It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Sam 17 Jan - 15:33

mei chan & jayden

❝ is it really you ? ❞


Aujourd’hui était une journée spéciale, je le sentais depuis que je m’étais levé ce matin. Et j’avais eu raison. Toute la journée s’était extrêmement bien passée. Il y avait eu des accidents, oui, comme toujours, mais aucun mort. Toutes les personnes que j’avais emmené en salle d’opération s’en étaient sorties. Et en plus, je venais de recevoir un sms de Lexie, qui m’invitait à diner chez elle. Oui, c’était réellement une journée spéciale. J’étais d’ailleurs un peu dans un état second, depuis que je m’étais réveillé ce matin. Un peu comme sur un nuage. Je ne savais pas si c’était le début de ma relation avec Lexie qui me faisait cet effet, ou s’il y avait un événement extérieur à tout ça. Mais j’aimais être ainsi, de si bonne humeur, si souriant. Cela changeait de toutes ces dernières années, où j’avais vécu un mariage chaotique, il fallait bien l’avouer. Je faisais maintenant mes tours dans les couloirs de l’hôpital, pour vérifier que tous mes patients allaient bien. Et c’était le cas, d’ailleurs. Tous semblaient aller bien mieux, et se rétablir rapidement. Que demander de plus, sérieusement ? J’étais un homme comblé. Bien sûr, mon meilleur ami me manquait toujours autant. Vitaly avait quitté New York depuis quelques mois maintenant, et ma vie n’était plus vraiment la même, depuis. Il fallait me comprendre, nous nous connaissions depuis la maternelle. Et n’avions jamais été séparé plus de quelques jours depuis. Donc même si nous nous téléphonions régulièrement … ce n’était tout simplement plus la même chose qu’avant. Et il me manquait. Pourtant, je n’avais jamais été aussi heureux qu’actuellement, ce qui était contradictoire. J’entrais dans la chambre d’un patient, et remarquais qu’il avait de la visite. « Bonjour Messieurs» les saluais-je, avant de prendre le dossier du patient. « Je suis le docteur Hamilton, je me suis occupé de vous. Comment allez-vous ? » lui demandais-je, ignorant son visiteur.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Dim 18 Jan - 15:05


is it really you ?
AVEC JAYDEN N. HAMILTON

18 janvier, 16h48 Ce gosse était stupide. Sérieusement. Ça ne devrait pas être permis d'être aussi stupide. On n'essaie pas de se suicider en se bourrant de médicaments en classe. Et puis même. On n'essaie pas de se suicider tout court. Après le coup du suicide au doliprane, il y avait eu ce matin. Cet idiot s'était, selon les témoins, délibérément fait renversé par une voiture. Quel gamin. Et à cause de lui, j'étais assis sur cette chaise, près de la fenêtre, depuis plusieurs heures. J'évitais soigneusement son regard et lui tournais le dos. Pourquoi ? Parce que je savais que j'étais le seul responsable dans tout ça. Depuis que j'étais là, depuis le début de l'après-midi donc, cette pensée m'obsédait. J'en étais venu à prendre conscience que depuis que j'étais de retour à New York... enfin, non, depuis que j'avais replongé dans ce cauchemar, j'avais fini par commencer à perdre la raison. Lentement, doucement, j'avais commencé à sombrer dans la folie. Grâce à une chance sortie de je-ne-savais où, j'avais réussis à repousser une crise de panique. Depuis plusieurs années, je sombrais lentement dans la folie. Je ne supportais pas ce tel enfer, même si maintenant je ne vivais plus en permanence dedans comme pendant ces si longues années. Si Hisashi était stupide... je l'étais bien plus. Au fond, je savais très bien qu'il n'était en rien responsable de l'enlèvement d'Ah Reum. À huit ans, on n'a pas conscience de certaines choses. La mort de ma fille m'avait tellement détruit que j'avais eu besoin d'un responsable, comme le vrai responsable n'était toujours pas connu huit ans après. La faute était tombée sur mon fils. Et, dans ma folie, ou mon inconscience... mes paroles avaient dépassé le stade de l'acceptable. Je ne pouvais pas dire qu'elles avaient dépassées mes pensées, car... encore maintenant, malgré mes réflexions, je considérais toujours Hisashi comme responsable. Je pensais ce que j'avais dit. Mais je m'étais aussi rendu compte, après coup certes, que mes paroles étaient inacceptables. Ses tentatives de suicide, j'en étais le seul responsable, puisque c'était moi qui lui avait conseillé de le faire. Je n'osais même plus le regarder, maintenant que j'avais pleinement conscience de l'horreur de mon comportement. C'était sûrement mon suicide et non le sien qui arrangerait tout le monde. En entendant une porte s'ouvrir, je relevai vaguement le regard. Trois adolescents. Des amis, sûrement. Ils commencèrent à discuter. Enfin, à essayer. Il me semblait sentir comme un malaise dans la pièce. Et des regards posés sur moi. Je jetai discrètement un regard derrière mon épaule et croisai le regard d'un ami d'Hisashi. Bien, j'étais donc, comme il me le semblait, la cause de ce malaise. Je reposai mes pieds, auparavant sur le siège, sur le sol et quittai la chambre, histoire de les laisser seuls. J'avais cependant l'impression que'Hisashi n'était pas d'humeur très causante... Après tout, c'était mon fils, je le connaissais bien. Lorsque je finis par revenir, il n'y avait plus que trois personnes dans la pièce : Hisashi, un de ses amis, un médecin. Il avait son dossier dans les mains. « Je suis le docteur Hamilton, je me suis occupé de vous. Comment allez-vous ? » Au vu du regard froid d'Hisashi, j'eus la confirmation que non, il n'était pas décidé à parler. Soupirant doucement, je partis du côté du lit près de la fenêtre, tête baissée comme à mon habitude, et m'adossai au mur. « Ton entêtement à ne pas vouloir parler à des personnes auxquelles tu n'as aucune raison d'en vouloir est extrêmement puérile, Hisashi... », murmurai-je, ça aussi comme à mon habitude. Je relevais ensuite légèrement le regard et replaçai derrière mon oreille une mèche de cheveux qui était tombée devant mes yeux. Je dévisageai quelques instants le médecin. Son visage me rappelait quelqu'un... Il avait bien dit s'appeler Hamilton ? « Jayden ? », tentai-je d'une voix un peu plus forte qu'à mon habitude, mais atteignant à peine le volume d'une personne parlant normalement. Au moment où je l'eus reconnu, les circonstances de mon retour en Corée me revinrent également en mémoire. Des mauvais souvenirs, tout ça...

© EKKINOX

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Sam 31 Jan - 21:04

mei chan & jayden

❝ is it really you ? ❞


Même si cette journée était spéciale et très positive, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à cet enfant dans sa chambre, tandis que je faisais ma ronde. Oui, j’avais réussi à le sauver, heureusement, mais comment une telle chose avait-elle pu se produire ? Une tentative de suicide n’était jamais quelque chose d’anodin, c’était certain. L’important était qu’il était sain et sauf, et puis il avait apparemment de la visite, ce qui était quelque chose de positif. Maintenant, il fallait que je m’assure que la chirurgie se soit bien passée et qu’il aille mieux physiquement. Puis si je pouvais réussir à le faire parler, ce serait bien aussi. Même si je n’étais pas psychologue, c’était également mon rôle de parler avec mes patients. Après, j’enverrais de toute façon un professionnel lui parler, pour qu’il se confie. Je saluais les personnes présentes, avant de lui demander comment il allait. Mais sa réponse de sa part. L’homme qui l’accompagnait, qui semblait être son père, s’en agaça visiblement au vu de ses traits. « Ton entêtement à ne pas vouloir parler à des personnes auxquelles tu n'as aucune raison d'en vouloir est extrêmement puérile, Hisashi... », murmura-t-il. Je levais ma main dans un signe d’apaisement. « Ce n’est pas grave. Il n’est pas obligé de parler pour le moment. » reprenais-je tout en faisant un signe de la tête à mon patient. Il venait de tenter de se suicider, peut-être qu’éviter de le critiquer à peine réveillé serait une bonne chose, non ? Je m’avançais donc pour l’ausculter, et voir comment allaient ses pansements. « Jayden ? » entendais-je l’homme s’adresser à moi. Je tournais ma tête vers lui, fronçant des sourcils. « Oui. Comment connaissez-vous mon prénom ? On se connaît ?» lui demandais-je, confus.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Dim 1 Fév - 15:09


is it really you ?
AVEC JAYDEN N. HAMILTON

« Ce n’est pas grave. Il n’est pas obligé de parler pour le moment. » Oui, certes. Mais cela ne changeait strictement rien à ma pensée. Le caractère borné de Hisashi était tout sauf mature, et sauf erreur de ma part, à seize ans, on est supposé être un minimum mature. Enfin, sauf quand on s'appelle Hisashi bien sûr. Malgré ce qu'il avait vécu entre la perte de sa sœur, de sa mère, et les paroles qui m'échappaient, il réussissait à garder ce côté immature, il continuait à réussir à vivre comme n'importe qui. J'aurais tellement aimé avoir la même force que lui. Ou, tout du moins, réussir à faire de ma fragilité et de ma faiblesse une force. Je l'enviais, d'être encore capable de sourire. Moi, même un sourire faux, j'en étais incapable. Il ne se rendait pas compte de la chance qu'il avait, de pouvoir vivre normalement. Rien que pour une vraie nuit de sommeil, je ne savais pas ce que je donnerais. Ça paraissait rien, mais pour moi, simplement ça, ça serait beaucoup. J'étais en permanence fatigué, mais je n'arrivais pas à dormir. Mais malgré ça, la vie continuait. « Oui. Comment connaissez-vous mon prénom ? On se connaît ?» Je le dévisageai à nouveau quelques instants, puis hochai la tête. Oh. Il ne m'avait pas reconnu, alors. J'avouais que vu mon apparence assez... originale, ça me surprenait un peu Mais bon, je ne pouvais pas lui en vouloir, ça faisait tellement d'années que nous ne nous étions pas vus qu'il avait largement eu le temps de m'oublier. La dernière fois que nous nous étions parlé... je n'avais pas même réussi à lui répondre. Cet abruti de Tyler avait été raconté ce qu'il avait entendu, Jayden m'avait demandé si c'était vrai, je pleurais tellement, en pleine panique, que j'avais été incapable de lui répondre. De nombreuses années avaient passé, pourtant, désormais, ce genre de choses m'arrivait toujours. Je passais ma vie à faire des crises d'angoisse, et e n'était pas nouveau bien malheureusement. « Mei Chan Hwang. Mais... tu m'as peut-être oublié. », répondis-je regard vers le sol. « Désolé d'avoir disparu comme ça, du jour au lendemain, sans prévenir... J'ai fini par être renvoyé et je suis retourné en Corée. » Tout ça remontait à tellement loin... Tout de même, maintenant que j'avais retrouvé Jayden, une question me titillait grandement. « Après mon renvoi... la situtation s'est arrangée ? J'aimerais quand même bien savoir si oui ou non ils ont retrouvé leur responsable.» J'avais été renvoyé pour violence envers autrui, bien que je trouvais ce mot plus qu'exagéré. J'avais eu le malheur d'en bousculer légèrement un, une fois, et pendant ce temps, tout ceux qui se faisaient un plaisir de faire de ma vie un enfer, on ne leur avait jamais rien dit. À chaque fois, à chaque fois qu'il se passait quelque chose d'étrange, d'inéxplicable, la faute me tombait dessus. Alors que je n'avais strictement rien fait. En dehors des cours, je passais mon temps à lire, dans un coin, sans déranger personne. Mais forcément, un, selon la rumeur, satanique dans une école catholique, pas besoin d'aller chercher plus loin le responsable de la mort d'une élève sans histoire.

© EKKINOX

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Ven 6 Fév - 17:32

mei chan & jayden

❝ is it really you ? ❞


Je détestais lorsqu’un gamin, fut-il un adolescent, tentait de se suicider. En même temps, qui pourrait apprécier ça ? Les urgences regorgeaient d’accidents en tout genre, de personnes qui n’avaient pas souhaité ce qui leur arrivait. Ils étaient là, amoché, plus que ça par fois, mourraient. Simplement parce qu’ils avaient mis un pied en dehors de leur habitation. Mais cet enfant était assez mal pour tenter de mettre fin à ses jours. Et en entendant comment son père lui parlait, je me disais qu’il devait y avoir des problèmes dans leur famille. Je soupirais, avant de froncer des sourcils alors que le père en question m’appelait par son prénom. Comment est-ce qu’il le connaissait ? Est-ce qu’il me connaissait ? D’où ? De quand ? Je fronçais des sourcils de nouveau, perplexe. « Mei Chan Hwang. Mais... tu m'as peut-être oublié. » répondit-il en regardant vers le sol. J’écarquillais des yeux. Mei Chan !   « Mei Chan ! Bien sûr que non que je ne t’ai pas oublié. » le rassurais-je immédiatement. Comment aurais-je pu ? Il avait été mon meilleur ami, pendant des années. Jusqu’à ce qu’il disparaisse, sans donner de nouvelles. « Désolé d'avoir disparu comme ça, du jour au lendemain, sans prévenir... J'ai fini par être renvoyé et je suis retourné en Corée. » reprit-il, me faisant acquiescer doucement de la tête. Je lui en avais voulu d’être parti comme ça, surtout que je n’avais rien compris à ce qui se passait, lui ne voulant pas m’expliquer.  « Après mon renvoi... la situation s'est arrangée ? J'aimerais quand même bien savoir si oui ou non ils ont retrouvé leur responsable. » me demanda-t-il. Je secouais la tête de droite à gauche, à la négative. « Non. L’affaire a été classée. Et puis … tu étais le coupable idéal, j’imagine. Pour l’école, c’était plus simple comme ça. » répondais-je, n’ayant pas cru un seul instant à sa culpabilité.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Dim 15 Fév - 19:03


is it really you ?
AVEC JAYDEN N. HAMILTON

« Mei Chan ! Bien sûr que non que je ne t’ai pas oublié. » Je relevai légèrement le regard, surpris. Il était vrai qu'on avait passé beaucoup de temps ensemble. Énormément, même. Mais malgré tout, il aurait pu avoir voulu m'oublier. J'avais fini par l'ignorer. J'avais fini par ignorer tout le monde. Je m'étais enfermé dans la solitude. Bien que me retrouver seul, tout comme le silence, était une chose que me terrorisait. C'était ridicule de d'avoir ce genre de pensée à plus de trente-quatre ans. J'étais ridicule, de toutes façons. J'avais beau chercher, j'étais complètement incapable de trouver une raison à ma présence sur Terre. Certains des books que j'avais constitués avaient lancé des mannequins, certes. Mais... ce n'était rien, ça. Bien trop insuffisant pour expliquer ma naissance. « Vraiment... ? Ça me... surprends. Et me fait plaisir. J'aurais encore été capable de sourire je l'aurais fait. Imagine que je l'ai fait. », déclarai-je. « Je t'aurais bien sauté dessus pour te montrer à quel point je suis heureux de te retrouver, comme en primaire, tu te souviens ? Mais... » Mais maintenant j'avais perdu cette joie et cet optimisme qui me caractérisaient. Le fait de ne pas être seul avec Jayden m'empêchait de parler librement... Mais bon, de toutes façons, Hisashi savait que je ne savais pas sourire. Il me le reprochait souvent. Mais ce qu'il ne voulait pas comprendre, c'était que je n'avais pas décidé que désormais, si j'essayais de sourire, il fallait énormément d'imagination pour imaginer qu'il s'agissait d'un sourire. Bien vite, je demandai des nouvelles de cette affaire qui avait contribuée à m'enfoncer encore plus. « Non. L’affaire a été classée. Et puis … tu étais le coupable idéal, j’imagine. Pour l’école, c’était plus simple comme ça. » Le coupable idéal... dans mon malheur, j'avais malgré tout eu la chance que personne n'aille inventer des preuves m'accusant. J'aurais pu avoir de sérieux problèmes vu tout ce dont on m'accusait. « Pourquoi est-ce qu'ils seraient allés cherché un autre coupable, c'est évident... Je n'ai rien fait, hormis tout faire pour que l'on ne me remarque pas. », soupirai-je. Ils avaient tous eu ce qu'ils voulaient, j'avais été renvoyé. « Encore une fois, désolé d'être parti comme ça... » Je ne le dirais jamais assez. Jayden était mon meilleur ami, je l'adorais, et m'en était énormément voulu d'avoir du jour au lendemain cessé de lui parler, ainsi que de ne l'avoir pas même prévenu que je quittais les États-Unis. « Ils m'avaient retrouvé pour de bon. » Et, pour la première fois, après une vingtaine d'années, je répondais, regard encore plus bas, à sa question. Bien que j'imaginais qu'il avait pu trouver une réponse à ses interrogations, je confirmais enfin tout ça.

© EKKINOX

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Sam 21 Fév - 20:02

mei chan & jayden

❝ is it really you ? ❞


Je n’arrivais pas à croire que Mei Chan se retrouvait devant moi, dans mon hôpital. Le monde était vraiment petit. Mei Chan avait été mon meilleur ami, pendant des années. Nous étions tout le temps ensemble, avec Vitaly. Puis il avait été accusé à tort, été renvoyé de l’école, et je n’avais plus jamais eu de nouvelles de lui. Jusqu’à maintenant. Mais comment pouvait-il croire que je l’aurais oublié ? « Vraiment... ? Ça me... surprends. Et me fait plaisir. J'aurais encore été capable de sourire je l'aurais fait. Imagine que je l'ai fait. » avoua-t-il, me faisant froncer des sourcils. Il semblait si … différent. « Je t'aurais bien sauté dessus pour te montrer à quel point je suis heureux de te retrouver, comme en primaire, tu te souviens ? Mais... » Je lâchais un sourire franc, me rappelant de cette époque. « Oui, comme après les vacances, lorsqu’on se retrouvait ! » me remémorais-je cette époque. Les choses étaient si simples, alors. Il me demanda alors s’ils avaient finis par trouver le réel coupable. Malheureusement, ils avaient finis par abandonner les recherches, classant l’affaire. Pour tout le monde, ou presque, Mei Chan était le coupable idéal, et simplement il n’y avait pas de preuves contre lui. Bien sûr, je n’avais jamais cru une seconde à sa culpabilité. « Pourquoi est-ce qu'ils seraient allés cherché un autre coupable, c'est évident... Je n'ai rien fait, hormis tout faire pour que l'on ne me remarque pas. » dit-il dans un soupir, me faisant acquiescer de la tête. « Encore une fois, désolé d'être parti comme ça...  » s’excusa-t-il, me faisant baisser la tête. Je n’avais jamais compris ce qui s’était passé. Il ne me l’avait jamais expliqué, d’ailleurs. « Ils m'avaient retrouvé pour de bon. » reprit-il, me faisant lâcher un soupir, ne comprenant toujours pas. « Qui t’a retrouvé Mei Chan ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » finissais-je enfin par lui demander, toujours un peu inquiet.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞ Mar 3 Mar - 18:01


is it really you ?
AVEC JAYDEN N. HAMILTON

« Oui, comme après les vacances, lorsqu’on se retrouvait ! » Oh, oui... je m'en souvenais. Je n'avais pas passé beaucoup de temps en primaire, je n'avais donc pas eu si souvent que ça l'occasion de lui sauter dessus en hurlant. Quand je repensais à cette époque, j'avais un peu de mal à réaliser que c'était bien de moi dont il s'agissait. Tout ça remontait à tellement loin. J'aurais aimé rester à cette époque. Ou bien, simplement prendre un autre chemin pour rentrer chez moi ce jour-là. Tout aurait été différent. Mais jamais on ne peut s'attendre à ce genre de choses, encore moins à à peine huit ans. Avant, je souriais tout le temps, je mettais le bazar dans la classe pour amuser les autres. Rien ne se serait passé, j'aurais continué à travailler sérieusement tout en distrayant les autres quand on me le demandait. J'aurais sûrement fini dans le bureau du directeur, à force... mais ça n'aurait pas été parce que l'on m'accusait de meurtre. « Ça me semble tellement loin tout ça... », finis-je par déclarer. J'aurais aimé pouvoir lui rendre son sourire, histoire de lui montrer que pour moi aussi il s'agissait de bons souvenirs, mais je savais bien que c'était inutile d'essayer. Je demandai ensuite si oui ou non un vrai coupable avait été trouvé pour le meurtre de l'élève dont on m'accusait sans preuves. Je ne peux pas dire sans raisons, car je savais pertinemment qu'il y en avait. D'ailleurs, je supposais que, à la place d'un autre, j'aurais également douté, à un moment ou à un autre, du soupçonné satanique de l'école. « Qui t’a retrouvé Mei Chan ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » Yeux légèrement écarquillés, je relevai la tête et le dévisageai longuement, plus que surpris par sa question. « Tu... tu veux dire que... en fait... tu n'avais pas compris ? », m'étonnai-je. Je ne pouvais quand même pas lui avouer ça comme ça. Mais quelle autre raison il y avait-il ? Je jetai un regard en coin à Hisashi. Il parlait avec ses amis, ou plutôt ses amis tentaient de le faire se joindre à leur conversation. « Ces trois ans où j'ai disparu... disons que dans ce que Tyler avait dit il y avait une part de vrai... Et... quand je suis parti pour de bon... c'était pour éviter de... éviter que tout recommence. », tentai-je d'expliquer, regard baissé. « Si tu as une pause bientôt... je préférerais continuer la conversation ailleurs. » Je préférais éviter d'en parler près d'Hisashi. Et lui attendait sûrement que je m'en aille.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞

Revenir en haut Aller en bas

mei chan & jayden ❝ is it really you ? ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-