It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Let's do to a party +Xander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Let's do to a party +Xander Sam 12 Juil - 16:59


Xander & Bridget

Bal en l’honneur de la ville de New-York. C’était assez étrange, mais j’avais reçu une invitation, comme la plupart de mes collègues. Les paris allaient bon train sur qui allait être présent ou non, ça m’amusait plutôt, même si je n’y participais guère. Ce n’était pas franchement mon truc que de parier sur qui allait venir ou non. Mais, en tout cas, j’avais confirmé ma participation. Soi-disant qu’il y aurait tout le gratin de la ville. Bon ce n’était pas franchement le genre de soirée que j’aimais, mais j’avais franchement besoin de me changer les idées. L’enquête stagnait, et on avait découvert le pot aux roses, ce qui m’avait valu une bonne remontrance et je n’avais donc plus le droit à l’erreur si je n voulais pas risquer une mise à pied. J’avais cru au début qu’il ne s’agissait d’une manigance de Xander pour m’éloigner de l’enquête. Mais j’avais fini par comprendre que cela venait de mon ami. Ce qui nous avait valu une bonne dispute. Surtout que je n’avais pas besoin de cela. L’état de santé de ma mère était loin de s’arranger. Au contraire, elle était complètement épuisée et restait désormais allongée dans le lit d’hôpital.

J’arrivais, vêtue d’un robe longue rouge sang. Juste fendue au niveau de la jambe droite. Talon aiguille noir, rehaussant ma silhouette. Mes cheveux était simplement rassemblé avec un élastique et bouclés. Je n’étais pratiquement pas maquillé. Il y avait du monde, l’alcool coulait à flot et la musique tambourinait dans mes oreilles. Je chope une coup de champagne avant de jeter un coup d’oeil au monde, je ne connaissais pratiquement personne et je commençais sérieusement à me dire que c’était une mauvaise idée que je sois venue. Jusqu’au moment où mon regard accroche cette silhouette que je connais à la perfection. Je ne peu me détacher de cette silhouette. Xander. On ne s’était pas revu depuis l’épisode de l’hôpital,par manque de temps de ma part pour le contacter. Je soupire avant de retenir ma respiration lorsque nos regards se rencontre. Je reste comme hypnotisée pendant quelques secondes, ne réagissant pas, comme si il n’y avait plus rien autour de nous. Jusqu’au moment où quelqu’un me rentra dedans, m’arrachant un grognement de mécontentement.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Sam 12 Juil - 23:04

Bridget & Xander : Let's to do a party.

En général, quand il y a une fête importante organisée quelque part en ville, on peut être certain de me voir y débarquer. Souvent accompagné d'une nana à mon bras d'ailleurs. Mais ce coup ci, ce n'est pas le cas. C'est seul que je me rends à cette soirée organisée en l'honneur de la ville -drôle de thème je trouve, ouais-. J'aurais pu venir avec Calli ... mais au vu des derniers événements ... Eh bien ce n'est tout simplement pas possible. De toute façon, je n'ai aucun mal à m'y rendre seul. Je m'en fous un peu devrais-je même dire ! Enfin seul, pas vraiment non, puisque j'ai mon meilleur ami avec moi. Et lui non plus n'a pas la moindre gonzesse à son bras. En même temps si ça avait été le cas, je l'aurais laissé dans son coin et serais parti de mon côté. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en me rendant à cette soirée, je n'avais vraiment pas prévu d'y croiser Bridget ! Sérieusement. Et pourtant c'est ce qui arrive. Sur le coup, j'ai un peu de peine à la reconnaître. Je me contente d'être époustouflé par la grande beauté d'une jeune femme blonde en robe rouge ... Avant de réaliser que c'est elle. Et quand nos regards se croisent, j'en oublie complètement mon meilleur ami qui est pourtant encore en train de me parler le pauvre. Je profite du fait qu'elle ait l'esprit ailleurs pendant un court instant à cause d'un idiot qui l'a percuté, pour me mettre enfin en marche. En cours de route, je me rend compte que sa robe rouge se marie très bien avec mon costume bordeaux -eh bien, quoi !?-. Et quand j'arrive à elle, je suis tout sourire. « Hey ... salut ? » Je lâche finalement, avec toujours un grand sourire aux lèvres. Je dois avoir l'air bien con pourtant ...

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 13 Juil - 16:22


Xander & Bridget

C’était assez étonnant que je me retrouve conviée à ce genre de fête. Moi j’étais plutôt appelée pour encadrer une fête et pas y participer. Mais bon c’était une occasion qui ne se refuse pas, c’est pourquoi je suis ici vêtue ainsi, et ayant l’air complètement perdue. Oh, quelques collègues m’ont proposé de les accompagné, mais j’ai refusé. Je ne voulais pas être accompagné, enfin si, mais pas par eux. Logique, hein ? Et le seule personne que j’aurais accepté être à son bras, je ne l’avais pas appelé, et je ne voulais surtout pas faire face à une désillusion, puisqu’il aurait probablement refusé vu qu’il est déjà en couple. Bref, c’est compliqué. Et je commence sérieusement à avoir envie de déguerpir en courant d’ici. Trop de monde, trop de gens de la ‘haute société’ comme on dit si bien. J’ai l’impression d’être le vilain petit canard. Pourtant il n’y a pas mal de collègue présents, mais qui se font une joie de graisser les pattes de nos supérieurs. Pathétique. Mais j’oublie très vite tout ce brouhaha quand je croise la silhouette de Xander. Je reste stoïque alors que nos regards s’accrochent pour ne plus se quitter. C’était comme s’il y avait un aimant entre nous. Plus rien n’existe à part lui, le monde s’écroulerait, que je ne m’en rendrais même pas compte. Mais je finis par être sortie de ma contemplation par un inconnu qui me bouscule. Arrachant mon regard de la silhouette de Xander, je me tourne vers celui-ci qui profère à tout va des excuses, sans pour autant me lâcher des yeux, ce qui m’exaspère rapidement. « C’est bon y a rien de mal, ne vous inquiétez pas. » maugréais-je avant de me tourner et de faire face à Xander, qui en avait profité pour se rapprocher. « Salut... » Je ne peux que lui rendre son sourire, mes yeux s’arrêtant sur ses lèvres quelques instants avant de remonter pour accrocher de nouveau ce regard.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 13 Juil - 20:56

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Promis, je n'avais vraiment pas prévu que j'allais croiser Bridget à cette soirée. Franchement, pour une flic, je ne me serais pas du tout attendu à ça ! Mais je ne peux pas nier que ça me plait beaucoup. Au contraire, je me sens tout à coup sacrément guilleret en la voyant là. Et quand je la rejoins, je vois le regard du type qui vient de la bousculer, lourdement posé sur elle. Je réalise enfin tout à fait la robe qu'elle porte. Vachement échancrée à la jambe, non ? Et quelle jambe, putain ! Oh mon Dieu elle est magnifique. Grandiose. Vraiment très attirante. Tiens j'ai pas un peu de bave aux lèvres moi ? J'espère que non, la honte sinon ... « Tu vas bien ? » Je demande en gardant le sourire. Je fronce un peu les sourcils quand je me rends compte que le type s'éloigne, oui, mais à contre coeur. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure, vu comme il continue de la fixer. Bah dis donc. Elle a tapé dans l'oeil d'un invité. Pas qu'un en fait, je dois bien admettre que j'ai beaucoup de mal à être insensible. En fait, je ne suis pas du tout insensible, voilà qui résume bien la chose ! « Tu es ... » Je commence, avant de m'arrêter pour trouver le mot le plus adéquate. Jolie. Très belle. Belle. Ravissante. Mignonne tout plein. Séduisante. Bonne. NON PAS BONNE ESPECE D'ABRUTI !! Inspiration, expiration. Si je dis ça, je crois que je me retrouve face contre terre, son genoux planté entre mes deux omoplates et le canon d'un flingue logé sur ma tempe. Donc on va éviter ça hein. Je tiens encore à ma vie, sérieusement ! « Eblouissante ! » Je lâche enfin. Ouais je pense que ce mot est quand même le plus approprié de tous !

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Lun 21 Juil - 22:03


Xander & Bridget

C’était quand même assez idiot que je n’ai pas pensé que j’aurais pu croiser Xander dans cette soirée. C’était plutôt le contraire qui aurait été assez surprenant. Mais comme je ne suis pas quelqu’un qui est particulièrement ignorante en matière de show-bizz et tout ce bazar. Et même si Xander en faisait partie, cela ne m’intéressait toujours pas. Au grand désespoir de ma mère qui aimerait très certainement me voir renouer avec Xander. Si seulement elle savait que je lis actuellement la biographie de Xander. Enfin depuis seulement hier, vu que la livraison a été un peu longue. J’en étais donc au début. Je ne savais pas encore ce qui allait m’attendre au fil de ce bouquin. Mais, pour le moment, ce livre est bien loin de mes préoccupations, vu que je suis face à Xander. Je garde toujours ce sourire aussi niais avant de simplement hocher la tête « Aussi bien qu’il m’est possible d’aller » dis-je en tentant de garder ma bonne humeur, je n’ai pas besoin de m’expliquer, il sait très bien de quoi je veux parler. Et puis, j’étais bien décidée à oublier tous mes soucis pour ce soir ! Donc je n’avais pas vraiment envie de parler de toute cela ce soir. J’avale une grande gorgée de champagne tout en le regardant... « Je suis...? » le questionnais-je, comme pour le rappeler au moment présent, car il semblait s’être perdu dans ses pensées, en buguant légèrement sur ma personne, ce qui était un peu gênant tout de même... Je me demandais bien ce qu’il se passait actuellement dans sa tête... Je finis par rire doucement à sa réponse. « Et il t’a fallu tout ce temps pour dire cela...? » me moquais-je, gênée de son compliment. Ce n’était pas nouveau, j’avais été toujours embarrassée par les compliments, surtout quand cela était sur ma tenue. Je jette un regard sur sa tenue, je ne peux que penser, qu’il est fait pour lui et qu’il le met terriblement en valeur. « Tu n’est vraiment pas mal toi aussi... » assurais-je sincèrement.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Jeu 24 Juil - 22:11

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Bien ... Elle va bien ... Elle va même très bien apparemment ... Je dois avouer que je ne sais pas trop là. Une part de moi se dit que c'est génial, que je suis trop heureux pour elle et que voilà c'est cool. mais une part de moi est en train de se poser mille questions à la seconde. Pourquoi elle va aussi bien ? Il lui arrive un truc grandiose ou quoi ? Genre, elle a rencontré quelqu'un ? Putain je meurs si j'apprends que oui. Bon là j'abuse un peu. Mais tout ça pour dire que j'ai peur tout à coup. « Super ! » Je réponds finalement avec un grand sourire. Tout ce qu'il y a de plus faux soit dit en passant ! Mais comme je suis un excellent acteur, on y voit que du feu. C'est cool d'être un bon comédien quand même ! Ainsi on peut mentir et faire mine d'aller bien quand on le veut, sur commande ! Même face aux gens qui nous connaissent par coeur. parce que je n'ai pas changé en seize ans et que, du coup, Bridget me connait toujours aussi bien. Sauf si sa mémoire lui faire défaut. Mais j'ose tout de même croire que non. Pas à ce point là tout du moins ... revenant sur terre, je ne peux m'empêcher de la complimenter. Même si je mets un temps fou à trouver le mot adéquate ! Et elle ne se fait pas prier pour se moquer de moi à ce sujet d'ailleurs ! Je fais un peu la moue et lui lance un regard faussement sévère. Non mais ce n'est pas sympa du tout de se moquer de moi comme ça ! « C'est le temps que je fasse le tri dans le foutoir qu'est ma tête. Je pense que si je t'avais dis le premier truc qui m'est passé par la tête en te voyant, tu m'en aurais collé une ... » Je lui réponds l'air de rien. Avant de rire à son compliment. « 'Pas mal' ... C'est mieux que 'ça peut aller'... »

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 27 Juil - 11:25


Xander & Bridget

Je n’ai pas envie de lui gâcher la soirée, à ce qu’il la passe à s’inquiéter pour moi, parce que vraiment, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de ma petite personne. Puis je ne peux pas nier que je vais quand même un peu mieux, surtout depuis que je me suis confié à lui, ça m’a comme enlevé un poids de mes épaules. Et puis on commençait peut-être à avoir de nouveau de l’espoir pour ma mère, mais bon je ne me faisais pas trop d’idées, j’avais bien conscience que cela ne durerait pas des années, et le plus dur serait de ce faire à cette idée. Je souris encore davantage à sa réponse, même s’il me semble apercevoir quelque chose qui disait le contraire, mais c’était bien trop furtif pour que je ne sois certaine de le voir. Donc je préfère laisser tomber et le croire. Après tout, libre à lui de m’en parler ou non. Après tout, on est plus si lié que l’on ne l’était auparavant. Et que je ne suis certainement plus la bonne personne à qui il pouvait confier quoi que ce soit. Mais bon, on ne sait pas de quoi sera fait l’avenir, alors j’ai encore une chance de croire que l’on pourrait retrouver notre complicité d’antan. Peut-être simplement en tant qu’amis, même si ça serait difficile pour ma part d’accepter entièrement cela, mais bon, je prendrais ce qu’il me donne. Je lui rends ses gros yeux, pas le moins effrayée du monde. Avant de simplement éclatée de rire à ses paroles, tout en buvant ma coupe de champagne. Je hausse un sourcil, amusée « Très certainement oui ! Mais t’arrêtes pas en milieu de phrase, ça fait... bizarre » souriais-je avant de lui rendre son compliment. « Tu ne veux tout de même pas que je vante ton physique ? » rigolais-je tout en terminant ma coupe de champagne que je pose sur un plateau qui passe. Avant d’en reprendre une seconde. Boire, je pouvais en profiter puisque ce soir je ne conduisais pas, et de toute manière j’avais souvent l’alcool joyeux comme on le disait.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 27 Juil - 23:20

Bridget & Xander : Let's to do a party.

J'ai toujours été franc. Parfois beaucoup trop selon certaines personnes. Et le fait est que je ne peux pas changer ça. C'est autant un défaut qu'une qualité, mais je vis avec sans trop de mal. Je sais que parfois mes paroles ne sont pas très bien reçues. Mais tant pis. Ca ne peut pas faire trop de mal non plus, quelqu'un qui ne fait que dire vérité sur vérité. Enfin je crois en tout cas. Du coup, c'est avec naturel que je mentionne à Bridget le fait que si j'avais vraiment dit ce qui me passait par la tête quand je l'ai vu au premier coup d'oeil, elle m'aurait sans doute cogné dessus. Franchement, si je lui dis qu'elle est bonne et tout ça, je ne doute pas trop de sa réaction. Et si on peut éviter ça, ce ne serait pas de refus du tout ... « Bah j'étais bien obligé pour réfléchir ! Je ne tiens pas franchement à me prendre une gifle monumentale ! » Je lui fais remarquer avec sérieux. Non mais peut-être qu'elle ne réalise pas tout à fait le genre de truc que j'aurais pu lui dire. Ce qui se comprend assez dans le fond. Peut-être qu'elle a oublié à quel point mon cerveau peut être tordu et sacrément pervers dans son genre. Pas ma faute, il est totalement décalé sans que je ne sache tout à fait pourquoi au juste. « Oui, pourquoi pas ? c'est toujours super de recevoir des compliments, non ? » Je fais remarquer avec un haussement d'épaules. Puis je fronce les sourcils en voyant qu'à peine sa coupe de champagne terminée, elle en attrape une autre. Eh bien, elle compte boire ce soir ! « Tu tiens mieux l'alcool ? Parce que je me rappelle d'une fois où tu as grimpé sur une statue sur laquelle tu voulais te déshabiller intégralement. » Je lui fais remarquer, l'air de rien.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Mar 29 Juil - 15:24


Xander & Bridget

La franchise, ça allait bien au teint de Xander. Il avait toujours été comme cela, et je sais qu’il ne changera jamais. Alors oui parfois ça pouvait se montrer douloureux, mais quand on le connaissait on savait pertinemment que ce n’était pas méchant. En tout cas moi, je ne m’offusquais presque jamais de ses paroles, bien sûr parfois il s’est montré véritablement méchant, mais je n’ai jamais pu trop lui en vouloir, je l’aimais bien trop à l’époque pour cela. C’est bien pour ça qu’à la base je suis étonné qu’il n’ai pas lâché ses fameuses paroles. Mais soit, je n’allais pas me plaindre, car je ne sais vraiment pas comment j’aurais réagi. Mais je ne l’aurais certainement pas frappé. Il peut être une des seules personnes à pouvoir se vanter que je n’oserais jamais le frapper, mais ça je préfère le garder pour moi. « Réfléchis avant de parler, c’est nettement moins étrange ! C’est sûr que ça ferais mauvaise pub d’avoir une trace de gifle » me moquais-je sans méchanceté. Même si j’étais loin d’imaginer ce qu’il aurait bien pu me sortir, mais bon il n’y a pas de problème puisque justement il ne l’a pas dit. Et je crois que pour le moment je ne préférais pas le savoir, en effet. Par contre, s’il croit vraiment que je vais le complimenter, il se trompe lourdement. Non pas que je le trouve moche ou quoi que ce soit, bien au contraire, il est bien trop parfait pour mon propre bien. Mais justement, je n’avais pas envie qu’il le sache. « C’est sûr mais n’espère pas plus pour le moment... » le taquinais-je tout sourire. avalant une gorgée de ma seconde coupe de champagne, je hausse un sourcil. « Peut-être que oui, peut-être que non. Ah... si tu pouvais éviter d’évoquer ce genre de souvenirs.. Ca m’arrangerait » dis-je tout en rougissant légèrement. « Et puis je suis libre de boire, non? » demandais-je sans animosité ou même énervement, j’avais d’ailleurs toujours ce petit sourire.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Ven 1 Aoû - 22:58

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Je ricane un peu mais lève malgré tout les yeux au ciel, quand elle émet l'idée que je réfléchisse avant de parler. Plutôt que de m'interrompre en cours de route, pour finalement terminer une phrase précédemment commencée. Elle n'a pas tort, je dois bien l'avouer. Mais même, c'est pas mon genre de trop réfléchir avant de parler. Ca sort tout seul, je le jure ! « Mais je n'y arrive pas, je t'assure ! Ca sort, puis je réalise ce que je suis en train de dire, et là je m'arrête avant de lâcher la connerie qui menace ! » Je lui fais remarquer tant bien que mal. Difficile de se faire comprendre quand même. Difficile, surtout, d'expliquer la tournure vraiment trop bizarre que prennent mes pensées la plupart du temps. Y'a pas grand monde qui peut comprendre le pourquoi du comment de ceci et cela venant de moi. « Bof ... Je ne compte pas le nombre de gifles que j'ai pris au cours de certaines soirées. » J'avoue avec un haussement d'épaules, sans trop réfléchir. C'est que c'est vrai. Je suis un tel connard avec la gente féminine, la plupart du temps. La preuve est que j'ai l'habitude d'être infidèle, entre autres choses. Donc y'a rien d'étrange au fait que je me prenne parfois de bien belles gifles. « Heureusement que je sais ce que je vaux et représente. » Je fais remarquer sur un ton plutôt amusé. Ouais je ne doute pas du tout de moi, mes compétences et mon physique. Et ça, c'est une bonne chose ! Surtout que je vois bien que je ne dois surtout pas compter sur Bridget pour me complimenter plus encore ! Ce que je peux comprendre un peu quand même. En la voyant boire, je ne peux pas m'empêcher de lui faire une petite remarque. Rien de méchant, et puis elle fait bien ce qu'elle veut. Mais je dis ça comme ça moi ! Je ris en la voyant rougir. La pauvre. « Quoi ? C'était juste un rappel, pour que tu n'ailles pas encore une fois jusque là ... » Je lui fais remarquer sur un ton le plus innocent possible ! « Mais oui, tu fais ce que tu veux. Sauf que cette fois je serai pas là pour t'en empêcher si tu fais encore un truc pareil. » J'ajoute avec un haussement d'épaules.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 3 Aoû - 12:20


Xander & Bridget

Bon je sais que mes conseils sont vain, c’était la même chose lorsque l’on s’était connu. Ou plutôt fréquenté, à vrai dire. Car il y a eu un certain laps de temps où on peut dire que l’on était pas les meilleurs amis du monde. Mais maintenant c’est du passé, très lointain pour moi. Mais je le connais encore assez pour voir qu’il y a des choses qui n’ont vraiment pas changé ! Je finis par sourire, « Ca n’a pas changé à ce que je vois ! Tu as de la chance que ça ne se retourne jamais contre toi ! » ajoutais-je avec ce sourire toujours collé à mon visage. Il n’y avait vraiment rien de méchant dans ce que je disais. Mais bon, c’était quand même étrange de se dire que seize ans ont passé sans que l’on ne change complètement, j’ai parfois l’impression en le regardant que je retrouve un peu de ce temps d’adolescent,qui était pourtant bien révolu, mais c’est comme s’il y avait un goût d’éternité dans cette époque. « Pourquoi est-ce que ça ne m’étonne même pas ? » riais-je, même si au fond je ne pouvais vraiment pas concevoir qu’il pouvait être aussi ingrat qu’il est en train de le prétendre. Pas la personne que je connais en tout cas, ce ne peut pas être possible, en tout cas il ne s’est jamais montré ainsi avec moi. « Alors c’est le plus important » assurais-je avec enthousiasme. Savoir ce que l’on représente est un bon pilier pour la confiance en soi. Mai pour le moment c’était quelque chose qui manquait cruellement chez moi. J’avais juste appris à camoufler ce trait, mais ceux qui me connaissaient bien, savent que c’est tout le contraire. Alors en plus si je dois faire face à un Xander qui se bombe sous les compliments, non merci. Mais la discussion change alors que je reprends une coupe de champagne. Je finis par lever les yeux au ciel légèrement avec un tendre sourire « Dis-moi pas que le fait que j’ai l’alcool joyeux te déplaît ? Si? » m’étonnais-je sans pour autant me départir de mon sourire. « Bon j’essaierais de me tenir tranquille, mais je ne promets rien. » ajoutais-je doucement. Après tout, je n’étais plus vraiment moi-même avec l’alcool, pour autant j’en avais bien
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 3 Aoû - 17:03

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Bridget pourra dire ce qu'elle veut, je ne risque pas de changer du tout au tout. Même quand on était ensemble, elle n'arrivait pas à me faire changer. J'ai juste positivement évolué à ses côtés et c'est tout. Et c'est déjà beaucoup venant de moi, soit dit en passant quand même ! Maintenant, aucune chance pour que je sois capable de réfléchir avant de parler. C'est fou je sais, mais je suis comme ça. Parfois je dis des trucs que je regrette aussi sec mais il est trop tard et je ne peux qu'assumer ! « Oh si crois moi, ça se retourne souvent contre moi ! Surtout que mes propos sont aujourd'hui récupérés, transformés et détournés pour la presse à scandale ! » Je lui fais remarquer avec un sourire amusé et ironique à la fois. Je ne le vis pas trop mal, c'est tout ce qui compte après tout ! En tout cas, ça ne me dérange pas plus que ça, pour sûr. Et le fait est que ça fait partie de moi de toute façon. Comme le fait que je me prenne souvent des gifles en cours de soirée. C'est tout moi ça aussi. Quand j'entre dans une boîte où je connais trop de nanas, c'est comme d'entrer dans la fosse aux lions. Parce qu'en général j'ai joué au con avec beaucoup trop d'entre elles ! « Sans doute parce que tu sais que je suis un connard fini ! » Je lui réponds le plus normalement et naturellement du monde, avec un haussement d'épaules. Ouais j'en suis un et ouais je le vis très bien, qu'on se le dise ! Par contre, je ne pense pas que Bridget le vivra bien si elle recommence à se foutre à poils en pleine rue parce qu'elle a trop bu. Raison pour laquelle je ricane quand elle me demande si ça me déplaît qu'elle ait l'alcool joyeux. « Se foutre à poils devant tout le monde, t'appelle ça avoir l'alcool joyeux toi ? » Je demande sur un ton moqueur.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Dim 3 Aoû - 23:15


Xander & Bridget

Je ne lui demanderais d’ailleurs jamais de changer. Ce ne me viendrait jamais à l’esprit. Mais pour le moment je profitais simplement des changements qui s’étaient opérés en lui, Bon je n’ai pas encore tout découvert. Et c’était la magie des relations humaines, d’un côté il y avait toujours de l’inconnu que l’on ne peut pas prévoir et de l’autre côté il y a ce qu’on connaît de la personne et qui peut totalement nous rassurer. Et ce côté-là de Xander fait parti de ces choses qui ne changeront probablement jamais. « De ce côté-là je te plains, la presse peut être une vraie plaie parfois... Et encore je pèse mes mots ! » assénais-je calmement. Mais bon, c’est souvent le revers de la médaille. Et je suis bien heureuse de ne pas faire partie de ce monde, je ne suis pas sûre que je parvienne à supporter cette pression des journalistes. Moi qui était assez discrète sur ma vie, si je la retrouvais ainsi exposée, ce serait complètement bouleversant pour ma petite personne. Je finis par lever les yeux au ciel à sa remarque. Je finis doucement par sourire « N’importe quoi, tu n’abuses pas un peu quand même ? » soupirais-je. Parce que je ne pouvais pas le penser une seule seconde qu’il est ainsi. Même si au fond, j’ai été certainement une des seules à le connaître avant sa ‘célébrité’. Je ne peux que sourire quand je le vois rire. Mais je retiens mes pensées qui me murmurent ‘Sexy sexy sexy’, je secoue la tête « C’est toujours mieux que de pleurer sur son sort et de déprimer sur les collègues » répondis-je en haussant les épaules, tout en continuant de boire du champagne.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Mar 5 Aoû - 21:37

Bridget & Xander : Let's to do a party.

S'il y a bien une chose que je n'aime pas dans mon milieu, c'est bien la presse. J'ai horreur de ceux qui vivent juste grâce aux scandales en tous genres. C'est par la presse que deux de mes épouses ont su que je les trompais. Ouais je sais que c'est horrible et qu'il n'y a vraiment pas de quoi en être fier. Mais c'est ainsi. Je les ais trompés, soit. Ce qui est fait, est fait. Et je pense que je ferais exactement la même chose, si c'était à refaire. Et non, je n'ai pas vraiment honte de le reconnaître ! Mais putain, heureusement que Bridget n'entend pas mes pensées ! « C'est le seul inconvénient que j'ai trouvé jusqu'à maintenant. Alors je fais avec ! » Je lui réponds en haussant les épaules. je fais avec et je dirais même que ça ne me dérange pas tant que ça. J'ai toujours eus pour habitude de me foutre royalement des qu'en-dira-t-on. Et ça n'a aucunement changé, même avec mon évolution incroyable au niveau de ma carrière. Je lève les yeux au ciel quand elle tente de me faire entendre que j'exagère, quand je me traite de connard fini. Non, je ne pense pas du tout exagérer en disant une chose pareille. Je suis à peu près certain que c'est la vérité pure. Et franchement, j'assume sans trop de mal. C'est comme ça, point ! « Non je ne pense pas ! Mais ça me va ! » Je lui réponds franchement. Et tant pis si ça la dérange, la heurte ou la choque carrément. Peu à peu, je réalise qu'elle compte bien boire et boire encore pour la soirée qui continue. Et ce, même avec les souvenirs que je suis en train de lui mettre en tête. Moi je l'ai prévenu. Maintenant, elle fait ce qu'elle veut ! « Oh très bien, fais ce que tu veux. Moi je regarderai. » Quand elle sera ivre ? Ou nue comme un ver ? Oh ben les deux tant qu'à faire !

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Sam 9 Aoû - 12:33


Xander & Bridget

Ca ne devait vraiment pas être évident pour lui de gérer tout les journalistes qui ne devaient pas le lâcher d’une semelle. Franchement je suis admirative de son calme, et de la manière dont il peut gérer tout ça. Moi, personnellement je ne pourrais pas gérer aussi bien que lui. Mais bon, cela n’est pas prêt de m’arriver, puisque je n’ai pas du tout envie de devenir célèbre, je préfère nettement rester dans l’ombre. Je souris doucement, comprenant qu’il semble enfin heureux, même si une lueur de tristesse s’insinue en moi, puisque je ne fais pas partie de ce bonheur. « Alors je suis heureuse pour toi. Tu le mérites vraiment... » assurais-je avec vivacité. J’avais toujours voulu son bonheur, et même si j’aurais vraiment aimé le partager avec lui, je ne peux pas lui dire parce que je n’en ai pas le droit. Je soupire doucement alors qu’il assure qu’il n’est pas un connard fini, je secoue la tête, je n’étais toujours pas d’accord avec lui. « Arrête, je sais que ce n’est pas le cas, tu ne l’étais pas avant, je ne vois pas pourquoi tu le serais aujourd’hui.... Elles ne voient pas l’homme que tu es réellement, c’est tout... » assurais-je avec douceur. Je ne pouvais pas le croire, parce que certainement ce que je ressentais pour lui, parce que oui des sentiments étaient revenues comme une tornade. Et rien que pour ça j’avais besoin de m’étourdir la tête avec le champagne. Je lui fais un énorme sourire « Je savais que tu aimerais en profiter... » rigolais-je de bon coeur. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant souris, et sincèrement qui plus est. Je finis cependant par me rembrunir en voyant arriver un collègue de la police judiciaire. « Et merde » susurrais-je doucement, je souffle doucement avant de croiser le regard interrogateur de Xander. « Un collègue de la police judiciaire qui vient d’arriver et qui a apparemment décidé que je serais sa prochaine proie... » soufflais-je, exaspérée. « Et autant dire que c’est un vrai goujat et que je n’ai aucune envie de finir dans son lit... » râlais-je avant de faire les gros yeux quand je le vois approcher « Et zut... Désolée » dis-je avant de poser vivement mes lèvres sur les siennes, histoire de stopper ce goujat. Mais, j’étais loin de me douter que ça allait se retourner contre moi.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Sam 9 Aoû - 20:49

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Je ne peux m'empêcher d'être sincèrement heureux quand Bridget affirme qu'elle l'est pour moi. C'est fou mais j'aime savoir qu'elle se réjouit pour moi, comme si mon bonheur a encore la moindre importance pour elle. Même si ça semble trop bizarre pour le coup. « Merci ! » Je me contente de lui répondre, sans pour autant parvenir à ne plus sourire un peu. Tel un crétin que je peux parfois être. En même temps, je suis sérieux quand je dis que ça me rend heureux de savoir ça. Surtout que, la connaissant, elle est tout à fait sincère. Alors, en effet, je ne peux que m'en réjouir pleinement ! Je ricane un peu quand elle veut me faire croire que je ne suis pas un connard fini. C'est pourtant un fait avéré. J'en suis un. Mais en toute honnêteté, je le vis très bien. Et ce, pour la simple et bonne raison que j'ai conscience de mes actes parfois vraiment horribles. Surtout vis à vis des femmes qui ont traversé ma vie au cours de ses seize dernières années. Enfin dans le fond, même avant. Parce que j'ai aussi fait souffrir Bridget, qui est pourtant la seule femme de laquelle j'ai été sérieusement amoureux, au cours de toute ma vie ... « Crois moi ... Tu n'as pas vu tout ce que j'ai pu faire au cours de ces dernières années. » J'insiste quand même en lui adressant un regard entendu. Et puis de toute façon elle n'a pas lu les articles de la presse à mon sujet. Et pas même mon autobiographie. Alors elle ne doit pas savoir grand chose de moi en fait. Comme les mariages, les adultères et tout ça ... Je n'ai pas le temps de répondre à sa plaisanterie concernant le fait que j'ai envie de profiter du spectacle qu'elle peut offrir, une fois ivre, qu'elle jure assez vivement. Je lui lance un regard surpris, ne comprenant pas du tout ce qui est en train de lui arriver exactement. C'est bizarre ! Elle m'explique très rapidement la situation, me laissant pantois. Un pervers, encore ! Enfin à sa façon. Enfin le même genre que moi en fait. Du style à ne pas lâcher quand il a une nana dans sa ligne de mire. Le pauvre, il ignore comme il faut ramer pour avoir une chance d'attirer Bridget. Il suffit de voir comme j'ai eus du mal il y a dix huit ans ! Je vais pour parler, quand elle me coupe. Et pas uniquement par la parole. Je lâche un gémissement de surprise, quand sa bouche heurte férocement la mienne. Gémissement qui se transforme finalement en soupir de bien être absolu. L'effet est immédiat. Je me détends totalement et comme si tout mon corps avait attendu ça depuis le début, je me fonds tout contre elle. Mon cerveau a beau savoir qu'elle ne fait ça que pour éloigner l'autre type, mon corps réagit quand même. Ainsi, je me retrouve à enrouler mes bras autour d'elle et à vouloir approfondir le baiser.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Mer 13 Aoû - 0:03


Xander & Bridget

C’est quand même assez dingue de voir qu’en à peine un mois, je retrouve Xander comme je l’ai connu, et surtout comme s’il ne s’était rien passé. Il est là, et c’est tout ce qui compte. Il était maintenant le seul souvenir positif du passé que je gardais, en plus des très bons moments avec ma famille bien entendu. Mais, il avait fait un retour fracassant dans ma vie, sans même qu’on le décide tout les deux. Je hoche simplement la tête à son remerciement, tout en continuant d’afficher un énorme sourire, tout aussi sincère que mes paroles. De toute manière je ne pouvais pas ne pas être sérieuse quand je lui dis qu’il n’est pas un connard fini. Parce que même s’il est un peu gamin sur les bords, qu’il ne réfléchir pas toujours avant de dire ou faire quelque chose, il reste, pour moi, une personne de confiance et sur qui on peut s’appuyer. Bien sûr il arrive à tout le monde de faire des erreurs. J’ai pu prendre du recul, beaucoup de recul dernièrement quand à notre ‘séparation’, maintenant que j’avais des éléments en plus je ne pouvais pas dire que j’acceptais,mais au moins je le comprenais. Et ça pansait un peu ma souffrance. « En fait je ne sais même pas si j’ai envie de savoir... » souriais-je. Et puis bon j’allais certainement apprendre des choses avec son bouquin. Parce que ma mère me bassine depuis qu’elle nous a vu pour que je lise son livre, soi-disant parce que je vais faire des découvertes. Bref, je l’ai commandé et donc je n’ai plus qu’à attendre de le recevoir. Mais alors que la soirée tournait plutôt à mon avantage, il fallait bien que quelque chose vienne gâcher le tableau. Et là en l’occurrence, il s’agissait d’un collègue de la pire espèce. Il se croyait tout permis et avoir le droit sur tout, simplement parce qu’il était inspecteur. Il faisait partie de ces personnes avec qui j’exécrais au plus haut point travailler. Mais, heureusement nos deux brigades ne travaillaient pas souvent ensemble, ce qui espaçait quand même nos entrevues. Et surtout il se mettait carrément le doigt dans l’oeil s’il croyait encore que j’allais faire partie de son tableau de chasse. Et j’allais bien lui prouver une nouvelle fois. parce que je n’étais pas du genre à être facile et surtout, à baisser la garde aussi facilement qu’il le dit. C’est le genre de mec qui croît qu’il peut mettre n’importe quelle fille dans son lit juste en un claquement de doigt. Le voyant s’approcher encore et encore, je pose brusquement mes lèvres sur celles de Xander. Ce qui arrête immédiatement la progression de ce goujat. Alors que j’aurais pu reculer et prendre mes distances, je continue cependant de l’embrasser encore, me collant davantage contre lui alors qu’il me renferme dans ses bras. Je soupire de bien-être tandis que je croise mes doigts sur sa nuque. Je ferme les yeux oubliant où j’étais, mes pensées étant exclusivement concentrée sur Xander et ses lèvres contre les miennes. J’avais oublié combien c’était enivrant de l’embrasser. Me reculant à bout de souffle, je pris quelques secondes avant de rouvrir les yeux et de les poser sur son visage. Glissant une main sur sa joue, je laisse courir mes doigts sur celle-ci et sa barbe qui lui donnait vraiment un air très... Sexy. Me mordillant la lèvre inférieure, je finis d’une traître ma coupe de champagne avant de la déposer sur un plateau. L’alcool aidant, me sentant plus à l’aise et surtout ça m’empêchait de réfléchir, j’attrape sa main avant de le tirer dans un coin à peu à l’écart de la soirée, là où on pourrait être tranquille. M’adossant contre un mur, je l’attire contre moi, posant ses mains sur mes hanches et glissant les miennes sur ses épaules. « Je ne sais pas toi, mais cette soirée n’a rien de bien très intéressante... » susurrais-je bassement. Je vais frôler ses lèvres avant de rajouter « En plus il y a bien trop de monde que je ne connais pas, et je n’aime vraiment pas ne pas pouvoir faire ce que je veux... » dis-je avant de déposer un baiser espiègle sur ses lèvres avant de les retirer rapidement et de les poser dans sa nuque. Mordillant sa peau, m’amusant à souffler pour le voir réagir.Glissant mes mains le long de son torse pour palper ses muscles, je glousse alors que je les sens rouler sous mes doigts inquisiteurs. Ok, j’avoue je suis carrément pompette avec deux verres de champagne.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Ven 15 Aoû - 20:08

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Parfois, la vie prend de drôles de tournures. J'en ai toujours été bien conscient. Et pourtant, ça ne m'empêche pas d'être sacrément surpris depuis quelques temps. Qui aurait pu imaginer que je retrouverais mon premier amour, le seul à avoir compté vraiment pour moi ? Personne. Mais moi moins que personne. Pourtant je n'ai jamais cessé de l'aimer et j'ai toujours été conscient de ce fait indéniable. Mais ça n'empêche pas que je n'aurais pu me douter de pareille chose. Depuis le temps, je m'étais fais à l'idée que Bridget ait pu refaire sa vie de son côté. Et ce, sans me poser plus de question que ça vu que c'est bien son bonheur que j'ai toujours souhaité avant tout le reste. J'aurais presque été heureux pour elle si j'avais finalement appris qu'elle avait épousé un richissime médecin et qu'il lui avait fait deux voir trois mioches. Parce que ça aurait signifié qu'elle était très heureuse et qu'elle avait su se reconstruire après mon trop bref passage dans sa vie. Mais rien de tout ça n'est arrivé. Déjà, elle n'exerce pas du tout le métier dont j'aurais pu rêver pour elle. Flic, sérieusement ? Elle est vraiment obligée de risquer sa vie pour se faire de l'argent et pour avancer ? Eh bien apparemment oui. Et force est de reconnaître que j'ai un peu de mal à accepter cette idée. Mais on ne peut pas dire que j'ai mon mot à dire là dessus de toute façon. Quand bien même on aurait toujours été ensemble à l'heure d'aujourd'hui, ça n'aurait rien changé à ce fait. Je n'aurais pas non plus mon mot à dire. Parce que même ensemble, elle serait toujours aussi libre de ses choix divers et variés. Même concernant sa carrière. Surtout ça en vérité ! En effet, je crains un peu pour sa vie. Mais je n'ai pas le droit et ne l'aurais jamais, de m'interposer. Comme elle même n'a pas vraiment le droit de faire ça en ce qui me concerne moi et ma propre vie. Pourtant, j'aimerais avoir son avis. Savoir si ce que je suis devenu la rend un tant soit peu fière ou non. Pour l'instant, elle semble surtout persuadée du fait que je ne suis pas un connard contrairement à ce que j'affirme à voix haute et que je répète sans cesse. D'un côté, il est préférable qu'elle continue d'être loin de la vérité. J'ai pu me montrer tellement con parfois, au cours de ces seize dernières années ... « Hm ... Et il est préférable pour toi que tu continues d'ignorer totalement toutes ces choses que j'ai pu faire ... » Je lui réponds, tout sourire. En fait, je suis presque fier de toutes les conneries que j'ai pu faire et de combien j'ai pu être con pendant tout ce temps. Je sais que c'est vraiment horrible et que je devrais plutôt culpabiliser. Mais c'est plus fort que moi. Je ne suis pas capable de ça malheureusement. Ou pas malheureusement en réalité. L'essentiel, ce n'est pas que je sois heureux malgré tout ? Parce que moi je vis bien avec tous ces faits plus ou moins moches sur ma propre petite personne. De toute façon, il faut faire avec. Même si on se passerait bien de certaines choses. Et de certaines personnes. C'est ce qu'est en train de faire Bridget. Quelques regrets.

Une tentative de fuite, même. Je le comprends tout à fait quand elle se tourne brusquement vers moi et colle sa bouche à la mienne. Geste désespéré de sa part pour faire fuir l'autre idiot qui semble lui coller aux basques selon ses dires. J'ai beau être parfaitement conscient de ça, ça ne m'empêche pas de réagir et de répondre à ce baiser. J'enroule mes bras autour de son corps sans en être tout à fait conscient. Et dès lors, je ne suis plus capable de penser à rien. A rien d'autre qu'à ce baiser que nous sommes en train d'échanger. Je retrouve le goût sucré de sa bouche. La douceur de ses lèvres contre les miennes. Et bientôt, sans que je ne puisse m'en empêcher, je franchis la barrière de ses lèvres de ma langue inquisitrice. Je ne suis pas capable de penser au fait qu'elle ne fait ça que pour faire fuir l'autre crétin. Je ne peux que penser à cette osmose parfaite. J'ai l'impression de retrouver l'Oasis après seize interminables années de dure marche. Je ne veux plus que ça cesse. J'ai la sensation que tout mon corps entre en fusion avec le sien. Que l'évidence est en train de frapper à notre porte. L'air crépite autour de moi. Dans un film, les étincelles seraient en train de former un 'âme-soeur' au dessus de nos visages liés. Mais nous ne sommes pas dans un film. Et l'évidence n'est peut-être pas présente pour tous les deux. Elle trouve le courage de reculer le visage. Moi pas. Je la regarde sans broncher. Je suis trop sonné pour faire ou dire quoi que ce soit. Je ne suis pas même tout à fait conscient de ce qui est en train d'arriver. De ce qui m'arrive à moi. Elle doit voir que je ne suis pas tout à fait en phase avec la réalité. Parce qu'elle m'attrape et m'entraîne avec elle d'autorité. Elle prend même mes mains pour les poser sur ses hanches. Alors enfin je reviens à moi. Elle, dos au mur, ses mains sur mes épaules, les miennes sur son corps. Je regarde autour de moi. On est où ? Je ne sais plus. Mais pas dans un film. Pas au paradis. Pas même dans mes rêves les plus fous. On est vraiment là. On vient vraiment de s'embrasser. Elle ne tarde pas à me taquiner. Chercher mes lèvres, puis la peau de mon cou de ses dents taquines. Elle rit beaucoup trop. Sa voix est bien trop chevrotante et aguicheuse. Je n'ai pas la sensation d'être en présence de Bridget. Enfin si. Mais de la Bridget d'autrefois. Celle qui aurait tué pour moi. Celle qui jouait à me chauffer en publique pour me tuer de frustration. Pas la Bridget d'aujourd'hui. Je soupire et me recule. Je ne vais pas me défiler et l'abandonner derrière moi. Ca non. Je souris. Faux sourire. Mais elle ne peut le deviner. Elle est trop ivre pour ça et moi je suis trop bon acteur. Je continue de sourire quand je m'empare de l'une de ses mains. « Viens ... » Je susurre d'une voix douce et caressante. Puis je l'entraîne à mon tour. Mais en sens inverse cette fois. Je traverse la foule en sa compagnie. J'essaie de passer inaperçu mais c'est bien difficile. Les gens me voient et me reconnaissent. Je souris. Je m'excuse. Puis je m'esquive. Sans jamais relâcher sa main. Une fois dehors, je gagne ma voiture avec chauffeur pour la soirée. J'entraîne Bridget à l'arrière avec moi. Je ne souffle mot. J'espère juste qu'elle ne va pas me chauffer. Je ne sais pas jusqu'à quel point je peux lui résister. « Bridget. Tu peux me donner ton adresse ? » Je demande, l'air de rien.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Lun 18 Aoû - 18:47


Xander & Bridget

Le destin fait pas souvent les choses comme il faut, mais, je dois bien avouer que depuis quelque temps je n’en ai pas à me plaindre. Parce que je n’avais pas imaginé retrouver Xander, surtout par hasard. Je m’étais fait à l’idée qu’il soit parti loin de New-York, loin de moi. Mais il était en fait proche de moi. D’un côté vaut mieux que je ne le sache que maintenant que l’on se retrouve car je ne sais pas si j’aurais supporté de le savoir à la fois si proche de moi et si éloigné. Mais ça s’est passé ainsi et on ne pourra pas changer le passé. La seule chose qui est sûre, c’est que je n’ai jamais cessé de l’aimer, et que je suis pratiquement sûr de la réciproque. Que de temps perdu, parce qu’il m’a été incapable de refaire ma vie, quand bien même je l’avais voulu et ma mère aussi. Je la voyais justement me dire que je ne pourrais jamais remplacer Max’, qu’un premier amour ne s’oublie pas, mais que l’on peut trouver le bonheur avec quelqu’un d’autre, que ce n’est pas tromper son premier amour. Et que surtout je méritais de l’oublier, comme lui avait dû m’oublier. Mais je n’avais jamais cru que Max est pu m’oublier, c’était tout bonnement impossible, non ? Ca je n’aurais pas pu l’accepter il y a seize ans, et j’aurais encore du mal à le concevoir aujourd’hui. alors, à contrario d’avoir une vie intime comblée, j’étais plutôt comblé niveau travail. J’avais choisi le métier de flic, non pas pour sa dangerosité, mais parce qu’au moins je pourrais éviter d’autre famille à vivre l’horreur que j’ai vécu et que je vis toujours. Je voulais résoudre le plus d’affaire possible. Et surtout je voulais être un soutien pour ceux qui parfois perdent tout. Je pouvais dire avec conviction que j’avais choisi ce boulot pur venger mon père et trouver le coupable du meurtre dont il a été victime. Et je sais que je finirais par clore ce dossier, même si je ne suis plus censée travailler dessus. J’ai de la chance d’avoir des collègues qui veulent eux aussi clore cette affaire qu’ils considèrent comme une vraie injustice. Même si je sais que toutes les affaires abandonnées sont une injustice, mais que faire quand on est pleinement concerné par une affaire ? Je ne peux pas ne pas m’impliquer dans la résolution du crime dont a été victime mon père. Mais pour le moment je scande haut et fort que je ne peux pas concevoir que Xander est exactement comme il le dit. « Et comment je fais si j’apprends ces choses par quelqu’un d’autre ? Parce que d’après ce que je vois, j’ai l’air d’attirer quelques jalousies... » souriais-je tout en jetant un coup d’oeil à l’assemblée où je vois quelques jeunes femmes me lancer un regard noir, certainement parce qu’elles aimeraient se trouver à ma place en ce moment même. Mais, franchement je me fous complètement qu’elles me jalousent ou non, après tout elles n’ont qu’à l’aborder. Moi, je suis là en tant que simple amie après tout. Bon d’accord, je ne pense pas beaucoup apprécier le fait qu’elles approchent si je suis dans les parages, surtout que j’avais bien l’intention ce soir de le garder aussi longtemps que je peux en ma compagnie.

Je finis par déposer mes lèvres sur les siennes brusquement. Pour faire fuir à grandes enjambées ce flic qui m’horripile. Et puis c’est nettement plus plaisant d’embrasser Xander que l’autre horreur qui me sert de collègue. Et puis, c’était aussi un prétexte pour en profiter. Parce que c’est très agréable, à n’en pas douter. Surtout à partir du moment où il enroule ses bras autour de mon corps, me rapprochant ainsi du son corps. Passant mes mains dans sa nuque, je ferme les yeux, me laissant ainsi complètement aller dans ses bras. J’ai l’impression que je n’ai rien oublier de ses lèvres, du goût de celles-ci. C’était comme si on s’étaient embrassés pour la dernière fois hier. C’était à la fois étrange et euphorisant comme sensation. Alors que ce n’aurait dû être qu’un simple baiser, j’ouvre mes lèvres pour ouvrir le passage à sa langue pour qu’elle trouve la mienne. J’enfouis mes doigts dans ses boucle, m’arrachant un soupire d’aise tout contre ses lèvres. J’avais l’impression d’avoir trouvé le paradis, là où je devais exactement me trouver depuis toutes ces années. Collant mon corps au sien, je glisse une main le long de ses hanches. Je rouvre à demi les yeux pour tomber sur son visage splendide. Il n’y avait pas plus parfait que lui. Et c’était là que l’évidence tomba. Je ne pouvais pas vivre sans lui, que je le veuille ou non. Et je n’avais plus du tout envie d’être à cette soirée. Je recule mon visage m’arrachant difficilement à ses lèvres. Je lui souris, remarquant qu’il est dans un autre monde. Je ne vais pas me plaindre d’être la seule à le transporter dans un autre monde. Et je préfère rester la seule d’ailleurs. L’emmenant dans un endroit reculé pour être tranquille. J’avais besoin d’être dans notre bulle, rien que tous les deux, et de ne plus sentir des regards dans mon dos parce que j’embrasse très certainement un parti très convoité. Une fois seuls, je pose ses mains sur mes hanches, frissonnant de ce contact. Je vais chercher de nouveau ses lèvres avant de dévier dans son cou, un de mes endroits favoris. Je pouvais y passer des heures, mon visage caché dans cet endroit chaleureux et sécurisant. J’étais plus gaie que d’habitude, certainement l’esprit un peu embrumé par l’alcool, mais je sais que je suis pleinement consciente de ce que je suis en train de faire. Je ne suis pas complètement bourrée. Bien sûr j’aurais aimé qu’il me ‘fasse la cour’, comme il l’avait fait dix sept ans plus tôt. Mais je n’étais plus une adolescente en chaleur, si je le voulais, je devais prendre les rênes et le lui faire comprendre. Il finit par se reculer et m’entraîner à son tour. Je le suis tout en serrant mes doigts sur sa main. Je remarque à peine que l’on repasse dans la salle pour sortir à l’extérieur. L’on sort que de longues minutes, Xander étant régulièrement interrompu par de nombreux inconnus. Mais il avait l’air de ne pas y prêter tellement attention préférant m’emmener le plus rapidement possible en dehors de cette soirée. Je ne fis remarque de rien, me contentant de sourire bêtement avant d’arriver dans une voiture, sur la banquette arrière. Hum, un endroit confiné, et en plus avec Xander qui s’installe à l’intérieur. Je souris tout en me collant à lui. Glissant mon doigt le long de son visage. Je me mords la lèvre inférieure avant d’aller frôler ses lèvres des miennes. « Broadway » soufflais-je tout contre ses lèvres avant de les capturer de nouveau dans un baiser un peu plus appuyé.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Mar 19 Aoû - 17:28

Bridget & Xander : Let's to do a party.

Je ne pense pas être un enfoiré bien méchant. Même si j'en suis un, d'enfoiré, c'est certain. Mais disons que j'ai tendance à un peu trop profiter de ma vie et des petits bonheurs qu'offre celle ci. C'est ainsi. Je peux me le permettre et du coup, je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas. Après tout, on a qu'une seule vie justement. Alors soit, j'ai tendance à faire beaucoup de mal aux personnes qui m'entourent. Mais vu comme j'ai du mal à m'attacher aux gens, je ne parviens pas à réellement culpabiliser comme je le devrais pourtant. Les gens normaux savent ce qu'est la culpabilité. Moi pas. Enfin si, un peu. Je culpabilise du mal que j'ai fais à Bridget en disparaissant du jour au lendemain. Mais ça, c'est évidemment du au fait que je sois fou amoureux d'elle depuis toujours ou presque. Enfin, soyons honnête. Seize ans sans la voir, on ne peut pas dire que je sois toujours amoureux fou d'elle. Que je l'ai été sans interruption pendant toutes ces années, tout de même. Ca, ça n'existe pas. Mais la petite flamme en moi et la concernant elle directement, a toujours été présente chez moi. Elle a continué de flamber durant toutes ces années. Et en la retrouvant il y a quelques semaines, elle s'est ranimé et pas qu'un peu. De nouveau je peux affirmer que mes sentiments amoureux sont là et plus vifs que jamais si tant est que cela soit possible. Je l'aime, c'est plus sûr que jamais. Et je ne veux pas la perdre de nouveau. Enfin je dirai ça si on se remet ensemble. Ce qui, je dois bien le dire, n'est pas encore tout à fait gagné. On éprouve de la rancoeur l'un envers l'autre. Plus elle que moi. Et pour avoir droit à une relation amoureuse digne de ce nom, il va falloir qu'on apprenne à guérir de tout ça. On ne pourra pas aller de l'avant comme il se doit sinon. Et ce serait con de se précipiter si c'est pour se prendre la tête durant chaque jour de notre future relation. Au point où on rompra parce qu'on n'aura pas de réel autre choix que celui là. A moins de se faire éternellement du mal et à se détruire mutuellement. Est-ce que je le veux ? Il est certain que non. Que je refuse de prendre un tel risque. Ce serait bien trop dommage. Ca je le pense sérieusement pour ma part. Les choses doivent suivre leur cours, c'est certain. Mais pas en les précipitant. On ne doit pas faire une telle connerie. Je le refuse vraiment. Et je sais qu'il en va de même pour elle. « Et comment je fais si j’apprends ces choses par quelqu’un d’autre ? Parce que d’après ce que je vois, j’ai l’air d’attirer quelques jalousies... » Ah bon, vraiment ? Je détourne enfin le regard d'elle, pour observer les personnes qui nous entourent. Certes, certaines jeunes femmes semblent la fusiller du regard. A moins que ça ne soit moi leur cible, parce que je les ais blessées fut un temps ou justement parce qu'elles ne sont pas passées dans mon lit. J'en sais rien. Personnellement, je ne m'en inquiète pas vraiment. En fait, je me fous royalement de ... Beaucoup de choses.

« Eh bien ... Je propose que tu te bouches les oreilles pour ne rien entendre. Si tu ne veux pas savoir, à toi de ne pas écouter. » Je réponds en haussant les épaules. Mais qu'elle le veuille ou non, je ne doute pas qu'elle finira tôt ou tard par entendre certaines choses sur mon sujet. Les rumeurs courent tellement vite ! Et puis certaines sont malheureusement vraies. Je suis un enfoiré, qu'elle le veuille ou non. Au moins je l'ai prévenu ! Elle ne peut donc pas vraiment me reprocher de lui avoir caché certaines choses, à l'avenir. Et encore heureux ! Enfin pour l'instant la conversation n'est pas bien sérieuse de toute façon. A vrai dire, il n'y a pas de conversation du tout puisqu'elle colle soudainement sa bouche à la mienne. Et quand on retrouve un peu nos esprits, ce n'est pas du tout pour s'arrêter ! Au contraire, elle n'hésite pas à m'embarquer dans un coin reculé pour reprendre notre baiser qui se fait de plus en plus passionné. Je perds totalement la raison. Chose qui ne m'arrive jamais. Même quand je suis avec d'autres femmes. Je garde toujours le plein contrôle de mes émotions. Je n'aime pas me sentir presque faible. Mais pour le coup, je me laisse faire. Jusqu'à ce qu'en réalisant qu'on risque de craquer et "fauter", je décide d'arrêter ça. Je la regarde avec attention. Elle n'est pas complètement bourrée, je le vois bien. Mais je sais aussi que l'alcool ne la rend que trop gaie. Et qu'elle pourrait tout de même regretter ses gestes à l'avenir. Donc autant limiter les dégâts, vu que pour ma part je suis encore en pleine possession de mes moyens ! Heureusement, elle se laisse traîner en direction de la sortie, sans trop rechigner. En même temps, quelque chose me dit qu'elle s'imagine des trucs. Est-ce qu'elle ne croit pas qu'on va finir dans le même lit ? Vu comme elle joue à la petite aguicheuse, j'ai bien l'impression que c'est ce qu'elle s'imagine. Sauf que je ne compte pas coucher avec elle alors qu'elle n'est pas pleinement consciente de tout ce qu'elle fait. Une fois dans ma voiture, j'ai à peine le temps de demander son adresse, qu'elle me fait taire de sa bouche. Bon sang. Elle ne s'arrêtera donc pas !? J'ai bien l'impression que non. Et je me retrouve totalement perdu. Surtout que j'ai bien du mal à ne pas lui répondre. Déjà, je grogne faiblement et passe une main à l'arrière de son crâne pour maintenir son visage contre le mien. « Bri', du calme. » Je tente difficilement, une fois que je suis parvenu à interrompre le baiser. Je dépose quand même quelques brefs smacks sur ses lèvres, sans la quitter du regrad. « T'as vraiment envie de te donner en spectacle ? » Je demande sur un ton amusé en faisant mention du chauffeur. Soit, on pourrait fermer la vitre qui nous sépare de lui. Mais si on fait ça, je vais me faire violer sur la banquette arrière ! « Et tu ne m'as pas donné le numéro de ta rue. » Je lui fais remarquer sur un ton taquin alors que la voiture file déjà en direction de Broadway. « Oh et tu sais qu'on habite pas loin l'un de l'autre !? » Je m'exclame en tentant de taper la conversation, si ça peut éviter qu'elle ne me saute encore une fois dessus.

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Mar 19 Aoû - 23:08


Xander & Bridget

Je ne connais pas le Xander d’aujourd’hui, mais je suis pourtant intimement convaincue qu’il n’a pas pu changé totalement, que celui que je connaissais il y a de ça seize ans, est encore là, tapi au fond de son esprit. Il ne peut pas être aussi con qu’il le dit, excusez-moi de l’expression. Bon, peut-être qu’il peut être un peu profiteur de son statut de star, après tout il a bien le droit d’en profiter. Mais je suis persuadée qu’il n’a pas mauvais fond, après tout je ne sais pas comment je me serais comportée si j’étais tout autant célèbre que lui. Après tout, la célébrité transforme bon nombre de personne, que je ne m’en formalise même pas. Bien que, il y a de ça seize ans, Xander s’est comporté comme la pire des ordures, en m’abandonnant avec une lettre qui ne m’étais même pas destinée. Et sans même chercher à me contacter. Mais à l’époque, je n’avais pas encore toutes les cartes pour comprendre sa subite disparition. Aujourd’hui tout était si différent. Nous n’étions plus que de simples adolescents, mais des adultes avec chacun une carrière entre les mains. Et surtout une vie bien différente. Bien sûr, je savais que je ne pourrais jamais cesser de l’aimer, mais ce n’est pas pour autant que je suis resté à l’attendre sans avoir de vie sentimentale. J’ai bien tenté d’avoir des histoires sérieuses, mais à chaque fois c’était peine perdue. Non pas parce que je ne le voulais pas,mais à chaque fois le souvenir de Xander se présentait à moi, me disant clairement que c’était lui le seul avec qui j’aurais pu construire vraiment quelque chose. Bien sûr, ce n’est pas pour autant que je ne lui en veux plus,on a encore beaucoup de choses à mettre à plat tous les deux. Et je n’ai pas l’intention de lui faciliter tellement a tâche, non pas que je suis quelqu’un de mesquin, mais j’avais besoin de comprendre vraiment ce qui s’était passé avant d’entamer quelque chose de sérieux. Même si je sais que maintenant il m’est impossible de ne plus le voir,c’est même impensable. S’il pense que je vais le lâcher depuis que je suis tombé sur lui par hasard, il se trompe. Au contraire, je compte bien rester dans sa vie et pourquoi pas reprendre une certaine place aussi. En tout cas il a ébranlé mon quotidien, il m’a permis de croire en nouveau au bonheur, comme si soudain toute la douleur que je pouvais ressentir depuis des années pouvait au moins s’atténuer. Mais, en remarquant ces fameux regards dans la salle, je me demande si c’est effectivement la place, si je suis prête à faire quelques concessions. Mais, en reposant mon regard sur lui, je comprends rapidement que je suis vraiment prête à tout pour lui. Même si je sais que je ne devrais pas, c’est plus fort que moi !

« Ouais, ‘fin je ne vais pas faire cela pendant des heures non plus ! Tu rêves ! Et si jamais on vient me trouver pour me mettre en garde contre toi, je fais quoi ? je fais la sourde et muette, c’est cela ? » souriais-je doucement tout en secouant la tête. Même si je sais que j’entendrais certainement des ragots à droite et à gauche, je ne suis pas du genre à écouter ce genre de choses. En même si je suis flic, ce n’est pas pour rien, et c’est souvent mon côté pragmatique qui me fait penser que rien ne tient sur la base de rumeurs. J’ai besoin de faits concrets. J’ai d’ailleurs très rapidement la certitude que lui tient à moi tout autant que je tiens à lui. Ce qui me fait perdre le peu de retenue que j’ai. Je n’hésite pas à interrompre le baiser pour l’emmener plus loin, dans un endroit où je n’aurais pas une horde de regards envieux. C’est totalement enivrant, incroyablement parfait. J’en perds même mes résolutions d’aller doucement, de le laisser me charmer avant de m’engager avec lui. Mais, pouvons-nous vraiment aller contre une évidence qu’est ‘nous deux’ ? Je ne songe même pas à aller à l’encontre de cette évidence. Croisant son regard alors que nos lèvres se séparent, je me noie invariablement dans ce regard pétillant, enfantin, qui m’a tant fait craquer par le passé. Resserrant ma prise contre lui, je souris légèrement, embrumée par les affres de l’alcool, mais pleinement consciente de ce moment magique. Moment que Xander finit par briser en m’emmenant hors de cette soirée. Pour je ne sais quelle raison, cela ne m’électrise qu’un peu plus. Je fais complètement abstraction du regards de ces inconnus qui me dévisagent complètement. Je me demandais bien où il m’emmenait, mais il était aussi silencieux qu’une tombe. Je finis par atterrir sur la banquette arrière d’une voiture, je ne rechigne même pas en disant que ma voiture m’attend sur le parking, de toute manière je ne suis pas en état de la conduire. Surtout si ça m’éloigne un peu plus de Xander. Retrouvant très rapidement a chaleur de son cors, je l’embrasse de nouveau, insistant pour avoir une réponse de sa part. Je frissonne en sentant sa main se ficher à l’arrière de mon crâne, m’arrachant un soupire. Je rigole doucement « Pourquoi ? tu n’aimes pas ? » demandais-je doucement alors qu’il dépose de nombreux baisers sur mes lèvres, prouvant le contraire. Je lève un sourcil. « Il n’est pas obligé de regarder, puis ce ne sont pas quelques baisers qui vont l’offusquer, si ? » souriais-je « Et puis, tu crois sérieusement que tu vas m’avoir ce soir dans ton lit ? » répliquais-je, amusée. Passant ma main sur son torse, je souffle doucement « tututu pour cela il va falloir sortir le grand jeu Monsieur Trevelyan, je ne suis pas une fille facile, loin de ça. Je rattrapais simplement ce que j’ai manqué depuis seize ans...» susurrais-je avec douceur. Je secoue la tête « Numéro 20 monsieur le chauffeur. » dis-je tout en m’installant correctement dans la banquette, m’éloignant de lui, mais attrapant sa main. Je ne pouvais pas me décider à rompre le contact. « Oui, mais la différence c’est que ton appartement ne doit pas être en aussi piteux état que le mien. » souriais-je, avant de subitement déglutir bruyamment. « D’ailleurs hors de question que tu rentres dedans ! » m’affolais-je doucement. Il y avait des choses compromettantes à l’intérieur : des photos qui dataient du moment où on était ensemble ! Non, vraiment hors de question qu’il voit que je n’ai jamais pu l’oublier. Mais, j’avais oublier qu’il pouvait se montrer vraiment très perspicace quand il le veut.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Jeu 21 Aoû - 12:59

Bridget & Xander : Let's to do a party.

La vie pousse tout le monde à faire des erreurs, c'est certain. Mais les plus cons font de plus grosses conneries. J'en suis l'exemple même. Je ne suis pas un modèle. Je ne suis pas parfait du tout. Je suis un véritable connard et j'en suis bien conscient. Moi au moins je le sais et l'assume contrairement à une bonne partie de la population active de ce monde. Donc, oui, je suis un connard. Oui je le sais. Oui je l'assume. D'un côté, je dois bien dire que je l'ai toujours été. Les mauvais traitements que m'a fait subir mon père, ne m'ont pas franchement poussé à devenir un type sympa, généreux et à l'écoute de tout le monde. Contre toute attente, je me suis construit tout seul. Et je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas. Je veux dire ... Je suis pas si horrible que ça, si ? Bon en fait je m'en fiche. Peu m'importe l'avis des gens. Je suis moi et c'est bien assez. En fait, c'est même génial d'être moi, qu'on se le dise ! Et non, je ne me vante pas. Je suis seulement réaliste. C'est bien d'être conscient de ce qu'on est et ce que l'on paraît. Enfin là encore, ça n'engage que moi ! Par contre, je pense vraiment que Bridget devrait se faire à l'idée dès à présent. Parce que je suis certain qu'elle va finir par entendre de sales choses sur mon compte. Des choses qui risquent d'être parfaitement vraies. Horribles ... Mais vraies. Il faut donc qu'elle se prépare à l'avance à cette éventualité ! Mais elle ne semble pas tout à fait d'accord et a plutôt l'air persuadée que ça ne peut pas être aussi horrible que ce que je dis. « Ouais, ‘fin je ne vais pas faire cela pendant des heures non plus ! Tu rêves ! Et si jamais on vient me trouver pour me mettre en garde contre toi, je fais quoi ? je fais la sourde et muette, c’est cela ? » Je ricane un peu avant de grimacer. Bah j'en sais rien moi. En fait, c'est plus pour elle que pour moi en vérité. C'est elle qui risque d'être choquée par ce qu'elle pourrait bien entendre. Moi je sais déjà tout ça puisque c'est tout moi. Et je me suis déjà même fait à l'idée qu'elle apprenne le tout. Même si je crains quand même un peu sa réaction, je dois bien le dire. « Tu te bouches les oreilles et tu hurles "j'veux pas savoir" jusqu'à ce que la personne la ferme. » Je propose le plus sérieusement du monde. On va me prendre pour un taré encore, avec mes idées tout à fait loufoque. Oui et bien je suis comme ça après tout ! On me prend comme ça ou on se tire. Et si mes souvenirs sont bons, Bridget m'a bien connu comme ça. Et puisqu'elle m'a accepté une première fois, je ne vois pas pourquoi elle pourrait ne pas supporter que je sois toujours pareil sur ce point là au moins. Même si bon nombre de choses ont changé chez moi, ce n'est pas le cas de cette partie là de ma personnalité. Et franchement, j'en suis très heureux. Même si parfois il arrive que ça dérange. En même temps, on ne peut pas plaire à tout le monde !

Et de toute évidence, je plais toujours autant à Bridget. En témoignent les baisers fougueux que nous n'avons de cesse d'échanger tous les deux. Ca a le don de me rendre dingue et de me faire perdre toute raison. Or, je doute que cela soit une très bonne chose. Parce que j'aimerais pouvoir continuer de réfléchir et avoir les idées bien claires. Mais je ne sais plus trop où j'en suis je dois bien l'admettre. Et je ne suis même pas certain que de son côté, elle soit tout à fait consciente de ce qu'elle est en train de faire, non plus. Je trouve donc finalement la force de tout arrêter. Et je l'entraîne hors des lieux le plus rapidement possible. Je suis parfaitement habitué à me donner en spectacle. Mais je n'accepte pas l'idée qu'il en aille de même pour elle. D'autant plus qu'elle est flic et a donc certainement une réputation à tenir. Je ne tiens pas à la foutre en l'air pour quelques baisers passionnés échangés dans un coin de salle au cours d'une soirée pareille. Je veux sauver son honneur en gros. N'est-ce pas chevaleresque de ma part ! ? Je ne doute pas qu'elle me remerciera plus tard. Quand elle aura les idées plus claires. Mais pour l'instant, ce n'est quand même pas trop ça. Et je ne tarde donc pas à l'entraîner plus loin, jusqu'à atteindre ma voiture avec chauffeur pour l'occasion. Une fois à l'intérieur, elle ne peut se retenir de m'embrasser de nouveau avec une fougue folle. Mais je trouve encore une fois le courage d'interrompre ce baiser. Je ne sais pas trop comment je fais à vrai dire. Mais j'y arrive et c'est là tout ce qui compte. « Pourquoi ? tu n’aimes pas ? » Je grimace à cette question. C'est stupide. Parce que la réponse est évidente. J'aime un peu trop ça, pour son bien et pour le mien. « C'est justement tout le contraire. » Je lui réponds avec honnêteté. Je ne vois pas de raison pour laquelle je devrais détourner ladite vérité de toute façon. C'est un fait, j'aime beaucoup trop nos échanges. Trop pour pouvoir continuer ainsi, sans devenir dingue et perdre plus encore le contrôle. « Il n’est pas obligé de regarder, puis ce ne sont pas quelques baisers qui vont l’offusquer, si ? Et puis, tu crois sérieusement que tu vas m’avoir ce soir dans ton lit ? » Je ne peux m'empêcher de sourire de toutes mes dents à cette dernière question. Elle peut bien dire tout ce qu'elle veut, je suis certain que si on continue à s'embrasser comme on le fait depuis un petit moment, on ne sera pas capable de s'arrêter. Quoi qu'elle dise, je ne doute pas là dessus. Et je suis certain que dans le fond, elle en est également très consciente. « T'as déjà vu un type capable de se retenir de se rincer l'oeil ? » Je demande sur un ton franchement moqueur. Si elle pense un mec capable de ne pas jeter rien qu'un coup d'oeil, elle se trompe lourdement la pauvre. Et la voilà bien naïve également ! « tututu pour cela il va falloir sortir le grand jeu Monsieur Trevelyan, je ne suis pas une fille facile, loin de ça. Je rattrapais simplement ce que j’ai manqué depuis seize ans...» Je roule des yeux. Elle a l'air trop sûre d'elle pour que je tente de la détromper. « Tu vas finir par t'en convaincre toi même si tu continues. » Je fais remarquer avec ironie. Nos échanges s'interrompent momentanément alors qu'elle indique son adresse plus complète au chauffeur, avant de se réinstaller plus confortablement dans le siège, en gardant un peu de distance cette fois ci. Mais elle s'empare quand même de ma main et ce simple geste me fait sourire. « Oui, mais la différence c’est que ton appartement ne doit pas être en aussi piteux état que le mien. D’ailleurs hors de question que tu rentres dedans ! » Je ris de bon coeur à ses mots et tourne la tête vers elle pour l'observer avec attention. Que me cache-t-elle ? Ca me rend curieux bon sang ! « Je ne vis pas en appartement. Mais moi j'ai l'avantage d'avoir une femme de ménage. » Je lui apprends en souriant de façon amusée. Ca semble évident vu que je suis loin d'être un homme d'intérieur ! « Et je ne comptais pas monter chez lui. » J'affirme ensuite, toujours aussi amusé par son affolement. « Par contre tu me rends curieux ... Tu caches quoi dans cet appartement ? Il a été dévasté par une tornade imaginaire ? »

realised by morphine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander Lun 25 Aoû - 15:58


Xander & Bridget

Dans la vie, rien n’est parfait, on fait tous des erreurs, certaines plus graves que d’autres, ou même plus idiotes. Personne n’est épargné par cela, même pas moi. Et d’un côté, si je n’avais pas fait des erreurs, je n’en serais pas là où j’en suis aujourd’hui. Et faire des erreurs, ce n’est pas être faible, c’est ce que j’ai finis par comprendre au bout des années. IL fallait toujours tirer des conséquences de nos erreurs, quelque soit la nature de ces erreurs. Je n’ai vraiment jamais compris ceux qui se complaisait dans leurs erreurs sans jamais en tirer profit. Pour moi un homme n’est jamais foncièrement mauvais, il a toujours en lui une part de bon. Je l’ai remarqué dernièrement chez Xander. En une heure, j’avais appris plus qu’un an de relation avec lui. Alors que j’aurais pu en être offusqué, ce ne fût pas le cas. Parce qu’il avait ses raisons et que je les respectais et les comprenais. Cela n’expliquait pas forcément le fait qu’il m’ait quitté moi, mais qu’il en ait eu marre de sa vie et ait décidé de tout plaquer oui. La seule chose que je n’arrive pas à comprendre c’est qu’il ne m’en ait pas parlé, et ce, même si celui-ci me menaçait. J’aurais très bien pu fuir avec lui, j’étais prête à tout pour lui. J’ai encore cette douloureuse impression que Xander n’était pas sur la même longueur d’onde que moi. Mais c’était le passé. Parce que maintenant nous n’étions vraiment plus les mêmes personnes. Nous avions énormément évolué. Nous n’étions désormais des adultes et non plus des adolescents, nous avions vécu tous deux des expériences qui nous ont changé à jamais. Et si je devais entendre des choses déplaisantes à propos de mon ex, ce qui apparemment ce serait le cas au vu des dires de Xander, bon après tout si je devais les entendre très bien, mais au pire je ne suis pas obligée de les croire. Je peux seulement leur faire croire. Je souris à sa réponse, qui lui ressemblait pleinement. Je hausse un sourcil « Ca ne ferait pas trop... Ridicule ? ou même trop gros ? » surenchéris-je avec un grand sourire rien que de m’imaginer en train de faire cette scène. Non c’était vraiment comique ! Mais ce n’était pas étrange venant de Xander, il prenait toujours les choses à l’humour, et ça, c’est bien quelque chose qui n’a pas changé et que je ne veux pas voir changer dans sa personnalité. Sinon ce ne serait franchement plus lui. C’était d’ailleurs une des choses qui avait fini par me conquérir la première fois, et je sais que c’est quelque chose qui pourrait de nouveau me faire craquer aujourd’hui. Même si j’ai bien conscience qu’il m’en faut peu pour qu’il re-conquérisse mon coeur, puisque je n’ai jamais cessé réellement de l’aimer.

Ca devient d’ailleurs une évidence lors de cette fameuse soirée. Alors que je l’embrassais simplement pour faire fuir un homme, je suis prise au piège de mon propre jeu. Pitoyable. Mais je ne pouvais pas dire que je n’ai pas apprécié, au contraire. Et même si c’est l’alcool qui m’a très certainement permise de faire le premier pas, je suis encore assez consciente de mes faits et gestes pour en savourer chaque seconde. Mais je n’ai pas l’esprit assez clair pour savoir si je vais regretter ou non mes gestes, même si il y a une infime chance que ça arrive. Parce que j’attendais cela depuis notre première rencontre hasardeuse. Comme si la magie avait opéré ce jour-là. Comme si toute la douleur du passé s’était envolée. Je sais que je ne devrais pas lui pardonner aussi facilement mais c’est comme si c’était plus fort que moi. Au point même d’en oublier qu’il faut que je reste sérieuse, parce que tout mes collègues m’ont connu que sérieuse et posée, et n’ont jamais vu la manière dont je me comportais en présence de Xander, qui était le seul à me voir telle que j’étais réellement, et le seul avec qui j’étais capable de me laisser aller. Mais Xander avait certainement plus de lucidité que moi en cet instant puisqu’il m’emmène à l’extérieur, hors de cette soirée qui ne me ressemblait pas du tout. J’arrive cependant dans une voiture, avec chauffeur, ce dont je me désintéresse complètement, portant plutôt mon intérêt pour la bouche de Xander que je reprends presque d’autorité. Et de nouveau il interrompt le baiser, je vais finir par croire que le fait que je l’embrasse lui déplaît. À moins qu’il ne ressent effectivement plus rien pour moi. Alors je finis par lui poser la question. Mais je dois bien avouer que sa réponse m’intrigue, mais je suis encore un peu trop sous l’emprise de l’alcool pour pouvoir réfléchir correctement. « Alors pourquoi ne pas en profiter dans ce cas ? À ce que je sache on ne fait rien de mal...? » demandais-je avec douceur tout en posant ma main sur sa joue. Ce n’était que des baisers après tout, et de toute manière je ne le voyais pas aller plus loin pour le moment car je n’ai pas assez de force pour aller plus loin. Alors que je le vois sourire, certainement parce que d’une part il doutait de mes propos, il devait croire que je ne pourrais pas résister à sa personne. Bon il n’avait peut-être pas totalement tord, mais j’étais obstinée, il le savait, et si j’avais décidé de ne pas m’offrir à lui, alors je serais le plus déterminée possible, même si c’est une cause perdue. Je hausse simplement les épaules « Non, mais à vrai dire là, je m’en fous... » répondis-je simplement. Après tout si ça lui plaisait de regarder, pourquoi pas, et de toute manière il avait la route à regarder. Je préférais avoir tout mon attention sur Xander, et m’enfermer dans notre bulle comme quand on était de simple adolescent. Je restais près de lui alors que je l’affirmais qu’il allait devoir sortir le grand jeu pour me reconquérir. Mais je dois bien avouer que ces baisers me manquait. Je secoue la tête tout en gardant mon sourire. « Qui te dis que je n’en suis déjà pas convaincue ? » lui demandais-je. Je finis par compléter mon adresse avant de m’installer un peu plus loin de lui, prenant sa main, je ne pouvais pas rompre le contact physique avec lui. D’ailleurs mon pouce caresse sa main lascivement, tandis que l’on passe au sujet de mon appartement. Je regarde par la vitre de la voiture avant de simplement hausser les épaules « Parce qu’il est vraiment pas très accueillant... » dis-je tout en restant évasive. « Et je ne cache rien dans mon appartement, je n’ai simplement pas envie que tu vois dans quoi je vis... » rajoutais-je simplement, avant de voir que l’on arrivait dans mon quartier. « On n’est plus du même monde Xander... vraiment plus... Je ne pense pas que tu es envie de mettre les pieds dans le taudis qu’est mon appartement. Ca ferais tâche » dis-je tout en me tournant vers lui avec un fin sourire.
© fiche créée par ell


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let's do to a party +Xander

Revenir en haut Aller en bas

Let's do to a party +Xander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-