It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream
anipassion.com
Partagez|

terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MessageSujet: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 12 Jan - 12:46


Nous sommes le 31 décembre. Il est quatre heures du matin. Noël est passé et nous sommes toujours dans le chalet. J'avais passé plusieurs journées en compagnie de mon cher et tendre bouclé à skier et oublier nos parents.. et ma fiancé. Aliénor avait le chic de m'agacer de plus en plus et la raison en était très simple : Elle avait le pied dans le plâtre. Comme elle me l'avait demandé, je lui avais donné des cours. Tout se passait bien et elle apprenait vite – elle arrivait même à moins m'agacer par moment – jusqu'au moment où elle avait voulu aller sur les pistes, comme une grande. J'ai pris la plus simple, sauf qu'à un croisement, elle avait décidé d'emprunter la route. Putain, j'aurais du la tuer, sincèrement. Je ne savais pas ce qui lui passait par la tête mais elle l'avait fait.

Flash-back

« Aliénor ! Putain reviens là ! - Roh ça va Ethan, je sais sk.. » Je vois ma fiancé tomber et ce n'était pas la petite chute sur les fesses. C'était la grande chute où tu es certain qu'il y a quelque chose de casser. La rejoignant rapidement, je la voyais se tenir la cheville. « Tu es inconsciente, ma parole ! - Pas la peine de me hurler dessus ! Appel les urgences ! » Appelant les urgences, je leur avais expliqué où l'on était. Une chance que j'avais repéré les lieux avec Nathanaël les jours précédents. J'en voulais à ma fiancé d'avoir pris ce chemin. Elle est totalement folle et ça me met hors de moi.

Fin du Flash-back


Résultat, la cheville de cassé et donc immobilisation et plâtre. Ça m'arrangeait, dans un sens, comme ça je pouvais profiter des vacances avec mon amant, comme c'était prévu au départ. Sauf que je n'avais pas pris en compte que le fait qu'elle soit H24 à la maison, je devais l'être aussi. Au début, je l'ai fait et après, on s'est prit la tête parce que bordel, je n'étais pas son chien. Ça a créé une atmosphère lourde entre nous et évidemment, ma mère n'en loupait pas une pour me le faire remarquer. Qu'importe, je me barrais en compagnie de Nathanaël et je me fichais de ce qu'ils pourraient dire. La tension redescendait le soir de Noël.

Flash-back

« Oh mon amour, ce cadeau est sublime ! » Je lui ai offert un bijou et comme toujours, elle s'extasiait. Au moins, elle arrêtait de faire la gueule et ma mère cesseraient de me lancer des piques. Nous avions commandé – comme d'habitude – pour le repas de Noël et c'était un réel supplice de passer quatre heures en face de Nathanaël sans pouvoir le toucher. Ok, j'avais réussi à ce que l'on couche ensemble dans la journée, mais ce n'est jamais assez. Ce mec est un aimant. Doucement, j'avais glissé un petit paquet à mon bouclé. Un petit papier cadeau neutre, unis de la couleur rouge – ma couleur préféré. Un petit carton, avec un chiffre dedans. Le numéro 31. Rien de plus. « Surprise » lui avais-je soufflé à l'oreille avant de reprendre mon rôle de fiancé modèle.

Fin du Flash-back


Il était donc quatre heures du matin, et nous sommes le 31 décembre. Pendant la nuit, j'avais eu du mal à dormir et franchement, avec ma petite amie qui me colle avant son plâtre, c'était moyen. Alors j'avais rejoint Nathanaël dans son lit. Histoire d'être bien, d'avoir chaud et être tranquille. Et puis, j'avais mon petit plan à mettre à exécution. Je me réveillais difficilement avec la sonnerie de mon portable, la coupant pour ne pas que l'on se fasse prendre. Je sentais mon amant bouger contre moi et je savais qu'il fallait que je fasse vite. « Ne fais pas de bruit » lui murmurais-je au creux de l'oreille. Pendant la nuit, en me glissant dans ses draps, j'avais préparé deux petites valises. Une pour lui, l'autre pour moi. « Lève toi, marmotte » lui soufflais-je, amusé, en le sentant se rendormir. Sa tête était tout ce qu'il y a de plus adorable et je n'avais pas réussi à l'embrasser dans un élan de.. De je ne sais pas.

Je le tirais avec douceur pour qu'il me suive, lui enfilant un manteau avant de faire de même et il en va de même pour les chaussures. J'espérais que personne ne nous entende. Prenant sa main, je descendais les escaliers avec nos affaires et malgré le froid saisissant de la nuit et l'obscurité, je chargeais tout dans une voiture que j'avais loué et je laissais mon bouclé prendre place. Il avait l'air de ne rien comprendre et c'était mieux ainsi. « Dors, tu vas en avoir besoin » chuchotais-je en mettant le contact et le chauffage à fond. Je ne voulais pas qu'il me pose la moindre question. Juste qu'il fasse ce que je disais. J'avais laissé une lettre pour prévenir nos parents, même si je savais qu'en revenant, ma mère et ma fiancé me tueraient. Peu importe. C'était son cadeau de Noël et je ne comptais pas tirer un trait dessus pour deux folles. Surprise, surprise..


Dernière édition par Ethan O. Moore le Dim 29 Mar - 21:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 12 Jan - 15:56

Les vacances me semblaient interminables. Non pas que j’étais malheureux, il y avait pire, mais j’en avais marre de cette ambiance bizarre et pourrie en même temps. J’avais Aliénor d’un côté qui était encore plus chiante qu’au départ avec sa jambe dans le plâtre, les parents d’Ethan qui ne cesse de le sermonner, car il ne prend pas assez soin de sa fiancée et qu’il ne traite pas comme il devrait sans oublier le fait qu’ils ne cessent de parler mariage, mes parents qui n’arrêtent de me reprocher que je tire une tête de six pieds de long depuis notre arrivée ici. Bref, c’était vraiment les pires vacances de toute ma vie. Les seuls moments –qui étaient rares- où je me sentais vraiment heureux et bien, étaient lorsque je me retrouvais avec Ethan. Il n’y avait plus personne derrière notre dos, on rigolait, on s’amusait et même plus. Je savais que ce que je faisais était illégal. Coucher avec un homme fiancé, franchement quelle idée. Je pourrais être dégoûté en me regardant dans un miroir, mais non. J’étais juste amoureux tout comme Aliénor semblait l’être. Même si je persistais à revendiquer que je l’étais beaucoup plus que cette fille dont je ne manquerais néanmoins aucun respect, car elle ne le méritait pas.

Noël était donc arrivé, j’avais eu le droit à une voiture –enfin- de la part de mon père qui jugeait ça plus pratique. Je m’étais demandé ce qu’il voulait de moi en retour, mais il avait l’air sincère. Ma mère quant à elle avait dévalisé les boutiques Dior et Calvin Klein pour refaire ma garde-robe en jugeant mon style par rapport à ce que j’avais déjà dans mon armoire. Elle avait vu juste –on dit merci à son styliste- et bien entendu, j’avais eu le droit à des gros chèques. Tous ces cadeaux étaient vraiment bien, mais le plus beau de tous était celui d’Ethan. Certes je ne savais pas encore de quoi il s’agissait exactement, mais je savais qu’il était merveilleux tout comme son auteur. J’avais esquivé un petit sourire en découvrant ce petit indice, déjà pressé d’être au trente-et-un.

Le jour J arriva bien vite. J’avais tout de même réussi à trouver le sommeil en me disant que si je dormais, ça passerait plus vite et cela avait été le cas. Sentant une présence contre moins qui ne pouvait être que celui de l’homme que j’aime, j’esquivais un sourire, toujours endormi, mais tellement attendri par son contact et son petit surnom. Je n’avais tellement pas envie de me lever et pourtant. J’ouvrais difficilement les yeux, m’apercevant qu’il était quatre heures. J’espérais qu’il avait une excellente raison de me réveiller si tôt, même s’il était déjà tout pardonné. Je le suivais sans broncher et sans faire un seul bruit, encore endormi, le laissant même m’habiller d’un manteau et de chaussures. Tel un zombie, je sortais et même si le froid m’avait légèrement réveillé, une fois la chaleur de la voiture retrouvé, j’avais bien envie de continuer de dormir. Mes yeux reflétaient mon incompréhension, mais tout mon corps mourrait d’excitation. C’était comme si je rêvais. Mes doigts glacés par le froid s’emparèrent de sa main tandis que je l’écoutais, ma tête posé contre la vitre de la voiture dont j’ignorais l’excitation il y a tout juste quelques minutes, mes yeux fermés tandis que je me laissais bercer par le moteur et la respiration d’Ethan. J’espérais de tout cœur ne pas rêver.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 12 Jan - 20:41


Faire en sorte que personne ne se réveille était à la limite de l'impossible. Cinq personnes pouvaient nous surprendre et j'avais été soulagé uniquement une fois dans la voiture. Si j'avais pu, je l'aurais pris en photo tant il est adorable à ne rien comprendre à la situation. Il avait l'air épuisé et curieux à la fois, j'aimais ça. Pouvoir capter son attention alors qu'il ne savait pas du tout à quoi s'attendre avec moi. Comme toujours. Ses doigts trouvèrent les miens alors qu'ils les entrelaçaient. Je souriais à ce contact en ne cessant de le regarder. Qu'est-ce qu'il est sexy comme ça. Dommage qu'il soit trop fatigué pour inaugurer cette voiture.. Bref. Ce n'était pas le moment d'y penser. Alors je lui souriais simplement, très heureux de pouvoir garder nos mains ainsi. Dieu bénisse l'homme ou la femme qui a inventé la boîte automatique. Je le voyais se rendormir petit à petit. Je ne lâchais pas sa main alors que nous nous éloignions du chalet. Dans les bagages, j'avais évidemment oublié – malencontreusement – nos portables, les laissant avec mon petit mot dans la cuisine. En parlant de lui, il était simple : « Bonjour tout le monde. Je suis partis avec Nathanaël, rien de grave. On revient le 3 janvier. On vous embrasse. PS : N'essayez pas de nous retrouver, j'ai fait en sorte d'être invisible. » Je ne pouvais pas être plus clair. J'avais hésité à leur dire « allez vous faire foutre, foutez-nous la paix pendant quatre jours » mais autant être agréable pour ne pas trop se faire incendier en rentrant. Il était donc quatre heures passés et nous nous éloignions de plus en plus de notre chalet, de la neige, de la montage.. Pour arriver sur l'autoroute.

Mon cadeau était en place depuis des semaines et il ne manquait plus que nous pour en profiter pleinement. En tout, il y avait six heures d'autoroute et deux heures d'embouteillage. Je l'avais réveillé de temps en temps sur les aires d'autoroute pour que l'on mange quelque chose, avant de repartir et de le voir dormir le reste du temps. Une fois proche de notre destination, je lui avais bandé les yeux pour qu'il ne sache pas où l'on arrivait. « Ne triches pas » lui avais-je demandé en souriant, bien qu'il ne pouvait pas le voir désormais. C'était donc après environ huit heures de route que nous arrivions à Paris. Il était midi et j'avais vraiment très faim. Roulant plus prudemment dans la capitale, je sentais Nathanaël s'impatienter un peu. Ou bien étais-ce moi qui avais hâte d'arriver ? Probablement oui. Me garant sur un parking, je sortais de la voiture, avant de le faire sortir aussi. « T'es prêt ? » m'amusais-je avant lui retirer son bandeau. Il y avait un léger soleil et bon, il n'y avait pas de neige, mais il y avait la Tour Eiffel. « Pour Noël, je voulais t'offrir un réveillon à Paris. Juste toi et moi » lui murmurais-je, en le tenant contre moi. On dirait un couple, je sais, mais.. Non. Ce n'était pas le cas.

Néanmoins, je ne résistais pas à poser mes lèvres sur les siennes. Après tout, nous étions au calme et même si ma tête pouvait être reconnu, je doute que grand monde dans cette ville s'intéresse à l'import/export. Autant dire que l'on serait tranquille pendant quatre jours, pour mon plus grand bonheur. Être loin de nos parents – surtout son père et ma mère – et ma fiancée – oh oui, loin d'elle et son putain de plâtre – je ne pouvais qu'être serein. En plus, être avec lui, ça ne pouvait qu'être parfait. Non, je ne l'aime pas. Je suis.. Attaché à lui, à la limite, mais rien de plus. Il ne faut pas tout confondre. Puis, Aliénor a eu un bijou hors de prix, alors je désirais aussi lui faire un cadeau hors de prix. Peut-être est-ce prétentieux de dire qu'être avec moi n'a pas de prix, mais bon, dans un certain sens, c'était partagé. « Par contre, avant de se balader, je veux bien manger et genre faire une sieste » Moins romantique, mais j'étais épuisé alors je ne dirais pas non à une heure de sommeil et un bon repas. Prenant sa main, je le tirais doucement pour retourner derrière nous, où se trouvait notre hôtel. J'avais pris quelque chose de très cher, mais il le méritait et je voulais qu'il se souvienne de ce passage à une nouvelle année où nous serions ensemble. Ça ne me paraissait pas du tout étrange. Je suis avec mon amant, un ami et plus de longue date. Tout est normal.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Jeu 29 Jan - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 14 Jan - 8:44

De longues heures de route interminables et même si je n’étais ni malade en voiture et que je pouvais continuer ma nuit de sommeil ma main dans la sienne –je ne pouvais pas rêver mieux- j’étais bien content d’être arrivé ne serait-ce que pour découvrir la fameuse surprise qu’il m’avait promis il y a déjà une semaine de cela. Je me demandais comment j’avais fait pour être aussi patient jusque-là, mais une chose est sûre, maintenant je ne tenais plus en place. J’étais donc descendu de la voiture, appréciant enfin l’air frais de France, tout en ayant les yeux bandé. J’avais une entière confiance en Ethan, je pouvais marcher les yeux fermés à ses côtés sans même avoir la moindre once de peur de tomber par terre et puis entre nous, les yeux bandés était un truc banal entre nous (a)

Je ne trichais pas, me laissant guider par l’homme à mes côtés. Je secouais la tête pour lui faire signe qu’effectivement, j’étais on ne peut plus prêt. Prenant une grande inspiration, je retrouvais enfin la lumière du jour découvrant alors la Tour Eiffel. Ce n’était pas la première fois que je l’a voyais en vraie, mais avec Ethan, probablement. La bouche bée, je pensais directement à la ville des amoureux, à la magie que pouvait cacher Paris. Certes il était fiancé, bientôt marié, mais je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu’Aliénor n’existait pas et qu’absente, elle ne pouvait pas gâcher nos journées. Trois jours justes avec lui, coupé du monde, nos portables laissés au chalet. Je me laissais serrer contre lui, caressant ses mains du bout des doigts. « Merci, c’est probablement la meilleure chose depuis le début de ses vacances » il devait sans doute penser la même chose vu le déroulement de ses dernières semaines et cette fameuse ambiance.

Mes lèvres sur les siennes, je profitais de ce moment rien qu’à nous avant de sourire à sa confidence. Il avait conduit durant des heures, une bonne sieste bien méritée, voilà ce qui lui fallait et je n’allais pas y opposer. D’ailleurs, je prendrais plaisir à le regarder dormir durant des heures. Je rejoignais avec lui notre hôtel –sans doute le plus cher de la capitale- il était grand beau et nous étions reçu comme des rois. J’avais hâte de découvrir notre chambre, car mine de rien, cela faisait des jours et des jours entiers que nous n’avions pas pu profiter d’une nuit tous les deux sans avoir peur de se faire surprendre par je ne sais trop qui.

Par supposition, je me disais qu’il devait sans doute y avoir de quoi nourrir tout un régiment dans la chambre. Pour avoir fait pas mal d’hôtel, je savais quelles étaient leur procédure à suivre quand ils reçoivent des gens très riches et je ne m’étais pas trompé. Il y avait de quoi nourrir tout l’hôtel j’avais l’impression. Mais ce n’était pas ce qui attira le plus mon intention. Tout d’abord le lit deux places semblaient tellement mieux que mon lit au chalet et une fois dessus, il était très confortable et je ne parlais pas de la chambre d’eau qui ressemblait plus à une piscine municipale tellement qu’elle était grande. « Je sens que je vais passer un meilleur jour de l’an que noël » Disais-je en souriant. « Merci » Je posais mes lèvres sur les siennes pour le remercier. « Mais moi je n’ai rien à t’offrir » Maintenant que j’y pensais, je ne lui avais offert aucun cadeau. Je ne savais pas ce qui lui ferait plaisir, quels étaient ses goûts à présent et pour le coup, je me sentais bien con. J’avais presque envie de disparaître tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 19 Jan - 11:57


En retirant son bandage, j'avais une légère inquiétude que ça ne lui plaise pas. Il était déjà venu à Paris et il aurait pu trouver le cadeau banal. Une fois la bouche en « o », j'avais été rassuré du petit effet de mon présent. Tout contre lui, son remerciement me faisait sourire. Il est vrai que depuis le début des vacances, il avait du supporter Aliénor et nos parents. Être loin d'eux lui fera du bien autant à lui qu'à moi. Oui, je devais me marier avec cette femme, mais, soyons franc, qu'est-ce qu'elle est casse-couille quand elle s'y met. Encore plus maintenant qu'elle avait ce foutu plâtre. Je sentais la crise du siècle quand nous rentrerions. A vrai dire, ça me faisait plus sourire qu'autre chose. Je n'avais absolument pas peur de me prendre une gifle de ma petite amie ou que ma mère me hurle dessus. Évidemment, je ferais semblant que je suis désolé. Il faut bien que je n'entache pas totalement mon masque de « fiancé parfait », même si cela faisait quelques semaines que certaines choses avaient changé. Elle est si agaçante que je défis n'importe qui de la supporter vingt-quatre heures sur vingt-quatre pendant deux jours entiers. Je n'exagère même pas. Soit, je ne voulais plus penser à elle. J'avais trois jours rien qu'avec Nathanaël et je comptais en profiter à cent pour cent. Épuise et affamé, je lui avais confié que je n'étais pas prêt à me balader avant un petit moment. Autant être franc. Je m'étais donc détaché de lui après l'avoir embrassé et nous nous étions avancés vers notre hôtel.

La carte récupérée, je savais parfaitement que ma mère chercherait à se renseigner sur moi, mais tout le personnel savait que si la moindre information sortait d'ici, ils auraient de gros problèmes. Je ne les ferais pas licencier, mais ils savaient qui j'étais et ce que je pouvais faire. Comme quoi, l'argent a parfois du bon dans la vie. Les autres résidents ne me faisaient pas peur. J'avais juste envie d'être invisible pendant trois jours pour en profiter avec mon bouclé. Arrivant dans notre chambre – ou suite, qu'importe le nom – je souriais en voyant à manger. Si je n'étais pas fatigué et que mon estomac ne criait pas famine, j'aurais bien rejoint mon amant sur le lit qu'il testait, mais nous avions trois jours entier pour le tester à deux. Je l'avais rejoint uniquement pour m'asseoir avant de tirer un petit chariot rempli de nourriture vers nous. Je partageais totalement ses paroles, mais un simple sourire répondit à cela. Il est clair que nous aurions pu passé un Noël parfait si ma fiancée n'avait pas été présente, mais on ne choisit pas toujours dans la vie. Son baiser me faisait sourire un peu plus alors que j'écoutais la fin de ses dires. « Je n'ai rien de besoin » lui assurais-je. Je n'aimais pas les cadeaux matériels. Approchant du creux de son oreille, je lui glissais un : « Être là avec toi est un très beau cadeau, je n'aurais pas pu demandé mieux » C'est juste pour qu'il ne pense pas au cadeau. Rien d'autre.

Passant à autre chose, pour ne pas penser à mes paroles, j'attrapais un petit plat pour manger. Avec sincérité, je me demandais bien pourquoi ils avaient mis autant à manger dans ma chambre. Je ne pourrais jamais tout manger seul et même à deux, c'était impossible. Je leur avais dit que j'avais faim, mais ils avaient peut-être cru que nous étions trente et non deux. Désespérant. « Tu as faim ? » lui demandais-je en voyant qu'il resterait de quoi nourrir un régiment. N'étant pas doué pour faire la discussion, je pensais un peu à autre chose. Je mangeais tranquillement, lui jetant quelques coups d’œil. J'avais prévu que l'on se balade ensemble cet après-midi avant de passer à la soirée du réveillon. J'espérais le surprendre encore et je n'aurais jamais échangé sa place pour être avec Aliénor. Je ne savais pas pourquoi, mais sa présence était largement plus.. Apaisante que ma fiancée. Je le connaissais depuis plus longtemps et lui, à l'inverse de la demoiselle, ne m'avait jamais énervé. Sauf quand il était parti pendant six ans dans ce putain d'internat. J'en voudrais toujours d'abord à son père, mais j'aurais pensé à une lettre de sa part. Je ne me prends pas pour un héro ou un prince charmant qui l'aurait fait sortir de là-bas, mais juste histoire d'avoir des nouvelles. Ouais. Au final, ça n'avait pas changé grand chose. A part que l'on avait perdu du temps loin de l'autre. Et que j'étais presque marié, maintenant.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Jeu 29 Jan - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 19 Jan - 21:49

Cette idée de cadeau me turlupinait pas mal l’esprit, car même s’il n’avait besoin de rien, je me sentais vraiment très idiot de n’avoir rien à lui offrir et ses paroles avaient beaux l’air d’être des plus convaincantes, j’avais quand même énormément de mal à me faire à l’idée qu’en parfait égoïste que j’étais, j’étais parti en vacance les mains vides. Il faut dire que je ne m’étais pas non plus imaginé une seule seconde qu’Ethan aurait préparé quelque chose en guise de cadeau. A croire qu’il arrivera toujours à me surprendre. Alors, même s’il essayait de me faire croire que j’étais son plus beau cadeau, je me promettais de lui offrir un petit quelque chose pour me faire pardonner. A commencer par me montrer docile durant nos quelques jours ensemble. Je m’étais montré quelque peu rebelle ses derniers temps en sa compagnie et il faut dire que des années sans lui m’avaient endurcies. Ethan avait toujours été mon pilier, je n’avais jamais eu à réellement réfléchir par moi-même autrefois. J’étais donc tombé de très haut, la chute avait été très douloureuse, mais ça m’avait aussi endurcit.

Je frissonnais en sentant son souffle caresser mon oreille. Je me frottais légèrement avec mon épaule, car ça chatouillait mine de rien avant de sourire en voyant l’immense plateau repas. « Hum…non pas vraiment » Répondis-je en souriant. Je l’observais se régaler tandis que je m’étais allongé tout le long du lit, posant mes deux mains sur mon ventre, mes yeux rivés sur le plafond. Même l’écouter manger était une activité que j’aimais. Quand je vous dis que j’étais complètement gaga face à cet homme, c’était carrément un euphémisme. Le programme qui allait suivre n’allait sans doute pas être des plus passionnants, mais rien que d’être avec lui ça rendait tout de suite la chose meilleure. Mon cœur était comblé, mon ventre papillonné quand bien même serré du fait de ne pas savoir ce qui allait m’attendre tout le long de notre petit séjour. Des sentiments mélangés appréciables à ressentir. Je devais l’un des hommes le plus heureux du monde à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 19 Jan - 22:50


Face à son silence, je me doutais qu'il était entrain de réfléchir à un cadeau. Pourquoi ne me croyait-il juste pas ? Je ne préférais pas ne pas y penser. De toute façon, il ne ferait qu'à sa tête et même si je lui assurais d'une chose, il ferait le contraire. Soit, si ça lui faisait plaisir de se faire à la tête pour une histoire de cadeaux, je le laissais faire. J'accepterais ce qu'il aurait à m'offrir, matériel ou non, mais j'espérais qu'il ne ferait pas quelque chose qui aille à l'encontre ce qu'il veut. Je le connaissais assez bien pour savoir quand il cherche uniquement à me faire plaisir et même si j'avais pu en profiter grandement par le passé, j'avais grandi. Rien qu'un peu, je le conçois, mais j'étais légèrement moins un connard qu'avant. Enfin, disons que je l'étais moins envers lui et plus envers Aliénor. Passant à autre chose, je lui avais proposé de manger avec moi, mais ça n'avait pas l'air de l'enchanter. Si je pouvais, je ferais en sorte qu'il s'épaississe un peu. C'était mieux que lors de nos retrouvailles, mais j'étais toujours aussi insatisfait. Certes, je n'étais personne pour lui dicter sa façon de manger, mais je ne comptais pas qu'il soit malade. Déjà, je..m'in..quié..te..rais – bref – et en plus, je serais obligé d'être avec lui. Parce que je ne comptais pas le laisser avec son père qui lui ferait un milliard de reproches. Puis, putain, ce n'était pas en Afrique qu'il allait prendre du poids ! Cette histoire qu'il parte après son stage chez moi m'agaçait violemment, même si j'avais déjà plus ou moins tout régler. Hors de question 1) qu'il m'échappe encore une fois et 2) qu'il revienne plus mince alors que je commençais enfin à le voir prendre un peu d'épaisseur.

Finissant lentement mon repas, je regardais ce qu'il restait. J'avais une petite idée de quoi faire du reste, mais je m'en occuperais un peu plus tard. Après la sieste quoi. Mettant tout de côté et sous cloche, je regardais mon amant allongé sur ce qui serait notre lit pendant trois jours. Souriant, je retirais mes vêtements sans aucun gêne devant lui, restant simplement en boxer. C'était plus agréable pour dormir. Oui, dormir, rien d'autre. « Tu restes avec moi ? » lui demandais-je doucement. En gros, ça voulait dire « est-ce que tu viens sous la couette avec moi pour être contre moi quand je dors ? ». Ce n'est pas facile à décrypter, mais normalement.. Il devrait comprendre. Malgré le chauffage, j'avais légèrement froid, alors je ne tardais pas trop à me glisser sous les couvertures où il  faisait largement meilleur. Je fermais déjà les yeux, sentant toute la fatigue remontée d'un coup. Nous étions partis très tôt, et malgré le fait que j'ai très bien dormi cette nuit avec lui, ce n'était pas assez pour mon corps. Conduire toute la journée rajoutait en plus à la fatigue et je savais que je ne tarderais à faire une sieste. Pas trop longue, car je voulais profiter de ce dernier jour de l'année avec lui. Cette année-même où nous nous étions retrouvés. C'était à la fois étrange et.. Un putain de bonheur de l'avoir retrouvé.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Jeu 29 Jan - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mar 20 Jan - 10:33

Je le regardais finir de se remplir l’estomac tandis que je pensais ô combien il était beau l’homme qui se trouvait à mes côtés. Mon cerveau se retrouva totalement déconnecté dès l’instant il avait commencé à se dévêtir. C’était étrange de le voir avec si peu de vêtement pour simplement dormir. On va dire que ce n’était pas dans nos habitudes. Il ne allait pas que je prenne trop cette habitude, je pense que ça ne lui plairait pas. De toute façon, on ne perd jamais les bonnes vieilles habitudes, alors même si là il était juste mort de fatigue, je savais qu’une fois une bonne sieste bien méritée et une bonne nuit de sommeil, je n’aurais plus le droit à ce genre de spectacle, mais je ne m’en plaignais pas, car j’aimais la relation qu’on c’était construite. Je n’aurais pas pu rêver mieux avec quelqu’un d’autre.

Le voyant se faufiler sous la couette, je ne perdis pas une seule seconde pour enlever mes vêtements afin de me retrouver en caleçon à mon tour. Il n’y avait pas à dire, il faisait bien plus chaud sous la couverture malgré le chauffage de la chambre et encore plus à côté d’Ethan. Je me rapprochais tout doucement de lui afin de poser ma tête sur son épaule et l’une de mes mains sur son torse. Enfin j’allais pouvoir m’endormir à ses côtés. Depuis le début des vacances il avait fallu qu’on soit toujours sur nos gardes, à surveiller si personne n’allait nous surprendre, à nous arrêter, car quelqu’un avait décidé de nous interrompre. Au moins, j’étais sûr que personne ne pourrait couper court à nos petits moments à deux et puisqu’Ethan avait dû mettre sous silence tout le personnel de l’hôtel, nous n’avions vraiment aucune crainte à avoir quant à la possible fuite de notre séjour torride. De quoi dormir l’esprit tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 26 Jan - 14:19


Suite à mon repas, j'avais décidé de faire une sieste et j'avais proposé à mon bouclé de me rejoindre sous les draps. Je n'avais pas loupé le regard qu'il avait posé sur moi pendant que je me déshabillais et.. Je devais avouer que c'était plaisant. Comme le fait qu'il me touche. J'avais toujours eu horreur de cela et la plupart du temps, pour qu'il se tienne tranquille, lorsque nous étions plus jeunes surtout, je l'attachais. Maintenant.. Je le faisais moins. Par manque de temps serait la meilleure excuse, mais il faut dire que le fait qu'il me touche et qu'il s'accroche à moi pendant que l'on couche ensemble.. ça me plaît. Comme si j'étais sa bouée de sauvetage alors que j'étais une putain d'encre qui l'entraîne dans le fond depuis toutes ces années. Ça n'a pas changé, même si un petit truc à changer. Quoiqu'il en soit, j'étais toxique pour lui, mais il continuait à être là. Il pourrait se défendre ou prendre la fuite, mais il est encore là. Toujours. Pour mon plus grand bonheur, mais le bonheur des uns fait le malheur des autres, c'est bien connu. Pour ne pas l'obliger  à rester plus longtemps avec ma fiancée, j'avais organisé ce voyage. Être juste avec lui sans que personne ne vienne nous emmerder. J'imaginais déjà ma mère me chercher partout et Aliénor promettre de me tuer à mon retour. Qu'elles fassent ce qu'elles veulent, du moment qu'elles ne nous retrouvent pas, elles pourraient bien s'arracher les cheveux, je m'en tape. Mais alors, à un point inimaginable !

À peine mes paroles dites, je le détaillais avec attention entrain de se dévêtir. Il était toujours aussi désirable et ce serait mentir que de dire que je n'avais pas envie de lui mais.. Je voulais simplement me reposer et qu'il soit prêt de moi. Ça fait carrément couple, je sais. Mais ce n'est pas la réalité, qu'on soit clair. Je ne suis pas amoureux de lui. Juste.. Je l'aime bien. Bien et rien de plus. Il me rejoint sans trop tarder et je passais un bras autour de sa taille pour le coller à moi. Sa tête contre mon épaule, l'une de ses mains posée sur mon torse, je fermais les yeux, tranquille. Serein, au calme, je me sentais plongé dans un léger sommeil réparateur. Une petite sieste qui dura une bonne heure. J'avais du mal à émerger, mais je ne comptais pas passer ma dernière journée de l'année à dormir alors que je pouvais profiter d'être avec Nathanaël, seuls, à Paris. Remuant doucement dans le lit, je souriais en constatant, toujours les yeux fermés, qu'il se trouvait encore contre moi. Son parfum me donnait envie de me rendormir avec lui, mais il fallait que je me lève. « Nat ? » appelais-je dans un murmure, ne sachant pas trop s'il était déjà debout ou non.


Dernière édition par Ethan O. Moore le Jeu 29 Jan - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 29 Jan - 8:46

Bien endormi contre l’homme qui faisait batte mon cœur depuis fort longtemps, je rêvais de lui et moi. Juste lui et moi en parfaite osmose sans parasite pour me prendre mon Ethan. Quel beau rêve. Malheureusement, je fus contraint à vite revenir à la réalité, réveillé par l’homme en question. J’ouvrais tout doucement mes yeux qui se posèrent directement sur Ethan, sa tête encore un peu fatiguée et ses cheveux en pagaille. Il était juste adorable. Tellement adorable que je n’avais pas pu m’empêcher de me mordre la lèvre à la vue d’une telle beauté. Ça devait être interdit d’être aussi canon selon moi. « Tu as bien dormi ? » Je profitais d’avoir l’autorisation de le toucher pour caresser sa peau nue du bout des doigts. C’était un plaisir tellement exquis que je trouvais ça dommage d’y avoir été interdit durant autant de temps.

J’avais fini par me détacher de lui pour mieux m’étirer et bailler un grand coup afin de bien me réveiller. Je poussais la couette de moi sinon je savais que je n’aurais jamais assez de courage pour quitter ce beau brun allongé juste à côté de moi. Une fois allongé, mes yeux se déposèrent sur son corps tatoué. A vrai dire, je n’avais jamais remarqué à quel point il était autant tatoué. « Ils veulent dire quoi tes tatouages ? » Depuis quelques temps je me sentais un peu plus léger comme si je pouvais lui demander tout et n’importe quoi. Si auparavant je n’aurais jamais osé lui poser de telles questions indiscrètes, il n’en était rien à présent. J’avais mis les deux pieds dans le plat, alors soit il me répondait, soit il m’envoyait chier. C’était quitte ou double. Les miens avaient bien chacun une signification pour tous.

Toujours assis, je ne me lassais pas de l’admirer tout en me perdant dans mes pensées. Je réfléchissais au statut que j’avais longtemps tenu et que je tenais encore aujourd’hui. AU mec soumis, trop naïf et qui se pliait en quatre pour Ethan, croyant qu’il était amoureux de moi alors que depuis tout ce temps il était avec une fille. L’amour rend aveugle dit-on et je ne m’étais toujours pas remis de l’annonce du mariage d’elle et de lui. Je crois que je ne m’en remettrais probablement jamais et être invité au mariage ainsi qu’être son témoin était bien la pire chose qu’il aurait pu me faire, car ça me brisait le cœur, ça faisait un mal de chien putain et je ne pouvais rien faire à part ne pas le décevoir afin de voir son petit sourire sur son visage. Au final, il avait tout pour lui, je devrais donc tout simplement être heureux de le voir heureux. Et étrangement, je le suis. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 29 Jan - 16:42


Apparemment, je venais de le réveiller. Sa tête à moitié endormi était.. Ok, j'en perds un peu mes mots. C'était la première fois depuis le début de vacances que je pouvais le voir se réveiller, serein et avec moi. Autant dire que je n'avais plus l'habitude. Durant son stage, quand on part pour l'étranger, je louais toujours deux chambres, bien qu'il dorme avec moi au final. Pendant ces temps-là, on pouvait se réveiller sans avoir peur d'être vu. Là, c'était encore mieux. J'avais envoyé chier nos familles et ma fiancée pour pouvoir passer du temps rien qu'avec lui. Il méritait un Nouvel An digne de ce nom, et pas un où Aliénor serait collée contre moi. Elle m'avait eu à Noël, il m'a pour Nouvel An. Un peu plus, et on dirait que je suis un gosse en garde partagée. Non, je suis pire, un connard qui mène un double jeu. Connard qui entraîne son amant du mauvais côté. Ouais, j'ai tous les défauts du monde, mais c'est ainsi. Heureusement que le temps me rend moins con qu'avant. Enfin, je suppose. Sa réponse me sortait de sa rêverie et je lui souriais, sentant ses doigts chatouiller ma peau. « Très bien et toi ? » lui demandais-je calmement. J'avais conscience que l'on ne devrait pas être aussi proche, que ce n'est pas avec lui que je suis en couple et sur le point de me marier, mais.. J'en ai rien à foutre, mais alors totalement. J'ai toujours fait comme je le voulais et ça ne changerait plus jamais. Il se décollait de moi avant d'enlever la couette de lui et de moi, par la même occasion. De cette façon, je pouvais admirer la chute de ses reins et l'idée tentante de lui sauter dessus me titillait. Pour le respect de notre après-midi, je me tenais à carreaux pour que l'on puisse encore profiter de Paris en plein jour. Entre nous, c'est carrément un effort surhumain que je fais. Mais je le fais pour lui, alors.. Ce n'est pas pareil.

Son regard me sondait, sans que je comprenne pourquoi. Ok, je suis sexy et terriblement désirable, mais ce n'était pas la première fois que j'étais en boxer devant lui. La plupart du temps, je n'avais même pas de sous-vêtements, en plus. Je le laissais me détailler à sa guise, me laissant aller à faire la même chose au final. C'est alors que mon regard se braquait dans le sien à sa question. Un moment surpris, j'en avais le souffle coupé. Je n'aurais jamais pensé qu'il ose me poser cette question un jour et.. C'est maintenant qu'il avait choisi de le faire. Pourquoi, comment, je ne le saurais jamais mais.. J'étais sur le cul. La suite de ma réaction fut assez.. Perturbante. Je venais de rire doucement, un rire léger et expressif. Je ne me moquais en rien de lui.. J'aurais juste cru qu'il devinerait par lui-même. « Et bien.. Ils ont chacun une signification importante » lui dis-je avec un petit sourire. Je ne pouvais pas lui dire tout simplement que les miens étaient les homologues des siens. Ce serait beaucoup trop facile et.. Il faudrait que j'accepte quelque chose si je le faisais ainsi. Un truc qui me suit depuis toutes ces années, mais que je ne pourrais pas lui dire. Peut-être même jamais. Doucement, je venais frôler ses lèvres en le regardant dans les yeux. « J'en ai 35.. Et toi ? » Embrassant rapidement ses lèvres, je le laissais ainsi en me levant pour aller dans la salle de bain. Ce chiffre, c'était le nombre exact de tatouages qu'il possédait. En le retrouvant, j'avais évidemment fait attention à ce que nous en ayons toujours le même nombre, toujours les miens s'accordant au sien et je vérifiais très souvent pour que cela ne diffère pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 29 Jan - 18:14

Toujours assis bien sagement sur le lit, je craignais de sa réponse. Pourquoi ? Car je n’avais jamais eu un aussi grand culot devant lui de toute ma vie. Jamais je n’aurais pensé ne serait-ce qu’un jour lui demander ce genre de chose. Néanmoins, ça réaction ne fut pas du tout celle à laquelle je m’étais attendu. Il ne c’était pas vraiment braqué, ne m’avait pas envoyé chié et c’était contenté de répondre gentiment et simplement. J’avais beau me dire qu’autant de gentillesse à mon égard cachait quelque chose et pourtant, il n’en était rien. Il ne comptait certes pas me dire les significations de ses tatouages, mais une chose est sûre, ils en avaient tous une et la suite me cloua le bec avant de le regarder partir en direction de la salle de bain sans même me laisser le temps de rétorquer quoi que ce soit.

Il en avait trente-cinq. Ce n’était pas quelque chose d’anodin s’il m’avait à mon tour demandé combien j’en avais sur moi. Exactement le même nombre et il me laisser comme ça, sur ma fin. J’avais horreur quand il faisait ça. Il savait que ça me rendait dingue. Je me levais tout doucement avant de prendre le risque de m’aventurer dans la salle de bain. Après tout, c’était notre salle de bain, j’avais bien le droit d’y mettre les pieds et je n’avais pas envie de rester comme ça durant tout le temps qu’il prenne sa douche. « Comme moi ? » Demandais-je en toute innocence alors que je venais de passer ma tête dans l’embrassure de la porte. « Tu l’as fait exprès ? » Je jouais peut-être à un jeu dangereux en connaissant le caractère d’Ethan, mais je m’y risquais quand même. N’étant pas décidé à entrer moi aussi dans la salle de bain, je restais juste à l’embrassure, une place que j’aimais bien, car le voir aussi peu habillé me montait à la tête et je risquais d’avoir très chaud. Avec le programme qu’il nous avait réservé, je n’avais pas spécialement envie de nous mettre en retard, car j’aurais envie qu’il me saute dessus comme au bon vieux temps. Je me contentais alors de le regarder et l’admirer sous toutes ses coutures attendant un peu plus de réponses venant de lui avant de le laisser prendre une bonne douche.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 2 Fév - 21:44


Pouvoir lui donner une réponse à laquelle il ne s'attendait absolument pas et qui venait de totalement le déstabiliser me plaisait terriblement. Il était dans le flou total et c'était totalement grâce à moi. Je n'avais pas pris de bonnes résolutions pour l'année à venir et je continuerais encore à le faire tourner en rond. Il était capable de trouver les réponses tout seul.. Il n'avait qu'à ouvrir les yeux. Tout était tellement visible que ça devait être le dernier homme sur terre qui ne voit pas la réalité. Réalité que je n'admettrais jamais, mais.. Elle était bien sous ses yeux. Les tatouages semblaient le plus facile, et encore là, il n'avait rien vu depuis nos retrouvailles. À croire qu'il le fait vraiment exprès. Une fois dans la salle de bain, je me déshabillais tranquillement alors que sa voix revenait près de moi. Je souriais de plus belle en lui jetant un œil alors qu'il restait sagement à l'embrasure de la porte. Sage décision, sinon nous serions déjà sous l'eau bouillante, mon corps contre son corps, entrain de.. Wait. Je ne devais pas y penser une seconde de plus. Sa prochaine question finit par me faire rire. Vraiment, il ne voit rien du tout. C'est dingue. « Peut-être est-ce mon chiffre préféré.. » souriais-je en lui jetant un bref coup d’œil. Il sait parfaitement que je n'en ai pas. J'ai toujours trouvé ça stupide, comme avoir une couleur préféré, et tout ça. Ça ne sert à rien quoi. « Tu n'as qu'à mater et réfléchir » dis-je en souriant de plus belle. Je me glissais dans la douche, faisant directement couler de l'eau chaude sur ma peau. Ça faisait un bien impressionnant et je savais qu'il fallait que je reste dos à lui pour ne pas le tirer dedans pour me rejoindre. Me savonnant, je devais vite sortir de là et je me pressais pour ne pas succomber à mes envies. Nous aurions toute la nuit pour le faire, alors autant se garder pour la suite.

Sortant de la douche, je me séchais avant de passer à côté de lui. « Alors, tu as trouvé ? » murmurais-je à son oreille. Et je me décalais pour aller ouvrir ma valise, laissant tomber ma serviette – accidentellement – avant d'enfiler des vêtements propres. Décontracté pour le moment, je me changerais plus tard. Me tournant vers lui, je ne résistais pas à combler la distance entre nous, passer un bras autour de sa taille pour l'embrasser avec passion. Putain. Cette idée de voyage était la meilleure idée de ma vie. Après le fait d'avoir commencé cette relation avec lui, lorsque nous étions enfants. En fait, je n'ai que des bonnes idées, quand ça a attrait à lui, donc bon. « On sort » dis-je contre ses lèvres. Ce n'était pas une question vu que c'était prévu et que si l'on restait dans cette chambre, le lit allait très vite morfler pendant de longues heures. Doucement, je glissais ma main dans la sienne pour prendre sa main. Pas entrelacer nos doigts, mais juste la garder contre la mienne. Bref. Je lui souriais encore en posant un rapide baiser sur ses lèvres avant de le tirer avec moi à l'extérieur, après avoir attrapé nos manteaux. Parce qu'il était clair que je refusais qu'il soit malade pour ce soir ou les jours à venir. Je voulais profiter en totalité de ces moments passés avec lui. Et autre part qu'à être entrain de mourir de maladitude dans un lit. Ce serait relou.

Une fois dehors et bien habillé, je ne me gênais pas pour continuer à tenir sa main. Bah quoi ? On est amis. On l'a toujours fait. Bref, rien à foutre. Puis ça ne serait pas ce soir que les gens chercheraient à m'emmerder, surtout pas à Paris. Ayant choppé aussi au passage – trop fort, que voulez-vous – j'avais écharpes et bonnets pour nous deux. M'arrêtant juste devant l'hôtel, je passais le voile autour de son coup et mettant correctement le bonnet sur ses cheveux, en y faisant attention. Je ne me lassais pas de frôler ses boucles et je tentais de ne pas lui sauter dessus. Mon dieu, j'allais avoir du mal à attendre la fin du dîner. « Où veux-tu aller ? » lui demandais-je en reprenant sa main. Un petit baiser sur la joue et je commençais à marcher au hasard. Je préférais le laisser aller où bon lui semblait. Je n'avais aucune idée de quoi faire – à part dans un lit – donc autant le laisser choisir. L'air était froid et c'était un temps pour la neige, mais pour le moment, ce n'était pas encore le cas. Un peu plus et on dirait une soirée de St Valentin. Je ne pus que sourire à cette pensée. N'importe quoi..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mar 3 Fév - 11:15

Son chiffre préféré ? IMPOSSIBLE ! Il n’était vraiment pas du genre à accorder de l’importance à ce genre de chose. J’avais donc froncé les sourcils en me demandant pourquoi avait-il voulu avoir exactement le même nombre de tatouage que moi. Je me permettais de mieux le regarder de haut en bas pour tous les analyser une fois sous la douche. Il n’y avait rien de malsain là-dedans et il n’avait vraiment pas quoi à ce qu’il se sente complexé. Mes yeux se perdirent sur son « it is what it is » qu’il avait marqué sur son torse ainsi qu’à sa boussole avant de regarder les miens. C’était fou comme il pouvait être similaire. Et si ? Non ! Il fallait que j’arrête ma psychose il n’y avait aucune raison valable pour qu’il fasse ça. « Et tu compte en rajouter un dès que j’en fais un ? » Disais-je pour plaisanter un peu.

Je le regarder passer devant moi, sa serviette autour de la taille. Je dû prendre énormément sur moi pour ne pas lui sauter dessus et pour ne pas bander, surtout en voyant sa serviette tomber. La vue était magnifique, mais je décidais de regarder ailleurs pour ne pas passer pour un total pervers. « J’ai ma petite idée » Disais-je en esquivant un petit sourire avant de le sentir se rapprocher de moi. A son contact, tout mon corps c’était mis à frémir et c’était mille fois pire en sentant ses lèvres se poser délicatement contre les miennes. Je n’avais pas eu le temps de me doucher pour ma part, mais ça pouvait attendre ce soir. Je m’étais alors contenter de m’asperger de parfum avant de sortir, entraîner par Ethan.

Il ne faisait pas chaud, mais pas assez froid pour qu’il neige. Dommage, j’adorais la neige. Je souriais en sentant le bonnet m’atterrir sur la tête et une écharpe s’enrouler autour de mon coup. Son intention était adorable. C’est fou comme il avait changé en cinq ans. Autrefois il ne me faisait pas sortir. Il préférait qu’on reste dans la chambre pour baiser, mais je ne m’en étais jamais plein. On va dire qu’il ‘était plus intentionné. Par contre, je n’avais aucune idée d’où nous pouvions aller. « On pourrait aller sur les champs » Mon regard vers lui, je le voyais mal refuser puisque les idées de sortie n’étaient franchement pas son truc. « Je pourrais renouveler un peu ma garde robe à la parisienne » Et faire flamber la carte bleue de mon très cher père que j’avais emprunté. Sur la mienne j’avais encore un plafond à ne pas dépasser imposer par mon père qui ne me croyait pas capable de pouvoir gérer tout seul mes économies, j’avais dû être contraint de lui emprunter pour une broutille, mais j’avais oublié de la lui rendre et puisque je ne le porter pas spécialement dans mon cœur depuis qu’il voulait encore m’éloigner de l’homme que j’aime, je n’avais aucune pitié. « Il ne m’en voudra pas, il ne voudrait pas que son fils fasse mauvaise impression dans la capitale la plus fashion du monde » Je souriais de plus bel et encore plus lorsque je m’apercevais que nos mains étaient toujours l’une dans l’autre. Je ne rêvais pas. Tout était bien réel et j’étais le plus heureux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mar 3 Fév - 20:20


La question des tatouages restait toujours dans l'air. Son regard ne me quittait plus et j'en étais très fier. Évidemment, ce n'était pas la première fois qu'il pouvait poser son regard sur moi, mais là.. Il y avait une énigme à résoudre et apparemment, il était encore loin de comprendre. Dommage, peut-être que.. Peut-être que quelque chose changerait si c'était le cas. La date de mon mariage approchait sans même que je ne m'en rende compte et ça m'agaçait de plus en plus. Même avant son retour dans ma vie, ça ne me plaisait pas. J'avais demandé Aliénor en mariage parce que ma mère le voulait et que ça faisait des années que l'on était « en couple » donc c'était dans la nature des choses. Parfois je me dis que j'aurais du la larguer avant, mais bon, elle n'était pas très chiante. Enfin, avant en tout cas, elle me semblait largement moins agaçante. Depuis que j'ai retrouvé Nathanaël, elle me pompe à un point inimaginable. Au même degré que ma mère d'ailleurs. Je ne pouvais plus supporter ces deux femmes, séparément ou ensemble. Qu'est-ce que j'étais heureux quand je devais partir en voyage avec mon bouclé. Enfin, voilà. Il devrait comprendre et même si je souriais, c'était relativement énervant qu'il ne se rende compte de rien. Je ne pourrais pas faire mieux, donc c'était à lui de connecter ses petits neurones de cinq ans plus jeunes que les miens. Sa question fut sortie à peine sortie de la douche. Attrapant ma serviette, je la nouais autour de mes hanches avant de lui répondre, tout naturellement : « Oui » avec un sourire amusé. S'il ne comprenait pas, je ne pourrais plus rien faire. Rester dans le déni à ce point est assez affligeant. Je ne lui dirais rien de plus, mais quand même quoi. Tout le monde aurait déjà compris. Tout le monde sauf lui. Une fois habillé et revenu près de lui, il avait l'air d'avoir compris. Enfin, c'était ce qu'il me disait, je ne pourrais pas le confirmer et puis.. Je ne savais pas comment pourrait se dérouler une telle discussion entre nous. Je n'en avais probablement pas envie et je préférais ne pas y penser.

L'habiller correctement était très important pour moi et je voyais que ça ne le laissait pas indifférent. C'était juste pour qu'il ne soit pas malade.. C'est tout. « Allons-y » souriais-je en prenant la route des Champs, comme si j'étais dans notre ville. Après tout, Paris n'avait pas de secret pour moi, tout comme New York. La suite me faisait sourire. Imaginer Nathanaël me faire un défilé était une idée tout à fait parfaite. Il faudrait juste que je me tienne à carreaux pour ne pas le rejoindre dans les cabines d'essayage.. Mh, c'était plus compliqué ça ! Apparemment, monsieur avait la carte bancaire de son très cher père. En sachant que c'était lui qui voulait le faire partir pour l'Afrique, mon amant pourrait tout prendre sur sa carte et je l'y inciterais même. « Son fils ne peut pas faire mauvaise impression » dis-je en serrant un peu plus sa main avant de jeter un coup d'oeil. « Parce que c'est juste le mec le plus sexy.. » murmurais-je. Le plus sexy au monde. Je devais arrêter de penser à ce genre de choses. Nous arrivions sur les Champs et je regardais un peu autour de nous. Je préférais le laisser faire des boutiques pour pouvoir.. Ok, stop. Je devais arrêter d'y penser sinon ça allait mal finir. Mal finir pour ses fesses, hein. Dire qu'il y avait encore des heures et des heures avant de pouvoir passer à ce que j'aime le plus.. La patience n'a jamais été mon truc et puis devoir encore plus attendre à cause de ma fiancée qui s'est invitée pour nos vacances, c'était horrible. Heureusement que j'avais assez d'idées et de combines pour trouver un moment et un endroit pour pouvoir me retrouver seul avec lui et pouvoir coucher ensemble. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire quand on est infidèle, c'est dingue ! Je comprends mieux pourquoi tout le monde ne l'est pas..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mar 3 Fév - 22:22

Nous n’avions pas attendu plus longtemps pour se rejoindre aux champs et non nous n’avions pas pris le métro, car bon nous avions le luxe de se payer un chauffeur. Le taxi, trop bad gamme, mais la super voiture de bourge et le chauffeur qui va avec était à notre hauteur. Ses dernières paroles me firent frémir. L’idée qu’Ethan Moore me considère comme étant l’homme le plus sexy était juste le plus grand privilège qu’un homme puisse avoir. Ma fierté ne pouvait qu’en être flatté et je ne pouvais que tomber encore plus amoureux de cet homme. Mes yeux devaient pétiller d’admiration et d’amour pour cet homme.

C’est donc bien emmitouflé sous mes vêtements d’hiver que je sortais de la voiture, bien décidé de marcher sur les champs et profiter pleinement du bon air parisien. Enfin, l’air bien pollué de Paris quoi, mais bon, je n’en plaignais pas ce n’était pas pire que New York. Je m’arrêtais de ce pas devant Channel, pas du tout effrayé par les prix à plusieurs zéro derrière. Nous furent accueillis comme des rois, car avec la carte Gold ça fait toujours bonne impression. J’avais embarqué avec moi quelques slims, quelques chemises, de quoi faire un défilé à Ethan. J’espérais ne pas être pire qu’une fille. La première tenue fu rapide à enfilé. « Alors ? » Lui demandais-je en faisant un tour complet. Un petit coup dans la glace, je défaisais quelques boutons de ma chemise. « C’est mieux comme ça non ? » demandais-je innocemment en me tournant vers lui. J’étais l’innocence incarnée. Mes mains dans mes poches arrière du nouveau pantalon que je comptais acheter, je fixais Ethan en attendant son avis. Son avis était l’avis le plus important qui soit, car je me faisais aussi beau pour lui et si je prenais autant soin de mon apparence c’était dans l’unique but de l’impression et ne pas le perdre. Qu’il se retourne vers quelqu’un d’autre, car je n’étais plus de taille, m’obsédais. M’emparant d’une paire de lunette de soleil à la James Bond, je l’enfilais avant de regarder une nouvelle fois mon reflet. Pour le coup ça faisait un peu badass. « Tu préfères avec ou sans ? » Il devait s’en foutre royalement et je devais le faire chier d’ailleurs c’est pourquoi l’une des vendeuses n’avaient pas perdu son temps pour venir vers nous afin d’essayer de nous donner quelques conseils, mais je ne voulais pas d’elle, je sentais comme un danger. Mon Ethan était tellement beau que cela ne m’étonnerait même pas qu’elle essaye de me le voler. Jaloux et psychopathe ? TOTLAMENT ! En plus, je ne supportais pas plus que ça qu’elle me touche pour ajuster ma tenue. Enfin, c’était son boulot.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Mer 4 Fév - 20:47


Ses yeux brillaient à ce que je venais de lui dire. J'avais raison et j'aimais qu'il le sache. Il était tellement beau que c'était juste difficile de ne pas être proche de lui tout le temps. Physiquement.. comme autrement. Soit, je le laissais monter dans la belle voiture avec chauffeur. Le suivant de près, je restais proche de lui, toujours ma main dans la sienne. Quelques minutes et nous pouvions en descendre. Je leur passais un billet, de quoi payer la course et aussi leur silence. Ce n'était pas un taxi-men qui pourrait aussi bien tenir sa langue que cet homme. Une fois sur les Champs, je laissais rapidement Nathanaël m'amener dans une boutique. Chanel. Excellent choix, évidemment. Notre arrivée était remarquable – en même temps, deux bombes sexuelles, ça se remarque – avec en particulier nos cartes de crédit. L'argent fait le bonheur, c'est se voiler la face que de dire le contraire. Une tornade bouclée venait de prendre des habits avant de filer dans la cabine. Je n'avais rien eu le temps de voir, mais je savais que de toute façon.. ça allait énormément me plaire. Prenant place sur un petit siège en face de la cabine, j'attendais très peu de temps avant qu'il ne sorte.. Et là.. Là.. Ma respiration venait de se couper. Beau, sexy, sublime, bandant. Tout ça et même plus parce que là, il venait de totalement me souffler. Je sentais que j'avais la gorge sèche et mon sexe menaçait de se réveiller. J'avais tout à coup très chaud et le fait qu'il déboutonne sa chemise ne fit qu'augmenter le phénomène. Je le détaillais avec une lenteur incroyable.. Pire, je le dévorais totalement. Tout : son torse visible, son cul serré dans ce slim, tout quoi. L'envie de le prendre me trottait de plus en plus dans la tête.

Alors que j'allais répondre – à ma manière – il rajoutait une paire de lunettes de soleil. Oh putain. J'avais bien du mal à rester calme. Je comptais me lever pour lui faire comprendre ce que j'en pensais, mais une vendeuse venait d'arriver vers nous. Sérieux, on avait rien demander, alors elle voulait quoi celle-là ? Elle se permettait de faire des commentaires sur la tenir de MON bouclé avant de porter son attention sur moi. Haha, très chère, c'est foutu. « C'est gentil, mais on n'a pas besoin d'aide pour faire du shopping, merci » souriais-je pour essayer de ne pas être trop froid. Sauf qu'elle n'avait pas l'air de comprendre et elle cherchait à conseiller MON amant. Pauvre conne. « Si j'étais vous, je retournerais bosser derrière ma caisse, sinon je préviendrais votre patron et vous ne serez pas à la caisse de Chanel, mais à celle du supermarché pourri du coin » claquais-je brutalement alors qu'elle rajoutait encore quelque chose à propos de la tenue de Nathanaël. Apparemment, elle venait de comprendre. Enfin ! Ce n'était pas trop tôt quoi ! Repartant sagement, je pouvais enfin profiter de mon beau bouclé. Un sourire amusé aux lèvres, je mettais de côté la tenue qu'elle lui avait foutu dans les mains avant de le pousser dans la cabine. Il avait toujours la chemise ouverte, les lunettes sur les yeux et oui, j'avais vérifié que personne ne nous avait vu entrer ensemble dans le petit endroit confiné.

Le bloquant contre le mur, mon regard était plus sombre, plus envieux et je prenais sur moi comme jamais pour ne pas le sauter à même la paroi de la cabine. Mon souffle était moins régulier, percutant ses lèvres à chaque souffle. Lentement, je retirais ses lunettes pour les poser sur la petite chaise qui se trouvait dans la cabine. « Sans.. Je préfère voir ton regard.. Tes yeux verts si pétillants.. » soufflais-je en m'approchant dangereusement de ses lèvres. « Pétillants d'envie pour moi et tout ce que je suis capable de te faire pour te donner du plaisir.. » le cherchais-je en frôlant ses lèvres si tentantes. Ma bouche finissait par fondre sur la sienne, goûtant ses lèvres trop délicieuses pour ne pas succomber. Un long baiser fiévreux que je m'obligeais à couper très rapidement, même si mes mains avaient déjà pris place sur son fessier et que mes yeux descendaient sur sa chemise ouverte d'une façon si aguicheuse. « Ton cul est bandant dans ce petit slim.. » murmurais-je chaudement à son oreille en le pelotant sans me retenir. « Et la chemise.. » commençais-je avant de planer mon regard dans le sien. « Je t'interdis de l'ouvrir autant autrement qu'en ma présence » terminais-je avec un sourire pervers. Je posais encore un léger baiser contre ses lèvres avant de ressortir pour me rasseoir, l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 5 Fév - 8:52

Autant dire que la demoiselle n’avait pas été très bien reçue par l’héritier Moore. Si beaucoup aurait tué pour obtenir ses conseils, nous c’était loin d’être notre cas. On voulait juste rester entre nous, se dévorer des yeux sans qu’il y ait quelqu’un pour nous épier du regard. Et puis –sans vouloir me vanter- entre nous je n’avais pas besoin de conseil vestimentaire. Je savais Ma’habiller avec classe et je savais exactement ce que je voulais. Mon style avait tout particulièrement évolué depuis la dernière fois où lui et moi nous nous étions vu. Je n’adoptais plus le look que mon père tenait tant à voir sur son fils. Fini pour moi les costards/cravates avec les cheveux correctement plaqués en arrière. La tenue du trente-et-un je la ressortais que pour quelques occasions uniquement. Maintenant c’était plus jean troué, chemise ouverte et cheveux en pagaille. Pour mon plus grand bonheur, cela avait l’air de plaire à Ethan et c’était l’essentiel.

Après s’être fait menacé d’un renvoi, n’étant pas folle, elle avait préféré nous laisser et c’est en un rien de temps que je me retrouvais plaqué contre le mur de ma cabine d’essayage, le souffle coupé. Mes lunettes quittèrent le bout de mon nez. Je les éliminais donc de mon panier, plongeant mes yeux azur dans le bleu de l’homme que j’aime et que j’avais longtemps considéré naïvement comme étant mon petit ami, mais ça ne changeait en rien les sentiments que j’avais eu ou que j’ai pour lui. Je fondais de plaisir en sentant ses lèvres frôler les miennes, sentant que ça deviendrait bientôt difficile pour moi de résister. Je faisais des pieds et des mains pour ne pas bander au contact de ses mains sur mes fesses. Ses compliments me rendaient fier et son regard sur moi me rendait dingue. Je me rappelais que la première fois qu’un tel regard c’était posé sur moi, j’étais devenu rouge pivoine à la limite du malaise, mais j’étais habitué à présent et je trouvais ça même très plaisant.

J’étais prêt à me faire prendre à même le mur de la cabine, mais ce n’était pas de l’avis d’Ethan qui était sorti après m’avoir chauffé. Je reprenais difficilement mon souffle, restant contre le mur pour me remettre de mes émotions avant de me défaire de mes habilles et de ressortir mes achats à la main. « On peut passer à la caisse, je crois que j’ai eu l’avis que je demandais » Disais-je en me mordillant légèrement la lèvre inférieure tout en me dirigeant vers les caisses. Plus de deux mille euros, mon père allait me tuer. « Ok s’il m’envoie dans un pays en guerre, là je saurais pourquoi » Disais-je en plaisant avant de récupérer sa carte.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Jeu 5 Fév - 19:49


D'aucune façon je laisserais la moindre personne nous emmerder pendant notre weekend. Et puis quoi encore ? Faudrait que j'invite Aliénor ?! Non mais oh. Avoir une chieuse qui vient essayer de donner des conseil à mon bouclé, elle peut aller se brosser. Je ne l'avais pas loupé et même si elle comptait me haïr ou parler sur moi telle une vipère, tant pis. Elle n'avait pas à s'imposer entre nous sans demander la permission. Ça ne m'avait pas détourné du fait que mon amant était juste une putain de bombe sexuelle dans ces vêtements et je lui avais très bien fait comprendre. J'étais à deux doigts de le prendre sauvagement contre le mur, mais ce serait bien trop bestial pour que la paroi le supporte et ni lui ni moi ne pourrions être silencieux. C'était certain. Du coup, j'avais repris ma place initiale, bien sagement. Malheureusement, le défilé était apparemment fini. Je ne me laissais pas de le détailler encore et encore. Dire que j'avais ce corps superbe pour moi pendant trois jours. J'en frissonnais déjà de plaisir rien que d'y penser. Je me relevais à ses paroles en souriant en coin. Il avait tellement l'air innocent alors qu'en fait, c'était un terrible pervers ce petit. Ouais, je l'avais bien éduqué et j'étais fier de moi. Je n'oubliais pas qu'il avait fait des écarts avec d'autres personnes. Je ne pourrais jamais l'oublier, même s'il était à nouveau à moi désormais. « Allons-y » dis-je en lui suivant, tout en matant avec intérêt ce cul que je tenais dans mes mains il y a encore quelques secondes. Nu, c'était encore mieux, mais chaque chose en son temps. Le montant affiché ne me faisait pas ciller un seul instant. Que son père aille se faire foutre, de toute façon. J'avais aussi utilisé celui de mon père, mais le mien était moins con que celui de Nathanaël. Sa prochaine réflexion me fit serrer les dents. Qu'il essaye seulement. « Qu'il tente et tu te feras kidnapper, mais pas par des mercenaires.. » souriais-je de plus belle en lui adressant un regard entendu. Autant le lui dire clairement.

Une fois sa carte récupérée, je saluais les vendeuses avant de poser une main dans le dos de mon bouclé pour le pousser vers la sortie. Je n'avais rien à acheter et je voulais encore d'autres défilés comme ceux-ci. « Prochaine boutique ? » demandais-je en voyant le ciel rester gris clair, signe de neige d'ici peu. Il faisait de plu en plus froid et Paris commençait à s'assombrir un peu. Certaines personnes courraient dans tous les sens alors que le réveillon était dans quelques heures seulement. J'espérais que ce que j'avais réservé pour Nathanaël lui conviendrait. Je ne comptais pas y penser.. Ne sait-on jamais qu'il puisse lire ou suspecter quelque chose. Hors de question, bien entendu. Nous baladant encore, je m'arrêtais devant chez Calvin Klein, attrapant sa main pour le stopper. Enfin, en réalité, je l'ai tiré contre moi et il a presque percuté mon corps. Non pas que ça me déplaise, mais.. ça m'a fait un truc bizarre. Genre, bizarre inconnu quoi. Les excuses, on oublie avec moi. Je souriais simplement en le voyant déstabiliser. S'il savait que je l'étais autant que lui.. Mh non, il en vaut mieux pas. Déjà qu'il ne comprend pas mes tatouages, alors une simple situation, ce serait encore plus compliqué pour mon petit bouclé. Après ce petit instant perturbant, je l'attirais dans le magasin. Des sous vêtements, bien entendu. Et je ne tardais pas à lui chuchoter à l'oreille : « À mon tour » dis-je en attrapant de quoi me changer et, sachant la discrétion des vendeurs, je le tirais avec moi dans la cabine. Mon petit essayage serait totalement privé.. Rien que pour cet homme affligemment magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 6 Fév - 0:25

Sa réaction me plaisait énormément et je m’imaginais déjà en train de me faire embarquer par l’homme que j’aime afin que mon père ne puisse pas me mettre la main dessus. Rien qu’à l’idée d’être éloigné de lui une nouvelle fois durant une durée indéterminée me nouait le ventre. J’en serais malade et retomber en dépression était la dernière chose que j’avais envie de connaître cette année, c’est la raison pour laquelle j’étais bien décidé à ne pas partir ou au pire des cas, à emmener Ethan avec moi, mais soyons réaliste, jamais il voudrait s’exiler durant plusieurs mois dans un pays où il n’avait rien à y foutre. C’est bien pour ça que je l’aimais. Il savait exactement ce qu’il voulait et sa vie était déjà toute tracée et cela depuis sa naissance. C’était chiant, mais aussi beaucoup moins stressant. Mes parents avaient probablement dû faire la même chose et je dois dire que ma mère commençait fortement à s’inquiéter du fait que je sois toujours célibataire. En fait, je ne lui avais jamais ramené une seule fille à la maison. Elle se doute de quelque chose, mais préfère se voiler la face. Ce sont les mères, que voulez-vous.

Marchant sur les champs, je fus surpris en me sentant tiré par Ethan, me retrouvant complètement contre lui et je dois dire qu’une telle proximité ne pouvait que me satisfaire. Encore plus en voyant la boutique en question. Une boutique de sous-vêtement ? Et c’était à son tour ? Ok, je n’allais rien assumer du tout et si j’avais pu me contrôler pour ne pas bander toute à l’heure, pour le coup, je ne promettais vraiment rien. Je me laissais donc entraîner dans sa folie, tout d’abord dans le magasin, puis dans la cabine où apparemment, j’aurais le droit à un défilé en toute intimité. Je ne savais vraiment pas quoi faire. En fait, je restais complètement statique face à cet homme qui était en train de se déshabiller pour quelques essayages. Il était juste tellement canon, bien foutu, j’en avais des bouffées de chaleur. Je m’efforçais de me contenir, mais rien qu’en observant ce corps cela en devenait très dur. Une véritable torture, mais j’avais connu tellement pire que me retenir de lui sauter dessus n’était pas horrible que ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Ven 6 Fév - 22:05


Jamais je ne le laisserais partir loin de moi, surtout pas si c'était son père qui le voulait. Qu'il crève celui-là. Ouais, je lui en voulais à un point inimaginable et ça ne serait jamais effacer entre nous. Encore moi maintenant que mon bouclé m'avait dit qu'il comptait le renvoyer loin de moi. Hors de question et il allait le payer s'il le faisait. Soit, tout était déjà régler si c'était le cas. Il me fallait juste un alibi pour ma fiancée pour qu'elle ne se doute de rien. Dommage, je ne serais pas là pour les préparatifs du mariage.. Vraiment, c'est si dommage ! Haha, je me fais rire moi-même. En tout cas, son père n'aurait jamais le dernier mot avec moi. Oublions pour le moment. Nous marchions ensemble alors que je l'avais tiré contre moi. La sensation était gravée en moi et je n'y comprenais toujours rien. C'était étrange. Je gardais ça de côté avant de rentrer dans la boutique, puis dans la cabine avec lui et des vêtements. Je n'avais pas peur que l'on vienne nous embêter ici et je dois dire que.. mon idée était à double tranchant. J'allais le chauffer, énormément même – c'était d'ailleurs déjà le cas vu le regard qu'il posait sur moi – mais.. j'avais aussi envie de lui. A un point incroyable, mais.. Aussi excitant soit-il, le faire ici serait du suicide. J'avais tout enlever, sauf mon boxer. Mon regard se levait vers lui, sûrement un peu trop sombre pour qu'il soit normal. Si je pouvais le baiser à même la cabine.. Malheureusement, elle n'était sûrement pas insonorisée. Je croisais son regard envieux et je dois dire que c'était très compliqué de garder mon self contrôle. Parfois.. Je me demandais ce qu'il se passerait s'il se laissait aller à me sauter dessus. Évidemment, je serais sur le cul, mais.. Je crois que d'un côté, ça me plairait bien. Parce que ça flatterait mon égo mais.. Pas que.

Attrapant l'élastique de mon boxer, je le glissais sur mes cuisses tout en douceur et dans une lenteur accablante. Je me retrouvais nu, devant lui. J'aurais pu gardé au moins ma chemise mais il n'aurait pas eu tout le loisir de me mater. Certes, la dernière fois était il y a peu, quand je prenais ma douche, mais là.. Il était encore plus près. Mes tatouages lui criaient de comprendre ce message si visible alors que mon corps me hurlait de déchirer ses vêtements et de le prendre violemment. Contrôler ses hormones est une chose que je déteste faire. Si j'avais envie de bander, je bandais. Enfin, pour lui quoi. Avec Aliénor, je devais penser à lui. Enfin bref. Alors que j'enfilais un des boxer que j'étais censé acheter, j'essayais de faire en sorte de ne même pas effleurer mon propre sexe pour ne pas avoir une trique d'enfer. Dire que j'avais le mec le plus sublime au monde qui m'offrirait son cul pendant des heures et que moi, je me contenais. Ethan Moore change et non, ça ne me plaît pas vraiment. Oui, non, voilà quoi. Une fois enfilé, je lui souriais de plus belle en approchant de lui un peu. « ça te plaît ? » lui demandais-je chaudement, d'une voix suave alors que je me retenais de devenir totalement incontrôlable. Avec un homme comme lui, perdre la tête est facile. Je ne parle que de sexe, bien entendu. Dieu, il ne se rend même pas compte du charme qu'il dégage – enfin, plus qu'avant – mais c'était tant mieux. Il restait ma propriété et ça ne changerait plus jamais. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Fév - 10:03

J’étais complètement dingue de cet homme. Mes yeux prenaient on ne peut plus de plaisir à le mater sous toutes les coutures. J’essayais de garder mon calme, mais avouons-le que ça devenait de plus en plus corsé. Ce boxer lui allait à ravit. Je pouvais très bien voir à quel point il était moulant et il était foutrement sexy dedans. La bouche entre ouverte, j’essayais de trouver mes mots, complètement bouche bée devant un tel canon de beauté. « J’a..j’adore » Avais-je fini par difficilement articuler. J’avais les idées toutes embrouillées tandis que je faisais des pieds et des mains pour ne pas bander. Chose particulièrement extrêmement difficile. Inspiré, expiré. Voilà ce sur quoi je devais essentiellement me concentrer. « Tout te vas à toi de toute façon » Et j’étais très sincère dans mes paroles. Il pouvait mettre n’importe quoi sur lui, c’était Ethan Moore quoi. L’enfant prodige, affreusement sexy à en faire des envieux parce que tout et n’importe quoi lui va, qu’en plus d’avoir la beauté il avait le charisme qui allait avec et l’argent qui suivait derrière. Avec du recul je comprenais mieux pourquoi toutes les filles essayaient de se l’arracher.

D’ailleurs, je ne comprenais pas pourquoi entre toutes les filles qu’il avait à ses pieds il avait choisi Aliénor. Pourtant, il avait eu l’embarras du choix. Etait-il amoureux d’elle à l’époque ? Je ne le saurais probablement jamais, car il ne m’en avait jamais réellement parlé. En même temps, pour moi à l’époque c’était juste une bonne amie à lui vu que je me voilais la face. Aujourd’hui je me rendais enfin compte que cela avait toujours été sa petite amie. Vaut mieux tard que jamais comme on dit. Elle en avait de la chance de pouvoir faire sa vie avec un homme aussi sexy et au-delà de ça, adorable. Oui, je trouvais Ethan Moore adorable. Ne me prenait pas pour un fou, je savais ce dont il était capable, mais j’aimais vraiment tout chez lui.

Posant doucement le bout de mes doigts sur son torse, je plongeais mon regard sur son visage. Malgré que nous ayons grandit et mûri, je n’avais pas l’impression que nous avions tant changé que ça. Excepté le fait qu’il y a quelques années encore il ne se serait pas gêné pour me prendre à même la cabine. Quelque chose avait changé chez l’homme que j’aime. Je ne savais pas exactement quoi, mais Aliénor y était sans doute pour quelque chose. C’était-il assagit pour elle ? Pensait-il à elle quand il était avec moi. Je me refusais de penser ça alors que je passais un aussi bon moment, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir un peu la tête ailleurs et je priais intérieurement pour ne pas qu’Ethan s’en aperçoive ou pour qu’il s’en foutre complètement, car je ne me voyais mal lui expliquer ce que je ressentais. Surtout qu’il savait que j’étais amoureux de lui et entre nous, il s’en foutait royalement excepté le fait que ça le fasse passé pour un connard. Ce qu’il n’était pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Fév - 16:40


Son regard sur moi me ravivait. De ma vie, je n'avais jamais fait cela. Quand je m'habille et qu'Aliénor me matte, c'est chiant. Parce que je savais ce qu'elle voulait dans ces cas-là et.. Coucher avec elle était horriblement monotone. Quand elle semblait « mettre du piment », j'explosais de rire intérieurement. C'était juste parce qu'elle avait claqué je ne sais combien de dollars dans de la lingerie et qu'elle croyait qu'avec ça, ça suffisait à m'exciter. Elle était tellement loin du compte. Cruche en tout point. L'entendre bégayer me faisait sourire de plus belle. Il n'avait d'yeux que pour moi et ouais, c'était tout ce que je voulais. Qu'il ne soit qu'à moi et que personne ne puisse le regarder comme je le regarde, ni le toucher comme je pouvais le faire. De toute manière, j'avais espéré avoir assez bien mis dans sa tête que j'étais le seul à pouvoir le faire apprécier autant le sexe. C'était déjà une façon à moi de l'emprisonner et qu'il reste ma propriété. Égoïste à un milliard de pour-cent, mais là, je le vivais très bien. Je savais que tout m'allait mais.. « Je préfère te l'entendre dire.. Juste.. Pour être sûr » lui dis-je avec un léger clin d’œil. J'aimais qu'il me dévore du regard, de le chambouler en tout point et qu'il me dise que ouais, j'étais canon. Et être beau pour lui, c'est la meilleure chose au monde. Ses doigts sur mon torse, nos regards s'accrochèrent l'un à l'autre. Moi en boxer, lui tout habillé, je refrénais violemment mes envies de le baiser à même le mur pour simplement poser mes lèvres contre les siennes. J'avais un self control surprenant, mais c'était toujours mieux que de ne plus avoir aucun contrôle de moi-même. No control avec mon bouclé ? Oh c'était déjà arrivé.. Même pendant nos présentes vacances, mais là, je ferais un effort supplémentaire pour attendre ce soir. Je sais, je suis trop gentil. Je changerais ça très vite, bien entendu.

Un baiser qui passait du doux à plus fiévreux, mais je faisais en sorte de ne pas penser à autre chose que ses lèvres. Ma conscience avait vraiment envie de penser à plus.. plus, mais tout irait bien. Je me séparais de lui, avant de me changer et de prendre un lot de plusieurs dans le même style et la même taille. Si je continuais les essayages dans cette cabine, nous allions y rester bien trop longtemps pour que cela ne fasse pas suspect. Une fois habillé et prêt à sortir, je venais près de ses lèvres avant de lui susurrer à l'oreille : « Je te promets qu'on le fera dans une cabine un jour.. Tu peux marquer ça à ta liste de choses à faire pour 2015 » et de poser un baiser juste sous son oreille, puis sortir de là avec mes achats. Passage rapide à la caisse, je ne regardais même pas le montant et je payais avant de sortir de là, prenant mon bouclé par la main. C'était juste pour qu'il me suive.. Ne sait-on jamais que l'on ne sorte pas du magasin ensemble et qu'il aille dans une direction opposé ! Autant aller dans une même direction. One direction, ensemble. Continuant à se balader, je posais mon regard sur lui. « On continue à marcher ? » demandais-je doucement. D'ici une heure, nous devrions absolument retourner à l'hôtel pour le repas mais bon, je lui dévoilais l'emploi du temps petit à petit. Il ne manquerait plus qu'il soit au courant du reste.. J'aurais l'air bien con, tiens, pour une fois. Quoique j'étais toujours capable de me retourner pour l'étonner, mais mon plan A était le meilleur alors je voudrais que tout se passe comme je l'avais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Fév - 18:42

Ethan était un vrai allumeur et je ne m’en lassais pas de le penser. Je n’avais pas pu m’empêcher de me mordre la lèvre en le voyant se rapprocher de moi doucement pour poser ses lèvres succulentes sur les miennes. Comme c’était bon. Je fondais comme du chocolat. Ok, même si je ne sortais pas avec lui j’étais genre le garçon le plus chanceux du monde ne serait-ce que pour l’avoir dans mon lit quand je le désirais. Même si c’était plus lui qui choisissait quand est-ce qu’on baisait, il me suffisait de m’être mes atouts en valeurs et en général le tour était joué. Je continuais d’observer ses moindres faits et gestes jusqu’à ce qu’il se retrouve complètement habillé. Le spectacle était apparemment fini –malheureusement pour moi- il était l’heure de passer à la caisse et de cesser tous les soupçons que les vendeurs et même clients d’ailleurs, pourraient avoir sur nous.

Sortant de la cabine tout pimpant et souriant, je suivais ses pas jusqu’à la caisse pour payer notre dû et sortir du magasin. Il faisait beaucoup plus froid dehors, mais j’avais toujours chaud aux côtés de monsieur. Cela n’empêchait pas que j’avais osé lâcher sa main pour les fourrer dans mes poches afin d’essayer de chercher un minimum de chaleur. Sa dernière phrase ne cessait de passer et repasser dans ma tête. Le faire dans une cabine…Il y avait tellement de choses que j’aimerais faire avec lui avant fin deux mille quinze que je me demandais si on ne pouvait pas allonger l’année histoire d’avoir un peu plus de temps.

« Je te suis, on fait comme tu veux » Franchement, être avec lui me rendait déjà complètement euphorique alors il pourrait même m’amener dans un club échangiste, je m’en foutrais complètement. Quoi que, je n’en étais pas si sûr, mais il ne ferait pas ça. Il en était capable, mais ce ne devait pas être dans ses plans, ce n’était bien trop pas dans le thème et même s’il ne cessait de me surprendre, je l’aurais un minimum senti ce genre de chose. J’aimais pouvoir me balader dans les rues de Paris, mais bordel je donnerais tout pour qu’il fasse moins de vent. De un, j’avais beau avoir un bonnet j’étais obligé d’enlever les mains de mes poches toutes les cinq minutes pour remettre mes cheveux derrière mes oreilles, de deux ça me brûlait les jambes et les joues. Mais j’aimais tout de même énormément cette ambiance de noël et d’hiver. On n’a pas l’un sans l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu. Lun 9 Fév - 19:55


Mettant de côté la situation de la cabine d'essayage – parce que oui, je suis capable de faire demi tour – nous étions sortis de là et je lui avais demandé s'il voulait continuer notre balade. Sa réponse me faisait lever les yeux au ciel. Un jour, il prendrait une décision et sincèrement, ce serait le plus beau moment au monde. À croire que je lui fais peur au point qu'il n'ose pas me dire ses envies – autre que sexuelles. Je ne l'avais jamais mangé pourtant.. mordu, ok, mais rien de plus, hein. Enfin, je n'allais rien dire et alors que l'on recommençait à marcher un peu, je le voyais au coin de l’œil qu'il avait froid. Je sentais même des légers tremblements dans sa main. « Rentrons, on pourra en profiter encore l'an prochain » souriais-je en l'attirait près de la route alors que notre voiture nous attendait. Comme si je comptais attendre qu'elle revienne, haha ! Non, autant payer pour qu'elle nous attende et pour pouvoir rentrer au plus vite. Lui ouvrant la porte, je le laissais s'y engouffrer avant de le rejoindre. Nos sacs posés devant nous, je m'avançais pour glisser un mot au chauffeur avant qu'il ne referme la paroi pour nous laisser tranquille. Reprenant ma place, je posais mon regard sur mon amant avant de le tirer sur moi, faisant passer ses jambes sur les miennes pour le coller à moi. Même si je ne pouvais pas sentir son cœur, je savais qu'il battait à mille à l'heure et oui, il y avait toujours cet amour dans son regard. Je ne pouvais pas lui rendre. Jamais je ne l'avais rendu à ma petite amie, mais.. Ce n'était pas pareil. C'était différent avec lui et.. Ouais, c'est compliqué.

Caressant sa joue, je ne me lassais pas, tout de même, de fixer ses prunelles émeraudes. Avant tout, je voulais qu'il profite de la chaleur que j'avais demandé d'augmenter au chauffeur. Je sentais que la fraîcheur du début de nuit l'avait saisi et je ne voudrais vraiment pas qu'il tombe malade. J'aurais du prévoir des gants, mais bon.. Déjà l'écharpe et le bonnet, c'était pas mal. « Tu as plus chaud ? » demandais-je prudemment. Histoire de l'aider – oui je sais, je suis trop gentil – je venais embrasser ses lèvres avec passion. Glissant mes mains jusqu'à ses fesses – c'est pour la bonne cause, attendez – je le soulevais pour qu'il s'assoit sur mes cuisses. Autant l'avoir au plus près de moi. Quelques minutes plus tard et on se trouvait devant notre hôtel. Les rues commençaient à se vider, comme se remplir. Certaines personnes allaient au restaurant, d'autres retrouvaient la famille ou les amis.. Puis il y a ceux qui font la fête et qui grouillent déjà près de la Tour Eiffel pour voir le décompte et le feu d'artifice. Retrouvant le regard de mon pet.. Quoi. Euh, mon bouclé, ouais, je lui souriais avant de l'entraîner dehors avec nos sacs de shopping puis très vite retourner à l'intérieur pour ne pas mourir de froid. Et je l'amenais vers notre chambre.. Pour le moment..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Revenir en haut Aller en bas

terminé (hot) Nathanaël # Cadeau de Noël en retard, mais tu ne seras pas déçu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-