It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan] Mer 10 Déc - 10:39



❝Sam & Ethan

   ♡ Je te réduis en miette ou bien ?


- Va te faire mettre, mec ! Je ne suis en rien responsable si ta foutue marchandise avait un problème à l'arrivée sur les docks. Ton bordel est passé au contrôle, le mec a remplit les papiers après un examen soit disant minutieux, moi je n’ai rien vu qui clochait sur l'extérieur des paquetages, alors si tu dois t'en prendre à quelqu'un c'est à ce type ou à ceux qui ont laissé sortir leur marchandise avec ce genre de défauts !

Je suis remonté à bloc là. Et ces mots s'adressent au gérant d'une entreprise d'import-export qui est venu me trouver alors que j'étais en train de décharger sa marchandise sur les lieux prévus pour, des entrepôts situés du côté du Bronx. Un des mecs sur place lui a passé un coup de fil après avoir remarqué des soucis en ouvrant une première palette tandis que je terminais de décharger le reste. Le truc, c'est que visiblement, il y a des soucis avec pas mal de mobilier entre autre qui, et pourtant c'est flagrant, n'ont pas pu être abimés durant le transport, sinon il y aurait des marques visibles sur l'extérieur et ça ne serait pas passé au contrôle du type qui a validé l'acte pour que je puisse enfin charger le tout dans mon camion.
Mais ce connard insiste, il ne veut rien entendre malgré la logique des faits et des preuves que je lui expose. Il a débarqué avec sa putain de bagnole fin énervé et s'en est limite pris directement à moi en jappant à tort et à travers. Une façon de faire qui m'a aussitôt gonflé à bloc.

- Putain mais ça va rentrer dans ta petite tête de bureaucrate à la con ??!!!! La marchandise a été vérifiée par un type, de façon tout sauf minutieuse visiblement. C'était son boulot ! Il a validé le truc et j'ai chargé. Point. C’est pas mon problème, t'entends ??!!

Il ne tient plus qu'à un fil que je lui rentre dans le lard à ce fils de pute ! Il me gonfle à se la jouer. A croire qu'il s'en prend à moi et fait exprès de ne rien entendre parce qu'il a les jetons ou la flemme de remonter plus loin et de devoir s'en prendre au téléphone aux véritables fautifs.
Ce type m'a l'air d'un enfoiré de première. Pour qui il se prend à me causer de la sorte et à me manquer de respect ?? Bon ok, je m'emporte moi-même très vite mais moi j’ai mes raisons, lui il n’en a aucune après mes explications qui sont pourtant simples à comprendre ! Mais il faut croire que c’est trop compliqué pour lui. Pauvre mec !

Ça va encore finir en litige tout ça ... . A moins que je ne lui fasse passer l'envie de s'entêter de la sorte. Et ça me démange de plus en plus de lui faire bouffer mon poing.
Je déteste qu'on me prenne pour un con. J’ai l'air d'un abruti sérieux ou du mec qui va se rabaisser comme une merde ?! J'crois pas non.
Je n'ai commis aucune faute grave. Aucune faute du tout d'ailleurs. Je suis toujours soigneux avec la marchandise. Quoi qu'il en soit, je perds très vite la dernière once de patience et de sang froid qu'il me reste et le choppe soudain vivement par le col pour le coller brutalement contre la remorque du camion.

- Je vais te faire bouffer ta marchandise mec ... vociférais-je l'air calme mais avec cette lueur dangereuse dans le regard tandis que je le soulève par le col jusqu'à ce que ses pieds ne touchent quasiment plus le sol.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan] Mer 17 Déc - 9:38



❝Ethan & Samuel

   ♡ Je te réduis en miette ou bien ?


Au départ, j'avais cru que ce serait une journée de travail comme les autres. Vous voyez ? Genre je quittais ma fiancée avant l'aube, je prenais ma voiture pour aller sur le lieu de mon travail et je n'aurais pas besoin de lever le petit doigt de la journée. Non pas que je ne faisais absolument rien – ce serait très con de croire cela, sinon ma société aurait déjà déposée le bilan – mais aujourd'hui, j'étais simplement de mauvaise humeur. D'ici quelques jours, j'aurais un stagiaire – et pas des moindres. Nous étions censés aller en Italie, mais les problèmes commençaient à s'accumuler : ma très chère fiancée voulait venir avec nous (je ne vous dis même pas le scandale qu'elle a fait lorsque je lui ais dit non), et là, je me retrouvais avec une cargaison défectueuse. Si ce n'était qu'une palette – et encore – ça irait. Mais là, c'était de pire en pire. Tout le monde sait que si quelque chose merdait, c'était de la thune en l'air. J'avais une sainte horreur de perdre du fric parce qu'une personne n'est pas foutue de faire son travail correctement. C'est simple, quand même ? On charge une livraison, on fait attention et on la donne en bon état. Même un gosse de cinq ans pourrait le faire. Il fallait croire que même un mec de la trentaine – je suppose, il avait l'air plus âgé que moi – n'en était pas capable. Je travaille avec des incompétents. Le pire ! C'était que si au moins il m'avouait qu'il avait merdé, je l'enverrais chier et la conversation était close. Apparemment, il ne comptait pas en rester là et je prenais sur moi comme jamais en écoutant toute la merde qu'il était en mesure de me cracher au visage. Un adulte, ça ? Laissez-moi rire.

« Va te faire mettre » Mes poings se serrèrent. Si je le pouvais, c'était moi qui lui la mettrais, pour qu'il ferme sa putain de trop grande gueule. Il n'était pas baisable, c'est comme ça. Je préférais le laisser vociférer pour qu'il perde de l'énergie. Après tout, c'est ce que j'avais appris en cours : laisser une personne tout dire, hurler, vous crachez à la gueule – bien que s'il fait ça, il signait son arrêt de mort et devait préparer son testament – pour après parler calmement et bien le baiser par derrière (pardon pour l'expression) sans même qu'il ne s'en rende compte. Ah, la psychologie humaine est pleine de ressources et de ruse. « A partit du moment où tu transportes MA marchandise, elle est sous TA responsabilité. T'es dans une société de transports, donc à la moindre merde, contrôlé ou pas, c'est de ta faute. T'es analphabète ou t'es trop con pour lire un contrat de transports ? » lui lançais-je, agacé de devoir supporter sa tronche de si bon matin. Je savais que j'avais raison, alors franchement, ses paroles, je m'en balançais grave. Enfin, il ne devait pas aller trop loin, sinon ça irait très mal pour lui. Dommage que je ne puisse pas lui en foutre une, c'était tentant, mais ça m'attirait plus d'ennuis qu'autre chose et je n'en avais pas besoin. Surtout pas en ce moment.

Me sentir attraper par le col assombrit mon regard. Déjà que je détestais que l'on me touche, alors si c'était par un débile comme lui, hors de question. Sa menace entraînait un sourire hypocrite. Il comptait vraiment me faire peur avec ça ? Qu'il se foute le doigt dans le cul. A peine soulevé du sol, je faisais en sorte de ne pas perdre mon sang froid. Putain, qu'est-ce que c'était tentant quand même. « T'es en tort, tu me touches et t'oses encore me menacer. Si j'étais toi, t'aurais tout intérêt à me reposer au sol, me lâcher et assumer ta connerie. Je te jure que c'est largement mieux pour toi et si tu veux un semblant d'avenir. Parce que je te promets que mes avocats vont tellement te détruire, que tu ne pourras retrouver ni taff, ni une meuf qui veuille d'une merde comme toi » lui promis-je avec un sourire insolent. Il était hors de question que je cède et vu que c'était lui qui était à tort à cent pour cent, il n'avait qu'à écouter ce que je lui disais. J'avais raison, il devait juste abdiquer et se la fermer. C'était comme cela que ça marchait avec moi et il n'aurait pas grâce d'un petit bonus.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan] Mer 17 Déc - 14:59





❝Sam & Ethan

  ♡ Je te réduis en miette ou bien ?


Ce mec est juste bouché et très con. J'ai envie de lui encastrer la tête dans sa marchandise ! Je capterais jamais les gens avec qui y'a jamais moyen de se faire entendre et qui s'entêtent dans leurs bêtises.

« A partir du moment où tu transportes MA marchandise, elle est sous TA responsabilité. T'es dans une société de transports, donc à la moindre merde, contrôlé ou pas, c'est de ta faute. T'es analphabète ou t'es trop con pour lire un contrat de transports ? »

- Je suis responsable des dernières vérifications sur les palettes mec. Hors, comme t'as pu le constater sur les colis, il n'y a pas le moindre pète, donc la marchandise était déjà abîmée avant d'être emballée. Dans le cas contraire, je l'aurais pas chargée dans le camion. Le responsable, c'est le mec chargé de la vérification avant l'emballage des palettes. Alors fais pas chier putain ! Tu sais très bien comment ça marche. Je n'ai en aucun cas le doit de déballer la marchandise. Si je vois des défauts sur les colis là j’ai mon mot à dire mais là y'avait que dalle. Point. répétais-je vu qu'il faut visiblement lui répéter dix fois pour que ça rentre dans sa boite à neurones.
J'ai envie de lui faire bouffer son sourire hypocrite.

« T'es en tort, tu me touches et t'oses encore me menacer. Si j'étais toi, t'aurais tout intérêt à me reposer au sol, me lâcher et assumer ta connerie. Je te jure que c'est largement mieux pour toi et si tu veux un semblant d'avenir. Parce que je te promets que mes avocats vont tellement te détruire, que tu ne pourras retrouver ni taff, ni une meuf qui veuille d'une merde comme toi »

Douces menaces ... ou comment tomber dans la connerie profonde.

- Y'a rien à faire avec les cons, ça veut jamais comprendre ... lâchais-je fatigué face à tant de bêtise. Ouais c'est ça appelle tes petits avocats, connasse ! C’est bien de la réplique de gonzesse ça !

Putain ces péteux me sortent par les trous d'nez ! Et dès qu'ils savent plus quoi faire ou n'ont plus d'arguments, ça appelle "la maitresse" pour se plaindre parce que c'est pas foutu de se défendre tout seul. Je peux pas voir les bourges, ils se sentent plus péter avec tout leur fric.

- T'as rien d'autres à foutre que de balancer ce genre de menaces à la con et de songer à ruiner la carrière d'un mec parce que tu veux pas entendre raison ?! Y'a quoi dans ta ptite tête, du foin ?!

Je l’agrippe de plus bel puis l'expédie soudain au sol. Combat de coq à la con ! J'veux bien qu'il y ait parfois quelques prises de tête mais je ne peux pas supporter qu'on me les brise quand je ne suis pas en tort. Et là ce mec ne cherche qu'à avoir raison sans se préoccuper d'écouter.

- Démerdes-toi avec mon patron. J'peux plus rien faire pour toi si tu veux pas m'écouter.

Le patron de la boite connait mon caractère et je suis l'un des seuls à faire un boulot impeccable. Quand y'a une merde avec un autre, c'est moi qu'il appelle. Et il sait que si j’en viens à envoyer bouler un client, c’est qu'il a vraiment abusé. Aussi, je me fous des menaces de ce type. Il peut appeler mon employeur ou ses avocats s'il le veut, face à ses arguments, il risque d'être surpris et de se faire joliment recevoir par ce dernier.

Dans cette firme, certes, on met un point d'honneur à faire du bon boulot et à satisfaire le client en faisant tout pour être dans les meilleures délais et à ce qu'il n'y ait jamais de soucis avec la marchandise, mais quand un client nous manque vraiment de respect ou qu'il est à côté de la plaque, le boss sait parfaitement faire la différence contrairement à d'autres sociétés de transport où il faut s'abaisser à tout pour le client qu'on considère comme le Roi, quelque soit l'abus de ce dernier ou ses arguments.
Hors il y a un moment où il faut savoir faire la part des choses. Tout concorde en ma faveur et quitte à lui rappeler le fonctionnement dans le détail, il finira bien par comprendre qu'on est en rien en tort, que JE ne suis en rien en tort. Là-dessus, je ne me fais pas de soucis. La seule chose qui me gonfle c'est que l'autre con lui s'en sort et que c'est moi qui perd mon temps là.

Bref si le client est Roi, il y a tout de même certaines limites. Et me prendre pour un con en s'entêtant de la sorte sur des faits bien établis, ça ne le fait pas avec moi. Et ça ne le fera pas avec mon patron non plus. Ça serait pas la première fois qu'il recalerait ou renoncerait à un client à emmerdes. En attendant, on est numéro un dans le top des entreprises à qui se fier, malheureusement, on est jamais à l'abri de tomber sur des cons qui remettent notre travail en question.



made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan] Mer 17 Déc - 21:36



❝Ethan & Samuel

   ♡ Je te réduis en miette ou bien ?


A vrai dire, même s'il avait raison – ce que je ne saurais pas vu que je ne l'écoute plus – ce n'était pas mon problème. La marchandise restait sous sa responsabilité. Croyait-il réellement que, parce qu'il n'y a pas d’anomalies externes, il ne pouvait pas être fautif d'avoir tout casser dedans ? Ce serait me prendre pour un putain de con. Et ça commençait à me taper sur les nerfs. Il répétait encore et encore que ce n'était pas sa faute, que ce n'était pas son problème et blabla. Moi, en plus de perdre du fric à cause de son incompétence, je perdais du temps à l'écouter chouiner comme un gosse. C'est fatiguant. Dois-je réellement tout faire moi-même pour que tout fonctionne ? Cette entreprise commençait à me les brise grave et je n'avais pas envie d'écouter ce mec plus que ça. Il pouvait me redire encore la même chose pendant des heures et des heures. Ça ne changeait rien. J'avais raison, il avait tort. Le fait qu'il me compare à une fille ne me plaisait vraiment pas. Mais soit, si ça l'amusait de prendre ses fantasmes pour la réalité. Je laissais encore et encore me balancer qu'il n'y était pour rien. De toute façon, si je devais écouter les gens, ce n'était jamais leur faute. Comme Nathanaël. Ce n'était pas sa faute s'il avait été envoyé dans cet internat pendant toutes ces années. Mais vu qu'il n'avait jamais rien fait pour en sortir, il était aussi fautif que celui qui l'y avait amené. Donc pour moi, ce mec en face de moi était aussi fautif que le con qui avait emballé une marchandise « out ».

Toujours sa main agrippée à mon col, je sentais mon fessier tomber douloureusement à terre. Soit je m'agaçais et je lui renvoyais tout, ce qui n'était pas loin d'arriver, soit.. Soit je l'ignorais. Si sa seule façon de se défendre est la force, je ne me rabaisserais pas à cela. J'étais trop intelligent pour ça. Me relevant doucement, je fis abstraction de ce mec pour sortir mon portable et appeler effectivement son patron. « Allo Mr Kent ? Mr Moore au téléphone (…) Oui, votre cargaison est bien arrivée, mais elle est juste totalement foutue (…) Il est devant moi » dis-je en lançant un regard désintéressé à ce mec qui me faisait chier depuis une bonne heure maintenant. « Il dit que ce n'est pas sa faute et qu'il n'y peut rien si la marchandise est morte (…) Je le conçois, mais ça ne change rien, quelqu'un doit payer pour cette perte et ce n'est sûrement pas moi qui vais le faire, et encore moins chercher le responsable » répondis-je plus sèchement, n'aimant pas que l'on essaye de me dire ce que je devais faire ou non. Je n'avais pas que ça à faire et perdre toute ma matinée pour une connerie dans ce genre, je m'en passerais bien. « Les cartons étaient nickels (…) Et bien trouvez celui qui est censé contrôler avant l'emballage et virez-le, ce sera un gain de temps et d'argent pour nous deux (…) Bien, j'attends la prochaine livraison fin de semaine prochaine (…) Au revoir »

« Oh au fait (…) Vous devriez être un peu plus proche de vos employés.. certains montrent des signes d’agressivité que je n'apprécie pas. Alors ce serait dommage que notre contrat prenne fin pour si peu (…) Bien » dis-je avant de couper mon téléphone. Rangeant mon cellulaire dans mon pantalon, mon regard vint s'ancrer dans celui du chauffeur routier. « Tu peux repartir. On se revoit la semaine prochaine avec une autre cargaison » lui fis-je, simplement. Je n'avais rien de plus à lui dire. Je n'allais ni lui proposer un café, et encore moins présenter de quelconques excuses. Je n'étais pas en tort alors je n'avais rien à rajouter. Il y avait évidemment intérêt que la prochaine livraison soit parfaite. Sinon j'allais m'en prendre physiquement à ce mec, et je n'hésiterais pas à me déplacer moi-même dans sa boîte pour aller expliquer ma façon de penser. Bon, j'aurais mon stagiaire avec moi, mais il m'avait déjà vu en colère, alors ça ne devrait pas le choquer.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan] Jeu 18 Déc - 11:27



❝Sam & Ethan

   ♡ Je te réduis en miette ou bien ?


Ça fait quoi ? Une demi heure que ce connard m'emmerde ?! Ouais c'est ça ... . Pas moyen de lui faire entendre raison et on est à deux doigts de se taper sur la gueule. Alors du coup, je tente de me calmer en lâchant l'affaire. Ça ne servira à rien de lui refaire le portrait. Ce type est trop entêté pour ça. Et avec ça, il n'a visiblement pas assez de répartie puisqu'il fait son môme boudeur en faisant style de ne plus m'écouter. A court d'arguments ducon ?!

Bien tant pis, qu'il discute avec mon patron. Je fais quelques pas en attendant, entendant quelques bribes de la conversation comme la référence au type qui se devait de vérifier la marchandise. Putain il doit bien connaitre son travail ce Monsieur Moore car il ne se rappelle visiblement pas que le type chargé de la vérification minutieuse de la marchandise avant de l'emballer n'appartient pas à notre société mais à celle qui bosse sur les docks. Là où j’ai été chercher la marchandise justement. C’est d'ailleurs un fait qui nous emmerde car nous avons pourtant un service qui se charge de cette tâche. Mais Mr le patron ou peut-être son prédécesseur qui sait, a décidé de diviser les tâches entre deux entreprises. C'est mal foutu, on a d'ailleurs parfois des soucis de retard à cause de ce système ... . Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?! Plutôt que de nous confier le traitement complet des marchandises dès lors où elles arrivent au port, en sachant que nous n'avons jamais eu à déplorer ce genre de désagrément, ils ont choisi de traiter avec une entreprise pour le débarquement des marchandises à quai et pour la vérification de cette dernière ainsi que l'emballage. Bon ça date de longtemps et c'était déjà comme ça avant qu'on nous engage nous pour le reste mais je trouve ça mal foutu.
Quant à nous, on se charge donc ensuite ensuite de vérifier si les colis sont soigneux etc et puis de l'acheminement jusqu'à leurs dépôts.
Et après c'est lui qui parle de perte de temps entre autres. Enfin en même temps, pas facile de rompre un contrat avec une autre entreprise pour ne plus se fier qu'à une seule. Mais combien de fois on a perdu du temps à devoir attendre après ces types chargés de la première partie du boulot là où nous aurions terminé plus vite tout en offrant un travail bien plus consciencieux ... .

Enfin soit, son coup de fil terminé, je peux enfin y aller. En effet, il n'y a rien de plus à dire et il ne me reste qu'à repartir. Quant à l'autre con qui a fait la boulette avec la marchandise, il risque d'avoir des échos par mon patron.  Il est juste hors de question de laisser à nouveau la tâche à pareil incompétent et de laisser l'incident rester hors d'atteinte pour lui. Quoi qu'il en soit, à la revoyure Mister Moore !

FIN


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan]

Revenir en haut Aller en bas

Je te réduis en miette ou bien ? [Sam & Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-