It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MessageSujet: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Jeu 11 Sep - 19:43


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Lorsqu’elle s’était retrouvée sans emploi ni logement, Maud avait rapidement songé à retrouver le père de Liam. Plus d’un an  après cette fameuse soirée qu’ils avaient passé ensemble. Et plus de six mois après la naissance de leur fils. Il n’était même pas au courant d’ailleurs. A quoi bon ? C’était juste un coup d’un soir et il n’avait sans doute pas envie de se retrouver avec un gosse sur les bras. Maud n’avait donc pas cherché à le contacter. C’était seulement maintenant, alors qu’elle était dans le besoin, qu’elle envisageait cette option. A vrai dire, demander de l’aide à ses parents était trop rabaissant à ses yeux. Et même le fait de faire appel à Mako n’était pas très valorisant. Mais elle devait faire quelque chose si elle voulait s’en sortir. Elle avait donc décidé de retrouver le père de son enfant. Heureusement, elle savait déjà qui c’était. Mako. Voilà tout ce qu’elle savait de lui. Voyons le bon côté des choses, elle n’avait pas eu d’autres relations à cette période, ce qui lui évitait de ne pas savoir lequel de tous ces hommes était le père. Là, c’était évident. Il restait juste à le trouver. Elle ne tarda donc pas à se renseigner auprès d’une de ses amies. Celle qui avait organisé la soirée. Elle au moins, elle devrait pouvoir lui dire qui étaient les invités et donc l’aider à retrouver le fameux Mako. Et ce fut finalement sans trop de mal que Maud obtenu son nom et son adresse. Cela lui suffisait. Elle n’avait de toute façon pas trente-six mille solutions. Elle devait le voir, lui expliquer la situation et le supplier de l’aider. Au moins l’héberger quelques jours… Et si ce n’était pas possible, elle espérait qu’il pourrait au moins prendre soin de Liam. Si elle devait dormir dehors, elle le ferait. Mais elle refusait catégoriquement d’embarquer son enfant dans une telle situation !

Dès qu’elle eut toutes les informations qu’il lui fallait, elle ne perdit pas plus de temps et se rendit à l’adresse indiquée par son amie. En arrivant devant, elle jeta un coup d’œil aux noms inscrits sur les boîtes aux lettres pour s’assurer que le nom de Mako y figurait toujours. Oui, c’était bon. Et aucun autre nom à ce numéro là. Il vivait donc seul ? Maud l’espérait. Ce n’était pas qu’elle espérait quoi que ce soit de lui – c’était à peine si elle se souvenait de sa tête – mais plutôt qu’elle n’avait pas envie d’avoir d’histoires. S’il avait une compagne, cela compliquerait les choses. Par rapport à Liam, bien sûr, mais aussi parce qu’elle doutait que cette dernière l’accepterait sous son toit. Enfin, passons. La jeune femme prit alors une grande inspiration et se dirigea vers la porte derrière laquelle devait se trouver le logement de Mako. Bien sûr, elle avait avec elle une poussette, dans laquelle se trouvait son fils. Les mains moites et le ventre noué, elle resta quelques longues secondes devant la porte. Puis elle prit son courage à deux mains et frappa quelques coups en se pinçant les lèvres, espérant que tout se passerait plutôt bien. Mais ce n’était pas gagné. Non seulement elle allait lui annoncer qu’il était père, mais elle allait aussi devoir lui demander de les aider quelques temps…
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Sam 13 Sep - 1:24

Mako émergeait difficilement ce matin. Enfin matin... si on pouvait dire cela. Disons que c'était le matin pour lui au moins mais comme pour lui, le matin durait jusqu'à dix-huit heures, il était très loin d'avoir la même notion des choses que le reste du monde. Soit, tout ça pour dire que le réveil était difficile. Il était sorti aussi la veille et c'est ce qui expliquait cela. Mais il ne regrettait pas, il avait passé une très bonne soirée. Comme toutes les soirées qu'ils avaient passés dernièrement en fait. Il vivait dans un petit nuage depuis qu'il s'était débarrassé de Jaya. Ou plutôt depuis que la jeune femme avait mit fin à leur fiançailles. Les gens heureux de ce genre de choses devaient se compter sur les doigts de la main. Et bien Mako était fier d'en faire parti. Ce n'était pas comme s'il voulait vraiment se marier avec elle de toute manière. Elle n'était qu'une pauvre fille avec qui il s'était retrouvé fiancé de force, comme au moyen-âge (son père vivait toujours dans le temps médiéval aussi, il fallait bien le dire). Il avait tout fait depuis le début pour réussir à la faire fuir et il y avait réussi. Oh joie !

Le jeune homme savourait donc sa liberté retrouvée. Et il n'avait pas l'intention de s'arrêter de sitôt. Il avait prévu une escapade au Mexique avec quelques uns de ses potes là. Et puis après, ils pourraient peut-être descendre jusqu'au Brésil pourquoi pas. Le jeune homme n'était pas contre aller faire un tour du côté de chez lui. Il n'y avait plus remis les pieds depuis une éternité. La coupe du monde. Bon d'accord, c'était il y a moins de deux mois mais pour lui, c'était déjà une éternité. Well, du coup il allait partir, il ne savait pas quand, il devait mettre tout ça au point mais comme il n'avait pas franchement d'obligation là, il imaginait qu'il pouvait partir dès ce soir s'il le voulait. Oui, c'était plutôt une bonne idée ça. Il était en train de méditait à ce sujet quand il entendit frapper à la porte. Lâchant un soupir (parce que peu importe qui se trouvait devant sa porte, le jeune homme était certain que c'était quelqu'un qu'il ne voulait pas voir), il se leva et s'avança lentement vers l'entrée. Il ouvrit alors sa porte et se trouva alors face à une fille qu'il ne connaissait absolument pas. Il la détailla rapidement du regard et s'aperçut qu'elle n'était pas seule. Elle était venue avec un bébé même. Enfin il imaginait en tout cas que c'était ce qu'il y avait dans la poussette. Ok, clairement, cette fille avait du se perdre. « Je ne sais pas ce que vous vendez mais je ne suis pas intéressé. » lui fit alors savoir le jeune homme. Surtout si ce qu'elle avait à vendre avait un rapport de près ou de loin avec un bébé. Elle ne vendait probablement rien en vérité, c'était logique, mais c'était tout ce que le brésilien avait trouvé à dire sur le coup.


Je tenais vraiment à te répondre ce soir, mais le boulot m'a ttué so c'est loin d'être fameux sorry Sad
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Sam 13 Sep - 17:32


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

D'ordinaire, Maud n’était pas du genre à se laisser faire. Elle était une femme au caractère plutôt fort. Et ce caractère, elle se l’était forgé durant ces dernières années, en faisant face à diverses épreuves. Elle était d’un naturel gentil, mais il ne fallait pas trop chercher la demoiselle. Et depuis qu’elle avait perdu travail et logement, elle était encore plus susceptible. Il fallait bien dire qu’elle se retrouvait sans rien du jour au lendemain, avec un gosse sur les bras.  Alors oui, elle paniquait. Elle était donc à cran depuis quelques temps et avait parfois du mal à retrouver sa bonne humeur. Vu sa situation, cela se comprenait. Et la pression n’avait fait qu’augmenter depuis qu’elle avait entreprit de retrouver Mako. Tout se jouait là. Et clairement, ces retrouvailles l’inquiétaient. Comment allait-il réagir en la voyant débarquer ? Et surtout, en apprenant qu’elle avait eu un enfant de lui et qu’elle avait désormais besoin d’un coup de main ? Tout cela inquiétait la jeune femme. Ne pouvant pas rester dans une telle situation – ni avec de telles inquiétudes – elle ne perdit pas une seconde pour aller frapper à la porte du jeune homme. L’enjeu était important et c’était une des rares fois où Maud n’était pas totalement sûre d’elle. Enfin, elle n’avait pas vraiment d’autre solution…

Une fois devant la porte de chez Mako, la jeune mère eut quelques secondes d’hésitation puis y frappa quelques coups. Le stress était à son maximum. Heureusement pour elle, la porte fut rapidement ouverte. C’était bien Mako. Il n’avait quasiment pas changé… Elle esquissa un léger sourire. « Bonjour, je…. » Elle n’eut pas le temps d’en dire plus que le jeune homme la coupa, après l’avoir rapidement observé. Bizarre, il n’avait pas vraiment de réaction. Comme s’il ne la reconnaissait pas…. « Je ne sais pas ce que vous vendez mais je ne suis pas intéressé. » Alors il ne l’avait pas reconnu ? Rien dans son attitude ne le laissait penser en tout cas… Et s’il l’avait reconnu, il ne l’aurait sans doute pas envoyé promener si rapidement. Maud se sentit frustrée par une telle réaction.  A vrai dire, elle était presque vexée qu’il n’ait aucun souvenir d’elle. Après tout, ils avaient quand même passé une nuit ensemble. A croire qu’il était vraiment saoul ce soir là. Ou qu’il collectionnait les aventures d’un soir. Bref, ça commençait mal. « Est-ce que j’ai la gueule d’une vendeuse à domicile ? » demanda-t-elle après un vague soupir, d’un ton légèrement exaspéré, en posant le regard sur la poussette. Non, franchement, pas besoin d’être un génie pour se douter qu’elle ne vendait rien. Elle n’avait pas vraiment l’allure d’une de ces vendeuses. Encore moins avec Liam auprès d’elle. « Au contraire, c’est moi qui ai besoin d’aide… Mako. » rajouta-t-elle en plantant son regard dans le sien, cherchant à analyser la moindre de ses réactions. « Tu ne te souviens donc pas de moi… ? » demanda-t-elle finalement d’un ton presque las, déçu. Ca ne lui facilitait pas vraiment la tâche, ça. Bien au contraire, même !


(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 14 Sep - 19:05

Mako venait de décider de ce qu'il allait faire de sa journée. Du coup, il fallait juste qu'il appelle son pote pour voir quand ils pourraient partir pour le Mexique. Il était pour partir le plus tôt possible. Ce serait bien là-bas de faire la fête et tout. Il avait déjà hâte. En tout cas, penser à tout ça avait au moins eu le mérite de motiver un peu le brésilien qui tournait un peu au ralenti depuis ce matin. Il avait eu un réveil difficile à cause de la soirée de la veille. Mais il ne le regrettait pas parce que ça avait été une très très bonne soirée. La seule chose étrange, c'était qu'il était rentré seul. Il n'avait pas trouvé de filles qui lui conviennent vraiment. C'était dramatique.

Le jeune homme s'apprêtait donc à sortir. Ou au moins à se diriger vers la salle de bain pour se laver et s'habiller avant de partir. Ce serait déjà un bon début oui. Il fut néanmoins interrompu dans son mouvement (ou dans son intention parce qu'il n'avait en vérité toujours pas quitté son canapé) par des coups frappés à la porte. Il ne savait pas qui venait lui rendre visite à l'aube comme ça mais il pouvait déjà dire qu'il n'aimait pas vraiment cette personne. Il saigna quand même aller ouvrir et se trouva alors face à une jeune femme. Elle devait avoir dans ces âges. Enfin, elle devait être un peu plus jeune en vrai. Et elle était là avec un bébé apparemment. Well, ce n'était pas très important. Le seul truc, c'était qu'il ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam en fait. Deux solutions s'imposèrent alors dans son esprit : soit elle s'était trompé d'adresse, soit elle était une vendeuse de... il ne savait pas trop quoi en fait. Poussettes ? Dans les deux cas, elle n'avait rien à faire là en tout cas. La jeune femme tenta alors de parler mais le brésilien la coupa aussitôt. Il l'informa gentiment (ou pas) qu'il n'était pas intéressé parce qu'elle vendait. Il avait choisi la deuxième option finalement même si elle n'était pas tellement réaliste. « Est-ce que j’ai la gueule d’une vendeuse à domicile ? » Le jeune homme pinça les lèvres. « Non, pas tellement. » lui accorda-t-elle alors. Et puis, il osait espérer qu'une vendeuse à domicile parlait mieux aussi. Sinon, elle n'arriverait sûrement pas à vendre grand-chose comme ça. « Je ne sais pas qui vous venez voir du coup, mais vous vous êtes trompé d'adresse. » Cette hypothèse là en revanche était plutôt valable. Sauf qu'elle avait l'air de le connaître en fait et c'était assez fâcheux vu qu'il ignorait qui elle était. C'était peut-être une de ses groupies. Il en avait tellement aussi, c'était normal qu'il ne les connaisse pas toutes.« Au contraire, c’est moi qui ai besoin d’aide… Mako. » Effectivement, elle le connaissait. Le brun arqua un sourcil. Elle avait besoin d'aide et elle venait là... Ca n'avait pas trop de sens dans son esprit. Il n'était pas vraiment connu pour faire dans la charité. Elle s'était donc clairement trompée d'endroits. « Tu ne te souviens donc pas de moi… ? » Il la dévisagea donc encore un moment avant de secouer la tête. « Non vraiment pas. » trancha-t-il alors. « Je devrais ? » Il imaginait que la réponse était oui vu comme elle lui avait posé la question. Il enchaîna aussitôt en lui posant une nouvelle question parce qu'il voulait juste qu'elle en vienne au but à présent. « Qui est-tu et qu'est-ce que tu fais là ? » Comme elle le tutoyait, il avait décidé d'en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 14 Sep - 20:14


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

En un an, la vie de Maud avait totalement changé. Elle n’était plus la jeune femme parfois inconsciente, prête à agir sur un coup de tête et menant une vie de bohème. Avant de tomber enceinte, elle était encore tournée vers l’art. Elle donnait des cours de musique et chant, se produisait parfois dans des bars, etc… Elle menait en quelques sortes la vie dont elle avait rêvé. Enfin, non, pas totalement. La vie rêvée, c’était ce qu’elle avait pu vivre par le passé, avec son groupe. Ils avaient eu suffisamment de succès pour se faire une petite notoriété et jouer dans des petites salles. Et ça, c’était ce dont elle rêvait. Elle avait du se contenter d’un peu moins lorsqu’elle quitta Leo – et son groupe – mais n’était pas mécontente de la vie qu’elle menait. En revanche, l’annonce de sa grossesse avait tout chamboulé. Même si elle n’avait pas réellement envisagé la possibilité de devenir mère si vite, elle n’hésita pas une seule seconde à garder l’enfant. Même si cela impliquait qu’elle allait devoir devenir une femme totalement responsable. Elle gagna donc pas mal en maturité et prit très à cœur son rôle de mère. Si bien qu’il lui semblait impensable de rester plus longtemps sans logement ni travail. Depuis quelques jours, elle passait ses nuits dans des hôtels. Mais ça coûtait et elle commençait à manquer d’argent. C’était en partie pour cela qu’elle était venue voir Mako… Lui seul pouvait désormais l’aider. Mais elle déchanta rapidement en constatant qu’il ne semblait pas se souvenir d’elle, puisqu’il la prit pour une vendeuse à domicile. « Non, pas tellement. » Maud ne pu s’empêcher de paniquer légèrement. Déjà que la situation de base était un peu compliquée, si en plus il n’avait aucun souvenir d’elle, elle risquait d’avoir du mal à obtenir de l’aide…

« Je ne sais pas qui vous venez voir du coup, mais vous vous êtes trompé d'adresse. » Bon, clairement, ça commençait mal. Et puis, Mako n’était pas ce qu’il y avait de plus sympathique et avenant. Elle espérait qu’il était juste comme ça car il pensait ne pas la connaître. Ou qu’il était de mauvaise humeur aujourd’hui. Parce s’il était tout le temps comme ça, ça risquait de ne pas le faire avec la jeune femme au caractère, lui aussi, bien trempé.  Elle secoua donc négativement la tête avant de lui préciser qu’elle ne vendait rien mais avait besoin d’aide. De son aide à lui. Et elle prit bien le soin de dire son prénom, pour lui prouver qu’ils se connaissaient. Manquerait plus qu’il la prenne pour une folle, à moitié mythomane. Elle finit par lui demander s’il ne se souvenait vraiment pas d’elle. « Non vraiment pas. » C’était un peu frustrant. Beaucoup, même. Et pas très flatteur. A croire que rien chez elle n’avait pu marquer l’esprit du jeune homme… Son égo venait d’en prendre un sacré coup. Même si elle n’avait rien espéré avec lui, il avait été l’une des seules aventures d’un soir qu’elle avait eu depuis Leo. En revanche, vu sa réaction, elle supposait qu’elle n’avait été qu’une conquête parmi tant d’autres. « Je devrais ? » Elle haussa les épaules sans savoir quoi répondre. Elle ne savait plus…Elle était un peu paumée. Elle s’était attendue à toutes sortes de réactions, mais pas à celle-ci. « Qui est-tu et qu'est-ce que tu fais là ? » Etait-ce une bonne idée de tout lui balancer de suite ? Sans doute pas. Mais le jeune homme semblait plutôt impatient… « Je m’appelle Maud. Maud Campbell. On s’est rencontrés il y a un peu plus d’un an, lors de l’anniversaire d’Anna. On a passé la nuit ensemble…. » raconta-t-elle en l’observant, espérant que cela lui rafraîchirait la mémoire. « Quant à la raison de ma visite, c’est un peu… compliqué et délicat, disons… C’est pas vraiment le genre de choses dont on peut discuter sur un pallier… » expliqua-t-elle en espérant qu’il la ferait rentrer. Ce serait quand même mieux pour parler tranquillement de la situation, plutôt que de lui balancer, de but en blanc, qu’ils ont un enfant ensemble et qu’elle a besoin d’un logement.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Lun 15 Sep - 18:27


Mako avait cette fille devant lui qu'il ne connaissait absolument pas. Et la question qu'il se posait alors était tout à fait légitime, il voulait juste savoir ce qu'elle faisait là. Sa première hypothèse avait été qu'elle devait être une sorte de vendeuse à domicile. Mais, il se rendait à l'évidence maintenant, c'était un peu bête. Elle n'avait pas vraiment la tête à faire un boulot comme ça. Et surtout, elle était trop peu aimable pour réussir à quoique ce soit dans ce métier. Du coup, la question du jeune homme restait toujours entière. Son autre hypothèse était donc qu'elle s'était perdue et qu'elle était à la mauvaise adresse. Il lui fit donc savoir qu'elle s'était trompée d'endroit. Malheureusement, là encore, il ne tarda pas à découvrir que c'était peu probable. La jeune femme avait bel et bien l'air de le connaître. Elle l'avait appelé par son prénom et tout dans son attitude montrait qu'elle attendait quelque chose de lui. En plus, elle avait besoin d'aide apparemment. Le brésilien ne voyait même pas en quoi il pourrait l'aider (pour peu qu'il ait envie, ce qui n'était vraiment pas le cas).

Le brésilien voulut donc savoir en quoi il était censé connaître la jeune femme. Parce que franchement là, il avait beau cherché, il ne voyait juste pas. Il n'arrivait absolument pas à se souvenir d'elle ni du moment où il avait pu faire sa connaissance. Et il voulait clairement savoir ce qu'elle lui voulait. Il en avait marre de tourner autour du pot depuis tout à l'heure. Il voulait une vrai explication maintenant. « Je m’appelle Maud. Maud Campbell. On s’est rencontrés il y a un peu plus d’un an, lors de l’anniversaire d’Anna. On a passé la nuit ensemble…. » Ok, d'accord, le jeune homme n'avait toujours pas la moindre idée de qui elle était. En même temps, s'il devait se rappeler de toutes ses conquêtes d'une nuit, il n'avait pas fini. Il avait quand même un peu tendance à les collectionner. « Quant à la raison de ma visite, c’est un peu… compliqué et délicat, disons… C’est pas vraiment le genre de choses dont on peut discuter sur un pallier… » Le jeune homme laissa échapper un soupir. Il se demandait pourquoi il ne se souvenait pas d'elle maintenant parce qu'elle était franchement pénible. Les chieuses dans son genre, il avait tendance à retenir qui elles étaient. Mais bon... ils n'avaient pas du trop parler en fait donc il était possible que ce détail lui ait échappé. Très certainement. « Très bien. » répondit-il en s'avouant vaincu. Il s'écarta donc de la porte pour la laisser entrer et referma derrière eux. Il s'avança ensuite un peu dans le salon. « Alors ? Qu'est-ce qui nécessite à ce point qu'on parle à l'intérieur ? » Il fronça les sourcils. « J'espère que tu n'es pas venue pour m'annoncer que t'as une MST que tu m'as peut-être refilé. » Parce qu'un an plus tard, ça faisait un peu tard et il était en parfaite santé en plus. « Explique moi vite, je suis un peu pressé. » Ou pas en fait, il n'était pas vraiment attendu, il avait juste hâte d'en finir avec tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Lun 15 Sep - 20:00


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Maud était face à Mako depuis à peine quelques secondes, mais elle avait déjà envie de foutre le camp. Venir le voir, lui demander son aide… C’était absurde. Totalement ridicule. Elle le réalisait vraiment en constatant qu’il ne se souvenait pas le moins du monde d’elle. Et du coup, il y avait assez peu de chance qu’il accepte de l’aider. Elle n’était finalement qu’une inconnue pour lui. Et du peu qu’elle découvrait de lui, il n’avait pas l’air d’être un mec très sympa, prêt à aider son prochain. Ils n’avaient vraiment pas du parler beaucoup, lors de cette fameuse soirée… Bref, toujours était-il qu’elle tombait un peu de haut. Et elle était vraiment à deux doigts de s’excuser du dérangement et partir. Venir ici était sans doute une erreur. Ou plutôt, une perte de temps. Malgré tout, elle resta. Elle avait vraiment besoin d’aide…Et à part Mako, elle ne voyait pas vraiment sur qui compter. Certes, elle avait des amis qui pouvaient l’héberger mais elle n’avait pas envie de s’incruster. Ni même de laisser comprendre qu’elle était face à des difficultés. Elle se présenta donc rapidement, espérant que cela aiderait le jeune homme à se souvenir d’elle. Mais vu sa réaction, ce n’était pas le cas. Elle n’osa cependant pas lui parler de la raison de sa visite aussi rapidement. Et surtout sur le pas de sa porte. « Très bien. » La jeune femme esquissa un léger sourire et fit un vague signe de tête en guise de remerciements, avant de le suivre à l’intérieur. « Merci… »

Une fois à l’intérieur, elle jeta un coup d’œil à son fils, qui dormait profondément dans sa poussette. « Alors ? Qu'est-ce qui nécessite à ce point qu'on parle à l'intérieur ? J'espère que tu n'es pas venue pour m'annoncer que t'as une MST que tu m'as peut-être refilé. » Maud leva les yeux au ciel. Dans l’immédiat, elle avait du mal à l’imaginer en père responsable et aimant. Elle n’était même pas sûre que ce soit une bonne idée de le mettre au courant, vu le caractère qu’il semblait avoir… Mais bon… Elle était là, alors autant aller jusqu’au bout. « Explique moi vite, je suis un peu pressé. » Décidemment, il savait se faire apprécier, lui. Maud soupira légèrement. Vu la situation, elle aurait aimé y mettre les formes et ne pas lui balancer ça comme ça. Mais il semblait qu’il ne lui laissait pas trop le choix. « Très bien… Alors Mako, je te présente Liam… Notre fils. » lâcha-t-elle calmement, tout en désignant d’un rapide geste l’enfant, avant de fermer les yeux et de se pincer les lèvres. Voilà. C’était fait. Elle rouvrit les yeux mais n’eut pas le courage de poser le regard sur Mako. Et après avoir reprit une grande inspiration, elle reprit. « Je suis désolée de débarquer comme ça, du jour au lendemain, et t’annoncer une telle nouvelle… » dit-elle doucement, bien consciente qu’elle allait ainsi chambouler la vie du jeune homme. « Quelques jours après cette fameuse soirée, j’ai découvert que j’étais enceinte… Et tu étais la seule aventure que j’ai eu à cette période… Alors il n’y avait aucun doute quant à l’identité du père… Sur le coup, je n’ai pas voulu te mettre au courant. Ce n’était qu’une histoire sans lendemain, alors je me voyais mal reprendre contact et te demander d’assumer ce gosse… » expliqua-t-elle, le regard dans le vide. « Je n’avais pas l’intention de te dire quoi que ce soit au sujet de Liam… Mais si je suis là, c’est parce que j’ai besoin de ton aide. Récemment, j’ai perdu travail et logement. Je me retrouve à la rue, sans rien… Je ne veux pas lui imposer ça. J’aurais juste besoin d’un endroit où dormir, juste pour quelques semaines, le temps que je retrouve un boulot et un logement... » expliqua-t-elle toujours aussi calmement. Sa voix tremblait tout de même un peu au fur et à mesure qu’elle sentait la pression monter. Plus elle parlait, plus elle réalisait que cela n’avait pas de sens. « Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le pour lui… » demanda-t-elle finalement, ne pouvant plus attendre. Elle finit alors par s’adosser à un mur, penchant la tête en arrière en lâchant un léger rire nerveux. « J’aurais peut-être pas du venir en fait… C’est totalement absurde. Et je suis vraiment désolée de te demander tout ça… »

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 16 Sep - 17:54

Mako avait fini de s'interroger sur l'identité de la fille qui était devant lui. En effet, celle-ci avait bien voulu décliner enfin son identité. Maud Campbell. Et si le nom comme ça ne disait rien au brésilien, la jeune femme avait aussi précisé qu'ils avaient passé une nuit ensemble. Il y a plus d'un an apparemment. Well, ça expliquait tout à fait qu'il ne se souvienne pas d'elle. S'il avait du se souvenir de toutes ses conquêtes, il n'aurait pas fini. Parce qu'il avait quand même plutôt tendance à les collectionner. Soit. Le fait qu'il sache qui elle était ne lui disait pas ce qu'elle voulait. Il en était même encore moins avancé. Parce qu'appriori, il ne voyait pas ce qui pouvait amener une conquête vielle d'un an ici chez lui d'un coup. Il s'avéra néanmoins que pour en savoir plus il allait devoir laisser entrer la jeune femme.

Ce fut donc chose faite. Après une courte réflexion, le jeune homme s'écarta de l'encadrement de la porte pour laisser Maud entrer. Il l'accompagna ensuite jusqu'au salon où ils allaient pouvoir parler et surtout, où il allait enfin pouvoir avoir son explication. Il espérait en tout cas qu'elle n'était pas venu lui annoncer qu'elle avait un genre de MST ou quoi. Non parce qu'il trouvait que c'était un peu tard un an après quand même. Dans tous les cas, il voulait qu'elle en vienne vite aux faits parce qu'il venait de décider qu'il était pressé. De se débarrasser d'elle surtout. « Très bien… Alors Mako, je te présente Liam… Notre fils. » C'est ce que la jeune femme déclara en montrant l'enfant dans la poussette et Mako la regarda un peu abasourdi pour le coup. Qu'est-ce qu'elle venait de dire là ? Ca ne pouvait pas.... Ce n'était pas possible. Elle devait être en train de se payer sa tête, c'était la seule explication valable. Avant que le brésilien ait eut le temps de réagir néanmoins, Maud avait déjà reprise la parole. « Je suis désolée de débarquer comme ça, du jour au lendemain, et t’annoncer une telle nouvelle… Quelques jours après cette fameuse soirée, j’ai découvert que j’étais enceinte… Et tu étais la seule aventure que j’ai eu à cette période… Alors il n’y avait aucun doute quant à l’identité du père… Sur le coup, je n’ai pas voulu te mettre au courant. Ce n’était qu’une histoire sans lendemain, alors je me voyais mal reprendre contact et te demander d’assumer ce gosse… Je n’avais pas l’intention de te dire quoi que ce soit au sujet de Liam… Mais si je suis là, c’est parce que j’ai besoin de ton aide. Récemment, j’ai perdu travail et logement. Je me retrouve à la rue, sans rien… Je ne veux pas lui imposer ça. J’aurais juste besoin d’un endroit où dormir, juste pour quelques semaines, le temps que je retrouve un boulot et un logement... » Mako devait faire face à un vrai flot de parole là et il ne captait pas la moitié de ce qu'elle disait à vrai dire. Il était un peu trop focalisé sur ce qu'elle avait raconté en premier. Et il restait persuadait que c'était ridicule. Il ne pouvait pas avoir un fils. C'était impossible. Il faisait attention. Il s'entendait encore s'en vanter à Cora à son retour du Brésil d'ailleurs. « Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le pour lui… » Quoi ? QU'est-ce qu'il devait faire pour lui déjà ? La loger c'est vrai. C'était pour ça qu'elle était là. Pour une raison étrange, elle espérait trouver le gite et le couvert chez le jeune homme. Comme s'il était une bonne âme généreuse. C'était bien complètement ridicule ça aussi. « J’aurais peut-être pas du venir en fait… C’est totalement absurde. Et je suis vraiment désolée de te demander tout ça… » Cette fois, Mako retrouva magiquement la capacité de parler. Il avait pourtant l'impression de ne plus en être capable. C'était donc une bonne nouvelle ça. « Oui. » souffla-t-il alors. « Tu as raison c'était une idée complètement absurde de venir ici. » Il ne pouvait définitivement pas faire autrement que lui donner raison. « Parce que, même en admettant que tu dises vrai. » Et franchement, il en doutait sérieusement. Il faudrait plus que la parole de la jeune femme pour le convaincre à ce sujet. Il était riche et il n'était pas exclu qu'elle soit juste une profiteuse qui fasse ça simplement pour l'argent. « Je ne te dois rien. Et je ne lui dois rien non plus. Et je ne vois pas pourquoi je ferais quelque chose pour un gamin que je ne connais même pas sous prétexte que c'est soit disant le mien. » En plus, il détestait les enfants. Il ne voyait pas ce qui le retenait de la mettre à la porte dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 16 Sep - 19:11


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Même si Mako n’avait visiblement aucun souvenir d’elle, Maud décida de rester et de tout lui expliquer. Sa grossesse, Liam, ses problèmes actuels et la raison de sa visite. A vrai dire, le jeune homme lui fit comprendre qu’il était pressé et qu’elle devait tout lui expliquer rapidement. Ce fut donc ce qu’elle fit. Elle tenta de tout lui expliquer le plus rapidement possible. Cela impliquait qu’évidemment, elle allait droit au but. Et même si elle était plutôt franche, elle aurait aimé y mettre la forme. Elle venait de lui annoncer qu’ils avaient un enfant ensemble quand même ! Ce n’était pas comme annoncer qu’elle avait acheté une baguette de pain… C’était réellement important et elle n’aimait pas vraiment le fait de tout lui balancer comme ça. Mais elle l’avait fait parce qu’il ne lui avait pas vraiment laissé le choix. Sans le ménager, elle lui avoua que Liam était leur fils. Puis elle expliqua les choses un peu plus en détails, jetant parfois quelques brefs regards dans la direction de Mako. Il avait l’air un peu abasourdi. Et en fait, cela semblait tout à fait naturel. Qui ne le serait pas dans une telle situation ? Elle lui expliqua donc sa situation rapidement, en venant finalement au fait qu’elle avait besoin d’un logement. Juste pour quelques nuits. Juste pour lui éviter de dormir dehors. Enfin, si ce n’était qu’elle, ce n’était pas bien grave… Par contre, si Liam devait dormir dehors, là, c’était différent. Il avait seulement quelques mois et elle n’était pas une mère suffisamment indigne pour le faire dormir dehors. Elle espérait donc que le père – enfin, le géniteur – ferait preuve d’un peu de bon sens et pourrait au moins les héberger quelques nuits… « Oui. » Oui ? Oui quoi ? Oui, il les hébergeait ?! « Tu as raison c'était une idée complètement absurde de venir ici. » Bien sûr que non… C’était évident.

Maud n’était même pas déçue. Depuis qu’elle avait revu Mako, elle s’était bien doutée qu’il n’allait pas coopérer. Cela ne semblait pas vraiment être son genre. « Parce que, même en admettant que tu dises vrai. Je ne te dois rien. Et je ne lui dois rien non plus. Et je ne vois pas pourquoi je ferais quelque chose pour un gamin que je ne connais même pas sous prétexte que c'est soit disant le mien. » Wouah. La claque. Maud soupira légèrement. Elle était d’un naturel combattif et têtu. Mais là, elle était à deux doigts de tout laisser tomber. Elle n’avait plus vraiment la force de se battre… Oui, elle était prête à abandonner et laisser Mako tranquille, lorsque Liam commença à pleurer. Immédiatement, elle le prit aux bras et entreprit de le bercer afin qu’il se calme, ce qu’il ne tarda pas à faire. C’était un chouette gamin. Il était plutôt calme et facile à vivre… « C’est le tien, j’en suis sûre. Si tu veux faire un test de paternité, tu peux… » Déclara-t-elle d’un ton vaguement détaché. Elle hésita un instant puis reprit la parole. « Si tu ne veux vraiment pas de lui, ni même nous aider temporairement, je ne peux pas t’y obliger. Si c’est vraiment ce que tu veux, alors on disparaîtra de ta vie… » Expliqua-t-elle doucement. Elle ne faisait pas partie de ces folles, prêtes à harceler des gens pour obtenir quelque chose. « Enfin, saches que si jamais, dans un élan de bonté, tu décidais de nous aider, je te donnerais de l’argent dès que j’en aurais… Et il va de soi qu’on peut trouver un compromis en attendant. Je pourrais, par exemple, m’occuper de tout ce qui est ménage, lessive, repassage et de la cuisine, en échange de l’hébergement. Voire même d’autres services, si tu en as besoin… » Rajouta-t-elle. Après ça, elle n’insisterait plus. S’il était prêt à laisser un gamin d’un an dehors, c’était vraiment qu’il ne valait pas grand-chose…

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mer 17 Sep - 20:47

Maud ne tarda pas à expliquer au jeune homme ce qu'elle faisait là. Et well, pour le coup, Mako regrettait presque de lui avoir posé la question et de ne pas s'être contenté de lui claquer la porte au nez en la voyant devant chez lui. Ca aurait été tellement plus simple. Parce que ce qu'elle venait de lui dire... Le jeune homme avait encore du mal à réaliser. Il était complètement abasourdi. Et il ne pouvait pas croire qu'elle disait vrai. Il s'avérait en effet que le bébé auquel il n'avait même pas fait attention jusque là était apparemment le sien. Elle était là pour lui dire ça. Et aussi parce qu'elle avait besoin de lui évidemment. Madame avait voulu faire la fière et se débrouiller toute seule mais comme elle n'y arrivait pas, elle s'était empressée de venir le voir pour réclamer le gîte et le couvert.

Après un très long flot de paroles de la jeune femme, Mako ne tarda pas à lui faire savoir qu'elle avait raison quand elle disait qu'elle n'aurait pas du venir là. C'était stupide. Il ne voyait pas ce à quoi elle s'attendait en venant là mais il n'allait certainement pas l'accueillir à bras ouverts. Il avait déjà bien du mal à croire ce qu'elle disait. Parce qu'il faudrait bien plus que la simple parole de la jeune femme pour qu'il croit ce que racontait la jeune femme. Et même si le gosse était vraiment son fils, il ne leur devait absolument rien. Ni à l'un ni à l'autre. « C’est le tien, j’en suis sûre. Si tu veux faire un test de paternité, tu peux… » Oh, il espérait bien qu'il pouvait parce qu'il en exigeait un. Il n'écoutait peut-être pas souvent son père mais il se souvenait nettement des nombreuses mises en gardes qu'il lui avait faite à propos des personnes intéressées. Et cette fille lui avait tout l'air d'en être une justement. « Si tu ne veux vraiment pas de lui, ni même nous aider temporairement, je ne peux pas t’y obliger. Si c’est vraiment ce que tu veux, alors on disparaîtra de ta vie… Enfin, saches que si jamais, dans un élan de bonté, tu décidais de nous aider, je te donnerais de l’argent dès que j’en aurais… Et il va de soi qu’on peut trouver un compromis en attendant. Je pourrais, par exemple, m’occuper de tout ce qui est ménage, lessive, repassage et de la cuisine, en échange de l’hébergement. Voire même d’autres services, si tu en as besoin… » Elle insistait quand même. Franchement, pour quelqu'un qui voulait bien le laisser en paix, elle jouait beaucoup sur la corde sensible. Ce n'était pas comme si le brésilien était vraiment capable de faire preuve de cœur. Ce n'était pas trop son truc. « Je n'ai pas besoin de rien de tout ça. J'ai déjà du monde pour le faire. J'ai assez d'argent pour employer des gens moi. » Et pour avoir son propre appartement aussi. Mais comme il ne voulait pas non plus passer pour le grand méchant de l'histoire, il était quand même prêt à faire un tout petit effort. Il ne faudrait néanmoins pas qu'elle lui en demande beaucoup plus. « Tu peux rester une nuit si tu veux. » déclara-t-il quand même. « J'espère qu'il ne fait pas trop de bruits. » Il lança un regard un peu dédaigneux en direction du bébé. « Et je veux un test oui. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mer 17 Sep - 22:39


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

CCe n’était pas évident pour Maud de venir voir Mako et de lui demander un tel service. Elle était d’un naturel indépendant… Oui, elle était du genre à se débrouiller seule, peu importe la situation. Et puis, Liam était né depuis presque un an et jusqu’à ce jour, Maud avait très bien réussi à s’en sortir seule. Sauf que la malchance avait frappé. Perdre son job. C’était sans doute l’une des pires choses qui pouvait lui arriver… Parce que cela pouvait avoir de nombreuses conséquences… Et elle l’avait d’ailleurs constaté lorsque, ne pouvant plus payer le loyer, elle s’était fait expulser de chez elle. Et c’était vraiment par manque de choix qu’elle s’était résolue à faire appel au jeune homme. Et la situation était déjà bien assez gênante. Etant plutôt fière et orgueilleuse, avouer qu’elle avait besoin d’aide était réellement difficile pour elle… C’était, en quelques sortes, avouer qu’elle n’y arrivait plus toute seule. Qu’elle n’était plus indépendante. Même si, elle en était certaine, ce n’était que temporaire… Ainsi, réellement dans le besoin, elle passa au dessus de sa fierté et vient demander de l’aide à Mako. Elle espérait que, s’il ne le ferait pas pour elle, il accepterait au moins ça pour leur fils. Le pauvre, il n’avait rien demandé et ne méritait pas de vivre dehors.

Mais elle fut un peu surprise par sa réaction. Il refusait de les aider et semblait se foutre totalement de l’enfant. Pouvait-il, réellement, avoir si peu de cœur ? Maud était légèrement déstabilisée par sa réaction. Cependant, elle reprit rapidement le dessus et lui confirma que c’était son fils, évoquant la possibilité de faire faire un test de paternité. Si cela pouvait l’aider à réaliser les choses et à le faire se sentir davantage impliqué… Elle expliqua cependant que, si vraiment il ne voulait rien savoir, elle n’allait pas insister et qu’il n’entendrait plus parler d’elle. Elle tenta une dernière fois sa chance, en lui proposant de l’aider aux tâches ménagères et de lui rendre les services qu’il souhaitait, s’il acceptait de l’héberger. « Je n'ai pas besoin de rien de tout ça. J'ai déjà du monde pour le faire. J'ai assez d'argent pour employer des gens moi. » Elle n’était pas en position de force et se retint donc de dire le fond de sa pensée. Mais elle n’apprécia pas vraiment ce qu’il insinuait. A vrai dire, il n’insinuait rien. Mais il semblait prendre un malin plaisir à lui rappeler qu’il avait de l’argent et pas elle… Elle soupira légèrement et entreprit de se baisser pour récupérer son sac et s’en aller, puisqu’il ne semblait pas du tout prêt à les aider. « Tu peux rester une nuit si tu veux. » Un maigre sourire s’installa sur les lèvres de la jeune femme, qui lança un regard vraiment reconnaissant à son ancienne conquête. « Vraiment ? Merci, merci beaucoup Mako. » Bon, une nuit, ce n’était pas non plus énorme. Mais c’était toujours ça de plus. Et puis, peut-être qu’il changerait un peu d’avis avec le temps… « J'espère qu'il ne fait pas trop de bruits. » Elle sourit légèrement en secouant la tête. « Non, tu verras, c’est un amour… » glissa-t-elle en posant un regard attendri sur son fils. « Et je veux un test oui. » Elle acquiesça vaguement en posant le regard sur Mako. « Très bien… On pourra s’occuper des démarches demain, si tu veux… » Le plus tôt était le mieux, non ? Au moins, s’il voyait qu’elle disait la vérité, il serait peut-être un peu plus compréhensif.


(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Ven 19 Sep - 16:16


Maud voulait loger chez lui. Avec son bébé. Leur bébé. Cette fille était là depuis quelques minutes à peine et elle était déjà en train de tout bouleverser. Déjà, elle lui avait annoncé qu'elle avait un fil (ce dont il se permettait quand même de douter un peu, il ne pouvait pas se fier juste à se parole) et maintenant elle voulait s'installer chez lui parce qu'elle avait l'air de croire qu'il devait faire ça pour le bébé. Comme si il lui devait vraiment quoique ce soit. Comme elle semblait avoir vu que cela ne prenait pas, Maud ajouta ensuite qu'elle pouvait faire des choses chez lui comme le ménage ou d'autres choses comme ça. Sauf que bon, le brésilien n'avait pas tellement besoin d'aide pour ça. Il avait assez d'argent pour employer du personnel pour ça et n'avait pas besoin de cette fille.

Néanmoins, le jeune homme n'avait pas forcément envie de passer pour le grand méchant en l'envoyant passer la nuit dehors. Donc, poussé par un soudain excès de bonté qu'il regretterait peut-être, Mako déclara qu'elle pouvait rester ici une nuit si elle le voulait. Pas plus. Mais il pensait pouvoir survivre à ça. Il avait un peu de place chez lui en plus donc... « Vraiment ? Merci, merci beaucoup Mako. » Le jeune homme pinça les lèvres. « Ouais, ouais. » répondit-il sur un ton qui manquait clairement d'entrain. Il ne savait pas ce qui lui avait prit vraiment. Il agissait bizarrement comme ça parfois. En tout cas, il espérait au moins que le gosse ne ferait pas trop de bruits. Non parce que bon, il n'était pas certain d'arriver à le supporter une nuit si c'était le cas. Peut-être qu'il ferait bien d'aller dormir ailleurs d'ailleurs. Ca ne pouvait pas lui faire de mal. Hmm, il allait y réfléchir. « Non, tu verras, c’est un amour… » Le brésilien resta plus que sceptique quand à ce qu'elle venait de dire. « C'est un bébé. » rétorqua-t-il alors. Il ne voyait pas comment un bébé pouvait être un amour. C'était bien connu que ces choses-là ne faisaient que pleurer à longueur de temps. Il ne voyait pas pourquoi celui-ci ferait exception. C'était... assez inimaginable. Finalement, Mako fit savoir à la jeune femme qu'il voulait effectivement un test. Parce que... si vraiment c'était son fils... Hmm, il aviserait à ce moment-là. Pour l'instant, il aimait mieux éviter de penser à tout ça. « Très bien… On pourra s’occuper des démarches demain, si tu veux… » Le jeune homme hocha vaguement la tête. « Oui, demain, c'est ça. » répondit-il un peu ailleurs. Dire qu'il aurait du être au Mexique. Ca aussi il imaginait que c'était compromis. Soit, il fit ensuite signe à la jeune femme de le suivre et prit la direction de la deuxième chambre. « Tiens, tu pourras dormir là. » lui fit-il alors savoir. « La salle de bain est en face, j'espère que ça t'iras. » C'était mieux de lui plaire oui. Son appartement était sûrement bien au dessus que tout ce qu'elle pourrait jamais s'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Sam 20 Sep - 14:27


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

C'est vrai, c’était un peu culotté de la part de la jeune femme de débarquer à l’improviste chez Mako et lui demander un tel service. Surtout qu’effectivement, il ne leur devait rien. Il n’avait passé qu’une nuit avec elle et il n’avait pas du tout été question d’enfant. Et puis, elle ne lui avait strictement rien dit à ce sujet… Ou du moins, elle avait attendu plus d’un an avant de lui annoncer qu’il était père. Elle en convenait, c’était plutôt moyen. Soit elle lui disait en apprenant sa grossesse, soit elle ne lui en parlait pas du tout. Pas un an et demi après. Cela n’avait pas vraiment de sens… Et Maud en était consciente. Sauf qu’elle ne voyait aucune autre solution pour les sortir de leur misère actuelle. Sinon, évidemment, elle ne serait pas venue frapper à sa porte… Enfin, toujours est-il qu’elle était là, chez lui, à essayer de le convaincre qu’il s’agissait bien de leur fils et surtout, le convaincre de les accueillir pour quelques nuits. Oui, quelques nuits. Parce qu’elle n’allait pas trouver un emploi dès le lendemain. Ou du moins, elle n’aurait toujours pas d’argent… Finalement, après qu’elle ait un peu insisté, le jeune homme accepta de les héberger. Pour une nuit. Ce n’était pas énorme mais au moins, ils n’allaient pas passer la nuit dehors. C’était déjà ça, non ? Et dans le fond, elle espérait qu’en passant quelques heures auprès d’elle et de Liam, Mako changerait un peu d’avis – et d’attitude – et leur laisserait peut-être la possibilité de rester plus longtemps… « Ouais, ouais. » Maud demeurait quand même sceptique à ce propos… Il n’avait vraiment pas l’air enchanté à l’idée qu’elle reste pour la nuit. Alors qu’est-ce que cela serait si c’était sur du plus long terme ?

Lorsqu’il fut question de Liam, et du fait qu’il serait peut-être bruyant, la jeune femme s’empressa de rassurer Mako. Bon, certes, c’était un bébé et rien ne certifiait qu’il n’allait pas se mettre à pleurer à un moment ou à un autre. Mais elle comptait bien tout mettre en œuvre pour qu’il se calme au plus vite… Pas question de déranger le brésilien. Il était déjà bien gentil de les héberger… Elle souligna tout de même qu’il était plutôt calme. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais eu de souci majeur avec son fils. « C'est un bébé. » Oui, évidemment… Elle ne pu réprimer un léger sourire face à la remarque de Mako et à l’air qu’il affichait. « Disons que pour le moment, il est moins grognon que son père… » déclara-t-elle l’air de rien, avec un léger sourire au bout des lèvres… Elle n’avait vraiment pas pu s’en empêcher. Oh, ce n’était pas méchant. Elle essayait juste de détendre un peu l’atmosphère… Puis, comprenant les doutes du jeune homme, elle accepta qu’ils fassent un test de paternité pour s’assurer du lien de parenté entre Liam et Mako. « Oui, demain, c'est ça. » Elle acquiesça doucement avec un vague sourire. De toute façon, elle n’était pas en position de force. Alors s’il voulait un test de paternité, il l’aurait… Elle le suivit ensuite jusqu’à une chambre. Celle qu’elle allait occuper, sans doute. « Tiens, tu pourras dormir là. La salle de bain est en face, j'espère que ça t'iras. » Maud hocha la tête en observant la chambre. C’était vraiment beau ici… « Oui, ce sera parfait. Merci. » répondit-elle doucement en posant ses affaires dans la chambre. « C’est vraiment très beau chez toi, en tout cas… » avoua-t-elle en observant la déco de la chambre. Et elle l’avait constaté dès qu’elle était entrée chez lui… « Au fait, si tu veux, je peux m’occuper du repas de ce soir… C’est bien le minimum que je puisse faire pour te remercier. »

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 21 Sep - 17:33

Sans qu'il comprenne vraiment pourquoi il avait fait ça, Mako avait quand même fini par accepter que Maud reste ici une nuit. Avec la chose qu'on appelait communément bébé. Il ne voyait vraiment pas pourquoi il avait fait ça parce qu'il restait toujours persuadé qu'il ne lui devait rien. Ni à elle ni à l'enfant. Et il ne croyait toujours pas non plus à ce qu'elle lui racontait là. Mais bon... il imaginait que le peu de cœur qu'il avait refaisait surface là et qu'il aurait eu trop mauvaise conscience en les mettant à la porte cette nuit. Mouais... ça devait être ça. Même si c'était assez difficile à croire. Néanmoins, le jeune homme avait beau avoir accepté ça, ça ne l'empêchait pas de faire preuve de sa mauvaise humeur habituel. Il parla d'ailleurs de l'enfant dans la foulée en déclarant qu'il espérait que celui-ci ne ferait pas trop de bruits. Maud lui assura alors que ça n'arriverait pas parce qu'il était très sage ce qui laissa le brésilien dubitatif. Elle était soit complètement aveugle à ce sujet (même si le terme sourde aurait été un peu plus approprié), soit elle le prenait juste pour un imbécile. Parce que Liam était un bébé et Mako savait bien que les bébés pleuraient tout le temps. Il avait pu constaté à quel point c'était vrai avec Charlie, sa filleule (qui était d'ailleurs le seul bébé au monde qu'il aimait bien). « Disons que pour le moment, il est moins grognon que son père… » Elle avait dit ça avec un léger sourire. Mais, loin de rendre l'atmosphère plus légère, cela eut juste comme effet de voir Mako se renfrogner encore plus. « Ouais enfin ça, ce n'est pas encore prouvé. » lâcha-t-il sur un ton grognon. Loin de là d'ailleurs. Mais dès le lendemain, ils allaient s'occuper de ça alors...

Le jeune homme s'avéra ensuite être un très bon hôte parce qu'il fit signe à la jeune femme de la suivre jusqu'à la deuxième chambre de l'appartement. Celle qu'il voulait bien lui prêter pour cette nuit. C'était très gentil de sa part pour le coup parce qu'il aurait très bien pu la faire dormir sur le canapé. Soit, il lui indiqua ensuite que la salle de bain se trouvait en face et qu'elle n'aurait aucun mal à la trouver. « Oui, ce sera parfait. Merci. » Il trouvait aussi. Et puis, de toute façon, d'après ce qu'il avait compris, elle pouvait difficilement faire la difficile là. « C’est vraiment très beau chez toi, en tout cas… » Il hocha vaguement la tête. « Une décoratrice s'est occupée de ça. » répondit-il vaguement. Parce que ce n'était vraiment pas lui qui allait s'occuper de la décoration et tout ces trucs-là. Ce n'était vraiment pas son genre pour être tout à fait honnête. Il avait mieux à faire de son temps comme... boire. Et faire la fête. Et dormir aussi un peu à l'occasion. « Au fait, si tu veux, je peux m’occuper du repas de ce soir… C’est bien le minimum que je puisse faire pour te remercier. » Le jeune homme lui lança un regard un peu méfiant. « Tu sais cuisiner au moins ? » voulut-il se rassurer ensuite. « Tu ne comptes pas essayer de m'empoisonner parce que tu n'as pas reçu un bon accueil ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 21 Sep - 23:20


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Si dans un premier temps, Mako lui fit mauvaise impression, Maud se dit qu’il devait finalement avoir un cœur. Après tout, il avait accepté de les aider sans même leur devoir quoi que ce soit. Preuve qu’il n’était pas si stupide que ça. Malgré cela, la jeune femme s’aperçut bien vite que le père de Liam n’était tout de même pas le colocataire idéal. A vrai dire, il semblait d’une humeur particulièrement massacrante. Et elle n’avait pas l’impression que c’était passager. A croire qu’il était tout le temps comme ça. Heureusement qu’il ne les hébergeait qu’une nuit. Pas sûr qu’elle l’aurait supporté plus de temps. Et encore, elle se retint de lui dire certaines choses… Elle avait vraiment besoin d’aide et il était donc hors de question de se mettre à dos le seul qui pouvait les aider pour le moment. Cela impliquait donc qu’elle allait devoir mettre sa fierté de côté et faire quelques sacrifices vis-à-vis de Mako. Oui, elle allait devoir le supporter sans rien dire. Ou presque. Fallait pas rêver non plus, s’il continuait comme ça, elle ne parviendrait pas à rester calme et gentille bien longtemps. Elle fit tout de même un effort pour détendre l’atmosphère lorsqu’il évoqua le bébé, semblant inquiet du « bruit » qu’il pourrait faire durant la nuit. La jeune femme préféra donc lui dire qu’il était calme, plutôt que de lui affirmer qu’il ne faisait pas encore ses nuits et qu’il risquait, en effet, de pleurer régulièrement dans la nuit. Même si c’était un bébé, Liam était plus calme que certains autres mômes. Elle tenta donc de dédramatiser la situation et assura qu’il était moins grognon que son père. « Ouais enfin ça, ce n'est pas encore prouvé. » Elle soupira vaguement, constatant qu’il ne semblait vraiment pas prêt à se détendre.

Pourtant, elle fut surprise lorsqu’il la mena vers une chambre – sans doute la chambre d’amis – et précisa qu’elle pouvait s’installer là. Le canapé lui aurait suffit. Mais elle n’allait pas cracher sur quelque chose de plus confortable… Elle lui confirma donc que c’était parfait et le remercia encore. C’était limite un peu trop. Mais elle préférait être sûre qu’il n’allait pas changer d’avis et la mettre dehors. D’ailleurs, elle en profita pour complimenter la décoration. « Une décoratrice s'est occupée de ça. » Elle hocha doucement la tête sans répondre à ça. Elle n’était pas vraiment surprise… Rares étaient les hommes capables de décorer une maison avec goût. Et Mako n’avait vraiment pas ce profil là… Souhaitant toujours être gentille et serviable afin de rendre l’ambiance entre le brésilien et elle un peu plus joyeuse, elle proposa de préparer le repas. Il l’hébergeait pour la nuit, elle pouvait bien faire quelque chose pour lui en échange. Au regard qu’il lui lança, elle comprit que même ça, ce n’était pas gagné. « Tu sais cuisiner au moins ? Tu ne comptes pas essayer de m'empoisonner parce que tu n'as pas reçu un bon accueil ?  »  C’était officiel, il était parano. Ou complètement malade. Ou les deux. Elle soupira vaguement et décida de rentrer dans son jeu afin de lui prouver qu’il allait beaucoup trop loin. « Qu’est-ce qui te dis que je compte t’empoisonner ? Je suis peut-être juste là pour me renseigner sur toi, placer des micros et des caméras chez toi ou encore pour saboter ta voiture… » Bon, certes, avec une telle attitude, elle risquait de se faire mettre dehors. Mais en même temps, il fallait bien qu’il réalise à quel point il était ridicule à s’inquiéter autant. « Quoique… T’empoisonner, c’est pas mal aussi. Comme ça, je pourrais rester ici quelques jours de plus… » lanca-t-elle en faisant mine d’y réfléchir sérieusement avant de planter son regard dans le sien. « Redescends sur terre… Tu me viens en aide, pourquoi ferais-je quoi que ce soit contre toi ? Ce serait absurde… » déclara-t-elle finalement, ne comprenant pas pourquoi il était si méfiant. Elle ne savait pas qu’il avait autant d’argent et ne supposait donc pas qu’il redoutait qu’elle soit là pour profiter de lui.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 23 Sep - 23:10


Mako ne croyait pas plus Maud quand celle-ci lui disait que l'enfant était calme et pas bruyant que quand elle lui disait qu'il était le père de celui-ci. L'un comme l'autre lui paraissait impossible. Quand le jeune femme lui assura que Liam était sage, le jeune homme s'empressa donc de lui signaler que c'était un bébé. Il n'ajouta rien d'autres mais ça voulait tout dire. Un bébé ne pouvait pas être sage et était forcément bruyant et pénible. C'était bien connu quand même. La jeune femme tenta alors une plaisanterie pour détendre l'atmosphère mais ça ne marcha pas tellement. Pas du tout même pour être tout à fait honnête. Le brésilien n'était pas du tout d'humeur à rire là. Pas avec ce qu'il venait d'apprendre. Il était plutôt terrifié par tout ça. Même s'il ne l'avouerait pour rien au monde et qu'il refusait de le montrer là. Il ne pouvait s'empêcher de penser au pire. Et le pire, là, ce serait que Maud dise la vérité. Ca ruinerait simplement sa vie. Ni plus ni moins.

Après ces quelques paroles, Mako conduisit la jeune femme jusqu'à la chambre d'amis, en hôte respectable qu'il était. Ou pas, c'était assez ironique dit comme ça. Il lui indiqua également où elle pouvait trouver la salle de bain. Il imaginait qu'elle pourrait en avoir besoin, même si elle ne restait là qu'une nuit. S'ensuivit une discussion sur son intérieur. Maud le complimenta à ce propos et il répondit vaguement qu'une décoratrice s'était occupée de ça. La jeune femme ne devait même pas être surprise de ça. Elle ne connaissait pas Mako mais elle avait du en voir assez pour se faire une juste idée de comment il pouvait être. Soit, finalement, la jeune femme lui proposa de lui faire à manger pour ce soir. Mais avant d'accepter une telle chose, le brésilien devait s'assurer qu'elle savait cuisiner et qu'elle ne comptait pas l'empoisonner. Il ne voulait courir aucun risque. Certes, si elle avait vraiment voulu l'empoisonner, elle ne l'aurait certainement pas prévu avant mais bon... il avait quand même voulu poser la question. « Qu’est-ce qui te dis que je compte t’empoisonner ? Je suis peut-être juste là pour me renseigner sur toi, placer des micros et des caméras chez toi ou encore pour saboter ta voiture… » Le jeune homme roula des yeux. Ouais, non, ça il n'en croyait pas. Il n'en était pas non plus à ce point-l) (parce que l'accuser de vouloir l'empoisonner était bien mieux que ça évidemment). « Quoique… T’empoisonner, c’est pas mal aussi. Comme ça, je pourrais rester ici quelques jours de plus… » Ou elle pourrait dormir en prison aussi, comme ça, au moins, elle n'aurait plus à se soucier de trouver un endroit ou passer la nuit. Ca serait au moins ça de gagné. « Redescends sur terre… Tu me viens en aide, pourquoi ferais-je quoi que ce soit contre toi ? Ce serait absurde… » Le jeune homme haussa les épaules. « On ne sait jamais hein. » Ce n'était pas de sa faute, son père lui avait appris à se méfier de tous les gens intéressés dès son plus jeune âge (à défaut de lui avoir apprit la politesse, c'était toujours ça). « Je veux bien pour le repas en tout cas. » ajouta-t-il alors. « Je ne sais juste pas si j'ai des placards très remplis. » Faire les courses, ce n'était pas son truc non plus. « Tu verras ce que tu trouveras. » Il ne proposait pas de l'aider parce qu'il n'en avait aucune envie. « Et si t'as besoin de quoique ce soit, j'imagine que tu peux me demander. » Il pourrait peut-être essayer de faire un ou deux efforts, si elle ne lui demandait pas la lune en tout cas.


Dernière édition par Mako Ayun De Correia le Jeu 25 Sep - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mer 24 Sep - 19:18


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

En se mettant à la place du jeune homme, Maud pouvait comprendre qu’il ait des doutes quant à la véracité de ses paroles. Après tout, elle sortait de nulle part et lui annonçait avoir un enfant de lui, alors qu’il n’avait pas le moindre souvenir de la nuit qu’ils avaient passé ensemble. Pourtant, elle avait bien existé. Et Liam était bien leur fils. Malgré tout, la jeune femme pouvait comprendre qu’il ait des doutes… Mais quel intérêt aurait-elle eu à lui raconter de tels bobards ? Elle ne savait pas qu’il était plein aux as. Tout ce qu’elle savait de lui, c’était son nom, son prénom et son adresse. Et qu’il avait mauvais caractère. Ça, elle l’avait constaté par elle-même… Pensant que cela était du à la surprise d’une telle annonce, elle tenta quelques vagues plaisanteries. Il n’était peut-être pas si horrible que ça… Juste dans un mauvais jour. Quoi que… Plus le temps passait, plus elle avait l’impression qu’il était tout le temps comme ça. Elle plaignait déjà la femme qui finirait par partager sa vie… La pauvre aurait besoin d’être de bonne constitution et d’avoir les nerfs solides. D’ailleurs, Maud ne se fit pas prier pour envoyer légèrement balader Mako lorsqu’il se montrait trop pénible. Elle n’était pas du genre à se laisser faire. Et même si elle tentait de se faire plus petite, ne souhaitant pas être mise dehors par son hôte, elle ne pouvait pas tout supporter.

Ainsi, lorsqu’il l’accusa de vouloir l’empoisonner – alors qu’elle se proposait gentiment de lui préparer le dîner, en guise de remerciements pour avoir accepté de l’héberger – elle ne pu s’empêcher quelques remarques ironiques. Ne voyant pas pourquoi elle – ou même quelqu’un d’autre – pourrait vouloir empoisonner Mako, elle trouvait cela ridicule et avait simplement l’impression qu’il était surtout parano. Si encore, il était connu ou quelque chose du genre, sa méfiance se justifierait, mais là… Elle ne voyait pas de raison valable. Enfin, peu importe. Après quelques phrases ironiques, pour montrer au jeune homme que ses craintes étaient absurdes, elle se fit un peu plus directe. « On ne sait jamais hein. » Ce fut à son tour de lever les yeux. Elle allait l’empoisonner. Et puis quoi encore ? Elle avait franchement d’autres choses à faire… Comme se sortir de sa galère actuelle. Au plus tôt elle aurait retrouvé une situation stable, au plus tôt elle pourrait se débrouiller seule. Et c’était son plus grand souhait. « Je veux bien pour le repas en tout cas. » La jeune femme acquiesça en souriant doucement. « Je ne sais juste pas si j'ai des placards très remplis. Tu verras ce que tu trouveras. » Il y avait déjà du progrès. Et bien sûr, Maud ferait avec ce qu’elle trouverait. Elle n’avait ni l’envie, ni les moyens d’aller faire des courses… « Oui, ne t’inquiètes pas, je vais me débrouiller… » affirma-t-elle. « Et si t'as besoin de quoique ce soit, j'imagine que tu peux me demander. » Elle adressa aussitôt un regard surpris à Mako. Il venait réellement de lui proposer son aide ? Wahou ! Elle esquissa un léger sourire en coin et hocha vaguement la tête. « C’est gentil, merci… » glissa-t-elle en retournant vers la cuisine. Elle laissa Liam dans sa poussette et le laissa à proximité de la cuisine. Suffisamment près pour pouvoir l’entendre pleurer et s’en occuper si besoin… Mais tout de même un peu éloigné. Inutile qu’il soit en plein milieu de la cuisine. Et surtout, elle se disait que Mako allait peut-être s’intéresser un peu à lui… « Riz et saumon, ça te va ? » demandais-je après avoir jeté un coup d’œil à la nourriture dont nous disposions…  
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Ven 26 Sep - 23:31


Mako avait présenté à Maud la chambre où il voulait bien lui laisser passer la nuit. Il aurait pu lui laisser le canapé aussi mais bon, il était plus gentil que ça quand même. Enfin ouais... au moins un tout petit peu. Il lui présenta également l'endroit où se trouvait la salle de bain. Ces quelques choses faites, la jeune femme proposa à Mako de lui faire à manger. Ca pouvait paraître être une très gentille attention comme ça mais le brésilien se montra aussitôt plus que méfiant. Il se demandait si la jeune femme  ne comptait pas l'empoisonner. Parce que c'était une hypothèse tout à fait probable à so humble avis. Il ne savait pas ce qu'elle pensait gagner dans tout ça mais bon, il devait bien y avoir quelque chose.

Bien évidemment, Maud lui fit savoir qu'elle ne comptait rien lui faire  de mal (en se moquant de lui au passage). Mais bon, Mako ne savait pas s'il devait la croire en fait. Parce que, même si elle avait voulu le tuer, elle ne l'aurait pas prévenu avant. Et même si il l'avait accusé, elle lui aurait dit le contraire, à savoir qu'elle n'avait aucun intérêt à lui nuire. Comme là en somme. Enfin, tant pis, le brésilien allait courir le risque. Il accepta donc que Maud lui fasse à manger. Ca pouvait être une idée. Il tenait néanmoins à la prévenir qu'il n'avait pas des placards très remplis. Les courses... ce n'était clairement pas son truc. Et là, personne ne lui avait fait depuis un moment (parce qu'il ne s'en chargeait pas tout seul, il payait quelqu'un pour ça). Mais ça ne l'avait pas particulièrement dérangé jusque là vu qu'il commandait la plupart du temps. C'était tellement plus simple comme ça. « Oui, ne t’inquiètes pas, je vais me débrouiller… » Bien. En même temps, il ne lui laissait pas tellement choix. Ce n'est pas comme s'il comptait aller faire les courses là maintenant. Ca n'arriverait probablement jamais du reste. Enfin, si elle avait besoin de quelque chose, il imaginait qu'elle pouvait quand même lui demander. Si ce n'était rien de trop compliqué et que ça ne nécessitait pas d'aller dans un magasin rempli de paysan, il pourrait essayer de voir s'il était en mesure de faire quelque chose pour elle. « C’est gentil, merci… » Il haussa les épaules. « Ce n'est rien. » Après tout, il n'était pas non plus près à n'importe quoi pour elle. Il disait juste qu'elle pouvait lui demander et qu'il y réfléchirait. Ils allèrent donc ensuite à la cuisine. Maud laissa l'enfant sur le côté et Mako n'y prêta pas la moindre attendre, observant juste la jeune femme tandis qu'elle regardait ce qu'il y avait dans les couloirs. « Riz et saumon, ça te va ? » Le brésilien hocha vaguement la tête. « C'est très bien. » répondit-il pas plus intéressé que ça. Il avait un peu la tête ailleurs à ce moment-là et d'autres choses auxquelles penser. « Tu aurais du me parler de tout ça avant tu sais. » lâcha-t-il soudain. Parce que si vraiment il était concerné, elle n'avait pas le droit de décider de tout toute seule dans son coin. Pas si c'était pour débarquer comme ça dans sa vie d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 28 Sep - 14:25


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Maud fut sacrément surprise lorsque Mako sembla la soupçonner de vouloir l’empoisonner. Il venait de lui être d’un grand secours en l’hébergeant, pourquoi lui vouloir du mal ? Et puis, c’était le père de Liam. Et Maud, même si elle pouvait parfois se montrer pénible, têtue et avec un fort caractère, n’était pas méchante. Empoisonner un homme était impensable pour elle. Surtout sans raison. Elle ne se fit donc pas prier pour lui faire remarquer que c’était absurde, se moquant vaguement de lui au passage. Pour elle, c’était le minimum que de lui proposer de faire le repas, sachant qu’il avait finalement accepté de l’héberger pour la nuit. Elle s’était, auparavant, même proposée de l’aider plus activement chez lui, en échange d’un toit sous lequel dormir. Mais le jeune homme lui avait bien fait comprendre qu’il n’avait pas besoin d’elle…. Oui, il n’avait pas manqué une seule occasion de sous-entendre qu’il avait de l’argent, alors qu’elle en manquait cruellement. De toute façon, pas besoin qu’il le dise… Cela se voyait. Aussi bien avec le logement du brésilien, plutôt luxueux, qu’avec sa façon d’être. Un gosse pourri gâté, voilà à quoi il ressemblait. Mais soit. Pas le temps de faire la difficile. La jeune femme, au contraire, prit sur elle et tenta de se montrer aussi sympa et serviable que possible. Même si parfois, elle ne pu retenir certaines remarques…. Elle se proposa malgré tout pour faire le repas. Au moins, elle donnait l’impression de vouloir aider… Et finalement, Mako accepta. C’était peut-être synonyme de progrès…

Elle entreprit donc de faire la cuisine, s’adaptant évidemment à ce qu’il y avait dans les placards. Et d’après Mako, il n’y avait plus grand chose… Tant pis. Elle allait faire avec. Maud fut tout de même agréablement surprise qu’il se propose pour l’aider, si besoin. Bon, il en faisait déjà bien assez et elle n’avait pas l’intention de lui en demander davantage, mais elle appréciait le geste. « Ce n'est rien. » Elle sourit vaguement et se dirigea vers la cuisine, où elle commença à fouiner afin de voir ce qu’elle avait sous la main pour le repas. « C'est très bien. » Il n’était pas si difficile que ça, finalement. Tant mieux. Elle hocha alors la tête et commença à préparer le repas, jetant régulièrement un coup d’œil en direction de son fils, qui dormait paisiblement. Pour le moment… Il risquait de ne pas tarder à se réveiller et a avoir faim… En attendant, la jeune femme comptait bien avancer dans la préparation du repas. « Tu aurais du me parler de tout ça avant tu sais. » S’il lui disait cela, c’était sans doute qu’il commençait à la croire vraiment…. Et il semblait même un peu moins désagréable que par le passé. Maud haussa les épaules en soupirant. « Je sais…. Mais je me doutais que ça allait bouleverser ta vie, et que tu n’étais pas forcément dans l’optique d’avoir un enfant tout de suite… Je n’ai pas voulu t’imposer cela. Et puis, je ne savais rien de toi… Cela n’a pas été simple pour moi non plus. » déclara-t-elle sans oser lever le regard vers lui. « J’avais pas l’intention de t’en parler, je pensais que tu n’aurais pas envie de devenir père et que tu te foutrais de cet enfant. Alors j’ai préféré ne rien dire… Et j’aurais continué, si je n’avais pas été dans le besoin… » confia-t-elle doucement, bien consciente qu’elle aurait tout de même du le mettre au courant. « Mais tu as raison, j’aurais du t’en parler avant… Je suis désolée…. »
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Lun 29 Sep - 19:15

Malgré ses réticences, Mako avait quand même accepté que Maud lui fasse un manger. Il était prêt à accepter l'idée qu'elle ne voulait pas l'empoisonner. Vraiment. Ce n'était pas facile pour lui. Il faisait un effort. Elle avait de la chance d'ailleurs parce qu'il en faisait pas mal avec elle mine de rien. Il avait accepté qu'elle rentre chez lui pour l'écouter parler. Il avait aussi accepter de la laisser passer une nuit ici. Et puis maintenant ça. Il n'était peut-être pas l'homme le plus agréable au monde mais elle s'en sortait bien malgré tout. Plus d'une personne l'aurait envoyé dehors depuis longtemps, il en était convaincu.

Les deux jeunes gens étaient à présent dans la cuisine. La jeune femme avait trouvé de quoi cuisiné du coup : du riz et du saumon. Mako avait accepté ça parce qu'il aimait bien (en même temps, vu que c'était chez lui ici, heureusement qu'on trouvait des choses qu'il aimait bien dans son frigo et ses placards). Et puis en plus, il fallait bien le dire, il se moquait bien ce qu'il allait manger. Il avait d'autres choses plus importantes en tête. Comme toute cette histoire en fait. Le jeune homme continua d'ailleurs d'oberver la jeune femme avant de glisser un très très rapide regard sur le bébé. Il changea vite de vue néanmoins, il ne voulait surtout pas s'y intéresser trop longtemps. Il déclara alors à l'intention de Maud qu'elle aurait du lui parler de tout ça bien avant. Il aurait été en droit d'être mis au courant quand même. « Je sais…. Mais je me doutais que ça allait bouleverser ta vie, et que tu n’étais pas forcément dans l’optique d’avoir un enfant tout de suite… Je n’ai pas voulu t’imposer cela. Et puis, je ne savais rien de toi… Cela n’a pas été simple pour moi non plus. » Et alors quoi ? Elle lui imposait ça malgré tout donc ce qu'elle disait n'avait aucun sens. « J’avais pas l’intention de t’en parler, je pensais que tu n’aurais pas envie de devenir père et que tu te foutrais de cet enfant. Alors j’ai préféré ne rien dire… Et j’aurais continué, si je n’avais pas été dans le besoin… Mais tu as raison, j’aurais du t’en parler avant… Je suis désolée…. » Le brésilien pinça les lèvres. « Clairement oui. » répondit-il sèchement. « Parce que c'est facile de dire maintenant que tu ne voulais pas m'imposer ça. Tu as débarqué ici malgré tout. Donc si vraiment tu voulais te débrouiller seule, tu n'avais qu'à le faire jusqu'au bout. » C'était trop facile de faire comme elle l'avait fait. Peut-être que ça voulait dire qu'il commençait à la croire et accepter l'idée qu'il était le père du gamin, mais il était furieux après elle en tout cas là. Elle débarquait comme une fleur maintenant. « Même si je ne voulais pas être père, j'avais le droit d'avoir mon mot à dire. » Il détestait se retrouver devant les faits accomplis comme ça. Parce que maintenant, s'il refusait de l'aider, on allait le prendre pour le roi des cons.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mar 30 Sep - 11:12


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Certes, ce n’était pas encore parfait avec Mako, mais il y avait du mieux. Oui, Maud voyait bien qu’il faisait quelques efforts… Après tout, il ne lui avait pas claqué la porte au nez, avait finalement accepté de l’héberger et la laissait désormais lui préparer un repas. Et puis, il était aussi un peu moins désagréable envers elle. Il valait mieux puisqu’ils allaient passer au moins quelques heures sous le même toit. Peut-être même quelques jours…  Bon, ça, Maud n’y comptait pas trop. Cela relèverait presque du miracle qu’il accepte de l’héberger plus longtemps… Enfin, dans le doute, elle comptait bien devenir, ne serait-ce que pour quelques heures, la colocataire parfaite. Sait-on jamais, si cela pouvait inciter le jeune homme à l’héberger quelques temps supplémentaires… Ce serait toujours ça de gagné ! Ainsi, dès qu’il accepta qu’elle préparer le dîner, elle rejoint la cuisine où elle se mit à la tâche. Elle laissa Liam à quelques petits mètres d’elle afin de pouvoir veiller sur lui… Elle aurait bien demandé au brésilien de le faire, mais elle doutait franchement qu’il accepte. Fallait pas abuser de sa gentillesse non plus… Elle laissa Liam tout de même suffisamment loin d’elle pour que Mako puisse s’en approcher s’il le désirait. Après tout, c’était son fils et il allait falloir qu’il se fasse à cette idée. D’ailleurs, ce fut le prochain sujet de conversation… Oui, Mako signala à la jeune femme qu’elle aurait du lui parler de tout cela avant. Et pour une fois, elle admit qu’il avait raison. C’était vraiment rare qu’elle admette avoir tort ou avoir fait une faute quelque part…

Pourtant, là, elle en était bien consciente. Et lorsqu’elle avait appris sa grossesse, elle avait réellement hésité à le prévenir. Elle n’avait finalement pas osé le faire de peur de détruire sa vie. Et au final, elle était malgré tout obligée de revenir vers lui et de le mettre au courant… « Clairement oui. » Oui, bon, elle avait merdé. Et alors ? Cela arrive à tout le monde, non ? Ce qui était fait était fait de toute façon. A quoi bon revenir dessus ? « Parce que c'est facile de dire maintenant que tu ne voulais pas m'imposer ça. Tu as débarqué ici malgré tout. Donc si vraiment tu voulais te débrouiller seule, tu n'avais qu'à le faire jusqu'au bout. » Maud se figea un instant, coupant sa respiration. Ca, c’était le genre de chose qu’il ne fallait pas lui dire. Vraiment pas. « Mais qu’est-ce que tu crois ? Que je suis ici de gaité de cœur ? Bien sûr que non ! Et puis, pour qui tu te prends à me dire que j’aurais du me débrouiller seule jusqu’au bout ?! C’est facile à dire pour quelqu’un qui a suffisamment d’argent pour se payer des domestiques et se faire assister de la sorte ! Tu peux dire ce que tu veux, mais pas que je n’ai pas essayé de me débrouiller seule ! Tu ne me connais pas Mako, tu ne peux pas me juger, tu ne sais pas par quoi j’ai pu passer ou ce que j’ai pu vivre… Je n’suis pas née avec  une petite cuillère en argent dans la bouche, moi ! » lâcha-t-elle sèchement, légèrement excédée et à bout. Elle détourna le regard un instant en secouant la tête. « Désolée… Je suis à bout en ce moment…. » Maud vivait depuis quelques temps avec la peur de ne pas trouver de job, de ne pas trouver d’aide et de se retrouver vraiment à la rue. Elle dormait donc très mal, était particulièrement stressée et donc beaucoup plus susceptible. « J’ai toujours fait de mon mieux pour m’en sortir seule. Et j’aurais aimé continuer ainsi. Mais j’ai tout perdu ! Qu’est-ce que tu voulais que je fasse ? Que je dorme dehors, avec Liam ? Qu’il ne puisse même pas manger à sa faim ? Non, ça je ne peux pas… Mon fils passe avant tout. Il a besoin d’un toit sous lequel dormir et de manger à sa faim… Tant pis si je dois mettre ma fierté de côté pour cela. » Expliqua-t-elle plus calmement avant de soupirer doucement. « Même si je ne voulais pas être père, j'avais le droit d'avoir mon mot à dire. » Elle acquiesça et releva le regard vers le père de son fils. « Tu as raison… » déclara-t-elle doucement, ne sachant plus quoi rajouter…
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Mer 1 Oct - 22:36

Après la chambre où Mako avait montré à la jeune femme où elle allait dormir, les deux gens passèrent à la cuisine. Le brésilien avait en effet accepté que Maud fasse à manger (ça ne lui ferait pas de mal de manger un bon repas pour changer, enfin... pour peu qu'elle sache vraiment cuisiner et ça il demandait encore à voir) et, jusqu'à preuve du contraire, ce n'était pas un restant dans la chambre d'amis qu'une telle chose pourrait arriver. Une fois dans la dite pièce, la jeune femme ne tarda pas à trouver de quoi cuisiner et ce mit à l'oeuvre. Mako resta en retrait, se contentant de l'observer. Et, au début, il ne parla pas. Il n'avait pas grand-chose à lui dire pour tout dire. Il n'avait pas envie de faire semblant e s'intéresser à elle parce qu'il se moquait bien de ce qui la concernait.
Néanmoins, quand son attention se posa sur l'enfant, l'espace de quelques micros secondes, le jeune homme retrouva le sens de la parole. Il voulait savoir pourquoi la jeune femme ne lui avait rien dit avant à son sujet. Parce qu'elle aurait vraiment du le faire. Il avait le droit de savoir. Apparemment, madame n'avait rien dit parce qu'elle voulait se débrouiller toute seule. Mais il fallait croire qu'elle n'en était pas capable en vrai. Sinon, elle ne serait pas là à 'pleurer' et à réclamer le gite et le couvert. « Mais qu’est-ce que tu crois ? Que je suis ici de gaité de cœur ? Bien sûr que non ! Et puis, pour qui tu te prends à me dire que j’aurais du me débrouiller seule jusqu’au bout ?! C’est facile à dire pour quelqu’un qui a suffisamment d’argent pour se payer des domestiques et se faire assister de la sorte ! Tu peux dire ce que tu veux, mais pas que je n’ai pas essayé de me débrouiller seule ! Tu ne me connais pas Mako, tu ne peux pas me juger, tu ne sais pas par quoi j’ai pu passer ou ce que j’ai pu vivre… Je n’suis pas née avec  une petite cuillère en argent dans la bouche, moi ! » Le jeune homme plissa les yeux. Il ne savait même pas pourquoi elle s'énervait contre lui alors qu'il n'avait pas dit qu'elle n'avait pas essayé de se débrouiller. Non, ce qu'il disait c'est que quand on décidait de se taire pour se débrouiller, on le faisait jusqu'au bout et on ne venait pas pleurer au bout de seulement quelques mois. Le seul qui avait le droit d'être énervé là, c'était. A son humble avis en tout cas. « Désolée… Je suis à bout en ce moment…. J’ai toujours fait de mon mieux pour m’en sortir seule. Et j’aurais aimé continuer ainsi. Mais j’ai tout perdu ! Qu’est-ce que tu voulais que je fasse ? Que je dorme dehors, avec Liam ? Qu’il ne puisse même pas manger à sa faim ? Non, ça je ne peux pas… Mon fils passe avant tout. Il a besoin d’un toit sous lequel dormir et de manger à sa faim… Tant pis si je dois mettre ma fierté de côté pour cela. » Le jeune homme l'observa un instant. « Et tu n'as pas une famille hein ? Quelqu'un ? Excuse-moi mais sur toute la planète, j'ai du mal à croire que la seule personne que tu ais trouvé pour demander de l'aide ce soit moi. » C'était assez ironique quand même. Et franchement très bizarre. Mais cette fille devait être très bizarre. « Et je n'ai pas remis en doute ta capacité à t'occuper de ton fils. » souligna-t-il ensuite. « J'ai juste dit qu'après avoir choisi de me tenir à l'écart. » Encore une fois, si vraiment il était concerné. « C'était très facile de venir me voir maintenant. Et j'ai tout à fait le droit de te faire des reproches à ce sujet. » Elle pouvait s'énerver encore, il s'en moquait, il savait qu'il avait raison et c'est tout ce dont il avait besoin. Parce que le fait était que même s'il se moquait de l'enfant et ne voulait pas être mère, il aurait eu le droit d'avoir son mot à dire avant. « Tu as raison… » Le brésilien hocha la tête. « Oui ça arrive souvent. » fit-il sur un ton un peu arroguant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Ven 3 Oct - 21:53


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Sans être une grande cuisinière, Maud ne se débrouillait pas trop mal. Plutôt bien, même. Sans quoi elle ne se serait pas proposée pour préparer le repas. C'était, certes, surtout pour se montrer serviable... Mais si en plus elle pouvait préparer un bon repas, ce n'était que mieux ! Du moins, elle espérait que cela rendrait son hôte un peu plus agréable... Malgré tout, elle comprenait bien qu'il ait du mal à accepter la situation. Tout cela était assez soudain. Cela venait de lui tomber dessus, même. Et il avait, par conséquent, le droit de lui reprocher certaines choses. Effectivement, elle aurait du lui parler de cet enfant auparavant... Cela aurait été beaucoup mieux que de débarquer, comme ça, dans la vie du brésilien. Mais elle avait agit ainsi sans se douter qu'un jour, vraiment dans le besoin, elle n'aurais pas d'autre choix que d'aller frapper à sa porte. Ainsi, elle comprenait qu'il lui fasse certains reproches. Enfin, dans une certaine limite... Parce que clairement, lorsqu'il déclara que si elle voulait vraiment se démerder toute seule, elle aurait du le faire jusqu'au bout. Ca bien sûr, elle l'aurait souhaité. Mais comment le pouvait-elle désormais ? Elle n'avait ni toit, ni travail et donc, ni argent. Clairement, elle ne pouvait pas aller bien loin comme ça. Surtout avec un enfant... Si encore, il n'avait été question que d'elle... Elle aurait tenu à se débrouiller seule, quitte à dormir dehors quelques nuits. Sauf qu'avec Liam, c'était impensable. Tant pis, elle allait mettre sa fierté de côté et demander de l'aide, mais le bien-être de son fils passait avant tout.

Ainsi, elle péta littéralement un plomb lorsqu'il lui balança ça. Elle eut tout simplement l'impression qu'il remettait en question sa capacité à se débrouiller seule... Alors qu'elle l'avait toujours fait. Et elle se sentait capable de le faire encore longtemps... Mais là, le sort semblait s'acharner contre elle. Tout cela la fatiguait... Oui, même si elle était trop fière pour le montrer, elle s'inquiétait. Quel avenir l'attendait ? Allait-elle trouver un emploi et retrouver rapidement une situation stable ? Tout cela ne l'aidait pas à garder son calme. Et ce fut sur Mako que tout retomba finalement... « Et tu n'as pas une famille hein ? Quelqu'un ? Excuse-moi mais sur toute la planète, j'ai du mal à croire que la seule personne que tu ais trouvé pour demander de l'aide ce soit moi. » C'était compliqué. Si, elle avait une famille. Mais avec qui elle était en froid... Des amis ? Pas vraiment... Elle avait beaucoup voyagé et n'était à New York que depuis un peu plus d'un an. Et elle s'était complètement plongé dans le travail... Beaucoup trop pour avoir une vie sociale normale. « Je suis en froid avec ma famille... Des erreurs de jeunesse ont fait que je n'ai plus de contact avec eux depuis plusieurs années...» déclara-t-elle d'un ton beaucoup plus calme. Presque froid. Elle n'aimait pas parler de ça... Elle regrettait parfois de ne pas leur avoir fait confiance. Et en même temps, les années qu'elle avait passé sur scène, en compagnie de Leo et de leur groupe, étaient les meilleures de sa vie.  « Et je n'ai pas remis en doute ta capacité à t'occuper de ton fils.  J'ai juste dit qu'après avoir choisi de me tenir à l'écart C'était très facile de venir me voir maintenant. Et j'ai tout à fait le droit de te faire des reproches à ce sujet. »  Maud acquiesça. Oui, il pouvait lui en vouloir de ne pas être venu le prévenir plus tôt. Elle finit donc par lui accorder qu'il avait raison. Même si pour elle, il n'avait pas raison sur tout. Pas sur le fait que c'était « très facile » de venir le voir après l'avoir tenu à l'écart.  « Oui ça arrive souvent. » Oui, bon, il avait fini là ? Parce qu'elle voulait bien avouer qu'elle avait peut-être fait quelques erreurs, mais elle n'aimait pas non plus outre mesure la défaite. Encore moins le fait de le voir si supérieur à elle. Elle se contenta de soupirer en reportant son attention sur le repas qu'elle était en train de préparer. « Hum... Sinon... Tu fais quoi dans la vie ? » demanda-t-elle finalement en changeant de sujet. C'était toujours mieux qu'un lourd silence. Et puis, il fallait bien qu'elle apprenne à connaître le père de son fils.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 5 Oct - 16:54

Mako ne prêta pas bien longtemps attention au talent de cuisinière de Maud. Enfin, si elle en avait vraiment et ça, il ne le savait toujours pas. Mais il s'en moquait pas mal en fait. Il avait d'autres soucis plus important en tête. Et ça, concernait bien évidemment l'enfant. Parce que même s'il s'efforçait du mieux qu'il pouvait d'ignorer sa présence et tout ce que cela pouvait bien signifier pour lui. Mais bon, l'enfant était bel et bien là, dans sa cuisine et Mako ne pouvait pas empêcher son regard de se poser sur lui de temps et temps. Et alors que son attention venait à nouveau de se poser sur lui, il demanda finalement à Maud pourquoi elle ne lui avait rien dit. Parce que bon, il était quand même un des premiers concernés par ça. Mais non, elle ne lui avait rien dit. Sauf que maintenant qu'elle ne se débrouillait plus toute seule, elle venait vers lui. C'était tellement facile ça. La demoiselle s'énerva quand il alla lui dire ça. Mais elle n'avait aucune raison en vrai, il avait toutes les raisons du monde d'être énervé quand même ! Il n'allait certainement pas s'excuser pour ça !

En plus de ça, le brésilien comprenait mal comment sur tout le monde qu'il y avait dans la planète, le seul qu'elle ait trouvé à venir voir était lui. Parce que bon, franchement, il était loin d'être la personne la plus appropriée pour ça. Et elle devait bien avoir d'autres personnes à aller voir. Il espérait pour elle en tout cas parce que sinon, hmmm... il ne savait pas s'il devait avoir pitié pour elle ou non. Il imaginait que oui là. « Je suis en froid avec ma famille... Des erreurs de jeunesse ont fait que je n'ai plus de contact avec eux depuis plusieurs années...» Le jeune homme laissa échapper un petit rire sans joie. « Alors tu étais prête à mettre ta fierté pour venir me voir moi. » Alors qu'elle ne le connaissait même pas et qu'il ne lui devait absolument rien. « Mais pour aller voir ta famille, tu ne pouvais pas le faire. C'est... amusant. » Il hocha la tête. « Oui, c'est ça, vraiment très amusant. » En même temps, vu l'état de ses relations avec ses parents, il était très mal placé pour faire le moindre commentaire à ce sujet. Oh god... rien qu'en pensant à ça, Mako espéra encore plus fort que le gamin n'ait rien à voir avec lui. Parce que si c'était le cas... son père allait sûrement le tuer. Oui, enfin ça, c'était dans le meilleur des cas. Au pire, il allait sûrement souffrir jusqu'à la fin de sa vie à cause de cette histoire. Gosh ! Il haïssait tellement cette fille pour le coup. Et son gamin. Soit, finalement, après que Mako ait déclaré qu'il avait souvent raison, le silence s'installa un peu entre eux. La jeune femme continuait de cuisiner et le brésilien continuait de simplement la fixer. Voilà, ils allaient aller loin comme ça. Ce fut Maud qui brisa le silence à nouveau. « Hum... Sinon... Tu fais quoi dans la vie ? » Oh, ils allaient parlaient d'eux. C'était tellement cool, Mako en était ravi. Ou pas. C'est pour ça qu'il hésita vaguement à se moquer d'elle sur ce coup. Mais il se décida quand même juste à répondre normalement. « Je travaille pour mon père de temps en temps. » répondit-il en haussant les épaules. Rien de trop fatiguant en gros. Il ne travaillait juste pas beaucoup parce que quand il voyait son père une journée, il avait besoin d'une semaine pour s'en remettre derrière. « Et toi ? » Question bête, elle ne faisait rien du tout. Ahlala. « Qu'est-ce que tu faisais avant je veux dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud Dim 5 Oct - 23:01


Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. Mako & Maud

“Control your own destiny or someone else will.”

Maud ne se cassa pas la tête pour le repas. Elle prit ce qui lui tombait sous la main et espérait bien que Mako s’en contenterait… Elle n’avait, de toute façon, pas vraiment la tête à cuisiner. Non, là, tout ce qui lui importait, c’était de calmer les choses avec le père de son fils. Et de retrouver une situation stable rapidement. Ainsi, lorsqu’il la questionna sur les raisons de son silence, Maud tenta de faire comprendre à Mako qu’elle avait simplement voulu se débrouiller seule, plutôt que de lui imposer cet enfant. Bon, certes, au final, c’était ce qu’elle était en train de faire… Mais parce qu’elle n’avait pas d’autre choix ! Il n’avait pourtant pas l’air de comprendre… Et il continuait de lui faire des reproches. Bon, c’était en partie justifié. Raison pour laquelle la jeune femme n’insista pas. Elle s’énerva simplement lorsqu’il déclara que c’était trop facile, après avoir voulu se débrouiller seule, de revenir vers lui à la moindre difficulté. A vrai dire, ce n’était pas si facile que ça et elle s’en serait bien passée. Surtout vu l’accueil qu’il lui avait réservé… Lorsqu’il mentionna ensuite d’autres personnes qu’elle aurait pu solliciter, la jeune femme lui expliqua rapidement qu’elle était en froid avec sa famille. « Alors tu étais prête à mettre ta fierté pour venir me voir moi. » Elle fronça légèrement les sourcils. Où voulait-il en venir, au juste ? « Mais pour aller voir ta famille, tu ne pouvais pas le faire. C'est... amusant. Oui, c'est ça, vraiment très amusant. » Vraiment, il la provoquait, là… Elle se pinça les lèvres pour ne pas l’envoyer balader une nouvelle fois. Mais de quel droit se permettait-il de la juger ? « Ce n’est pas juste une question de fierté… J’en veux à ma famille… Revenir vers elle aurait été vraiment plus difficile que de venir vers toi. » déclara-t-elle d’un ton évasif.

Puis, lorsqu’un nouveau silence commença à s’installer, Maud décida de reprendre la parole. A court d’idée, elle se contenta de lui demander ce qu’il faisait dans la vie. A vrai dire, elle était tout de même assez curieuse d’en apprendre plus sur lui. Il était le père de Liam. Et s’il acceptait d’assumer un minimum son rôle, le connaître tout de même un peu semblait nécessaire. Et puis, c’était toujours mieux que de laisser le silence s’installer, non ? « Je travaille pour mon père de temps en temps. » La jeune femme acquiesça. « Il travaille dans quoi, si ce n’est pas indiscret ? » demanda-t-elle en feignant un minimum d’intérêt tout en continuant de préparer le repas. « Et toi ? Qu'est-ce que tu faisais avant je veux dire ? » Elle soupira vaguement, nostalgique de sa vie passée. « Eh bien… Avant de te rencontrer, j’ai fais partie d’un groupe de musique. Ca n’a pas trop mal marché, on a plutôt bien tourné… J’ai vécu de ça pendant quelques années, puis j’ai donné des cours et des petits concerts de ci de là…Et lorsque j’ai eu Liam, j’ai cherché un boulot plus stable. Du coup, j’ai bossé dans un théâtre… » expliqua-t-elle avec un vague sourire. C’était clairement de chouettes moments qu’elle avait vécu. Et ça lui manquait.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Revenir en haut Aller en bas

Control your own destiny or someone else will ~ Mako & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-