It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream
anipassion.com
Partagez|

sunny day in central park (xander & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: sunny day in central park (xander & thalia) Mar 15 Juil - 19:16


Xander & Thalia ❧ sunny day in central park
Je sortis de la bouche du métro et me dirigeai vers l’entrée de Central Park. Wow, Central Park ! J’avais encore du mal à croire que dans quelques instants, j’allais fouler de mes pas insignifiants les allées de ce parc célèbre dans le monde entier. Je passai la grille d’une des entrées, intimidée. J’aperçus un grand plan d’eau en forme de virgule – le Pond, si je me souvenais bien du guide touristique sur New York que j’avais acheté avant d’arriver dans la Grosse Pomme. Des canards y batifolaient, des écureuils se baladaient d’arbre en arbre, des étourneaux voletaient de-ci de-là et je les regardai, avec certainement un sourire béat sur le visage. Au bout de quelques instants, j’avançai dans les allées, dépassée par les coureurs qui étaient venus faire leur footing et cela me rappela mon propre but. J’étais là pour courir et ce n’étaient pas des animaux qui allaient me distraire. Bon. Je fis un rapide inventaire afin de m’assurer que j’avais tout ce qu’il me fallait. Mes nouvelles baskets – elles m’avaient coûté horriblement chères. Ma tenue – ce débardeur rose framboise m’allait à ravir, franchement. Mon podomètre, accroché à ma ceinture – je n’étais pas certaine de savoir à quoi il servait, mais le vendeur du magasin de sport m’avait certifié qu’il m’en fallait ab-so-lu-ment un. Mon iPod – le plus important, évidemment. J’étais fin prête. Je fis quelques étirements et allumai le lecteur MP3. Les premières notes d’Eye of the Tiger résonnèrent dans mes oreilles. Ultra cliché, mais ça faisait son effet. Je commençai à courir.

À peine quatre minutes plus tard, la chanson s’arrêta pour laisser place à du Katy Perry. Malheureusement, elle ne fut pas la seule à s’arrêter. J’avais une pointe de côté, j’avais le souffle court, j’étais en sueur, bref, j’étais mal en point. Quatre minutes ! Il faut dire que je n’avais jamais été ce qu’on appelle une grande sportive. Au lycée, je m’arrangeais toujours pour louper les cours de sport et depuis, j’évitais tout ce qui y ressemblait avec vigueur. Mais quand j’étais arrivée à New York, je m’étais dit qu’il fallait que je garde la forme et la ligne et qu’un peu de footing ne me ferait pas de mal. J’avais surestimé de mes forces, apparemment. Je cherchai un endroit pour m’asseoir et avisai un banc à un mètre de moi. Il était déjà occupé par un homme, mais tant pis. Je m’approchai. « Je peux ? » demandai-je en désignant la place libre à côté de lui. Et sans entendre sa réponse, je m’affalai sur le banc en essayant de reprendre mon souffle.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia) Dim 20 Juil - 20:45

Thalia & Xander :  Sunny day in central park.

Depuis que j'ai retrouvé Bridget, j'ai vraiment besoin de faire du vide dans ma vie et de réfléchir. Surtout réfléchir ! Et ça, vu que ce n'est pas du tout dans mes habitudes -ouais bon, quand même ...- je dois bien dire que ce n'est pas simple du tout. Du coup, le moins que l'on puisse dire, c'est que je prends vraiment tout mon temps, dans l'espoir de faire les choses bien ! Il n'est vraiment pas question de se précipiter ! Bridget mérite beaucoup mieux que ça. Ne serait-ce qu'à cause de tout ce que j'ai pu lui faire subir par le passé ! C'est juste hors de question que je fasse encore une terrible connerie de ce genre. Je pense que vu sa vie difficile, actuellement, ça risque surtout de la détruire. Ou en tout cas de lui faire atrocement mal. Et autant dire que je me refuse de lui faire un truc pareil. Mais ça, c'est tout de même assez évident. Bien sûr que je ne veux pas lui causer de mal supplémentaire, vu que j'éprouve toujours les mêmes sentiments pour elle ! Enfin bref, en plus, à côté de ça, mon boulot me permet une petite trêve de quelques semaines. Mon émission télévisée est en vacances jusqu'à la rentrée de septembre. Je débute le tournage de mon prochain film, seulement en novembre. Et ma tournée pour mon nouveau one man show, ne commence qu'en février de l'année prochaine. Donc, j'ai le droit à des vacances moi aussi ! Dommage que je sois aussi tendu pour celles ci quoi ... Et je crois que ce n'est pas aujourd'hui que les choses vont s'arranger ! Et plutôt que de partir en vacances au soleil, je me trouve sur un banc de central park, à pianoter frénétiquement sur mon téléphone portable. Grâce au soleil, je peux porter une casquette une paire de lunettes sombres, sans que ça ne choque personne ! Je passe ainsi tout à fait incognito. « oh mais je vous en prie, faites-donc ! » Je ricane un peu, sur un ton amusé, quand la jeune femme qui vient de m'apostropher, pause ses fesses sur le banc, sans pour autant avoir attendu de réponse de ma part. A quoi bon demander dans ce cas ? Je lève brièvement le nez de mon téléphone pour la regarder. Mais je me contente de sourire et de m'y replonger.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia) Ven 25 Juil - 21:29


Xander & Thalia ❧ sunny day in central park
Souffle, Thalia, souffle ! Je soufflai donc. Peu à peu, ma respiration revint à la normale et mon point de côté se fit moins intense. Ouf ! Bon, on ne pouvait pas dire que cette première tentative de footing avait porté ses fruits. La prochaine fois – s’il y avait une prochaine fois – j’essaierai  une activité moins intense. Comme… je ne sais pas, moi… euh… du shopping ? Oui, tiens, du shopping ! Mine de rien, c’était du sport. Satisfaite de mes bonnes résolutions, je jetai un coup d’œil à mon voisin de banc. Après lui avoir posé ma question, je l’avais entendu me répondre mais j’aurais été incapable de répéter ses paroles tant je n’avais qu’une envie, m’effondrer. Il pianotait à présent sur son téléphone portable, une casquette sur la tête, des lunettes de soleil sur le nez et il souriait. Bon, je n’avais pas l’air de l’avoir vexé, apparemment. Mais tout de même. « Je suis désolée. Je n’ai pas été très correcte. On pose une question, on en attend la réponse. Je sais ça. Encore désolée. Mais bon, il faut dire que j’étais presque à l’article de la mort, vous savez. » Je n’exagère jamais, à part ça. «  Le sport n’a jamais été ma tasse de thé. Je ne sais même pas pourquoi j’ai voulu courir. Peut-être pour faire comme dans les films ou les séries. Je veux dire, faire son jogging à Central Park, c’est presque l’aboutissement de toute une vie pour quelqu’un qui n’est presque jamais sorti de son Nebraska natal. Enfin, entre courir dans le bois d’Ogallala et (je dessinais un grand arc de cercle avec mon bras droit) ici, il y a une sacrée différence. » Je m’arrêtai pour reprendre mon souffle. « Je parle trop, je sais. Vous pouvez m’arrêter et me dire d’aller voir ailleurs si vous y êtes. » Je lui souris. « Mais si je ne parle pas, si je ne dis pas exactement ce qui me passe par la tête à l’instant précis, j’ai l’impression que je vais exploser. » J’allongeai devant moi mes jambes à présent moins douloureuses. Je regardai à nouveau l’homme du banc et désignai sa casquette et ses lunettes du doigt. « 'Savez, vous avez de la chance qu’il fasse beau aujourd’hui. Parce qu’on croirait presque que vous cherchez à passer incognito avec ça. » J’éclatai de rire et de nouveau, je l’examinai. J’aurais bien aimé qu’il enlève son accoutrement, à vrai dire. Je détestais parler avec des personnes portant des lunettes de soleil. J’adorais regarder le regard des gens et pouvoir y lire ce qu’ils ne disent pas par la parole. Et puis, il avait l’air plutôt pas mal, brun, les cheveux légèrement bouclés, une barbe de quelques jours. Quel dommage de se cacher derrière des lunettes et sous une casquette ! Mais bon, je me retins de donner mon avis sur la question ; j’avais beau être une incorrigible pipelette (pour reprendre les mots de mon cher père), je savais aussi quand ne pas dépasser les bornes. En tout cas, je l’espérais.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia) Dim 27 Juil - 22:40

Thalia & Xander :  Sunny day in central park.

Quand la jeune femme a débarqué assez soudainement pour se laisser tomber sur le même banc que moi, j'ai eus un peu peur sur le coup, qu'elle m'ait reconnu. Mais heureusement, ça ne semble finalement pas être le cas. De quoi bien me rassurer quoi. Mais quand même, je préfère me méfier encore un peu -trop- que pas assez ou pas du tout. On ne sait jamais ce qui peut nous tomber sur le coin du nez ! Pour un peu que ce soit une enragée hystérique. « Oui c'est vrai que vous étiez sur le point d'agoniser, là. » Je lui réponds sur un ton franchement amusé. Elle, exagérer ? mais non mais pas du tout bien sûr ! Elle a vraiment l'air sur le point de passer l'arme à gauche ! Bon ok, ironie bien sûr. Je suis amusé quand même. Elle est bizarre ... Mais d'autant plus intrigante, cette fille là ! Enfin un peu trop bavarde tout de même. Je m'en rends vite compte. Elle est tellement bavarde, que pour la suivre je dois quitter mon portable du regard et poser les yeux sur elle. Ah ouais quand même. Y'a un bouton quelque part pour l'arrêter, ou vraiment pas du tout ? Bon, je crois que non. Dieu tout puissant, qu'on me vienne en aide. Quoi que je m'amuse quand même un peu là. Sauf quand elle émet l'idée que je veuille passer incognito. Bah merde, j'en perds un peu le sourire. « Mais c'est le cas. Je suis une star mondialement connue et j'essaie de passer le plus inaperçu possible, en plein milieu d'un parc bondé de monde, un jour de week end. Mais je vous en prie, ne le répétez pas ! » Je lâche avec humour et un sourire immense. En général, quand je fais ça, les gens en face explosent de rire et s'en vont en pensant que je plaisante pour de vrai.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia) Lun 28 Juil - 18:20


Xander & Thalia ❧ sunny day in central park
« Oui c'est vrai que vous étiez sur le point d'agoniser, là. » Bon, il ne me disait pas d’aller me faire voir, c’était déjà ça. Et avait un certain humour, une certaine ironie. Ce qui m’incita à rester sur place. De toute façon, je n’avais rien de prévu pour le moment, je pouvais bien continuer à lui parler un peu. Et puis, je voyais bien que je le distrayais. Thalia le clown, c’était moi. Il releva les yeux de son téléphone et me regarda. Je devais même un peu l’intriguer, apparemment. Le saouler aussi, à mon avis. Mais ce n’était pas grave, j’avais l’habitude. Si vraiment je sentais que je l’ennuyais au-delà du raisonnable, je m’en irai. Au moment où j’insinuais qu’il voulait passer incognito, je le sentis se raidir imperceptiblement. Tiens ? Je le scrutai avec un peu plus d’insistance. Peut-être que je l’irritais, finalement. « Mais c'est le cas. Je suis une star mondialement connue et j'essaie de passer le plus inaperçu possible, en plein milieu d'un parc bondé de monde, un jour de week end. Mais je vous en prie, ne le répétez pas ! » J’éclatai de rire et allai même jusqu’à lui planter mon coude dans les côtes. Je m’amusais bien. « Je serai muette comme une tombe, promis », promis-je avec un petit sourire en coin et un clin d’œil. Je ramenai mes jambes sous moi pour m’asseoir en tailleur. « Je ne voudrais surtout pas vous voir assailli par vos fans. » Je réfléchis un instant et finis par pousser un long soupir. Sans trop savoir pourquoi, j’étais lasse, soudain. « Bon, je crois que ce n’est pas aujourd’hui que je rencontrerai quelqu’un ‘dans le milieu’. » Je levai les doigts pour mimer les guillemets. « ‘Voyez, je rêve de devenir actrice. Alors je m’étais dit que si vous étiez une star, vous pourriez me donner des conseils. » Je haussai les épaules. « Tant pis. » Je le fixai à nouveau. « Oubliez ça. Si vous voulez vous balader avec une casquette et des lunettes de soleil, c’est votre droit. On est à New York, après tout, et croyez-moi, depuis que je suis arrivée il n’y a pas longtemps, j’ai eu le temps de voir des camouflages autrement plus… spéciaux. » Un ballon roula à mes pieds et un petit garçon d’environ 5 ans vint le chercher. Je le suivis un instant du regard et décidai de retrouver ma bonne humeur. Ça ne me ressemblait pas du tout d’être découragée. « Oh, un marchand de glaces ! » m’exclamai-je soudain en avisant une petite charrette ambulante. Je sautai sur mes pieds. « Je reviens ! » lui lançai-je. A tous les coups, il allait en profiter pour déguerpir.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia) Ven 1 Aoû - 21:00

Thalia & Xander :  Sunny day in central park.

Je suis soulagé de façon instantanée, quand je réalise que la jeune femme vient de gober mon mensonge sans aucune difficulté. Ca c'est totalement dingue quand même ! Je veux dire ... Ok j'ai des lunettes et tout ça. mais avec ma voix et le reste de mon visage, elle ne me reconnaît vraiment pas ? En même temps, peut-être qu'elle ne me suis pas du tout et n'est aucunement une fan. Il faut dire que c'est possible, quand même ! Tout le monde ne m'aime pas forcément, non plus. Bon le fait est que je suis soulagé de voir que la jeune femme prend mes paroles à la rigolade. Assez pour me donner un petit coup de coude dans les côtes, en riant de bon coeur. Chouette. Je vais donc pouvoir profiter plus encore de cette journée d'été caniculaire, sans qu'une horde d'hystériques ne me tombe dessus. Le genre de truc que je ne supporte que les jours où il fait un froid de canard, parce que ça m'incite à courir et que du coup, ça me réchauffe pas mal. Bref, la question ne se pose pas. « Chouette! Vous êtes vraiment sympa ! » Je lui réponds, tout sourire, en conservant mon immense sourire amusé. Comme si je suis encore en train de déconner. Alors que dans le fond, je suis tout à fait sérieux. Mais chut, il ne faut pas qu'elle le sache ! Je ne suis pas sorti dehors pour être reconnu, pour une fois ! Mais quand même, je suis un peu mal à l'aise quand elle me parle de ses rêves de star. Je ne peux rien faire pour elle moi. Genre, vraiment rien. Enfin si je peux, dans le fond. Mais pour ça, faudrait que je lui dévoile mon identité véritable. Or, j'ai toujours envie de passer incognito. J'hésite maintenant. Fait chier ! Je n'ai pourtant rien le temps de faire, qu'elle se lève et file à toute allure, en direction d'un marchand de glaces. Pas nette du tout cette nana là quand même. Et pourtant, j'attends qu'elle fasse sa petite commission, sagement sur mon banc. Je pourrais prendre la fuite, ouais. Mais je ne le fais pas, non. J'attends qu'elle revienne. Et finalement, je soupire et range mon téléphone portable dans ma poche, avant de tourner la tête vers elle pour poser de nouveau les yeux sur son visage. J'essaie ou c'est trop risqué ? « Je vais vous avouer un truc mais faut me promettre de ne rien dire à personne, ok ? »

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: sunny day in central park (xander & thalia)

Revenir en haut Aller en bas

sunny day in central park (xander & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-