It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Dim 9 Mar - 16:30

J'enfile rapidement un boxer et un bas de jogging après m'être séché. Je viens tout juste de rentrer du boulot ... Enfin tout juste, je suis tout de même resté un long moment sous la douche donc ça fait un certain temps que je suis rentré en fait. Du coup oui, il est très tard, ou plutôt très tôt le matin et je n'ai qu'une envie, c'est de m'allonger, de fermer les yeux et de ne plus jamais bouger. C'était agité au club aujourd'hui, encore des connards qui avaient abusé de l'alcool et qui ne savaient plus comment se tenir. Vous savez quoi ? En bonus j'ai reçu une droite assez impressionnante dans la mâchoire. Ca fait mal, je crois qu'un hématome commence à se pointer. J'ai connu pire donc je me plains pas, mais c'est toujours chiant. C'est à cause de ça et de tout le reste que je suis resté sous ma douche pendant un siècle. Surtout à cause de tout le reste. Une fois à moitié habillé, je suis resté quelques secondes à me regarder dans le miroir. Pfff. T'as voulu la merde gamin, tu l'as voulue. Je n'ai pas trop reparlé à Max depuis notre altercation dans son bureau l'autre jour. Je sais qu'à un moment il va falloir se lancer, mais je redoute particulièrement cet instant. J'ignore quoi faire, j'ignore même si je peux faire quelque chose contre tout ça de toute façon. Certains employés me regardent bizarrement depuis ce jour en plus, à croire qu'ils on entendu quelque chose ... autrement dit quand elle a collé ma tête sur son bureau et m'a mis à genoux. Déjà que la situation n'était pas des plus simples entre nous, alors là, ça a pris une toute nouvelle tournure et je ne sais pas comment la gérer. Peu importe.

J'ai mis un coup dans mon reflet dans le miroir. Pas assez pour me faire réellement mal ou le briser, non, juste assez pour me faire revenir sur terre. Je passe mes journées à essayer d'enlever Max de ma tête et contrairement à ce que vous pouvez penser, je me débrouille. Je me concentre dans mon boulot, dans certaines soirées où j'ai encore le temps d'aller, en voyant des amis ... Whatever. Je passe une main dans mes cheveux mouillés puis, enfile un t-shirt. La journée a été vraiment longue et le pire, c'est que je me rends compte que je suis fatigué, mais que je n'ai pas vraiment envie de dormir. C'est génial.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Jeu 20 Mar - 0:08

Max & Alejandro
whatever i feel for you, you only seem to care about you


a couple weeks after this
Alejandro's, TriBeCa (Downtown)
rp #6

Max détestait s'excuser ; de toute façon, ce n'était pas le plan. Elle ne s'excuserait pas, elle n'avait absolument rien à se reprocher et rien que le fait qu'elle y pense bien trop à son propre goût démontrait que de toute façon, elle avait déjà bien assez payé pour son petit geste – totalement mérité – à l'encontre de l'un de ses employés. Oh, elle ne craignait pas l'inspection du travail, c'était plutôt... Alex. Elle devait bien admettre qu'elle y était allée un peu fort. Mais lui aussi ! Et encore, c'était lui qui avait commencé. Il n'avait aucune idée de la chance qu'il avait qu'elle lui propose ce poste dans ce projet de cirque qui se concrétisait un peu plus chaque jour ; elle l'éloignait du danger, elle lui sauvait la vie, et il réagissait en lui manquant de respect ?! Elle ne pouvait tout simplement pas tolérer ça, et elle aurait vraiment apprécié qu'il le comprenne. Peut-être qu'il l'avait compris, en fait... elle ne pouvait pas vraiment savoir. Déjà qu'ils n'étaient d'ordinaire pas très bavards, ils ne s'étaient pas adressé la parole depuis leur entrevue dans le bureau de la philippine. Elle aurait pu s'en foutre – mais elle ne s'en foutait pas. Et parce qu'elle refusait d'y accorder trop d'importance, elle avait décidé de se rendre chez lui. De mettre carte sur table, de régler leurs différents une bonne fois pour toute ; en espérant que ça ne terminerait pas en homicide à dissimuler, qu'aucun d'eux ne perde vraiment son sang froid.  

En arrivant devant la porte de l'appartement de son employé, la jeune femme resta hésitante. Par réflexe, elle aurait bien fracturé la serrure pour entrer, mais il avait plutôt mal réagi la dernière fois qu'elle l'avait fait & elle ne doutait pas que cette fois, il aurait un mobile pour utiliser le couteau de cuisine avec lequel il l'avait brièvement menacée. C'est donc avec dépit qu'elle se résigna à lancer un regard dédaigneux à la sonnette, avant de soupirer et de frapper quelques coups forts mais brefs contre la porte. Après quelques instants, elle perçut quelques bruits & maugréa un « Come on, open. » en levant les yeux au ciel. Bon, il n'était pas si tard que ça, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Sam 12 Avr - 20:32

Je sais d'avance que même si je me couche tout de suite, il va m'être difficile de trouver le sommeil. je soupire une dernière fois, m'étire et me dis que de toute façon, tant que je suis allongée et que je peux fermer les yeux, ça sera déjà ça. Ma mâchoire commence vraiment à me faire mal par contre et ce malgré la glace que j'ai posé dessus avant de prendre ma douche. Chaque jour qui passe se ressemble ces derniers temps, je passe mon temps à me demander quand la prochaine connerie va me tomber sur la gueule, autrement dit quand sera ma prochaine altercation avec Max. Il faut vraiment que je me mette à fréquenter d'autres clubs et surtout, fréquenter d'autres filles, ça devient urgent. Après quand on travaille la nuit c'est un peu compliqué mais ... Disons que ma vie sexuelle a été un peu trop calme ces derniers temps, c'est sûrement ce qui doit arriver quand on prend une balle dans l'épaule, mais je dois corriger tout ça parce que là, j'ai vraiment trop de temps pour penser et ce n'est vraiment pas bon.

Malgré que je sache que je ne vais pas m'endormir de si tôt même si je suis crevé, je me dirige vers ma chambre quand on frappe à la porte. Je fronce les sourcils et m'arrête net en plein milieu du salon. Des coups nets. Mais putain, il doit être trois heures du matin, qui ça peut être à cette heure ? Je m'approche doucement de la porte d'entrée. « Come on, open. » me lance une voix féminine. Oh putain. Pourquoi ça ne me surprend pas en fait ? Quand j'y réfléchis ça ne pouvait être qu'elle. Je lève les yeux au ciel et soupire de frustration. Juste quand je pensais au fait que je devais me l'enlever de ma tête.  A contre coeur, je vais lui ouvrir la porte et un sourire sarcastique apparaît sur mes lèvres en la voyant sur le seuil. « Devrais-je être impressionné que tu aies enfin compris à quoi servait une porte d'entrée ? » ai-je souri en faisant référence à notre dernière rencontre dans mon appartement où elle était entrée par effraction. Je me demande ce qu'elle me veut cette fois, j'ai peur de le savoir en même temps. « Mais je t'en prie, entre. » ai-je fait d'un ton faussement cérémonieux. « Mais je te préviens, si c'est encore pour te défouler sur moi, un client du Scorpio s'en est déjà chargé tout à l'heure. » ai-je maugrée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Mer 16 Avr - 23:31


Non, sincèrement, ça n'enchantait pas vraiment Max de - à ses yeux - se prosterner aux pieds de l'un de ses employés. Elle ne regrettait absolument pas la façon dont elle avait agi avec lui quelques semaines auparavant, il l'avait clairement mérité. Non mais, personne ne lui parlait comme ça ! Personne. Et lorsqu'elle lui avait dit qu'elle tuait pour moins que ça, elle était tout à fait sincère.

Au bout d'un long instant, Alejandro se décida enfin à venir ouvrir à sa patronne, non sans la gratifier d'un sourire qui, déjà, n'annonçait rien de bon quand à la suite des évènements. « Devrais-je être impressionné que tu aies enfin compris à quoi servait une porte d'entrée ? » Bon – Max ne pouvait pas s'énerver maintenant, mais pour le coup, elle avait vraiment voulue être réglo. « If not impressed, at least touched by the attention. » répondit-elle immédiatement, le regard déterminé & la mine fermée. Elle n'aimait vraiment pas ce qu'elle s'apprêtait à faire, c'était au-delà de tous les contacts qu'elle avait eu avec quiconque depuis... mh. Depuis Jon, en fait – finalement, c'était déjà avec Alejandro qu'elle s'était retrouvée pour la première fois avec quelqu'un d'autre, qu'elle avait permis qu'on soulève un peu du voile qu'elle avait glissé sur toute sa vie & sa personne. Pendant un instant, elle considéra tourner les talons & repartir, craignant de dévoiler cet étrange « attachement » qu'elle devait avoir pour Alex pour venir frapper chez lui, mais il la devança. « Mais je t'en prie, entre. » Elle n'était pas non plus une lâche... et elle s'était décidée pour ça alors, autant aller jusqu'au bout. La philippine s'exécuta donc et franchit l'entrée pour pénétrer dans l'appartement d'Alejandro, comme un vampire qu'il aurait invité chez lui – ce qui, peut-être dans une certaine mesure, n'était pas totalement faux. « Mais je te préviens, si c'est encore pour te défouler sur moi, un client du Scorpio s'en est déjà chargé tout à l'heure. » avait-il bien vite repris, faisant brièvement sourire Max. « Eh bah, au moins tu peux te dire que cette fois, t'auras été payé pour te faire casser la gueule. C'est pas pour ça que je te paie, d'ailleurs, mais bon... » ne put-elle s'empêcher de commenter en haussant les épaules, en profitant pour jeter un regard circulaire au petit salon dans lequel elle avait atterri. « Mais non, c'est pas pour ça que je suis venue... » s'interrompit-elle avant d'enchaîner. « Techniquement, si tu le voulais vraiment, tu pourrais en sortir dès maintenant... Ce serait manuel jusqu'à l'ouverture, mais le cirque dirait pas non à une paire de bras en plus. Your call... » Elle savait que remettre ça sur la table comme ça n'était pas vraiment ce qu'elle avait prévu, mais c'était lui qui venait d'évoquer les difficultés qu'il rencontrait au Scorpio, il s'obstinait contre la décision de l'en dégager alors que c'était bénéfique pour lui, Max ne comprenait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Mar 29 Avr - 21:27

En entendant la voix de Max derrière la porte, je songe un instant à ne pas ouvrir mais ça serait étonnant que ça arrange quoique ce soit. Et puis j'ai peur de ce qu'elle serait capable de faire à ma porte, parce que je doute qu'elle réussisse à prendre "non" comme une réponse valable. C'est bien ma chance. Je soupire, lève les yeux au ciel et maudis Max un bon millier de fois dans ma tête dans ma langue maternelle. Et soudain, je me dis que je suis fatigué de me battre contre elle, mais c'est le seul moyen de résister. Je finis donc par ouvrir la porte et en la voyant, je ne peux m'empêcher de faire une remarque sur la dernière fois où elle est venue chez moi, c'est-à-dire à l'époque où elle avait un peu de mal à comprendre la subtilité de l'utilité d'une porte. « If not impressed, at least touched by the attention. » dit-elle assez calme. Le truc c'est que je ne sais pas à quoi m'attendre avec elle, comme toujours vous me direz. Si ça se trouve, elle a encore envie de plaquer ma tête  quelque part, contre le plancher par exemple. Mais oui, je me demande ce qu'elle veut après la dernière fois. Enfin bon, elle fait un énorme effort la connaissant donc faut bien que j'en fasse aussi. « Mais je suis très touché. » ai-je lancé en essayant d'être sérieux. Et je le suis dans un sens, mais j'avoue que l'idée qu'elle soit venue jusqu'ici pour me parler est ... drôle ? Non pas vraiment, vu que je ne sais toujours pas ce qu'elle veut. Mieux vaut prendre une chose à la fois. Sur ce, je l'invite à entrer, si on peut dire. Une fois la porte refermée derrière elle, je me demande si tout ça, l'inviter à entrer dans mon appartement est une très bonne idée. Trop tard.

Du coup, je la préviens que si elle veut encore se défouler, un client du Scorpio s'en est déjà occupé. Et accessoirement je ne suis pas d'humeur pour ça. Comme je m'y suis attendu, ça la fait sourire. « Eh bah, au moins tu peux te dire que cette fois, t'auras été payé pour te faire casser la gueule. C'est pas pour ça que je te paie, d'ailleurs, mais bon... » lance-t-elle pour tout réponse. Je lève les yeux au ciel et réprime un sourire en coin. « Quel soulagement, j'y avais jamais pensé. Mais sympa, t'es vraiment la patronne de l'année. » ai-je fait ironique et pas sérieux. C'est pas comme si c'était une surprise et puis accessoirement, j'ai connu bien pire comme soirée. Allez demander au type qui m'a foutu le coup de poing, je suis pas sur qu'il vous réponde la même chose.  « Mais non, c'est pas pour ça que je suis venue... » finit par dire Max. Cette fois, je reste silencieux, attendant qu'elle continue, même si je me doute fortement du sujet qu'elle va aborder. « Techniquement, si tu le voulais vraiment, tu pourrais en sortir dès maintenant... Ce serait manuel jusqu'à l'ouverture, mais le cirque dirait pas non à une paire de bras en plus. Your call...  » Nous y voilà. Je me retiens à grande peine de lever les yeux au ciel mais j'y arrive quand même. Bien sûr que j'ai réfléchi à ce qu'elle m'a dit depuis la dernière fois seulement je ne suis pas encore arrivé à une vraie conclusion. « Tu veux boire un truc ? » ai-je soudain demandé. Sans réfléchir du tout. Elle va me découper en petits morceaux. Pourquoi j'ai dit ça ? Mais juste après je me reprends. Je dois dire quelque chose à ce sujet, ça me trotte dans la tête depuis bien trop longtemps. « J'y pense toujours sérieusement, d'accord ? Je crois ... » ai-je commencé avant de m'arrêter pour bien peser les prochains mots. « Il est possible que je dise oui d'accord ? Si c'est pour m'éloigner des affaires du Scorpio ... mais laisse-moi encore un peu de temps. » ai-je finalement répondu en espérant que ça lui suffise.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Sam 10 Mai - 0:44



Max n'était pas douée pour les relations avec les autres, c'était bien l'une des premières choses qu'elle avait appris sur elle-même. Dès l'orphelinat, elle s'était émancipée des autres, majoritairement parce qu'elle ne les trouvait pas digne de s'entretenir avec elle, mais aussi un peu parce que, de leur côté, ils pensaient la même chose. Seulement, elle était beaucoup plus psychopathe que sociopathe, et ça... ça, Jon l'avait compris. Elle ne savait toujours pas comment, mais il avait deviné tout ce qu'elle était sans qu'elle n'ai eu besoin de lui dire quoique ce soit, et il... il l'avait magnifiée. Il lui avait donné les outils dont elle avait manqué pour être celle qu'elle était aujourd'hui et dont elle n'avait absolument pas honte ; oui, elle tuait des gens, elle ne s'en vantait pas mais ne s'en cachait pas non plus, ce n'était pas un plaisir intense, c'était un boulot comme un autre, elle n'avait juste aucune valeur pour les vies humaines autres que la poignée de celles qu'elle considérait comme précieuses. Et, oh oui, elles étaient peu... mais d'une valeur incroyable, tellement que lorsqu'on lui avait retiré Jon, Max avait été incapable de passer au-dessus avant d'assassiner toutes les personnes liées à la mort de son mentor & mari. Tinga faisait partie de cette courte liste aussi, même si Max avait probablement une très étrange façon de le montrer, et... sans qu'elle ne sache vraiment comment il était arrivé là, Alex y figurait aussi. Pas inscrit dans la pierre, mais... il était quand même là ; il comptait. Et c'était sûrement le plus perturbant.

« Quel soulagement, j'y avais jamais pensé. Mais sympa, t'es vraiment la patronne de l'année. » Depuis qu'elle avait pénétré dans son appartement, Alejandro jouait de nouveau avec le feu, mais Max se contenta simplement de lever les yeux au ciel en entendant ses petites moqueries & son humour douteux. Au lieu de ça, elle l'attaqua sur autre chose – de toute façon, il ne servait à rien de tourner autour du pot, il devait bien se douter qu'elle n'était pas venue là pour partager les nouvelles du New York Times avec lui. « Tu veux boire un truc ? » lui répondit-il cependant. La brune haussa brièvement les sourcils, avant de nier de la tête ; elle avait de toute façon bu toute la soirée, elle ne pouvait pas être plus pleine que ça. [ça c'est pour ton 'elle a encore envie de plaquer ma tête quelque part', entre ses CUISSES mon gros !] Non, vraiment, elle n'avait aps envie de boire, et elle lui adressa un regard soutenu – et elle n'arrêterait pas tant qu'il n'aurait pas répondu à sa question. « J'y pense toujours sérieusement, d'accord ? Je crois ... » Mh... C'était loin de la réponse à laquelle elle s'était attendue, et si son expression faciale était redevenue neutre pendant un instant, ça n'avait été que pour qu'elle lève de nouveau un sourcil, définitivement pas satisfaite de la réponse du mexicain. « Il est possible que je dise oui d'accord ? Si c'est pour m'éloigner des affaires du Scorpio ... mais laisse-moi encore un peu de temps. » Max resta un instant silencieuse avant de soupirer. « Encore une fois, je vois pas où est le problème ! » s'emporta-t-elle un peu en se redressant et en croisant les bras. « Ta paie changera pas, le danger y est réduit au quasi-néant ! » reprit-elle, attendant de toute évidence une explication claire.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Sam 24 Mai - 12:16

En la voyant là dans mon salon, je me dis que je ne suis pas forcément d'humeur à avoir un débat avec elle -autrement dit une dispute- à ce sujet mais je sais très bien que je n'ai pas le choix de toute façon. Je me rappelle aussi que la dernière fois qu'elle est venue ici, c'était pour me demander de venir en aide à Tinga et on sait tous comment ça a terminé: mon bras avec un trou dedans. Mais ça a peut-être sauvé une petite fille. Peu importe. Elle ne me lâchera pas tant que je ne lui aurais pas dit quelque chose sur cette idée de cirque. Néanmoins je ne me suis pas attendu à ce qu'elle vienne me trouver chez moi, autant dire que c'est pas son genre donc c'est peut-être un signe de bonne volonté ? Je peux espérer qu'elle ne m'éclate pas la tête cette fois. Ca ne m'empêche de sortir une phrase sarcastique à laquelle elle ne répond qu'en levant les yeux au ciel. C'est peut-être mieux ainsi, même si ça veut carrément dire qu'elle est déterminée à ce qu'on parle de sa proposition d'emploi. J'aurais préféré qu'elle vienne dans la journée et qu'elle m'envoie quelque chose pour me prévenir mais j'imagine qu'on ne peut pas tout avoir, surtout quand il s'agit de Max.

Donc elle finit par aborder le sujet et je lui réponds de la manière la plus étrange qui soit vu que mon premier réflexe est de l'ignorer superbement. Pour toute réponse, Max hausse un sourcil avant de secouer la tête. Hum, oui là je n'ai plus le choix je dois lui donner quelque chose. C'est vrai que j'ai eu pas mal de temps pour réfléchir après tout ... et puis je sens bien vu la façon qu'elle me regarde que j'ai intérêt à parler et vite. Je finis par soupirer avant de commencer à répondre, même si je vois bien que ce que je dis ne lui convient pas vraiment. Après avoir fini, un silence pesant s'installe entre nous. Mes yeux guettent sa réaction. Elle finit par soupirer. « Encore une fois, je vois pas où est le problème ! » s'écrie Max. Je serre les dents alors qu'elle s'emporte légèrement. « Ta paie changera pas, le danger y est réduit au quasi-néant ! » Elle attend plus d'explications de ma part, j'en suis bien conscient mais je sais pas si c'est une bonne idée ... En même temps je n'ai pas vraiment le choix maintenant pas vrai ? « Je sais d'accord ? Mais c'est pas comme si faire un détour par le cirque faisait parti de mon plan de carrière. » ai-je lâché en haussant un peu la voix aussi. Mmmm je n'ai pas vraiment de plan de carrière mais ça n'enlève rien au fait qu'en effet, bosser dans le cirque ne faisait pas parti de mes projets. Je peux plus reculer maintenant, il faut que je parle du vrai truc, de ce qui me pousse réellement à hésiter. « Peut-être ... Peut-être que je veux juste m'éloigner ... de toi. Trouver un autre job qui n'a rien à voir ... tout ça. T'as tendance à avoir une mauvaise influence sur moi, mon bras est là pour témoigner. On est d'accord je fais mes propres choix mais ... » ai-je soufflé. Mais quand elle est là ... Je finis toujours par être influencé par elle. Depuis toutes ces années et ce, même depuis nos retrouvailles où je cherche à lui à lui prouver que je n'ai plus rien de l'adolescent influençable que j'étais. Autant dire que ça n'a pas vraiment marché. Donc c'est pour ça en fait que j'hésite vraiment: elle a de l'influence sur moi et ce n'est pas une bonne chose ... alors oui je veux peut-être m'éloigner avec qu'il ne soit trop tard. Je veux pas travailler toute ma vie pour Max. Je n'ai pas prononcé un mot plus haut que l'autre, au contraire, j'ai eu du mal à trouver les mots pour que ça paraisse le moins ridicule possible. A nouveau mes yeux guettent sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Lun 26 Mai - 0:56



« Je sais d'accord ? Mais c'est pas comme si faire un détour par le cirque faisait parti de mon plan de carrière. » Et c'était là que les talents de compréhension de Max s'arrêtaient. La jeune femme n'avait jamais eu de plan de carrière – ou plutôt si. A dix ans, lorsqu'elle était rentrée au cirque, la petite fille s'était dit qu'elle y passerait toute sa vie, et l'alternative lui semblait vraiment bonne. Puis, Jon était arrivé, et voilà où elle en était aujourd'hui. Sa carrière ? Elle considérait son « activité » comme un business, oui, dans lequel elle excellait. Seulement, elle savait qu'elle ne pouvait pas faire de plan sur le long terme. Avec les années, la philippine avait amassé pas mal d'ennemis et même si elle ne comptait certainement pas partir sans se battre, elle se doutait qu'elle ne passerait pas l'âge de s'inquiéter de sa retraite. Quoiqu'il en soit, l'argument ne passait encore une fois pas vraiment pour Max, qui ne voyait vraiment pas pourquoi le cirque pouvait poser problème.

Et puis, il enchaîna. « Peut-être ... Peut-être que je veux juste m'éloigner ... de toi. Trouver un autre job qui n'a rien à voir ... tout ça. T'as tendance à avoir une mauvaise influence sur moi, mon bras est là pour témoigner. On est d'accord je fais mes propres choix mais ... » avait-il repris, finissant sa phrase dans un souffle. La brune resta paralysée un instant. S'éloigner d'elle ? La jeune femme ne put pas se contrôler, et un déglutissement passa difficilement sa gorge alors qu'elle rompait brièvement le contact visuel avec Alejandro. Ça ne dura qu'un instant, certes, mais c'était un instant de trop, beaucoup trop révélateur pour elle qui ne laissait jamais rien paraître. Le fait qu'il veuille s'éloigner d'elle la blessait ; pas des masses, certainement pas assez pour la faire pleurer ou s’époumoner pour changer les choses, mais ça la blessait, et pas parce que son amour propre en prenait un coup ; parce que c'était lui. Alors, certes, ce n'était pas grand chose ; mais son incapacité à répondre dans l'instant ne laissait que deviner l'étendue de ce que ça laissait présager. Quelle conne... Elle était en train de se ridiculiser, là, incapable de lui balancer quelque chose pour détourner son attention ou retourner les choses contre lui. Plus gênée qu'elle ne l'avait jamais été dans toute sa vie, Max se leva et, sans réussir à regarder Alejandro dans les yeux, haussa brièvement les sourcils l'air de rien. « Fine. » déclara-t-elle – la force de sa voix lui donna du courage. « I don't even care. » mentit-elle outrageusement. Elle fit volte-face avant de reprendre la parole.  « Just make your choice, I won't wait forever neither. » cracha-t-elle en se dirigeant vers la porte de l'appartement, planifiant d'aller enterrer sa dignité.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Mer 28 Mai - 21:08

J'ai préféré finir par lui dire la vérité, aussi ridicule qu'elle puisse lui paraître. Ce que je lui ai dit avant, à savoir que je n'avais pas vraiment prévu de faire un détour dans le cirque et tout ça n'est pas faux pour autant, mais le vrai problème est bien ce que je lui ai dit en dernier. Peut-être est-ce l'occasion de m'éloigner d'elle, parce que depuis qu'on s'est recroisés la première fois au ce soir là au Scorpio, j'ai tendance à retomber dans mes vieux problèmes. Je reviens ce crétin d'ado que j'étais, persuadé qu'il était plus fort que le monde entier. A cette époque, elle m’hypnotisait et m'impressionnait et puis j'étais fou de désir pour elle. Aujourd'hui c'est différent bien évidemment mais je sais très bien que ... qu'il y a toujours quelque chose. La preuve je me suis pris une balle il y a quelque temps pour quelque chose qu'elle m'avait demandé. Elle est nocive pour moi et pourtant, je suis incapable d'arrêter les choses, c'est comme ça depuis toujours entre nous.

Alors je lui dis que peut-être m'éloigner d'elle est ce qui serait bon pour moi. Pas peut-être, sûrement. Je lui dis qu'elle a toujours eu une mauvaise influence sur moi, même si j'ai fait mes choix, le danger est réel quand je suis avec elle. Malgré le désir qui me ronge le ventre, je m'aperçois que rien n'a changé depuis Los Angeles et à nouveau, il faut que je m'éloigne avant de tomber encore plus bas. Seulement à ma grande surprise, une fois ces mots prononcés, Max rompt le contact visuel entre nous. Pendant une fraction de seconde, je jurerai avoir vu quelque chose sur son visage, une expression que je n'avais encore jamais vu, comme si elle était ... blessée ? Non j'ai dû rêver, c'est impossible. Je me donne beaucoup trop d'importance. Elle se reconstitue immédiatement un visage neutre, tellement rapidement que je pense avoir rêvé. « Fine. » dit-elle sans broncher et pourtant sans me regarder. Je la regarde, la mâchoire crispée, ne m'étant pas attendu à une réaction aussi ... froide. J'aurais dû m'en douter en même temps mais je ne sais pas, je m'étais attendu à autre chose. En tout cas, plus j'y réfléchis et plus je me dis que je n'ai pas raison et cette expression que j'ai vu sur son visage a bien existé.

« I don't even care. » lance-t-elle sans ciller et en faisant volte-face pour se diriger vers la porte de mon appartement. Non sérieusement, j'étais loin de penser qu'elle allait réagir comme ça ... mais encore une fois je me donne peut-être trop d'importance. Mais voilà la drôle de sensation que j'ai au creux du ventre en la regardant s'éloigner ne présage rien de bon. « Just make your choice, I won't wait forever neither. » crache Max en me tournant toujours le dos. Laisse-la partir, souffle une voix dans ma tête, comme ça tu ne risqueras plus rien. Et vraiment c'est ce que je veux, la laisser partir, qu'elle sorte de ma vie. Elle arrive au niveau de la porte. Je serre les poings. Ma raison me pousse à laisser faire les choses parce que c'est bien ce que je veux. Seulement mon corps, mon désir et mon instinct me disent autre chose. Quelque chose que je tache de retenir depuis que ma route a à nouveau croiser la sienne. C'est à cet instant que mon instinct a pris le dessus sur tout le reste, au moment où je me souviens de Los Angeles et de ces quelques matins où je me suis réveillé près d'elle. Avant qu'elle n'ait eu le temps d'ouvrir la porte de l'appartement, je me précipite vers elle et comble le vide entre nous. Mon esprit se met en veille quand je l'attrape par le poignet pour qu'elle se retourne vers moi et dans la suite de mon mouvement, je plaque ma main libre à plat contre la porte d'entrée. De ce fait, Max se retrouve coincé entre mon corps et la porte vu qu'elle est elle aussi plaquée contre ma porte. Je vais peut-être me faire tuer mais rien à foutre. N'y tenant plus, je l'embrasse comme si ma vie en dépendait, comme si j'avais passé tout ce temps à me retenir. Wow ... j'avais oublié ce que ça faisait de l'embrasser. Je presse mon corps un peu plus contre le sien, ce qui la pousse un peu plus contre la porte. Oui j'embrasse Max sauvagement, langoureusement, ma main descend même sur sa hanche. Je me sens incapable de m'arrête, à moins que ce ne soit elle qui m'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Jeu 19 Juin - 23:09


Max ne voulait vraiment pas avoir de ressenti particulier, pas en rapport avec Alex ; et pourtant, en se retournant, elle ne put nier une pointe d'amertume qui vint tinter le coin de ce cœur qu'elle proclamait – et pensait – de pierre. Au moment où il lui avait dit qu'il pensait préférable de s'éloigner d'elle, elle avait senti quelque chose qu'elle se refusait à définir, au fond de l'estomac. Bien sûr, elle ne se faisait pas d'illusions : oui, c'était dangereux de rester avec elle, elle traînait des menaces inimaginables dans son sillage et ça n'était pas sur le point d'arrêter, même si elle prétendait pouvoir laisser Alex en « périphérie » pendant un temps. Ce n'était d'ailleurs déjà qu'une question de mois avant que le Cirque ne connaisse le même sort que celui réservé au Scorpio, et pourtant... pourtant, elle aurait aimé qu'Alex pense différemment ; qu'il considère vraiment de la suivre comme il le faisait depuis qu'elle l'avait engagé, presque un an plus tôt.

Mais non ; il voulait suivre sa voie, faire son chemin, et elle ne pouvait rien faire pour l'en empêcher. Lui taper encore sur la gueule ? Ça ne rimerait à rien. Et les menaces aussi étaient obsolètes, elle se connaissait trop bien pour savoir qu'elle préférait le savoir loin que mort, elle aussi – et c'était ça, le problème. Alors, la brune avait fait volte-face, masquant ses étranges et perturbants sentiments sous une expression des plus neutres.

Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il la retienne ; à vrai dire, elle était en train de se dire qu'elle aussi allait tout faire pour mettre de la distance entre eux lorsqu'il avait franchi celle qui les séparait pour la rattraper par le bras. Surprise, la jeune femme avait haussé les sourcils lorsqu'elle avait fait volte-face, prête pour un nouveau round verbal. Il n'en fut rien - en un instant, la brune s'était retrouvée plaquée contre le mur, se retenant au dernier instant d'assener un coup sur la tête d'Alex en réalisant qu'il ne l'attaquait pas : l'habitude. Au lieu de ça, leurs lèvres se trouvèrent et elle sentit le corps du mexicain plaqué contre elle, ne lui laissant aucune échappatoire.

Elle n'en cherchait aucune. Elle avait répondu à son baiser avec avidité dès qu'elle avait compris ce qui était en train de se passer. Après tout, n'étais-ce pas beaucoup plus facile ? Quand il était question de parler, il dépassait les bornes ou bien il la blessait. Au moins, sur ce terrain, Max s'y connaissait, elle savait communiquer. Si il était question de lui avouer le « béguin » qu'elle avait pour lui ? Pas une seule seconde. Mais elle suivait son instinct, & lorsque leurs lèvres s'étaient effleurées, elle avait senti que c'était ce qu'elle voulait – et elle n'était pas du genre à se retenir de quoique ce soit. Alors que la main d'Alejandro descendait sur sa hanche, la jeune femme prit le contrôle &, en lui attrapant une épaule, inversa les rôles et le plaqua contre le mur. Elle ralentit la cadence, mordilla la lèvre inférieure du mexicain avant d'écarter son visage de quelques centimètres pour le jauger du regard ; pas de peur, pas de sentiment de regret. En une seconde, elle avait déboutonné le jean de son employé ; un sourire en coin traversa ses lèvres. Les choses sérieuses pouvaient vraiment commencer.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Dim 29 Juin - 20:52

L'atmosphère est vraiment très tendue et cela empire quand je dis la vérité à Max, à savoir qu'une part de moi veut m'éloigner d'elle, m'éloigner de son influence et du danger qu'elle représente. Depuis que je suis rentrée pour la première fois dans le Scorpio, il y a environ un an, je n'ai jamais été aussi proche de ce monde que je cherche à éviter à tout prix depuis ma sortie du lycée et des Venice 5. Donc au lieu de tourner autour du pot, je préfère lui dire la vérité, quitte à me prendre une nouvelle raclée. Seulement je dois avouer que je ne me suis pas attendu à voir cette lueur dans yeux, comme si elle était ... blessée ? Mais elle se recompose son masque habituel tellement vite que je pense avoir rêvé, mais sérieusement, je pensais pas que ... Je ne sais plus quoi penser en fait. Je retiens presque mon souffle alors qu'elle affirme s'en moquer totalement. On dirait qu'elle se retient de dire quelque chose ou qu'elle se retient tout court en fait ... Moi je reste sans bouger jusqu'à ce qu'elle face demi-tour pour repartir de mon appartement.

Seulement voilà, je ne sais pas comment expliquer la suite. Mon coeur cogne douloureusement dans ma poitrine et je comprends rapidement que ce n'est pas la crainte mais le désir qui fait ça, désir que je refoule depuis ... très  longtemps. Et là en la voyant partir, ma tête est comme court-circuitée et je ne pense plus qu'à une chose: qu'elle ne parte pas. Des images de ce qui s'est passé entre nous quand j'étais au lycée me reviennent en tête et je n'ai plus qu'une idée en tête, c'est de revivre ça. C'est pour cette raison que je me lance après elle pour la retenir d'un geste brusque. Je vois à peine la stupeur sur son visage mais elle comprend rapidement ce que je cherche. Je la plaque contre le mur et ensuite plaque mon corps contre le sien. Son espace personnel se fond dans le mien et l'odeur de sa peau envahit mes narines. Je ne suis pas sur que ce soit vraiment bien de faire ça mais bordel, ce que j'en ai envie !

Et je l'ai fait. Je comble la distance entre nos lèvres pour l'embrasser avec toute l'envie et tout le désir dont je suis capable. Elle me répond avec la même avidité, ce qui me surprend avant que je me rende compte qu'en fait, c'est plutôt naturel. Le désir que j'éprouve est tellement fort que j'en ai mal au ventre. Nos lèvres son soudées dans une danse sensuelle. Ce n'est pas le même genre de baiser qu'on a eu quand on s'est connus à Los Angeles. Non celui-là est marqué par la frustration, par ces quelques années de séparation et peut-être plus de maturité de ma part. Je me retiens de pousser un gémissement de satisfaction quand elle inverse la situation et que je me retrouve plaqué contre le mur à mon tour. Elle joue doucement avec ma lèvres tandis que je reprends mon souffle. Ma main est toujours aux environs  de ses hanches. Là tout de suite ce n'est qu'à mon instinct que j'obéis. Elle me lance un regard indéchiffrable auquel je réponds sans ciller. Je ne suis plus l'adolescent qu'elle a connu à Los Angeles. On pourrait croire que j'ai en effet gagné en maturité mais apparemment non. Être vraiment mature ça aurait été de la laisser partir. Je laisse Max déboutonner mon jean tout en l'embrassant dans le cou. Une fois cela fait, elle sourit et je couvre son sourire en l'embrassant à nouveau plus langoureusement, plus sensuellement qu'il y a quelques secondes. Mes mains viennent capturer ses fesses puis descendent encore un peu et exercer une légère pression pour qu'elle vienne enrouler ses longues jambes autour de mes hanches. Je passe la main dans ses cheveux et tire doucement dessus sans avoir quitté ses lèvres. J'ai l'impression de m'être affamé pendant ces dernières années et soudain ... Je perds le fil de tout. J'emmène Max comme ça, presque dans mes bras, jusqu'à ma chambre. Mon corps est brûlant, comme envahit par la fièvre. Arrivés dans ma chambre, je la dépose sans ménagement sur mon lit, la rejoins et me redresse un instant pour enlever mon t-shirt.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex Ven 11 Juil - 0:56



Leurs problèmes n'allaient clairement pas se régler comme ça ; le sexe n'était pas une solution en soi, et Max aurait dû le réaliser tout de suite. Seulement, elle en avait envie, elle avait terriblement envie d'Alejandro ; pas seulement depuis qu'il avait posé ses lèvres sur les siennes ! Depuis des mois. La tension était évidente entre eux, et ses souvenirs de l'époque où il était pourtant à peine un homme était restés gravés au fer rouge dans sa mémoire. Alors les préoccupations sur le Scorpio, son cirque ou les crises existentielles d'Alejandro... là, tout de suite, ça lui passait un peu au-dessus.

C'était étrange à dire, mais en temps normal, Max n'était pas très « ouverte » quand elle baisait [what '-' it didn't sound like that in my head '-']. Elle n'était pas particulièrement tendre, même pas du tout en temps normal, et le sort qu'elle avait préféré offrir à sa fille plutôt que de devoir la trimballer montrait à quel point son intérêt pour les personnes même liées profondément à elle était limité. Parce qu'elle était une solitaire, parce qu'elle estimait que même si Jon l'avait aidé, elle s'était construite toute seule, elle avançait seule & ne laissait personne la voir en position de faiblesse. Pour ce qui était de ses prouesses au lit, elle était d'un naturel profondément dominateur... mais pas avec Alejandro. Enfin, elle l'était, bien sûr ! Mais moins ; et c'était déjà beaucoup. Elle le laissait prendre des initiatives, balader ses mains sur elle, la guider même – et elle aimait ça. Une bonne dizaine de personnes devaient la vouloir morte en ville, juste là, dehors, et pourtant, il n'y avait personne de plus dangereux qu'Alex pour Max à cet instant.

Elle avait à peine le contrôle ; elle se laissa embrasser, frissonnant sous les baisers qu'il assena à son cou alors qu'elle-même déboutonnait son pantalon avec empressement. Baisers, caresses, next thing you know, Max se laissait poser sur le lit du jeune homme, déjà avide de son corps lorsqu'il s'éloigna pour retirer son tee-shirt. La brune en profita pour se redresser à son tour &, lorsqu'il dévoila son torse, sa bouche vint trouver sa peau. Elle embrassa le bas du ventre d'Alejandro avec une douceur inhabituelle, qui ne pouvait laisser présager qu'un ouragan en formation. Un regard vers Alex, un sourire entendu, et les mains de Max viennent baisser brutalement le pantalon du mexicain, entraînant son boxer dans son mouvement. Rapidement, elle reprit le contrôle et entraîna Alex vers elle avant de le faire basculer sur le lit pour se mettre sur lui & fondre sur son cou, le couvrant de baisers brûlants.

THE END
TO BE CONTINUED



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex

Revenir en haut Aller en bas

❝ whatever i feel for you, you only seem to care about you ω Max & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-