It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

F&R ~ Cap ou pas cap ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: F&R ~ Cap ou pas cap ? Ven 24 Oct - 17:18


FREYA & RENJI
Cap ou pas cap ?




New Haven. Ville jamais visitée avant ce jour. Il faut dire que depuis que j’étais sur New-York, je n’avais pas trop le temps pour voyager ailleurs. Rare étaient les villes ou j’étais allé depuis plus de dix ans. Mais… Cette fois c’était… Différent. Il fallait dire que l’argument de Freya avait fait son effet. Ouais, un effet dont je me serais bien passé au final. Faire la fête après son séminaire, avec des avocates toutes fraiches, toutes jeunes et j’en passe. Plus jamais. Autant dire que ce n’était pas le top, niveau décoincée des fesses. Au contraire, bien trop sérieuse. Enfin. Sauf Freya. Et d’ailleurs, c’était aussi sa faute, si j’avais perdu le pari. Pari que j’aurai préféré gagné. J’avais un peu peur de ce qu’elle pourrait bien faire. Après tout Freya était loin d’être une fille innocente et pure comme elle pourrait laisser paraitre. Clope au bec, je tirais longuement dessus en réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien faire. La soirée d’hier était encore ancrée dans ma tête, et je me demandais même si elle n’avait pas comploté contre moi avec cette fille. Après tout… C’était surement une collègue alors il lui était facile de lui dire de me rejeter, et voilà pourquoi j’avais échoué. Après tout, rare étaient les femmes qui disaient non à mes avances. Plissant le nez, sous cette pensée, je la chassais assez rapidement dans l’optique de quitter ma chambre d’hôtel. Pas que, mais nous devions nous rejoindre pour manger un bout. C’était presque midi, et autant dire que je crevais la dalle. Finissant rapidement ma cigarette, je l’écrasais dans un cendrier avant de prendre mes affaires à savoir téléphone portable et portefeuille et parti en direction du hall d’entrée. Une fois arrivé, je remarquais bien évidemment, que j’étais le premier sur le point de rendez-vous. Pas bien étonnant. Freya restait une fille. Une fille c’était toujours en retard. Roulant des yeux, je m’adossais contre un mur, bras croisaient sur mon torse, en fixant alors les ascenseurs. Apercevant un groupe de filles blondes, touristes à vue d’œil et surtout au vu de leur langue, je fronçais les sourcils en les voyant arriver vers moi. Dafuq. Elle parlait quelle langue ? Slave ? Polonais ? Roumain ? J’haussais un sourcil sans trop comprendre ce qu’elle disait. Son anglais était pathétique, son accent tuait tout et j’avais qu’une envie, lui dire de fermer sa gueule. Elle était… Immonde. Et apparemment maintenant, elle attendait que je lui réponde. Si seulement j’avais compris un seul de ses mots ça serait déjà bien. Apercevant une tête brune arriver vers moi, je souris avant de prendre Freya par les épaules et la coller à moi tout en déposant un baiser sur son front. « Désolé, je suis occupé. » Répondis-je tout simplement dans mon accent Australien avant de les abandonner là et partir avec Freya. « Tu m’as sauvé la vie. Je ne comprenais pas un seul mot de ce qu’elle disait. En plus elle gloussait en mode vierge effarouché là. » Dis-je en secouant la tête. Quittant l’hôtel, je lâchais doucement son épaule lui souriant faiblement avant de regarder dans la rue. « On mange ou ? » J’osais espérer, qu’elle avait oublié le pari d’hier et qu’elle n’avait pas trouvé quoi faire d’ailleurs pour marquer le coup.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Sam 25 Oct - 16:52


❝ Cap ou pas cap ? ❞


New Haven. C’était la deuxième fois qu’elle mettait les pieds dans cette ville. Et c’était à chaque fois pour la même raison : un séminaire d’avocats. Deux fois par an, ils organisaient ça, réunissant les meilleurs avocats de la côte Est. C’était aussi ouvert aux étudiants. Et à vrai dire à n’importe qui s’intéressant de près ou de loin à ces bonnes vieilles lois américaines. C’était une mine d’or pour tous les futurs avocats, et puis, c’était aussi un moyen de de se créer des contacts. Cette année –contrairement à la dernière fois- Freya n’y était pas en tant qu’étudiante. Non, elle était bel et bien avocate, et elle ne cherchait qu’à approfondir ses connaissances, et prouver à ses employés qu’ils avaient bien fait de miser sur elle. Evidemment, elle avait dû trouver une âme charitable pour l’y accompagner. Elle ne se voyait pas rester au milieu d’avocats pendant deux jours entiers. Et quel meilleur argument que de jeunes –et complètement canons- étudiantes en droit pour convaincre Renji ? Freya savait qu’il ne résisterait pas plus de trente secondes à sa proposition. Evidemment, ça ne s’était pas forcément passé comme il s’y attendait. Ouais bon, les étudiantes en droit ne sont plus qu’elles étaient… Parce qu’il était totalement impensable –pour Renji- que son charme n’opère pas sur tout le monde.
Freya souriait rien qu’en repensant à cette soirée. Sans doute l’une des meilleures qui soit. Voir Renji se faire rembarrer… Bon Dieu que ça valait le coup. Ok, c’était pas cool, mais qu’est-ce qu’elle avait ri ! Il avait parié pouvoir la séduire, elle avait parié le contraire. Que c’était bon de gagner. Et ça n’allait être que meilleur au fil de la journée.

Toujours dans sa chambre d’hôtel, la jeune Hepburn finissait de se préparer. « Merde » lâcha-t-elle en voyant l’heure. La ponctualité n’était définitivement pas son truc. Renji l’attendait surement déjà… elle allait avoir le droit à une réflexion sur ô combien la gente féminine est longue à se préparer. Elle descendit dans le hall où elle trouva Renji entouré d’une bande de… touristes. Elle les entendait d’ici. Et puis, vu leur look, elle ne pouvait être que des touristes. Elle ne savait pas New Haven touristique… Mais visiblement, ces jeunes étrangères venaient de trouver leur attraction. Constatation qui ne manqua pas d’amuser l’avocate. Une fois arrivée à sa hauteur, Renji l’attrapa par l’épaule tout en la collant à lui. Il déposa un baiser sur son front, avant qu’elle ne dépose un baiser à la naissance de sa mâchoire. « Bah alors, pas envie de jouer les guides touristiques ? » chuchota-t-elle à son oreille. « Désolé, je suis occupé. » lança-t-il à ses nouvelles connaissances avant de partir. Freya jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, apercevant la mine désolée des filles. « Tu m’as sauvé la vie. Je ne comprenais pas un seul mot de ce qu’elle disait. En plus elle gloussait en mode vierge effarouché là. » « Je crois que tu leur as brisé le cœur. » Renji desserra son étreinte avant de la lacher complètement alors qu’ils sortaient de leur hôtel. « On mange où ? » « Il y a un restaurant français à 5 minutes, près de l’université. Je l’aime bien. Et puis, tu vas retrouver tes copines étudiantes. » dit-elle avec un haussement d’épaules faussement innocent. « J’espère que t’es en forme en tout cas… Je pense qu’on va vraiment passer une bonne journée. » Freya regarda de chaque côté de la rue pour traverser, se dirigeant vers le restaurant dont elle lui avait parlé, avant de s’arrêter brusquement une fois le trottoir atteint. « Oh, parce que non, j’ai pas oublié le pari. » ajouta-t-elle en se mordillant la lèvre inférieure.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Lun 27 Oct - 16:39


FREYA & RENJI
Cap ou pas cap ?




« Bah alors, pas envie de jouer les guides touristiques ? » Plissant le nez, je souris faiblement avant de partir de là. « Absolument pas. Définitivement non. Si encore, elles en valaient la peine. Et encore. » Dis-je en plissant encore plus le nez de dégout. Ah non. Jamais. Plutôt crever. Enfin. Non quand même pas. « Je crois que tu leur as brisé le cœur. » « Oh ce n’est pas la première ni la dernière. » Dis-je totalement désintéressé en haussant les épaules. J’en avais brisé plus d’un de cœur. Alors si je devais pleurer ou faire une courbette à chaque fois que je détruisais le petit cœur d’une femme. J’allais finir totalement chèvre. « Il y a un restaurant français à 5 minutes, près de l’université. Je l’aime bien. Et puis, tu vas retrouver tes copines étudiantes. » Plissant le nez au mot étudiantes je me rappelais la soirée dernière. Ces étudiantes en droit étaient loin d’être mes copines. Elles étaient fourbes et horrible. Refuser les avances d’un homme comme moi. Elles n’avaient même pas la décence d’accepter et de réaliser le privilège qu’elles avaient eu en m’ayant auprès d’elle lors de cette soirée. Les femmes sont horribles. « J’espère que t’es en forme en tout cas… Je pense qu’on va vraiment passer une bonne journée. » Pourquoi je ne serais pas en forme ? J’étais toujours en forme. Et ça elle le savait. Non ? La suivant pour traverser la rue, je fronçais les sourcils en la voyant s’arrêter net une fois sur le trottoir. « Oh, parce que non, j’ai pas oublié le pari. » Tirant la gueule, je lui lançais un regard faussement mauvais avant de ruminer dans ma barbe. « Je ne sais pas pourquoi mais tout à coup, je te voue une haine immense. » Dis-je dans une voix au ton boudeuse. J’avais réellement peur de ce qu’elle pourrait faire et c’était peu dire. Vraiment. Filant vers le restaurant, à une allure plutôt rapide hstoire d’arriver bien plus vite, j’entrais, avant de fermer la porte. Annonçant au serveur que nous voulions une table pour deux, je le suivais avant de m’installer à la table qui nous était donc destiné. Une fois tous les deux posaient je l’observais avant de me pincer les lèvres. « C’est de ta faute tout ça. C‘est forcément ta faute. » Dis-je en plissant les yeux pour la fixer un peu plus froidement. Elle savait pertinemment que c’était loin d’être un vrai, faux regard. Mais voilà, il fallait une coupable. Freya était la bonne personne pour l’être. Et puis sans elle je ne serais jamais venu ici, donc par conséquent, je n’aurai jamais eu cette honte de ma vie hier soir. Heureusement. Oui heureusement que nous n’étions pas dans New-York, dans un bar réputé. Personne ici ne me connaissait. Dans mon malheur, j’avais eu de la chance, en quelque sorte. Attrapant la carafe d’eau que l’homme venait de poser je remplissais mon verre, prenant aussi le menu, le posant avant de boire une grande gorgée d’eau. « Tu m’invites ? » ajoutai-je en lui faisant les yeux doux.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Lun 3 Nov - 18:20


❝ Cap ou pas cap ? ❞


« Absolument pas. Définitivement non. Si encore, elles en valaient la peine. Et encore. » répondit-il en plissant le nez, faisant rire la jeune avocate par la même occasion. Elle comptait bien s’amuser de la situation, mais surtout de Renji, ne tardant pas à lui faire remarquer qui leur avait surement brisé le cœur. Lui, Don Juan qu’il était face à ces pauvres et naïves touristes. « Oh ce n’est pas la première ni la dernière. » Freya éclata de rire, avant d’ajouter. « Fais gaffe Wellington, tes chevilles enflent. » Mais dans le fond, il n’avait surement pas tort. Il n’y avait qu’à le regarder… Il était difficile de ne pas craquer dessus… Il avait certes quelques activités professionnelles des plus douteuses, mais une fois dans son lit, c’était le genre de choses que vous finissiez par complètement oublié. Et Freya pouvait le confirmer. Même si elle n’avait eu vent de ses activités que bien plus tard. Certes, il était aussi, parfois, insupportable, mais cela faisait sans doute parti de son charme. Ou alors réservait-il ça à notre jeune avocate ? Elle n’aurait su le dire. Mais elle lui rendait bien la pareille. Il avait ce don pour faire ressortir ce côté un peu sauvage, quelques fois insupportable, et souvent irrésistible de Freya. Il savait la faire sortir de ses gonds, comme il savait parfaitement l’allumer… Un jeu dont ils ne se lassaient guère.

Les deux amis prirent le chemin de la sortie en quête d’un restaurant. A vrai dire, la jeune Hepburn en avait repéré un il y a de cela quelques années, et plus le temps passait, plus sa côte de popularité augmentait. Evidemment, elle n’en oubliait pas moins le très amusant pari que Renji avait malheureusement perdu… Malheureux pour lui, horriblement jouissif pour elle. Il devait espérer un oubli, mais qu’il ne crie pas victoire trop vite, Freya avait une bonne mémoire. Trop bonne pour le bien de son ami. « Je ne sais pas pourquoi mais tout à coup, je te voue une haine immense. » La jeune avocate haussa un sourcil. « Arrête tes conneries, je sais que je te rends dingue. » lâcha-t-elle avec un haussement d’épaule faussement innocent. « T’as simplement trop de fierté pour l’admettre… C’est tout. » ajouta-t-elle avec un sourire amusé alors que Renji semblait considérablement accélérer le pas. Un sourire plus large encore s’afficha sur le visage de la jeune femme. Ils entrèrent finalement dans le restaurant, où le serveur les conduisit à une table pour deux. « C’est de ta faute tout ça. C‘est forcément ta faute. » Un large sourire s’afficha sur le visage de la jeune femme alors qu’il la regardait froidement. « Non, absolument pas. Enfin oui je t’ai trainé ici…. Mais à peine j’ai prononcé les mots ‘étudiantes en droit’ que tu faisais ta valise… » Elle posa son regard dans le sien, un sourire malicieux sur les lèvres. « Et puis… c’est juste que t’arrives pas à admettre qu’on puisse résister à ton charme légendaire. » Qu’il n’essaie pas de la contredire là-dessus, elle se savait juste. Pour lui, c’était forcément Freya qui avait dû manigancer un quelconque plan pour qu’elle le rejette. Et bien non, elle avait gagné de manière parfaitement fair-play. « Tu m’invites ? » « En quel honneur ? » demanda-t-elle en rigolant. « Et fais pas cette tête-là. » Elle continuait de le regarder avant de soupirer. « Ca va, ça va ! Je t’invite. Mais arrête de faire cette tête de chien battu. » Le serveur s’avança vers eux pour leur proposer un apéritif. Elle demanda un verre de blanc, avant de reporter son attention sur Renji. « Parlons plutôt de ce que je vais te faire faire. T’as perdu après tout. » Elle porta son attention sur le menu quelques instants. C’est là qu’elle eut l’idée. « Cap ou pas cap de faire tourner le serveur en bourrique ? » On allait commencer doucement. Voir jusqu’où elle pourrait le pousser.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Sam 15 Nov - 18:50


FREYA & RENJI
Cap ou pas cap ?




« Fais gaffe Wellington, tes chevilles enflent. » Baissant un rapide regard sur mes dites chevilles j’haussais les épaules. Elles pouvaient bien enfler. Ça m’était égal, je ne faisais que dire la vérité. Mes yeux, ne voyaient que la perfection. Parce que mes yeux sont parfaits tout simplement. « Mes yeux ne se trompent jamais Hepburn. Je peux voir les filles parfaites à des kilomètres à la ronde. Et elles. Elles. Elles sont tout sauf parfaites. Et puis, elles sentaient la sueur. Si y’a bien un truc que je déteste chez une femme, c’est qu’elle pue. Franchement. Tu te vois baiser avec un mec qui pue la sueur ? Non. Et encore moins l’embrasser ou la lécher. Oh my god. Je vais me faire gerber. » rien que d’imaginer la chose, j’en avais réellement l’envie. J’osais vraiment plus penser pour le coup. Secouant la tête pour me remettre les idées en place, je raclais ma gorge me faisant passer cette subite envie. Puis elle m’annonça la chose. LA CHOSE. Elle n’avait pas oublié le pari. Shit. « Arrête tes conneries, je sais que je te rends dingue. T’as simplement trop de fierté pour l’admettre… C’est tout. » roulant des yeux en souriant amusé, je la matais de haut en bas avant de soupirer longuement. « Alala, tu me fais rire c’est déjà un bon point tu le sais ça ? T’es mignonne va. » Dis-je en lui pinçant le nez pour la taquiner. Moi ? Avouer qu’elle me rendait dingue ? Même n’importe quelle autre fille, je ne le ferai pas. J’étais loin d’être le type qui laissait voir ses pensées et sentiments. Entrant enfin dans le restaurant, le serveur nous amena à notre table, nous installant alors. « Non, absolument pas. Enfin oui je t’ai trainé ici…. Mais à peine j’ai prononcé les mots ‘étudiantes en droit’ que tu faisais ta valise… Et puis… c’est juste que t’arrives pas à admettre qu’on puisse résister à ton charme légendaire. » Prenant un air assez boudeur, je plissais le nez avant de ruminer dans mon coin. C’est vrai que les mots étudiantes en droit avaient accentué le fait de vouloir venir, mais si elle n’avait pas abusé de cela pour que j’accepte, et bien je ne serais pas venu, forcément, et bien évidemment, je n’aurai pas du tout perdu de pari. Là aussi, c’était très important. Et voilà ou ça m’avait mené. J’étais dans un sacré pétrin maintenant. « Je n’ai pas besoin d’admettre quoi que ce soit. Si demain je me présente à Mister Amérique je suis sûr de gagner. Pas besoin de passer de sélection, on s’incline devant moi, on me baise les pieds et je gagne. Je suis parfait. Je suis l’entité de la perfection même. Je suis le descendant direct d’Apollon. Freya, tes collègues sont juste aveugle. Pait leur un ophtalmologue. » Dis-je très sérieusement. Parce que j’étais cruellement sérieux en ce moment même. « Je suis tellement beau, que les dieux ont décidé de partager cette beauté en deux entité identique. J’ai un frère jumeau. Double plaisir. Imagine un seul instant si j’étais seul. Pouf, les filles s’évanouiraient devant moi chérie. » Dis-je en souriant en coin. J’aimais trop mon jumeau pour dire le mot dommage. Mais j’aurai tout de même voir ce que ça aurait donné tout seul. Puis j’en revins au repas, je voulais qu’elle me paie le restaurant. Elle me devait bien ça non ? « En quel honneur ? » « En l’honneur du beau mâle qui t’accompagne ? » « Et fais pas cette tête-là. » Continuant de lui faire des yeux doux, je vins même à cligner des yeux pour en faire encore plus. « Ça va, ça va ! Je t’invite. Mais arrête de faire cette tête de chien battu. » Héhé. Souriant je lui fis un bisou de loin en bougeant simplement les lèvres. C’est qu’elle était parfaite cette petite. Elle me payait le repas. Le serveur arrivant, il nous demanda alors si nous voulions un apéritif. Elle commanda un verre de vin blanc, je fis de même. J’aimais le vin blanc. « Parlons plutôt de ce que je vais te faire faire. T’as perdu après tout. » Plissant le nez, je soupirais en roulant des yeux. C’est qu’elle n’allait pas oublier. J’aurai dû faire un pari avec une huitre. Enfin. Une fille au QI d’huitre. Je n’aurai eu aucun souci. « Cap ou pas cap de faire tourner le serveur en bourrique ? » Quoi… ? Entrouvrant la bouche, je l’observais longuement alors qu’un de mes sourcils se haussa. Oh my god. Le jeu du cap ou pas cap. Soupirant, je me mis doucement à rire. « T’es la plus cruelle des filles que je connaisse, tu le sais ça, hum ? » Dis-je asse amusé. Attrapant le menu, je le feuilletais quelque peu, pour voir ce qu’il y avait comme choix. Beaucoup de choix. Trop de choix, j’avais envie de tout prendre, tellement tout me paraissait bon. Fermant d’un seul coup le menu, je ne répondis rien d’autre avant que le serveur ne vienne à nous avec l’apéritif. « Avez-vous fait votre choix pour le repas ? » « Oui. » Dis-je le premier en tournant mon regard vers lui. « Alors. Je vais prendre en entré la salade niçoise. Hummm, non. Le carpaccio de saumon plutôt. » Dis-je en tournant la page du menu. « Après, je prendrais du cabillaud avec sa sauce oseille. » Dis-je en tournant à nouveau la page. « Attendez, non, la côte de bœuf au foie gras me parait plus appétissant. Quoi que… Le magret de canard à l’orange… Hum non, je prendrais la côte de bœuf s’il vous plait, au foie gras donc. Avec en accompagnement les haricots verts au beurre. Puis-je avoir une sauce béarnaise en plus ? » Demandai-je alors qu’il écrivait puis gribouillait sur son carnet. « Ah. Il y a de la sauce roquefort, je prendrai plutôt celle-là. Quoi que. Non. Mettez-moi des deux, la côte est bien grosse. J’ai besoin de pas mal de sauce. » Dis-je en fermant le menu. « Avec du vin rouge pour ma part. » Dis-je en haussant un sourcil. « Du château au Pont de Guitres, un bordeaux, vous avez ? Quoi que…un côte Catalane du domaine Lauriga irait mieux. Ou du Beaujolais ? » Il avait l’air de me haïr. C’était la faute à Freya tout ça. Pas la mienne.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Sam 6 Déc - 22:52


❝ Cap ou pas cap ? ❞


« Mes yeux ne se trompent jamais Hepburn. Je peux voir les filles parfaites à des kilomètres à la ronde. Et elles. Elles. Elles sont tout sauf parfaites. Et puis, elles sentaient la sueur. Si y’a bien un truc que je déteste chez une femme, c’est qu’elle pue. Franchement. Tu te vois baiser avec un mec qui pue la sueur ? Non. Et encore moins l’embrasser ou la lécher. Oh my god. Je vais me faire gerber. » Freya ne put s'empêcher de réprimer une grimace au fur et à mesure que les images défilaient son esprit pur et innocent. C'était vraiment dégoutant.

« Alala, tu me fais rire c’est déjà un bon point tu le sais ça ? T’es mignonne va. » répondit-il en lui pinçant le nez alors qu'elle soupirait. Il aurait simplement pu reconnaitre ce qu'ils savaient déjà tous deux.  Ils entrèrent finalement dans le restaurant avant de s'installer à leur table. Renji ne pouvait nier qu'il n'avait pas fallu beaucoup d'efforts de la part de la jeune avocate pour qu'il n'accepte sa proposition. Un nombre incalculable de films tournaient déjà en boucle dans sa tête pour qu'elle n'ait besoin de rajouter quoique ce soit d'autre. Malheureusement pour lui, toutes les étudiantes n'étaient pas à son image. Et il était bien trop difficile pour lui -voir inimaginable- que d'admettre que son charme n'agissait pas forcément sur tout le monde. « Je n’ai pas besoin d’admettre quoi que ce soit. Si demain je me présente à Mister Amérique je suis sûr de gagner. [...] Je suis le descendant direct d’Apollon. Freya, tes collègues sont juste aveugle. Pait leur un ophtalmologue. Je suis tellement beau, que les dieux ont décidé de partager cette beauté en deux entité identique. J’ai un frère jumeau. Double plaisir. Imagine un seul instant si j’étais seul. Pouf, les filles s’évanouiraient devant moi chérie. »  La jeune avocate resta bouche bée. « Quand tu dis que tu as un jumeau...  Genre tu as littéralement un jumeau ? » Freya fronça les sourcils tout en refermant la bouche. « Mais pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt ?! Et... pourquoi je ne l'ai jamais rencontré ?? » Elle secoua la tête, ne se remettant toujours pas de cette révélation. Elle ne savait pas si elle devait se réjouir, ou au contraire être effrayée qu'il puisse il y en avoir deux comme Renji. Quoique... physiquement parlant, elle avait rapidement pris position. Mais pour ce qui était de son caractère, elle allait devoir d'abord poser le pour et le contre. Mais plus elle y pensait, plus l'idée d'un jumeau de son ami lui donnait des idées... pour le moins pas très catholiques. Elle tenta de se reconcentrer sur la situation présente. Oh et elle devait l'inviter en plus ?  « En l’honneur du beau mâle qui t’accompagne ? » Elle éclata de rire. « Ah oui ? » Elle ne put cependant résister bien longtemps à son regard de chiot qui cherchait à l'attendrir. Néanmoins, il lui en fallait beaucoup plus pour lui faire oublier leur pari. Elle s'était évidemment demandée ce qu'elle allait bien pouvoir lui faire faire. Puis une idée avait germé. Cap ou pas cap. Un jeu horriblement enfanti qui pouvait se révéler vicieux si on le poussait trop loin.  « T’es la plus cruelle des filles que je connaisse, tu le sais ça, hum ? » Freya haussa innocemment les épaules. « Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles... Je suis adorable. Généreuse... Parfois naïve... Affreusement intelligente... Mais cruelle, non vraiment, je ne vois absolument pas pourquoi. » répondit-elle en attrapant le menu pour le parcourir. Le serveur ne tarda pas à faire son apparition. « Avez-vous fait votre choix pour le repas ? » Et là, ce fut le show Renji. Freya se mordit l'intérieure de la joue pour se retenir de ne pas éclater de rire. Il ne prenait vraiment pas ça à la rigolade. La tête du serveur était à se tordre. S'il n'avait pas pour devoir de respecter les clients, il aurait sans doute étranglé l'australien après son deuxième changement. « Le Beaujolais sera parfait. Quant à moi, je prendrai le magret de canard s'il vous plait. » Le serveur lui sourit, sans doute reconnaissant de ne pas avoir le droit au même spectacle avant de partir en direction des cuisines. « Tu es... impitoyable ! » commenta-t-elle avant d'éclater de rire. C'était trop, elle ne pouvait plus se retenir. « Mais c'est loin d'être fini... » ajouta-t-elle innocemment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Lun 8 Déc - 12:12


FREYA & RENJI
Cap ou pas cap ?




« Quand tu dis que tu as un jumeau... Genre tu as littéralement un jumeau ? Mais pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt ?! Et... pourquoi je ne l'ai jamais rencontré ?? » ça faisait toujours son effet, quand je parlais d’un jumeau. Peut-être rêvait-elle de pouvoir se taper mon jumeau ? Non j’en doutais fortement de ça. Et puis, elle serait surement déçue, ou pas, de voir que mon frère était l’inverse de moi. Loin d’être un dragueur et un collectionneur de fille, c’était réellement… Mon inverse, autant en acte qu’en caractère. Bien plus doux et tendre que moi, ça pouvait réellement choquer. L’ange et le diable. « Oui un jumeau, un vrai de vrai. Identique, jusqu’au grain de beauté et tout ça. » Côte à côte muet l’un l’autre, personne n’arrivaient à savoir qui était qui. Sauf nos parents. Allez savoir pourquoi. « Et je dis rarement que j’ai un jumeau, c’est mon atout. Et … Peu de gens l’ont déjà vu. Pourtant… Il est toujours non loin de moi quand je bosse. » Après tout, il tenait le casino juste à côté de mon club. Mais peu de gens avaient réellement vu la tête du patron des lieux. Puis, elle me donna, son fameux… Cap ou pas cap. J’avais perdu le pari hier, et voilà, je me retrouvais dans un sacré pétrin à présent. Je ne pouvais pas lui en vouloir, je m’en voulais à moi d’avoir fait un pari avec elle. Une fois, pas deux. Plus jamais je ne ferais de paris avec elle, c’était fini. Maintenant que j’avais un aperçu de ce que c’était. Je n’allais pas commettre deux fois la même erreur. Ça serait stupide de ma part. « Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles... Je suis adorable. Généreuse... Parfois naïve... Affreusement intelligente... Mais cruelle, non vraiment, je ne vois absolument pas pourquoi. » Hum, hum. La fixant comme si un feu allait sortir dans ses cheveux je soupirais tout en levant les yeux au ciel. « Tu es cruelle. Si ce n’est pas être cruel, alors dis-moi ce que c’est. » Bien vite, le fameux serveur arriva et j’avais déjà de la peine pour lui. En tout cas, si j’avais été à sa place, il est clair qu’il y a bien longtemps que j’aurai tué le client. Il ne fallait pas déconner non plus. J’étais pas de nature patiente. Et lui, devait surement l’être, ou pas. Vu sa tronche. « Le Beaujolais sera parfait. Quant à moi, je prendrai le magret de canard s'il vous plait. » Un très bon choix. Le serveur nous abandonnant là, je souris faiblement avant de plisser le nez. Je me sentais tout de même désolé pour ce pauvre type qui n’avait rien demandé. Il devait surement me haïr maintenant, mais ce n’était pas bien grave. Ma vie n’allait pas changer pour cela. « Tu es... impitoyable ! » L’observant en train de rire, je me retins de lui fermer sa bouche optant pour une simple grimace. « Mais c'est loin d'être fini... » ça, ça ne m’étonnait même pas bizarrement. « La faute à qui hein ? Si j’y étais allé en mode mollo tu m’aurais dit que ce n’était pas assez. Là au moins. Je crois que j’ai bien joué. » Bon peut-être un peu trop, mais soit. « Et si tu me relances un cap ou pas cap sur ce pauvre serveur, je crois qu’il va réellement me tuer. » Ajoutai-je en la fixant longuement. C’était une façon de lui dire de changer de proie. Mais, je savais que Freya était une fille qui pouvait en faire qu’à sa tête quand elle s’y mettait. A voir ce qu’elle allait me réserver…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Mar 6 Jan - 22:08


❝ Cap ou pas cap ? ❞


Avoir un jumeau…. C’était juste énorme aux yeux de Freya. Surtout lorsqu’il s’agissait du jumeau de Renji. Deux pareils. Le rêve. Physiquement en tout cas. Pour ce qui était du reste, c’était encore à voir. Contrairement à ce que le bel australien semblait penser, la perfection ne faisait pas partie de sa personnalité, et elle n’était pas bien convaincue qu’elle aurait les nerfs assez solide pour en supporter deux comme lui. Mais il était vrai que ça devait être un véritable régal pour les yeux. « Oui un jumeau, un vrai de vrai. Identique jusqu’au grain de beauté et tout ça. » Freya s’y voyait déjà. Au milieu des deux, ne sachant plus où donner de la tête et lequel des deux admirer. «  Et je dis rarement que j’ai un jumeau, c’est mon atout. Et… Peu de gens l’ont déjà vu. Pourtant… Il est toujours non loin de moi quand je bosse. » « Mais… » Elle n’arrivait pas à trouver les mieux. Elle voulait le rencontrer. « Sérieusement… est-ce que… enfin, t’as déjà eu un plan à trois avec une fille et ton frère ? » Elle se retint d’ajouter que s’il voulait tenter l’expérience, elle était là, mais elle se disait qu’il saisirait sans grande difficulté le sous-entendu.

La jeune Hepburn ne tarda pas à amener le fâcheux sujet sur la table : le cap ou pas cap. Immédiatement, l’expression de Renji changea, et ça la fit sourire d’autant plus. Elle n’était absolument pas cruelle. Elle lui rappelait seulement sa délectable défaite dont elle allait largement profiter. « Tu es cruelle. Si ce n’est pas être cruel, alors dis-moi ce que c’est. » La jeune femme fit mine de réfléchir pour trouver les mots qui pourraient exprimer sa pensée. « Je suis… hm je sais pas. Mais pas cruelle. Opportuniste je dirais ! Je saute sur l’occasion de pouvoir profiter de toi ! » lança-t-elle avec un grand sourire alors que le serveur attendait, sans beaucoup de patience, sa commande. Une fois celle-ci prise, il tourna les talons en direction de la cuisine, maudissant sans doute le jeune homme. Il devait se demander ce qu’il avait bien pu faire au bon dieu pour tomber sur un mec pareil. S’il savait… S’il savait qu’au final ce n’était dû qu’à un malheureux hasard. Freya ne se cachait pas pour exprimer son amusement face à la situation. Elle avait quand même un peu de peine envers le pauvre serveur… Mais mettre Renji dans cette situation… Vraiment drôle. « La faute à qui hein ? Si j’y étais allé en mode mollo tu m’aurais dit que ce n’était assez. Là au moins, je crois que j’ai bien joué. Et si tu me relances un cap ou pas sur ce pauvre serveur, je crois qu’il va réellement me tuer. » commenta-t-il sans la lacher du regard alors qu’elle rigola une fois de plus. « Mais non… Tu sous-estimes sa patience. » Répondit-elle en haussant les épaules. Non, en fait, c’est Renji qu’elle voulait pousser. Il fallait bien qu’elle s’amuse à fond. Parce qu’elle se doutait qu’il se vengerait à un moment ou à un autre. Alors, il fallait bien qu’elle profite à fond quand la chance lui en était donnée. « Hm… Moi je crois plutôt que tu vas me montrer tes talents et m’impressionner… » lança-t-elle d’un air innocent. Okay, peut-être que maintenant, elle devenait cruelle. Mais c’était tellement bon… « Enfin… Si tu ne te penses pas à la hauteur… C’est toi qui voit. Tu sais… C’est pas bien grave… » ajouta-t-elle en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Sam 10 Jan - 14:17


Freya & Renji
« Mais… Sérieusement… est-ce que… enfin, t’as déjà eu un plan à trois avec une fille et ton frère ? » Manquant de m’étrangler sur le coup, je toussais la regardant surprise de cette question. Sérieusement ? Elle venait de me poser cette question-là ? Riant doucement, je l’observais d’un regard terriblement taquin et provocateur. « Dis-moi honey, tu ne serais pas en train de t’imaginer au lit avec moi et mon double ? » Oh, oui, je savais qu’elle était surement en train de s’imaginer la chose, surtout qu’on avait déjà couché ensemble elle et moi, alors pourquoi pas imaginer avec un autre moi à côté. Eh bien, je n’aurai pas cru que la petite Freya pouvait aimer ce genre de choses. « Et pour répondre à ta question, non, j’ai jamais fait de Threesome avec mon frère. » parce que ce n’était pas mon style d’en faire avec un autre mec, alors mon frère… Et puis surtout parce qu’il n’était pas comme moi. Si j’étais frivole et couche partout, lui c’était le fidèle et le romantique. Tout l’inverse de moi en fait. Et j’avais assez de mal à l’imaginer faire ce genre de chose en fait. Ça me choquerait vraiment pour le coup en fait.  « Je suis… hm je sais pas. Mais pas cruelle. Opportuniste je dirais ! Je saute sur l’occasion de pouvoir profiter de toi ! » Riant franchement, je claquais ma langue contre mon palet avant de poser mes coudes sur le bord de la table et me rapprocher d’elle. « Cette phrase pourrait sonner à double sens très chère. » Enfin, peut-être qu’à mes yeux. Dans d’autres circonstances j’aurai pu être à même de lui dire de profiter de moi autant qu’elle le voulait, mais malheureusement ce n’était pas ce genre de chose, mais tout autre. Et… Franchement pour le coup, j’aurai aimé pouvoir lui dire de ne pas le faire. Mais un pari restait un pari, et je n’avais pas trop le choix en soit. Enfin ceci dit, le pari commença, et on pouvait clairement dire qu’elle ne m’épargnait pas et j’en aurai presque honte. Mais bon, heureusement, je ne connaissais personne ici, alors ça ne m’affectait pas tant que ça. Même si j’avais un peu de peine pour le serveur qui avait l’air de ne pas m’aimer. « Mais non… Tu sous-estimes sa patience. » Plissant le nez, je l’observais longuement avant de soupirer. Je sous estimais rien du tout… « Hm… Moi je crois plutôt que tu vas me montrer tes talents et m’impressionner… » Comment ça ? Elle voulait que je continue ? En plus ? « Enfin… Si tu ne te penses pas à la hauteur… C’est toi qui vois. Tu sais… C’est pas bien grave… » Amusé de la voir me provoquer comme ça, je mordillais ma lèvre inférieure avant de secouer la tête. « Tu le fais exprès hein ? Tu cherches à me provoquer pour pas que je refuse, c’est bas ma chère ! Très bas ! » dis-je en la pointant du doigt. Attrapant mon verre j’en bus le contenu avant que le serveur ne vienne nous apporter le vin. Et l’entrée pour ma part. Le laissant repartir sans rien dire, juste un merci, je me frottais les mains avant de sourire en coin. « Je l’emmerderai pour le dessert. Pourquoi t’as pas pris d’entrée ? Ne me dit pas que tu fais attention à ta ligne ! » Ni une ni deux, j’attrapais mes couverts pour gouter ce carpaccio de saumon tout à fait sublime. « Tu veux gouter ? C’est trop bon. » La bonne bouffe, y’avait que ça de vrai de toute façon.

cap ou pas cap ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Jeu 5 Fév - 18:10


❝ Cap ou pas cap ? ❞


Renji manqua de s’étrangler lorsque la jeune avocate lui demanda s’il avait déjà eu l’occasion d’expérimenter un threesome avec son frère. Et pour être honnête, elle était plutôt amusée par sa réaction. « Dis-moi honey, tu ne serais pas en train de t’imaginer au lit avec moi et mon double ? » Freya afficha un air faussement innocent. « Moi ? Non, vraiment pas ! » répondit-elle, souriante, en s’imaginant toujours deux hommes avec le physique de son ami. Ça ne devait vraiment pas être désagréable à regarder. « Et pour répondre à ta question, non, j’ai jamais fait de Threesome avec mon frère. » Bon, il était vrai que tenter ce genre d’expérience avec son frère pouvait être un peu glauque, mais il était tout simplement impossible de ne pas y penser. Le fantasme des jumeaux était tout de même l’un des plus communs. « De toute façon, j’aurais été vexée que tu tentes ça sans moi. » ajouta-t-elle en haussant nonchalamment les épaules. Même si, pour être honnête, il n’était pas certain que Freya puisse aller au bout d’un plan comme ça. Elle n’avait jamais été attirée par un plan à plusieurs personnes… Jusqu’à aujourd’hui, avec l’agréable idée de deux Wellington face à elle.

Ce petit jeu amusait beaucoup la jeune Hepburn. Certes, il avait lieu au dépend du serveur, et l’australien en faisait les frais. Mais n’était-ce pas le but d’un pari ? Et puis, elle était prête à parier que Renji ne manquerait pas une occasion de se venger. « Cette phrase pourrait sonner à double sens très chère. » Freya éclata de rire avant de secouer la tête. « Et c’est moi qui ai l’esprit mal placé hein ? » Elle posa délicatement sa main sur la joue du jeune homme, se rapprochant à son tour. « Mais je sais que t’en meurs d’envie… » ajouta-t-elle en se mordillant la lèvre inférieure, avant de se reculer pour se recaler dans son siège. Seulement aujourd’hui, il ne s’agissait en rien de profiter de Reni de cette manière-là. Quoique, la journée était loin d’être fini et Dieu seul savait jusqu’où leurs conneries pouvaient les amener. Pour le moment, c’était le serveur qui faisait les frais de leur petit jeu. Le pauvre. Il n’avait absolument rien demandé. Il aurait pu avoir une journée des plus banales, tomber sur des clients normaux, avec des hobbies des plus chiants, mais non. Il avait fallu qu’il tombe sur ces énergumènes. Freya ne souhaitait pas que le cauchemar de ce cher serveur finisse maintenant. « Tu le fais exprès hein ? Tu cherches à me provoquer pour pas que je refuse, c’est bas ma chère ! Très bas » répliqua-t-il en la pointant du doigt. La jeune femme afficha un sourire innocent. « Je t’ai jamais dit que j’avais assez souvent ce que je voulais ? » C’était effectivement le cas. Elle ne savait pas si c’était tant grâce –ou à cause, selon les points de vues- à son caractère, ou une déformation professionnelle due à son métier. C’était sans doute un mélange des deux. Elle savait en général comment tourner les choses pour obtenir ce qu’elle souhaitait. Bien évidemment, ça ne fonctionnait pas à tous les coups, mais elle avait quand même un pourcentage de réussite non négligeable. Le serveur était revenu leur apporter le vin, ainsi que l’entrée de Renji. Il s’en sortit sans remarque cinglante ou sans requête étrange. Freya fronça les sourcils. L’australien se dégonflait-il ? « Je l’emmerderai pour le dessert. Pourquoi t’as pas pris d’entrée ? Ne me dit pas que tu fais attention à ta ligne ! » Elle sourit alors que son ami entama son entrée, sans attendre. « J’ai dû mal à tout avaler, entre l’entrée, le plat et le dessert… Du coup, je fais un choix stratégique… » expliqua-t-elle en haussant les épaules. « Tu veux gouter ? C’est trop bon. » Un large sourire s’afficha sur les lèvres de Freya. C’est vrai que ça lui donnait envie. «  Oh, si c’est si gentiment proposé. » Elle ouvrit la bouche alors qu’il lui tendait une bouchée. « Hm... Délicieux. » il n’y avait pas à dire, les français savaient y faire niveau cuisine. Peut-être qu’elle allait économiser pour se payer des vacances en France. Faire un circuit peut-être, au lieu de se contenter de la capitale, comme la plupart des touristes.              
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ? Mar 24 Fév - 16:18


Freya & Renji
« Moi ? Non, vraiment pas ! » « ça sonne tellement faux. Enlève cette idée de la tête ! » Bien sûr, elle pouvait la garder cette idée en tête. Et fantasmer même si elle le voulait. Ça ne me dérangeait pas le moins du monde. M’enfin elle se faisait tout de même du mal. Dommage pour elle. « De toute façon, j’aurais été vexée que tu tentes ça sans moi. » Riant franchement, je toussais pour me calmer avant de relever le regard vers elle. « Well. C’est officiel. T’es pire que moi ! Ou t’es mon double ? Je ne sais pas. Mais. T’es pas toute blanche comme fille. » dis-je amusé. Vexée si j’avais testé sans elle ? Regardez-moi cette coquine. Et elle osait le dire comme ça, l’air de rien. Voilà surement pourquoi on s’’entendait bien Freya et moi. Car on pouvait se comprendre je présume ? En tout cas moi ça me faisait rire. Enfin, dans tous les cas, actuellement, elle était en train de profiter de moi, et de ce jeu du cap ou pas cap. Allègrement même. « Et c’est moi qui ai l’esprit mal placé hein ? » « Evidemment ! » ça coulait de sources même. « Mais je sais que t’en meurs d’envie… » « Ben voyons. Tous les jours j’en rêve t’as pas idée. Ça m’excite même. » Bien évidemment, je déconnais. Fallait pas non plus pousser le bouchon un peu trop loin. Même si. Fallait dire ce qui était. Freya était parfaitement, magnifique. Tellement que j’y avais gouté. Mais fallait dissocier l’amitié et le sexe. Parce que je ne savais pas associer les deux, malheureusement. Ou Heureusement. Je n’en savais rien. « Je t’ai jamais dit que j’avais assez souvent ce que je voulais ? » Roulant des yeux, je plissais le nez en soupirant. « Ouais, ouais. T’es une petite futée. » Dis-je en râlant faiblement. Dans tous les cas, c’est moi qui me retrouvais contraint de faire ce jeu de cap ou pas cap, et voilà. « T’es une sadique aussi. » Oui, ça aussi, elle l’était. Le serveur apportant mon entrée, je lui demandais, pourquoi, elle n’en avait pas pris. Elle suivait un régime ? Elle n’en avais pas besoin. Elle était parfaite. « J’ai dû mal à tout avaler, entre l’entrée, le plat et le dessert… Du coup, je fais un choix stratégique… » « Petit estomac. » Dis-je sur un ton taquin. Mais je lui proposais tout de même de manger, enfin, plus précisément de gouter mon entrée en lui tendant un bout avec ma fourchette. « Oh, si c’est si gentiment proposé. » J’étais toujours gentil de toute façon. « Hm... Délicieux. » « J’ai de bon gout. » soufflai-je l’air de rien avant de finir mon entrée assez rapidement. Buvant un peu d’eau, je laissais le serveur reprendre mon assiette déjà vide. Ben oui, je mangeais vite. Pas de ma faute. M’essuyant la bouche avec une serviette, je regardais autour de nous avant de soupirer. « Pas une seule belle femme dans le coin. » Marmonnai-je à l’attention de Freya. « À part toi bien évidemment. » Ajoutai-je en lui faisant un clin d’œil. Parce que bien évidemment, Freya était une belle femme, il faudrait être aveugle ou complètement fou pour ne pas s’en rendre compte. Le serveur revenant avec les plats, j’attrapais mes couverts pour reprendre le repas. « Tu comptes ouvrir ton propre cabinet d’ailleurs un jour ? » Demandai-je en relevant le regard vers elle. Parce que c’était bien plus intéressant d’être à son compte en étant avocat que d’être avec des associés. Enfin, c’était mon point de vue.

cap ou pas cap ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: F&R ~ Cap ou pas cap ?

Revenir en haut Aller en bas

F&R ~ Cap ou pas cap ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-