It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day Jeu 13 Nov - 15:02

Wes avait encore du mal à y croire. Il était tellement stupide. Il ne pouvait pas en être autrement parce qu'il ne s'était rendu compte de rien avant. Mais le fait était que tout en n'était qu'une parfaite illusion. La merveilleuse relation qu'il croyait avoir avec Rebekah basée sur la confiance eu l'amour profond qu'ils avaient l'un pour l'autre n'existaient pas. Ou plus en tout cas. Parce que si lui l'aimait encore énormément, on ne pouvait pas en dire autant d'elle. Elle l'avait trahi. Elle s'était jeté dans les bras d'un autre, probablement plus à son goût que Wes et l'avait trompé. Et pas qu'une fois, il n'en doutait pas. Elle passait tellement de temps à l'hôpital et les salles de gardes étaient pas mal là-bas, elle l'avait trompé à plusieurs reprises et ça durait depuis un moment déjà. Et le pire dans tout ça, c'est que ça aurait encore duré s'il ne l'avait pas découvert. Il avait découvert ça en voyant un message sur le téléphone de cette dernière. Et attention, il n'était même pas en train de fouiller, elle lui avait juste demandé de télécharger un truc dessus pendant qu'elle allait à la douche et il avait vu le message s'afficher sous ses yeux. Pas très maline.

Il avait tout planté là. Il avait posé le téléphone et était juste parti. Comme ça. Il était furieux et il ne voulait pas qu'elle voit ça. Il ne voulait pas qu'elle voit à quel point elle venait de lui faire du mal. Il ne savait pas où il allait. Une salle de boxe ne lui aurait pas fait de mal il imaginait. Il avait grand besoin de frapper dans quelque chose. A défaut d'avoir ça à disposition, il se défoula sur un panneau d'interdiction de stationner qui lui bloquait le passage. Après ça, il continua d'avancer et se retrouva bientôt devant une maison qui se trouvait non loin de chez lui. C'était celle de Dylan et il ne savait vraiment pas pourquoi il était venu là mais bon, il avait besoin d'un endroit où passer la nuit et rester un peu loin… d'elle. Il imaginait qu'il pouvait trouver tout ça ici. Le jeune homme sonna donc, espérant que la brune ne serait pas à l'hôpital et qu'il ne la réveillerait pas. Elle était là en tout cas parce qu'elle lui ouvrit assez rapidement. « Hey... » souffla-t-il alors. « Est-ce que… je pourrais rester là un peu. Pour la nuit ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day Jeu 13 Nov - 15:38

Dylan avait des horaires très changeants. Elle pouvait commencer et terminer à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit et elle s'y était faite. De toute façon elle avait su dès le départ à quoi s'attendre, sa mère était chirurgien elle aussi et elle ne se serait pas engagée dans cette voie si elle n'était pas sûre de pouvoir tenir le coup. Elle avait eu de la chance aujourd'hui. Il était 21h et elle était déjà chez elle. Une de ses opérations avait été reportée et elle avait pu rentrer chez elle. Sinon elle aurait passé la nuit à l'hôpital. Elle allait pouvoir se reposer du coup parce qu'elle n'était pas supposée retourner au travail avant le surlendemain. Là, elle était seule chez elle, Emily était repartie travailler, elles s'étaient croisées rapidement quand la brune était arrivée chez elles. Emily avait juste eu le temps de lui dire qu'elle avait fait à manger et qu'elle n'avait plus qu'à faire réchauffer ce qu'il restait pour son propre dîner. C'était un des avantages à avoir une colocataire. Elle ne comprenait même pas pourquoi elle avait été réticente au début. Si elle avait persisté, elle n'aurait pas eu à manger ce soir et elle ne se serait probablement pas nourrie.

Si elle avait pu rentrer plus tôt, cela ne voulait pas dire qu'elle était en pleine forme. Elle avait eu une autre grosse opération plus tôt dans la journée et elle avait quand même hâte d'aller retrouver son lit. Elle regardait son plat tourner dans le micro-ondes, comme hypnotisée jusqu'à ce qu'elle ne soit tirée de sa rêverie par la sonnerie de la porte d'entrée. Elle espérait que ce n'était pas sa mère, elle n'était pas supposée être en ville mais on ne pouvait jamais savoir avec elle... C'était sans doute Emily, elle venait de partir, elle avait peut-être oublié quelque chose. Mais ce n'était ni l'une ni l'autre. « Wes ? » Ça pour une surprise... C'était bien la dernière personne qu'elle se serait attendue à voir là. Après, elle l'avait bien dérangé à une heure plus tardive encore donc elle n'avait rien à dire. Surtout qu'il n'avait pas l'air dans son assiette. Il avait même l'air de s'être blessé. « Hey... Est-ce que… je pourrais rester là un peu. Pour la nuit ? » Pour la nuit, carrément ? Au moins il n'y allait pas par quatre chemins. Dylan fronça les sourcils, il y avait définitivement quelque chose qui clochait. « Euh, oui, j'imagine que oui... Est-ce que tout va bien ? » Elle voyait bien que non et elle ne voulait pas trop paraître indiscrète mais elle voulait savoir ce qui l'avait poussé à venir la voir elle pour qu'elle l'héberge pour la nuit. « Viens-là, je vais regarder ta main aussi. » dis-elle en s'écartant pour le laisser entrer. « Que s'est-il passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day Dim 16 Nov - 16:24

Wesley n'avait pas voulu s'énerver après Rebekah. Il était trop furieux pour la laisser le voir dans cet état. Et il ne voulait pas non plus qu'elle voit à quel point sa trahison l'avait atteint, il avait sa fierté après tout. Alors, il était juste parti. Il l'avait planté là pendant qu'elle était à la douche, laissant juste le téléphone ouvert sur le message de l'amant sur la table de salon. Il allait… il ne savait même pas où il allait. Il n'avait nul part où se rendre. Son chez lui était aussi celui de la blonde. Il laissa donc ses pieds le guider. Mais ça ne fonctionnait pas forcément très bien parce que ceux-ci le firent foncer droit dans un panneau d'interdiction de stationner. Qu'est-ce que ce maudit panneau faisait sur son chemin aussi ? Vu qu'il était toujours autant furieux, il se défoula sur le panneau, s'amochant au passage la main. Mais il s'en moquait, ça lui faisait du bien en fait.

Après cet incident, il continua d'avancer sans but précis et se retrouva bientôt devant la maison de Dylan. Quand on y pensait bien, c'était assez étrange que ce soit justement là qu'il était venu. Surtout quand on savait qu'elle était à la base une amie et collègue de Rebekah qui n'avait rien de trouvé que le trahir. Mais bon, récemment, Dylan était aussi devenue son amie à lui donc il pouvait bien venir là… La jeune femme ne tarda pas à venir lui ouvrir. Et, plutôt direct, Wes en vint tout de suite en demandant s'il pouvait rester là pour la nuit. « Euh, oui, j'imagine que oui... Est-ce que tout va bien ? » Le brun ne répondit pas. Il n'avait pas envie. « Viens-là, je vais regarder ta main aussi.» Il s'exécuta et avança un peu dans la maison. Il voulait bien qu'elle y regard oui parce que tout bien réfléchi, il avait un peu mal là ici aussi. Mais pas autant qu'au coeur. « Que s'est-il passé ? » « J'ai rencontré un panneau. » lui fit-il alors. « Il me bloquait la route donc je me suis un peu défoulé dessus. Au final, il tient toujours debout et ma main... » Il haussa les épaules. « Barf, elle s'en remettra. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day Lun 17 Nov - 15:26

Dylan avait du mal à croire que c'était bien Wes qui se tenait devant elle et qui lui demandait s'il pouvait passer la nuit. Elle s'était même demandé un instant si la fatigue n'était pas en train de lui jouer un tard et si elle n'était pas en train d'halluciner. Mais non. Tout ceci était bien réel et le jeune homme se tenait bel et bien devant elle. Et il n'avait pas l'air d'aller bien du tout. Outre sa main qui avait clairement subi quelques dommages, il avait l'air très mal en point et c'était inquiétant. La jeune femme ne pouvait pas le laisser comme ça, elle ne pouvait pas lui tourner le dos, ça ne lui ressemblait pas. Alors même si sa requête était étrange et très directe, elle accepta de le faire entrer. Il fallait qu'elle soigne sa main déjà, et pour le reste, elle aviserait après. Si vraiment il voulait rester ici, elle n'y voyait aucun inconvénient. Elle aurait peut-être dû se sentir mal à l'aise par rapport à Rebekah mais s'il ne pouvait pas passer la nuit chez lui c'était bien qu'il s'était passé quelque chose. Et si n'avait rien à voir avec elle, il serait sans doute avec elle en cet instant puisque dans ses souvenirs, son amie ne travaillait pas non plus ce soir. Mais chaque chose en son temps. Elle allait s'occuper de main. « J'ai rencontré un panneau. » lui expliqua-t-il le plus naturellement du monde lorsqu'elle lui demanda ce qui était arrivé. A la base, elle n'avait pas demandé ça par rapport à sa blessure mais par rapport au reste. « Il me bloquait la route donc je me suis un peu défoulé dessus. Au final, il tient toujours debout et ma main... Barf, elle s'en remettra. » Dylan pinça les lèvres. Elle n'aimait pas beaucoup toute cette histoire. Il s'était visiblement passé quelque chose de grave pour qu'il en vienne à frapper un panneau en métal. « Mais toi non. » constata-t-elle sans doute plus pour elle-même que pour lui. Ce n'était qu'une supposition et il n'allait sans doute pas confirmer, il n'avait peut-être pas envie de lui en dire plus. Elle l'accompagna tout de même jusqu'au salon. « Assieds-toi, je reviens tout de suite. » Elle ne disparut pas longtemps, juste le temps de trouver de la glace qu'il pourrait mettre sur sa main. « Tiens, ça devrait te soulager un peu. » fit-elle en prenant place à côté de lui. « Si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre, n'hésite pas. » Elle garda le silence un moment avant de reprendre, un peu hésitante. « Si tu veux me parler, je suis là pour t'écouter aussi. Mais ce n'est pas une obligation, rassure-toi. » Elle ne pouvait le forcer à rien, il se confierait s'il en avait envie. Mais le simple fait qu'il soit venu la voir elle voulait bien dire qu'il lui faisait au moins un peu confiance, non ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day Mar 18 Nov - 21:10

Wes ne savait pas trop comment il en était arrivé à venir chez elle. Il n'avait pas décidé de l'endroit où il allait se rendre en fait et il s'était juste laissé guider par ses pieds sans faire attention à la direction qu'il prenait. Il imaginait qu'il allait juste marcher jusqu'à l'épuisement et qu'après, il finirait tout simplement la nuit dans un hôtel. Mais à la place de ça, il était là et le jeune homme s'empressa de frapper sans trop y réfléchir. Même si elle était aussi une proche de Rebekah, Dylan était aussi son amie après tout. Lorsqu'elle lui ouvrit, la jeune femme le questionna à propos de ce qu'il avait et de ce qu'il s'était passé. C'était tout à fait légitime vu qu'il venait de lui demander s'il pouvait rester chez elle cette nuit. Au lieu de lui parler de ce qui clochait vraiment, Wes évoqua sa main et ce comment elle s'était retrouvée dans cette état. Il avait rencontré un panneau… et pof. Ce n'était pas bien dramatique, sa main s'en remettrait. « Mais toi non. » Elle était perspicace décidément. « Mais moi non. » confirma le jeune homme. Il avait été trahi et il savait déjà qu'il aurait du mal à passer au dessus de ça. Il avait tellement pensé que Rebekah était la bonne. Mais ce n'était apparemment pas le cas. Et ça faisait mal de s'en rendre compte de cette manière-là. Dylan l'accompagna ensuite jusqu'au salon. « Assieds-toi, je reviens tout de suite. » Le jeune homme s'assit et se montra très obéissant, patientant jusqu'au retour de la brune. Elle ne tarda pas à revenir et lui tendit de la glace. « Tiens, ça devrait te soulager un peu. » « Merci. » souffla-t-il avant de poser la glace sur sa main. Il garda ensuite le silence. Mais ça ne dura pas parce que Dylan ne tarda pas à reprendre la parole. Ca se comprenait qu'elle veuille absolument parler. Il venait de se pointer dans la soirée et dans un état second alors elle devait se poser des questions. « Si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre, n'hésite pas. » Il hocha la tête. Oui, il n'hésiterait pas. Il n'avait juste besoin de rien là. « Si tu veux me parler, je suis là pour t'écouter aussi. Mais ce n'est pas une obligation, rassure-toi. » Le jeune homme hocha à nouveau la tête et posa son regard dans le vide un instant. Juste après ça, il reposa son regard sur Dylan et fronça les sourcils. « Est-ce que tu le savais ? » demanda-t-il alors de manière un peu abrupt. Il se décida quand même à préciser sa pensée. « Que Rebekah profitait bien des salles de garde si tu vois ce que je veux dire. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day

Revenir en haut Aller en bas

wes & dylan ~ life can trip you out on a perfect day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-