It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Wherever this goes ~ Tyris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Wherever this goes ~ Tyris Dim 17 Aoû - 19:50

Wherever this goes
Isis & Tyron


En quelques minutes à peine, toute l’existence de Tyron avait basculée. Tout d’abord, il avait perdu la femme qui comptait le plus pour lui depuis quelques temps, et pour laquelle il éprouvait des sentiments bien plus forts que tout ce qu’il avait pu connaître auparavant. Mais surtout, il lui avoué sa double identité, sa couverture et le fait qu’il soit un espion russe profitant de son poste au département de la Défense pour faire passer des informations cruciales jusqu’à Moscou. Autant dire que le jeune homme ne s’était jamais autant mis en danger et que cette fois, les options qui lui restaient pour s’en sortir étaient rares. Alors, quelques heures à peine après qu’Isis ait quitté son appartement en  lui promettant de le vendre à son ère sans que Tyron ne puisse y faire quoi que ce soit, il décida de quitter la ville. Dans un premier temps, il devait s’éloigner de New-York et de James pour parer à toute éventualité, et se laisser le temps de la réflexion avant de quitter les Etats-Unis pour de bon.  Rassemblant en vitesse le plus gros de ses affaires, Tyron sauta donc dans un taxi dès les premières heures du jour, direction l’aéroport. Mais avant même d’être arrivé à destination, il stoppa le chauffeur, le sommant de faire demi-tour pour le ramener chez lui. La radio qui braillait dans l’habitacle venait de diffuser un flash info, annonçant que le directeur du département de la Défense James Clapper venait d’être arrêté. Voyant cet évènement comme un total retournement de situation, doublé d’une information capitale qu’il se devait de transmettre à ses supérieurs russes, le jeune homme paya sa course, puis grimpa les marches de sn escalier quatre à quatre pour rallier son appartement. Abandonnant son énorme sac au beau milieu de l’entrée, Tyron fonça vers son ordinateur sur lequel il se mit à pianoter frénétiquement pour recueillir le maximum d’informations sur l’arrestation de Clapper, et les envoyer vers Moscou au plus vite.

Toute la journée, Tyron resta vissé devant son ordinateur portable à éplucher le moindre article, le moindre commentaire concernant cette affaire totalement inattendue et invraisemblable. Ce fut finalement quelques coups contre sa porte d’entrée qui le ramenèrent à la réalité, le faisant même sursauter sur le tabouret de la cuisine. Soudain, une vague de terreur s’empara de lui. Est-ce qu’Isis avait fait son boulot malgré cette affaire ? Est-ce qu’elle l’avait vendu. Est-ce qu’on venait le chercher pour lui régler son compte ? A en croire l’obscurité qui régnait dehors, l’heure était déjà très avancée dans la soirée… Fermant rapidement toutes les fenêtres ouvertes sur son ordinateur, Tyron se saisit du revolver qu’il n’avait pas quitté de la journée, et avança prudemment vers la porte d’entrée. En jetant un œil à travers le judas, il eut la surprise d’y apercevoir Isis en personne, ce qui lui fit froncer les sourcils et déverrouiller la porte doucement, sans lâcher son arme pour autant. Ouvrant prudemment la porte, Tyron laissa glisser son regard derrière la jeune femme, dans tous les recoins du couloir qu’il pouvait entrevoir avant de chuchoter : « Isis… qu’est-ce que tu fais ici ? T’es… t’es toute seule ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wherever this goes ~ Tyris Ven 22 Aoû - 2:32

Isis & Tyron
wherever this goes


may 2014, a few hours after this
Tyron's place
rp #7
#couple #lying #cia #svr #shitabouttoget
evenmorereal

Isis avait peur de se dire que la situation ne pouvait pas être pire, et pourtant, ça semblait difficilement réalisable. Cette journée était définitivement... la pire de sa vie, oui. Elle revoyait encore le regard de Tyron lorsqu'il avait compris qu'il n'avait d'autre choix que d'avouer sa véritable identité à Isis, celui de son père lorsque le sien s'était heurté à la vision de James menotté... La japonaise fut incapable de retenir ses larmes, une fois enfermée dans l'habitacle rassurant de sa voiture. Rien de tout ça n'avait de sens...

La situation avec Tyron n'était déjà pas facile, et la décision d'Isis de révéler son identité au gouvernement américain avait été balayée par les paroles de son père : ne faire confiance à personne. Et puis, son père, surtout ! Elle n'avait absolument pas vu ça venir, et elle imaginait que lui non plus, sinon... Sinon, il aurait forcément trouvé un moyen de se défendre. Les accusations qui pesaient contre lui étaient ridicules ! Lui, un traître ? Il n'y avait pas plus patriotique que James Clapper, c'était lui qui lui avait tout appris, il était l'homme le plus dévoué à sa cause qu'elle connaissait ! Seulement, il n'en avait pas fallu beaucoup à Isis pour voir à quel point l'affaire avait été bien organisée : les preuves semblaient accabler son père et l'enterrer jusqu'au cou, et sa mère aussi était impliquée. En essayant de rejoindre la demeure de cette dernière, Isis n'avait pu faire face qu'au majordome complètement désemparé : elle aussi avait été emmenée, pour être questionnée.

Et juste comme ça, Isis s'était retrouvée toute seule, avec un poids immense sur les épaules, et la sensation que tout ça avait un atroce goût de déjà-vu.

Elle avait refait le trajet entre Washington et New York, jusqu'à son appartement. Personne n'avait cherché à la contacter elle, mais elle ne doutait pas qu'on finirait par venir lui poser des questions à elle aussi. Elle ne savait même pas sur quoi ! Elle avait tenté d'appeler tous les services, tous les amis de son père, même le frère de sa mère, John Brennan, actuel directeur de la CIA, mais personne ne semblait en mesure de lui dire quoi que ce soit, et elle-même se devait de se montrer méfiante. Lorsque le soleil s'était couché sur New York, Isis s'était retrouvée totalement désarmée face à la situation.

Alors, sa voiture l'avait de nouveau conduite à Manhattan, devant chez Tyron ; et encore une fois, elle était restée un long moment devant chez lui, sans vraiment savoir quelle position adopter. Il était un espion russe, et la bonne chose à faire serait de le dénoncer, même si ce n'était pas à son père. Seulement, elle ne pensait pas que ce soit une bonne idée de débarquer en annonçant que son petit-ami était un espion russe alors que, justement, on accusait son père de trahison.  Et puis, avec James, elle aurait pu... en discuter avec lui. Elle n'avait aucune idée de ce qui serait fait à Tyron si elle le balançait à n'importe qui, et même si elle avait d'abord tenté de le nier... elle ne pouvait pas juste le laisser à son sort. Elle avait été à sa place, et elle l'aimait ; ou du moins, elle aimait la personne qu'il lui avait montré, et elle ne pouvait pas croire que tout n'ait été qu'un mensonge, même si elle se craignait influencée par les paroles probablement désespérées de Tyron.

C'est tendue que la jeune femme s'était rendue devant la porte de l'appartement du russe, tapant quelques brefs coups à la porte. Que pouvait-elle faire d'autre ? Que ce soit avec ou contre lui, elle ne pouvait pas vraiment le laisser se balader dans la nature, et... et elle ne savait pas où aller d'autre. James lui avait dit de ne faire confiance à personne, certes, mais... peut-être que Tyron, peut-être que la Russie savait quelque chose de plus. « Isis… qu’est-ce que tu fais ici ? T’es… t’es toute seule ? » s'était exclamé, nerveux, Tyron en regardant partout, lorsqu'il eut ouvert la porte. Les yeux un peu gonflés et les sourcils irrémédiablement froncés, la jeune femme nia brièvement de la tête. Elle leva les deux mains devant elle avant de lever les yeux vers Tyron, lui montrant par là qu'elle ne venait pas pour se battre. « Je suis sûre que tu sais pourquoi je suis ici... Tu serais pas encore dans les parages sinon, j'imagine. » murmura la jeune femme avant de jeter un regard vers le couloir. « Can I come in ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wherever this goes ~ Tyris Mer 27 Aoû - 22:35

Wherever this goes
Isis & Tyron


La dernière personne que Tyron s’attendait à voir débarquer chez lui était bel et bien Isis. Non pas qu’il n’ait pas envie de la voir, car même s’ils s’étaient quittés la veille, la jeune femme lui manquait déjà terriblement. Mais dans les circonstances actuelles et après les aveux qu’il lui avait faits, le jeune russe était contraint de se méfier d’elle et de voir en sa présence un danger potentiel. Bien plus grand qu’il ne l’avait jamais été. Mais après avoir inspecté tous les recoins du couloir qu’il pouvait apercevoir, Tyron constata qu’elle avait l’air d’être venue seule jusque chez lui. D’ailleurs, Isis ne tarda pas à lui confirmer cette observation en levant les mains juste sous son nez de manière innocente. « Je suis sûre que tu sais pourquoi je suis ici... Tu serais pas encore dans les parages sinon, j'imagine. » répondit-elle ensuite, lui prouvant du même coup qu’elle voyait plutôt clair dans son jeu. Pas sûr de devoir lui donner raison, Tyron se contenta de l’observer en restant le plus impassible possible, remarquant au passage les yeux rougis de la jeune femme. Cette constatation lui fit ressentir un léger pincement au cœur, qu’il tenta de cacher par tous les moyens. Mais Isis sembla quelque peu s’impatienter, et son « Can I come in ? » le sortit brusquement de ses pensées. Hochant la tête, il s’effaça devant elle pour la laisser entrer tout en vérifiant une dernière fois que personne ne la suivait de près ou de loin.

Après avoir refermé et verrouillé la porte, Tyron se tourna vers la jeune femme, toujours aussi hésitant. Jetant un œil à l’énorme sac de sport plein qui trainait toujours dans l’entrée, il s’aperçut qu’il répondait à aux interrogations d’Isis sans même prononcer le moindre mot. L’invitant à entrer dans l’appartement à proprement parler d’un geste du bras, il la suivit jusqu’au salon plongé dans la pénombre à cause des volets fermés. « J’ai entendu les informations à la radio… qu’est-ce qu’il s’est passé ? » demanda-t-il sans vraiment réfléchir, sans songer qu’après avoir apprit qu’il était un espion russe, Isis serait beaucoup moins conciliante à partager ce genre d’informations avec lui. Mais au-delà de ces informations concernant son père, Tyron s’inquiétait plutôt pour tout autre chose. Pour elle. Même s’il n’était peut-être plus en droit de le faire, il s’inquiétait pour Isis qu’il savait en totale admiration devant son père. Alors, outrepassant la méfiance qu’il montrait jusqu’à présent, le jeune homme s’autorisa à croiser le regard d’Isis en demandant : « Ca va ? » D’une voix bien plus qu’auparavant, sans savoir s’il devait réellement attendre une réponse à sa question ou non.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Wherever this goes ~ Tyris

Revenir en haut Aller en bas

Wherever this goes ~ Tyris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-