It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

tyris ❝ liar liar ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: tyris ❝ liar liar ❞ Jeu 15 Mai - 1:16

Isis & Tyron
Liar Liar


a morning of may 2014
Tyron's place
rp #6
#couple #lying #cia #svr #shitabouttogetreal

Depuis combien de temps est-ce qu'elle était dans sa voiture ? Isis avait senti son portable vibrer sur sa cuisse plusieurs fois ; le feu à un bloc de sa position était passé au vert trente-quatre fois, elle s'était dit qu'elle le compterait pour se calmer – inutile de dire que ça s'était avéré plutôt inefficace. Elle osa reposer une nouvelle fois les yeux sur les clichés et le dossier qui se trouvaient sur le siège passager mais détourna le regard, comme si la simple vision de ces preuves lui brûlaient la cornée. Quelques heures plus tôt, dans les locaux du Département de la Défense, son plan lui semblait beaucoup plus clair et applicable, mais là, au pied du mur, elle était paralysée. Pourtant, ça faisait des mois qu'elle cherchait, comment avait-elle pu avoir autant foi en son partenaire alors que depuis qu'elle s'était heurtée à la sécurité de son ordinateur, le mystère n'avait fait que s'épaissir. D'abord, il y avait eu ce week-end où il avait dit s'absenter pour rendre visite à une tante dans les terres, alors qu'il était en fait dans un hôtel de Coney Island – au début, Isis avait cru que Tyron la trompait, et elle s'était dit que les moyens qu'elle avait employés étaient peut-être extrêmes (pendant trois secondes), et pourtant, elle n'avait pas arrêté la recherche de reconnaissance faciale à laquelle elle avait accès grâce à sa mère – ou du moins, à son passe. Sa dernière prise, cependant, avait tout chamboulé, parce que Tyron ne la trompait certainement pas avec Semion Mogilevich, du moins pas dans les termes avec lesquels elle l'avait imaginé pendant des mois.

Alors quoi ? Rien, rien ne reliait son petit-ami au marchand d'armes & blanchisseur d'argent qu'était Mogilevich, rien à part cette image prise par la caméra extérieure d'une boîte de nuit de Hell's Kitchen, où Tyron & Semion étaient parfaitement reconnaissables – leurs actions n'étaient pas claires, leurs paroles encore moins, mais il y avait eu un échange, et à cause de ça, Isis devait envisager le pire.

Finalement, une fois décidée, ce fut presque automatiquement qu'elle s'empara de la photo, sortit de sa voiture et s'engloutit dans l'immeuble de son petit-ami. Dans l'ascenseur, cependant, elle osa se poser la seule question à laquelle l'agent qu'elle était n'avait aucune réponse. Qu'en était-il d'elle ? Encore à cet instant, sur le point de le confronter, Isis espérait qu'il trouve une excuse assez bonne pour qu'elle l'avale. Elle voulait profondément croire en son innocence, parce que même s'il était secret, même si tout ce qu'elle avait pensé vrai sur lui devait désormais être considéré comme de possibles mensonges, elle ne pouvait pas imaginer qu'il ai simulé la relation qu'ils développaient depuis que James les avaient mis ensemble. Elle s'interrompit dans ses pensées lorsque l'ascenseur ralentit, fermant immédiatement toutes les portes à ses émotions – ou du moins, essayant.

Isis glissa les papiers sous son bras pour sortir de sa poche arrière un double de la clé de Tyron, qu'elle avait faite deux mois auparavant mais qu'elle n'avait jamais utilisé – pas sans une bonne raison, et Mogilevich en était une plutôt grosse. Elle se glissa dans l'appartement vide et, connaissant les habitudes de son petit-ami, alla immédiatement dans la cuisine. Elle déposa la photo sur le comptoir et sortit son arme de son étui. En s'appuyant sur le plan de travail, faisant face à l'entrée, ce fut les yeux fermés qu'elle retira la sécurité & chargea l'arme qu'elle garda à la main. Elle avait appelé le jeune homme un peu plus tôt pour qu'il aille récupérer un vulgaire accessoire électronique pour elle, avant qu'elle ne le rejoigne chez lui.

Il franchit la porte quelques minutes plus tard à peine – oui, Isis était vraiment restée assise longtemps dans cette voiture. Isis se racla la gorge, mais resta silencieuse jusqu'à ce qu'elle se retrouve en face du jeune homme. Et elle ne passa pas par quatre chemins. « What is this ? » fit-elle en désignant d'un bref signe de la tête la photo sur le comptoir.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Dim 25 Mai - 23:06

Liar liar
Isis & Tyron


Depuis quelques temps, Tyron ressentait une sorte de malaise vis-à-vis de sa profession, ou plutôt de la double personnalité que celle-ci lui imposait. Pourtant, il n’avait jamais mal vécu le fait d’être un espion jusqu’à présent. Mieux, il s’était toujours senti fier de servir son pays, même si cela lui demandait énormément de sacrifices. Mais depuis peu, un nouvel élément venait compliquer l’équation. Jamais en se rapprochant d’Isis par intérêt, Tyron n’aurait pensé qu’il se prendrait un jour à son propre jeu. Et pourtant, c’était précisément ce qu’il lui arrivait. A chaque fois qu’il la voyait, qu’il entendait le son de sa voix, on cœur se mettait à battre un peu plus fort, lui rappelant à chaque instant ces sentiments qu’il s’efforçait d’enfouir aux tréfonds de son esprit. Le jeune russe tentait d’ignorer l’évidence, et de se montrer plus fort que ce que son cœur semblait vouloir lui faire comprendre, mais les faits étaient là. Le temps aidant, il était tout simplement devenu dingue de sa partenaire, au point qu’il ne s’imaginait pas aujourd’hui passer une seule journée sans elle. Même si leur histoire avait de nombreuses fois failli être mise en péril, et sa couverture découverte, Tyron ne voyait plus vraiment sa vie autrement qu’aux côtés d’Isis. Bien sûr, il se savait constamment en danger, sur un fil, mais le jeu en valait clairement la chandelle. Il s’était attaché bien trop vite à sa partenaire, et était aujourd’hui incapable de lui avouer son lourd secret. Tout d’abord parce que cela impliquerait que James le tuerait surement, mais aussi et surtout parce qu’il ne voulait pas la blesser.

Honorant une demande que sa petite amie lui avait faite, Tyron avait quitté son appartement pour aller récupérer un accessoire pour elle. Isis lui avait promis de le retrouver chez lui quelques heures plus tard, et ce fut donc le cœur léger qu’il retrouva son appartement. Surpris de trouver la porte ouverte, Tyron pénétra dans l’entrée en fronçant les sourcils, avant de se rassurer en concluant simplement que la jeune femme était arrivée avant lui. Esquissant un sourire à la simple idée de la revoir, il s’écria : « C’est moi ! J’ai récupéré ton paquet… » Mais Tyron n’eut pas le temps de poursuivre, et se retrouva nez-à-nez avec une Isis armée au beau milieu de sa cuisine. D’un ton qui glaça le sang du russe, elle questionna : « What is this ? » Lentement, les yeux de Tyron baissèrent pour se poser sur un cliché qui trônait sur le comptoir. Et il ne lui fallut que quelques secondes pour reconnaitre la scène. Il était là, avec Semion, et aussitôt son cœur s’emballa… mais pas pour les mêmes raisons que d’habitude. Posant délicatement son paquet sur le comptoir, Tyron planta ses yeux dans ceux d’Isis pour s’assurer qu’elle n’allait pas le descendre tout de suite. « Isis… » souffla-t-il en tentant comme à son habitude de jouer la comédie, et de faire comme si tout était normal. « Qu’est-ce que tu es en train d’imaginer ? P… pourquoi tu as cette photo ? Est-ce que… tu m’espionnes ? » Prenant un air des plus affectés, il intensifia encore le regard qu’il portait sur la jeune femme en continuant à mi-voix : « Isis… tu me fais confiance n’est-ce pas ? Je ne veux pas croire que tu m’aies suivi comme ça… qu’est-ce qui te prends ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Mer 28 Mai - 23:21


La main qui tenait son arme était ferme, et ce n'était pas chose facile. Isis était bouleversée ; et pourtant, elle devait se contrôler. Chaque tremblement, chaque hésitation dont elle pouvait faire preuve devait disparaître de son esprit & de ses actions, elle devait être irréprochable. Les faits n'étaient pas moindres, la photo montrait Tyron avec un agent russe... Et pourtant, une toute petite partie d'elle voulait le croire, parce qu'elle l'aimait. Après tout, n'avait-elle pas elle-même donné rendez-vous à un mafieux japonais lorsqu'ils s'étaient tous les deux retrouvés sur les lieux d'une fusillade douteuse ? Elle avait désobéi à toutes les règles de son gouvernement, et pourtant elle n'avait rien fait de mal, elle cherchait juste quelques réponses, et elle n'avait jamais envisagé une seule seconde s'associer avec les affaires de son interlocuteur. Est-ce que c'était le cas pour Tyron ? Mais alors, quelles réponses chercherait-il ? Et qu'en était-il de tout le reste, du secret qui planait sur sa vie, des mots de passe qui protégeaient ses fichiers informatiques ?

Lorsqu'il avait vu la photo, Tyron avait immédiatement compris, même s'il avait voulu faire mine du contraire. « Isis… » Le regard planté dans celui de l'américain, elle était imperturbable. Dans son regard, elle était dévastée de découvrir les mêmes reflets que ceux qui avaient existé dans les siens le jour où Houssa avait découvert qu'elle était en Arabie Saoudite sous une fausse identité. « Qu’est-ce que tu es en train d’imaginer ? P… pourquoi tu as cette photo ? Est-ce que… tu m’espionnes ? » Encore immobile, Isis n'osait pas quitter Tyron du regard ; et si il était un traître ? Et si il travaillait avec Mogilevich ? Et si Mogilevich travaillait pour lui ? Quelles éventualités pouvait-elle écarter, alors qu'elle le voyait lui mentir & tenter de changer la conversation ? « Vraiment ? T'es pris avec un trafiquant d'armes dans une ruelle au milieu de la nuit, et c'est le « pourquoi j'ai la photo » qui te viens ? » demanda-t-elle d'une voix rauque, les dents serrées et la mâchoire tendue. « Isis… tu me fais confiance n’est-ce pas ? Je ne veux pas croire que tu m’aies suivi comme ça… qu’est-ce qui te prends ?  » Justement, elle ne pouvait pas lui faire confiance. Peu importe à quel point elle l'aurait voulu, peu importe à quel point elle pouvait l'aimer, elle était pleine de questions dont les réponses la terrifiaient mais qu'elle se devait d'obtenir. Le visage neutre, la posture certaine mais le regard légèrement troublé, la jeune femme leva son bras pour braquer Tyron de l'arme chargée qu'elle avait gardée près d'elle. « Alors, qu'est-ce que c'est ? Je poserais pas la question une troisième fois... » reprit-elle d'une voix aussi dure que possible.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Lun 9 Juin - 18:17

Liar liar
Isis & Tyron


Au moment où le regard de Tyron s’était posé sur l’arme charge d’Isis, son sang n’avait fait qu’un tour. Il avait bien essayé de jouer son petit jeu habituel mais cette fois, il savait qu’il n’était plus temps de plaisanter. Tout dans le regard et l‘attitude de sa petite amie était là pour lui montrer qu’elle avait découvert son secret, ou plutôt qu’elle n’avait jamais été aussi proche de la vérité. Jusqu’ici, Tyron était toujours parvenu à s’en tirer sans éveiller les soupçons de qui que ce soit mais aujourd’hui, en face d’Isis, il se sentait plus que jamais démuni. La faute à ses fichus sentiments qui étaient venus se mêler à l’histoire depuis quelques temps déjà, et qu’il s’était efforcé d’ignorer  le plus longtemps possible. Seulement voilà, Isis avait eu un effet pour le moins inattendu sur lui, et ce qui n’était à la base qu’une tactique d’approche de Clapper s’était au fil du temps transformé en véritable histoire d’amour. Oui, Tyron était aujourd’hui certain d’être amoureux de sa partenaire, et ce même s’il ne le lui avait jamais avoué. Peut-être par manque de courage, certainement par honte… dans tous les cas, ces sentiments venaient encore compliquer l’équation qui se posait aujourd’hui devant le jeune russe. Pourtant, il s’était préparé à ce genre de dérapage. Comme tout bon espion, il avait encore bon nombre de subterfuges dans son sac pour se tirer de n’importe quelle situation, le dernier d’entre eux étant tout simplement l’élimination de quiconque le soupçonnerai de trahison. Mais Tyron n’était pas en face de n’importe qui, et ne serait-ce que l’idée de mettre en œuvre cette ultime solution lui faisait froid dans le dos. D’autant que pour l’instant, c’était plutôt elle qui avait la main sur ce genre d’issues.

Alors que le jeune homme tentait d’amadouer Isis en faisant appel à sa confiance, il constata son échec lorsqu’elle braqua son arme sur lui. Son regard montrait bien qu’elle n’était pas sûre d’elle, mais Tyron connaissait ses capacités à faire fi de ses ressentis pour mener à bien une mission. Tout comme lui, elle savait se montrer implacable et imperturbable lorsqu’il s’agissait de son job. Restait à savoir s’il en était de même lorsqu’il s’agissait de son petit ami… « Alors, qu'est-ce que c'est ? Je poserais pas la question une troisième fois... » cracha-t-elle alors que Tyron la fixait toujours dans les yeux, en s’efforçant de ne prêter aucune attention à cette arme qu’elle braquait vers lui. Son cœur battait à cent à l’heure, sans qu’il ne sache vraiment si cela était du à la menace, ou au fait de réaliser qu’il était très certainement en train de perdre Isis.  « Hey… ok, calme-toi. Ca va,  je vais t’expliquer… » argumenta-t-il sans la lâcher des yeux, tout en ayant l’audace de poser délicatement sa main sur le poignet de la jeune femme pour l’inciter à baisser son arme. « S’il-te-plait… Il faut que tu m’écoutes… » ajouta-t-il avec une sincérité qu’il ne s’était découverte que très récemment, auprès d’Isis.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Jeu 19 Juin - 23:44


Isis n'avait jamais été aussi tendue. Elle sentait la peur et le sens du danger dans chacune de ses pores et elle luttait pour que le bras qui braquait son arme sur Tyron ne tremble pas. Shut down. Elle tentait d'éteindre ses sentiments de toutes ses forces, comme elle l'avait appris durant ses premières années en tant qu'agent, mais la situation était trop étrange, trop personnelle pour qu'elle soit capable d'être totalement impartiale. Est-ce que Tyron le sentait, est-ce qu'il le savait ? Elle n'osait même pas se poser des questions sur eux tellement elle doutait désormais de sa simple identité ; tout n'était désormais qu'un vague brouillard qui l'effrayait profondément.

À la vue de l'arme, la réaction de Tyron ne se fit pas attendre & il s'approcha de quelques pas. Bien qu'elle continue de lui adresser un regard noir, il ne s'arrêta pas jusqu'à ce qu'il réussisse à poser sa main sur son poignet. Elle pourrait toujours tirer – de cet angle, en baissant un peu l'arme, elle pouvait toucher son cœur. Il serait mort en quelques secondes. Quoiqu'il arrive, cependant, ils savaient tous les deux qu'elle ne le ferait pas tout de suite. Pas tant qu'elle n'aurait pas de réponses, en tout cas. «  Hey… ok, calme-toi. Ca va,  je vais t’expliquer… » Elle sentait la chaleur de la main de l'agent sur la sienne. Isis hésite ; est-ce qu'elle se sent assez en sécurité ? Non, certainement pas. « S’il-te-plait… Il faut que tu m’écoutes… » enchaîna-t-il, l'incitant à baisser son arme. «  Take a step back. » répondit-elle immédiatement, baissant brièvement les yeux sur son torse pour jauger de la distance entre eux – elle devait pouvoir se défendre, mais elle avait peur de leur proximité pour une multitude de raisons en plus du danger physique pur qu'il pouvait représenter.

En baissant son arme, elle brisa le contact de leurs mains, et ne put s'empêcher de déglutir. Putain, elle devait se contrôler, sa vie en dépendait peut-être. Elle releva de nouveau les yeux pour accrocher son regard à celui de Tyron – ses muscles se tendirent de plus belle, comme dans l'attente d'une attaque qu'elle espérait prévoir dans l'ombre de ses pupilles. «  I'm listening. » reprit-elle, la voix un peu rauque – elle n'osa pas se racler la gorge pour rectifier. Sa main serrait toujours l'arme, désormais pointée au sol, et elle ne le quitta pas des yeux en soufflant un «  Who are you ? » presque effrayé.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Dim 29 Juin - 22:39

Liar liar
Isis & Tyron


Cette fois, Tyron était coincé, constraint d’avouer toute la vérité à Isis. S’il s’était agit de quelqu’un d’autre, il aurait une nouvelle fois tout mis en œuvre pour s’en tirer sans rien avoir à avouer mais là, il s’agissait d’Isis. Alors même s’il savait qu’il la perdrait probablement, et qu’il risquait gros en en arrivant là, il n’avait plus le courage de lui mentir. Il avait bien essayé au début, mais tout dans le regard de la jeune femme lui montrait qu’il devait arrêter de la mener en bateau comme il l’avait fait depuis le début. Du moins pour ce qui concernait sa propre identité, car s’il y avait bien quelque chose sur laquelle il avait cessé de jouer, c’était ce qu’il ressentait pour elle. N’ayant jamais vécu d’histoire sérieuse, Tyron était incapable de mettre un mot sur ses sentiments, sur cette affection exacerbée qu’il éprouvait depuis quelques mois vis-à-vis d’Isis. Mais si cela n’était pas de l’amour, il se prenait à croire que ça y ressemblait fortement.

Alors que la jeune femme lui ordonnait de s’éloigner d’elle, Tyron s’exécuta sans ciller et sans jamais baisser les yeux, trop occupé qu’il était à la dévorer du regard comme si c’était la dernière fois qu’il la voyait. Sous la pression qu’il exerçait sur son poignet, Isis baissa finalement son arme, visiblement peu rassurée. Au fond, c’était tout à fait compréhensible puisqu’elle ne savait plus à quoi s’en tenir avec ce petit ami dont elle était sur le point de percer tous les secrets. Mais malgré la gravité de la situation, il fallait qu’elle sache qu’elle n’avait absolument rien à craindre. Pour la première fois, Tyron préférait se sacrifier et sacrifier son secret plutôt que d’éliminer celle qui avait mis le doigt dessus. Jusqu’ici, le jeune russe n’avait jamais fait de détail et ceux qui s’étaient ne serait-ce que légèrement approchés de son secret n’étaient plus là pour le raconter.  Mais une fois de plus, Isis occupait un rôle à part, un rôle qui la mettait à l’abri de toutes représailles et de toute tentative d’élimination. «  Who are you ? » souffla-t-elle finalement d’une voix que Tyron ne lui avait encore jamais connu. De son côté, il lâcha un bref soupir puis prit une longue inspiration comme pour se donner le courage nécessaire pour aller plus loin. « Certainement pas celui que tu crois… » murmura-t-il à demi-mot, avant de se raviser et d’ajouter : « Avant tout, il faut que tu saches que… si je te dis la vérité, c’est parce que je tiens beaucoup à toi Isis. Mais tu dois me promettre une chose… quoi qu’il arrive, ne le dis à personne. Su…surtout pas à ton père, garde ce que je vais te dire pour toi, s’il-te plait. » Tyron était sincère et il espérait réellement qu’Isis le comprenne. « Je te fais confiance, c’est une question de vie ou de mort. » conclut-il avant de déglutir, et d’enfin baisser les yeux sans pouvoir faire autrement, totalement désarçonné par l’aveu qu’il s’apprêtait à faire à sa petite amie.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Ven 11 Juil - 1:29


Isis essayait de faire son possible pour garder son sang-froid mais, de toute évidence, la situation la dépassait. Et dire que quelques semaines auparavant, elle se déclarait la femme la plus heureuse, au bras de Tyron ! Sur quoi lui avait-il menti ? À quel point avait-elle mordu à l'hameçon ? Comment avait-elle pu se faire endormir de la sorte ? Est-ce que... ses sentiments avaient été sincères, est-ce qu'il avait joué avec elle comme il semblait jouer avec leur gouvernement ? « Certainement pas celui que tu crois…  » lui répondit Tyron, ce qui ne la rassura pas du tout, et le regard un peu paniqué & pressé qu'elle lui adressa dut en témoigner. Elle qui espérait idéalement qu'il balaie tous ses doutes de quelques paroles, ça avait été tout le contraire. « Avant tout, il faut que tu saches que… si je te dis la vérité, c’est parce que je tiens beaucoup à toi Isis. Mais tu dois me promettre une chose… quoi qu’il arrive, ne le dis à personne. Su…surtout pas à ton père, garde ce que je vais te dire pour toi, s’il-te plait.  » Isis ne savait tout simplement plus ce qu'elle devait croire. Tyron avait l'air sincère en lui disant ça, mais n'avait-il pas dû l'être face à tous ceux, elle inclus, à qui il mentait au quotidien ? Elle ne savait pas du tout dans quoi elle s'engageait si elle promettait de ne rien dire, mais elle était déterminée à en savoir plus, suspendue aux lèvres de Tyron qui, bien malgré elle, possédait son cœur au bout des lèvres ; quelques mots, et c'en était terminé. « Je te fais confiance, c’est une question de vie ou de mort. » Le bouleversement de Tyron affecta Isis, qui fit son possible pour ne pas le faire paraître ; pourtant, la main qui tenait son arme tremblait. «  God, how bad can it be... » maugréa-t-elle ans cacher son appréhension pour la suite. « I'm already giving you a head-start by coming to you first. » précisa-t-elle – peut-être pour son propre mal. Si Tyron voulait la faire taire, il était possible que personne ne sache vraiment ce qui lui serait arrivé. Mais en serait-il capable ? De quoi était-il capable, en fait ? Impatiente et perturbée, Isis se redressa et son regard se fit fuyant pendant un instant avant qu'elle ne reprenne, la gorge nouée. « Right now, I feel like I'm standing in front of a total stranger. So, just... speak, for God's sake. Please. » reprit-elle, la voix rauque.

Woops c'est court, mais bon j'imagine qu'il a de quoi dire Arrow





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Dim 13 Juil - 23:52

Liar liar
Isis & Tyron


Pour le coup, Isis paraissait aussi fébrile que Tyron. Le jeune home pouvait d’ailleurs clairement voir sa main trembler, ce qui ne faisait qu’amplifier la peine qu’il ressentait déjà, avant même de lui avoir avoué ce qu’elle prendrait à coup sûr comme une trahison. Cette réaction serait d’ailleurs justifié puisqu’il s’agissait bel et bien d’une trahison, quoi que le jeune russe puisse bien end ire et quoi qu’il en soit aujourd’hui. Même ses propres sentiments envers elle avaient commencés par une vaste supercherie. Depuis, il s’était prit à son propre jeu et avait apprécié sa relation de couple avec Isis plus que ce qu’il aurait pu l’imaginer. Mais les faits étaient là, elle le soupçonnait aujourd’hui  de lui avoir menti et il n’avait plus d’autre choix que de lui dire la vérité. Toute la vérité, quoi qu’il lui en coûte. Et cette fois, même si Tyron était bien conscient de jouer avec sa vie, il n’avait plus l’intention de se cacher derrière un quelconque mensonge. Après tout, il lui devait bien ça. « Right now, I feel like I'm standing in front of a total stranger. So, just... speak, for God's sake. Please. » supplia la jeune femme alors que Tyron fermait les paupières quelques instants, comme pour se donner un peu de courage en se détachant du regard de sa petite amie.

Après avoir prit une profonde inspiration, le jeune homme raccrocha ses yeux à ceux d’Isis et commença, hésitant : « Ok… si tu m’as vu avec Semion, c’est parce que… je suis russe, comme lui. On parlait affaires tous les deux… » Anxieux comme jamais, Tyron tentait de sonder l’état d’esprit de son interlocutrice mais craignait d’ores et déjà sa réaction.  Alors, sans lui laisser le temps de dire ou de faire quoi que ce soit, il s’empressa de reprendre : « Je suis désolé Isis, je sais que tu vas m’en vouloir mais… je veux que tu saches que j’ai été sincère avec toi. Je… au début, mon but était simplement de me rapprocher de ton père mais… il faut que tu me crois sur ce point : aujourd’hui je ne joue plus avec tes sentiments. J’en ai pour toi, plus que ce que j’aurai pu imaginer, et ça me tue de t’avouer tout ça parce que je sais que… que tu ne me feras certainement plus confiance, et que je vais tout gâcher. Mais j’ai jamais voulu te faire de mal, tu comprends ? Ca n’a jamais rien eu à voir avec toi. Je ne peux pas te demander de me pardonner, je sais que ça serait déplacé, mais… essaye au moins de me croire quand je te dis que mes sentiments pour toi sont bien réels. » expliqua-t-il mal à l’aise, sans savoir comment s’y prendre pour ne pas la faire fuir prématurément.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Ven 18 Juil - 2:49


Le cœur d'Isis était compressé tellement fort dans un étau d'anxiété qu'il lui faisait mal ; elle avait besoin d'avoir des réponses, et maintenant. Et pourtant, elle était terrifiée de ce qu'elle allait apprendre, de l'ampleur de ce que cette photo cachait. Devant sa supplication, Tyron avait fermé les yeux, ne la rassurant pas : c'était grave, très grave. Ça devait l'être, pour qu'il ne trouve pas la présence d'une arme dans la main de sa petite-amie comme une aberration.

Et enfin, il commença. « Ok… si tu m’as vu avec Semion, c’est parce que… je suis russe, comme lui. On parlait affaires tous les deux… » Isis avait envie de s'effondrer. Elle retenait son souffle, comme si elle attendait qu'il lui dise que non, que c'était quelque chose de totalement différent et de beaucoup moins grave. Russe... Il était russe. C'était la base ! C'était tout ce qu'elle savait sur lui qu'elle devait remettre en question. S'il n'avait jamais été américain, il n'avait jamais vécu tous les souvenirs dont il l'avait abreuvée, il ne croyait pas un mot du discours patriotique qu'il disait partager avec elle, ou plutôt... plutôt, il était aussi patriotique qu'elle. Ça la heurta en pleine face : il venait de lui faire ce qu'elle avait fait à Sultan. Il était un agent russe, et elle était sa cible. Sa victime. « Je suis désolé Isis, je sais que tu vas m’en vouloir mais… je veux que tu saches que j’ai été sincère avec toi. Je… au début, mon but était simplement de me rapprocher de ton père mais… il faut que tu me crois sur ce point : aujourd’hui je ne joue plus avec tes sentiments. J’en ai pour toi, plus que ce que j’aurai pu imaginer, et ça me tue de t’avouer tout ça parce que je sais que… que tu ne me feras certainement plus confiance, et que je vais tout gâcher. Mais j’ai jamais voulu te faire de mal, tu comprends ? Ca n’a jamais rien eu à voir avec toi. Je ne peux pas te demander de me pardonner, je sais que ça serait déplacé, mais… essaye au moins de me croire quand je te dis que mes sentiments pour toi sont bien réels. » La mâchoire serrée, Isis ne put retenir quelques larmes qui laissèrent des sillons salé sur ses joues. Se rapprocher de son père comme elle avait dû charmer Sultan pour atteindre le roi Abdallah. Oui, elle avait profondément envie de s'effondrer, parce qu'elle venait d'être trahie de la pire des façons, et qu'elle n'aurait pas pu être plus qualifiée pour le voir venir.

La brune déglutit mais resta silencieuse. La main qu'elle gardait serrée contre son arme était désormais tremblante, et elle resserra sa poigne dans une tentative vaine pour se ressaisir. Elle ne savait tout simplement pas quoi croire ; surtout, elle le voyait aucune issue pour eux. « Je suis russe, comme lui » Les mots d'Isis retentissaient encore & encore dans son esprit. Maintenant qu'elle savait, elle ne pourrait pas l'ignorer ; alors, il serait arrêté. Et si elle cherchait à l'aider – si seulement elle le considérait – ce serait elle qui deviendrait une traîtresse. La gorge nouée, elle chercha à parler, mais il lui fallut trois essais pour qu'enfin, un son sorte de sa gorge ; un murmure tremblant. « Tu dis que tu gâches tout en me disant la vérité, mais... tout était gâché depuis le début. » Elle passa une paume rageuse sur sa joue pour effacer ses larmes qui coulaient de nouveau. Non, elle ne pouvait pas croire un seul instant ce qu'il lui disait à propos de ses sentiments étant réels : rien n'était réel, rien ne l'avait jamais été entre eux, elle ne pouvait pas croire en ses sentiments tout en réfutant tout le reste, c'était... un tout. Et pourtant, au fond d'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de chercher à le voir de son point de vue à lui, en superposant maladroitement sa propre expérience. Elle n'avait jamais aimé Sultan, mais elle s'en voulait toujours de l'avoir fait souffrir ; cependant, il était une victime collatérale, une nécessité pour qu'elle puisse mener à bien sa mission. Au mieux, c'était ce qu'elle avait été : une plaisante nécessité. Un frisson parcourut son échine lorsque leur intimité lui revint à l'esprit & ce fut son signal pour bloquer de nouveau ses réflexions sur le sujet. Elle poussa un profond soupir et, réalisant qu'elle s'était affaissée sur elle-même, se redressa en fronçant les sourcils, cherchant à reprendre une contenance. Elle scruta Tyron un instant avant de papillonner des paupières, déglutissant encore avant de reprendre enfin la parole, la voix plus forte mais toujours aussi cassée. « Pourquoi est-ce que tu dois te rapprocher de James ? » demanda-t-elle en le fixant soudainement droit dans les yeux. Si son père était en danger... elle ne répondrait plus d'elle-même.

My heart is broken Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Dim 27 Juil - 23:05

Liar liar
Isis & Tyron


D’aussi loin qu’il se souvienne, Tyron ne s’était jamais senti aussi abattu et en mauvaise posture que ce soir-là. Incapable de lui mentir plus longtemps, il était en train de livrer toute la vérité sur sa propre histoire à Isis, et ce même s’il risquait jusqu’à sa vie en le faisant. Mais ce qui l’affectait le plus à cet instant précis, c’était la réaction d’Isis. Avant même qu’il n’ait terminé son discours, des larmes s’étaient mises à couler sur les joues de la jeune femme qui s’était littéralement affaissée sur elle-même, donnant simplement envie à Tyron de fondre sur elle pour la réconforter et la consoler. Mais cette fois, il était bel et bien la principale cause de sa peine et n’avait par conséquent aucun droit de l’approcher. Il la décevait, la blessait et bien plus encore, alors qu’au fond, il n’avait jamais voulu lui faire le moindre mal. Bien au contraire. « Tu dis que tu gâches tout en me disant la vérité, mais... tout était gâché depuis le début. » articula Isis après d’interminables secondes de silence durant lesquelles il put nettement la voir trembler, ce qui ne fit qu’ajouter au malaise que le jeune russe ressentait déjà. Sans trouver la moindre phrase pour lui répondre sous peine de s’enfoncer un peu plus, Tyron se contenta de baisser les yeux en silence, ne trouvant plus le courage d’affronter son regard empli de larmes. Pourtant, il sentait les yeux d’Isis le fixer. Mais il savait aussi à quel point chaque contact, qu’il soit tactile ou visuel, serait désormais douloureux.

« Pourquoi est-ce que tu dois te rapprocher de James ? » continua Isis en changeant brusquement de ton, obligeant finalement Tyron à lever le nez vers elle. Instantanément, leurs deux regards s’accrochèrent et une énorme boule se forma dans le ventre du jeune homme. Avec le temps, il avait apprit à connaître Isis et pouvait donc aisément lire en elle toute la détresse mais aussi l’inquiétude qui l’envahissait. Aussi, il ne se fit pas prier plus longtemps pour lui répondre et tenter, une nouvelle fois de la rassurer même s’il était particulièrement mal placé pour cela. « Je transfère des informations vers mes supérieurs, à Moscou. Et on m’a demandé de me rapprocher au maximum de James pour avoir accès aux informations les plus importantes… » expliqua maladroitement Tyron, sans prendre la peine de s’étaler sur la teneur réelle des informations qu’il recherchait. « Je ne lui ferai rien, si c’est ta question… je ne lui ferai aucun mal. Pas plus qu’à toi. » ajouta-t-il à demi-mot, le plus sincèrement du monde. « Ne le dis à personne Isis, s’il-te-plait… Si ton père l’apprenait il me tuerait, et s’il ne le fait pas… d’autres s’en chargeront, tu peux me croire… » expliqua-t-il en faisant référence à ses supérieurs russes. « Si je t’avoue tout ça, c’est parce que je te fais confiance et que je tiens à toi, je ne peux plus te mentir, mais… Ne dis rien, c’est tout ce que je te demande. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Mer 6 Aoû - 1:56


Le cœur d'Isis semblait définitivement brisé ; du moins, c'était la sensation qu'il lui donnait. Et pendant un instant, il fut tellement difficile de garder le contrôle et de rester cet agent sans failles ! Elle ne put d'ailleurs empêcher quelques larmes de couler sur ses joues, et elle ne doutait pas que le regard douloureux qu'elle adressa à Tyron en même temps que quelques mots acides mais, selon elle, empreints d'une triste vérité, suffisent à faire comprendre au jeune homme à quel point elle se sentait blessée et, surtout, trahie.

Au lieu de s'épancher sur ses sentiments, la jeune femme préféra cependant se concentrer sur la menace potentielle qui pouvait planer au-dessus de la tête de James, ce à quoi Tyron ne tarda pas à répondre. « Je transfère des informations vers mes supérieurs, à Moscou. Et on m’a demandé de me rapprocher au maximum de James pour avoir accès aux informations les plus importantes…  Je ne lui ferai rien, si c’est ta question… je ne lui ferai aucun mal. Pas plus qu’à toi. » La brune déglutit, loin d'être rassurée par les paroles de Tyron qui, pourtant, étaient probablement tout ce qu'elle obtiendrait dans ces circonstances. Alors, en tentant de se rappeler de sa propre position, quelques années plus tôt, elle hocha la tête en espérant que son partenaire ne lui en cachait pas encore plus. Cependant, elle ne pouvait pas en rester là ; se mordant la lèvre, elle lutta pour continuer, pour essayer de comprendre. « So... Was I in the plan ? I guess you started getting close to James before that but... Getting intimate with me... was it a plan ? » Elle n'était pas sûre de ce qu'elle cherchait à savoir, il lui avait déjà dit qu'il tenait à elle, qu'il ne voulait pas lui faire du mal, & pourtant ses paroles sonnaient creuses, alors pourquoi insister ? Elle était juste trop perdue.

« Ne le dis à personne Isis, s’il-te-plait… Si ton père l’apprenait il me tuerait, et s’il ne le fait pas… d’autres s’en chargeront, tu peux me croire… » enchaîna bien vite Tyron ; Isis fit immédiatement les gros yeux. Il lui demandait l'impossible. « Si je t’avoue tout ça, c’est parce que je te fais confiance et que je tiens à toi, je ne peux plus te mentir, mais… Ne dis rien, c’est tout ce que je te demande. » « « Tout » ce que tu me demandes ? » répliqua immédiatement la japonaise, éberluée. « You're asking me to betray my father... and my country. » Pour le coup, l'énervement avait pris le dessus sur le désœuvrement de la jeune femme et elle ne tarda pas à enchaîner. « You seem pretty faithful to yours... » cracha-t-elle en inclinant brièvement la tête, comme si au fond d'elle, elle cherchait encore à trancher sur sa décision. « And what would be the plan next, mh ? We keep working together everyday ? And what about us ? Are you really expecting me to let a russian spy walk around in the department of defense facilities ?! » Son engagement envers son pays d'adoption était puissant, elle avait failli perdre la vie plusieurs fois en Arabie Saoudite, mais la ferveur patriotique de ses parents, le dépassement dont elle faisait preuve depuis qu'elle avait fait ses premiers pas à la CIA, les vies que ce pays lui permettaient de sauver... Elle était considérée comme un agent exemplaire, et c'était à juste titre. « Et tu m'avoues tout ça parce que t'as été pris la main dans le sac... Je me demande bien jusqu'où tu serais allé dans le cas contraire, d'ailleurs...  » maugréa-t-elle en passant une main sur son visage, s'autorisant pour la première fois un instant d'inattention pendant qu'elle imaginait l'horreur que ça aurait pu être de découvrir tout ça dans plusieurs années, parce qu'à l'allure où leur relation allait, Isis avait vraiment pensé avoir trouvé « le bon ».

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Sam 9 Aoû - 23:08

Liar liar
Isis & Tyron


Tyron savait qu’il venait de lui briser le cœur, et qu’il avait par la même occasion perdu toute sa confiance. Il pouvait lire tout cela dans le regard d’Isis, dans ses yeux embués de larmes qui lui donnaient juste envie de la serrer contre lui pour la rassurer, lui dire qu’il ne s’agissait que d’un mauvais rêve et qu’il l’aimait. Car oui, à ce moment précis, le jeune russe réalisait tout l’ampleur des sentiments qu’il éprouvait pour Isis. Jusque là, il n’avait pas osé mettre le moindre nom sur cette sensation, sur ce cœur qui s’emballait à chaque fois qu’elle le regardait ou lui parlait. Mais alors qu’il était en train de la perdre, Tyron se rendait compte un peu tard qu’il était tout simplement amoureux d’elle. Amoureux comme il ne l’avait jamais été, et qu’il venait de tout gâcher. Irrévocablement. Sa gorge était nouée, et ses yeux ne quittaient plus ceux de la jeune femme même si le fait de soutenir son regard relevait du supplice pour lui. Pas à pas, Tyron avouait à sa petite amie, qu’il supposait déjà être son ex-petite amie, toute la vérité sur sa propre identité ainsi que sur les fonctions qu’il occupait et le rôle qu’il tenait dans le système d’information russe. Et plus il en disait, plus il avait l’impression de voir Isis s’éloigner de lui. « So... Was I in the plan ? I guess you started getting close to James before that but... Getting intimate with me... was it a plan ? » demanda-t-elle finalement avec quelques difficultés. Cette fois, le jeune home baissa la tête en sachant par avance qu’il allait la blesser. Il prit une profonde inspiration, puis se lança sans plus attendre : « Isis… encore une fois, je ne veux plus te mentir alors… oui. Oui, dans un premier temps, c’était un moyen de me rapprocher de James. Mais ça c’était avant que j’apprenne à te connaître, avant que je sache à quel point tu es formidable, avant que… que je tombe amoureux de toi. » Le mot était lâché, et Tyron s’en sentit presque désolé. Mais s’il ne le lui disait pas maintenant, quand pourrait-il le faire ? Elle allait partir, probablement pour toujours, et si elle ne lui faisait pas confiance il serait obligé de fuir à son tour pour éviter les représailles de James ou de son propre clan. Alors autant dire ce qu’il avait sur le cœur avant de la quitter pour de bon.

Et ce qu’il craignait ne tarda pas à se produire. Légitimement, Isis refusait de trahir son père en lui cachant la double identité de Tyron, prenant cela comme une trahison de son pays d’adoption tout entier. Mais même si tout cela jouait contre le jeune russe, il la comprenait, parfaitement. Si les rôles avaient été inversés, il aurait probablement eu la même réaction qu’elle. Tous les arguments étaient contre Tyron, et ce dernier ne trouva d’ailleurs rien à dire lorsqu’elle énuméra les obstacles au secret qu’elle ne pourrait pas garder. « Et tu m'avoues tout ça parce que t'as été pris la main dans le sac... Je me demande bien jusqu'où tu serais allé dans le cas contraire, d'ailleurs...  » conclut Isis en baissant finalement sa garde, alors que le jeune homme lui-même baissait de nouveau les yeux, impuissant. « Quand c’est devenu sérieux entre nous, quand j‘ai compris que ça n’avait plus rien à voir avec ma mission, j’aurai voulu t’en parler. Mais… tu es sa fille Isis. Je savais qu’en te disant la vérité, je te perdrai. Alors j’ai eu peur, et j’ai retardé l’échéance, parce que je ne voulais pas te blesser… même si c’était inévitable. » avoua-t-il à mi-voix, à mesure que sa gorge se nouait, l’empêchant finalement d’ajouter quoi que ce soit à ses justifications qui étaient de toute façon probablement vaines.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞ Ven 15 Aoû - 1:24


Quelle vie elle avait choisi ! A cet instant, elle en était presque à regretter d'être entrée dans le gouvernement en premier lieu. Est-ce que ça valait vraiment la peine ? Parce que là, tout de suite, elle souffrait ; son petit-ami était un agent russe, un agent double, un espion, fondamentalement, un ennemi, et son univers venait de s'écrouler. Seulement, ça ne suffisait pas ; il fallait encore qu'elle enfonce le couteau dans la plaie, qu'elle lui demande plus d'explications, plus de détails. En répondant à son besoin de comprendre, elle s'apprêtait à se prendre un énorme contre-coup. « Isis… encore une fois, je ne veux plus te mentir alors… oui. Oui, dans un premier temps, c’était un moyen de me rapprocher de James. Mais ça c’était avant que j’apprenne à te connaître, avant que je sache à quel point tu es formidable, avant que… que je tombe amoureux de toi.  » Dès qu'elle entendit ces mots, ce fut un océan de douleur & de rage qui put se lire dans les yeux de la japonaise qui fusilla Tyron du regard. Comment osait-il ? Ces mots, elle les avaient attendus, mais les entendre dans ces circonstances... c'était la goutte de trop. Pour le coup, la brune était tellement énervée & toujours sous le choc de la révélation qu'elle était incapable de voir plus loin que le bout de son nez, de prendre conscience du sacrifice que faisait Tyron en lui révélant tout sur sa mission ; elle était parfaitement bien placée pour savoir à quoi ça l'exposait.

Est-ce qu'elle regrettait d'avoir appris la véritable mission de Tyron ? Non, elle ne pouvait pas. Aussi douloureux puisse-ce être, elle n'aurait pas voulu passer une seule minute de plus à vivre dans le mensonge, c'était... trop pour elle. Elle aurait pu tout imaginer, mais... Dieu qu'elle avait eu confiance en lui ! Elle lui aurait donné sa vie, sans ciller, comme ça. Elle était amoureuse de lui, elle aussi, mais c'était loin d'être une bonne chose & elle le savait très bien. Elle devait s'éloigner de lui. « Quand c’est devenu sérieux entre nous, quand j‘ai compris que ça n’avait plus rien à voir avec ma mission, j’aurai voulu t’en parler. Mais… tu es sa fille Isis. Je savais qu’en te disant la vérité, je te perdrai. Alors j’ai eu peur, et j’ai retardé l’échéance, parce que je ne voulais pas te blesser… même si c’était inévitable.  » Un rire jaune & ironique traversa les lèvres de la brune et elle leva brièvement les bras, fataliste. « Well, there you go. It's done. » maugréa-t-elle, la gorge tellement serrée que sa voix en eut des trémolos. Elle aurait tellement voulu se donner le temps de réfléchir à tout ça, mais elle savait que si elle laissait ses sentiments interférer, ce serait son intégrité ou, pire, et c'était surtout ça qui l'inquiétait, la vie de son père qui pouvait être menacée.  « Run and hide if you want, get back to Russia if you must... I'm going to my dad, right now. » reprit-elle en déglutissant, se refusant à croiser de nouveau le regard de l'homme qu'elle s'apprêtait à vendre. « And don't you dare stop me from it. » l'avertit-elle en levant brièvement l'arme qu'elle tenait toujours en main, avant d'attraper le dossier de l'autre et de se diriger vers l'extérieur d'un pas plus que rapide, autant parce qu'elle avait peur d'être rattrapée qu'elle craignait de trouver le temps de changer d'avis.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: tyris ❝ liar liar ❞

Revenir en haut Aller en bas

tyris ❝ liar liar ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-