It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Ven 14 Fév - 21:00

Il est vingt-deux heures et le Scorpio ouvre dans une heure. Je suis prête à me mettre au boulot, ou pas en fait, parce que je suis plutôt bien au bar avec mon verre de ... Je sais pas en fait ce que j'ai commandé. J'ai dû demander "n'importe quoi" et du coup je sais pas. C'est très con, mais en tout cas c'est que mon deuxième. Dieu sait que dans ce genre de moment, j'ai fait bien pire. Qui sait, c'est peut-être la maturité qui commence à rentrer comme ma mère dirait. La pauvre, si elle savait. Je l'ai rappelée ce week-end. Autant dire qu'elle a pas aimé que je ne l'appelle pas pendant deux semaines mais j'ai réussi à lui faire avouer que oui, son fils ayant vingt-deux ans ... Peu importe. Mes parents savent deux ou trois trucs, mais rien des trucs auxquels j'ai été mêlé ces derniers temps, c'est mieux comme ça. Vu ce que Max m'a dit, moins les gens en savent, mieux c'est. De toute façon y a pas besoin de réfléchir, en ce moment quand je me retrouve au bar -ce qui est un peu trop souvent si vous voulez mon avis- c'est à cause d'une seule et même personne. Je suis sur que tout le monde a deviné de qui il s'agit et que je n'ai même pas besoin de dire son prénom, que je viens juste de dire en fait et .... Pfff. Je soupire, longuement, repense à notre dernière entrevue et comment elle, que je ne pensais plus jamais revoir, a foutu le bordel dans ma vie depuis son retour. Franchement ça me tue qu'elle est encore cet effet sur moi après toutes ces années. C'est triste, un gros dur comme moi qui se fait avoir par une femme ... comme elle. Je termine mon verre, excédé par l'omniprésence de Max dans mon esprit. Les employés s'agitent autour de moi pour que tout soit près pour l'ouverture. J'ignore même si elle est présente, à vrai dire je m'en fous un peu. Si seulement elle pouvait être très loin, ça me rendrait vraiment service.

hj : c'est pas top mais j'essaierai de me rattraper pour le prochain 63
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Sam 8 Mar - 14:52

Comme chaque soir, Anthony avait de grandes chances d’être en retard au travail. Il avait un programme plutôt chargé entre ses cours et ses frères et sœurs qu’il devait garder. Par chance, il réussit à avoir tous les métros sans attendre. Presque arrivé, jetant un rapide coup d’œil à sa montre, il se dit qu’il allait y arriver. Seulement, il se fit arrêter dans la rue par un homme qu’il n’avait jamais vu – et qu’il n’aurait pas aimé connaitre, rien qu’en le jugeant à son apparence. Il avait l’air un peu fou et il tenait un discours tout aussi fou… Il tentait de lui faire comprendre que sa vie allait changer. Ouais, il savait où tout cela allait mener et il avait déjà vécu ça une fois en plus. Sans s’excuser, il partit avant d’en connaitre les raisons. Sa vie avait déjà changé de toute façon, à cause d’Irina. Plus qu’il ne l’aurait pensé en la rencontrant. Il s’était pourtant juré qu’il ne la reverrait plus après cette première fois plutôt… douloureuse. Son poignet s’en souvenait encore. Mais il l’avait revue une fois, il l’avait revue une seconde fois, il l’avait revue plusieurs fois au final. Et aujourd’hui elle était enceinte et elle comptait bien avorter. Ce qui révoltait le jeune homme qui avait essayé, en vain de l’en dissuader. Mais elle allait bien le faire et il était impuissant. Il s’était mis en tête de la haïr et il n’aimait pas ça. Une toute petite part de lui n’y arrivait pas mais… Elle l’avait trop blessé pour qu’il puisse faire un pas vers elle. C’était trop tôt. Ce fut donc la tête pleine de mauvaises pensées qu’Anthony se rendit derrière le bar où il était supposé travailler toute la soirée et une bonne partie de la nuit. Il aurait suffisamment pour penser à autre chose, il l’espérait en tout cas. Le bar était encore vide mais cela ne l’empêchait pas de devoir servir des verres. En effet, il servait Alejandro depuis qu’il était arrivé et ce dernier n’avait pas l’air dans son assiette. Ce qui inquiéta un peu le jamaïcain, ils étaient amis et collègues et il aimait aider les gens en détresse de toute façon. « Tout va bien vieux ? Ça n’a pas l’air d’aller fort… » Ils avaient le temps de discuter un peu s’il en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Jeu 13 Mar - 21:30

J'essaie de ne pas me laisser à battre, de me foutre une claque mentale et de ne plus penser à tout ça mais visiblement ce soir est un soir sans. Je ressasse tout ce qui s'est passé dernièrement, sans arrêt depuis que je suis entré au bar et que j'ai fait l'erreur de venir m'y installer. Max et son cirque mise à part, je mets mon futur en danger. Ce n'est pas la première fois que je m'en rends compte mais ... Depuis que j'ai foutu les pieds au Scorpio, tout a changé et j'ai l'impression d'avoir multiplié les mauvaises décisions. Le pire c'est que j'ai l'impression d'en redemander. Parce que sinon ... sinon quoi ? Je me serais cassé ? Mais pour aller où ? Je soupire une énième fois, toujours dans mes pensées. C'est juste que oui, maintenant quand je pense à mon futur je le vois à nouveau plus du côté de la prison qu'autre chose et ça me fait peur. Je ne peux m'en prendre qu'à moi seul, même si c'est plus facile de me décharger sur Max en l'accusant de tous mes maux. Je persiste à dire qu'elle a une très large responsabilité, parce qu'elle est très persuasive n'empêche mais bon ... Pourquoi je suis venu bosser ici, merde ! Ah oui parce que je venais de me faire virer de mon job précédent et que j'avais besoin d'argent. Et pourquoi je me suis fait virer de mon job ? Ta gueule conscience. « Tout va bien vieux ? Ça n’a pas l’air d’aller fort… » Je relève la tête brusquement vers Anthony qui se tient derrière le bar et qui donc celui qui me sert depuis son arrivée. J'ai un bref sourire en coin assez blasé qui veut tout dire mais essaie de relativiser en haussant les épaules. « Je vois vraiment pas ce qui te fait dire ça bizarrement. » ai-je répondu pour plaisanter tout en sachant très bien que ça doit être affiché sur ma tête que ça ne va pas. Enfin ça ne va pas, tout est relatif hein. « Disons que je suis juste ... pensif. Oui c'est ça, pensif. » ai-je fait avec un autre petit sourire. Bah c'est toujours compliqué quand on vous demande si ça va et que non, ce n'est pas le cas, de vous mettre à déballer tous vos problèmes. Oh j'ai des bonnes relations avec Anthony, c'est pas la question, c'est juste que je suis pas adepte des grandes confessions. Je finis mon verre en me disant que c'est le dernier pour ce soir. « J'ai plus le droit de venir boire des verres au bar c'est ça ? Nouvelles consignes de la direction ? » ai-je à nouveau fait pour plaisanter. Fuck, pourquoi je parle d'elle alors qu'elle était même pas dans la conversation ? Oui parce qu'on sait tous qui est la direction en question hein ... Peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Dim 13 Juil - 23:47

La chance avait plutôt souri à Anthony jusqu’ici. Il ne savait pas encore comment il avait fait mais il était arrivé à l’heure au travail alors ça n’avait pas été gagné. Il n’arrivait à l’heure qu’une fois sur deux, et encore, et il avait de la chance d’avoir encore un travail. Ce n’était pas idéal mais il aurait pu tomber sur pire et c’était bien payé, surtout grâce aux pourboires. Il n’était vraiment pas à plaindre et même si ça avait été le cas, il n’aurait tout de même rien dit. Il avait besoin d’argent, plus que jamais. Il avait ses frères et sœurs à nourrir, il devait aider Shanice et Malyck à s’occuper d’eux, il n’était plus un des enfants, il était un adulte et il devait assumer sa part de responsabilité comme le faisaient ses deux ainés depuis longtemps. Puis… Il y avait Ilya maintenant. Son fils, qui était né il y a quelques jours. Contre toute attente, Irina avait accepté de le garder mais Anthony se ne leurrait pas, elle n’allait pas s’occuper de lui. Mais il se débrouillerait comme il l’avait toujours fait, ce n’était pas un problème. Enfin… Il aurait aimé que ça se passe autrement. Que la maternité change Irina, dans le bon sens du terme. Qu’elle soit enfin un peu plus… humaine. Il aimait se dire que son contact l’avait changée, au moins un peu, mais le naturel revenait bien trop vite à son gout. Ce n’était pas comme s’il pouvait y faire grand-chose de toute façon et ça tombait bien puisqu’il fut sorti de ses pensées par un de ses collègues, Alejandro. Celui-ci n’avait pas l’air dans son assiette, il avait l’air d’aller encore plus mal que lui et le jamaïcain fut pris d’un énorme élan de sympathie à son égard – pas que ce n’était pas le cas d’habitude, hein. « Je vois vraiment pas ce qui te fait dire ça bizarrement. » Il semblait plaisanter mais Anthony n’était pas dupe, il savait qu’il avait touché juste. Il regarda alors d’un air qui voulait dire qu’il comprenait. « Disons que je suis juste ... pensif. Oui c'est ça, pensif. » Anthony s’autorisa à sourire à son tour, légèrement. « Et qu’est ce qui te rend si pensif alors ? Si je peux me permettre bien sûr. » Ils s’entendaient plutôt bien alors il se permettait une certaine familiarité. Il ne lui en voudrait pas s’il ne lui parlait pas en plus, il voulait juste essayer de l’aider, il était plutôt bon pour écouter les autres et les aider. « J'ai plus le droit de venir boire des verres au bar c'est ça ? Nouvelles consignes de la direction ? » Le jeune homme haussa un sourcil, légèrement intrigué. « Un problème avec la patronne ? » Pourquoi lui aurait-elle interdit de boire des verres, spécifiquement à lui ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Sam 19 Juil - 14:36

La situation avec Max étant un bordel total, je me réfugie comme d'habitude dans un petit verre pour essayer de ... tout oublier sans pour autant me leurrer. C'est toujours la même histoire avec elle, malgré tous mes efforts elle réussit toujours à me foutre sur les nerfs et c'est encore plus le cas depuis cet histoire de cirque. Non mais qu'est-ce que j'irais foutre dans un cirque ? Seulement voilà, c'est ma patronne et si l'envie lui prend elle peut me virer et ça je ne peux pas me le permettre. J'ai besoin d'un boulot, que ce soit dans un magasin de vêtements, dans un bar ou dans un cirque, je n'ai plus que ça vu que j'ai arrêté les études. C'est juste que ma vie devient totalement hors de contrôle. Donc j'en étais là quand Anthony, un collègue est venu me parler avec la tête de celui qui a bien vu que ça n'allait tout en ayant lui même une tête de ça ne va pas trop ... enfin bref, vous m'avez compris. « Et qu’est ce qui te rend si pensif alors ? Si je peux me permettre bien sûr. » dit-il en souriant. Je hausse les épaules et fais la moue. Anthony et moi ça nous arrive de parler de temps en temps, on s'entend plutôt bien. C'est une bonne chose que je tombe sur lui ce soir ... ou l'inverse. « Bah, la vie, le karma, tout ça ... pour ce que ça vaut, que des imbelicidades. » ai-je marmoné en regardant mon verre. Oui que des conneries, parce que quand je suis énervé j'ai tendance à mélanger l'anglais et l'espagnol. Même quand je suis pas énervé d'ailleurs. En tout cas vous avez remarqué je suis très spirituel ce soir hein ? Oui je trouve aussi. Ensuite ma mauvaise foi prend le relai et je me vends tout seul en parlant de Max le premier. Quel con. Je vois bien qu'Anthony est intrigué. « Un problème avec la patronne ? » demande-t-il. Mes épaules se voutent un peu plus et je soupire. Je finis même par repousser mon verre. Piètre tableau je sais, mais on a tous besoin d'une soirée déprime de temps en temps. « C'est fort possible. Peut y avoir qu'elle de toute façon ... mais manque de chance comme c'est ma patronne ... » Bah comme c'est ma patronne je dois faire gaffe. Et pas que ça en plus, il y a aussi le fait qu'elle soit tueuse professionnelle, vous voyez le tableau. Pourquoi j'ai accepté de bosser ici déjà ? Ah oui j'avais besoin d'un job parce que je venais de perdre le mien ... entièrement de ma faute en plus. Enfin bon, je relève la tête vers Anthony et fronce les sourcils. « Et si je peux me permettre aussi t'as une sale tête, tout va bien ? » ai-je fait intrigué à mon tour. Ca fait un moment qu'on n'a pas parlé lui et moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Ven 1 Aoû - 15:13

Ce n’était pas parce qu’il avait tout un tas de problèmes de son côté qu’Anthony ne voyait pas ceux des autres et n’avait pas envie de prendre le temps de les aider. Il préférait ça d’ailleurs, ça lui permettait de ne pas trop penser aux siens. Et encore… Ce n’étaient pas des problèmes si dérangeants que ça, au fond. Il avait eu un fils, et comme tous les bébés, Ilya était difficile. Il n’était pas seul à s’occuper de lui, heureusement – Irina ne l’avait pas encore laissé tomber, étonnant – et surtout, il avait l’habitude de s’occuper d’enfants en bas âge. Donc bon, il ne se plaignait pas vraiment, il était habitué, c’était juste… qu’il était très fatigué, avec les cours à la fac et son boulot ici qui se terminait souvent très tard… C’était un peu difficile de traverser les journées parfois. Mais il était robuste et tenait bon, s’octroyant des petites siestes de temps en temps. Il tenait pour le moment mais il savait qu’il allait devoir appuyer sur la pédale de frein très vite s’il ne voulait pas finir à l’hôpital. Enfin, pour le moment, il était loin de tout ça. Il venait d’arriver au bar et son service allait bientôt commencer… Alejandro était là aussi et Anthony remarqua rapidement que quelque chose n’allait pas. Il n’hésita pas à lui demander ce qu’il lui arrivait, s’il pouvait aider, il voulait au moins essayer… Puis s’il avait besoin de boire, il avait sans doute besoin d’enlever ce poids de sa poitrine et il pouvait l’aider à faire si ça ne le dérangeait pas. « Bah, la vie, le karma, tout ça ... pour ce que ça vaut, que des imbelicidades. » Le jamaïcain haussa un sourcil. On ne fait pas plus énigmatique, comme réponse… Il lança un regard désolé à son ami – qui ne pouvait pas le voir comme il semblait en train d’essayer de voir s’il pourrait ou non se noyer dans son verre – et soupira longuement. « Mais encore ? » se permit-il alors de demander. S’il voulait l’aider il allait avoir besoin de plus que ça, mais là ce n’était pas franchement gagné. « Pour le karma chercherait à se venger, si tu ne m’en veux pas de demander ? » Parce qu’il s’immisçait un peu dans sa vie privée, là, et il pouvait comprendre que ça ne plaise pas. Alejandro en dévoila ensuite un peu plus et Anthony comprit qu’il y avait apparemment des soucis avec leur patronne à tous les deux. Anthony ne savait pas quelle était leur relation mais il imaginait qu’elle allait bien au-delà d’une simple relation de travail. « C'est fort possible. Peut y avoir qu'elle de toute façon ... mais manque de chance comme c'est ma patronne ... » Le jeune homme regarda son ami d’un air songeur, les sourcils froncés. « Et… C’est juste ta patronne ou… ? » Une fois encore, il se demandait s’il n’allait pas trop loin. Mais… Il avait piqué sa curiosité en plus de sa volonté de l’aider et il devait demander. « Et si je peux me permettre aussi t'as une sale tête, tout va bien ? » Ah oui, avec tout ça, il ne pensait plus à lui et à la tête qu’il pouvait avoir. Il n’y pouvait pas grand-chose de toute façon et il devait faire avec. Soupirant à nouveau, Anthony se redressa et se frotta les yeux. « Ouais, ouais c’est juste un peu difficile avec le petit, tu vois. C’était déjà difficile avant mais là j’ai l’impression que si j’ai vingt minutes de sommeil dans la journée c’est le bout du monde. » Bon, il exagérait un peu mais c’était histoire de bien illustrer ses propos. « Mais ça va quoi, je suis pas vraiment à plaindre. » Son fils était en bonne santé, n’était-ce pas tout ce qu’il aurait pu souhaiter ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Jeu 7 Aoû - 12:34

Non vraiment je fais ce que je peux pour supporter tout ça mais je ne peux pas ne pas aller me noyer dans un verre d'alcool un soir pour broyer du noir. Bon bien sûr, ça serait mieux si je ne travaillais pas dans quelques heures mais bon, on va faire avec, et puis comme ça, ça m'évitera de ne pas finir torché non plus. Peu importe. « Mais encore ? » me questionne-t-il après que je lui ai sorti une réponse vague au possible sur la vie, le karma, tout ça tout ça. J'ai un sourire en coin et termine mon verre d'une traite. Je vais peut-être arrêter là finalement. « Pour le karma chercherait à se venger, si tu ne m’en veux pas de demander ? » continue-t-il. Alors devrais-je commence à faire une liste ? Le karma a sans doute pas mal de raisons de vouloir se venger de moi à cause de ma période mauvais garçon ... mais en même temps vu comment ma vie à commencer j'avais cru avoir un peu de marge.
« Tu sais ce qu'on dit sur lui, karma is a bitch. » ai-je lancé en haussant les épaules.

« Et… C’est juste ta patronne ou… ? » demande Anthony une fois que le sujet de Max est abordé. Réflexion faite j'aurais peut-être dû éviter d'aborder ce sujet précis. Après tout, elle est aussi sa patronne et je ne veux pas qu'il ait de problèmes à cause de ce que je vais pouvoir dire, mais c'est déjà trop tard de toute façon. Quand il me pose la question je grimace légèrement, j'imagine que rien que cette expression sur mon visage répond à sa question. Mais n'empêche qu'elle est juste ma patronne à présent, ça n'a pas toujours été le cas bien évidemment mais ... peu importe. « C'est juste ma patronne oui ... hum ... mais disons que je la connais depuis un certain temps. On va dire qu'on a un léger désaccord en ce moment. » Tant qu'à faire, continuons dans le vague. Disons que c'est un résumé assez ... résumé justement, mais en même temps ce n'est pas non plus un mensonge. Si je me mettais à raconter toute l'histoire on en aurait pour des heures et ça finirait sans doute par le faire flipper. C'est juste que quand j'y repense, ma vie à Los Angeles me paraît tellement loin. Ensuite je remarque la mine fatiguée qui semble avoir élu domicile sur le visage de mon collègue et ami. « Ouais, ouais c’est juste un peu difficile avec le petit, tu vois. C’était déjà difficile avant mais là j’ai l’impression que si j’ai vingt minutes de sommeil dans la journée c’est le bout du monde. » me répond-t-il. Ah oui c'est vrai, le petit. Je me demande comment il fait pour pouvoir gérer un nouveau-né, un boulot et les études, alors que personnellement je suis à peine capable de gérer ma vie avec simplement le boulot. « J'imagine que ça ne doit pas être facile, je sais pas comment tu fais. » ai-je dit en me grattant l'arrière de la tête. « Mais ça va quoi, je suis pas vraiment à plaindre. » Je lui souris. « Tant mieux. Tu dois sûrement avoir de l'aide de ta famille de toute façon ?  » Au début j'ai voulu demander si la mère, Irina je crois qu'elle s'appelle, l'aidait aussi mais c'est sûrement un peu trop indiscret.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Jeu 7 Aoû - 23:38

Alejandro était beaucoup trop énigmatique au gout d’Anthony. Il avait peut-être ses raisons et voulait peut-être garder tout ça pour lui mais il semblait avoir besoin d’en parler. Il n’avait rien dit après, c’était Anthony qui avait engagé la conversation et… peut-être qu’il allait trop loin et en temps normal il n’aurait pas insisté mais il voulait essayer d’aider son ami. Tourner le dos à quelqu’un qu’il appréciait et qui avait l’air d’avoir besoin d’aide ne faisait pas partie de ses principes. Alors il tenta de lui en demander plus tout en essayant de ne pas être trop indélicat. « Tu sais ce qu'on dit sur lui, karma is a bitch. » Ouais, il lui avait donné exactement la même réponse que précédemment. Ou alors c’était censée faire du sens, mais Anthony ne le comprenait pas. Ce ne serait pas la première fois qu’il était totalement à côté de la plaque. Il plissa les yeux et pinça les lèvres, hésitant à en demander plus. Il allait commencer à être trop indiscret. « Jamais sans raison. » répliqua-t-il en haussant les épaules à son tour. Il lui parlerait s’il avait envie de lui parler, mais il y avait forcément quelque chose qui n’allait pas, il en était sûr à présent. Après, il ne croyait pas forcément en tout ça, mais si le karma s’attaquait à lui ce n’était sans doute pas gratuitement. Il ne le connaissait juste pas assez pour dire. Alejandro lui donna rapidement un peu plus d’éléments de réponses. La patronne semblait être responsable de son état, ou en tout cas en partie. Voilà qui était intriguant… Le jamaïcain n’aimait pas spécialement les ragots mais pour le coup il était curieux de savoir ce qu’il y avait entre eux. Etait-elle seulement sa patronne, ou était-elle un peu plus ? « C'est juste ma patronne oui ... hum ... mais disons que je la connais depuis un certain temps. On va dire qu'on a un léger désaccord en ce moment. » Oh alors ils avaient du vécu tous les deux. Quel genre de vécu, il ne savait pas vraiment bien qu’il avait une toute petite idée là-dessus. Ca ne le regardait simplement pas. « C’est un euphémisme ? Ça a l’air grave quand tu dis ça comme ça. » Le ‘léger’ l’avait fait tiquer. Après ça devait être grave pour qu’il se retrouve dans cet état-là. Ah, il aurait bien le temps de trouver ça. En attendant c’était au tour d’Anthony de se retrouver sous les feux des projecteurs. Qu’il ait une petite mine ne l’étonnait pas, et c’était pour le coup un euphémisme. Il devait plutôt avoir l’air d’une zombie et son ami était bien aimable de ne pas le faire remarquer. Il lui expliqua donc pour son fils et tout ce dont il devait s’occuper en même temps. « J'imagine que ça ne doit pas être facile, je sais pas comment tu fais. » Anthony soupira longuement et baissa la tête d’un coup sec, comme s’il était accablé par tous les malheurs du monde. « Je ne sais pas non plus, pour tout t’avouer. » répondit-il franchement. « J’ai l’impression d’être devenu un robot mais à part ça tout va bien. » Nan, sérieusement, il aurait bien pris au moins un mois de congé mais c’était impossible. Il avait affreusement besoin d’argent et il était hors de question qu’il arrête ses études. Abandonner son fils n’était pas une option et ne l’avait jamais été. « Tant mieux. Tu dois sûrement avoir de l'aide de ta famille de toute façon ? » « Oui oui, ils m’aident comme ils peuvent mais ils ont déjà beaucoup à faire de leur côté alors j’essaye de me débrouiller seul le plus possible. » C’était sa responsabilité après tout. Et quand il voulait dire seul, il voulait dire seul. Irina n’était pas la plus douée des mères.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex Dim 24 Aoû - 15:18

Oui j'aime bien être énigmatique parfois, ça rajoute une petite touche de mystère à mon charme naturel. Pfff. Non là c'est juste que j'ignore si je veux réellement parler de tout ça ou pas ... de toute façon je me dis qu'il n'y a pas grand chose à dire, non ? La situation avec Max devient de plus en plus compliquée mais c'est ma patronne et j'ai besoin de ce job. Enfin de ce job ... disons d'un job puisqu'il semblerait que je puisse faire office de travailleur de cirque dès à présent. Je ne sais pas quoi me dire et quoi penser de tout ça, en particulier parce que j'ai un peu bu bien entendu, mais en fait je crois que je suis tellement blasé sur le coup que j'ai pas envie d'y penser. « Jamais sans raison. » répond Anthony quand je lui parle du karma. Je ne peux m'empêcher de froncer les sourcils pour réfléchir à ce qu'il dit. Jamais sans raison ? Mmmm laissez-moi y penser ... Alors si c'est jamais sans raison ça veut dire que y en avait des raisons pour que je sois sexuellement abusé  quand j'étais gosse ? Genre j'avais fait quelque chose de mal et le karma m'a envoyé dans la gueule ? Ou était-ce simplement parce que j'ai un oncle pervers ? Qui est le coupable, vraiment ? J'ai un rictus. « Si, je peux t'assurer que parfois, c'est sans raison. » Je suis sérieux. En fait je m'en fous du karma et tout ça, c'est juste pour dire que parfois, la vie est putain d'injuste. Mais bon je ne me vois pas raconter tout mon passé là, tout de suite à Anthony, même si ça me ferait peut-être du bien d'en parler, très peu de gens voire personne ici n'étant au courant.

Je finis par parler de Max à mon collègue, lui confirmant que c'est à cause d'elle que j'ai envie de broyer du noir ce soir. Forcément comme j'aurais dû m'y attendre, il me demande plus d'informations sur notre relation. J'essaie de m'approcher le plus de la vérité tout en restant très vague. Je me demande si les autres ont aussi remarqué qu'il y avait quelque chose de plus entre Max et moi à cause de notre passé. « C’est un euphémisme ? Ça a l’air grave quand tu dis ça comme ça. » poursuit Anthony. Hum bonne question. D'ailleurs je hausse les épaules. « Pourrait y avoir pire j'imagine ... Bah c'est compliqué. Mais là ça touche le boulot et je sais pas trop ce que je dois faire. » Si seulement je pouvais raconter tout notre vécu à Anthony ... Parce que honnêtement je suis pas sûr de pouvoir le faire, il hallucinerait sûrement et elle n'apprécierait ... tseuh, rien que pour cette raison je devrais tout lui raconter, rien que pour la faire chier.

Mais ensuite, je préfère changer un peu de sujet. Après tout, il vient d'avoir un bébé, un fils je crois bien et j'imagine que c'est quelque chose de plus important que mes états d'âme. Je lui dis honnêtement que je ne sais pas comment il fait. Ca le fait soupirer. « Je ne sais pas non plus, pour tout t’avouer.  » dit-il, comme soudainement accablé par la situation. « J’ai l’impression d’être devenu un robot mais à part ça tout va bien. » complète Anthony. Ca me fait sourire. J'ose pas imaginer. « C'est plutôt toi qui aurais besoin d'un remontant du coup. » ai-je fait en grimaçant légèrement. « Après bon, comme on va ouvrir dans pas longtemps, c'est sûrement pas raisonnable ... ça m'était sorti de la tête. » ai-je souri parce que ce n'est bien sûr pas vrai, ça ne m'était pas du tout sorti de la tête. Avec un peu de chance, la magie de l'alcool va opérer et cette longue soirée va passer rapidement. « Oui oui, ils m’aident comme ils peuvent mais ils ont déjà beaucoup à faire de leur côté alors j’essaye de me débrouiller seul le plus possible. » m'apprend-t-il quand je lui demande si sa famille l'aide. Sur le coup ça me chiffonne, même si je comprends. « Oui j'imagine, mais fais gaffe à toi hein, ça m'a l'air pas évident de gérer tout ça pour une seule personne ... Dis moi si c'est indiscret de te demander ça mais ... la maman t'aide ? » l'ai-je finalement questionné.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex

Revenir en haut Aller en bas

❝ run boy run, they're trying to catch you ω Anthony & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-