It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞ Ven 22 Aoû - 1:08

Kenzi & Danjel
straight outta line
End of Summer 2014
on the 10th from New Mexico to Arizona
rp#4
#roadtrip #duo #joke #clumsy #laugh #troubles

Les jambes étendues sur le tableau de bord et le regard perdu vers l'horizon où se dessinaient des nuages menaçants, Kenzi sourit en entendant une chanson à la radio & monta un peu le volume. Elle hésita un instant, jeta un regard à Danjel mais finalement, les cernes qu'elle discerna sous ses yeux ne la dissuada pas de monter encore le son et de se mettre à chantonner joyeusement, repliant ses jambes pour se mettre à danser sur son siège.

Depuis plus d'un mois, Kenzi & Danjel arpentaient ensemble les États-Unis. Après avoir décidé de quitter New York et son État, le lendemain du meurtre, l'étrange duo s'était d'abord dirigé vers le sud, en bus. Ils s'étaient arrêtés dans le nord de la Floride, avaient volé une voiture dans une bourgade près de Jacksonville et avaient détalé aussi vite ; ils ne s'étaient arrêtés qu'une fois à court d'essence. Et trois semaines plus tôt, les grands maux avaient appelé aux grands moyens. A ce moment-là, ils étaient dans le Mississipi, et tout l'argent qu'ils avaient pu voler – à l'arrachée, essentiellement – avait été écoulé. Alors, ils avaient mis au point un plan, & ils avaient dévalisé la caisse d'une supérette près de Vicksburg ; avec une arme factice, évidemment, la simple idée de se retrouver avec un pistolet dans les mains leur donnaient à tous les deux des frissons. Ils fuyaient pour une raison ! Ils avaient réitéré l'opération à Mansfield,en Arkansas, avant d'aller au sud-ouest pour brouiller les pistes. Ils avaient traversé une partie de la Louisiane & du Texas par les petites routes, mais le problème n'était pas réglé & ils le savaient. Et puis, même s'ils n'en parlaient pas tant que ça, ils savaient vers où ils se dirigeaient : l'ouest, toujours plus à l'ouest. Ils restaient sur le territoire américain parce qu'ils ne voulaient pas avoir à avoir de problèmes à la frontière mais, éventuellement, ils allaient devoir faire un choix : rester aux États-Unis, où ils pourraient éventuellement être rattrapés, ou se décider à passer la frontière... peut-être pour toujours. Ce n'était pas n'importe quelle décision, Kenzi en avait des maux de ventre rien que d'y penser, et elle était sûrement la première des deux à vouloir éviter la conversation. Et puis, chaque problème en son temps. Quel que soit leur plan pour la suite, ils auraient besoin de plus d'argent.

Quand ils en eurent l'occasion, ils prirent la 191, quittant la grande route pour une départementale plus calme ; le soleil avait disparu sous les larges nuages de l'ouest qui semblaient regorger d'électricité, et personne ne voudrait conduire dans ces conditions. Ils tournèrent dans les environs de Pearce pendant une bonne heure à la recherche d'un motel, jusqu'à ce que Kenzi perde patience. « Uh, j'ai faim. Et je sais que t'es mort. On a qu'à aller acheter à manger, et dormir dans la voiture. Ou je peux conduire pour la suite, je suis pas fatiguée. » maugréa la jeune fille dont les jambes avaient tout de même terriblement besoin d'être dégourdies. Et puis, ce ne serait pas la première fois que cette voiture leur servirait de refuge ! Et puis, pour une fois, ils ne seraient peut-être pas obligés de se garer sur un parking glauque, à la merci d'éventuels car-jackers ou pire ; là, ils avaient le désert pour eux seuls.  


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞ Mar 2 Sep - 20:32


Concentré par la route qui se dessinait devant lui, Danjel ne prêtait pas attention aux panneaux indiquant les miles qui les séparaient de villes dont les sobriquets lui étaient totalement étrangers. En réalité, à la minute où ils avaient quitté New York, le brésilien avait su que la distance ne changerait strictement rien à son état et que ses pensées y resteraient pour toujours. A côté de lui, Kenzi semblait plus confiante. Sa vie était menacée au même titre que celle de Danjel, mais il avait l’impression qu’elle avait fait ça toute sa vie ce qui, en soit, ne l’étonnerait pas vraiment. Elle était encore tellement secrète. Un mystère qu’il désespérait de percer un jour. Il ne savait d’elle que ce qu’elle avait bien accepté de lui confier, à savoir son prénom (dont il n’était pas sûr que ce soit le sien) et son attachement pour ce frère dont elle gardait le T-Shirt. En un mois, Danjel avait profondément changé. Il n’était plus ce jeune homme intrépide et insouciant, mais une personne beaucoup plus sombre. Ce n’était pas seulement dû à la vie qu’il avait ôtée, mais aussi à ce qu’ils avaient dû faire pour survivre jusqu’à présent et si les autorités ne les recherchaient pas encore pour meurtre, ils les traquaient pour vol à l’étalage. Deux options s’offraient à eux : cavaler à travers le pays ou trouver exil ailleurs et même s’ils ne s’étaient pas encore entendus sur la question, Danjel se doutait qu’elle serait soulevée tôt ou tard et que la meilleure solution serait de passer la frontière. Ils ne pourraient pas vivre cette vie éternellement. C’était impossible. Ils le faisaient depuis plus d’un mois et Danjel était déjà nostalgique de sa vie New Yorkaise. Pire, il était épuisé aussi bien moralement que physiquement : il n’en pouvait plus de ces routes interminables !

Le soleil déclinant à l’horizon, le brésilien se mit à chercher un motel où passer la nuit sans grand succès. Ils étaient au beau milieu du désert. « Uh, j'ai faim. Et je sais que t'es mort. On a qu'à aller acheter à manger, et dormir dans la voiture. Ou je peux conduire pour la suite, je suis pas fatiguée. ». Danjel poussa un soupir. Effectivement, il était crevé et le simple fait celle-ci. « Je te prends au mot. Let’s go get some food. You drive. » dit-il en se massant délicatement les paupières pour se réveiller un petit peu. Le simple fait de sortir du véhicule pour changer de place lui fut profitable. Il apprécia la légère brise et, au lieu de venir s’assoir sur le siège passager, profita un instant de la vue qui lui était offerte. Pour la première fois depuis plus d’un mois, il se sentait bien. Il avait surtout besoin d’évacuer toute cette pression qui pesait sur leurs épaules. Alors lorsqu’il entendit le morceau que diffusait la radio (la reprise de Young Volcanoes des Fall Out Boys par un certain Max Schneider), il se mit d’abord à chantonner avant de danser comme avant, le sourire aux lèvres.

Il allait probablement passer pour un crétin. Il en était probablement un.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞ Jeu 4 Sep - 1:37


« Je te prends au mot. Let’s go get some food. You drive.  » lui avait répondu Danjel, ne tardant pas à se garer sur le bas-côté pour sortir de la voiture. Cette dernière était leur plus fidèle alliée depuis qu'ils étaient en fuite ; Kenz savaient qu'ils allaient devoir en changer, éventuellement, pour brouiller les pistes, mais... elle aimait le caractère de cette vieille Volvo, la liberté qu'elle ressentait lorsqu'ils baissaient les quatre fenêtres et qu'ils laissaient le vent passer dans l'habitacle alors qu'ils filaient sur une nationale.

Mais alors que la jeune fille allait prendre place derrière le volant, Danjel se mit à danser – assez bien, dut l'avouer l'australienne. Néanmoins, c'est surtout le sourire sur les lèvres du brésilien qui attirèrent le plus l'attention de Kenzi & qui la poussèrent à rester là, à le regarder danser sur une voix dynamique avec pour seul autre témoin, le soleil couchant. « So now you're a dancer too ? » reprit-elle lorsque la chanson prit fin, réalisant que la sourire de Dan avait été contagieux. « Not bad... » fit-elle remarquer – un immense compliment, venant d'elle – alors qu'ils remontaient tous les deux dans la voiture & que Kenzi allumait de nouveau le contact.

Les deux ne furent cependant pas très bavards jusqu'à ce que Kenzi se gare près d'une station-service à côté duquel un diner semblait encore servir. « L'appel de la nourriture. I hear it from miles away. » plaisanta-t-elle en enclenchant le frein à main, se pressant de sortir de la voiture pour sautiller jusqu'aux quelques marches qui menaient jusqu'à la porte du petit restaurant ; son estomac criait tellement famine que les odeurs de nourriture qui émanaient de l'endroit étaient une véritable torture. D'ailleurs, même après s'être assise dans un booth et avoir commandé son hamburger, elle eut du mal à se concentrer sur autre chose que le bal des serveuses qui, elle l'espérait, allaient enfin lui amener son saint Graal. Elle put néanmoins remarquer que l'endroit ressemblait plus, à y regarder de plus près, à un refuge qu'à un diner traditionnel.  Les murs et le sol avaient été recouverts de larges planches de bois brut, qui donnaient un aspect rustique à l'endroit, et la décoration faisait plus penser à un magasin de gri-gri ou d'attrape-touristes qu'à celui d'un restaurant des années 1950 comme ils en avaient déjà visité des dizaines ces dernières semaines.

« So, dancing. Is that a serious thing ? Cause you seem pretty good at it. » reprit la brune sur le ton de la conversation alors que ses doigts tapotaient nerveusement sur la table ; la faim, sa pire ennemie.


Hey btw, félicitations pour ton renouvellement *-* tiens, le RP c'est cadeau o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞

Revenir en haut Aller en bas

danjel & kenzi ❝ straight outta line ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-