It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Panique - Papou Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Panique - Papou Jeff Mer 20 Aoû - 17:08


∞ « Panique »


Elisa & Papa





La brune, voyage comme une âme perdue dans les rues sombres et humides de la grosse pomme. La lune a fait son apparition, l'air est frais pour la saison. Plus rien ne va, elle ne sait pas où elle va. Ce qu'elle doit faire, ce qu'elle doit faire de sa vie ? Que va-t-elle devenir ? Elle n'a plus le courage de rien. L'étudiante est à la dérive.

Le but du jour : livrer une mallette pour se faire un peu de fric. Elle est l'intermédiaire entre deux mafieux. Un homme en noir l'a trouvé sur le trottoir et au lieu de la sauter comme le font tous les autres, il lui a menotté une mallette au poignet. Elle a accepté, enfin, elle n' a pas eu le choix. Comment dire non à une montagne de muscles qui vous menace d'un regard noir ? Elle a fait sa gentille fille et accepté avec le sourire. On lui a donné l'adresse d'un hôtel, un hôtel luxueux. Une boule s'est formée dans son abdomen au moment même où elle a franchi la porte. Une grande porte dorée. Elle mène ses petits talons jusqu'à l'accueil et demande à voir Monsieur Neals. Le standardiste passe un appel pour annoncer la présence de la jeune femme. Elisa n'est pas rassurée, elle a peur. Elle a déjà fait plusieurs petites combines, mais là, elle sent que c'est du sérieux. Ça n'a rien à voir avec le reste. Elle ne sait pas ce qu'il y a dans la mallette, sûrement de l'argent. Elle s'en fout à vrai dire. Elle veut ses cinq billets verts. Le reste, elle s'en moque. Un autre homme en costume vient et la prend par le bras. Elle se laisse faire. Elle n'est pas en mesure d'ouvrir sa gueule. Elle doit plutôt la jouer fine sur ce coup-là. Elle stresse un maximum en s'approchant de la chambre. Un mètre quatre-vingt, blond, les yeux clairs, élégant, avec un accent irlandais. Voilà, son client ! Il lui demande son nom, elle répond instinctivement. « Elisa. » Il la regarde de haut en bas. Elle ne réplique pas. « Je ne sais pas ce qui me plaît le plus, le fric que cet enfoiré me doit ou la jeune femme qui l'accompagne. » Dit-il à l'intention de ses collègues qui se trouvent dans la pièce. Ses yeux se braque sur elle. Son regard en dit long. « Ce crétin t'as envoyé pour se faire pardonner ? » Pour une fois, Elisa n'est pas compris avec le service. Elle veut rentrer chez elle, mais le blondinet aux allures d'avocats n'a pas l'air du même avis. « Non. Je suis là pour apporter la mallette, rien de plus. » Il fait signe au malabar qui se trouve derrière, de l'attraper. Celui-ci la maintient par la gorge, Elisa met instinctivement ses mains sur son bras. Un autre s'occupe de la mallette et la libère de son emprise. Le mafieux s'approche d'elle, doucement. Il la fixe. Arrivé à sa hauteur, il commence à poser sa main sur sa cuisse. Elle lui crache à la gueule, c'est plus fort qu'elle. Elle ne veut pas, ça ne fait pas parti du contrat. Il la tape, demande malabar de la lâcher. Il la laisse tomber au sol, il se défoule sur elle, enchaînant les coups de pieds sur son abdomen. Il n'a pas l'air de vouloir s'arrêter là. Elisa ne pense à rien, elle est terrifiée, paniquée. Tout ce bouscule dans sa tête. Va-t-elle finir ainsi ? En martyre ....



code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Panique - Papou Jeff Sam 23 Aoû - 16:53

Elisa & Jefferson : Panique.

La vie de Jefferson aurait pu tout simplement reprendre son cours malgré l'absence de sa fille à ses côtés. Après tout, ce n'était pas comme s'il ne s'était pas habitué à ne pas l'avoir dans les parages continuellement. Déjà quand leurs proches étaient encore parmi eux, leur fille ne vivait plus chez eux. Alors son absence ne datait vraiment pas de la veille à peine. Mais malgré tout ça, malgré le fait que leur dernière entrevue ne s'était pas du tout bien déroulée, Jeff avait toujours une pensée pour sa fille. Si celle ci venait à l'apprendre, certainement qu'elle n'en croirait pas un traite mot. Mais tant pis. C'était un fait. Elle lui manquait beaucoup.  Sa fille véritable. Pas celle qu'elle était devenue depuis la mort du reste de leur famille, pour sûr. Il avait un peu plus de mal à se dire que cette fille qui vendait son corps pour pouvoir s'acheter de la drogue, était vraiment sa fille. Il n'irait pas jusqu'à lui tourner définitivement le dos pour cela. Mais le fait est que ça le mettait mal à l'aise et le rendait triste. Oui, triste. Il lui arrivait parfois de trouver le fonctionnement de ses sentiments. Et de ressentir des choses véritables.  Il ne contrôlait pas toujours l'ensemble, c'est un fait. Mais ça ne l'empêchait pas d'être conscient de certains de ses ressentis. Même si, contrairement à bon nombre de personnes, il n'était pas du tout guidé par toutes ses émotions. Il se refusait cela de toute façon. Finalement, Jeff faisait bien de garder un oeil même distant, sur sa fille. Même s'il lui était souvent insupportable de voir et deviner ce qu'elle faisait de ses jours et de ses nuits. Mais quand même. A sa façon, il se rassurait en se disant que s'il la surveillait, il ne pouvait rien lui arriver de terrible. Ou au moins intervenir avant qu'il ne soit trop tard. Ce jour là justement, puisqu'il n'avait aucune mission en cours à mener à bien, il suivait Elisa de loin. Ainsi put-il voir un homme s'approcher de celle qui n'était que l'ombre de sa fille, et menotter à son poignet, une petite mallette. Installé sur le siège de son auto, Jefferson se redressa.

Malheureusement, de là où il se trouvait, il était bien impossible d'entendre quoi que ce soit. Il ignorait qui était ce type, ce qu'il voulait à Elisa et ce qu'elle devait faire de cette mallette. Aucun doute qu'elle allait tremper dans quelque chose de plus louche que jamais encore, si tant est que cela soit possible. Et oui, selon lui, ça l'était ! Quand elle s'éloigna dans la rue, il remit sa voiture en route et la fila de loin. Heureusement, son trajet prit fin quand elle entra dans un hôtel de luxe. Jeff marmonna dans sa barbe en se garant en catimini, avant de rejoindre à son tour l'hôtel, le plus rapidement possible. Il arriva au moment où sa fille disparaissait à un angle de couloir, en compagnie d'un homme en costume. Jeff risqua un oeil mais recula aussitôt. Le type qui l'avait amené ici, montait la garde devant la porte. Ca, c'était le signe évident que quelque chose clochait vraiment. Jeff soupira et demeura en retrait pendant un petit moment. Peut-être qu'une fois la mallette entre les mains du type, elle serait libre de partir. Ouais, on pouvait toujours rêver quoi. Jeff attendit encore et encore. Mais rien.  Sans prévenir, il déboula donc sur le type, profitant de l'effet de surprise pour lui flanquer son poing dans la tronche et s'emparer de son arme dont il le menaça. Il le fit pivoter et enroula son bras autour de sa gorge pour le garder devant lui et le faire ouvrir la porte. Jeff la referma d'un coup de pied. Devinant sans aucun mal que tout ce bon monde n'aurait cure de la vie de ce seul type, Jefferson ne perdit pas de temps avant de tirer dans le tas, commençant par ceux qui étaient les plus proches d'Elisa. Ainsi, aucun n'aurait le temps de la prendre en otage et le menacer de la tuer s'il ne se tirait pas ou ne restait pas sage. Coup trop classique pour qu'il puisse se faire avoir. Evidemment, certains coups furent tirés dans sa direction. Et c'était là qu'entrait le type qu'il tenait toujours, en ligne de compte. Il prenait les balles à sa place. Et ce fut donc un corps sans vie qu'il fini par lâcher, quand tout fut terminé. Jefferson ne perdit pas de temps et rejoignit sa fille qu'il fit rouler sur le dos en douceur. « Elisa ? Tu peux te relever ? Faut pas rester ici. »

realised by morphine.



HJ : t'aurais pas vu Lucy toi, par hasard ? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas

Panique - Papou Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-