisais pas, elle n’oserait pas, et se laisserait mourir de faim. « Et toi ? Américaine, je suppose, mais... Née à New York, ou bien tu viens d’ailleurs ? » Finalement, il n’y avait pas beaucoup de New-Yorkais de New-York. Cette ville était comme une destination, une finalité, dont on venait de partout, de l’étranger, comme moi, mais aussi d’ailleurs aux USA. De partout, vraiment partout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Ven 27 Fév - 15:30

Il m’avait demandé mon âge en sortant la bouteille de champagne du sceau. Evidemment je lui avais menti et malheureusement pour moi il l’avait compris. « 28 ans. Et moi, c’est mon âge véritable. » Me dit il tandis que mes joues rougissaient. Se faire prendre comme ça c’était stupide. Il repose néanmoins la bouteille dans le sceau. Il ne buvait peut être pas d’alcool. Un ancien alcoolique anonyme peut être mais bon après tout je m’en fichais. « On est dans une boîte suspendue au-dessus du vide, alors... Quelque chose me dit qu’ils savent très bien ce qui se passe ici... Histoire de s’assurer que tout ce passe bien, qu’il n’y a pas de problème. Et puisqu’il s’agit d’une soirée organisée par la ville, une ville qui connait tout de toi... » Je l’écoutais me parler en comprenant où il venait en venir. Si vraiment on était espionné et que je sortais ma fausse carte, j’aurais des ennuis et Ryu aussi. Et la dernière chose que je voulais c’était qu’il risque de retourner en prison par ma faute. Il y était déjà allé pour me protéger alors je devais me contenir pour ne pas ou plus faire de conneries. « Ok ok j’me rends » dis-je en levant les mains. « J’ai 19 ans… Bientôt 20 » Je souriais malgré tout déçue de m’être fait prendre. Je préférais changer de sujet en m’intéressant à sa vie. La mienne n’était pas vraiment passionnante de toute façon. « Je suis écossais. » me dit il alors. C’était la première fois que j’en croisais un ici. En même temps je ne m’intéressais que très peu aux origines de mes interlocuteurs. « Je suis pas d’origine écossaise, je suis écossais. Je vis ici depuis... Je sais plus... Cinq ans, je crois. » Il leva la cloche de mon plat et l’odeur me fit presque oublier la question qu’il me posait. « Et toi ? Américaine, je suppose, mais... Née à New York, ou bien tu viens d’ailleurs ? » Je salivais en voyant le plat devant moi. Un magret de canard découpé en fines tranches avec des légumes très bien disposés et des petites pommes de terre sautées. Je n’avais mangé qu’une seule fois du canard, lorsque j’avais été dans ce restaurant français mais l’odeur était reconnaissable et surtout la viande. Je relevais la tête vers Islay me souvenant qu’il m’avait posé une question. « Oui New Yorkaise de pure souche. J’ai toujours vécu ici même si j’ai déménagé plusieurs fois. » Je n’avais pas de raisons de lui mentir la dessus de toute façon. J’attendais qu’il dé-cloche aussi son plat. « Bon et bien bon appétit. » dis-je en attrapant ma fourchette. Je plantais ma fourchette et mon couteau dans la viande et après en avoir coupé un bout je le portais à ma bouche. « Wow c’est trop bon ! » dis-je à peine quelques secondes après avoir avalé. La viande était délicieuse et fondait en bouche. « Pourquoi tu es venu en Amérique ? » lui demandais-je après avoir bu un peu d’eau. Oui j’étais curieuse mais bon si on nous avait mis là c’était pour qu’on se parle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Sam 28 Fév - 3:38

Mentir sur son âge face à un barman n’était probablement la meilleure idée. Mais mentir sur son âge lors d’une soirée organisée par une municipalité représentant le pouvoir et l’autorité de cette ville était une idée plus étrange encore. C’est de ça que je l’avertissais, des problèmes qu’elle pourrait avoir si elle me laissait lui servir ce verre. Je ne risquais rien, pour ma part, mais j’avais pas vraiment envie de jouer le mec peu ou pas concerné. Ce n’était pas moi, ça ne me ressemblait pas. Je n’allais pas me mêler de la vie des gens, mais si je pouvais les prévenir d’un danger, je le faisais. « Ok ok j’me rends » Il valait mieux, en effet. Enfin, pour elle, il valait mieux. « J’ai 19 ans… Bientôt 20 » Pour toute réaction, je lui souriais en nous servant en eau. Si elle ne buvait pas, je ne buvais pas non plus. Il en allait ainsi parce que j’avais été élevé ainsi. Et bizarrement, je prenais conscience que cette éducation, j’étais le seul à l’avoir reçu. On m’avait appris que ce que mon frère ne pouvait avoir, je ne devais pas l’avoir non plus. Mais, paradoxalement, ce que je ne pouvais pas avoir, mon frère, lui, pouvait l’avoir. Merde ! Et je réalisais ça seulement maintenant ? Qu’importe, ça ne changeait rien à ma décision. Pas d’alcool pour Bibi. À la place, je répondais à ses questions concernant mes origines, tout en découvrant la cloche qu’elle ne semblait pas oser toucher. « Mange. » je l’invitais, gentiment, à se saisir de ses couverts plutôt qu’à saliver de la sorte. Mais conscient, brusquement, qu’elle ne le ferait pas sans moi, je découvrais ma propre assiette pour lui donner le feu vert. Et elle, elle venait d’où ? New York ? « Oui New Yorkaise de pure souche. J’ai toujours vécu ici même si j’ai déménagé plusieurs fois. » répondit-elle avant de s’attaquer à son plat. « Bon et bien bon appétit. » Elle avait l’air affamée. « Bon appétit. » je lui répondais, dans un rire amusé, sans pour autant toucher à mon assiette. Je n’avais pas très faim, mais l’observer dévorer était un vrai plaisir. « Wow c’est trop bon ! » Je n’en doutais pas un seul instant, la municipalité avait du faire ça bien. La cuisine sophistiquée, je connaissais, et ce n’était pas vraiment ma tasse de thé. Je préférais le rustique, le traditionnel, les plats en sauce à la déco pas très élaborée, voir carrément inexistante. Alors, je l’observais apprécier son plat, c’était bien plus plaisant que de goûter le mien. « Pourquoi tu es venu en Amérique ? » demanda-t-elle entre deux gorgées d’eau, tandis que je me reculais sur mon siège pour m’adosser confortablement. « J’étais bourré. » je répondais, alors, très sincèrement, sans introduction préalable. Et ce n’était pas une façon de dire que j’avais fait une connerie en venant ici, j’étais vraiment ivre mort. « Une nuit un peu trop arrosée, un pari stupide à l’aube, et me voilà embarquant pour un vol long courrier sur un coup de tête. » je précisais, alors, avant d’ajouter : « Et pour répondre à ta prochaine question, qui ne saurait tarder, si je suis resté c’est parce que... J’ai débarqué ici avec une gueule de bois monstrueuse, mais sans bagage et surtout sans argent. Il a fallu que je trouve un logement et surtout un boulot pour me payer le billet retour. Moralité : boire avec modération, c’est une bonne idée. » Discours à la con de la part d’un barman, oui, pas faux. « Et toi, alors ? À part avoir très faim, tu te débrouilles comment, à New York ? » Il était plutôt évident qu’elle n’avait rien de la fille à papa élevée dans l’upper east side. Ses manières, sa timidité, sa retenue, tout indiquait une vie de galère. Et je m’y connaissais.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Mer 4 Mar - 8:25

Le jeu des questions réponses commençait à être amusant. Il m'avait souhaité bon appétit après m'avoir dit de manger. Je ne m'étais pas fait prier. Et je dégustais bien volontiers ce plat. Lui bizarrement ne semblait pas autant emballé. Mais qu'importe, mon estomac réclamait à manger depuis trop longtemps pour que je le prive de nourriture. Entre deux bouchées je lui demandais comment il avait atterri ici. J'étais en train de boire mon verre d'eau lorsqu'il me répondit. « J’étais bourré. » Je faillais recracher l'eau que j'avais dans la bouche tant sa franchise m'avait surprise. Puis une fois que je pu avaler je me mis à rire. « Pardon? » réussis-je à dire toujours en riant. Je devais avouer que celle là je m'y attendais pas. J'aurai pu imaginer n'importe quelle raison de venir en Amérique mais parce qu'on était bourré c'était inédit. J'attendais donc la suite pour comprendre ce qui avait bien pu se passer. « Une nuit un peu trop arrosée, un pari stupide à l’aube, et me voilà embarquant pour un vol long courrier sur un coup de tête. Et pour répondre à ta prochaine question, qui ne saurait tarder, si je suis resté c’est parce que... J’ai débarqué ici avec une gueule de bois monstrueuse, mais sans bagage et surtout sans argent. Il a fallu que je trouve un logement et surtout un boulot pour me payer le billet retour. Moralité : boire avec modération, c’est une bonne idée. » Je repris une bouchée de mon plat avant d'hocher la tête. « Plutôt original... » Il était plutôt sympa, je devais bien l'avouer. J'aurai pu tomber sur bien pire dans ce guet-apens. « Et toi, alors ? À part avoir très faim, tu te débrouilles comment, à New York ? » En effet d'après notre petit jeu c'était à lui de me poser une question. Je reposais ma fourchette commençant à caler. Je n'avais pas l'habitude de manger de genre de nourriture et d'avoir mangé un peu trop vite ne m'avait pas aidé. « Ni bien ni mal... Je m'en sors comme je peux. » Je rigolais légèrement en me passant la main dans les cheveux. « J'ai un toit au dessus de la tête, de la nourriture dans mon assiette et quelqu'un qui veille sur moi, je n'ai pas à me plaindre. » Non c'est vrai que je ne pouvais pas me plaindre. Certes, parfois les fins de mois étaient difficiles maison s'en sortait. « Je bosse comme serveuse après mes cours, ça me permet de payer mon matériel d'art. » Confidences pour confidences autant lui dire. De toute façon qu'est ce qu'il pourrait bien en faire. « Tu veux toujours repartir ? Tu bosses dans quoi du coup ? » Je repicorais dans mon assiette, savourant les derniers morceaux du repas.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Jeu 5 Mar - 18:29

Raconter mon arrivée à New York, ou plutôt les raisons de mon arrivée à New York était toujours un peu compliqué et très étrange. Cette fois ne fit pas exception, puisqu’Alex manqua de recracher sa gorgée d’eau. Oui, c’était surprenant, et je m’empressais de développer afin qu’elle comprenne ce que j’entendais par là. J’étais bourré, oui, j’avais relevé un défi, oui, c’était pas la meilleure de mes idées, oui, mais finalement, je ne m’en sortais pas si mal que ça. « Plutôt original... » En effet. Cela dit, on était au moins deux, à New York, a partager cette histoire peu commune. Roddy. C’est avec lui que j’avais débarqué, lui qui m’avait défié, d’ailleurs. Le plus con des deux, en toute logique, puisque c’était une chose de lancer un pari absurde, c’en était une autre de grimper dans l’avion avec l’objet de son pari. Et elle, alors, c’était quoi son histoire originale ? On en avait tous une, elle ne devait pas faire exception. À part avoir très faim, ce que je lui signalais, elle s’en sortait comment ? « Ni bien ni mal... Je m'en sors comme je peux. » répondit-elle après avoir reposé ses couverts. L’avais-je vexé en soulignant le fait qu’elle semblait avoir faim ? Je trouvais ça plutôt touchant, en réalité. « J'ai un toit au dessus de la tête, de la nourriture dans mon assiette et quelqu'un qui veille sur moi, je n'ai pas à me plaindre. » Quelqu’un qui veillait sur elle ? Était-ce une manière de me dire que son coeur n’était plus à prendre ? Non pas que ce détail ne change quoique ce soit puisqu’elle était trop jeune et que je n’étais pas dans cet état d’esprit, mais peut-être voulait-elle planter le décor. « Je bosse comme serveuse après mes cours, ça me permet de payer mon matériel d'art. » Matériel d’art ? « Tu es étudiante en art ? Quel type ? Tu peints ? » Oui, bizarrement, ce simple détail venait d’attiser ma curiosité. Et non, ça n’avait aucun rapport avec une certaine autre artiste brune de ma connaissance. J’y pensais même pas, évidemment. « Tu veux toujours repartir ? Tu bosses dans quoi du coup ? » Mon tour à nouveau ? Ok. Décroisant les bras, j’attrapais quelques petits légumes du bout des doigts, les portant à ma bouche sans même y prêter attention. « J’suis barman. » En réalité, j’étais bien plus que ça, mais je me contentais toujours  du simple ‘barman’ qui me correspondait bien mieux. « Et... Non, je ne veux pas repartir. J’veux dire que, oui, mon pays me manque, énormément, même. Mais... Ce qui m’attend là-bas, c’est pas pour moi, ça ne l’est plus, ça ne le sera jamais. Ma vie est ici maintenant. » plus que jamais, d’ailleurs. J’étais personne en Ecosse, un fils de, un frère de, mais pas grand chose en réalité. Ici, j’étais moi, je pouvais financer moi-même mes projets, et je n’étais pas condamné à décevoir. « Mais je finirais par y retourner, au moins pour pouvoir recharger mes batteries. » parce que j’avais besoin de ma nature, de mes vallées, de ce vert si particulier, et des animaux. Rien de ce qu’on trouvait ici, en résumé. « Tu as encore faim ? Tu peux piocher dans mon assiette, si tu veux. Je me rattraperais sur le dessert. » Parce qu’il y allait avoir un dessert, pas vrai ? Je jetais un coup d’oeil à cette drôle de pièce, et avisais la table de service dans un coin. Oui, il y aurait un dessert. Ouf.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia Mer 18 Mar - 6:06

Je m’étais bien décontractée depuis le début de la soirée. Et puis le fait qu’il me parle de lui et m’interroge sur moi m’avait aidé. Je ne le considérais plus comme un inconnu de qui je devais me méfier. Et puis il avait l’air plutôt sympa au final. Et puis il m’intriguait surtout. Ma curiosité n’était définitivement pas quelque chose dont j’étais fière. Et il avait du le comprendre vu que je lui posais mes questions à tour de bras. Mais il le faisait aussi après tout. « Tu es étudiante en art ? Quel type ? Tu peints ? » Je souris en pensant qu’il avait déduit ça du fait que je payais mon matériel moi même. « Je suis étudiante en management mais j’ai pris art en option. Depuis petite j’adore peindre mais ça reste un loisir quoi… » Je savais que je ne pouvais pas en vivre. Enfin à moins qu’un dénicheur de talent ou bien un homme super riche décide d’acheter mes peintures mais ce n’était pas près d’arriver. Je lui parlais de ça naturellement. Ce n’était pas un secret mais pas grand monde n’était au courant que je peignais. J’avais toujours honte de mes peintures même si ma prof me rassurait constamment. Je continuais en lui demandant s’il comptait repartir mais surtout où il bossait. « J’suis barman. » Je ne pu m’empêcher de rire en pensant que c’était pour ça qu’il avait repéré que je n’avais pas 21 ans. Après tout ils avaient l’habitude. Intérieurement je me giflais d’avoir essayé même si je ne le savais pas  à ce moment là bien sur. Je m’arrêtais alors qu’il continuait de parler. « Et... Non, je ne veux pas repartir. J’veux dire que, oui, mon pays me manque, énormément, même. Mais... Ce qui m’attend là-bas, c’est pas pour moi, ça ne l’est plus, ça ne le sera jamais. Ma vie est ici maintenant. Mais je finirais par y retourner, au moins pour pouvoir recharger mes batteries. » Je l’écoutais de parler et me rendis compte que j’avais fini mon assiette. « Oui on a du mal à se détacher de New York je trouve. J’ai jamais voyagé pourtant j’ai toujours rêvé de le faire. Peut être un jour… » dis-je en buvant mon verre. « Tu as encore faim ? Tu peux piocher dans mon assiette, si tu veux. Je me rattraperais sur le dessert. » Je reconcentrais mon regard sur lui en écoutant attentivement ce qu’il m’avait dit. « Tu es sur que ça te dérange pas ? Tu n’aimes pas ? » demandais-je en voyant bien qu’il n’avais pas vraiment touché à son assiette. De ma fourchette je piquais un morceau de canard qu’il avait dans son assiette que je mangeais bien volontiers. Je ne pensais pas aimer autant ça. « C’est pour ça que tu as su que je n’avais pas 21 ans ? » demandais-je curieuse de savoir ce qui avait trahit mon âge. Je continuais de picorer dans son assiette jusqu’à ce qu’elle soit vide, au moins de sa viande. Je pris le temps de finir d’avaler et puis je regardais la table de service non loin de nous. Certainement là où étaient les desserts. « Tu crois qu’on a quoi en dessert ? » dis-je. Je me levais avant de prendre son assiette et de l’empiler avec la mienne. Mon boulot de serveuse reprenait le dessus parfois. Je les attrapais toutes deux avec les couverts avant de me diriger vers la table. Je pris les desserts et déposais les deux assiettes clochées devant nous. « A toi l’honneur. » dis-je en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Islay & Alexia

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue amazing Night - Islay & Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-