It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

HOT~ H&R ~ taste yourself off of me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Sam 2 Aoû - 17:50


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




Baissant mon regard vers le bas, pour fixer les gens dans la rue, je souris faiblement avant de porter ma cigarette à mes lèvres. Torse nue sur mon semblant de balcon, je passais une main dans mes cheveux avant de rentrer dans ma chambre. Il faisait une chaleur de fou et pourtant je sortais de sous la douche. La journée était bien entamée, plus de quinze heures, je baillais longuement, avant de filer dans la cuisine et appuyer sur la machine à café. Les grains en train de se faire moudre fut le seul bruit dans l’appartement. Inspirant, j’attrapais le journal que j’avais récupéré en me levant avant de me mettre à le lire. Voyons les nouvelles de la grosse pomme. Rien de bien intéressant. Jetant tout de même un coup d’œil du côté de la bourse, mon sourire s’élargit sur le coup. Elle était en hausse, pile dans ce que j’avais prévu, j’étais très attentif à ça, puisque j’avais des actions, hors de question d’en perdre d’ailleurs. Attrapant la tasse une fois faite, je la portais à ma bouche, soufflant quelques coups pour en boire une gorgée. Délicieux. Rien de tel qu’une clope et un café le matin au réveil. Une fois bus, je filais m’habiller et prendre mon téléphone. Je me mis à pianoter avant d’envoyer un message à Holly. Je voulais qu’elle vienne ce soir au club. Jetant le téléphone sur le lit, je partis dans la salle de bains pour égaliser ma barbe de quelques jours et me coiffer. Parfums mis, je me fixais longuement avant de sourire en coin. J’étais beau. Me préparant, je pris ma sacoche Vuitton et pris le départ en direction de Brooklyn, là où se trouvait mon club. J’aurai pu le mettre en plein Manhattan. C’est vrai. Mais soyons honnête. Les putes ça marchaient bien mieux sur Brooklyn. Et puis c’était aussi et surtout plus discret que sur Manhattan. Me garant dans le parking privé sous l’immeuble, je quittais celui-ci avant d’aller dans le bâtiment à côté. Soit, le Casino de mon jumeau. Faisant signe au vigile, je montais alors en haut au bureau de Renzo avant d’ouvrir celui-ci sans même prendre la peine de toquer. Il était là, assis sur sa chaise devant son ordinateur. « On glande ? » Dis-je en m’avançant vers lui avant de me laisser tomber sur la chaise en face de son bureau. « Eh bien, je passe le temps, je m’ennuie un peu. » « Y’a plein de chaudasse dans ton casino, pourquoi t’en baise pas une ? » Dis-je en haussant un sourcil. « Toi va les baisers. Je n’ai pas envie. » Riant doucement, je lui lançais un regard assez équivoque. « On va croire que le patron se dévergonde voyons. Si je dois en prendre une, ça sera dans mon club. » Soufflai-je en posant mes pieds sur le bureau. Discutant de tout et de rien, je restais plusieurs heures avec lui, mangeant même dans son bureau, avant de l’abandonner et d’aller dans mon bureau qui se trouvait en fait à côté du sien. Les deux bâtiments étaient collés, nous avions fait faire des travaux de sorte à ce que nos bureaux puisse se joindre grâce à « un passage secret » si je puis dire. Suffisait de pousser la bibliothèque pour qu’elle s’ouvre à quatre-vingt-dix degrés. Mais ça, seul lui et moi le savions. Et puis il fallait trouver l’endroit où l’ouvrir surtout. Une fois dans mon bureau, je posais mes affaires et m’installais tranquillement. La soirée avait commencé et je voyais déjà certaines filles passer. Oh pas pour donner de l’argent, mais pour me parler de certains problèmes. Certaines préféraient passer par moi pour m’en parler. Réglant quelques soucis, je quittais mon poste avant de filer au rez-de chaussée. Là se trouvait le club d’escort girls. Demandant à un homme de quitter le bâtiment assez gentiment, je tapotais l’épaule de la fille avant de sourire un peu. Si certains étaient escort girls, d’autres faisaient le trottoir à côté pour avoir plus d’argent. Tant mieux pour moi. Remontant, je me stoppais devant Jack. Le vigile qui était devant les escaliers menant à mon bureau. Je lui susurrais alors de ne faire monter personne une fois qu’Holly serait là. Je ne voulais pas être dérangé. Restant quelques secondes à regarder le show de strip-tease je montais finalement dans mon bureau avant de travailler un peu. J’avais des fiches de salaires à faire et j’en passe. Après plusieurs heures on frappa à la porte. Marmonnant un entré, je vis alors Holly entrer. « Holly. Entre donc. » Dis-je en lui faisant signe de s’approcher de moi. Me levant je me dirigeais vers le petit bar à côté du bureau avant d’en sortir deux bières. Les ouvrants je lui en tendis une. « Y’a du monde à l’entrée du club ? » Plus pour savoir si elle avait attendu ou pas pour rentrer.  




Dernière édition par Renji "Kai" Wellington le Lun 4 Aoû - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Dim 3 Aoû - 15:59

Holly avait toujours eu un faible pour les connards à force de fréquenter ses grands frères. Tous trop beaux pour leur propre bien, tous coureurs à leur heure perdue, oh, la jeune femme ne se faisait aucune illusion, elle était bien consciente qu'on pouvait lui servir des bobards à toutes les sauces juste pour qu'à la fin elle écarte les cuisses, elle se laissait relativement faire et séduire tant que le visage en face était séduisant. Elle n'était pas difficile. Les gentils garçons ne l’intéressaient pas tellement, les méchants garçons étaient plus... amusant, un côté plus sauvage, un sexe plus violent aussi... les parties de jambe en l'air assez rude était ce qui plaisait le plus à Holly, et tout le monde le savait. Sauf ses parents, damn, non, eux, elle préférait qu'ils la pensent encore innocente, elle était leur petite dernière, elle devait donc avoir l'image de pureté même à leurs yeux. Mais en dehors de ça, elle aimait assez embobiner les gens dans ce qu'elle appelait communément : son jeu. Elle avait 17 ans, mais peu de gens le savait, elle jouait les filles plus vieilles, plus mâtures, elle jouait la comédie mais ça elle avait l'habitude, son cours de théâtre avait toujours été son préféré après tout. Toujours dans toutes sortes de soirée, elle était assez connue pour être une fêtarde qui... savait passer des bonnes soirées.

C'était d'ailleurs dans une soirée qu'elle avait rencontré Renji. Ce n'était pas le genre de type à avoir une bonne réputation, il était assez violent au lit mais la jeune femme en redemandait vu qu'elle avait toujours répondu à chacune de ses demandes. Sadique ? Non, pas vraiment, elle aimait juste les bonnes parties de jambe en l'air, et elle s'ennuyait en ce moment, son type de la fac devait rendre son mémoire, du coup, elle se sentait un peu abandonnée et avait bien l'intention de se venger. Si sn toy-boy n'était plus capable de la satisfaire, il était facile pour elle de trouver quelqu'un pour le faire à sa place. Elle se prépara avec application, mettant une robe noire moulante et très courte, elle se maquilla avec application et se mit du rouge à lèvre, elle avait toujours... aimé laisser la marque de sa bouche sur les mecs, leur chemise, leur peau, ça n'avait pas trop d'importance du moment qu'elle pouvait laisser une trace visible. Lorsqu'elle arriva devant le club de Renji, elle traversa la foule attroupée devant sans même sourciller, le vigile en la voyant s'écarta pour la laisser monter jusqu'au bureau du proprio, la jeune femme prit son temps pour arriver jusque là et elle toqua fermement à la porte. Elle entendit Renji lui dire de rentrer et elle poussa donc la porte pour se retrouver dans le bureau. « Holly. Entre donc. » la jeune femme s'avança jusqu'à lui sans hésitation avant de prendre place sur un coin de son bureau tout en croisant les jambes, elle le regardait avec un petit sourire amusé sur les lèvres. Renji se leva pour aller prendre des bières et il en tendit une à Holly. « Y’a du monde à l’entrée du club ? » la jeune femme haussa les épaules. « Si ça t’intéresse, tu n'as qu'à aller voir par toi-même » fit la jeune femme tout en buvant une longue gorgée de sa bière. « Mais oui, quand même » finit-elle par admettre tout en roulant des yeux, sa bière coula un peu et elle prit le temps de lécher la goûte qui avait coulé sur le goulot de sa boisson. « Je te manquais Renji ou c'est juste mon cul ? » demanda-t-elle sans détour et sans faire preuve de retenue ? Pourquoi après tout, elle ne se voilait pas la face sur leur relation à tous les deux donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Dim 3 Aoû - 19:32


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




« Si ça t’intéresse, tu n'as qu'à aller voir par toi-même. » Plissant le regard vers elle, je lui lançais un regard un peu froid avant de boire à mon tour. J’avais toujours du mal à ce que l’on me réponde de la sorte, pourtant, s’il y avait bien une chose que j’appréciais. C’était les femmes de caractères. Les femmes faibles je trouvais ça juste nul…à bannir. « Mais oui, quand même. » Bien. De toute façon, il ne pouvait y avoir que du monde devant mon club. Malgré l’été caniculaire, ils étaient prêts à attendre et faire la queue pendant des heures pour pouvoir entrer et voir des femmes se dénuder devant leurs yeux. Personnellement, ce n’est pas moi qui pourrais attendre de la sorte. C’était aussi long que le jour de la saint glinglin. En clair, parfois, tu attendais sans être sûr d’arriver au bout. La voyant s’essuyer une goutte, je souris faiblement avant de m’adosser contre le bureau et poser ma bière sur celui-ci. « Je te manquais Renji ou c'est juste mon cul ? » Relevant le regard vers le sien, j’entrouvris ma bouche, sans parler, la regardant juste longuement, comme si mes yeux répondaient à ma place. Ils le pouvaient au vu de mon regard. Mon sourire s’élargissant, je me redressais laissant mes doigts glisser le long du bureau tout en m’approchant d’elle. Sa robe noire, moulante et très courte, ne me laissait clairement pas indifférent. Faudrait être fou pour ne rien ressentir. Ou être gay. L’un des deux. Mais je n’étais ni fou, ni gay, alors, je laissais mon corps réagir. Me retrouvant près d’elle, mes doigts finir par toucher l’une de ses cuisses alors que je montais avec extrême lenteur ma main sur celle-ci, glissant alors le bout de mes doigts sous sa robe, caressant le tissu qui se trouvait sous son habit. « Well, quand je t’ai envoyé le message, c’était l’ami qui me manquait. Puis une fois dans le club, c’était ton cul. Et là, de te voir, je confirme. Ton cul. » dis-je en jouant avec le fameux bout de tissu. Son corps était doux et chaud, il m’appelait, il me disait de le prendre, là tout de suite. Je le sentais. Me penchant vers elle, j’approchais mon visage du sien alors que ma main libre monta dans ses cheveux pour les lui caresser. « Et toi ? Pourquoi et tu venues ? Pour Renji ? Ou pour son cul ? » Susurrai-je en baissant mon regard sur son rouge à lèvres d’un rouge plus qu’excitant. Glissant ma main sur son visage je les lui touchais avant de soupirer, s’il y avait bien une chose que j’aimais, c’était bien ruiner le rouge à lèvre d’une femme. Me penchant un peu plus j’effleurai à peine ses lèvres avant de dévirer ma trajectoire dans son cou sans attendre. Pourquoi attendre ? Je n’étais pas patient. Et ce n’était pas maintenant que j’allais le devenir. Me rapprochant, d’elle, je lui écartais les cuisses pour m’y glisser entre alors que je me mis à mordiller la peau de son cou. Tirant son bout de tissu, je glissais ma main dedans avant de me loger sur son intimité et la caresser faiblement, m’amusant à peine du bout des doigts. J’étais d’humeur taquine, pour une fois. « Hum. Je te laisse le choix. Le bureau ou le canapé. Je te laisse cinq secondes pour choisir. » Dis-je alors que l’autre main s’agrippa à sa robe. Je ne me donnais pas longtemps avant de la lui enlever.   


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Lun 4 Aoû - 21:55

Oh, Holly ne se faisait pas d'illusion, elle n'était jamais tombée amoureuse, les seules personnes qu'elle aimait sincèrement étaient toutes des femmes, mais elle appréciait trop le sexe pour devenir lesbienne. Elle ne cherchait pas le grand amour, préférait fuir dès qu'elle sentait qu'on s'accrochait trop à elle et avait cette fâcheuse tendance à chercher des hommes plus vieux, ceux qui ne pensaient qu'au cul... oh, il y avait bien ceux qui cherchaient des relations... mais ils étaient d'un tel ennui qu'Holly ne se retournait pas sur eux. Alors tant qu'elle savait que ce n'était que du cul et que la personne ne face d'elle aussi... well, il y avait clairement de quoi s'amuser. Et avec Renji, l'amusement était toujours... intense et violent. Oh après, il avait un caractère de chien, c'était un crétin égoïste, du genre à laisser des marques... mais pour Holly que ce coté ne révulsait pas... ça avait un côté... interdit/excitant qui la poussait toujours à répondre à ses sms et à ces quelques demandes. N'empêche, elle décida de l'ennuyer quelque peu, d'abord en refusant de lui donner une réponse qu'il souhaitait avoir, puis ensuite elle voulut savoir si c'était elle ou son cul qui avait manqué à l'homme, histoire d'être sûr qu'ils étaient encore bel et bien sur la même longueur d'onde. Et la réponse de Renji fut assez claire... il n'avait même pas besoin d'ouvrir sa bouche, juste son rapprochement physique et sa caresse le long de sa cuisse voulait tout dire... elle sentit sa respiration se bloquer légèrement lorsque l'homme monta encore plus haut avec sa main, évidemment, monsieur avait la patience de 3 ans... « Well, quand je t’ai envoyé le message, c’était l’ami qui me manquait. Puis une fois dans le club, c’était ton cul. Et là, de te voir, je confirme. Ton cul. » elle sourit légèrement avant d'arquer un sourcil. « L'amie vraiment ? Tu voulais me parler de tes problèmes ? » pouffa-t-elle de rire sans pouvoir contrôler son amusement, elle imaginait mal Renji comme étant le genre d'homme à confier ses problèmes à une femme, il était clairement macho à mort. « Et toi ? Pourquoi et tu venues ? Pour Renji ? Ou pour son cul ? » L'autre main de son amant passa sur son visage, et lorsqu'il glissa un doigt sur ses lèvres, elle s'amusa à lui lécher son doigt avec une lueur de défi dans les yeux, juste pour voir sa réaction à ce si petit geste. « C'est plus pour sa queue que pour son cul » finit-elle par répondre avec un amusement certain dans la voix et dans le regard. Il se mit à lui embrasser le cou tout en se glissant entre ses jambes, rapprochant un peu plus leurs deux corps déjà, sa main se retrouva rapidement contre son intimité et elle se mit à se mordiller la lèvre avec envie, ce trou du cul était très bon, heureusement quelque part, aussi non, elle ne serait pas revenue. « Hum. Je te laisse le choix. Le bureau ou le canapé. Je te laisse cinq secondes pour choisir. » Holly grogna avant de rouler des yeux. « Tu parles trop. Le bureau, maintenant, mais un préservatif avant tout » exigea Holly avec une certaine fermeté dans le regard. Oh, clairement, elle voulait tomber enceinte avant sa majorité, mais pas d'un type comme Renji.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Lun 4 Aoû - 22:37


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




« L'amie vraiment ? Tu voulais me parler de tes problèmes ? » Riant avec elle, je ne trouvais ça pas franchement drôle. Mais bon elle avait de l’humour. « Problèmes ? Mais je n’ai jamais de problèmes chérie. J’aurai plus dis boire un coup que raconter mes problèmes qui n’existent pas. » Dis-je d’un ton amusé. Puis je lui demandais moi aussi pourquoi elle était venue. Pour Renji ou pour son cul, comme elle disait si bien. « C'est plus pour sa queue que pour son cul. » « Vrai. En effet. » J’étais tellement en manque et totalement ailleurs, que j’avais juste repris ses mots. Il fallait vite passer à autres choses. A savoir l’acte en lui-même. Trop de vêtement sur elle, trop de vêtement qui me séparait d’elle. Je voulais la sentir entièrement à moi, le bureau ou le canapé, je lui laissais choisir, j’étais d’humeur gentille aujourd’hui, je ne saurais même pas dire pourquoi. « Tu parles trop. Le bureau, maintenant, mais un préservatif avant tout » Riant faiblement amusé de sa répartie, c’est bien pour ça aussi que je la gardais dans mes contacts. Elle avait du caractère, c’était une femme comme je les aimais. Franche, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, et qui aimait autant baiser que j’aimais ça. Cherchant à tâtons le tiroir du bureau, je l’ouvris avant d’en prendre un préservatif. Oui, mon tiroir était plus un rangement de capote qu’autre chose, je m’avouais vaincu. Tirant sur sa culotte, je la lui enlevais sans aucun souci avant de la jeter je ne sais ou derrière moi. Me redressant, je capturais ses lèvres avec férocité, l’embrassant avec ardeur alors que je remontais sa robe sur sa taille lui écartant un peu plus les cuisses. Grognant longuement, j’ouvris ma ceinture, défis les boutons avant de laisser mon pantalon descendre de lui-même sur mes cuisses. Tirant sur le boxer, je libérais mon membre totalement durcit par le plaisir sans quitter ses lèvres. Pas besoin de regarder mes mains ou autre, pour me mettre ce foutu bout de plastoc j’étais habitué. Déchirant le paquet, je l’attrapais pour la défaire longuement comme il le fallait. Une fois bien mise, je souris totalement content, prêt à pouvoir passer à l’acte. Je n’avais pas baisé depuis trop longtemps. Un jour. Posant une main sur le bas de son dos je la fis glisser sur le bord du bureau en rompant un peu notre baiser. Mon front se collant au sien, je ne la quittais pas du regard avant de bouger le bassin, nos intimités se frottant faiblement. Après deux petits coups de la sorte, j’entrais en elle d’un grand coup de rein avant de fermer les yeux sous le plaisir qui m’envahissait. Serrant ma main sur sa robe je la tirais pour la faire descendre et libérer sa poitrine de ce tissu inutile à mes yeux. Mon autre main s’agrippant à sa cuisse, je la lui relevais entamant alors de franc vas et vient, faisant claquer nos corps. Mordant ses lèvres, je la fis se pencher en arrière avant de plonger ma tête dans sa poitrine.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Jeu 7 Aoû - 23:08

« Problèmes ? Mais je n’ai jamais de problèmes chérie. J’aurai plus dis boire un coup que raconter mes problèmes qui n’existent pas. » Holly renifla avec un mépris évident avant de sourire simplement. « Boire ça me va aussi, et on a tous des problèmes. » répondit la jeune néo-zélandaise tout en haussant les épaules, oh, elle en avait beaucoup, un manque de maturité et à accepter d'affronter la réalité, elle le savait, avait décidé de ne pas travailler là-dessus pour continuer de rêver, mais au moins, elle ne faisait pas l'autruche, elle connaissait ses faiblesses, elle avait décidé de les accepter et en faire sa plus grande force.

Mais en soit, ils n'étaient pas là pour parler philosophie ou débattre, elle était venu pour le sexe que leur rencontre allait engendrer rien de plus, rien de moins. Elle ne considérait pas Renji comme son ami, elle avait déjà des amis et n'avait pas besoin de le rajouter dans cette liste, c'était inutile pour Holly, elle savait parfaitement qu'elle n'avait pas envie d'être là pour lui s'il en avait besoin, elle était déjà bien assez occupée avec sa vie, elle savait parfaitement... compartimenter ses besoins, et elle avait classé Renji dans la case : plaisir occasionnelle, attention, peut être dangereux. Et elle était méfiante, souvent inconscient, elle savait néanmoins ce qu'elle voulait, coucher avec Renji : ok ; risquer de tomber enceinte ? Well, nope, pas de lui. Donc quand elle partagea son envie d'être clairement protégée, elle le vit rire. Elle le vit chercher à ouvrir son tiroir où il avait visiblement le nécessaire, elle sourit légèrement avant de sentir les doigts de Renji tirer sur le tissus de sa culotte, elle releva à peine le bassin pour l'aider, lorsqu'il se redressa, l'adolescente se contenta d'accueillir les lèvres de Renji dans un baiser qu'il voulait féroce mais clairement, Holly se contentait de répondre par principe, mais elle n'aimait pas spécialement embrasser d'autres types que son copain, oh, elle pouvait tromper, baiser avec d'autres, mais elle trouvait que quelqu'un part, embrasser quelqu'un avait une certaine intimité qu'elle n'avait jamais prêtée au sexe en lui-même.

Il grogna dans son oreille et elle le vit descendre son jean avant de s'occuper de son boxer, par amusement, Holly lui mordit la lèvre inférieur avec une certaine ardeur tandis que ses mains passait dans le dos de Renji pour le griffer quelque peu, elle aimait laisser ses marques après tout... à moitié nu, Renji était déjà excité au possible, le sexe dur, Holly eut un petit sourire en coin, il fallait si peu pour un homme pour être excité au possible. Il était clairement impatient, tout se lisait dans ses gestes et actes, pourtant, Holly pouvait jurer qu'il était satisfait... mais du haut de ses 17 ans, Holly savait parfaitement ce qu'elle faisait au contraire de filles parfois trop passive, elle sentit qu'il mettait le préservatif et glissa doucement ses doigts sur le sexe de Renji, s'assurant qu'il était bien mis en place, elle n'avait pas l'intention de prendre le moindre risque là-dessus. Holly n'eut pas réellement à entendre longtemps avant que Renji soit en elle, il avait posé son front sur celui de l'adolescente et celle-ci avait passé une de ses mains sur sa temps avant de glisser dans ses cheveux avant de caresser la nuque du jeune homme. Il tira ensuite sur sa robe lui faisant froncer les sourcils, pas sa robe ! En signe de vengeance, elle enfonça un peu plus fort ses ongles dans la peau du dos de l'homme pour montrer un signe de mécontentement. Cela dit, celui-ci partit relativement vite lorsque Renji réussit à atteindre un bon angle qui lui fit cambrer le dos et pousser un léger gémissement. Ok, elle pouvait oublier la robe... tant qu'il continuait de faire ça de la sorte. Renji la poussa ensuite à se pencher en arrière et il plongea sa tête dans ses seins, elle sourit légèrement, le laissant s'amuser un moment avant de tirer ses cheveux en arrière pour ensuite capturer ses lèvres dans un baiser profond, haletante de plaisir, elle mit fin rapidement au baiser avant de glisser sa bouche jusqu'à l'épaule de Renji qu'elle mordit. « Plus fort... » réclama-t-elle contre la peau du jeune homme tout en enfonçant un peu plus fortement ses dents dans la peau de Renji.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Sam 9 Aoû - 14:51


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




« Boire ça me va aussi, et on a tous des problèmes. » Je n’avais pas de problème. Du moins pas que je sache. Et ça m’étonnerait fortement d’en avoir. Je n’étais pas du tout le genre de mec à raconter mes problèmes, et puis ça me passait toujours au-dessus de la tête. Je n’en avais rien à faire. J’avais des gens sous mes ordres, ce n’était pas pour des prunes, ils s’occupaient parfaitement de la situation, si y’avait un quelconque souci au club ou même avec mes filles. Bref, non vraiment. Je n’avais pas de problème pour le moment, alors qu’elle ne vienne pas me porter la poisse. M’enfin, de toute façon, on avait autre chose à faire qu’à débattre de savoir si j’avais des soucis ou pas. Je l’avais appelé pour tout autre chose. Et elle avait vite deviné le pourquoi du comment. J’avais envie de sexe, et elle aussi, je le savais. Elle était tout aussi folle de sexe que je ne l’étais. Alors pourquoi attendre ? Pourquoi parler ? Ça ne servait à rien, il fallait juste laisser nos corps parler, le reste pas besoin. Et je ne perdis pas de temps. Assise sur le bureau, je lui enlevais ce bout de tissu insignifiant qui me dérangeait, à savoir sa culotte, ou string, ou que sais-je je n’avais pas vraiment fait attention en fait. Ça m’importait tellement peu de toute façon. Attrapant le bout de plastique, que je devais mettre pour me protéger, toujours d’ailleurs, je la vis se faire un peu coquine, ou surement plus pour vérifier si je l’avais bien mis. Elle avait raison dans un sens de vérifier, on ne savait jamais. Il y avait des tarés partout pour faire croire au fait qu’ils l’ont mis alors que non. Sans plus attendre, j’entrais en elle, commençant de franc vas et vient, tout en lui baissant la robe pour libérer sa poitrine. Mademoiselle n’avait pas l’air d’aimer au vu de ses ongles qui entraient dans ma peau. Elle me faisait mal, mais dans ce genre de contexte c’était plutôt bon. La faisant cambrer, je la penchais en arrière alors qu’elle se mit à gémir bien plus fort. Mon visage dans sa poitrine, je m’amusais avec quelques instants avant qu’elle ne m’attrape par les cheveux pour me tirer vers le haut. Ses lèvres capturant les miennes, je grognais tout en l’embrassant franchement et longuement sans pour autant arrêter mes mouvements. Abandonnant rapidement mes lèvres je soupirais avant qu’elle ne morde mon épaule, me faisant faiblement resserrer ma main sur son dos que je tenais pour ne pas qu’elle glisse trop loin du bord. « Plus fort... » Grognant, j’attrapais une de ses cuisses avant de lui relever la jambe tout en la faisant pencher plus. Accélérant mes mouvements, j’y allais de plus en plus fort sentant déjà une fine couche de sueur se former sur mon corps. Mon corps claquant contre le sien, je posais sa jambe sur mon épaule, avant de faire de même avec la seconde. Mes mains se posant sur ses seins, je les palpais un peu, avant de descendre sur son ventre puis les poser sur le haut de ses fesses. Empoignant sa peau, je me fichais royalement de la marquer. Les glissant carrément sur son fessier des plus parfait, je la soulevais un peu du bureau avant de la faire clairement bouger pour accentuer les mouvements. Penchant ma tête en arrière, je soufflais fortement avant de me pencher à nouveau sur elle et l’embrasser, mon souffle se coupant à plusieurs reprises. « Encore plus fort ? » demandai-je d’une voix coupée, histoire de savoir ce qu’elle voulait.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Dim 10 Aoû - 2:27

Holly avait une certaine... tendance à aimer tout ce qui était rough. Et elle était aussi assez exigeante, elle n'était pas clémente niveau sexe, elle attendait le meilleur et quand elle se faisait chier, elle était la première à le faire savoir. Certains mecs lui avaient reproché de ne pas assez gémir, ce à quoi elle s'était contenté de répondre un "si tu m'avais donné le moindre plaisir aussi", elle vexait les égo, les types qui connaissaient sa réputation étaient prudent. C'était pour ça qu'elle avait le numéro de Renji sous la main, parce que même si c'était un beau connard, il savait se servir de son sexe et lui apporter quelques fois des orgasmes... dévastateurs, tout ce qu'elle réclamait dans le fond, tout ce qu'une femme devrait avoir au lieu d'un sexe nul qui faisait plus un effet de lot de consommation. Les mecs faisaient les malins, mais ils n'étaient pas beaucoup à savoir se servir de leur queue.

Au moins, la marchandise de Renji était vraiment plus que correcte, et sa façon de la baiser était... juste vraiment agréable, il ne cherchait rien d'autres non plus, c'était sans doute pour ça qu'ils s'entendaient si bien ? Ils ne se faisaient aucune illusion sur leur semblant de "relation avec bénéfices", ils n'étaient pas vraiment amis donc bon. Holly se cambrait, gémissait, elle marquait Renji de ses doigts et sa bouche et elle savait tellement qu'il aimait ça ce connard. Et il savait tenir le rythme, elle pouvait au moins lui reconnaitre ça, haletant légèrement, elle l'embrassa longuement avant de mordre la lèvre inférieur de Renji par caprice... avant de lui murmurer qu'elle voulait y aller plus fort, elle avait besoin de plus, elle désirait tellement plus. Le jeune homme lui releva une de ses cuisses pour s'enfoncer plus profondément en elle, elle poussa un grognement satisfait tout en fermant les yeux pour se mordre les lèvres, les mains crispés sur le bureau, elle tentait de trouver quelque chose pour se raccrocher à la réalité... la jambe d'Holly passa sur l'épaule de Renji et le bassin d'Holly bougeait en rythme avec le brun afin d'approfondir les mouvements de va-et-vient. Elle voulait plus, plus fort, plus vite, juste... toujours plus. Elle sentit les mains du brun palper ses seins et elle se retrouva à cambrer le dos, elle voulait qu'il la caresse, qu'il la pince, qu'il la morde, whatever, elle était prête à lui dire qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de son corps, elle voulait juste se sentir... vivante. Il appuya ses mains contre son fessier et l'adolescente s'entendit gémir avec plus de force. Il se pencha de nouveau vers elle pour l'embrasser, le souffle plus court qu'avant. « Encore plus fort ? » Holly l'observa les yeux brillant et passa sa main dans les cheveux bruns de l'homme avant de lui offrir un sourire provocateur. « Si tu es capable... » se contenta-t-elle de répondre dans une voix remplie de défi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Ven 15 Aoû - 23:02


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




Le sexe était à mes yeux, ce que manger était aux yeux des autres. Pour moi le sexe c’était ma nourriture. En somme c’était autant vital qu’une foutu entrecôte ou côte de porc. Ou n’importe quel aliment de base que les gens mangeaient. Le sexe était primordial. J’étais surement un accro de la chose, mais il fallait l’avouer j’aimais le bon sexe. Si je devais comparer mon envie de sexe à de la nourriture, je dirais simplement que je suis le genre de mec à vouloir le meilleur morceau. Une côte de bœuf, un putain de Bourgogne, ou alors un millésime à plusieurs zéro. J’étais ce genre de mec. Les trucs bas de gamme, l’étoile de mer, le cadavre, ou n’importe quel mot pour désigner cette chose qui ne faisait rien d’autre qu’écarter les cuisses. J’aimais les femmes actives. Et Holly était ce genre de femme. Elle savait retranscrire le plaisir qu’elle prenait, elle pouvait parfaitement me le faire ressentir, de par son corps, ses cris, ses mains, sa bouche. Elle savait y faire, ça je devais l’avouer. Et ça me plaisait atrocement. A chaque fois qu’on s’envoyait en l’air, elle me rendait encore plus fous que bon nombre de femme avec qui j’avais couché. Car elle savait retranscrire à la perfection le plaisir. Voilà pourquoi je l’a contactais, et que je m’envoyais en l’air avec elle encore. J’aimais ses mains qui me griffaient, j’aimais ses dents qui me mordaient, ça me rendait fou, et ça me donnait envie que d’une chose, aller plus vite, plus fort, et la rendre encore plus folle. Grognant en même temps qu’elle, je serrais son corps de mes mains, me fichant de savoir si ça allait lui faire des bleus ou pas, et accentuais mes coups de reins, complètement fou. La sueur commençait à perler sur mon front, j’avais chaud, mais c’était totalement secondaire. C’était loin d’être un souci pour moi. Plus elle cambrait le dos, et plus je ressentais une vague de plaisir dans tout mon être. M’embrassant longuement, je la laissais faire répondant bien évidemment à son baiser, sans pour autant ralentir ou tout autre chose avant de rompre plus ou moins le baiser. Elle avait voulu que j’aille plus fort, chose faite, au point de demander, si elle voulait que j’aille encore plus vite. « Si tu es capable... » Riant faiblement, je ne trouvais pas ça drôle. Elle me narguait là ? J’en avais bien l’impression en tout cas. Soupirant, je donnais un coup de rein assez fort avant d’enchainer plusieurs autres, assez vite, avant de ralentir la cadence. J’étais loin d’être un robot. Soupirant, je fis des mouvements circulaires, avant de reprendre les mouvements assez vite, alternant un bon moment avant de poser mes mains sur les bords du bureau et poser ma tête sur une de ses clavicules. Reprenant mon souffle, je bougeais longuement et quelque peu vite sentant le plaisir monter en flèche. Serrant un peu plus les mains je mordis sa peau tout en la tirant avant de reprendre un rythme normal. Je savais que je n’allais clairement pas durer plus longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Mar 19 Aoû - 1:41

Pewpew n'était plus que sensation et plaisir et elle voulait plus. Ressentir plus de choses, plus vite, plus fort, plus d'énergie. Le sexe était quelque chose qui l'aidait à se sentir vivante. Oh, elle avait toujours été souriante et bien dans sa peau, mais il lui avait toujours manqué ce petit truc... cette attention qu'elle réclamait constamment n'était pas si innocente, benjamine d'un clan comprenant 18 enfants, elle avait de l'attention, mais... pas uniquement elle, elle n'avait jamais eu de moments intimes avec ses parents, elle avait dû les partager avec ses frères et soeurs... alors elle n'attendait que ça, ne voulait que ça, exister dans les yeux de quelqu'un pour se sentir enfin importante et non faire partie d'un lot. C'était un sentiment parfois compliqué, parfois elle se réveillait en colère, parfois elle se sentait triste mais elle se regardait dans la glace, observait Kimmy dormir à ses côtés et se rappelait qu'elle... n'avait besoin que d'un regard dans le fond pour être heureuse et c'était celui de sa meilleure amie. Ses parents l'aimaient, ses frères et soeurs aussi, et ça lui suffisait la plupart du temps. Vraiment. Sauf qu'à certain moment, elle avait besoin de juste... s'envoyer en l'air juste par besoin d'intimité, un moment à deux, un partage, un échange, un moment où toute l'attention de l'autre était porté sur elle, uniquement sur elle.

Alors elle demandait plus, réclamait tout à l'aide de ses mains, sa langue, ses propos, toujours plus. Et c'était ça qu'elle aimait chez Renji, il pouvait donner plus que les autres hommes, elle ne voulait pas tellement quelque chose de doux, elle ne voulait pas se sentir précieuse, elle voulait se sentir unique. Être différente, être plus vivante que n'importe quelle autre fille, elle n'était pas mortifiée de demander à prendre son pied, elle n'avait pas honte de ses désirs et ses fantasmes. Et Renji s'enfonça alors plus vite et plus profondément en elle quand elle... le provoqua un peu, juste un peu, elle sourit sans pouvoir s'en empêcher, la tête lancée en arrière, elle observait le plafond avec cette impression de vertige, elle perdait pied, elle s'enfonçait dans une sorte d’abime et c'était juste le corps de Renji qui la maintenait en place. Elle sentit le plaisir remonter en elle, de la pointe de ses pieds, il la traversa comme une légère décharge électrique qui la fit gémir plus profondément et elle sentit ses parois vaginales se resserrer avant d'avoir un orgasme puissant, elle respirait profondément avant de sourire satisfaite et heureuse de son bien-être. Elle se redressa pour capturer les lèvres de Renji dans un baiser violent où elle le mordit un peu plus fort, elle aimait sans doute un peu trop faire mal. Elle était repue et sentait que le brun était presque arrivé à bout lui aussi. Après le pied qu'elle venait d'avoir, il méritait aussi de ressentir son plaisir exploser.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Mer 27 Aoû - 15:38


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




La sensation de planer au-dessus du sol se faisait de plus en plus en moi. J’avais l’impression de me rapprocher du ciel à chaque coup de rein que j’administrais en Holly. Je glissais en elle avec aisance et facilité et ça me rendait fou. Ses gémissements et ses cris accentuaient le tout, me faisant frissonner et perdre le contrôle. Ce que j’aimais chez Holly c’était bien le fait qu’elle soit sauvageonne. Et surtout, même si, nous ne pratiquions qu’une seule position, elle participait autant que moi. C’était ça, que j’aimais bien chez elle. Et qui me faisait l’appeler à nouveau quand j’avais une forte envie. Chose que j’avais fait aujourd’hui même, et elle était venue sans même se faire prier. Ce qui démontrait à quel point aussi voulait. Soupirant d’aise, je me laissais emporter par l’envie, je continuais tout simplement comme par mécanisme, comme si j’étais un robot, à chaque coup de rein, j’effectuais la suite la sentant prendre un plaisir fou à chaque fois. Ce qui me plaisait affreusement, je devais l’avouer. J’opérais de plus en plus à la tâche, allant de plus en plus vite sous sa demande, la sentant partir plus loin à chaque fois. Et cette fois ce fut la bonne. Je la sentis juste partir dans un orgasme profond et puissant, et ça me fit l’effet d’une bombe en moi. Accélérant mes mouvements, je les fis plus profond et plus long juste pour accentuer son plaisir et le mien au passage, avant qu’elle ne m’embrasse de façon sauvage. Grognant contre ses lèvres, je me mis à ralentir cette fois, gardant un rythme plus lent mais assez rapide à la fois. Me mordant, je grimaçais sous la douleur avant de la faire bouger la tenant par la taille avant de me sentir partir à mon tour, des vagues de plaisir traversant mon corps, les spasmes assez révélateur du plaisir qui me submergeait. Cessant peu à peu de bouger, j’avais l’impression de mourir à chaque mouvement. Soupirant, je la mordis lentement à mon tour sur ses lèvres, déposant un faible baiser sur celles-ci avant de me retirer lentement. Posant ma tête sur son épaule, je repris un rythme régulier respirant comme je le pouvais. Mes mains caressant son dos, je la griffais de temps en temps avant de me reculer. Me débarrassant du bout de plastique, je le jetais à la poubelle avant de passer une main dans mes cheveux. Tournant un vague regard vers Holly, je me rhabillais rapidement avant d’attraper ma bière et en boire une grande gorgée. Elle était encore fraiche et c’était foutrement agréable. « Qu’est-ce que tu fais d’autre ce soir ? » Demandai-je en ouvrant une fenêtre du bureau avant de me laisser tomber sur ma chaise et me pencher en arrière. Dieu que je me sentais bien tout à coup. Bière toujours en main, j’en bus une nouvelle gorgée avant d’attraper mon paquet de clope de l’autre. Rien de tel qu’une bonne petite clope après une partie de baise. L’allumant, je posais le paquet sur le bureau, lui faisant signe de se servir si elle désirait.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Lun 15 Sep - 0:23

Dans les moments post-orgasmique, Holly avait toujours l'impression de voir le monde autour d'elle avec plus de clarté, tout était plus... cohérent, tout coulait de source, elle avait l'impression que son esprit se vidait de toutes les pensées inutiles et se contentait de ce qui comptait réellement, c'était pour ça qu'elle n'engageait pas la conversation, trop perdue dans sa tête pour se concentrer sur autre chose, remettre un pied dans la réalité lui prenait un temps d'écart, mais elle finissait toujours par le faire... là, elle remit en place sa robe et plissa légèrement le nez en voyant le résultat, ça se voyait tellement qu'elle venait de s'envoyer en l'air, elle tenta d’aplatir ses cheveux avant de les attacher à l'aide d'un élastique qu'elle avait toujours au poignet. Elle observait Renji à la dérober, il était beau, c'était pour ça qu'elle couchait avec lui, mais il dégageait quelque chose de dangereux et au lieu d'être attiré par lui, elle savait qu'elle devait s'éloigner, ne pas revenir dès qu'il le lui demandait mais voilà, elle n'était pas comme tout le monde, elle n'avait pas peur du danger, elle s'en moquait et fonçait droit devant. « Qu’est-ce que tu fais d’autre ce soir ? » elle le vit allumer une cigarette et elle se décida enfin à bouger pour aller lui voler son bien à même les lèvres, elle n'aimait pas allumer ses propres cigarettes, elle préférait les voler, tout ce qu'elle allumait c'était les joints. « Rien n'est prévu encore, peut-être retrouvé mon copain de la fac, ou mon copain de l'école » elle oubliait parfois qu'elle avait encore son copain à l'école, leur histoire n'avait aucune sorte d'importance à ses yeux, elle se mit à la fenêtre pour respirer l'air frais qui émanait de l'extérieur et tira sur sa clope. Elle n'était pas une femme avec beaucoup de morales ou de scrupules, elle aimait être ce petit électron sans attache, et elle s'en fichait qu'on la juge, tant MJ et Kimmy l'aimaient, tous les autres pouvaient bien aller se faire foutre, personne n'avait d'importance. Enfin, non, sa famille évidemment, mais sa famille et elle, c'était différent, des pièces d'un même puzzle assemblé bizarrement, ouais, si elle devait résumé son clan, ce serait ses propos. « Et toi ? Tu vas descendre ? Faire ton boss, montrer que tu as le pouvoir » se moqua clairement Holly en tournant le regard vers Renji, les hommes avaient toujours des choses à prouver aux autres, elle ne voulait se prouver des choses qu'à elle-même, elle n'avait aucun compte à rendre. Du moins, c'était sa philosophie de vie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me Ven 24 Oct - 12:01


HOLLY & RENJI
taste yourself off of me




Petit moment parfait, rien à redire d’ailleurs. C’était toujours comme ça avec Holly. Sinon il est clair que je ne l’appellerai pas aussi souvent. Chose faite, je me rhabillais, tranquillement avant de m’allumer une cigarette, j’en avais bien besoin. C’était même une chose nécessaire je trouvais après avoir fait ce qu’on venait de faire. Mais avant même que je ne puisse profiter de ma petite douceur, elle me la piqua, comme si ça lui était permis. La fixant longuement, je souris faiblement avant de lui demander ce qu’elle allait faire. « Rien n'est prévu encore, peut-être retrouvé mon copain de la fac, ou mon copain de l'école. » Haussant un sourcil, je la fixais avant de rire faiblement. Cette fille était plutôt surprenante. Elle n’avait donc pas peur de se mélanger et de se faire attraper sur le fait ? Enfin, ce n’était pas mes affaires, mais c’était marrant de voir que de nos jours, maintenant, les filles pouvaient se montrer encore plus vil que les hommes. Les temps avaient bien changés. Ce n’était pas plus mal d’ailleurs. Fallait bien évoluer. « Et toi ? Tu vas descendre ? Faire ton boss, montrer que tu as le pouvoir » Haussant un sourcil, je l’observais rapidement avant de sourire en coin. Je n’allais pas descendre non. J’avais plutôt pas mal de boulot à gérer dans mon bureau, alors servir des gens et me montrer n’était pas dans mon intérêt pour le moment. Et puis, j’étais loin d’être le genre de type qui montrait qu’il avait du pouvoir. Lorsque je descendais, je servais les gens on ne pouvait pas dire que c’était signe de pouvoir, bien au contraire même. « Nop, j’ai du boulot à faire ici. Comme gestion, comptabilité et j’en passe. Le train-train quoi. » Dis-je en fouillant mon paquet de cigarette pour m’en ressortir une vue, qu’elle me l’avait piqué. L’allumant, je soupirais longuement avant de pencher la tête en arrière. « T’as combien de copain toi sinon ? » Elle avait l’air d’en avoir des tonnes, enfin, ça ne m’étonnerait pas d’elle en fait. « T’as pas peur qu’ils découvrent ton petit manège ? A moins, qu’ils soient au courant ? » Demandai-je en fronçant les sourcils. Ça aussi ça ne m’étonnerait pas. Enfin, un jour ou l’autre elle connaitrait forcément le rejet. Quand on vivait comme elle vivait. C’était courant même.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: HOT~ H&R ~ taste yourself off of me

Revenir en haut Aller en bas

HOT~ H&R ~ taste yourself off of me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-