It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 7 Oct - 18:08

Mako ne comprenait pas tout en comportement de Maud. Cette fille était un peu étrange il trouvait. Elle était venue le trouver lui au lieu d'aller trouver sa famille ou des amis pour l'aider. C'était un peu curieux. Elle l'informa qu'elle était en froid avec sa famille mais Mako ne trouvait pas tellement que ça expliquait les choses. Après tout, elle avait elle-même déclaré qu'elle avait du mettre sa fierté de côté pour venir le voir. Si c'était le cas, le brésilien ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas plutôt mit cette fierté de côté pour aller voir sa famille. Ca n'aurait pas été plus mal pour elle. Et pour lui aussi en fait. Il aurait de loin préféré ça. Soit, en tout cas, il trouvait ça amusant de constater. Enfin, simple façon de parler quand même. « Ce n’est pas juste une question de fierté… J’en veux à ma famille… Revenir vers elle aurait été vraiment plus difficile que de venir vers toi. » Le jeune homme pinça les lèvres. « Si tu le dis. » répondit-il alors. Il aurait quand même préféré que les choses se passent de cette manière.

Les deux jeunes gens parlèrent ensuite d'autre chose. C'était à l'initiative de Maud en fait. Avant ça, le silence s'était installé entre eux et la jeune femme y avait mis fin en demandant à Mako ce qu'il faisait de sa vie. Celui-ci avait un peu hésité à répondre honnêtement. Parce qu'il aurait quand même été très tentant de lui dire qu'il n'avait pas envie de parler avec elle ni qu'ils apprennent à se connaître. A la place de ça, il se décida quand même à répondre juste à sa question en disant qu'il travaillait pour son père. « Il travaille dans quoi, si ce n’est pas indiscret ? » Ca ne l'était pas tellement. Mais il était sceptique quand au fait qu'elle ne le savait pas déjà, une part de lui restait persuadée qu'elle l'approchait juste pour son argent. « Il travaille dans l'immobilier. » répondit-il donc. « Il a pas mal d'immeubles et de propriétés ça et là. » Et il en était tellement fier comme ça. Mako savait que son père voyait toutes ses possessions un peu comme un empire. Et il régnait sur cet empire d'une main de maître, comme le tyran qu'il était. Après lui avoir fait part de ça, ce fut au tour de brésilien de demander à Maud ce qu'elle faisait. Enfin avant... parce que maintenant, il savait bien qu'elle ne faisait plus rien. « Eh bien… Avant de te rencontrer, j’ai fais partie d’un groupe de musique. Ca n’a pas trop mal marché, on a plutôt bien tourné… J’ai vécu de ça pendant quelques années, puis j’ai donné des cours et des petits concerts de ci de là…Et lorsque j’ai eu Liam, j’ai cherché un boulot plus stable. Du coup, j’ai bossé dans un théâtre… » C'était une artiste alors. Le sort n'avait pas tourné en sa faveur en fin de compte. « Et pourquoi tu as arrêté de bosser dans le théâtre ? » voulut-il savoir. « Si ce n'est pas trop indiscret. » ajouta-t-il de la même manière dont elle avait dit ça plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 7 Oct - 22:26


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Pour Maud, c’était tout de même plus simple de retourner voir Mako que d’aller voir sa famille. Tout simplement parce qu’elle ne reprochait rien au jeune homme. Au contraire, c’était lui qui était même en droit de lui faire certains reproches… Mais elle en était en partie consciente. Alors que retourner vers ses parents l’aurait obligé à prendre sur elle sur le long terme, à leur « pardonner » leur attitude. Ca, elle ne pouvait pas. Même si c’était désormais terminé, elle avait passé de magnifiques années sur les routes aux côté de Leo. Et elle ne regrettait rien. Elle continuait même à ses parents… Ils n’avaient pas cherché à la comprendre, ni à la soutenir. Et elle doutait même qu’ils accepteraient de l’aider si elle revenait vers eux aujourd’hui. Enfin, qu’importe. C’était chez Mako qu’elle était… Elle tenta d’ailleurs de lui expliquer la situation, mais sans rentrer dans les détails. Il risquait de l’envoyer balader sinon… Et puis, elle n’avait pas envie de l’embêter avec ses histoires. De toute façon, cela n’avait plus vraiment d’importance. « Si tu le dis. » Maud pensait pouvoir dire, sans se tromper, qu’il aurait préféré qu’elle aille vers sa famille et continue de lui cacher la vérité. Mais c’était trop tard. Et c’était sans doute mieux ainsi. Même s’il décidait de ne pas s’impliquer dans leur vie, au moins, il savait la vérité.

Après un léger silence, Maud le questionna sur son boulot. Simple curiosité. Et histoire de ne pas laisser un lourd silence prendre place. Ils n’avaient pas besoin de ça. « Il travaille dans l'immobilier. Il a pas mal d'immeubles et de propriétés ça et là. » La jeune femme acquiesça. Cela ne la surprenait pas tant que ça. Cela se voyait rapidement qu’il venait d’un milieu aisé… Beaucoup plus qu’elle, clairement. Elle eut bien envie de dire que c’était bien, comme pour lui prouver qu’elle écoutait ce qu’il disait mais elle eut peur qu’il voit cela comme de l’intérêt financier. Elle ne rajouta rien et ce fut finalement lui qui retourna la question à Maud. Sans développer, elle mentionna son groupe de musique, puis les cours donnés et enfin, son emploi au sein d’un théâtre. « Et pourquoi tu as arrêté de bosser dans le théâtre ? Si ce n'est pas trop indiscret. » Oh, il ne voyait pas ? C’était pourtant évident, non ? Surtout qu’elle avait mentionné le fait qu’elle avait perdu son emploi. Jamais elle ne serait partie… Ce boulot – même si ce n’était pas ce dont elle rêvait – lui assurait une certaine situation et une sécurité. Plus que lorsqu’elle vivait de concerts. « Il a dû fermer… C’est comme ça que je me  suis retrouvée dans cette situation. » expliqua-t-elle sans joie. « D’ailleurs, si tu entends parler de n’importe quelle offre d’emploi… Fais-moi signe… » ajouta-t-elle, doutant sérieusement qu’il ferait quoi que ce soit. Mais soit. Elle savait déjà qu’en attendant d’avoir un emploi, elle retournerait sans doute chanter dans les bras. Ce serait toujours ça de gagné… Tandis qu’elle achevait la préparation du repas, Liam commença à s’agiter. Maud jeta un rapide coup d’œil et s’aperçut qu’il avait simplement fait tomber sa sucette. « Tu peux lui redonner ? » demanda-t-elle à Mako. Elle était occupée à préparer le repas et estimait que le jeune homme était tout de même capable de cela. Quoi que…
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Jeu 9 Oct - 23:19

Mako savait maintenant pourquoi Maud était venue le trouver lui et non quelqu'un d'autre. Elle était fâchée après sa famille apparemment. Le brésilien pensait juste qu'elle n'était pas prête à mettre sa fierté de côté pour aller le voir. C'était ridicule parce qu'elle était prête à ça pour aller le voir lui mais quand il s'agissait de personnes qu'elle connaissait et qui étaient censées la soutenir. Enfin, il était bien mal placé pour en juger de toute manière, on ne pouvait pas dire qu'il avait des relations avec sa famille de son côté donc bon. Il n'était pas le mieux pour lui jeter la pierre. Surtout que, au vu de ce qui se passait ce soir, ses relations avec son père était sur le point de s'envenimer davantage.

Soit, pour ne pas laisser un silence gênant s'installer entre eux trop longtemps, Maud questionna bientôt Mako sur ce qu'il faisait dans sa vie. Ils allaient parler d'eux un peu, c'était bien. Ou pas en fait. Mako se moquait bien de cette fille et de ce qu'elle faisait. Et il n'avait pas tellement envie de parler avec elle. Mais bon, il fit quand même un effort et lorsqu'ils eurent fini de parler du brésilien, le jeune homme demanda à son tour ce que faisait la jeune femme. Enfin, avant de ne rien faire du tout comme maintenant. Elle lui parla alors de tournée, de concert et du fait qu'elle avait bossé un théâtre. Il semblait bien que la jeune femme était une artiste. Ca n'avait néanmoins pas l'air très compatible quand on voulait être mère. Enfin au moins pour la tournée et les concerts. En ce qui concernait son boulot au théâtre, le jeune homme avait du mal à comprendre pourquoi elle avait arrêté ça. « Il a dû fermer… C’est comme ça que je me  suis retrouvée dans cette situation. D’ailleurs, si tu entends parler de n’importe quelle offre d’emploi… Fais-moi signe… » Le jeune homme hocha la tête. « J'y songerais. » répondit-il. Oui, c'était dans son intérêt. Parce qu'il n'aurait pas à avoir trop mauvaise conscience s'il l'aidait à trouver un boulot. Comme ça, en plus, il serait débarrassé d'elle, ce serait tout bénéfique. « Tu peux lui redonner ? » « Hein ? » Mako ne comprenait absolument pas de quoi elle voulait parler. Il suivit néanmoins le regard de la jeune femme et comprit qu'elle parlait du gamin qui semblait avoir fait tombé sa tétine sur le sol. Il n'était pas doué ce gamin décidément. Il laissa échapper un soupir et se pencha pour la redonner au petit. « Qu'on soit bien clair. » précisa-t-il à l'encontre. « Je t'héberge. Rien de plus. N'attends rien d'autre de moi ce soir. » Ni demain d'ailleurs. Ni les autres jours. Même s'il découvrait que le bébé était bien son fils, il ne ferait certainement rien pour lui. Parce qu'il n'avait pas demandé tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 12 Oct - 18:35


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Maud était assez rancunière et retourner vers ses parents, après leur attitude passée, lui paraissait inconcevable. Non, vraiment, c’était au dessus de ses forces. Elle n’était même pas certaine de leur réaction. Pour sûr, si elle leur annonçait qu’elle avait eu un enfant suite à une histoire sans lendemain et qu’elle n’avait plus d’emploi ni de logement, ils se feraient un malin plaisir de lui rappeler que tout cela ne serait jamais arrivé si elle avait suivi leurs conseils. Et ça, c’était hors de question. Elle préférait donc aller voir Mako, tout lui dire, et lui demander son aide à lui. Ce serait sans doute moins difficile que de faire appel à sa famille. Elle expliqua donc rapidement cela au jeune homme, puis s’intéressa à lui. Peut-être qu’en apprenant à se connaître, ils se rapprocheraient un peu. Il était le père de son fils et Maud espérait sincèrement qu’il allait au moins y porter un peu d’intérêt. Sans en venir à fonder une famille, elle espérait maintenir des relations correctes avec Mako afin qu’il puisse garder le contact avec Liam. Enfin, s’il le désirait. Et ça, ce n’était pas vraiment flagrant pour le moment. Au contraire, il n’avait pas du tout l’air de s’intéresser au gamin. Et la jeune femme commençait réellement à douter qu’il le fasse un jour. Tant pis…

Elle mentionna ensuite son boulot passé et indiqua au jeune homme que, s’il avait vent d’une offre d’emploi, il pouvait lui en toucher un mot. Là, elle ne pouvait pas faire la difficile. Elle accepterait tout ce qu’on lui proposerait… Tant que ça restait licite, bien sûr ! « J'y songerais. » Oh, il était coopératif ? Wahou. Maud fut elle-même surprise par cette réponse. Elle le gratifia d’un sourire et d’un mouvement de tête. « Merci… » Peut-être qu’il disait cela juste pour lui faire plaisir, mais au moins, il faisait semblant d’être sympa. C’était déjà ça. Tandis que la jeune femme s’affairait à préparer le repas, elle s’aperçut que son fils avait fait tomber sa tétine. Fait courant chez les bébés. Occupée à finaliser le repas, elle s’adressa à Mako afin qu’il lui redonne. « Hein ? » Suivant le regard de la jeune femme, il comprit et s’exécuta. Elle se fit violence pour ne pas lui signaler qu’il aurait été préférable de la passer sous l’eau avant de la lui redonner. Il l’avait fait, c’était déjà bien. « Qu'on soit bien clair. Je t'héberge. Rien de plus. N'attends rien d'autre de moi ce soir. » Décidemment, ce type avait le chic pour casser l’ambiance. Maud l’observa quelques secondes, peinant à croire ce qu’elle venait d’entendre. Redonner sa tétine à un enfant était déjà trop pour Monsieur ? Finalement, elle avait bien fait de ne pas l’avoir mit au courant avant. De toute façon, il n’aurait rien fait pour elle ni pour son fils. Tout comme il n’allait rien faire à l’heure actuelle. Elle soupira longuement. « J’avais pas l’intention de t’en demander plus… J’avais juste les mains occupées et sales, j’ai pensé que tu pouvais faire ça. Désolée, je ne savais pas que donner sa tétine à ton enfant, c’était déjà trop pour toi. » déclara-t-elle dans un énième soupir. C’était clair, dès le lendemain, elle partirait. Ils étaient faire les tests de paternité, puis elle s’en irait. Clairement, elle ne supporterait pas l’attitude de Mako bien longtemps. « Le repas est prêt » déclara-t-elle ensuite, un peu plus froidement. Finalement, le poison, ce n’était pas une si mauvaise idée…

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Lun 13 Oct - 12:01

Mako et Maud s'étaient mis à avoir une discussion un peu plus civilisée et normale. C'était à l'initiative de la jeune femme évidemment. De lui-même, le brésilien n'était pas certain qu'il aurait vraiment été capable de ça. Maud avait en effet voulu qu'il parle de lui et de ce qu'il faisait et le brésilien avait pour une fois eu la présence d'esprit de ne pas l'envoyer balader. Parfois, il avait de bonnes initiatives comme ça. Il lui avait ensuite retourné sa question et ça avait été au tour de la jeune femme de parler d'elle et des ses concerts et du théâtre où elle avait bossé et qui avait fermé la laissant sans emploi. Elle mentionna ensuite le fait qu'il pouvait penser à elle si il entendait parler d'un emploi de libre et Mako voulut bien y songer. « Merci… » Le moins que Mako pouvait dire, c'était que la jeune femme avait l'air surprise. Elle n'avait pas du comprendre ce qui pouvait le motiver à faire preuve de bonne volonté à ce sujet et, quelque part, c'était sûrement bien mieux comme ça.

Le silence s'installa par la suite à nouveau entre eux. Brièvement. Et ce n'était pas dérangeant. Maud continuait de s'affairer à la cuisine et Mako était juste là encore. Il ne faisait rien. La jeune femme ne tarda néanmoins pas à reprendre la parole pour lui demander de la lui rendre et le brésilien ne comprit pas tout de suite de quoi elle voulait parler. Mais, en suivant son regard, il s'aperçut que le gamin (celui-là même que le jeune homme s'efforçait d'ignorer avec le plus grand soin) avait perdu sa tétine. Hum. Il n'était pas sûr d'avoir envie de faire le moindre effort pour ça franchement. Mais il le fit quand même, juste pour ce coup-là. Après s'être exécuté, il décida quand même de prévenir Maud qu'il ne fallait rien qu'elle attende d'autre de lui ce soir en dehors du fait qu'il l'héberge. Parce que c'était déjà énorme ça. Et en voyant la tête que fit la jeune femme à ce moment là, il comprit qu'elle allait probablement s'énerver après lui encore. « J’avais pas l’intention de t’en demander plus… J’avais juste les mains occupées et sales, j’ai pensé que tu pouvais faire ça. Désolée, je ne savais pas que donner sa tétine à ton enfant, c’était déjà trop pour toi. » Ahah, évidemment, elle ne comprenait pas. « Non ce n'est pas donner sa tétine à un enfant qui l'est, c'est la donner à celui-ci. » corrigea-t-il alors. Et il se moquait bien de savoir si ce qu'il disait empirait son cas ou non. « Enfin c'est bon, je l'ai fait là hein. » Pas besoin d'en faire toute une histoire. Il avait juste tenu à mettre les points sur les i pour la suite de la soirée, rien de plus. « Le repas est prêt » Le jeune homme hocha la tête et avança dans la cuisine pour sortir de quoi mettre la table. C'était le genre de choses qu'il aurait pu faire avant mais il n'y avait même pas pensé, bien trop préoccupé qu'il était par d'autre choses. « Passons à table alors. » fit-il après avoir fini de la mettre. « T'as ce qu'il faut pour lui ? » ajouta-t-il alors. Il ne savait même pas pourquoi il demandait ça, il aurait du s'en moquer totalement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Jeu 16 Oct - 18:32


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Même si cette colocation n’allait sans doute pas durer bien longtemps, Maud n’avait pas envie de paraître pour une sauvage. Mako l’hébergeait gentiment – enfin, façon de parler – et elle estimait que le minimum était de montrer un peu d’intérêt pour celui qui était le père de son fils. A voir l’attitude totalement désinvolte et irrespectueuse qu’il avait, elle se demandait comment elle avait pu coucher avec lui. Elle avait sans doute un peu bu. Et elle devait sacrément avoir besoin de prendre du bon temps dans les bras d’un homme. Parce que, de toute évidence, si elle avait réellement eu l’occasion de faire sa connaissance – et s’il s’était montré aussi imbuvable que là – elle l’aurait vite envoyé balader. Enfin, ce qui était fait était fait… Elle tenta donc de discuter avec Mako. Elle voulait apprendre à le connaître et espérait ainsi le dérider un peu. Parce que, clairement, depuis qu’elle était chez lui, il n’avait pas l’air très sympa. Et si, dans un premier temps, elle eut envie de mettre ça sur le dos de l’annonce qu’elle venait de lui faire, elle finit par faire une toute autre conclusion. C’était un con. Vraiment pas le genre de type avec qui elle pouvait s’entendre… Et pour preuve, ils avaient déjà eu plusieurs petits accrochages depuis qu’ils étaient ensembles. Ce fut d’ailleurs pour cela qu’elle fut surprise lorsqu’il accepta de la prévenir, s’il entendait parler d’une quelconque offre d’emploi.

Mais elle déchanta à nouveau quelques minutes après, lorsqu’il déclara – après avoir accepté de redonner à Liam la tétine qu’il avait fait tomber – qu’il refusait d’en faire plus. Jamais Maud ne lui avait demandé quoi que ce soit concernant le gosse. Et elle venait simplement de lui demander cela car elle était occupée ailleurs et ne pouvait s’en occuper immédiatement. Et puis, ce n’était pas bien méchant. Juste redonner sa tétine à un môme. Pas le changer, le bercer ou lui donner à manger. Mais visiblement, c’était déjà trop. « Non ce n'est pas donner sa tétine à un enfant qui l'est, c'est la donner à celui-ci. » Ça, elle l’avait bien comprit. Elle ne s’était d’ailleurs pas privée pour insister sur le fait qu’il s’agissait de SON enfant. « Celui-ci, parce que c’est le tien… Rassures-toi, j’avais compris. » déclara-t-elle sans la moindre émotion. Elle commençait à voir comment était Mako. Et plus rien ne la surprenait. « Enfin c'est bon, je l'ai fait là hein. » Oh, quel acte extraordinaire ! Maud se mordit les lèvres pour ne pas ironiser sur la situation. « Ouais… Merci. » lâcha-t-elle finalement. Il était tellement tordu qu’il était capable de lui reprocher un manque de reconnaissance ou quelque chose du genre. Une fois le repas prêt, la jeune femme le signala et laissa Mako mettre la table. « Passons à table alors. » Elle hocha vaguement la tête et se dirigea vers la table, ramenant Liam avec elle et le laissant, dans sa poussette, à proximité. « T'as ce qu'il faut pour lui ? » Tiens, voilà qu’il s’inquiétait pour son fils, maintenant ? Maud commençait à se demander s’il n’essayait pas de faire celui qui s’en foutait, par pure fierté, alors qu’au fond de lui, c’était tout autre chose… « Oui,  ne t’inquiètes pas… Il a mangé un peu avant qu’on vienne ici, je le referais manger après nous… » déclarais-je tout en m’installant à table. « Bon appétit. » lançais-je avec un mince sourire. Pure politesse.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Revenir en haut Aller en bas

Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-