It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MessageSujet: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 6 Avr - 12:04

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Ce n'était pas le moment. Ce n'était pas le lieu non plus. Jefferson avait beau vivre dans une solitude pesante depuis des lustres maintenant, il refusait catégoriquement de simplement baisser les bras comme ça. Il n'était pas un faible. Pas un lâche. Il n'allait pas se laisser avoir par qui que ce soit. Il n'était pas encore né le type qui mettrait fin à ses jours, qu'on se le dise. Il courait et courait encore, sans s'arrêter, sans trouver le courage de mettre fin à sa course éperdue. Il acceptait de courir jusqu'à ce que mort s'ensuive, plutôt que laisser une balle lui perforer le crâne. Il ne se laisserait pas simplement tuer. Pas de cette façon. Jamais. Surtout pas assassiné par une personne égrillarde, qu'on se le dise. Evidemment il commença à manquer de souffle. Evidemment une barre lui traversa les poumons de gauche à droite, lui coupant peu à peu la respiration. Il trébucha une première fois, mais parvint à se relever. Une seconde fois. Et ce fut à cet instant précis qu'il aperçu une jeune femme qui poussait la porte d'un immeuble pour y entrer. Il se précipita, profitant du fait que ses assaillants se trouvaient trop loin pour le voir. Il plongea, poussant un peu la jeune femme et ferma vivement la porte derrière eux. Maintenant, il ferma les yeux et attendit. Il attendait de savoir si ses poursuivants allaient passer leur chemin ou non. Il espérait que oui. Il espérait vraiment. Il était essoufflé et pourtant, il contrôlait sa respiration pour ne surtout pas être entendu de l'extérieur. Il déglutit avec difficulté et songea enfin qu'il devait faire peur à voir. Cheveux bouclés trop longs et aux mèches sans doute collées par le sang. Barbe hirsute, lèvre inférieure fendue, arcade sourcilière ouverte ... Il pissait le sang.  
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 13 Avr - 16:01



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Une journée comme les autres, que j'aurais aimé passer dans mon appartement, au fin fond de mon canapé, avec pour seule compagnie mon chat, fraîchement adopté. Mais mes conditions d'humaine ont tôt fait de me ramener les pieds sur terre. Je ne peux pas arrêter de manger, tout comme je ne peux pas laisser mon pauvre chat sans nourriture. Armée de toutes mes forces, et habillée aussi sobrement qu'à l'accoutumée, je fais un tour par le supermarché, tête baissée, mes doigts enserrant fortement le caddie que je tiens. Quarante minutes plus, je suis d'ores et déjà en bas de mon immeuble, bien décidée à retourner dans ma solitude, que j'aime tant. Rafaello est passé me voir quelques jours plus tôt, et cela me suffit amplement. J'ai assez de contacts avec les clients une fois au boulot. Et puis soyons clairs ... Les contacts, ce n'est pas mon truc. Pas du tout, même. Ainsi, je ne peux pas empêcher ma respiration de s'accélérer, à l'image, sans doute, de mon coeur affolé, quand je me sens poussée sur le côté. Je relève aussitôt la tête, et frôle la crise cardiaque quand je vois un homme refermer la porte ... Derrière nous. Grand, la barbe pas rasée depuis un sacré bout de temps, les cheveux longs et sales et ... Le visage en sang. Bordel. Je recule de quelques pas, et serre presque inconsciemment mes sacs de course. J'ai été à deux doigts de les lâcher, mais il est hors de question que je retourne dans le magasin, hors de question que je laisse cet homme voir où j'habite. Qu'est-ce qu'il fout là, en fait ? « Euh ... Je ... » Je bafouille, je m'embrouille, je perds mes mots. Je suis terrifiée, même si j'essaye de ne pas le montrer. Un rien suffit pour me mettre dans tous mes états et là ... et bien, ce n'est pas "rien". « Vous devez aller à l'hôpital. » Je finis par lâcher, mon courage s’essoufflant aussitôt, ma peur toujours bien ancrée dans mon cerveau. Je recule de quelques pas supplémentaires, décidée à m'éloigner de lui autant que possible. Je suis prête à courir jusque mon appartement s'il le faut.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 13 Avr - 17:12

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
A bout de souffle, le corps en vrac, Jeff demeura tendu contre la porte qu'il venait de fermer. Il tentait de ne pas trop respirer, pour pouvoir tendre l'oreille vers l'extérieur. Après de longues minutes et sans qu'il n'ait prêté la moindre attention aux paroles de la jeune femme devant lui, il entrouvrit juste un peu la porte pour jeter un oeil au dehors. Rien de plus qu'un mioche qui se baladait avec un balais entre les jambes. Non, véritablement en plus. Il courait en hurlant qu'il jouait au Quidditch. Jeff savait parfaitement de quoi il s'agissait, puisqu'il avait du supporter tous les Harry Potter que ses enfants avaient regardé par le passé. D'ailleurs, en cet instant, il aurait bien eut besoin d'une baguette magique pour lancer un Avada Kedavra sur les mecs qui le poursuivaient. En entendant des voix, il referma vivement la porte et se redressa de toute sa hauteur pour poser les yeux sur la jeune femme qui semblait vraiment effrayée. En même temps, il devait faire sacrément peur à voir ! « J'peux pas quitter cet immeuble avant plusieurs heures. C'est gentil de me proposer votre aide. » Lâcha-t-il d'une voix sans émotion, sans rien. Il se contentait de la regarder fixement, yeux plantés dans le sien. Et non, bien sûr que non il ne lui demandait pas son avis. Il ne manquerait plus que ça tiens. Parce qu'il savait que s'il lui demandait son avis, elle allait purement et simplement refuser. « Il ne vous arrivera rien. Pas si vous m'aidez. » Ajouta-t-il toujours sur le même ton. Bizarre comme ses paroles ressemblaient autant à une demande courtoise, qu'à des menaces. Son but n'était pourtant pas de la menacer. Ou peut-être que si. En fait, il n'en savait rien lui même. Son passager noir était parfois plus bavard que lui même. 
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Jeu 24 Avr - 11:58



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Je reste parfaitement immobile, pas certaine de savoir quoi faire. Je ne veux pas le brusquer, par peur de ce qui pourrait arriver mais, en même temps, je ne peux pas juste rester plantée là à attendre qu'il me tue ... Ou pire. Il n'y a aucune solution miracle qui s'ouvre à moi, malheureusement, et je n'ai d'autre choix que d'attendre. D'attendre qu'il se décide à faire ou dire quelque chose. Ce qui ne tarde pas trop à venir, une fois qu'il a eu le temps de regarder dehors et vérifier dieu seul sait quoi. En le voyant refermer la porte et se tourner vers moi, j'ai la très désagréable impression qu'il n'a pas l'intention de partir dans l'immédiat. Merde, je dois vraiment avoir une mauvaise étoile. Pourquoi a-t-il fallu que cela tombe maintenant ? Sur cet appartement ? Il y en a plein dans cette rue pourtant ! Sa dernière phrase sonne plus comme une menace qu'autre chose, c'est en tout cas comme ça que je la vois, et cela ne fait que m'effrayer un peu plus encore. Bordel, ce type est dangereux ! Et pas qu'un peu, si j'en crois sa figure maculée de sang. « Vous ... Pouvez rester ici alors, personne ne vous trouvera. » Qu'importe les personnes qui le cherchent, personne ne peut deviner qu'il est venu ici ... Non ? En tout cas, il est hors de question que je l'invite dans mon appartement. Quoi que, j'ai bien l'impression qu'il n'est pas le genre de personne à laisser d'autres possibilités. « Je peux vous amener une trousse de secours ici. » Dis-je en insistant presque involontairement -presque, oui- sur le "ici". Parce que, franchement, je me vois mal lui ouvrir la porte de mon appartement et rester dans la même pièce que lui plusieurs heures. Oh non, non, non, c'est même carrément impensable pour moi ! Le simple fait d'être ici avec lui suffit à me terroriser alors je n'ose pas imaginer ce que cela pourrait donner dans mon espace vital.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 27 Avr - 20:24

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Eh bien ... Cette jeune femme semblait vraiment effrayée par la présence et le comportement de Jeff. Quoi que le sang qui tâchait ses cheveux et sa barbe, n'y était sans doute pas pour rien non plus, dans ses réactions purement effrayées. Aussi flippant que cela puisse être, ça amena un sourire au coin des lèvres de l'homme qui continuait de l'étudier du regard. Elle allait véritablement prendre peur. Enfin ... Encore plus ! Parce que là, elle était très certainement bien effrayée par lui et les raisons de sa présence. Heureusement qu'elle ignorait que son métier était d'exécuter des gens. Sans quoi, elle aurait fait une crise cardiaque. Au moins ça ! Jeff n'avait aucun mal à comprendre que la jeune femme était de plus en plus effrayée et ne comptait pas du tout le laisser s'abriter chez elle. Ca se comprenait ! Une femme seule avait largement de quoi avoir peur. Mais encore pire devant un spécimen pareil. Il était effrayant. Son apparence aurait fait peur même au type le plus insensible qui soit. « Vous comptez vraiment me laisser là ... ? » Demanda-t-il en tentant de prendre le ton le plus calme et le plus doux qui soit. Bon, ça sonnait sans doute très faux venant de lui, vu qu'il n'était pas du tout habitué à faire ça. Mais au moins il essayait, pour ne pas effrayer la jeune femme. « Je vous assure que je ne vous ferai aucun mal. J'ai été flic pendant des années. Croyez moi, vous ne risquez rien avec moi ... » Ajouta-t-il calmement, avant de désigner sa veste qu'il tapota doucement, à hauteur de poitrine. « J'ai d'ailleurs encore ma carte, vous voulez la voir ? » Bon elle était fausse, puisque c'était celle qu'il dégainait quand il voulait s'infiltrer. Mais elle ne s'y connaissait pas assez pour pouvoir le voir, si !?
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mar 29 Avr - 22:39



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Je donnerais beaucoup -pour ne pas dire tout- pour être arrivée cinq minutes plus tôt. Si tel avait été le cas, je serais déjà dans mon appartement. En sécurité. Seule. Je veux bien essayer de dédramatiser, mais tout, dans l'allure de cet homme, indique qu'il est dangereux. Son aura même semble l'être. Ses blessures, en plus du sang qui tâche toujours son visage, est sans doute ce qui me fait le plus flipper. Et au vu de son attitude, je suis quasiment sûr qu'il est suivi. Super ! Il ne me manquait vraiment plus que ça. J'essaye de rester le plus possible à distance de lui, même si je sais aussi que je ne prendrai pas le risque de prendre la fuite. Cela aggraverait ma situation, à n'en pas douter. Un flic, hein ? Je me retins de lui dire que, ancien flic ou pas, il est terrifiant, et me contente de faire un signe négatif de la tête à sa question. Me montrer sa carte ? Pour ça, il faudrait que je me rapproche de lui. Il en est tout simplement hors de question. Je préfère le laisser entrer dans mon appartement, et prendre ce risque énorme, plutôt que de faire telle chose. Cela paraît peut-être insensé ... Mais pas pour moi. Dans mon appartement, je pourrais, de toute façon, rester à une distance raisonnable de lui. Et c'est tout ce que je veux : pouvoir le garder à l'oeil sans pour autant être proche de lui. Je n'aurais qu'à récupérer discrètement ma bombe lacrymogène. Juste au cas où. « Très bien. Vous pouvez rester quelques heures. Et laissez vos affaires juste derrière la porte, d'accord ? Sim ... Simple précaution. » Dis-je d'un air assuré. Bien sûr, il n'en est rien. Je suis toujours terrifiée, et l'idée de le laisser entrer dans mon appartement achève de me mettre dans tous mes états. Mais je n'ai pas vraiment le choix. Sans demander mon reste, je tourne les talons et marche rapidement jusqu'à ma porte, que j'ouvre. J'entre dans mon appartement, et vais me mettre à l'autre bout de la pièce, à une distance respectable de lui. Encore une fois, simple précaution.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 4 Mai - 15:03

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jeff n'était pas idiot au point de ne pas voir que la jeune femme était terrifiée. Et dans le fond, il comprenait parfaitement ça. Il avait une apparence plutôt effrayante déjà en temps normal, lui cet homme incapable du moindre sourire. Surtout là alors qu'il était couvert de sang. Autant les cheveux que la barbe. Et pas uniquement le sien, soit dit en passant ... Un travail pour Dexter attendait à quelques rues de là ... En tout cas, il venait de déserter les rues éclairées par la lune, pour se planquer dans cet immeuble. Et maintenant, il espérait que la jeune femme allait accepter de l'aider au moins un peu. Il avait juste besoin d'un endroit fermé où se planquer durant quelques heures. Et il n'allait pas provoquer une révolution dans sa petite vie bien rangée non plus. Juste utiliser sa douche et attendre sagement dans un coin. Attendre que ça se tasse au dehors. Un soupir franchit la barrière de ses lèvres quand elle mentionna qu'il devait garder ses affaires au dehors. Tout de même ! Il était flippant, ouais. Mais n'avait pas non plus la carrure d'Arnold Schwarzenegger. « Sérieusement !? Pour que les types au dehors, si jamais ils faisaient le tour de cet immeuble, trouvent mes affaires et sachent que je suis là ? » Remarqua-t-il en tentant de garder un ton calme. Un peu agacé tout de même, pour le coup. Il soupira. Et ce fut avec ses affaires qu'il entra dans l'appartement. Tant pis. « Je ne vais pas vous le répéter, mais vous ne risquez rien avec moi ... » Répéta-t-il tout de même, bien que persuadé que ça n'allait pas fonctionner ou changer grand chose. C'était à la sueur de son front qu'il allait devoir lui faire entendre raison, de toute évidence.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Jeu 8 Mai - 18:48



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Je ne suis, en théorie, pas le genre de personnes à laisser sur le bas-côté les personnes qui ont besoin d'aide. Au contraire, même. Sans m'impliquer plus que nécessaire, je vais facilement aller donner un coup de main à quelqu'un qui me semble en difficultés. Mais de là à laisser entrer dans mon appartement un type comme ça, dont l'apparence physique est loin d'être rassurante ... Non catégorique. Comme il a dû s'en rendre compte, je suis terrifiée. Plus que ça, même, mais j'évite de trop en laisser paraître. Ce serait la pire idée qui soit. Et si je le laisse finalement entrer dans mon appartement, ce n'est pas parce que j'en ai envie. Et ce n'est pas non plus parce que je lui fais confiance. Loin de là. J'ai d'ores et déjà perdu l'espoir de réussir à me débarrasser de lui dans l'immédiat, alors je me suis rendue à l'évidence. Il ne me foutra pas la paix. Et ce sera encore pire si je ne lui viens pas en aide. Autrement dit, je n'ai d'autre choix que de le laisser entrer dans mon salon ... Avec ses affaires. Parce que, bien sûr, il a refusé de les laisser derrière la porte. Je peux le concevoir, mais de mon point de vue c'est très très risqué. « Vous pouvez le dire encore une fois si vous voulez ... Mais je ne pense pas que je finirais par entendre raison sur ça. » J'avoue finalement, sincère. En même temps, il doit bien se douter que je ne vais pas l'inviter à boire un café avec moi ou un truc du genre ? Non ? « Vous pensez que ça durera combien de temps ? » Là, je fais preuve d'un courage que je ne me serais jamais soupçonnée. Je suis peut-être déjà à l'autre bout de la pièce, ça ne l'empêche pas d'avoir ses affaires. Et je ne sais pas de ce dont il est capable.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 17 Mai - 15:39

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Inutile de préciser que la jeune femme qui lui faisait actuellement face, était vraiment terrorisée, tant ça crevait les yeux. Elle n'était pas le moins du monde à l'aise et le brun comprenait parfaitement cela. Rien de bien surprenant à cela. N'importe qui aurait très peur en se trouvant face à un type comme lui. Il sentait la mort. Il dégageait un truc incroyablement malsain. Qui aurait fait fuir même le plus insensible des hommes, sans doute. Mais elle, elle faisait face quand même. Elle n'était pas des plus courageuses non plus. Mais elle n'avait pas non plus prit la fuite. Et puis elle avait fini par capituler. Bon, sans doute parce qu'elle se doutait qu'elle n'avait pas vraiment d'autre choix. Mais quand même. Sa remarque lui arracha un rire froid et sans l'ombre d'un amusement véritable. En effet, il pourrait bien le lui dire et répéter cinquante fois, que ça ne changerait sans doute rien ou pas grand chose. « C'est pas comme si c'était important pour moi de toute façon. » Grommela-t-il dans sa barbe, en affichant un air cynique et désabusé, comme à sa bonne habitude. Il soupira quand elle lui demanda combien de temps ça pouvait prendre. Comment pouvait-il savoir un truc pareil ? Franchement, quelle question conne. Elle en avait encore beaucoup des comme ça ? « Comment voulez-vous que j'sache un truc pareil ? Une heure ou deux. Ou trois. Peut-être même plus ! » Répondit-il sur un ton las et agacé. Pour sa part, il ne s'inquiétait pas du tout de cela. Il verrait bien comment ça allait se passer, tout simplement. Il n'y avait qu'elle qui était vraiment très ennuyée par la situation. La pauvre, elle n'avait vraiment pas de chance d'être tombée sur un type comme lui, c'était certain. « Bon alors, j'peux vous emprunter votre salle de bains et une trousse de secours ou quelque chose comme ça ? »
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 24 Mai - 21:37



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Il m'apparaît clairement que je manque de choix. C'est soit j'offre mon aide -non sans contraintes, bien sûr- à cet homme, soit ... En fait, je préfère ne même pas m'imaginer ce dont il est capable. Son air sombre ne laisse rien présager de bon, tout comme son apparence physique. C'est pourquoi, sans l'ombre d'un doute, je finis par céder. Il finira bien par partir et, je l'espère, sans me faire peur plus que de raison. Il m'a l'air d'un homme de parole, mais je ne suis pas femme à faire confiance au premier venu. Bien au contraire, même. J'essaye d'être le plus neutre possible. Je suppose qu'il a déjà parfaitement compris à quel point je suis terrifiée, mais il n'est pas non plus nécessaire que je panique de manière trop voyante. Je me doute que cela ne ferait qu'empirer ma situation. Je n'ai qu'à le laisse faire ce dont il a envie, et il finira bien par partir ... N'est-ce pas ? Je ne réponds pas à ses dernières paroles, consciente que je suis sur le point de le pousser à bout, avec mes questions. Il ne peut pas savoir quand il partira, et même si je n'aime guère l'idée de le laisser passer la nuit-là, c'est le seul moyen que j'ai à l'heure actuelle. Patienter quelques heures, parfaitement éveillée de sorte à le surveiller, ne sera pas si difficile que ça. Du moins, je l'espère. « Bien sûr. » Je réponds, concise. Pas la peine de m'éterniser. Là encore, je sais que je n'ai pas le choix et qu'il prendra une douche, quoi qu'il arrive. Je me faufile quelques secondes dans la salle de bain, en ressort très vite. Je vois, soulagée, qu'il est toujours au même endroit, patientant. « Voilà pour la trousse de secours. La salle de bain est juste derrière moi. Le pommeau de la douche est un peu capricieux, mais tout fonctionne à part ça. » Je dis, avant de poser la trousse de secours sur le meuble juste à côté de la salle de bain. Hors de question que je l'approche plus que nécessaire. Je veux bien le laisser prendre une douche, mais il ne faut pas trop m'en demander non plus. Je file aussitôt à quelques mètres de là, sur le canapé. Allez, courage Kat', ce n'est l'affaire que de quelques heures.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Jeu 29 Mai - 14:22

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Contrairement à ce que le comportement de Jeff pouvait laisser voir, il n'était pas du tout du genre à prendre beaucoup de place. En fait, il aimait plutôt à passer inaperçu le plus souvent et longtemps possible. Mais soit, pour le coup, il venait quand même sacrément de s'imposer dans l'appartement de la jeune femme qui n'avait vraiment rien demandé pour mériter un truc pareil. Enfin bon, ce n'était quand même pas la fin de sa vie. Il n'allait pas demeurer ici de façon éternelle quand même ! Surtout que ça ne le bottait pas du tout. S'il avait demandé l'aide de cette illustre inconnue, c'était uniquement pour pouvoir échapper aux types qui le poursuivait. Voilà tout. Enfin ça et en profiter pour prendre une douche et se soigner un peu. Parce qu'il avait quelques écorchures qui pourraient malheureusement s'infecter si jamais ce n'était pas soigné correctement ! Autant ne pas prendre le moindre risque, sait-on jamais. Il hocha vaguement la tête aux paroles de la jeune femme et s'enferma donc dans la salle de bains. Où il prit le temps de prendre une longue douche, nettoyant ses cheveux et sa barbe couverte de sang. Ainsi que les plaies qui parsemaient son corps, ici et là. En quittant la cabine de douche, il désinfecta parfaitement chacune de ses plaies, avant de se rhabiller et quitter la salle de bains. Il demeura sur ses gardes, songeant que la jeune femme avait bien pu profiter de sa courte absence, pour appeler les flics. Sur le qui vive, il laissa son regard errer sur l'ensemble de la pièce, mais surtout en direction de la porte d'entrée. « J'suppose que vous avez pas appelé les flics, hein ? » Demanda-t-il finalement, rien que pour être sûr à ce sujet. Même s'il n'était pas certain qu'elle le lui dirait, si elle l'avait bien fait ...
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 31 Mai - 12:57



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
L'homme disparaît dans la salle de bain, et je me retrouve seule dans le salon. Je ne peux pas m'empêcher de soupirer de soulagement. Je me sens comme ... Libérée d'un poids. Là, maintenant qu'il est sous la douche, je suis de nouveau libre de chacun de mes mouvements. Je ne me sens plus épiée, ni même en danger. Certes, cette histoire est encore loin d'être réglée, mais plus le temps passe, et plus je réussis à me convaincre qu'il n'est pas dangereux. Enfin, si ... Il l'est. Bien évidemment. Tout dans son apparence le prouve. Mais je ne pense pas qu'il le soit pour moi. Je ne suis pas du genre à faire confiance aux gens que je ne connais pas, mais là, j'ai un bon pressentiment, tapis quelque part derrière ma peur toujours bel et bien présente. Elle fait partie de moi, cette peur, simple question d'habitude, donc. J'ai beau être toujours aussi inquiétude quant aux quelques heures qui vont suivre, je me doute qu'il ne me fera pas de mal. C'est sans doute ce qui me convainc de ne pas profiter de son absence pour fuir ou pire, appeler les flics. J'hésite longuement, pourtant. Je ne suis pas certaine de ne pas être en train de signer mon propre arrêt de mort. Mais il a tout fait pour me convaincre qu'il ne me ferait pas de mal, alors je veux le croire. Du moins, essayer. Si vraiment il devenait menaçant, je n'aurais "qu'à" hurler à la mort. Des gens finiront bien par se bouger ... Non ? Avant que j'ai eu le temps d'être totalement rassuré, il sort de la salle de bain, propre, toute trace - ou presque - de sang disparue. Je suis toujours face à lui ... à l'autre bout de la pièce, toujours aussi tendue et anxieuse. A ses mots, je jette un regard en direction du téléphone fixe, disposé à quelques pas de moi. « J'y ai pensé ... Mais non, je ne l'ai pas fait. » Je lui avoue à demi-voix, certaine que c'est la meilleure chose à faire. Au moins, s'il s'énerve, j'aurais la réponse à ma question : je suis en danger. « Vous avez pu trouver tout ce dont vous aviez besoin ? » Je lui demande, peu de temps après. Lui parler, voilà la seule chose que je peux faire. Pour comprendre ses véritables intentions, mais aussi pour ne pas le brusquer et l'énerver.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 31 Mai - 20:26

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jefferson était parfaitement conscient du fait qu'il n'avait pas franchement l'apparence d'un gars bien sympa. Il n'était pas totalement idiot. Loin de là même. Il savait sans trop de mal ce à quoi il pouvait bien ressembler. Sombre et orageux, il avait tout du parfait psychopathe en réalité. Et c'était d'ailleurs bien ce qu'il était. Sauf que ça, il tâchait quand même de ne pas trop le dévoiler non plus. Ce serait prendre le risque de finir derrière les barreaux pour le restant de ses jours, pour sûr. Mais au delà de ça, il n'était pas non plus un danger pour tout le monde. Puisqu'il avait trouvé un bon moyen de canaliser ses besoins de mort, en devenant tueur à gage. Ainsi, il était certain que la jeune femme qui l'accueillait temporairement chez elle, ne risquait vraiment rien. Et elle semblait être en train de s'en rendre compte, puisqu'elle n'avait pas appelé les flics. Tout du moins, c'était là ce qu'elle prétendait. Il espérait qu'elle ne mentait pas. « Bien. C'est normal de l'avoir envisagé. Je pense que c'est moi qui aurais commencé à avoir peur de vous, si vous n'aviez pas du tout envisagé cette idée. » Répondit-il le plus sérieusement du monde, avant de s'avancer tranquillement du côté du salon, où il s'installa dans le canapé, sans l'ombre d'une hésitation. Faire comme chez lui ? Mais c'était bien ce qu'il faisait, en effet ! A quoi bon tourner en rond ? Il était sans doute ici pour quelques heures alors ce serait stupide de ne pas se mettre un tant soit peu à son aise. De toute façon, les règles de savoir vivre, il ne connaissait pas véritablement ! « Oui. Je n'avais pas besoin de grand chose de toute façon. » Répondit-il à la jeune femme, avec un haussement d'épaules. Il n'était pas si chiant que ça !
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mar 3 Juin - 19:42



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Il est complètement étrange que je sois encore maître de moi-même à l'heure qu'il est. Non seulement ce type est flippant, mais en plus il s'installe chez moi comme si tout cela était parfaitement normal. Parce que, soyons clairs, ça ne l'est pas. Et surtout pas avec quelqu'un comme moi. Je suis plutôt du genre à éviter de ce genre de types, à les fuir comme la peste. ça se voit, et se sent qu'il est un nid à emmerdes en tout genre. Je ne veux pas savoir exactement de quoi il trempe. J'aime ma pauvre routine, j'aime ma tranquillité, et ma sécurité. Enfin ... C'est vite dit. Cette visite inattendue prouve bien à quel point j'ai tort. Je ne suis en sécurité nul part, et je ne le serai jamais. New-York n'est pas mieux qu'une autre ville, les dangers sont partout. Quoi que l'on fasse, et quoi que l'on pense. Malgré tout, c'est la première fois que je me retrouve dans une situation comme celle-là. Je ne pense pas, d'ailleurs, qu'il y ait grand monde pour attester qu'un mec effrayant, couvert de sang et de crasse, est venu dans son appartement, est emprunté sa douche et tout. Oh non, ce n'est pas une situation courante du tout. « Heureusement que je ne suis pas folle à lier, alors. » Bizarrement, je commence à voir un aspect plus ... Humain à cet homme. C'est peut-être parce qu'il est propre. Ou peut-être parce qu'il ne semble pas si méchant que ça, finalement. Un peu trop invasif, certes, mais pas méchant. Enfin, pas pour l'instant, et pas avec moi. « Vous voulez un ... Café ? » Ouh la ! Si quelques heures plus tôt, quelqu'un était venu me dire que j'en arriverais là en fin de journée, je lui aurais carrément ri au nez. Je veux dire ... J'avais complètement peur de lui il y a encore à peine vingt minutes et maintenant je lui propose un café. A moins que ce ne soit pour m'occuper, et cesser de penser à cette étrange apparition.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 7 Juin - 19:20

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jeff pensait vraiment que la jeune femme allait soit profiter de son absence pour appeler les flics, soit sérieusement y penser sans pour autant le faire. Pourquoi pas ? Sans doute juste parce qu'elle n'était pas encore tout à fait certaine de savoir si oui ou non il pouvait représenter un danger. Et le fait est que non, il n'en était pas un. Enfin si, bien sûr que si. Mais pas pour elle. Puisqu'il ne lui voulait vraiment aucun mal. Surtout pas alors qu'elle acceptait de l'aider un tant soit peu, en lui offrant l'hospitalité pour au moins quelques heures. Bon, elle l'avait fait parce qu'il ne lui avait pas franchement laissé le choix, certes. Mais quand même, juste pour le geste, elle n'avait pas complètement refusé non plus. Et dans le fond, c'était là tout ce qui importait. Enfin, lui importait à lui en tout cas. Il n'avait besoin de rien de plus après tout. « Vous auriez très bien pu l'être. Les apparences sont trompeuses après tout. » Fit-il calmement remarquer. Et il ne parlait pas de lui du tout. Il avait l'air monstrueux ... Et il l'était bel et bien. Même s'il parvenait à faire croire le contraire sans trop de mal. Ou était au moins parvenu à endormir la méfiance de la brunette. Et pour le moment, c'était la seule chose qui importait. Et la voilà qui se montrait gentille et accueillante maintenant, en allant carrément jusqu'à lui proposer un café. Il darda un regard franchement surprit sur elle, sans chercher du tout à s'en cacher ni rien. « Sérieux ... ? Euh, ouais, pourquoi pas ... ? » Finit-il par répondre, sourcils arqués par la surprise. De toute façon, il doutait que maintenant elle veuille encore appeler les flics. Elle l'aurait même sans doute déjà fait après tout.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Jeu 12 Juin - 13:47



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Je ne suis toujours pas totalement en confiance, mais j'ai aussi le sentiment qu'il ne me fera pas de mal. Après tout, je lui offre un refuge pour les quelques heures à venir, et je ne sais rien à son sujet. Pas besoin de me faire taire, donc. Il est, malgré tout, toujours aussi terrifiant. Certes, c'est bien mieux depuis qu'il a fait disparaître toute trace de sang et de crasse sur son visage. Mais son regard, lui, ne trompe pas. Je sais que ce n'est pas un saint, mais je le crains déjà moins. « Pas faux. » Je suis même totalement d'accord avec lui, en fait. Mais moins j'en dis, et mieux c'est. Je ne peux tout de même pas me mettre à lui raconter ma vie et à lui prouver par A + B à quel point cette remarque est vraie. Il ne manquerait plus que ça, tiens ! Pourtant, je me surprends moi-même à lui proposer un café. Je ne suis pas la seule à être choquée, d'ailleurs. Mais, tant qu'à faire, je veux éviter de le mettre de mauvaise humeur. Et puisque nous allons devoir patienter un moment, autant le faire dans les meilleures conditions possibles. Et puis, comme ça, je monte un peu plus dans son estime. Il ne me tuera pas, hein ? « Je vais faire ça. » Dis-je, en me retenant difficilement de ne pas exploser de rire devant son air ahuri. C'est sans aucun doute la pression qui pourrait me pousser à faire un truc aussi débile que ça. Je m'enfuis pendant quelques minutes dans la cuisine, prends le temps de préparer deux cafés légèrement corsés, et les ramène ensuite dans le salon, avec du sucre et deux cuillères. Si je me sens un peu plus détendue que quelques minutes auparavant, ça ne me donne pas non plus envie de m'installer à côté de lui. Je reste donc debout, dans un coin de la pièce, à distance raisonnable du parfait inconnu. On est jamais trop prudents. « Et voilà. »
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 15 Juin - 0:06

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jefferson avait un peu débarqué chez cette jeune femme, comme si c'était tout à fait normal et qu'il n'y avait même rien de plus logique que cela. Il ne doutait alors pas un seul instant qu'elle allait soit appeler les flics à la première occasion, soit sérieusement y penser au moins. Ce qui serait parfaitement normal selon lui. Elle serait bien étrange de ne pas même y penser, vu comme il devait l'effrayer. Il avait tout de même l'espoir qu'elle n'en ferait rien. Il ne tenait pas à devoir fuir encore une fois, très vite et très loin. Voir carrément à se faire arrêter et finir derrière les barreaux. Surtout que finir chez les flics, pourrait revenir à tout dévoiler au grand jour, de ses activités franchement illicites dans leur genre. Soufflez sur les braises et vous réveillerez sans aucun doute un incendie. C'était aussi simple et terrifiant que cela. Mais pour le moment, le tueur à gage pensait pouvoir lui faire confiance quand elle assurait qu'elle avait envisagé d'appeler les flics, mais qu'elle avait ensuite changé d'avis. Il n'y avait pas vraiment de raison pour qu'elle lui mente, si ce n'est justement par peur que ça ne le rende que plus dangereux encore. Enfin soit, il attendait et il verrait bien après tout, ce qu'il en serait. Surtout qu'elle semblait vraiment prête à l'accepter quelques heures chez elle, comme le prouva le fait qu'elle fini par lui proposer et lui offrir un café. Qu'il accepta sans trop de mal. Et il porta bien vite la tasse à ses lèvres, bien qu'il eut la soudaine pensée qu'elle aurait pu mettre un truc dedans. Genre un somnifère pour l'endormir le temps que les flics arrivent. Eh bien tant pis il prenait le risque ! « Vous avez l'air de vivre seule ici ... » Remarqua-t-il plus pour lui même que pour elle, en observant les lieux. 
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mar 17 Juin - 13:38



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Je ne sais pas du tout comme j'en suis arrivée là. Mais ma poisse semble avoir frappé de nouveau aujourd'hui. Je suppose que ça n'arrive pas tous les jours - et certainement pas à tout le monde - de se faire accoster de la sorte. C'est même pire que ça, en fait. Parce qu'il ne s'est pas contenté de me parler un peu, et de partir. Non, il est carrément venu dans mon appartement, a utilisé ma salle de bain et moi ... Je lui propose un café. La situation est complètement étrange, complètement inhabituelle. Mais plus le temps passe, et moins cela me dérange. Evidemment, il reste toujours une part de moi qui est terrifiée, et qui me pousse à me tenir aussi loin de lui que possible, mais je n'en reste pas moins d'ores et déjà habituée à sa présence. Si je le pouvais, bien sûr, je le ferais partir. Mais je ne le peux pas, et je n'ai pas trente autres solutions. Il faut donc que je fasse avec ... Et c'est exactement ce que je fais. Je prépare deux cafés, et les ramène dans le salon, où l'homme est toujours installé. Je ne sais même pas son prénom, c'est dire à quel point tout ça est étrange. Mais bref, l'essentiel est de savoir que tout finira par revenir à la normale. Il a l'air d'être un type de parole, bien que pas recommandable du tout. Je suis assez loin de lui, mais ça ne m'empêche pas d'entendre sa remarque. Je hoche la tête, en regardant autour de moi à mon tour. « C'est le cas. » Pas la peine de s'étaler là-dessus. Il dit ça parce que ça paraît évident ... Voilà tout. « Vous vivez seul, vous aussi ? » Simple question de politesse. Et aussi, de toute évidence, un moyen de faire la conversation. C'est mieux que de se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mer 18 Juin - 21:58

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Il fallait bien admettre que Jefferson était toujours aussi surprit par la soudaine hospitalité de la part de la jeune femme. Vu comme elle avait eut l'air affreusement terrifiée au premier abord, il s'était plutôt attendu à ce que ça continue de la sorte. Ce qui, contre toute attente, n'était pas du tout le cas. Elle n'avait même pas appelé les flics, quand bien même ça lui avait traversé l'esprit pendant qu'il prenait sa douche dans sa salle de bain qu'elle avait eut la bonté de lui prêter l'espace d'un instant. Décidément, elle faisait beaucoup plus pour lui, que prévu. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle veuille sérieusement lui rendre service après coup. Et pourtant, elle continuait. En lui proposant un café, d'elle même. En même temps, il ne le lui aurait pas demandé de lui même. Il n'était pas ici chez lui et savait bien qu'il abusait déjà beaucoup de sa bonté, si l'on pouvait appeler ça ainsi. Parce qu'on ne pouvait pas dire qu'il lui avait véritablement laissé le choix au départ. Il était même certain qu'il ne lui avait pas demandé son avis sur la question. Il s'était imposé sur le champ chez elle. Et on ne pouvait pas dire qu'il le regrettait. Et plus elle l'aidait, moins il regrettait d'ailleurs. « Non. Avec ma fa... » Commença-t-il par pure habitude, avant de se figer, réaliser ce qu'il avait faillit dire, et se figer. Il poussa un faible soupir et détourna un instant le regard. « Je vis seul désormais, oui. » Finit-il par lui répondre. Parce que ce n'était pas du tout le cas avant ça. Quand il vivait avec sa femme et leurs enfants. Mais depuis, ils étaient morts. Et ce, entièrement par sa faute. « Ca vous dérange si j'fume ? »
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Lun 23 Juin - 14:56



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Cet homme s'est complètement imposé chez moi. Bien sûr, si j'avais pu éviter que cela arrive, je l'aurais fait sans hésiter. Mais je n'ai pas franchement eu le choix. Du coup, je me dis que la meilleure chose à faire, c'est de tout mettre en oeuvre pour que les choses se passent bien. Il ne m'a plus l'air aussi méchant, maintenant lavé. Alors, je veux bien être un minimum gentille. Il est chez moi de toute façon, et je ne peux pas changer ce fait pour l'instant. Je ne suis pas méchante de base de toute façon, alors je me vois mal changer mes habitudes. Un café, une clope, et un film, voilà de quoi est supposée être faite cette journée. Je ne travaille pas aujourd'hui, et comptait traîner, comme d'habitude, dans mon appartement. Seule, sans but précis. J'aime cette vie, et ne la changerais pour rien au monde. Alors autant la rendre aussi normale que possible, malgré la présence de cet inconnu, peut-être pas si dangereux que ça pour moi. Je préfère me dire que si je fais les choses bien, il partira juste, comme il me l'a dit. Je ne lui fais pas confiance pour autant, mais croire en ses mots est plus facile que de jouer les emmerdeuses de première. Je ne montre plus que j'ai peur, et me dis que tout va bien se passer. Parce que tout se passera bien, n'est-ce pas ? Je remarque son hésitation, je sens que c'est un sujet plus que sensible. Je ne dis rien pour cette raison. Hors de question que je l'énerve. Hors de question de mettre ma vie en danger, tout ça parce que je suis trop curieuse. Je hoche donc simplement la tête, et souris légèrement à cette question. Voilà au moins un point que nous avons en commun. « Pas de problème, je fume aussi. » Je suis un peu plus à l'aise. Rien qu'un peu. Je me doute qu'il se fiche pas mal de mon avis, mais il a au moins pris la peine de me demander si ça me dérangeait. C'est un bon début. Et la preuve aussi, sans doute, qu'il ne me veut vraiment pas de mal. Alors, je vais ouvrir la fenêtre pour aérer, et ne pas laisser la fumée dans le salon, et m'installe sur le fauteuil, toujours à une certaine distance de l'homme. N'en demandons pas trop tout de même. Je prends une clope dans mon paquet, et me rends soudainement compte que je ne connais toujours pas son prénom. Si je dois passer les prochaines heures en sa compagnie, autant avoir cette information à son sujet. « Au fait, comment vous appelez-vous ? »
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mar 24 Juin - 18:38

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jefferson s'était carrément invité chez la jeune femme. Et pour sûr, il ne comptait pas s'éterniser. Pas uniquement par respect ou par il ne savait trop quel sentiment stupide et niais de ce genre. Mais simplement parce qu'il n'avait pas besoin de plus que de quelques heures dans cet abris improvisé, chez cette jeune femme. Sinon il serait resté un peu plus longtemps. Il était assez sans gêne dans son genre, il est vrai. Mais pour sûr, il assumait ça sans l'ombre d'une hésitation. Et sans même prendre la peine de se demander si ça la dérangeait beaucoup ou pas. Et si elle avait de quoi l'héberger. D'un côté, il ne demandait pas grand chose. Pour ne pas dire carrément rien en fait. C'était elle qui s'était sentie obligée de lui offrir un café, par exemple ! Bon par contre, il avait bien envie de fumer maintenant. Surtout une bonne clope en compagnie d'un café, ça ne se refusait jamais ! Et comme elle accepta, il ne se fit pas prier pour sortir son propre paquet. Il glissa une cigarette entre ses lèvres et l'alluma pendant qu'elle allait ouvrir la fenêtre pour aérer et évacuer la fumée de leurs cigarettes. C'était une bonne chose qu'elle aussi fume. Il ne voulait quand même pas abuser à ce point là non plus, en fumant malgré tout chez elle. Enfin bref la question ne se posait pas de toute façon. Il était en train de prendre une seconde bouffée de fumée toxique, quand la jeune femme l'interrogea. Surprit, il posa les yeux sur elle. C'était pour aller ensuite le dénoncer aux flics ou quoi ? Ou juste pour tenter de savoir un minimum de choses au sujet du type qu'elle aidait pour un court instant, en fait. « Jefferson. » Finit-il par lui répondre. « Et vous ? »
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Mer 25 Juin - 11:51



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Ce type s'est complètement invité chez moi. Et si, au départ, j'étais complètement terrifiée face à lui, je me retrouve maintenant à lui offrir un café, et à fumer une clope en sa compagnie. J'en viens même à lui demander son prénom, comme si faire connaissance était dans ma liste des choses à faire. Ce n'est pas le cas, bien sûr. Mais ça me paraît être normal, si l'on doit passer les heures à venir ensemble. Il m'a imposé sa compagnie, et je pense pouvoir essayer de m'y faire. Je n'ai pas énormément de choix qui s'offrent à moi, de toute façon. Il a l'air carrément surpris en entendant ma question, et je le comprends. Je me surprends moi-même, à vrai dire. C'est peut-être une manière comme une autre de me détendre ... Non ? « Katerina. » Ce n'est qu'un prénom, après tout. Il ne nous engage à rien, mais me permettra au moins de savoir à qui j'ai eu à faire, pendant ces quelques heures. Et puis, son prénom en tête, je me sens un peu plus à l'aise encore. Peut-être parce que ça le rend plus ... Humain, contrairement aux tâches de sang qui maculaient son visage, il y a encore quelques minutes. Je bois une gorgée de mon café, enchaîne avec une taffe sur ma clope déjà allumée. Le mélange parfait, que j'apprécie toujours à sa juste valeur. Je m'installe plus au fond de mon fauteuil, le regard fixé sur lui. Je ne peux pas détourner les yeux, je ne lui fais pas assez confiance pour ça. Je suppose qu'il peut le comprendre. Je meurs d'envie de lui demander ce qu'il fait dans la vie, peut-être pour me rassurer un peu plus encore. Mais mon instinct me souffle que poser telle question serait une très mauvaise idée. « Vous habitez à New-York depuis longtemps ? » Je comble les blancs comme je peux.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Sam 5 Juil - 14:41

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Etrange comme les choses ont une certaine évolution parfois. Jefferson s'est complètement invité chez la jeune femme. Et pourtant, ils en sont maintenant à fumer et à boire un café ensemble, comme deux bons amis. Ce qu'ils ne sont pas en train de devenir pour autant. Enfin, pas que le tueur à gage sache en tout cas. Jeff a été très surprit par la question de la jeune femme et a un peu de mal à croire qu'elle puisse vraiment s'intéresser à sa petite personne, d'une façon ou d'une autre. Et il a juste hoché la tête quand elle a annoncé à son tour, son prénom. Ce n'est qu'une question comme ça. Et on ne peut pas dire que le fait de connaître le prénom de l'autre, risque de changer beaucoup de choses. Ce n'est pas avec ça qu'elle va pouvoir aider les flics à le retrouver, par exemple. Enfin de toute façon, il ne s'en inquiète pas le moins du monde ! Il se contente de boire le café qu'elle a offert et de fumer sa clope tranquillement. Contrairement à elle qui n'a de cesse de l'observer, lui même ne pose alors que très rarement les yeux sur elle. Il s'en fiche un peu, elle fait bien ce qu'elle veut. « Depuis que j'suis indépendant. Mes dix huit ans quoi. » Il a répondu avec un haussement d'épaules. Encore une fois, on ne peut pas dire que le sujet de conversation soit vraiment dérangeant. En fait, ça ne lui fait ni chaud ni froid de répondre à ses questions. En tout cas, ça pourrait être pire que ça niveau curiosité. Là, pas trop de quoi se plaindre pour sûr ! « Vous, vous êtes italienne, non ? » Demande-t-il plus par politesse en lui rendant plus ou moins sa question, que par réelle curiosité.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 6 Juil - 16:53



le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées
(baudelaire) ▽ le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents.
Mes questions restent superficielles. Mon instinct me dit que je ne peux pas lui demander n'importe quoi. Son prénom, ça passe. Mais je préfère en rester là, plutôt que de l'énerver inutilement. Pour l'instant, tout se passe bien. Alors, je veux que cela continue ainsi. Je ne suis pas une personne curieuse de nature. Je ne suis pas non plus bavarde. C'est tout l'inverse, même. Depuis que je suis à New-York, je ne me suis pas spécialement liée d'amitié avec qui que ce soit. Pour la simple et bonne raison que je préfère rester dans mon coin. Je n'aime pas parler à des personnes que je ne connais pas, je n'aime pas non plus parler de moi et de ma vie. Je déteste ça. Mais là, la situation est complètement inattendue. Complètement différente de ce à quoi je suis habituée. Il s'agit d'un type carrément flippant au premier abord, qui me paraît beaucoup plus humain maintenant qu'il est douché, et bizarrement, maintenant que je connais son prénom. Je le crains moins, du coup. Autant que ça continue sur cette voie ... Même si ça ne semble pas l'intéresser le moins du monde. Je ne perds rien à essayer, hein ? « Oui, c'est ça. » Je bois une nouvelle gorgée de café, réfléchissant à toute vitesse à ce que je peux bien dire d'autre. Je dois avoir l'air complètement stupide, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour ne pas céder à la panique une bonne fois pour toutes. Une première pour moi. « Vous n'habitez pas trop loin d'ici ? » Oui, c'est tout ce que j'ai trouvé à dire sur le coup. Et puis, c'est vrai que dans l'état où il est -même si sans le sang et la saleté, ça va déjà beaucoup mieux- ça ne va pas être une partie de plaisir de rentrer jusque chez lui.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff Dim 6 Juil - 23:04

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées.
(Baudelaire) ▽ Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, exhale le vertige, et les danseurs prudents. 
Jefferson n'avait pas vraiment prévu de faire la conversation avec la jeune femme pour apprendre à la connaître. D'une part, parce que ça ne l'intéressait pas plus que ça. Et d'autre part, parce qu'il ne comptait pas se lier d'amitié avec elle, ni rien de ce genre. Alors à quoi bon se poser des questions l'un et l'autre, franchement ? Mais quand même, il lui répondait et l'interrogeait en retour. Elle avait peut-être besoin de ça pour être rassurée en fait. Ou quelque chose de ce genre. En tout cas, ça ne le dérangeait pas plus que ça de lui répondre, c'est le moins que l'on puisse dire. En tout cas, il faisait avec et lui donnait les informations qu'elle semblait voulait connaître .Tant qu'elle n'en venait pas à carrément lui demander quel était son emploi et tout le tralala, ça devrait quand même aller. Ce n'était pas trop grave ni trop important quoi. Finalement, au fil de la conversation, elle lui confirma qu'elle était bien italienne. Il se contenta de hocher vaguement la tête en tirant une nouvelle fois sur sa clope. La conversation n'était pas fort palpitante non plus. Enfin pas assez pour l'intéresser lui, plus que ça. « Si, ça fait une trotte. » Répondit-il avec un haussement d'épaules, signe qu'il s'en foutait complètement de ce détail. Ce n'était pas un truc bien emmerdant ni un souci pour lui. Certes, sa caisse se trouvait à des plombes de là et il n'était pas certain que ce soit une bien bonne idée d'aller la récupérer tout de suite quand il serait parti d'ici. Enfin de toute façon il verrait en temps et en heure. Pour le moment, il n'était pas encore parti. Mais pour sûr, il ne comptait pas sur davantage d'aide de la part de la jeune femme, si c'était là ce qui la tracassait.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff

Revenir en haut Aller en bas

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées ~ Kat & Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-