It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MessageSujet: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Sam 10 Mai - 18:06





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

A croire que les excuses que j'avais faites publiquement quelques jours avant n'avaient pas suffit à calmer la rancoeur que la rédaction me portait depuis le quasi-scandale de la critique sur la boîte de Michael Fitzgerald ! Cette affaire avait failli me coûter ma place et, injustement, j'avais dû mettre mon égo de côté et faire des excuses publiques pour "le manque de professionnalisme et de respect qui caractérisaient mon papier". C'est bien parce que cette boîte me demandait de nombreux articles que j'avais cédé... Mais justement, ma punition ne semblait pas terminée puisque le matin même la rédactrice en chef m'avait envoyée sur une affaire d'enlèvement, tout ce que j'aimais en somme, et elle le savait ! Tant pis, il me faudrait m'y intéresser, comme j'avais déjà dû le faire l'année passée. D'ailleurs, au final, mon article avait beaucoup plu, il ne me restait plus qu'à espérer qu'il en serait de même avec celui-là !
Déjà, contrairement à la première fois où j'avais pataugée avant de parvenir à trouver mes sources, cette fois, ce ne serait pas un problème. En effet, à peine avais-je quitté les locaux du journal que j'étais déjà en route pour Brooklyn où je comptais bien retrouver Bridget, une amie flic que je m'étais faite sur l'affaire précédente et qui, justement, travaillait à la brigade des mineurs. Avec un peu de chance, ce serait elle qui serait en charge du dossier qu'il me fallait présenter, dans ce cas, la corvée deviendrait déjà plus agréable. Bien décidée à me débarasser au plus vite de ce sujet, je m'étais immédiatement précipitée au commissariat où j'avais demandé à rencontrer Bridget. Heureusement pour moi, elle était de service ce jour-là. Je m'installai alors bien sagement dans ce qui servait de salle d'attente, peut-être me faudrait-il cependant attendre un moment, mon amie pouvant être en intervention, personne n'avait rien voulu me dire.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Sam 10 Mai - 23:38




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
L’enlèvement d’un enfant. Je venais de résoudre cette affaire, et positivement en plus. Cela faisait partie des joies de mon métier parmi toutes les horreurs que je pouvais voir. La tournure de cette enquête aurait pu être tragique si on l’avait retrouvé un jour après. Malheureusement un enfant de sauvé et un autre disparaît. C’est le cours de la vie comme on dit chez nous. On ne pouvait pas sauver tous les enfants du monde, je le sais bien, mais je n’aimais vraiment pas ne pas résoudre une affaire, ce qui était au moins la moitié des cas dans la brigade des mineurs. Mais bon il y avait des cas comme ce petit enfant qui avait finit par être retrouvé à force d’investigations et d’interrogatoires. Et aujourd’hui le kidnappeur était lui-même enfermé, et allait certainement vivre un enfer aussi terrible que ce gamin. Mais il n’avait que ce qu’il mérite après tout.
Aujourd’hui c’était donc mission paperasse, je devais clôturer l’affaire et rédiger tous mes rapports. C’était très certainement la partie que tous les flics détestait, mais qui était malheureusement incontournable. Et personnellement je détestais royalement cette partie, c’était d’un ennui profond, et surtout je détestais restée assise sur mon bureau devant mon ordinateur tapant un rapport de plusieurs pages destiné au procès. J’en étais pratiquement à la fin, il devait me rester environ une dizaine de minutes quand on vient me voir en m’annonçant qu’une journaliste souhaitait me voir. Je fronce les sourcils en me demandant qui cela pouvait bien être. Mais très rapidement on m’éclaira sur le sujet en me précisant qu’il s’agissait d’une personne répondant au nom de Cheyenne Hemingway. Je souris tout en me levant,leur indiquant que je vais aller l’accueillir moi-même. Cheyenne faisait partie de ces amis, dont je ne réfléchirais pas une seule seconde à donner une information, car je la sais intègre. Même si j’ai pu lire son dernier article qui a fait couler beaucoup d’encre, mais pour moi elle ne changera jamais. Arrivant donc dans cette salle d’attente, je souris en la voyant assise un peu plus loin. « Ma belle, comment vas-tu ? » M’exclamais-je en me postant face à elle.


A. Cheyenne Hemingay & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Dim 11 Mai - 12:08





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

En attendant que Bridget arrive, j'avais décidé de commencer à m'informer davantage sur le sujet qui m'avait été confié, grâce à diverses dépêches qui m'avaient été remises, directement sorties des agences de presse new-yorkaises. A première vue, l'affaire semblait des plus banales, un enlèvement d'enfant comme il y en avait malheureusement beaucoup trop. J'ignorai d'ailleurs quelle issue avait trouvé le sujet, je ne m'étais pas encore intéressée à la conclusion mais déjà au déroulement de l'enquête en elle-même, rapportée de manière contradictoire par les différentes dépèches, d'où la nécessité de faire appel à la brigade des mineurs directement. J'étais persuadée, que si Bridget était chargée de l'affaire, tout s'éclairerait rapidement et je pourrais alors rendre un bon papier, sans pour autant dévoiler tout ce qui me serait confié, je savais en effet garder pour moi ce qui devait l'être et rendre public ce qui le pouvait.
Heureusement pour moi, avant que je n'ai eu le temps d'étaler toute ma paperasse sur les sièges voisins, mon amie arriva et se présenta devant moi. Un sourire se dessina sur mon visage lorsque je reconnus sa voix. Ni une ni deux je relevais le regard et me levai d'ailleurs tout court pour lui faire la bise. "Salut toi ! Ca va bien et toi ? Je ne te dérange pas trop j'espère !" C'était bien parce qu'il fallait que je boucle rapidement ce sujet que je m'étais permise de venir à sa rencontre, sans quoi j'aurais largement préféré en parler autour d'un café. Or il me fallait agir vite afin d'être libre dans les jours à venir. J'avais en effet décidé de prendre un congé afin de rester auprès de mon frère avant même que la date de l'intervention ne soit fixée. Et puis, un peu de repos préalable ne serait pas de refus, pour faire moi-même don d'un rein, je devais être aussi reposé que possible et détendu également.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Sam 17 Mai - 20:31




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je continuais de détester de faire la paperasse, mon dieu que je trouvais cela très ennuyant, barbant. Surtout que je ne faisais que retranscrire tout ce que j’avais fait, au moindre geste. Et je ne pouvais pas déléguer. Donc je m’y collais bon gré mal gré. D’autant plus que cette affaire avait fait couler pas mal d’encre dans les différents journaux. Alors il allait falloir être particulièrement objectif et impartial, ce qui est certainement la chose la plus difficile à faire. Mon rapport allait servir pour la plaidoirie de la défense, il se devait donc d’être en béton. Et que la presse allait s’en servir sous toute les coutures. D’ailleurs en parlant d’eux, je fus quand même surprise de savoir que Cheyenne se trouvait en salle d’attente, surtout que l’on ne voulait pas me dire la raison. La seule chose que je savais c’est que ça n’allais pas me plaire. Refermant rapidement le rapport d’intervention, je me dirige aussi rapidement que je peux en salle d’attente, étant inquiète, j’avais peur qu’il lui soit arrivé quelque chose. Je souffle en voyant qu’elle semblait rayonnante ! Je lui souris alors que je l’interpellais, lui faisant également la bise avec plaisir. « Je vais bien aussi ! Tu ne me déranges pas, au contraire tu me sauves même d’un ennui mortel ! » Rigolais-je. Je commence à marcher en direction de mon bureau en faisant bien attention à ce qu’elle me suive. « Mes collègues m’ont fait une peur bleue. Ils m’ont dit que je n’allais pas apprécier de te trouver ici, te jure j’ai cru qu’il t’était arrivé quelque chose ! » Ils n’en rataient pas une. Mais on ne les changerait pas. M’asseyant à mon bureau je lui montre du menton la chaise d’en face pour qu’elle s’installe. « Bon, je suppose que ce n’est pas une visite de courtoisie, qu’est-ce qui t’amène ? » dis-je en souriant tout en refermant le dossier. 


A. Cheyenne Hemingay & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Lun 19 Mai - 14:59





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Savoir que je ne dérangeai pas Bridget était déjà un bon poids en moins. J'avais en effet toujours eu horreur de me présenter auprès de quelqu'un au mauvais moment, même si parfois que je ne le choisissais pas, comme c'était d'ailleurs le cas à ce moment-là pour mon article. Ayant regroupé toutes mes affaires, je m'apprêtai déjà à la suivre jusqu'à son bureau. "Ah oui ? Pas sympas les collègues !" J'eus un rire léger. Je ne connaissais pas du tout les relations qui pouvaient lier Bridget à ses collègues et j'étais purement et simplement incapables de me les imaginer. La police était à mes yeux un monde à part, bien loin du journalisme dans lequel je trempais depuis des années. D'ailleurs, entre nous, la concurrence était rude, les plaisanteries de bon goût pour le moins rares si bien que se lier d'amitié avec une personne de la même profession était presque mission impossible, surtout si l'on travaillait dans le même domaine.
L'ayant suivie jusqu'à son bureau auquel je me doutais qu'elle me conduisait, je m'assis sur le siège qu'elle me désignait et posai mes affaires sur celui qui était à côté de moi. "Eh non, tu as tout compris, je ne viens pas que pour le plaisir de te rencontrer ! Ma rédac' chef m'a confié un sujet ce matin et vu ce que j'ai pu en lire je me suis dit que tu pourrais peut-être m'éclairer là-dessus. Il s'agit d'un enlèvement..." Pour le moment je lui passai les détails qui m'avaient amenée à venir la trouver si rapidement sans prendre le soin d'enquêter moi-même et donc de faire mon travail vraiment de A à Z. L'idéal serait que je puisse rendre un papier correct pour la fin de la journée suivante, mais pour y parvenir il me faudrait travailler dur afin de démêler le vrai du faux, d'une part, mais aussi pour trouver des informations supplémentaires avant les autres journaux et ainsi inscrire mon article dans les bons papiers que ma rédaction recherchait, intensivement depuis quelques semaines puisque le journal était en train de partir à vau-l'eau.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Ven 23 Mai - 15:09




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Comme si elle pouvait me déranger un jour ! J’avais toujours un certain plaisir à recevoir les amis, même si parfois je n’avais pas tellement de temps, et bien j’en trouvais toujours. Et Cheyenne faisait partie de ces personnes. Bon on n’était pas les plus proches, mais elle faisait partie de ces gens qui avaient réussi à gagner ma confiance. Elle était bien la seule à qui je pouvais donner des infos par rapport à mes affaires d’ailleurs. Je souris alors qu’elle affirme que mes collègues ne sont pas sympa. Elle a un peu tord, parce que à la brigade des mineurs on est tous très soudés, un peu comme une famille. Et on avait franchement besoin du soutien de ses collègues quand des affaires particulièrement difficiles nous parvenait. « Oh tu sais, je suppose qu’ils pensaient c’était une nouvelle affaire.. Et vu qu’on vient de sortir de deux assez difficiles, j’aimerais bien respirer un peu » Je soupire doucement la dernière affaire n’avait été vraiment délicate, surtout que la presse à scandale s’en était mêlé, il faut dire que l’enfant qui avait été enlevé était issu d’une des familles les plus influente de la ville.

Arrivant dans mon bureau, je lui propose de s’asseoir tout en faisant de même. Je souris, j’avais bon instinct, et ce même instinct me disait qu’elle allait probablement me questionner sur ce fameux enlèvement. C’était quand même assez étonnant, car cela faisait un moment qu’elle ne postait plus des faits divers et plus ou moins sordides, mais je ne le lui fais pas remarquer, elle m’en parlerait d’elle-même si elle en a envie. « Pose-moi tes questions et je verrais si je peux y répondre. Mais c’est bien parce que c’est toi... » Parce que je ne suis pas franchement amie avec les journalistes à la base. Il n’y a que Cheyenne qui a mes faveurs. Et je sais que la réciproque est vraie, si un jour je lui demandais de m’aider, elle le ferait volontiers. Je soupire, ressortant de la pile ce fameux dossier, sur lequel je m’était déjà penché quelques minutes plus tôt.


A. Cheyenne Hemingay & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Sam 24 Mai - 19:07





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Je ne pouvais pas dire que l'idée de donner du travail supplémentaire à Bridget me plaisait, d'autant qu'elle avait l'air plutôt las. Mais je n'avais pas vraiment le choix, à moins d'y passer du temps sans avoir recours à son précieux aide. Or, je ne pouvais pas trop me permettre de traîner sur cet article, il me fallait envisager de prendre un congé le plus rapidement possible afin d'aider mon frère à se préparer psychologiquement à l'idée d'une intervention chirurgicale... Bon, une fois que j'aurais les éléments nécessaires à la rédaction de l'article, je la remercierais bien entendu, certainement en allant avec elle dans un café ou autre, mais encore fallait-il qu'elle ait le temps et l'envie de le faire. Cela n'était pas encore le plus grave, nous finirions bien par trouver une solution. Le principal, pour le moment, était d'en finir le plus rapidement possible afin qu'elle soit tranquille et que je puisse boucler tout ça moi aussi.
Je voulais finir au plus vite mais autant dire que je n'étais pas particulièrement au point sur le sujet que l'on m'avait confié. En effet, je n'avais pas vraiment eu le temps de bien en prendre connaissance. La seule solution serait donc de demander un petit résumé à Bridget, dans le fond, ce n'était pas plus mal, ainsi, je n'aurais pas à faire le tri entre la vérité policière et ce que j'aurais pu entendre au sujet de cette affaire. "Je vais être sincère avec toi tout de suite, je n'ai pas pris le temps de potasser le sujet, du coup je ne sais pas vraiment de quoi il s'agit, pas très pro, je le reconnais ! Du coup, tu voudrais bien me résumer ça en quelques phrases histoire que je puisse m'orienter dedans ensuite ?" Je préférai jouer la carte de la sincérité dès le départ et ne pas cacher mon ignorance du sujet, laquelle m'aurait bien vite rattrapée nous faisant perdre du temps plus qu'autre chose, d'ailleurs !

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Mer 28 Mai - 23:58




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
De toute manière si j’étais là c’était bien pour avoir du travail. Sinon je serais resté bien tranquillement chez moi. Ce que j’aurais bien aimé, mais bon parfois on ne choisit pas. Mais si je pouvais aider, c’était déjà plus appréciable. Parce que j’avais besoin de souffler au niveau des affaires. Alors en plus si je pouvais aider une amie,  je n’allais pas me faire prier. Et surtout si ça pouvais l’aider à aller plus vite pour pondre un papier et retrouver une certaine crédibilité face à ses responsables, j’en serais ravie. Et elle n’aurait même pas besoin de me remercier, parce que je suis de nature à aimer rendre service sans même rien attendre en retour. Bon et puis de toute manière j’allais trouver du temps pour trouver ce qu’elle me demande si tant est que je puisse effectivement lui venir en aide.
M’installant rapidement au bureau, je lui fis face en attendant de savoir sur quel sujet elle avait besoin de mon éclairage. Elle était bien la seule pour qui je fais autant d’effort. Car généralement je ne suis pas du genre très patiente avec les journalistes, qui veulent surtout avoir de quoi se mettre sous la dent. Toutes les infos croustillantes sont bonnes à prendre, même au détriment des victimes et des familles de celles-ci. Et moi, je n’aimais pas alimenter ce genre de presse. Mais Cheyenne ne faisait pas partie de ce genre de journalisme alors je sais que je peux lui faire entièrement confiance. Je secoue la tête, je souris à ses paroles. « Va, je peux bien faire cela pour toi. Mais je suppose que tu veux parler de l’affaire d’enlèvement qui a été médiatisé ? » Ce serait d’ailleurs bien étonnant que ce soit la seconde  affaire, qui elle n’avait que trop peu occupé la presse. « Alors il s’agit du fils d’un des plus grand homme d’affaire de cette ville, il a disparu il y a une semaine. Mais si tu veux tous les détails, tu peux consulter le rapport, je suis en train de le rédiger d’ailleurs » J’attrape d’ailleurs le rapport en question. Avant de le lui tendre, tout en souriant. « N’hésites pas si tu as des questions, je ne bouge pas, mais en tout c’était une sale affaire. » Je soupire, je n’aimais vraiment pas être en charge de ce genre d’affaire.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Ven 30 Mai - 11:11





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Cet article était vraiment décisif pour moi. La rédactrice en chef avait eu la "gentillesse" de me donner une dernière chance après mon article choc sur un jeune PDG d'une grande boîte de luxe que j'avais littéralement descendu en flèche. Ce papier sur cet enfant enlevé était ma dernière chance, je n'avais pas le droit à l'erreur. Et puisque cette boîte était, de toutes celles avec lesquelles j'avais un contrat, celle qui me sollicitait le plus et me rémunérait le mieux, j'avais plutôt intérêt  à assurer, à moins de vouloir me retrouver dans la presse people qui m'avait d'ailleurs fait plusieurs offres suite à cette histoire. Mais je n'avais aucune envie de jouer les paparazzi, du moins pas pour le moment, les faits divers me plaisaient davantage pour le moment. Heureusement qu'il existait encore des gens prêts à aider les autres, Bridget en faisait partie, ce qui était relativement étonnant, une policière aider une journaliste de bon gré, ce n'était pas très fréquent, et pour cause, l'un et l'autre n'avaient pas les mêmes objectifs.
En effet, c'était bien ce sujet-là qu'il me fallait traiter. A la proposition de mon amie, je ne pus que lui adresser un très chaleureux sourire tout en me saisissant du rapport. "C'est vraiment adorable de ta part, Bridget, je te revaudrai ça, crois-moi !" Ma jeune amie pouvait me faire entièrement confiance, je ne divulguerais aucun secret, ce n'était pas du tout mon but. Moi ce que je voulais, c'était informer le public sur les causes de l'enlèvement, le déroulement de l'enquête et la conclusion, en omettant tout ce qui pourrait être mal interpréter ou encore ce qui pourrait nuire aux victimes. C'était en partie pour cela que j'avais décidé de venir voir directement en brigade, certaine d'y trouver les informations les plus objectives qui soit. Je me mis alors à feuilleter le rapport, préparant de quoi prendre des notes. "J'espère que ça ne t'empêche pas de travailler si je bosse dessus ?"

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Dim 1 Juin - 0:17




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
J’avais eu la chance de lire plusieurs papiers issue de l’écriture de Cheyenne. Et je sais pertinemment qu’elle fait de très bons papiers. C’était cohérent, juste et non polémique. C’était tout ce qui m’intéressait dans un papier, et malheureusement il y avait peu de journalistes qui ne faisait pas dans la polémique. On n’avait pas besoin de ce genre de journaliste dans notre branche. C’était surtout pour cela que l’on était aussi réticent de voir des journalistes venir quémander des informations sur des affaires, et encore plus lorsque cela concernait la brigade des mineurs. Parce que lâcher des enfants dans la pâture qu’était la presse était quelque chose que je détestais par-dessus tout. Mais travailler en lien avec Cheyenne me plaisait énormément. Parce que je savais très bien qu’elle n’extrapolerait pas mon travail. Je ne voulais pas qu’elle me cite mot pour mot, bien sûr, mais je ne voulais pas qu’elle se serve de mon travail pour alimenter la curiosité malsaine des lecteurs parfois.
Bon, c’était somme toute évident que c’était ce sujet, mais après tout il valait mieux en avoir la confirmation non ? Lui tendant finalement le rapport, si ça pouvait l’aider j’en étais plus que ravie. « Oh ne t’en fais pas pour cela, tu n’as pas besoin de me revaloir ça. Du moment que ce t’es utile, et que tu en fais bon usage, ça me va parfaitement. » Même si personnellement je sais que je n’ai aucun soucis à me faire, si jamais mon supérieur venait à voir qu’elle publiait des infos confidentielles, je risquerais ma place dans ce commissariat, mais il n’y a aucune raison pour qu’elle me fasse cela. Elle n’était pas d’une cruauté pour me faire un mauvais coup. Elle savait que dans ce cas là je ressemblerais à l’ange diabolique. Mais bon, si elle venait ici, c’est bien pour être au plus proche de la vérité? Ouvrant mon ordinateur, je lui souris sincèrement « Pas du tout, en cas d’interrogations n’hésites pas à m’interpeller. » Ce n’est pas comme si j’avais énormément de choses à faire.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Dim 1 Juin - 10:17





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

L'absence d'éléments polémiques faisait partie de ce que l'on me reprochait le plus dans les articles que je pouvais rendre, et c'était d'ailleurs ce qui me valait de ne travailler qu'en tant que pigiste et de ne pas avoir de contrat fixe. Mais pas question que je change ma manière de travailler pour obtenir mieux, je préférais encore changer de métier ! Bien entendu, on me reprochait aussi ma trop grande sincérité parfois, mais dans le fond c'était ce qui permettait d'augmenter les ventes des journaux, c'était donc un mal pour un bien... Bien entendu, il ne serait pas question de cela dans cet article sur cette disparition, je voulais rester la plus objective possible mais aussi la plus complète. Mon but : que ceux qui n'ont pas suivi l'affaire ou ceux qui ont entendu tout et n'importe quoi puissent, à la lecture de mon papier, être éclairés une bonne fois pour toute sur ce sujet, et, assurément, avec le rapport en main, j'étais en mesure de faire du bon travail.
Rassurée par sa réponse, je me plongeais à corps perdu dans le rapport qui regorgeait de détails, moi qui aimais être synthétique, j'avais du pain sur la planche, c'était parfait ! Et bien entendu, ce résumé serait dépourvu de toutes les informations confidentielles que je pourrais lire dans le document judiciaire, autant parce que je ne voulais pas nuire à Bridget, pas plus qu'aux victimes, mais aussi parce qu'à mon goût la vérité passait tout aussi simplement par des généralités. "Ca marche ! Tu veux que je m'installe un peu plus loin ?" Certes j'étais en plein travail mais je n'en oubliais pas pour autant que je n'étais pas chez moi mais bel et bien dans le bureau de mon amie qui, elle aussi, était en train de se donner à son travail. Cette situation me rappelait l'une de mes premières piges, lorsque j'avais dû rédiger assise à même le sol, sur le sable, lors d'un reportage sur les vacanciers en Californie.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Ven 6 Juin - 15:54




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
J'aimais bien l'objectivité dont faisait preuve Cheyenne. Elle n'essayait pas de créer le papier qui ferait fureur pendant des semaines sur les tabloïds, elle essayait simplement de rapporter la vérité complète à ceux qui ne connaissaient pas l'affaire en question. C'est d'ailleurs pour cela que je prends un malin plaisir à bosser avec elle. Je sais au moins que cette affaire sera parfaitement retranscrite dans son papier que les précédents que j'ai pu lire, plein d'incohérences pour alimenter la rumeur. C'était quand même impressionnant de voir à quel point la presse pouvait s'emparer de ce genre d'affaires quand il s'agissait d'un individu notable. Alors que dans le quotidien il y avait une multitude d'enlèvements, et tout le monde ignorait cela. Parfois même la presse cherchait elle-même à résoudre l'affaire, et c'était la chose que l'on détestait le plus, nous les flics. Parce que ça nous mettait pas mal de bâtons dans les roues. Généralement on appréciait guère quand la presse se mettait dans nos pattes. Or je sais que ce n'est pas le cas de Cheyenne, qui venait plutôt à contrecoup enquêter.
C'est d'ailleurs pour cela que je l'accueille avec un certain plaisir. Et que je lui donne si facilement le rapport. J'avais presque hâte de lire son papier, certain que ce serait un parfait résumé de mon rapport. Rapport dont j'avais mis plusieurs heures à rédiger. Alors je ne doutais pas une seule seconde qu'il serait long à lire, et certainement éprouvant, au vu des horreurs qu'à pu vivre le gamin. Je me rappellerais pendant un long moment de cet interrogatoire. Mais tout s'était bien terminé, le gamin allait pouvoir maintenant essayer de se reconstruire. "Tu peux te mettre où tu te sens le plus à l'aise. Tant que ce n'est pas dans le bureau de mon chef..." Je rigole allègrement, rien que cette pensée m'effleurant m'amuser énormément. J'avais fini par ouvrir le rapport que j'allais peaufiner avant d'envoyer à mon supérieur, qui le voulait absolument avant ce soir. Autant dire que je n'étais pas couchée.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Sam 7 Juin - 14:59





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

P uisque ma présence ne dérangeait pas Bridget, je préférais rester sur place, si jamais j'avais une question se serait toujours plus facile et plus rapide pour le faire. Pas question cependant de la questionner en permanence. Je me doutais d'ailleurs que je n'aurais pas à le faire énormément, si ce n'est même pas du tout. Mon amie travaillait si sérieusement que je parvenais à reconstituer l'histoire à la seule lecture de son rapport, cela pouvait en somme lui permettre de voir si celui-ci était complet d'ailleurs ! Mais malgré tout, à la moindre zone d'ombre, je n'hésiterais pas à l'interroger afin d'éviter, justement, de dire une quelconque bêtise qui pourrait s'avérer gênante. "Dans ce cas je vais rester là si tu n'y vois aucun inconvénient ! Promis je ne bavarde pas, je te laisse travailler tranquillement de ton côté !" En effet, autant je pouvais être un vrai moulin à paroles parfois, autant je savais parfaitement me taire quand il le fallait.
Je me plongeai alors à nouveau dans le document, assurément, je n'étais pas sortie de l'auberge, il y avait beaucoup de lecture et du coup j'aurais très certainement beaucoup de matière pour rédiger mon article, ce qui, en soit, était certes difficile mais encore plus plaisant ! C'était d'ailleurs en partie pour ce plaisir de la trouvaille que j'aimais mon métier. Mais j'avoue que parfois il m'arrivait de penser à une reconversion professionnelle, surtout après des histoires difficiles. Heureusement, aussi, au cours de précédentes rédactions, j'étais tombée sur des sujets difficiles, certains particulièrement tragiques et poignants, cela m'avait forgé le caractère mais je n'en étais pas pour autant dénuée de coeur. Aussi je me doutais qu'à la lecture de ce rapport j'allais être perturbée, surtout qu'il s'agissait d'un enfant, je m'imaginais si il avait été le mien, comment j'aurais pu réagir, mais aussi et surtout au gamin lui-même, à la difficulté rencontrée et à la reconstruction qu'il allait maintenant devoir faire afin de retrouver une vie normale qui malgré tout ne serait plus jamais comme avant.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Lun 9 Juin - 14:12




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
En même temps Cheyenne était tellement discrète que c’était impossible qu’elle ne me dérange. Je lui lance un sourire avant de m’atteler à la tâche. Elle était totalement plongée dans son article que c’était un réel plaisir de bosser avec elle. Si seulement parfois mes collègues pouvait en prendre de la graine, ça m’arrangerait. Parce que parfois ils faisaient un boucan pas possible ! Terminant de rédiger le second rapport de cette enquête, j’allais être pleinement heureuse quand il serait enfin clos, enregistré et envoyer. Je préférais vraiment être sur le terrain, mon lieu de prédilection. Mais il fallait bien s’empêtrer de la corvée pour s’en débarrasser le plus rapidement. Je lui souris doucement avant d’hocher la tête. « C’est parfait !Et tu peux parler, on n’est pas dans une église ici tu sais ! » Je ris doucement avant de reporter mon attention sur l’ordinateur.
Je jette de temps à autre un coup d’oeil à Cheyenne pour voir si elle s’en sort ou non. C’est vrai que mes rapports avaient plutôt tendance à être assez conséquent. Bon au moins je ne pense pas qu’elle manquera de quelque chose pour son article, sauf si elle a besoin d’un témoignage. J’étais prête dans ce cas à l’aiguiller pour qu’elle puisse en avoir un. Mais la faim et la soif commençait à se faire sentir, en même temps cela faisait pratiquement depuis le matin que je n’avais rien avalé, faute de temps, préférant boucler le dossier le plus rapidement possible. Mais heureusement j’étais presque à la fin de mon rapport, j’allais donc pouvoir me permettre de souffler un peu. Jetant un coup d’oeil à Cheyenne, je lui lance tout en me levant : « Tu veux manger ou boire quelque chose ? Je vais aller à la cafét me prendre un truc, j’ai pas mangé depuis ce matin... Tu pourras continuer là-bas, où je ramène le tout ici... c’est comme tu veux ! » Je lui souris tout en attendant d’avoir sa réponse.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Lun 16 Juin - 22:22





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Bridget étant plongée à nouveau dans son travail, j'étais rassurée pleinement sur le fait que je ne la dérangeai pas. Aussi je pus moi aussi me jeter à corps perdu dans le sujet. Consulter un rapport de police n'était pas du tout ce que j'aimais faire. Mon truc à moi, c'était la recherche directement sur le terrain, du sujet qui ferait sensation, de l'information indispensable. Mais par-dessus tout, ce que j'aimais, c'était porter à la connaissance de tous la culture britannique dont j'étais purement et simplement accro. Mais en attendant, il me fallait faire le travail que l'on me donnait... Et une fois lancée dedans il était dur de m'en détacher ! Je relevai cependant le regard vers Bridget lorsqu'elle me fit une petite remarque. En guise de réponse, je lui adressai un petit sourire avant de me replonger dans mon travail duquel j'étais déjà à la moitié, du moins dans le relevé de notes car il me faudrait ensuite passer à la rédaction...
J'étais arrivée aux dernières pages du rapport, effarée par le cruauté humaine qui ressortait dans les traitements qu'avait subi cet enfant lorsque mon amie reprit à nouveau la parole. Cette fois, sa proposition était vraiment des plus alléchantes ! Puisque le plus gros du travail était fait, je pouvais bien m'accorder une petite pause, je n'en serais que plus efficace encore en reprenant. C'est avec un grand sourire que je m'empressai d'accepter sa proposition. "Ne t'inquiète pas, je vais faire une pause et t'accompagner si tu n'y vois pas d'inconvénient, j'ai fait le plus gros, encore une petite demi-heure et j'aurais fini !" Ravie à l'idée de faire une pause et de me retrouver à table, je reposai calmement le rapport et mon bloc-notes sur le bord du bureau de Bridget avant de me frotter les yeux et de prendre mes affaires sous mon bras, prête à me lever lorsque le top départ me serait donné.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Jeu 19 Juin - 13:00




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
En même temps il ne me fallait pas grand chose pour réussir à bosser.Du moment que l’on me laissait un minimum d’espace tout allait pour le mieux. Et là j’avais assez d’espace pour travailler tranquillement. Surtout que ce n’était pas la parti la plus plaisante. J’étais enfin heureuse d’en arriver à la fin. Parce que cela veut dire que je risque de repartir sur le terrain très rapidement. Cette affaire avait été intense, et surtout très délicate. C’était bien ce qui avait été le plus difficile, de voir avec quelle prudence il fallait mener l’enquête parce que les parents avaient peur pour leur réputation. Cela me répugnait de voir comment leur propre réputation peut passer avant leur propre enfant. Mais malheureusement ce n’est pas mon boulot que de leur remettre les idées en place. Je lui rends son sourire avant de m’adosser à mon fauteuil. Frottant mon visage avec mes deux mains, je pousse un long soupire de soulagement avant de me redresser.
Je soupire doucement tandis que la faim me tiraillait les entrailles, signe qu’il était temps pour moi de faire une vrai pause. Je lui propose donc de continuer son boulot à la cafétéria, et elle pourrait même me poser des questions si elle en a besoin, je suis prête à lui répondre et même à lui donner mon avis sur cette affaire. Je me lève alors qu’elle accepte ma proposition tout en l’attendant qu’elle me rejoigne. J’attrape mon portable au cas où que l’on est besoin de moi. « Tu ne me poses aucun souci, je suis même ravie d’avoir de la compagnie pour manger. Et prends tout le temps dont tu as besoin pour l’article, tu ne me déranges aucunement. » acquiesçais-je en hochant la tête. Une fois que je la vois prête à partir je prends le chemin de la cafétéria avant de surenchérir sur un sujet plus léger. « Bon ne t’attends pas à de la grande gastronomie, ce n’est pas le luxe mais c’est mangeable. » me moquais-je, il faut dire que l’on n’est pas bien difficile, et on saute pas mal de repas quand les affaires sont un peu horrible.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Jeu 19 Juin - 14:26





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Les conditions dans lesquelles je travaillais avec Bridget étaient pour le moins simples mais elles changeaient de mes habitudes. En effet, j'étais accoutumée à mon bureau sombre et étroit de la rédaction, là, je connaissais presque le luxe et autant dire que c'était tout de suite plus efficace pour rendre un article rapidement ! Ca me donnait presque envie de me bagarrer avec ma hiérarchie pour obtenir de meilleures conditions de travail, je n'allais quand même pas venir squatter tous les jours le bureau de mon amie ! Sur ces belles résolutions je me levai afin de rejoindre Bridget. Avant de partir, je pris quelques instants pour relire mes notes, histoire de me souvenir où j'en étais et de pouvoir y réfléchir pendant mon absence, peut-être que pendant ce temps j'aurais des questions à poser à la policière. Lorsque tout fut en ordre, je me levai, récupérant mon téléphone et un moyen de paiement avant de la rejoindre.
Tout en la suivant, légèrement en retrait d'elle dans le couloir, je ne pus échapper un léger éclat de rire à sa remarque. J'étais bien habituée à la nourriture désastreuse du self du journal où je travaillais. Il n'était pas rare d'ailleurs de voir le même plat sur le présentoir pendant toute une semaine, aussi, je préférais sauter un repas parfois que de prendre de telles choses. "Tant que ce n'est pas avarié, moi ça me va ! Tu sais, nous, les journalistes, on est aussi élevés à la dure d'un point de vue alimentaire !" Sur le chemin, nous croisions des collègues de Bridget, j'adressai à tous ceux qui me regardaient un léger sourire poli. Certains visages ne m'étaient d'ailleurs pas inconnus, je les avais très certainement croisés dans les couloirs lors d'une précédente visite dans les locaux de la brigade des mineurs. J'avais d'ailleurs pour tous ces agents un profond respect, leurs missions n'étaient vraiment pas toutes roses...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Ven 27 Juin - 15:38




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je ne doutais même pas que le cadre que je donnais à Cheyenne était agréable pour elle. Vu que c’était mon lieu de travail habituel. Je sais que je suis plutôt bien lotie,ici à la brigade des mineures. Ce n’était pas comme cela dans tous les services, mais on s’est bien battus pour obtenir certaines choses, dont un espace de travail confortable. Alors si elle était à l’aise, j’en étais heureuse. Mais pour le moment mon ventre criait famine, alors je me levais tout en l’invitant à partager mon repas avec elle. Autant que je profite de son agréable compagnie. Je l’attends patiemment pendant quelques secondes avant qu’elle ne me rejoigne. Nous dirigeant vers la cafétériat en sa compagnie. On a pas beaucoup de chemin alors je ne parle pas beaucoup, me contentant de saluer de la tête à mes collègues, qui eux, semblaient encore bucher.
Je ne peux cependant pas m’empêcher de lui assurer que notre alimentation n’est pas des meilleures. Bon je ne doute pas un seul instant que c’était partout pareil. Mais bon il y a aussi meilleur ailleurs. Alors je n’avais pas besoin de vanter notre nourriture, autant rester réaliste. « Heureusement ce n’est pas le cas, tu verras ce sont des choses simples et rapides. On n’a pas forcément toujours le temps de prendre le temps de s’installer pour manger. » di-je tout en haussant les épaules. En arrivant dans la cafétéria, je file parmi les gens avant de trouver une table libre. « Installe-toi ici, je vais chercher nos plats. Je t’invite ce midi » assurais-je avant de déposer mes affaires une fois qu’elle est installée. Je soupire doucement en allant faire la queue. Je reviens avec les deux plateaux un bon dix minutes plus tard. « Et voilà, deux spaghetti bolognaise. Et un habituel gâteau au chocolat » riais-je tout en m’installant en face d’elle.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Ven 27 Juin - 17:03





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

A mes yeux, Bridget était vraiment une reine sur son lieu de travail. J'étais bien loin de connaître de telles conditions, pour ma part ! Déjà, il me fallait me contenter d'un siège d'un autre âge, qui grinçait au moindre mouvement, de couleur brune complètement passée, au dossier à jamais bloqué en position couchette... Passons au bureau... Lui c'était encore une autre histoire. A la base, il était destiné à la décharge, c'est dire dans quel état il peut-être ! De nombreux morceaux de journaux l'aide à ne pas être trop bancal et il ne faut pas que me vienne l'idée de me servir du tiroir pour ranger mes affaires, sans quoi il me reste tout simplement dans les mains... Le mieux, c'est très certainement l'ordinateur, ronfleur au possible, au clavier capricieux dont les touches, dures à enfoncer, ne cessent de le rester, sans parler de l'écran pour lequel la luminosité est bloquée au plus bas et qui met des heures à s'allumer !
Enfin, passons sur cette description peu élogieuse, il me faudrait m'en contenter encore un bon moment, très certainement ! Mais pour le moment, je préférais profiter de la compagnie de Bridget et du bon repas qui s'annonçait. Aussi, je n'eus pas le temps de répondre quoi que ce soit qu'elle était déjà repartie, me laissant toute seule à une table libre. Me retrouvant surprise un bref instant, je décidai cependant de m'installer à la table et d'attendre patiemment en regardant mon amie de temps à autre afin de m'assurer de l'avancée de la file. Soit, elle m'invitait cette fois-ci mais ce serait moi la prochaine fois, j'y tenais ! Quelques minutes plus tard, en la voyant revenir, je l'accueillis avec un joyeux sourire. "Tout ce que j'aime ! C'est que tu t'en souvenais ou bien tu as pris ça par hasard ? En tout cas, merci, c'est vraiment adorable !" Je lorgnai déjà l'assiette de spaghetti, attendant cependant qu'elle soit installée pour commencer.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Lun 30 Juin - 14:55




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je ne pouvais décemment pas me plaindre de mon cadre de travail. J’y étais d’ailleurs très bien. D’ailleurs certains services nous jalousait. Mais, ils n’avaient qu’à faire valoir leur droit comme nous nous l’avions fait. Ce n’était quand même pas chose gagné au départ. Mais bon, je ne savais pas dans quel cadre pouvait travailler Cheyenne. Je n’avais jamais mis les pieds dans son bureau. Ce qu’il fallait que je songe à faire. C’était toujours elle qui se déplaçait pour avoir des infos ou même pour m’en donner quand elle soupçonnait qu’il y avait quelque chose de louche, alors que ce devrait tout de même moi qui devrait me déplacer. Mais je ne m’en plains pas, cela m’arrangeait à chaque fois qu’elle l’avait proposé. Mais peut-être que j’en aurais prochainement l’occasion. Ce serait l’occasion d’en apprendre un peu plus sur son travail. Car j’étais bien consciente que je ne connaissais que la face visible de son travail, et pas le reste.
Mais là on était parti pour faire une pause dans notre travail à toutes les deux. Et cela autour d’un repas, pas forcément le plus gastronomique qui soit, mais assez bon pour y manger. Je lui indique que je l’invite et je me dépêche de filer avant qu’elle ne me contredise. Parce que je sais que sinon elle va me mener la vie pas possible. Heureusement la file avance assez rapidement, il faut dire qu’on a pas un choix phénoménal, alors on passait et on choisissait rapidement. Arrivant rapidement au rayon des plats, je nous prend à toutes les deux des spaghettis bolognaise ainsi qu’un dessert. Ne résistant pas au chocolat, je lui prends également un gâteau au chocolat, qui n’était pas tellement mauvais. Je finis par aller payer, et la rejoindre à notre table. « Euh, à vrai dire j’avais quand même un doute, mais au pire tu aurais pu changer. Et c’est avec plaisir ! » souriais-je tout en m’asseyant en face d’elle avec mon plateau.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Mar 1 Juil - 13:35





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

« Euh, à vrai dire j’avais quand même un doute, mais au pire tu aurais pu changer. Et c’est avec plaisir ! » Je ne pus me retenir de sourire chaleureusement à mon amie. Il est vrai que je n'étais pas particulièrement difficile sur tout ce qui concernait la nourriture mais là, elle avait vraiment vu juste à m'amenant tout ça. "En tout cas, tu as tout bon ! Les spaghetti bolognaise et les pizzas, c'est ce que j'aime le plus, sans parler des gâteaux au chocolat ! " Lorsque Bridget fut installée, je ne pus me retenir plus longtemps et attaquait presque immédiatement mon assiette. Ce n'était peut-être pas du raffiné, mais ce qui comptait c'est que ce soit bon, tout simplement.
Contente d'avoir les pieds sous la table, je décidai de reprendre une conversation avec mon amie, au sujet du travail, bien entendu. "En fait, j'ai l'impression que nos boulots ont pas mal de points communs ! Tu commences par du terrain et tu te retrouves ensuite au bureau pour rédiger le fruit de tes recherches !" En effet, c'était tout à fait ça. En tant que journaliste, il me fallait d'abord aller sur le terrain pour ramener de la matière puis m'installer devant mon ordinateur pour en faire un compte-rendu. Bon, ok, ce n'était pas du tout dans le même but, si moi j'informais simplement, Bridget, elle, devait avant tout sauver des vies. C'était d'ailleurs ce qui faisait mon admiration pour elle et son métier.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Dim 6 Juil - 18:24




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Je lui souris doucement avant d’opiner la tête, contente que ce que j’ai choisi lui plaise. Tant mieux, puis bon ce n’est pas comme si on avait une quantité de choix phénoménale non plus ! « Alors je suis ravie d’avoir pris cela et que ça te plaise autant.Et puis c’est certainement un des plats les plus mangeable de cette cafétériat » rigolais-je tout en commençant à me régaler moi aussi ! Je n’avais pas remarqué que j’avais autant faim que ça et pourtant mon ventre criait désormais famine ! Et puis, même s je n’avais pas grand chose à faire cette après-midi, il se pourrait que j’aille renforcer une équipe à droite ou à gauche, alors il valait mieux avoir quelque chose de consistant dans le ventre. Je lève la tête pour l’écouter, ce n’était vraiment pas le moment de faire mon asociable. « Hum oui, j’avoue. Et on a la même réputation également. On est aussi bien vu que le chat noir. » Bon ok, j’avais peut-être un peu plus de partisans, mais on nous reprochait régulièrement de ne pas faire notre boulot assez rapidement. Mais je me balançais royalement de ce qu’on pourrait penser, tout simplement parce que j’aimais mon métier et c’est tout ce qui compte. « Mais bon si on aime ce que l’on fait c’est le plus important. Personnellement je déteste tout ce qui est paperasse... » C’était d’une corvée pour moi... Presque insoutenable. Mai bon on était bien obligé de passer par là.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Mer 9 Juil - 15:11





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

« Alors je suis ravie d’avoir pris cela et que ça te plaise autant.Et puis c’est certainement un des plats les plus mangeable de cette cafétériat » Hélas, il semblait être encore bien loin le jour où on aurait droit à la haute gastronomie dans les restaurants d'entreprise, mais soit... « Hum oui, j’avoue. Et on a la même réputation également. On est aussi bien vu que le chat noir. » Ca, c'était un point auquel je n'avais pas pensé mais qui était tout à fait juste. Aussi, je ne pus me retenir de rire légèrement. "Ca faut pas le dire ! Mais dans le fond, ça se comprend, quand je vois certains collègues, je me demande comment on pourrait les apprécier !"
C'était d'ailleurs parce que je n'étais pas comme tous les journalistes que je n'arrivais pas à trouver un poste convenable. Je n'arrivais pas à faire la fouine comme on ne cessait de me le demander, je ne parvenais pas non plus à m'intéresser à tout ce que je pouvais entendre. Mon dada, c'était la culture, point final, mais, je travaillais dessus que rarement... « Mais bon si on aime ce que l’on fait c’est le plus important. Personnellement je déteste tout ce qui est paperasse... » En effet. Mais il devait être bien rare de tout aimer dans sa profession, il y avait bien un petit quelque chose qui déplaisait, dans toutes les situations, ou presque. Je finis la bouchée que j'avais commencée avant de lui répondre, je me régalais ! "C'est sûr... Pour le moment, autant te dire que ce n'est pas le journalisme que j'entendais exercer dans lequel je me trouve, mais j'espère bien finir par obtenir le poste de mes rêves." Utopie quand tu nous tiens !

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Mer 23 Juil - 18:26




Sometimes i would like to be someone else

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Bon je ne désespérais pas de savoir qu’un jour ou l’autre, ils arriveraient à s’améliorer, même si c’était quelque chose qui était loin d’être gagné. Mais bon tant que l’on pouvait manger quelque chose de comestible, cela me convenait. Je n’étais pas tellement difficile au fond. Mais bon, on allait quand même pas parler de nourriture tout le long du repas, ce n’est pas comme si j’y accordais une importance quelconque. Mais heureusement le sujet tourna autour de la réputation de notre travail. « Tout cela à cause d’une minorité. Heureusement on n’et pas tous des ripoux ou ceux qui cherchent le moindre scandale pour pondre un papier. » rigolais-je, amèrement, il faut dire qu’à part Cheyenne, je ne porte pas les journalistes dans mon coeur, ni même les autres flics, si je ne connais pas leur réputation. Cela me faisait souvent passer pour une solitaire. Mais je n’en avais rien à faire de ce que pensait les autres, du moment que mon boulot était fait, et correctement. Et je sais que pour cheyenne, c’est la même chose. C’est bien pour cela qu’il n’y a qu’à elle que je serais capable de donner des informations concernant des affaires dont je m’occupe. Je finis par soupirer en parlant des choses que je n’aimais pas dans mon boulot, comme tout le monde. Parce que l’on ne pouvait pas tout aimer dans notre boulot, et d’un côté ce n’était pas plus mal car cela évite au moins la monotonie. « Je l’espère pour toi, en tout cas c’est tout ce que je te souhaites. » m’exclamais-je, en tout cas j’espérais sincèrement qu’elle connaîtrais l’ascension qu’elle souhaite.


A. Cheyenne Hemingway & Bridget A. Mcguire

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else » Jeu 24 Juil - 16:03





Sometimes I would like to be someone else
cheyenne & bridget

Il est vrai que lorsque j'ai du faire mon premier article sur un fait divers, j'ai tout de suite été angoissée à l'idée de devoir m'adresser aux forces de l'ordre. Non pas que j'avais quelque chose à me reprocher, loin de là, mais c'était bien connu que la plus grande majorité n'avait pas toujours bon caractère et ça ne passait pas toujours avec les journalistes. Ca aussi, je le concevais parfaitement, la plupart des mes collègues étant du style à mettre leur nez partout pour dénicher des informations confidentielles et même se permettre d'émettre des hypothèses farfelues. Moi, au contraire, j'étais mal à l'aise à l'idée de devoir prendre des renseignements et de risquer d'en dire trop dans ce que j'allais écrire. Heureusement, j'avais rencontré Bridget et mes craintes s'étaient peu à peu dissipées.
Mon métier me plaisait, il est vrai, mais je ne me voyais pas faire cela pendant toute ma carrière. En attendant, je préférais patienter et faire mes preuves en espérant obtenir mieux dans quelques temps. "C'est gentil ! J'essaye de mettre tous les atouts de mon côté, après je verrai bien comment les choses tourneront." Si les choses n'allaient pas dans le sens que je l'entendais, je n'hésiterais pas à envisager un changement de carrière, d'ailleurs, j'y avais déjà pensé sans pour autant trouver une autre profession qui pourrait me combler. Mais avant de quitter totalement le monde du journalisme, je pourrais peut-être en essayer l'exercice dans un autre cadre, pourquoi pas à la télévision ou à la radio...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else »

Revenir en haut Aller en bas

CHEYENNE & BRIDGET ☼ « sometimes i would like to be someone else »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-