It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

an unexpected evening (danny & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: an unexpected evening (danny & thalia) Mar 15 Juil - 19:29


Danny & Thalia ❧ an unexpected evening
Je descendis lentement l'escalier, tournant la tête à droite et à gauche pour m'assurer que Mrs. Dewood n'était pas dans les parages. M'appuyant doucement sur les trois dernières marches afin de ne pas les faire grincer, je posai le pied dans le hall. Personne à l'horizon. Je traversai l'entrée en courant, ouvris la porte et me faufilai dans la rue. Ouf ! J'avais échappé à Mrs. Dewood. Non pas que la propriétaire de la pension de famille où je logeais pour le moment était désagréable, mais elle était surtout très fouineuse. À chaque fois que je sortais et qu'elle me croisait sur le point de quitter la pension, elle m'alpaguait. Et « Où est-ce que vous allez, jeune fille ? », et « Faites attention aux endroits où vous traînez, jeune fille. », et « De mon temps, les rues étaient beaucoup plus sûres, jeune fille… ». La jeune fille commençait légèrement en avoir ras la casquette, c’est moi qui vous le dis. Je me demandais même si Mrs. Dewood n’était pas missionnée par mon père pour me surveiller. Heureusement, j’avais trouvé un petit appartement à Brooklyn et je me déménageais bientôt. Je serai libre !

Cela faisait maintenant quelques jours que j’étais arrivée à New York et j’avais envie de m’amuser un peu, ce soir-là. Boire un coup, aller faire un tour dans une boîte de nuit branchée, ce genre de choses… Oh, ne vous y trompez pas ! Lorsque j’étais étudiante à Lincoln, j’avais eu mon lot de fêtes et de beuveries. Mais bon, une gueule de bois made in New York, ça a quand même plus d’allure, non ? Non pas que je veuille nécessairement me soûler, remarquez. J’étais après tout une jeune femme seule dans une très grande ville et j’en connaissais les dangers. Ce n’est pas parce que je venais d’un trou perdu (Ogallala, Nebraska, tout un poème…) que j’étais naïve. Non, j’allais boire un ou deux cocktails, danser sur des rythmes endiablés et finalement, rentrer bien sagement chez Mrs. Dewood.

J’avais choisi le quartier de Coney Island un peu au hasard. J’avais lu quelque part qu’on y trouvait la plus longue jetée au monde et j’avais envie de voir la mer. Quand on habite un État en plein milieu du pays, on n’a pas l’habitude de la côtoyer. Arrivée là-bas, je fis un tour sur la plage, savourant la sensation de mes pieds nus sur le sable et dans l'eau fraîche. Puis je me mis à la recherche d'un endroit où passer la soirée. Je longeai la promenade et me décidai pour un bar d'allure pas trop miteuse. À cette heure pas encore trop avancée de la soirée, il n’était pas trop rempli. Je m’avançai vers le bar et me juchai sur un des tabourets. J’attendis que le barman se tourne vers moi pour lui lancer avec un grand sourire : « Bonsoir ! Un lait-grenadine, s’il vous plaît ! » J’étais d’humeur blagueuse, ce soir-là.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia) Mer 16 Juil - 0:03

Avec tout ce qu’il se passait avec Paige, on ne pouvait pas dire que Danny se sentait réellement dans son assiette. Il en fallait beaucoup pour le déstabiliser en temps normal tant il avait encaissé depuis sa naissance mais là… C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Paige était la seule personne qui avait été là pour lui tout le temps. Il la connaissait depuis toujours, elle était son repère, elle était essentielle à sa vie. Pourtant, elle avait décidé d’en sortir, tout ça parce qu’il avait commencé à fréquenter quelqu’un. Ils ne savaient pas comment les choses avaient pu dégénérer comme ça, comment ils n’étaient plus que des inconnus l’un pour l’autre. Il ne le supportait pas, et même si Paige était revenue sur ses positions et lui avait fait savoir qu’elle était prête à tout faire pour que les choses s’arrangent, rien n’était encore gagné et il n’était pas prêt d’aller mieux. Il allait avoir besoin de temps pour être capable d’oublier, même s’il avait besoin lui aussi que tout aille mieux.

Ce dont il avait besoin pour le moment, c’était de penser à autre chose. Il avait besoin… de quelque chose de familier, qui n’avait pas changé. Un peu pour se rassurer, en quelque sorte. Qu’y avait-il de mieux que son travail ? Toujours le même bar et les mêmes clients avec leurs problèmes, des problèmes différents des siens sur lesquels il préférait se focaliser. Il n’était pas une personne exemplaire, particulièrement altruiste ou agréable mais il savait écouter et aider, parfois. Ca surprenait pas mal de monde la plupart du temps, lui premier. Mais travailler était idéal et c’était bien la seule chose qui tournait rond en ce moment et qui ne le décevait pas. Il arrivait à oublier Paige un peu, et ça lui faisait du bien. Pas qu’il se réjouisse du malheur des autres, c’était juste que c’était bien de voir qu’il n’était pas le seul à avoir du mal.

Pour le moment, le bar n’était pas trop rempli comme il était encore tôt. Il y avait les clients habituels, qui étaient là tous les jours, de l’ouverture du bar à sa fermeture et qui commandaient toujours les mêmes boissons. En général, il n’y avait qu’eux jusqu’à une certaine heure, plus tardive, où les autres clients commençaient à arriver. En général, mais pas aujourd’hui. Une petite brune venait de s’asseoir sur un des tabourets et Danny ne l’avait jamais vue. Il était plutôt intrigué en fait, surtout qu’elle était seule. « Bonsoir ! Un lait-grenadine, s’il vous plaît ! » Le jeune homme lui rendit son sourire, et alla même jusqu’à rire ce qui était… très rare. Il était évident qu’elle plaisantait et il appréciait ça. « Wow, vous êtes sûre de vous ? Vous ne préfèreriez pas commencer par un truc un peu moins fort ? » Il avait fait de son mieux pour garder son sérieux. « J’ai vu les ravages que cette boisson a pu faire plus d’une fois et… croyez-moi vous ne voulez pas ça. » ajouta-t-il après s’être penché vers son oreille, comme pour lui confier un secret.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia) Mar 22 Juil - 1:48


Danny & Thalia ❧ an unexpected evening
Hourra ! Le barman avait compris la plaisanterie. Rien de pire que de blaguer et de ne recevoir qu’en retour un visage fermé, non ? Autant donner de la confiture à un cochon. Mais là, le jeune homme derrière le bar m’adressa un grand sourire et alla même jusqu’à rire à ma petite blague, ce qui était sympa. « Wow, vous êtes sûre de vous ? Vous ne préfèreriez pas commencer par un truc un peu moins fort ? » J’éclatai de rire à mon tour tandis qu’il se penchait vers moi et ajoutait à mon oreille : « J’ai vu les ravages que cette boisson a pu faire plus d’une fois et… croyez-moi vous ne voulez pas ça. » Le menton dans une main, je fis mine de réfléchir. « Mince, vous avez raison, je crois. Moi qui voulais me dévergonder ce soir, c’est raté ! » J’attrapai une cacahuète dans un bol qui trainait sur le comptoir et l’avalai. « Finalement, je vais prendre un mojito. Je garde le lait-grenadine pour une grande occasion. »

Ah, qu’est-ce que ça faisait du bien de rire un bon coup ! Depuis que j’étais arrivée à New York, je n’avais pas vraiment eu l’occasion de sympathiser avec qui que ce soit – Mme Dewood ne comptait pas. Ce n’est pas que je n’avais rencontré personne, entre les cours de littérature et le métro et les magasins en tout genre, mais pour une raison que j’ignorais, je n’osais pas trop m’aventurer à commencer la discussion avec quelqu’un, ce qui ne me correspondait pas vraiment. J’étais au contraire du genre à faire la causette au premier venu, à lui demander son avis sur tout et n’importe quoi, à me faire des amis en un sourire… Mais voilà, je commençais à me rendre compte que New York ne ressemblait pas du tout, mais alors pas du tout du tout à Ogallala, Nebraska. Là-bas où tout le monde se connaissait et où on disait bonjour dans la rue aux étrangers, dans la Grosse Pomme, c’était tout à fait différent. Les visages fermés de la plupart des habitants me désarmaient et me déstabilisaient. À vrai dire, j’avais peur de me prendre un coup de couteau dans le ventre si j’avais le malheur de m’adresser à la mauvaise personne au mauvais moment.

Mais pour l’instant, j’étais bien. Le jeune homme qui me servait était agréable – en tout cas, il en avait l’air – et l’ambiance était franchement sympathique. Je ne regrettais pas d’avoir choisi ce bar. Je regardai le barman préparer ma boisson. « Vous connaissez des endroits cools ici ? » Je roulai des yeux, effarée par la stupidité de ma question. « Enfin, je me doute bien qu’il y en a des tonnes, des endroits cools, à New York. Mais pour une petite campagnarde à peine sortie de son Nebraska natal, vous conseillez quoi comme place to be ? » Je n’avais pas honte d’où je venais, mais je voulais me sentir comme chez moi à New York. Et ce n’est pas en faisant l’aller-retour tous les jours entre la pension de famille et l’Université que j’allais y arriver. Lorsque mon père viendrait me rendre visite, je voulais lui démontrer que je connaissais la ville comme ma poche. C’était un peu ambitieux comme projet, mais j’étais ambitieuse. « Et ne lésinez pas sur le rhum ! »

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia) Ven 25 Juil - 14:52

Danny avait beau être un ours grincheux et mal léché la plupart du temps, quand il travaillait, il s’efforçait d’avoir l’air aimable. Il n’avait pas le choix s’il ne voulait pas se faire taper sur les doigts par son patron – quoi qu’au fond il s’en fichait un peu – ou s’il ne voulait pas perdre son travail. C’était surtout ça le principal problème, parce qu’il en avait besoin de ce job. Mais ouais, il faisait un véritable effort avec les clients, alors que certains lui pas mal de fil à retordre. D’autres, en revanche, ne lui faisaient pas regretter d’être plus agréable. Ceux-ci étaient plus rares mais ils en valaient la peine, et il aimait bien se rendre compte qu’il se trompait sur les gens de temps en temps, c’était rafraichissant ! « Mince, vous avez raison, je crois. Moi qui voulais me dévergonder ce soir, c’est raté ! » La jeune fille qui s’était installée au bar faisait partie de ses personnes et rendait sa soirée un peu plus supportable. Elle lui avait demandé un lait-grenadine et il avait tout de suite compris la plaisanterie, entrant dans son jeu sans se faire prier.« Finalement, je vais prendre un mojito. Je garde le lait-grenadine pour une grande occasion. » Sans se départir de son sourire, le jeune homme hocha la tête. « C’est plus sage, oui. » Tout ça le poussait vraiment à faire plus d’efforts, comme s’il était récompensé ? Et s’il ne lui faisait pas trop peur et qu’elle restait un peu, elle allait sans doute l’aider à oublier ses problèmes un instant. Il se mit alors à préparer sa boisson, tandis qu’elle continuait de lui parler – il n’était pas très fort pour les conversations en général il s’ennuyait assez vite et ne s’intéressait pas assez aux autres pour ça. « Vous connaissez des endroits cools ici ? » Danny se mit à réfléchir à la question. Enfin il essaya mais comme elle enchainait vite, il préférait se focaliser sur ce qu’elle lui disait, il avait beau être doué il ne pouvait pas faire trois choses en même temps. « Enfin, je me doute bien qu’il y en a des tonnes, des endroits cools, à New York. Mais pour une petite campagnarde à peine sortie de son Nebraska natal, vous conseillez quoi comme place to be ? » Il se permit un petit rire, elle était drôle et naturelle, elle avait l’air tellement joyeuse, tout son contraire en somme. C’était agréable. La vérité était qu’il vivait à New York depuis dix ans maintenant mais il ne sortait pas tellement alors il n’était pas sûr de bien la conseiller sur les endroits à la mode. « Mmmh, là comme ça, je dirais que ce bar est un bon choix, rien que pour le barman… » Il se mit à rire, il aimait bien se lancer des fleurs parfois, parce que personne ne le faisait pour lui. « L’Awesome sur Broadway est pas mal. Après on est à New York, il y a tellement d’endroits où il faut être que c’est impossible d’être partout. » Il s’en voulait un peu de ne pas vraiment l’aider mais bon. « Et ne lésinez pas sur le rhum ! » Il hocha la tête, d’un air sérieux, prenant sa mission à cœur. Il rajouta un peu de rhum et posa le verre devant elle. « Et voilà ! » Comme il n’y avait pratiquement personne à part elle, il se permit de rester tout près et de continuer à lui parler. « Alors comme ça vous êtes du Nebraska… Vous êtes là depuis longtemps ? Vous n’êtes pas trop dépaysée, ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia) Dim 27 Juil - 19:50


Danny & Thalia ❧ an unexpected evening
Décidément, la soirée s’annonçait agréable. Un lieu sympa, un barman blagueur (ou qui, en tout cas, semblait l’être), un mojito… Que demander de plus ? « C’est plus sage, oui. » Le jeune homme commença à préparer le cocktail sous mes yeux et je le regardai verser les différentes boissons dans un shaker tout en continuant à lui faire la conversation. Il ne me répondit pas tout de suite, occupé à sa tâche. Il faut dire, et j’en étais tout à fait consciente, que j’étais du genre à parler, parler, parler sans reprendre mon souffle. Une vraie pipelette, comme disait mon père. Je savais bien que certaines personnes ne supportaient pas ça, que je les agaçais et que d’autres, au contraire, n’étaient pas gênées par mon bagout. Le barman semblait être dans ce cas. De toute façon, je savais aussi me taire quand l’occasion réclamait le silence et s’il me faisait comprendre que je l’ennuyais, je me tairai. Aussi simple que ça. (Et accessoirement, je me trouverai une nouvelle victime.) Je lui demandai donc quels lieux il me conseillait à New York et il prit son temps pour me répondre. « Mmmh, là comme ça, je dirais que ce bar est un bon choix, rien que pour le barman… » J’eus un petit rire. « L’Awesome sur Broadway est pas mal. Après on est à New York, il y a tellement d’endroits où il faut être que c’est impossible d’être partout. » Je hochai la tête. « C’est incroyable, quand on y pense. On croit avoir fait tous les lieux remarquables quand un autre nous vient à l’esprit. Et un autre. Et encore un. Ça n’en finit jamais. L’Awesome, alors ? Je retiens le nom. » Il plaça le verre devant moi avec un « Et voilà ! » et je portai le verre à mes lèvres pour avaler une petite gorgée. «  Merci. Hmm… Ah, délicieux ! » Je reposai le verre sur le comptoir, bien décidée à ne pas le boire trop vite et à le savourer.  « Alors comme ça vous êtes du Nebraska… Vous êtes là depuis longtemps ? Vous n’êtes pas trop dépaysée, ça va ? » Il restait à mes côtés pour parler avec moi et j’appréciais. Bien sûr, le bar était pratiquement vide pour le moment mais je me doutais qu’il n’était pas du genre à faire quelque chose qu’il ne souhaitait pas faire. Ma compagnie ne le répugnait pas, donc. « Eh ouais, le Nebraska. Ça fait dix jours que je suis arrivée et… pfiou, j’ai encore du mal à réaliser. On se dit que ça ne peut pas vraiment être comment on l’imagine. Que ça ne peut pas être aussi génial. » Je fis tourner mon verre entre mes doigts. « Et en fait, c’est encore mieux. C’est tellement… » Je passai la main dans mes cheveux, cherchant le bon mot. Finalement, je haussai les épaules. « En fait, il n’y a pas de mot. Évidemment, quand on a toujours vécu ici, ça doit sembler bien cliché, ce que je raconte. » Je ne savais pas s’il était New Yorkais pur souche, mais, pour une raison que j’ignorais, parce qu’il ne m’avait pas dit grand-chose, je sentais que cela faisait un moment qu’il devait être à New York. Il avait le côté un peu blasé des gens que j’avais croisés ici. Je sirotai mon cocktail. Il devait à peu près avoir mon âge et je me demandais s’il faisait des études, par exemple, à côté de son travail de barman. J’hésitai. Là d’où je venais, tout le monde connaissait tout le monde. Ici, je sentais qu’il faudrait que je lui tire les vers du nez si je voulais savoir quelque chose. Oh, et puis zut ! Je n’avais jamais été timide. Le pire que je risquais, c’était de me faire rembarrer. J’y allai donc franco, lui souriant de toutes mes dents. « Et toi ? Quelque chose me dit que tu ne dois pas être un péquenot comme moi. » Ma familiarité me jouerait des tours, un jour. Mais pas ce soir-là. En tout cas, je ne le pensais pas. 
 

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia) Dim 3 Aoû - 19:23

Danny était lui-même étonné de la manière dont il agissait avec cette fille ce soir. Il n’était pas un cadeau d’habitude mais là… il était agréable, avenant, il plaisantait et était même reste pour faire un peu la conversation avec la brune. En temps normal il aurait fait semblant d’être occupé pour y échapper. Mais là, non. C’était assez rare pour être remarqué et MJ rirait bien si elle le voyait faire. C’était d’ailleurs dommage qu’elle ne puisse pas le voir… Elle lui lâcherait peut-être un peu la grappe. Quoi qu’il en soit, il prit la question qu’on lui posa à cœur et tenta d’y réfléchir même s’il ne savait pas trop comment l’aider. A part son bar et les lieux vraiment connus, il ne connaissait pas grand-chose comme il ne sortait pas beaucoup. Il décida d’être honnête et de répondre qu’il y avait tellement d’endroits à voir qu’il ne pouvait pas la conseiller sur un lieu en particulier. Il s’agissait de New York en même temps. On ne pouvait pas se tromper peu importe l’endroit qu’on choisissait. « C’est incroyable, quand on y pense. On croit avoir fait tous les lieux remarquables quand un autre nous vient à l’esprit. Et un autre. Et encore un. Ça n’en finit jamais. L’Awesome, alors ? Je retiens le nom. » Danny hocha la tête, souriant. C’était bien la première personne aussi enthousiaste qui ne l’ennuyait pas. Il était très vite fatigué par les gens qui parlaient trop mais là, ça passait encore. Etait-il en train de changer ? Parce qu’il s’aimait bien, chiant et froid. C’était pratique. Après, sociabiliser n’était pas si chiant que ça au fond. « Mais comme je l’ai dit, vous ne trouverez pas meilleur barman qu’ici. D’ailleurs j’espère que vous n’oublierez pas de revenir hein, vous ne voudriez pas me rendre malheureux ? » Parce que c’était ce qui allait arriver si elle ne revenait plus parce qu’elle avait eu le coup de foudre pour un autre endroit. Elle était tellement plus agréable que tous ses clients habituels... Après l’avoir servie, le jeune homme lui demanda si elle s’était fait à New York, comme elle n’était pas d’ici ça devait pas mal la changer. « Eh ouais, le Nebraska. Ça fait dix jours que je suis arrivée et… pfiou, j’ai encore du mal à réaliser. On se dit que ça ne peut pas vraiment être comment on l’imagine. Que ça ne peut pas être aussi génial. Et en fait, c’est encore mieux. C’est tellement… En fait, il n’y a pas de mot. Évidemment, quand on a toujours vécu ici, ça doit sembler bien cliché, ce que je raconte. » Danny haussa les épaules. Il ne partageait pas tellement son point de vue sur New York. Il avait détesté la ville en arrivant, il aurait préféré ne pas quitter Philadelphie. Après, il s’y était fait, mais il était un peu blasé maintenant. « Mais vous avez le droit de vous en émerveiller hein, au contraire, c’est même mieux ! Moi je suis simplement une cause perdue. » Pour beaucoup de choses d’ailleurs. « Et toi ? Quelque chose me dit que tu ne dois pas être un péquenot comme moi. » Oh, ils en étaient déjà au tutoiement, pourquoi pas après tout ! Il était trop jeune pour aimer le vouvoiement. « Je vis ici depuis une dizaine d’années si c’est ce que tu entends par ‘pas un péquenot’. Avant je vivais à Philadelphie. Pour tout t’avouer, je n’aime pas spécialement New York, j’aurais préféré rester là-bas. » Ici ou ailleurs c’était la même chose pour lui. Enfin maintenant il avait les Tomlinson, mais c’était bien la seule chose qui le retenait ici. « Et toi, pourquoi New York ? » demanda-t-il ensuite vraiment intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: an unexpected evening (danny & thalia)

Revenir en haut Aller en bas

an unexpected evening (danny & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-