It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

sometimes you will never know the value of something until it becomes a memory ► Elijah & Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: sometimes you will never know the value of something until it becomes a memory ► Elijah & Ava Mar 3 Fév - 11:45

like father, like daughter


Cher journal,

C'est décidé : je passe une chouette soirée en compagnie de mon père. On n'oublie pas maman, évidemment, on ne fait pas comme si elle n'avait jamais existé, on la garde à l'esprit, mais pour un soir, on peut s'accorder le droit d'être heureux, non ?


+++++

Ava était dans le salon, devant le meuble de DVD, lorsqu'elle entendit Elijah pousser la porte d'entrée de l'appartement où ils vivaient. La jeune fille attrapa le DVD qu'elle cherchait et se précipita dans le hall. Son père enlevait son manteau quand elle arriva à sa hauteur. Il avait l'air fatigué. Mais c'est vrai, pensa l'adolescente, qu'il avait tout le temps l'air fatigué, à présent. Il était chirurgien pédiatrique au New York-Presbyterian University Hospital et en tant que chef de service, qui plus est, enchaînait souvent les gardes. Ava se demandait parfois si c'était parce qu'il adorait son métier ou si c'était pour éviter de se retrouver seul avec elle. Non pas qu'elle mettait en doute l'amour que son père lui portait, mais il fallait bien avouer que depuis des mois, l'ombre de la mère d'Ava planait au-dessus d'eux et les moments à deux étaient devenus assez éprouvants, tant l'absence de Dana était palpable. Ils ne savaient pas trop quoi se dire, échangeant des banalités, se regardaient à peine dans les yeux et finalement, finissaient par passer la soirée chacun de leur côté, chacun dans leurs chambres.

Ava secoua la tête. Ce soir, elle se l'était promis, ils passeraient une bonne soirée. Peut-être pas comme avant, mais elle ferait tout pour qu'ils profitent d'un moment agréable. Alors, elle allait reléguer les mauvais souvenirs hors de son cerveau. Elle regarda son père finir de se débarrasser des affaires qui l'encombraient. Elle s'approcha alors de lui, l'enlaça et l'embrassa tendrement sur la joue. Cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Elijah avait sa barbe habituelle de quelques jours et retrouver cette sensation familière mit du baume au cœur d'Ava. « Coucou ! Ta journée s'est bien passée ? » Elle s'attarda un instant dans ses bras avant de reculer. « Devine ? Je suis sortie et j'ai été nous acheter deux bons gros hamburgers et des frites bien grasses. J'ai carrément pris le menu Super Maxi ! » Avant l'accident, tous les deux adoraient se faire des soirées télé avec des plats bien riches et tout sauf diététiques - au grand dam de Dana qui ne manquait cependant pas de se joindre à eux et de leur piquer des frites en douce. Ava avait donc décidé de recréer une de ces soirées, même si une personne manquait. « Et... j'ai ça ! » Elle brandit le DVD qu'elle avait gardé dans la main. Pretty Woman. C'était un des films préférés d'Ava. En tout cas, un des films que l'Ava de 13 ans avait vu au moins une douzaine de fois et qui avait fini par exaspérer ses parents. Elle ne l'avait pas revu depuis des années, mais s'était dit que c'était une bonne idée de le regarder une nouvelle fois, quatre ans après, pour voir s'il lui faisait toujours autant d'effet. « Tu te rappelles comment j'étais folle de Richard Gere ? Et comment je voulais ressembler au personnage de Julia Roberts ? » Ava eut un petit sourire et haussa les épaules. « Enfin... le côté prostituée en moins, évidemment. » Elle l'attrapa par la main et l'entraîna vers la cuisine. Elle avait mis leur repas dans le four tiède afin qu'ils ne refroidissent pas trop. Elle lâcha sa main, sortit les hamburgers et les frites fumants et les posa sur les deux plateaux qu'elle avait préparés. « Tadaaaa ! » Ava avait beau avoir 17 ans, elle se rendait compte qu'elle restait toujours la petite fille de 7 ans qui voulait faire plaisir à son papa adoré.


TEMPLATE BY LILY (HER MAJESTY'S FINEST.) AT ATF

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sometimes you will never know the value of something until it becomes a memory ► Elijah & Ava Ven 6 Fév - 18:09

Sometimes you will never know the value of something until it becomes a memory
Ava & Elijah

En ce moment, les journées d'Elijah étaient toutes plus éreintantes les unes que les autres. Certes, son métier n'avait jamais été de tout repos, mais depuis qu'il était chef de service il avait l'impression de faire en une journée ce que d'autres accomplissaient en une semaine, ou plus. Néanmoins, ce surplus de travail ne lui posait aucun problème, bien au contraire. Cette masse impressionnante de travail qu'il abattait l'aidait à tenir depuis maintenant un peu plus de deux ans. Dès l'instant où sa femme Dana avait été plongée dans le coma, le chirurgien s'était réfugié dans le boulot, comme si cela pouvait constituait une sorte d'antidote contre la douleur qui le tiraillait constamment. Et depuis qu'il avait prit la décision de débrancher Dana, comme le lui conseillaient les médecins depuis plusieurs mois, Elijah s'était retrouvé encore plus démuni, encore plus désespéré, avec ce besoin irrépressible de travailler pour oublier. Quitte à en faire pâtir un peu son rôle de père. En effet, toutes les heures qu'il passait à l'hôpital, que ce soit dans son bureau ou bien au bloc opératoire, étaient autant de temps qu'il ne partageait pas avec Ava. Et quelque part, il s'en voulait énormément de ne pas savoir être assez présent pour elle, en particulier durant ces mois si difficiles qu'ils étaient en train de traverser tous les deux. Seulement voilà, lorsqu'il lui arrivait de passer la soirée avec sa fille, tout ne faisait que lui rappeler l'absence de Dana et même s'il tentait de lutter, ces moments-là finissaient toujours dans une sorte de gène, de malaise, qui lui donnait à chaque fois l'impression de s'éloigner un peu plus de sa fille. Il avait beau tout essayer, Elijah se retrouvait totalement désemparé, et incapable selon lui de se montrer à la hauteur de son rôle de père… ce qui le rendait tout simplement malade. Il aimait Ava, plus que tout, et ne voulait pour elle qu'une seule et unique chose : qu'elle soit heureuse. Mais pour l'heure, il n'avait pas encore trouvé la solution miracle pour concilier son propre malheur, et son envie de tout faire pour voir sa fille sourire comme avant.

Ce soir encore, Elijah regagnait son domicile avec des cernes qui assombrissaient son visage, témoins des journées à rallonge qu'il s'imposait mais aussi de son manque de sommeil devenu chronique depuis quelques temps. Mais fort heureusement pour lui, la première chose qu'il vit lorsqu'il poussa la porte d'entrée fut Ava et immédiatement, un sourire se dessina sur son visage. Malgré tout, malgré les malaises qui s'installaient parfois entre eux, Elijah était toujours ravi de pouvoir passer du temps avec sa fille. Et le fait de la retrouver à la maison le soir était un plaisir simple, qui suffisait à illuminer la journée du chirurgien. Répondant à l'étreinte qu'elle lui offrait, Elijah déposa un baiser sur le front de sa fille avant de prendre la parole : « Ca va oui, et toi ? » répondit-il, alors que d'une voix des plus enthousiastes, Ava enchainait déjà : Devine ? Je suis sortie et j'ai été nous acheter deux bons gros hamburgers et des frites bien grasses. J'ai carrément pris le menu Super Maxi ! » Dans un premier temps, le jeune homme fut quelque peu surpris, mais ne tarda finalement pas à afficher un petit sourire en coin. Des hamburgers, des frites… c'était tout ce que Dana détestait (du moins en apparence) et qu'ils prenaient un malin plaisir à manger tous les deux sous son nez, à l'occasion de quelques soirées en famille durant lesquelles ils se retrouvaient ensuite devant un bon DVD. Et comme une suite logique, Ava dégaina d'ailleurs le DVD de Pretty Woman, qui acheva d'étirer les lèvres de son père dans un sourire cette fois bien réel. Pour le coup, elle le bluffait. Elijah ne s'était absolument pas attendu à ce qu'elle lui prépare une telle soirée. Et même si une part d'appréhension demeurait toujours en lui, il appréciait l'initiative. « Et comment ! » répondit-il alors qu'elle se remémorait son addiction d'antan à ce film, et ses envies de ressembler à Julia Roberts. « Tu voulais le regarder au moins une fois par semaine ! Si ce n'est plus… Même moi je le connaissais par cœur, c'est dire ! » renchérit-il en la couvant du regard avec toute la tendresse qu'il éprouvait pour elle. Mais il n'eut pas le temps d'aller plus loin que déjà, Ava le saisissait par la main pour l'entrainer vers la cuisine. Avec une fierté non dissimulée, la jeune fille sortit les deux menus qu'elle était sortie acheter et les disposa sur deux plateaux distincts en scandant un : « Tadaaaa ! » qui fit lâcher un petit rire à un Elijah définitivement conquis par tant d'initiatives. Le nez au-dessus des plateaux, il huma quelques instants cette odeur de junk food qui lui avait tant manqué, avant de relever les yeux vers Ava en déclarant : « Tu sais que tu es la fille que tous les pères rêveraient d'avoir ? » Puis, sans attendre, Elijah se saisit d'un des plateaux en faisait signe à sa fille de le suivre vers le salon. « J'ai l'impression de ne pas avoir mangé depuis des jours et des jours… tu ne pouvais pas me faire plus plaisir ! » poursuivit-il avant de s'installer dans le canapé, laissant sa fille gérer l'installation du DVD qu'elle leur avait choisi, et sans pouvoir s'empêcher de goûter une frite sur son plateau. Il attendit ensuite qu'elle le rejoigne pour se tourner de nouveau vers elle, et déclarer avec un peu plus de sérieux cette fois-ci : « Merci ma chérie. C'est exactement ce dont j'avais besoin. » Une soirée à deux, comme avant, pas forcément un hamburger et des frites… mais juste une soirée tous les deux, pour tenter d'oublier le vide immense que Dana avait laissé derrière elle, et pour reprendre leur vie là où ils l'avaient laissé le soir de l'accident en perdant tous les deux la personne qui leur était la plus chère.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

sometimes you will never know the value of something until it becomes a memory ► Elijah & Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-