It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 11 Fév - 20:45

J’étais heureux de pouvoir retrouver la chaleur de la voiture. Je sentais tous mes muscles se détendre, mais ce ne fut que pour un bref instant, car en sentant les bras d’Ethan venir s’enlacer autour de mon petit corps tout froid. Je crois même que j’avais arrêté de respirer dès l’instant où il avait fait passer mes jambes sur lui. Il n’y avait que lui et moi, la vitre du chauffeur étant relevée. Cette intimité e donnait extrêmement chaud. « Oui, beaucoup » Autant être sincère. Oui, je sentais mes joues me brûler légèrement alors que nos deux corps se touchaient, nos yeux se fixant. J’avais vite fini sur ses genoux, mes lèvres collées aux siennes, il me rendait complètement dingue et j’étais tellement en admiration devant lui que je ne m’étais même pas rendu compte que nous étions déjà arrivé.

Mes yeux fixant la fenêtre, je me décollais de l’homme que j’aime avant de me retrouver dehors. Mon dieu qu’il faisait froid, mais je retrouvais vite la chaleur de l’hôtel avant de se retrouver dans l’ascenseur puis juste devant notre chambre d’hôtel. Que j’avais hâte de savoir ce qu’il avait pu nous préparer. Sans m’en rendre réellement compte, je m’apercevais que ma main se trouvait dans la sienne et j’aimais tellement ce contact. Je n’avais pas pu m’empêcher d’esquiver un petit sourire, attendant qu’il nous ouvre, car il n’y avait que lui qui avait la clé de notre petite chambre. Je n’avais qu’à le suivre. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 12 Fév - 22:48


Son regard troublé à mes gestes ne passait pas inaperçu à mes yeux. Il pouvait toujours tenter de cacher quoique ce soit, mais c'était peine perdue avec moi. Je le connaissais par cœur et il ne pouvait rien y faire. D'ailleurs, il devait me connaître tout autant. Sauf certains fragments que je gardais dans un petit jardin secret que personne ne pouvait atteindre. Il en avait l'accès total mais.. Il ne voyait rien du tout. Frustrant et rassurant à la fois. Sur mes genoux, à l'embrasser ainsi, je ressentais un petit bonheur égoïste et totalement interdit.. mais je n'y sentais bien. Ce n'était en rien pour lui faire plaisir, car je ne m'amuserais pas avec ses sentiments. Je les avais toujours connu et je les avais tourné à mon avantage, sans jamais rien répondre. Il aurait du se douter depuis des années que je n'étais pas amoureux de lui. Je ne lui avais jamais dit que je l'aime, ni que nous étions en couple. Il s'était forgé cette étiquette tout seul dans sa tête. Stupide, oui, mais il avait grandi et je lui avais envoyé la réalité dans la figure. Ce qu'il ne savait peut-être pas, c'était que je n'étais pas amoureux d'Aliénor – je ne l'avais jamais été – et que si elle annulait le mariage, je serais l'homme le plus heureux au monde. Je ne pouvais pas le faire sous peine d'être déshérité et tout ce qui va avec. Toujours une image à tenir et c'est agaçant. Si je pouvais être à sa place, je serais tellement heureux. J'sais pas, je tiendrais tête à son connard de père et je ferais tout – je le redis, si j'étais à sa place – pour avoir le mec que je veux rien que pour moi. Ouais, mais bon, lui se contente juste d'être sexy et je fonce vers lui. Ah, l'injustice de ce bas monde !

Le moins nous étions dehors, le mieux on se porterait. L’ascenseur, main dans la main avant de nous retrouver devant la porte de la chambre. Je l'ouvrais rapidement avant de l'embarquer dedans. Doucement, je lâchais sa main avant de le détailler. Je ne devais pas céder à mes pulsions tout de suite. Il devait manger un peu sinon il ne tiendrait pas la nuit. Mon petit Nathanaël. « Change toi, je reviens faire pareil dans 10min, tu m'attends là » lui souriais-je calmement. Je capturais un instant ses lèvres avant de filer de la chambre. Je savais parfaitement ce que je faisais, mais je devais me dépêcher pour le faire en si peu de temps. Montant au plus haut étage, je vérifiais que tout était comme je le voulais, avant de retourner dans notre chambre. J'avais mis un peu plus de temps.. Et je ne trouvais pas mon bouclé dans la chambre. « Nat ? T'es là ? » demandais-je en me rapprochant de la salle de bain. Pour faire le voyeur ? Mh non, je préférais rester attendre pour ne pas gâcher notre petit repas. Ce serait trop bête d'être si impatient alors que j'aurais tout de même ce que je voulais plus tard. En attendant, je commençais déjà à me déshabiller pour me changer. Rapidement, histoire de ne pas trop perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 13 Fév - 17:58

[justify]Honnêtement, ça me faisait un bien fou de me retrouver au chaud et encore plus lorsque j’avais décidé d’enfin prendre une douche chaude, voir même brûlante. L’eau sur ma peau ne me faisait que du bien et je soupirais de plaisir en sentant mes cheveux s’aplatir sur mes épaules. Un peu de gel douche, un peu de shampoing, j’entendais vaguement une voix familière dans la pièce d’à côté, cette voix qui me faisait comprendre qu’Ethan était revenu. De toute façon, j’avais fini de me doucher, je n’en avais plus pour longtemps. M’essuyant bien correctement, j’enfilais un boxer avant de sortir de la salle d’eau. « Oui je prenais juste une douche vite fait » Disais-je en enfilant mes nouveaux vêtements fraîchement achetés il y a seulement quelques heures.

Une fois bien correctement habillé, je regardé cet homme en face de moi qui avait l’air de préparé secrètement quelque chose. Une chose dont j’avais hâte de découvrir. « C’est bon, je suis prêt, faut juste que je me sèche les cheveux et je pense que c’est bon » Non, je n’étais pas pire qu’une fille, mais bon le style chien mouillé était boff et je n’avais pas envie de mouillé mes toutes nouvelles fringues. « On va quelque part après ? » Demandais-je curieusement tandis que j’avais allumé le sèche-cheveux. J’avais conclu dans ma petite tête que c’était fort probable vu qu’il avait exigé à ce que je me change et avait fait de même pour lui. Mes cheveux enfin sec, je sortais à nouveau de la salle de bain pour revenir dans la même pièce que lui. « C’est bon » Disais-je en esquivant un tout petit sourire.
[justify]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 13 Fév - 20:43


Son corps venait d'apparaître devant mes yeux, vêtu d'un seul boxer. Cherchait-i à me chauffer, ou bien ? Je retenais un instant ma respiration alors qu'il commençait à s'habiller. Les habits qu'il venait d'acheter et dieu que le repas allait être long avant que je ne puisse lui retirer tout ça. J'avais fini de me changer et je me faisais de plus en plus violence pour ne pas oublier ce qui nous attendait. Si je m'écoutais, il serait déjà nu, transpirant de sueur et.. Un soupire s'échappait de mes lèvres. Je dois rester calme. Il n'empêche que j'aurais aimé être là pendant sa douche. Bref. Le détaillant tranquillement, je hochais la tête à ses paroles. Je n'allais pas le laisser avec les cheveux mouillés. Il tomberait malade et je ne voudrais pour rien au monde. Même si je n'étais pas patient, je le serais rien que pour qu'il reste en bonne santé. Sa question me fit sourire et j’acquiesçais doucement. J'attendais qu'il finisse, restant silencieux pour le moment. Après tout, je n'avais rien à dire alors autant me taire. Il partait avec le sèche cheveux avant de revenir. Je lui offrais un beau sourire. Il était encore mieux apprêté que dans mon imagination. Approchant de lui, je lui prenais doucement la main. « Allons-y alors » lui soufflais-je avant de poser un baiser sur sa tempe. Nous quittions la chambre pour rejoindre l'ascenseur. A peine dedans, je le collais contre moi – à croire qu'il n'est jamais assez proche de moi – et j'appuyais sur le bouton de l'étage de plus haut. Il ne comprendrait sûrement pas, mais c'était bien le but. S'il anticipait tout ce que je pourrais faire, il n'y aurait aucune magie entre nous. Enfin magie, je me comprends quoi.

Pendant que les étages défilaient, j'avais abandonné au fait de lui résister et ce fut à peine après le premier étage que j'avais capturé ses lèvres si tentantes. Quoi ? C'était un petit apéritif à ma façon. C'est tout. La machine montait encore et encore et j'eus bien du mal à me détacher de lui quand j'entendais le son nous indiquant que nous étions arrivés à destination. Les portes s'ouvraient sur une grande salle, où se trouvait une seule table au beau milieu. En clair, si nous étions en couple, ça aurait été le truc cliché pour un repas de St Valentin. Sauf que nous n'étions pas ensemble et que ce n'était pas vraiment le bon jour. Toute la salle était parcouru d'une baie vitrée plongeante sur la Tour Eiffel. Autant ne pas oublier de voir les feux d'artifices pour la nouvelle année. Il y avait aussi un balcon. J'avais privatisé la soirée pour dîner ici tranquillement avec lui. Je n'étais pas assez doué pour faire tout un repas et je n'avais de toute façon pas eu le temps de le faire. Ce serait pour un autre jour. « Respire hein » lui murmurais-je en souriant, alors que je sentais que la surprise était totale. Je l'amenais jusqu'à la table et je faisais en sorte qu'il s’assoit du mieux possible. Ethan Moore galant, ça vaudrait même une photo !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mar 17 Fév - 20:15

A peine apprêté, je le suivais hors de notre chambre pour me diriger vers l’ascenseur. J’avais une atroce boule au ventre et j’espérais qu’elle disparaisse bien vite pour pouvoir avoir assez d’appétit si jamais il avait prévu un quelconque repas pour la suite de notre journée. Je regardais les portes s’ouvrir. Il n’y avait personne ce qui me mettait dix fois plus mal à l’aise. J’avais toujours eu beaucoup de mal à me retrouver seul dans la même pièce qu’Ethan et surtout dans une pièce aussi petite. Pourquoi ? Tout simplement parce que je me trouvais vite impressionné par cette icône de beauté et qu’il me rendait toute chose à chaque fois. Me contenir était difficile, mais on dirait bien que ça l’était tout autant pour lui. A peine les portes fermées que je sentais ses lèvres sur les miennes. Elles brûlaient soudainement d’envie tandis que mon corps avait légèrement reculé contre la paroi froide de cette boite métallique qui, à mon goût, allait bien trop vite, car à peine avais-je eu le temps de reprendre mes esprits que nous étions déjà arrivés.

C’est une grande salle qui s’offrait à nous et autant dire que c’était tout simplement magnifique. J’en restais bouche bée. Qu’est-ce que ce si beau moment cachait ? Je me méfiais des intentions d’Ethan à présent que j’avais ouvert les yeux. Je restais naïf, mais je l’étais un peu moins qu’avant ce qui m’aidait à y voir un peu plus clair à son jeu. Je dis bien un peu clair. Je le voyais reculer délicatement ma chaise pour que je m’y asseye, ce que je fis sans plus attendre. Il avait raison, il ne fallait surtout pas que j’oublie de respirer, mais s’il continuait à me surprendre comme ça, ça deviendrait de plus en plus compliqué. « Heu..o..oui oui » Disais-je tout en buttant sur chacun de mes mots. Ma crédibilité et mon assurance étaient descendues en flèche. Je n’avais plus qu’à me cacher derrière le menu et encore, fallait-il qu’il y en ait un, car le connaissant, en bon maniaque du contrôle, il avait déjà dû tout prévoir. J’optais donc pour la carte du silence et me contenter d’observer cette somptueuse pièce les yeux tout pétillants de joie et d’amour pour lui. Cela devait être la première fois depuis fort longtemps que je me sentais complètement épanoui. En fait, il m’avait seulement fallut le retrouver lui. Lui et ses putains de perfections qui me rendent complètement dingue.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Sam 21 Fév - 21:20


Évidemment, notre retour dans l’ascenseur ne serait sûrement pas aussi mignon que l'allée. Je n'allais pas juste l'embrasser.. ça ne me ressemblait pas. Comme si ça le dérangerait en même temps. Puis il savait parfaitement que l'on allait pas manger et dormir. Hein. De toute façon, il fallait passer le temps jusqu'à minuit et.. Après il faudrait commencer la nouvelle année en beauté. Quoi ? Une excuse pourrie ? Ok, mais j'assume complètement. En tout cas, pour le moment, il venait de s'installer à table et je venais de faire de même juste en face de lui. Le voir totalement perturbé me faisait toujours autant sourire. Le déboussoler entièrement m'apportait une certaine satisfaction. J'aimais le surprendre et c'était quelque chose qui m'avait manqué pendant tout ce temps où il était allé à l'internat. Je crois que s'il n'était pas revenu.. J'aurais peut-être essayer de trouver un moyen de le retrouver par mes propres moyens. Je ne lui aurais jamais rien dit, j'aurais attendu qu'il revienne de lui-même – ou bien je lui aurais fait parvenir des trucs pour qu'il se rappelle de moi.. vous voyez le genre ? – vers moi. Je gagne toujours et j'ai toujours ce que je veux. Ça ne changera jamais. Le laissant détailler la pièce, je restais là à l'adm.. le regarder. Non, quand même l'admirer. Il est si sexy que c'est compliqué de rester sagement à manger. Vivement que cette étape soit terminée !

Un bruit de porte se fit entendre derrière moi, mais je ne bougeais pas pour autant. C'était un serveur qui venait nous apporter nos plats. Entre nous, c'était un homme d'environ quarante ans très bien habillé. Je le précise juste parce qu'un mec plus jeune, il aurait pu essayer de draguer MON Nathanaël et une fille.. Il aurait pu croire que je le prends pour un con. Bref. L'apéritif était posé devant nous. Des petits hors d’œuvres et deux coupes de champagne. Du haut de gamme quoi. Avec Aliénor, je n'aurais pas pris la peine de faire si bien. Déjà parce qu'elle a son putain de plâtre et qu'elle m'aurait grave fait chier. Soit, je ne voulais plus penser à elle. Je prenais ma coupe, le laissant faire pareil avant de les frôler. Dire « à nous » n'est pas possible. Quand je vois ses pupilles pétiller d'amour, je serais le plus grand des connards de dire cela. « A notre fugue » souriais-je malicieusement avant de boire une petite gorgée. C'était ce que l'on avait fait, alors bon, je ne disais rien de mal. Juste la vérité.

Ce qui était devant nous n'était pas excessif. J'avais demandé au chef de ne pas en faire trop, connaissant le petit appétit de mon amant et ne voulant pas qu'il y est trop de gâchis. Déjà que le reste de ce que l'on nous avait mis à disposition dans la chambre en arrivant avait été donné aux familles dans le besoin, je n'avais pas envie de se retrouver avec encore plus de surplus. Vu l'heure, on ne pourrait rien donner avant demain avec les rues remplies de monde. Ouais, je suis un connard, mais pas que. « Vu que je ne veux pas te dégoûter avec un énorme repas, il y aura simplement un plat et le dessert après » lui annonçais-je. Il n'avait pas réellement le choix. S'il voulait autre chose, évidemment, il l'aurait, mais bon. Puis.. Ouais, j'avais envie que ça ne dure pas des heures quoi. Vu comment son corps s'était embrasé dans la petite boite métallique il y a quelques instants, ça devait être partagé. Doucement, je prenais un petit four avant de le manger. Sincèrement, je ne savais pas du tout de quoi parler avec lui. Mais alors vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Dim 22 Fév - 16:09

Je n’arrivais pas à arrêter de sourire et j’aimais cette situation. Ça faisait tellement du bien de se sentir vivant et heureux. Je l’observais soulever sa coupe de boisson pétillante pour trinquer à notre fugue. Nous étions donc des fugitifs et cette idée me plaisait autant qu’elle m’excitait. Alors, je ne pouvais m’empêcher de sourire d’avantage avant de cogner son verre à l’aide du mien et de boire quelques gorgées. Si je me souciais de ma consommation d’alcool pour ce soir ? Aucunement. D’ailleurs, je ne m’en étais jamais inquiété. Je savais pourtant que je ne tenais pas bien l’alcool pour ne pas dire pas du tout, mais vu qu’il y avait la plupart du temps –pas toujours puisqu’il m’était arrivé de boire sans la compagnie de monsieur et même d’être complètement déchiré d’ailleurs- Ethan.

Je ne savais pas ce qu’il avait prévu pour la suite, alors je tenais à rester assez sobre histoire de m’en souvenir, mais surtout de ne pas faire de conneries auxquelles je ne risquais même pas de me remémorer. Pour le moment je déposais sagement ma coupe et écoutais les paroles d’Ethan. Je buvais les paroles de mon ex voisin. C’était une bien meilleure boisson. « Merci » C’était adorable de sa part de penser à tout. De penser au fait que j’avais énormément perdu l’appétit depuis notre enfance, que si je faisais deux repas dans la journée c’était un miracle. Au final, il pensait à tout. Des petites attentions que je ne connaissais pas venant de sa part, mais que je trouvais gentil et surprenant. Je savais que ça ne devrait pas être surpris par ce genre d’intention puisque je pensais que nous étions en couple avant et qu’il n’avait pourtant jamais fait ça, mais Ethan et les sentiments ça faisaient trente, alors la plus petite intention je la prenais comme étant un cadeau du ciel et n’oubliait pas de le remercier.

Je le regardais prendre un petit four tandis que le silence régnait entre nous. Un silence qui plombait bien l’ambiance, mais nous n’avions vraiment rien à se dire, alors au lieu de le faire chier en parlant pour ne rien dire, je me rabattais sur ma coupe de champagne. Oui, je savais que je m’étais promis d’y aller mollo surtout que j’étais encore à jeun, mais ça me permettait de m’occuper et surtout de ne pas à avoir le fixer dans le blanc des yeux en observant que la situation était plate et ennuyante en attendant juste le moment où nous monterions dans notre chambre pour baiser. Voilà le fin mot de l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 23 Fév - 20:27


Son sourire ne le quittait pas et je devais avouer que ça me plaisait. Moi qui ne faisais jamais attention aux autres.. J'avais peut-être un peu changer. Enfin, non. J'avais toujours été comme ça, mais uniquement avec lui. Je ne le montrais pas autant que maintenant, mais je m'in..qui..étais toujours pour lui. Ouais, je n'y arrive toujours pas avec ce mot. Un jour peut-être, hein. Après avoir trinqué à notre fugue, je le regardais presque uniquement tremper ses lèvres dans le champagne. Non, je ne comptais pas le saouler.. Ce serait mal. Puis.. Dans mes souvenirs, il y a un soir où je lui ais dit quelque chose et même si j'arrive à ne pas y penser, ça reste dans un tout petit coin dans ma mémoire. Je ne sais pas pourquoi je lui avais dit cela. J'avais du trop boire aussi.. Enfin, c'était ce dont je voulais me convaincre depuis toutes ces années. Soit, ça n'avait pas d'importance. Lui ayant expliqué notre repas, je souriais un peu à son merci. Ce n'était pas grand chose. Surtout qu'en voyant qu'il ne touchait pas aux petits fours, je me disais que j'avais vraiment bien fait de ne pas faire un repas de deux heures. Il se vengeait sur sa coupe de champagne. Si j'allais le laisser faire ? Bien sûr que non. Tirant son verre vers moi, je poussais la petite assiette avec l'apéritif. « Mange » ordonnais-je. Je sais, ce n'est pas bien de faire ça mais je m'en tape. La suite allait demander de l'énergie, alors autant qu'il prenne des forces. Il ne m'avait jamais fait le coup de tomber dans les pommes pendant que l'on couche ensemble, et je ne comptais pas que ça arrive cette nuit ! Non merci que de commencer la nouvelle année à l'hôpital parce que monsieur n'a pas voulu se remplir l'estomac. Je serais d'une bonté incroyable pour ne pas lui mettre la honte si ça arrive, mais je lui ferais comprendre que.. Merde ! Ça ne devait pas arriver alors qu'il mange. C'est pas si compliqué. Je ne lui demandais pas de manger trois tonnes, juste un peu de chaque plat qu'il aurait devant ses foutus yeux verts.

Moi et faire la discussion, ça fait deux. Je m'en passais très volontiers, mais j'avais l'impression que si – pour une fois – je ne me bougeais pas, il allait rester silencieux. Je ne supporterais pas ça. Parfois, j'aimerais bien savoir ce qu'il y a dans sa tête. Dans ses yeux, je connais déjà tout ce que je voulais. D'ailleurs.. Je ne comprenais même pas comment c'était possible de tomber amoureux d moi. Sincèrement, à la part le physique, y'a rien de bon chez moi. Je suis un connard de première. Bon, je suis cultivé, brillant et plein d'avenir – quoi, c'est vrai hein – mais juste insensible et.. un connard. Ouais. « Pourquoi ? » demandais-je brusquement le plantant mon regard dans le sien. Je me rendais compte un petit instant plus tard qu'il ne comprendrait pas aussi facilement. « Pourquoi.. Enfin.. Comment t'es tombé amoureux de moi ? » Curieux ? Oui. Enfin juste.. Je voulais avoir une réponse. Je n'y avais jamais prêté trop attention jusqu'à maintenant, mais.. Il me fallait une réponse orale qui venait de lui. Maintenant. Tout de suite. Je plomberais sûrement l'ambiance avec cette question et il allait peut-être refuser de répondre mais.. C'était le seul sujet de conversation qui me venait là, en pensant au fait que j'étais un connard. Ça ne me coupait pas l'appétit pour autant, ni ma soif de champagne. Il devait manger et me répondre.. Rien de très compliqué en somme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 25 Fév - 13:43

Absorbé dans mes pensées, je regardais les petits fours disparaître dans la bouche de l’homme que j’aime. J’avais presque failli sursauter en l’entendant me donner un ordre. Il l’avait toujours fait et pour lui faire plaisir, je m’exécutais. Comme toujours. Je m’emparais d’un petit four avant de croquer un petit morceau à l’aide de mes dents, lui faisant remarquer que je mangeais comme un grand. J’aimerais tant pouvoir retrouver mon appétit d’autrefois, mais mon estomac n’en faisait qu’à sa tête, surtout lorsque j’étais en sa compagnie. Je sentais des nœuds se nouer, des remonter dans la gorge et ma dépression n’avait fait que rétrécir mon estomac. Histoire de bien arranger les choses. Néanmoins, pour lui faire plaisir, je m’étais mis à manger un petit peu avant d’avoir l’appétit coupé par sa question. Heureusement, j’avais fini le seul petit canapé que j’avais pris.

Je ne m’étais pas du tout attendu à ce genre de question, surtout venant de lui et j’étais loin d’y être préparé, alors je choisissais la carte de la franchise et laissais parler mon cœur quitte à lui faire peur. « Je ne pourrais pas te dire comment ou même quand je suis tombé amoureux de toi Ethan, c’est arrivé tout seul et un jour je me suis rendu compte que j’étais amoureux de toi » Je marquais un courte pause avant de mieux m’expliquer. « T’étais la seule personne à pouvoir me sortir de cette vie de riche, de ma routine habituelle et je pense que j’avais besoin de ça. Tu pimentais mes journées, je ne m’ennuyais jamais avec toi et je t’ai toujours trouvé fascinant. » J’avais toujours été en admiration face à lui et plus jeune il avait dû sans doute très vite s’en rendre compte. « Et le mieux, tu t’intéressais à moi. En plus, je pensais que tu m’aimais. J’étais heureux avec toi. Tu avais ton caractère de dominant, mais j’aimais ça. Je ne saurais pas te dire pourquoi. C’est comme ça. » Voilà, au moins il était fixé et avait eu sa réponse. « Et toi, pourquoi tu t’es intéressé à moi ? » Je me surprenais en m’apercevant que j’avais réussi à maintenir mon regard dans le sien. « Parce que j’étais un garçon facile ? » Ce qui n’était pas faux. J’avais toujours eu besoin de me sentir aimer, j’étais bien plus jeune que lui et énormément naïf. En plus, j’habitais juste en face de lui. Enormément de facteurs qui peuvent faire que c’est pour cette raison qu’il m’a choisi, mais au fond j’espérais que ça ne soit pas à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 25 Fév - 21:48


Enfin, il venait de prendre un foutu petit four pour le manger. Ou au moins un tout petit peu. J'avais plutôt l'impression qu'il faisait semblant, mais je ne comptais pas m'énerver. J'avais donner un ordre et il le ferait. Ma question l'avait surpris et.. A en voir la manière dont il dévorait son petit four, ça ne lui avait pas plus. Je ne savais même pas pourquoi je lui avais demandé ça en fait. De la curiosité mal placé, c'est tout. Et je ne pensais pas que ça allait autant me faire défaut en entendant sa réponse. J'avais cessé de manger, buvant simplement mon verre en silence. Ses paroles avait un impact, mais.. Le pire dans tout cela pourrait paraître minime : Il employait le passé. Comme si tout était terminé, même si l'on s'était retrouvé cette année. Entendre qu'il était amoureux de moi – ce qui était toujours le cas, je le savais – me faisait.. Bizarre. Pourtant, ce n'était rien mais.. Je ne sais pas. Ça me touchait, sans que je ne sache pourquoi. Pour le reste, je l'avais su. J'étais son monde et je faisais en sorte que tout soit différent. Il n'avait jamais eu la vie d'une personne « normale », surtout en matière de sexe. Je l'avais fait chuté dans mon monde très jeune et.. Il n'avait jamais cherché autre chose. Il aurait pu avoir peur, se brusquer et fuir, mais il n'avait jamais fait cela. Il restait accroché à moi et il le faisait encore aujourd'hui. Franchement, j'avais été heureux de ne pas jamais être tombé amoureux comme lui l'était de moi. C'est.. Je ne sais pas.. Je me sentirais plus bas que terre. Au final.. C'était peut-être ce qu'il ressentait. Et.. Je venais à me demander comme il arrivait à ressentir ça et continuer à vivre comme ça. Ça devait être un truc humain que je ne pourrais pas comprendre. Et il valait mieux que ça reste ainsi, pour toujours.

Mon regard ne décrochait pas du sien.. Et la fin me laissait sur le cul. Il venait de me poser une question qui me soufflait. Pourquoi je m'étais intéressé à lui ? Aucune idée. C'était mon voisin, il était proche de moi, il me.. J'sais pas. Je ne savais pas quoi répondre, et de toute manière, je ne le ferais pas. Alors je soutenais son regard émeraude qui tentait de me faire plier, mais.. Non. Hors de question. Malheureusement pour moi et ma façon de faire, il venait de dire une question de plus. Une question à laquelle je ne supporterais pas qu'il se fasse des idées stupides. . « Parce que j’étais un garçon facile ? » « Non ! » lâchais-je brusquement. D'aucune façon je ne voulais qu'il croit ça. Ok, c'était facile de l'embrasser et de l'entraîner dans ma partie sombre, mais il n'était pas un garçon facile à mes yeux. Bordel, non. « T'es pas un mec facile. Si tu l'avais été, je n'aurais pas porté la moindre attention sur toi, déjà en temps qu'amis » Parce que traîné avec un mec qui ouvre facilement les jambes au premier venu, non. Je ne saurais l'expliqué mais.. C'était lui. Rien que lui, en tout cas. Il était jeune et ouais, il m'avait fait trop confiance, et même si j'avais été le parfait connard, il n'avait pas fait de conneries outre mesure. Ma tête et mon co..eur – oui, j'en ai un, j'vous jure – ne savaient pas trop si je devais continuer à essayer de parler. Parce qu'avoir ce genre de discussion, c'est pas mon truc.

Soupirant doucement, je me remettais du champagne, histoire que cette conversation passe mieux. « Dans ce quartier de bourge, il n'y avait aucun gosse. Juste des parents avec des enfants déjà au lycée ou à l'université, alors je me faisais bien chier » dis-je doucement. « Puis un jour, j'ai vu un camion de déménagement en face de chez moi et le premier truc qui m'a frappé, c'est de voir un enfant devant cette baraque » Je souriais légèrement. « C'était toi.. Et de suite, mes parents ont fait copain-copain avec les tiens et.. La suite tu la connais. J'étais content de ne pas être le seul enfant, même si on avait cinq ans de différence. Vu que nos parents ne nous traitaient pas comme des enfants, c'était comme si on avait le même âge à l'époque » Regardant un instant ailleurs, je revenais à lui. « Tu faisais plus grand que ton âge, même si t'as toujours été très innocent, naïf. T'avais beau ne jamais rien me dire pour me contrarier, t'étais pas chiant pour autant. J'me suis toujours lassé des gens comme ça.. Mais pas toi » lui dis-je, les yeux dans les yeux. « Alors.. J'sais pas. Comme je ne sais pas pourquoi je t'ai embrassé et que j'ai couché avec toi. Je veux dire, j'aurais du continuer avec des filles, faire comme tous les autres garçons, mais.. Tu étais là » Une autre gorgée de champagne. « J'aurais pas continué à coucher avec toi si tu étais un mec facile. Je ne l'aurais même pas fait la première fois et ça n'aurait pas été pendant si longtemps alors que j'avais une copine en même temps » Et je savais que j'en avais déjà beaucoup trop dit alors je garderais le silence pour le moment. « Mange, Nathanaël » Enfin, maintenant, oui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 26 Fév - 17:32

J’avais moi aussi tenté de comprendre ce qu’il m’avait trouvé il y a quelques années auparavant. Apparemment, vu son non catégorique, je n’avais rien d’un garçon facile et pourtant, j’étais persuadé du contraire. Du genre très accessible et il pouvait me dire de faire n’importe quoi, tant que c’était pour lui, je le faisais sans rechigner. Je le regardais et l’écoutais amoureusement, comme j’avais tant l’habitude de le faire et puisque cela n’avait pas l’air de le déranger, je me plaisais à continuer de le faire. Au final, il ne savait pas comment expliquer le fait qu’il m’avait choisi moi. Tout me laissait porter à croire que j’avais un petit truc en plus que les autres et autant dire qu’entendre dire ça venant de la bouche d’Ethan, je ne pouvais qu’en être plus fier. Je reprenais vite mes esprits en entendant son ordre. Je ne m’étais même pas rendu compte que je m’étais arrêté de manger. J’étais tellement absorbé par ses paroles. « Je me réserve pour le plat et le dessert » Disais-je en souriant. Je n’avais pas envie d’avoir déjà l’estomac rempli à peine arrivé au plat. « Mon estomac c’est quelque peu rétrécit ses dernières années tu comprends, alors je préfère garder de la place » Tentais-je de lui expliquer pour ne pas qu’il pense que je lui sortais une excuse pourrie comme ça pour qu’il me foute la paix.

Mon regard dans le sien, je ne pouvais cesser de le trouver resplendissant. « Au fait, je suis désolé de ne pas t’avoir dit au revoir ou de ne pas avoir essayé à te contacter » Je pense que c’était le bon moment pour vraiment s’excuser. Il n’y avait que nous deux, nous étions bien poser autour d’une table, il n’y avait aucun malaise entre nous et j’avais laissé quelques mois depuis nos retrouvailles. Il n’y avait plus rien qui m’empêchait de faire plus plate même si je n’avais vraiment aucune excuse à donner. J’aurais dû chercher à le contacter, mais je ne l’avais pas fait. Pourquoi ? Très sincèrement, aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 26 Fév - 20:33


Parler. Comme si c'était mon truc. J'avais comblé le vide, mais ça ne me plaisait pas pour autant. Je n'avais rien dit d'intéressant, en plus. Il n'avait eu aucune réponse à ses question.. Enfin, pas directement, je suppose. J'avais fini en lui rappelant qu'il devait mangé. Je ne devrais pas lui mettre autant la pression. Après tout, il fait ce qu'il veut quoi. Sauf que ça m'in..quié..tait vraiment. Je me sentirais cou..pable s'il venait à ne pas se nourrir alors que j'étais juste en face de lui. Jusqu'à maintenant, mes ordres avaient surtout un but sexuel mais là.. Certaines choses avaient changé et je voulais qu'il soit en bonne santé. Avant, quand un truc n'allait pas, je le gardais pour moi. Pas que je ne voulais pas le froisser – j'avais toujours été du genre direct et franc – mais juste que.. ça ne me préoccupait pas autant. C'est tout. Sa réponse m'agaçait un peu, car je ne pouvais rien dire. Surtout vis-à-vis du dessert. S'il jouait avec mon désir, il allait le payer, c'était certain. Soit, je ne rajoutais rien.. Mais lui oui. Alors que je sirotais mon champagne, je capturais son regard et ce fut une question brûlante qui s'échappait de mes lèvres. « C'est ma faute ? » En réalité, je savais qu'il allait dire une réponse. Je savais parfaitement d'ailleurs laquelle ce serait. Enfin, soit il était honnête – ce qui pourrait être possible – soit il tenterait de masquer la réalité – ce qui pourrait aussi être probable. Quoiqu'il en soit, je savais parfaitement que oui, c'était de ma faute. Je préférais ne pas m'arrêter là-dessus. Des remords, je pourrais en avoir des milliards si on commençait comme ça, alors je rayais simplement ça de mon esprit. Il allait m'envoyer une réponse en face, alors.. Je ferais juste semblant que tout va bien. Comme d'habitude.

Ses yeux amoureux ne me lâchaient pas. Sincèrement, il a un vrai souci. Il restait encore accroché à moi et.. Non mais il devait avoir un truc. Il avait du manger un truc plus jeune et.. J'sais pas. Il reste collé à moi irrémédiablement. Ses excuses me surprirent. Il était encore arrêté là ? Certes, je ne lui avais pas fait de cadeau depuis nos retrouvailles par rapport à cela mais.. Le temps avait changé les choses. Il valait mieux qu'il le sache. « Tu es pardonné depuis un moment pour ça » Je finissais tranquillement le plat de petit four. Et dire que je ne prendrais pas un gramme, si c'est pas magique ça ! « J'en veux à ton père et je ne lui pardonnerais pas de t'avoir expédié là-bas. Et encore moins maintenant qu'il veut encore t'envoyer ailleurs » Mh. Peut-être laissais-je légèrement sous-entendre que je ne voulais pas qu'il parte. Soit, le reste allait peut-être lui faire oublier ça.. « Par contre, je ne te pardonnerais jamais d'être aller voir d'autres mecs » ..Ou pas. Il était au courant de « tout » désormais et le serveur venait débarrasser le plat vide et apporter de l'eau. Sûrement plus raisonnable que le champagne, mais je n'avais pas envie de gâcher une bonne bouteille. Je ne resservais pas Nathanaël, parce qu'il était largement mieux sobre que bourré. Et lui aussi le dirait, donc nous somme d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 27 Fév - 16:17

Mon regard ne le lâchait pas d’une semelle et sa question me prenait de court. Pour dire vrai, je ne savais même pas si c’était réellement de sa faute ou non. Certes j’avais énormément souffert de l’éloignement, mais c’était à cause de mon père et uniquement à cause de lui. J’avais aussi énormément été peiné par la nouvelle qu’il m’avait annoncé avec le fait qu’il avait toujours été en couple et qu’il allait même bientôt se marier, mis soyons honnête, j’avais cessé de m’alimenter bien avant son retour dans ma vie. « Non du tout » J’étais très sincère dans ma réponse et en aucun cas j’oserais lui mentir sur ça. C’était une sensation étrange de le sentir différent, mais je prenais plaisir à découvrir le nouvel Ethan qui s’offrait à moi. Non pas que je n’aimais pas celui d’avant, bien au contraire, mais il semblait plus terre à terre on va dire. Bref, un sentiment que je ne saurais vous expliquer, car il faut le vivre pour le comprendre.

J’étais rassuré de me savoir pardonné. Par contre, je savais que mon père ne s’en tirait pas à bon compte. D’ailleurs, j’avais très bien pu remarquer l’ambiance plus que tendue durant les repas. En fait c’était tendu entre tout le monde et puis il y avait Ethan et moi qui nous lancions des petits regards discrets par-ci, par-là. Regards que personne d’autre que nous comprend puisqu’aux yeux de tous nous ne sommes que de simples amis de longue date. « Il y a peut-être moyen que je ne parte pas très longtemps » Il suffisait de négocier et cela allait sans doute être possible. Au moins essayer de gagner un mois ou deux. Ou bien valait-il mieux que je me fasse oublier sur île déserte, car sa réflexion venait complètement de m’achever et je n’avais plus du tout ou me cacher. Je me contentais de baisser honteusement la tête vers mon assiette, n’ayant plus assez de courage pour lui faire face, mon erreur envoyée en pleine gueule, ça faisait mal. M’excuser de servirait à rien et en rajouter n’arrangerait rien mise à part m’enfoncer encore plus, alors j’avais jugé que le silence était la meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 27 Fév - 21:08


Il avait beau m'assurer du contraire, je ne le croyais pas. Néanmoins, je ne rajouterais rien. Même si je ne pouvais pas avoir une réponse claire – et surtout honnête – je ferais en sorte qu'il mange. De toute façon, le repas devrait lui plaire alors il n'avait plus aucune excuse pour la suite. Il m'avait ensuite dit qu'il était désolé vis-à-vis de son départ et de son silence pendant toutes ces années. Soit, je ne lui en voulais pas à lui, mais à son père. Et encore maintenant, il cherchait à l'envoyer à l'autre bout du monde, ce qui me rendait hors de moi. Quel connard. Parfois, je me demandais s'il n'avait pas des doutes.. Mais si c'était le cas, il aurait envoyé son fils à l'autre bout du monde, dans une ambassade, barricadé de partout, sans moyen de le localiser. Surtout, il n'accepterait pas que l'on parte ensemble au ski. Je l'imaginais parfaitement bien fulminer autant que ma mère et ma fiancée. Si seulement quelqu'un avait pu filmé leur réaction au réveil aujourd'hui. Qu'il essaye de me rassurer en me disant qu'il ne partirait pas longtemps ne servirait à rien. De toute façon, longtemps ou pas, il ne me quitterait plus un seul jour. Et je n'en avais rien à foutre que ça paraisse suspect. Hors de question qu'il se barre un putain de jour loin de moi. C'était comme ça, pas autrement. Bref, je verrais une fois qu'il mettrait le pied dans un avion. Il me le dirait, de toute manière.. Même si son père faisait ça en douce, je serais au courant très tôt.

Ma prochaine remarque avait fait son effet et, ouais, ce n'était pas forcément quelque chose que j'aurais du lui balancé comme ça. Les yeux baissés, je n'avais aucun moyen de capter son attention. Enfin, si, mais bon. Frôlant sa jambe de mon pied, je voulais qu'il relève les yeux pour entendre ce que j'avais à dire. A croire que j'étais devenu un moulin à paroles. Surtout des mots qui n'auraient jamais du sortir de mes lèvres, à mon sens. Une fois ses prunelles vertes encrés dans les miennes, je me pinçais les lèvres avant de commencer. « J'ai.. l'impression que tu me cachais beaucoup de choses des années où tu as été dans cet internat. Manque d'appétit, coucher avec des hommes, et j'espère que la liste s'arrête là » Je me raclais la gorge, en me demandant si continuer est une bonne idée ou non. « J'ai.. Comment dire.. Pas été non plus totalement.. Honnête, quand on était plus jeune » Les mots semblaient vouloir fuir, mais je n'étais pas tout blanc non plus. « J'ai toujours su que tu étais amoureux de moi et.. J'aurais du te faire descendre sur terre en te disant que l'on n'était pas en couple à mes yeux. Je ne sais même pas comment tu ne l'as pas vu plus vite en fait.. Mais ce n'est pas le débat » Le serveur venait de sortir de la cuisine, mais je lui fis signe de faire demi tour et d'attendre deux minutes. « Je ne suis pas du genre à demander pardon, ni ce genre de conneries mais.. Je n'aurais pas du te faire miroiter que l'on était ensemble, alors que ce n'était pas le cas. Et pire encore à partir du moment où j'ai commencé à sortir avec Aliénor » C'était dit et.. D'un côté, je me sentais un peu plus.. Léger ? Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Dim 1 Mar - 18:41

Je ne m’attendais pas le moins du monde à ce qu’il prenne la parole pendant autant de temps et j’étais complètement captivé par ses paroles. En fait, elles me prenaient à la gorge. Je prenais cela comme des excuses cachées venant de sa part et je ne pouvais qu’être encore plus admiratif face à cette démarche. Certes je ne savais pas vraiment quoi répondre et il ne valait mieux pas aborder le sujet « Aliénor » car je sentais que je n’allais pas le supporter, mais je sentais aussi que c’était un peu inévitable. Je ne cessais pas de me mordiller la lèvre comme si cela me permettrait de trouver quelque chose à dire ou bien à moins stresser peut-être. Aucune idée, mais toujours est-il que cela ne m’empêchait pas de le faire.

Je le laissais finir, ne bougeant pas d’un pouce. Je sentais toujours sa jambe non loin de la mienne et je ne savais pas pourquoi, mais j’avais peur que si je venais à le toucher, cela le dérangerait et qu’il cesserait de parler alors que je n’en avais pas envie. Néanmoins, ayant fini, il s’était tout de même stoppé. Etait-ce à moi de prendre la parole. Pour ne pas m’être un malaise entre nous, je jugeais bon de le faire. « Je suis tombé en dépression Ethan. » Au moins, ça c’était dit. Je n’avais jamais rien pu lui cacher et même des années après je ne supportais pas de garder le moindre secret pour lui. Personne ne le savait pas même mes parents. Il était le seul et ça faisait enfin du bien de pouvoir le dire à quelqu’un. Comme si un gros poids se détachait de mes épaules. « Ce n’est rien certaines personnes ne sont pas faites pour être ensemble et je me suis juste fait de faux espoirs. Je n’étais qu’un gamin à l’époque tu l’sais. Mais maintenant j’ai grandi et j’ai saisi » J’essayais tant bien que mal de lui sourire en espérant être crédible, mais il me connaissait trop pour gober un tel mensonge. « Je me demande juste qu’est-ce que tu as pu lui trouver de plus que moi c’est tout. » J’haussais les épaules d’un air dépité. Si ses parents l’avaient choisi pour lui, ok j’aurais peut-être compris, mais ce n’était pas le cas. Il l’avait choisi quelques années auparavant et ne l’avait jamais largué. J’imagine que quelque chose lui plaisait chez elle, mais quoi, à lui de me le dire, car vu la relation qu’ils entretenaient j’étais dans l’incompréhension totale.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Dim 1 Mar - 20:38


Mes excuses étaient très bancales, mais disons que pour une grande première, c'était pas mal. Il n'y avait qu'à lui que je le ferais de toute façon. Les autres n'ont qu'à aller se faire foutre. Les remords et les regrets, ce n'est pas mon truc. Si je fais une connerie – ce qui est juste rarissime – tant pis. J'avais parlé et parlé sans qu'il ne coupe. A la fin de ma tirade, je pensais qu'il rajouterait quelque chose. Le sujet Aliénor n'était pas son préféré, je le savais. Tout comme moi, mais il ne semblait pas le comprendre. Je n'allais pas non plus lui mâcher le travail, hein. Disons que je gagnais du temps.. Bref. Je ne lui en dirais pas plus. Par contre.. Lui venait de faire une déclaration qui me laissait complètement sur le cul. Instantanément, j'avais oublié mon appétit, mon verre de champagne et même de respirer. J'aurais aimé qu'il explose de rire et qu'il me dise que c'est une blague – de très mauvais goût, je le conçois – mais ce n'était pas du tout le cas et ça me tordait le ventre et.. Vous savez, cet organe qui bat régulièrement. Si j'étais capable de dire quelque chose ? Absolument pas. Déjà que reprendre ma respiration fut le parcours du combattant, mais alors faire autre chose, impossible. Le pire dans tout ça, c'est que putain, je me sentais coupable. Coupable quoi. Merde. Je me mordillais l'intérieur de la joue sans savoir quoi faire. D'un côté, il aurait pu garder cette merde pour lui. De l'autre.. S'il me le disait, ce n'était pas pour rien. Et pour une fois, je prenais ça en considération. « Et.. Mh. Ça va mieux ? » Piètre question, mais bon, c'était peut-être mieux que rien. Ou pas. Ma réaction était pourrie, mais franchement, je pense qu'il n'y a aucune bonne réaction à cela. Soit on s'en balance, soit on fait semblant qu'on s'en tape, soit.. On essaye de faire autre chose. Pour une fois que je faisais autrement, j'avais quand même l'impression d'être gauche de A à Z.

Qu'il réponde à mes excuses m'énervait violemment. Mes dents se serraient grandement et je crois bien que mon regard devait s'être assombri. Déjà, il me mentait et ensuite.. Putain, mais il ne pige rien ou quoi ?! Je me retenais de lui en foutre une, mais la fin me calmait directement. J'aurais pu continuer à m'agacer, mais à la place, je venais à rire. Ouais, il était vraiment aveugle à cent pour cent. Sincèrement, je trouvais ça grave. « C'est une fille » lâchais-je alors que le serveur venait avec le plat. Des lasagnes, son plat préféré. Je n'en dirais pas plus. Ce n'était pas parce qu'elle était un bon coup au lit – mon dieu, pas du tout – mais juste parce que la vitrine de « je sors avec une fille », pour mes parents, c'est parfait. Je ne pourrais pas être en couple avec un garçon. Enfin.. Comment dire. C'est.. Impossible que je le sois avec des parents comme les miens. Plus jeune, j'avais émis une seule fois l'idée d'imaginer Nathanaël et moi en couple. Le dire à nos parents et tout ça. J'avais rapidement écarté cette supposition. Autant nous suicider directement. Puis.. Normalement, pour être ensemble, il faut être amoureux. Je ne l'étais pas d'Aliénor, c'est pour ça que je préfère dire que l'on est « ensemble » plutôt qu' « en couple ». C'est mieux, je trouve. Être fiancé avec elle, c'était une demande sous entendu de mes parents. Maintenant, ils avaient quelque chose de concret et avec le mariage, encore plus. Si ça me convenait ? Oh, ce débat serait bien trop long.. Et tournerait sans cesse en rond. Ça ne sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Dim 1 Mar - 21:02

Même si ça semblait banale comme question et tellement inhabituel venant de sa part, mais je trouvais ça –allez savoir- adorable. « Oui beaucoup mieux » Je l’avais retrouvé, nous avions retrouvé notre complicité même si notre relation n’était plus comme avant et tant que j’étais en sa compagnie, je ne pouvais être qu’heureux. C’est la raison pour laquelle me retrouver une nouvelle fois éloigné à des milliers de kilomètres de l’homme que j’aime m’effrayais. Je savais déjà que je ne le supporterais pas. Son odeur, son touché, sa voix, tout chez lui me manquerait beaucoup trop et je crois bien que ce manque finirait par me consumer à petit feu. Je deviendrais probablement fou. Quand je vous dis que c’est ma drogue.

La réponse à ma question était loin d’être celle que j’attendais. Ouais c’était une fille. En gros il prenait la facilité, mais bon, je n’allais pas le forcer à tomber amoureux de moi non plus même si j’étais presque sûr qu’il n’était pas amoureux cette nana. Soit, je préférais passer à autre chose pour ne pas me gâcher la soirée d’autant plus que nous venions d’être coupés par une délicieuse odeur que je reconnaissais que trop bien. Mes yeux se posèrent immédiatement sur un plat de lasagne qui me donnait vachement envie. Pour le coup, j’avais retrouvé l’appétit en un claquement de doigt. J’en salivais d’avance. Je n’oubliais pas de remercier le serveur pour ce délicieux repas avant de me mettre à le déguster. « Hum…c’est délicieux » Voilà fort longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à manger et dieu seul sait que ça faisait un bien fou. Les lasagnes avaient toujours été mon plat préféré. Autrefois je pouvais m’enfiler tout un plat de lasagne sans complexe et avec appétit. Il faut croire qu’on ne perd pas les bonnes vieilles habitudes, car je sentais que mon assiette n’allait pas faire long feu. « ça fait des années que je n’en ai pas mangé tu sais ? » A quand remonte la dernière fois ? Aucune idée. Depuis longtemps j’imagine si je n’arrive pas à m’en souvenir. Quoi qu’il en soit, je comptais bien oublier tous mes tracas pour profiter pleinement de cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 4 Mar - 15:26


Qu'il me dise qu'il aille mieux me rassurait complètement. D'un autre côté, pas vraiment non. Sa perte d'appétit et sa dépression avaient débuté – comme par hasard – après être parti d'ici. Ma faute ? Je le prenais ainsi, oui. Ce que je ne comprenais pas, c'était pourquoi il ne m'avait jamais rien dit. Aucune lettre, aucun appel, ni signe de vie. Je veux bien être le garçon le moins empathique du monde, mais quand même. C'était le garçon dont j'étais le plus proche – le seul, d'ailleurs, et proche au premier et second degré – mais on dirait que ça ne lui apparaissait pas. Avait-il peur de moi et de ce que je pourrais lui dire ou faire.. Ou bien ? Je ne répondrais rien à cela et même si je tentais de le faire, je ne pouvais pas oublier cette partie de la discussion. Elle resterait à tourner encore et encore dans ma tête. En tout cas, on avait chacun notre conversation à bannir. Moi sa phase « internat et essayer d'autres mecs » et lui « Aliénor ». Au moins, c'était clair et heureusement, le dîner n'allait pas finir à la poubelle. Ses yeux pétillaient en voyant son assiette et j'étais.. L'homme le plus heureux du monde. Il avait l'air ravi du repas et ça me faisait un peu oublier le reste. Après tout, le passé est du passé et.. L'avenir n'avait pas encore sa place. Je parlais du mariage et tout ça.

En tout cas, pour le repas, il avait raison, c'était délicieux. Ses lasagnes disparaissaient à vitesse grand V, pour mon plus grand bonheur. Sa remarque me donnait le sourire. Si en plus je lui offrais quelque chose qu'il n'avait pas mangé depuis longtemps, alors j'en étais ravi. « Je ne le savais pas, mais.. Tant mieux, je vois que ça te plaît. Ça me fait plaisir » Continuant mon assiette, je m'arrêterais un instant pour boire une gorgée. « Si tu en veux encore, je peux en redemander pour toi » souriais-je un peu. Ce n'était pas ça qui allait le faire grossir, c'était certain. Surtout vu le dessert qui nous attendait. Mon regard avait bien du mal à le quitter. Je ne savais pas comment je faisais pour rester si calme alors que je brûlais d'envie de lui sauter dessus. Ce n'était pas comme si l'on avait pas pu coucher ensemble autant de fois que je l'aurais voulu, donc évidemment, j'avais du temps à rattraper. Enfin, nous avions du temps à rattraper, parce que je doutais qu'il refuse qu'on couche ensemble. Toute la nuit. Pendant les trois prochains jours qui n'appartenaient qu'à nous. Nous deux..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 4 Mar - 19:14

Il avait l’air ravi que je mange le repas qu’il avait choisi et en même temps, il ne pouvait pas mieux choisir. Tout me portait à croire qu’il avait fait exprès de porter son choix sur ce plat et je n’allais pas m’en plaindre. Je souriais en essayant de ne pas manger n’importe comment. J’avais beau adoré ce repas, je ne voulais pas trop m’empiffrer et avoir un ventre de femme enceinte. Je ne voulais pas paraître pour le gros goinfre. Alors je refusais poliment même si accepter aurait permis d’étendre un peu plus la soirée. Non pas que je n’avais pas envie de passer à la suite, mais je n’avais vraiment pas envie que cette soirée se finisse, alors tous les moyens étaient bons pour l’allonger au maximum, mais ma conscience n’avait pas l’air d’être de cet avis et mes hormones encore moins.

Je finissais correctement mon assiette, essayant tant bien que mal d’enlever toute la sauce qui avait pu s’éparpiller sur mes lèvres. « Tu es la première personne à avoir réussi à me faire manger autant » Disais-je en rigolant. Il y en avait beaucoup qui avait essayé, même à l’internat, mais rien égalait Ethan. Je mangeais par plaisir et par amour, car je savais que ça lui faisait plaisir et tout ce qui lui faisait plaisir me faisait automatiquement plaisir. Mes yeux plongés dans les siens, j’avais terriblement envie de le sentir contre moi, pensant que cette table était de trop, mais je ne me voyais pas tout balancer pour me jeter su rlui se serait un peu déplacé même si j’étais persuadé qu’il n’aurait rien contre.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 6 Mar - 20:49


Les lasagnes n'étaient pas choisis au hasard. Mais soyons franc, depuis notre enfance, il aurait pu ne plus aimer cela, en devenir allergique ou en avoir manger il y a peu de temps et ne pas vouloir en goûter à nouveau. Oui bon, j'avais quand même fait en sorte de me rapprocher de ce qu'il aimait et le voir dévorer son assiette me faisait très plaisir. Il refusait d'en prendre à nouveau. Je laissais passer pour cette fois, mais je ne perdais pas de vue qu'il devait se remplumer un peu. Quelques kilos en plus, histoire qu'il soit encore plus sexy. Son regard me hurlait que le repas lui plaisait, mais qu'il avait très envie de faire autre chose. Tout comme moi. Sauf que l'on continuait à parler sagement du dîner alors que je mourrais d'envie de le prendre. Il fallait que je me calme, sinon toute l'argenterie sur la table allait valser dans deux secondes et demi. Voire moins, pour être honnête. Il avait encore un peu de sauce au coin des lèvres et c'était une torture de ne pas pouvoir me jeter sur lui directement là. « Me voilà ravi » lui annonçais-je. J'aimais être « la première personne » pour lui : le premier garçon qui l'embrasse et le premier avec qui il a couché. Pas le seul, malheureusement, mais bon. J'étais le seul, en quelque sorte. Dans sa tête et dans son petit cœur. Alors le reste, je m'en tapais pour le moment. « Tu as de la sauce.. » Je me levais un peu avant de glisser mon doigt sur ses lèvres pour retirer la sauce. « Juste là.. » dis-je avant de porter le doigt à mes lèvres tout en me rasseyant. Je ne lâchais pas du regard. Un regard brûlant et envieux.. Bien que je devais encore rester sage et assis.

Ma jambe venait se rapprocher des siennes, les frôlant doucement alors que je lui souriais malicieusement. Le serveur vint nous retirer nos assiettes vides alors que ma jambe s'insinuait encore les siennes.. S'y frottant avec amusement. Le dessert arrivait rapidement, mais j'avouais que je sauterais bien cette étape – sans aucun mauvais jeu de mots hein (a) – pour faire tout autre chose. Me léchant les lèvres en fixant ses yeux, j'attrapais ma petite cuillère à l'aveugle en remontant mon pied conte la jambe de mon amant. Moi ? Le chauffer ? Complètement. « Bon dessert » souriais-je alors que je commençais la dégustation. Ça avait bon goût, mais je me foutais de ce que c'était et à quoi c'était. Je voulais vraiment passer à la suite, mais je faisais en sorte de ne pas engloutir pour dessert non plus. Je ne comptais pas passer pour un homme impatient. Je préférais le voir être au bord de craquer et de lui offrir gentiment ce qu'il désirait tant. C'est-à-dire moi. Mon regard ne le lâchait plus alors que mon pied remontait dangereusement vers sa cuisse. J'arrivais terriblement envie de lui.. Et je savais déjà comment et où je comptais lui faire prendre son pied. Ô qu'est-ce que j'avais hâte.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Mar - 16:04

Je souriais de plus bel avant de cesser tout mouvement en le voyant se lever légèrement. Mon cœur venait de louper un battement en sentant son doigt toucher l’extrémité de ma bouche pour enlever la sauce que je m’étais mise, car comme un parfait idiot, je ne savais pas manger correctement, mais cela avait un côté sexy. Surtout de la façon dont il avait mis son doigt dans sa bouche. Je sentais mes joues virer légèrement au rouge/rose ce qui me fit baisser de plus bel les yeux. Je n’aimais pas sourire, j’avais l’impression d’être un parfait idiot à chaque fois.

Je regardais le dessert arrivé. Dessert qui avait l’air succulent même si lui et moi rêvions d’un tout autre dessert. J’avais presque faillis m’étouffer avec un morceau de gâteau en sentant sa jambe se rapprocher de mes cuisses. Je toussais légèrement avant de boire un peu pour me rafraîchir et reprendre mes esprits. « Ethan…pas ici… » Je savais qu’il en ferait qu’à sa tête, mais ça valait le coup de lui demander gentiment tandis que je continuais de poursuivre mon dessert en essayant de paraître le plus normal aux yeux de tous. J’espérais qu’il ne m’excite pas au point de me faire bander, car je ne me voyais pas quitter le restaurant avec la trique. Une dernière bouchée de mon dessert et je le repoussais, n’ayant plus faim. Je sentais mon estomac remplit et je n’avais que d’une chose. D’une seule personne plutôt. Lui. Je regardais son dessert, priant pour qu’il diminue plus vite pour qu’on puisse passer à la suite. J’en mourrais d’envie. Me mordant la lèvre inférieure, j’essayais de me canaliser et me concentrer pour ne pas craquer et dieu seul sait que c’était dur. Même en respirant à intervalle régulière, ce n’était pas si aisé que ça. Je prenais sur moi, ne cessant de fixer l’assiette de monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Mar - 17:11


A chaque fois que j'approchais de lui, je sentais qu'il défaillait légèrement et oui, je ne pouvais pas me résoudre à arrêter de le faire. Qu'il rougisse et baisse les yeux étaient un comportement que j'adorais chez lui. J'aimais le troubler et je devais avouer que c'était un petit truc qui faisait qu'il dépassait de loin ma fiancée. Aliénor rougit parfois mais.. Dans un instant précis que je ne dévoilerais pas. Et auquel je refusais de penser en ce moment-même. Soit, lui, je pouvais le gêner en une demi-seconde et je raffolais de cela. Que ce soit parce qu'il avait de la sauce au bord des lèvres.. Comme quand je remontais mon pied jusqu'à sa cuisse. Son petit toussotement me donnait le sourire. C'est si simple de le mettre dans tous ses états. J'avais le meilleur amant au monde, quand même. Le seul problème, c'est qu'il est amoureux de moi.. Sinon c'est parfait. Enfin, même avec cela, c'était quand même le cas. « Pourquoi ? » m'amusais-je avant de frôler sa cuisse de temps à autre. « On est seul, je te rappelle » L'avais-je troublé au point d'oublier cela ? S'il avait peur pour les serveurs, plus personne ne viendrait à partir de maintenant, sauf si je les appelais. Ce qui ne serait pas le cas, mais ça, Nathanaël ne pouvait pas le deviner.

Vu la distance qu'il mettait entre lui-même et son assiette, je devinais qu'il avait assez manger. Par contre, son regard insistant sur mon dessert m'amusait de plus belle. J'avais arrêté de le chauffer pour me concentrer sur la fin de mon repas. Rapidement, je terminais mon dessert – très bon, pas pas aussi délicieux que la suite – avant de terminer mon verre et de me lever. Ce n'était pas comme si on mourrait de désir l'un et l'autre. J'en avais marre d'attendre et je crois que lui aussi. Attrapant l'une de ses mains, je lui lançais un regard enflammé avant de le tirer rapidement pour rejoindre l’ascenseur. Je pressais le pas, impatient et à peine dedans, lui comme moi, j'appuyais sur le bouton de notre étage, le plaquant contre le mur avec un baiser fiévreux. Je comptais jusqu'à cinq dans ma tête avant d'appuyer sur un bouton. Le bouton qui fait le la machine se bloque sur le coup. « J'en ai envie depuis qu'on a foutu les pieds là-dedans » lâchais-je en ayant quitté un instant ses lèvres, mes yeux hurlant à quel point j'ai envie de lui.

Ma bouche revenait prendre possession de la sienne alors que mon bassin était totalement collé au sien. Mon corps brûlait d'envie et je ne tardais pas à retirer brusquement son t-shirt, laissant peu de répit à ses lèvres. Sa langue était otage de la mienne et je ne me lassais pas de l'embrasser. Évidemment, son pantalon ne faisait pas le poids sous mes mains expertes et je coupais court à son échange pour descendre tout ce qu'il avait sous la ceinture jusqu'à ses genoux. Je n'étais pas le seul à être excité et même si lui était libéré, je ne l'étais pas pour autant. Je trouvais vite la solution en retirant mon haut et en faisant en sorte de le pénétrer à peine quelques secondes plus tard. « Mh » murmurais-je grandement, en lui, au plus profondément. Oui, je comptais le prendre contre la paroi de l'ascenseur et de ne pas bouger de là avant d'avoir joui. Ça n'avait pas l'air très délicat comme ça mais.. En même temps, il ne savait pas la suite de la soirée alors.. Bref, je n'en dirais pas plus pour le moment (a)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Mar - 17:25

A peine levé, ma main se retrouva prisonnière de la sienne avant de presser le pas pour rejoindre l’ascenseur. Je pouvais lire dans ses yeux autant d’envie que moi. Je fus enfin totalement comblé une fois à l’intérieur de cette cabine en fer. Mon dos se retrouva bien vite plaqué contre la paroi tandis que mes lèvres se retrouvèrent celèrent contre les siennes dans un baiser brûlant et passionnel. Mon corps entier brûlait d’envie et rien que l’idée de pouvoir me faire prendre par lui dans une cabine d’ascenseur m’excitait au plus haut point. Mes bras c’étaient crispés contre ses muscles comme pour essayer d’amortir l’impact de mon dos contre le mur, car ce n’était pas forcément plaisant comme contact, mais c’était tellement excitant.

L’ascenseur se stoppa net et si j’avais un minimum de compassion pour les personnes qui devront emprunter l’escalier ? Pas le moins du monde. J’étais bien trop occupé à l’air à enlever mon t-shirt et le reste de mes vêtements ainsi qu’à admirer sa peau nue face à moi pour avoir le temps de penser à ses pechnos. Ma langue jouait passionnellement avec la sienne avant que je ne sente son sexe s’enfouir déjà en moi. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’avait pas perdu de temps. En même temps, nous en avions envie tous les deux depuis au moins le début de notre repas. Dans un gémissement de soulagement, je lui faisais clairement comprendre que j’aimais ça, remontant ma jambe contre sa cuisse pour mieux me faire pénétrer. J’étais totalement dingue de lui. Son corps, ses baisers. Je voulais juste qu’il continue, que je me sente enfin soulagé, réalisant en plus de cela, un fantasme que beaucoup de personne rêvait et dont j’avais l’honneur de vivre. C’était décidément l’un des meilleurs nouvel ans de toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Mar - 21:14


Son gémissement voulait tout dire. C'était le premier d'un longue série et j'étais déjà pressé de passer à la suite. Enfin, de continuer notre moment quoi. J'avais un peu du mal avec la délicatesse dans ce genre de moment, mais.. Ce n'était pas non plus comme si je l'étais en temps normal. Il avait eu le droit à une fois où j'avais été.. Tendre. Venant de moi, c'était un miracle. Sa jambe qui remontait me donnait encore plus envie de lui – même si le maximum était toujours atteint avec lui mais.. ça reste entre nous – alors que je débutais des mouvements avec force et envie. Je n'avais pas prévu d'être mignon et en même temps, ce n'était pas dans une cabine d'ascenseur que deux personnes, même amoureuses ou mariés ou je-ne-sais-quoi, pouvaient faire l'amour. Je ne l'avais jamais fait dans ce cas-présent, et.. J'étais heureux que ce soit avec lui. Soyons sincère, c'était le fantasme de beaucoup de personnes, dont le mien. Autant l'assouvir avec un amant terriblement bon. Si c'était le sien, pouvoir avoir la fierté de lui faire avoir un orgasme dans cette machine me suivrait toute ma vie. Ce n'était pas donner à tout le monde de faire cela. Attrapant sa cuisse qui remontait, je la pliais au maximum contre moi dans un coup de reins pour m'enfoncer en lui, afin de toucher de plein fouet sa prostate. Faire monter le plaisir rapidement et violemment, voilà ce à quoi j'aspirais. « Nat.. » soufflais-je chaudement dans son cou, en proie à un plaisir intense que seul lui arrivait à me faire ressentir. Mes expériences sexuelles étaient assez restreintes, comparées à ce que l'on pourrait croire. Vraiment, je n'avais que coucher avec l'amie de ma mère, Nathanaël et Aliénor. J'aurais carrément pu être plus volage que cela mais.. Je crois qu'au moment où j'ai couché avec mon voisin pour la première fois, je n'avais pas eu besoin d'aller voir ailleurs. Quoi ? C'est juste.. Comme ça. Rien de plus.

Mes vas-et-viens devenaient plus rapides, beaucoup. J'avais furieusement envie de lui et.. De toute façon, ce n'était pas la seule fois que l'on coucherait ensemble, alors on aurait le temps de profiter une autre fois. Non, bon.. Ouais, on pourrait croire à de la baise bestiale, mais on va dire que l'on couche ensemble d'une façon.. Brutale. C'est mieux, je suppose ? Bon bref, de toute façon, on avait tellement envie l'un de l'autre depuis le début du repas que cela ne durait pas non plus une heure. Autant être réaliste. Au bout de quelques minutes baignées de gémissements et d'un rythme soutenu de mouvements, je me déversais en lui alors que son corps se tendait sous l'orgasme. Mon dieu. Mon regard savourait cette scène de le voir en totale plénitude. Il est tellement sexy que ça devrait juste être proscrit d'être si beau. Dire que des petits cons avaient pu le voir ainsi, ça me bouffait. Pour couper court à mes pensées, je capturais avidement ses lèvres pour un énième baiser enflammé. Le coupant en sentant l'oxygène me manquer, je me retirais en douceur de lui. Je n'allais pas abîmer son joli fessier tout de même ! Mes prunelles pétillaient de bien-être et je ne retenais pas un immense sourire. « Je n'aurais pas pu rêver mieux pour assouvir un fantasme de longue date » lui murmurais-je contre ses lèvres. Ethan Moore loquace ? Oh non. J'avais juste eu envie de lui dire. Ça arrive, hein, ce n'était pas non plus un truc exceptionnel.

Appuyant sur le bouton pour relancer l'ascenseur, je savais que cette manipulation ferait qu'il ne pouvait pas s'arrêter avant notre étage, et cela, même si une autre personne avait appuyé sur le bouton dans les étages intermédiaires. Quoi ? Je me renseignais toujours quand j'avais besoin de quelque chose. Question de principe. En attendant, je me rhabillais rapidement et je laissais Nathanaël faire de même. Ce n'était pas parce que l'on remettait nos vêtements que c'était fini mais.. J'aimais bien le fait de me dire que je pourrais encore lui retirer une nouvelle fois. Cette pensée me fit sourire. Une fois tous ses vêtements remis, je prenais sa main avec une délicatesse que je ne reconnaissais pas pour le tirer contre moi et de lui offrir un baiser rempli de passion et.. Et c'est tout. Un petit bruit me fit stopper le baiser et m'éloigner un tout petit peu de lui. Un coup d’œil quand les portes de l'ascenseur s'ouvrent et je gardais sa main dans la mienne pour sortir. Puis merde si quelqu'un nous voit. J'ouvrais notre chambre avant de vite la refermer une fois dedans. La pièce était plongée dans le noir et j'allumais la lumière, juste pour qu'elle soit tamisée. Mon regard se portait rapidement sur l'heure. 23H36. La nouvelle année approchait et je voulais.. Qu'elle reste marquée dans sa tête.. Autant que dans la mienne. « Tu me fais confiance ? » lui demandais-je en fixant avec intensité ses prunelles de jade si envoûtantes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Mar - 21:41

Ethan était le seul homme et même la seule personne qui pouvait me faire jouir en un temps record. Je crois même qu’il me suffisait de le regarder pour avoir un orgasme. J’avais beau avoir fait l’erreur de coucher avec trois autres personnes durant ma mauvaise personne, ils ne lui arrivaient jamais à la cheville. Même pas à l’orteil à vrai dire. Ethan était mon fantasme, l’homme que je convoitais depuis ma plus tendre enfance et me faire prendre par lui dans ce lieu insolite était plus que jouissif. En à peine dix minutes –à vrai dire je n’avais pas vraiment pensé à compter les secondes- je me déversais entre mes cuisses tandis qu’il faisait de même en moi. De longs frissons me parcoururent en l’entendant prononcer mon prénom contre ma peau brûlante. Mes lèvres contre les siennes, je n’avais pas du tout envie de les lâcher, mais je devais retourner sur la terre ferme afin d’être en mesure de rejoindre notre chambre d’hôtel.

Mes pieds au sol, je reprenais mes esprits tout en m’habillant tandis que l’ascenseur repartait de plus bel pour nous mener à notre étage. J’essayais de me fagoter le mieux que je pouvais pour paraître un peu plus présentable à ses yeux, mais je n’avais pas l’impression que cela avait une très grande importance à ses yeux. A mes yeux, tout ce qui importait était sa main dans la mienne. Je n’en revenais toujours pas. Il n’avait jamais agit ainsi auparavant, ce qui me surprenait encore maintenant. A mes yeux, on aurait pu nous prendre pour un couple, mais il ne fallait surtout pas que je prenne ça pour une réalité. Il ne fallait pas que je me fasse des films. C’était uniquement pour que je le suivre, point barre.

Pourtant, lorsqu’il poussa la porte et qu’une légère lumière tamisée vint recouvrir l’ensemble de la pièce, je trouvais ça tellement beau et romantique que j’avais vraiment l’impression de rêver. Je tournais légèrement ma tête vers lui afin de lui répondre yeux dans les yeux. « Toujours » Il n’y avait pas eu une seule seconde de toute ma vie où je ne lui avais pas fait confiance. Je lui avais offert mon innocence, mon corps et mon enfance pour qu’il en fasse ce qu’il voulait. Malgré les apparences, je ne l’avais jamais regretté et encore aujourd’hui après toutes ses années, je ne le regrettais pas. Alors, se serait les yeux fermés que je lui ferais confiance.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Revenir en haut Aller en bas

terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-