It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

a great teacher can change your life (suileabhan & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Mar 15 Juil - 19:10


Suileabhan & Thalia ❧ teacher & student
Je jetai un coup d’œil discret à ma montre et me retins de soupirer. J’avais l’impression que le temps n’avançait pas. Ce cours de littérature ne m’avait jamais semblé aussi long. Mais plus que dix minutes, dix petites minutes et je serai libérée. Et enfin, je pourrais me précipiter à ce casting pour une comédie musicale qui se passait pendant la Seconde Guerre Mondiale. J’avais trouvé l’annonce sur le panneau d’affichage dans le hall de l’Université de New York. Les recruteurs cherchaient « des jeunes gens enjoués, vifs et talentueux de 20 à 25 ans ». Tout moi, quoi ! Mais avant ça, il me fallait subir le cours de Mr. O’Brien. Bon, j’exagérais, comme toujours. Le cours n’était pas si inintéressant que ça et Mr. O’Brien n’était pas mal non plus. D’ailleurs, plus je le regardais, plus je le trouvais plutôt séduisant, dans son genre. Mais ce jour-là, ce n’était pas le charisme de mon prof de littérature qui me passionnait. Tout ce que je voulais, c’était m’en aller et me préparer pour ce casting qui m’ouvrirait, peut-être, qui sait, les portes du succès.

Évidemment, les dix minutes me parurent une heure tandis que Mr. O’Brien discourait sur la littérature du XIXème siècle. Le moins que l’on puisse dire, c’était qu’il était transporté par son sujet. Il était enjoué et vif, lui aussi, dans un sens. Je posai mon menton dans ma main droite et le regardai conduire son cours avec passion. Fût une époque où je me serais sentie plus concernée ; mais il fallait bien l’avouer, si aujourd’hui je suivais encore ces cours, c’était surtout pour faire plaisir à mon père. Il avait accepté que je vienne à New York à plusieurs conditions, dont celle que je continue mes études, « au cas où ». Mais moi, ce que je voulais, c’était me produire sur scène devant des centaines de gens et leur faire partager des émotions rien qu’au son de ma voix. Ces cours de littérature n’étaient pas vraiment ennuyeux mais ils étaient surtout, pour moi, une énorme perte de temps ! Temps que j’aurais pu passer à courir les auditions si je m’étais écoutée. Mais voilà, mon père payait mes études (et mon loyer, accessoirement…), alors je faisais acte de présence. Mes résultats s’en ressentaient, forcément. Je n’avais obtenu pour l’instant que des notes moyennes, me contentant du strict minimum. J’en avais un peu honte, oui, surtout quand je croisais le regard de Mr O’Brien lorsqu’il nous rendait les copies. Le pire, je le savais, c’est que j’avais la faculté de faire bien mieux. J’avais les compétences et aurais pu être une excellente élève, si je m’en étais donné les moyens. Mais mes moyens, pour le moment, je les concentrais sur mon avenir d’artiste à Broadway.

Enfin, le cours se termina et me tira de mes pensées. Je ramassai vivement mes affaires, les fourrai à la va-vite dans mon sac et sautai sur mes pieds. Je voulais passer chez moi me doucher et me changer avant d’aller à l’audition qui était dans deux heures. Il ne fallait donc pas que je perde de temps.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Dim 20 Juil - 20:49

Thalia & Suileabhan : a great teacher.

Si j'étais un incroyable et éternel passionné de la littérature du monde entier, je savais que ce n'était pas du tout le cas de certaines étudiants qui venaient à mon cours. Certains n'étaient là que parce que la littérature devait forcément faire partie des cordes qu'ils avaient à leurs arcs. D'autres étaient là ... Pour je ne savais quelle raison. Orf m'assurait que certaines étudiantes n'étaient là "que pour mes beaux yeux", pour citer ses mots. Je préférais ne pas croire un truc pareil. Parce que personnellement, je trouvais ça assez dégradant quand même. Que l'on puisse venir à mes cours parce que j'étais à leurs goûts, physiquement, ça me mettait plus mal à l'aise qu'autre chose. J'espérais donc croire qu'elle se trompait lourdement et que ce n'était pas du tout le genre de certaines jeunes femmes dont les notes feraient pâlir n'importe quel intello si elle leur était destinée. Ah les petits intellos dont le seul but dans la vie, semblait d'atteindre toujours la meilleure note. Je ne les appréciais pas plus ceux là. Parce qu'ils se foutaient bien de la matière qu'ils étudiants en général. Tout ce qu'ils voulaient, c'était une bonne note et encore une et encore une ... Donc, je les trouvais assez chiants. Je préférais les vrais passionnés. Quitte à les voir ne récolter que des notes tout juste moyennes. Et pour terminer, il y avait ceux qui étaient là, sans que je ne sois vraiment pas capable de dire pour quelle raison au juste ... Comme la jeune Thalia par exemple. Ses notes étaient à peine à la moyenne. Elle ne s'intéressait jamais au cours mais ne louchait pas pour autant d'une façon bizarre, dans ma direction. Et puis, surtout, elle avait l'air de s'ennuyer comme un rat mort. Alors oui elle s'ennuyait, mais non, elle n'avait pas des notes catastrophes. Raison pour laquelle j'étais désireux, ce jour là, de lui parler cinq minutes à la fin du cours. Lui proposer un peu d'aide serait sans doute comme d'offrir de la confiture à un cochon. Mais tant pis. Je prenais le risque. Ainsi, quand tout le monde se leva, je me redressai moi même pour l'intercepter. « Mademoiselle Cummings, pourriez-vous rester un petit moment s'il vous plait ? »

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Mar 22 Juil - 4:42


Suileabhan & Thalia ❧ teacher & student
« Mademoiselle Cummings, pourriez-vous rester un petit moment s'il vous plait ? » J’étais presque rendue à la porte lorsque j’entendis Mr. O’Brien m’interpeller. Je me figeai, tel un lapin pris dans les phares d’une voiture. Hein ? Quoi ? Noooooooon ! Pas maintenant ! Pas alors que je me dirigeais vers les portes de la gloire ! (Ou presque.) La mort dans l’âme, je me retournai. Les autres élèves passaient à côté de moi pour sortir de la salle, certains ricanant de me voir alpaguer ainsi par le professeur de littérature. Je remarquai aussi une fille qui me lança un regard noir et je compris qu’elle aurait voulu être à ma place. Si je trouvais Mr. O’Brien assez craquant, d’autres le trouvaient manifestement très séduisant. À se demander si certaines n’assistaient pas à son cours uniquement dans le but de se faire repérer par lui. Bon sang, si elle voulait ma place, cette fille, je la lui donnais ! Je retins un soupir, plaquai un sourire sur mon visage et m’approchai du professeur qui m’attendait à côté de son bureau.

Oh, je savais bien pourquoi il voulait me voir. Je n’étais pas idiote. Mes notes. Mes résultats tout justes passables. Voilà de quoi il voulait me parler. Et peut-être aussi de mon implication lors de ses cours. Je n’étais pas ceux qui participent activement, levant le bras pour répondre à chaque question posée, passant mes heures de liberté à la bibliothèque. Non, je n’avais jamais eu l’ambition d’être une Hermione Granger. Être une Ron Weasley me satisfaisait amplement. Évidemment, ce n’était pas l’avis des professeurs que j’avais eus qui trouvaient que je pouvais en faire beaucoup plus. En général, je me contentais de hocher la tête gentiment à leurs remarques, leur promettre d’être plus assidue et d’oublier ce qu’ils m’avaient dit sitôt sortie de la salle. Peut mieux faire, sempiternelle appréciation de mes anciens bulletins scolaires.

Tandis que je me rapprochais lentement de Mr. O’Brien, je me demandai combien de temps allait durer cette petite entrevue. S’il ne me retenait pas trop longtemps, calculai-je, j’aurais même peut-être le temps de prendre une douche avant de me rendre à ce casting. Bref, j’allais devoir faire tout ce qui était en mon pouvoir pour écourter cette conversation. Je parcourus les derniers pas qui me séparaient de lui tout en ayant la fâcheuse impression d’avancer vers l’échafaud. « Mr. O’Brien, vous vouliez me parler ? » Pour dire la vérité, j’avais beau paraître détachée, j’étais dans mes petits souliers.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Lun 28 Juil - 19:23

Thalia & Suileabhan : a great teacher.

J'aimais à pouvoir penser que j'étais un bon prof. Et que je l'étais de la même façon, avec tous mes étudiants. C'était d'ailleurs pour ça qu'à chaque cours, je m'assurais que tout le monde suivait et qu'aucun jeune n'était trop largué par ce que j'étais en train de leur exposer avec une passion qui avait parfois tendance à me submerger un peu trop. J'étais bien conscient du fait que j'aimais tant la littérature, que j'avais tendance à me laisser trop aller et à oublier que mes élèves ne savaient pas forcément de quoi il était question, de temps à autre. Je les perdais un peu de cette façon parfois. Mais comme j'étais malgré tout attentif à eux et à tout ce qui se passait dans mon amphithéâtre, je m'en rendais assez vite compte pour pouvoir rectifier le tir avant qu'il ne soit trop tard. Ca faisait de moi un bon prof ça, dans l'ensemble, non ?

Ainsi, c'était bien pour mon rôle de prof, que je venais de demander à l'une de mes étudiantes de rester un peu après le cours. Je tenais à lui faire part de mon ressenti concernant son travail. Enfin, son manque de travail, dans ma matière, pour être tout à fait exact. Parce qu'on ne pouvait quand même pas dire qu'elle était l'élève la plus attentive et la plus travailleuse qui soit. Malheureusement. Parce que j'adorais avoir des personnes presque aussi passionnées que moi, lors de mes cours. Ca rendait la chose nettement plus vivante et plus intéressante, bien sûr. « Oui, à propos de mon cours. » Non, sans déconner !? Quelle remarque fort intéressante et fort élaborée, que voilà ! « Je me demandais pour quelle raison vous continuiez à venir aussi régulièrement, si ce que je fais étudier, vous intéresser aussi peu ? » Lui demandai-je sur le ton de la conversation.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Mar 29 Juil - 21:29


Suileabhan & Thalia ❧ teacher & student

J’étais un peu gênée, quand même. Pas tant d’être appelée par Mr. O’Brien devant tout le monde et d’avoir la vilaine impression de retomber en adolescence, mais aussi parce que, quoiqu’il me dise, je savais que je l’avais bien mérité. Je n’étais pas attentive à ses cours, je faisais acte de présence et ça, en tant que professeur, ce devait être quand même quelque chose qu’il avait du mal à avaler. Le pire, c’était qu’il était sympa. Si encore ça avait été un salaud, je n’aurais eu aucun scrupule. Mais non, il était passionné par son sujet et voulait simplement faire partager sa passion à ses élèves sans en laisser un sur le côté, je le savais. « Oui, à propos de mon cours. » Je hochai la tête tout en me disant que c’était bizarre comme approche. Évidemment qu’il voulait me parler de son cours, pas du temps qu’il faisait ou de la dernière frasque de Lady Gaga. « Je me demandais pour quelle raison vous continuiez à venir aussi régulièrement, si ce que je fais étudier, vous intéresse aussi peu ? » Il avait parlé d’un ton détaché, mais il était allé droit au but. Ah. Ok.

Plusieurs solutions se présentaient à moi. Je pouvais jouer l’ingénue. « Comment ? Mais je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler, vraiment ! J’adore votre cours et il me passionne et blablabla et blablabla. » Mouais, pas crédible. Ou alors, je pouvais y aller franco et lui avouer carrément que si j’étais là, c’était uniquement pour faire plaisir à mon père tandis que j’attendais la gloire. En parlant de ça, je songeai à mon audition tout en maudissant le ciel de ne pas être ubiquiste. En douce, je jetai un coup d’œil à ma montre. Bon, ça pouvait encore aller. Pfiou. Bon, j’allais faire un mix des deux. « Mr. O’Brien, je sais ce que vous pensez et vous n’avez pas tort. Je voulais quand même vous dire que vous êtes un professeur formidable. » Un peu de pommade ne pouvait pas faire de mal, non ? « Et je vous assure que malgré les apparences, je ne suis pas totalement réfractaire à votre cours. » Réfractaire. Pas mal. Un prof de littérature apprécierait certainement m’entendre utiliser des mots de plus de deux syllabes. Comment continuer, maintenant ? Quand j’habitais encore le Nebraska, les professeurs étaient aussi des voisins et me connaissaient bien. Ils étaient donc indulgents avec moi (et d’accord, j’en jouais beaucoup). Ici, à New York, pas question de bienveillance ou de familiarité mal placée – et j’étais certaine que Mr. O’Brien était de ceux qui ne faisaient pas de cadeau aux élèves qui n’en foutaient pas une rame. Alors pourquoi ce qui arriva arriva, bonne question... « On ne vous a jamais dit que vous avez le physique pour être acteur ? » Oui. Oui, oui. J’avais vraiment dit ça. Je me serais cognée la tête contre les murs. Tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler, c’était apparemment trop dur pour moi.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Mer 30 Juil - 18:42

Thalia & Suileabhan : a great teacher.

Je n'étais vraiment pas décidé à laisser une étudiante venir à mon cours, en semblant se forcer très fort pour ça. C'était assez frustrant et vexant quand même. Et comme je n'étais pas ubiquiste, je ne pouvais pas être de partout à la fois, pour chacun des étudiants qui venaient là, pour m'assurer qu'ils suivaient et comprenaient bien tout ce que je tentais de leur expliquer. Et si à côté de ça ils n'y mettaient pas un peu du leur, je ne pouvais pas faire de miracles. Ne fallait-il pas tout simplement que j'abandonne l'idée d'intéresser ceux qui ne semblaient pas prêts à ça ? Parce que je ne pouvais pas franchement les forcer à faire quoi que ce soit, s'ils ne le voulaient pas vraiment. Ouais sans doute que je devrais ... Sauf que j'aurais l'impression de ne pas faire correctement mon travail. Et pour quelqu'un comme moi, une chose pareille n'était tout simplement pas envisageable ! Mais comme je ne tenais pas non plus à faire mon cours à des personnes qui s'en foutaient, je venais de demander à Thalia de rester cinq minutes. Je voulais savoir ce que, au juste, elle pouvait bien reprocher à mon cours, pour y accorder aussi peu d'intérêt.

Je fronçai les sourcils quand elle me passa ouvertement de la pommade. Elle pensait que ça allait marcher et endormir ma méfiance ça, ou quoi ? C'était l'impression qu'elle me donnait en tout cas. Malheureusement, ça ne fonctionnerait pas sur moi ! « Mais vous n'êtes pas du tout intéressée par ce que je peux bien raconter pendant mes cours. » Lui fis-je quand même remarquer. Parce que c'était un fait tout de même. Elle n'était pas intéressée par mes cours, on ne pouvait décemment pas dire le contraire ! Ou bien pour ça, il fallait mentir. Or, pour ma part, je n'étais aucunement un menteur. De son côté, je n'en savais rien. Enfin elle devait bien être un peu menteuse pour assurer que j'étais un prof formidable et tout ça, vu qu'elle ne semblait pas pouvoir s'en être fait une véritable idée. Vu comme elle n'écoutait ... pardon ? Qu'est-ce qu'elle était en train de raconter encore ? « Je vous demande pardon ... ? » Finis-je par lui demander, beaucoup trop surpris par ce que je venais d'entendre, pour vraiment être certain ... D'avoir bien entendu. « Je n'ai pas l'impression que ça ait quoi que ce soit à voir avec mon cours ... » Lui fis-je remarquer, le plus calmement possible.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Jeu 31 Juil - 0:26


Suileabhan & Thalia ❧ teacher & student

Ok, la flatterie, ça ne marchait manifestement pas avec lui. « Mais vous n'êtes pas du tout intéressée par ce que je peux bien raconter pendant mes cours. » Oh, il exagérait un peu. Je ne dormais pas pendant ses cours, tout de même ! Et j’étais même capable de citer le sujet sur lequel il avait disserté ce jour-là. Euh… Mais si, cet écrivain, là… Du XIXe siècle… Bon, d’accord, j’espérais qu’il ne me poserait pas la question. De toute façon, il avait l’air bien trop abasourdi par la question que moi, je lui avais posée. « Je vous demande pardon ... ? » Abasourdi, et choqué, je dirais même. « Je n'ai pas l'impression que ça ait quoi que ce soit à voir avec mon cours ... » Il avait parlé calmement. Trop calmement. J’étais dans de beaux draps. Je fis machine arrière. « Vous avez raison, ce n’est absolument pas le sujet. Oublions ce que je viens de dire. »  Bon, il ne me restait qu’une solution : la franchise. Je me passai la main dans les cheveux, cherchant mes mots. Comment annoncer à un professeur que son cours n’était qu’un passe-temps ? Ça m’aurait étonné qu’il le prenne bien. Mais puisque j’avais décidé de dire la vérité, eh bien… Je pris une grande inspiration pour me donner mon courage. « Vous voyez, Mr. O’Brien… Je sais que je ne suis pas la plus assidue de vos élèves. Et je sais que ça doit être frustrant pour vous. » Je posai une fesse sur un des pupitres de la première rangée. « Mais quand je dis que votre cours est intéressant, je le pense. D’accord, je ne le montre pas vraiment et vous avez le droit de mettre en doute mes paroles. » Je poussai un long soupir et décidai de jouer le tout pour le tout. « Je vais vous dire la vérité : je ne suis pas venue à New York pour les études. Ce que je veux, c’est devenir actrice. » Et d’ailleurs, un casting m’attend, me dis-je intérieurement. « Mais mon père… Enfin, vous n’avez pas besoin, ni envie sans doute, de connaître toute l’histoire… Pourtant, quand j’ai commencé mes études dans le Nebraska, j’aimais ça, vraiment. » Je haussai les épaules avec un brin de fatalité. « J’étais même assez douée. Oh, je sais ce que vous pensez. Quel gâchis. Et c’est sans doute vrai. » Voilà. J’avais été honnête. Et j’espérais qu’il apprécierait cette sincérité. Je me sentais un peu mise à nue, à vrai dire.   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia) Sam 2 Aoû - 23:54

Thalia & Suileabhan : a great teacher.

J'avais souvent à faire à de sacrés spécimens dans mon cours, il est vrai. Mais jamais aucun de mes étudiants ne m'avait posé une question aussi bizarre que celle que venait tout juste de me poser la jeune Cummings. Ca, c'était du jamais vu quand même. Heureusement qu'elle se reprit quand même un minimum. Sans quoi ,j'aurais tout fait pour la faire enfermer en institut psychiatrique. Exagéré ? Si peu ! « Oui, je pense aussi que c'est mieux ... » Lui répondis-je distraitement, quand elle émit l'idée d'oublier ce qu'elle venait de dire. Maintenant, j'attendais quand même des réponses de sa part. Et je ne comptais pas attendre jusqu'à la saint glinglin non plus, si c'était ce qu'elle attendait de moi. Il ne fallait pas déconner non plus, j'avais mieux à faire. Comme gérer mes autres cours à venir, pour ne donner qu'un exemple ! Elle daigna enfin prendre plus ou moins place, pour m'expliquer la chose. J'espérais que ça n'allait pas non plus durer jusqu'au prochain été caniculaire, non plus. Actrice ... Son rêve c'était de devenir actrice. En effet, rien à voir avec mon cours, y'avait pas à dire ! Je soupirai et fermai les yeux durant quelques secondes, sans savoir que lui répondre à propos de tout ça.

Ce n'était clairement pas moi qui risquais de l'aider à se faire connaître et à devenir actrice ou autre de ce genre. Je n'étais qu'un prof de littérature, entre autres. Tout ce que je pouvais faire, moi, c'était enrichir sa culture littéraire. Je poussai un soupir las et me laissai aller dans le fond de mon fauteuil, derrière mon bureau. Le pire dans l'histoire, c'était sans doute de l'entendre me dire qu'elle était même plutôt douée, quand elle avait commencé. Pourquoi ne pas avoir continué sur cette voie là ? Certes ça ne lui plaisait apparemment pas. Mais il n'y avait quand même rien de bien difficile à faire des efforts de ce genre, tout de même ! « Et pourquoi ne pas continuer comme ça ? Vous savez, star ou non, avoir un diplôme à la fin, ça ne fait de mal à personne ... » Lui fis-je d'ailleurs remarquer, en reposant les yeux sur elle. « Si vous voulez prouver que vous vous donnez à fond dans tout ce que vous faites, il faudrait peut être commencer par décrocher un diplôme. » Ouais fin moi j'y connaissais rien à ce monde de starlettes et tout ça. Mais peut-être que je ne disais pas faux après tout ... ?

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a great teacher can change your life (suileabhan & thalia)

Revenir en haut Aller en bas

a great teacher can change your life (suileabhan & thalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-