It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Sam 5 Juil - 11:28

ozalee & adrian

❝ please don't hate me ❞


Cela faisait un petit moment déjà qu’Ozalee et moi étions ensemble. Et une chose était sûre, Ozalee était la personne la plus gentille que je connaissais. J’aimais beaucoup passer du temps avec elle, parler avec elle. Il y a quelques semaines maintenant, elle m’avait donné sa première fois, chose dont j’avais vraiment été honoré. Après tout, ce n’était pas quelque chose qu’une femme donnait à la première personne croisée, donc comment ne pas l’être ? Tout ce que j’espérais, c’était que j’avais été à la hauteur de ses attentes. Bref, normalement, tout allait pour le mieux entre nous. Et pourtant, quelque chose semblait ne pas aller. Je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. J’aimais être avec elle, elle m’apaisait. Mais j’avais l’impression de ne rien ressentir d’autre que de l’amitié. Et depuis que j’avais croisé Laïsha la semaine dernière, c’était encore pire. Elle obsédait littéralement mes pensées. La seule chose à laquelle je pensais, c’était à notre baiser échangé ce soir de célébration, où nous avions tous deux un peu trop bu. Pourtant, je n’avais pas envie d’être avec elle. Enfin si, mais ce n’était pas possible. Déjà, rien ne disait que c’était réciproque. Et de plus, elle était la petite sœur de mon ex fiancée. Autant dire que cela compliquait grandement les choses.

Mais le fait que je ne sache pas si Laïsha et moi avions une possibilité de futur ensemble voulait-il dire que je devais rester avec Ozalee, alors que je ne ressentais rien de romantique pour elle ? Et lui mentir comme ça … Enfin, je n’allais clairement pas l’utiliser simplement parce que je n’avais pas envie d’être seul. Ozalee méritait tellement mieux. C’était pour cela que j’avais pris la décision de rompre avec elle ce soir. Je lui avais donné rendez-vous au port, celui-là même où nous nous étions embrassé pour la première fois. Je ne savais pas si c’était une bonne idée de rompre avec elle ici, mais c’était le seul lieu qui m’était venu à l’esprit. Maintenant, la seule chose que j’espérais, c’était que ce soit réciproque et qu’elle ne ressente rien de plus que de l’amitié de son côté aussi. De toute façon, une chose était certaine, il valait mieux rompre le plus tôt possible, plutôt que de laisser trainer les choses, et prendre le risque qu’elle développe des sentiments pour moi. Cela ne la ferait que souffrir, et c’était réellement quelque chose que je ne voulais. La voyant arriver, je lâchais un sourire gêné et lui fis un signe de la main. Je déposais un baiser rapide sur sa joue, et remplaçais ensuite ma bouche par mes doigts pour y déposer une douce caresse. « Ça va ? Comment s’est passée ta journée ? » lui demandais-je, comme si je voulais gagner du temps.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Mer 9 Juil - 3:18

Ozalee & Adrian
please don't hate me
June or july 2014
Downtown, Manhattan
rp #2
#couple #breakup


« There's something different about you. » Ozalee se tourna vers Hiroshi, les sourcils levés. « Don't be silly. Are you implying that you think I'm aging ? » répliqua la brune en s'approchant du lit de son petit frère pour s'y asseoir, prêt à le chatouiller. Sept ans : c'était un miracle que le petit garçon soit encore en vie & aussi en forme à cet âge. « No, I'm serious. Something BAD different. » insista son petit frère en fronçant les sourcils comme pour tenter de voir un changement dans sa coiffure ou dans son léger maquillage. Ozalee resta interdite un instant avant de hausser les épaules et de glisser ses doigts sur la taille de son cadet, qui  bascula sur son lit en riant. « She looks bored. » enchaîna sa mère qui lisait les derniers résultats médicaux de son fils avec attention. Ozalee savait de quoi sa mère parlait, mais elle ne pipa mot, continuant de jouer avec son frère jusqu'à la fin de l'heure autorisée des visites.

Depuis plusieurs mois, elle sortait avec Adrian. Il était... le bachelor parfait, même sa mère avait dû baisser les armes devant la gentillesse et le charme de l'australien. Il était doux avec Ozalee, attentionné & tendre, et pourtant, elle s'ennuyait. Oh, ce n'était pas tellement à cause d'Adrian ! Elle ne pouvait pas vraiment le blâmer pour quoique ce soit, il était adorable avec elle et il lui en avait plus appris sur elle-même qu'elle n'en avait été capable pendant des années. Non, selon elle, ça devait venir du travail, ou bien de cette insistance qu'avaient ses proches de pointer justement là où ça faisait mal, constamment. Et puis, elle avait passé les premiers moments avec Adrian, ceux où ils étaient vraiment timides puis « jeune couple », elle n'y connaissait rien, elle ! Les films & les livres lui parlaient de la routine, ça devait être ça !

C'est l'esprit empli de ces pensées que la jeune femme rejoignit son petit-ami sur le pont où il lui avait donné rendez-vous, après être passé chez elle pour se doucher et se changer. Elle avait renoncé à prendre une veste – à vingt-et-une heures, le thermomètre annonçait encore 29°C – et c'est le pas léger et en chassant ses pensées négatives qu'elle avait reçu le baiser dont l'avait gratifiée Adrian. « Ça va ? Comment s’est passée ta journée ? » Souriante, la néo-zélandaise haussa les épaules. « Bien ! Tu as le bonjour de ma mère & d'Hiroshi. Et toi ? » répondit-elle en glissant ses doigts dans ceux d'Adrian.






Dernière édition par Ozalee N. Takeda le Sam 12 Juil - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Jeu 10 Juil - 11:41

ozalee & adrian

❝ please don't hate me ❞


C’était étrange. Pendant plusieurs mois, je n’avais absolument pas pensé à Laïsha et au baiser que nous avions échangé. Enfin, en même temps, il n’y avait pas vraiment eu grand chose à penser à ce sujet. Nous avions bu, beaucoup trop bu. Et de fil en aiguille … Donc forcément, j’avais mis ce qui s’était passé sur le compte de l’alcool, et n’y avais plus pensé. Après tout, comment se dire que l’on pouvait ressentir autre chose que de l’amitié pour la petite sœur de notre ex-fiancée ? Je n’y avais donc plus pensé et avais commencé une relation avec Ozalee. La jeune femme était douce, intelligente, gentille, belle et lorsque nous avions commencé à nous rapprocher, je n’avais pas vu d’objection pour commencer quelque chose avec elle. Comment l’aurais-je pu ? Et puis, je me sentais bien avec elle, je pouvais parler de tout. Mais lorsque j’avais croisé Laïsha et que nous avions échangé quelques mots, tout m’était revenu en pleine figure. Je ne pouvais plus vraiment blâmer l’alcool à présent, alors que j’étais sobre lors de notre dernière rencontre. Je ne savais pas ce que je ressentais pour elle, mais cela n’avait rien à voir avec ce que je ressentais pour Ozalee, c’était certain.

Et c’était pour cela que je décidais d’arrêter les choses avec Ozalee, avant que cela n’aille plus loin. Je ne prendrais pas le risque qu’elle développe des sentiments pour moi et de la faire souffrir plus que nécessaire. En espérant que ce ne soit pas le cas. Je n’avais pas non plus une grande estime de moi-même, donc ce n’était pas mon égo qui parlait, mais elle m’avait donné sa première fois. Et je savais que, pour les femmes, la première fois était quelque chose d’important, qu’on ne donnait pas à n’importe qui. J’espérais donc seulement que si elle me l’avait donné, c’était parce qu’elle avait confiance en moi en tant qu’ami, et non parce qu’elle était amoureuse de moi. La voyant arriver, je la saluais, avant de tenter de gagner du temps en lui demandant comme s’était passée sa journée. « Bien ! Tu as le bonjour de ma mère & d'Hiroshi. Et toi ? » me dit-elle, me faisant lâcher un sourire. « Très bien aussi ! Et tu leur passeras aussi le bonjour de ma part alors. » lui répondais-je dans le même sourire, même si je doutais qu’ils accepteraient mon bonjour après cela. Le silence commença à s’installer. Il fallait que je le fasse. Je n’aimais vraiment pas ça, c’était certain. Et j’avais beau affronter les océans et en faire mon métier, je n’étais pas la personne la plus courageuse existant sur terre. Au contraire, lorsque cela concernait les relations. « Il faut qu’on parle … » finissais-je par lâcher, avant de me trouver ridicule en lançant cette phrase.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Sam 12 Juil - 23:57


Adrian était le premier petit-ami d'Ozalee ; elle aurait pu compter Joey, mais à ses yeux, pour être dans une relation avec quelqu'un, il ne faut être qu'avec cette personne. Et c'était comment, d'être en couple ? La jeune femme s'était posé la question pendant des années, cherchant à savoir ce que ressentaient les différents partis lorsqu'elle croisait des amoureux dans la rue ou qu'elle passait une soirée avec deux de ses amis en couple ; pour elle, ça avait été un mystère pendant si longtemps ! Eh bien, c'était... cool ? Ce n'était clairement pas la folie passionnée qu'avait pu voir la néo-zélandaise à la télé, mais ça semblait... plutôt agréable. Bien sûr, elle était toujours aussi mal à l'aise quand Adrian la complimentait & elle ne semblait absolument pas en voie de s'améliorer sur le sujet de son aisance, mais elle savait qu'avec encore quelques efforts, ils auraient l'air de... s'accorder un peu plus. Car, malgré tout ce qu'elle pouvait bien dire & la façon dont elle pouvait bien paraître, son ressenti n'avait pas changé depuis le tout début : elle était une enfant face à l'homme accompli qu'était Adrian. Si elle était « calme », lui était « mature », et ça marchait pour tous leurs traits.

« Très bien aussi ! Et tu leur passeras aussi le bonjour de ma part alors.  » Chenoa avait été la première à pointer du doigt à quel point Adrian & Ozalee ne semblaient pas accordés, et l'attitude de la jeune femme – qui avait vraiment l'impression d'être une petite fille – n'avait fait que renforcer ce sentiment. Bien sûr, sa mère n'avait fait aucune allusion devant Adrian, mais depuis le jour où elle l'avait rencontré, elle ne cessait de lancer de petites piques à sa fille, comme elle l'avait fait un peu plus tôt dans la journée. C'est néanmoins avec un sourire que la brune hocha la tête. « Je n'y manquerais pas. » assura-t-elle.

Ils marchèrent encore un peu sur la promenade lorsque Adrian lâcha subitement  « Il faut qu’on parle … » qui fit tourner la tête d'Ozalee vers lui. Presque par réflexe, elle enchaîna d'abord par un « De ? » avant de réaliser le ton que venait d'emprunter son petit-ami. Elle fronça légèrement les sourcils, soudainement anxieuse, et reprit plus doucement. « Qu'est-ce qu'il y a ? » demanda-t-elle, un peu inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Lun 14 Juil - 17:02

ozalee & adrian

❝ please don't hate me ❞


Alors que nous marchions sur la promenade, je me demandais si rompre avec Ozalee était une si bonne idée que cela. Peut-être qu’avec quelques efforts, nous pourrions faire en sorte que notre relation fonctionne. Peut-être que je finirais par tomber amoureux d’elle. Après tout, elle était douce, intelligente, gentille, et belle aussi. Moi-même je ne comprenais pas pourquoi je ne ressentais pas de sentiments amoureux pour elle. Mais de l’autre côté, je me disais qu’insister ne ferait que rendre les choses plus douloureuses. Cela faisait plusieurs mois que nous étions ensemble et si j’avais dû tomber amoureux d’elle, je le serais déjà, non ? Et la seule vision de Laïsha, que j’avais simplement croisée dans la rue, m’avait prouvé que, même si je ne savais absolument pas ce que je ressentais pour la jeune femme, c’était quelque chose de bien plus fort que ce que je ressentais pour ma petite amie. Et même si je ne savais pas si je tenterais quelque chose avec la sœur de mon ex-fiancée, ni si elle ressentait quelque chose pour moi, ce ne serait pas honnête de ma part de continuer ma relation avec Ozalee.

« Je n'y manquerais pas. » m’assura-t-elle alors que je lui disais de passer le bonjour à ses parents. Je ne fis qu’acquiescer de la tête comme seule réponse. Il n’y avait pas grand chose à répondre en même temps. Et puis, je tentais de trouver mes mots, pour amener les choses en douceur, alors que nos doigts étaient entrelacés. Peut-être que, pour commencer, lâcher sa main serait une bonne idée. Surtout que les miennes commençaient à être moite, à cause du stress. Mon Dieu, je détestais cela. Réellement. Je n’avais qu’une peur et c’était de la faire souffrir. La seule que j’espérais, c’était qu’elle n’était pas amoureuse de moi et ressentais la même chose par rapport à notre relation.

Je commençais par la phrase cliché, le « il faut qu’on parle », regrettant immédiatement d’avoir prononcée cette phrase, tant je la trouvais à la limite du ridicule. « De ? » me demanda-t-elle, avant de reprendre, d’une voix plus inquiète. « Qu'est-ce qu'il y a ? » Je lâchais un long soupir, cherchant mes mots. Je me mettais en face d’elle, histoire de pouvoir la regarder. « Tu es vraiment une personne merveilleuse, tu le sais ? » commençais-je, en passant une main dans ses cheveux, finissant par une rapide caresse sur sa joue. « Tu es belle, tu es intelligente, tu es généreuse … » continuais-je, avant de me mordiller la lèvre inférieur, puis de me figer. Okay, la rupture en douceur pouvait être une bonne idée, mais il ne fallait pas non plus que je lui fasse croire que j’allais la demander en mariage non plus. Je lâchais un soupir en voyant l’atmosphère dans laquelle nous nous trouvions, et secouais la tête. Elle devait bien se douter que je n’allais pas la demander en mariage, quand même … Mais il valait mieux que je dise enfin les mots, comme lorsque l’on arrachait un pansement. Pourtant, j’ouvrais la bouche, et rien ne sortait.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Ven 18 Juil - 3:47


Alors qu'un instant plus tôt, tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, Adrian avait soudainement pris un air grave qui avait suffit à inquiéter Ozalee. Les sourcils froncés, elle se sentait soudainement à son tour anxieuse, et les paroles qui suivirent ne suffirent qu'à l'inquiéter d'avantage. « Tu es vraiment une personne merveilleuse, tu le sais ? » Les doigts aériens d'Adrian s'étaient posé sur ses cheveux avant de venir se balader sur sa joue, mais la néo-zélandaise fut incapable d'apprécier ce contact ; les sourcils froncés, elle attendait la suite en ayant un peu peur de la comprendre d'avance. « Tu es belle, tu es intelligente, tu es généreuse … » Non, tout ça ne disait définitivement rien qui vaille. Les yeux probablement ronds comme des soucoupes, la jeune femme attendait désespérément une suite qui ne venait pas, laissant libre court aux pires scénarios.

Il n'y en avait pas des masses, en fait. À en voir l'attitude d'Adrian, ce n'était rien de positif ; Ozalee était loin d'être une professionnelle en ce qui concernait les couples, mais elle n'était juste pas assez idiote pour ne pas voir venir ce qui était sur le point de lui tomber dessus. Elle le voyait venir depuis des semaines, sa mère l'avait vu venir depuis le tout début... Ça semblait inévitable, et ça arrivait maintenant. Pourquoi ? Elle l'ignorait, pour le moment. Elle ne savait pas pourquoi Adrian était distant, renforçant le sentiment de la jeune femme de ne pas être au « bon endroit ». Ils vivaient bien ensemble, leurs caractères s'associaient parce qu'ils étaient tous les deux doux, qu'il était protecteur et que lorsqu'ils s'étaient mis ensemble, Oz était un petit animal blessé. Seulement, elle savait que ça ne suffisait pas ; elle ignorait si il y avait autre chose mais, de toute évidence, quelque chose clochait sérieusement dans leur couple, et Adrian semblait avoir été le premier à trouver ce que c'était.

Il ouvrit la bouche pour reprendre la parole, mettant enfin fin à la douloureuse attente d'Ozalee qui avait la sensation d'être soumise à la potence, et elle déglutit lorsqu'elle comprit qu'il avait peur de prononcer les mots, de laisser tomber la sentence. Alors, la brune baissa brièvement les yeux et les releva, se mordillant la lèvre, les sourcils tellement froncés qu'un pli s'était installé entre eux. « I'm guessing nothing good is about to happen from that point, right ? » demanda-t-elle enfin, fataliste, l'invitant à la libérer enfin du fardeau de l'attente.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Ven 18 Juil - 14:21

ozalee & adrian

❝ please don't hate me ❞


Je n’étais vraiment pas doué pour les ruptures, c’était un fait avéré. Surtout qu’Ozalee … elle était Ozalee. Et elle n’avait strictement rien fait. Je comprenais maintenant la phrase clichée « c’est pas toi, c’est moi ». Parce que c’était exactement comme ça que je le ressentais. Elle n’avait rien fait qui méritait que je rompe avec elle. Lorsque j’avais rompu avec Lela … je n’avais pas été à l’aise non plus. Alors qu’elle m’avait posé un ultimatum qui prouvait clairement qu’elle n’était pas amoureuse de moi. Nous avions beau être fiancé, j’avais beau avoir imaginé passer le reste de ma vie avec elle, je n’avais pas hésité une seule seconde à rompre avec elle lors de son ultimatum. Mais Ozalee … Oui, c’était bien pire. Parce qu’elle m’acceptait exactement comme j’étais. Qu’elle ne me jugeait pas. Qu’elle ne me demanderait jamais de choisir entre elle et ma passion qu’était l’océan. Parce qu’elle comprenait ma passion. Et pour plein d’autres choses. J’aurais tellement aimé être amoureux d’elle. Nous aurions pu être vraiment heureux. Mais ce n’était pas le cas. Et je devais être honnête avec elle. Je ne pouvais pas repousser le moment, ce ne serait que plus douloureux. La seule chose que j’espérais, c’était que c’était réciproque et qu’elle ne ressentait rien d’autre que l’amitié pour moi.

Je commençais alors, tentant de trouver mes mots. Je voulais vraiment faire cela en douceur, et c’était pour cela que je ne pus m’empêcher de lui faire des compliments sur sa personne. Que je pensais tous d’ailleurs. Elle était réellement une personne merveilleuse, belle, intelligente, généreuse. Oui, elle était tout ça. J’ouvrais donc la bouche pour lui dire enfin que je préférais en rester là, mais aucun son n’arriva à sortir. Le silence commença à s’installer, et je lâchais un long soupir. « I'm guessing nothing good is about to happen from that point, right ? » lança-t-elle après avoir baissé les yeux. Je pris sa main dans la mienne et y déposais quelques caresses. « Je ne suis pas amoureux de toi … » commençais-je, d’une voix que j’essayais la plus douce possible. « J’aimerais l’être, vraiment crois-moi. » reprenais-je, avant de laisser le silence reprendre sa place initiale. « J’aime être avec toi. J’aime parler avec toi. Mais, j’ai déjà été amoureux avant, et ce n’est pas ce à quoi ça ressemble. » continuais-je, avant de reprendre. « Donc je préfère être honnête avec toi, et rompre avant que ça ne devienne … plus difficile. Plus douloureux. » terminais-je enfin, avant de lui remettre une mèche de cheveux en place.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Mar 22 Juil - 0:07


L'atmosphère s'était considérablement rafraîchie sur le pont et Ozalee avait les sourcils froncés, attendant qu'Adrian se décide enfin à lâcher le morceau ; c'était peut-être ça, le plus dur, finalement. L'attente, l'idée de ne pas savoir exactement ce qu'il allait lui dire, de ne pas pouvoir non plus anticiper de ses propres réactions. Juste... attendre, c'était tout ce qu'elle pouvait faire. Il prit sa main dans la sienne et, enfin, prit la parole. « Je ne suis pas amoureux de toi …  » Ses mots tombèrent comme un couperet sur la frêle nuque d'Ozalee qui plia devant ces paroles, aussi douces aient-elles été prononcées. « J’aimerais l’être, vraiment crois-moi.  » La brune déglutit et dégagea doucement sa main de celle d'Adrian, comme si la chaleur de sa main la brûlait ; c'était un peu le cas. Elle avait l'impression d'être un peu anesthésiée, sans vraiment savoir pourquoi. Est-ce qu'elle avait mal ? Est-ce que c'était parce qu'elle s'y était attendue ? En tout cas, elle se contenta de garder le silence, le visage neutre, surtout parce que son esprit était ailleurs, peut-être à trouver une bonne façon de réagir, sûrement à essayer d'interpréter ses propres sentiments à l'égard du navigateur. « J’aime être avec toi. J’aime parler avec toi. Mais, j’ai déjà été amoureux avant, et ce n’est pas ce à quoi ça ressemble. » avait-il enchaîné. Et elle, avait-elle déjà été amoureuse ? Un creux dans son cœur la rassura presque : elle reprenait conscience avec la réalité et, oui, les paroles d'Adrian lui faisaient mal. Elle n'était pas sûre de l'aimer, pouvait-elle seulement prétendre savoir ce que c'était en n'ayant connu si peu d'hommes, si peu d'histoires ? «Donc je préfère être honnête avec toi, et rompre avant que ça ne devienne … plus difficile. Plus douloureux.  » Il vint une nouvelle fois chercher le contact en remettant une mèche de cheveux de la jeune femme derrière son oreille, et cette dernière déglutit sans pour autant faire un geste pour l'en empêcher. Elle aussi aimait être avec Adrian ; c'était apaisant, c'était... bien. Pas parfait, mais c'était bien, et il avait été... adorable avec elle. Elle fronça les sourcils, toujours dans ses pensées et un peu déstabilisée. Bien sûr, elle ne sautait pas au plafond, elle n'était pas heureuse de la façon dont les choses étaient en train de se dérouler, mais... elle voyait le schéma que lui montrait Adrian, et elle le comprenait. « Je vois... » souffla-t-elle doucement en relevant la tête. Elle ne ressentait peut-être pas de l'amour pour Adrian non plus, mais... Son attachement pour lui était certain. Son regard s'humidifia, mais elle retint ses larmes en adressant un petit sourire triste à son – désormais – ex-petit ami. « C'est... effectivement mieux de le dire maintenant, j'imagine, si... enfin... » Elle ne put empêcher un profond soupir de traverser ses lèvres, et il le déstabilisa assez pour qu'elle laisse échapper une larme qui roula sur sa joue jusqu'à ce qu'elle la rattrape près de son menton et l'efface d'un geste de la main. « I appreciate the honesty. » reprit-elle en hochant doucement le tête, un peu plus fort. Mal à l'aise, elle se mordit la lèvre, incapable de garder son regard accroché à celui d'Adrian. « I can't say you didn't try... » tenta-t-elle immédiatement de raisonner – Ozalee, toujours la même, à chercher du positif même dans les pires situations. Elle se racla la gorge, pas sûre de ce qu'elle devait faire : juste tourner les talons ? Les ruptures aussi, c'était nouveau pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Ven 25 Juil - 17:07

ozalee & adrian

❝ please don't hate me ❞


Les mots eurent beaucoup de mal à sortir. Et ne sortirent pas forcément comme je l’aurais espéré. J’avais vraiment eu envie de rompre en douceur avec la jeune femme, de lui faire comprendre qu’elle était une femme géniale et que si je rompais avec elle, cela était plus pour éviter de la faire souffrir qu’autre chose. Bien sûr, elle souffrirait peut-être un peu, mais si cela était le cas, cela ne durerait pas pendant longtemps. Nous n’étions pas ensemble depuis assez longtemps pour que ses sentiments à mon égard soient forts. Et je préférais être honnête avec elle, surtout. Bien sûr, j’aurais pu continuer, après tout, nous étions bien ensemble, c’était agréable d’être avec elle et de parler avec elle. Rester avec elle n’aurait donc pas été bien difficile. Mais elle méritait bien mieux. Elle méritait d’être entièrement aimée, par un homme sûr de ses sentiments pour elle. Elle méritait plus qu’un homme qui commençait plus à penser à son ancienne belle sœur qu’à elle. « Je vois... » commença-t-elle en relevant la tête. Je vis bien rapidement qu’elle commençait à avoir les larmes aux yeux, et je déglutis à cette vue. Je détestais réellement ce qui était en train de se passer. « C'est... effectivement mieux de le dire maintenant, j'imagine, si... enfin... » reprit-elle. J’apercevais une larme couler sur sa joue, et alors que je levais la main pour la lui essuyer, la jeune femme me devança. « I appreciate the honesty. » continua-t-elle avant de reprendre. « I can't say you didn't try... » Je lâchais un soupir, et ne pus retenir une petite grimace. Je me demandais que faire maintenant. Lorsque j’avais rompu avec Lela, j’avais simplement tourné le dos avant de reprendre la route. Mais je ne voulais pas laisser Ozalee seule. Et puis, je voulais qu’elle sache que j’étais toujours là pour elle si elle avait besoin de parler ou de quoique ce soit d’autre. « Tu vas rencontrer quelqu’un, j’en suis sûr. Et cet homme sera très chanceux de t’avoir à ses côtés. » commençais-je, pensant chacun de mes mots. « Et il faut que tu prennes un peu plus confiance en toi. Tu es vraiment une personne extra, et il faut que tu t’en rendes compte. » continuais-je. La boule au ventre que j’avais était assez étrange, et je ne savais pas pourquoi je ressentais le besoin de lui dire tout ça, comme si je n’allais plus la revoir et qu’il fallait que je lui dise tout ce que je pensais avant de partir. Nous nous reverrions, non ? « En tout cas, si tu as besoin de quoique ce soit, n’hésite pas à m’appeler, je serais toujours là pour toi. Que ce soit pour un conseil, ou même simplement discuter, n’hésite pas. » finissais-je avant de déposer un rapide baiser sur son front.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞ Lun 28 Juil - 2:31


Si Ozalee allait bien ? Bien sûr que non. Une partie de son cœur venait de se briser, parce que si elle n'était pas vraiment amoureuse d'Adrian, elle lui avait offert plus qu'elle n'avait donné à quiconque, et mine de rien... elle y avait cru. Malgré les commentaires de ses proches, malgré cette sensation qu'elle avait depuis plusieurs semaines, elle avait cru en eux et ça faisait forcément mal de s'entendre avoir tort dans ces circonstances. La jeune femme, cependant, ne chercha pas même pas à défendre son cas ; elle comprenait les arguments qu'il avançait et, à vrai dire, préférait de loin qu'il lui en parle maintenant plutôt qu'il la trompe et la fasse souffrir par la suite.

« Tu vas rencontrer quelqu’un, j’en suis sûr. Et cet homme sera très chanceux de t’avoir à ses côtés. Et il faut que tu prennes un peu plus confiance en toi. Tu es vraiment une personne extra, et il faut que tu t’en rendes compte.  » avait repris le jeune homme alors que la néo-zélandaise, elle, était incapable de vraiment contrôler les quelques larmes qui avaient coulé sur ses joues. Adrian, lui, semblait surtout... triste pour elle, résigné à l'idée de lui faire du mal. Finalement, peut-être étais-ce ça, le pire ? Bien sûr, il avait été bon avec lui, il continuait de l'être alors même qu'il était en train de rompre avec elle et pourtant, rien ne laissait vraiment deviner qu'il tenait à elle outre-mesure. C'était ça, elle avait juste... passé sa vie à imaginer un Prince Charmant qui n'existait pas, même Adrian qui était le plus adorable des hommes ne lui correspondait pas. « En tout cas, si tu as besoin de quoique ce soit, n’hésite pas à m’appeler, je serais toujours là pour toi. Que ce soit pour un conseil, ou même simplement discuter, n’hésite pas.  » Plus sonnée qu'elle ne l'aurait voulue, et surtout plus que désireuse de sortir de cette situation pour enfin pouvoir souffler, peut-être se laisser aller et surtout se donner le temps de réfléchir à tout ça, la brune se contenta de hocher la tête avant qu'Adrian ne vienne déposer un baiser sur son front, scellant leur rupture une bonne fois pour toutes.

Et comme si tout ça n'était jamais arrivé, comme si tout ça n'avait été qu'un rêve duquel elle se réveillait amèrement au matin, elle regarda Adrian s'éloigner sur le pont où ils s'étaient embrassés pour la première fois quelques mois auparavant.  

THE END
TO BE CONTINUED




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞

Revenir en haut Aller en bas

ozalee & adrian ❝ please don't hate me ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-