It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

What do you want from me ? ~ Ava & Trevor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Mar 4 Nov - 19:42

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


Depuis qu’ils s’étaient retrouvés tous les deux, Leo et Jamie passaient énormément de temps ensemble. Mais l’italien concevait aussi que la jeune femme ait besoin d’un peu de temps seule avec son fils, et acceptait donc sans aucun problème de se tenir à l’écart de temps en temps. Et d’ailleurs, quelque part, lui aussi avait besoin de ces moments de solitude durant lesquels il retrouvait sa vie d’avant, et ses habitudes de célibataire comme celles d’errer sans but dans les rues de New-York ou encore  de trainer dans les bars de son quartier une fois la nuit tombée. Non pas que sa relation avec Jamie le gêne, bien au contraire. Elle était tout ce qu’il lui était arrivé de mieux ces derniers temps.  Mais malgré tout, le jeune homme avait encore un peu de mal à se faire à cette vie de couple qu’il n’avait pour autant pas vraiment officialisée avec Jamie. Et puis même s’ils adoraient passer du temps tous les deux, leurs tempéraments respectifs leurs interdisaient de s’enfermer dans une relation qui les rendrait prisonniers l’un de l’autre. Alors, ils mettaient un point d’honneur à garder une vie « à côté »  et à continuer de fréquenter les endroits et les personnes qui avaient partagé leurs vies jusqu’ici.

Pour Leo, cette liberté se traduisait donc par de longues soirées dans les bars, où il ne manquait jamais de retrouver quelques amis de beuveries ou encore quelques anciennes conquêtes… avec lesquelles il tentait tout de même de garder quelques distances. Certes, Jamie pouvait lui faire confiance sur ce point là, mais il ne fallait quand même pas pousser. L’italien avait toujours eu un penchant pour les jolies filles, et même s’il n’y avait plus que Jamie dans sa vie, ses vieux réflexes avaient tendance à revenir au galop, en particulier lorsqu’il était seul. Attablé au comptoir, une bière à la main, le jeune homme contemplait donc la salle et les clients qui s’agitaient autour de lui dans l’espoir d’y entrevoir une tête connue. Un sourire par-ci, un clin d’œil par-là… les signes plus ou moins discrets de la gente féminine déjà présente ne manquaient pas  et pourtant, le jeune homme ne bronchait pas de son tabouret, se contentant de sourire en secouant la tête à chaque tentative supplémentaire. En réalité, il ne pouvait s’empêcher de songer à la réaction que Jamie aurait eue si elle avait été là, et cette simple idée suffisait à le faire sourire. Seulement voilà, le temps passait et aucun de ses compères habituels n’avait encore pointé son nez dans le bar. Poussant un long soupir, l’italien ne put s’empêcher de relever sa manche pour vérifier l’heure sur sa montre. Peut-être devait-il changer d’endroit ? Après tout, il n’avait pas spécialement d’habitudes dans un bar en particulier et, où qu’il aille, finissait toujours par tomber sur une connaissance. Terminant alors sa bière d’une seule traite, il reposa son verre sur le comptoir et se redressa, attendant qu’un des serveurs se libère pour venir encaisser sa consommation et ainsi lui laisser tout le loisir d’aller voir ailleurs si l’ambiance était meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Mar 4 Nov - 21:59


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
Le truc sympa quand vous êtes la petite nouvelle d’un service comme celui de l'O.C.C.B. c’était qu’on ne vous confiait aucune mission que l’on réservait d’ordinaire aux bleus dans des services « normaux ». Pas de café, de photocopies, pas de surveillances de scène de crime ou de patrouilles dans les bas quartiers. Non, ça c’était pour ceux qui ne traitaient pas avec les pires vermines des rues de New York. A  l'O.C.C.B. on vous jetait dans le bain tout de suite, histoire d’être sure que vous sachiez nager le moment venu. On vous confiait des missions sympas, comme aller chercher de nouveaux indics, du genre qui traînaient avec des mafieux à l’âge des bacs à sable et qui ont fait leur premiers coups en volant des sucettes à la méthadone. Vous voyez le genre ? Etrangement c’était clairement le style de missions qu’Ava était venue chercher ici, l’indépendance, le challenge. L’objectif était clair, le département surveillait certains anciens associés ou petites mains de « grands bandits », essayant de faire d’eux des sources d’informations. On ne quittait jamais totalement ce milieu, il finissait par vous quitter un jour, dans une ruelle, avec votre sang s’écoulant dans le caniveau. Ava se secoua mentalement à cette pensée. « T’es tellement M’man parfois. » Marmonna-t-elle en laissant sa plaque et son arme dans un coffre sécurisé dans le siège passager de sa voiture de fonction. Baissant le pare-soleil elle ajusta son maquillage, rectifiant d’un coup de poignet le trait de son eyeliner et d’une main sa coiffure. Elle connaissait l’oiseau qu’on lui avait confié. Ses goûts, son histoire, sa famille. Tout. Elle sortit de la voiture, glissant son trousseau dans le petit sac de cuir qu’elle portait à l’épaule. Talons hauts, slim moulant noir et un tee-shirt des Ramones « retaillés » par ses soins en guise d’accroche. Elle n’avait rien d’un flic, plutôt tout de l’étudiante qu’elle était jusqu’à récemment. La passion de son ex pour les groupes de rocks jouant dans les garages allait lui servir pour engager la conversation, elle se fiait à sa propre passion pour le rock « old school » pour aider à faire le reste. Balancement de hanches, attitude souriante, oublié le tailleur et l’arme de service. Il était au bar. Ce n’était que le premier qu’il visitait ce soir, contrairement à son habitude. Mais, il semblait sur le départ. Il guettait un serveur ça se voyait. Merde. S’il partait maintenant elle ne pourrait pas le suivre dans un autre bar, elle savait qu’un type comme lui avec son passé, devait avoir une bonne mémoire et les coïncidences il ne devait pas trop y croire. Iphone dégainée une seconde plus tard elle pressa la touche d’appel de son répondeur au bureau. « Non arrivo a credere che ti è mancato ciò! Questo gruppo è fantastico! Ti vedo domani fratello! Ciao! » Heureusement que son père avait accepté qu’elle parte six mois en Europe avec l’université. L’accent italien était bon, heureusement. Elle se percha sur le tabouret à côté de sa cible en claquant Iphone et sac sur le comptoir. Attirant aussitôt l’attention du barman sur elle et son décolleté. Ou plutôt sur tout ce que ne masquait pas le peu de tissu de son tee-shirt débardeur retaillé. Ainsi que celle de son voisin de comptoir. «  Une irish car bomb ! » Commanda t-elle avec un sourire éclatant et une pointe d’accent italien, juste ce qu’il fallait pour qu’il paraisse authentique. Puis elle pivota sur son siège pour regarder la salle et lança à son voisin sans le regarder vraiment. « Mon père hurlerait à la mort ! La Grappa y’a que ça de vrai pour lui. Mais sérieusement, où je pourrais trouver une Grappa correcte à New York ? » En vrai tragédienne italienne elle leva les yeux au ciel et pivota vers son voisin. « Les américains vous ne savez pas ce qui est ... come si dice ? decadente ? »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Lun 10 Nov - 18:31

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


Alors qu’il s’apprêtait à quitter l’établissement, l’attention de Trevor fut attire par une voix. Une vois, ou plutôt un accent et une langue qu’il ne connaissait que trop bien puisqu’il s’agissait de sa langue natale, l’italien. Intrigué, il se retourna pour chercher qui était l’auteur de ce brusque retour aux sources qu’il ressentait en entendant la langue qui l’avait bercé, et se retrouva nez-à-nez  avec un petit bout de femme qui ne tarda pas à le rejoindre au comptoir en commandant une Irish car bomb. Amusé, Trevor planta son regard sur cet ovni en souriant, alors que le serveur qui n’en finissait plus de loucher sur sa tenue légère s’affairait à exécuter ses ordres dans les plus brefs délais. Et alors que Trevor s’apprêtait à lui adresser la parole pour lui demander d’où lui venait ce bel accent, ce fut finalement la jeune femme en question qui entama la conversation. « Mon père hurlerait à la mort ! La Grappa y’a que ça de vrai pour lui. Mais sérieusement, où je pourrais trouver une Grappa correcte à New York ? » grogna-t-elle en se tournant vers un Trevor dont le sourire n’avait de cesse de s’élargir au fur et à mesure qu’elle parlait. Et comme si cela ne suffisait pas, elle s’adressa directement à lui en affirmant : « Les américains vous ne savez pas ce qui est ... come si dice ? decadente ? » Arquant un sourcil d’un air intéressé, l’italien reprit finalement place sur son tabouret sans la lâcher des yeux. Et dire qu’il avait failli passer à côté de « ça »… contre toute attente, sa soirée ne s’annonçait peut-être pas si mauvaise que ce qu’il avait envisagé quelques minutes plus tôt !

« Les américains peut-être, mais moi je sais… » répondit alors Trevor sans se défaire de son sourire. « Et si tu n’as pas encore trouvé l’endroit idéal pour ça, c’est que tu dois être nouvelle dans le coin… » ajouta-t-il en arborant presque un air de défi. Puis, tout en tendant la main en direction de la jeune femme, l’italien se présenta : « Trevor. Lieto di conoscerti. » Il n’avait pas parlé sa propre langue depuis des lustres, et cela lui faisait un bien fou d’enfin pouvoir s’exprimer librement en italien, qui plus est en face de quelqu’un qui n’avait rien à voir avec la mafia ou avec ses ennemis. Du moins, c’était ce qu’il pensait encore à ce moment-là. « Donc… je dois comprendre que tu es italienne ? Tu viens d’où exactement ?  Tu viens d’arriver à New-York ?! » déblatéra le jeune homme, un peu comme s’il la connaissait depuis toujours. D’ailleurs, il avait ce même sentiment à chaque fois qu’il rencontrait un de ses compatriotes exilés, après s’être assuré que ce dernier ne voulait pas sa peau, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Mer 12 Nov - 20:40


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
Certains hommes étaient faciles à ferrer, étant plutôt versée dans l’art de la séduction - dès lors que son frère, son père ou même sa mère ne se trouvaient pas dans le coin cela va s’en dire – Ava avait cerné ses attentes en quelques minutes en lisant son dossier. Italien, donc séducteur, le cliché était écoulé mais comme tous les clichés il avait bel et bien un fondement. Elle savait aussi qu’en tant qu’immigré, il devait apprécier d’avoir de temps en temps un petit retour aux sources, son pays devait lui manquer. C’était ainsi qu’elle avait préparé sa couverture, son accroche, l’italienne fraichement débarquée à New York, vivant son ERASMUS à fond, jeune, délurée, avenante. Heureusement qu’elle était allée à bonne école avec sa mère, en matière de théâtre, il n’y avait pas meilleur exemple pour jouer un rôle. Elle avait capté son attention, il s’était assit sur son siège, sourcil levé, intéressé par l’italienne fictive qui râlait au sujet de l’alcool dans ce pays. Sujet de conservation parfait.
« Les américains peut-être, mais moi je sais… Et si tu n’as pas encore trouvé l’endroit idéal pour ça, c’est que tu dois être nouvelle dans le coin… » Elle pivota sur son siège de bar pour se placer face à son profil, ses genoux effleurant ses cuisses. « Trevor. Lieto di conoscerti. » Elle rit et posa la main sur son avant-bras, comme si « tomber par hasard » sur un compatriote, car il ne pouvait cacher sa pointe d’accent, était la plus merveilleuse nouvelle de sa semaine. L’exubérance, la jeunesse. Dire qu’elle avait été comme ça un jour, avant de devenir flic. « Donc… je dois comprendre que tu es italienne ? Tu viens d’où exactement ?  Tu viens d’arriver à New-York ?! » L’interrogea-t-il avec ce débit propre aux italiens. Heureusement que niveau débit elle n’avait rien à envier aux italiens. Les juifs étaient bien dotés de ce point de vue là aussi. « Mon frère va être vert de ne pas être venu à son concert, on se sent un peu seul depuis que l’on a ... débarqué ? C’est comme ça qu’on dit je crois ! Italienne, à 90%, je dois avoir 10% de sang sicilien aussi d’après ma nonna. Je viens de Florence, j’ai emménagé avec mon frère pour notre dernière année de fac, il y a un peu plus d’un mois ! Che figata ! Rencontrer un compatriote dans un bar après le meilleur concert de rock de ma vie ! Alors d’où tu viens, tu habites ici depuis longtemps ? et cette grappa ? »

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Ven 21 Nov - 23:26

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


Ravi de trouver une compatriote dont il n’avait a priori rien à craindre ravissait littéralement Trevor. D’ordinaire, il se méfiait plutôt des accents italiens qu’ils croisaient au détour d’une rue, craignant continuellement de tomber sur un des nombreux hommes qui voulaient sa peau. Mais cette fois, l’italien était étonnamment confiant, comme s’il jugeait qu’aucun danger ne pouvait émaner de cette jeune fille visiblement ravie, elle aussi,  de retrouver un accent connu. Le sourire qu’elle affichait faisait plaisir à voir et au moment où elle posa sa main sur l’avant bras de Leo, ce dernier ne put s’empêcher de rire. Oubliant donc son intention première de quitter l’établissement, l’italien s’installa de nouveau au comptoir aux côtés de cette inconnue qui lui était pourtant si étrangement familière. Maintenant qu’il la savait italienne, il ne pouvait s’empêcher de vouloir en apprendre plus sur elle. D’où venait-elle ? Qu’est-ce qui l’avait amené à New-York ? Tant de questions qui lui rappelaient sa propre arrivée dans la Grosse Pomme, et tous les subterfuges qu’il avait du mettre en œuvre pour y répondre sans risquer de dévoiler ses secrets et sa couverture.

« Mon frère va être vert de ne pas être venu à son concert, on se sent un peu seul depuis que l’on a ... débarqué ? C’est comme ça qu’on dit je crois ! Italienne, à 90%, je dois avoir 10% de sang sicilien aussi d’après ma nonna. Je viens de Florence, j’ai emménagé avec mon frère pour notre dernière année de fac, il y a un peu plus d’un mois ! Che figata ! Rencontrer un compatriote dans un bar après le meilleur concert de rock de ma vie ! Alors d’où tu viens, tu habites ici depuis longtemps ? et cette grappa ? » déblatéra la jeune femme, ravissant le jeune homme de son accent et de ses expressions qui lui étaient elles aussi si familière. Elle lui avait raconté à peu près toute sa vie en un quart de seconde et pourtant, pas l’ombre d’un prénom. Souriant en songeant à cet « oubli », Leo le va les yeux au ciel et plaisanta : « J’ai pas le droit de connaître ton prénom d’abord ? » en feignant un air méfiant, sans se douter qu’il avait peut-être réellement des raisons de le faire. « Je viens des environs de Milan. Je suis arrivé ici y’a quelques années… du coup j’ai eu le temps de repérer les endroits à connaître ! » reprit-il tout de même après quelques instants. « Et pour la grappa… c’est plutôt à Little Italy que ça se passe ! Mais bon… si tu veux tout savoir, j’ai peut-être un plan B dans le quartier… Il y a un petit bar pas loin d’ici… je pense qu’ils pourront faire ton bonheur là-bas ! » annonça Lo en songeant au bar dans lequel il trouvait refuge de temps en temps, lorsque la nostalgie se faisait trop présente. Il avait trouvé l’établissement un peu par hasard, et l’avait rapidement adopté en constatant qu’il n’était a priori fréquenté par aucun de ses ennemis… pour le moment. « J’allai partir… je peux te montrer le chemin si tu veux… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Lun 24 Nov - 20:31


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
« J’ai pas le droit de connaître ton prénom d’abord ? Je viens des environs de Milan. Je suis arrivé ici y’a quelques années… du coup j’ai eu le temps de repérer les endroits à connaître ! » C’était bizarre de ce voir endosser aussi rapidement un rôle. De devenir quelqu’un d’autre. Si elle avait été entrainée pour ce genre de situation, c’était réellement un étonnement de voir que cela lui était aussi facile de construire une vie et de l’exploiter. Elle aurait aimé qu’il puisse en être autrement avec lui. Pouvoir approcher mon premier indic dans cette ville sans avoir à être quelqu’un d’autre mais ce client-là nécessitait une certaine approche. Il fallait gagner sa confiance pour l’amener là où elle le voulait et aussi lui faire descendre ses barrières. Warren l’avait prévenue, s’il semblait inoffensif son casier en Italie parlait pour lui. Il fallait qu’elle soit vigilante. Elle ne s’étonnerait pas que Warren soit quelque part, dans la rue, à attendre. Elle trouvait ça louche qu’il l’ait laissé y aller seule, sans réelle protection. Même s’il ne s’agissait que d’un premier contact. Ca ne ressemblait pas à son partenaire, d’ordinaire il la testait mais sans la laisser complètement « seule ». C’était sa première sortie solo et elle voulait que tout se passe bien. Ce n’était qu’un premier contact, une chance de cerner son lascars et de l’amener ensuite au poste si besoin. Pour le moment elle était ... « Aza. Je suis désolée je suis si excitée de rencontrer un italien ce soir ! Mon frère joue les rabats joies... Ses examens sont plus importants qu’une sortie avec sa sœur. » Quoi c’était pas totalement faux, non ? Noam devait avoir les oreilles qui sifflaient ce soir. Et puis Aza, ce n’était pas si loin d’Ava, cela lui éviterait de faire une bévue.  « Et pour la grappa… c’est plutôt à Little Italy que ça se passe ! Mais bon… si tu veux tout savoir, j’ai peut-être un plan B dans le quartier… Il y a un petit bar pas loin d’ici… je pense qu’ils pourront faire ton bonheur là-bas ! » Bon elle avait ferré le poisson, restait à éviter qu’il casse sa ligne et ne se fasse la malle. Elle devait la jouer subtile. « J’allai partir… je peux te montrer le chemin si tu veux… » Elle pivota sur son tabouret après avoir bu une longue, très longue gorgée de son verre. Heureusement qu’elle tenait très bien l’alcool. « Seulement si tu restes boire un verre avec moi et que tu me parles de ta vie ici ! Per favore, non guasta la festa ! » Il fallait que ça fonctionne, que son sourire de midinette lui inspire confiance et que sa joie de vivre le contamine. « Et je te parlerai de ma Nona. Elle est un peu ... profeta !? Moi aussi... Je peux lire ton avenir si tu me donne assez de Grappa ! » Loufoque, excentrique. Inoffensive. Armée pourtant et flic. Mais il ne fallait pas qu’il le soupçonne. Elle faisait si jeune habillée ainsi, encore une jeune fille, loin du flic qui enquêtait sur des meurtres, des règlements de compte et tant d’autres choses. C’était pour sa jeunesse « affichée » qu’on l’avait engagée, elle inspirait confiance et semblait inoffensive et pourtant, elle était entrainée, dangereuse si on la forçait. Elle n’était pas en danger. Loin de là. Warren le verrait si Trevor soupçonnait quelque chose.  

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Dim 7 Déc - 19:47

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


« Aza. Je suis désolée je suis si excitée de rencontrer un italien ce soir ! Mon frère joue les rabats joies... Ses examens sont plus importants qu’une sortie avec sa sœur. » déclara finalement la jeune femme, lorsqu’il lui demanda de se présenter. Amusé, Leo ne put s’empêcher d’esquisser un nouveau sourire en observant : « Il a tort ! Rien ne devrait être plus important qu’une sortie au bar… avec sa sœur en plus ! » Même si les italiens étaient en général connus pour leur sens aigu de la famille, Leo avait toujours eu des relation un peu particulières avec la sienne. Ou plutôt avec son père, qui lui avait imposé un destin dont il ne voulait pas, et l’avait indirectement poussé à quitter son pays natal et sa mère qu’il chérissait tant. Aujourd’hui encore, le jeune homme ne savait pas ce qu’elle était devenue et s’inquiétait chaque jour pour elle, sans pour autant prendre le risque de chercher à reprendre contact avec elle. « Enfin… Enchanté Aza ! » conclut-il avant d’enchainer, lui vantant les mérites d’un autre bar du quartier où elle pourrait trouver cette Grappa qu’elle semblait tant désirer. Et lorsqu’il se proposa de lui montrer le chemin jusqu’au Saint Graal, Aza s’empressa de renchérir : « Seulement si tu restes boire un verre avec moi et que tu me parles de ta vie ici ! Per favore, non guasta la festa !  Et je te parlerai de ma Nona. Elle est un peu ... profeta !? Moi aussi... Je peux lire ton avenir si tu me donne assez de Grappa ! » Cette fois, Trevor éclata de rire et après avoir gardé le suspense quelques instants, ajouta : « Ok, si tu veux… De toute façon la soirée était plutôt nase ici jusqu’à maintenant… » déclara-t-il en haussant les épaules, avant de l’inciter d’un signe de la tête à le suivre vers l’extérieur.

Sa dégaine d’adolescente, son sourire innocent, sa tenue à la limite du raisonnable… Tout en Aza avait su mettre en confiance l’italien qui n’avait finalement pas hésité bien longtemps en se mettre en marche en sa compagnie, direction le bar dont il lui avait parlé. Il ne leur fallut que quelques minutes pour rallier l’établissement en question, et après avoir discrètement vérifié qu’aucune tête connue ne se trouvait à l’intérieur, Trevor entra. Saluant le patron du bar, il commanda deux Grappa puis fila s’installer à une table un peu isolée, comme à son habitude. S’installant en face d’Aza tout en retirant son blouson, l’italien poussa un soupir d’aise. « Note bien cette adresse ! Il n’y a pas grand monde qui connait cet endroit, mais si tu veux te sentir comme à la maison, c’est ici qu’il faut venir ! » annonça Trevor, plutôt fier de lui faire découvrir cet établissement quelque peu secret mais tellement accueillant lorsqu’on faisait partie de la « famille ». « Alors… tu m’as dit que tu allais à la fac, hm ? Qu’est-ce que tu étudies ? T’as as peur de trainer avec un… vieux comme moi ? ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Dim 7 Déc - 20:41


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
« Il a tort ! Rien ne devrait être plus important qu’une sortie au bar… avec sa sœur en plus ! » S’inventer un frère absent, ce qui n’était pas totalement faux d’ailleurs, non par choix mais par contrainte professionnelle, avait été une bonne idée. Les italiens avaient un sens de la famille très développé, comme les juifs d’ailleurs, un bon mâle aurait accompagné une étudiante aussi « dénudée » dans le bar suivant, histoire de lui éviter des emmerdes. Léo avait beau être un ancien mafieux, il avait été bien élevé. C’était presque trop facile d’arriver à l’entraîner dans le bar suivant, de gagner sa confiance. C’était aussi un moyen pour moi de vérifier si nos informations étaient exactes, s’il avait quitté le milieu, s’il se cachait des anciens « lieutenants » de son père. « Ok, si tu veux… De toute façon la soirée était plutôt nase ici jusqu’à maintenant… » victoire. Je me levais pour le suivre, récupérant mes affaires sur le comptoir. Restait à ne pas griller ma couverture, peu de chance de rencontrer une tête connue dans le coin mais il ne fallait pas laisser paraitre mon statut de flic par mégarde. Surtout s’il m’entrainait dans un repère de mafieux. En bon flic je repérais le nom du bar, les issus possibles, le nombre de clients avant de m’asseoir en face de lui, remarquant qu’il s’asseyait dans un coin isolé, face à la porte. Ce qui tendait à me faire croire que ce que l’on disait était vrai. Il était en fuite. « Note bien cette adresse ! Il n’y a pas grand monde qui connait cet endroit, mais si tu veux te sentir comme à la maison, c’est ici qu’il faut venir ! Alors… tu m’as dit que tu allais à la fac, hm ? Qu’est-ce que tu étudies ? T’as as peur de trainer avec un… vieux comme moi ? ! » Je voulais tester ses réactions. Il m’offrait une porte d’entrée idéale sans le savoir. « Ca fait très repère de vieux gangsters. C’est ce que j’aime à New York, les coins cachés... J’étudie la psychologie criminelle je voudrais intégrer Interpol » Je lançais en buvant une gorgée de Grappa. « Je cerne bien les gens, c’est un talent que je dois à ma Nona ! Je sais à qui faire confiance. » Je prenais sa main dans la mienne et retournait sa paume vers le ciel. « Tu vois là ... » Je suivais une ligne de sa main d’un doigt léger. « C’est écrit là. On peut te faire confiance... Et puis t’es pas si vieux ! »

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Jeu 18 Déc - 22:02

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


Sans demander son reste, Trevor avait donc accompagné celle qu’il pensait être une compatriote vers le bar qu’il lui avait décrit, et dans lequel elle pourrait trouver cette Grappa qu’elle désirait tant. L’Italien était un habitué des lieux et en connaissance de cause, il ne manqua pas de vérifier l’identité de chaque client avant d’entrer. Il savait qu’il prenait des risques à chaque fois qu’il pénétrait dans ce genre d’établissements, et n’avait pas spécialement envie de mettre son « invitée » dans une situation délicate d’entrée de jeu. Mais avec le temps, il avait appris à se montrer assez méfiant et rusé pour échapper aux dangers qui le menaçaient constamment. Même s’il s’en était longtemps privé, le jeune homme s’autorisait aujourd’hui à mener une vie à peu près normale, et ce malgré sa situation bien particulière.

Aza semblait ravie de découvrir cet endroit et cette simple constatation fit sourire l’italien. Après s’être installé et avoir passé commande, il entama donc la conversation en s’amusant du fait qu’une fille si jeune, tout droit sortie de la fac, se retrouve dans un tel endroit aux côtés d’un homme de son âge. Mais contre toute attente, Aza affirma qu’elle aimait ce genre de lieux. Et alors que l’italien se renseignait sur le contenu de ses études, cette dernière répondit : « J’étudie la psychologie criminelle je voudrais intégrer Interpol. Je cerne bien les gens, c’est un talent que je dois à ma Nona ! Je sais à qui faire confiance. » Tout à coup très intéressé, Trevor avala sa Grappa d’une traite en plissant légèrement les yeux. Mais avant même qu’il n’ait eu le temps de lui en demander plus, la jeune femme se saisit de sa main et déclara tout en l’observant : « C’est écrit là. On peut te faire confiance... Et puis t’es pas si vieux ! » Si seulement Aza savait à qui elle avait à faire… Un sourire aux lèvres, Trevor la fixa quelques instants avant d’arquer un sourcil. « Si tu le dis… » souffla-t-il en faisant signe au gérant du bar de réitérer leur commande précédente, profitant de l’occasion pour retirer sa main de celle d’Aza. « Et sinon, qu’est-ce que tu penses de New-York ? Mis à part le manque évident de Grappa, comment tu te sens ici ? Pas trop nostalgique de la maison ? » questionna-t-il, toujours pour entretenir un semblant de conversation en faisant référence à leur pays natal.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Sam 20 Déc - 22:19


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
Même si j’avais été entrainé pour ça, c’était assez déstabilisant de prétendre être une autre et de gagner la confiance d’un homme par un biais détourné. Non pas que j’eu des états d’âmes, au vu d son casier et de son patrimoine génétique, on ne pouvait pas prétendre le classer d’office dans la catégorie des « gentils » il était plutôt un repenti flippé d’après mon classement personnelle de la repentance des « méchants ». Ils pensaient avoir le droit à une fin heureuse, sans passer par la case prison. Pour certains c’était le cas, pour d’autres ils avaient plutôt le choix entre la case prison ou la case indic’. C’était ce que Léo devait devenir pour moi. Un indic. Il mentait avec un certain aplomb, si je n’avais pas su, je n’aurai pas pu soupçonner ce qu’il avait été, ce qu’il avait fait. Mais je le savais et je ne pouvais être berné. Cependant sa réputation de séducteur était surfaite, de toute évidence soit il n’aimait pas les petites jeunes, soit le charmeur n’était qu’une attitude parmi d’autres. [color:1b93= darkred]« Si tu le dis… Et sinon, qu’est-ce que tu penses de New-York ? Mis à part le manque évident de Grappa, comment tu te sens ici ? Pas trop nostalgique de la maison ? » Je lui souris en ne m’offusquant pas qu’il me retire si vite sa main, clairement il ne faisait pas office de séducteur ce soir. L’entraîner avec moi serait plus ardu que prévu. Autant continuer de jouer le jeu un moment. Lui demande de me raccompagner, le coffrer discrètement près de la voiture. « Non ça va, j’ai apporté un bout de chez moi ici, mon frère et les recettes de la Mama dans ma valise. New York est ... surprenante, il faudrait ne jamais dormir pour tout saisir de cette ville. C’est fascinant de trouver des supérettes ouvertes 24/24H. J’aime cette ville son attitude de fille facile. » Et c’était moi qui disait ça, avec ma tenue. Sérieux. Contre toute attente mon téléphone vibra une fois dans la poche de mon short, puis s’arrêta. Une seconde sonnerie, trois vibrations pour un silence enfin une quatrième vibration. Presque aussitôt mon attitude changea. Le signal. Un danger. Cooper. Je m’approchais de Léo sur la banquette, en regrettant de ne pouvoir faire face à la porte. Bon sang. Je me penchais soudainement en entendant la porte s’ouvrir et mon portable sonner deux fois. Bordel. Mes lèvres se posèrent sur les siennes, passionnée parce que ma couverture et sa vie aussi l’exigeait. Bon sang. Les gens étaient mal à l’aise face à des signes de passion en public, il détournait les yeux. Un rire gras et une commande en italien au barman. Il tournait le dos mais je ne pouvais m’offrir le luxe de perdre une seconde. Prenant Léo par la main je le tirais vers moi, toujours enlacé à lui. Camouflant son visage en le pressant contre le mien, le forçant à se voûter pour qu’il soit à ma hauteur. Je le tirais vers l’arrière salle. Le forçant à tourner le dos à la salle et au nouveau venu. « Suit moi. » Le tançais-je dans un murmure en poussant du dos la porte menant à la cuisine. Une porte sur la gauche que je poussais. L’arrière-cour. Et maintenant ... Qui venait de griller sa couverture sans même savoir à cause de qui ? Bibi. Le téléphone qui vibre contre ma cuisse. Sans le quitter des yeux je dégaine l'appareil et le porte à mon oreille. « Merci. Dans l'arrière-cour. OK. » je raccrochais et dardais mon regard dans le sien. « De toute évidence vous êtes plus populaire que moi dans cette ville, Léo... L'avantage de vivre caché je suppose. Je crois que je viens de vous sauver la vie... »

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Sam 27 Déc - 12:14

What do you want from me ?
Ava &
Trevor


Il ne la connaissait pas, ne l'avait jamais rencontrée auparavant et pourtant, Trevor avait rapidement éprouvé un élan de sympathie pour celle qui se présentait comme une de ses compatriotes, tout fraichement débarquée à New-York. Sans trop hésiter ni même se soucier d'un risque quelconque que cela pouvait comporter, l'italien l'avait conduite vers un des bars dans lesquels il avait ses habitudes, et se retrouvait maintenant en face d'elle à enchainer les Grappa en l'écoutant parler. Car en bonne italienne, la jeune femme n'avait pas sa langue dans sa poche, et Trevor dut faire preuve d'une certaine inventivité pour poursuivre la conversation en omettant le fait qu'il ne la connaisse que depuis quelques dizaines de minutes. Et alors qu'elle lui dressait un portrait plutôt rose de New-York, le comportement d'Aza changea brutalement. Sans que Trevor n'ait le temps de voir venir quoi que ce soit, cette dernière lia leurs lèvres dans un baiser fougueux qui laissa le jeun homme totalement interdit, et même incapable de la repousser. Au contraire, machinalement, ses bras se refermèrent autour de la taille de la jeune femme qui s'empressa de saisir sa main pour l'attirer vers elle et l'entrainer vers l'arrière-salle en lui susurrant de la suivre. Bien sûr, Trevor était censé la repousser, s'indigner, penser à Jamie et expliquer à Aza qu'elle ne pouvait pas faire ça. Mais il se contenta lâchement de profiter de cet instant, en avouant tout de même que la jeune femme était loin d'être désagréable à regarder, et encore moins à tenir entre ses bras.

S'exécutant donc sans trop de protestations, l'italien se retrouva rapidement à l'extérieur du bar sans même avoir réellement saisit ce qui l'avait mené jusqu'ici. Ce ne fut que lorsqu'Aza se détacha définitivement de lui qu'il put reprendre son souffle et ses esprits. Cependant, le fait qu'elle décroche son téléphone en vitesse pour balbutier quelques informations incompréhensibles retint l'attention et toute la curiosité du jeune homme. Et alors qu'il se frottait les lèvres du bout des doigts comme pour en retirer le goût de ce baiser aussi passionné qu'interdit, Aza déclara: « De toute évidence vous êtes plus populaire que moi dans cette ville, Léo... L'avantage de vivre caché je suppose. Je crois que je viens de vous sauver la vie... » L'espace d'un instant, l'italien se figea. Avait-il bien entendu ? Avait-il été stupide au point de se laisser berner par une gamine dans son genre ? Visiblement oui... D'un geste vif, Trevor se retourna pour tenter de localiser une issue par laquelle il pourrait s'enfuir mais malheureusement pour lui, la seule sortie possible était la porte par laquelle ils étaient arrivés. Et à en croire Aza, il n'avait rien à faire en salle. Le jeune homme avait bien entendu la porte du bar s'ouvrir mais, trop occupé par les avances pour le moins explicites de sa voisine, il n'avait pas chercher à connaître l'identité du ou des nouveaux clients. Ce n'était d'ailleurs pas dans ses habitudes, mais Aza avait très bien su comment s'y prendre avec lui, pour lui faire oublier toutes les barrières et toute la méfiance qui le caractérisait tant d'habitude. Mais pour le coup, cette éternelle méfiance était revenue au galop au moment où la jeune femme avait prononcé son prénom. Son véritable prénom. Reculant de quelques pas en la fusillant du regard, Leo articula: "A quoi tu joues ? Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu veux de moi ? Et puis d'abord, t'es qui ? C'est quoi ce manège ?! " grogna-t-il tout en restant sur ses gardes, tant il était certain d'être enfin tombé dans ce piège qu'il évitait depuis toutes ces années.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Ven 2 Jan - 15:07


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
« A quoi tu joues ? Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu veux de moi ? Et puis d'abord, t'es qui ? C'est quoi ce manège ?! » cela faisait beaucoup de question et je voyais bien qu’il venait simplement d’atterrir, j’aurai pu jouer encore la comédie de la petite étudiante un peu trop portée sur le sexe qui l’avait attiré dehors pour une séance de pelotage. Sauf que je savais quel danger il venait de courir par ma faute et de toute évidence son attitude me prouvait qu’il était en fuite, comme nous le supposions au départ. Mais le convaincre de coopérer avec nous maintenant serait ardu. Je venais de perdre le peu de confiance que j’avais pu gagner en découvrant ainsi ma couverture mais je ne pouvais pas prendre le risque qu’il se fasse repérer par ce fantôme de son passé, je ne devais notre salut qu’à la présence de Warren et à sa surveillance silencieuse. « Pour ma décharge j’avais prévu d’éviter de te ventouser la bouche sauf en cas d’extrême urgence ... Mon partenaire vient de m’informer que le type qui est entré dans le bar est une ancienne connaissance à toi ... Un certain Milo. » Je l’informais en m’adossant à la porte que nous venions de franchir. J’avais perdu toute trace d’accent italien en quelques secondes, redevenant Ava. « Je ne m’appelle pas Aza mais Ava Wigderson, détective à l’OCCB ... Il a été difficile de retrouver ta trace Léo mais pas impossible. Heureusement ce sont les gentils qui ont mis la main sur toi avant les méchants. Il fallait que nous sachions si tu étais encore en contact avec des anciens camarades à toi. D’où cette petite mise en scène. Je ne suis pas étudiante, encore moins italienne et d’ordinaire je porte plus de vêtements. Tu dois ta survie à mon partenaire qui attend sagement à l’extérieur de ce bar que ton vieux pote rentre tranquillement chez lui, avant de nous rejoindre. » Je l’informais en passant une main dans mes cheveux. « Je dois te préciser que je n’ai pas été envoyé pour te coffrer. Mais parce que nous avons besoin de toi. »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Sam 10 Jan - 15:56

What do you want from me ?
Ava & Trevor

Depuis des années, Trevor avait été on ne peut plus méfiant, sur ses gardes, constamment en alerte quoi qu'il lui arrive. Et pourtant, cette fois-ci il n'avait absolument rien vu venir. A croire qu'avec le temps  l'italien commençait à baisser sa garde, et la mésaventure qu'il était en train de vivre était bien là pour lui rappeler  qu'il avait tort. Dans un cas comme le sien, aucune erreur ni aucun faux pas n'était autorisé, et le jeune homme semblait être sur le point d'en faire la douloureuse expérience. Il savait pourtant ce qu'il risquait. Il savait très bien comment ses ennemis agissaient et pour cause : il avait un jour fait partie des leurs. Mais en compagnie d'Aza, Leo s'était brusquement en sécurité, bien loin des clichés de grosses brutes qui le poursuivaient en temps normal. Alors, aussi incompréhensible que cela puisse paraître, il s'était retrouvé à arpenter ce bar dans lequel il avait certes ses habitudes, mais qui n'en restait pas moins extrêmement dangereux pour lui.

Dans un premier temps, l'italien fut incapable d'interpréter le sens réel des gestes de la jeune femme. Au contraire, il prit plutôt cet élan de passion comme une sorte de compliment auquel il ne s'opposa d'ailleurs pas. Mais lorsqu'Aza et lui furent dehors, et que cette dernière se dévoila enfin, l'expression du jeune homme changea du tout au tout. Il s'était fait berné. Il avait été assez stupide et ignorant pour cela, et il s'en voulait d'ores et déjà d'avoir pu tomber dans le panneau aussi facilement. Pourtant, il avait beau dévisager la jeune femme, l'observer sous toutes les coutures, l'italien avait bien du mal à voir une quelconque menace en elle. « Pour ma décharge j’avais prévu d’éviter de te ventouser la bouche sauf en cas d’extrême urgence ... Mon partenaire vient de m’informer que le type qui est entré dans le bar est une ancienne connaissance à toi ... Un certain Milo. » expliqua-t-elle, alors que la mâchoire de Leo se serrait à la simple évocation du prénom de ladite connaissance. Puis, alors qu'elle avait définitivement toute son attention, Aza  poursuivit son explication. Alors que Leo restait sur ses gardes, elle lui révéla  sa véritable identité, ainsi que son métier et les raisons pour lesquelles elle l'avait abordé un peu plus tôt dans la soirée. Une nouvelle fois, le jeune homme resta ouche bée, les sourcils froncés, et alors qu'il s'apprêtait à répliquer la jeune femme le coupa en déclarant : « Je dois te préciser que je n’ai pas été envoyé pour te coffrer. Mais parce que nous avons besoin de toi. » L'OCCB, Milo, la couverture d'Ava… tout un tas d'informations semblait circuler en même temps dans son esprit, et ne faisait que l'embrouiller davantage, à tel point que Leo ne savait plus exactement ce qu'il devait croire ou non. Peut-être était-elle en train de lui mentir une fois de plus… Mais alors pourquoi l'avait-elle "sauvé" des griffes de Milo ? Sans rien perdre de sa méfiance, Leo la sonda du regard quelques instants avant de reprendre : « Besoin de moi pour quoi ? Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce qui me prouve que tu es vraiment une fille de l'OCCB ? » enchaina-t-il à toute vitesse, avant de conclure : « Et même si c'est le cas, j'ai rien à voir avec vous. J'ai rien à voir avec personne. »  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Sam 10 Jan - 21:48


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
Une chose était sûre j’avais de l’avenir dans ce boulot. De toute évidence j’étais parvenue à lui faire croire à ma couverture. A ce qu’il ait confiance en moi, à ce qu’il ne perçoive pas l’inspecteur en moi. Ce qui était une preuve de mon talent mais qui me compliquait aussi la vie désormais. Car si j’étais parvenue à lui faire croire en « Aza, petite étudiante fraichement débarquée d’Italie et un peu délurée » j’aurais du mal à lui faire croire en « Ava Wigderson, détective à l’OCCB et missionnée pour le recruter comme indic’ ». Qui lui prouverait que je ne mentais pas maintenant. Là la mission se corsait, je n’étais pas censé lui dire qui j’étais dès ce soir. Je devais l’amener à se confier à moi, gagner sa confiance puis seulement tester le terrain. Mais en entrant dans ce bar, Milo avait foutu mon schéma d’approche en l’air. Ce serait difficile désormais de l’amener à croire ce que je disais. « Besoin de moi pour quoi ? Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce qui me prouve que tu es vraiment une fille de l'OCCB ? » Bonne question, j’étais justement en train de me poser la même question. « Si j’avais eu une arme, elle n’aurait pas manqué de te sauter aux yeux dans cette tenue. Je n’ai pas su où glisser ma plaque. Elle est dans ma voiture, devant ce bar. » Oui, je sais que comme justification ça le faisait moyen. « Et même si c'est le cas, j'ai rien à voir avec vous. J'ai rien à voir avec personne. » Je soupirais, m’accoudant à la porte plus confortablement. « Non rien avec nous mais tout à voir avec la Mafia. C’est pour cela que je suis là. On sait que tu as quitté ton ancienne vie. Que tu cherches à reconstruire une vie ici. Avec ... Jamie. Et son fils. Nous savons aussi que si tu as tiré un trait, on te recherche activement ... Ici et là-bas. Nous t’offrons une chance de faire une pierre deux coups. Protéger ta famille et faire tomber ceux qui te traquent... » Lui expliquai-je en passant une main dans ses cheveux, soulagée de ne pas avoir à jouer encore un moment le rôle d'Aza. Il avait été bienveillant avec la jeune italienne fictive.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Mar 13 Jan - 17:46

What do you want from me ?
Ava & Trevor

Alors que son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, Leo tentait tant bien que mal de mettre un peu d'ordre dans ses pensées. En quelques secondes à peine, tout s'était bousculé autour de lui, et il s'était retrouvé comme projeté dans son pire cauchemar, celui qu'il faisait depuis des années sans pour autant savoir comment cela se passerait le jour J. Dans un premier temps, Leo avait donc pensé être cuit. Qui que soit cette Aza, ou Ava en face de lui, elle lui voulait forcément du mal. Qu'elle soit du clan des milanais ou de la police, sa présence n'augurait absolument rien de bon. Et pourtant, cette dernière ne tarda pas à lui assurer qu'elle n'était pas là pour l'arrêter. Au contraire, elle prétendait vouloir collaborer avec lui et pour cela, semblait l'avoir suivi depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois déjà. Mais quoi qu'elle fasse ou quoi qu'elle dise, l'italien avait désormais la désagréable impression d'être mené en bateau. Et autant dire qu'il détestait ça… ce qui était tout à fait compréhensible lorsqu'on connaissait sa situation plus que délicate. « Si j’avais eu une arme, elle n’aurait pas manqué de te sauter aux yeux dans cette tenue. Je n’ai pas su où glisser ma plaque. Elle est dans ma voiture, devant ce bar. » tenta de s'expliquer la jeune femme, ne faisant qu'éveiller de nouveau soupçons chez son interlocuteur. Elle se fichait de lui là ? Il ne pouvait en être autrement ! Quel genre de policier aurait trouvé des arguments aussi stupides pour expliquer l'absence d'une arme ou d'un badge quelconque à sa ceinture ?

De plus en plus méfiant, Leo décida donc de couper court à la conversation en lui annonçant qu'il n'avait rien à voir avec elle, lui faisant bien comprendre qu'elle ne pourrait absolument rien tirer de lui. Mais Ava ne sembla pas vouloir lâcher l'affaire, puisqu'elle reprit aussitôt : « Non rien avec nous mais tout à voir avec la Mafia. C’est pour cela que je suis là. On sait que tu as quitté ton ancienne vie. Que tu cherches à reconstruire une vie ici. Avec ... Jamie. Et son fils. Nous savons aussi que si tu as tiré un trait, on te recherche activement ... Ici et là-bas. Nous t’offrons une chance de faire une pierre deux coups. Protéger ta famille et faire tomber ceux qui te traquent... » En entendant le prénom de Jamie et l'évocation d'Owen, Leo se crispa d'autant plus. A quoi jouait-elle exactement ? Essayait-elle de l'amadouer ? Et puis d'abord, comment savait-elle tout ça ?! Certes, son offre était plus qu'alléchante, et elle le savait. Mais Leo s'était déjà fait avoir en baissant sa garde une fois, et il était hors de question qu'on l'y reprenne. D'ailleurs, le jeune homme eut un mouvement de recul et tout en affichant une grimace, il répondit sèchement : « J'ai besoin de personne pour les protéger. On a besoin de personne. » grogna-t-il alors que lui-même doutait de ses propres capacités à protéger les siens. Mais il était hors de question de l'avouer en face de cette inconnue qui se disait détective de l'OCCB. « Je le répète, j'ai rien à voir avec vous, et ça sera jamais le cas. Laissez-moi tranquille, je n'ai de comptes à rendre à personne. » conclut-il toujours aussi sèchement, en détournant néanmoins le regard d'Ava comme pou masquer les doutes qui s'emparaient de lui alors qu'il songeait à cette solution sûre et durable de protéger sa famille et de pouvoir enfin vivre normalement, sans avoir à se soucier de ces hommes qui voulaient toujours sa peau.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Dim 25 Jan - 16:43


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
Je n’aimais pas particulièrement l’idée d’avoir dû lui jouer la comédie ainsi. A vrai dire j’avais même finis par trouver son attitude sympathique. Il avait été cool avec la gamine délurée que j’avais prétendue être. D’autre aurait cherché à en profiter, après tout avec un tel étalage de chair fraiche, il était facile de déduire que la fille n’était pas farouche et de chercher à la séduire. Ce qu’il n’avait pas fait. Pourtant lorsque j’avais violé sa bouche il n’avait pas semblé particulièrement réticent. Pour un type qui était plutôt bien casé, ça en disait beaucoup non. Du genre qu’il n’était pas encore tout à fait rangé. Qu’il y avait encore de l’ancien lui en lui. Même si cette famille qu’il reconstruisait était son point faible. « J'ai besoin de personne pour les protéger. On a besoin de personne. » C’était donc pour cela qu’il ne vivait pas avec eux constamment ? Qu’il ne s’affichait jamais avec elle. Mais bien sur mon grand, cause toujours. Il avait besoin de nous et nous le savions. Nous pouvions être l’instrument qui lui permettrait d’être libre, en dénonçant ses anciens petits potes. « Je le répète, j'ai rien à voir avec vous, et ça sera jamais le cas. Laissez-moi tranquille, je n'ai de comptes à rendre à personne. » Je croisais les jambes l’une sur l’autre, entremêlant mes chevilles pour garder mon équilibre alors que je prenais une position nonchalante. « Même si je te disais par exemple que nous disposons d’un accord, pouvant t’assurer une grâce totale pour tes crimes en échange de ta coopération. Coopération qui te permettrait d’emmener le petit au parc avec sa mère sans mettre en danger leur jolie bouille ? » Je jouais avec mes boucles brunes, dégageant mon visage pour relever ma tignasse sur le sommet de mon crâne à l’aide d’une pince jusque-là accrochée à mon maillot. « Où d’aller boire une grappa avec la jolie fille de ton choix sans courir le risque d’être poignardé dans une ruelle ? » Je lui ventais les chances d’une vie normale. Une vie dont son père l’avait privé. « J’étudie ton dossier depuis presque deux mois. Je sais que tu ne t’es pas engagé dans cette voie de ton plein gré. Je t’offre une chance de te débarrasser de la menace et de devenir l’homme que ta copine voit en toi. De les protéger sans mener une vendetta. Je mènerai cette vendetta, toi tu me diras juste ce dont j’ai besoin de savoir pour faire tomber ton ancienne bande. Rien de plus. »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Ven 30 Jan - 19:16

What do you want from me ?
Ava & Trevor

Du mieux qu'il pouvait, Trevor tentait de cacher son malaise et le demi-million de questions qui se bousculaient dans son esprit. Pour le coup, il n'avait rien vu venir et les paroles d'Ava avait été un véritable coup de massue pour lui. Et le fait que cet évènement tombe précisément au moment où l'italien se posait des questions quant à ses capacités à protéger sa famille et à la tenir hors de danger n'arrangeait strictement rien. La jeune femme semblait l'avoir percé à jour tant ses arguments étaient bien choisis et percutants. Mais quoi qu'elle dise, Trevor se refusait à plier devant elle, un peu comme s'il récupérait tout à coup toute cette méfiance qu'il avait oubliée en début de soirée. Certes, il était un peu tard maintenant… mais quoi qu'il en soit, il ne comptait pas lui faciliter la tâche. A vrai dire, une part de vexation jouait aussi dans cette attitude, la fierté de l'italien ayant été mise à mal par cette intrusion si inattendue. Alors, campant sur ses positions, Trevor refusa toute coopération en sommant Ava de le laisser tranquille et d'abandonner toutes ses requêtes. Mais visiblement, la jeune femme était au moins aussi bornée que lui et une fois de plus, elle renchérit le plus naturellement du monde : « Même si je te disais par exemple que nous disposons d’un accord, pouvant t’assurer une grâce totale pour tes crimes en échange de ta coopération. Coopération qui te permettrait d’emmener le petit au parc avec sa mère sans mettre en danger leur jolie bouille ? »  Son attitude tranchait clairement avec la tension qui régnait du côté de Trevor, et cette différence de taille avait d'ailleurs tendance à le troubler. Néanmoins, sa mâchoire se serra alors qu'il l'écoutait énumérer les uns après les autres tous les éléments dont il rêvait depuis des lustres. Comble de l'ironie, Ava s'autorisa même à plaisanter à propos de leur début de soirée, et de cette Grappa qu'ils étaient venus partager tous les deux.

Devant le silence glacial de Trevor, la jeune femme ne tarda pas à reprendre en touchant une nouvelle fois la corde sensible. Selon elle, elle suivait le cas de l'italien depuis deux longs mois, ce qui lui avait visiblement suffit pour le cerner quasi-parfaitement. Et cette constatation  effraya d'ailleurs l'italien qui se sentit soudain encore plus vulnérable qu'auparavant. Bien malgré lui, Ava arrivait peu à peu à ses fins et à bien y réfléchir, cela était parfaitement normal. En effet, elle ne luttait clairement pas à armes égales avec lui tant elle le prenait par les sentiments, en évoquant tour à tour Jamie et Owen. S'il acceptait son deal, Ava lui promettait de s'occuper personnellement des types qui voulaient sa peau depuis des années. Et la seule chose qu'il devait faire pour cela, c'était de lui fournir toutes les informations dont elle aurait besoin… Evidemment, l'offre était plus qu'alléchante mais l'italien demeura indéniablement sceptique et fermé à toute négociation… du moins en apparence. « Rien ne me prouve que tu dis vrai. Rien ne me prouve que tu vas tenir parole, ni même que tout ça n'est pas du bluff. Ca t'es pas venu à l'esprit que je pense que tout ça est bien trop beau pour être vrai ? » déblatéra-t-il en secouant la tête, alors qu'un sourire ironique prenait place sur son visage. Puis, jugeant qu'une sortie par la salle principale du bar était un peu trop risqué du fait de la présence de Milo, l'italien fit volte-face sans un mot. Méthodiquement, il alla se saisir des poubelles alignées contre le mur du fond pour les disposer de manière à pouvoir grimper dessus, et s'apprêta à passer au-dessus du mur pour s'enfuir loin de ce véritable cauchemar qu'il semblait vivre les yeux ouverts.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor Sam 31 Jan - 11:17


C'est l'histoire d'un flic qui rentre dans un bar...
Trévor "Léo" & Ava
« Rien ne me prouve que tu dis vrai. Rien ne me prouve que tu vas tenir parole, ni même que tout ça n'est pas du bluff. Ca t'es pas venu à l'esprit que je pense que tout ça est bien trop beau pour être vrai ? » J'étais en train de le perdre et cela m'agaçait prodigieusement. Mais je savais que j'avais ferrer le poisson, je le lisais dans son langage corporel et aussi dans ses yeux. Il avait fuit l'Italie pour échapper à l'homme qu'il était devenu et aujourd'hui il cherchait à se reconstruire, après deux mois de surveillances nous savions qu'il n'avait plus aucun contact avec son ancienne vie. Nous avions aussi apprit ce qui s'était passé avec sa concubine. Il tentait de quitter la ruelle et je le laissais faire, jusqu'à ce qu'il puisse franchir le mur. "Je suppose que l'on aurait pourtant pu t'être utile lorsque tes petits copains on trouvés ta femme. Une chance que le petit n'ait pas été avec elle ce jour là ... Une chance aussi que tu sois arrivés à temps. Dire qu'une protection efficace et qu'une vendetta policière aura pu éviter ça." Je commentais assez froidement alors qu'il allait franchir le mur. Je sortais une carte de visite du petit réticule que j'avais apporté avec moi et je la coinçais dans les briques disjointes près de la porte. "Réfléchis y et appelle moi. Descends là avant de te rompre le coup, ton ami mortel est parti depuis cinq minutes." Je lançais avant de pousser la porte, après avoir consulté mon Iphone. J'espérais qu'il m'appellerait mais je n'en laissais rien paraître. j'avais besoin de lui pour notre futur opération et il avait besoin de moi ... pour vivre la vie qu'il désirait tant.



END
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you want from me ? ~ Ava & Trevor

Revenir en haut Aller en bas

What do you want from me ? ~ Ava & Trevor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-