It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Lun 9 Déc - 0:28

Un bruit désagréable réveilla Danny. Il ne savait pas exactement ce que c’était mais il tenta d’abord de faire comme si ce n’était rien pour essayer de se rendormir. Sauf que le bruit continuait à le tenir éveillé et qu’il ne réussit pas du tout à en faire abstraction. Vaincu, il se redressa dans son lit et tenta de trouver d’où venait le bruit jusqu’à ce qu’il réalise qu’il s’agissait de son téléphone qui vibrait. Avant de décrocher, il constata qu’il était trois heures du matin, il lui semblait bien que sa nuit avait été courte, il avait au départ pensé que c’était déjà son réveil… Mais non, quelqu’un essayait de le joindre à une heure indécente. Il ne savait pas de qui il s’agissait comme il n’avait pas le numéro enregistré dans ses contacts mais ce quelqu’un ne devait pas beaucoup tenir à la vie pour faire une chose pareille. Avec sa chance c’était quelqu’un de bourré qui s’était trompé de numéro, c’est pourquoi il fut tenté de ne pas répondre. Mais d’un autre côté il ne voulait pas s’être réveillé pour rien alors il décrocha – puis comme ça il pourrait passer ses nerfs sur la personne plutôt que de garder une telle frustration en lui. Il décrocha donc et là, surprise : il s’agissait de Mary-Jane. Evidemment. Elle avait apparemment été arrêtée un peu plus tôt dans la soirée et comme elle était mineure elle l’appelait lui pour venir la sortir de là. Mieux valait qu’elle ne réveille pas leurs parents effectivement et pour le coup elle avait de la chance d’être elle parce que Danny aurait laissé n’importe qui d’autre pourrir au commissariat jusqu’au lendemain matin.

Le jeune homme n’attendit donc pas une seconde avant de sortir du lit et de remettre ses vêtements de la veille. Il passa rapidement à la salle de bain pour se passer de l’eau froide sur le visage histoire de bien se réveiller et sortit sans bruit de son appartement – il n’était pas comme Caitlin, il faisait attention et était respectueux, LUI. Sur le chemin, il ne put s’empêcher de se demander ce qu’il avait fait pour mériter que toutes les femmes dans sa vie soient si insupportables avec lui. Il n’avait pourtant offensé aucun dieu à son souvenir, il avait toujours été adorable avec la gent féminine. Well sauf peut-être avec sa mère mais elle l’avait mérité. Il ne tarda pas à arriver au commissariat et on le conduisit rapidement jusqu’à sa sœur à qui il lança un regard blasé. « Qu’est-ce que tu as fait encore ? » Gosh, il la détestait vraiment en cet instant. En fait il la détestait et l’aimait plus que tout en même temps, l’histoire de sa vie. « Tu pouvais pas appeler papa ou maman pour une fois ? Ou au moins attendre que le soleil soit levé pour m’appeler ? » Ça aurait été vraiment trop demander malheureusement.

Bon anniversaaaaaaaaaaaaire gla


Dernière édition par Danny Remus Waters le Mer 5 Mar - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Dim 9 Fév - 11:12

Elle n'avait rien fait du tout. Elle était l'innocence pure. Ne pouvaient-ils pas voir l'auréole scintillante au dessus de sa tête ? Bon peut-être qu'elle était un peu floue avec l'alcool qu'elle avait bu. Elle avait tenté de faire sourire l'un d'entre eux mais ils gardaient tous leur air affreusement sérieux. En quoi était-ce mal d'avoir un petit peu bu ? En plus elle n'avait rien fait de mal. Une de ses amies avait voulu dessiner sur un mur, pourquoi réprimer son art ? C'était la priver de sa liberté. Elle entama un discours très enflammé mais il s'en fichait. Ils finirent même par la traîner jusque dans la voiture, sans faire attention à ce qu'elle disait. Elle tapota le ventre de celui qui se tenait à sa droite. « I can smell the donuts in here. » Elle se mit à rire et ne s'arrêta plus jusqu'à ce que la voiture démarre. Ils la placèrent en cellule de dégrisement et lui demandèrent s'il y avait quelqu'un qu'elle pouvait appeler. Elle n'hésita pas une seule seconde bien évidemment. Elle se calma un petit peu, si le terme pouvait être employé avec Mary-Jane. Elle tapa même la discute avec un des agents à travers les barreaux. Finalement on la sortit de là en la prévenant que la personne qu'elle avait appelé était là. « Qu’est-ce que tu as fait encore ? » Elle pencha la tête sur le côté et regarda Danny d'un air attendrissant. « Oh Grumpy, you're as radiant as the sun. S'exclama-t-elle avec un grand sourire. » Elle applaudit puis leva un doigt en signe de protestation. « Et je n'ai rien fait du tout, dit-elle en prenant un air faussement vexé. Ils m'ont confondu avec Lindsay Lohan. » Ce n'était pas vraiment flatteur d'ailleurs. Mais comme elle racontait n'importe quoi, elle s'en fichait royalement. « Tu pouvais pas appeler papa ou maman pour une fois ? Ou au moins attendre que le soleil soit levé pour m’appeler ? » Elle fit la grimace. Comme si elle les dérangerait pour une chose comme celle là. « Et manquer de voir ta tête à une heure pareille ? Oh Danny vraiment parfois tu manques un peu de jugeote. » Elle secoua la tête d'un air désapprobateur. Elle posa ensuite une main sur son épaule d'un air un peu plus compatissant. « Puis je sais que dans le fond tu adores te lever en plein milieu de la nuit pour venir me sauver. » Elle sourit de toutes ses dents comme pour tenter de l'amadouer, puis elle lui donna un petit coup de poing dans l'épaule. « Alors qu'est ce que ça fait d'être un super héros ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Mer 5 Mar - 22:43

« Oh Grumpy, you're as radiant as the sun. » C’était une phrase qui le définissait parfaitement bien. En fait il trouvait qu’elle ferait bien sur sa pierre tombale. Danny était parfaitement conscient de son attitude envers les autres. Il n’était pas spécialement gentil ou agréable, il n’avait aucune patience et les gens préféraient le fuir en général. Au moins, il restait tranquille comme ça. Malheureusement… certaines personnes résistaient à son super pouvoir et s’amusaient à le faire sortir de ses gonds. Comme MJ par exemple. Bon, il se prenait quand même bien au jeu s’il aurait pu avoir plus de moments de tranquillité, il n’aurait pas dit non. Surtout au beau milieu de la nuit comme c’était le cas présentement. « Toi en revanche tu fais peur à voir. » Il fit une petite grimace, se demandant ce qu’elle avait bien pu faire pour finir dans un tel état. Sa petite sœur était impossible et pourtant, il était accourait toujours pour la sauver. « Et je n'ai rien fait du tout, ils m'ont confondu avec Lindsay Lohan. » Bah voyons. Il la regarda d’un air absolument pas impressionné. « Ca m’arrive tout le temps avec Ryan Gosling. » fit-il d’un air blasé. « La comparaison est juste plus flatteuse pour moi que pour toi. » Mais il était vrai qu’avec la tête qu’elle avait il comprenait la « confusion » des policiers. Comme il n’obtiendrait aucune réponse de ce côté-là, il décida de laisser tomber, préférant se plaindre du fait qu’elle l’avait dérangé en pleine nuit. Elle aurait pu appeler leurs parents plutôt que lui. Enfin, non, ç’aurait été du suicide. Mais n’importe qui sauf lui. « Et manquer de voir ta tête à une heure pareille ? Oh Danny vraiment parfois tu manques un peu de jugeote. » Le jeune homme leva les yeux au ciel et se contenta de secouer la tête. « Puis je sais que dans le fond tu adores te lever en plein milieu de la nuit pour venir me sauver. » « Oui, bien sûr. Tu ne le vois pas là mais intérieurement, je saute et cris de joie. » Il était aussi « heureux » que s’il se faisait arracher des dents sans anesthésie. « Alors qu'est-ce que ça fait d'être un super héros ? » « Pas aussi cool que je ne l’avais pensé. C’est chiant et absolument pas gratifiant. » Il ne ressentait aucune satisfaction. Il entraina ensuite un peu MJ vers la sortie, il avait hâte de retourner dormir mais avant, il devait s’occuper d’elle un peu. Elle ne pouvait décemment pas rentrer dans un tel état chez eux. « Je te ramènerai demain à la maison, en attendant tu vas venir décuver chez moi. » Elle pourrait sans doute bien s’entendre avec Caitlin tiens, même s’il y avait le risque qu’elles complotent toutes les deux contre lui. « Tu devrais prendre une douche aussi » ajouta-t-il en faisant une petite grimace exagérée. « Mais avant… Tu as faim ? » Il voulait bien l’emmener manger un truc aussi, c’était à quel point il était parfait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Dim 20 Avr - 11:05

Il y avait peu de choses aussi plaisantes que d'embêter Danny. MJ n'avait même pas besoin de boire pour y prendre plaisir, il lui suffisait de voir sa tête pour avoir envie de rire – et ça peut-être que c'était à cause de l'alcool. « Toi en revanche tu fais peur à voir. » Elle fit un grand sourire, serrant les dents pour le rendre encore plus charmant avant de hausser les épaules. « Tu ne connais rien à la mode. » Elle non plus à vrai dire. Elle était en bon état en début de soirée mais quelque part au milieu, après 'quelques' verres, elle n'avait plus fait attention... Elle protesta ensuite pour clamer son innocence. Elle n'avait rien fait après tout, ou pas grand chose. C'était juste les policiers qui exagéraient tout. Elle avait essayé de leur expliquer mais il semblait qu'en plus de leur estomac, leurs cerveaux aussi étaient fait de donuts. Mary-Jane prétendit qu'ils l'avaient confondu avec Lindsay Lohan, même si la comparaison était peu flatteuse. « Ca m’arrive tout le temps avec Ryan Gosling. La comparaison est juste plus flatteuse pour moi que pour toi. » Elle secoua la tête d'un air désapprobateur. « C'est une artiste incomprise... Comme moi. » En fait elle n'aimait pas particulièrement cette 'actrice' mais une fois que MJ était lancée... La jeune fille reconnut ensuite qu'elle n'aurait choisi personne d'autres pour venir la sauver. Danny devait être content après tout, elle était sûre que sans elle sa vie devait être bien ennuyeuse. Un peu d'aventure ne lui faisait pas de mal. « Oui, bien sûr. Tu ne le vois pas là mais intérieurement, je saute et cris de joie. » Elle le regarda pendant un instant d'un air blasé. « Ne te plains pas si tu es tout fripé avant l'âge de 30 ans. On dirait déjà que tu en as 40. » Comme MJ n'était jamais dans l'exagération, elle demanda ensuite ce que ça faisait d'être un super héros. Parce que la sauver c'était comme sauver le monde. Un peu. « Pas aussi cool que je ne l’avais pensé. C’est chiant et absolument pas gratifiant. » Elle mit ses mains sur ses hanches. « Est ce qu'il existe une seule chose sur Terre qui soit capable de te satisfaire ? » Un sourire sournois se dessina sur son visage avant d'ajouter : « A part toi-même bien sûr. Dit-elle, finissant sa phrase avec un clin d'oeil. » Peut-être que faire la tête lui faisait plaisir mais du coup c'était difficile à voir. « Je te ramènerai demain à la maison, en attendant tu vas venir décuver chez moi. » Un sourire illumina aussitôt son visage. « Une pyjama party, yeah ! » Elle fit une petite danse de la victoire sur place puis s'arrêta en entendant sa remarque suivante. « Tu devrais prendre une douche aussi » « Je pensais me la jouer Shrek... » C'était un style comme un autre. Peut-être moins 'agréable' pour les autres, mais moins fatigant à entretenir. « Mais avant… Tu as faim ? » Elle le regarda d'un air surpris, avant d'approuver d'un hochement de tête, d'un air fier. « Je me trompais, tu sais comment parler au femme. Tu n'es peut-être pas une cause perdue. » Elle fit un petit tour sur elle-même, puis comme elle tangua un peu elle se mit à rire avant de se remettre face à son demi-frère. « Bien sûr que j'ai faim. »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Lun 7 Juil - 20:43

Après une soirée et une nuit mouvementée, surtout en passant par la case prison, il n’y avait rien d’étonnant à que Mary-Jane fasse peur à voir. Elle avait grand besoin de dormir et d’une bonne douche, quant à sa tenue et son maquillage… Well Dany espérait qu’elle n’était pas sortie comme ça et que ce n’était qu’une conséquence de ce qui lui était arrivé pour qu’elle atterrisse ici. «  Tu ne connais rien à la mode. » Le jeune homme pouffa avant de secouer la tête. Ce qu’il ne fallait pas entendre quand même. « Ouais, tout comme toi visiblement. » Sa sœur avait des gouts étranges de toute façon, mais il y avait des limites à tout et elle ne pouvait pas prétendre que ce à quoi elle ressemblait là méritait d’être montré sur un podium. Elle se comparait même à Lindsay Lohan et ça voulait dire beaucoup… La comparaison était franchement loin d’être flatteuse. « C'est une artiste incomprise... Comme moi. » Danny fit une moue triste, pour se moquer. Elle allait le faire pleurer, sa vie était tellement dramatique à l’entendre. « Une sacrée artiste, oui. » Le domaine importait peu, elle était un sacrée numéro et elle valait quand même la peine d’être connue au fond. Surtout quand elle le comparait à un héros… Elle ne faisait que se moquer mais c’était le mieux que Danny puisse obtenir d’elle alors il allait s’en contenter. Ce n’était cependant pas pour ça qu’il allait se réjouir du fait qu’elle l’ait sorti du lit en plein milieu de la nuit. Il avait beau ne pas aimer la monotonie, ce n’était pas le genre d’aventures qui lui plaisaient, et il n’allait pas en sauter de joie. « Ne te plains pas si tu es tout fripé avant l'âge de 30 ans. On dirait déjà que tu en as 40. » Pour toute réponse, le jeune homme ne trouva rien de mieux que lui tirer la langue. C’était bien la preuve qu’il savait agir comme un enfant et avec légèreté parfois. Revenant sur le fait d’être un super héros, il fit savoir à sa sœur que ce n’était pas très gratifiant pour lui. Elle n’était pas le genre de demoiselle en détresse qu’on aimait sauver. « Est ce qu'il existe une seule chose sur Terre qui soit capable de te satisfaire ? » Non, c’était bien connu qu’une telle chose n’existait pas, il s’agissait de Danny. « A part toi-même bien sûr. » Il leva les yeux au ciel. « Le calme. La tranquillité. Le silence. Une longue de nuit de sommeil. » finit-il par répondre en lui lançant un regard appuyé. « Est-ce que je continue ou ça te suffit ? » Ah… Heureusement qu’il l’aimait quand même au fond. Il était réellement parfait, parce qu’il venait de décider qu’il ne la ramènerait pas chez leur parents ce soir. Il voulait bien l’accueillir chez lui le temps qu’elle soit un peu plus présentable. « Une pyjama party, yeah ! » Ouais, il avait hâte ! Et comme à son habitude, Danny cachait extrêmement bien sa joie. Il lui fit ensuite remarquer qu’elle avait grand besoin d’une douche, sans prendre de gants évidemment. « Je pensais me la jouer Shrek... » « C’est peut-être préférable à ton style habituel, tu n’as pas tort. » la taquina-t-il en souriant en coin. Il tenta de se rattraper juste après en lui demanda si elle avait faim. Tout ça lui avait ouvert à l’appétit et quitte à être dehors… « Je me trompais, tu sais comment parler aux femmes. Tu n'es peut-être pas une cause perdue. » Danny pouffa et se mit à la regarder d’un air arrogant. « Oh crois-moi, chaque femme qui passe un moment avec moi est en général très satisfaite. » Hahaha. Ça aurait pu être vrai s’il était du genre à beaucoup sortir et à multiplier les conquêtes. Mais quand même, Paige n’était pas à plaindre avec lui. « Bien sûr que j'ai faim. » Comme il vit qu’elle tanguait, le jeune homme se précipita à ses côtés et passa une main derrière son dos pour l’aider à tenir debout et à avancer .« Et qu’est ce qui te ferait plaisir alors ? » lui demanda-t-il alors qu’ils avançaient à l’extérieur du poste de police.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Mer 9 Juil - 10:09

MJ avait peut-être un sens du style particulier mais comme elle se fichait de ce que pouvaient dire les autres, elle ne voyait pas pourquoi elle ne devrait pas en profiter ? Puis ce n'était pas comme si elle allait écouter de les conseils de Grumpy-Danny. Il n'y connaissait rien sur rien du tout, c'était connu. « Ouais, tout comme toi visiblement. » Elle étira ses bras au dessus de sa tête, regardant son frère avec un sourire. « J’essaierais de ne pas t'oublier quand je serais riche et célèbre, répondit-elle avec un clin d'oeil. » De toute manière, toute cette histoire n'était qu'un malentendu. MJ n'avait rien fait. C'était bien connu que la jeune fille était toujours innocente. Elle ne faisait jamais rien pour se faire remarquer, vraiment. On avait du la confondre avec quelqu'un d'autre voilà tout. Et la première personne qui lui vint à l'esprit fut Lindsey Lohan. Parce qu'après tout pourquoi pas. Et aussi parce qu'elle n'avait pas les idées claires alors elle était la première qui lui était venue à l'esprit. C'était une artiste autant incomprise qu'elle. Enfin, MJ était visiblement plus douée, mais elle n'était pas encore connue, ce n'était qu'une question de temps. « Une sacrée artiste, oui. » « Ne sois pas jaloux, dit-elle sur un ton un peu réprobateur. » Il était tellement déjà tout fripé à force de faire le grognon, il n'avait pas besoin d'en rajouter. MJ s'attendait d'un jour à l'autre à le voir se dessécher comme un vieux et à se ratatiner sur place. Elle pensait sérieusement à lui offrir une canne pour son prochain anniversaire mais comme elle devait en trouver une vraiment cool elle devait encore chercher. Quand le jeune homme lui répondit en tirant la langue, elle en fit de même. Au concours des grimaces, Mary-Jane était la plus forte. Elle pourrait sûrement décrocher un titre de championne du monde dans cette catégorie, si toutefois elle avait existé. La jeune fille lui demanda ensuite si quelque chose arrivait à le satisfaire dans la vie – à part lui même évidemment. Elle s'attendait presque à ce qui lui réponde le tricot. Elle ne le jugerait pas vraiment, enfin juste un peu. « Le calme. La tranquillité. Le silence. Une longue de nuit de sommeil. Est-ce que je continue ou ça te suffit ? » Mary-Jane le regarda avec un air profondément blasé. Elle n'était même pas surprise à vrai dire. « Ughh, est ce que c'est possible d'être plus ennuyeux que ça ? » Elle le regarda avec de gros yeux et demanda comme si c'était la meilleure idée du siècle : « Tu veux que je t'amène chez un psychologue ? » Peut-être que quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête. Ça expliquerait tellement, tellement de choses... Grognon osa ensuite critiquer son hygiène. Peut-être que MJ voulait se lancer dans un nouveau style. Et c'était son droit. « C’est peut-être préférable à ton style habituel, tu n’as pas tort. » Elle se mit à rire – ne sachant plus à ce stade si c'était ce qu'il disait ou juste l'alcool qui la rendait si hilare. Mais comme Danny était toujours très ennuyeux, elle penchait plutôt pour la deuxième solution. « Le troll des marais c'est mon fantasme. Dit-elle avec un air goguenard. » Malgré ses moqueries, MJ était contente d'aller chez Danny, si lui devait mourir d'ennui en permanence – elle en était persuadée – elle, ne s'ennuyait jamais. Et l'une de ses occupations favorites, c'était d'embêter son frère. En plus il lui proposait à manger, des fois il arriverait à la surprendre – et c'était tellement rare. Il n'était peut être pas totalement une cause perdue. « Oh crois-moi, chaque femme qui passe un moment avec moi est en général très satisfaite. » MJ le regarda avec une grimace et mit un doigt dans sa bouche comme pour se faire vomir puis se mit à rire. Elle haussa ensuite les épaules d'un air désinvolte. « Oui c'est sûr que tu dois tellement les ennuyer qu'elles doivent toutes finir par s'endormir profondément. Est ce qu'elles finissent par se réveiller ? Ou ton pouvoir est tellement puissant qu'elles sombrent pour l'éternité ? » Rien de tel qu'une histoire de Danny pour passer une nuit de bébé. MJ était tellement contente d'aller manger qu'elle fit une petite pirouette mais son équilibre était un peu précaire alors Danny l'aida à rester droite. Elle lui tapota l'épaule en rigolant. « Et qu’est ce qui te ferait plaisir alors ? » Elle leva le nez en l'air, comme si le ciel noir avait la réponse écrite quelque part. « Un kebab... Et de la glace. » Elle sourit rien qu'en parlant de glace et se frotta le ventre avec impatience.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Mar 15 Juil - 22:23

« J’essaierais de ne pas t'oublier quand je serais riche et célèbre, » Danny secoua la tête, faussement désespéré avant de finalement sourire. Peu importe à quel point elle pouvait l’agacer, MJ finissait toujours par le faire rire et lui faire oublier pourquoi il lui en ‘voulait’. « Impossible, tu m’aimes trop pour ça. » Ce fut à son tour de lui faire un clin d’œil et de lui adresser un sourire moqueur. Il était tellement… unique et mémorable que c’était impossible de l’oublier de toute façon. Un peu comme sa sœur, qui elle était effectivement une sacrée artiste. Elle marquait encore plus les esprits que lui. « Ne sois pas jaloux, » « Donne-moi une seule bonne raison de l’être ? » Parce que lui, il ne voyait pas. Sa vie lui allait comme elle l’était, et il aimait ses défauts. Donc non, il ne voulait de sa place pour rien au monde. Il se satisfaisait d’un rien, les choses simples de la vie, il n’y avait que ça de vrai… Le calme, le silence… C’était quelque chose qui semblait échapper à la jeune femme pourtant c’était tellement agréable. « Ughh, est ce que c'est possible d'être plus ennuyeux que ça ? » Le jeune homme haussa les épaules, il n’allait pas s’offusquer pour si peu, surtout que c’était quelque chose dont il avait l’habitude. En fait, on lui avait dit bien pire alors vraiment… Non, ça lui passait au-dessus. « Tu veux que je t'amène chez un psychologue ? » Il tapota la tête de sa sœur en souriant. « Je suis un grand garçon, je te le rappelle, alors je suis capable de prendre soin de moi tout seul. Mais c’est cute que tu t’inquiètes comme ça. » Ca, en revanche, ce n’était pas quelque chose dont il avait l’habitude. MJ continua ensuite à être… MJ en fait et Danny décida de la taquiner un peu. Il n’était pas encore à son niveau et il savait que ça ne l’atteignait pas cela dit, c’était ça qu’il aimait chez elle, elle arrivait à tout tourner plus ou moins à son avantage. Avec ça, elle en vint à dire que Danny savait parler aux femmes, pour se moquer bien évidemment, et il répliqua sur le même ton, en disant qu’aucune femme n’avait jamais eu à se plaindre de lui. Ses… ‘conquêtes’ étaient toutes très satisfaites. « Oui c'est sûr que tu dois tellement les ennuyer qu'elles doivent toutes finir par s'endormir profondément. Est ce qu'elles finissent par se réveiller ? Ou ton pouvoir est tellement puissant qu'elles sombrent pour l'éternité ? » Danny lui tapota à nouveau la tête. « Tu es mignonne. » répondit-il simplement. Il n’allait pas s’abaisser à répondre à ça, ça ne servait à rien et puis… Il avait faim et c’était bien plus important. Comme il était parfait, il voulait bien laisser à MJ le soin de choisir le menu. « Un kebab... Et de la glace. » C’était un choix plutôt intéressant, mais pas vraiment étonnant. Il n’était pas certain que son estomac réussisse à supporter ça à cette heure-ci mais pourquoi pas hein. « Un kebab et de la glace tu auras. » Il arrêta ensuite un taxi, comme sa voiture avait rendu l’âme et qu’il n’avait pas encore eu les moyens d’en acheter une nouvelle, et aide sa sœur à s’y installer. « Tu vas me raconter ce que tu faisais hier soir alors, ou c’est secret défense ? » demanda-t-il tandis que la voiture démarrait. Il estimait être en droit de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Jeu 17 Juil - 22:10

« Impossible, tu m’aimes trop pour ça. » Elle lui répondit avec un grand sourire. « C'est ta petite tête de grognon, elle me fait pitié. » Elle lui envoya un bisou avec la main en rigolant. Elle était sûre que Danny était jaloux de son talent incommensurable. Restait à définir en quoi consistait exactement ce talent mais MJ était sûre qu'il y en avait trop pour les compter. Elle n'y pouvait rien si elle était incroyablement douée. Peut-être pas très modeste mais comme elle était rarement sérieuse quand elle ouvrait la bouche, ça n'avait pas vraiment d'importance. « Donne-moi une seule bonne raison de l’être ? » Elle leva un doigt en l'air. « First I'm awesome. » Elle leva un deuxième doigt puis le regarda fixement d'un air songeur, la vision encore un peu brouillée. « Pour le reste je n'ai pas assez de doigts pour tout dire. Mais le premier est le plus important. » C'était tout ce qui faisait son charme. En plus de sa réparti à toute épreuve. Elle en était très fière. En revanche c'était un peu la honte d'avoir un frère aussi peu amusant. Il aimait vraiment que des choses ennuyeuses. Mais elle pouvait lui pardonner, elle était sûre qu'il avait du se cogner la tête très fort quand il était petit. Peut-être qu'il avait besoin de parler à quelqu'un, il arriverait peut-être à devenir plus amusant. « Je suis un grand garçon, je te le rappelle, alors je suis capable de prendre soin de moi tout seul. Mais c’est cute que tu t’inquiètes comme ça. » MJ fit une petite moue en le regardant. « Je m'inquiéterais toujours pour toi. Tu es mon Grumpy à moi. » Elle lui donna un petit coup de poing affectueux sur l'épaule. Mary-Jane avait beau faire comme si elle se fichait d'à peu près tout autour d'elle, elle tenait à sa famille. Elle avait tellement été trimballé quand elle était petite que se retrouver finalement dans une vraie famille lui avait fait du bien. Même si ça ne l'empêchait pas de faire n'importe quoi. C'était un peu la raison pour laquelle ils venaient de sortir d'une station de police en pleine nuit. Mais c'était comme ça la vie avec Mary-Jane, mouvementée à souhait.
MJ n'était pas si curieuse de la vie amoureuse de Danny. Elle trouvait déjà bien qu'il en ait une et qu'il ne les endorme pas toute avec son pouvoir soporifique mais elle n'irait pas jusqu'à vouloir connaître tous les détails.  « Tu es mignonne. » Elle repoussa ses cheveux derrière ses épaules. « Ugh tell me something I don't know. Dit-elle en le regardant avec un air effronté. » Un autre de ses nombreux charmes. Mais Danny n'était pas si mal par moment lui non plus, il lui proposa d'aller manger quelque chose et ça tombait bien car MJ mourrait de faim. Bon elle avait quasiment toujours faim, malgré son physique de mannequin affamée. « Un kebab et de la glace tu auras. » Elle tapa dans ses mains d'un air tout excité. Danny appela un taxi et MJ monta à la suite de son frère. « Classe en plus. Plaisanta-t-elle. » Le taxi était toujours plus classe que le métro. Ce n'était pas dur en même temps... « Tu vas me raconter ce que tu faisais hier soir alors, ou c’est secret défense ? » Elle tourna la tête vers lui d'un air songeur et poussa un soupir. « Pas grand chose vraiment... On a bu quelques verres et on a fait ces chouettes graffitis mais monsieur donut nous a vu, alors... » Elle haussa les épaules d'un air fataliste. Par monsieur donut elle entendait bien sûr le flic qui les avait arrêté. « C'est l'histoiiiire de la vie. s'exclama-t-elle en ouvrant grand les bras et cognant sans faire exprès Danny. » Les gens ne savaient pas s'amuser, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny Dim 20 Juil - 22:39

Danny voulait bien être jaloux – ou se forcer, il était capable parfois de faire plaisir à ses proches gratuitement, oui oui – mais encore lui fallait-il une bonne raison comme ça. Parce qu’à première vue il n’avait rien à envier à MJ. « First I'm awesome. » Le jeune homme plissa les yeux, pas franchement convaincu. C’était mal parti pour elle. « Pour le reste je n'ai pas assez de doigts pour tout dire. Mais le premier est le plus important. » Danny prit un air désolé et secoua doucement la tête de gauche à droite. « Après un examen méticuleux nous avons le regret de vous annoncer mademoiselle que votre argument n’est pas recevable. » dit-il alors d’un air très cérémonieux. Elle allait devoir trouver mieux pour le convaincre, et ce n’était pas lui qui était trop difficile et contrariant, pas du tout. Il avait bien le droit après tout, elle l’avait tiré du lit à une heure indécente. Ce n’était pas la première fois qu’elle lui faisait un tel coup en plus, il ne fallait pas qu’elle s’étonne après s’il n’était pas un bisounours. Mais bien sûr, pour elle, ça ne pouvait pas être de sa faute, il y avait forcément une explication plus logique, qui remontait à son enfance. Elle voulait d’ailleurs qu’il aille parler à quelqu’un pour en trouver la raison mais honnêtement il se trouvait parfait comme il l’était. Au moins il n’était jamais dérangé par personne, c’était agréable. Puis ce n’était pas son boulot de s’inquiéter pour lui, il était un grand garçon. « Je m'inquiéterais toujours pour toi. Tu es mon Grumpy à moi. » Danny lui ébouriffa alors les cheveux. « Je suis sûr que tu t’ennuierais si je changeais. » C’était scientifiquement prouvé. S’il était parfait elle n’aurait rien à redire et elle ne pourrait plus passer son temps à l’embêter. C’était de son devoir de grand frère d’empêcher ça. D’ailleurs, comme il devait garder son statut de grand frère cool et parfait, il ne pouvait pas la laisser rentrer chez leurs parents à une heure pareille et dans un tel état. Il allait la ramener chez lui mais avant… Ils allaient s’arrêter pour un kebab et des glaces comme c’était ce dont mademoiselle avait envie. Pour se faire, il fit arrêter un taxi, il n’avait pas envie de prendre le métro maintenant. « Classe en plus. » « Eh, je ne vais pas laisser Lindsay Lohan prendre le métro quand même. » s’expliqua-t-il tout en lui souriant d’un air moqueur. A présent qu’ils étaient en route vers leur petit déjeuner, le jeune homme décida de demander à MJ ce qu’elle avait fait pour se retrouver en prison. Il méritait une explication en tant que super héros qui avait eu le… plaisir de la sauver. « Pas grand-chose vraiment... On a bu quelques verres et on a fait ces chouettes graffitis mais monsieur donut nous a vu, alors... » Monsieur Donut. Danny hocha la tête d’un air grave et faussement compatissant. « C'est l'histoiiiire de la vie. « C’est terrible je trouve. Il n’a pas dû trouver que vous dessiniez très bien. » Certaines personnes avaient du gout comme ce monsieur visiblement. « Enfin ! Tout va bien maintenant parce que le meilleur des grands frères t’a sauvé la mise. » Et qu’il ne lui demanderait rien en retour comme à chaque fois. C’était fatiguant d’être aussi parfait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny

Revenir en haut Aller en bas

Everything that kills me makes me feel alive ∞ MJ & Danny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-