It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

B&L - Oh ! Shopping Day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: B&L - Oh ! Shopping Day. Mar 29 Juil - 15:16


Ft Beau

Se faire traîner par une amie pour faire du shopping, ça peut vraiment avoir du bon, autant pour la garde-robe que pour le moral. Aujourd’hui, pour une fois, je ne bossais pas, alors mon amie m’avait proposé, ou plus exactement, obligé à sortir et à faire les magasins, en prétextant que j’avais besoin de voir autre chose que la clientèle du bar et que je devais absolument prendre soin de moi. Moi qui envisageais de passer une journée tranquille dans mon appartement, c’était raté. Mais bon, voir du monde et profiter de mon amie, ça compensait, et ça m’éviterait surtout de penser au boulot.
Donc nous voilà partie depuis le milieu de matinée en plein centre de Brooklyn, à faire boutiques de fringues, parfumeries, bijouteries. Enfin on rentrait pratiquement dans chaque boutique. C’était difficile pour moi de ne pas craquer mais je n’avais pas d’autre moyen, je ne pouvais décemment pas me permettre de me faire plaisir avec le maigre salaire que j’ai, qui me payait simplement de quoi manger. Mais bon, autant se faire plaisir à regarder, au moins.
C’est ainsi que, trois bonnes heures plus tard, et les bras chargés de sacs pour mon amie, on arrive face à un ... Sex-shop.. Je fronce les sourcils en me disant qu’elle ne va pas y rentrer mais.. si! Je lève les yeux au ciel m’apprêtant à dire que je l’attendais dehors, mais c’était peine perdue puisqu’elle m’attrapa le bras en m’entraînant à l’intérieur. Je souffle, me laissant entraîner sans conviction avant de m’arrêter et de la laisser chercher ce qu’elle voulait... Pendant ce temps je laissais mon regard sur les étagères où des objets pour le moins insolites y trainait. Je me demandais toujours comment on pouvait y trouver son compte, où fallait être sacrément frustré sexuellement pour ne se contenter que de ça. En tout cas ce n’était vraiment pas pour moi les sextoys. Je secoue la tête avant de me retourner et de bûter contre un torse, plutôt musclé. « Oh ! Excusez-moi, je ne vous avez pas vu » m’écriais-je, confuse, tout en relevant le regard.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Mar 29 Juil - 23:53

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

'Avoir une petite amie'. C'était un terme que je ne connaissais et ne comprenais pas. Enfin si, fut un temps où ça faisait bel et bien parti de mon vocabulaire. Mais plus du tout depuis que j'avais repris pleinement possession de ma vie et mon destin. La raison était bien simple. A cause de mon handicap, j'avais été privé de ma jeunesse et de mon enfance et tout ça. Alors maintenant, j'étais tout à fait décidé à tout reprendre en main, à commencer par profiter de ma vie. Je me donnais jusqu'à mes trente ans pour en profiter un max, sur tous les plans. Encore deux ans puis j'envisagerais l'idée de me poser sérieusement. Bon, niveau carrière je n'avais pas à me plaindre j'avais déjà atteint le maximum. Enfin le max serait le jour où je serais pleinement au contrôle de la multinationale de mon beau père. Mais ça n'arriverait que lorsque lui serait à la retraite. Ca ne me dérangeait pas ! On s'entendait merveilleusement bien. Et du coup, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je pouvais encore m'octroyer quelques après-midi de libres, de temps en temps. Comme c'était justement le cas ce jour là ! J'étais dans un sex shop, accompagné d'une nana fort charmante ! Pas ma petite amie, ça non. Plutôt l'une de mes aventures. Parce que oui, j'en voyais plusieurs à la fois, tant qu'à faire. Je n'étais pas ubiquiste, mais presque ! Enfin le fait est qu'elles étaient toutes au courant. Je n'étais pas devenu le dernier des enfoirés non plus. Je profitais. Mais jamais aux dépends des autres ! « Allez quoi. Tu ne vas pas mettre deux heures à choisir une couleur ! » Ricanai-je, quand même un peu frustré de tourner en rond. Même si j'étais occupé par la lecture de mes mails professionnels, via mon téléphone portable. J'étais tellement absorbé, que je ne vis pas la jeune femme qui arrivait droit sur moi. Et je ne bronchai physiquement pas le moins du monde, quand elle me percuta. Je me contentai d'éloigner ma main tenant mon téléphone, pour qu'il ne tombe pas. « Ce n'est rien, ça arrive à tout le monde. » Répondis-je d'une voix enjôleuse, avant de croiser un regard vert qui ne m'était pas inconnu. Je fronçai les sourcils en la regardant avec attention. « On se connait, non ? » Demandai-je finalement, retenant la question qui aurait plutôt du être "on a déjà couché ensemble, toi et moi ?".

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Mer 30 Juil - 20:26


Ft Beau

Epuisée, c’était bien le terme adéquat pour me qualifier en ce moment même. J’aspirais réellement à me retrouver tranquillement dans mon appartement avec un bon thé et une bonne série TV. Mais mon amie n’avait pas encore terminée, et elle n’était pas prête de terminée surtout, c’est bien ça le cadet de mes soucis en ce moment. En plus, je commençais sérieusement à m’ennuyer. Parce que traîner dans un sex-shop était loin d’être dans mes habitudes, c’était même la première fois que j’y mettais les pieds. Non pas que l’idée me rebutait, mais je n’y voyais aucune utilité, j’en cherchais même d’ailleurs pourquoi on ouvrait ce genre de boutique. Il faut dire que j’ai eu, malheureusement pour moi, une éducation bien trop traditionnel de ce côté-là. Mais bon, si ça en intéressait d’autres, pourquoi pas, d’ailleurs si ça marchait si bien sur cela, c’est qu’il devait vraiment y avoir du monde qui était autant intéressé. Bref. Mon amie avait l’air complètement absorbée par sa recherche de je ne sais quoi. Allez savoir ce qu’elle cherche, elle m’en a pas pipé un mot. « Tu en as encore pour longtemps ? » demandais-je curieuse de savoir quand est-ce que l’on reprendrait le chemin de l’appartement. Mais elle me fit un signe agacé sans même lever le nez de l’étagère. Je souffle doucement avant de renchérir « Et bien, je t’attends dehors alors, j’ai déjà fait le tour » dis-je tout simplement avant de faire demi-tour. Je levais d’ailleurs les yeux au ciel, pour montrer mon agacement à quiconque veut le voir. Mais j’étais tellement dans mes pensées, que je ne remarqua qu’au dernier moment qu’il y avait quelqu’un devant moi. C’était d’ailleurs bien trop tard pour ça puisque l’on se percuta. Je relève mon regard avant de m’excuser platement. « Oui,enfin faudrait vraiment que je regarde où je vais, quand même... » protestais-je mollement tout en me reculant légèrement afin de reprendre mon espace vital. Je lève un sourcil étonné à sa question, avant de le détailler plus spécialement. Bon il me disait quelque chose, mais je ne sais pas d’où, je n’arrive pas à remettre ce visage à un contexte. « Hu ... Non, je ne pense pas, pas à ma connaissance du moins... » répondis-je tranquillement.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Mer 30 Juil - 23:15

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Quand bien même je pouvais prendre toutes les journées que je voulais, puisque j'occupais un poste très important dans l'entreprise, je ne le faisais pour ainsi dire jamais ou presque. Tout simplement parce que j'adorais mon boulot, j'adorais mes responsabilités et je ne comptais pas jouer au con ! Profiter du peu de jeunesse qu'il me restait, ne signifiait pas foutre ma carrière en l'air et décevoir ma mère et mon beau père. Ca, c'était une certitude absolue qui ne risquait pas de changer en cours de route ! Enfin j'espérais ne pas changer d'avis en tout cas ! Mais je ne voyais pas de raison pour que ça arrive quand même. J'étais vraiment très heureux dans ma nouvelle vie. Presque trop pour pouvoir croire  que cela puisse durer encore longtemps. Mais après tout, pourquoi pas !? Un peu d'espoir que diable !  Mais en attendant de savoir et de voir, je profitais pleinement de la vie. Et n'avais aucune honte à me balader dans un sex shop avec l'une de mes conquêtes du moment. Non, pas la moindre honte. A quoi bon ? Le sexe faisait parti des mœurs désormais. Ce n'était plus un sujet tabou depuis belle lurette ! Et il n'y avait donc rien de mal à joindre quelques jouets à la partie, de temps en temps ! Raison pour laquelle je me trouvais ici avec une jeune femme fort charmante avec laquelle je passais quelques soirées et nuits de temps en temps. Mais avant qu'elle n'ait eut le temps de faire son choix final, je fus percuté par une jeune femme -non moins charmante- qui semblait atrocement désolée. C'était assez amusant à voir. A tel point, qu'un sourire tout à fait charmeur s'installa sur mon visage. C'était plus fort que moi. A croire que mon corps décidait de lui même, avec qui il pouvait ou non jouer ce petit jeu là. Et le fait est que cette brunette était vraiment très jolie. « Je ne regardais pas non plus. » Lui fis-je remarquer d'une voix douce. Non mais c'était vraiment plus fort que moi tout ça, vraiment !! Et le fait que je sois actuellement accompagné, ne changeait rien du tout à la donne ! Et puis finalement je croisai le regard verdâtre de la jeune femme. Et là, j'eus un temps d'arrêt. Elle me disait quelque chose ... Ces yeux ... Ceux là même qui avaient hantés mes songes pendant plusieurs années. Des yeux qui étaient souvent froids et moqueurs quand ils étaient posés sur moi. Moi, pauvre gamin en fauteuil roulant. « Marieshka Woods ... » Finis-je par lâcher en un murmure songeur. Normal qu'elle ne m'ait pas reconnu. J'avais un fauteuil, des lunettes et quelques kilos en moins. Et à côté de ça, une petite barbe de trois jours et un style vestimentaire en plus. Autant dire que je n'étais plus le même du tout ! Sans compter qu'en perdant quelques kilos, j'avais pris du muscle. Vu que mon but était de me sentir enfin bien dans mon corps. « Peut-être que si je m'assois, tu arriveras à mettre un nom sur mon visage. » Remarquai-je avec une ironie palpable.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Jeu 31 Juil - 12:59


Ft Beau

Malgré le fait que je bossais beaucoup, et que j’étais sans cesse en train de jongler entre mes deux boulots, ce qui ne me laissait pas beaucoup de temps pour moi, et ce qui me fatiguait considérablement, mais prendre un peu de temps pour soi et flâner dehors, n’avait en soi rien de désagréable. Mais je n’aimais pas passer des heures à traîner pour ne rien acheter. Surtout quand mes économies ne le permettait pas. Mais bon, je préférais quand même manger plutôt que de m’acheter des choses qui ne sont pas indispensables. Mais bon, ce changement radical dans ma vie m’a fait complètement changé psychologiquement. Je ne suis plus la même personne, depuis que j’ai été rayé de la famille Woods, famille dont je ne tiens que le nom de famille, et encore malheureusement je ne peux pas changer, mais je ne veux plus jamais être associé à l’histoire de cette famille. Et surtout être simple serveuse, c’était comme abdiquer mes fautes, me repentir des horreurs que j’ai pu commettre en étant adolescente. Malgré tout, si il y a une chose qui perdure aujourd’hui, c’est bien mon éducation un peu trop traditionnelle et catholique. bon j’avais tourné le dos à la religion depuis bien longtemps, préférant largement profiter de la vie désormais, et pour éviter de montrer les marques que je recevais chaque jour. Mais mon côté prude, même si c’était assez ringard, ne m’avait pas empêcher de flirter de nombreuses fois avec des hommes. Ce qui fait qu’aujourd’hui il en faut beaucoup être gênée, mais j’étais sincèrement désolée de lui être rentrée dedans. Bon lui ne semblait pas plus outré que cela. Mais bon, quand même je pourrais faire un peu plus attention. Je finis par lui rendre un sourire, après tout il ne me semblait pas si désagréable, même si il ne m’était pas aussi inconnu que cela. « Bon d’accord, ça me va ! » acceptais-je finalement en opinant de la tête. Je gardais mon sourire accroché à mon visage, comme si je ne pouvais pas arrêter de sourire en réponse à le sien qui était tout aussi éblouissant. Posant mes yeux dans les siens, j’avais de nouveau cette impression de le connaître, mais je n’arrivais pas à remettre son visage sur un souvenir, c’était quand même assez étrange. Je réfléchis pendant de longues secondes mais je dois bien avouer que je ne me rappelle pas. Mais, un froncement de sourcil apparut à la mention de mon ancien nom... ça ne pouvait pas ... non ça ne pouvait vraiment pas être une connaissance du lycée. J’avais bien veillé à éviter ce genre de rencontre, sentant que ça allait me porter préjudice un jour ou l’autre. Je soupire doucement « Comment vous... » m’interrompis-je alors qu’il reprenais la parole pour sortir une phrase qui fit rapidement son chemin dans mon cerveau.. « Jon...? » questionnais-je. Si c’était vraiment lui, alors je peux dire que je suis complètement dans la mouise. Mais ça ne pouvait pas être lui. Non, je n’avais eu aucune nouvelle de lui, et surtout il a énormément changé... J’arrête soudainement de sourire, sachant qu’il aurait vraiment le droit de me dire les pires atrocités qui soit, et surtout m’en coller une. Parce que s’il y a bien quelqu’un avec qui j’ai été odieuse pendant mes années lycée, c’est lui. Et je dois bien avouer, que je le regrette amèrement, mais c’est malheureusement inexcusable.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Jeu 31 Juil - 23:04

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Peu de temps après mon retour à New-York et alors que j'étais de nouveau parfaitement ancré sur mes deux pieds, j'avais croisé une autre jeune femme qui adorait me faire la misère par le passé. Tout ça parce que je devais évoluer dans un fauteuil roulant, à cause d'un fâcheux accident qui avait manqué me tuer. A l'époque d'ailleurs, je regrettais que ça n'ait pas été le cas; Je n'aurais ainsi pas eut à souffrir physiquement et moralement, parce que j'étais cloué dans un fauteuil roulant. Surtout que ça avait tout à fait l'air d'être définitif. Fort heureusement, ce n'était pas le cas. Preuve en était le fait que j'étais bel et bien debout face à la jeune femme qui appartenait à mon passé. Passé ô combien douloureux. Et pour revenir à celle que j'avais croisé quelques temps plus tôt, elle avait eut l'air intéressée par moi au premier abord. Et même quand je lui avais fais comprendre qui j'étais, elle n'avait pas eut l'air désolée le moins du monde mais toujours intéressée par ma petite personne. Je m'étais finalement contenté de lui rire au nez, lui faisant comprendre qu'elle n'était clairement pas assez bien pour moi. Bien maigre vengeance, soit. Mais j'avais quand même été bien heureux de voir son visage se défaire totalement en réalisant que je n'avais cure de sa petite personne. Marieshka, c'était une autre paire de manches quand même. Fut un temps où j'éprouvais des sentiments pour cette nana qui était pourtant bel et bien une garce finie. Mais plus elle me faisait du mal, plus je pensais l'aimer; Aujourd'hui ... Je songeais seulement qu'elle était toujours aussi belle. Et que j'étais assez con pour être de nouveau attiré par la flamme qu'elle représentait. Mais je n'oubliais pas tout le mal qu'elle m'avait fait par le passé. Je n'oublierais jamais ça. Surtout pas de sa part à elle. Ca avait été beaucoup trop insupportable pour moi ! Je fus incroyablement heureux de la voir perdre son sourire. Ca c'était le pied quand même ! Elle était en train de réaliser qui j'étais et sans doute même était-elle en train de penser que je devais la haïr -à juste titre- et que j'allais me venger d'une façon ou d'une autre. Ce qui n'était clairement pas une mauvaise chose en fait. Parce que c'était bien ce qui risquait d'arriver. « Je savais que t'arriverais tout de suite à faire le rapprochement. La fauteuil, c'est la seule chose dont on se rappelle ! » Remarquai-je sur un ton faussement enjoué. Alors que merde, ce n'était quand même pas la seule chose à noter chez moi ! Par exemple, certaines personnes me disaient que j'avais de beaux yeux -simplement marrons, soit, mais beaux selon certains-, or à l'époque j'avais ... Eh bien les mêmes, tout simplement. « Comment vas-tu depuis le temps ? Ca a l'air d'aller. » Répondre moi même à la question, c'était une façon de faire remarquer que dans le fond, je me foutais royalement de sa réponse. Ca ne changerait rien pour moi, qu'elle aille bien ou non ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Ven 1 Aoû - 15:38


Ft Beau

J’avais toujours habité New-York. Mais lorsque j’avais décidé d’être répudiée et de tourner le dos à ma soi-disant famille, j’avais changé de quartier, en partant totalement à l’opposé de ce quartier. Je voulais franchement tourner le dos à tout mon passé. Je ne voulais plus jamais avoir à faire à ce passé, c’était peut-être utopique, mais j’aimais y croire vraiment. Parce qu’aujourd’hui je n’étais plus du tout la même personne. Mais, je sais bien que très peu de personnes qui m’ont connu dans le passé ne croiront à ma ‘renaissance’ et surtout au fait que je n’étais plus une riche héritière mais désormais une simple serveuse dans deux bars. Un revirement de situation pour le moins étonnant mais dont je ne me plaignais jamais. Dans mon adolescence, ce n’est pas vraiment le statut des gens qui m’importait quand j’étais une vraie garce, c’était plutôt les gens qui irradiaient de bonheur. J’avais l’impression, à chaque fois, que je n’avais pas ce droit là. Alors oui, ce n’était pas excusable, peut-être que certains ne comprendront jamais, mais j’ai cessé de l’en vouloir. Même si je regrette certaines paroles et gestes envers quelques personnes. Certaines le méritait, mais d’autres vraiment pas. Mais je sais que je ne pourrais jamais revenir en arrière. Alors je n’ai plus qu’à tenter de garder la tête haute. Et lorsque je me retrouve devant cet homme. Et en même temps que j’ai cette impression de le connaître, j’ai la désagréable sensation que cela n’allait pas me plaire. Et j’avais pleinement raison lorsqu’il évoqua le fauteuil, enfin de manière détournée. Je perdis mon sourire, en moins d’une seconde, me rappelant parfaitement de qui il était. Il faisait parti de ces personnes que je regrettais d’avoir malmené, surtout qu’il ne le méritait vraiment pas. Mais voilà, je n’allais vraiment pas m’excuser platement, parce que ce n’était pas mon genre, et que j’avais quand même une certaine fierté. Je lève un sourcil, ne prenant même pas la peine de répondre à sa remarque, que j’avais bien mérité après tout. « Mais pas que ça... Tu as tellement changé... Juste... Les lunettes » ne m’empêchais-je pas de rajouter. J’avais retenu bien plus de chose qu’il ne peut le croire sur sa personne. Et il avait toujours forcé mon admiration secrète. Je hausse les épaules, de toute manière, en quoi ça pouvait l’intéresser que j’aille bien ou non, d’ailleurs en quoi l’intéresserais-je, tout court. « Ouais ça peut aller » dis-je avant de sursauter en entendant mon prénom « Lakeisha !! » s’écriait mon amie, arrivant à ma hauteur et remarquant ainsi que je suis en compagnie « Ah.. Je vois, je t’attends dans la boutique d’à côté. Et sérieusement, je te trouverais quelque chose à acheter » ajoutait-elle avant de sortir. Je secoue la tête avec un maigre sourire, c’était bien tout mon amie, incapable d’en placer une pendant une séance shopping.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Ven 1 Aoû - 18:51

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Je ne pensais pas que je reverrais un jour Lakeisha. Et dans le fond, il était bien difficile de savoir si j'étais ou non heureux de croiser malgré tout sa route, aujourd'hui. Sans doute que oui, un peu quand même. Parce qu'elle était la seule femme en ce monde, pour laquelle j'avais un jour éprouvé des sentiments. je n'irais pas non plus jusqu'à dire que j'étais amoureux d'elle, puisque je la trouvais beaucoup trop garce et tout ce qui s'ensuit, pour pouvoir tomber tout à fait amoureux d'elle. Mais quand même, j'éprouvais un petit quelque chose. Et pas uniquement parce que je la trouvais belle à couper le souffle. Ce qui, à l'heure d'aujourd'hui, semblait plus vrai que jamais encore. C'était un fait, les années qu'elle avait prit depuis le temps, lui allaient à ravir. Pour autant, aucun risque pour que je me fasse stupidement avoir. Elle était toujours la garce qui m'avait brisé à de si nombreuses reprises par le passé. Comment oublier toutes les horreurs qu'elle m'avait lâché en plein visage ? Autant dire que c'était là une chose tout à fait impossible. Toutefois, il n'était pas temps de se venger non plus. Je doutais que cela m'apporterait quoi que ce soit de grandiose. Du soulagement ? Je ne voyais pas bien comment une telle chose pouvait être possible. J'avais presque envie de dire qu'en cette saison qui oscillait entre un été caniculaire et des jours où il tombait des hallebardes, il était temps de faire la paix. Mais il ne fallait pas déconner non plus. Je n'étais pas un saint capable de tout pardonner, à tout va, non plus hein ! Je me contentai d'un sourire narquois au coin des lèvres et d'un haussement de sourcils, quand elle tenta de m'assurer que j'avais beaucoup changé. Ouais ça c'était un fait. J'étais devenu mieux que parfait quand même. Si, si, c'était tout à fait possible; J'en étais la preuve vivante, non ? Moi prétentieux et trop sûr de moi ? Juste un tout petit peu. Le fait est que je m'appréciais vraiment beaucoup depuis que j'avais pu quitter mon fauteuil roulant. Puisque grâce à ça, j'avais peu à peu repris le sport et ainsi pu perdre quelques kilos de trop. Bref, aujourd'hui je me sentais vraiment bien dans ma peau. « Ouais, les lunettes, entre autres ... » Me contentai-je de répondre avec toujours le même sourire moqueur au coin des lèvres. Elle n'allait pas se rattraper aussi aisément ! Et je ne m'inquiétais pas du tout pour elle quand je lui demandais comment ça allait de son côté. Ce n'était pas que je m'en fichais, mais presque quand même. Les gens comme elle allaient toujours bien, non !? Sur le coup, je ne compris pas qu'il était question d'elle, quand une nana hurla un "Lakeisha" parfaitement audible. Je posai finalement les yeux sur la jeune femme qui venait de la héler et qui, après un nouveau coup d'oeil dans ma direction, quitta les lieux. « Lakeisha, hein ? » Demandai-je en reposant enfin les yeux sur elle.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Sam 2 Aoû - 21:12


Ft Beau

Tomber sur mon passé me bouleversa plus que je ne le pense, surtout s’il s’agit de Jon, j’ai été particulièrement odieuse avec lui. Alors je n’étais pas spécialement heureuse de l’avoir en face de moi, aujourd’hui. Parce que lui, c’est certainement la seule personne pour qui j’ai eu autant de regret dans mon comportement. En plus de le voir ‘heureux’ ce qui m’avait encore plus agacée, c’est que j’avais, dès que j’ai posé mes yeux sur lui, un sentiment étrange qui s’était emparé de moi alors que l’on ne se connaissait même pas. Et je ne contrôlais pas cela, c’était ce qui me faisait le lus peur, alors je m’étais retranchée derrière ce masque froid, encore plus que d’habitude. Les années ont passé et je n’ai jamais oublié ce coeur qui manquait un battement lorsque je le regardais, ce courage que je trouvais admirable; Mais j’étais bien trop fière et surtout bien trop sous l’emprise de ma famille pour me laisser aller. L’influence de mon paternel était encore assez forte sur moi, je devais camoufler au maximum les traces et ne rien laisser voir. Alors l’attaque était la meilleure des défenses pour ne pas que l’on m’approche de trop. Et surtout que mes parents étaient des gens imbus d’eux-mêmes, prétentieux, et surtout très suffisants. Ils pensaient que tout leur était dû, seulement parce qu’ils étaient né une cuillère en or dans a bouche, bon comme moi aussi. Mais toute ma famille m’avait éduqué à avoir un vrai comportement de princesse, à toujours vouloir ce que je veux, en tout cas, ça a fonctionné comme cela les cinq premières années de ma vie, ce qui a forgé mon caractère d’enfant pourrie gâtée. Malheureusement on ne peut pas dire que les treize ans suivant soit tout aussi glorieux. J’avais des coups à profusion des rabaissements en guise de récompense. Pas franchement de quoi construire une confiance en soi solide. Mais, maintenant que je vivais ma propre vie, que je faisais mes propres choix, j’avais radicalement changé. En revoir la jeune adolescente arrogante, imbu d’elle-même et superficielle. Et bonjour celle qui était une mordue du travail, serveuse et qui logeait dans un petit appartement en plein brooklyn. Pas de quoi se vanter, mais c’était suffisant pour ma petite personne. Bien sûr, si je disais cela à Jon aujourd’hui je suis pratiquement certaine qu’il ne me croirait pas une seule seconde. En même temps qui pourrait croire que la fille unique d’un richissime homme d’affaire était désormais une simple serveuse. En tout cas, ça faisait mon bonheur, et c’était tout ce qui compte. Notre combat de regard fût interrompu par mon amie, qui se dépêcha de sortir aussi rapidement qu’elle nous avait interrompus. Je lève légèrement les yeux au ciel avant de reporter mon attention sur Jon. Je hausse simplement les épaules. « Ouais, je préfère ce prénom... » répondis-je tranquillement. Après tout cela ne le regarde pas pourquoi j’ai changé de prénom.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Sam 2 Aoû - 22:23

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Pour quelle stupide et foutue raison étais-je en train de discuter avec la personne qui m'avait fait le plus de mal en ce bas monde, au juste ? Je ne comprenais pas. Mais j'avais bien envie de fuir pour le coup. Enfin non, justement non. Je voulais faire face et lui montrer que toutes les moqueries et railleries auxquelles j'avais eus droit quand j'étais jeune ado, ne m'avaient pas fait sombrer plus bas que terre. Au contraire, ça m'avait rendu bien plus fort que jamais. D'un côté, je devrais presque lui en être reconnaissant. Non ? Non, bien sûr que non. Quelle étrange idée que voilà ! J'allais plutôt me contenter de lui montrer que pour moi tout allait bien. Et j'espérais presque que de son côté, ça n'allait en réalité pas tant que ça. Si seulement elle pouvait être malheureuse, ça, ce serait le pied bordel ! Moi devenu monstrueux ? Non, pas le moins du monde. Ce que je ressentais à son encontre, était tout à fait normal me semblait-il. Après tout, elle avait fait de ma vie un véritable enfer durant quelques années. Alors elle n'aurait là que ce qu'elle méritait, si vraiment je me montrais horrible avec elle. Ce qui n'était, pour le moment, pas trop le cas, on ne pouvait dire le contraire. Je ne lui avais pas encore fais subir ne serait-ce qu'un millième de ce qu'elle, elle m'avait fait ressentir quelques nombreuses années plus tôt. Pas de quoi verser une larme, merci et au revoir. De toute façon, je doutais qu'elle ait un coeur pour lui permettre d'éprouver la moindre tristesse ou la moindre culpabilité vis à vis de ce passé que je ne risquais pas d'oublier de sitôt pour ma part. Alors tenter de la blesser ne servirait sans doute à rien du tout. Si ce n'est remuer le passé, pour moi. « Les deux se valent. Pas terribles ... » Remarquai-je en joignant un haussement d'épaules à mes paroles. Signe que la conversation était plutôt ennuyeuse pour moi. Et heureusement, ma 'petite amie' du jour, choisit justement cet instant pour nous rejoindre, venant se coller à moi et déposer un baiser dans mon cou. « Tu as terminé ? » Lui demandai-je en posant les yeux sur elle, un léger sourire au coin des lèvres. Elle hocha la tête et je passai un bras autour de ses hanches pour la garder contre moi. « Chloë, je te présente Marieshka. » Lâchai-je le plus naturellement du monde, avant de faire mine de prendre un ton de conspirateur, en passant une main devant ma bouche pour ajouter pourtant à voix haute : « Mais elle préfère Lakeisha. » Ton tout à fait ironique de ma part, bien entendu. Chloë prit le temps d'étudier la jeune femme du regard, souriant de toutes ses dents. « Est-ce qu'elle va se joindre à nous ? » Pour une partie à trois ? Je lançai un regard dédaigneux en direction de Lakeisha. « Elle ? Tu plaisantes j'espère ? » Si je la prenais de haut ? Ouais. C'était plaisant de lui rendre la monnaie de sa pièce en lui faisant ce qu'elle m'avait fait pendant bien trop de temps ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Dim 3 Aoû - 21:57


Ft Beau

C’était quand même très intéressant de voir combien je pouvais me faire du mal toute seule. J’aurais dû, dès que j’ai appris qu’il s’agissait de celui que j’avais certainement fait le plus de mal, partir en courant, mais j’avais été incapable de le faire. Quand bien même, je préférais subir ces sarcasmes à outrance. Et surtout, j’avais une curiosité malsaine, parce que l’on peut franchement dire que depuis que l’on s’est quitté, ce n’est plus du tout la même personne, au contraire. Si j’avais toujours été la fille que j’étais il y a de cela presque dix ans aujourd’hui, je lui aurais lancé une remarque bien acerbe sur le fait qu’il ait dû avoir recours au bistouri pour être maintenant une gravure de mode, mais j n’étais juste plus cette personne, alors je me contentais en silence, de me demander comment ce changement avait eu lieu. J’avais toujours remarqué qu’il avait énormément d’ambition, alors même si cela ne m’étonnait pas de le voir à ce stade aujourd’hui, je suis en droit de me demander comment il en est arrivé là. Mais bon, on était dans un impasse, il ne m’avait connu que manipulatrice, garce au possible, et superficielle, alors je doute franchement qu’il puisse croire que je ne suis plus du tout ce genre de personne. Personne ne le croirait. Et puis si je me suis ‘rachetée’ une conduite, ce n’est justement pas pour retourner voir les anciennes relations. Car du jour au lendemain, j’avais coupé le pont avec tout ceux qu’ils se considéraient comme des amies pour moi, en vérité je n’avais jamais considéré avoir de vrais amis, ils n’étaient intéressés parce que j’avais autant d’argent qu’eux. Je lève un sourcil à sa réponse. « Si tu le dis. » dis-je en haussant les épaules, en même temps je n’avais pas besoin de son avis, et si ça me plaisait c’était tout ce qu’il me fallait. Je vis une jeune femme se coller à Jon, mais je ne réagis pas, de toute façon ça ne me regardais pas. Enfin pas tant qu’il ne fasse les présentations, je lui lance une oeillade noir suite à ses déclarations, avant de simplement hocher la tête à la jeune femme, décidant qu’il ne pourrait pas m’atteindre. De toute manière, les faux-semblant, j’étais experte dans cette matière là. J’évite, par je ne sais quel miracle, à ne pas avaler de travers face à la question de la jeune femme. Ne relevant pas ses paroles, où le ton était clairement blessant, je lui souris tout aussi férocement avant de rétorquer « Désolée, mais j’ai beaucoup mieux chez moi et je suis parfaitement comblée. Donc merci de ta proposition,mais non merci. » mentis-je avec facilité. Même s’il n’y avait que des glaces et un chat qui m’attendait à la maison.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Lun 4 Aoû - 22:12

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Je n'étais pas méchant de nature. Pas pour un sou ! Et pourtant, une part importante de moi éprouvait la forte envie de se venger de la jeune femme qui me faisait actuellement face. C'était sans doute stupide. Parce que dans le fond, elle ne devait vraiment pas assez douter d'elle pour que mes paroles puissent même un tout petit peu l'atteindre. Ce qui était quand même assez agaçant pour moi dans le fond. mais je ne pouvais rien faire contre ça, c'était un fait indéniable. Rien d'autre que tenter de l'atteindre malgré tout. En vain, j'en étais sûr. Quoi que ses regards noirs étaient quand même le signe d'un petit quelque chose, non ? La colère était un sentiment tout à fait humain. Et depuis quand était-elle humaine au juste, hein ? Aucune idée. Mais je m'en foutais plutôt pas mal à la vérité. Parce que je voulais l'atteindre coûte que coûte. Et qu'en cet instant, j'avais la très agréable sensation que cela fonctionnait plutôt bien. Est-ce que j'allais arrêter ? Pourquoi en si bon chemin !? Ce serait un tel gâchis ! Non, je ne voulais pas de ça. Pas encore du moins. Pas tant que je ne me serais pas lassé de ce petit jeu. J'étais tout de même pas mal surpris de pouvoir constater le fait qu'elle ne m'attaquait pas en retour. Elle ne cherchait pas à se défendre, ce que je ne trouvais pas normal du tout. Enfin venant d'elle quoi. Pour le reste, je m'en foutais bien. J'étais presque déçu qu'elle ne réplique pas en fait. Où était la dispute calme ? Les envolés lyriques de vacheries en tous genres ? Avant c'était moi qui me laissais faire, parce que j'étais trop timide et blessé pour réagir. Et aujourd'hui c'était à son tour de garder la bouche close; Pourquoi ? J'aurais aimé comprendre. Qu'est-ce qui avait bien pu changer à ce point chez elle ? A la réponse qu'elle apporta à Chloë, je ne pu que rire de bon coeur. Insister sur le fait qu'elle avait mieux chez elle, c'était marrant. Surtout parce que j'étais certain qu'elle disait ça surtout pour m'atteindre. Sauf que ça ne fonctionnait pas. Je ne doutais plus du tout de moi à l'heure d'aujourd'hui. Et forcément qu'il devait exister meilleur et mieux que moi. Et encore heureux ! « La réponse classique d'une vieille fille ... » Remarquai-je en échangeant un regard de véritable conspirateur, avec la jeune femme que je maintenais toujours contre moi. Avant de reposer enfin les yeux sur Lakeisha. Pauvre elle ... ou pas ! « C'est tout ce que t'as en réserve, Woods ? Je me souviens d'une époque où les griffes du chaton étaient plus acérées. » Remarquai-je sur un ton incroyablement déçu -faint bien entendu- et avec la moue de circonstance. Je n'irais pas non plus jusqu'à dire que ça venait de foutre ma journée en l'air, quand même. Mais j'avais quand même un peu de mal à croire que cette nana qui avait fait de ma vie un véritable enfer, soit devenue si ... Rien ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Ven 8 Aoû - 21:30


Ft Beau

Pourquoi tout le monde croyait que je ne pouvais pas changer et ne plus être la personne ingrate que j’étais avant ? On change pourtant en cinq ans. Enfin, cela faisait maintenant plus de cinq ans que j’avais tourné le dos à ma famille et que j’étais devenue une autre personne. Mais bon même si on change, il y a toujours quelque chose qui reste de notre passé. J’avais appris à ne plus me laisser toucher par les paroles blessantes, j’avais désormais une sorte de carapace. Et même si ce fichu sentiment de colère montait en moi, je faisais tout pour ne pas y répondre et ne pas le laisser m’envahir. De toute manière il ne méritait pas mes remords d’après ce que je vois. Il semble être devenu une personne totalement imbue d’elle-même, fière et.. hypocrite. Tout ce que j’étais avant et que je détestais désormais.Et mine de rien ça m’atteignais plus qu’autre chose, car je sais que j’ai une grande part de responsabilité dans ce changement radical. Et, même si auparavant je n’aurais pas hésité à répondre, maintenant j’encaisse sans rien dire, de toute façon il a totalement raison, je ne peux pas le contredire. Mais, ce n’est pas pour autant que ça ne me touche pas. Je fronce les sourcils, me demandant si je ne devais pas le contourner et le laisser en plan,mais j’étais encore bien trop fière pour ça. Alors je tenais bon, et restait face à lui. Ne dessoudant pas mes lèvres, je retenais sans mal la remarque acerbe qui était au bord du coeur. Mais je m’étais promis de ne plus faire du mal gratuitement, même s’il est exactement en train de faire cette chose. Même si rien ne m’attendait dans mon appartement, je n’en étais pas malheureuse pour autant, et surtout je n’avais pas besoin de me pavaner aux bras de gens superficiels pour faire semblant d’être heureux. Je ne peux que répliquer. Je n’en ai rien à faire qu’ils soient complices, ça ne m’atteignait pas. « Au moins je n’ai pas besoin de me pavaner aux bras de bimbo pour faire croire que l’on est heureux alors que tout le corps crie le contraire. » assénais-je. « Peut-être qu’en fait tu ne mérites même pas mon attention » répondis-je tout en croisant mes bras, reprenant un visage totalement neutre. Regardant ma montre, d’un ennui feint « Je ne voudrais pas déranger plus les tourtereaux, et puis c’est bien trop dégoulinant d’amour pour moi » lançais-je sarcastiquement. Je ne pouvais pas empêcher quelques piques de sortir de ma bouche. Je les dépasses d’un pas décidé pour sortir de la boutique.
© fiche créée par ell


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day. Sam 9 Aoû - 12:45

Lakeisha & Beau : Oh ! Shopping day.

Si j'avais énormément évolué au cours des années écoulées, ce n'était pas pour autant que j'étais devenu un enfoiré de la pire espèce. J'étais toujours une personne généreuse et très à l'écoute, entre autres choses. Toutefois, si je me comportais comme un connard avec Lakeisha en cet instant, c'était plus par esprit de vengeance qu'autre chose. Histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce, après toutes ces années qu'elle avait passé à tenter de me briser. Elle y était presque parvenue d'ailleurs, comme tous ses amis. Mais le fait est que si j'étais aussi fort aujourd'hui, c'était aussi à cause de tout ça. Après avoir tant subis les moqueries, je ne pouvais qu'en être ressorti plus fort que jamais et sacrément endurci. Pour autant, je ne tenais pas à devenir trop sûr de moi et imbu de ma petite personne.  D'un côté, vu mon douloureux passé, il y avait quand même peu de risque pour que je devienne ce genre de personne là ! Par contre, j'étais surpris de voir avec quelle facilité je pouvais me comporter en véritable goujat. C'était sans doute tout simplement elle qui m'inspirait en fait ! « Une bimbo ? On ne doit pas avoir la même conception du terme 'bimbo'. » Remarquai-je avec un rire dans la voix, en adressant un bref regard à la jeune femme toujours collée contre moi. Elle n'avait rien d'une bimbo, puisque je n'aimais pas ça du tout. Franchement, c'était à croire que Lakeisha était jalouse ou un truc dans ce genre là ! En plus, elle était en train de titiller la jeune femme qui, de son côté, n'avait strictement rien fait. D'un côté ça ne m'étonnait pas d'elle. Elle était peut-être toujours la même garce. « C'est pas comme si je cherchais à attirer encore ton attention aujourd'hui, de toute façon. » Lâchai-je cette fois ci sur un ton des plus froids, en souvenir du passé où j'aurais aimé qu'elle me remarque pour autre chose que mon fauteuil et toutes les autres raisons pour lesquelles on se foutait de ma gueule. Je placardai un sourire froid et ironique sur ses lèvres, quand elle fit la mention de tourtereaux. Encore une fois, elle ne devait pas voir bien correctement. Nous n'avions rien d'un couple d'amoureux. Enfin pas que je sache. Mais le fait est que nous n'étions aucunement un couple. Une amitié arrangée dirais-je plutôt pour nous définir ! En tout cas, je ne pris pas la peine de répondre. Je me contentai de la suivre du regard alors qu'elle quittait les lieux. Et enfin, ce fut notre tour de filer. J'avais des projets suffisamment intéressants comme ça !

realised by morphine.


RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: B&L - Oh ! Shopping Day.

Revenir en haut Aller en bas

B&L - Oh ! Shopping Day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-