It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Soul not for sale Probably won't make no money off this ▬ HanJin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Soul not for sale Probably won't make no money off this ▬ HanJin Mar 18 Nov - 0:22


Soul not for sale.
Probably won't make no money off this.

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Haejin&Livia

Haunted by Beyonce on Grooveshark
Indiscutable tentation. Terrible fascination. Nerveuse confrontation. Un calvaire qu'elle s'était infligée à elle seule comme une parfaite masochiste. Les doigts entrelacés les uns aux autres, jouant nerveusement les uns contre les autres, cette pauvre lèvre inférieure torturée par la pression de ses petites dents, cette panique lisible sur ses iris claires transparentes. La jeune femme vint tapoter du pied à maintes reprises, sa jambe prise soudainement par un automatisme qu'elle eut bien du mal à s'en défaire. Ce soir serait le grand soir pour discuter. De tout comme de rien mais surtout de tout et notamment de ses innombrables problèmes d'argent. Si dans son pays Livia était une jeune femme célèbre pour ses chansons , ici elle n'était rien de plus qu'une simple chanteuse d'opérette payée gracieusement par l'un des hommes les plus influents en ville pour subvenir à ses besoins propres. Depuis le terrible décès de sa génitrice, la jeune femme avait d'ailleurs eu bien du mal à s'en remettre , à remonter la pente et sa détresse s'était lu dans ses propres musiques, au ton de sa voix, faiblard et peu sûre d'elle. Une voix tremblante, limite en sanglot. Intérieurement, la brune à la crinière ondulée sût qu'elle ne pourrait continuer à vivre de cette manière. Sur la paille comme certains avait tendance à le dire mais elle ne pouvait se résoudre à aller voir son patron pour lui demander une avance sur salaire. La situation était trop gênante, ou plutôt Haejin était trop charismatique et intriguant pour qu'elle puisse réellement le faire.  Elle inspirait une nouvelle bouffée d'air frais, les intestins noués les uns aux autres, son regard se portait en l'air vers cet endroit exact ou se trouvait son patron. Sa conscience elle même l'empêchait de se mouvoir, mais son subconscient et sa curiosité l'avait poussé à grimper encore et encore pour atteindre les appartements tant convoitées. Elle secouait lentement la tête de droite à gauche, le poing droit serré , prête à user du peu de sa force pour frapper à la porte. A nouveau , la brunette s'était armé de son courage et inspirait une nouvelle bouffée d'air à plein poumons approchant sa main de la dîtes porte pourtant déjà entre ouverte.

Elle eut peine à croire que son responsable n'avait pas prit soin de la fermer en rentrant chez lui, d'ailleurs à peine l'avait-elle poussé curieusement, qu'elle l'avait cherché du regard, le dérivant à droite à gauche à la recherche d'une quelconque silhouette qu'elle reconnaîtrait entre milles. « Haejin? » Elle murmurait à peine, une épaisse boule de nerf coincé dans sa gorge l'empêchant de pouvoir s'exprimer d'une voix plus claire et plus stridente qu'elle ne l'était en temps normal. Instinctivement, la portugaise déposait une de ses mains sur son abdomen douloureux, se courbant légèrement en avant pour tenter d’atténuer les douleurs qui la submergeait soudainement. Elle serra un peu plus les dents en errant dans ses appartements, prête à abandonner à tout moment la partie lorsqu'un bruit fut perceptible sur les lieux. La brunette tourna les talons, les lèvres contractées pour former un petit rond de surprise en son centre, elle plissait les yeux s'approchant un peu plus de la provenance de ce son, la tête penchée à la fois excitée de le découvrir mais drôlement apeuré par cette intrusion invasive de sa propre vie privée. Elle resta figée durant plusieurs secondes quand ses yeux vinrent enfin à le voir, à le contempler. Lui, dans toute sa splendeur. Ses prunelles rondes comme deux billes eurent elles aussi bien du mal à se détacher de cette silhouette charismatique et attrayante. Elle déglutit, reculant d'un pas, prête à prendre la poudre d'escampette. La curieuse prise à son propre jeu. Elle n'aurait jamais dû pénétrer dans ses lieux privatifs sans son autorisation divine, à lui.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soul not for sale Probably won't make no money off this ▬ HanJin Lun 24 Nov - 11:00


LIVIA & HAE-JIN
Soul not for sale Probably won't make no money off this




Dix. Vingt. Cinquante. Cent. Cent cinquante. Deux cent. Je m’arrêtais là. Couvert de sueur, je passais ma main sur mon front en soupirant. Deux cent tractions c’était suffisant pour aujourd’hui. Maintenant, je passais à la corde à sauter. Je devais entretenir mon corps, et ça tous les jours pour ne pas perdre l’entrainement. Je savais pertinemment que si jamais des collègues arrivaient, je risquais d’être à la ramasse, et ça je ne le voulais pas. Surtout s’ils avaient pour mission de se débarrasser de moi. De l’espion qui avait trop vécut hors du pays. Je n’étais pas con. Je savais comment ça marchait. Je tenais à ma vie malgré tout. Après plus de trois cent saut je me stoppais, posant la corde à sa place. L’ouverture du bar était pour bientôt, alors je devais m’activer. Filant dans la salle de bains j’enlevais mon short et mon boxer les jetant dans le panier à linge sale avant de filer dans la douche. L’eau brulante coulant sur mon corps, je penchais la tête en arrière profitant de cet agréable moment. Si je le pouvais, je passerais des heures entières à rester sous la flotte. Comme un petit poisson dans l’eau. Me frottant les cheveux, je les shampouinais avec énergie avant de me laver tout le corps, frottant bien fort avec le gant pour enlever toutes les saletés. Une fois fait, je me rinçais et sorti de la douche. Dégoulinant d’eau, j’attrapais la serviette pour l’enrouler autour de ma taille. Mes mains dans mes cheveux, je les tirais en arrière avant d’ouvrir la fenêtre pour aérer la pièce. La buée m’empêchant presque de voir autour de moi. Ah, ça faisait un bien fou. Sentant l’air frais de dehors parcourir mon torse je frissonnais avant de sourire. J’aimais cette sensation chaud froid sur mon corps. Tournant la tête vers la porte je plissais les yeux sans plus faire de bruit. Il y avait quelqu’un dans mon appartement. M’avançant vers la porte, je guettais le moindre bruit à la recherche de savoir si c’était une menace ou pas. Au vu des bruits de pas, je dirais une fille, pas de menace apparente. Lourde façon de marcher. Une employée du bar ? Livia ? Elle bossait aujourd’hui. Fronçant les sourcils, j’ouvris la porte sans aucun bruit avant d’en sortir. M’avançant, je la vis alors dans mon champ de vision. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Passant une main dans mes cheveux pour les arranger des gouttes d’eau éclaboussèrent autour de moi. « Livia ? Qu’est-ce que tu fais ici ? » Demandai-je sans trop me soucier de ma tenue. J’étais à poil. Enfin. La serviette cachait le principal. Je n’étais pas pudique de toute façon, alors ça ne me dérangeait pas, mais… De ce que je pouvais voir, elle, elle avait l’air mal à l’aise ? Quoi ? Elle n’avait jamais vu d’homme torse nue ? Ou alors d’homme torse nue si bien foutu ? Amusé, je souris avant de m’avancer vers elle m’arrêtant juste en face d’elle, vraiment tout près. C’est qu’elle me donnait envie de m’amuser tout à coup. « Ça va ? Tu veux boire quelque chose ? On a le temps avant d’ouvrir le bar. » Dis-je en relevant ma main pour caresser sa joue du bout de mes doigts. C’est qu’elle était mignonne comme ça, si timide.


Revenir en haut Aller en bas

Soul not for sale Probably won't make no money off this ▬ HanJin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-