It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Confession time ~ Marley & Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Confession time ~ Marley & Leo Mar 27 Jan - 22:20

Confession time
Marley & Leo

La vie de Leo avait toujours été plus ou moins mouvementée. Mais ces derniers temps, les évènements s'enchainaient, lui laissant à peine le temps de souffler entre chaque coup du sort ou du hasard. Entre grosses surprises, prises de risque, frayeurs et sonnes nouvelles, l'italien ne savait plus vraiment où donner de la tête. Mais celle qui occupait le plus ses pensées depuis un bon moment déjà, c'était encore et toujours Jamie. A vrai dire, depuis le jour de leur rencontre, la jeune femme n'avait jamais vraiment quitté l'esprit de Leo. Mais depuis qu'ils s'étaient retrouvés tous les deux, il ne se passait pas une seule heure sans qu'il ne pense à elle, qu'il lui envoie un message ou qu'il ne regarde une photo d'elle sur son propre téléphone. En peu de temps, elle avait réussi à faire totalement chavirer son cœur, si bien qu'elle représentait aujourd'hui tout ce que Leo avait de plus cher. Pourtant, en un sens, elle était aussi la principale source de tous ses tracas. En effet, bien au-delà de leur amour absolument tout les séparait, de leur passé à leurs activités professionnelles. Alors, même si pour l'heure il avait accepté de passer outre toutes les menaces et les différences qui les séparaient, l'italien se posait parfois une multitude de questions auxquelles il ne parvenait malheureusement jamais à trouver la moindre réponse.

La vie de Leo était si agitée, qu'il en avait même un peu oublié de sortir, de prendre du bon temps et voir ses amis. Mais en cette fin d'après-midi, le jeune homme avait décidé d'y remédier en invitant Marley à le rejoindre dans un café om ils avaient tous les deux leurs petites habitudes. Impatient et tendu à la fois, l'italien savait que la plupart des nouvelles qu'il allait annoncer à son amie n'allaient pas lui plaire, bien au contraire. Mais lorsqu'il la vit entrer dans l'établissement, Leo l'accueillit tout de même avec un sourire en lui faisant un signe de la main pour qu'elle localise la table à laquelle il s'était installé. « Salut, tu vas bien ? » s'enquit-il en se redressant pour la saluer en déposant un baiser sur sa joue, avant de s'installer de nouveau sur sa chaise.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Sam 31 Jan - 18:07


Trevor & Marley
S’il y a bien quelqu’un que je n’avais pas vu depuis bien longtemps, c’était bien Trevor. Presque un siècle, au moins, sans l’avoir vu. Il fallait dire que depuis l’intervention pour libérer sa copine, on n’avait pas trop eu le temps de se voir. D’une car je devais gérer le grabuge que j’avais occasionné, et puis car j’avais eu une période assez mouvementé. Du coup, lorsque celui-ci m’avait contacté pour que l’on se voit au café ou on avait l’habitude de se retrouver autant dire que j’avais accepté sans même rechigné. De toute façon, je ne sais pas pourquoi j’aurai rechigné pour si peu. J’étais tellement contente de pouvoir à nouveau le revoir comme au bon vieux temps qu’il me tardait. J’étais excitée comme une puce d’ailleurs. A tel point que j’écoutais à peine mon père qui me parlait, ou bien même ses acolytes, me parlant du travail qu’il fallait effectuer dans la semaine. Je n’avais qu’une chose en tête, c’était Trevor et savoir comment il allait. Une fois la journée finie, je pris le temps de me doucher et de me changer, optant pour une tenue plus décontracté, avant de me préparer à le rejoindre dans le café. Enfilant une veste et écharpe, car avec le froid qui se cumulait sur la ville et la neige, valait mieux prévenir que guérir. Prenant la voiture, je quittais ma petite île pour le rejoindre sur Brooklyn, avant de me garer dès que je pus trouver une place libre. Soufflant dans mes mains une fois dehors, je me précipitais vers le café, avant de le voir à l’intérieur. Il était arrivé avant moi. « Salut, tu vas bien ? » Un baiser sur la joue, je fis de même avant de m’assoir en face de lui. « Ça va et toi ? Pas trop froid ? » Demandai-je en enlevant ma veste. Au moins dans le bar, il faisait chaud et c’était agréable. Posant téléphone et paquet de clope sur la table, je fis signe à un serveur de venir prendre notre commande. Je commandais pour ma part un Mojito, laissant Trevor prendre sa commande, attendant que le serveur s’en aille pour me poser coude sur la table me rapprochant alors de lui. « Alors ? Quoi de neuf depuis la dernière fois ? j’ai l’impression que ça fait un siècle. Tu n’as plus de problème avec les Milanais hein ? » Oui, j’étais toujours un peu inquiète à ce propos là… 

Confession time


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Mar 3 Fév - 17:48

Confession time
Marley & Leo

Même si leurs retrouvailles à New-York avaient d'abord été houleuses, voire même électriques, Leo était désormais plus que ravi de compter Marley parmi ses amis. La preuve en était ce geste qu'il avait fait pour elle plusieurs mois auparavant, lorsqu'il avait fait barrière de son corps au moment où un inconnu ouvrait le feu sur la jeune femme en pleine rue. Fort heureusement, l'italien n'avait été que légèrement blessé, mais ce réflexe qu'il avait eu prouvait à quel point il tenait à Marley. D'ailleurs, lorsque Jamie avait été enlevée, elle avait été la première personne au courant, la première à qui il en avait parlé. Certes, elle était aussi probablement la seule à pouvoir l'aider dans ce genre de situation mais une fois de plus, il lui avait renouvelé tout sa confiance en lui confiant la vie de la femme dont il était amoureux. Autant dire que les quelques semaines qu'il venait de passer sans avoir la moindre nouvelle de Marley lui avaient donc semblé durer une éternité. Et ceci expliquait aussi le sourire qu'il arbora en la voyant débarquer, s'empressant d'attirer son attention pour l'accueillir à sa table.

D'entrée de jeu, Marley évoqua les températures glaciales du moment, ce qui ne manqua pas de faire rire le jeune homme. En effet, ce n'était pas la Sicile… Mais Leo haussa les épaules comme pour lui signifier qu'il ne craignait pas spécialement le froid. Du moment qu'il pouvait dormir au chaud, c'était tout ce qui lui importait. « Alors ? Quoi de neuf depuis la dernière fois ? j’ai l’impression que ça fait un siècle. Tu n’as plus de problème avec les Milanais hein ? » reprit-elle après avoir fait signe à un serveur de venir prendre leur commande. Classique, Leo préféra se porter sur une bière plutôt que sur un Mojito comme le faisait son interlocutrice… même si cela restait tentant. Mais en tendant sa question, l'italien ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire en assurant : « T'inquiètes pas, je ne t'ai pas appelée pour ça… Enfin, pas cette fois en tous cas. Je voulais juste prendre un verre avec toi parce que, comme tu dis, ça fait des lustres qu'on n'a pas fait ça ! » Il y avait bien évidemment une part de vérité dans tout ça, mais Leo omettait tout de même délibérément d'ajouter quelques éléments à sa réponse. De toute façon, il aurait tout le temps d'y venir au cours de la soirée. « Et toi alors ? C'est quoi les dernières nouvelles ? Comment s'est passée… la suite ? » questionna-t-il sans pour autant mettre de mots sur ladite suite, conscient qu'elle n'en avait pas besoin pour comprendre qu'il parlait de l'after-libération de Jamie. Ses hommes avaient fait du grabuge dans le hangar où la jeune femme était retenue en otage, et Leo savait par expérience combien il était difficile de gérer une telle situation après coup.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Sam 21 Fév - 12:44


Trevor & Marley
« T'inquiètes pas, je ne t'ai pas appelée pour ça… Enfin, pas cette fois en tous cas. Je voulais juste prendre un verre avec toi parce que, comme tu dis, ça fait des lustres qu'on n'a pas fait ça ! » C’est vrai, il avait raison, ça faisait un lustre que l’on ne c’était pas vu, juste pour boire un coup et papoter de tout et de rien, comme si le reste n’existait pas, tout simplement. Et ça faisait du bien rien que de le penser. Comme au bon vieux temps, en somme. « Et toi alors ? C'est quoi les dernières nouvelles ? Comment s'est passée… la suite ? » La suite ? Pas besoin de lui demander de quoi il parlait. Je mis deux secondes à comprendre ce qu’il voulait dire. Par la suite, c’était la fois, ou je l’avais aidé à sortir cette nana de l’embuscade. Comment elle s‘appelait déjà ? Jane ? Janice ? Ja… Jamie ? Un truc du genre, je ne savais plus. Bref, en tout cas, ça faisait bien longtemps que tout cela c’était produit. Le serveur arrivant avec la commande, je le laissais poser nos verres sur la table, avant de le regarder partir. Attrapant mon verre, je pris l’agitateur pour remuer le Mojito et sourire en coin. « Eh bien, tout c’est très bien passé. M’enfin, on ne peut pas dire que les milanais étaient ravis de ce qu’il s’est passé… » Et c’était peu dire. Mon père s’en était même mêlé pour les calmer plus ou moins et faire comprendre que nous étions sur nos terres et par conséquent on n’y touchait pas. Les milanais n’avaient rien à faire ici. « Parait qu’ils veulent ma tête. Mais jusqu’à présent je n’ai jamais eu de soucis. » Dis-je en haussant les épaules. « Et puis je les attends, je n’ai pas peur. » Et c‘était bien vrai. « Et toi ? Tu n’as pas eu de souci ? Pas de truc suspect ? Un pressentiment d’être suivis ou autre ? » Non parce que ça pouvait très bien arriver ce genre de chose… Ils étaient tellement cons qu’ils pouvaient se permettre de refaire chier Trevor… Mais là, dans ces cas-là, je doutais fortement de leur survie. Si une fois ne suffisait pas à comprendre, la seconde serait peut-être la bonne. Buvant une gorgée je soupirais avant de le regarder droit dans les yeux. « Et avec cette fille ? Tu l’as revu depuis quand même ? » Non parce que si mes souvenirs étaient bons… Elle était partie très en colère…

Confession time


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Mar 24 Fév - 17:24

Confession time
Marley & Leo

Leo avait horreur d'embarquer ses proches dans les mêmes galères que lui et jusqu'ici, il s'était d'ailleurs toujours arrangé pour se débrouiller tout seul. Mais la prise d'otage de Jamie avait été le coup de trop. Et quelques temps avant ça, Marley et lui avaient eu une sorte d'accord qui les liait encore aujourd'hui, et qui avaient grandement incité l'italien à faire appel à elle pour l'aider. Conscient de l'avoir mise dans de beaux draps, Leo fut tout de même soulagé que la suite de leur petite intervention s'était déroulée sans trop d'accroc, du moins pas plus que d'habitude à en croire l'attitude totalement détachée de Marley. Les milanais voulaient sa tête et à vrai dire, cela ne constituait pas vraiment un scoop. Cependant, lorsque la jeune femme prétendit ne jamais avoir été inquiétée auparavant, Leo s'autorisa à arquer un sourcil. Il ne savait toujours pas s'il devait cette attaque à la mafia milanaise ou pas, mais il s'était quand même fait tirer dessus en tentant d'épargner Marley ! Quoi qu'il en soit, il n'eut pas franchement l'occasion de s'étaler sur le sujet puisque la jeune femme renchérit en lui demandant comment il avait vécu l'after libération de Jamie. « Non… Non, je crois que ça va. Je ne te remercierai jamais assez pour ça… »  précisa-t-il, alors que la jeune femme enchainait presqu'aussitôt en abordant le sujet "Jamie".  

« Oui oui je l'ai revue, et tout va bien. Vraiment. » Leo prit une brève inspiration, comme pour se donner le cran d'en venir aux faits, d'avouer à Marley qu'en réalité, Jamie était loin de leur monde de mafieux. Ou alors très proche ? Quoi qu'il en soit, elle n'était clairement pas dans le même camp qu'eux et il ne faisait aucun doute que Marley n'apprécierait que très moyennement cette révélation. Prudemment, l'italien reprit alors : « Bien sûr, on ne s'est pas revus pendant une longue période… Tu sais je ne lui avais rien dit de tout ça, elle ne savait rien de mon passé jusqu'à ce jour-là. Et quand elle a su… elle est partie. » Ce qui était parfaitement compréhensible, d'ailleurs. « Mais on s'est retrouvés quelques temps plus tard. C'est bizarre, mais je crois que cette expérience nous a rapprochés au final. Maintenant elle connait la vérité. Elle sait que j'ai trempé dans des trucs pas très nets, tout ça… Et… il y a un truc qu'il faut que je te dise, si tu me promet de ne pas monter sur tes grands chevaux dans la seconde qui suit, et si tu me promet de faire l'effort de comprendre… » Cette fois, le décor était planté et tout en la jaugeant du regard, le jeune homme décida de l'instant où il la sentait prête à entendre sa révélation, qui aurait à n'en pas douter l'effet d'une bombe. « Moi aussi j'ai beaucoup appris sur elle et… il se trouve qu'elle bosse pour la CIA. Je n'en savais rien. Je l'ai appris le jour de la prise d'otage, juste après l'avoir libérée. » souffla-t-il un peu plus bas, histoire que leurs voisins de table ne puissent pas laisser trainer leurs oreilles plus ou moins malencontreusement.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Lun 2 Mar - 14:58


Trevor & Marley
« Non… Non, je crois que ça va. Je ne te remercierai jamais assez pour ça… » Souriant faiblement, je baissais la tête, assez contente tout de même qu’il n’ait plus de souci. Parce qu’on savait pertinemment, lui comme moi, que la mafia, c’était loin d’être une partie de plaisir, mais qu’aussi, ce n’était pas le genre à lâcher l’affaire si rapidement. M’enfin, tout ce qui comptait, c’était sa sécurité. « Oui oui je l'ai revue, et tout va bien. Vraiment. » Super. Dans mes souvenirs, c’était loin d’être un happy end super chaleureux. Ça m’aurait tout de même fait de la peine que Léo puisse en souffrir et perdre la femme qu’il aimait. C’était les risques du métier, même quand on appartenait plus à la mafia… ça nous suit, ça reste, c’est ancré dans le sang… C’est à vie. Touillant mon liquide dans le verre pour faire tourner la menthe, je l’écoutais simplement parler, sans rien dire. « Bien sûr, on ne s'est pas revus pendant une longue période… Tu sais je ne lui avais rien dit de tout ça, elle ne savait rien de mon passé jusqu'à ce jour-là. Et quand elle a su… elle est partie. » C’était d’ailleurs tout à fait compréhensible. N’importe qui serait parti. Faudrait être fou pour rester en mode, hey, no worries, ça ne me dérange pas. C’était encore plus suspect même. « Mais on s'est retrouvés quelques temps plus tard. C'est bizarre, mais je crois que cette expérience nous a rapprochés au final. Maintenant elle connait la vérité. Elle sait que j'ai trempé dans des trucs pas très nets, tout ça… Et… il y a un truc qu'il faut que je te dise, si tu me promets de ne pas monter sur tes grands chevaux dans la seconde qui suit, et si tu me promets de faire l'effort de comprendre… » Haussant un sourcil, je le regardais sans trop comprendre. Qu’est-ce qu’il allait m’annoncer ? Tout à coup, j’avais peur. Je n’aimais pas quand on me disait ce genre de chose. Ça n’annonçait jamais rien de bon. Portant le verre à mes lèvres, j’attendais qu’il me dise la suite sans le quitter du regard. « Moi aussi j'ai beaucoup appris sur elle et… il se trouve qu'elle bosse pour la CIA. Je n'en savais rien. Je l'ai appris le jour de la prise d'otage, juste après l'avoir libérée. » Crachant tout le mojito que j’avais en bouche sans pouvoir rien contrôler, je me mis à tousser, frappant alors ma poitrine pour m’éviter de m’étrangler. « What the… » Dis-je en toussant encore plus alors que les regards se portaient sur nous. Posant mon verre, manquant en plus de le tomber, j’attrapais une serviette pour m’essuyer la bouche. Je m’en étais mis partout, et sur la table aussi. Essuyant partout, j’essayais d’ignorer les regards sur nous. Levant le regard sur Trevor, je regardais si je ne lui avais pas craché dessus avant de racler ma gorge. Attendant que les regards ne soient plus rivés sur nous, je souris avant de me rapprocher de la table pour le fixer longuement. « T’es sérieux là ? Ce n’est pas une blague hein ? » Parce que c’était loin d’être drôle comme blague. La CIA putain. Il ne pouvait pas faire pire là. Vraiment… « et… elle ne dira rien de ce qu’il s’est passé ce jour-là hum ? » Enfin, depuis le temps, je suppose que je l’aurai vu si j’étais suivis ou que sais-je encore… « Et elle… ? Elle ne va pas avoir de souci ? » ça devait pas être de toute tranquillité que de fréquenter un ancien mafioso quoi…

Confession time


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Mer 4 Mar - 17:45

Confession time
Marley & Leo

Certes, Leo s'était attendu à une réaction virulente de la part de Marley. Après tout, l'information qu'il venait lui livrait n'était pas sans importance, loin de là. Mais le jeune homme n'avait pas prévu de faire face à aussi peu de discrétion… En effet, son interlocutrice recracha littéralement toute la gorgée de Mojito qu'elle venait d'engloutir, l'obligeant à reculer en vitesse pour éviter de se retrouver trempé. Bien sûr, tout ce chahut ne manqua pas d'attirer l'attention de tous les clients du café qui tournèrent sans exception un regard à la fois réprobateur et étonné en direction des deux amis. Un sourire gêné aux lèvres, Leo fit un petit signe de la main pour assurer à tout le monde que ce n'était rien, et que tout allait bien même s'il n'était pas certain que ce soit le cas. Son regard revint ensuite vers Marley qui n'en finissait plus de tousser et qui, en prime, manqua de renverser son verre sur la table. Un brin mal à l'aise, l'italien lui tendit le tas de serviettes qui trônait sur un coin de la table pour qu'elle s'en saisisse et répare ses gaffes. Cela laisserait au moins le temps à tous les badauds autour d'eux de se reconcentrer sur leurs conversations respectives, et de ne pas laisser trainer leurs oreilles où il ne fallait pas.

Comme si elle le jugeait capable d'une telle maladresse, Marley préféra s'assurer qu'il ne s'agissait pas là d'une blague de mauvais goût concoctée par Leo. Mais le regard qu'il lui lança suffit à lui faire comprendre qu'il ne plaisantait, et ne plaisanterait jamais avec un sujet aussi délicat. Il avait failli y laisser la peau maintes et maintes fois, Jamie était passée tout près de la catastrophe elle aussi, alors le sujet ne prêtait clairement pas à la rigolade. « et… elle ne dira rien de ce qu’il s’est passé ce jour-là hum ? » questionna ensuite la jeune femme, faisant secouer la tête de l'Italien qui répondit sans tarder : « Marley, tu lui as probablement sauvé la vie… Evidemment qu'elle ne dira rien ! Crois-moi, on peut lui faire entièrement confiance. » rassura-t-il pour calmer le jeu. Lui-même faisait entièrement confiance à Jamie et même si cela avait été un peu compliqué au début, il savait aujourd'hui qu'il pouvait ne rien lui cacher, parce qu'elle ne le trahirait jamais. Leo était sûr de ça, et il lui tenait par conséquent à cœur qu'il en soit de même pour Marley. C'était beaucoup demander, et il en était parfaitement conscient, mais il savait aussi que Marley finirait par comprendre qu'elle ne risquait rien de Jamie. D'ailleurs, l'idée parut faire son chemin dans l'esprit de la jeune femme bien plus vite que ce que Leo l'aurait espéré, puisqu'elle ne tarda pas à demander : « Et elle… ? Elle ne va pas avoir de souci ? » D'un air toujours aussi sérieux, le jeune homme secoua lentement la tête et expliqua : « J'espère pas… je pense qu'elle gère parfaitement la situation. Et puis… » Tout à coup, l'expression de l'italien sembla se radoucir, à mesure qu'une petite lueur toute particulière naissait dans son regard. « Elle va devoir s'éloigner un peu du travail et du bureau dans quelques semaines... pour se reposer. Je pense que ça lui fera du bien… » annonça-t-il sans rentrer dans les détails, mais sans pouvoir empêcher un sourire totalement niais d'étirer le coin de ses lèvres. Oui, Leo allait être papa, et le bonheur qu'il ressentait depuis quelques semaines déjà suffisait à effacer tous les tracas que lui avaient causés cette histoire.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo Dim 29 Mar - 13:51


Trevor & Marley
Il n’avait pas l’air content que je puisse m’étrangler en buvant mon Mojito ! Mais pas ma faute ! C’était quoi cette annonce subite là. Jamie faisait partie de la CIA, genre j’allais chanter et danser, en mode youpi tralala, j’ai sauvé quelqu’un faisant partie de la CIA. Non, en tant que mafieuse, là, franchement, ça puait. Même si je n’aimais pas être là-dedans, je l’étais et je pensais avant tout à ma famille, c’était l’instinct qui parlait, tout simplement. « Marley, tu lui as probablement sauvé la vie… Evidemment qu'elle ne dira rien ! Crois-moi, on peut lui faire entièrement confiance. » Mouais. C’était vrai, je lui avais sauvé la vie, je m’étais décoiffé la girafe ce jour là, mais si j’avais su qu’elle était de la CIA avant je n’étais plus sûre de moi pour le coup. Enfin, j’aurai agis, pour Léo, et juste pour Léo. Parce que je tenais à lui, c’était un ami de longue date, surement le seul vers qui je pouvais me tourner en cas de pépin. Tout comme lui c’était tourné vers moi à ce moment-là. « Okai…je te fais confiance. » Oui, juste à lui. S’il le disait, c’est que c’était vrai… Mais soit… Je ne voulais pas parler d’elle plus longtemps, il avait l’air de l’aimer oui, mais voilà, moi la CIA je ne les portais pas dans mon cœur, et elle en faisait partie, alors le tri était vite fait… « J'espère pas… je pense qu'elle gère parfaitement la situation. Et puis… » J’haussais un sourcil ne le regardant. C’était quoi cette tête de mongolien qu’il était en train de nous faire ? « Elle va devoir s'éloigner un peu du travail et du bureau dans quelques semaines... pour se reposer. Je pense que ça lui fera du bien… » oh ? C’était quoi ce sourire là qu’il nous faisait ? Clignant des yeux, je le regardais en me demandant quelle mouche l’avait piqué. L’amour surement, ce n’était pas une mouche qui l’avait piqué ! C’était cupidon ouais ! Mon dieu. Ça mériterait une photo pour figer ce moment à tout jamais mais… non. « Pourquoi elle a besoin de se reposer ? On fait trop d’heures sup à la CIA ? Pauvre choupinette. » Crachai-je en roulant les yeux vers le ciel. Ouais bon, même si je ne risquais rien, moi j’étais comme saint thomas, je ne croyais qu’en ce que je voyais. C’était tout de même la CIA bordel. « Arrête de sourire comme un débile profond là. Je te jure, tu fais limite peur à voir. » Soufflai-je en attrapant mon verre pour boire une gorgée en soupirant. Cette fois, je ne m’étais pas étranglée c’était un bon début.

Confession time


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confession time ~ Marley & Leo

Revenir en haut Aller en bas

Confession time ~ Marley & Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-