It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Mer 6 Aoû - 23:16

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

Ca fait seulement quelques semaines que je n'ai pas la moindre nouvelle de Calli. Pas grand chose en soit. Rien de bien inquiétant. Et pourtant, je m'inquiète quand même ! C'est juste plus fort que moi. J'attends toujours son appel ou un simple texto de sa part, au moins pour savoir si ça va de son côté. Quitte à ce qu'elle m'envoie chier tiens ! Parce qu'au moins ça voudrait dire qu'elle est sortie de sa torpeur, si torpeur il y a. Mais rien. Pas le moindre message de sa part. Et le fait est que ça commence à m'angoisser pas mal quand même. Même si je tente de ne rien en montrer. Même si je n'ai pas été fou amoureux d'elle, j'ai quand même ressenti quelque chose pendant tous ces mois. Et elle compte énormément pour moi ! Je m'en voudrais donc terriblement si elle ne redevenait jamais l'adorable et hilarante petite Calli, que j'adore tant ! Bref, j'attends quand même sans trop me plaindre. J'ai intérêt de ne pas me plaindre en fait, puisque tout ça est entièrement de ma faute. Est-ce que le fait de savoir ça m'aide à aller mieux ? Putain que non ! J'aimerais pourtant. J'aimerais vraiment. Mais je n'irais pas complètement mieux, tant que ça ne sera pas également le cas de son côté. C'est donc bien décidé à savoir comment elle va et tout ça, que je me rends directement chez elle ce jour là. Je ne sais pas si c'est une bonne idée. Mais dans le pire des cas , elle n'aura qu'à me claquer la porte au nez et voilà. Au moins les choses seront un peu plus claires pour moi. Ca voudra bien dire qu'elle ne veut plus jamais entendre parler de moi ! Mais pour en être bien certain, je me retrouve devant la porte de chez elle, à frapper et puis à attendre, l'estomac noué.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Jeu 7 Aoû - 13:47

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


Deux semaines s’étaient écoulées depuis mon hospitalisation à l’hôpital. Deux semaines depuis ma fausse couche. Deux semaines depuis que le médecin m’avait annoncé que je ne pourrais jamais tenir une grossesse. Lorsque j’avais fait ma première fausse couche, je ne m’étais pas vraiment posé de questions. J’étais jeune, j’avais 16 ans, je venais de me faire virer de chez moi et je ne savais pas où aller. C’était peu de temps après mon arrivée à New York que cela s’était passé. Mais étant donné les circonstances, je m’étais simplement dit que vu l’état de stress dans lequel j’étais, c’était normal. Mon corps avait rejeté ce bébé et je pensais simplement que c’était le destin, que j’étais trop jeune pour être mère et que j’avais quelque chose à faire, que je devais trouver ma place dans ce monde. Je n’aurais jamais pensé que c’était physiologique. Et encore moins le diagnostic et ce qu’il engendrait. Telle un automate, je me lève de mon lit en entendant frapper à la porte. Je porte un rapide coup d’œil au miroir et fis une grimace en voyant mon reflet. J’étais méconnaissable. J’avais perdu du poids à force de vomir tout ce que j’ingurgitais. Des cernes encerclaient et mes yeux, et clairement, le pyjama dans lequel je me trouvais ne pouvait pas aider à me donner un semblant d’apparence. Je n’étais plus moi. Comment pourrais-je encore l’être ? Mon monde s’était arrêté de tourner. Ma vie était finie, et je ne m’en relèverais pas. Je me moquais bien qu’il puisse y avoir pire dans ce monde, que des personnes puissent mourir de faim et de maladies. Je me moquais de tout ça. Tout ce à quoi je pouvais penser, tout ce que je voyais, tout ce que j’entendais, c’était le médecin lâchant ce diagnostic, qui telle une guillotine, mettait fin à ma vie. Je soufflais lentement et ne prenais pas la peine de sécher mes larmes avant d’ouvrir la porte. A quoi bon ? D’autres prendraient rapidement leur place. En voyant Xander sur le pas de la porte, je soupirais, avant d’ouvrir la porte en grand pour le laisser entrer. Puis je rejoignais le canapé avant de m’emmitoufler dans le plaid, sans un mot.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Jeu 7 Aoû - 18:49

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

Ca fait beaucoup trop longtemps à mon goût que je n'ai pas vu Calli. Et comme j'ai besoin d'être tout à fait certain qu'elle va bien, je finis donc par me rendre directement chez elle. Tant pis si je la surprends à un mauvais moment ou autre. Il faut vraiment que je la vois de mes propres yeux, pour être absolument certain que tout va bien pour elle. Et je suis sûr que ça va et qu'elle a déjà reprit le cours de sa vie. Je pense même qu'elle est juste trop occupée à gérer le tout, pour me faire un signe de vie quelconque. C'est obligatoirement ça, ouais ! De toute façon, ce serait prétentieux de ma part de penser avec certitude qu'elle ne s'est pas remise de notre séparation. Allez quoi. Je ne suis pas suffisamment bon petit ami, pour l'avoir marqué à ce point quand même ! J'en suis toujours intimement convaincu, quand la porte commence à s'ouvrir. Mais j'avoue que j'ai un coup au coeur qui diffuse un terrible doute dans l'ensemble de mon être, quand je pose les yeux sur elle. Elle a l'air ... Vraiment mal en point. Elle flotte dans son pyjama que je doute être trop grand. Ses joues sont légèrement creusées, sa peau effroyablement pâles et des cernes marquent le dessous de ses yeux. Je n'aime vraiment pas ça. Pas du tout. J'en suis tellement choqué, que je reste con sur le pas de la porte, alors qu'elle a déjà tourné les talons. Ouais ma présence n'est pas vraiment désirée. Et pourtant elle ne m'a pas demandé de me tirer et vite. Alors je finis par entrer et refermer la porte derrière moi. Après un soupir qui vise à me donner un peu de courage, je file à sa suite en direction du salon où je la trouve sur son canapé. "Calli ?" Je tente maladroitement en m'approchant assez pour être dans son champ de vision. "Est-ce ça va ?" Ou est-ce que je dois faire appelle à une médium pour entrer en communication avec toi ? Elle ressemble à un zombie.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Ven 8 Aoû - 23:31

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


Peut-être que ça allait être ça ma vie. Je tomberais amoureuse, puis je tomberais enceinte. Ensuite, il me quitterait, et je ferais une fausse couche. Sauf que maintenant, je savais que je ferais une fausse couche. J’en ferais une à chaque grossesse. Au moins, je n’aurais plus à me soucier de comment annoncer la nouvelle. Je saurais d’avance, à la seconde où le test de grossesse serait positif, que je ne tiendrais pas la grossesse. Peut-être même que j’avorterais avant de le dire à qui que ce soit. Au moins cela m’épargnerait la peine et la douleur de la fausse couche. Et puis, également au futur compagnon qui choisira de nouveau, le meilleur moment, pour rompre avec moi. J’avais envie de rationnaliser. J’avais envie de me dire que, peut-être, c’était une bénédiction d’une certaine façon. J’avais envie de voir un côté positif à cette horrible nouvelle. Comme je l’avais toujours fait. Mais je n’en trouvais pas. Je ne pouvais même plus être en présence d’Elliot à présent, c’était bien trop douloureux. A chaque fois que je le voyais, il m’appelait maman. Et si, auparavant, j’avais été gênée par rapport à ses parents biologiques, maintenant, tout ce que je voyais, c’était qu’il n’était pas mon fils. Et que je n’en aurais jamais. J’essayais, au moins en sa présence, d’apparaître normale, et de ne pas le rejeter. Il n’y était pour rien, après tout. Mais dès qu’il quittait la maison, ou montait à l’étage, je craquais doublement. Et maintenant, me retrouver en la présence de Xander, me faisait ce même effet. Je n’avais même pas la force de le mettre dehors. Et lorsqu’il me demanda si ça allait, comme si la réponse ne se voyait pas sur mon visage et sur mon corps amaigri, j’éclatais de nouveau en sanglots, incapable de dire quoique ce soit.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Sam 9 Aoû - 19:26

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

Je vois tout de suite que quelque chose ne va pas du tout pour Calli. Faudrait être sacrément con pour ne pas le voir en même temps ! Elle a les yeux rouges et cernés. Le corps sacrément amincis, et en plus de ça on voit qu'elle ne prend plus du tout soin de son apparence; Qu'elle s'en fout royalement ! Bref, j'ai du mal à croire que je sois l'unique raison de tout ça. Même la principale en fait ! Il a du lui arriver quelque chose de bien plus grave qu'une simple rupture, depuis la dernière fois. Je le sens. Mais quoi ? J'aimerais lui poser carrément la question. Mais de une, je ne sais pas si ça me regarde. Et de deux, je doute qu'elle ait envie de se confier à moi, tout simplement. Elle doit tellement me détester à l'heure d'aujourd'hui ! Ce que je peux un peu comprendre dans le fond. On ne peut pas dire que je sois le type le plus génial de la terre ni rien. Je lui ai fais bien trop de mal. Pas du tout volontairement. Mais du mal quand même ! Et j'avoue que j'ai un peu de mal à me le pardonner à moi même, déjà ! Et finalement, elle éclate en sanglots. Là, j'avoue, j'ai pas mal envie de me tirer en courant quand même. Je sais pas du tout consoler une femme en pleurs ! Et ça me met juste super mal à l'aise. J'ouvre et ferme la bouche à plusieurs reprises, sans savoir que dire. Merde. J'ai à ce point foiré en fait !? J'hésite un moment avant de risquer un geste vers elle. Je m'accroupis devant elle et pose une main sur l'une des siennes. Je ne sais pas ce que je peux faire d'autre ... "Calli, dis moi ce qu'il se passe ..." Je tente maladroitement.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Lun 11 Aoû - 21:08

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


J’essayais vraiment de prendre sur moi la plupart du temps, depuis que le médecin m’avait donné le diagnostic. Enfin, lorsque j’étais avec Elliot, en tout cas. Même si le voir me donnait encore plus envie de pleurer. Parce que tout ce que je voyais lorsque j’étais avec lui, tout ce que j’entendais lorsqu’il m’appelait « maman », c’était que je n’aurais jamais d’enfant. Jamais je ne verrais des bambins courir dans le jardin, s’amusant avec nos animaux. Jamais je ne pourrais léguer mes convictions à ma famille. Jamais une personne reprendrait mon rôle, mes associations, lorsque je quitterais ce monde. Jamais je ne manquerais à quelqu’un si je le faisais, d’ailleurs. Et pourtant, Elliot était ma seule raison de me lever le matin. Même si je le refilais bien souvent à sa babysitter qui, étant au courant de la situation, ne se faisait pas prier pour accepter. Je me forçais à ne pas pleurer devant lui, même si c’était la chose la dure que je n’ai jamais accomplie dans ma vie. Mais dès qu’il quittait notre habitation, c’était encore pire et je m’effondrais, encore et encore. Je ne savais même plus depuis combien de temps je n’avais pas mangé quelque chose. Et à peine sortie de la douche que j’enfilais un pyjama, devenu bien trop grand pour moi maintenant. Je me moquais complètement que Xander puisse me voir ainsi. Je me moquais de lui montrer que j’étais faible, que je ne pensais qu’à moi et à mes problèmes. Je me moquais qu’il y ait pire dans le monde actuellement. Et lorsqu’il posa sa main sur la mienne, me demandant si ça allait, je secouais négativement de la tête, avant de mettre mes mains derrière sa tête pour pleurer sur son épaule. Je ne voulais pas parler, je ne voulais pas dire ces mots qui rendraient encore plus réelle la situation. Je voulais simplement qu’il me prenne dans ses bras et qu’il me dise que tout ira pour le mieux.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Ven 15 Aoû - 18:57

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

D'accord, lui demander ce qui ne va pas, c'est sans doute maladroit. Il est évident que quelque chose cloche vraiment beaucoup. Et qu'elle n'a aucune envie d'en parler. Je le vois, je le comprends et je respecte tout à fait son silence. Mais malgré tout ça, je ne peux pas m'empêcher de vouloir comprendre ce qui a bien pu lui arriver, pour qu'elle soit dans un tel état. Je ne peux rien faire d'autre que la voir souffrir et pleurer encore et encore .Et ça me déplaît fortement. Il y a bien une chose que je puisse faire pour elle quand même, non ? Oui, sans doute la réconforter. Ou au moins essayer. Parce que je suis très maladroit pour ça moi. Malgré tout, je ne me fais pas prier pour enrouler mes bras autour d'elle quand elle tente de pleurer sur mon épaule. Soit, si je dois la laisser pleurer comme ça, je la laisse faire. Mais je n'ai pas l'impression que c'est ce qui va arranger les choses ni même l'aider à se sentir mieux. Mais je peux quand même la laisser faire. Parce que moi, ça ne me coûte rien du tout. Elle pleure et moi je la serre contre moi. Je glisse même l'une de mes mains dans ses cheveux, tentant de l'apaiser du mieux que je le peux. "Quelle que soit la raison qui fait que tu ne te sentes pas bien, ça va s'arranger. J'en suis sûr." Je souffle quand même, espérant par là ne pas faire de gaffe. Je suis d'un naturel optimiste, c'est vrai. Je suis comme ça. Mais c'est parce que je suis la preuve vivante du fait que, oui, tout fini toujours par s'arranger. Quand je ne vais pas bien, qu'un coup dur survient dans ma vie, je me répète que les beaux jours vont revenir. Et à tous les coups, ça fini bel et bien par arriver. Il suffit d'y croire ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Lun 18 Aoû - 18:00

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


Je n’arrivais plus à bouger. Je n’arrivais plus à parler. J’étais simplement dans ses bras, pleurant sur son épaule. Que faire d’autre, en même temps ? Rien n’allait, et rien n’irait mieux. Sans Elliot, je n’aurais même plus un semblant de force pour me lever le matin. Sans lui, le jeu n’en voudrait tout simplement pas la chandelle. Et pourtant, dès que je le voyais, dès qu’il m’appelait « maman », cela me rappelait, encore et encore, qu’il n’était pas mon fils biologique et que jamais je n’en aurais. Je l’aimais, il était tout ce que j’avais, et en même temps, il agrandissait le gouffre dans lequel je tombais. Je n’aimais pas pleurer, je n’avais jamais aimé cela. Et je n’étais même pas sûre que Xander, pendant toutes les années où nous avions été amis, m’ait déjà vue ainsi. Ce n’était probablement jamais arrivé. Mais là, malgré les larmes qui m’asséchaient le corps, je n’arrivais pas à faire autre chose que cela : pleurer. Et lorsqu’il tenta vainement de me réconforter, en me disant que cela finirait par s’arranger, un autre sanglot me parcouru, tandis que je secouais la tête. « Non, cela ne s’arrangera pas. » sanglotais-je, d’une voix brisée. « Cela ne s’arrangera jamais. » gémissais-je de nouveau. Comment est-ce que cela se pourrait ? Jamais je n’aurais d’enfant. Jamais je ne pourrais tenir une grossesse. Jamais je ne serais maman. Et cela ne s’arrangerait jamais. « J’étais enceinte … » lâchais-je sans vraiment m’en rendre compte, en resserrant un peu plus mon étreinte. « C’était ce que je voulais te dire … Ce soir-là. Quand tu as rompu avec moi. C’était ce que je voulais te dire. » reprenais-je tant bien que mal, secouée par des sanglots. Je ne reconnaissais même plus ma voix. Mais en même temps, comment pourrais-je me reconnaître, alors que je ne serais plus jamais moi ?

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Mar 19 Aoû - 16:34

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

Une femme qui pleure, c'est tragique. Une femme joyeuse comme l'est Calli depuis toujours, qui pleure, c'est pire que ça. C'est horrible. Et insupportable pour moi. Je me sens totalement désemparé et je ne sais pas du tout ce que je peux faire pour l'aider. Surtout si elle ne parvient pas à m'expliquer ce qui lui arrive tant sa gorge doit être nouée par les larmes. Je ne peux pas l'obliger à parler. Et je ne veux l'obliger à rien du tout de toute façon. J'attends simplement, en la serrant contre moi. Pour qu'elle sache que je suis là et ne compte pas m'éclipser tout de suite. Et certainement pas sous prétexte qu'elle est trop submergée par les larmes pour se confier à moi. Je tente de la réconforter par les mots également. Mais apparemment c'est une erreur vu qu'elle n'est finalement que plus submergée par les larmes encore. Je devrais peut-être juste me taire pour une fois. Et finalement, l'information filtre. Je me fige à ces trois petits mots qu'elle gémit entre deux sanglots. Enceinte. Elle était enceinte. Elle ne l'est plus, donc. Avortement ou fausse couche ? Vu son état actuel, je pense que ça n'a pas été son choix du tout. Et comme si ce n'était pas assez dur comme ça pour elle, il a fallut que je choisisse ce soir là pour rompre avec elle. Quelle terrible épreuve ça a du être pour elle, de faire face à tout ça sans personne à ses côtés. « Je suis tellement désolé ... » Je souffle doucement en continuant de caresser lentement ses cheveux du bout de mes doigts. Je le suis, c'est certain. Et pour beaucoup de choses. Mais on ne peut pas revenir en arrière. « Je suis là maintenant. » Je tente doucement. Même s'il est certain que je ne suis pas là comme je l'ai été ces derniers temps, en tant que petit ami.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Jeu 21 Aoû - 20:29

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


Je renforçais mon étreinte en le rapprochant un peu plus de moi, sans cesser de pleurer contre son épaule. Maintenant qu’il était là, je me rendais compte à quel point il avait pu me manquer. A quel point son amitié, avait pu me manquer. Parce que finalement, c’était tout ce qui comptait. Je ne sais même plus pourquoi je ne l’avais pas appelé. Ah si, probablement parce qu’il était, en quelque sorte, lié à mes pleurs. Même si je ne pleurais plus notre rupture à présent, et ce depuis ma sortie de l’hôpital. Je ne savais pas si j’aurais préféré ne jamais apprendre que je ne pourrais pas faire d’enfant. Si je n’étais pas tombé enceinte de Xander, alors jamais je n’aurais dû faire des examens médicaux après cette deuxième fausse couche. Et jamais je n’aurais appris le diagnostic. Ou en tout cas, pas maintenant, mais bien plus tard. Parce qu’il valait mieux apprendre ce genre de choses à 40 ans, une fois le milieu de la vie atteint, plutôt  qu’à 25 ans, non ? J’aurais été dans le déni, tout simplement, et cela aurait été bien mieux. Je l’agrippais un peu plus, comme un perdu en mer s’agrippait à sa bouée de sauvetage, tandis qu’il me caressait les cheveux et reprenait la parole. Je n’entendais même pas ce qu’il disait, ou n’y faisais pas attention. A quoi bon ? Rien de ce qu’il ne pourrait dire ne m’aiderait. « Je crois que ça va être l’histoire de ma vie … » reprenais-je sans que les larmes ne cessent de couler. « Tomber amoureuse, puis tomber enceinte, puis me faire larguer, puis perdre le bébé … » sanglotais-je en faisant référence aux deux hommes qui avaient partagé ma vie. Je m’éloignais un peu de lui en reniflant, et tentais d’essuyer mes larmes. En vain, puisqu’elle firent rapidement remplacer par d’autres.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Dim 24 Aoû - 18:44

Calli & Xander : That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways.

J'ai vraiment bien fais de venir trouver Calli aujourd'hui. Je le comprends tout à fait maintenant qu'elle me serre contre elle avec force. Si je ne l'avais pas fais, je suis certain qu'elle ne m'aurait pas appelé avant un petit moment. D'un côté je comprends ça. Autant parce que je l'ai laissé tomber, que parce qu'elle a eut le réflexe tout à fait humain, de se renfermer sur elle même. Il n'y a rien de bizarre à ça. Mais je suis quand même vachement navré de ne pas avoir eus l'idée plus rapidement, de venir la voir. Même si je ne sais pas, même là, ce que je peux faire de plus pour elle. J'essaie tant bien que mal de lui remonter le moral. Mais je n'ai pas l'impression que la magie opère ! Je réalise enfin que c'est la seconde fois que ce schéma lui arrive, quand elle mentionne le fait que c'est là l'histoire de toute sa vie. Je grimace un peu et me recule légèrement pour pouvoir la regarder. Je pose mes mains sur ses joues, pour caresser ses larmes de mes pouces avec douceur. « Crois moi Calli, tout fini toujours par s'arranger. » Je tente de lui faire entendre avec douceur. Mais je doute que, vu son état, elle puisse être vraiment réceptive à pareilles paroles. Même si je le pense de toutes mes forces. « Et s'il y a bien une personne qui mérite d'être heureuse, c'est bien toi ! » J'ajoute en continuant de d'essuyer sous ses yeux, de mes pouces. Je veux vraiment croire que le bonheur finira par se présenter à elle. Une part de moi songe qu'il ne peut en aller autrement, tant elle le mérite. Une personne avec un coeur aussi gros que le sien ? C'est évident qu'elle mérite d'être super heureuse !

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander Lun 1 Sep - 18:41

xander & calliopée

❝ That old saying,

how you always

hurt the one you love, ... ❞


Oui, cela allait probablement être l’histoire de ma vie. Après tout, c’était la deuxième fois que cela m’arrivait, et qu’est-ce qui me disait que cela n’arriverait pas à nouveau ? Rien. J’avais rencontré Joseph au lycée, j’étais tombée amoureuse de lui, j’avais appris que j’étais enceinte et il avait rompu avec moi peu de temps après. Puis j’avais perdu le bébé. Et là, j’étais tombée amoureuse pour la deuxième fois, étais de nouveau tombée enceinte, Xander avait rompu avec moi à ce moment-là, et j’avais perdu le bébé. Et comme, d’après le médecin, je ne pourrais tenir aucune grossesse … Cela voulait dire que ce cycle se répéterait encore. Xander sécha mes larmes, mais rien n’y fit, et d’autres reprenaient la place des essuyées. Et un autre sanglot sortit alors qu’il répétait que tout finirait par s’arranger. Car je savais que ce n’était pas le cas, et que ça ne le serait jamais. Je n’étais plus moi-même, et je ne voyais pas comment je pourrais le redevenir. Dans ma tête, lorsque je pensais à mon futur, je l’avais toujours imaginé entouré de beaucoup d’enfants, à la manière d’un conte de fées.  « Non, ça ne s’arrangera pas … Pas cette fois. » reprenais-je en sanglotant. Xander avait toujours été d’un grand optimiste, c’était notre plus gros point en commun. Mais cette qualité semblait avoir disparu à jamais de ma personnalité. « Xander … » commençais-je, en secouant lentement la tête. « Le médecin m’a fait passer des tests … Et … » Je laissais ma phrase en suspens, essayant de trouver la force pour dire ces mots à haute voix. « Je ne pourrais jamais avoir d’enfants. » finissais-je par lâcher, avant d’éclater de nouveau en sanglots. « Je ne pourrais pas tenir de grossesses, elles se finiront toujours en fausses couches. Et ça ne s’arrangera pas. Jamais. »

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander

Revenir en haut Aller en bas

That old saying, how you always hurt the one you love, well, it works both ways. ~ Calli & Xander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-