It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 22 Fév - 0:00

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Sans que Leo n’en prenne réellement conscience, son histoire avec Jamie avait prit une importance primordial dans sa vie. Désormais, il ne se passait pas une journée sans qu’il ne passe la voir ou qu’il l’appelle, et il considérait tous les moments qu’ils passaient ensemble comme extrêmement précieux. A ses côtés, Leo oubliait un peu le danger qui pesait constamment sur ses épaules, et s’autorisait même à penser qu’il avait lui aussi le droit de vivre une vie normale, que les hommes de son père finiraient par abandonner l’idée de le retrouver pour lui faire payer ce qu’il leur avait fait. Bien sûr, il n’était pas dupe et connaissait parfaitement les capacités de la mafia milanaise puisqu’il en avait longtemps fait partie, mais Jamie avait cet étrange pouvoir sur lui… celui de rendre son quotidien plus beau et sa vie bien plus plaisante qu’avant.

Ce soir, Jamie et Trevor devaient passer la soirée tous les deux. La jeune femme avait même confié son fils à sa sœur pour être plus libre, et s’accorder un moment exclusif avec l’italien qui était chargé de venir la chercher chez elle. Le sourire aux lèvres, il grimpa les quelques escaliers qui le séparaient encore de l’appartement que Jamie partageait avec Imen, mais fut surpris de trouver une porte entrouverte. Etait-il en retard à ce point ?  Que pouvait-elle bien lui préparer ? Curieux, le jeune homme s’avança avec une pointe d’espièglerie dans le regard, persuadé que Jamie lui préparait quelque chose. Mais alors qu’il passait sa tête par la porte entrebâillée, l’italien se figea. Il régnait dans l’appartement un tel capharnaüm qu’il comprit immédiatement que quelque chose de grave était arrivé. Fonçant à travers l’appartement pour en visiter toutes les pièces à la recherche de Jamie, le jeune homme tomba finalement sur un bout de papier griffonné au milieu de la table de la cuisine. Le souffle court, Trevor avait l’impression de vivre un véritable cauchemar. Ce scénario, il ne le connaissait que trop bien puisqu’il l’avait déjà vécu quelques années auparavant, à l’époque où il sortait avec Elena et où son père l’avait faite kidnappé pour obliger son fils à entrer dans la mafia. Soudain, Trevor se sentit ridicule et extrêmement stupide d’avoir pu penser que Jamie était en sécurité auprès de lui. Son passé ne l’avait pas quitté, ne le quitterait probablement jamais et une fois de plus, une des personnes qui lui était les plus proches payait pour lui.

L’adresse inscrite sur le papier qu’il venait de trouver le mènerait tout droit jusqu’à Jamie, mais aussi tout droit jusqu’à sa propre perte. Car le but de la manœuvre, il le savait, était de l’attirer dans les filets de la mafia qui se chargerait de lui faire regretter d’avoir quitté Milan. Totalement perdu, le jeune homme se lança tout de même dans la descente d’escalier à toute allure, alpaguant le premier taxi qui passa et le sommant de le conduire jusqu’à l’adresser qu’il tenait entre ses doigts. Il se devait de retrouver Jamie avant qu’il ne soit trop tard, quoi qu’il lui en coute. Mais alors qu’il se trouvait à peu près à mi-chemin, Trevor stoppa le chauffeur, lui ordonnant de changer de direction. Soudain, une idée lui avait traversé l’esprit et sans aucune hésitation, l’italien fila vers la demeure de Marley. S’il y avait bien une personne qui pouvait l’aider, c’était elle. Elle et les hommes de son père. Arrivant à bout de souffle devant l’entrée de la villa où vivait Marley, Trevor se mit à appuyer frénétiquement sur le bouton de l’interphone. « Marley ! Marley réponds bordel ! C’est Leo, réponds !»
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 22 Fév - 18:16



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




Les cris fusaient dans la demeure. Pourquoi ? Tout simplement parce que les petites ne voulaient pas prendre leur bains et couraient partout comme deux folles. N’ayant plus le temps de m’occuper d’elles, mon père, qui lui non plus n’avait pas le temps, avait refilé cette tâche à un de ses hommes qui… Avouons-le, le pauvre avait clairement du mal. En plus, il faisait tellement pitié avec son costard à s’occuper de deux petits mêmes pas âgés de six ans. J’avais envie de me foutre de lui. Mais le pauvre ça n’allait pas l’encourager pour autant… L’observant du coin de l’œil, je ne bougeais pas, il devait apprendre à se débrouiller tout seul… Je ne serais pas toujours ici… Il devait apprendre à se faire respecter, et il fallait l’avouer, ses deux petites étaient deux diablesses. Pire que moi au même âge… quand je vois ça, je me dis que mon père avait de la patience… Plongeant ma fourchette dans mon plat de pâte carbonara, je relevais le regard vers la télévision en faisait ma grosse. Je n’arrêtais pas de manger en ce moment. On voyait que j’avais mes règles… Un vrai gouffre sans fin. Un coup je prenais des pâtes un coup je prenais une tranche de carpaccio. Et attention pas que de la viande dans l’assiette de carpaccio. Ça baignait dans l’huile d’olive, remplit de parmesan et couvert de citron par-dessus. Nature ce n’est pas bon… Haha. M’essuyant la bouche, je me mis à rire devant la série que je regardais. C’était quoi déjà ? Je ne me souvenais pas. Mais ça me faisait rire alors c’est tout ce qui comptait. Entendant des hurlements apeuré, je sursautais manquant de tomber mon assiette avant de relever le regard vers la salle de bains des petites. C’était quoi ce silence tout à coup ? Me levant, je filais voir ce qu’il se passait avant de reculer. What the hell. ? « Tu veux les traumatiser ? » demandai-je en pointant le flingue qu’il tenait de façon désespéré sur les petites. Dans le genre prend ton bain ou je te bute il y allait fort. Riant doucement, je lui fis baisser son flingue avant de tapoter son dos. « Voilà pourquoi tu ne trouves pas l’amour mon pote… » ajoutai-je en soufflant de façon dramatique. Me tournant vers les filles, je leur jetais un regard noir avant de taper sur point sur le meuble et leur hurler d’aller dans le bain avant que je ne m’énerve vraiment. En deux trois mouvements, elles se retrouvaient nues et dans le bain. Tournant un regard vers Luigi, je soupirais avant de retourner manger. Le talent… Le talent. Reprenant mon repas, je me stoppais avant de grogner. Maintenant on sonnait. Non mais… Est-ce que j’allais pouvoir finir mon repas bordel ? Me levant en posant l’assiette de façon sèche, je jetais un faible regard vers l’interphone avant d’y voir Trevor. Fronçant les sourcils, on aurait dit un taré à appuyer sur la sonnette. Coupant le son, je pris les clés, avant de sortir et filer en direction du portail. « Tu veux casser la sonnette ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? On dirait que tu as vu un fantôme… ? » soufflai-je avant d’ouvrir et froncer les sourcils. C’était la première fois qu’il venait ici de lui-même. Regardant autour de lui, je claquais la langue contre le palet avant de le tirer à l’intérieur et fermer le portail. « Qu’est-ce qu’il se passe ? Ils t’ont retrouvé ? » Si j’avais été longue à la détente, maintenant, j’étais à fond, et je comptais bien l’aider au maximum.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Mer 26 Fév - 22:23

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Leo avait un peu de mal à atterrir et à remettre ses idées au clair après le choc qu’il venait de recevoir. Comme s’il revivait les pires moments de son passé, l’italien aurait juste voulu se réveiller et se rendre contre qu’il était juste en train de faire un cauchemar. Et malheureusement pour lui, le cauchemar était bien là mais il était bel et bien réveillé. En réalisant que Jamie était en train de risquer sa vie par sa faute, son sang ne fit qu’un tout et sans hésiter, il sauta dans le premier taxi pour la rejoindre. Fort heureusement, un éclair de lucidité lui rappela qu’il ne pourrait rien contre les hommes de son père s’il était seul, et qu’il ne ferait que se jeter dans la gueule du loup et faire exactement ce que la mafia attendait de lui. Alors, la seule solution qui s’offrait à lui était de faire appel à Marley et à ses propres contacts. Elle seule pouvait essayer de le tirer de là sans trop de dégâts, mais aussi et surtout : les précieuses connaissances qu’elle avait pourraient sauver Jamie. Et à l’heure actuelle, c’était absolument tout ce qui comptait pour Leo.

Planté devant l’entrée à tambouriner sur la sonnette, l’italien eut l’impression d ‘attendre pendant une éternité avant d voir apparaitre le visage de Marley au coin du portail. « Tu veux casser la sonnette ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? On dirait que tu as vu un fantôme… ? » constata la jeune femme devant un Leo toujours aussi stressé et apeuré, ce qui fit d’ailleurs bien vite réaliser à Marley que ce n’était pas le moment de plaisanter. « Qu’est-ce qu’il se passe ? Ils t’ont retrouvé ? » s’exclama-t-elle après l’avoir tiré vers l’intérieur et refermé le portail derrière lui. Le jeune homme eut besoin de quelques instants pour reprendre son souffle, mais replongea rapidement son regard apeuré dans celui de Marley. « C’est pas ça, c’est Jamie, ils… j’ai trouvé ça chez elle ! » balbutia-t-il d’une voix en haletant, en tendant à son amie le papier sur lequel figurait l’adresse d’un entrepôt d’une main tremblante.  Qu’elle ne sache pas vraiment qui était Jamie lui importait peu car pour l’heure, la seule chose qu’il avait en tête était de la retrouver au plus vite. « Ca recommence !  Comme avec Elena, je… Il faut qu’on la sorte de là, j’veux pas qu’ils lui fassent de mal, j’ai besoin de toi ! Les hommes de ton père, il faut qu’ils nous accompagnent, j’y arriverai pas tout seul je… c’est moi qu’ils veulent ! Ils attendent simplement que je vienne la chercher ! » Son discours était totalement décousu et pour cause : Leo était épuisé, perdu, et incapable  d’y voir plus clair dans cette situation horrible. Lançant un énième regard désespéré en direction de Marley, il ajouta à mi-voix : « Il faut faire vite. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 2 Mar - 2:28



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




« C’est pas ça, c’est Jamie, ils… j’ai trouvé ça chez elle ! » Fronçant les sourcils, je me demandais qui diable était Jamie, mais ce n’était pas le plus important, pas le temps de réfléchir. Attrapant le bout de papier qu’il me tendit, je cru déchanter. Entrouvrant la bouche, mon cœur eut un raté. Ils l’avaient en effet retrouvé… Même s’il disait que ce n’était pas ça, ça l’était… Ils lui faisaient clairement du chantage et pas qu’un peu d’ailleurs. « Ça recommence ! Comme avec Elena, je… Il faut qu’on la sorte de là, j’veux pas qu’ils lui fassent de mal, j’ai besoin de toi ! Les hommes de ton père, il faut qu’ils nous accompagnent, j’y arriverai pas tout seul je… c’est moi qu’ils veulent ! Ils attendent simplement que je vienne la chercher ! » Le truc c’est que mon père n’était pas là, il n’y avait pas grand monde à la maison. Essayant de réfléchir de façon calme, ça m’était presque impossible. Nous étions dans une situation d’urgence et le mot était faible je trouve. Soupirant faiblement, je serrais faiblement le papier dans ma main avant de mordiller mes lèvres. « Il faut faire vite. » Fermant brièvement les yeux, j’hochais la tête avant de me tourner vers la maison. « Suis moi ! » Lâchai-je d’un ton sec avant de partir d’un pas décidé vers la maison, entrant, je me dirigeais vers la salle de bains ou se trouvait je sais plus son nom en train de laver mes sœurs. « Appels les hommes disponible, tout de suite ! Dis-leur de venir à cet endroit ! » soufflai-je en lui montrant le bout de papier. « Informe mon père qu’il s’agit de la mafia Milanaise. J’ai besoin du plus de monde possible, okai ? Armé. »[/color] ajoutai-je avant de l’abandonner là et de faire signe à Trevor de me suivre. Filant vers le fin fond de la villa, je filais vers la cave avant d’entrer dans une pièce où il fallait taper un code. Entrant, j’allumais la lumière avant de voir les armes que conservait mon père. « Prend un flingue, celui qui te va le mieux, c’est la sécurité avant tout. » soufflai-je avant d’en prendre un et de le charger et le mettre entre dans ma ceinture. « On va aller là-bas, je vais y aller avec mes hommes, pendant que je m’occupe d’eux, tout ce que tu auras à faire, c’est à prendre Jamie, et l’amener loin de là. Je vais voir ce que je peux faire pour éviter le carnage… » marmonnai-je avant de voir l’homme venir pour m’annoncer que les gars sont prêt à partir sur le lieux dit. « Good. Partons. » Dis-je avant de filer en direction du garage. Une voiture rapide c’est ce qu’il fallait, et je ne pris pas le temps de dire quoi que ce soit d’autre avant de monter rapidement dans une voiture sportive de mon père et démarrer une fois Trevor dedans. Ni plus ni moins, je filais au lieu donné en roulant, excessivement vite.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 8 Mar - 23:26

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Leo était à bout de soufflé, à bour de nerfs, et complètement paumé. Jamais il n’aurait cru devoir faire appel à Marley dans ces conditions mais pour le coup, il n’avait pas vraiment le choix. Car il n’était pas le seul impliqué dans l’histoire, et le fait que Jamie soit désormais de la partie le mettait tout simplement hors de lui. C’était injuste, cruel… digne de la mafia en somme. Leo était plutôt bien placé pour le savoir puisqu’il avait agit de la sorte quelques années auparavant, au moment où il était encore sous les ordres de son père. Mais aujourd’hui, il n’était plus dans ce camp-là. Ou plus exactement, il tentait par tous les moyens de ne plus faire partie de ce réseau infernal. Mais il avait beau se débattre depuis des mois, le jeune homme se rendait compte que tous ses efforts étaient vains, et pire, qu’ils mettaient en danger des innocents. Cette fois, il ne s’agissait pas de n’importe quelle innocente puisque Jamie était impliquée. Elle était celle qui l’avait aidé sans le savoir à oublier tous ses tracas, à reprendre une vie à peu près normale et surtout à s’attacher de nouveau sans craindre de perdre les personnes auxquelles il tenait le plus… Comme quoi, la tendresse qu’il éprouvait pour elle l’avait rendu totalement aveugle, et l’italien semblait aujourd’hui en payer les conséquences.

« Suis moi ! » lâcha brusquement Marley, extirpant du même coup Leo de ses pensées. Sans se faire prier, il se lança à sa poursuite sans même chercher à comprendre où elle l’emmenait. Même s’il lui avait fallu du temps pour ça, il lui faisait aujourd’hui totalement confiance, et ne doutait pas qu’elle ait les moyens de sortir Jamie de là. Si Marley ne les avait pas, personne ne les aurait jamais. En chemin, ils croisèrent un des hommes du clan de Marley, qui fut rapidement mis au fait de la situation et chargé de prévenir le reste des troupes. Puis, leur course se poursuivit en direction d’une pièce secrète, dans laquelle se trouvait une impressionnante collection d’armes dans laquelle Leo put se servir en y ayant été autorisé par son amie. « On va aller là-bas, je vais y aller avec mes hommes, pendant que je m’occupe d’eux, tout ce que tu auras à faire, c’est à prendre Jamie, et l’amener loin de là. Je vais voir ce que je peux faire pour éviter le carnage… » expliqua ensuite Marley alors que le jeune homme plaçait l’arme pour laquelle il avait opté à sa ceinture. Il hocha la tête, laissant totalement Marley prendre la tête des opérations, et se lança une nouvelle fois à sa suite lorsqu’elle détala pour rejoindre le garage. Sautant dans l’une des voitures les plus rapides du lot, l’italien tenta de reprendre son souffle alors qu’il s’installait à la place du passager. Mais quoi qu’il fasse, l’angoisse le tiraillait et l’idée qu’il puisse arriver quoi que ce soit  à Jamie l’empêchait totalement de penser à autre chose. Néanmoins il tenta de se calmer un peu pour articuler : « Merci Marley. Merci de m’aider comme ça, je… Merci. » conclut-il finalement, incapable d’aller plus loin.
Après quelques minutes de voyage, perçues comme une éternité par l’italien, l’entrepôt désigné sur le bout de papier fit son apparition. Comme si c’état encore possible, les battements du cœur de Leo se firent plus rapides, et son souffle encore plus court. « C’est là. » souffla-t-il en se retenant de sauter de la voiture en marche pour partir à la recherche de Jamie. Au lieu de ça, il laissa Marley garer leur voiture dans un coin sombre, avant de lui jeter un regard rempli d’appréhension et de terreur. « Ils sont là ? On… on peut y aller ? Il faut faire vite ! » répéta-t-il  en faisant référence aux renforts que Marley avait demandé et qui permettrait de couvrir Leo lorsqu’il pénètrerait dans l’entrepôt.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Jeu 13 Mar - 14:42



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




« Merci Marley. Merci de m’aider comme ça, je… Merci. » Je comprenais son angoisse, et je pouvais comprendre qu’il ait encore du mal à réaliser la situation. Il avait l’air si paumé, jamais je ne l’avais vu ainsi depuis le temps que nous nous étions retrouvés. Il avait toujours été sûr de lui, ne montrait jamais ses craintes, rien. Et aujourd’hui j’avais droit à un Trevor assez ouvert. Je pouvais lire en lui comme dans un livre ouvert. Posant ma main sur la sienne, je la serrais doucement avant de resserrer mon étreinte en soupirant faiblement. « Ne me remercie pas, tu es la famille, on aide la famille. On ne touche pas la famille. » soufflai-je sans quitter la route du regard. Il était pour moi, comme un grand frère, il avait été là quand Wayne était parti, il avait toujours été là en fait. Et le fait que l’on se soit rapproché, était une bonne chose. Jamais. Jamais je ne le laisserai souffrir une minute de plus. Accélérant autant que je pouvais, j’essayais de me dépêcher, mais ce n’était pas le moment d’avoir un accident non plus… Après plusieurs minutes de silence, je m’embourbais dans le quartier ou était l’entrepôt ralentissant, histoire de pouvoir le trouver. « C’est là. » Tournant le regard, je le vis avant de ralentir encore plus. Il fallait être prudent et ne pas se faire repérer, sinon c’était foutu d’avance, et il ne fallait pas que ça arrive. Me garant dans l’ombre, je sentis mon estomac se serrer. J’étais stressé comme pas possible. « Ils sont là ? On… on peut y aller ? Il faut faire vite ! » Fronçant les sourcils, je regardais mon téléphone avant d’appeler mes gars et lui faire signe d’attendre un peu. Discutant avec un d’eux, je leur demandais rapidement de faire le tour du bâtiment que l’on puisse évaluer le nombre de gens qu’il y avait, et surtout je voulais savoir ou ce trouver cette fameuse Jamie. Il fallait que l’on planifie un plan et ne pas y aller à l’aveugle. Sinon on courait à notre perte. Attendant quelques minutes, je raccrochais une fois que j’eu toutes les informations nécessaires.

« Alors, on va y aller. Mais toi, tu vas passer par derrière le bâtiment et aller à l’est de celui-là. Attend que l’on soit entré pour agir. Jamie est retenues au fond du hangar par deux personnes, les autres sont devant et attendent un peu éparpillé partout… » soufflai-je en sortant de la voiture, armant bien mon pistolet avant de le ranger. Si nous ne commettions pas d’impair il avait le temps de fuir avec Jamie. « Je te conseille d’entrer dos à eux. N’utilise pas ton arme, sinon on va être repéré. » Lui donnant un couteau de poche a lame courbé je souris faiblement. « Tu sais ce qu’il te reste à faire. Utilise ton arme qu’en dernier recours. » Le prenant dans mes bras sans pouvoir m’en empêcher, je l’abandonnais là sous un dernier regard et un faible sourire. J’étais stressé… Marchant assez rapidement, je rejoignis mes hommes, avant de demander à deux d’entre eux, d’aller se planquer derrière et de suivre Trevor, au cas où quelque chose se passerait mal. Regardant l’entrepôt, je baissais mes lunettes de soleil sur mes yeux avant d’y entrer la tête haute, et ignorer les gens qui s’approcher de nous, se demandant qui nous étions. Me stoppant devant ce qui semblait le boss, je souris doucement. « Eh bien eh bien. La mafia Milanaise sur New-York ? Il me semblait qu’ici c’était le territoire de la mafia sicilienne. » clamais-je en regardant autour de moi. « T’es qui ? On fait ce qu’on veut. On a quelque chose à régler, dégage. » Riant doucement, je relevais faiblement mes lunettes pour le regarder droit dans les yeux. « Je crois que t’as pas compris, ou alors que t’es nouveau. Je me présente, Marleynne-Rose Don Vito. » Pas besoin d’aller plus loin, je vis dans leurs regards qu’ils avaient compris qui j’étais. Mordillant l’intérieur de mes joues, j’espérais que Trevor était déjà en action. Rebaissant mes lunettes de soleil, je tournais le regard vers la salle du fond assez inquiète.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 16 Mar - 15:46

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Cette fois, ils y étaient. La voiture de Marley était immobilisée à quelques centaines de mètres seulement de l’entrepôt, et cela signifiait que Jamie était toute proche de lui. D’ailleurs, en y songeant, l’italien avait de plus en plus de mal à tenir en place. Il voulait seulement la voir, la sortir de là et s’assurer qu’ils ne lui avaient rien fait, qu’elle allait bien. Leo ne tarda d’ailleurs pas à presser Marley, lui signalant une énième fois qu’ils devaient faire au plus vite pour éviter le pire. Bien consciente du danger, la jeune femme se saisit alors de son téléphone  pour faire le point avec les hommes qu’elle avait mis sur le coup. « Alors, on va y aller. Mais toi, tu vas passer par derrière le bâtiment et aller à l’est de celui-là. Attend que l’on soit entré pour agir. Jamie est retenues au fond du hangar par deux personnes, les autres sont devant et attendent un peu éparpillé partout… » expliqua-t-elle après avoir raccroché, devant un Leo des plus attentifs qui profita de cette tirade pour charger son arme. C’est alors que Marley lui glissa un couteau dans la main, en le sommant de n’utiliser son revolver qu’en dernier recours, ce  à quoi l’italien se contenta de hocher la tête sans rien dire. La jeune femme s’approcha alors pour l’enlacer, et Leo répondit bien volontiers à son geste en glissant un « Sois prudente » au creux de son oreille. Puis il se détacha d’elle, et fila vers l’arrière de l’entrepôt le plus discrètement possible.

Alors qu’il approchait lentement du but, Leo attrapa son arme afin de pouvoir se défendre s’il se passait quoi que ce soit. Il savait que l’endroit était rempli d’hommes lui voulaient sa peau, et le moindre faux-pas lui serait certainement fatal. Il n’avait tout simplement pas le droit à l’erreur, autant pour sa propre survie que pour celle de Jamie. Soudain, l’italien repéra une porte d’accès à l’arrière de l’entrepôt, porte bien évidemment gardée par un homme entièrement vêtu de noir qui guettait les environs. Les choses sérieuses allaient donc commencer. Mais Leo devait se aire discret s’il voulait pouvoir entrer dans ce hangar, et décida donc de se saisir du couteau que Marley lui avait confié. Dans un premier temps, cet outil ferait largement l’affaire. En se dissimulant derrière tout ce qu’il rencontrait, Leo avança le plus possible, jusqu’à se tenir à quelques mètres à peine de l’homme en question. Il attrapa alors une boite de conserve qui trainait par terre, et la balança le plus loin possible, de façon à ce que son ennemi se place dos à lui. Là, il s’empressa de surgir à découvert, et asséna n violent crochet en plein visage de l’homme qui s’apprêtait à dégainer son arme. Ne lui laissant pas le temps de réagir, il le roua de coups avant de lui planter la lame de son couteau dans l’abdomen, sans ciller. Décidément, les réflexes qu’il avait appris en servant la mafia ne s’oubliaient pas si facilement. Pénétrant ensuite dans le hangar en prenant soin de vérifier que personne ne le remarque, Leo longea le fond du bâtiment jusqu’à tomber sur une pièce isolée. Une petite grille rouillée laissait entrevoir l’intérieur de la pièce et au moment où le regard de l’italien tomba sur Jamie ligotée sur une chaise, son sang ne fit qu’un tour. Incapable de se retenir, il ouvrit la porte avec fracas en braquant son arme droit devant lui. Un homme surgit alors immédiatement devant lui et sans réfléchir, Leo tira. Une balle logée dans son front, l’assaillant s’écroula mais alors que l’italien s’apprêtait à faire subir le même sort au second gardien de la pièce, ce dernier se précipita vers Jamie avec son arme, probablement prêt à faire chanter Leo en attendant que ses compères viennent lui régler son compte. C’est alors qu’usant de toute son expérience, l’ex-mafioso tira en direction de Jamie, en décalant juste assez son revolver pour toucher la jambe de l’homme qui stoppa sa course et se retourna brusquement. Leo eut à peine le temps d’esquiver le coup de feu qui partit, mais mit finalement un terme au duel en visant la tempe de son rival. Débarrassé des deux premiers ravisseurs de Jamie, il se précipita alors vers la jeune femme et dénoua rapidement le tissu qui l’empêchait jusqu’ici de parler. « Jamie ! Jamie, je suis là ! Est-ce que ça va ? Qu’est-ce qu’ils t’ont fait, est-ce qu’ils t’ont fait du mal ? » Son cœur battait encore plus fort qu’auparavant et son souffle était court, mais Leo était néanmoins rassuré de la retrouver en vie. Il s’autorisa à passer une de ses mains dans les cheveux de la jeune femme en sondant son regard pour s’assurer qu’elle était en bonne santé, puis s’empressa de dénouer les liens qui lui emprisonnaient les poings et les chevilles. « Suis-moi, je vais te sortir de là. Quelqu’un nous couvre mais il faut faire vite ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 23 Mar - 21:39


S’il y avait bien une chose que Jamie n’avait pas imaginé pour sa soirée… C’était bel et bien le tournant qu’elle venait de prendre. Elle espérait presque à un canular de la part d’un collègue. Même si ça manquait de délicatesse… Mais ce n’était pas le cas. Non, quelqu’un, ou plutôt plusieurs quelqu’un, étaient venus la faire chier à son domicile. Elle avait bien essayé de se défendre… Et elle était plutôt ravie de savoir qu’elle en avait amoché au moins un… Mais une contre quatre, aussi entrainée soit-elle, l’irlandaise n’avait pas fait le poids.
Une bosse, une accélération en ligne droite, un virage à gauche puis un autre. Un arrêt. Un feu rouge vu la longueur de l’arrêt avant de redémarrer. Le baillon dans sa bouche et un sac sur la tête, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Elle remerciait juste le ciel ou peu importe quelle force supérieure à laquelle elle ne croyait absolument pas, de l’absence d’Owen à la maison ce soir. Seulement elle s’inquiétait pour Leo. Comment allait-il retrouver l’appart’ ? Et puis, c’était qui ces cons ? Que lui voulaient-ils ? Jamie ne put s’empêcher de se demander qui elle avait énervé à ce point pour qu’ils organisent un kidnapping. Ou avaient-ils seulement tiré au sort un agent de la CIA pour demander une rançon quelconque ? C’était tout aussi probable.

Au bout d’un moment, la jeune Mayfair avait simplement perdu la notion du temps. Elle aurait pu être dans ce qui semblait être un hangar, depuis une heure, comme depuis 5 heures. Seule sa vessie et son estomac semblait lui dire que ça ne faisait pas si longtemps que ça. Trois heures peut-être, tout au plus. Son cerveau ne cessait de se tourner et se retourner pour trouver une idée. Mais elle ne voyait rien qui pouvait réellement l’aider. Ils lui avaient enlevé le sac qu’elle avait sur la tête depuis qu’ils étaient arrivés… Mais son bâillon, elle l’avait encore. Ça lui faisait un mal de chien. Elle stoppa d’essayer de dénouer ses foutues liens lorsqu’elle entendit du bruit. Elle tentait de tendre l’oreille, mais rien à faire. Et finalement, ce fut Trevor qui apparut dans son champ de vision. S’il y en avait bien un qu’elle ne pensait pas voir débarquer c’était bien Trevor. Son coéquipier, ou n’importe quel agent oui… Mais Trevor ? Comment même l’avait-il retrouvé ? Elle ne tarda pas à avoir une bribe de réponses. Il tira sur l’un des hommes. Personne ne réussissait ce genre de tir sans entrainement préalable. C’était quoi ce délire ?! Il se débarrassa d’un second avant de se ruer sur Jamie pour la libérer. « Jamie ! Jamie, je suis là ! Est-ce que ça va ? Qu’est-ce qu’ils t’ont fait, est-ce qu’ils t’ont fait du mal ? » elle était dans l’incompréhension total. L’homme qu’elle venait de voir tirer ne ressemblait tellement pas au Trevor qu’elle connaissait. Mais là tout de suite, ça lui importait peu. Elle se laissa emporter par la joie soudaine de le trouver, et en pleine forme. Elle l’embrassa avant qu’ils ne détachent ses liens. « Ça va, mais on devrait dégager, d’autres vont arriver. » Evidemment, ses coups de feu avaient dû rameuter du monde. « Suis-moi, je vais te sortir de là. Quelqu’un nous couvre mais il faut faire vite ! » Ses yeux se plissèrent, fronçant les sourcils, elle n’était pas bien sur de comprendre. Qui les couvrait ? Qui pouvait ne serait-ce qu’avoir les couilles de s’aventurer dans une merde pareille ? Sans le moindre ménagement, Jamie poussa Trevor sur le côté. Un homme avait surgi de nulle part. Une droite, son pied en pleine face et l’Irlandaise finit le travail à main nue. Elle ne le faisait que rarement. Seulement chez elle, l’adrénaline n’avait pas toujours que des bons effets. « Putain Trevor… Tu m’expliques… C’est quoi ce bordel ? Pourquoi je suis là ? » Elle avait presque mis de coté le fait que d’autres pouvaient arriver, elle avait besoin d’explications.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Lun 31 Mar - 14:02

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


La tension était à son maximum et pourtant, Trevor ne s’était jamais senti aussi soulagé. Il avait eu tellement peur de perdre Jamie, tellement peur que le scénario qu’il avait connu avec Elena ne se reproduise sans qu’il ne puisse rien y faire… Alors même si tout n’était pas gagné, et s’il se doutait que ce n’était que le début des ennuis, l’italien était satisfait d’avoir retrouvé Jamie. Il venait de tuer deux hommes de sang froid et pourtant, il ne pu empêcher un petit sourire d’éclairer son visage lorsque la jeune femme l’embrassa alors qu’il l’aidait à dénouer les liens qui la retenaient prisonnière de cette pièce. « Ça va, mais on devrait dégager, d’autres vont arriver. » souffla Jamie, le rappelant ainsi rapidement à l’ordre. Ils devaient fuir au plus vite, et laisser Marley et ses hommes opérer pour eux. Pour le coup, Trevor faisait pleinement confiance à celle qui était devenue son amie et alliée, et considérait qu’elle était la mieux placée pour les sortir de là, Jamie et lui. Mais alors qu’il s’apprêtait à l’entrainer vers l’extérieur, la jeune femme le propulsa sur le côté avant de se ruer vers un nouvel assaillant. En deux temps trois mouvements, elle eut raison de lui sous le regard médusé de l’italien. Bouche bée, Trevor observait la scène en se demandant s’il n’était pas en train de rêver. Elle se battait avec une aisance telle qu’il avait l’impression de ne pas la reconnaître, de se retrouver aux côtés d’une parfaite inconnue qui n’avait clairement rien à voir avec la jeune mère tendre et attentionné qu’il pensait connaître.

« Putain Trevor… Tu m’expliques… C’est quoi ce bordel ? Pourquoi je suis là ? » Reprenant un tant soit peu ses esprits, Trevor secoua la tête et s’empara de la main de Jamie pour l’entrainer à l’extérieur de la pièce en soufflant un : « Pas maintenant. » des plus catégoriques. Il longea ensuite le mur en prenant bien soin de toujours rester devant Jamie pour la protéger en cas de besoin. Stoppant sa course dans un angle de l’entrepôt, à quelques pas seulement de la porte qui les mènerait dehors, Trevor vérifia rapidement les alentours alors que les premiers coups de feu retentissaient déjà à l’autre bout du hangar. « Cours, le plus vite possible et sans te retourner, je serai derrière toi pour te couvrir. Passe par la droite, la voie est libre. Continue jusqu’au bout de la rue puis tourne à gauche. On se retrouve derrière le restaurant. » chuchota-t-il avant de lui voler un dernier baiser, et de la pousser vers la porte en tirant sur le côté pour la couvrir et pouvoir la suivre sans craindre d’être abattu. En arrivant dehors, il aperçut un des hommes de Marley, qui lui fit signe de continuer pendant qu’il s’occuperait de ses éventuels poursuivants.  

Quelques minutes plus tard, l’italien arriva à bout de souffle juste derrière Jamie, à l’endroit qu’il lui avait indiqué. Sans plus attendre, il la serra dans ses bras en soupirant une nouvelle fois de soulagement. Elle était bien vivante et là où ils se trouvaient, ils ne risquaient a priori plus grand-chose. Il ne relâcha son emprise qu’après avoir reprit un peu son souffle, et planta son regard azur dans celui de Jamie tout en balbutiant : « J’ai eu tellement peur Jamie ! Je… je suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Lun 31 Mar - 14:24



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




Pas besoin de parler pendant cent ans en effet, à peine j’avais prononcé mon nom que le type se tût. Il avait surement compris, il avait compris, et les autres aussi. Je n’étais pas n’importe qui, j’étais quelqu’un de haut placé dans ce monde-là. Nos regards se croisant, ni lui ni moi ne parlèrent. Comme si nous attendions que l’un de nous commence le débat. Il devait surement chercher comment se défendre face à cette révélation. Haussant un sourcil, je regardais mes hommes un à un, avant de faire un signe à l’un d’eux. Simplement être prêt à dégainer si le besoin est et ne pas du tout hésiter. Enfouissant mes mains dans mes poches, je m’adossais contre un poteau du Hangar avant de bailler longuement. « Bon, il semble que tu ais perdu ta langue en route. Je t’ai demandé ce que tu foutais ici avec tes hommes. » Demandai-je une nouvelle fois en les regardant longuement. Je me demandais ce que foutait Leo. J’espérais qu’il n’allait pas faire un boucan monstre. Enfin, dans tous les cas j’étais totalement confiante, mais soit, passer pour le moins inaperçu ce n’était pas plus mal non plus. Inspirant profondément, j’attendais sa réponse quand le premier coup de feu retentit. Me figeant, je relevais le regard vers le fond du hangar avant que tout le monde ne sorte son arme. Sans réfléchir je dégainais moi aussi avant de tirer en pleine tête dans l’un d’entre eux. Me mettant en couverture derrière le dit poteau, je laissais mes hommes tirer en me demandant si Leo allait bien, et si je sais plus son prénom aussi allait bien. Les tirs continuaient de battre leur plein et ce qui me rassurait c’était bien de voir que l’ennemie avait perdu la moitié de ses hommes. Mon cœur battait la chamade, je n’avais jamais réellement fait ça de ma vie, d’habitude j’étais toujours en arrière-plan. Regardant autour de moi, je tirais sur l’un d’entre eux avant de me planquer à nouveau. Faisant signe à l’un de mes hommes de me couvrir, je partis en direction du fond du hangar, je devais voir si Leo allait bien, je n’allais pas le laisser crever si jamais c’était le cas quand même. Tirant à plusieurs reprises je me mis à courir avant de chercher la porte. La trouvant je l’ouvris avant de tomber sur un type. Allant pour tirer son coup de pied me fit perdre l’équilibre. Lâchant l’arme en même temps j’évitais son coup de poing roulant sur le sol avant de lui planter mon talon aiguille dans la cheville le faisant à moitié tomber lui aussi. Récupérant mon arme je lui foutu un coup de cross dans le crâne avant de lui donner d’autres coups et me relever en soufflant longuement. Ce n’était pas facile en fait ce genre de boulot. Rentrant dans la pièce, je fronçais les sourcils en tombant sur une pièce vide. Claquant ma langue contre mon palet, je m’étais trompée et aurait pu crever pour une pièce vide. Plissant le nez, je fis demi-tour avant que les tirs ne cessent. Faisant demi-tour, je regardais les dégâts, quelques-uns de mes hommes étaient blessés, mais pas mort. Ce qui était une bonne chose.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 5 Avr - 0:49


« Pas maintenant. »  répondit-il sans le moindre appel. Jamie eut un mouvement de recul. Elle n’avait jamais franchement supporté qu’on lui dise quoi faire. Y compris dans une situation pareille. Une personne totalement saine d’esprit aurait compris qu’il valait mieux déserter et s’expliquer quand tout ceci serait derrière eux… Mais non, l’irlandaise avait tendance à vouloir obtenir des réponses quand elle le demandait. Pour une fois, elle se retint tout de même de ne pas l’ouvrir et de faire sa tête de mule. « Cours, le plus vite possible et sans te retourner, je serai derrière toi pour te couvrir. Passe par la droite, la voie est libre. Continue jusqu’au bout de la rue puis tourne à gauche. On se retrouve derrière le restaurant. » Elle fronça les sourcils, pas sûre de savoir ce qu’il voulait faire de son côté. Et puis, elle se demandait si c’était une si bonne idée de se séparer. Même si, visiblement, il semblait totalement capable de se défendre tout seul. Il lui vola alors un dernier baiser avant de la pousser dans la direction qu’il lui désignait. Elle soupira et s’exécuta. Elle se sentirait tout de même mieux avec un flingue. A vrai dire, elle se sentait affreusement confidente avec une arme à feu entre les mains. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait atteint le top trois des snipers de son unité. Ce n’était pas non plus comme si elle ne se démerdait pas à mains nues. Elle venait d’en faire la démonstration. Mais ce n’était pas là-dedans qu’elle était le plus à l’aise. Et puis, face à un mec qui était à plusieurs mètres d’elle, elle n’aurait clairement pas l’avantage.

La jeune irlandaise était appuyée contre le mur, attendant le moindre signe de vie qui pourrait arriver vers elle. Elle entendit quelques coups de feu, puis plus rien. Elle était à deux doigts de retourner de voir quand Trevor se pointa finalement. Il la prit dans ses bras, et malgré la réelle joie de le retrouver, sain et sauf, elle craignait en règle générale plus pour la vie de ses proches que pour la sienne, elle était quelque peu raide dans cette étreinte. « J’ai eu tellement peur Jamie ! Je… je suis désolé. » Elle avait plus ou moins retrouvé un rythme cardiaque normal mais la colère ne redescendait pas tellement elle ne put se retenir de gifler Trevor. La colère et l’intuition que ça cachait plus que tout ce qu’il avait pu lui dire jusque là. Il n’y avait qu’à voir cette façon de manier son flingue. Elle se mit à faire les cent pas, ne pouvant tenir en place. « Tu m’expliques maintenant ? Ouais je frappe d’abord j’interroge ensuite. Parce que moi aussi j'ai eu peur ! Peur qu'il y ait pu avoir mon fils, ou même peur que tu sois victime de cette merde aussi ! » avoua-t-elle sur les nerfs en haussant les épaules. « Tu traînes dans quoi ? Et c’est qui ce Leo ?! » demanda-t-elle en connaissant, au fond d’elle, la réponse. Ou du moins une partie. Elle avait connu beaucoup trop d’affaires avec des changements de style de vie qui impliquaient des changements de noms.


gla
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 6 Avr - 22:13

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Trevor était simplement heureux d’être arrive à temps, heureux d’avoir retrouvé Jamie en un seul morceau et de pouvoir la serrer dans ses bras comme il était en train de le faire. Pourtant, son bonheur était entaché par tout un ta de choses. Tout d’abord, par la situation en elle-même et les explications que l’italien allait forcément devoir fournir à la jeune femme. Mais aussi par cette retenue que Jamie mettait dans leur étreinte, et qui lui faisait deviner qu’elle le soupçonnait d’ores et déjà des pires choses. D’ailleurs, il ne tarda pas à en avoir confirmation puisque sans prévenir elle le gifla, mettant ainsi brusquement fin à leur étreinte. Un peu abasourdi mais au final mas si étonné que cela, Trevor porta une main à sa joue en observant la jeune femme faire les cent pas devant lui. « Tu m’expliques maintenant ? Ouais je frappe d’abord j’interroge ensuite. Parce que moi aussi j'ai eu peur ! Peur qu'il y ait pu avoir mon fils, ou même peur que tu sois victime de cette merde aussi ! Tu traînes dans quoi ? Et c’est qui ce Leo ?! » Elle savait. Quelque chose dans son regard lui disait qu’elle savait tout et qu’elle n’attendait plus qu’un signe pour avoir la confirmation que toutes ses craintes étaient fondées.

L’italien n’eut d’autre choix que de baisser les yeux, en lâchant un interminable soupir. Une fois de plus, il était le seul coupable de toute cette histoire. Coupable et victime à la fois, puisqu’il n’avait rien demandé à part l’opportunité de mener une vie normale loin de tous les tracas que représentaient la mafia. Bizarrement, Trevor avait la désagréable impression de ne pas avoir été le seul à cacher des choses à l’autre dans ce mauvais scénario, mais il décida de ne pas aggraver son cas, et de livrer la vérité à Jamie qui la méritait bien. « C’est moi… » souffla-t-il par dépit, contraint de se justifier après cette prise d’otage qu’il n’avait pas vue venir. « J’t’ai jamais parlé de tout ça parce que… j’avais peur de te faire fuir… j’ai jamais voulu trainer là-dedans, et encore moins t’entrainer avec moi ! Je pensai que c’était fini… » tenta-t-il d’expliquer sans dire la vérité, puisqu’il avait toujours redouté que les hommes de son père le retrouvent. « J’ai quitté l’Italie à cause de ça. J’ai laissé tous mes proches là-bas, pour me faire une nouvelle vie ici… Mais… ils me cherchent toujours, et en te kidnappant ils ont voulu m’attirer ici. » Son regard était toujours rivé au sol, et après avoir laissé un petit silence s’installer, Trevor décida d’en venir aux faits : « Mon père était le parrain de la mafia milanaise et quand il est mort, j’ai du prendre sa suite. J’ai tout planté du jour au lendemain parce que j’ai jamais vraiment été de ce monde-là… Mais les hommes de mon père veulent se venger, et ils me cherchent depuis des mois. » Relevant finalement les yeux vers Jamie en serrant la mâchoire, il  lâcha pour conclure : « C’est aussi pour ça que je ne peux plus voir mon fils… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Lun 14 Avr - 12:54



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




Soupirant, j’avançais vers l’entrée avant de passer au-dessus de certains types, ou devrais-je dire cadavre. Le mot était surement plus juste. On aurait presque pu dire qu’ils étaient des accessoires dans un décor. « Nettoyez moi tout ça. » lâchai-je en faisant un signe de main à mes hommes. Pas besoin d’explication sur comment faire, aucune traces ne devaient rester ici. Entendant un léger bruit derrière moi, je me tournais pour voir un survivant en train d’essayer de se relever. Riant faiblement, je pointais mon doigt vers lui. « Avada Kedavra. » soufflai-je avant qu’un silence de plomb ne s’installe dans la pièce. Même l’ennemi me regarda comme si j’étais débile. « Quoi ? Je suis en train de relire la saga Harry Potter. Un peu d’humour ne fait pas de mal. Faite pas vos coincés. » soufflai-je en lançant un regard innocent avant de faire signe à l’un d’eux, de finir de tuer le petit survivant. Aucun humour… Rah. Sortant mon paquet de clope j’en sorti une, la glissant entre mes lèvres avant de l’allumer. Bon, maintenant, à la recherche de Léo. Sortant du bâtiment, je fis le tour, prenant le même chemin qu’il avait fait pour rejoindre je sais plus son nom. Entrant, sans un bruit, au cas où, je continuais mon chemin, avant de les voir bien plus loin. Ils avaient l’air en pleine discussion et… mo intuition me disait clairement de ne pas y aller au risque de devoir être mêlé à ce genre de conversation qui ne me disait rien qui vaille. Raclant ma gorge, je regardais les deux cadavres plus loin avant de claquer ma langue contre mon palet. Faisant demi-tour, je retournais au point de départ, avant de murmurer à certains d’aller nettoyer derrière aussi. Attrapant mon téléphone, je me mis à pianoter dessus envoyant alors un simple message à Leo histoire qu’il puisse le lire quand… Il aurait fini ce qu’il était en train de faire. « Tout est en règle, on nettoie tout. Je t’attends devant. » Une fois envoyé, je m’adossais contre un mur, avant de bailler longuement. Ah un peu d’action c’est plaisant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 27 Avr - 17:51


« C’est moi… J’t’ai jamais parlé de tout ça parce que… j’avais peur de te faire fuir… j’ai jamais voulu trainer là-dedans, et encore moins t’entrainer avec moi ! Je pensai que c’était fini… J’ai quitté l’Italie à cause de ça. J’ai laissé tous mes proches là-bas, pour me faire une nouvelle vie ici… Mais… ils me cherchent toujours, et en te kidnappant ils ont voulu m’attirer ici. » Elle était décidément trop conne. Ou trop aveugle. Peu importe, dans son cas, ça revenait au même. Elle, agent de la CIA n’avait pas réussi à voir que le mec qu’elle fréquentait depuis plusieurs mois maintenant était un mafioso. Ou ex-mafioso. Il y avait de quoi se foutre d’elle. Mais il y avait certaines choses qu’elle comprenait désormais nettement mieux quant au comportement qu’il avait eu. Seulement, Jamie ne savait pas réellement pourquoi elle était aussi hors d’elle. Certes, l’adrénaline n’y était pas étrangère, ça ne faisait qu’amplifier ce qu’elle ressentait. Mais elle ne savait pas si c’était parce qu’il ne lui avait jamais dit, parce qu’elle avait été complètement aveugle et que donc, elle s’en voulait à elle-même ou si c’est parce qu’Owen se retrouvait au milieu de tout ça. « C’est aussi pour ça que je ne peux plus voir mon fils… » La mâchoire de la jeune irlandaise se crispa. Oui, forcément, elle comprenait beaucoup mieux les raisons de la mère de Shaun à tenir son fils éloigné. Et pourtant, elle se sentait toujours aussi désolée pour Trevor. Ou Leo quel que soit son nom. Shaun n’avait rien demandé. Mais si ce qu’il venait de lui dire était vrai, Trevor non plus n’avait rien demandé. Au contraire, il avait cherché à s’éloigner de tout ça. Seulement elle ne tenait pas à se laisser attendrir par cette partie de l’histoire.  « Oui, bah je comprends mieux. » répliqua-t-elle tout de même, même si au fond, elle était toujours aussi triste qu’il ne puisse profiter de son fils. « Et Owen, t’y as pensé ? Si c’était lui qui en avait les frais. Si MON fils s’était retrouvé là ?! Tu crois pas que si tu m’avais dit la vérité, on aurait été en mesure de mieux se préparer ?! » Parce que bon, ce n’était pas comme si elle avait été totalement honnête non plus. Mais en sachant à quelle menace elle était exposée, elle était tout de même plus apte à protéger son fils. Ou elle-même. « Donc si je résume la situation… T’es censé être le nouveau parrain de la mafia milanaise ? Ma journée s’embellit considérablement, il n’y a pas à dire. » Jamie connaissait que trop bien le système des mafias. Au fond, elles avaient toutes plus ou moins le même fonctionnement… Et elle savait que Trevor serait difficilement tranquille. Sauf s’ils se mettaient tous d’accord pour un meilleur leader. Mais en ayant eu son père comme parrain, elle en doutait considérablement. C’était définitivement le bordel le plus complet. Et elle n’était clairement pas assez calme pour se raisonner. Elle n’avait qu’une seule envie : trouver un autre de ces mecs pour passer ses nerfs dessus, à défaut de pouvoir le faire sur Trevor.


désolée pour le retard

avada kedavra, j'ai trop ri :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Ven 2 Mai - 15:58

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Leo avait longtemps redouté ce moment, celui où Jamie allait découvrir la vérité, celui où les homes de son père allaient débarquer et la mêler à tout ça contre son gré, comme ils l’avaient fait pour Elena. Pourtant, avec le temps et aidé par toute l’affection qu’il vouait à la jeune femme, l’italien avait fini par croire que lui aussi avait finalement droit à un peu de tranquillité. Il avait espéré que tout soit terminé, et que sa fuite porte enfin ses fruits. Mais aujourd’hui, il se rendait compte à quel point il avait pu être stupide et aveuglé par cette vie de rêve qu’il avait imaginée auprès de Jamie. Aujourd’hui, tout s’écroulait, et tout revenait à la normale, malheureusement. Oui, il avait été totalement inconscient. Oui il avait menti à Jamie sur toute la ligne, et sur un sujet si grave qu’il aurait pu lui coûter la vie. Mais s’il avait fait tout cela, c’était simplement pour la garder. Pour ne pas la voir partir alors qu’il nourrissait pour elle des sentiments très forts, sans pour autant avoir jamais mis un nom dessus.

Alors qu’il abordait le sujet « Shaun », Leo eut l’impression de voir Jamie se calmer un peu mais ce sentiment ne fut que de courte durée. Certes, elle comprenait mieux tous les enjeux qui régnaient autour du petit garçon et la décision d’Ashton de le tenir éloigné de toute cette histoire… Mais elle projeta également les évènements sur son propre fils et, inévitablement, la colère s’empara de nouveau d’elle. « Et Owen, t’y as pensé ? Si c’était lui qui en avait les frais. Si MON fils s’était retrouvé là ?! Tu crois pas que si tu m’avais dit la vérité, on aurait été en mesure de mieux se préparer ?! » Commençant par baisser les yeux, l’italien secoua la tête en affichant un petit sourire amer lorsque Jamie parla d’une quelconque préparation. A quoi aurait-elle bien pu se préparer au juste ? Elle reprochait à Leo d n’avoir rien dit et pourtant, ce dernier persista en reprenant : « Se préparer ? Se préparer à quoi Jamie ? Réponds-moi franchement, si je t’avais dit la vérité, qu’est-ce que tu aurais fait ? » questionna-t-il avec une certaine véhémence, sans même laisser le temps à Jamie de répondre quoi que ce soit. « Tu serais partie. Tu m’aurais fui, et je ne voulais pas te perdre. Oui, j’ai fait une erreur et je m’en veux de t’avoir mise en danger comme ça mais… j’ai cru que je pouvais enfin me construire une vie normale, avec toi… J’ai été stupide. » Comme si elle réalisait peu à peu toute l’étendue des paroles de Leo, Jamie le questionna ensuit sur son rôle théorique de parrain de la mafia milanaise, ce qui lui fit une nouvelle fois baisser les yeux. « Je ne veux pas. J’ai rien à faire dans ce monde-là… » murmura-t-il plus pour lui-même que pour véritablement répondre à la question de la jeune femme. Puis, sans même la regarder, il souffla un « Désolé. » qui n’avait, il le savait, plus beaucoup de sens après ce qu’il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 10 Mai - 17:14


« Se préparer ? Se préparer à quoi Jamie ? Réponds-moi franchement, si je t’avais dit la vérité, qu’est-ce que tu aurais fait ? » la questionna-t-il sans forcément lui laisser le temps de répondre. Pour le moment, elle ne faisait que le mitrailler des yeux. « Tu serais partie. Tu m’aurais fui, et je ne voulais pas te perdre. Oui, j’ai fait une erreur et je m’en veux de t’avoir mise en danger comme ça mais… j’ai cru que je pouvais enfin me construire une vie normale, avec toi… J’ai été stupide. » « Je suis de la CIA putain ! Voilà comment j’aurais fait ! Mon mentor est ancien agent du Mossad, comme l’était ma mère ! J’aurai pu me préparer sans même rendre ça officiel ! Voilà ce que j’aurais fait ! » La bombe était lahée. Elle lui en voulait de ne pas avoir été honnête avec elle –même si, avouons-le, le savoir ancien mafioso ne l’aurait surement pas réjouit- mais elle n’avait pas été totalement franche avec lui non plus. Sauf que dans son cas, c’était bel et bien son métier qui l’obligeait à passer ça sous silence. Au fond, elle comprenait qu’il ne lui ai rien dit. Elle comprenait sa peur, et le fait qu’elle aurait pu fuir. Elle-même ne savait pas ce qu’elle aurait fait dans ce cas-là. Même si elle se pense tout de même mieux ‘armée’ que n’importe quelle autre femme pour gérer ce genre de situation. « Je ne veux pas. J’ai rien à faire dans ce monde-là… » Elle ne trouvait rien à redire. Elle ne savait pas ce que ça faisait que d’être dans cette position-là. Oui elle avait connu les secrets, les histoires de familles un peu louches, et des morts brutales. Mais c’était l’autre côté du miroir. Sa mère leur avait caché pendant des années, et elle avait de nombreux squelettes dans son placard. Elle en avait voulu à la terre entière pendant des années, et pendant longtemps, elle s’était jurée de ne jamais mettre les pieds dans un organisme pareil. Encore moins le Mossad. Et pourtant, elle avait dû ouvrir les yeux. Elle avait ça dans le sang. Alors elle ne pouvait s’empêcher de se demander s’il en était de même pour Trevor. Si au fond, ça ne lui reviendrait pas à lui aussi. « Désolé. » lâcha-t-il sans la regarder. Elle lâcha un soupir et s’avança vers lui. Elle glissa sa main sous son menton pour le forcer à la regarder. « Je sais. » avoua-t-elle. Jamie était déchirée entre l’envie de replonger dans ses bras et celle de s’enfuir. Loin, très loin. Mais pour le moment, elle avait besoin de remettre ses idées au clair. « Trevor… enfin ou Leo, comme tu préfères… » dit-elle avec un rire nerveux avant de continuer « je vais avoir besoin de temps pour… réfléchir, clarifier tout ça. J’ai besoin de faire le point. Pour Owen, pour moi, et… pour nous. » Ce fut à son tour de baisser la tête. Elle n’avait jamais été très claire sur ses sentiments, et pourtant, maintenant, ça lui sautait aux yeux. Elle était complètement amoureuse de lui. Ca n’arrangeait, bien au contraire. Elle devait prendre du temps, seule, et réfléchir à ce qui serait le mieux pour son fils et elle. Surtout son fils. « Je suis désolée. » finit-elle par dire en relevant la tête. Elle sentait ses larmes, au bord des yeux, mais elle faisait tout pour se contenir, ravalant par la même occasion la boule qui se formait au creux de sa gorge.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 11 Mai - 22:27

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


« Je suis de la CIA putain ! Voilà comment j’aurais fait ! Mon mentor est ancien agent du Mossad, comme l’était ma mère ! J’aurai pu me préparer sans même rendre ça officiel ! Voilà ce que j’aurais fait ! » La révélation que venait de lui faire Jamie avait fait l’effet d’une bombe pour Leo. La CIA… L’ennemie jurée de tout bon mafieux qui se respecte, l’organisme même qui cherche constamment à éliminer des types comme lui… Et Leo n’avait rien trouvé de mieux que de s’enticher d’une des leurs ! Le pire dans tout cela était que l’italien s’était terriblement attaché à Jamie, ce qui rendait la situation encore plus complexe, voire même déchirante. « Attends, qu… quoi ? Tu… » Incapable de terminer sa phrase, Leo enfouit son visage entre ses mains ne poussant un soupir interminable. C’était tout bonnement invraisemblable. Tout à coup, tout devenait extrêmement compliqué et à l’heure qu’il était, le jeune homme avait encore bien du mal à y voir clair et à réaliser tout ce que cette histoire impliquait. La seule chose qu’il comprenait, c’était cette capacité à se battre qu’il avait découverte en Jamie quelques minutes plus tôt. Effectivement, tout s’expliquait puisqu’elle n’était clairement pas étrangère à ce milieu.

L’esprit de Leo était encore embué et perturbé par la révélation de Jamie, et ce ne fut que lorsqu’elle s’approcha de lui pour le forcer à la regarder qu’il revint un tant soit peu à la réalité. « Trevor… enfin ou Leo, comme tu préfères… je vais avoir besoin de temps pour… réfléchir, clarifier tout ça. J’ai besoin de faire le point. Pour Owen, pour moi, et… pour nous. » Déglutissant douloureusement, le jeune homme perdit son regard quelques instants dans celui de Jamie qui était encore tout près de lui. Peut-être était-ce la dernière fois qu’il la voyait… Cela ne serait d’ailleurs pas étonnant après ce qu’il lui avait fait vivre. A son tour Jamie s’excusa, et alors qu’il l’observait avec intensité, Leo sembla deviner qu’elle était au bord des larmes. Lentement, il attrapa sa main même si au fond, il avait qu’il n’avait plus tellement le droit d’agir de la sorte. « Ne pars pas Jamie… j’ai… besoin de toi. » avoua-t-il à demi-mot sans la lâcher des yeux, espérant sans pour autant trop y croire qu’il parviendrai à la retenir près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Ven 16 Mai - 22:41


Elle n’avait pas pu retenir cette bombe plus longtemps. Et puis, les circonstances s’y prêtaient parfaitement. « Attends, qu… quoi ? Tu… » Dans d’autres circonstances, la jeune femme aurait rigolé en voyant la réaction de Leo, mais pas aujourd’hui. Alors qu’il venait d’enfouir son visage entre ses mains, laissant échapper un long soupir, elle haussa les épaules. « Oui, la CIA. » Elle se retint de préciser son statut ou se missions : sniper, à la gâchette facile, régulièrement sous couverture… Ils avaient bien l’air con. Dans un monde en noir et blanc, ils étaient des ennemis mortels… Et qu’ils n’aient rien su l’un de l’autre, pas même le moindre indice relevait de la farce la plus grosse jamais réalisée. Ou alors ils étaient stupides puisqu’amoureux. Après tout, ne disait-on pas que l’amour rend aveugle ? A croire qu’ils venaient de le prouver.

Il était hallucinant de voir à quel point elle pouvait lui en vouloir, et être en colère après lui, tout en ayant une irrépressible envie de le réconforter, de lui dire que rien de tout ça n’était franchement de sa faute. Elle voulait lui dire d’arrêter de s’inquiéter, qu’elle irait bien et qu’elle s’en remettrait relativement rapidement. Qu’au moins, maintenant, ils étaient complètement honnêtes l’un envers l’autre et qu’ils n’en sortaient que plus fort. Seulement, il y avait aussi cet autre côté. Ce côté qui voulait le frapper encore plus fort. Pour se défouler, pour lui montrer à quel point son mensonge la blessait, et toute la peur qu’elle avait pu ressentir pour lui, et pour son fils. Jamie savait qu’établir un contact physique était une erreur. Mais elle n’avait pu s’en empêcher. Elle détestait qu’il se sente aussi coupable, alors que certaines choses arrivaient malheureusement indépendamment de sa volonté. Seulement, il était bien trop tôt pour qu’elle ne l’admette à haute voix. Encore moins devant lui. Elle se retenait de ne pas laisser ses larmes franchir la barrière de ses yeux. Elle détestait se savoir faible et vulnérable. Mais Leo ne la connaissait que trop bien –une autre raison qui s’ajoutait à son déchirement- et il glissa sa main dans la sienne. Sans réellement s’en rendre compte, elle ne put s’empêcher de la serrer. « Ne pars pas Jamie… j’ai… besoin de toi. » Elle ferma les yeux, comme pour rassembler le peu de courage qui lui restait encore, ou peut-être aussi pour se concentrer sur sa colère, plutôt que sur les autres sentiments qu’il provoquait chez elle. « J’ai vraiment besoin de faire le point sur tout ça… De mettre un peu de distance entre nous, pour y voir plus clairement… et… » elle se stoppa, ne sachant plus vraiment quoi dire. Elle aussi avait besoin de lui, mais ce n’était vraiment pas la chose à dire avant de partir. Surtout si elle voulait qu’il respecte son choix. Le lui avouer ne ferait que l’inciter à la retenir un peu plus. La jeune irlandaise s’approcha un peu plus et déposa un baiser sur la joue de l’ancien mafioso. « Je suis désolée. Vraiment. » lacha-t-elle à voix basse, s’imprégnant une dernière fois de son odeur. Après tout, elle n’était pas franchement sure de quand serait la prochaine fois qu’elle le verrait. Sans un mot de plus, elle continua son chemin, se retenant de ne pas se retourner une dernière fois.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Lun 26 Mai - 22:54

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Leo n’avait pas pour habitude de craquer, ni même de montrer ses sentiments à qui que ce soit. Son passé lui avait enseigné cette dureté et il s’y était toujours tenu jusqu’à aujourd’hui. Mais à ce moment précis, en face de Jamie, l’italien ne semblait plus sûr de rien. Fébrile, il avait simplement peur de la voir partir et ne jamais revenir. D’ailleurs, il savait très bien de quoi il parlait puisque ce n’était pas la première fois que cette histoire se produisait. Comme un éternel recommencement, la vie de Leo ne lui laissait d’autre choix que d’accumuler les faux espoirs et les blessures sans jamais trouver la moindre solution à son problème. Son problème, c’était la mafia. Son passé et le fait qu’il ne puisse pas s’en détacher en dépit de tous les efforts qu’il avait entrepris pour cela. Une fois de plus, il voyait donc une des personnes qui lui étaient les plus chères lui filer entre les doigts, sans qu’il ne puisse y faire quoi que ce soit. Car même si Leo tenta de la retenir en renouant un contact physique avec Jamie, il savait qu’au fond, son départ était inévitable. Au mieux, il allait réussir à passer quelques minutes de plus à ses côtés mais après ce qu’ils venaient de vivre, il était bien compréhensible que sa seule envie soi de fuir le plus loin possible de l’italien et du danger qu’il représentait bien malgré lui.

« J’ai vraiment besoin de faire le point sur tout ça… De mettre un peu de distance entre nous, pour y voir plus clairement… et… » Plein d’espoir, Leo attendit la suite de sa phrase avec une certaine appréhension, mais fut déçu de constater que rien ne venait. Jamie le gratifia d’un baiser sur la joue, durant lequel il ferma les yeux comme pour mieux profiter de ce qui ressemblait fort à un dernier contact. « Je suis désolée. Vraiment. » murmura alors la jeune femme avant de faire volte-face et de s’éloigner sans un mot de plus. De son côté, Leo ne tenta même pas de na rattraper, persuadé qu’il ferait pire que mieux en insistant davantage. C’était son destin, et il n’y pouvait rien. Il ne pouvait obliger personne à vivre avec le poids qu’il portait quotidiennement sur ses épaules, et qu’il avait bien du mal à supporter lui-même. Alors, même s’il avait sincèrement cru que son histoire avec Jamie pouvait marcher, il préféra la laisser partir sans essayer de la retenir.

Anéanti, Leo resta immobile pendant d’interminables secondes durant lesquelles il suivit le mouvement de Jamie jusqu’ ce qu’elle disparaisse définitivement de son champ de vision. Là, un excès de colère s’empara de lui, et le poussa à envoyer un énorme coup de pied dans une des poubelles qui trainait là, l’envoyant valser à l’autre bout de la rue dans un vacarme assourdissant. A bout de force, le jeune homme se laissa ensuite glisser contre le mur le plus proche avant d’enfouir sa tête entre ses mains pour tenter de faire le vide dans son esprit, et de passer au-dessus des évènements de ces dernières heures même s’il savait que c’était perdu d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Dim 1 Juin - 21:44



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




Ça faisait tout de même un bon moment que je n’avais pas vu Léo, je savais qu’il était en sécurité, et qu’il discutait surement avec la nana qui devait être sa nana d’ailleurs, mais je m’inquiétais tout de même un peu à présent. Soupirant en regardant mes gars faire le grand nettoyage, je sortis mon téléphone avant de me mettre à jouer au fameux jeu Tétris. C’était un jeu assez addictif quand même. Enfin moi j’aimais bien. On ne pouvait pas remplacer les vieux jeux comme ça. Oh ça non. Après plusieurs partie, j’entendis un bruit venir de derrière. Me figeant, je fronçais les sourcils avant de faire signe à mes hommes de ne rien faire. J’allais y aller. Soupirant, je rangeais mon téléphone avant de partir en direction du bruit. Contournant alors le Hangar, je retrouvais Léo contre un mur en mode désespéré. Fronçant les sourcils, je regardais autour de moi, pas de trace de nénette. Elle n’était pas là ? Déjà partie ? Mode buzz l’éclair… M’approchant de lui je m’accroupis face à lui avant de voir son visage. Il s’était surement disputé, et ça je pouvais le comprendre … Apprendre que l’homme qu’on aime faisait partie de la mafia… C’est loin d’être… Une bonne nouvelle. M’asseyant à ses côtés je le pris dans mes bras sans parler pour le moment, le laissant là, mais le soutenant quelques minutes. « Les gens ne peuvent pas nous comprendre… Je suis désolée… » marmonnai-je en passant une main dans ses cheveux avant de déposer un baiser sur sa tempe. Je n’étais pas la meilleure des nanas pour réconforter les gens, mais si je pouvais aider, je le faisais du mieux que je pouvais, même si c’était mal, au moins j’essayais.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 14 Juin - 23:36

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Elle l’avait laissé seul. Elle était partie sans se retourner et l’avait laissé là, face à ses remords et aux erreurs qu’il avait commises. Elle avait fait précisément ce qu’il avait craint en venant la sortir de là et pourtant, Leo ne pouvait pas en vouloir à Jamie. Après ce qu’elle venait de vivre, et surtout d’apprendre à propos de la personnalité de l’italien, il était bien légitime qu’elle prenne ses jambes à son cou pour ne plus jamais entendre parler de lui. Face à cela, Leo était tout simplement impuissant, dans l’obligation de se taire sans même chercher à le retenir près de lui. Il n’en avait pas le droit, et pas les moyens non plus. La seule chose qui lui restait à faire était de se lamenter sur son propre sort. D’ailleurs, le jeune homme ne tarda pas à s’effondrer contre le mur le plus proche, et à enfouir son visage dans ses mains. Il resta ainsi immobile pendant un certain temps, sans trop savoir s’il s’agissait de quelques minutes ou de quelques heures. Quoi qu’il en soit, il entendit finalement des pas se rapprocher de lui et leva brusquement ses yeux rougis vers la silhouette qui avançait.

L’italien fut soulagé de constater qu’il s’agissait de Marley, et même s’il la savait peu à l’aise avec ce genre de choses, il la vit s’installer auprès de lui pour le prendre dans ses bras. Incapable de faire ou de dire quoi que ce soit, Leo se contenta dans un premier temps de serrer la mâchoire en fixant un point droit devant lui. « Les gens ne peuvent pas nous comprendre… Je suis désolée… » lâcha finalement la jeune femme avant de lui flanquer un baiser sur la tempe. Toujours aussi amorphe, Leo renifla puis haussa les épaules d’un air désabusé. « Pourquoi j’ai voulu changer de vie au final ? Je n’y arriverai jamais, à quoi bon… Je perds tous ceux à qui je tiens, il y a eu Elena, Ashton, Shaun, maintenant Jamie… » Sa gorge nouée l’obligea subitement à se taire, et le jeune homme se laissa un peu de temps pour reprendre ses esprits autant que son souffle. « Je vais y aller. C’est moi qu’ils veulent, et tant qu’ils ne m’auront pas, ils feront d mal à ceux que j’aime. » expliqua-t-il d’un air plus que déterminé, avant de se redresser. « Je cours après une vie à laquelle je n’ai pas le droit… j’en ai marre d’essayer. Je ne veux plus mettre la vie des autres en danger ? Je vais leur donner ce qu’ils veulent… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Mer 2 Juil - 13:41



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




« Pourquoi j’ai voulu changer de vie au final ? Je n’y arriverai jamais, à quoi bon… Je perds tous ceux à qui je tiens, il y a eu Elena, Ashton, Shaun, maintenant Jamie… » Me pinçant les lèvres, je baissais le regard me sentant tellement désolée pour lui. C’était ça aussi la vie de mafieux. On y pouvait rien, et même si on l’a quitté, malheureusement tout ça nous poursuivait, comme un mauvais cauchemar. C’était pire qu’une sangsue, ça coulait dans nos veines et ça nous empoisonnait tout simplement. C’était triste tout ça. Terriblement triste même, mais qu’y pouvions nous sérieusement ? « Je vais y aller. C’est moi qu’ils veulent, et tant qu’ils ne m’auront pas, ils feront de mal à ceux que j’aime. » Haussant un sourcil, je soupirais faiblement. Il n’ira nulle part. « Je cours après une vie à laquelle je n’ai pas le droit… j’en ai marre d’essayer. Je ne veux plus mettre la vie des autres en danger ? Je vais leur donner ce qu’ils veulent… » Soupirant faiblement je lui donnais une faible tape sur la tête pour lui remettre les idées aux clairs. « Ewww, qu’est-ce que tu racontes ? Tu y a droit à cette vie ! Ne dis pas n’importe quoi ! Et je t’interdis de faire l’idiot. Je me suis mouillée dans cette histoire, t’as pas le droit de retourner les voir après ce qu’il s’est passé aujourd’hui. » C’était vrai en plus, il n’avait pas le droit. Puis maintenant que je m’étais exposée il était hors de question qu’il fasse quoi que ce soit de stupide ou je l’enfermais à double tour chez moi pendant un moment ! « Laissons passer quelques jours d’accord ? Le fait qu’une autre mafia se soit impliquée, nous devons d’abord voir ce qu’ils vont faire. Peut-être qu’ils abandonneront. Et tu pourras vivre tranquillement. » Dis-je en fronçant les sourcils. Je doutais qu’une petite guerre entre mafia ne les intéresserait pas. Enfin, je préférais y croire que de ne pas croire à cela. Il fallait voir toutes les options possible aussi mais soit. Je laisserais mon père voir ça à ma place. Je me demandais même s’il n’allait pas me décapiter sur place pour avoir fait ce que j’avais fait aujourd’hui mais bon, c’était fait, on ne pouvait pas retourner en arrière non plus. Sinon ça se serait. « Laisse-moi te protéger. D’accord ? » Dis-je en le regardant avant de sourire faiblement.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 12 Juil - 19:42

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Dépité, déprimé, las de toute cette histoire qui le poursuivait devant son enfance, Leo était définitivement prêt à lâcher prise. Ce que les milanais cherchaient c’était lui, et lui seul. Et à force de s’en prendre aux personnes auxquelles il tenait le plus, ils avaient réussi à le faire craquer. Leo allait se rendre, pour en finir. Il devait le faire pour le bien de tous, et ce même s’il avait longtemps espéré pouvoir se sortir de tout cela tout seul. La tâche lui semblait aujourd’hui impossible, et pour cause : même l’aide de Marley n’avait pas suffi à les faire s’éloigner. Car au fond, il savait qu’ils n’allaient pas en rester là. Ils essaieraient et essaieraient encore jusqu’à parvenir à leurs fins. Alors, Leo avait décidé de leur éviter d se donner tant de mal. La meilleure chose qu’il lui restait à faire était d’aller les trouver, pour qu’ils l’éliminent comme prévu pour lui faire payer la déconvenue qu’il leur avait offerte en quittant ses fonctions de parrain du jour au lendemain sans prévenir. Après tout, c’était tout ce qu’il méritait… même si Marley ne semblait pas partager son avis. Lui assénant une tape derrière la tête, la jeune femme reprit rapidement : « Ewww, qu’est-ce que tu racontes ? Tu y a droit à cette vie ! Ne dis pas n’importe quoi ! Et je t’interdis de faire l’idiot. Je me suis mouillée dans cette histoire, t’as pas le droit de retourner les voir après ce qu’il s’est passé aujourd’hui. » Selon elle, Leo devait attendre quelques jours pour juger de leur réaction, qui se conclurait peut-être par un abandon de leur part. A ces mots, Leo ne put s’empêcher de lâcher un éclat de rire amer. Pensait-elle vraiment ce qu’elle disait ? Tentait-elle seulement de le rassurer ? Parce que l’italien restait persuadé que s’ils n’avaient pas lâché après toutes ces années, ils n’étaient pas prêts de le faire aujourd’hui. Pour toute réponse, Leo se contenta de secouer la tête en soupirant, alors que marley reprenait déjà en souriant timidement : « Laisse-moi te protéger. D’accord ? »

Visiblement, la jeune femme avait prit sa mission très à cœur, et tenait à la faire perdurer dans le temps, un peu comme leur pseudo-accord le stipulait. Elle le protégeait, il l’aidait dans quelques unes de ses missions… Le deal que Leo avait tout abord refusé et détesté s’était finalement avéré payant, et lui avait permis de « sauver » Jamie.  Mais il doutait néanmoins que cela puisse se poursuivre bien longtemps, et ne se priva d’ailleurs pas de le faire savoir à sa voisine. « Marley… Tu ne pourras pas le faire éternellement. Ils n’abandonneront pas tant qu’ils n’auront pas ce qu’ils veulent. C’est peine perdue. » expliqua-t-il d’un ton glacial, avant de conclur : « Je te suis très reconnaissant d’avoir essayé, mais c’est perdu d’avance. A la première occasion, ils m’auront. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Sam 2 Aoû - 15:30



LEO & JAMIE & MARLEYNNE-ROSE
nothing lasts forever




« Marley… Tu ne pourras pas le faire éternellement. Ils n’abandonneront pas tant qu’ils n’auront pas ce qu’ils veulent. C’est peine perdue. » Je me pinçais les lèvres avant de soupirer. Il avait raison, mais à qui sera le plus têtue. Je ne lâcherai pas l’affaire pour autant. « Je te suis très reconnaissant d’avoir essayé, mais c’est perdu d’avance. A la première occasion, ils m’auront. » Soupirant cette fois, je passais ma main dans mes cheveux assez agacée. Je n’étais pas ubiquiste malheureusement, mais je pouvais tout de même prévoir leur faits et gestes grâce à mes hommes. Et je savais qu’à force de résister ils lâcheraient l’affaire. Ils n’oseraient pas s’en prendre à nous, du moins je l’espérais. Nous étions très respecté dans le milieu, surtout par eux, bien plus puissant aussi… alors ils ne pouvaient pas être de taille et j’espérais même qu’ils le comprendraient avec ce qui venait de se passer. Me levant, je m’étirais longuement avant de me tourner vers lui. « Qui vivra verra. Tu sais très bien que je suis très têtue. A force de voir qu’ils ne sont pas de taille, ils abandonneront. » A moins d’être fou. Mais ça j’en doutais fortement. « On ne peut pas baisser les bras, pas avec ce qui vient de se passer… ça serait stupide de notre part… Tentons au moins pendant un moment de riposter… On ne perd rien. » Il valait mieux ça que de perdre trop facilement, ça me ferait tout de même chier. Et mon père aussi, qui devait déjà être mis au courant de la situation. Soupirant, je fermais les yeux, m’adossant contre le hangar avant de réfléchir longuement. On n’avait réellement pas le choix de toute évidence. « Sinon avec… Cette femme… Tu crois que ça ira pour elle ? Tu veux que je la fasse surveiller pendant quelques temps ? » On savait jamais après tout… elle n’était pas en sureté pour autant…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo Ven 8 Aoû - 11:59

Nothing lasts forever
Marley, Jamie
& Trevor


Non, Marley ne pourrait pas constamment veiller sur lui et il le savait. Elle ne le pourrait pas, et il ne le voulait pas non plus. Il ne voulait pas devenir un poids pour elle, ni même être dépendant de ses hommes à chaque fois qu’il esquissait le moindre mouvement. Lui qui rêvait de liberté depuis son plus jeune âge se trouvait à présent à mille lieues de la vie qu’il avait toujours souhaitée. Mais alors qu’il refusait catégoriquement qu’elle poursuive tout ce qu’elle avait déjà fait pour lui, Marley parut contrariée, agacée. Bien sûr, elle devait comprendre qu’il y avait une part de vérité dans ce qu’il venait de dire, mais elle ne semblait pas décidée à lâcher l’affaire aussi facilement. D’ailleurs, elle ne se riva pas de le lui faire comprendre en reprenant : « Qui vivra verra. Tu sais très bien que je suis très têtue. A force de voir qu’ils ne sont pas de taille, ils abandonneront. » Ca, Leo en doutait très fortement. De son point de vue, ils préfèreraient mettre tous les moyens en œuvre pour être de taille, plutôt que d’abandonner leur objectif. Il les avait fréquenté tellement longtemps qu’il pensait sincèrement ne pas se tromper en avançant cette théorie, mais la jeune femme ne lui en laissa pas le temps. « On ne peut pas baisser les bras, pas avec ce qui vient de se passer… ça serait stupide de notre part… Tentons au moins pendant un moment de riposter… On ne perd rien. » Leo laissa échapper un soupir alors que Marley s’éloignait pour s’adosser contre le hangar le plus proche. Elle avait l’air à peu près sûre de ce qu’elle avançait et pourtant, l’italien savait que les milanais finiraient par avoir le dernier mot. Mais alors qu’il s’apprêtait une nouvelle fois à tenter de le lui faire comprendre, Marley dévia la conversation : « Sinon avec… Cette femme… Tu crois que ça ira pour elle ? Tu veux que je la fasse surveiller pendant quelques temps ? » Le jeune homme baissa les yeux en déglutissant, revoyant brusquement l’image de Jamie s’éloigner de lui, probablement pour toujours. « Elle est partie… Ils n’ont plus aucun intérêt à lui faire du mal. » murmura-t-il d’une voix plus rauque qu’auparavant. Puis, il leva les yeux vers Marley et conclut : « Je m’en occuperai. Merci Marley… »

The End  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo

Revenir en haut Aller en bas

Nothing lasts forever ~ Marley, Jamie & Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-