It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

oswald&logan ~ strange people

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: oswald&logan ~ strange people Dim 20 Juil - 19:49


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

21 juillet, 16h20. Brooklyn, Midwood. Définitivement l'un des quartiers que je préférais pour faire du shopping, mais pas l'endroit où je me rendais le plus souvent, privilégiant certains centres commerciaux de Manhattan, où je passais plus de temps. Cependant, en ce lundi après-midi, j'avais eu envie d'aller faire un tour à Midwood. Je devais être raisonnable, je n'avais cette fois-ci emporté que cent euros et laissée ma carte bancaire dans ma chambre. Autant dire que ça ne faisait pas beaucoup à dépenser, mais je n'avais besoin de rien. La majorité des vêtements que j'achetais, c'était par simple coup de cœur... J'avais de la chance de pouvoir dépenser autant. Je n'avais pas le loyer exorbitant des appartements new-yorkais à payer, autant dire que ça faisait déjà une sacré somme en moins. Plus l'argent que mes parents me donnaient pour mes frais d'université... Sérieux, à chaque fois que j'y repensais, je culpabilisais à mort. Ça allait que mon père gagnait bien sa vie. Il n'aurait plus manqué qu'ils aient été obligés de s'endetter pour pouvoir donner une partie du prix d'une année d'université... Enfin bon, de toutes façons, je ne me serais pas vu annoncer à mon père avocat que je m'étais retrouvé homme de main. Que j'étais obligé de rester aux États-Unis, illégalement, parce qu'un type à qui j'étais redevable m'avais obligé à travailler pour lui. En sortant d'une première boutique, avec un premier paquet dans les mains, je décidai d'aller boire quelque chose dans un starbuck, à cause de la chaleur de dehors. En me forçant à être raisonnable, ces deux achats furent les seuls. Bon, d'accord, je l'avoue, en sentant que je n'allais pas pouvoir me retenir d'acheter tout ce qui me plaisait, j'avais quitté le quartier. Bien vite, mon regard fut attiré par un homme qui me sembla étrange. Il rasait presque les murs et sursautait souvent, en particulier lorsqu'un bruit retentissait de façon brusque. Je jetai mon gobelet dans une poubelle, rangeai soigneusement le t-shirt que j'avais acheté dans mon sac, pour ne pas avoir les mains prises avec le sac de la boutique. Puis je me mis à le suivre, poussé par mon instinct d'écrivain, le plus discrètement possible. J'avais l'habitude de suivre discrètement des personnes... mieux valait l'être pour les tuer avant de se faire remarquer, en même temps. Malheureusement... j'étais cette fois-ci tellement absorbé dans l'observation de cet homme étrange que je ne fis pas attention et, au moment de traverser, je ne fis pas attention à la voiture qui arrivait et qui s'arrêta en klaxonnant bruyamment. Je me dépêchai de rejoindre l'autre côté de la rue, il ne fallait pas que je le perde de vue ! J'espérais que malgré le bruit du klaxon je ne m'étais pas fait grillé...

© EKKINOX


Dernière édition par E. Oswald Twain le Mar 22 Juil - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Lun 21 Juil - 19:20

Oswald & Logan : strange people.

Ca ne faisait guère longtemps que j'avais enfin trouvé ma liberté. Pas retrouvé, non, puisque je ne l'avais jamais eus jusqu'alors. Mais le fait est que maintenant que je l'avais, je comptais bien la garder; Plutôt mourir pour de bon, plutôt que d'être enfermé de nouveau dans cette petite chambre humide et froide à longueur d'année. Je ne voulais plus être un animal en cage. Une machine à tuer sans coeur et sans sentiment. Je voulais vivre enfin. Et j'avais eus de la chance quand j'avais pris la fuite. La chance de me faire renverser par une jeune femme. soit, ça pouvait sembler bien étrange de qualifier cet accident, de "chance". Mais le fait est que c'était bel et bien le cas. Coup de chance, dans le sens où elle m'aidait comme personne d'autre n'aurait pu le faire sans doute. Puisqu'elle m'hébergeait comme si c'était là la chose la plus normale et la plus évidente à faire. On ne pouvait pourtant pas dire du tout que c'était le cas. Enfin je ne risquais pas de m'en plaindre. Au contraire, maintenant, j'en profitais. Il m'avait pourtant fallut pas mal de temps avant que je n'accepte une telle idée. Je me méfiais de tout et tout le monde ! Même un bruit soudain suffisait à me terrifier et à me faire bondir sur place. Il s'en fallait toujours de peu pour que je ne fasse une crise cardiaque. Et pourtant, je continuais de lutter contre tout ça. Je ne tenais pas à rester enfermé à longueur de journée. Il fallait que je découvre le monde. Ainsi me trouvais-je en pleine rue de New-York. J'ignorais complètement où j'étais. J'étais totalement perdu ! Tout se ressemblait. Les rues, les gens, les voitures ... C'était assez effrayant ! Mais plus encore, j'étais effrayé par le type qui était en train de me suivre. Il devait avoir une bonne raison de faire ça. Et s'il m'avait reconnu ? J'étais ... Dans la merde, si c'était le cas ! Raison pour laquelle je profitai du fait qu'il venait d'être perturbé par une voiture, pour disparaître dans une ruelle. Et ce fut quand il passa devant, que je l'attrapai par le bras pour l'attirer de mon côté et le flanquer contre le mur. J'obstruai sa gorge de mon avant bras, l'étranglant juste à demi. « Pourquoi est-ce que vous me suivez ? Pourquoi !? » Demandai-je vivement.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Mar 22 Juil - 0:11


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

Où était-il passé ? Il était encore là il y avait quelques instants, pourtant ! Merde, il n'avait pas pu se volatiliser ! Je m'arrêtai un instant pour regarder attentivement autour de moi. Il n'avait pas pu disparaître en si peu de temps ! Bordel... Je me remis à avancer, bien décidé à le retrouver. Je n'avais pas terminé mon étude sur son comportement ! Je devais le retrouver et continuer de le suivre. L'idéal serait aussi de comprendre pourquoi il agissait ainsi, un peu comme s'il venait d'un monde totalement différent du nôtre, un peu comme un personnage d'un de mes romans, celui qui était pirate et venait d'arriver à New York. Totalement perdu dans la grande ville et émerveillé par Times Square. Sauf que dans le cas présent, il s'agissait d'une personne réelle qui agissait bizarrement. Il fallait donc que je le retrouve. C'était peut-être l'occasion de pouvoir approfondir ce personnage grâce à mes observations et... Je continuai de marcher, en observant avec attention les environs, lorsque je sentis soudainement quelque chose m'attraper le bras et me tirer dans une ruelle. Oh mon Dieu, qu'est-ce qu'on me voulait ? Un ennemi d'Alexander m'avait reconnu et voulait me tuer ? Ou bien lui demander quelque chose en échange de ma liberté ? Comme si que ce con en avait quelque chose à faire de ma vie... Toujours était-il que je sentais mon cœur battre à une folle allure à cause de la peur. Ce n'était pas non plus une crise de panique mais, ne sachant pas ce qu'il m'arrivait, je flippais sérieusement. Je commençais à sentir des larmes couler. Mon hyperémotivité m'agaçait au plus haut point... ! Comment pouvais-je être crédible en homme de main en pleurant à chaque émotion un peu trop intense ? Je fus plaqué contre le mur et l'avant-bras de mon assaillant commença à appuyer contre ma gorge. « ... » Je rouvris les yeux et réalisant que c'était justement le type que je suivais. Bordel de putain de merde... je m'étais fait grillé en beauté. « J... j... je.... », bredouillais-je. Non seulement j'avais du mal à respirer, mais en plus j'étais incapable de former une phrase. « L... lâchez-moi... », finis-je par réussir à dire sans pouvoir m'arrêter de pleurer. J'imaginais que mes larmes pouvaient le pousser à penser que je ne lui voulais aucun mal... Ce qui étais vrai. J'étais totalement inoffensif, j'avais fait une grosse crise de panique après mon premier meurtre d'ailleurs.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Dim 27 Juil - 14:36

Oswald & Logan : strange people.

Vu la vie que j'avais mené jusqu'à très récemment, j'étais devenu quelqu'un d'une nature vraiment très méfiante. Et encore, c'était là un sacré euphémisme. J'étais tendu et toujours sur mes gardes. Et forcément, j'observais également sans cesse les environs. Par peur d'être suivi, bien sûr. Ainsi, je n'eus pas trop de mal à voir que c'était justement le cas. Qu'un type me regardait d'une drôle de façon et se trouvait à quelques mètres derrière moi, depuis un bon petit moment maintenant. Forcément, je ne pouvais faire autrement que m'en méfier. Et me montrer agressif, également, pour m'assurer qu'il comprenait bien que je n'étais pas là pour rire et qu'il avait franchement intérêt de me dire qui il était et ce qu'il me voulait, s'il ne souhaitait pas que je le tue sur le champ. Alors que je venais de le bloquer, avant bras contre sa gorge, contre un mur, j'eus la surprise de voir de sacrés larmes s'échapper de ses yeux et couler sur ses joues. Sérieusement !? Mais c'était qui ce type qui se faisait menaçant en me suivant mais qui se mettait à pleurer dès que je me retournais contre lui ? Trop bizarre ! Et tellement faible. Raison pour laquelle, vivement, je le relâchai. Enfin, je le poussai plus loin dans la ruelle, surtout. Parce que je ne comptais pas le laisser disparaître avant de m'avoir donné quelques explications. C'était juste hors de question ! « Dites moi qui vous êtes et ce que vous me voulez ! » Lui ordonnai-je sur un ton pour le moins agressif. En même temps, je n'étais pas habitué à faire dans la dentelle. Et ce, pour la simple et bonne raison que ce n'était jamais une solution que de se montrer sympa avec quelqu'un. Et certainement pas avec un type qui se permettait de nous suivre, l'air de rien.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Mar 29 Juil - 14:23


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

C'était quoi, ce type ? Sérieux, il m'avait foutu la peur de ma vie, là.... ! Enfin pas vraiment la peur de ma vie, mais quand même. Une chance qu'il accepte si facilement de me lâcher. Ça m'aurait franchement ennuyé de mourir par manque d'air, au beau milieu de cette ruelle, comme un con. J'étais encore jeune, j'avais la vie devant moi et tout... mais surtout, je ne voulais pas crever comme ça, d'une manière si insignifiante, sans avoir parlé de mes sentiments déplacés à Alexander. Qu'au moins je puisse avoir ma petite vengeance pour tout ce qu'il m'a fait. Mais pour l'instant, j'étais encore un peu plus loin qu'auparavant dans la ruelle, en train d'essayer de reprendre mon souffle, visage levé. « Dites moi qui vous êtes et ce que vous me voulez ! » Je continuai d'inspirer et expirer le plus calmement possible, pour tenter de me calmer même si je me doutais que ça risquait d'être compliqué de le faire si rapidement, surtout vu l'agressivité du ton qu'il venait d'employer. Je savais pas vraiment quoi lui répondre... je me voyais mal dire à un tel énergumène que son comportement m'avait intrigué et, qu'étant écrivain à mes heures perdues, je l'avais suivi sans vraiment m'en rendre compte. C'était fort probable que ça l'énerve davantage, et vu comment il me faisait déjà peur... Ah, la curiosité est un vilain défaut, vraiment ! « Je ne vous veux aucun mal. », commençai-je difficilement en posant le regard sur lui. J'essuyai les larmes qui continuaient de couler, histoire de pouvoir espérer avoir l'air un minimum sérieux et de pouvoir gagner quelques instants supplémentaires pour réfléchir à ce que je pouvais répondre. « Et pour votre autre question, vous pouvez le voir par vous-même, qui je suis. Un gamin hyperémotif. Franchement, vous pensez que je pourrais faire du mal à une mouche ? », tentai-je. J'avais fini par être capable de faire bien plus que du mal à une simple mouche, mais je savais que je n'en n'avais pas l'air. Forcément, puisque je n'étais pas comme ça à la base. Sauf que ça, c'était le genre de choses à éviter de dire, surtout dans le genre de situation dans lequel je m'étais foutu. Doucement, je sentais que je recommençais à pouvoir respirer sans avoir trop de mal, ou en tous cas moins qu'avant. Ce qui était déjà pas mal... un bon début, quoi.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Mer 30 Juil - 18:56

Oswald & Logan : strange people.

J'ignorais totalement qui était ce type qui me suivait. Le fait est que je ne l'avais jamais rencontré jusqu'à présent. Ou alors je n'en gardais pas le moindre souvenir. Mais dans un cas comme dans l'autre, je ne pouvais pas me réjouir d'être ainsi suivis, en pleine ville de New-York et alors que tout ce que je souhaitais, c'était mener une vie la plus normale et la plus simple qui soit. Malheureusement, il fallait que je fasse face à de pareilles mésaventures. Parce qu'être ainsi filé dans les rues, c'en était forcément une de mésaventures ! « Je ne vous veux aucun mal. » Je n'eus pas la moindre réaction apparente. Mais au fond de moi, j'étais vivement en train de réagir. Non parce que c'était tellement facile d'assurer un truc pareil, sans que ça ne soit l'exacte vérité pourtant ! Je ne pouvais pas le croire. Je n'avais aucune confiance en lui, puisque je ne le connaissais ni d'Eve ni d'Adam. Et puis de toute façon je n'étais pas du genre à accorder ma confiance à qui que ce soit. Alors ça serait bien moins le cas encore, pour un type qui me suivait sans que je ne comprenne pour quelle étrange raison ! Et il continuait de ne pas vouloir répondre à ma question. Il se contentait de m'assurer que je ne risquais rien, en gros. Sauf que ce n'était pas là ma foutue question, à la fin ! « Ce n'est pas ce que je vous ai demandé. Vous ne répondez toujours pas à ma question là, je vous ferais remarquer. » Lâchai-je sur un ton des plus froids, sans détourner mon regard de lui. C'était même limite si je prenais la peine de cligner des paupières, tant je le fixais avec intensité et froideur. Pour l'impressionner ? Non, pas vraiment. Juste parce que c'était ma façon de regarder. J'étais naturellement comme ça ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Sam 2 Aoû - 11:20


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

« Ce n'est pas ce que je vous ai demandé. Vous ne répondez toujours pas à ma question là, je vous ferais remarquer. » Je déglutis avec difficulté. J'avais sérieusement peur, là. Cet homme avait une carrure autrement plus impressionnante que la mienne, il suffirait que je devienne maladroit avec mes mots, qu'il s'énerve, et je serais franchement mal. Rien que cette idée me donnait des sueurs froides. Je tombai à genoux sur le sol et commençai à sentir tout mon corps trembler, je frissonnais. J'avais vingt-deux ans, putain, pas deux ! Je devrais être assez mature pour ne pas me laisser impressionner par ce genre de regard froid et intense. J'en perdais mon latin, enfin, mon anglais en l'occurence. Et mon latin aussi ! Je n'arrivais même plus à former une phrase tant je tremblais. Espagnol, portugais, latin, coréen, anglais, peu importait la langue, pourtant je les parlais toutes couramment. Et dire que je pensais avoir réussir à me calmer. Je pensais que ma réponse lui aurait convenu, mais apparemment non. Je me retournai et, face au mur, j'inspirai et expirai profondément, plusieurs fois, puis me retournai. Quel genre de réponse il voulait ? Quelque chose de plus détaillé ? Je me voyais très mal lui balancer qu'il avait l'air bizarre... ça risquerait de l'énerver. Mais je savais aussi que si je restais là à ne rien dire, ça risquait de mal se terminer pour moi cette histoire. « Mon nom ne vous sera pas utile mais si c'est ça que vous voulez savoir, je m'appelle Oswald Twain. », commençai-je, regard vers le sol, avec le plus de calme dont j'étais capable, tout en continuant d'inspirer et d'expirer le plus calmement possible. Je pleurais encore, j'essayais d'arrêter, mais rien qu'essayer, c'était déjà beaucoup me demander. « Je... comment dire... Enfin... » Je commençai à m'emmêler les pinceaux. Je n'osais pas jeter un regard à l'homme, ayant peur de la façon dont il pourrait réagir. Dans ces moments-là, je n'avais qu'une envie, m'enfuir en courant et en pleurs me réfugier dans les bras d'Alexander. Envie condamnée à rester un rêve. Même si je me prenais une balle, j'étais sûr qu'il ne s'inquiéterait pas une seule seconde, alors lui demander de m'aimer... c'était impossible. You can do it, Eliott, you can do it. « Votre allure m'a intriguée. Vous m'avez semblé différent des autres personnes que j'ai pu rencontré et, étant écrivain, j'ai commencé à vous suivre dans l'espoir d'en apprendre plus... j'ai été trop curieux, visiblement... », finis-je par avouer. Je relevai prudemment mon regard plein de larmes vers lui. « Ne me faites rien, épargnez-moi, s'il vous plaît... Je suis désolé de vous avoir importuné de la sorte... », suppliai-je. Depuis quand j'utilisais ce genre de mots, moi ? ''importuné'', ''de la sorte''... ça ne me ressemblait pas. C'était sûrement Alexander qui commençait à déteindre sur moi...

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Sam 2 Aoû - 19:09

Oswald & Logan : strange people.

Plus le jeune homme semblait décidé à tourner autour du pot, plus ça m'agaçait et risquait de me faire péter un plomb. J'étais pourtant bien décidé à me construire une véritable vie au dehors de ma prison sombre et froide. Et pour y parvenir, j'avais tout intérêt à me tenir à carreau. Et pour ça, il semblait évident qu'agresser un type n'était pas une chose bonne, du tout. Alors je prenais sur moi et fini par le relâcher. Même si l'idée de coller mon poing dans sa gueule, était quand même pas mal tentante dans son genre ! Mais finalement, il me faisait presque de la peine là. Je pris quand même le parti de faire un pas en arrière, pour ne pas risquer de le voir sortir soudainement un couteau et me trancher la gorge par surprise. Mieux valait être trop prudent, que pas assez ! Et puis je savais que les apparences pouvaient souvent être trompeuses. « En effet, c'est une information qui ne m'est pas utile ... » Lui fis-je remarquer en tâchant d'être le plus calme possible, avec un ton tout à fait neutre. Pas besoin de s'énerver, je le savais. D'autant plus que ça semblait le terrifier. Et lui clouer plus encore la bouche du coup ... ! Finalement, il avoua avoir simplement été intrigué par mon allure et ce que je pouvais bien dégager. Ses paroles finirent par me faire soupirer. Franchement, c'était juste ça en fait ? Un peu comme le papillon était attiré par les flammes et ne pouvait que s'y brûler, quoi. Sauf qu'il ne ressemblait pas à un papillon. « Vous ne vous êtes pas dis que ça pourrait être dangereux de suivre une personne que vous ne connaissez pas, de cette façon ? » Lui demandai-je en lâchant un soupir las. J'étais à deux doigts de le tuer sans lui poser de question quand même !

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Dim 3 Aoû - 20:41


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

« En effet, c'est une information qui ne m'est pas utile ... » Oui, ben, par ''qui êtes-vous'', on peut aussi comprendre qu'il demande l'identité. Un peu de logique. Mais bon, je n'étais pas vraiment en état de répliquer ce genre de choses, bien trop effrayé pour ça. Je devais avoir un radar attirant les types effrayants, n'empêche. Les lycéens qui me rackettaient au lycée, puis Alexander, et maintenant, lui... Oui, je devais les attirer ! Quand je finis par avouer pourquoi je le suivais, il soupira. Qu'allait-il se passer, à présent ? Il allait me tuer ? Oh, non... ça n'avait rien de réjouissant. « Vous ne vous êtes pas dis que ça pourrait être dangereux de suivre une personne que vous ne connaissez pas, de cette façon ? » À nouveau, je relevai lentement le regard et osai le dévisager quelques instants. J'essuyai mes larmes du bout de mes doigts, avant de me souvenir que j'avais un paquet de mouchoirs dans la poche avant de mon sac. J'en sortis un et continuai d'essuyer les larmes qui coulaient toutes seules et sans arrêt. Je secouai la tête en signe de négation. Non, je n'y avais pas pensé une seule seconde, et l'explication était simple... « Je suis loin d'être intelligent. On peut peut-être même dire que je suis stupide. En tous cas, c'est ce que mon patron ne se gêne pas de me faire comprendre... » Et il avait sûrement raison. Je n'étais, à ses yeux, que son ''stupide esclave'', qui jamais ne méritera un peu plus d'attention de sa part... malheureusement. J'étais tombé amoureux de la mauvaise personne. Tout aurait été tellement plus simple si nous n'étions pas restés aussi longtemps à Londres ! À Auckland, j'aurais pu retrouver Anna et vivre un amour partagé, j'aurais pu continuer de passer mes journées avec Ottawa et Gaby... meilleurs amis pour toujours, tous les trois, mais la distance nous avait malgré tout éloignés. La preuve, même à eux, je n'avais rien dit de ce qu'il m'arrivait depuis novembre 2012... Pourtant, ils seraient sûrement d'excellent conseil. Ottawa, elle, m'aurait sermonné quand je lui aurais raconté ma mésaventure d'aujourd'hui et Gaby se serait foutu de moi. Une chance, pour l'instant, j'étais encore vivant...

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Lun 4 Aoû - 20:55

Oswald & Logan : strange people.

Au mouvement de main que fit le jeune homme en direction de son sac, je me braquai aussitôt. Je me contractai tout entier et fis un pas en arrière, regard rivé sur son sac ... Duquel il sorti un paquet de mouchoirs. Bon sang, tout ça était vraiment trop dur pour moi ! Je n'étais pas habitué le moins du monde à devoir faire face à des gens ... Normaux ! Du coup, j'avais la sérieuse impression qu'ils avaient tous une dent contre moi et risquait de vouloir me tuer d'un moment à un autre. Idée fort peu réjouissante soit dit en passant ! Surtout que je devais surtout ne pas oublier que le meurtre n'était pas autorisé ! Parce que fut un temps où, dans ma vie, c'était tout à fait légal. Enfin non ça ne l'était pas ... Mais nous étions élevés comme des animaux, et éduqués pour tuer. Alors personne n'avait de famille et encore moins d'identité. Donc, personne ne pouvait nous rechercher et même deviner que l'un de nous était mort. Enfin bref, là n'était pas/plus, la question. Il fallait que je cesse de penser à ça puisque pour moi ça n'existait tout simplement plus ! La réponse du jeune homme me tira de ma torpeur et je ne pu que lui lancer un regard à la fois hésitant et surprit. « Un patron ? C'est comme un maître ça, non ? » Ne pus-je m'empêcher de le questionner, sans vraiment réfléchir. C'est qu'à la longue, je ne savais plus ce que j'étais en droit de dire et ce que j'avais intérêt de taire, moi ! Comment savoir ? Tout ne s'apprenait pas en un jour après tout ! « Les maîtres ont toujours raison ! » Ajoutai-je précipitamment. Comme si je craignais d'être réprimandé à tout instant. Ou que ce soit le cas de ce type qui venait un peu de se plaindre au sujet du sien.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Sam 9 Aoû - 10:29


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

« Un patron ? C'est comme un maître ça, non ? » C'était quoi cette question ? Elle était un peu étrange, tout de même. Ce n'était pas exactement ça, mais ça n'était pas non plus totalement pas ça. « En quelque sorte... sauf qu'en général, un patron laisse ses employés libres de leur agissements, à l'inverse d'un maître. Et il paye ses employés. » Bon, j'avais ma liberté, là n'était pas le problème, mais au moindre problème, je devais accourir... c'était pas non plus l'idéal. À cause de cette obligation de disponibilité vingt-quatre heures sur vingt-quatre, je ne pouvais pas rendre service à Jessica en gardant son fils. Ce qui était vraiment dommage car son fils, Madison, était vraiment adorable ! Et d'un certain sens, je me revoyais un peu en lui. Moi aussi, je savais ce que c'était d'être enlevé en échange d'argent et en étant encore jeune. Il y avait vraiment de quoi avoir peur. « Les maîtres ont toujours raison ! » À la façon dont il avait ajouté ça, j'eus l'impression qu'il avait peur que quelqu'un ne lui repproche quelque chose. Étrange. En même temps, rien que son allure et la façon qu'il avait d'évoluer dans les rues surpeuplées de New York sortaient du commun. « Oui, enfin... je ne suis pas tout à fait d'accord. Je ne suis pas sûr que tuer juste parce que son patron nous l'a demandé est une bonne chose... », soupirai-je. Alexander me demandait de tuer, je le faisais. Parce que j'étais obéissant et qu'au début, j'avais bien trop peur de lui pour désobéir. Bon, maintenant, si je le faisais, c'était surtout parce que, évidemment, je n'avais jamais eu le choix mais aussi parce que, si ça pouvait lui faire plaisir, et bien je le ferais. Je n'avais pas la moindre idée de jusqu'où je pourrais aller pour lui. Loin, sûrement. Très loin. Même si je savais pertinemment que je n'aurais rien en retour, il hantait en permanence mes pensées, un peu comme Anna lorsque je vivais toujours à Auckland. « Enfin bon, je ne suis pas bien placé pour dire ce genre de choses. », avouai-je.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Sam 9 Aoû - 13:27

Oswald & Logan : strange people.

« En quelque sorte... sauf qu'en général, un patron laisse ses employés libres de leur agissements, à l'inverse d'un maître. Et il paye ses employés. » Être libre et être payé en même temps ... Voilà un concept qui me surprenait assez dans son genre. Tout simplement parce que je n'avais jamais entendu parler de ça, ailleurs qu'à la télévision ou dans divers livres que j'avais pu lire. Ma seule liberté moi, c'était justement le petit accès à la culture dont j'avais le droit. A part si manger et dormir pouvaient être considérés comme tel également. Ce dont je doutais un peu tout de même, il est vrai. « Employés ... » Répétai-je à voix basse. Presque un murmure plus pour moi même que pour l'homme qui était toujours là. Employé/patron. Esclave/maître. Etrange comme les choses étaient à la fois semblables et à la fois différentes, entre la demeure d'où je venais et l'extérieur. Mon regard se fit froid quand l'homme mentionna l'idée de tuer. C'était clairement ce que l'on m'avait demandé de faire durant toute ma vie, moi. Et ce n'était pas comme si j'avais eus la moindre possibilité de refuser ça d'ailleurs. Tout au contraire. Et puis je n'avais connu que ça. J'ignorais jusqu'à ce que je me mette à lire et regarder des films, que tuer était aussi horrible en fin de compte. Comment aurais-je pu m'en rendre compte par moi même !? « Pourquoi dites-vous cela ? » Lui demandai-je sur un ton suspicieux, paupières placées, quand il avoua qu'il était mal placé pour dire ce genre de chose. J'étais en train de me demander si, lui aussi, avait été forcé de tuer à la demande de son maître. Enfin de son patron dans son cas, apparemment. Est-ce qu'il était le même genre d'homme que moi ?!

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people Sam 30 Aoû - 12:02


Strange People
AVEC N. LOGAN "SNOW"

« Pourquoi dites-vous cela ? » J'avais parlé trop vite. Encore une fois, je n'avais pas réfléchi. En même temps, comment aurais-je pu me douter qu'il prendrait cet air suspicieux à ma simple remarque, et qu'il aurait un tel regard froid ? Je n'aurais pas pu le deviner, non... Et maintenant, je ne savais évidemment pas quoi répondre. Mes félicitations, mon cher Eliott. Tu as encore une fois prouvé que tu n'as pas gagné tes bonnes notes grâce à ton intelligence. Que devrais-je dire ? La vérité ? Oui, et si Alexander l'apprend, il me tue. Ceci dit, si je ne répondais rien, il était fort probable que ça soit cet inconnu qui me tue. Et, quitte à choisir, je préférerais que ce soit Alexander. Mais, qu'est-ce que je racontais ? Je n'allais pas bien. Comment pouvais-je penser de telles choses ? Je ne voulais pas trahir le peu de confiance qu'il avait daigné m'accorder. Si je devais mourir aujourd'hui, et bien, je ne pouvais rien y changer. Je n'avais, depuis que j'étais à New York, jamais parlé à qui que ce soit de mon activité illégale. Alors dire à cet inconnu que tuer faisait partie de mon quotidien était hors de question ! « Pour rien. Absolument rien. Vous vous faites des idées. », dis-je avec le plus d'assurance possible. Cependant, j'avais bien entendu ma voix commencer à trembler et des larmes couler à nouveau sur mes joues. Saleté d'hyperémotivité me faisant perdre toute crédibilité. Peu m'importait. Peu importait ce que je pouvais parfois penser, jamais je n'avouerais mes activités. Même si j'étais forcé de faire ce genre de choses et que l'on me donnait l'occasion de me venger d'avoir été obligé de tuer tant de personnes, jamais je n'accepterais. Je nierais jusqu'au bout. Je préférais mourir plutôt que de prendre le risque qu'il arrive quelque chose à Alexander. Plus je pensais à ce genre de chose et plus je sanglotais stupidement. Etait-ce parce que j'avais eu peur pour ma vie que ce genre de pensées me venait sans réussir à repartir ? Je n'en savais rien. Et ce que je semblais oublier, aussi, c'était que je n'étais pas encore sûr d'échapper à la mort. Si je m'entêtais à ne pas m'expliquer, peut-être que cet étrange personnage allait me tuer pour de bon cette fois.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oswald&logan ~ strange people

Revenir en haut Aller en bas

oswald&logan ~ strange people

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-