It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

ghost of the past Ϟ greer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ghost of the past Ϟ greer Jeu 12 Fév - 19:57

ghost of the past
Greer & Lenzo
Vingt-trois heures tapantes. Le dernier service du restaurant allait bientôt fermer. Les derniers clients présents réclamaient l’addition, puis enfilaient un à un leurs vestes pour retourner chez eux après un bon repas copieux. Une fois tous partis, la salle vide, on fermait la porte d’entrée, retournant le petit cartel qui clamait « ouvert » pour le changer à « fermé ». Cela dit, ça ne serait pas bannit bien longtemps puisque dans une heure, le nightclub ouvrirait ses portes pour accueillir les fêtards un peu plus branchés de New York, ceux qui ont de l’argent pour passer une soirée ici plutôt que dans une maison d’étudiants à ne rien payer. Ceux qui aimaient faire un effort de tenue, ceux qui aimaient être vus. Mais ceux qui étaient aussi disons, plus… raffinés. Mon nightclub n’était pas accessible à tous, et je connaissais mon public. Ce n’était pas le genre d’établissement où vous seriez susceptible d’assister à des bagarres, à des gens ivres morts sur le sol, ou à de la baise sauvage dans les toilettes. Non, c’était plus classe que ça. Et c’est ce qui me plaisait dans ce business.

On s’affairait à transformer le restaurant en lieu de la nuit. On rangeait les services, déplaçait les tables et chaises, et sortait tous les artifices qui changerait ce lieu. On avait bossé dur pour rendre le tout plus facile : des mécanismes complexes, des cachettes dans les murs qui nous suffisaient de tirer les meubles hors d’eux le soir… Sinon, on n’arriverait jamais tout ça en une seule petite heure de fermeture. On allumait les néons et autres lumières colorées, bien que l'endroit gardait une atmosphère sombre, tamisée, tintée de rose et de bleuté ci et là. On allait ensuite s’occuper du comptoir. On rapprovisionnait en alcool et amuses-gueule qui se trouvaient sur les meubles et tables chaque soir, rangeait les verres comme il fallait, passait un dernier coup d’éponge et de chiffon, et c’était prêt. Il nous restait un quart d’heure pour nous changer, le personnel et moi. Je montais rapidement dans mon bureau. Pour ma part, j'enfilais un simple jean et t-shirt. J’étais le patron, je n’avais aucun dresscode. Les employés, eux, devraient porter un jean foncé et un t-shirt ajusté avec le nom de la boite et son logo, mais rien de très élaboré non plus. Je redescendais quelques minutes après. Cinq minutes avant l’ouverture. Quelques personnes attendaient déjà dehors. C’était toujours comme ça, certains se montraient dès l’ouverture et d’autre venaient en cours de soirée. Ou de nuit, devrais-je dire. Je jetais un dernier coup d’oeil à la pièce principale, puis allais vérifier chaque recoin du club. Chaque soir, c’était comme une inauguration pour moi, et je tenais à ce que tout soit parfait.

Une heure et demi du matin. Musique lancée. Ouverture des portes. Les filles entraient soit accompagné de leur homme, soit en groupes de copines, toutes vêtues de belles robes. Des fois, je me demandais si elles ne venaient pas à un concours de Miss quand même. M’enfin bref. Les hommes eux étaient plus relax, même si la plupart portaient une veste de costard par dessus leurs vêtements. J’adorais cet établissement. J’en étais vachement fier, au final. C’était loin de ce que j’imaginais faire quand j’étais jeune, mais disons que ça réussissait, alors ça m’allait au final. Je gagnais très bien ma vie alors je n’allais pas me plaindre. Je me glissais finalement derrière le bar, m’accoudant sur le comptoir, alors que je regardais la nuit commencer, la musique battant son plein et la salle se remplissant rapidement.
electric bird.


Dernière édition par Lenzo J. Wellington le Dim 22 Fév - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ghost of the past Ϟ greer Ven 13 Fév - 17:18

Lori avait réussi à la remotiver. Elle n’avait pas fait grand-chose, et elle avait eu du mal à la suivre mais leur petite sortie de la semaine précédente lui avait redonné un peu de baume au cœur. Aucun malheur ne lui était arrivé, elle n’avait pas de nouvelles de son « stalker » et elle s’était rendue compte que s’arrêter de vivre n’était pas la solution. Elle avait peut-être trouvé quelque chose pour l’aider aussi, mais c’était encore en réflexion. Et en attendant, elle avait décidé de se remettre à sortir un peu plus régulièrement. Un de ses gorilles allait toujours l’accompagner, mais il se ferait discret et ne la collerait pas de trop près, pour qu’elle puisse profiter de sa soirée et se changer réellement les idées. Naturellement, Lori serait là aussi. Elle avait été surprise d’entendre l’américaine lui proposer une sortie, mais elle n’avait pas pu dire non. Elle ne disait jamais non. Elles s’étaient préparé toutes les deux chez Greer, comme deux adolescentes, et ça lui avait fait du bien. Lori lui volait clairement la vedette mais la brune n’était pas si mal dans sa petite robe blanche. Elle avait opté pour des talons pas trop hauts – bah oui il fallait bien tenir toute la soirée, malgré tous les tapis rouges qu’elle avait foulés, elle ne trouvait toujours pas ça confortable – mais qui s’accordaient à merveille avec sa tenue. Son maquillage, quant à lui, était discret ce que son amie n’avait pas trop apprécié. C’était son côté agent qui ressortait, selon elle Greer devait être irréprochable à chaque sortie en public.

Le club était déjà plein lorsqu’elles y arrivèrent. Elle avait déjà entendu parler de l’endroit mais c’était la première fois qu’elle y mettait les pieds. La première impression qu’elle en avait était plutôt bonne, elle ne regrettait pour le moment pas d’avoir voulu sortir. Les deux jeunes femmes trouvèrent rapidement une table, près du bar, et Greer se proposa d’aller chercher les boissons. De toute façon, Lori avait déjà trouvé un homme avec qui parlé. La brune allait peut-être trainer un peu plus longtemps au comptoir, du coup. Elle ne voulait en aucun cas les déranger et puis, elle était une grande fille, elle n’avait pas besoin de son amie pour passer le temps. Elle était certaine qu’elle pourrait rencontrer quelqu’un d’intéressant, elle aussi. Sur son chemin vers le bar, plusieurs personnes la reconnurent mais elle se débarrassa rapidement d’eux. C’était pratique d’avoir un garde du corps, vraiment. Elle accéda finalement au bar en un seul morceau, et surtout soulagée. « Une vodka citron, s’il vous plait. » demanda-t-elle au premier barman qu’elle croisa, sans voir qui se tenait non loin de là. Si elle l’avait vu, elle aurait sans doute été incapable d’aligner ces quelques mots. Elle prendrait la boisson pour Lori plus tard, au point où elle en était, elle avait le temps de boire quelques verres avant que son amie ne se plaigne de son absence.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ghost of the past Ϟ greer Ven 13 Fév - 17:54

cause after all this time, i'm still into you
Greer Chamberlain & Lenzo Wellington
Ça me rassurait que le club était plein. Chaque soir c’était la même chose. Et si personne ne venait? Et si les affaires chutaient? Et si le business devait fermer? Oui, parce que je ne demanderai aucune aide à Renji, et encore moins à mon père. Si je pouvais éviter de lui parler à celui là, ça m’arrangeait bien. Et l’établissement de mon frère fonctionnait si bien que ça m’énerverait de devoir lui demander de me filer un coup de main parce que le mien ne marche pas. Mais heureusement, au vu du monde qu’il y avait, ça n’était pas prêt d’arriver, et j’en étais franchement soulagé. J’inspectais tout le monde du mieux que je pouvais, jouant mon rôle de patron, vérifiant qu’il n’y avait aucun différent pour personne, aucune dispute qui pourrait tourner en bagarre, même si ça n’arrivait que très très rarement. Les barmans faisaient très bien leur boulot, et j’en étais content. Pour ma part, je restais en retrait. J’observais en silence, passif. Pour une fois que j’étais sur le terrain et pas à faire de la paperasse enfermé dans mon bureau… « Une vodka citron, s’il vous plait. » Je connaissais cette voix. Merde, impossible de remettre un nom dessus à cet instant précis, mais je savais que je l’avais déjà entendue quelque part. Je tournais la tête vers d’où elle provenait, et je crois que si j’étais bourré, j’aurais dit que ma vision me faisait défaut. Mais j’étais bel et bien sobre, et je savais ce que je voyais.

Greer. Vêtue d’une robe blanche qui contrastait parfaitement avec la teinte hâlée de sa peau et ses longs cheveux bruns. Le barman s’activait à préparer sa boisson, alors que je me contentais de la fixer. Je n’en croyais pas mes yeux. Elle n’avait pas changé depuis le lycée, depuis que nos chemins s’étaient séparés et que je l’avais laissé suivre ses rêves de carrière. Je n’avais pourtant jamais pu tourner la page — du moins, pas complètement.  Et c’était encore plus dur, sachant que je la voyais partout du fait de sa célébrité. C’était la première et la seule qui m’avait fait confiance alors que Renji s’amusait encore à ses conneries — se faire passer pour moi et aller draguer d’autres filles, alors que Greer et moi on était ensemble. Merde alors. Mon employé lui donnait sa boisson en annonçant le prix. Qu’est-ce que j’étais censé faire moi? Est-ce que je devais aller la voir ou faire comme si je ne l’avais pas remarqué, en espérant qu’elle ne me remarque pas à son tour? Oh puis merde. « Laisse, c’est pour moi. » lançais-je au serveur qui hochait la tête et ne l’encaissait finalement pas. Ok, c’est bon, ça va aller, respire. Joue la naturel. Putain mais comment je suis censé faire ça moi? Je suis pas acteur, bordel. Je m’approchais du comptoir pour me poster finalement face à elle, croisant son regard. « Euh… » Bien, super Lenzo, continue comme ça, t’es en train de te ridiculiser, mais tout va bien. Idiot. Je passais une main sur ma nuque, gêné. « Qu’est-ce que tu fais ici? » La question la plus conne du monde. J’aurais pu lui demander comment elle allait, la féliciter pour sa carrière, la complimenter sur sa tenue ou sa personne, ou simplement la saluer l’air de rien. Non. Il avait fallu que ces mots sortent de ma bouche.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ghost of the past Ϟ greer

Revenir en haut Aller en bas

ghost of the past Ϟ greer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-