It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Dim 19 Jan - 15:10

Non. Plus j'y pense et plus tout ceci ne peut être qu'une vaste et gigantesque blague. Je peux pas croire que je sois dans une cellule dans un commissariat de Brooklyn pour une garde-à-vue de ... Quoi, quarante-huit heures ? C'est ça non ? Faudrait payer ma caution pour que je sorte avant, et je doute que quiconque fasse une telle chose. Mais quoi alors, je vais attendre deux jours dans ce trou à rat que les flics se rendent compte que pour une fois, je n'ai rien fait ? Hernando est un vrai connard, putain ! J'en reviens pas de m'être fait arrêter pour ses conneries ! Je me tape l'arrière du crâne contre le mur de béton contre lequel je suis adossé. Ces derniers temps, j'ai l'impression d'être aspiré dans ce monde que je prétends avoir quitté depuis quelques années, d'y retourner tête baissée et d'en redemander. Accepter le boulot au Scorpio était la première étape, à moins que ce ne soit les combats illégaux que j'ai arrêté depuis. Mais entre la balle que j'ai pris et maintenant ça ... Je ne m'y retrouve plus. J'avais perdu l'habitude. Bien sûr j'ai passé du temps dans le commissariat de mon quartier à Los Angeles. Bien sûr j'ai un casier en tant que mineur, mais je suis clean depuis mon arrivée à New-York. Well, j'étais clean. Et maintenant je suis majeur putain !

Je suis sortir hier soir. Je suis sorti voir des amis que je n'avais pas vu depuis longtemps, dont Hernando Alvarez que je n'avais pas vu depuis le lycée et notre époque Venice 5 à tous les deux. Il m'a toujours dit qu'il était clean. Il est venu avec deux amis que je ne connaissais pas et il y avait aussi deux autres amis qu'on avait en commun. On était tranquille dans la rue quand la police et la DEA, si j'ai bien compris, on débarqué en hurlant et en braquant leurs armes sur nous. Hernando et ses deux potes ont essayé de s'enfuir en vain, et c'est là que j'ai compris qu'il n'était pas clean du tout. Quel con, putain ! Voilà comment on peut passer toute une nuit en cellule sans que personne ne vienne vous voir, comme si les flics vous laissaient mijoter. Je n'ai revu aucun de mes camarades depuis notre arrestation. Je sais pas où ils sont passés, ça m'inquiète. Il y a deux autres personnes dans ma cellule : un mec bourré et une pute de cinquante ans qui me fait des œillades depuis toute à l'heure. L'odeur est assez écœurante, ça aussi ça ne m'avait pas manqué. Je ne sais pas quelle heure il est, tôt le matin peut-être, et je n'ai pas dormi du tout. Je suis trop nerveux à l'idée d'être ici et que ça soit marqué dans mon casier. Je dois aller bosser en plus. Il y a une réunion au Scorpio ce matin et je doute que Max apprécie que je la loupe. Merde, merde, merde. Et j'en peux plus de ne voir personne, quand est-ce qu'ils vont se décider à venir ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Lun 17 Fév - 22:55

Dans très peu de temps, Cora allait s’arrêter de travailler. Elle comptait repousser le moment un maximum mais Paul ne la laisserait pas faire. Si ça n’avait que lui, il l’aurait forcée à rester chez eux à la seconde où il avait appris qu’elle était enceinte. Ou plutôt à la seconde où il l’avait digéré et accepté. Elle n’aurait jamais pensé qu’il ait aussi peur pour elle et pour leur bébé. Son attitude avait radicalement changée et elle aurait presque préféré qu’il soit plus indifférent si ça signifiait qu’elle était tranquille et qu’elle pouvait continuer de travailler. Oui, elle savait que ce n’était pas bien de penser de telles choses et oui, elle se sentait horrible, mais elle savait qu’elle n’allait pas supporter de rester seule chez elle bien longtemps. Elle enviait tellement Paul... Bien sûr, elle voulait que son bébé aille bien et elle n’irait pas au-delà de ses limites mais elle n’était pas faite pour rester tranquille, pour se reposer, pour se tourner les pouces. C’était au-dessus de ses forces et son petit ami ne voulait pas le comprendre. Il ne pouvait pas… Elle aurait bien aimé le voir à sa place. D’ailleurs, ils s’étaient pas mal disputés à ce sujet et ils n’avaient pas réellement réussi à trouver un terrain d’entente. Paul semblait garder espoir qu’elle se range à son avis et Cora espérait la même chose de son côté. Autant dire que c’était peine perdue.

Pour le moment, tout ceci était loin. Cora travaillait encore et elle avait du pain sur la planche ce soir. Elle n’était pas allée sur le terrain mais son équipe avait procédé à plusieurs arrestations concernant une affaire de drogue sur laquelle elle travaillait depuis un moment. Elle ne l’avait pas soupçonné mais il s’était avéré qu’une de ses connaissances s’était retrouvée mêlé à tout ça. De ce qu’elle avait pu en voir, il n’aurait pas dû se retrouver là. Mais au fond, elle ne devait pas le connaitre si bien que ça. Ils étaient amis, certes, mais ils n’étaient pas allés très loin dans les confidences. Alors elle allait devoir le traiter comme tout le monde, en tout objectivité. Elle avait insisté pour procéder à l’interrogatoire. Il ne savait pas qu’elle était flic mais il finirait par l’apprendre tôt ou tard et autant que ce soit elle qui lui dise avant qu’il s’en rende compte tout seul. La jeune femme soupira et sentit sa fille s’agiter lorsqu’elle se leva. Elle allait bientôt entrer dans son sixième mois et elle commençait à fatiguer. Son bébé aussi bien sûr et elle savait qu’elle devrait bien s’arrêter. Cette pensée la fit soupirer encore tandis qu’elle caressa doucement son ventre pour apaiser sa fille. L’instant d’après, elle était plantée devant la cellule ou se trouvait Alejandro et l’ouvrait. « Alex, suis-moi » lui intima-t-elle en le regardant à peine. Elle le conduit jusqu’à une salle d’interrogatoire vide, lui fit signe de s’installer et s’installa à son tour en face de lui. Il ne devait rien comprendre et elle lui expliquerait plus tard, mais là elle devait faire son travail. « Est-ce que tu veux quelque chose à boire, ou à manger ? » Le mettre à l’aise était une priorité.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Mer 5 Mar - 23:10

Je dois avoir fait quelque chose de vraiment très mal pour recevoir toute cette merde dans la figure depuis quelque temps. Je suis sur que j'ai fait chier Dieu, le Karma, le Destin, enfin peu importe, un des trois même si je crois à aucun d'entre eux. Je suis vraiment blasé de me retrouver en cellule en fait parce que ça me donne l'impression d'être à nouveau un adolescent et surtout, ça me donne l'impression de n'avoir rien appris. Et j'ai beau maudire Hernando et l'insulter de toutes les insultes possibles dans notre langue natale, ça ne va rien arranger. Je suis fatigué tout d'un coup. Je suis incapable de dormir et je ne le veux pas de toute façon, pas envie de me faire violer par cette prostituée qui est sur le banc en face de moi et qui pourrait être ma mère. Ah dios mios !

Soudain, des bruits de portes se font entendre. Je ne m'en formalise pas parce qu'il y a eu ces bruits toutes les nuits et personne n'est venu, alors ... Mais avant que je ne comprenne réellement ce qui se passe, un silhouette apparaît devant la cellule. « Alex, suis-moi. » lance soudaine une voix féminine que je ... Wait, what ?! Sur le coup de la surprise, j'ai du mal à y croire, pourtant c'est bien elle. La fille qui se tient devant la cellule, c'est Cora. C'est quelqu'un que je connais, on est amis si on peut dire, parce que ... putain ! Déjà j'ignorais totalement qu'elle était flic ! J'ai beau me tenir tranquille maintenant, faire ami ami avec des flics ... Et la vache elle est enceinte ! Je sais pas quelle information me cloue sur place le plus. Ma bouche reste ouverte un moment. J'essaie de parler, d'articuler quelque chose mais rien ne sort. Alors je finis par refermer la bouche après de brèves secondes et je me lève  pour suivre Cora. Pourquoi j'ai le droit à ce genre de surprise ? Pourquoi ? Soudain nerveux, je la suis jusqu'à une salle d'interrogatoire vide. Elle ferme la porte. Je m'installe. Elle s'installe. Je me sens vide à l'idée de subir ce moment et j'ai peur de la façon dont ça va se terminer. « Est-ce que tu veux quelque chose à boire, ou à manger ? » demande-t-elle. Cora paraît tranquille, ce qui a le don de me rendre deux fois plus nerveux. « Non merci. » ai-je fait d'une voix blanche. « Attends, c'est pas une blague ? T'es vraiment un flic ? » ai-je demandé pour être sur. Ca peut paraître stupide de demander ça maintenant mais ... j'ai toujours tellement de mal à y croire que j'ai besoin de la confirmation. Okay mec, reviens sur terre. Je regarde son énorme ventre et lève légèrement les mains en sa direction. « Eh euh ... bah félicitations pour euh ... bah ça. J'imagine que c'est ce qu'on dit dans ce genre de moment ... » Bref, assez parler bébé de toute façon, ça se voit très bien que c'est pas ce qui m'intéresse le plus ou plutôt, que ce n'est pas ce dont j'ai envie de parler, même si vu que je connais un peu Cora, je suis quand même content pour elle hein mais ... aaargh. « Cora j'ai rien à voir dans cette histoire, je te jure ... Bon tu me diras je sais pas quel est le problème exactement, mais j'ai vraiment rien fait. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Jeu 6 Mar - 23:15

Cora devait bien avouer qu’elle n’était pas très enchantée à l’idée d’interroger Alejandro. Déjà parce qu’il était son ami et qu’elle ne voulait pas le voir dans une si mauvaise posture. Elle voulait croire qu’il n’avait rien fait mais, dans son métier il n’y avait jamais rien de sûr et au fond on ne devait faire confiance à partir. Elle ne devait pas laisser ses sentiments et sa vie privée influer sur son travail. Ensuite parce que justement, c’était son ami et qu’elle ne voulait pas entacher leur amitié. Elle ne lui avait jamais dit qu’elle faisait partie des forces de l’ordre et elle avait peur qu’il ne considère ça comme une trahison. Comme elle ne pouvait pas le repousser et préférait s’occuper de ça elle-même plutôt que de laisser son ami entre les mains d’un collègue, elle inspira une dernière fois et alla chercher le brun dans sa cellule. Après lui avoir intimé de le suivre, elle garda le silence et essaya de ne montrer aucune réaction jusqu’à ce qu’ils soient installés dans la salle d’interrogatoire. Elle avait bien vu sa surprise et son incompréhension… C’était plus que logique et elle ne pouvait pas lui en vouloir. Toujours en tentant de garder son calme, elle lui proposa à boire ou à manger. Il était dans sa cellule depuis un moment et elle voulait le mettre à l’aise le plus possible. « Non merci. » répondit-il alors et elle hocha la tête. Si c’était son choix… « Attends, c'est pas une blague ? T'es vraiment un flic ? » Elle pinça les lèvres. Elle s’était attendue à une telle question, ce n’était qu’une question de temps. Elle hocha dans un premier temps la tête, hésitant à répondre. Puis elle ouvrit la bouche : « Comme tu peux le voir. Désolée de ne pas te l’avoir dit. » Elle ne l’avait pas fait pour des raisons évidentes… Il y avait sa couverture qu’elle ne pouvait pas griller et… Elle n’aurait jamais pensé devenir si proches de lui non plus ou qu’ils se retrouveraient dans une telle situation. « Eh euh ... bah félicitations pour euh ... bah ça. J'imagine que c'est ce qu'on dit dans ce genre de moment ... » Nouveau pincement de lèvres. Elle posa instinctivement une main sur son ventre même si Charlie ne s’était pas encore agitée. « Merci. » dit-elle d’un ton légèrement hésitant mais qui faisait quand même comprendre qu’elle tenait pas à parler de ça davantage. Ce n’était ni le lieu ni le moment. « Cora j'ai rien à voir dans cette histoire, je te jure ... Bon tu me diras je sais pas quel est le problème exactement, mais j'ai vraiment rien fait. » L’intéressée soupira longuement et observa le jeune homme en silence pendant quelques instants. « Je n’en doute pas Alex, mais ça ne tient pas qu’à moi. Je dois faire mon travail et si tu n’as effectivement rien à voir là-dedans on le saura rapidement et tout sera réglé. » Elle espérait vraiment ne pas se tromper. « Tu les connais bien ces gens avec qui tu t’es fait arrêter ? Tu les fréquentes souvent et depuis longtemps ? » Si ça se trouvait il s'était juste trouvé au mauvais endroit au dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Lun 10 Mar - 17:37

On pourrait croire qu'avoir passé la nuit en cellule m'aurait donné faim ou même soif, c'est ce que je pensais aussi mais en fait non. Voir Cora arriver et me souvenir que je suis dans une situation merdique même si pour une fois, je n'ai rien fait ... Tout ça me noue le ventre tellement fort que je me rends compte que je ne peux en fait rien avaler. J'ai juste suivi Cora docilement en mode automatique. J'ai fréquenté suffisamment les commissariats de police pour savoir comment me comporter, d'une certaine façon, j'avais juste perdu l'habitude. J'ai été arrêté trois ou quatre fois pendant mon adolescence et ma période dans le gang, jamais rien de grave mais ils doivent avoir une trace. J'avais tendance à ouvrir un peu trop ma gueule arrivé au commissariat aussi, parce que ça fait toujours mieux pour un membre d'un gang de montrer qu'on ne se laisse pas faire. Sauf que là après tout ce temps j'ai muri. Pas assez apparemment, parce qu'autrement j'aurais su, j'aurais deviné qu'Hernando et ses soit disant "amigos" n'étaient pas si clean que ça. Je dois cependant avouer que voir Cora me rassure un peu, même si comprendre que c'est en fait un flic me laisse sur le cul. « Comme tu peux le voir. Désolée de ne pas te l’avoir dit. » dit-elle visiblement sincère sans pour autant perdre son air professionnel que je n'avais pas encore eu l'occasion de voir. Je cligne des yeux plusieurs fois, forcé de voir qu'en effet, c'est la réalité. J'ai été ami avec elle en ignorant totalement son boulot ... comme quoi, j'ai vraiment perdu mon instinct pour éviter les flics. Mais soit. Je hoche la tête quand elle s'excuse, ce qui signifie en gros que je m'en remettrai et que ce n'est pas très grave. Puis j'ai tout de même pris le temps de la féliciter pour le petit être qui grandit visiblement très bien dans son ventre. C'est là qu'on se rend compte de la limite de notre amitié, vu que ça ne fait pas trois siècles qu'on se connaît et surtout, qu'on a été pas mal occupés chacun de notre côté ces derniers temps. « Merci. » dit-elle en posant la main sur son ventre. Elle a visiblement du mal à savoir comment agir face à la situation. Sachant pertinemment que ce n'est de toute façon pas le moment de parler petits pots et futurs prénoms, j'enchaîne pour revenir au véritable problème, c'est à dire ma présence ici. Du coup je lui dis, au cas où elle en douterait, que je n'ai rien fait. Sa première réponse est un long silence après un soupir. « Je n’en doute pas Alex, mais ça ne tient pas qu’à moi. Je dois faire mon travail et si tu n’as effectivement rien à voir là-dedans on le saura rapidement et tout sera réglé. » Malgré ses mots qui se veulent rassurant, j'ai vraiment peur tout d'un coup. Je n'ai pas le meilleur profil pour lever le doute des flics dans ce genre d'affaires et je sais que parfois, t'as beau n'avoir rien fait ... ça ne les empêche pas de faire des erreurs. Je garde le silence, la mâchoire crispée alors qu'elle reprend la parole. « Tu les connais bien ces gens avec qui tu t’es fait arrêter ? Tu les fréquentes souvent et depuis longtemps ? » m'interroge-t-elle. Non vraiment, les interrogatoires ça ne m'avait pas manqué. Mais nous y voilà. Je soupire en me disant que je ne peux pas me sauver sans lui dire tout le début, c'est-à-dire comment je connais Hernando. « Certains moins que d'autres ... Mais en fait comme je sais pas quel est le problème exactement ...  » J'aimerai vraiment savoir ce qui se passe, même si je suis presque sur que c'est par rapport à Hernando et ses potes. Si je dois être honnête, autant commencer tout de suite. « Hernando et moi on se connait depuis le début du lycée, on faisait parti ... du même gang à Los Angeles.  » Je marque une pause, comme je le fais à chaque fois que je dis à quelqu'un que j'ai fait parti d'un gang. « On dirait que j'ai pas tout dit sur moi non plus hein, mais c'est vrai que quand je rencontre des gens j'évite de leur dire cette partie de mon passé. » Entre autre parce qu'honnêtement, la partie sur le gang est plus facile à raconter que les abus sexuels de mon oncle. « Jesse Olivers et Kilian Dawson sont des amis du lycée qu'on a en commun mais ils ne faisaient pas partis du gang, je suis suis sur qu'ils n'ont rien à voir là-dedans non plus. Quant aux deux autres types je ne les connais pas, c'est des connaissances d'Hernando. » J'ai marqué une nouvelle pause. Je suis bavard ? Hors-de-questions que je tombe pour ce cretino d'Hernando. Il m'avait dit qu'il était clean, putain. « Quand je suis parti du gang après le lycée, Hernando y était encore. On s'était perdus de vue du coup parce que je voulais plus rien à faire avec eux, mais il a renoué le contact il y a peur en me jurant qu'il était parti aussi et qu'il était clean. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Mer 12 Mar - 14:12

Cora n’était pas à l’aise. Elle s’en voulait d’avoir caché toutes ces choses à Alex… Elle ne lui avait pas dit qu’elle était flic pour des raisons évidentes mais elle n’aurait jamais pensé qu’ils se retrouvent dans une telle situation. Il était évident qu’il lui avait également caché beaucoup de choses… Sinon il ne se serait pas retrouvé mêlé avec tout ça. Elle n’aurait pas pensé non plus qu’ils deviennent aussi proches. Il comptait pas mal pour elle, et elle avait peur qu’il ne lui en veuille. Mais comme elle devait faire son travail, elle s’efforça de faire abstraction de tout ça. Ce n’était pas évident du tout… Surtout qu’il ne semblait pas vouloir se concentrer non plus. Enfin, elle ne pouvait pas réellement le blâmer… Ils ne s’étaient pas vus depuis longtemps et elle était à présent bien enceinte, presque six mois… Elle pouvait comprendre que ça le surprenne et le déstabilise. Seulement ce n’était pas un sujet dont elle tenait à parler dans un tel endroit et à un tel moment alors elle coupa court à toute discussion sur le sujet. Ils devaient se concentrer tous les deux s’ils voulaient qu’Alex soit innocenté. Cora ne doutait pas qu’il n’avait rien à voir avec tout cette histoire, elle le voulait vraiment, alors ils devaient travailler sur ça pour mettre tout ça au clair. La première étape était de savoir quels étaient ses liens avec les personnes avec qui il avait été arrêté. « Certains moins que d'autres ... Mais en fait comme je sais pas quel est le problème exactement ... » Cora soupira. Elle pouvait lui dire au moins ça même si ça ne l’avancerait sans doute pas. « Ca faisait un moment qu’on était sur le coup, un trafic d’héroïne principalement. Tous ceux qui ont été arrêtés sont censés être concernés, dont toi, donc… » Elle préférait penser qu’il s’était trouvé juste au mauvais endroit au mauvais moment. « Hernando et moi on se connait depuis le début du lycée, on faisait partie ... du même gang à Los Angeles. » Hernando, bien sûr. Il était leur cible de base. Mais ce qui la choqua le plus était qu’il ait fait partie d’un gang… Elle avait eu raison en pensant qu’il lui avait caché beaucoup de choses. Elle tenta de garder une façade aussi neutre que possible mais ça ne jouait quand même pas vraiment en sa faveur. « On dirait que j'ai pas tout dit sur moi non plus hein, mais c'est vrai que quand je rencontre des gens j'évite de leur dire cette partie de mon passé. » Elle hocha la tête, elle pouvait le comprendre oui. « Ce qui compte c’est que tu te montres honnête maintenant. » Elle lui avait menti aussi alors ils étaient quittes. Maintenant elle voulait juste savoir qu’il ne faisait plus partie de ce monde, qu’il n’avait plus rien à se reprocher. « Jesse Olivers et Kilian Dawson sont des amis du lycée qu'on a en commun mais ils ne faisaient pas partis du gang, je suis sûr qu'ils n'ont rien à voir là-dedans non plus. Quant aux deux autres types je ne les connais pas, c'est des connaissances d'Hernando. » La jeune femme ne cessait d’hocher la tête. « On vérifiera ça pour eux aussi, ils sont en train d’être interrogés en même temps que toi. » Rien n’était jamais sûr donc elle ne pouvait pas prendre ce qu’il pensait d’eux pour acquis. Eux aussi auraient pu lui cacher des choses. « Tu leur fais confiance ? Il n’y a pas une chance pour qu’ils aient quelque chose à voir là-dedans quand même ? » Elle se devait de vérifier toutes les possibilités. « Quand je suis parti du gang après le lycée, Hernando y était encore. On s'était perdus de vue du coup parce que je voulais plus rien à faire avec eux, mais il a renoué le contact il y a peu en me jurant qu'il était parti aussi et qu'il était clean. » Cora finit par s’asseoir et le regard un instant en silence, d’un air compatissant. « Alex, sans vouloir t’offenser… » commença-t-elle prudemment, réalisant que ce qu’elle s’apprêtait à dire pourrait s’appliquer à lui-même si elle sentait au fond d’elle qu’il va valait mieux que ça. « Cet Hernando n’a pas exactement le profil de quelqu’un à qui on peut faire confiance. Et je peux t’affirmer que tu ne peux pas. Je ne sais pas s’il t’a menti sur ça mais ce soir, il est bien coupable. » C’était bien lui qu’on avait pris la main dans le sac. Toutes les personnes présentes sur les lieux avaient été arrêtées du même coup parce qu’il n’était pas impossible qu’elles soient également coupables.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Dim 27 Avr - 22:02

Je me traite de tous les noms, j'insulte tout l'univers de tous les noms pour m'avoir fait échouer en garde-à-vue encore une fois alors que je suis supposé être clean. Remarque, pourquoi je me plains hein ? Je n'ai peut-être rien fait là mais je ne suis pas innocent non plus, seulement je doute vraiment que tout ça ait un rapport avec les affaires de Max, elle ne l'aurait pas permis. Donc on va dire que c'est le karma qui me punit, en quelque sorte et en plus il m'envoie Cora, ce qui est encore pire. Le premier choc passé, elle m'explique enfin la raison de ma présence. « Ca faisait un moment qu’on était sur le coup, un trafic d’héroïne principalement. Tous ceux qui ont été arrêtés sont censés être concernés, dont toi, donc… » Je me retiens de lever les yeux au ciel, pas très étonné quand j'y repense et puis finis par soupirer. Sacré Hernando. « Je vois. » ai-je fait en comprenant un peu mieux la situation. Tout ça paraît assez logique en fait, sauf que je n'ai rien à y faire parce que s'il y a bien quelque chose que je n'ai pas approché depuis ma sortie des V5, c'est la drogue. Oui bon, c'est beaucoup dire vu que je travaille au Scorpio mais c'est l'idée.

Légèrement dépité, je me mets à tout raconter à Cora, vu que de toute façon je n'ai pas le choix si je veux sortir d'ici sans problème. Du coup elle m'a peut-être caché qu'elle était flic mais moi j'aurais préféré caché être flic plutôt que d'avoir été dans un gang, ça fait un peu plus tâche. Cora m'écoute sans broncher. « Ce qui compte c’est que tu te montres honnête maintenant. » Pour toute réponse, je ne fais que hocher la tête. J'espère qu'elle a raison, c'est juste que je me méfie des forces de l'ordre depuis que je suis né, c'est dans ma nature même si je n'ai plus de raison de me méfier. J'enchaîne en parlant de ceux qui m'accompagnaient hier soir. Pour moi Jesse et Kilian sont innocents. Je ne les vois pas tremper dans un trafic de drogue mais après tout ... « On vérifiera ça pour eux aussi, ils sont en train d’être interrogés en même temps que toi. Tu leur fais confiance ? Il n’y a pas une chance pour qu’ils aient quelque chose à voir là-dedans quand même ? » me demande-t-elle. J'ouvre pour la boucher pour répondre avant de prendre le temps pour réfléchir un petit peu. Je finis par hausser les épaules. « Oui je leur fais confiance. Après tu me prouveras peut-être le contraire, ça fait longtemps que je les avais pas vus donc ... Mais pour ce que ça vaut je leur fais confiance, je vois pas pourquoi ils seraient mêlés à ce genre de trafic. » Kilian n'a jamais eu besoin de fric et Jesse vient de devenir père. Mais après tout on peut être surpris par tout le monde et je suis vraiment mal placé pour dire quelque chose à ce niveau. « Alex, sans vouloir t’offenser… » commence-t-elle après que je lui ai un peu plus parlé de Hernando et ce qui nous avait réuni hier soir. Je fronce les sourcils tandis qu'elle continue. « Cet Hernando n’a pas exactement le profil de quelqu’un à qui on peut faire confiance. Et je peux t’affirmer que tu ne peux pas. Je ne sais pas s’il t’a menti sur ça mais ce soir, il est bien coupable. » Sur le coup je ne sais pas trop quoi répondre, parce qu'elle a totalement raison après tout. Seulement quand j'y réfléchis, je ne sais pas vraiment si le mot "confiance" pour parler d'Hernando est le bon mot. Je suis un peu perdu sur le sujet. « Je sais pas si je lui faisais vraiment confiance ... Mais après ce qu'on a pu vivre tous les deux, c'était difficile de refuser de le voir, même s'il m'avait pas dit qu'il était clean ... je dois l'avouer. » Hernando et moi avons été hermanos à une époque, c'est dur de tourner le dos à tout ça. Et comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas très clean non plus, mais bon, ça c'est autre chose. « Donc ... tu penses que je pourrai être bientôt libéré ? » ai-je fait avec un air de chien battu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex Lun 4 Aoû - 11:36

Alejandro n’avait pas été arrêté parce qu’il avait commis un crime avéré. Il s’était surement retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, mais vu les circonstances, l’équipe de Cora n’avait eu d’autre choix que de l’arrêter aussi. Il y avait quand même de fortes présomptions sur sa culpabilité et elle avait tenu à l’interroger elle-même. Il était son ami après tout… Même si elle ne lui avait jamais dit qu’elle faisait partie des forces de l‘ordre et lui il ne lui avait jamais parlé de ses mauvaises fréquentations ou de son lourd passé. Elle comprenait pourquoi hein, au moins ils étaient ‘quittes’. Mais là n’était pas la question, pour le moment elle devait trouver un moyen de l’innocenter, elle ne voulait pas le voir derrière les barreaux, elle avait déjà mal au cœur de devoir – et ça n’avait absolument rien à voir avec ses hormones et tout ça. « Oui je leur fais confiance. Après tu me prouveras peut-être le contraire, ça fait longtemps que je les avais pas vus donc ... Mais pour ce que ça vaut je leur fais confiance, je vois pas pourquoi ils seraient mêlés à ce genre de trafic. » Lèvres pincées, la jeune femme hocha la tête. Comme elle le lui avait déjà dit, quelqu’un était en train de s’occuper d’eux et de vérifier ce qu’ils disaient. Ils étaient sans doute comme Alex, très malchanceux. Elle espérait vraiment que ce soit aussi simple que ça parce qu’elle avait envie de le croire, elle n’avait pas envie de se rendre compte qu’il l’avait menée en bateau et qu’elle ne pouvait pas compter sur lui. Pour le coup ce serait elle qui se sentirait trahie. Après, il s’était bien fait avoir par cet Hernando à qui il pensait pouvoir faire confiance. Personne n’était à l’abri de rien visiblement. Cora lui annonça d’ailleurs qu’il ne pouvait pas le croire. Lui pour le coup, était coupable. « Je sais pas si je lui faisais vraiment confiance ... Mais après ce qu'on a pu vivre tous les deux, c'était difficile de refuser de le voir, même s'il m'avait pas dit qu'il était clean ... je dois l'avouer. » Elle ne connaissait pas vraiment son passé, elle ne savait pas qui ils étaient ou qui ils avaient été l’un pour l’autre… Il y avait peut-être une raison pour qu’il lui fasse confiance mais en attendant, voilà où il se retrouvait. En prison, à cause de lui. Cet Hernando était nocif pour lui. Tout simplement « Je suis désolée Alex, vraiment. » dit-elle alors en le regardant d’un air compatissant. Malheureusement, ce qu’elle croyait ne vaudrait rien pour l’innocenter, même avec toute la bonne volonté du monde. « Donc ... tu penses que je pourrai être bientôt libéré ? » « Eh bien… On à part le fait que tu te trouvais là-bas, on n’a pas vraiment de preuves contre toi donc rien pour te retenir en garde à vue. On a juste eu de la ‘chance’ que tu n’aies pas demandé à appeler un avocat. Donc si vraiment tu veux partir… » Elle termina sa phrase en pinçant une nouvelle fois les lèvres. Tout avait des limites après tout. « Mais il ne faudra pas que tu partes trop loin, si on trouve de nouvelles preuves, ou si quelqu’un témoigne contre toi, tu vois. » Il n’était pas à l’abri d’une trahison non plus. Mais bon, la présomption d’innocence primait toujours.

J'ai eu un mal fou à me remettre dedans je suis désolée gla
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex

Revenir en haut Aller en bas

❝ allez vous faire ... ω Cora & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-