It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Administrateur
Date d'inscription : 11/02/2009
profilplus
MessageSujet: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Sam 14 Fév - 23:18

Amazing night


Dans le genre lieu insolite, on ne pouvait pas vous réserver mieux ! Les yeux bandés, sans savoir qui sera votre compagnon de la soirée, vous marchez, tenant la main d'une personne qui vous guide en vous intimant de faire attention. L'air est frais, vous avez l'impression d'être dans la nature, les odeurs s'intensifient en ce début de soirée où l'air frais fait resurgir multiples odeurs. Puis tout s'arrête. On vous dit de ne plus bouger. Vous savez que vous n'êtes pas seul, une autre personne est là avec vous. Le bruit d'une porte métallique se fait entendre, assez étrange et inquiétant. vous êtes loin d'être rassuré. Puis un rugissement si puissant qu'il pourrait faire hurler un mort. Sans attendre vous enlevez le bandeau sur vos yeux et là, vous découvrez que vous êtes en plein milieu du zoo dans une cage en fer, entourés de plusieurs lions... Un cadre plus que sauvage pour un repas intime de Saint Valentin ! Au menu viande bien saignante !

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Dim 15 Fév - 11:26


Lenzo & Joy
Je ne savais pas ce qu’il m’avait pris de m’inscrire à ce truc de la saint valentin. Juste sur un coup de tête et me voilà embarqué dieu sait ou, les yeux bandés, suivant les instructions d’une personne, pour m’aider à marcher. J’avais compris qu’on était dans de l’herbe, je n’étais pas bête. M’enfin, j’étais en basket, je ne risquais rien. Simplement vêtu d’un slim bleu clair, d’un pull blanc ainsi qu’une veste noir, j’avais opté pour un bonnet rose et une paire de basket montante. Rien de bien glorieux, mais pour le coup, j’avais tout de même froid. Quand est-ce qu’on rentrait dans un restaurant ? Frissonnant longuement, je soufflais dans mes mains avant d’entendre un bruit métallique. Essayant de savoir quel bruit ça pouvait être et où nous pouvions être, j’abandonnais au bout de quelques secondes. J’avais beau être née dans New-York, je ne connaissais pas tous ces recoins pour autant. Un rugissement me fit sursauter et hurler sur le coup. Putain ! Enlevant mon bandeau, je clignais des yeux avant de tourner sur moi-même pour regarder autour de moi. J’étais… Dans une cage ?! Un bruit venant taper contre celle-ci je me retournais en voyant un lion ouvrir la gueule pour rugir. « Putain de merde ! » Dis-je en écarquillant les yeux. « Vous êtes dans le zoo de Central Park. Dans le coin des fauves. Passez une bonne soirée, le repas arrive bientôt. » Hein ? Cherchant du regard l’autre personne, je tombais sur un garçon plutôt grand, mais pas trop par rapport à mon un mètre soixante-seize, que j’observais longuement. C’était lui mon cavalier ? Sautillant vers lui je souris franchement avant de cligner des yeux. « Salut mon valentin ! Moi c’est Sunny ! Mais tu peux m’appeler SunSun, ou Sun… Ou Ny… Ou Nyny. » Dis-je en clignant des yeux. « Oh wait a minute. » Dis-je en attrapant mon téléphone. Ni une ni deux, je le pris en photo. « Je peux te mettre sur mon instagram hein ? Faut que je partage mon beau cavalier sur le net ! »

Intrigue amazing Night




Dernière édition par Joy Sunny Park le Sam 21 Fév - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Lun 16 Fév - 0:33

intrigue amazing night
JOY SUNNY PARK & LENZO WELLINGTON
Sérieusement? La Saint Valentin? Non mais j’veux dire, sérieusement sérieux? Le pire c’est que j’avais rien à voir dans tout ça moi. J’vous fait le topo : un petit con a apparemment inscrit mon frère jumeau a une soirée de Saint Valentin, pensant que ça pourrait être drôle que le fameux Wellington soit obligé de se taper un dîner avec une poulette en manque d’amour, qui le fera chier toute la soirée avec ses discours pleins de romance. Oui, sauf que, surprise! Il y en a deux, de Wellington. Et si ce petit merdeux avait pu préciser Renji, ça m’aurait bien aidé. Parce qu’à croire que mon frangin était déjà bien occupé à satisfaire toutes celles qui clament que « la saint Valentin, c’est une fête commerciale de toute façon, trop naze » ce soir là, ils sont venu me chercher moi. Bah quoi, vous êtes un Wellington et on n’a pas de prénom, m’avaient-ils dit. Et moi, je n’avais rien à faire à part me pavaner devant un bon film, donc ils m’ont limite emmené de force. Merde quoi, on peut vraiment plus vivre comme on veut ici.

Voilà alors que je me retrouvais les yeux bandés. Moi qui pensais que ça ne pouvait pas être pire. Je détestais les surprises au plus haut point — je suis plutôt le genre de gars à faire sa liste à son anniversaire et à Noël pour être sûr de ne pas être déçu. J’étais en plein air. Et il faisait froid. Heureusement que j’avais mis ma veste en cuir parce que si j’devais rester dehors toute la soirée j’aurais fini congelé. J’avais juste un simple jean, des boots et une chemise à carreaux, en mode détente. Bah quoi, si on m’avait dit que j’allais sortir je me serais peut-être un peu mieux habillé, mais on fait tout sur le moment de nos jours. On me tient la main pour me guider dans le noir complet, et on me disait de faire gaffe. Faire gaffe à quoi au juste? On s’arrête quelques pas plus loin, et ça devint le silence total. Je n’aimais vraiment pas ça. Et ça ne s’arrangeait pas quand j’entendais le bruit métallique d’une porte se refermer. Oh putain, et si tout ça était un piège et qu’on m’avait entubé? Ça se trouve, c’était des flics qui avaient découvert le business illégal du casino et là ils venaient de me foutre en prison. Merde merde merde. Et au moment où je me décidais à enlever ce satané bandeau, un rugissement se fit entendre, tellement puissant qu’il me fit sursauter et m’hérissait les poils. « Putain c’est quoi ce délire?!!!! » Une fille hurlait à côté de moi, mais à vrai dire j’y prêtais guère attention. Oh putain. Bordel de merde. J’étais dans une cage entouré de félins. Lions, tigres, peu importe, je savais juste qu’eux, c’était des animaux sauvages mortels. Ok, on se calme, on respire profondément. « Vous êtes dans le zoo de Central Park. Dans le coin des fauves. Passez une bonne soirée, le repas arrive bientôt. » Quoi? C’est une blague? Le repas arrive bientôt? Passez une bonne soirée? Crétin, je suis encerclé de prédateurs rêvant de goûter à ma chair, comment je suis censé passer une bonne soirée? « Salut mon valentin ! Moi c’est Sunny ! Mais tu peux m’appeler SunSun, ou Sun… Ou Ny… Ou Nyny. » Son Valentin? Wow, elle était bien trop excitée pour moi celle-là. Je ne l’écoutais qu’à moitié. J’étais encore sous le choc d’où je me trouvais, et j’avoue que je ne la ramenais pas, mon coeur battant la chamade sous l’angoisse. « Oh wait a minute. » Ouais ouais, parle anglais, tu feras moins la maligne si j’te réponds en australien… Flash. What the heck? Je venais de me prendre un flash en pleine gueule. Je plissais le front en clignant des yeux pour que ma vision s’accommode de nouveau à la pénombre. « Je rêve ou tu viens de me prendre en photo? » Dites-moi que je rêve. « Je peux te mettre sur mon instagram hein ? Faut que je partage mon beau cavalier sur le net ! » Oh non. Je ne vais pas passer toute ma soirée avec cette boule d’énergie quand même? Non, parce que moi j’étais plutôt du genre calme, posé, tranquille… Son contraire, en fait.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Sam 21 Fév - 17:19


Lenzo & Joy
« Je rêve ou tu viens de me prendre en photo? » Quoi ? Je n’avais pas le droit de le prendre en photo ? Ressortant ma lèvre inférieure, je clignais des yeux plusieurs fois sans le quitter du regard. « Non tu ne rêves pas. Pourquoi ? Je n’ai pas le droit ? » Demandai-je en regardant la photo. En plus elle était parfaite ! C’est qu’il était photogénique en plus ! Et ça, ce n’était pas donné à tout le monde de l’être. Lui tournant le dos, je pris en photo un lion, avant de le poster sur mon instagram. C’est qu’il était balèze lui ! En plus même pas il bougeait. Il était allongé, en mode pépère tranquille, et nous regardait, comme si nous étions insignifiants. Alors que les autres rodaient autour de la cage. D’ailleurs, mieux valait s’éloigner. Un coup de patte et j’allais crever comme une merde. Une fois le tout posté, je rangeais le téléphone et sautillais jusqu’à la table pour regarder le menu, mais rien n’était affiché. C’était la surprise ? Peut-être bien oui. En tout cas, il y avait déjà de quoi grignoter un peu. Des olives. Yummy. « Au fait, tu t’appelles comment ? T’es pas bavard ? Même pas tu vas me dire ton prénom ? » Demandai-je en jetant une olive verte dans ma bouche. Trop bon ! Elles étaient au piment ! J’aimais quand ça arrachait la bouche. Attrapant la bouteille de vin blanc sur la table, je l’ouvris avant de remplir les deux verres et lui porter le sien. Ce n’était pas à l’homme normalement de faire ce genre de chose ? Ou c’était que dans les films qu’on voyait ça ? « Tiens voilà pour toi. » dis-je en lui tendant son verre sans le quitter du regard. Il n’était pas bien grand. Enfin, non, rectification. J’étais trop grande. Mon mètre soixante-seize n’arrangeait rien. Et heureusement que je n’avais pas mis de talons. Il aurait pu faire encore plus la gueule. Parce qu’il avait clairement l’air de faire la gueule. Ou alors c’était sa tronche naturelle ? Je n’en savais trop rien. Mais il était bizarre. Bon, il était canon. Mais bizarre. « Je me suis inscrite pour le fun, et toi ? » Autant détendre l’atmosphère. Je n’étais peut-être pas à son gout. Tout le monde n’aimait pas les bridés… Et je pouvais concevoir cela. Ça serait pas le premier ni le dernier que j’allais croiser de la sorte de toute façon.

Intrigue amazing Night


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Sam 21 Fév - 20:22

intrigue amazing night
JOY SUNNY PARK & LENZO WELLINGTON
Elle m’avait prit en photo. Comme ça, sans gêne, sans même le cacher puisque j’avais reçu le flash en pleine gueule. Elle fit ressortir sa lèvre inférieure en clignant des yeux. « Arrête, on dirait mon frère. » Oui, sauf qu’avec lui, le regard de chat potté faisait toujours son effet. Mais c’était le seul pour lequel je craquais. « Non tu ne rêves pas. Pourquoi ? Je n’ai pas le droit ? » Mais c’est qu’elle était honnête. Un bon point pour elle. « Bah… J’sais pas, ça s’fait pas trop de prendre les gens en photo comme ça, si? » Après tout, moi et les relations sociales… Mais ça me paraissait quand même légèrement déplacé, surtout quand on ne connaissait pas la personne. « On risque de croire que je suis ton mec si tu la publies sur instagram. » Chose qu’elle avait déjà du faire de toute façon. « Au fait, tu t’appelles comment ? T’es pas bavard ? Même pas tu vas me dire ton prénom ? » J’suis peut-être pas bavard, mais putain ce qu’elle a la parlotte elle ! La soirée va être longue. « Lenzo. » me contentais-je. Non, je n’avais pas trente mille surnoms comme elle. Je n’en avais même pas un. Quoique… Liam m’appelait Lenz, m’enfin. Une lettre en plus ou en moins… Elle se jetait une olive dans la bouche, attrapait la bouteille de vin blanc et servait deux verres, dont un qu’elle me tendait et que j’acceptais en la remerciant, buvant déjà une gorgée. Ouais, être entouré de créatures mortelles et enfermé dans une cage en métal ne me rassurait pas tellement, pour tout avouer. Ça me faisait même carrément flipper. Ils étaient certains que c’était sans danger au moins? Genre, réellement? Moi, j’en étais pas si sûr. « Je me suis inscrite pour le fun, et toi ? » Je me rendais compte que j’étais un date de Saint Valentin franchement atroce. La pauvre. Mais que voulez-vous, j’étais même pas à ma place ici ! « Je me suis pas inscrit. On m’a inscrit à mon insu. Enfin on a inscrit mon frère à son insu, sauf que ces gamins n’ont pas mis le prénom et ont simplement écrit Wellington, alors les organisateurs sont venus chercher le deuxième, pensant que j’étais mon frère, parce que ce dernier devait déjà être en train de faire voler des culottes et… Enfin voilà, je me suis pas inscrit. » J’en avais sûrement trop dit. Plus que nécessaire en tout cas. Et même si je n’avais pas précisé que Renji et moi étions jumeaux, au vu de la situation que je venais de lui exposer, si elle était intelligente, elle pouvait le deviner d’elle-même. J’allais m’assoir à une chaise de la table qui se trouvait au milieu de notre nouvelle prison, regardant toujours nerveusement l’environnement dans lequel j’étais. Renji, j’te tuerai.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Lun 2 Mar - 15:43


Lenzo & Joy
« Bah… J’sais pas, ça s’fait pas trop de prendre les gens en photo comme ça, si? » Bof, je ne voyais pas trop ou était le souci pour ma part. « On risque de croire que je suis ton mec si tu la publies sur instagram. » Surpris, je riais franchement avant de secouer la main pour qu’il stoppe de dire des bêtises. « Hey. Tu vis à l’ère des Cro-Magnon ou quoi ? Ce n’est pas parce que je te poste sur Instagram que tu es forcément mon mec. On est plus à l’ère ou on publie que sa moitié. Tu peux tout mettre sur le net. Bouffe, pote, parents, famille, mec, coup d’un soir, personne ne sait qui c’est. Sauf si tu le précises. » Dis-je en publiant alors la photo. « A moins que tu sois super connu sur le web ? Et que t’as pas envie d’être affiché avec moi ? Quoi ? Je pus ? » Demandai-je en me regardant de haut en bas. Ou monsieur n’aimait pas les asiatiques ? Au pire, on s’en fout. C’était fait, qui vivra verra. « Lenzo. » Lenzo… C’était joli comme prénom. Italien, j’avais donc un italien en face de moi ? C’était cool, c’était la première fois que je croisais un italien. « Joli prénom. » Même s’il avait l’air de s’en foutre un peu. Il ressemblait plus à un glacier qu’à une source de chaleur. C’était tout de même déprimant. Je n’avais pas envie de passer la soirée à me faire chier, et à faire la parlotte pour deux. Ce n’était pas marrant sinon. Puis j’étais venue pour le fun, pas pour trouver l’âme sœur. Je n’avais pas besoin d’âme sœur en fait. Fallait profiter de la vie non ? « Je me suis pas inscrit. On m’a inscrit à mon insu. Enfin on a inscrit mon frère à son insu, sauf que ces gamins n’ont pas mis le prénom et ont simplement écrit Wellington, alors les organisateurs sont venus chercher le deuxième, pensant que j’étais mon frère, parce que ce dernier devait déjà être en train de faire voler des culottes et… Enfin voilà, je ne me suis pas inscrit. » Clignant des yeux, je le suivis du regard, avant de pencher la tête sur le côté. C’était malencontreux en effet, mais il ne pouvait pas dire que c’était déplaisant. Manger entouré de félins c’était tout de même une situation peu commune. Okai, nous étions dans une cage, mais ça c’était pour notre sécurité. Ce n’est pas comme si la cage allait disparaitre dans la soirée non ? « C’est bête pour ton frère et toi, mais au moins, tu passes la soirée hors de chez toi. Tu ne crois pas ? Moi je trouve ça cool. Tu devrais sourire. On ne vit qu’une fois. Plus tard, tu pourras raconter ce souvenir comme un bon souvenir. Manger entouré de félins. Ce n’est pas donné à tout le monde. » Dis-je en sautillant rapidement vers la table pour m’assoir en face de lui. Je souriais doucement de toutes mes dents avant de regarder un peu partout et attendre qu’on nous apporte à manger. Chipant une olive je me tournais à nouveau ers lui, curieuse. « Lenzo Wellington. T’es quoi ? Italien ? Néo-Zélandais ? Australien ? C’est cool de porte le même nom qu’une capitale. Moi je porte le nom… D’un parc. Sunny Park. C’est moins cool que le tiens ! » Quoi ? Il croyait que j’étais une écervelé ? Certes je m’étais arrêtée au bac, mais y’en avais dans ma caboche.

Intrigue amazing Night


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Lun 2 Mar - 19:21

intrigue amazing night
JOY SUNNY PARK & LENZO WELLINGTON
Franchement, si elle publiait ma photo sur instagram, ça se montrerait équivoque et attirerait les curieux. Mais ça n’avait pas l’air de la déranger. « Hey. Tu vis à l’ère des Cro-Magnon ou quoi ? Ce n’est pas parce que je te poste sur Instagram que tu es forcément mon mec. On est plus à l’ère ou on publie que sa moitié. Tu peux tout mettre sur le net. Bouffe, pote, parents, famille, mec, coup d’un soir, personne ne sait qui c’est. Sauf si tu le précises. » Je suppose qu’elle marquait un point. Oui, maintenant on mettait tout sur le net. A part Renji qui ne postait que des selfies sur son instagram tant il s’aimait, on voyait de tout et de rien. « A moins que tu sois super connu sur le web ? Et que t’as pas envie d’être affiché avec moi ? Quoi ? Je pus ? » Je riais quelque peu en secouant doucement la tête. « Non, tu pues pas, t’inquiète. Et je suis pas connu. Mon frère l’est, je crois. Et comme on est jumeaux, on pourrait nous confondre. Tu devrais au moi préciser mon prénom, sur la photo. » Quelle parano celle-là, n’empêche. Et le pire, c’était qu’elle partait au quart de tour et une fois lancée, j’avais l’impression que je ne pouvais plus l’arrêter. Mais elle m’apparaissait bien sympathique malgré moi, alors autant en profiter. Allez Lenzo, détends-toi, c’est que des… Rugissement féroce et coup de griffes sur le métal de la cage. Je déglutissais. Que des lions… Ok, on se calme. On respire. Tiens, présente-toi, ça ira mieux. Mais seul mon prénom sortait de mes lèvres. Je n’aimais pas tellement parler de moi sans qu’on me le demande, alors je me contentais de ça. Ce qui lui suffisait pour me faire un compliment, auquel je souriais doucement. Je lui expliquais ensuite les raisons de ma présence ici, pensant que je parlais sûrement un peu trop — mais au final, ce n’était rien comparé à elle. J’allais donc m’assoir à la table, regardant autour de moi. « C’est bête pour ton frère et toi, mais au moins, tu passes la soirée hors de chez toi. Tu ne crois pas ? Moi je trouve ça cool. Tu devrais sourire. On ne vit qu’une fois. Plus tard, tu pourras raconter ce souvenir comme un bon souvenir. Manger entouré de félins. Ce n’est pas donné à tout le monde. » Je relevais les yeux vers elle. Comment pouvait-elle être toujours aussi optimiste? Voir le verre à moitié plein et non à moitié vide? Ça, ça m’impressionnait. « Sûrement, oui. Ça m’fout les jetons. » avouais-je finalement, comme en guise d’excuse ou d’explication à mon comportement peu sympathique. Elle prit finalement place en face de moi. « Tu crois qu’on va manger quoi? » Oui, mon estomac commençait à gargouiller et mes papilles à s’impatienter. « Lenzo Wellington. T’es quoi ? Italien ? Néo-Zélandais ? Australien ? C’est cool de porte le même nom qu’une capitale. Moi je porte le nom… D’un parc. Sunny Park. C’est moins cool que le tiens ! » Italien… On me la sortait toujours celle-là. Maman, dis-moi pourquoi tu m’as donné un prénom italien? Je riais légèrement à sa dernière remarque. « T’inquiète, ton nom est cool aussi. Ça respire l’été, le soleil, la joie de vivre, l’amusement. » Gentil sourire sincère. « Je suis australien. » ET FIER ! me hurlait ma conscience dans un élan patriotique. J’avais jamais pensé au fait que je portais pour nom de famille la capitale de la Nouvelle-Zélande, qui était pourtant mon plus proche voisin il fut un temps. Bah merde alors. « J’ai un prénom italien, et mon frangin a un prénom japonais. A croire que ma mère rêvait de parcourir le monde. »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Jeu 12 Mar - 14:13


Lenzo & Joy
« Non, tu pues pas, t’inquiète. Et je ne suis pas connu. Mon frère l’est, je crois. Et comme on est jumeaux, on pourrait nous confondre. Tu devrais au moi préciser mon prénom, sur la photo. » Ah bon ? Tant que ça ? Eh ben. La classe ! « Ouais, okai. Rassure-moi, je vais ne pas avoir droit un troupeau de groupie hystérique prêt à me tuer hein ? » Non parce que je ne voulais pas non plus me faire étriper par des folles furieuses. Et ça. Ce n’était clairement pas mon but dans la vie. Je devais vivre encore un peu. Ou encore longtemps. Mais assez pour me venger. « Sûrement, oui. Ça m’fout les jetons. » « Mais non mais non, la cage ne se cassera pas t’inquiète. J’ai même vu à la télévision des parcs, ou tu passais avec ta voiture dans l’enclos des félins et y’a jamais eu d’accident. » Fallait pas stresser. Les animaux le sentaient aussi… Et ça y jouait. « Tu crois qu’on va manger quoi ? » « J’sais pas. Un truc genre aphrodisiaque ? Après tout c’est la saint valentin. » Mais je me trompais peut-être… « T’inquiète, ton nom est cool aussi. Ça respire l’été, le soleil, la joie de vivre, l’amusement.  » La joie de vivre ? Ah bon ? Sérieusement ? C’était bien la première fois que l’on me la sortait celle-là. « Je suis australien. » ça c’était la classe ! Australien. J’aurai d’ailleurs préféré vivre en Australie qu’ici. Peut-être que maman ne serait pas morte… M’’enfin… Ce qui était fait, été fait. Et je ne pouvais rien changer de tout cela. « J’ai un prénom italien, et mon frangin a un prénom japonais. A croire que ma mère rêvait de parcourir le monde. »  Je relevais le regard vers lui avant de rire faiblement. De nos jours les prénoms n’étaient plus trop respectés suivant les origines. Enfin, si mais la tendance voulait qu’on pouvait aisément choisir un prénom d’une autre origine que la nôtre. La preuve. Joy, c’était loin d’être coréen… M’enfin, je portais bien mon prénom je trouvais. Mais surement parce que j’étais habituée ? Je n’en savais rien. « Ouais, je vois. M’enfin, tu sais, mon prénom n’est pas très coréen non plus… C’est la mode en ce moment les prénoms qui n’ont rien à voir avec les origines. » Dis-je alors que la cage s’ouvrir sur un type qui venait avec un chariot. Cool, la bouffe arrivait ! Je salivais déjà ! Clignant des yeux, je guettais le chariot avant de le voir soulever les cloches. Du carpaccio de bœuf. Miam. Je n’en avais jamais mangé, mais ça semblait bon. M’enfin, de la viande alors qu’on est entouré de félin, ce n’était pas un peu… Genre… Suicidaire ? Bon appétit en plus qu’il nous lançait avant de repartir. Mouais bon. Attrapant une assiette je la posais devant Lenzo, avant de me prendre une assiette et me frotter les mains. « Ça se mange comment ? Tu le sais ? » Oui, parce que je n’étais pas connaisseuse. C’était cher ce genre de truc pour moi.

Intrigue amazing Night


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Jeu 12 Mar - 22:39

intrigue amazing night
JOY SUNNY PARK & LENZO WELLINGTON
« Ouais, okai. Rassure-moi, je vais ne pas avoir droit un troupeau de groupie hystérique prêt à me tuer hein ? » Je feins un air incertain. « Ben… On n’est jamais sûr de rien tu sais… » Je gardais mon expression quelques instants avant de rire légèrement. « Précise mon nom et il ne t’arrivera rien, c’est promis. » En revanche, ce soir, peut-être qu’il nous arriverait quelque chose. Moi, j’étais pas rassuré. « Mais non mais non, la cage ne se cassera pas t’inquiète. J’ai même vu à la télévision des parcs, ou tu passais avec ta voiture dans l’enclos des félins et y’a jamais eu d’accident. » Je levais les yeux au ciel. « Ouais, ben c’est des vicieux ceux-là ! Moi j’ai lu un article une fois, c’était une étudiante qui était en voyage en Thaïlande, et comme tous les touristes, elle a visité le Tiger Temple sanctuary. C’est un lieu où les félins sont censés être dociles, et tu peux aller les caresser et ils te font rien. Sauf que pendant qu’elle en caressait un, y’a un autre qui lui a sauté dessus et lui a entaillé la cuisse sur 10cm de long ! Huit semaines après, elle peut toujours pas marcher sans aide. Tu vois, c’est des p’tits malins ceux là ! Ils font les gentils et dès que tu tournes la tête, ils te bouffent ! » Moi, parano? Non, pas du tout. Mais du coup, concentrons-nous sur la bouffe. Pas sur nous — la bouffe des tigres — mais sur ce que nous, nous allions manger. « J’sais pas. Un truc genre aphrodisiaque ? Après tout c’est la saint valentin. » Je rigolais quelque peu. « Ah parce que, t’attends quoi de moi? » lui dis-je, le ton de la voix joueur. Ouais, fallait bien se détendre un peu quand même non? Je la rassurais sur la qualité de son prénom, puisqu’elle n’en avait pas l’air satisfaite. Puis je parlais de moi, de ma petite vie inintéressante — comme quoi je venais d’Australie, mais j’avais un prénom italien, mon frère japonais, et ma mère devait vouloir voyager pour penser à des trucs pareils. Elle riait quelque peu. « Ouais, je vois. M’enfin, tu sais, mon prénom n’est pas très coréen non plus… C’est la mode en ce moment les prénoms qui n’ont rien à voir avec les origines. » Ouais, à croire. « Moi j’voulais un prénom australien. » avais-je répliqué, le ton boudeur. Tiens, le gamin en moi ressortait. C’est vrai quoi, Riley, Cook, James… Elle en avait du choix, et elle m’avait condamné à Lenzo. Du coup, j’me tapais tous les surnoms de merde — « Zozo » entres autres. Le truc qui fait bien trisomique. M’enfin, le bruit métallique de la porte se fit entendre, coupant mes pensées. Oh putain, je l’avais dit qu’ils venaient nous bouffer ! Je me retournais, pour ne voir qu’un gars ramener les assiettes sur un chariot. Ah. C’était pas les lions. Ok. Zen, Lenzo. Renji se foutrait bien de ma gueule demain quand je lui aurais raconté ça. Carpaccio de boeuf? « Vous êtes sérieux là? On aurait pas pu avoir du poisson par hasard? Pas que j’en raffole, mais on est quand même entourés de carnivores là, c’était peut-être pas la meilleure chose à faire, hein? » Joy posait mon assiette devant moi. « Tu ferais un vrai gentleman dis-donc. » Ouais, c’était elle qui menait la danse depuis le début. « Ça se mange comment ? Tu le sais ? » Euh… « Avec une fourchette et un couteau? Sinon on peut le manger avec les doigts style McDo, mais je crois pas que ça serait très bien vu… » Non mais sérieux, y’avait une façon particulière de manger ça? « Moi je voulais du chocolat. » Bah oui, c’était pas ce qu’on mangeait à la saint valentin? En plus, c’était un aphrodisiaque, ça aussi, elle aurait été contente la petite.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy Lun 30 Mar - 14:06


Lenzo & Joy
« Ben… On n’est jamais sûr de rien tu sais… Précise mon nom et il ne t’arrivera rien, c’est promis. » mouais. Je précisais son prénom, et il allait falloir que j’enquête sur ce… Renji. Voir pourquoi monsieur était si connu que ça. « Ouais, ben c’est des vicieux ceux-là ! Moi j’ai lu un article une fois, c’était une étudiante qui était en voyage en Thaïlande, et comme tous les touristes, elle a visité le Tiger Temple sanctuary. C’est un lieu où les félins sont censés être dociles, et tu peux aller les caresser et ils te font rien. Sauf que pendant qu’elle en caressait un, y’a un autre qui lui a sauté dessus et lui a entaillé la cuisse sur 10cm de long ! Huit semaines après, elle peut toujours pas marcher sans aide. Tu vois, c’est des p’tits malins ceux là ! Ils font les gentils et dès que tu tournes la tête, ils te bouffent ! » Je souris doucement sur la petite anecdote. « Le risque zéro n’existe nulle part. C’est impossible, c’est comme les crashs d’avions en ce moment. Le moyen de transport le plus sûr du monde, qui depuis deux ans, fait baisser ses stats au plus haut point. C’est les risques de la vie. Mais je suis persuadée qu’on ne va pas se faire croquer par un félin. Pas aujourd’hui en tout cas. » Après tout on pouvait très bien en croiser d’autres plus tard dans le courant de notre vie. Ne jamais dire jamais. Puis on se mit à parler du menu, j’imaginais un truc bien aphrodisiaque, ça sonne saint valentin ça non ? « Ah parce que, t’attends quoi de moi ? » je me mis à rire. « Rien. Ça ne va pas la tête. Enlève tes idées coquines de la tête. » Et puis quoi encore ? Je n’étais pas venue ici pour faire des choses avec un homme. C’était juste pour le fun et rien d’autre. Il me prenait pour qui le petit là ? Parlant de prénom et du fait que ni lui, ni son jumeau puisse avoir de prénoms typiquement Australien, je trouvais ça fun de le voir si contrarié par cela. « Moi j’voulais un prénom australien. » « Tu peux toujours changer de prénom tu sais ? Si t’as une bonne raison, tu peux aller le faire changer. » Mais bon, changer de prénom, ça ne ferait pas bizarre ? Enfin, il faisait ce qu’il voulait, je n’étais pas sa mère moi. Le repas arriva, et on se retrouva avec de la viande cru, du carpaccio. « Vous êtes sérieux là? On aurait pas pu avoir du poisson par hasard ? Pas que j’en raffole, mais on est quand même entourés de carnivores là, c’était peut-être pas la meilleure chose à faire, hein? » « Je suis sûre que si tu fous du poisson devant les lions, cru, ils y croqueraient dessus. Enfin, du poisson style thon, et tout ça. » Ouais, non les poissons à chair blanche, je doute que ça puisse les intéresser… « Avec une fourchette et un couteau? Sinon on peut le manger avec les doigts style McDo, mais je crois pas que ça serait très bien vu… » Sans blague… ? Il se foutait de moi là ? « Moi je voulais du chocolat. » Sans attendre je me mis à manger le truc, qui n’avait pas trop de gout, mais ma foi, c’était bon. « Le chocolat tu l’auras surement en dessert ? Un repas entièrement de chocolat, ce n’est pas un peu… Redondant ? » Puis franchement… manger que du chocolat, ce n’était pas super top… Manger trop sucré n’était pas bon pour la santé. Ni pour les dents. Les carries ça venaient si rapidement de nos jours ! Entendant un rugissement, je tournais la tête vers l’autre côté de la cage. « Je crois qu’ils ont senti l’odeur de la viande. » Dis-je en attrapant plusieurs rondelles de carpaccio avant de venir près de la cage. Amusé je balançais la viande de l’autre côté avant de voir une lionne se jeter dessus. Trop cool. « Trop cool ! Enfin, ça doit ne pas être suffisant pour elle. »

Intrigue amazing Night


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue amazing Night - Lenzo & Joy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-