It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

What a shame - Meika & Solal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: What a shame - Meika & Solal Mar 18 Nov - 22:33

What a shame
Meika & Solal


Jour après jour, Solal tentait de s’habituer à cette nouvelle vie qui était la sienne, à cette nouvelle vie à New-York. Et même si le choc était conséquent, le jeune français devait avouer qu’il savourait avec un certain plaisir la découverte de cette ville immense qu’était New-York. La Grosse Pomme regorgeait de surprises, et le bref aperçu qu’il en avait eu jusqu’à présent ne faisait que lui donner d’autant plus envie de poursuivre ses découvertes. Avec l’aide de sa sœur, Solal avait déjà visité les endroits les plus touristiques de la ville, mais pas seulement. Astaria avait également su lui montrer quelques lieux plus intimistes, dans lesquels elle aimait passer du temps depuis qu’elle s’était installée ici. Mais ce soir, c’était seul que le jeune homme arpentait ces rues interminables qui grouillaient de monde quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Aujourd’hui, et quasiment pour la première fois depuis qu’il était arrivé, Solal sortait seul. Après tout, il était grand temps pour lui de reprendre ses habitudes de fêtard invétéré qui à ses yeux, restaient encore le meilleur moyen de faire des rencontres.

Le jeune homme avait donc jeté son dévolu sur un bar de Greenwich Village qu’il avait repéré quelques jours plus tôt. Pour une première, mieux valait ne pas trop s’éloigner de l’appartement dans lequel il créchait avec sa sœur, chez l’une de leurs grandes tantes. Installé au comptoir du bar en question, Solal observait donc le flux des clients qui commençaient à peupler l’établissement. Mais depuis quelques minutes, c’était une cliente en particulier qui avait attiré son attention. Seule, elle se trouvait à l’autre bout du comptoir et malgré les coups d’œil appuyés que lui offrait le jeune homme pour attirer son attention, elle restait pour le moment de marbre. Bien loin de le contrarier, ce comportement réveillait plutôt en Solal un esprit de challenge, de défi. Il était définitivement temps pour lui de retrouver une autre de ses habitudes : celle de tenter sa chance avec n’importe quelle fille assez séduisante pour avoir sa place dans son lit. Interpellant alors le serveur qui s’affairait derrière le comptoir, Solal commanda sur le ton de la confidence une consommation avant de désigner la fille en question. Puis, sans la quitter des yeux une seule seconde, il laissa le serveur œuvrer et guetta la réaction de sa « proie » de la soirée en gardant un léger sourire aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Dim 7 Déc - 21:16

Meika n'aimait pas particulièrement traîner dans un bar, seule. Souvent parce que certains voyaient ça comme une porte ouverte pour venir lui parler. Passons sur le fait que dans l'opinion général une femme seule dans ce genre de lieu c'était forcément pour se faire draguer... Mais ce soir-là, ça ne la dérangeait pas particulièrement. Parce qu'elle n'arrivait pas à se concentrer. N'arrivait plus. Et, en plus de la frustrer, ça l'irritait au plus au point. Elle n'aurait pas du s'en préoccuper autant. N'aurait pas du y repenser aussi souvent. L'envie aurait du partir. Mais elle demeurait en place. Et en plus d'être toujours là, s'ajoutait le manque. Le manque. Elle avait eu des relations un peu sérieuses mais elle ne se rappelait pas avoir déjà ressenti ça, à ce point. Ce qui, bien entendu, la perturbait encore plus. Elle avait tenté d'oublier à travers la peinture. Elle avait passé trois jours enfermée à essayer d'évacuer cette nouvelle frustration. Mais elle n'y était parvenue. Alors elle était venue à la conclusion qu'elle devait carrément se changer les idées. Elle aurait pu demander à une de ses amies de l'accompagner, mais elle avait une idée bien en tête, et elle n'aimait pas vraiment abandonner une amie en pleine soirée. Meika sirotait donc tranquillement son Monaco, perdue dans ses pensées. Elle était arrivée il y a peu de temps, et le lieu, assez bien rempli, lui plaisait bien. Certes ce n'était pas comme là bas. Mais c'était très bien aussi. « Voilà pour vous, de la part du jeune homme là bas. » Meika regarda le verre, puis le jeune homme que le serveur avait désigné, d'un air à la fois surpris, mais amusé. Elle observa le jeune homme sans aucune gêne pendant quelques instants, puis décida de quitter sa chaise, attrapant le verre qu'il lui avait offert. Elle n'allait pas manquer une occasion... Elle se faufila pour arriver jusqu'à lui, posant le verre sur le bar avant de se tourner vers lui. « Merci. Dit-elle simplement. » Elle rejeta ses cheveux en arrière avant de plisser légèrement les yeux en se mordillant la lèvre et de demander : « Simple curiosité, est ce que ça marche souvent le coup "du verre que j'offre à distance" ? » Il pouvait dire que oui, vu qu'elle venait de rappliquer. Mais ce n'était pas forcément une preuve. Elle tourna la tête pour perdre son regard dans le décor, levant le menton d'un air songeur. « C'est vrai qu'au moins, vous évitez le risque de vous prendre un râteau en y allant directement... Mais c'est plus lâche. » Peut-être que ça l'était. Mais ce n'était pas si bête dans le fond. Même si la jeune femme préférait les gens plus directs, sûrement parce qu'elle l'était aussi. Elle l'avait remarqué déjà de loin quand elle l'avait observé mais il était vraiment pas mal. C'était peut-être superficiel de penser que c'était l'une des raisons pour lesquels elle s'était avancée, mais ce serait hypocrite de prétendre que cela n'entrait jamais en compte.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Ven 19 Déc - 11:37

What a shame
Meika & Solal


Il n’avait donc pas fallu bien longtemps à Solal pour trouver une fille sur laquelle jeter son dévolu dans ce bar où il avait choisi de passer la soirée. Elle était jolie, et surtout seule accoudée au comptoir. En l’observant durant quelques minutes, le jeune homme remarqua qu’elle ne semblait chercher personne dans l’assemblée, et qu’elle était donc probablement venue, tout comme lui, sans y avoir été invitée. Fort de ces quelques minutes d’observations et des conclusions qu’il avait pu dresser, Solal n’hésita donc pas une seule seconde et en interpellant le premier serveur qui se présenta à lui, offrit une consommation à la belle inconnue qui ne tarda pas à réagir. Solal écopa d’un examen visuel en bonne et due forme, mais fut ravi de constater qu’après quelques instants seulement, la jeune femme quitta sa place pour venir le rejoindre, son verre à la main. Ce fut donc tout sourire que le français l’accueillit à ses côtés, presque surprit que cette tentative d’approche pourtant si bateau ait fonctionné aussi rapidement. D’ailleurs, la jeune femme sembla aussi surprise que lui puisqu’elle déclara après s’être mordillé la lèvre, geste qui attira soudain toute l’attention de Solal. « Simple curiosité, est ce que ça marche souvent le coup "du verre que j'offre à distance" ? » Amusé par cette question alors même que le résultat trônait sous ses yeux, le jeune homme haussa les épaules en arquant n sourcil, désignant l’inconnue d’un mouvement de tête qui lui apportait la preuve que oui, cette technique marchait visiblement bien mieux que ce qu’il l’avait espéré.

Puis, la jeune femme finit par détourner le regard, le posant ça et là autour d’elle comme pour mieux détailler chaque élément du décor. « C'est vrai qu'au moins, vous évitez le risque de vous prendre un râteau en y allant directement... Mais c'est plus lâche. » observa-t-elle l’air de rien, faisant de nouveau sourire Solal qui, cette fois, lui accorda le droit d’entendre le son de sa voix : « Peut-être… mais ça marche ! » renchérit-il d’un air taquin, avant d’attraper son propre verre et de l’avancer vers l’inconnue pour trinquer. « J’m’appelle Solal… » déclara-t-il sans la quitter des yeux une seule seconde. Puis, il avala une partie du contenu de son verre avant de le reposer sur le comptoir en reprenant : « T’avais l’air de t’ennuyer toute seule là-bas… t’attendais quelqu’un ? » questionna-t-il innocemment, avant d’ajouter en plaisantant à propos d’un éventuel rendez-vous qui tarderait à arriver : « En tous cas tu peux lui dire qu’il arrive trop tard… c’est plus la peine de venir ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Sam 27 Déc - 20:44

D'après son petit haussement d'épaules et son mouvement du menton, elle était la preuve que la technique marchait. Elle reconnut qu'elle pouvait être pratique question fierté mais cela demeurait un peu lâche. « Peut-être… mais ça marche ! » Ce fut au tour de Meika de hausser les épaules et de répondre : « Peut-être que je suis juste quelqu'un de poli... » Elle esquissa cependant un sourire qui montrait bien qu'elle n'était pas venue seulement pour dire merci. Si elle n'avait pas été intéressée elle se serait contentée d'un sourire à distance, peut-être un petit hochement de tête pour dire merci, mais elle n'aurait pas fait le déplacement. Déplacement qui semblait valoir le coup, si elle jugeait juste la couverture. Maintenant restait à savoir si ce qu'il y avait en dessous était suffisant pour réellement éveiller son intérêt. Elle savait qu'elle ne trouverait pas la même satisfaction qu'avec Lui. Mais le but de cette soirée était justement de ne pas penser à Lui, pour tenter d'oublier la frustration permanente qui avait résulté de toute cette histoire. Ou peut-être qu'elle cherchait juste à se prouver qu'elle ne trouverait pas mieux... Mais c'était trop tard pour songer à tout ça. Elle était là et elle avait décidé de se lancer, ou plus d'accepter l'invitation... « J’m’appelle Solal… » C'était original comme prénom. Meika leva son verre pour trinquer avec le sien. « Meika. » Elle but une gorgée de son verre elle aussi avant de le reposer. « T’avais l’air de t’ennuyer toute seule là-bas… t’attendais quelqu’un ? » Oui. Elle ne savait pas encore qui il y a quelques minutes. Mais elle semblait avoir trouvé. « En tous cas tu peux lui dire qu’il arrive trop tard… c’est plus la peine de venir ! » Elle échappa un rire, amusée. « Vraiment ? Et qu'y a t-il de si intéressant chez toi pour que les autres ne le soient plus ? » Elle pencha légèrement la tête de côté et le regarda en attendant sa réponse avec curiosité. Elle aimait la ligne que formait son regard, la petite lueur de malice qui s'allumait lorsqu'il parlait. Elle prêtait toujours attention aux détails, parfois même trop. On en apprenait souvent bien plus sur les gens en se contentant de les observer. Leur façon d'être, de bouger, de mouvoir leur visage quand ils parlaient, ou parfois juste leur regard. Ce n'était souvent que des suppositions mais à force de jouer à ce jeu, Meika était devenue plutôt douée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Sam 10 Jan - 15:37

What a shame
Meika & Solal

Solal avait toujours aimé tester son pouvoir de séduction avec les filles. Et ce qu'il aimait par-dessus tout, c'était de constater que quelle qu'en soit la teneur, la plupart de ses techniques d'approche finissaient par fonctionner. Le jeune homme en avait d'ailleurs une nouvelle preuve ce soir puisqu'en usant du moyen le plus simple et stupide du monde, il était parvenu à attirer la curiosité et l'intérêt de cette jeune femme qu'il avait visée. Et bien qu'elle tente de se défendre en prétextant être simplement polie, Solal n'était pas dupe. Ce fut d'ailleurs avec un large sourire entendu qu'il accueillit sa réflexion, s'abstenant même d'une quelconque réponse tant celle-ci était évidente. Au lieu de ça, il entama directement les présentations en trinquant avec cette dénommée Meika, donc. C'était plutôt bizarre comme prénom…. mais pas désagréable. Et puis question grande loterie des prénoms, Solal avait également eu son lot de bizarrerie.

Le jeune français ayant à cœur de ne laisser aucun silence gênant s'installer, il reprit rapidement le fil de la conversation, en profitant même pour "s'accaparer" définitivement cette conquête potentielle qui semblait parfaitement réceptive à son petit jeu. D'ailleurs, elle ne tarda pas à renchérir en riant : « Vraiment ? Et qu'y a t-il de si intéressant chez toi pour que les autres ne le soient plus ? » Ravi de la voir entrer dans son jeu, Solal dégaina un nouveau sourire ravageur et tout en désignant son propre corps d'un geste de la main, il répondit en toute modestie : « Je sais pas…. Juges-en par toi-même… » Arquant un sourcil amusé, il remarqua qu'effectivement, Meika semblait l'observer avec attention et cela ne lui parut absolument pas désagréable, bien au contraire. « Alors ? » ajouta-t-il même en guise de petite provocation teintée d'humour. « Quoi qu'il en soit c'est un fait, plus la peine d'attendre qui que ce soit. C'est sympa Meika comme prénom… ça vient d'où ? » continua finalement Solal sans laisser la moindre opportunité de fuite à la jeune femme, tout en se saisissant de son verre pour en vider le contenu une bonne fois pour toute. « En tous cas si toutes les filles sont aussi jolies à New-York, j'ai définitivement bien fait de m'installer ici ! » articula-t-il finalement plus pour lui-même qu'autre chose, sans pouvoir s'en empêcher.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Mar 10 Fév - 18:03

C'était bien beau de se vendre, mais qu'avait-il de si intéressant ? Outre son physique très plaisant à regarder, s'entend. C'était assez facile à constater... « Je sais pas…. Juges-en par toi-même… » C'est ce qu'elle essayait déjà de faire. Elle était curieuse mais observer n'était pas suffisant. On sentait dans sa manière d'être qu'il avait conscience de son physique. Meika aussi. Elle connaissait ses imperfections mais aussi ses atouts, et elle savait quand et comment les mettre en avant. Elle se doutait que c'était le cas du jeune homme aussi. Il était assez sûr de lui pour offrir un verre à une jeune femme et s'attendre à ce qu'elle vienne à lui. Ce que Meika avait fini par faire. Quitte à essayer d'oublier, autant le faire avec quelqu'un de séduisant. « Alors ? » Le verdict ? Elle lui jeta un regard en coin, prenant son temps pour délivrer sa réponse, comme si c'était quelque chose de difficile à annoncer. « Intéressant mais je reste sur ma faim pour le moment. Conclut-elle avec malice. » Elle demeurait curieuse, comme lors de toute rencontre. Mais il lui en fallait plus pour se faire une idée. Ce qu'elle constatait pour le moment ne la faisait pas fuir. Au contraire, elle était plutôt amusée par les manières du jeune homme. Son air sûr de lui pourrait en agacer certaines mais elle sentait qu'il y avait plus derrière tout ça. « Quoi qu'il en soit c'est un fait, plus la peine d'attendre qui que ce soit. C'est sympa Meika comme prénom… ça vient d'où ? » Il avait de la chance parce qu'elle n'attendait personne de toute manière. Une petite voix dans sa tête essaya de lui rappeler que si, elle attendait quelqu'un. Mais elle ne le trouverait pas ici. Et elle était justement là pour ne pas y penser. « D'ici. Répondit-elle en observant son verre. » Pas de New York précisément mais des États-Unis. « J'ai des origines amérindiennes. Ajouta-t-elle pour la précision avant de faire remarquer : Solal aussi c'est original. » Elle n'en avait jamais rencontré avant en tout cas. Et il n'était pas pour lui déplaire celui-là... « En tous cas si toutes les filles sont aussi jolies à New-York, j'ai définitivement bien fait de m'installer ici ! » Elle sourit à sa remarque avant de demander, curieuse : « Et d'où est ce que tu viens ? » Ce qui était bien, dans une ville grande comme New York, c'est qu'on rencontrait des gens de tous les horizons. « Les filles n'étaient pas assez jolies là bas ? Ajouta-t-elle, provocante. » Elle se doutait bien que ça ne devait pas être le motif, elle se contentait de se moquer un peu. Elle dessinait avec une main sur le bar, traçant de ses doigts des traits imaginaires. Même quand elle n'avait pas un pinceau en main, elle devait les occuper.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Dim 15 Fév - 18:31

What a shame
Meika & Solal

Comme souvent, Solal ne pouvait s'empêcher de jouer les séducteurs irrésistibles. Et le fait de voir qu'il y avait d'ailleurs une part de vérité là-dedans le boostait encore davantage. Comme si elle cherchait à le pousser à bout, son interlocutrice n'hésita pas à faire la fine bouche, prétextant qu'elle restait sur sa faim pour le moment. Evidemment, le jeune homme prit cette réflexion comme un véritable défi, et soupçonna d'ailleurs Meika d'avoir tout fait pour parvenir à cette réaction. Mais pour l'heure, Solal préféra se concentrer sur l'identité de la jeune femme, apprenant ainsi qu'elle avait des origines amérindiennes. Effectivement, maintenant qu'elle en parlait, Solal reconnaissait ce charme tout particulier qu'elle possédait à travers son teint halé ou encore ses yeux en amande. Visiblement très intéressé, il acquiesça d'un mouvement de tête, avant de lui offrir un sourire lorsqu'elle souligna à son tour l'originalité de son prénom.

Mais bien vite, Solal en revint à son sujet de conversation préféré, à savoir : les filles. Visiblement amusée par son attitude, Meika ne tarda pas à renchérir en le provoquant gentiment : « Et d'où est ce que tu viens ? Les filles n'étaient pas assez jolies là bas ? » Sans pouvoir s'en empêcher, Solal laissa échapper un petit éclat de rire avant de se justifier : « Oh si, si ! Y'a plein de jolies filles en France… Mais il faut bien changer un peu de temps en temps non ? Pour voir… juste pour comparer…  » annonça-t-il d'un air taquin, alors qu'il s'approchait de nouveau de Meika pour venir murmurer à son oreille : « Et là, tout de suite, la comparaison est plutôt en faveur des USA on dirait… » Un sourire en coin prit rapidement place sur son visage, alors qu'il s'attardait quelques instants dans les cheveux de Meika, laissant glisser sa joue râpeuse contre celle de la jeune femme en humant son parfum, fort bien choisi d'ailleurs. Puis, Solal reprit place sur son tabouret en plantant son regard de tombeur dans les yeux de sa voisine. « Tu comptais passer la soirée ici ou… je peux te proposer qu'on aille voir ailleurs ? Genre, dans un endroit plus… calme ? »  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Jeu 26 Fév - 21:59

L'attitude du jeune homme l'amusait. Meika en profitait de son côté pour le provoquer un petit peu. « Oh si, si ! Y'a plein de jolies filles en France… Mais il faut bien changer un peu de temps en temps non ? Pour voir… juste pour comparer… » Un sourire s'étira sur les lèvres de la jeune femme en le voyant s'approcher. Elle sentit son souffle chaud contre sa peau alors que sa curiosité atteignait un autre niveau. « Et là, tout de suite, la comparaison est plutôt en faveur des USA on dirait… » Meika se mit finalement à rire. En même temps, il n'allait pas dire le contraire... Elle reprit cependant son sérieux pour demander, feintant la naïveté : « Oh, et pourquoi donc ? » Une nouvelle provocation. La jeune femme appréciait la compagnie du jeune homme. De ça, elle n'avait pas besoin de s'en convaincre. En revanche, elle devait se répéter à plusieurs reprises que c'était ce qu'elle voulait. Elle oublierait. Ce qui s'était passé ne pouvait pas être si exceptionnel. Peut-être que la tempête, l'ambiance générale avait amplifié, d'une manière dont elle n'était pas sûre, son ressenti sur cette expérience. C'était la raison de sa présence ici. Vérifier si c'était plus que ce qu'elle n'avait voulu l'admettre. Meika n'était pas du genre à tourner autour du pot. Mais cette fois-ci, elle doutait. Et le doute la poussait à faire quelque chose d'un peu irrationnel. Mais au moins, elle le faisait en bonne compagnie... « Tu comptais passer la soirée ici ou… je peux te proposer qu'on aille voir ailleurs ? Genre, dans un endroit plus… calme ? » Elle observa le jeune homme, hésita juste une seconde avant de dire : « Un endroit plus calme ça me tente bien. » Elle termina son verre et quitta son tabouret pour enfiler son manteau. Elle repoussa ses cheveu en arrière avant de se tourner ensuite vers Solal, souriante. « Je te suis. » Oui, c'était irrationnel. Peut-être qu'elle aurait mieux fait de retourner au bar pour le voir. Elle en avait eu envie, plus d'une fois. Mais finalement, elle était venue là. « Il est où d'ailleurs, cet endroit calme ? Demanda-t-elle plus pour faire la conversation. » Elle aurait pu ne pas avoir confiance, c'était un étranger après tout. Mais le jeune homme n'avait pas l'air dangereux. Intriguant oui. Charmeur, sans aucun doute. Mais pas méchant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Lun 2 Mar - 11:19

What a shame
Meika & Solal

Son charme avait visiblement opéré, une fois de plus, et fort de cette constatation Solal décida de passer à la vitesse supérieure. Il ne se priva donc pas d'approcher au plus près de la jeune femme, en lui laissant entendre qu'elle était bien plus attirante que toutes les filles qu'il avait pu croiser en France. Et lorsqu'elle lui demanda pourquoi, il se contenta de lever les yeux au ciel d'un air entendu, avant de lui adresser un clin d'œil charmeur. Sans perdre de temps, Solal l'invita ensuite à quitter les lieux, option qu'elle accepta immédiatement et qui lui fit d'ailleurs terminer son verre d'une traite et enfiler son manteau dans la foulée. En l'observant, le jeune français ne put retenir un sourire amusé d'étirer ses lèvres, alors qu'il fouillait dans les poches de son jean pour en sortir de quoi payer leurs consommations. D'ailleurs, il ne manqua pas de se répéter pour la millième fois au moins qu'il devrait bientôt trouver une autre technique d'approche s'il ne voulait pas y laisser toute sa maigre fortune. Visiblement toute acquise à sa cause, Meika informa le jeune homme qu'elle le suivait , ce à quoi il répondit en posant une de ses mains dans son dos pour la guider vers la sortie. Ce ne fut qu'une fois dehors que sa "proie" se renseigna un peu plus précisément en questionnant : « Il est où d'ailleurs, cet endroit calme ? » Une fois de plus, un sourire éclaira le visage de Solal qui fit mine de réfléchir quelques instants, avant d'annoncer : « Hmm… je sais pas, chez moi par exemple… » Le ton qu'il avait adopté se voulait innocent, mais le regard qu'il lança à Meika, lui, était sans équivoque.

Gardant sa main en bonne place dans le dos de la jeune femme, Solal avançait à travers ces rues qu'il commençait désormais à connaître par cœur. Du moins, cela valait pour celles qui jouxtaient l'appartement de sa tante, celui-là même qu'il occupait encore avec sa sœur.  Et en y songeant, le jeune homme ne put s'empêcher d'esquisser une grimace, en réalisant que ce qu'il entendait par "chez moi" n'était en réalité pas vraiment chez lui. Et il doutait sincèrement que sa tante, ou même sa sœur avec qui il partageait la même chambre, ne cautionnent la venue d'une fille à une heure si tardive de la soirée. Et pour ce qui était du programme qu'il avait prévu en croisant le regard de Meika… il ne fallait même pas y penser. Prenant soudain un air renfrogné, le jeune homme stoppa sa course en retenant Meika par la main pour lui expliquer : « Euh…. ou alors…. on pourrait aller chez toi, non ? » tenta-t-il avec un sourire qu'il voulut le plus charmeur possible, juste pour la convaincre. « En fait, y'a un détail qui m'avait échappé… Comme je viens juste d'arriver de France, je vis chez… une vieille tante un peu aigrie, bref tu vois le genre. Et puis y'a ma sœur aussi…. C'est peut-être pas l'endroit le plus calme finalement… » argumenta-t-il avec un regard presque implorant, en priant intérieurement pour que cette pette déconvenue ne sonne pas la fin d'une soirée qui avait pourtant si bien commencé.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Sam 21 Mar - 22:20

« Hmm… je sais pas, chez moi par exemple… » Meika esquissa un sourire, resserrant les pans de son manteau face à l'air frais de la nuit. Ça lui convenait, chez lui. Ça ne l'avait jamais dérangé d'être celle qui partait au petit matin. Parce qu'il était évident que cela ne mènerait à rien de plus. Aussi sympathique était-il. Ce soir n'était juste que pour se changer les idées. Parce qu'elle devait se le sortir de la tête. Ou du moins elle pensait qu'elle en avait besoin. Et la solution à tout ça, c'était le jeune homme à ses côtés. Peut-être que ce n'était pas le plus rationnel. Peut-être même qu'elle aurait mieux fait d'aller voir cet autre homme, dans son bar. Ça aurait été plus simple. Peut-être même qu'elle aurait compris pourquoi elle ne parvenait pas à le sortir de sa tête. Sauf que Meika avait toujours été un peu bizarre. La peinture qui lui montait au cerveau peut-être. Ou juste son côté d'artiste aux idées farfelues. Ce soir n'était donc qu'un moyen d'oublier l'autre, et pour faire ça il fallait qu'elle commence par arrêter d'y penser. C'était un bon début. Et c'était trop tard pour changer d'avis. Elle était perdue dans ses pensées quand la main du jeune homme se referma soudain sur la sienne, la coupant dans son élan. « Euh…. ou alors…. on pourrait aller chez toi, non ? » Ses sourcils se haussèrent en interrogation. « En fait, y'a un détail qui m'avait échappé… Comme je viens juste d'arriver de France, je vis chez… une vieille tante un peu aigrie, bref tu vois le genre. Et puis y'a ma sœur aussi…. C'est peut-être pas l'endroit le plus calme finalement… » Avec un air implorant comme le sien, c'était difficile de résister non ? La jeune femme était surtout amusée, échappant même un rire. « Ça en fait du monde, en effet... » La situation lui sembla d'ailleurs familière mais elle n'arriva pas à comprendre pourquoi. « Vous avez tous déménagé ensemble ? Demanda-t-elle curieuse avant d'ajouter, histoire de le rassurer : Oh et chez moi, ça ira. Il n'y a que moi à supporter... Et mon bazar. » Il n'y avait pas de famille pour encombrer son appartement. Juste son « bordel organisé ». Entre tableaux, croquis, peintures et crayons, il fallait parfois faire preuve d'ingéniosité pour circuler. Mais Meika aimait son désordre, ça l'aidait à garder les idées claires. Elle n'aimait pas les choses trop rangées, trop carrées. Meika avait gardé la main du jeune homme dans la sienne et l'attira dans la direction opposée. « Ce n'est pas très loin. » Elle ne s'était pas aventurée très loin de chez elle. Il ne fallait pas toujours traverser tout Manhattan pour rencontrer la bonne personne. Même si elle ne connaissait rien de ce Solal et que pour tout avouer, elle n'était pas très difficile ce soir. Elle était au moins contente d'avoir rencontré quelqu'un avec qui il était agréable de discuter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Dim 29 Mar - 22:13

What a shame
Meika & Solal

Solal avait toujours eu l'habitude de ramener ses conquêtes à la maison, tout simplement parce qu'il aimait maitriser la situation. Bien sûr, la rencontre desdites conquêtes avec sa sœur lui valait parfois quelques petites déconvenues mais qu'importe, il s'agissait là d'une habitude qu'il n'était pas prêt de perdre. Seulement voilà, il n'y avait pas QUE sa sœur cette fois-ci. Et la simple idée de se retrouver nez-à-nez avec sa vieille tante au moment où il en venait aux faits avec Meika le faisait frissonner de dégout. Il n'était définitivement pas question qu'il prenne ce risque-là, le risque de gâcher sa soirée avec cette fille qui semblait disposée à le suivre où qu'il aille. Alors, non sans une certaine gène, Solal lui proposa un brusque changement de programme qu'elle accueillit contre toute attente avec un petit rire, admettant que la maison de sa tante était peut-être un poil trop peuplée pour la nuit qu'ils prévoyaient de passer tous les deux.

Meika commença par se renseigner sur le déménagement de son partenaire, avant de couper toute tentative de réponse en assurant : « Oh et chez moi, ça ira. Il n'y a que moi à supporter... Et mon bazar. » Sourire aux lèvres, Solal se laissa entrainer dans la direction opposée tout en constatant avec un certain amusement : « Ca devrait aller alors… » Et tout en marchant à ses côtés, le jeune homme attira un peu plus Meika vers lui afin de pouvoir poser sa main sur sa hanche. La fraicheur qui régnait ce soir sur la ville avait bon dos, et lui offrait une occasion de rapprochement en or qu'il n'avait bien entendu pas laissé filer. Revenant alors sur la toute première question que la jeune femme lui avait posée, Solal se lança dans de brèves explications. Après tout, ils avaient encore un peu de temps pour faire connaissance et ce n'était peut-être pas plus mal au fond. « Donc non, on n'a pas déménagé ensemble. Ma tante habite ici depuis des lustres, et Asta… euh, ma sœur, est arrivée ici il y a quelques mois. J'étais resté à Paris jusqu'à présent mais comme elle ne se décidait pas à rentrer, je suis venu la rejoindre ici… J'ai un peu pris l'avion sur un coup de tête, avec une amie, et j'ai fait la surprise à ma sœur en débarquant ici… » narra-t-il avec un petit sourire aux lèvres, sans se douter que ce récit ne tarderait pas à le mener à des révélations pour le moins fracassantes.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal Mar 14 Avr - 13:39

« Ca devrait aller alors... » Elle n'en doutait pas. Meika était un peu le cliché de l'artiste bordélique. Elle vivait sa vie à son propre rythme. Qu'il fasse jour ou nuit, ça n'avait pas vraiment d'importance, elle travaillait quand elle en avait envie, selon ses inspirations. C'est pourquoi on retrouvait souvent des tableaux à moitié commencés, des tâches de peintures sur le sol, oubliées, des pinceaux, des crayons, un peu partout. Mais elle s'y retrouvait toujours dans son bordel... Et personne ne viendrait les déranger. Comme le chemin était encore un peu long, Meika en profita pour en apprendre un peu plus sur le jeune homme. Elle accueillit avec un sourire le rapprochement qu'il opéra avant de lui répondre. « Donc non, on n'a pas déménagé ensemble. Ma tante habite ici depuis des lustres, et Asta… euh, ma sœur, est arrivée ici il y a quelques mois. J'étais resté à Paris jusqu'à présent mais comme elle ne se décidait pas à rentrer, je suis venu la rejoindre ici… J'ai un peu pris l'avion sur un coup de tête, avec une amie, et j'ai fait la surprise à ma sœur en débarquant ici… » Elle se rappela, soudain, à quoi lui faisait penser cette situation. Elle l'avait déjà entendu une histoire similaire mais d'un autre point de vue. D'un seul coup, elle s'arrêta. Elle lâcha sa main et le scruta du regard, comme si elle pouvait déjà y lire la réponse dans ses yeux. Ce surnom... L'histoire... c'était trop de coïncidence. New York était une grande ville, il y avait peut-être d'autres Astaria. Mais cela faisait trop pour ne pas poser la question. « Asta... Comme dans Astaria ? Astaria De Salignac ? » Il était français en plus. Astaria lui avait bien parlé d'un frère, même si elle n'en connaissait pas le prénom, qui était arrivé plus tard. Maintenant qu'elle doutait elle ne pouvait pas s'empêcher de chercher chez lui la ressemblance. Elle ne pouvait pas être certaine que c'était son frère tant qu'elle en aurait pas la réponse mais elle commençait déjà à réaliser ce qu'ils avaient failli faire. « C'est ta sœur ? Ajouta-t-elle, parce qu'elle avait besoin de la confirmation, comme si savoir qu'ils avaient peut-être le même nom de famille n'était pas suffisant.. » Elle se passa une main dans les cheveux, ne pouvant pas s'empêcher de mettre de la distance entre eux comme si ça pouvait effacer ce qu'elle avait eu en tête. Elle n'aurait pas pu savoir après tout. Quelle était la probabilité de le croiser lui, dans un bar, à New York ?  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a shame - Meika & Solal

Revenir en haut Aller en bas

What a shame - Meika & Solal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-