It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Ashton & Alex | At world's end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Ashton & Alex | At world's end Mer 26 Mar - 2:49

L’eau coulait délicatement sur son visage alors qu’il repensait à tout ce qu’il avait entrepris la nuit précédente. Il était quelqu’un de travailleur, quelqu’un qui n’était pas capable de lâcher prise quand il approchait du but. Et il avait fait un grand pas, un bond, il approchait beaucoup de son but. Tout du moins, l’un de ses buts. Passer des nuits sur son travail, il l’avait déjà fait maintes et maintes fois, mais cette fois, c’était ses journées qu’il passait sur son travail et ses nuits qu’il passait sur ses projets personnels. Il s’était mis dans l’un de ses plus grands travaux et ne comptait pas s’arrêter en chemin. La nuit avait été extrêmement courte mais il s’était laissé emporter par le goût du savoir, par l’excitation de l’avancement. Il avait complètement perdu la notion du temps et ce n’était qu’en finissant sur une victoire qu’il s’était intéressé à l’heure qu’il était et qu’il avait jugé bon de rejoindre Morphée pour quelques heures au moins. Il s’était levé avec une détermination dont il était fier. Il ne se levait pas pour rien. Alex s’était beaucoup rapproché de cette jeune femme avec qui il avait renoué des liens biens enfouis dans son passé. Depuis qu’ils s’étaient vu un soir, dans un dîner qui avait des allures de rencards, Alex et Ashton avait gardé un certain contact et avaient trouvé l’un dans l’autre un doux réconfort. Il avait d’abord apprécié leurs rencontres suivantes et puis ils avaient fini par avoir besoin de se téléphoner de temps en temps, parler de ce qui se passait. Deux vrais petits confidents. S’il ne se l’était pas encore avoué, il était indéniable qu’Alex tombait sous le charme de la jeune femme.

Ces quelques derniers jours, Alex avait été débordé par son travail et n’avait eu que très peu de temps pour parler à Ashton. La dernière fois qu’il lui avait téléphoné, il venait d’arriver en Californie, là où se trouve la moitié de sa vie professionnelle, l’autre étant à New York, quelques jours auparavant. Il était rentré de Californie la veille, et n’avait pas eu le temps de la voir ni lui parler depuis. Quand enfin il s’était libéré de son travail, la nuit était déjà tombé et il avait commencé à travailler sur son projet. Il n’était pas inquiet, ils devaient se rencontrer ce jour-même et c’était d’ailleurs ce qui avait donné autant de force à Alex pour se lever avec aussi peu de sommeil. Récemment, il avait réussi à retrouver un semblant de sommeil correct, alors il aurait pu profiter d’une nuit plus longue, mais il avait beaucoup plus d’intérêt dans ses plans de la journée. Il contemplait cette journée chaude par la fenêtre de son luxueuse appartement. Le soleil tapait sur son torse et il sentait l’énergie monter en lui, tel Superman se rechargeant aux rayons solaires. Après s’être contemplé dans le miroir, se disant qu’il fallait qu’il laisse pousser cette barbe et qu’il demanderait l’avis d’Ashton plus tard, il s’habilla d’un t-shirt clair et d’un jean. Il vérifia rapidement l’état de ses serveurs, rangeant un peu l’appartement et puis vêtu de ses fameuses lunettes de soleil, il sortit, un air heureux affiché sur son visage.

Par nature, Alex était quelqu’un d’extrêmement pointilleux et minucieux. Il avait toujours tout en tête, il contrôlait toutes les variables et savait exactement ce qu’il faisait. De ce fait, il n’était jamais en retard. Seulement, son avance était maintenant un peu dépassée. Il était adossé sur un immeuble aux alentours de Central Park, là où ils avaient rendez-vous, et voilà maintenant plusieurs fois qu’il regardait sa montre pour s'apercevoir qu’Ashton avait de plus en plus de retard. S’il y avait bien une tare que sa mémoire lui avait apportée, c’était qu’il était très anxieux et un paranoïaque à ses heures. Un peu de retard ne lui faisait pas d’effet, mais quand la demie-heure approchait, il commençait à s’inquiéter. Récemment, il avait sentie Ashton un peu troublée, mais il n’avait pas réussi à mettre le doigt sur la raison de son tourment. Souvent, quand il n’arrivait pas à deviner, il mettait ça sur le dos de ce secret dont il était sûr de l’existence. Ashton cachait de toute évidence quelque chose, il l’avait remarqué depuis bien longtemps, mais il n’avait jamais forcé la discussion. Il ignorait ce que c’était, bien qu’il avait fait beaucoup de suppositions dans son esprit. Il se redressa alors tout d’un coup quand il sentit son téléphone sonner. La voix mécanique et électronique des Daft Punk se fit entendre alors qu’il sortait l’appareil, en essayant tant bien que mal de ne pas faire tomber son pot de glace Ben & Jerry’s qu’il avait pris pour patienter. Sur l’écran, il pouvait voir la photo d’Ashton. Il décrocha instantanément.

« Hey, Ash? Where are you? I’m at the… »

Il s’arrêta de parler et ses pupilles se dilatèrent instantanément. Quelque chose n’allait pas. Il sentait. La voix, le silence, le ton, le souffle. Son cerveau s’activa et commença à chauffer. Déjà, il s'imaginait toutes les possibilités. Son cœur commença à s’accélérer et il sentait ses tempes battre contre le téléphone.

« What’s go… Wait… Where... »

Il ne savait que dire. Il sentait son contrôle des variables s’échapper. Une brise lui caressa le visage comme pour annoncer une rafale. Le vent tournait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Sam 29 Mar - 1:09

Ashton & Alex
at world's end


April 2014
Somewhere in Louisiana, USA
+ shaun
rp #3

Elle ne pouvait pas continuer à vivre comme ça. A vrai dire, Ashton se répétait ça depuis des mois. Des mois qu'elle essayait de se dire qu'elle était guérie de la peur qui l'avait saisie lorsqu'elle avait pris conscience que tant qu'un lien pourrait être fait entre Leo et Shaun, la vie de son fils serait en danger. Et qui était-elle, pour se dresser contre ça ? Son entraînement militaire ne devait rien valoir face à celui qu'avaient reçu les mafieux à la poursuite du père biologique de son fils, pour qui ce dernier représenterait un appât idéal si Leo intervenait dans sa vie. Elle n'avait pas parlé à l'italien depuis des mois, mais ça ne l'empêchait pas d'avoir l'impression de l'apercevoir à chaque fois qu'elle sortait ses chiens, ou qu'elle emmenait Shaun au parc. Bientôt, il allait entrer à l'école ; est-ce qu'elle allait paniquer à chaque fois qu'elle allait le laisser dans les mains d'inconnus ? Elle ne pouvait juste pas supporter ça... Et elle savait qu'elle était la seule à blâmer. Elle savait qui était Leo lorsqu'elle avait couché avec lui. Même si elle était contre, elle aurait pu avorter, ou choisir de dire la vérité à Garreth, peut-être qu'il aurait trouvé une solution, peut-être qu'il aurait fait en sorte que Leo n'intervienne jamais dans la vie de Shaun... Elle n'avait fait qu'enchaîner les erreurs, et elle avait terriblement peur que son fils en paie le prix. Même si ça partait d'un bon sentiment, elle savait que de chercher à aider Leo, de le laisser tisser des liens avec leur fils, ne ferait rien pour arranger les choses, et pourtant, un an plus tôt, c'était en Angleterre qu'elle avait fui, dans le manoir que Garreth lui avait légué, avec Leo & leur fils.

« Mom, look ! » s'exclama maladroitement Shaun en avalant une frite entière, très fier de lui. « Hey, chew it ! Go easy, little man. » lui répondit sa mère en caressant la tête de son fils. Le soleil se couchait sur Greenwell Springs, mais il faisait encore presque trente degrés à l'extérieur – bien loin du froid de New York, et Shaun semblait adorer ça. Il ne comprenait pas... Le matin-même, lorsqu'Ashton avait rapidement préparé un sac avec leurs affaires pour quelques jours, il avait même été excité, lui qui était particulièrement aventureux. La texane, elle, avait du mal à masquer son anxiété. Quelques jours plus tôt, déjà, elle avait remarqué un groupe d'hommes qui rôdaient dans le quartier ; tout lui avait semblé suspect à ses yeux, encore plus l'emménagement de deux d'entre eux en face. Le déménagement avait été nocturne, si silencieux qu'Ashton avait sûrement été la seule assez paranoïaque pour se pencher à la fenêtre à l'entente de quelques petits froissements. Ça pouvait être lié à Shaun, ou pas du tout... Ashton n'avait pas voulu jouer avec le Diable, et elle avait fui, elle avait directement mis quelques États entre eux, après s'être assurée que Logan ne passe pas chez elle jusqu'au retour de sa jumelle.

Et elle ne pouvait pas continuer comme ça. C'était quoi, la prochaine étape ? Elle abandonnait son boulot, son engagement ? Elle déménageait dans un autre État, dans un autre pays ? C'était juste impossible... elle devait se débarrasser de cette peur, mais elle ne savait absolument pas comment s'y prendre. Les confronter ? Et si ces hommes n'avaient rien à voir avec Leo ? Et si, au contraire, son instinct lui avait sauvé la vie, et qu'eux ne l'épargnaient pas ? Qui s'occuperait de Shaun, si ils la tuaient ? Garreth était mort, elle ne pouvait pas mettre Logan ou quiconque à qui elle tienne en danger... Elle les avaient mis dans ce pétrin ; et elle ne savait pas les en sortir.

Pour la nuit, elle avait réussi à louer une sorte de petit bungalow sur pilotis ; ce petit complexe « hôtelier », un restaurant au bord de la 64 en direction de Clinton et une station essence étaient tout ce qui représentait le coin perdu où elle avait décidé de se réfugier. Et, assise sur le petit balcon du bungalow, Ashton attendit que le soleil disparaisse derrière les feuilles du saule pleureur en face d'elle pour sortir son téléphone portable. Elle vola une frite à son fils mais se résigna ; son estomac était totalement noué. « Hey, you wanna finish this inside ? » souffla-t-elle à Shaun avant de le soulever pour le guider jusqu'au salon, juste de l'autre côté de la baie vitrée que sa mère garda ouverte en retournant s'asseoir sur le balcon.

Elle avait composé le numéro d'Alex au moins dix minutes avant de se décider à l'appeler – et encore à ce moment là, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire. Pourquoi lui ? Elle pourrait prétendre vouloir juste s'excuser de ne pas avoir pu le rejoindre, comme prévu, à Central Park, plus d'une demi-heure plus tôt, si elle se dégonflait, mais... Elle ne pouvait clairement pas faire face à ça toute seule. Ça faisait des années qu'elle gardait le secret, qu'elle refusait d'inclure qui ce que soit là-dedans, même Logan, qu'elle estimait beaucoup trop fragile pour être entraînée dans une telle histoire, et même si sa jumelle l'avait aidée à traverser ces derniers mois, elle continuait de faire les mêmes erreurs, de fuir, d'avoir peur... Et il fallait que ça cesse. Alex... Alex avait été plus qu'un gentleman avec elle depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Leurs dîners étaient devenus de plus en plus réguliers, et puis il lui avait semblé tout à fait naturel, au fil du temps, de l'inclure dans sa vie. Il s'entendait à merveille avec Logan, de même avec Shaun, et elle pouvait se vanter de connaître son plus grand secret. Il était... protecteur, elle le remarquait lorsqu'il lui demandait si elle avait froid, à la sortie du restaurant, lorsqu'il s'assurait qu'elle était toujours confortablement installée, qu'il se préoccupait tant de son quotidien, alors qu'elle semblait tellement désuète aux yeux d'Ashton, face à celle que menait Alex. Il semblait voir en elle une étincelle qu'elle avait l'impression d'avoir perdu depuis des années, et lorsqu'elle était avec lui, elle craignait à peine ceux qui pourraient en vouloir à sa vie, il créait une bulle confortable, sécuritaire, dans laquelle elle se surprenait bien souvent à se complaire. « Hey, Ash? Where are you? I’m at the… » « I screwed up... » Well, that was a way to start it. Sans qu'elle soit capable de contenir ses mots, la texane continua. « I keep screwing up, and now I'm in some hole in the middle of nowhere and... » Sans qu'elle n'en prenne vraiment conscience, des larmes avaient envahi ses yeux et elle renifla en baissant la tête, presque honteuse de l'avouer.  « I'm scared. » La réponse d'Alex ne tarda pas. « What’s go… Wait… Where... » La jeune femme soupira et passa une main tremblante sur son front. Elle ne pouvait pas continuer à chercher à affronter ça toute seule, elle en était incapable, elle avait essayé de multiples fois et cette fois, elle ne pouvait plus le nier, elle savait qu'elle avait besoin de quelqu'un, d'Alex. « I'm... I'm with Shaun, I just kept driving south, ended up between Greenwell Springs and... Collins, or Clinton, in Louisiana.  » avoua-t-elle avant de se mordre la lèvre inférieure, hésitante.  « Look... I know it's a lot to ask, you probably have a thousand things to do right now but... can you come, please ? » demanda-t-elle, ravalant ses larmes.


Dernière édition par Ashton K. Duke le Mar 15 Avr - 12:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Dim 30 Mar - 23:06

Le temps semblait se ralentir. Les gens bougeaient lentement sur la place, ses yeux glissaient avec lenteur des uns vers les autres. La lumière semblait réduire son intensité et puis faire l’effet inverse en alternant chaque seconde. Un léger battement se faisait entendre de plus en plus fort. Les bruits de la rue étaient muets. C’était un calme paisible avant une tempête qui s’approchait. Un battement se fit plus entendre que les autres et tout le monde reprit son cours normal, comme si rien n’avait changé. Alex était au milieu du trottoir, l’air inquiet sur son visage, comme si tous les scénarios qu’il avait imaginé pendant cette longue demi-heure prenaient alors vie. Son sang battait contre le téléphone qu’il pressait involontairement fort contre sa tempe. Les mots de son interlocutrice avaient résonné avec puissance dans son esprit. Il avait à peine eu le temps de commencer sa phrase qu’elle lui avait fait comprendre en quelques mots qu’il y avait une urgence. Il avait les yeux écarquillés et regardait devant lui, concentré sur ce qu’il entendait. Sa mémoire était en marche, toutes ses facultés mentales étaient en alerte.

« I screwed up... I keep screwing up, and now I'm in some hole in the middle of nowhere and... I’m scared. »

Il ne savait comment répondre. Ses mots avaient frappé avec une certaine violence. Il ne l’avait jamais entendue comme ça. Il se sentait complètement désemparé, comme s’il savait qu’une crise était sur le point de se produire mais qu’il ne pouvait rien faire. Depuis toujours, il s’était souvent démené pour venir en aide aux gens qui lui étaient proches, à ses amis, à sa famille. Il ne se relâchait jamais quand il savait qu’il pouvait faire quelque chose. Il avait été un mauvais garçon, il avait fréquenté des gens qu’on essaie bien souvent de ne pas rencontrer mais il avait toujours été celui sur qui on pouvait compter quand quelque chose tournait mal. Il s’était souvent efforcé d’être celui qu’on pouvait appeler au milieu de la nuit en panique pour demander de l’aide. Il ne faisait pas ça pour tout le monde, mais pour des gens comme Ashton, il était prêt à faire n’importe quoi. Seulement, jusque-là, il ne savait pas ce qu’il pouvait faire, il était bloqué, impuissant. Il balbutia quelques mots et elle comprit rapidement ce qu’il voulait savoir. Elle commença à lui expliquer où elle se trouvait et en même temps, le regard perdu dans le vide, il dessina une carte du pays dans sa tête. Elle avait été relativement précise, mais déjà, il voyait une dizaine de routes possibles se dessiner sur cette carte. Il avait bien souvent pris sa voiture et parcouru le pays pour découvrir de nouveaux endroits et apprendre, imprimer dans sa mémoire, les directions exactes, les numéros des routes, les positions des villes. Il avait tout ça, quelque part, dans sa tête. Pour une fois, ce serait extrêmement utile. Alex ne croyait qu’à peine ce qu’il entendait. Comment avait-elle pû partir aussi loin, sur un coup de tête ? Il commençait à s’en vouloir en même temps qu’il essayait de trouver une solution. Si seulement il n’avait pas été aussi occupé, il aurait pû essayer de plus s’intéresser à elle et voir ce qui n’allait pas. Il avait senti que quelque chose n’était pas tout à fait normal récemment, et soit elle avait craqué soit elle était en danger. Either way, il fallait qu’il fasse quelque chose.

« Look... I know it's a lot to ask, you probably have a thousand things to do right now but... can you come, please ? »

Il laissa un silence de quelques secondes qui sembla durer une éternité. Toutes ces informations d’un coup, aussi rapidement. Puis enfin, il ouvrit la bouche. Elle semblait très sèche et il sentait qu’il était stressé. Il se rétracta, prit une inspiration discrète et reprit de l’assurance. Il fallait qu’il rassure Ashton sur tous les terrains, et devait commencer le plus vite possible. Peu importe ce qu’il se passait, paniquer ne pouvait rien apporter.

« Give me 24 hours. »


Il avait calculé qu’il fallait environ 20 heures en roulant à bonne allure pour se rendre vers Baton-Rouge et savait qu’elle ne devait pas être loin. Il prévoyait large. Il commença à marcher d’un pas rapide et reprit la parole, jetant sa glace dans la poubelle à côté de lui.

« I need you to do two things. First, you have to promise to stay calm and stay where you are, whatever happens. Do not move. And if anything happens, anything comes up, anyone talks to you, you call me right off. The other thing, I need you to find out your exact location, an address or GPS coordinates, and send them to me. For the rest, you let me handle it. You stay calm, you take care of your little boy and you wait for me. Whatever’s going on, everything will be fine. Be safe, Ash. »

Il rangea son téléphone en arrivant devant un grand espace entouré d’un grillage et des caméras. Ces box étaient sous bonne surveillance et Alex s’identifia à l’entrée. Il s’arrêta devant un box où il entra un code d’une dizaine de chiffre. La porte se débloqua et il y trouva une Jeep noire, vitres teintées avec une plaque qui n’était pas à son nom. Il ouvrit le coffre et y trouva des vêtements. Après s’être rapidement changé, il monta dans la voiture et prit la route. Il avait un long trajet à faire. Après s’être fait dangereusement approché par la mafia à NYC, il avait pris ses précautions dans le cas où il fallait qu’il disparaisse au plus vite. C’était sa voiture d’urgence. Des vêtements pour une semaine, un peu de nourriture en boîte, de l’argent, un faux passeport au même nom que la plaque, et bien sûr, deux armes à feu. C’était une belle représentation de la paranoïa d’Alex qui avait vraiment crains pour sa vie quand ces événements s’étaient produits. Il s’était dit qu’il ne se ferait jamais avoir une autre fois.

Après 19 heures de route à vive allure, sans dormir, et en ne s’arrêtant que pour prendre de l’essence et manger sur le pouce, Alex coupa le moteur devant plusieurs bungalows qui constituaient ce petit hôtel. Ashton était là. Il avait demandé des nouvelles d’un bref “Everything alright?” plusieurs fois sur la route, mais il avait voyagé une bonne partie de nuit et n’avait pas osé risquer de la réveiller. Un soleil de plomb tapait sur la voiture et il pouvait le sentir quand il coupa la climatisation. Il tentait, tant bien que mal, de voir quelque chose, un mouvement, un signe de danger, mais il ne voyait rien. Il n’y avait personne et tout était extrêmement calme. Il avait été sous silence radio pendant un moment maintenant et craignait que quelque chose se soit passé. Il hésita à appeler pour savoir si tout allait bien mais tenta sa chance. Il prit l’une des deux armes dans la boîte à gants, vérifia qu’elle était armée et sortit, l’arme cachée derrière son dos, coincée dans sa ceinture. Il portait un jean bleu et un des fameux débardeur américains blancs. Il s’approcha de la porte qu’elle lui avait indiqué et frappa délicatement trois fois sur la porte.

« Ash? It’s me. It’s Alex. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Ven 4 Avr - 0:24


« Give me 24 hours. » A l'entente des paroles du jeune homme, Ashton sentit immédiatement un immense poids se dégager de ses épaules. Le soupir qu'elle poussa sembla d'ailleurs durer une éternité, tellement elle avait retenu son souffle – depuis qu'elle avait quitté New York, en fait, cette douleur à la poitrine ne l'avait pas quittée ; toute seule, elle ne faisait que des conneries. Logan avait réussi à la contenir pendant un temps, mais c'était sa jumelle, et même si elle appréciait profondément sa sagesse, Ash avait trop peur pour elle. « I need you to do two things. First, you have to promise to stay calm and stay where you are, whatever happens. Do not move. And if anything happens, anything comes up, anyone talks to you, you call me right off. The other thing, I need you to find out your exact location, an address or GPS coordinates, and send them to me. For the rest, you let me handle it. You stay calm, you take care of your little boy and you wait for me. Whatever’s going on, everything will be fine. Be safe, Ash. » La texane écouta les prérogatives d'Alex avec attention. Sa jambe continuait de remuer compulsivement, mais elle était déjà plus calme depuis que la voix de son ami la rassurait. Elle acquiesça au moindre de ses conseils, et dès qu'elle raccrocha, rentra dans le bungalow pour en saisir l'adresse depuis un prospectus sur le bureau et l'envoyer à Alex. Les heures qui suivirent, elle tenta de se détendre, resta à regarder la télévision avec Shaun, avant de le monter à l'étage.

La nuit ne fut pas calme, bien au contraire ; allongée auprès de son fils, qu'elle avait emmitouflé dans les couvertures, la militaire était incapable de trouver le sommeil. Elle était descendue une bonne dizaine de fois vérifier que toutes les portes étaient bien fermées, jetait constamment des regards à l'extérieur en interprétant toutes les ombres qui pouvaient lui passer devant les yeux, et passer son visage sous l'eau froide l'avait à peine aidée, bien qu'elle ai tellement réitéré l'opération que son nez avait refusé de se réchauffer avant le début de l'après-midi. Aux premières lueurs de l'aube, elle avait d'ailleurs défié l'avertissement d'Alex pour aller acheter du café & de quoi manger pour elle & son fils, qui avait passé la journée à jouer sur l'iPad qu'elle avait pensé à amener avec eux. Elle avait brièvement dormi sur le canapé, une oreille toujours tendue vers les bruits que faisaient les doigts de Shaun sur la tablette ; lui aussi était déboussolé. Il était comme sa mère, à cacher ce qu'il ressentait vraiment, mais... justement, elle ne connaissait que trop bien ce sentiment. Alors, après l'avoir nourri & lui avoir fait prendre un bain, elle l'avait laissé se coucher avant même que le soleil ne se couche, lui promettant dans un chuchotement que tout allait bien aller. Et puis, elle avait attendu. À la fin de la journée, elle n'avait plus d'ongles, et une sérieuse crampe récurrente dans la jambe gauche. Un point de stress était venu s'ajouter dans le haut de son dos, et boire autant de café qu'elle l'avait fait n'avait pas aidé son rythme cardiaque.  

Lorsque quelques coups furent brièvement frappés à la porte, Ashton se leva brusquement du canapé et rabattit son gilet de fine laine sur son vieux tee-shirt à l'effigie d'un groupe de country dépassé, glisant ses doigts sur l'arme qui ne la quittait plus depuis des mois. « Ash? It’s me. It’s Alex. » retentit la voix rassurante de l'américain ; Ashton lâcha immédiatement son arme et franchit les quelques pas qui la séparaient de la porte, pour la déverrouiller, l'ouvrir, et fondre dans les bras du jeune homme. Le cœur de la blonde battait la chamade, et sincèrement, elle mourrait d'envie de tout simplement pleurer toutes les larmes de son corps contre le torse rassurant du génie ; ses nerfs étaient prêts à craquer, mais elle ne s'autorisa pas plus qu'une brève étreinte, murmurant un profond « Thank you so much... » avant d'entraîner le jeune homme à l'intérieur du bungalow, refermant la porte derrière eux. Elle resta un instant dos à lui, réalisant que maintenant, il allait falloir lui expliquer pourquoi elle lui avait demandé de venir, pourquoi elle avait si peur... et se tourna enfin vers lui. « I'm sorry for the trip... I just didn't know when to stop. » s'excusa-t-elle en grimaçant légèrement. « Shaun, Shaun's asleep, do you want some coffee ? » demanda-t-elle ensuite dans un balbutiement, gênée ; les mains qu'elle tortillait devant elle n'en laissaient aucun doute.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Ven 11 Avr - 18:16

Son cœur fit un bond quand la porte s’ouvrit brusquement. D’abord celui-ci sursauta parce qu’il ne savait pas ce qui allait se trouver derrière la porte. Trop peu prudent sur ce coup, pensa-t-il. Il avait frappé et s’était annoncé sans même faire le tour de la maison, voir si tout allait bien. Il ne savait pas dans quelle situation Ashton s’était mise, il ne savait pas si elle était venu ici de son plein gré, il n’avait pas beaucoup d’informations. Mais quand il l’avait eu au téléphone, il n’avait pas osé en demander plus, au risque qu’elle doive se mettre en danger au téléphone. Dans le doute, il avait préféré venir et improviser. Enfin, à moitié, il était paré pour répondre à une menace, il ne fallait pas juste qu’il se retrouve face à une armée. Dans sa jeunesse, alors qu’il trainait avec les gens douteux de son quartier et qu’il entamait sa transformation physique – tatouages et muscles – il était passé par l’étape de la violence, du combat et des armes. Même s’il n’avait jamais vraiment fait de mal à qui que ce soit d’innocent, on l’avait entraîné à se défendre face à la rue, face aux rixes et autres situations dans lesquels il aurait pu se retrouver.

Son cœur fit un deuxième bond quand il fut rassuré de voir que c’était Ashton qui ouvrait la porte. L’air complètement affolé et apeuré, elle tomba dans ses bras et le serra avec une force méconnue. Il s’était empressé de lâcher la crosse de son arme cachée dans son dos et enlaça Ashton à son tour, mettant ses bras musclés autour d’elle. Psychologiquement, il essayait de lui faire comprendre qu’il était là pour l’aider et la protéger. Les bras autour du corps, c’était le symbole du paternel qui rassure sa fille, le symbole de l’homme fort qui sauve la demoiselle en détresse. Outre cet aspect-là, il était content de la voir et il se sentait déjà un peu rassuré de l’avoir avec lui. Evidemment, elle commença à s’excuser dans un discours un peu brouillé. Elle était paniquée, il pouvait le voir dans ses yeux et son visage alors qu’ils s’étaient séparés l’un de l’autre. Inutile d’être bon observateur pour se rendre compte à quel point elle avait peur. Autant dire que ça ne rassurait pas Alex. Elle finissait à peine sa phrase qu’il prit son visage dans ses mains, la tenant par le cou avec les pouces sur son visage, comme s’il essuyait des larmes qui n’avaient pas encore coulé.

« Hey, hey, hey, I’m here now. Don’t apologize, okay? Everything’s fine. »

Il esquissa un sourire pour la rassurer avant de commencer à regarder autour de lui. Il s’assura que la porte était bien fermée et balaya la pièce du regard. Il faisait un peu sombre mais il pouvait décerner le mobilier. La lumière du soleil qui se levait passait par les petits espaces entre les rideaux qui s’accordaient parfaitement avec la couleur des murs.  Le bungalow n’avait rien d’extravagant mais il était agréable à première vue. Tout semblait propre, plutôt cozy, il y avait de quoi vivre correctement, pensa-t-il. La seule chose qui lui déplaisait était l’ambiance qu’on pouvait sentir. Ashton, de toute évidence, s’était cloisonnée dans cet endroit et on pouvait sentir la peur qui donnait au bungalow des allures de cachette. Ses yeux se balançaient à toute vitesse entre tous les meubles, toutes les fenêtres, les lampes et autres accessoires qui constituaient la pièce. Il était en train de se fabriquer une image mentale parfaite de l’endroit. Après avoir cordialement accepté la proposition d’Ashton, Alex prit l’initiative de monter le petit escalier en bois qui était fixé sur les murs de la même bûche pour entrer dans la chambre en haut. Il marchait à pas de velours pour s’assurer de ne pas réveiller Shaun ou de ne pas alarmer des gens qui pourraient être cachés en haut. Il vit le petit sous la couverture, pas encore réveillé par la lumière qui passait légèrement à travers les planches de bois au niveau de la toiture. Alex photographia l’endroit dans sa mémoire, ouvrit les placards par sécurité – ou paranoïa – et enfin, il redescendit. Il n’avait pris qu’une petite minute pour faire tout ça.

Alex pouvait sentir à quel point Ashton était extrêmement gênée de l’avoir fait venir jusque-ici. Sûrement que quand elle l’avait appelé, elle se disait que c’était une bonne idée, qu’elle avait besoin de lui, mais maintenant qu’il était là, qu’il avait fait toute cette route, il fallait lui donner l’impression que ça n’avait pas été pour rien. Alex ne savait pas tout  ce qui se passait, ce qui avait poussé Ashton à venir ici, mais il pouvait sentir qu’elle n’était pas encore tout à fait sûre d’elle pour attaquer le sujet. Il ne doutait pas de la gravité de la chose et pouvait comprendre la circonspection d’Ashton sur le sujet. Il lui fallait certainement un peu de temps. Alex en avait plein, il avait tout le temps qu’il fallait, maintenant qu’il était là, il ne comptait pas la laisser. Il avait pris place sur le canapé et trouva qu’il était beaucoup moins confortable qu’il n’en avait l’air. Il avait retiré ses lunettes de soleil et regardait Ashton d’un air rassurant.

« What’s going on Ash? Why did you run here? What are you hiding from? »

Il laissa quelques secondes passer avant de reprendre.

« You have to let me in. I’m here to help you, I’m telling you, I’ll always be there to help you, but I can’t do that if I don’t understand what’s going on. You have nothing to be afraid of, trust me. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Dim 13 Avr - 2:53


La réaction d'Ashton semblait démesurée ; et pourtant, même si elle n'arrêtait pas de se dire qu'elle devait se calmer, elle était tellement soulagée de sentir la présence d'Alex contre elle que si elle s'était laissée aller, elle aurait bien pu ne jamais vouloir sortir de son étreinte. Et pourtant, oui : elle devait se calmer. Pas seulement par rapport au fait qu'elle était beaucoup trop stressée et caféinée à cet instant, ça englobait toute la paranoïa dont elle faisait preuve depuis que Leo lui avait mis en tête que son fils était absolument en danger. Refermer rapidement la porte derrière eux, s'empresser de la verrouiller, étaient devenus des réflexes qu'elle répétait plusieurs fois par jour, à New York. Si elle faisait tout son possible pour conserver les apparences, autant envers son fils qu'envers tous ceux qu'elle pouvait côtoyer (Alex y compris), elle... elle avait vraiment perdu la tête. Peut-être que sa peur était justifiée, peut-être que les nouveaux voisins étaient vraiment un danger à prendre au sérieux, mais... fuir sur plusieurs milliers de kilomètres, tout abandonner derrière elle, aller se terrer en Louisiane pour échapper à une menace fantôme ? Elle allait trop loin, elle le savait.

Lorsque les doigts glacés d'Alex se posèrent sur le cou de la jeune femme, celle-ci réalisa qu'encore une fois, elle s'était brièvement perdue dans ses pensées et s'était laissée aller à des pensées qui ne favorisaient que trop sa panique. Le frisson que le contact de la peau de l'américain sur la sienne provoqua eut au moins le mérite de la ramener à la réalité, & elle s'accrocha au regard d'Alex en déglutissant. « Hey, hey, hey, I’m here now. Don’t apologize, okay? Everything’s fine. » La blonde resta un instant indécise avant de lui adresser un léger sourire & de hocher la tête, comme pour le rassurer, bien qu'elle ne doute pas vraiment que l'expression de son visage transmette une quelconque sérénité ou assurance.

Ashton s'affaira à servir le café pendant qu'Alex montait à l'étage, où Shaun dormait toujours. Même si elle continuait de se le répéter, elle avait du mal à arrêter les tremblements de ses mains, à réaliser qu'elle allait vraiment dévoiler à quelqu'un d'autre que sa jumelle – qui finalement l'avait plutôt deviné – que Garreth n'était pas le père de Shaun... elle sentait à quel point elle en avait besoin, à quel point c'était important qu'elle cesse ce cercle vicieux durant lequel elle s'obstinait à rester dans sa solitude ; mais en même temps, qu'allait-il penser d'elle ? Si ce n'est de la paternité de Leo, de la situation qu'il avait amenée avec lui ? Si Ashton était aussi pétrifiée face à ce danger, c'était qu'il était justifié – est-ce qu'elle voulait vraiment entraîner Alex là-dedans ? Est-ce que, finalement, elle ne continuait pas d'être égoïste en l'impliquant dans des affaires douteuses alors que tout lui réussissait ?

L'esprit ailleurs, elle ne reprit vraiment le cours des choses qu'une fois Alex assis sur le canapé du brungalow. Elle savait qu'elle ne pourrait pas faire durer les choses beaucoup plus longtemps, et de toute façon, elle voulait pouvoir montrer qu'elle était soulagée de savoir le jeune homme près d'elle, aussi effrayantes toutes ces annonces puissent-elles paraître. Renonçant à un nouveau café & y préférant un verre d'eau, elle resta un instant debout, hésita à s'installer près d'Alex, mais se retint finalement et s'assit sur l'une des chaises hautes « What’s going on Ash? Why did you run here? What are you hiding from? » La blonde osa enfin de nouveau regarder Alex dans les yeux ; elle s'humecta les lèvres, entrouvrit la bouche, mais se ravisa finalement, cherchant ses mots en détournant de nouveau le regard. « You have to let me in. I’m here to help you, I’m telling you, I’ll always be there to help you, but I can’t do that if I don’t understand what’s going on. You have nothing to be afraid of, trust me. » « I know, I know, it's just... it's  long and... messed-up.» tenta-t-elle de se justifier, le regard fuyant et un sourire gêné sur les lèvres.

Ce ne fut qu'après une longue gorgée qu'elle reprit la parole. « Let's start from the beginning... Or, like... No. » s'embrouilla-t-elle avant de soupirer et de passer une main encore tremblante sur son visage. « Okay... » souffla-t-elle en fermant brièvement les paupières. Elle devait vraiment avoir l'air d'une folle, ou au mieux, pathétique. Alors, après une dernière profonde inspiration, elle entama enfin son récit. « Back in 2010, I got sent in Afghanistan. Right before, Garreth and I had a pretty big fight... It had been going on for months, he was... distant, and in the end he told me that we couldn't be together anymore, that he was keeping me from living my life, that the age difference would eventually become a problem... I mean I was going out a little bit and we may have been out of sync for a while but... Anyway. It's barely the point. » Elle glissa sa main dans ses cheveux pour se gratter le crâne, gênée. « Needless to say, I was pretty much a mess after that, and... I met someone, in Afghanistan, during a permission. His name was Leo, I didn't know much about him back then but... I knew the most important and yet, I didn't run away. I mean, he wasn't dangerous per say, he was... former mafia, a runaway. » Elle retrouva le silence un instant & ferma de nouveau les paupières, comme si elle attendait un impact lorsqu'elle allait prononcer ses prochains mots. « We never talked about seeing each other ever again, it was a one night thing and I actually never went back to that bar... Garreth had change his mind, and... next thing you know, Shaun popped up. » Bref silence, nouveau passage nerveux de sa langue sur sa lèvre inférieure ; finalement, c'était la première fois qu'elle disait tout ça de vive-voix, Logan n'avait jamais demandé à connaître les détails, elle n'en avait jamais eu besoin, alors... elle n'avait pas eu à subir le poids de sa culpabilité. « Garreth never knew, but I always did... He died thinking Shaun was his kid... and Leo was never supposed to resurface. » Elle ne laissa qu'une très brève pause avant de continuer – même si elle était sûre qu'il n'oserait pas l'accuser de vive-voix d'un mensonge dont elle connaissait déjà parfaitement la néfaste portée, mais à laquelle elle n'avait vue aucune alternative, elle avait terriblement peur du jugement qu'Alex pourrait avoir d'elle au sortir de ce discours. « Except he did... I literally ran into him in NoHo at the end of 2012 and at first... I thought maybe I could make it up for it ? Leo was still in trouble, but... He wasn't the bad guy in the story, he was persecuted, I couldn't just let him die without even trying to help... and eventually he found out his paternity.  I know I was playing with fire and... and I regret so much I even tried in the first place, 'cause... people are after him, very dangerous people, and he wants to know Shaun, he says he needs more protection than what I can provide, that eventually the connection will be made, and... » Sans qu'elle ne puisse les contrôler, de nouvelles larmes nerveuses vinrent envahir ses yeux ; cette fois, elle fut incapable de les contenir. « I've just been losing my mind over it... I am... so, so scared for both of us, for all of us. I don't know anything about those guys, about... Leo, in the end, and I've been trying so hard to cut every bridge that ever existed between us, I've asked for a revision of my military file to delete any informaton that could relate us to him, but... but it's still here... all the time. » fit-elle en glissant un doigt sur sa tempe. « I've caught Leo spying on us once, and... I don't know, maybe he's still doing it, if he is, he's leading the cavalry right to Shaun, and... a couple of days ago, two men moved in next door, and... I just... They looked suspicious, I couldn't sleep, I was scared to even get out, I... I didn't see anything else but desertion... » Elle passa une main sur ses joues pour effacer les larmes qui y avaient coulé. « I'm just... so tired of this... the lying, the threat, the fright, I can't stand it anymore, I'm losing it... I just want Shaun safe... »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Sam 26 Avr - 1:00

Alex ne pouvait être sûr que d’une seule chose, il était parti pour assister à une longue et douloureuse histoire. Il pouvait voir l’expression qui se trouvait dans le regard d’Ashton. La jolie blonde semblait désemparée, comme si elle devait aller chercher au fond de son estomac pour faire ressortir cette histoire. Il se demandait si elle en avait vraiment envie. Il avait presque l’impression de marcher sur des terres qui lui étaient interdites. Il connaissait Ashton depuis longtemps et récemment, il s’était beaucoup rapproché d’elle et il pensait qu’il était indispensable qu’il sache de quoi il s’agissait tant il ne pensait pas pouvoir l’aider s’il restait dans le brouillard. Elle avait du mal à mettre son discours en place, à trouver où commencer, comme quand on veut raconter une histoire et qu’on se rend compte qu’elle a duré depuis tellement longtemps qu’on en a presque oublié l’origine. Mal assis sur le canapé, penché un avant, ses coudes sur les genoux en laissant l’odeur des vapeurs de café se glisser dans ses narines. Il la regardait avec toute la tendresse dont il pouvait faire preuve.

Elle avait commencé son histoire. À chaque mot qu’elle prononçait, Alex traitait l’information à pleine vitesse. Son cerveau avait tournait en plein régime depuis qu’il avait reçu son appel et ne s’était pas arrêté depuis. Pendant qu’il avait conduit, il avait imaginé toute sorte de scénario tant sur la situation dans laquelle se trouvait Ashton que comment il pouvait l’en sortir. Elle avait entamé les festivités. Un souvenir lointain. Une destination lointaine. Afghanistan. Des tensions avec sa relation de l’époque. Elle insiste sur ces tensions. Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle a fait là-bas qui a un rapport avec ça ? Un homme ? Elle a rencontré un autre homme ? C’est lui qui vient ? Il a tué Garreth ? Rien ne correspond à ce qu’il sait sur son histoire. Out of sync, age difference. Alex laissait brièvement son regard tomber dans son café. Il était plus vieux qu’elle de quelques années et vivaient des vies complètement différentes. Mais là n’était pas le sujet. Barely the point, indeed. Elle rencontre quelqu’un. Right about that. Leo. Leo qui ? Pas de Leo dans sa mémoire. Leonard. Leonardo. Leopold. Non, rien. Mafia. Mafia… Mafia ? Quelle Mafia ? Pas Irlandaise, c’est trop facile, trop évident. Qui est-il ? D’où vient-il ? Les pupilles dilatées, la peur faisait doucement irruption derrière ses yeux. Comme si à son tour, il se sentait menacé. Il écoutait toujours avec attention, craignant de plus en plus ce qu’elle pourrait lui dire. Enfin, il comprit. One night. Une nuit et c’est tout. Loin de tout. Quelque chose qui n’allait certainement pas raviver la flamme de sa relation. Hors, si ces calculs étaient à peu près corrects, en supposant statistiquement le mois pendant lequel se déroule ce récit, à quelques mois près, on arrive rapidement à… Shaun. Shaun popped up. Il avait pensé exactement ce détail au moment où elle l’avait dit. Ses lèvres avaient même formé le nom du petit garçon, inconsciemment.

Alex pensait avoir compris une bonne partie de l’histoire. Garreth avait quitté ce monde et maintenant c’était ce Léo qui était revenu chercher ce qui lui revenait. Comment il avait compris ? Bonne question. Elle raconta alors comment elle avait retrouvé Léo, par hasard, presque comme lui-même avait retrouvé Ashton. Elle expliqua qu’elle avait laissé sa gentillesse parler et qu’elle l’avait suivi, le laissant finalement apprendre qu’il était le père de son enfant. Jusque-là, il ne s’était pas trompé. Cependant, il pensait que le vrai danger venait du fait que c’était Léo qui voulait récupérer l’enfant, hors ce n’était pas seulement lui, mais aussi des gens qui en étaient après lui, sûrement lié à son business douteux, et qui pourrait s’en prendre à Ashton pour l’atteindre lui. Les mains d’Alex se crispèrent quand il entendit le danger dans lequel cet homme l’avait mise. Il avait vu que les yeux d’Ashton ne pouvait plus retenir leurs larmes. Son café était terminé et il fixait les traces de poudre qui gisaient au fond. Il voulait craquer aussi, se laisser aller à l’émotion alors qu’elle finissait son récit, extrêmement prenant sur la fin. Il ne pouvait que la comprendre. Il avait quitté sa vie pour aller vivre ailleurs et dans la panique elle avait voulu quitter ce qu’elle connaissait pour aller se cacher dans un endroit où tout était inconnu. Il ne savait pas si elle était réellement en danger, elle-même n’en était pas sûre, mais dans le doute, elle avait voulu se protéger et protéger son fils. Et maintenant, c’était à lui de les protéger. Il se leva, sentant la fébrilité de la jeune femme. Il posa délicatement sa tasse et s’approcha d’elle sur la chaise haute. Il glissa ses bras autour d’elle, approchant la tête  à la chevelure blonde contre son torse et passant délicatement sa main dans ses cheveux, il chuchota.

« Thank you. Thank you for trusting me with the truth. »

Après quelques secondes, il libéra ses bras solides du corps de la jeune femme et pris son visage entre ses mains. Il esquissa un sourire pour la réconforter et passa ses doigts sur ses joues pour essuyer ce qu’il restait de larmes.

« Now listen to me. I am here and I swear to you that I will not let anything happen to you or to Shaun. Never. I will do everything I can to make sure that you’re safe. But I’m going to need more. More information. Everything you can tell me about that Leo. Okay? Can you do that? »

Alex avait un ton calme et apaisant. Il fallait qu’il soit l’élément fort. De temps en temps, il sentait la fatigue lui attaquer le cerveau, mais il ne se laissait pas abattre. Pas maintenant. Plus tard, il savait qu’il aurait le droit à son répit. Il fallait qu’il sache face à qui il était pour savoir si vraiment c’était un risque ou si la panique avait un peu surenchéri sur la situation. Ensuite, il serait capable d’appeler des anciens amis, de faire marcher ses talents d’informaticien pour trouver et traquer ces gens. On sous-estimait trop souvent le pouvoir d’un simple clic.

« There is one more thing I want to tell you. I want you to know that whatever you did, I will never judge you. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Mar 6 Mai - 23:42


Ashton n'avait jamais raconté la totalité de cette histoire à quiconque. La seule à connaître l'identité du père de Shaun était sa jumelle, et elle n'avait pas eu droit à toutes les informations qu'Ash venait de fournir à Alex. Et pourtant, la jeune femme ne pouvait plus tout garder pour elle ; elle en souffrait depuis des années. Oui, c'était sa faute, oui, elle avait menti & elle était terriblement égoïste, encore aujourd'hui, oui, elle refusait à Leo le droit d'être le père de son fils biologique, mais... elle faisait tout dans le seul but de protéger Shaun. Là, elle était à bout... Elle avait eu beau se battre, cette histoire dépassait de loin ses compétences, et elle était à ça de craquer, épuisée de porter ce fardeau seule depuis si longtemps.

Du coup, une fois qu'elle eut commencé, il fut presque difficile pour elle de terminer ; parce que retrouver le silence voulait dire qu'il serait temps pour Alex de réagir à ça, et elle mentirait si elle disait ne pas avoir un peu peur de la sus-dite réaction. Elle avait pourtant bien tenté de se justifier, de parler du temps qu'elle avait passé à essayer de se battre pour son fils, mais ça... ça, c'était la moindre des choses. Depuis sa naissance, Ashton avait voué un amour inconditionnel envers son enfant, c'était... son bébé, son fils, il n'y avait pas de mot qui puisse exprimer le lien qui les unissaient ! Et ce n'était pas juste parce qu'elle avait une vision « parfaite » de la famille, celle que lui avait transmis ses parents, c'était... Shaun, peut-être même étais-ce un peu lié à cette situation étrange & désastreuse, mais... il était instantanément devenu tout pour elle lorsqu'il avait pris sa première inspiration dans ce monde. Et tant qu'elle-même serait en vie, son premier boulot serait toujours de garder son fils heureux et en sécurité.

Alors que la texane s'était attendue … à quoi s'était-elle attendue, en fait ? Elle ne savait pas trop ; en tout cas, pas qu'Alex se lève pour venir l'entourer de sa chaleur rassurante. Car oui, ce le fut, et sans qu'elle n'eut vraiment le temps de comprendre, sa tête se retrouva contre le torse de l'américain. La blonde ferma les yeux un instant & prit une profonde inspiration, sentant de nouveau des larmes s'accrocher à ses cils – et probablement un peu au tee-shirt d'Alex. « Thank you. Thank you for trusting me with the truth. » avait-il soufflé. Ashton aurait pu rester comme ça pendant de longues minutes, sûrement, tellement les bras d'Alex semblaient rassurants, tellement le temps semblait s'être arrêté durant l'instant qu'avait finalement duré leur étreinte. « Now listen to me. I am here and I swear to you that I will not let anything happen to you or to Shaun. Never. I will do everything I can to make sure that you’re safe. But I’m going to need more. More information. Everything you can tell me about that Leo. Okay? Can you do that? » avait-il continué en essuyant des pouces les larmes qui avaient de nouveau coulé sur les joues de la pilote. Il lui fallut un instant pour que son esprit se remette en route & qu'elle prenne la mesure de ce que lui demandait Alex, avant qu'elle ne hoche finalement la tête, pas sûre d'avoir tant que ça à dire pour l'aider. « There is one more thing I want to tell you. I want you to know that whatever you did, I will never judge you. » La blonde se perdit un instant dans son regard avant de lui souffler un « Thank you... » qui semblait avoir de multiples origines.

Un instant plus tard, elle s'était levée pour prendre un stylo & du papier dans le tiroir du petit bureau derrière eux ; elle prit place sur le canapé sur lequel Alex était assis un peu plus tôt & commença à griffonner des noms qu'elle avait entendu, des informations qu'elle savait ou que Leo avait pu lui dire à une quelconque occasion, lorsqu'ils avait repris le contact. « I don't even know if this can help... » maugréa-t-elle après avoir rempli le petit papier de diverses informations. Elle releva la tête vers Alex & hésita un instant avant de reprendre la parole. « I didn't... call you to put you in danger, okay ? » souffla-t-elle en lui tendant le papier, n'ayant pas besoin d'en dire plus tellement son regard devait laisser transparaître son inquiétude.

I don't even know dude, exam time is my excuse this time Arrow
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Dim 18 Mai - 1:45

Ashton avait commencé à écrire tout ce qui lui passait par la tête en rapport avec toute cette histoire pendant qu’Alex était en train de réfléchir à ce qu’il pouvait faire. A Los Angeles, il avait travaillé pour une société de sécurité, qui agissait dans tous les milieux confondus, et il savait qu’il avait possiblement des ressources là-bas. Il avait travaillé sur leurs systèmes informatiques et avait développé des algorithmes intelligents de correspondances capable de mettre des liens entre plusieurs informations pour former des profils. Il avait encore tous les accès à cet algorithme mais ce qui lui manquait c’était les informations. Avec ce qu’Ahston allait lui donner, il serait capable de demander une faveur ou deux à un de ses anciens collègues pour lui ouvrir un accès pour qu’il puisse faire ce qu’il savait faire de mieux. Ensuite, parmi les gens avec qui il avait travaillé là-bas, certains seraient capable de fournir une sécurité plus physique, plus musclée, en cas de besoin. La société faisait dans le garde du corps un peu particulier et engageait toute sorte d’ancien combattants et mercenaires pour réussir au mieux ses missions. Il ne savait pas à quelle point Ashton était réellement dans une mauvaise situation - elle était, encore une fois, capable de laisser ses sentiments la dépasser - mais une fois qu’il serait sûr, il pourrait agir en conséquence. En tout cas, ce qui était sûr, c’est qu’il ne fallait pas paniquer. Il était persuadé que l’émotion était un peu redescendu et qu’il serait capable de la calmer et de la détendre. Ils étaient en sécurité là où ils étaient et personne n’allait venir les chercher, donc autant profiter.

« I don't even know if this can help... »

Alex prit le papier qu’on lui tendait et commença à balayer toutes les informations du regard. Rapidement, il enregistrait tout ce qu’il pouvait dans sa mémoire pour ne plus avoir à relire ce papier après. Il avait été griffonné avec une écriture tremblante, comme le stylo avait refusé de faire son travail et qu’il avait fallu insister à plusieurs reprises pour écrire le moindre mot. Malgré tout, elle était encore loin d’être à l’aise. Alex froissa rapidement le papier après l’avoir lu en entier et commença à pianoter frénétiquement sur son téléphone. La machine était mise en route. Déjà ses anciens collègues allaient recevoir des demandes isolées et chaque morceau de ce qu’ils allaient lui donner lui permettrait de retrouver son accès aux serveurs de la société. Leur job de data mining et autres fonctions pour trouver de l’information étaient les ressources dont Alex avait besoin. Il comptait bien se servir. Après avoir lancé toutes ses requêtes dans la nature, il savait qu’il ne pouvait pas faire grand chose d’autre. Le soleil entrait de plus en plus dans la pièce et Alex trouvait que la journée allait être très belle.

« I didn't... call you to put you in danger, okay? »

Alex avait levé le regard en même temps et ne pouvait cacher sa mine surprise. Il ne pensait pas qu’elle pouvait encore se soucier de lui alors qu’elle pensait être dans une impasse qui pouvait possiblement causer beaucoup de dommage à sa vie et sa famille. Il esquissa un sourire qui trahissait le sentiment qu’il éprouvait face à ce petit acte de gentillesse mais qui voulait surtout dire qu’il était bien inutile de s’inquiéter pour lui.

« Ash, I’m fine. Really. Don’t worry about me. »

Une fois de plus, malgré tout ce qu’il pouvait penser, il fallait qu’il donne l’impression intarissable qu’il était sûr de lui et qu’il se savait capable de la protéger. En réalité, il était vraiment persuadé que c’était la vérité. Il la regarda quelques instants dans les yeux, cherchant éperdument ce qui pourrait la rassurer. Il se perdit un instant dans ses yeux verts éclatants qui changeait doucement de forme avec le soleil qui pénétrait de plus en plus. Ses lèvres s’entrouvraient comme s’il s'apprêtait à dire quelque mais aucun son ne sortit de sa bouche. Plus il y pensait, plus il se disait qu’il y avait quelque chose chez elle, quelque chose de différent. Quelque chose qui faisait qu’il ne pouvait décoller son regard dans ce genre d’instant. Réalisant alors que son regard se faisait remarqué, il pivota rapidement vers la porte et resta immobile un instant, reprenant ses esprits, un peu gêné. Alright, pensa-t-il. Il fit un pas vers la porte, fit pivoter la poignée avant de faire entrer tout le soleil dans la pièce en sortant. Il laissa la porte ouverte, dans l’espoir qu’Ashton vienne prendre un peu la lumière naturelle, se ressourcer. Il ouvrit le coffre de sa voiture et y trouva deux sacs de sport noirs, l’un deux avait déjà été fouillé pour y trouver des vêtements avant de partir. Il prit l’un des deux ainsi qu’un autre sac avec un ordinateur portable dedans et se redirigea vers le bungalow. Il posa les sacs près du sofa et s’adressa à Ashton avec un grand sourire. Il n’avait pas prononcé grand chose depuis qu’elle lui avait donné le papier.

« So, I set things in motion to find out what I can about this Leo. For now, there’s not much more I can do. All we can do is wait. But as you can see, it’s a beautiful day out there. So here’s what we’re gonna do: I’m gonna take a shower, you’re gonna wake up Shaun, freshen up and we’ll go outside and see what we can make  of this abandonned area you got us into. Alright? »

La douche lui fit le plus grand bien, mais il l’écourta pour ne pas trop faire attendre les deux autres. Il sortit, seulement vétu d’un jean et trouva Shaun dans le salon, avec Ashton. La serviette autour du coup, il oublia qu’il était torse nu et s’approcha du garçon, se mettant à sa hauteur en s’accroupissant.

« Hey! How you doin’ big boy? Mommy and Alex decided to take some vacations, hmm? You’re happy to be on vacations? »

Il se dépêcha d’enfiler une chemise légère quand il réalisa qu’il n’était pas tellement vêtu pour la conversation, une partie de sa poitrine à l’air et ses tatouages en exhibition, et se retourna vers Ashton, s’approchant doucement d’elle. A une très courte distance, il l’interrogea comme si sa douche avait duré des années et que tout avait changé.

« How are you feeling? Do you feel like doing something? Or would you just rather stay on the patio and talk under the sun? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Lun 19 Mai - 0:30


« Ash, I’m fine. Really. Don’t worry about me. » Et pourtant, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Il était un temps où Ashton ne s'inquiétait de rien, où elle prenait les choses comme elles venaient & savait s'adapter à tout ; depuis quelques mois, elle n'avait jamais été aussi stressée & tendue, elle avait imaginé tous les scénarios possibles & imaginables, elle s'était retrouvée cloitrée chez elle... Elle-même ne se reconnaissait plus. Dans un sens, elle savait que c'était de nouveau un geste égoïste que de faire appel à Alex, et de le mettre à son tour en danger ; seulement, il était la seule personne en qui elle avait vraiment confiance et possiblement les moyens d'arrêter cette spirale infernale dans laquelle Ashton semblait embourbée. Et puis, il lui inspirait la sécurité, il l'avait toujours fait, même lorsqu'elle n'était qu'adolescente. À l'époque, ça emmerdait bien sa sœur lorsqu'elle s'incrustait pour traîner avec Alex & elle ; seulement, déjà à ce moment-là, il savait quelque chose que même Liz ignorait, et la façon dont il avait conservé son secret & même conseillée l'avait tout de suite mise en confiance.  « Okay... » souffla enfin la jeune femme, qui n'y croyait pas vraiment – évidemment qu'elle allait s'inquiéter ! - alors que son regard se fixait sur Alex, qui avait le sien fixé sur elle depuis plusieurs secondes. Est-ce qu'il attendait une autre réponse ? Puis, soudainement, il sembla changer d'avis & fit volte-face pour sortir du bungalow, laissant Ashton complètement désarçonnée – that was weird. Est-ce qu'il regrettait d'être revenu ? Elle lui avait un peu imposé tout ça à lui aussi ! Elle semblait être un aimant à problèmes, incapable de prendre les bonnes décisions, est-ce que celle-ci était la bonne ? Pour le coup, elle n'avait encore pensé qu'à elle, mais pour lui, est-ce que c'était juste ? Il n'avait rien demandé... Elle secoua la tête – elle se mettait à devenir parano pour n'importe quoi, est-ce qu'il ne venait pas de lui dire de ne pas s'inquiéter ? Elle devait arrêter de paniquer, et commencer à l'écouter.

Lorsqu'il revint, le grand sourire qu'il lui adressa la rassura, et elle ne put qu'y répondre par un sourire aussi large qu'elle en était capable, les muscles de son visage encore contractés par l'inquiétude.« So, I set things in motion to find out what I can about this Leo. For now, there’s not much more I can do. All we can do is wait. But as you can see, it’s a beautiful day out there. So here’s what we’re gonna do: I’m gonna take a shower, you’re gonna wake up Shaun, freshen up and we’ll go outside and see what we can make  of this abandonned area you got us into. Alright? » Se sortir tout ça de l'esprit, bonne idée. La texane hocha la tête & s'exécuta pendant qu'Alex filait sous la douche.

En montant à l'étage, Ashton tomba sur son fils justement en phase de réveil. En l'entendant arriver, il leva brièvement la tête avant de la laisser lourdement retomber contre le matelas. Un sourire amusé prit place sur les lèvres d'Ashton qui rejoignit son fils et s'installa près de lui. « Good morning monkey ! I've got a surprise for you ! » lui glissa-t-elle à l'oreille. Il gémit d'abord avant de réagir à l'évocation d'un cadeau – ses paupières s'ouvrirent subitement & il tourna la tête vers sa mère, tout sourire. « What surprise? » demanda-t-il d'une petite voix, encore mal éveillée. « Well, come on, let's go brush your teeth and wash your hands ! Someone special came to visit ! » Tout excité, il ne fallut que quelques secondes à Shaun pour se retrouver sur ses pieds, et Ashton eut du mal à le tenir en place le temps de lui faire une petite toilette. À peine fut-il installé sur le canapé qu'Alex, torse nu, débarqua de la salle de bain du rez-de-chaussée, surprenant le petit garçon qui cria son nom avec excitation. « Hey! How you doin’ big boy? Mommy and Alex decided to take some vacations, hmm? You’re happy to be on vacations? » « Yeaaah ! répliqua immédiatement le petit garçon en sautillant, le regard plein d'étoiles. Ashton ne pouvait pas rester insensible à ça : depuis sa naissance, Shaun était devenu sa principale source de joie, il suffisait qu'elle le voit esquisser un sourire pour qu'elle ne puisse s'empêcher de faire de même, et le petit débordait tellement d'énergie & de joie de vivre ! Devant la vision du petit garçon si excité de passer du temps avec Alex, la blonde réalisa que c'était ce dont elle avait besoin, ce dont ils avaient tous les deux besoin. La peur, l'inquiétude, tout ça semblait disparaître alors que l'évocation de vacances était faite par l'américain dont le sourire ne laissait absolument rien paraître des derniers mots qu'il avait adressé à Ashton à propos de Leo & de la menace qu'il représentait. Et sincèrement, ça faisait vraiment du bien. Alex s'approcha finalement d'elle, une simple chemise ouverte sur le dos. « How are you feeling? Do you feel like doing something? Or would you just rather stay on the patio and talk under the sun? » Son regard resta un instant absorbé dans les tatouages qu'il laissait apparaître, mais elle le détourna bien vite – ce n'était vraiment pas le moment d'avoir ce genre de pensées. Ses yeux tombèrent sur son fils, et son sourire s'élargit. « Let's take a walk. » trancha-t-elle, déclenchant immédiatement l'euphorie de son fils qui ne supportait sûrement plus d'être enfermé dans le bungalow et qui était déjà en train d'enfiler ses chaussures. « You're right, there's nothing else to do but wait... also, I promised the kid something to eat. »

Le soleil se couchait presque à l'horizon, mais diffusait une lumière presque magique sur l'environnement dans lequel Ashton les avait propulsés. La nature environnante, le ciel teinté de rose & d'orange qui lui rappelait sa ville natale, le calme d'Alex, ses paroles rassurantes, la bonne humeur de Shaun contribuaient à faire oublier à la jeune femme les derniers jours qu'elle venait de passer. Elle savait qu'elle ne pourrait pas tourner la page tout de suite, et que la question de la véritable paternité de Shaun serait toujours quelque chose qu'elle porterait comme un fardeau, mais... elle n'était pas obligée d'avoir peur, de se cacher, d'arrêter de vivre. « For an « abandonned area », I didn't pick the worst place to run away. » commenta-t-elle en glissant un regard entendu & un peu malicieux en direction d'Alex alors qu'ils se dirigeaient vers ce qui semblait être le centre-ville de Greenwell Springs, mangé par le bayou et la rivière. « So... What did I keep you from doing back in New York ? » demanda-t-elle en glissant ses mains dans ses poches, le regard dirigé vers son fils à quelques pas d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Mar 27 Mai - 1:09

Alex esquissa un sourire en voyant le petit garçon aussi content d’être ici, avec eux. L’innocence des enfants était quelque chose qui ne cessait de le surprendre. Il avait développé son hypermnésie dans ses plus jeunes années et avait été atteint par ses angoisses et son esprit extrêmement calculateur tout petit. Il n’avait pas grandi dans la quiétude de la plus jeune enfance, dans les années où rien ne nous atteint, où tout semble si simple et si facile. C’était seulement en devenant adulte qu’il avait remarqué à quel point un enfant pouvait vivre sans se soucier de tout, en ne pensant qu’à ce qu’il faisait sur le moment même, en ne souciant que de ce que l'instituteur allait dire quand il allait voir qu’il n’avait pas fait son travail. Plus il regardait le regard du petit, plus il enviait ce qu’il y voyait. Sa mère était morte d’inquiétude, pensait que des gens étaient après elle pour lui faire du mal, à elle et à son fils, elle avait appelé au secours, et un homme bien inquiet était venu les voir pour tenter de combler cette peur. Mais lui, Shaun, ne voyait rien. Il était juste content d’avoir eu le droit à un petit voyage spécial, d’être dans un endroit où il ne connaît rien et personne et qui donne l’impression d’être en vacances. Il ne fallait pas qu’il comprenne la situation. Alex était persuadé qu’il fallait le laisser dans le déni, essayer de ne pas lui enlever ce sentiment de calme qu’il portait.

Alex était heureux de voir qu’Ashton voulait bien sortir et prendre l’air. Il ne doutait pas une seconde qu’elle avait été trop effrayé pour sortir, surtout qu’il lui avait demandé de ne pas le faire, et elle avait dû rester enfermée pendant de longues heures dans cet endroit. Il fallait que la maisonnette prenne l’air et ses habitants aussi. A sa grande surprise, Alex trouva un paysage agréable devant lui alors que la troupe commença sa marche. Le soleil tapait sur l’horizon et offrait un spectacle plutôt surprenant, sans toutefois être incroyablement hors du commun. Ce qui était vraiment apaisant et original dans cet endroit, c’était le calme qui y régnait. Alex ne pouvait entendre que leurs pas et les petits trots du garçon qui était content de s’évader un instant. Le silence régnait. Pas de voiture, pas de gens, pas de bruit, pas d’immeubles gigantesques, presque à peine de téléphone. Alex avait été tellement occupé ces derniers temps, avec son travail, avec les vie newyorkaise et californienne qu’il vivait en même temps lui consommait toute son énergie, et il en avait de toute évidence beaucoup à revendre, au point qu’il se rendait maintenant compte qu’il avait tout juste vécu ces quelques dernières semaines, peut-être même mois. Il ne savait plus vraiment. Il n’avait d’ailleurs pas vu Ashton depuis un moment, conscient que c’était sûrement pour ça qu’il n’avait pas vu la crise arriver, et il ne pouvait s’empêcher d’émettre une certaine dose de culpabilité à cette pensée. Mais ce calme lui donnait l’impression d’enfin relâcher un peu la pression, comme si toute la ville s’était absenté pendant un instant. Malgré toute cette histoire, il trouvait l’expérience plutôt relaxante. Ashton avait plutôt raison, elle n’avait pas pris le pire endroit du pays pour se réfugier.

« So... What did I keep you from doing back in New York? »

Alex se ressaisit à la question qu’on venait de lui poser, après s’être un peu égaré dans ses pensées et sa relaxation. Il voyait le petit garçon content de l’air qui lui soufflait sur le visage, laissant parfois le vent balayer tous les cheveux qu’il avait. Il tourna la tête vers Ashton pour lui répondre et se laissa éblouïr par les rayons de soleil qui semblaient se réfléchir sur elle, ses cheveux qui volaient quand le vent passait. La scène était très hollywoodienne et la jeune femme ne laissa pas Alex indifférent dans cette posture.

« Meh, you know… Work, work, work. I’ve been working really hard on my secret project lately, plus I’ve doing some really great stuff at work. I am actually coming out of a long rush, finished some projects, closed some others. »

Sa réponse lui donnait encore plus l’impression qu’il avait un peu oublié de vivre ces derniers temps. Ses nuits étaient extrêmement courtes, parfois même inexistantes, il était fatigué et avait l’impression d’avoir travaillé sans arrêt pendant plusieurs semaines de suite. Son projet personnel le tenait tellement à coeur qu'il n'avait pas remarqué qu'il prenait beaucoup de son temps personnel pour travailler dessus. Tout le monde le savait. Mais il savait qu’il était capable d’encaisser ce genre de chose, il ne se laissait jamais abattre, il était toujours prêt à revenir de plus belle. Il était hyperactif et c’était plus souvent sa force que sa faiblesse. Il senti le petit vent se glisser à l’intérieur de sa chemise et lui donner quelques frissons.

« And… I’ve been wondering about this! »


Il pointait son menton sur lequel s’était installé une barbe qui commençait un peu à dater. Elle n’était pas très épaisse mais elle commençait à avoir une certaine forme. Il n’avait pensé qu’à lui demander son avis, et il savait très bien qu’il serait complètement rasé le lendemain si elle disait ne pas aimer. Un grand sourire s’était logé sur son visage.

« What do you think, huh? I was thinking ‘maybe it could be a good time to try it out’, and well, I don’t want anything as extremist as Karl Marx or Charles Darwin, but you know, just some furry chin and cheeks... »

Il continua à marcher, se frottant le menton sans pouvoir s’empêcher d’y penser, le sourire aux lèvres. Il lança une exclamation à Shaun pour lui dire qu’il allait lui trouver quelque chose à manger et se réjouissit de sa réaction avant de reprendre sa discussion, un peu plus sérieusement.

« What have you been up to? I mean, before all this… You know, I know I have been very busy for the past few weeks and that I couldn’t make some more time for you, and… Well, I’m sorry. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Jeu 29 Mai - 22:23


Le calme régnait sur la route qui menait jusqu'au centre-ville de Greenwell Springs, et Ashton le trouvait presque contagieux. Son fils, qui ne se doutait pas un seul instant de toutes les pensées sombres qui pouvaient habiter sa mère, était plus excité que jamais – c'était les vacances, comment ne pas être heureux !? En plus de ça, Shaun adorait Alex et les moments qu'ils passaient ensemble restaient de ceux que le petit garçon racontait le plus souvent à Ashton, l'air mélancolique. Elle savait parfaitement qu'Alex avait proposé cette ballade pour lui changer les idées, et elle n'avait aucune intention de s'y opposer ; au contraire, n'étais-ce pas pour ça qu'elle l'avait appelé, pour la sortir de la spirale de terreur dans laquelle elle était tombée ? « Meh, you know… Work, work, work. I’ve been working really hard on my secret project lately, plus I’ve doing some really great stuff at work. I am actually coming out of a long rush, finished some projects, closed some others. » L'écoutant d'une oreille attentive et, d'une certaine manière, appréciant qu'il ne s'engage pas dans des termes trop scientifiques pour elle, Ashton se laissa aller à sourire ; la vie avait suivi son cours ces dernières semaines, bien qu'elle se soit enfermée dans une bulle obscure. « And… I’ve been wondering about this! » enchaîna-t-il en désignant sa barbe, un large sourire sur les lèvres. « What do you think, huh? I was thinking ‘maybe it could be a good time to try it out’, and well, I don’t want anything as extremist as Karl Marx or Charles Darwin, but you know, just some furry chin and cheeks... » Un rire traversa les lèvres d'Ashton lorsqu'elle imagina Alex avec la longue barbe de Darwin, mais après une brève observation des faits, la jeune femme ne tarda pas à hocher la tête pour lâcher son verdict. « I think it's great. Not too much, but it makes you... more manly, if possible ! » commenta-t-elle en posant brièvement sa main sur la joue d'Alex pour en juger les picotements provoqués par sa barbe naissante. Oui, à bien y réfléchir, elle aimait bien, ça donnait un petit truc en plus, mais effectivement, il n'en avait pas besoin pour être « mâle » ; avec sa carrure & sa musculature, son visage carré, il était déjà impressionnant. « What have you been up to? I mean, before all this… You know, I know I have been very busy for the past few weeks and that I couldn’t make some more time for you, and… Well, I’m sorry. » « Oh non, t'excuses surtout pas ! T'avais beaucoup de boulot ! » défendit immédiatement Ashton avant d'enfoncer ses mains dans ses poches, un peu gênée. Ce ne fut qu'après un silence qu'elle répondit à sa question. « And I've not been up to much, actually... This 'thing' has taken all my time and energy. We wanted to go back to Wichita Falls with Logan but I didn't want to leave the city and lead anyone to my brothers & sisters, I'm not doing so great at work neither, so... It's pretty annoying. I could've had a promotion by now, but I've just been thinking about so much... I'm not focused. So... Yep, not much, just eatin' my nails all day. » avoua-t-elle, ne trouvant qu'une exagération de cet accent qu'elle avait eu du mal à perdre en partant du Texas pour détendre l'atmosphère. « But I can't wait to... have my life back. I mean, having some surprise holiday here is not a bad thing, but... the circumstances aren't the best. » « THERE ! Food ! » l'interrompit Shaun en pointant du doigt un restaurant ; planté au milieu de nulle part, il ne semblait pourtant pas délabré ou mal entretenu ; même, un hamburger en néon illuminait la toiture de ses reflets verts et jaunes. Un sourire aux lèvres devant l'enthousiasme de son fils qui montait déjà les escaliers pour atteindre le perron de l'établissement, Ashton lui emboîta le pas.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Mer 16 Juil - 19:07


« I think it's great. Not too much, but it makes you... more manly, if possible ! »

Alex laissa échapper un rire franc. More manly. Lui qui avait eu une période où il avait beaucoup été entouré de gens dosé au machisme et à la testostérone, il n’avait aucune envie, aujourd’hui, de démontrer à quel point il était né avec quelque chose entre les jambes et non au niveau du buste. Mais cela dit, il aimait toujours avoir sa petite dose de réconfort, ce qui alimentait l’égo le plus basique d’un homme. Quand il savait qu’il moulait son t-shirt - exactement comme il le faisait avec son débardeur à l’instant - ou quand il exhibait ses tatouages, il savait qu’il avait une petite part de démonstration masculine. Et puis, Ashton devait être une fille qui avait un tendre pour les garçons costauds. De quoi l’encourager. Il était au moins sûr qu’elle avait remarqué qu’il avait un peu travaillé son apparence, étant pourtant quelqu’un qui passait avait beaucoup d'interactions sociales qui ne nécessitait pas un contact physique. Il sentit un petit frisson lui chatouiller le visage quand Ashton glissa doucement sa main dessus, mais l’action fut trop courte pour qu’il soit de quelque sorte déstabilisé.

Il avait passé beaucoup de son temps à bosser pendant ces derniers mois et même s’il était encore et toujours capable d’en parler, il avait décidé de ne pas aborder le sujet maintenant. S’il avait vraiment pensé à parler de sa barbe, ce sujet avait aussi été un bon moyen de détourner l’attention et de laisser la conversation dans une ambiance légère. Ou plutôt, il souhaitait rester concentré sur elle plutôt que de ramener les choses à lui. Il fallait juste qu’il arrive à le faire à juste mesure. Il était un petit peu triste de voir que toute cette histoire l’avait rongée depuis un moment et qu’il n’avait non seulement rien remarqué mais qu’elle l’avait laissée prendre le dessus sur sa vie. Lui, qui était plus optimiste sur la situation et qui était presque persuadé qu’elle se faisait du souci pour moins qu’elle ne l’imaginait, avait un autre regard sur la situation, comme si elle avait perdu son temps à se soucier de se problème. Il était là pour s’assurer qu’elle l’oublie et qu’elle se reconcentre sur les choses qui ont vraiment de l’importance. Sa vie. Son travail. Son fils. Et lui ? Il ne pouvait pas lui en vouloir, c’était sûr. Il était souvent très paranoïaque quand il s’agissait de lui alors il pouvait imaginer qu’on se laisse emporter par la tournure des événements. Mais bien souvent, les conseils qu’on essaie de donner au autres sont ceux que l’ont ne met pas en pratique quand on se retrouve dans la même situation. Il le savait bien, et son hypocrisie le dérangeait un peu. Il esquissa un sourire quand elle força la diction de sa terre natale, ayant toujours trouvé cet accent amusant quand il était forcé dans les films. Cependant, il comprenait bien la gravité de la situation. Il tourna sa tête vers elle pour répondre quand il entendit le cri du petit garçon encore tout affolé mais qui perdait de plus en plus de force à avoir tout dégagé d’un coup. Il avait repéré la prochaine escale et n’attendait que l’approbation d’un adulte pour courir là-bas. Vérifiant bien que le chemin n’était pas parsemé d'embûches et qu’il ne risquait rien, il s’adressa au petit, osant prendre la place d’Ashton, tel un père attentif.

« Go get it TIger! »

Voyant Shaun rassembler ses forces pour démarrer, il interrompit Ashton dans sa marche pour la regarder de face, posant ses mains sur ses épaules. Il reprit le ton calme et apaisant qu’il avait utilisé dans la maison.

« Everything’s going to be fine. I can tell you: no one’s in danger, not your sisters, not your brothers, not even you. Not anymore. Whatever happened or whatever you thought happened, it has to end here. Flush it out of your head and let’s just...eat at this classic american Dinner and make the most of this trip.  »

Il esquissa un sourire chaleureux et frotta doucement ses mains contre ses bras avant de continuer sa marche. Voyant Shaun arriver devant le restaurant, il tourna sa tête rapidement vers Ashton, le sourire aux lèvres.

« That kid is magic, really. »

Il arrivait à l’intérieur, derrière Shaun, qui avait reprit son calme devant la présence d’inconnus, et Ashton. Un homme était assis au comptoir, un couple de touristes, étrangers à vue d’oeil, était installé à une table devant le mur du fond. C’était typiquement le Dinner de passage sur ces longues routes qui allaient partout dans le pays. La dame fit un signe de la tête en les accueillant et Alex les invita à aller s’asseoir sur un booth près de la fenêtre. Il était à côté d’Ashton et Shaun se trouvait en face de lui, heureux d’avoir toute la banquette pour lui tout seul. Alex, lui, était plus heureux de la partager. Il avait posé ses lunettes sur la table et regardait le menu. Que des bonnes choses. Sachant déjà ce qu’il allait prendre, il posa le menu et regardait ses deux compagnons.

« You know, you two should really come with me to L.A. sometime. I could totally give you a tour, show you the famous places, the beaches, the moutains. My mother’s going to be there soon, for a month, maybe we could try to meet up. »

C’était un grand pas en avant d’avoir parlé de rencontrer sa ville natale ou même quelqu’un de sa famille. Malgré le contact qu’ils avaient eu dans leur enfance, Alex avait toujours été le seul, avec son cousin, à connaître la famille Duke. Ni sa mère, ni aucun de ses amis, ne les avaient vus. Une pensée lui vint à l’espirt.

« How is the rest of your family anyway? Last I saw Logan, she was fine, but what about the rest? How’s Liz? »

Il s’en voulu instantanément d’avoir posé cette dernière question. De toute évidence, il n’était pas insensible aux charmes d’Ashton, et plus il restait avec elle, plus il le sentait. Mais il ne voulait surtout pas qu’elle pense qu’il pensait encore à sa soeur. Ca faisait très longtemps qu’il ne l’avait pas vue, complètement oubliée, ou presque (c’était Alex après tout), et ce n’était qu’une simple question. Malheureusement, il savait que le coeur et l’esprit des femmes pouvaient parfois être bien malicieux. Peut-être pas elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Sam 19 Juil - 1:57


« Go get it Tiger! » s'était exclamé Alex alors que Shaun courait déjà en direction du restaurant avec détermination. Pour le coup, elle ne lui en voulait pas du tout de l'avoir interrompu dans ses paroles. La jeune femme était... fatiguée que toutes ses pensées et ses paroles ne tournent qu'autour de cette peur qui avait tant de mal à quitter le creux de son ventre. D'ailleurs, Alex sembla le remarquer et, alors que Shaun continuait de courir avec toute l'énergie qu'il avait dû retenir ces derniers jours, il l'arrêta pour la tourner face à lui, posant ses grandes mains chaudes et rassurantes sur ses frêles épaules avant de reprendre la parole. « Everything’s going to be fine. I can tell you: no one’s in danger, not your sisters, not your brothers, not even you. Not anymore. Whatever happened or whatever you thought happened, it has to end here. Flush it out of your head and let’s just...eat at this classic american Dinner and make the most of this trip. » Ashton avait vraiment envie de croire les paroles de l'américain ; elle voulait arrêter de courir, de fuir, d'avoir peur & de s'empêcher de vivre sous prétexte que quelque chose dont elle ignorait tout pouvait possiblement la frapper d'un instant à l'autre. C'était pas une vie, et elle le savait, c'était justement pour ça qu'elle avait appelé Alex. Parce que, même si elle l'avait dit avec un ton d'humour quelques mois auparavant, elle le considérait quand même possesseur d'un superpouvoir, et qu'à cet instant, c'était tout ce qui semblait capable de la sauver – ou de la calmer, même si finalement, les deux semblaient intimement liés. Bon, elle n'était pas sûre d'être capable d'oublier totalement toute cette histoire, mais... oui, elle pouvait sûrement arrêter d'en faire une obsession. L'assurance qu'il avait mis dans sa voix, la façon dont il avait pressé ses épaules & caressé ses bras pour la convaincre de ce qu'il disait, et surtout le calme dont il faisait preuve depuis qu'elle lui avait avoué que Garreth n'était pas le père de Shaun & tout ce que ça impliquait, furent autant de facteurs qui finirent par la faire sourire alors que, pleine de bonne volonté, elle hochait la tête avant qu'ils ne reprennent leur route jusqu'au restaurant devant lequel son fils les attendaient impatiemment. « That kid is magic, really. » avait-il enchaîné en désignant le petit garçon qui avait retrouvé un calme (tout relatif) en pénétrant dans l'établissement, se rapprochant de nouveau de sa mère. Décidément, la mage l'entourait. « Oh I know ! » l'assura-t-elle avant de poser sa main sur l'épaule de Shaun pour l'inviter à avancer. « Thanks. » le remercia-t-elle ensuite, autant pour le compliment à l'intention de son fils que pour l'attitude qu'il pouvait avoir, avec lui & avec sa mère. Mais il lui avait demandé de balancer ses idées noires par la fenêtre alors, même si ce remerciement en cachait beaucoup, elle ne comptait pas en rajouter, du moins pas pour l'instant.

Ils s'installèrent dans un booth au fond du restaurant & Ash s'installa en face de son fils, qui lorgnait déjà avec envie en direction de la cuisine d'où émanaient de délicieuses odeurs. Devinant déjà ce qui lui ferait plaisir, la blonde parcourut le menu des yeux afin de dénicher leurs repas, avant qu'Alex ne l'en détourne. « You know, you two should really come with me to L.A. sometime. I could totally give you a tour, show you the famous places, the beaches, the moutains. My mother’s going to be there soon, for a month, maybe we could try to meet up. » Aussitôt, Ashton glissa un regard excité en direction de Shaun : de toute évidence, l'excitation était partagée, même si elle se doutait que son fils n'avait vraiment compris que la notion de nouvelles vacances se profiler devant lui. Ash n'avait jamais été à Los Angeles – oh, elle pouvait se vanter d'avoir visité quelques endroits ! Mais c'était loin de ce dont elle avait rêvé étant enfant, et sincèrement... les collines afghanes n'était pas le genre d'endroit dans lequel elle souhaitait de nouveau remettre les pieds. L.A., en revanche ! Et puis... elle n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer grand monde de la famille d'Alex, alors qu'il savait presque tout d'elle et de sa gigantesque fratrie. « That sounds amazing, and... very nice of you to offer ! » ne put-elle s'empêcher de concéder d'abord. « I'd love to, and I think Shaun got the holiday part right. » « Yeaaah ! » intervint immédiatement le petit garçon en levant les poings, retrouvant l'entrain qui l'avait quitté lorsqu'il était entré dans le restaurant. « How is the rest of your family anyway? Last I saw Logan, she was fine, but what about the rest? How’s Liz? » Évidemment, qu'Ashton nota l'intérêt d'Alex pour Liz ; cependant, elle n'y vit pas une quelconque tentative pour tenter de reprendre contact avec son aînée. À l'époque où Ashton elle-même était en plein déboires, elle savait que sa sœur & Alex avaient beaucoup partagé & que même si elle avait fini par faire de lui la victime collatérale de sa colère contre sa famille, il avait été celui vers qui elle avait couru lors de la mort de leur père. C'était justement parce que Liz & Alex entretenaient ce lien si spécial qu'Ashton avait aussi eu confiance en lui. Alors qu'elle allait lui répondre, la serveuse vint les interrompre pour prendre leurs commandes, & Shaun fut effectivement ravi du cheeseburger que lui avait choisi sa mère. « I haven't come home in a while... » se justifia-t-elle d'abord pour expliquer les informations qui allaient suivre et qui, finalement, étaient de seconde main. Seulement, en entendant Alex parler de sa mère, Ash réalisait qu'elle avait vraiment besoin de voir la sienne, aussi douloureux puisse-ce être. « But Logan was there not so long ago and Laura keeps feeding me with info, she's such a know-it-all, so, from what I know... Camila has a new boyfriend – again –, Harley is still working at the music-store, oh, Owen got into that sport school he wanted so much. Mickey's still the same, but apparently he got his grades up, he's even thinking of a masters degree ! Mh... Jordan seems to have a girlfriend too, but nobody knows much about her, and Stella is still the cutest. As for Liz, last time I heard from her was last march, she called to say happy birthday to Shaun. She was in Idaho, apparently still with Mike, but she didn't tell me that much... » énuméra-t-elle, se rendant compte au fur & à mesure qu'elle parlait de ses frères & sœurs d'à quel point ils pouvaient lui manquer – même Harley & son sale caractère, ou Mickey et ses innombrables maladresses. Quant à Liz, Ash était déjà bien contente d'avoir eu des preuves de vie de cet électron libre qui était le seul capable de couper vraiment les ponts avec les Duke, alors que la fibre familiale coulait dans le sang de tous ses autres membres. Depuis qu'elle avait subitement quitté Wichita Falls pour la côte ouest avec son meilleur ami, après une violente dispute avec Camila, Liz n'avait donné que de brèves nouvelles, le plus souvent à Harley, et la dernière fois qu'Ash avait vu sa grande sœur, c'était pendant l'un de ses passages express à New York, alors que Shaun n'avait même pas un an. Elle avait appris la naissance du petit, et elle voulait absolument voir son premier neveu – et, accessoirement, réclamer les 20$ qu'elle avait parié avec sa cadette qu'elle serait la première à perpétrer le sang des Duke.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Mer 30 Juil - 20:25


« That sounds amazing, and... very nice of you to offer! I'd love to, and I think Shaun got the holiday part right. »

Pendant que le petit gamin commençait à se tortiller pour monter qu’il était content d’entendre qu’alors qu’il n’était même pas rentré chez lui on parlait déjà de nouvelles vacances, Alex s’imagina ce à quoi pourrait ressembler l’escapade. Il se souvenait de son temps là-bas, comme il aurait aimé que les choses se passent un peu différemment, comme il aurait aimé avoir quelqu’un à ses côtés quand les choses ont dégénérés. Emmener Ashton, c’était comme pour refaire tout ce qu’il avait fait quand il y était mais avec la bonne personne cette fois. Il se revoyait conduire le soir tard à travers la ville, passer devant tous ces établissements encore plein de vie, illuminés, animés, émettant de la musique. Monter dans les montagnes pour regarder la vue imprenable du soleil qui se couchait sur la ville, la brise qui se glissait dans le cou, laissant une douce impression de chaleur, comme si l’été ne quittait jamais ce côté du pays. Et puis Santa Monica, l’un des endroits les plus connus du pays, l’odeur d’attraction et d’enfants qui s’amusent. C’était aussi sans compter Santa Catalina, le calme qui respire à l’état brut. Tant de choses qu’il avait vécues là-bas, tant de choses à voir. Il avait beau y retourner régulièrement pour son travail, il n’avait plus le temps de vivre là-bas, plus de temps de profiter de la plus belle ville du monde à son esprit. Il n’attendait que l’occasion pour y retourner, il n’attendait que d’avoir plus de temps et pouvoir le partager avec quelqu’un, peut-être que c’était elle.

« Great! You know, when I was there, I had some troubles. I was getting acquainted with my condition and it took some getting used to. When I think about it, I think I didn’t really enjoyed living there as much as I should have. I told you some parts of it, but I was with troubled people for most of my teenage years, so… That didn’t help either. And now, even as I get to go there with work, I don’t have time to go around and feel the city. What a shame right, I’ve been living in the most beautiful city in the world, at least the most beautiful places if consider California altogether, and didn’t even actually enjoyed it. »

Il laissa un moment d’hésitation en regardant un peu dans le vide à cette pensée bien triste mais ne se laissa pas abattre et reprit ses esprits.

« And that is exactly why I want to go there with some new people, get a new feel of the place. »

Il laissa apparaitre un large sourire. L’idée le ravissait, et il savait que le petit était conquis, il ne restait plus qu’à faire en sorte qu’Ashton soit partante, ce qui était presque assuré. Elle avait besoin d’évasion, certes, mais elle avait aussi probablement besoin d’être avec quelqu’un qui tenait à elle. Alex s’en aperçut quand il lui demanda comment allait sa famille. Ashton admit sans un certain trait de honte ou de tristesse sur son visage qu’elle n’avait pas revu sa famille depuis un moment. Il pouvait comprendre. La famille d’Ashton avait rencontré certaines difficultés au cours du temps, et même s’il ne pouvait en être sûr, il avait le sentiment que cette famille si unie avait perdu de son unité au fur et à mesure du temps. Taclée par les événements, elle s’était doucement fait rogner par le temps. Elle commença à lui expliquer un peu ce qui avait touché chaque personne de la famille, lançant parfois un nom ou deux qu’Alex ne connaissait pas mais il ne lui en voulait pas, elle parlait de sa famille comme s’ils étaient là, son attachement jouait, et il semblait évident pour elle que tout ce qu’elle dise était compréhensible. C’était touchant, dans un sens. Alex avait toujours trouvé très touchant à quel point elle était attachée à sa famille. Malgré les difficultés, malgré les séparations, elle l’aimait toujours autant.

« Yeah well, most of them seem to do okay, I guess. Wouldn’t you like to visit them sometime? Where do they all live anyways? »

La serveuse les interrompit à nouveau pour leur server ce qu’ils avaient commandé. Shaun s’étonna devant l’énormité du burger qu’on lui avait servi. Alex commença à s’attaquer aux pancakes qu’il avait commandés, étalant sa prochaine bouchée dans le sirop d’érable. Appréciant tout particulièrement la dose de sucre qu’il ingurgitait, il termina son café avant de reprendre la parole.

« I could go with you. I mean, if you want me to… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Mer 13 Aoû - 23:41


Même si ce n'était certainement pas la meilleure chose à faire pour reprendre le contrôle sur son environnement new-yorkais, Ashton imaginait déjà parfaitement et avec beaucoup d'envie un éventuel séjour sur la côte ouest des États-Unis. Si Shaun voyait le voyage qu'ils faisaient actuellement comme des vacances, c'était loin d'être le cas pour Ashton. Depuis quand n'avait-elle pas prévu de quitter son foyer pour fuir quelque chose ? Une éternité. Aux antipodes de tout ce qu'elle avait vécu ces derniers temps, ce que lui apportait Alex la séduisait beaucoup plus que de rester enfermée dans sa bulle de terreur & de paranoïa. « Great! You know, when I was there, I had some troubles. I was getting acquainted with my condition and it took some getting used to. When I think about it, I think I didn’t really enjoyed living there as much as I should have. I told you some parts of it, but I was with troubled people for most of my teenage years, so… That didn’t help either. And now, even as I get to go there with work, I don’t have time to go around and feel the city. What a shame right, I’ve been living in the most beautiful city in the world, at least the most beautiful places if consider California altogether, and didn’t even actually enjoyed it. And that is exactly why I want to go there with some new people, get a new feel of the place. » Attentive, Ashton comprenait l'étrange relation qui liait Alex à la ville qui l'avait vue grandir. Elle était d'un naturel curieux, et elle fut affreusement tentée d'en demander plus au jeune homme par rapport à son passé et à ces gens à qui il faisait allusion, mais la présence de son fils près de lui l'en empêcha. Elle l'avait déjà fait passer par trop d'épreuves & l'avait laissé être témoin de trop de discussions trop sérieuses pour son âge. Alors, elle se mordit la lèvre inférieure en se retenant et se contenta de hocher la tête, avant d'adresser un sourire à Alex. « Well, we'll make sure we get a good feel this time. » répondit-elle avec confiance.

La conversation dériva ensuite vers la famille d'Ashton, avant que la serveuse ne vienne leur apporter leurs commandes ; la blonde n'avait pris qu'une boisson, persuadée que Shaun ne réussirait pas à manger la moitié du hamburger qu'il commençait déjà à picorer en même temps que les quelques frites qui l'accompagnaient et dans lesquelles Ashton piocha tout en énumérant ce qu'elle savait de l'actualité de sa fratrie. « Yeah well, most of them seem to do okay, I guess. Wouldn’t you like to visit them sometime? Where do they all live anyways? » Ashton haussa d'abord les épaules ; c'était comme un réflexe, parce qu'elle avait refusé d'aborder ce sujet pendant des années avec Logan & Garreth. Avant ce voyage avec sa jumelle où elles étaient aller rendre visite à leur mère, à l'hôpital, Ashton n'avait pas remis les pieds à Wichita Falls depuis qu'elle avait quitté la ville pour New York & l'armée américaine, son petit ami & sa sœur dans ses bagages. Le regard brièvement perdu dans le vide, elle imagina ce à quoi des retrouvailles pourraient ressembler maintenant ; il y avait toujours une certaine tension entre Camila & elle, pareil avec Harley (mais ça, c'était les restes de l'adolescence tumultueuse de la plus jeune), mais elle savait que les autres seraient tout de même contents de les voir. « Most of them still live in Wichita Falls, in the family house. Mickey & Laura have a flat in Fort Worth, but... » reprit-elle en cherchant à se donner du courage. Après tout, pourquoi pas ? « … I'm pretty sure they'll all be home this summer. » déclara-t-elle, l'esprit encore à moitié au Texas. « I could go with you. I mean, if you want me to… » reprit Alex après un instant ; Ashton mit un instant à réaliser, mais un sourire vint bien vite éclairer son visage. Ça tombait à vrai dire parfaitement bien. « Oh yeah, sure ! Maybe when we'll head back from L.A. ? Don't you still have family in Wichita Falls ? » demanda la jeune femme.

C'est pas super mais ~ it's something '-' 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Lun 18 Aoû - 0:41


Alex savait qu’il s’était déjà confié sur certains points de son passé à Ashton, mais il n’avait pas tout dit. Loin de là. Il avait honte de ce qu’il avait fait de sa jeunesse, comment il avait gâché une partie de sa vie, comment il avait principalement gâché le don qu’il avait reçu, cet esprit majestueux. Mais il savait qu’il pouvait lui en dire plus, à elle. Elle avait vécu ses propres choses, elle avait ses propres hontes et avait même fait un grand effort pour surmonter l’un de ses plus grands secrets aujourd’hui. Il savait qu’il pouvait lui faire confiance. Et sûrement qu’elle aimera, à un moment, en savoir plus. Pour l’instant, il n’avait fait qu’éveiller sa curiosité un peu plus, couvrant seulement la surface, qu’elle comprenne ce qu’il voulait dire. Il savait qu’elle n’allait pas en demander plus cette fois-là, ce n’était pas vraiment l’ambiance de la conversation, ils s’efforçaient tous les deux de rendre le moment plus aux bons souvenirs. Et d’ailleurs les idées qu’il avait, comment il imaginait son voyage à L.A. avec elle, il était persuadé que ce ne serait que de bons futurs souvenirs. Shaun se sentait en vacances, il avait été soumis à beaucoup de stress et maintenant il fallait qu’il se sente bien et au calme, les discussions de ce genre ne pouvaient pas lui faire du bien.

Alex aborda le sujet de la famille d’Ashton, plaçant même l’idée dans sa tête d’aller les voir une fois prochainement. Encore une fois, il vit cet éclair de nostalgie ou le regard un peu perdu alors qu’elle devait penser à ce sujet. Il sentait un peu que ce n’était pas spécialement une discussion qu’elle voulait avoir, probablement qu’elle l’avait bien souvent évitée, et s’il avait été membre d’une aussi grande et aussi importante famille il aurait eu du mal à parler d’un temps où tout le monde était très soudé alors que chacun avait du mal aujourd’hui à savoir où étaient les autres. Cependant, Alex vit une opportunité intéressante de réunir la famille alors qu’Ashton lui expliquait que tout le monde serait probablement au même endroit l’été suivant. Il se souvenait de la maison familiale, il se souvenait parfaitement de comment elle était, de l’odeur qu’elle avait, de la lumière qu’il y avait. Il n’y avait pas passé beaucoup de temps mais assez pour avoir un vrai souvenir de l’endroit. Ses souvenirs de son temps là-bas étaient un peu plus farfelus. Ils étaient très clairs mais il y avait quelque chose qui le gênait un peu. C’était une période pour lui qui faisait la césure entre deux époques, entre l’époque plus difficile et justement le temps où il était en train de remonter la pente qu’il avait dévalé consciemment. Il avait même tendance à associer son passage là-bas, ou certains morceaux, au bas de la pente justement. Sa relation avec la soeur d’Ashton lui donnait quelques frissons. Il s’était donné à coeur dans cette relation mais pourtant elle n’avait pas été honnête, elle n’avait pas été en pleine confiance. Il avait encore beaucoup de mal à gérer sa maladie et n’arrivait pas encore à aborder le sujet avec les gens et il n’avait pas pu le faire avec Lizzie. C’était le souvenir qu’il avait de cette relation parfois, son dernier gros mensonge. Alex était quelqu’un qui se laissait souvent submerger par les regrets, par les doutes. Il apparaît toujours comme était plus intelligent et plus rassuré mais il travaille sur toutes ses peurs en même temps, toutes ses paniques à plein vitesse, et dès qu’il prend une décision, il a souvent tendance à passer du temps à se demander si elle était la bonne. Avoir la possibilité d’envisager des dizaines de scénarios différents en un rien de temps était très déplaisant dans ce cas.

« I could go with you. I mean, if you want me to… »

A ces mots, il vit un éclair traverser le visage d’Ashton, tirant les extrémités de ses lèvres vers le haut. Elle affichait un sourire discret à l’idée qu’il venait d’évoquer. Il sentit un pincement dans sa poitrine, comme s’il était très heureux de ce qu’il venait de faire mais qu’il se demandait alors comment les choses allaient se dérouler. Retourner là-bas et revoir tous ces gens allait être une épreuve de taille pour Ashton, il n’osait même pas imaginer ce que cette expérience allait en être pour lui. Être spectateur de tout ça. Et puis, c’était la deuxième fois qu’il lui proposait instinctivement de l’emmener quelque part, de partir avec elle. A cette pensée, il plissa un très court instant les yeux, comme pour se demander ce qu’il était en train de faire, sachant pertinemment qu’au fond de lui il était conscient.

« Oh yeah, sure ! Maybe when we'll head back from L.A. ? Don't you still have family in Wichita Falls ? »

« Oh hum… Probably. I don’t really now, to be honest. Anthony, the guy I visited at the time, was my cousin on my dad’s side. It’s sad to say that I have lost contact with most of the people on my dad’s side. My mom, she always had hard times dealing with his death. At first she was very intimate with the other side of the family but eventually she stopped talking to them, stopped returning their calls… When we left for Russia, we only kept contact with Anthony and his father. After my time at Wichita Falls, I started fresh in L.A. and lost contact with him. Just before I left for New York, I reached out and we spoke a little. I even asked about you and your family but he didn’t know much: he had left his parents’ house and was living on his own in Houston. After that, we didn’t really speak again. So I’m guessing my uncle is still there, though he’d be getting pretty old. I could ask my mom, but I don’t thinnk she’d to want hear of them. »

Alex fit la moue avec sa bouche comme pour indiquer que ça faisait partie des choses qui arrivaient dans la vie et qu’il n’était pas très affecté non plus. Même s’il avait toujours été très proche de sa mère après la mort de son père, il avait l’impression de l’avoir un peu perdue de vue. S’il devait être honnête, il aurait même tendance à dire qu’au niveau famille, il était tout seul dorénavant. Et c’était bien pour ça qu’il misait beaucoup sur l’amitié et les rencontres qu’il avait fait tout au long de son voyage sur la côté Est. Il était là, assis avec Ashton et son fils et même si la situation était difficile, il se sentait bien à l’aise, bien chez lui. Avec leurs rencontres régulières et leurs sorties, il s’était bien habitué à sa présence et y avait pris goût.

« But I think going to see your family would be a terrific idea. I totally picture the summer, one month in L.A., just the right time to see a lot of it and still chill out and enjoy and then, family reunion in Wichita Falls. I know it’ll probably be hard but I’d be there to support you and I would love to see this bunch again. »

Il esquissa un sourire en buvant la fin de son café et avala une autre bouchée de son met. Il tourna la tête vers la fenêtre juste collée à son bras et regarda l’horizon. La fenêtre donnait sur le vide, sur l’étendue sauvage des alentours. Le regard au loin, il voyait dans sa vision périphérique qu’il était regardé et il laissa apparaître un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Date d'inscription : 27/04/2010
profilplus
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end Jeu 4 Sep - 1:53



« Oh hum… Probably. I don’t really now, to be honest. Anthony, the guy I visited at the time, was my cousin on my dad’s side. It’s sad to say that I have lost contact with most of the people on my dad’s side. My mom, she always had hard times dealing with his death. At first she was very intimate with the other side of the family but eventually she stopped talking to them, stopped returning their calls… When we left for Russia, we only kept contact with Anthony and his father. After my time at Wichita Falls, I started fresh in L.A. and lost contact with him. Just before I left for New York, I reached out and we spoke a little. I even asked about you and your family but he didn’t know much: he had left his parents’ house and was living on his own in Houston. After that, we didn’t really speak again. So I’m guessing my uncle is still there, though he’d be getting pretty old. I could ask my mom, but I don’t thinnk she’d to want hear of them. » Compréhensive, Ashton hocha la tête, attentive au discours d'Alex. Ce dernier était d'ordinaire... plutôt secret. Oh, Ash savait très bien qu'elle était déjà très privilégiée, qu'il lui en avait dit énormément sur lui, que ce soit en termes sérieux comme sa condition ou moins personnels, comme les avancées dans son travail – bien qu'elle n'y comprenne pas grand chose – et elle se doutait bien qu'Alex ne se dévoilait pas par simple... charité ou politesse. L'inviter dans son berceau, parler avec autant de détails de sa famille. Et elle ! Terrifiée & désespérée, elle n'avait trouvé que lui à appeler, personne d'autre à qui faire entièrement confiance au point de laisser sa vie & celle de son fils entre ses mains. « But I think going to see your family would be a terrific idea. I totally picture the summer, one month in L.A., just the right time to see a lot of it and still chill out and enjoy and then, family reunion in Wichita Falls. I know it’ll probably be hard but I’d be there to support you and I would love to see this bunch again. » Ashton sourit à la pensée de retrouver Logan – sa première pensée, toujours, allait vers sa jumelle & leurs retrouvailles. Après tout, elles étaient un tout. Elle se demanda brièvement si son nouveau petit-ami, Enzo – envers qui Ash avait encore des sentiments mitigés – serait de la partie, et le portrait de famille s'imposa à elle. Son regard tomba sur Shaun ; voir sa famille lui ferait du bien, il n'avait pu passer que trop peu de temps avec ses oncles & tantes qui, malgré tout, comptaient tout de même énormément pour sa mère. « Then it's a date. » déclara Ashton en hochant la tête ; l'excitation pointait dans sa voix.

Alex se laissa absorber dans la contemplation du paysage, & Ashton respecta son silence – quelques instants, du moins. Shaun était occupé à tenter de finir son repas, dont il ne voulait pas manquer une miette, et la blonde réalisa qu'à cet instant, elle se sentait tellement plus en sécurité qu'elle ne l'avait été ces dernières semaines, ou même plus tôt dans la journée ! Alors, sa main vint trouver celle d'Alex sur la table & elle la serra avant de murmurer un « Merci encore, Alex... » plus sincère que jamais.

THE END
TO BE CONTINUED



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ashton & Alex | At world's end

Revenir en haut Aller en bas

Ashton & Alex | At world's end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-