It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

angie & alistair ❝ early christmas present ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: angie & alistair ❝ early christmas present ❞ Dim 14 Déc - 14:52

angie & alistair

❝ early christmas present ❞


Je me demandais vraiment comment nous allions faire pour trouver un moyen de sauver notre couple. Parce que, malgré tout ce qu’elle avait pu me faire, je l’aimais encore. Je ne savais plus vraiment qui elle était, ni comment avait pu être sa vie, mais je n’avais jamais cessé de l’aimer. Elle était ma femme. Elle était l’amour de ma vie. Et c’était justement pour tenter de connaître le point de vu de l’autre que nous avions décidé de littéralement nous mettre dans la peau de l’autre. Je devais vivre reclus de tous – ou presque, ma fille restant avec moi et n’étant toujours pas au courant du retour à la vie de sa mère – et Elea … Angie, de son côté, devait apprendre le langage des signes et vivre dans un monde silencieux. Okay, c’était plutôt basique comme changement de vie, mais au moins, nous tachions de faire des efforts. Et comme elle ne voulait pas suivre une thérapie de couple, trouvant cela trop dangereux de dire à une inconnue qu’elle était toujours en vie, c’était la seule chose que nous avions trouvée. Au début, ne quasiment pas sortir de chez moi avait été assez simple. J’avais posé un mois de vacances auprès de l’école, et mon garde du corps amenait Elisabeth à l’école et revenait la chercher. Je m’étais plutôt bien adapté. Du moins, c’était ce que je croyais. Ne pas pouvoir répondre au téléphone, ne pas pouvoir voir mes amis, ne pas pouvoir parler à ma famille … et surtout, ne pas pouvoir parler à ma femme … Oui, cela m’avait rapidement pesé. Et j’avais failli tout laisser tomber, à plusieurs reprises. Mais j’avais finalement tenu bon. Nous en avions besoin. Si nous voulions nous mettre à la place de l’autre et nous comprendre, il fallait littéralement nous mettre à la place de l’autre. Au fil du temps, je me rendis compte qu’en effet, cela n’avait pas dû être simple tous les jours pour elle. Bien sûr, rien n’était pardonné, et j’en étais encore loin, même. Après tout, je n’arrivais toujours pas à comprendre le plus important : pourquoi elle ne m’en avait pas parlé. Oui, elle ne voulait pas me perdre, ne voulait pas que je la quitte. Mais est-ce que le résultat n’avait pas été le même, finalement ? Après tout, elle était morte pour moi et nous n’étions plus ensemble … même si mon cœur n’avait jamais cessé de lui appartenir.

Aujourd’hui était la fin de notre expérience. Cela faisait un mois tout pile que nous avions décidé de faire cela, et nous faisions donc le point. Et surtout, aujourd’hui était un jour important. Peut-être que c’était parce que les fêtes arrivaient, ou parce qu’il fallait décorer le majestueux sapin qui ornait à présent dans le salon, mais j’avais décidé de dire la vérité à Elisabeth. Je ne savais pas ce que la rencontre donnerait, et encore moins si ma fille n’allait pas se retrouver avec le cœur brisé. Mais Angie refaisait partie de ma vie à présent et, même si nous étions loin d’avoir réglé nos problèmes, Elisabeth méritait de connaître la vérité sur sa mère. Donc bien sûr, je lui avais passé certains détails, comme Malcom et le fait que ma famille l’avait faite passer pour morte. Tout ce qu’Elisabeth savait, c’était que sa maman n’était pas morte mais qu’elle avait été obligée de nous faire croire cela pour nous protéger. Et c’était amplement suffisant. Je souris en voyant ma princesse sautiller dans le salon, impatiente de voir sa mère et de pouvoir décorer le sapin avec ses deux parents. Elle adorait cette période de l’année, plus que n’importe qui d’autre, et la voir rayonner ainsi me confirmait que le choix que j’avais fait était le bon. Lorsqu’enfin la porte d’entrée sonna, Elisabeth accouru pour lui ouvrir, avant de s’immobiliser en la voyant. Je laissais Angie rentrer à l’intérieur, récupérant son manteau, avant de m’accroupir au niveau de notre fille. « Elisabeth, voici ta maman. » lui dis-je en langage des signes, accompagnant mes signes de ma voix. « Angie … Voici Elisabeth. » reprenais-je à l’encontre de ma femme, toujours en signant de mes mains.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: angie & alistair ❝ early christmas present ❞ Dim 21 Déc - 17:06


❝ Early Christmas present ❞


Angie était remplie de doutes. Vis-à-vis d’elle-même ou de son couple. Du moins de ce qu’il en restait et de ce qui pouvait être sauvé. Ils avaient essayé et ils essayaient toujours. Visiblement, aucun des deux ne semblaient déterminés à laisser tomber. Après tout, Angie ne souhaitait plus qu’une chose : refaire partie de la vie de sa fille, mais aussi de son mari. Ils avaient décidé que le meilleur moyen de commencer serait de se mettre à la place de l’autre. Dans leur vie, leurs habitudes… Et c’était loin d’être simple. Alistair avait dû se confronter au monde sa femme. Son vrai monde. Celui de l’escroquerie. Mais aussi de l’art, de la patience, du camouflage, et de la solitude. Ils s’étaient isolés, coupés de tout. Elle avait tenté de lui apprendre les méthodes de détection de faux. Elle avait peint devant lui, reproduisant un tableau de Monet à la perfection. Ce n’était pas une commande pour un éventuel job, elle voulait seulement lui montrer que dans sa vie, tout n’était pas noir, qu’au fond, même en reproduisant quelque chose avec moins de valeur, la beauté était toujours la même. Angie adorait peindre. Elle adorait la sensation que ça lui procurait. Elle lui apprenait à couvrir ses arrières et à tout vérifier. Elle ne voulait pas qu’il vive en regardant toujours par-dessus son épaule, mais elle souhait qu’il comprenne ce que c’était que sa vie. Qu’il ne lui suffisait plus d’être affreusement douée et de tout revendre.
Et puis, Angie avait dû s’immerger dans la vie d’Alistair. C’était loin de ce qu’elle avait connu et de leur vie de membres de la famille royale. Elle s’était appliquée à apprendre le langage des signes. Ou en tout cas, elle y avait mis tout son cœur en essayant. Pour être honnête, les premiers jours n’avaient pas été simples. Elle en confondait certains, et avait la désagréable impression de n’être bonne à rien. Et puis, avec de l’acharnement, ça c’était amélioré. Evidemment, elle était loin d’être aussi à l’aise que pouvait l’être Alistair, mais au moins, maintenant, elle en connaissait les bases.

Aujourd’hui, cela faisait un mois tout pile qu’ils avaient débuté leur petite expérience. Et elle venait de prendre fin. Ce n’était pas franchement la raison pour laquelle Angie était stressée. Non, c’était pour tout autre chose. Elle angoissait parce qu’Alistair avait décidé d’organiser les retrouvailles entre elle et sa fille. Lorsqu’il le lui avait annoncé, elle avait quasiment failli s’effondrer. Puis elle avait fondu en larmes avant de se retrouver dans ses bras. L’émotion avait été au rendez-vous, elle ne s’était attendue à une telle chose. Même s’ils faisaient des progrès, elle savait que tout n’était pas réglé.
La jeune Windsor, Jensen-Ivanov de son vrai nom, se tenait devant la porte de chez son mari, stressée comme elle l’avait rarement été. Elle allait revoir sa petite fille. Son adorable petite fille. Oui, elle l’avait aperçue de loin, plusieurs fois, mais aujourd’hui, elle allait se tenir face à elle, et plus que tout, sa fille allait pouvoir la voir aussi. Evidemment, la réaction d’Elizabeth la rendait tout autant nerveuse. Angie se décida finalement à sonner, se balançant d’un pied à l’autre, tant la nervosité était à sa comble. Et puis ce fut son adorable princesse qui lui ouvrit. La jeune femme resta interdite quelques instants, alors que mère et fille se fixait, après tant d’années passées loin l’une de l’autre. Alistair l’invita à entrer avant de s’accroupir face à Elisabeth. « Elisabeth, voici ta maman. Angie … Voici Elisabeth. » dit-il tout en accompagnant ses mots, de gestes pour le traduire en langage des signes. Hésitante, Angie s’approcha légèrement, avant s’accroupir à son tour. Elle avait les larmes aux yeux, et elle luttait pour ne pas craquer. Elle mourrait d’envie de la prendre dans ses bras, mais elle ne tenait pas à brusquer sa fille. « Je suis ravie de te voir. Tu m’as manqué. » dit-elle en accompagnant, elle aussi, ses mots du langage des signes. Elle espérait ne pas s’être trompée. Elle releva la tête pour regarder Alistair. Il était magnifique. Elle essuya une larme d’un revers de main. « Merci. » murmura-t-elle à son égard avant de reporter son attention sur sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: angie & alistair ❝ early christmas present ❞ Lun 5 Jan - 0:00

angie & alistair

❝ early christmas present ❞


Malgré toutes les questions que je me posais à propos de notre couple, aujourd’hui, il ne s’agissait pas de ça. Non, aujourd’hui, Elisabeth rencontrait enfin sa mère. Parce que même si nous ne réglerions peut-être pas notre histoire et ne trouverions peut-être pas de solution, je savais qu’elle était prête à rester. Et la tenir à l’écart de notre fille n’était clairement pas ce qu’il y avait de mieux. Bien sûr que j’avais peur. J’avais peur qu’Elisabeth ne s’attache à elle et qu’Ele … Angie, ne disparaisse à nouveau, lui causant d’atroces souffrances. Je m’étais toujours montré très protecteur envers elle, et ce côté-là de ma personnalité avait décuplé depuis sa méningite. C’était d’ailleurs en partie pour toujours garder un œil sur elle que j’avais créée cette école. Ainsi, je savais où elle se trouvait, et s’il y avait le moindre soucis, j’étais directement présent, sur place. C’était mon rôle de la protéger, de faire tout ce qu’il y avait en mon pouvoir pour que rien ne lui arrive. Et j’avais déjà failli à mon rôle une fois, et cela n’arriverait plus jamais. Donc forcément, j’avais peur, j’étais terrifié même, à l’idée que sa mère puisse la faire souffrir. Mais je voulais qu’elle soit heureuse, et je ne pouvais de toute évidence pas lui cacher que sa mère était encore en vie. Et lorsque je le lui avais annoncé, plus tôt dans la journée, je m’étais rendu compte à quel point j’avais pris la bonne décision. Elle était tellement heureuse, tellement enjouée à l’idée de rencontrer sa mère qu’elle n’avait jamais vue. Et d’ailleurs, lorsque celle-ci sonna à la porte d’entrée, Elisabeth ne se fit pas prier pour accourir lui ouvrir, avant de se figer. Pour elle aussi, c’était beaucoup d’émotions. Après avoir rangé son manteau, je fis officiellement les présentations, de vive voix et en langage des signes, entre les deux. Et j’eus rapidement les larmes aux yeux, d’émotion, en les voyant toutes les deux. Je lui fis un signe de la tête, pour lui confirmer que ses signes étaient les bons. « Je vais chercher les décorations, d’accord ? » les prévenais-je.

Je prenais alors la direction du grenier, à la recherche des décorations en question. Il s’agissait surtout d’une excuse pour les laisser seules, toutes les deux. Elles avaient des années à rattraper. Elles devaient apprendre à se connaître, à présent, et je ne voulais pas être une entrave à cela. Aujourd’hui, nous allions passer une soirée en famille. La première en six années. La première pour notre fille, tout simplement. Et je voulais que tout soit parfait. Le sapin était parfait, majestueux c’était déjà ça. Après une dizaine de minutes, j’entendis la voix d’Angie me demander si je m’en sortais. Je souris, avant de lui répondre. « Oui, oui. J’arrive. » criais-je pour qu’elle m’entende. Et je redescendais. Bon, elles n’avaient pas été seules si longtemps que cela, mais pour une première fois, c’était déjà bien, non ? « Et voilà les décorations ! On s’y met ? » demandais-je après avoir posé les cartons au sol pour me libérer les mains.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: angie & alistair ❝ early christmas present ❞ Sam 17 Jan - 23:33


❝ Early Christmas present ❞


Angie avait été angoissée toute la journée. Ces retrouvailles la mettaient dans tous ses états. Et il y avait de quoi. Retrouver sa fille, ce n’était pas rien. Et pour une fois, ça n’allait pas être à sens unique. Elle avait déjà revu sa fille. Elle savait pertinemment à quoi elle ressemblait désormais. Mais jamais son petit ange n’avait pu l’apercevoir autrement qu’en photo. Aujourd’hui, ça allait changer. Chris était resté avec elle tout le début de journée pour tenter de la relaxer. Mais il était sans doute aussi excité qu’elle. Après tout, il n’avait jamais connu sa nièce, et Angie savait très bien que ça le peinait plus qu’il ne voulait l’admettre devant elle. Il n’avait cessé de la rassurer, que ça ne pouvait que bien se passer. Sans doute avait-il raison. Elle faisait confiance à Alistair, il devait savoir ce qu’il faisait. Il n’aurait jamais planifié cette rencontre s’il avait un doute sur la réaction d’Elisabeth.

La jeune Windsor se tenait face à cette magnifique petite fille. Elle n’arrivait même pas à croire qu’elle ait pu mettre au monde une merveille pareille. Sa fille était tout simplement parfaite. Un diamant brut. Et elle se foutait de sa surdité. Enfin, c’était triste, et le moment avait dû être difficile à passer, sans aucun doute. Mais que sa fille soit sourde ne changeait rien à ses yeux. Elle était toujours aussi sublime. Angie s’était accroupie pour se mettre à sa hauteur, alors qu’elle avait les larmes aux yeux. Elle n’avait osé rêver de ce jour. « Je vais chercher les décorations, d’accord ? » Elle acquiesça d’un signe de tête alors qu’Alistair partit chercher les décorations pour le sapin.
La jeune se rapprocha un peu plus de sa fille, et glissa délicatement sur sa joue pour la caresser. Puis elle finit par la prendre dans ses bras. Il n’y avait aucun mot pour décrire ce qu’elle ressentait à cet instant. Une larme coula le long de sa joue, et c’est en se reculant qu’elle l’essuya. « T’es sublime. » dit-elle en accompagnant ses paroles de gestes pour que sa fille comprenne. « Et je suis vraiment désolée d’avoir dû te laisser. Mais je pensais à toi tous les jours. » avoua-t-elle, toujours avec le langage de signe, en arborant un sourire timide. Elle ne voulait pas qu’elle croit qu’elle l’avait abandonné par choix, ou même que ça avait été simple. C’était tout le contraire. Mais Angie était désormais là pour se faire pardonner, et surtout, pour rattraper le temps perdu. « Ali, tu t’en sors ? » La jeune femme se demandait si elle ne s’était pas perdue au milieu des décorations. « Oui, oui. J’arrive. » cria-t-il alors qu’elle l’entendait descendre. « Et voilà les décorations ! On s’y met ? » « Oh oui, avec plaisir ! » répondit-elle alors qu’elle se levait pour rejoindre son mari. Elle se pencha par-dessus les cartons pour en regarder le contenu alors qu’Elisabeth la rejoignit. La petite blonde attrapa quelques guirlandes et se dirigea vers le sapin. Angie en profita pour attraper Alistair par la même pour l’amener légèrement à l’écart. C’était quelque peu étrange de le toucher à nouveau, même si peu. Etrange, mais loin d’être désagréable. « Je voulais te remercier. Pour tout. Pour les efforts que t’as fait… Pour essayer de comprendre. Et pour ça, pour Elisabeth… » Même si elle se doutait qu’il faisait sans doute plus ça pour leur fille que pour elle, Angie appréciait.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: angie & alistair ❝ early christmas present ❞ Dim 25 Jan - 13:56

angie & alistair

❝ early christmas present ❞


Je ne pouvais plus mentir à Elisabeth. Bon, techniquement, je ne lui mentais pas vraiment, puisqu’elle ne m’avait pas posé de questions sur sa mère depuis que j’avais appris qu’Angie était finalement en vie. Donc je n’avais pas eu à lui mentir, heureusement. Mais pour moi, lui cacher la vérité revenait au même, et elle devait connaître la vérité. Bien sûr que j’avais peur. J’avais peur qu’elle souffre. J’avais peur qu’elle s’attache à sa mère, ce qui arriverait forcément, et que celle-ci quitte nos vies à nouveau. Mais c’était un risque à prendre. Et si je ne le faisais pas pour Angie, Elisabeth avait le droit d’apprendre à connaître sa mère. Et pour le moment, je ne le regrettais pas. A l’instant où je lui avais appris que sa mère était en vie, Elisabeth avait été emplie de joie. Et que dire du moment où Angie avait frappé à la porte et que notre fille avait accouru pour lui ouvrir ? J’en étais même venu à les laisser seules toutes les deux. Angie semblait avoir retenu ses leçons de langage des signes, et si elle ne signait pas couramment, elle s’en sortait bien. Bref, elles arriveraient à tenir une conversation toutes les deux, sans que je n’ai besoin de jouer les interprètes. J’allais donc chercher les décorations de Noël, et les laissais une dizaine de minutes rattraper un peu le temps perdu. Je ne redescendais que lorsqu’Angie m’appela. « Oh oui, avec plaisir ! » répondit-elle après que j’ai proposé que l’on s’y mette. Elisabeth déboula presque vers le carton, prenant quelques guirlandes dans ses petits bras.

Puis alors que j’allais en faire de même, Angie m’attrapa par le bras, nous mettant un peu à l’écart. J’eus presque comme une décharge électrique à ce toucher, mais l’ignorais bien rapidement. Ce n’était pas le moment. « Je voulais te remercier. Pour tout. Pour les efforts que t’as fait… Pour essayer de comprendre. Et pour ça, pour Elisabeth… » Je hochais lentement de la tête. « C’est … normal … » commençais-je doucement. « Enfin, nous sommes une famille. Malgré tout ce qui s’est passé … Même si on ne sait pas où on en est, même si on ne sait pas ce qu’il adviendra pour nous. On est une famille. » affirmais-je, avant de passer une main dans mes cheveux. Puis la sentant trop proche de moi, je me décalais un peu avant de rejoindre Elisabeth. Je souris en la voyant placer tant bien que mal ses guirlandes sur le bas du sapin, avant de l’aider. Et je fis un signe de la main à Angie pour qu’elle nous rejoigne et vienne nous aider. Lorsqu’elle arriva, Elisabeth lui tendit sa guirlande dans un grand sourire, lui demandant de les placer en haut du sapin.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: angie & alistair ❝ early christmas present ❞

Revenir en haut Aller en bas

angie & alistair ❝ early christmas present ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-