It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Petite mise au point [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 16:37

Deux jours plus tôt, samedi, Kate avait revu son ex petit ami ainsi que a fille. "Revoir" était le verre approprié puisqu'elle ne leur avait même pas adressé la parole. Elle avait passé tout son week-end à se demander si elle avait bien fait et elle avait fini par s'endormir le dimanche soir avec la pensée que même si cela avait été dur pour elle de ne pas aller à la rencontre de la petite fille et qu'elle avait maintenant l'impression d'être un monstre, cela n'aurait rien apporté de positif à Alyssa. De plus, c'était à Mark de décider qui avait le droit ou non d'entrer dans la vie de sa fille. Peut-être ne voulait-il plus que Kate s'en approche. Ça, elle allait le savoir aujourd'hui.
En effet, en ce lundi matin, la brune s'était levée avec la ferme intention d'aller le voir, évidemment sans la présence de sa fille. Elle avait donc consacré sa journée à se demander ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire pour se justifier et à anticiper la réaction de l'avocat. Comme elle le connaissait assez bien, elle s'attendait à de la colère mais la façon dont il allait la montrer restait un grand mystère. De son coté, elle allait devoir rester calme et aussi neutre que possible. Cette fois, il n'était pas question de se mettre en colère. Mark et elle s'étaient déjà disputés et elle savait pertinemment que lorsque cela arrivait elle avait des mots très durs. Lui non plus n'était pas très tendre et Kate passait ensuite plusieurs jours à broyer du noir. Mais aujourd'hui, les choses étaient différentes. Ils vivaient chacun leur vie et la jeune femme se sentait capable de se montrer indifférente même si au fond, elle savait très bien que les propos de Mark risquaient de la toucher. Il fallait qu'il se fasse à l'idée qu'il n'était plus liés que par des souvenirs comme elle s'était faite à cette idée.
Elle avait un tas de choses à lui dire mais voulait que cela se fasse le plus rapidement possible. Hormis prendre un rouleau de scotch dans son sac pour attaché Mark à son fauteuil et pour le bâillonner, il n'y avait qu'un seul moyen: tout déballer d'un seul coup sans se faire couper la parole.

C'est à dix-huit heures que Kate quitta son appartement. Ce soir, elle avait un rendez-vous et avait donc fait un effort de préparation. Elle avait même mis une robe qu'elle cachait sous un trench coat de même longueur puisqu'elle n'avait pas envie que Mark devine qu'elle sortait après être passée le voir à son bureau. Quelques minutes après son départ de chez elle, elle arriva dans le parking du bâtiment qui accueillait les bureaux du cabinet d'avocats et se gara à une place pour visiteur. Une fois à l'étage où l'homme de loi travaillait, elle alla jusqu'à la standardiste et lui expliqua qu'elle attendrait que maître Ruthenford ait fini sa journée. L'employée, un peu étonnée de cette simple requête, lui indiqua qu'il n'avait plus de rendez-vous et qu'il ne tarderait pas à s'en aller. Kate lui rendit son aimable sourire et alla s'asseoir sur une des chaises du hall et par lequel Mark passerait forcément pour s'en aller.

Contrairement à ce qu'elle avait pensé, elle était plutôt sereine. Autrefois, avoir une discussion sérieuse avec Mark qui tournait à la violente dispute la rendait malade. La colère qu'il montrait donnait à la jeune femme le sentiment, heureusement passager, d'être minable. Mais là, elle sentait au plus profond d'elle que cela ne la toucherait plus comme avant.
Etait-ce le signe que Mark l'avait définitivement perdu?


Dernière édition par Kate Evans le Mer 26 Aoû - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 17:11

Depuis la fameuse journée au parc où il avait aperçu de loin Kate, Mark avait repris sa vie normale. Bien sur le samedi il avait passé une bonne partie de la journée à ressasser l’événement mais en était arrivé à la conclusion que finalement il n’avait pas perdu quelque chose de si précieux qu’il avait pu le penser lorsque Kate avait quitté l’île. Si elle avait été capable d’autant d’indifférence face à lui et à Alyssa, c’était sans aucun doute qu’ils ne comptaient pas tant que cela aux yeux de l’architecte. Le départ de Kate l’avait bien évidemment affecté les premières semaines et même si il ne voulait pas l’avouer il avait été un peu perdu pendant quelques temps. Heureusement il avait su faire face à la situation et sa vie avait retrouvé un certain équilibre. Une nouvelle vie débutait pour lui et Alyssa c’était tout ce qui était important pour lui. Au diable les femmes qui ne savaient pas ce qu’elle voulait et qui jouaient avec les sentiments d’autruis.

Lundi matin il avait repris le travail, commençant une nouvelle semaine qui promettait d’être chargée. L’homme de loi n’en avait cure, c’était exactement ce qu’il voulait, il aimait son travail et la surchage ne lui faisait pas peur. Depuis qu’il était arrivé au cabinet il avait eu l’oppotunité d’apprendre pas mal de choses en travaillant sur des dossiers plus complexes qu’il n’avait pu le faire sur l’île et cela suffisait à le rendre de bonne humeur. Lorsque la journée fut terminée, il passa un rapide coup de téléphone chez lui pour dire à Alyssa qu’il rentrait ce qui bien évidemment mis la petite fille en joie. Le lien qui s’était tissé entre eux, malgré les quatre années d’absence de Mark au début de la vie d’Alyssa, était fort et le devenais davantage de jour en jour au plus grand plaisir de ce dernier. A 18h30 tapante il sortit de son bureau après avoir rangé quelques dossiers qui trainaient. Comme à son habitude lorsqu’il travaillait il avait revêtu un costume de marque sombre et une chemise noire. Sa mallette à la main et une poignée de document dans l’autre, il se dirigea vers le bureau des secrétaires. Il salua celle encore présente et lui tendis les documents avant de lui souhaiter une bonne soirée avec ce petit sourire en coin qui lui était propre. Etant habitué à ce qu’il y ai toujours beaucoup de monde dans les couloirs Mark n’avait pas fait attention à la personne asisse dans le hall qui était là pour le voir. Ce n’est que quand il se retourna pour partir que la secrétaire se souvint de Kate et indiqua à Mark qu’une personne désirait le voir et avait attendue dans le hall qu’il termine sa journée.

Mark fut un peu intrigué par cette déclaration et tourna alors la tête vers le hall cherchant du regard un enventuel client qui serait venu à la dernière minute. Il ne lui fallut que quelques secondes pour que son regard tombe sur Kate encore assise. Inutile de préciser qu’il fut un peu surpris de sa présence. Il se demandait bien ce qu’elle pouvait faire ici et si c’était elle qui avait demandé à le voir. Lorsque leur regard se croisèrent il était impossible de deviner quel sentiment pouvait bien ressentir à cet instant Mark. Son regard impassible resta quelques secondes sur elle puis il détourna dédaigneusement les yeux avant de prendre la direction de la sortie sans même adresser un mot ou un regard de plus à la jeune femme. De son point de vue ils n’avaient plus rien à se dire, Kate avait décidé de leur sort sans même prendre en compte son avis alors que pouvait il ajouter ? Elle avait plus ou moins réitérée cette volonté de ne plus l’avoir lui ou Alyssa dans sa vie deux jours plus tôt et il était bien résolu à respecter cette décision. D’autre part il était lui aussi lassé de ces conversations stériles qui viraient rapidement à la dispute entre eux. Il n’avait pas envie de se prendre la tête pour rentrer de mauvaise humeur et ne pas profiter pleinement de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 18:14

Ce n'est que quelques minutes après s'être assise que Mark fit irruption dans le hall, sans remarquer Kate qui s'apprêtait à se lever lorsque l'employée indiqua à l'homme de loi que quelqu'un l'attendait.
Quand les regards des deux jeunes gens se croisèrent, il se passa une bonne dizaine de secondes durant lesquelles ni l'un ni l'autre ne fit quoi que ce soit. Comme l'avait envisagé la brune, Mark s'en alla comme si de rien n'était. N'étant donc pas surprise, l'architecte se leva et le suivit, adressant au passage un "au revoir" tout en sourire à la standardiste qui ne comprenait pas ce qui était en train de se passer. Pourtant élancée et dotée de longues jambes, Kate dut faire de grandes enjambées pour suivre le brun, visiblement peu enclin à la laisser s'exprimer. Elle se glissa de justesse dans l'ascenseur dans lequel il venait d'entrer et où était déjà un stagiaire et son chariot de courriers. Ils descendirent quelques étages en silence, la jeune femme restant sagement à gauche de Mark, les mains jointes dans le dos, à regarder le décompte des étages sur l'écran numérique au dessus des portes de l'ascenseur. Le stagiaire sortit, laissant la brunette seule avec l'avocat. Peu après la remise en route de l'ascenseur qui ne s'arrêterait plus qu'au niveau inférieur où Mark avait garé sa voiture, Kate enfonça le bouton d'arrêt d'urgence et se plaça dos à lui, donc face à l'homme. Elle resta silencieuse pendant un petit moment, scrutant son visage. Puis elle lui dit enfin:

- Tu ne veux pas me parler et c'est tant mieux parce que c'est moi qui ait quelque chose à te dire. La semaine dernière je suis venue ici et j'ai vu la plaque sur la porte de ton bureau. Et samedi matin, je t'ai vu sortir de chez Meredith avec Alyssa alors je vous ai suivi dans Central Park. Si je ne me suis pas retournée quand elle m'a reconnu c'est parce que je me suis dit que ce n'était pas le bon moment pour ça et que c'était à toi de décider quand ce moment arriverait. C'est pour ça que je suis venue ce soir. Pour te demander si je peux revoir Alyssa... Ecoute, je sais que mon départ n'a pas été facile pour vous deux mais je sais aussi que c'était une bonne décision alors avant de me refuser ça, demande toi ce qui serait bon pour ta fille.

Bien sûr, Kate se l'était demandé. Elle était vite arrivée à la conclusion que la petite fille pouvait avoir le même lien avec sa marraine que celui qui les unissait avant le retour de son père sur l'île. Peut-être qu'au début, elle serait déçue de ne pas voir le couple se reformer mais elle s'y ferait. Après tout, elle avait passé les quatre premières années de sa vie avec sa mère tout en voyant régulièrement sa marraine sans pour autant que cette dernière vive sous le même toit qu'elle et elle était heureuse ainsi. De toute évidence, Kate manquait à Alyssa et c'était réciproque. La jeune femme comprenait tout à fait que le père soit protecteur avec sa fille et légalement, rien ne l'obligeait à accorder une quelconque visite à la marraine mais avec son travail, il était bien placé pour savoir ce que ressentait une personne lorsqu'on l'empêchait de voir un enfant qu'elle avait vu grandir et qu'elle aimait. C'était justement parce qu'il savait le mal que cela pouvait procurer que l'architecte avait peur qu'il se venge de cette façon.

Toujours placée devant le bouton d'arrêt afin que Mark ne puisse pas tirer dessus pour remettre l'ascenseur en marche, Kate garda un regard presque sévère sur lui, en attendant sa réponse.


Dernière édition par Kate Evans le Mer 26 Aoû - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 18:42

Il n’eu pas besoin de se retourner pour savoir que Kate le suivait. Il s’en était quelque peu douté par ailleurs. Il avait assez fréquenté Kate pour savoir qu’elle n’était pas le genre de femme à renoncer à ses idées simplement parce que vous ne vouliez pas lui parler. Autant c’était quelque chose qu’il trouvait charmant lorsqu’ils étaient encore ensemble autant maintenant il trouvait cela plutôt gonflant cette manière de n’en faire qu’à sa tête sans même prendre en compte l’avis des autres. Ils se retrouvèrent donc dans l’ascenceur en même temps qu’un stagiaire. Il lui fut au moins reconnaissant de savoir se retenir assez longtemps pour laisser le temps au jeune homme de descendre sans avoir eu à écouter la conversation qui s’annonçait inévitable. Il ne savait pas vraiment de quoi elle allait bien pouvoir lui parler mais il s’attendait à tout venant d’elle. Pendant tout le temps de la descente Mark était resté sagement dans un coin de l’ascenceur, l’air visiblement serein, sans émetre le moindre mot hormis « bonsoir » et « bonne soirée » au stagiaire. Rien ne laissait entrevoir la colère sous adjacente à son impassibilité.

Lorsque le stagiaire sortit, Mark ne perdit pas son air tranquille voir indifférent à la situation qui s’annonçait. Il se contenta de regarder Kate appuyer sur le bouton d’arrêt et se mettre face à lui. Pendant quelques secondes aucun d’eux ne parla, ils restèrent à s’observer comme deux prédateurs se jaugeant avant la bataille. Enfin Kate pris la parole lui apprenant qu’elle savait depuis une semaine qu’il était à New York et qu’elle l’avait suvis lui et Alyssa jusqu’au parc samedi dernier. Sur ce dernier point il ne pu s’empêcher d’arquer un sourcil et de lui jeter un regard en disant long sur le dégoût qu’elle pouvais lui inspirer. Ainsi donc elle les avaient vu, suivis, en prenant le risque quasi fatidique qu’Alyssa la reconnaisse tout cela pour finalement s’enfuir comme la dernière des voleuses ? Elle avait délibérément pris le risque d’infliger de la peine à la petite fille ? Si il n’avait pas été si énervé il aurait surement rit au visage de Kate lorsqu’elle lui anonça vouloir voir Alyssa. En entendant la dernière phrase de Kate l’avocat eu un rictus avant de demander d’une voix sarcastique.

- Insinuerais tu que je ne sais pas prendre les bonnes décisions pour le bien de ma fille d'ordinaire ?

Il n’était nullement impressioné par le regard qu’elle lui lançait. Il avait affaire à bien pire dans le cadre de son travail alors là c’était juste une partie de jeu pour lui. Son métier lui avait appris à ne pas montrer ses sentiments quelqu’ils soient. C’était un talent qui lui servait beaucoup dans la vie d’ailleurs. Il ne montrait au gens que ce qu’il voulait qu’ils voient de lui. En cet instant il n’avait pas vraiment besoin de se forcer pour avoir l’air détaché. C’était même plus facile que ce qu’il aurait pu penser, moins douloureux que la première fois où il avait revu Kate en revenant de son voyage de quatre ans. Cette fois ci quelque chose était différent en lui, même si il n’aurait pas su dire quoi exactement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 19:54

Le Mark complètement indifférent, Kate le connaissait par cœur. En fait, elle était presque soulagée qu'il réagisse comme il avait l'habitude de réagir puisqu'au moins elle n'était nullement déstabilisée. Toutes les réactions du brun étaient alors prévisibles et rien ne pouvait la surprendre. Quand il lui demanda si elle insinuait qu'il ne savait pas prendre les bonnes décisions pour sa fille, elle leva les yeux au ciel et répondit d'un air exaspérée:

- Oh arrête... Ce n'est pas ce que j'ai dit! C'est juste que je te connais assez pour savoir que tu serais capable de me le refuser par pure vengeance et en mettant le bien-être d'Alyssa au second plan. Et ne me dis pas que c'est faux puisque c'est ce que tu as fait avec le peu de lettres que je lui ai envoyées.

Jusque là, Kate avait pesé tous ses mots et leur impact. A la fin de sa phrase, elle eut même un petit sentiment de fierté pour réussir à garder son self-control, ce qui l'encourageait à rester calme. Déjà avant d'arriver, elle s'était dit que si la conversation tournait au vinaigre, elle n'insisterait pas et s'en irait. Mais puisque comme elle, Mark discutait aussi sereinement que la situation le permettait, il n'y avait aucune raison que la brune remette l'ascenseur en route. Elle était têtue et Mark le savait. Son obstination lui plaisait la plupart du temps mais là, cela devait lui taper sur les nerfs. La jeune femme n'en avait rien à faire et les regards noirs qu'il lui lançait n'avaient pas l'effet escompté car, bien qu'elle ne lui avait jamais dit, ils lui rappelaient son père et sa façon de la fixer lorsque Kate défiait son autorité. Autant dire que cela faisait des années qu'elle n'y était plus sensible du tout.
Sa ténacité venait sans doute du fait qu'étant jeune elle avait toujours eu ce qu'elle voulait. Si ça avait été le cas, c'est parce qu'elle n'était pas une enfant capricieuse et que la plupart de ses requêtes étaient justifiées, donc exaucées. Et comme elle estimait que sa demande de voir Alyssa était justifiée elle ne comprendrait pas que l'homme de loi refuse si vraiment il prenait en compte le bonheur de sa fille.

En ce qui concernait les lettres, elles étaient au nombre de quatre. Kate en avait écrit une par semaine, le premier mois de son arrivée à New York et les avait toutes adressées à sa filleule. Elle y racontait son installation, disait que la grosse pomme lui plaisait mais qu'elle pensait beaucoup à elle. La première carte postale était une photo aérienne de la ville -trop belle pour ne pas avoir été retouchée sur photoshop-, la deuxième représentait Times Square, la troisième était la photo en noir et blanc d'un carrefour traversé par un taxi qui avait gardé sa couleur jaune. La quatrième était une photo que Kate avait elle même prise lors d'un week-end dans les Hamptons. Elle représentait la plage privée de son hôtel, complètement déserte. La brune avait même glissé une poignée de sable dans l'enveloppe et avait demandé à la petite fille d'en faire de même. Mais comme les trois précédentes, cette lettre n'avait pas eu de réponse. Alors Kate n'en avait pas écrit d'autres. Elle connaissait l'adresse de Mark sur l'île par cœur et en déménageant, il avait forcément fait suivre son courrier. Cela ne voulait dire qu'une chose, il interceptait ses lettres. Ne sachant pas qu'il vivait encore avec sa peste de sœur, elle n'avait pas soupçonné Meredith. Elle en avait déduit que c'était un moyen pour Mark de se venger parce qu'elle était soudainement sortie de leurs vies.

Ce n'est que maintenant que l'architecte remarqua la musique d'ascenseur. Elle venait de la remarquer parce qu'une chanson qu'elle aimait beaucoup venait de commencer. C'était Soon We'll Be Found de Sia. Si la vie avait été un conte de fée, les paroles auraient pu leur correspondre mais la réalité était toute autre. La fin heureuse était dans leur cas une utopie.e


Dernière édition par Kate Evans le Mer 9 Déc - 21:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 21:26

Si cela n’avait pas été des mots différents Mark aurait juré qu’ils avaient déjà eu cette conversation. Conversation qui mènerait inexorablement à la conclusion qu’ils n’avaient plus rien à faire ensemble ni même à se dire et qu‘ils ne voulaient plus se voir si ils n‘y étaient pas obligés. Mark se serait bien passé de ce passage pour sa part. Lorsqu’elle lui répondit qu’il avait déjà fait passer le bien d’Alyssa après des intérêts personels son regard laissa clairement voir la déception qu’il ressentait. Elle pensait donc vraiment qu’il était capable de se servir de sa fille pour mener à bien une vengeance personnelle ? Apparement elle le considérait comme un gros connard. Si cela faisait légèrement de la peine à l’homme qu’elle puisse penser ça, cela ne l’aidait que davantage à faire une croix définitive sur leur histoire et sur elle.

- Tu ne lui a envoyé aucune lettre. Répondit il d’une voix glaciale. Alors arrête ton petit numéro.

Effectivement Mark n’avait reçu aucune de ses lettres…du moins ne les avaient ils pas vu. Pour lui Kate était partit presque du jour au lendemain et n’avait plus donné aucune nouvelle. Lorsqu’Alyssa l’avait réclamé dans les premières semaines l’avocat avait tenté d’inventer des excuses à la petite fille pour justifier le fait qu’elle avait disparu sans même envoyer de lettre. Il n’avait pas compris comment elle avait pu mettre fin aussi brutalement à une histoire pleine de promesse comme la leur. Après tout ce qu’ils avaient traversés pour être enfin ensemble, elle avait finalement décidé de tout laisser tomber comme si leur histoire n’avait eu aucune importance. Avec le temps Mark était parvenu à se convaincre qu’elle avait certainement raison sur ce point. Leur histoire n’avait sans doute été qu’une banale histoire de fesse et il avait vu des sentiments là où il n’y en avait en réalité pas le moins du monde.
Mark ne faisait pas attention à la musique et encore moins aux paroles. Ce que venait de lui dire Kate était sans aucun doute la pire des insultes qu’elle aurait pu lui sortir. Jamais il n’aurais cru qu’elle pourrait penser cela après l’avoir vu avec la petite, vu comment il avait bataillé contre Brooke pour avoir la garde et lui offrir une enfance tranquille et paisible. Il ne la comprenait plus du tout et n’avait plus l'envie de chercher à la comprendre non plus. Il se contentait de la regarder étant de plus en plus déterminé à la sortir de sa vie une bonne fois pour toute, il enchaîna donc sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit :

- Mais vu que tu semble penser que je suis un beau salopard, je vais rester dans le ton n’est ce pas ? Alors c’est simple, la réponse est non. Non je ne t’autorise pas à voir Alyssa. Elle s’est passée de toi pendant les 7 derniers mois et elle ne s’en porte pas plus mal pour autant. Continue donc ta vie Kate, celle que tu t'es choisie et laisse nous mener la notre tranquillement de notre coté.

Il était inconcevable pour Mark de lui laisser voir la petite à présent. Elle avait voulu disparaître de leur vie alors qu’elle reste sur ses positions. Et puisqu'elle semblait croire qu'il était une véritable ordure capable de se servir de sa fille pour l'atteindre autant lui donner raison, peut être le lâcherait elle de cette manière. Le pire étant sans doute qu’elle mentait par-dessus le marché prétextant avoir envoyé des lettres alors qu’il n’y en avait jamais eu. Kate pouvait se faire passer pour une pauvre victime privée de voir sa fieulle si elle le désirait, l’homme de loi ne changerait pas d’avis. Alyssa avait sa tante Meredith comme présence féminine au quotidien. La petite fille et la tante s’adoraient ce qui faisait plaisir à voir et ce qui réconfortait Mark qui savait qu’une présence féminine était importante pour le devellopement d’Alyssa. Puisque Meredith était là, la présence de Kate n’était pas de première importance.

- Peut tu débloquer l’ascenceur maintenant ? Ma fille m’attends à la maison. Termina-t-il d’une voix lasse.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Lun 3 Aoû - 22:53

Lorsque Mark prétendit n'avoir reçu aucune lettre, la demoiselle eut un sourire jaune. Pour un avocat, il faisait un bien piètre menteur. Si c'était la seule excuse qu'il était capable de lui donner en improvisant, comment pouvait-il gagner le moindre procès? Kate n'avait pas envie de répondre à cette première réplique. Puisqu'il avait décidé de faire comme s'il n'avait pas eu la moindre lettre entre les mains, il était inutile d'insister. Il poursuivit en donnant une réponse négative, prétextant que puisqu'elle le considérait comme un salopard, c'est ce qu'il allait être. La jeune femme eut une brusque envie de lui dire que c'était exactement ce qu'elle disait, il était en train de la punir. Mais elle se tut une nouvelle fois, le laissant terminer. Selon lui Alyssa se portait très bien sans elle. Sa marraine n'en doutait pas une seconde mais elle refusait de croire qu'elle n'avait pas causé un vide dans le cœur de la petite fille. Au moment où il lui dit de continuer à vivre sa vie, son téléphone sonna. Elle le sortit de son sac et voyant que c'était son rendez-vous de ce soir qui l'appelait et qu'elle n'avait presque plus de batterie, elle rejeta l'appel. Quelques secondes plus tard, alors qu'un silence de plomb s'était installé entre les deux personnes, il se remit à sonner. Cette fois, Kate décrocha pour dire un simple "j'arrive dans cinq minutes" puis raccrocha immédiatement. Elle avait la gorge si nouée qu'elle n'avait pas envie de parler plus que ça, sous peine que cela s'entende.
Encore heureux que l'avocat ne lui avait pas dit qu'elle n'avait jamais eu de sentiments pour lui comme il le croyait car elle aurait été au moins aussi déçue que lui après qu'elle ait affirmé qu'elle le croyait capable de se servir de sa fille pour se venger.
Respectant la décision de Mark et étant de toute façon déjà préparée à un éventuel refus, aussi injustifié soit-il, la brune hocha la tête, signe qu'elle était d'accord pour remettre l'ascenseur en route. Mais avant cela, elle fouilla dans son sac quatre papiers froissés qui y dormaient depuis environ six mois. Quand elle les eut tous trouvé elle les fourra dans la poche extérieure du costume de Mark qui servait normalement à mettre des stylos ou plus élégamment un mouchoir en soie blanc. Il s'agissait des accusés de réception des lettres. Avec le courrier professionnel, l'architecte avait pris l'habitude d'en demander et en faisait de même pour son courrier personnel. Ce n'était pas pour se justifier ou pour prouver qu'elle ne mentait pas que Kate les avait donné à Mark mais pour lui montrer qu'elle savait que lui aussi était un sale menteur. Sa signature était sur tous les duplicatas. Elle se retourna et même si elle savait que cela ne servirait à rien, elle lui dit avec la même lassitude dans la voie:

- Si tu changes d'avis, mon adresse n'est plus celle indiquée alors demande la nouvelle à Shayes.

Shayes était le nom de l'avocat qu'elle avait engagé et qui travaillait avec Mark.
Restant dos à lui car n'étant pas vraiment intéressée par sa réaction face aux accusés de réception, elle enfonça le bouton rouge sur lequel elle avait tiré pour bloquer le mécanisme. Mais l'ascenseur ne bougea pas d'un millimètre. Kate soupira, songeant que le temps pouvait passer terriblement lentement lorsqu'on était dans un endroit où l'on ne voulait pas être -du moins plus- et que les secondes qui devaient précéder le redémarrage s'écoulaient très difficilement. Elle commença à se demander s'il n'y avait pas un problème et quand elle remarqua que le bouton du niveau -2 s'était éteint, probablement au moment de l'arrêt, elle appuya dessus mais il ne s'alluma pas. Même chose avec celui de l'assistance. Son téléphone sonna pour la troisième fois et à peine eut elle le temps d'accepter l'appel que l'homme au bout du fil lui dit de ne plus lui raccrocher au nez. Après un "arrête de m'appeler, je t'ai dit que j'arrivais", elle raccrocha de nouveau et mit son portable dans la poche droite de son manteau. Elle croisa les bras, agacée de devoir patienter pour que quelque chose se passe. Elle était persuadée que dans un court instant, l'ascenseur allait se remettre en route. En attendant, elle n'adressait pas un seul regard à Mark.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 11:48

Mark qui attendait une éventuelle riposte de Kate fut agréablement surpris de la voir se taire et n’émettre aucune objection. Les choses se paissaient plus facilement qu’il ne l’aurait cru de prime abord. Elle chercha quelque chose dans son sac avant de lui fourrer des morceaux de papiers dans la poche. Lorsqu’elle se retourna pour débloquer l’ascenceur Mark pris le papier pour voir de quoi il s’agissait. Il découvrit alors les accusés réceptions des fameuses lettre qu’elle disait avoir envoyé et sur chacun d’entre eux se trouvait sa signature…du moins une imitation de sa signature. L’homme de loi eu un petit sourire narquois. Elle n’avait même pas su faire la différence entre sa signature et celle de Meredith…apparement elle avait un sacré problème de vue, ce qui était plutôt embêtant au regard de son métier. Certes les signatures étaient presque similaires mais si on regardait attentivement on voyait clairement que ce n’était pas Mark qui avait signé. La signature de Meredith était plus tremblante et plus ronde que celle de son frère. Bien qu’il aurait du se sentir énervé que sa sœur aie pu signer des recommandés à sa place sans le lui avoir dit et aie caché ses fameuses lettre, Mark prenait la chose relativement bien. Il aurait pu faire remarquer à Kate son manque de jugeotte mais n’en avait pas envie. Elle n’avait qu’à rester sur ses positions et le considérer comme une ordure cela lui était égal à présent. Mark rangea les papiers dans sa malette afin de ne pas les perdre. Il allait bien sur avoir une conversation avec sa sœur mais avait déjà une petite idée de pourquoi elle avait agis ainsi. Meredith n’avait jamais supporté Kate et elle avait nombre de fois mis Mark en garde concernant la jeune femme. Le temps lui avait donné raison finalement puisque Kate avait agis comme Meredith l’avait prévu depuis le début. Mark savait que si elle avait fait cela c’était uniquement dans le but de le protéger lui et Alyssa et pour ça il ne pouvait pas lui en vouloir.

Il n’avait pas pris la peine de répondre à Kate lorsque cette dernière avait déclaré que si il changeait d’avis il pourrait toujours demander son adresse à Shayne qui était l’un de ses collègues. Il n’en avait pas l’intention de toute manière et cela n’aurait servi à rien de le lui dire, elle devait elle-même s’en douter. Le téléphone de Kate sonna une troisième fois en quelques minutes. Une personne semblait être pressée de la joindre mais la demoiselle ne semblait pas pressée de répondre à son interlocuteur. Elle envoya à moitié balader la personne à l’autre bout du fil lui assurant qu’elle allait arriver mais les choses semblait pourtant mal partis. L’ascenseur refusait en effet de bouger. Mark espérait silencieusement que l’appareil ne venait pas de tomber en panne. Il n’avait aucune envie de rester coincé ici avec elle. Il poussa un soupir avant de s’appuyer sur la paroi de l’ascenceur attendant que ce dernier daigne reprendre son activité. Les secondes passèrent puis se transformèrent en minutes. L’ascenseur de bougeait toujours pas. Mark se redressa et s’avança vers le tableau de commande. Tout les boutons étaient éteints et il eu beau appuyer sur ces derniers rien ne se passa. Il appuya alors sur le bouton d’alarme mais visiblement ce dernier aussi était dans le même cas de figure que les autres autrement dit : inutile. Il était à présent évident que l’ascenseur était en panne.

La pensée que Kate l’emmerdait décidément jusqu’au bout se forma dans son esprit. Pourquoi avait elle bloqué cet asenseur ? Pourquoi avait il fallu qu’elle lui fasse son petit numéro aujourd’hui et ici ? N’aurait elle pas pu rester à sa place pour une fois ? Une place qu’elle s’était elle-même choisie par ailleurs. Voyant bien que ses efforts étaient vains Mark sortit son téléphone cellulaire de la poche intérieur de sa veste. Il n’allait tout de même pas rester là à attendre que quelqu’un se rende compte que l’ascenseur ne marchait plus ! Il composa un numéro de téléphone et attendit que son interlocuteur décroche. Il ne faisait pas attention à Kate faisant comme si il était seul dans la pièce exigue. Après quelques sonneries il entendit une voix féminine qu’il reconnu sans peine.

- Sarah ? Maître Ruthenford à l’appareil. Il semblerait que je sois coincé dans l’ascenseur et aucun bouton ne marche. Pouvez vous appeler quelqu’un pour me sortir de là le plus rapidement possible ?…Merci Sarah.

La secrétaire promis d’appeler immédiatement les responsables techniques afin qu’ils puissent débloquer la situation. Mark n’espérait qu’une chose qu’ils fassent assez vite pour pouvoir éviter d’avoir à passer plus de temps en compagnie de son ex, mais vu l'heure qu'il était c'était plutôt compromis. En attendant il était obligé de faire avec la jeune femme qui elle aussi semblait vouloir l’ignorer, ce qui d’ailleurs le faisait doucement rigoler après tout le cinéma qu‘elle avait fait pour le voir et lui parler. Il se remit dans le fond de l’ascenseur, s’appuyant de nouveau sur la paroi n’ayant d’autre choix que de patienter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 13:06

Pour Mark, c'était facile de reconnaître une imitation de sa signature mais pour Kate qui n'avait que peu eu l'occasion de l'apercevoir, ça ne l'était pas du tout. Alors en pensant qu'elle avait un sérieux problème de vue, l'homme faisait preuve de mauvaise foi. Si la brune avait su la vérité, elle n'aurait pas été surprise le moins du monde par le comportement de Meredith qui lui avait toujours clairement montré qu'elle la détestait. Kate n'avait pas le souvenir d'un seul mot agréable de sa part et s'il en avait existé un seul, elle s'en serait rappelé. Évidemment, l'architecte n'était pas particulièrement tendre en retour mais elle ne s'était jamais permise la moindre remarque gratuite et déplacée. Il semblait que plus le couple était heureux, plus la sœur de Mark s'acharnait à être une sale peste. Certaines femmes doivent faire face à une belle-mère insupportable et très franchement, Kate avait fini par envier ces femmes là. Au moins, elles n'avaient pas à subir quotidiennement un membre de la famille de leur compagnon qui pensait et montrait qu'elles n'avaient rien à faire avec lui.
Si cela n'avait pas été pour Mark, elle n'aurait jamais supporté ça. Elle avait tout de même passé un mois sous le même toit que Meredith et encore aujourd'hui, elle se demandait comment elle avait eu le courage d'assumer tout ça. Si ce n'était pas une preuve d'amour, qu'est ce que c'était? C'est avec la certitude de la jeune fille que son frère allait souffrir à cause de Kate que cette dernière avait commencé à se poser des questions. Et si elle avait raison? Et si une fois à New York, tout ne se passait pas comme prévu? Mark ouvrirait les yeux et se rendrait compte qu'il avait fait une énorme erreur en la suivant, qui plus est avec sa fille. L'architecte avait beau être mentalement forte, l'attitude de Meredith l'épuisait à la longue et elle finissait pas croire que les avertissements qu'elle donnait à son frère étaient fondés. Quelques jours avant son départ, elle en était donc arrivée à l'amère conclusion qu'elle n'avait pas le droit de faire courir un tel risque à ceux qu'elle aimait. Elle ne cessait d'entendre la voix de Meredith lui dire à propos de son frère "tu rêves si tu crois que tu pourras le rendre heureux!"
Deux jours avant son départ, alors que Mark était au travail, sa sœur à l'université et sa fille à l'école, elle était partie et avait laissé un seul message sur le portable qu'elle savait été de son conjoint. Elle lui avait simplement expliqué le risque trop important qu'elle n'était pas prête à prendre. Plus tard dans la soirée, elle avait par hasard croisé l'étudiante sur la plage et la voyant jubiler, elle l'avait félicité pour sa victoire. Kate savait que l'avocat serait en colère après elle et elle ne s'attendait pas à ce qu'il comprenne que c'était pour son bien et celui d'Alyssa qu'elle partait seule.

Qui aurait cru qu'ils se retrouveraient une demi-année plus tard coincés dans le même ascenseur.
Plusieurs minutes se passèrent avant le coup de fil de Mark à sa secrétaire et bien d'autres encore s'écoulèrent après. Kate se dit que vu l'heure qu'il était, il y avait fort à parier que tous les techniciens de la compagnie d'ascenseurs étaient rentrés chez eux. Alors il faudrait forcément faire appel au technicien de garde, en espérant qu'il ne soit pas déjà en intervention où ailleurs et qu'il réponde au coup de téléphone de la secrétaire. Mais le temps qu'elle trouve le numéro de téléphone, qu'elle appelle le standard de la compagnie, que l'appel soit transféré à la loge de l'employé, qu'il y réponde -en admettant qu'il soit devant son téléphone-, qu'il fasse le chemin et qu'il trouve d'où venait la panne, il allait s'écouler une heure. Et une heure, c'était trop pour Kate.
Décidée à chercher un moyen de sortir seule, elle s'avança jusqu'aux portes de l'ascenseur et déploya toute sa petite force pour les ouvrir. Elle eut la mauvaise surprise de constater que l'appareil était bloqué pile entre deux étages et tout ce qu'elle vit fut un mur. Elle lâcha les portes qui se refermèrent aussi sec. Elle leva alors les yeux à la recherche de la trappe qui donnait accès au mécanisme. Avec un peu de chance, en fait beaucoup de chance, elle pourrait monter sur l'appareil et être ainsi devant les portes de la cage d'ascenseur de l'étage supérieur. Si les portes de l'ascenseur étaient relativement facile à ouvrir, c'était impossible avec celles de la cage tant que tout l'habitacle n'y faisait pas face, par mesure de sécurité. Mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis c'était leur seule chance de sortir rapidement. Après avoir repérer les quatre visses, elle chercha une nouvelle fois dans son sac et en sortit un petit couteau suisse. Depuis qu'elle était à New York, elle avait toutes sortes d'objets dans son sac qu'elle n'avait pas auparavant comme des lingettes antiseptiques à l'aloé vera, un petit nécessaire de couture en cas de bouton de chemise prêt à se faire la malle, une petite bouteille d'eau et des bonbons. Kate posa son sac par terre, défit les boutons de son manteau et laissa tomber le vêtement sur son sac pour être plus à l'aise dans sa manœuvre. Elle espérait ne pas tâcher sa robe d'un joli vert sombre, surtout qu'elle n'avait plus vraiment les moyens d'en racheter une de cette qualité pour l'instant. Une fois la lame du petit couteau sortie, la brune s'approcha de Mark et lui demanda:

-Fais moi la courte échelle.

Il n'aurait aucun mal à la soulever le temps qu'elle dévisse la trappe vu le poids plume qu'elle était. Et pour faciliter les choses, ses chaussures à talons lui permettraient d'être stable.


Dernière édition par Kate Evans le Jeu 27 Aoû - 17:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 16:31

Le quiproquo était bien présent et Mark qui à présent avait compris de quoi il en retournait n’avait pas envie de faire l’effort de se justifier ou même de montrer à Kate qu’elle se trompait. L’idée que la jeune femme faisait uniquement preuve de mauvaise foi pour justifier son discour lui avait éfleuré l’esprit et dans ces conditions le dialogue n’était pas nécessaire. La raison pour laquelle Meredith n’avait jamais pu apprécier Kate était simplement qu’elle avait vu dans quel état Mark s’était trouvé juste après son départ de l’île. Si l’homme lui avait raconté les grandes lignes de leur histoires entrant parfois dans les détails une fois alcolisé dans le but de soulager sa peine, il n’aurait jamais cru que l’antipathie de sa sœur prendrait une telle ampleur. Meredith avait développé une véritable haine contre Kate en voyant à quel point son frère avait été blessé au point de fuir tout ce qui faisais sa vie. Autant dire que lorsque Mark s’était remis avec Kate, les relations avec sa sœur se firent tendues, elle ne comprenant pas pourquoi il s’était une nouvelle fois laisser séduire et lui souhaitant simplement faire sa vie. Mark avait plus d’une fois pris la défense de Kate face à sa sœur mais rarement, il était vrai, devant Kate elle-même. Il avait toujours préféré prendre sa sœur à part afin de lui exposer ses griefs mais Meredith n’avait jamais changer d’avis au sujet de l’architecte. Aujourd’hui Mark se demandait si il n’aurait pas mieux fait d’écouter sa sœur plutôt que de suivre des sentiments qu’il ne pouvait contrôler. Peut être n’en serait ils pas là aujourd’hui si cela avait été le cas…

Malgré les explications que Kate avait laissé sur son téléphone deux jours avant de quitter l’île, Mark n’avait en effet pas compris le comportement de la jeune femme. Elle avait mis fin à une relation, qu’on ne pouvait qualifier que de sérieuse puisqu’ils avaient des projets en commun, sur un répondeur de messagerie. Elle n’avait pas même eu le courage de venir le lui dire en face. Mark avait bien évidemment tenter de l’appeler après avoir écouté son message mais n’ayant pas reçu de réponse et après avoir laissé quelques messages laissant clairement voir son désaroi et son incompréhension il avait laissé tomber. Elle n’avait apparemment pas eu l’envie de lui répondre et de se justifier davantage. Au yeux de l’avocat elle avait fait preuve d’un manque de respect total au vu de l’histoire qu’ils avaient partagés. Il aurait au moins voulu pouvoir tenter de la retenir même maladroitement plutôt que de se faire jeter comme la dernière des merdes sans même pouvoir dire quoi que ce soit.

Alors que les minutes passaient il était de plus en plus évident que les sortir de là allait prendre plus de temps que prévu. Au moment où il commençait à se dire qu’il ferait peut être mieux de rappeler la secrétaire, Kate se mit en tête d’ouvrir les portes de l’ascenseur. Avec un petit sourire amusé et moqueur Mark la regarda faire. Voyant qu’ils étaient coincés entre deux étages elle chercha une autre solution. L’avocat du faire des efforts pour ne pas rire en la voyant sortir de son sac un petit couteau suisse après avoir chercher des yeux une trappe. Lady MacGyver en personne était présente avec lui dans l’ascenseur. Elle lui ordonna alors de lui faire la courte échelle. Mark la regarda quelques secondes sans rien dire un vague sourire moqueur sur le visage.

- Si tu avais réellement tenu à ne pas te retrouver coincée dans un ascenseur avec moi, tu n’aurais pas du appuyer sur ce fichu bouton ou même mieux tu aurais du ne pas venir du tout.

Sans même lui laisser le temps de répondre il repris son téléphone et tenta de rappeler la secrétaire. Au bout de quelques sonneries elle décrocha de nouveau.

- Sarah, c’est encore moi et je suis toujours coincé, vous avez pu joindre l’équipe technique ? …quoi ?…ah très bien….et combien de temps ?…non il y a une autre personne avec moi…elle a sortie un couteau mais hormis cela tout va bien ricana-t-il …non mais ça va ne vous inquiétez pas Sarah. Bon alors combien de temps déjà ?…bon bah on a pas le choix de toute manière…merci beaucoup Sarah.

Mark raccrocha en se faisant la réflexion qu’il lui faudrait glisser un mot en faveur de la secrétaire lorsqu’il croiserait sa chef. C'était de loin la moins empotée qu'il avait eu l'occasion de rencontrer depuis son arrivé. Il reporta alors son regard sur Kate toujours en face de lui.

- Le technicien arrive dans ½ heure, trois quart d’heure au maximum. L’informa-t-il. Tu pense pouvoir te retenir de jouer les bricoleuses d‘ici là ou ma présence t’es insupportable à ce point ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 17:23

Si l'architecte n'avait pas répondu aux appels du beau brun après qu'elle l'ait quitté, c'était pour la simple -et sans doute mauvaise- raison qu'elle craignait qu'il réussisse à la faire changer d'avis. Il était difficile de lui enlever une idée de la tête lorsqu'elle la savait juste mais Mark connaissait mieux que quiconque la façon dont il fallait s'y prendre pour la raisonner. Il trouvait souvent les bons arguments et en plus de ça, il partageait le même lit qu'elle et avait donc une influence que les autres n'avaient pas pour la faire renoncer. Cela avait déjà été le cas à plusieurs reprises pour des décisions banales du quotidien par exemple quand Mark voulait passer la journée du lendemain en ville et Kate à la plage. Il suffisait d'une nuit pour qu'elle cède et que la petite famille se retrouve en ville.
Bref, tout ça pour dire que la brune n'avait pas voulu entendre les arguments de Mark pour qu'elle reste. Ce n'est qu'une fois à New York qu'elle avait écouté ses messages et elle l'avait regretté pendant longtemps tellement cela lui avait fait de la peine.

Lorsqu'elle exigea de son ex qu'il lui fasse la courte échelle, il eut ce petit sourire qu'elle détestait, celui qu'elle interprétait comme étant l'expression la plus claire qu'il ait en réserve pour lui dire qu'elle était folle. Mais avec la phrase qui suivit, il marqua un point. C'est vrai qu'elle était la principale coupable de la situation dans laquelle il se trouvait. Elle était sur le point de lui dire que ça ne serait pas arrivé s'il l'avait reçu dans son bureau et qu'elle ne pouvait pas deviner que l'ascenseur allait se bloquer mais se rappelant qu'un peu d'humilité ne pouvait pas faire de mal, elle ne dit rien. Alors qu'il reprenait son téléphone pour joindre de nouveau sa secrétaire, Kate commença à faire quelques pas afin de se calmer. Elle avait chaud et devait inspirer profondément pour avoir l'impression de respirer car elle avait l'impression que quelque chose comprimait sa poitrine. Bien qu'elle n'ait jamais eu aucune phobie, elle se demanda un court instant si ce n'était pas de la claustrophobie. Après tout, elle n'avait encore jamais été si longtemps bloquée dans un ascenseur. Mais puisqu'elle n'avait aucun autre symptôme, elle se dit qu'elle était simplement nerveuse. Si elle avait encore été en couple avec Mark, elle aurait rit à sa réflexion sur son couteau mais là, elle n'était pas du tout disposée à rire. Depuis qu'elle l'avait sorti de son sac, elle l'avait gardé dans sa main et que la secrétaire se rassure, elle n'avait pas l'intention de s'en servir contre son supérieur. Elle revint se placer devant lui au moment où il terminait l'appel, attendant qu'il lui dise dans combien de temps le technicien allait venir. La bonne nouvelle était que ce serait dans moins d'une heure, la mauvaise était qu'il faudrait tout de même patienter au moins trente bonnes longues minutes.
Mark voulut savoir si elle serait capable d'attendre et supporter sa compagnie ou non. Si la jeune femme n'avait pas décidé de rester courtoise, elle aurait répondu que puisqu'il semblait penser qu'elle était une belle garce, elle allait rester dans le ton. Avant de répondre, encore hésitante, elle jeta un coup d'oeil autour d'elle. L'ascenseur était trop petit pour qu'elle se résolve à abandonner toute tentative d'évasion avant l'arrivée du technicien. Elle ne voulait pas dire à Mark que sa présence lui était insupportable puisque dans le fond, ce n'était pas le cas. Alors en guise de réponse, elle plongea son regard dans le sien tentant ainsi d'être persuasive et lui répéta:

- Fais moi la courte échelle.

Mark pouvait penser que cette réponse signifiait qu'effectivement, sa présence lui était insupportable mais tout ce qu'elle voulait dire, c'était que Kate voulait sortir de là au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 18:43

Le regard que Kate lui lança en tentant d’être persuasive fut vain. Il était passé le temps où elle pouvait lui faire faire ce qu’elle désirait sur une simple demande même muette. Le même petit sourire moqueur que quelque minute plus tôt apparu sur les lèvres de Mark. Croyait elle vraiment qu’il allait si simplement se plier à ses désirs sans même un s’il te plait ? C’était tout simplement impensable. L’homme de loi repris position contre la paroi de l’ascenseur tout en continuant de fixer Kate du regard montrant par la même occasion qu’il n’avait que faire de ce qu’elle pouvait lui demander. C’était elle qui avait déclanchée cette situation et non lui alors elle n’avait qu’à assumer maintenant.

- Désolé mais ce n’est pas ce qu’un salaud ferais ou… ok à condition que tu te déshabille totalement. Je verrais ce que je peux faire à ce moment là.

Il savait parfaitement qu’elle ne ferais jamais ce qu’il lui demandait et si il avait dit cela c’était uniquement pour l’agaçer un peu plus. Quoi qu’il en était si elle voulait sortir avant l’arrivé du technicien elle allait devoir s’y prendre seule Mark était déterminé à ne pas l’aider de quelque manière que ce soit. Son téléphone se mit alors à sonner, il décrocha et entendit la voix de sa sœur qui lui demandait où il était. Ayant téléphoné à Alyssa juste avant de quitter son bureau pour dire qu’il rentrait et habitant à seulement quelques patés de maisons du cabinet, Meredith s’inquiétait de ne pas le voir rentrer et appelait pour avoir des nouvelles mais également pour lui dire de penser à prendre une bouteille de lait pour faire les crêpes qu'elle avait promises à Alyssa.

- Je suis coincé dans un ascenseur. Lui répondit Mark. Il ne vont pas tarder normalement mais j’en ai pour encore trois quart d’heures facile. Dit à Alyssa de ne pas s’inquiéter…non je ne suis pas tout seul…

Un sourire amusé naquit sur les lèvres de l’avocat. Il imaginait déjà la tête de sa sœur lorsqu’il lui répondrait à la question « qui est avec toi ? ».

- Une vielle connaissance si l’on peux dire…au fait tu savais que Kate avait envoyé des lettres peu de temps après son départ ?…eh oui…je m’en doute Meredith ne t’en fais pas…oui, oui ne t’inquiéte donc pas, je serais vite rentré on en reparlera. Embrasse Aly. A tout à l’heure.

Il raccrocha et remit son téléphone dans sa poche. Il espérait sincèrement que le technicien dépêché serait sur place rapidement et qu’il pourrait retrouver le cours normale de sa journée. Il n'avait pas voulu aller plus loin dans la conversation avec sa soeur sentant que cette dernière était des plus mal à l'aise. Elle avait déjà commencé à se justifier mais Mark savait pertinemment ce qu'il lui était passé par la tête pour avoir fait cela. Il avait juste voulu lui faire savoir qu'il était au courant qu'elle avait sciemment caché ces fameuses lettres. Il n'avait nulle intention de se disputer avec elle mais savait que le temps qu'il revienne jusqu'à chez lui la jeune femme se rongerait les ongles jusqu'à l'os par la peur de ce qu'il allait bien pouvoir lui dire en rentrant. Il trouvait qu'elle avait au moins mérité cela. Il reporta son regard sur Kate et lui fit un sourire aguicheur et moqueur.

- Alors qu'es ce que tu attends ? Tu retire tes fringues ou pas ? Ou peut être préfére tu que ce soit moi qui te les enléves comme au bon vieux temps ?

Il regardait toujours la jeune femme curieux de voir ce qu’elle allait bien pouvoir inventer à présent pour se sortir de là. Il savait qu’elle ne manquait pas de ressource au niveau des idées et ce même si, de son point de vue, elles n’étaient pas toujours judicieuses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 19:41

Ce n'était probablement pas la réaction à laquelle il s'attendait en lui demandant une première fois d'enlever ses vêtements puisque la demoiselle éclata de rire. Autant dire qu'elle ne s'attendait pas à ce chantage. Quoi qu'il en soit, il était absolument et catégoriquement hors de question qu'elle se mette nue dans un ascenseur. S'il croyait une seule seconde qu'elle allait enlevé la totalité de ses vêtements juste pour qu'il lui fasse la courte échelle, il rêvait.
Alors que Kate calmait son rire, tout en gardant son regard sur Mark, ce dernier répondit au téléphone. Quand la brunette comprit que c'était sa sœur qui l'avait appelé, elle redevint sérieuse et se demanda s'il allait lui dire qui lui tenait compagnie dans l'ascenseur. A choisir, elle préférait qu'elle n'en sache rien puisque la petite peste serait capable de venir la voir par la suite pour lui cracher des couleuvres. Et moins Kate voyait Meredith, mieux elle se portait.
Heureusement, l'homme raccrocha sans prononcer son nom. Cette rapide conversation avait suffit à l'architecte pour comprendre qui avait intercepté ses lettre. A présent, elle s'en fichait. C'était un comportement digne de Meredith et puisque son frère refusait que sa fille ait le moindre contact avec sa marraine, cela n'avait plus aucune espèce d'importance.
Mark était toujours adossé au mur comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Cette fois, ce fut au sourire de tombeur que Kate eut le droit. Ce sourire là, elle l'avait vu sur le visage de l'homme de loi le soir de leur première rencontre. Autant dire que vu l'issue de la soirée, la jeune femme n'y était pas particulièrement sensible. Apparemment, même après le coup de téléphone qu'il avait reçu, il n'avait pas perdu son idée de vue. Il demandait à son ex d'enlever ses fringues et lui proposait même de le faire lui même. Il se passa bien une minute durant laquelle la jeune Evans le regarda d'un air neutre, pesant le pour et le contre. Au point ou elle en était, qu'est ce que cela pouvait bien lui faire d'enlever sa robe? Justement, si sa requête lui était enfin accordée, cela lui permettrait d'être sûre de ne pas tâcher son vêtement. Il n'y avait aucune caméra pour immortaliser le moment et puis si Mark voulait la voir en sous-vêtements alors qu'il l'avait déjà vu ainsi des dizaines et des dizaines de fois, ça lui était égal. Par contre, elle ne le laisserait pas lui enlever sa robe, ça c'était le rôle qu'un autre homme aurait plus tard dans la soirée.
Songeant que l'avocat était vraiment pénible par moment et qu'il était possible qu'il refuse encore une nouvelle fois de lui faire la courte échelle après ce qu'elle était sur le point de faire, elle posa l'objet qu'elle avait dans une main et chercha à tâtons la fermeture éclair qui se trouvait dans son dos et l'ouvrit, laissant ensuite la robe tombée au sol. Elle dévoila ainsi l'ensemble de sous-vêtements qu'elle portait. C'était un très bel ensemble noir que Mark lui avait offert. Kate avait parfaitement conscience qu'il s'en rappellerait immédiatement et était presque certaine qu'il allait comprendre que c'était pour le plaisir de l'homme qu'elle avait eu au téléphone qu'elle le portait.

- Maintenant tu me fais la courte échelle?! ... s'il te plaît.

Alors là, Kate avait usé toute de sa patiente avec Mark. Elle lui avait demandé deux fois, s'était déshabillée et lui avait même dit s'il te plaît alors que de toute évidence, son comportement de goujat ne méritait aucune marque de politesse. Kate ne voyait vraiment pas ce qui pourrait encore lui faire refuser sa demande. S'il jouait ainsi avec ses nerfs, c'était seulement pour l'agacer mais c'était aussi dans son intérêt de laisser la jeune femme essayer de les sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 22:48

Mark regardait la jeune femme persuadé qu’elle ne ferait jamais ce qu’il lui demandait. Si elle avait un tant soit peu de dignité, il était clair qu’elle ne le ferait pas. Pourtant l’homme fut agréablement surpris de la voir défaire la fermeture éclair de sa robe avant de la laisser tomber à terre. La vue qui s’offrait à lui était des plus délicieuses et même si il avait déjà eu l’oaccasion de la voir dans cette tenue c’était toujours un plaisir. Il remarqua immédiatement que c’était un ensemble qu’il lui avait offert alors qu’ils étaient encore en couple. Un sourire sarcastique s’étira sur son visage.

- Eh ben t’a sortit la grande artillerie à ce que je vois. Lança-t-il d’un ton cinglant.

Il regarda la jeune femme de bas en haut sans aucune pudeur. Après tout elle avait oté sa robe de son propre chef, il ne lui avait pas mis de couteau sous la gorge. Bien qu’il n’ai pas entendu son interlocuteur au téléphone tout à l’heure, il était certain que la jeune femme devait avoir rendez-vous et au vu de sous-vêtement qu'elle portait il savait maintenant que c’était avec un homme. Mark avait toujours été d’un tempérament jaloux et Kate le savait. Il était certain qu’elle savait parfaitement l’effet que cela lui ferait de savoir qu’elle portait cet ensemble pour un autre que lui. Décidément elle faisait réellement preuve de peu d'égard et de considération envers leur histoire et les sentiments de l'homme. Certe ils n’étaient plus ensemble mais Mark n’avait jamais aimé voir ou même ne serais ce qu’imaginé ses ex, tout du moins celle qu’il avait aimé, avec d’autre homme. Il posa sa malette à terre et se remit contre la paroi en croisant les bras. Son sourire moqueur avait de nouveau fait son apparition et son regard était devenu plus sombre.

- Quoi qu’il en soit tu considére peut être que les sous-vêtements ne font pas partie de la catégorie des fringues ? Il me semble avoir dit totalement si ma mémoire est bonne…

Jusqu’où était elle prête à aller pour qu’il lui fasse la courte échelle…l’avocat n’aurait su répondre à cette question en cet instant. Il n’aurait déjà pas pensé qu’elle puisse retirer sa robe juste pour obtenir ce qu’elle souhaitait. Contrairement à Kate il ne trouvait pas la situation intenable bien qu’il avait lui aussi envie de sortir de l’ascenseur, mais puisqu'elle leur avait inopinément donné un instant seul à seul autant le mettre à profit jusqu’au bout. Si elle voulait absolument sortir avant l’arrivée du technicien elle allait devoir se débrouiller seule ou accepter tout ce qu‘il lui demanderait. L’avocat qui, à la base, n’était pas trop enclin à l’aider ne l’était à présent plus du tout. Si elle avait pensé qu’il pouvait par vengeance ne pas montrer de simples lettres à Alyssa elle allait vite comprendre que le véritable revers de médaille commençait dans cet ascenseur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mar 4 Aoû - 23:50

Sa dignité était l'une des choses qui importaient le moins à Kate pour le moment. Alors si elle devait l'abandonner en même temps que sa robe, elle s'en moquait. Quand Mark lui fit remarquer qu'elle avait sorti la grande artillerie, elle lui répondit avec un sourire presque sincère:

- Exactement!

Il l'observa alors pendant un long moment. Si elle n'avait pas déjà été en sous-vêtements, on aurait pu dire qu'il la déshabillait du regard. Comme il le pensait, la brune savait qu'il était jaloux mais puisque c'était lui qui avait demandé à ce qu'elle enlève sa robe -chose qu'elle aurait de toute façon fait en premier si elle avait accepté d'enlever l'intégralité de ses fringues-, c'était lui qui se faisait du mal tout seul. Il l'avait bien cherché et c'était bien fait pour lui! Au fond, si Kate avait si vite accéder à sa demande sans jamais avoir eu l'intention de se mettre complètement nue, c'était en partie parce qu'elle savait l'effet que cela lui ferait de la voir avec des sous-vêtements qu'il lui avait déjà enlevés et qu'un autre allait enlever ce soir. Mais ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était le regard qu'il avait maintenant sur elle et son insistance.
Sa dernière réplique eut l'effet d'un électrochoc. La jeune femme regarda Mark comme si elle venait juste de s'apercevoir qu'il était dans l'ascenseur. En fait, elle venait de se rendre compte de ce qu'il était devenu, le macho qu'elle avait rencontré au bowling qui ne voulait qu'une chose: la déshabiller. Elle l'aurait fait pour le Mark qu'elle aimait mais pas pour celui qu'elle avait en face d'elle. Ce Mark là, elle ne voulait pas être coincée dans un ascenseur avec lui. Mais si le prix à payer pour avoir une chance de sortir de là était de se rabaisser à se montrer nue comme une de ces vulgaires filles qu'il mettait dans son lit selon sa vieille habitude qu'il avait vraisemblablement reprise, alors elle préférait encore passé toute la nuit enfermée ici avec lui.
En cet instant, Kate ne ressentait ni colère ni agacement. Elle était juste fatiguée. Fatiguée d'essayer en vain de prendre les bonnes décisions depuis qu'elle avait appris le retour de Mark sur l'île, fatiguée de toutes les blessures qu'elle subissait lorsqu'il la méprisait, fatiguée de constater qu'à chaque fois, il avait raison de le faire. Il avait raison, elle n'aurait jamais du venir le voir à son bureau.
Alors qu'elle prenait conscience de tout cela, un autre sentiment que l'épuisement moral s'emparait d'elle: le dégoût. La principale raison qui lui faisait regretter d'être venue était que cela lui avait fait voir le Mark qu'elle ne respectait pas et qu'elle avait connu en couple avec sa meilleure amie, avant que cette dernière ait fait de lui quelqu'un de bien. Car Brooke avait beau avoir beaucoup de torts, c'est à ses cotés que Kate avait vu l'homme devenir quelqu'un d'attentionné, de doux et de généreux.
De tout évidence, cette personne avait disparue. Pendant tout le temps de cette prise de conscience, l'architecte était restée silencieuse et avait gardé son regard neutre dans le sien. Du moins, elle avait essayé de le garder neutre mais Mark la connaissait assez bien pour y avoir lu son réel état d'esprit. Kate finit par lui adresser la parole, d'un ton détaché:

- Et ce sera quoi la prochaine étape? Tu vas me demander de t'enlever tes vêtements?

Sur ce, elle se pencha pour reprendre sa robe et se rhabilla. Une fois sa fermeture fermée, elle rangea le couteau suisse, alla s'adosser au mur opposé à celui de son ex et enchaîna:

- Je ne ferais pas ça pour un inconnu, je ne ferais pas ce que tu me demandes. Alors si tu tires un quelconque plaisir à refuser ce que je t'ai demandé, on va attendre que le technicien nous sorte d'ici.

Voilà ce qu'il était depuis quelque seconde, un inconnu. Bizarrement, quand la jeune femme parla du plaisir qu'il avait à lui refuser ce qu'elle demandait, elle eut l'impression de parler de son refus qu'elle voie Alyssa. Et fait tout aussi étrange, elle ne lui en voulait pas. Si les rôles avaient été inversés, elle aurait été aussi en colère que lui. Si c'était lui qui l'avait abandonné, elle aurait été encore plus perdue qu'elle ne l'avait été en débarquant seule dans la grosse pomme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mer 5 Aoû - 11:50

Pendant tout le temps où Kate regarda Mark ce dernier ne bougea pas imperturbable. Il se demandait bien ce qu’elle allait pouvoir faire…Allait elle oser tout enlever ou allait elle se rebeller et trouver qu’il allait trop loin ? Peut importe le choix qu’elle pourrait faire de toute manière, son opinion sur elle était déjà faite et arrêtée. Lorsqu’elle lui répliqua que la prochaine étape serait sans doute de le déshabiller, Mark eu un sourire narquois.

- Tu aimerais bien. Répondit il simplement sans s’attarder davantage sur cette réflexion.

Le regard de Kate ne trompait pas en effet et Mark savait parfaitement ce qu’il se passait dans la tête de la brune. Il la regarda remettre sa robe et aller s’adosser en face de lui. La phrase qu’elle lui sortit le fit doucement rigoler. Elle le considérait donc comme un inconnu, voilà qui avait au moins le mérite d’être clair. Si elle pensait toucher le jeune homme en lui disant cela elle se trompait lourdement, Mark n’avait que faire de ses réfléxions à présent. Il lui paraissait qu’il la découvrait réellement depuis qu’elle était partie sans même lui donner le respect de lui annoncer les choses en face et la femme qu’il découvrait n’était pas celle qu’il avait imaginé et quasiment adulé pendant leur relation. Il décroisa les bras et se décolla de la cloison avant de faire quelques pas vers elle, son regard toujours dans le sien. Il n’y avait rien de charmant dans ses yeux. Il ne la regardait plus de la même façon et elle ne devait s’en prendre qu’à elle-même. Il lui avait donné le meilleur de lui-même et elle l’avait tout simplement balancer comme on balance une vieille paire de basket usé.

- Eh bien que se passe t-il Kate ? Tu ne veux plus jouer ? Tu ne trouve plus cela marrant ? Pourtant tu m’a déjà prouvé que c’est-ce que tu aimais faire…

Il s’avança davantage vers elle et ne se stoppa qu’une fois arrivé à quelques centimètres d’elle. Un sourire mauvais sur le visage, il ne semblait pas enclin à se montrer sous son meilleur jour. Il poursuivit sans lui laisser le temps de répondre.

- Mais peut être pensais tu avoir le droit à un autre traitement de ma part. Tu pense certainement être différentes des autres femmes n’es ce pas ? Celles là même que tu méprise…Crois tu réellement être différentes d’elles Kate ? Tu pense valoir plus mais regarde toi, tu es pire que ces femmes. Au moins elles, elles ne prétendent pas être autre chose que ce qu’elles sont, elles ne mentent pas sur leur véritable nature en feignant d’être quelque un d’autre, quelqu’un de plus respectable, quelqu’un qui mérite d'être traitée en véritable lady en mettant le reste de coté.

Il eu un rire méprisant en secouant doucement la tête. En cet instant Mark avait pitié d’elle, pitié qu’elle ne puisse pas faire l’effort de se voir face à la réalité. Il l’avait posé sur une piédestal sans même lui demander autre chose que de l’amour en retour. Il n’attendait rien de spectaculaire, il avait juste eu envie d’avoir une vie simple et posé à ses cotés. Elle était descendue elle-même de ce piédestal et paraissait déçue aujourd’hui de ne plus avoir de place particulière dans son cœur. Il ne s'arrêta pas en si bon chemin et poursuivit :

- A quoi t’attendait tu donc ? Tu pensais sans doute que j’allais rester le même qu‘à ton départ, que j’allais t’accueillir de nouveau dans ma vie en t’ouvrant en grand les bras et en mettant de coté les sentiments qu‘ont engendrer ton départ, que j’allais avoir le même respect pour toi que j’ai eu jadis. Qu’elle petite égoïste tu fait ma pauvre. Je ne t’aurais pas cru aussi bête je dois l’avouer…tu me diras en même temps je n’aurais jamais cru que tu puisse être aussi sale intérieurement.

Si ces yeux exprimait clairement le mépris qu’il ressentait pour elle sa voix était douce et chaude contrastant délibérément avec les mots qu’il prononçait qui n’avaient rien de doux, ni de poétique. Oui il avait été un autre homme, il avait su lui montrer qu’il pouvait être doux, attentioné et amoureux. De toute évidence cet homme là ne lui avait pas plu puisqu’elle n’avait eu aucun remord à le quitter du jour au lendemain. Alors pourquoi se plaignait elle maintenant ? A croire qu’elle n’était jamais contente…mais cette fois ci Mark n’avait plus l’intention de prendre sur soi pour satisfaire son petit égo et il termina donc ce qu'il avait à lui dire.

- Je me suis longtemps demandé pourquoi j’étais tombé amoureux de toi sans trouver de véritable réponse mais aujourd’hui les choses me semblent plus claires. Tu ressemble à Brooke plus que je ne l’aurais pensé au premier abord. Vous êtes du même acabit toute les deux, manipulatrice,menteuse et egoïste, dans le fonds j’ai juste fait un report sur toi au moment où avec elle ça n’allait plus. Il ajouta comme se parlant à lui-même, ouais c’était vraiment une sale période de ma vie où je ne savais plus ce que je faisais.

Alors qu’il terminait sa phrase un bip sonnore se fit entendre sur le panneau de commande de l’ascenseur. La quasi-totalité des boutons s’allumèrent et une voix masculine s’éleva alors entrecoupé de grésillement fort désagréable.

- Allo ? Es ce que vous m’entendez ?

Mark se dirigea vers le tableau et appuya sur le bouton de communication situé à coté de celui de l’alarme.

- Oui on vous entends. Vous nous faites sortir de là j’espère ?
- Encore une dizaine de minutes à attendre monsieur, le temps que je vérifie quelques point de sécurité. Faudrait pas que la cabine se décroche. Ne vous en faite pas cela sera vite fait.

Le bip se fit de nouveau entendre signalant que la communication était coupée. Mark poussa un soupir.

- Faudrais pas que la cabine se décroche…maugréa-t-il pour lui même. Il est sympa lui, il sait rassurer les gens…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mer 5 Aoû - 13:09

Après avoir fini de parler, Kate était persuadée quelques soient les paroles de Mark, cela ne lui ferait plus rien. Et elle était bien loin du compte. D'abord, il lui fit remarquer qu'elle aimerait bien lui enlever ses vêtements. La jeune femme n'eut aucune réaction. Dans l'instant, elle n'avait pas la moindre attraction physique pour lui. Lorsqu'il s'avança vers elle, elle se redressa, s'attendant à une longue tirade chargée de toutes les méchancetés qu'il pourrait trouver. Cela commença doucement puisqu'il lui demanda simplement si elle ne voulait plus jouer en lui rappelant qu'elle aimait pourtant ça. Oui elle aimait, mais quand elle était encore avec l'homme qu'elle aimait, pas avec celui qui se tenait à présent à quelques centimètres d'elle. Il enchaîna en disant qu'elle était pire que les femmes qu'elle méprisait, qu'elle était fausse... Bref, tout ce que Kate savait être faux à son sujet. Contrairement à ce que disait Mark, elle était respectable et méritait d'être bien traitée, en tout cas pas aussi salement qu'il était en train de le faire. Ses premiers mots glissèrent sur la brune sans l'atteindre. Elle se disait qu'il pouvait bien parler, vu son état il ne fallait pas prendre ce qu'il disait pour argent comptant. Si cela pouvait lui faire du bien et le soulageait de vociférer contre elle, alors qu'il le fasse.
Il continua son mélodrame en lui demandant si elle croyait être accueillie les bras ouverts maintenant qu'il était à New York. Sur cette phrase, l'architecte eut une mine surprise. C'était vraiment ce qu'il croyait? Qu'elle voulait qu'il la reprenne dans sa vie? Elle ne voyait pas ce qui pouvait lui faire penser ça vu qu'elle ne lui avait fait aucune avance ni même la moindre suggestion à ce sujet. Égoïste, bête et sale furent les trois qualificatifs que l'homme de loi employa. Bien qu'elle soit consciente de ne pas toujours s'y être bien prise avec Mark, elle savait qu'elle était loin d'être tout cas.

C'était étrange la façon dont le brun parlait. Sa voix était si douce qu'elle aurait été appropriée pour des mots d'amour alors que ce qu'il utilisait étaient durs et mauvais. Le fait qu'il dise que Kate ressemblait plus à Brooke qu'il ne l'aurait cru et qu'elles étaient toutes les deux des manipulatrices était encore une absurdité de plus. Les deux jeunes femmes étaient complètement opposées et c'est bien pour ses raisons qu'elles étaient devenues si proches. Jusque là, Kate s'en sortait indemne, rien de ce que Mark avait dit ne l'avait réellement blessée. Bien sûr elle était déçue qu'il puisse penser tout cela d'elle mais étant donné qu'ils n'avaient plus rien à espérer l'un de l'autre, cela ne lui faisait pas grand effet. Mais ses derniers mots furent les pires qu'il lui ait jamais dits. Il finit par dire qu'il avait transféré son amour pour Brooke sur elle et que la période où il était amoureux d'elle était un moment de sa vie durant lequel il ne savait plus ce qu'il faisait.
L'architecte en resta bouche bée. Ce qu'il venait de lui balancer à la figure équivalait à dire qu'il ne l'avait jamais aimé et que pendant qu'ils étaient ensemble, c'était en fait la mère de sa fille qu'il aimait à travers elle. Il n'y avait rien de pire pour que Kate soit blessée au plus profond de son cœur. Le seul homme qu'elle avait réellement aimé venait de lui dire que ses sentiments n'avaient jamais été réciproques. Elle était si choquée qu'elle n'écouta rien de la courte conversation entre Mark et le technicien. Lorsqu'elle fut terminée, la brune s'avança vers son ex et sentant qu'elle perdait tout contrôle sur sa volonté de rester modérée dans ses propos, elle le poussa contre la paroi de toute sa force de femme fluette et lui cria:

- Comment tu peux dire un truc pareil? Si pendant tout ce temps tu aimais Brooke, pourquoi es-tu ici? Pourquoi n'es-tu pas avec elle?

Ne lui laissant pas une seule seconde pour répondre, elle le poussa de nouveau de se petits poings et poursuivit:

- Tu me trouves égoïste? Tu trouves que sacrifier l'avenir que j'imaginais avec toi pour être sûre de ne pas gâcher ta vie c'est un acte égoïste? Si c'est vraiment tout ce que tu penses de moi, alors j'ai bien fait de partir sans toi! Comment tu peux m'en vouloir puisque tu dis que tu ne m'as jamais aimé? Tu devrais être content que je t'aie abandonné, ça t'a ouvert les yeux sur l'inexistence de tes sentiments pour moi!

Encore une fois, elle repoussa Mark et n'abandonnant pas le ton qu'elle avait, elle lui dit:

- Tu dis que mon départ a engendré des sentiments, la colère et la haine de toute évidence! Tu veux savoir pourquoi je ne t'ai laissé qu'un simple message? Parce que j'avais peur que tu arrives à me convaincre de rester! Ça t'aurait soulagé de savoir ça? Ça t'aurait soulagé de savoir que de toute façon ça n'aurait pas marché entre nous parce que moi je veux un enfant alors que toi non?! C'est toi qui m'a donné cette envie, ironique tu ne trouves pas? Et tu sais quoi? Tu viens aussi de me l'enlever!

Ce qu'il lui avait dit était tellement ignoble qu'elle était dégoûtée d'avoir put ressentir la moindre envie d'avoir un enfant en était en couple avait lui. Alors qu'elle venait tout juste de décider de partir seule à New York, elle s'était dit que de toute façon, Mark n'avait jamais voulu être père et il était impossible qu'il veuille en avoir un deuxième. Quoi qu'il en soit, c'était l'amour qu'il avait si vite eut pour Alyssa qui avait fait que l'idée d'être mère avait fait son chemin dans l'esprit de Kate alors qu'elle n'avait auparavant jamais eu l'envie d'avoir d'enfants.
Elle poussa une dernière fois Mark et tandis qu'un lourd grincement se fit entendre, elle acheva en lui hurlant d'une voix nouée:

- Arrête de penser que tu es le seul à avoir souffert!


Dernière édition par Kate Evans le Jeu 27 Aoû - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mer 5 Aoû - 14:47

Kate pouvait penser ce qu’elle voulait, ne pas croire aux paroles de l’homme de loi, faire passer cela pour de la colère refoulée, Mark s’en fichait royalement. Elle était libre de rester dans sa petite bulle d’illusions à se croire meilleure qu‘elle n‘était en réalité. Il pensait la plupart des mots qu’il venait de lui dire et n’en regrettait aucun. Mark estimait que la jeune femme se trompait sur son propre compte. Elle voulait se donner de grands airs, penser qu’elle faisait partie d’une certaine « élite » de femmes mais sa véritable nature était dénuée de la grâce de l’élégance et du respect des véritables dames de ce monde. Mark savait parfaitement que la jeune femme ne pourrait jamais se l’avouer mais elle était loin d’être ce qu’elle pensait. Aussi la manière dont elle prennais ses propos lui importait peu. Lorsqu’il lui avait parlé de l’acceuillir de nouveau dans sa vie Kate faisait preuve de mauvaise foi en ne comprenant pas ce qu’il voulait dire. Il n’insinuait nullement qu’elle voulait revenir dans son lit mais en voulant reprendre contact avec Alyssa elle revenait forcément dans sa vie à lui également puisque la petite fille faisait partie intégrante de la vie de l’avocat à présent et encore plus maintenant qu’il en avait la garde. Si il la laissait revenir dans la vie d’Alyssa elle reviendrait par conséquent dans la sienne et ça il n’en avait plus du tout envie.
Comme il l’avait prévu la remarque qu’il lui fit par rapport à Brooke fut ce qui la fit réagir. Kate avait toujours pensé qu’elles étaient différentes mais dans le fonds elles se ressemblaient plus qu’elle ne le croyait. Tout comme Brooke elle avait joué avec lui, le petit jeu du « je t’aime moi non plus » avait eu un certain charme au début de leur histoire. Avec le recul et vu la manière dont Kate avait mis un terme à leur relation cela avait pris une teinte pathétique.

Lorsqu’il eu terminé de parler au technicien, Kate le poussa aussi brutalement que le lui permettait sa force féminine. Bien que surpris il ne pu retenir un petit rire en voyant le visage empreint de colère de la jeune femme. Il arrivait encore à la mettre dans un état pareil ? Il n’aurait pas été prêt à le parier pourtant. Ne lui laissant pas en placer une, ce qui était de bonne guerre après le petit discour qu’il venait de lui faire, Mark n’eu d’autre choix que d’attendre que la crise d’hystérie de Kate soit passée. Un petit sourire moqueur aux lèvres il regardait la jeune femme tenter encore et encore de le pousser sous l‘effet de la colère qui bouillait dans ses veines. Il l’avait rarement vu dans cet état là, il fallait l’avouer, mais cela l’amusait plus qu’autre chose. Lorsqu’elle lui demanda pourquoi il n’était pas avec Brooke, il trouva cette question d’une stupidité rare mais lorsqu’elle ajouta si il pensait qu’avoir sacrifier ses rêves par peur de gâcher sa vie à lui était égoïste, l’homme leva les yeux au ciel. Elle devenait franchement ridicule. Dans quelques instants elle allait lui sortir qu’elle était la pauvre victime de cette histoire et qu’elle lui avait sauvé la vie au passage ne pu t-il s’empêcher de penser avec sarcasme. Par contre il était plus ou moins d’accord avec elle sur un point, son départ avait eu le mérite de lui ouvrir les yeux sur l’inexistance de sentiment qu’elle avait feint de lui porter pendant tout le temps de leur relation et non sur l‘absence des siens. La suite de son petit délire le surpris un peu plus. Voilà qu’elle se mettait à parler d’envie d’enfant et comptait se cacher derrière cela pour justifier ses actes. Bien que cela aurait du le toucher, Mark restait totalement hermétique aux paroles de Kate qu‘il jugeait du dernier mauvais goût. Pour lui la bouche de Kate était aussi sale que celle de Brooke et tout ce qui en sortait n’était que mensonge et tromperie. Il ne la croyait tout simplement pas et ne comprenait même pas comment elle osais sortir de telles imbécillités sans même avoir pris le temps d‘en parler ne serais qu‘une fois avec lui. Jamais elle n’avait évoqué d’avoir un enfant avec lui. Si elle l’avait fait elle aurait pu voir qu’il était beaucoup moins réticent qu’elle ne s’y serait attendue à l’idée de donner un petit frère ou une petite sœur à Alyssa. Elle termina son petit show en hurlant qu’il n’avait pas été le seul à souffrir. Mark ferma les yeux quelques secondes en fronçant les sourcils signe que ses tympans en avaient pris un sacré coup.

- Je ne suis pas sourd au cas où ça t’aurais échappé. Dit il le plus tranquillement du monde en rouvrant les yeux. Inutile de hurler comme une possédée.

Il réajusta sa veste qu’elle avait quelque peu dérangée en lui mettant ses petits coups de poing avant de la regarder de nouveau. De curieux grincements se faisait entendre tout autour de la cabiner mais les deux jeunes gens n’y prêtaient pas vraiment attention.

- Tu as raison sur un point. Lui accorda-t-il. Je ne suis pas le seul à avoir souffert. Alyssa elle aussi à eu beaucoup de mal à comprendre ton départ alors que tout lui avait été déjà expliqué en long, en large et en travers. Du jour au lendemain tout à été de nouveau modifié et ce par ton seul caprice. Ça m’a demandé du temps, de l’énergie et de la patience mais j’ai réussi à lui rendre le sourire. Je ne te donnerais pas une occasion de la faire souffrir à nouveau par ton seul égoïsme que tu tente ridiculement de faire passer pour de l’altruisme.

Il la regarda quelques secondes sans rien dire puis secoua la tête visiblement amusé bien que la situation soit très tendue. Il se dirigea vers sa malette et la saisit avant de se redresser. L’ascenseur n’allait certainement plus tarder à repartir et chacun d’entre eux pourraient reprendre le cours de leur vie. Mark avait hâte de rentrer chez lui et de se glisser sous une douche bien chaude avant d’aller déguster des crêpes avec sa fille. Il savait que d’ici quelques heures ce petit incident n’aurait plus aucune espèce d’importance. Ils s’étaient dit tout ce qu’ils avaient à se dire et cela mettait un point final à leur histoire quelle qu‘elle est pu être. Il regarda de nouveau Kate pâle et légèrement tremblante à cause du contrecoup de la colére.

- Quant au reste…pffff quel importance à présent ? Je te laisse penser ce que tu veux afin que tu puisse mieux dormir la nuit. Je m’en voudrais de te causer du soucis, ajouta t-il avec sarcasme d'ailleurs en ce qui me concerne tu pourrais tout aussi bien être morte que ça ne changerait pas grand-chose au jour d'aujourd'hui. Et comme je suppose que ce doit être la même chose pour toi, notre petite « discussion » n’a plus lieu d’être.

Il lui avait dit ce qu’il avait à lui dire et n’avait rien à ajouter. A présent elle savait ce qu’il pensait d’elle c’était tout ce qui comptait pour Mark.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mer 5 Aoû - 16:24

Mark avait beau penser et dire ce qu'il voulait sur la véritable nature de Kate, sa grâce et son élégance qui selon lui lui faisait défaut, la jeune femme n'avait aucun problème d'égo et sans se prendre pour une "femme du monde" elle savait qu'elle valait bien mieux que ce qu'il pouvait penser d'elle. L'avocat se trompait lourdement en pensait qu'elle se trompait sur elle-même. C'était lui qui était dans l'erreur, quelque en soit le motif.
En ce qui concernait la demande qu'elle lui avait faite pour revoir Alyssa, elle estimait qu'il était tout à fait possible de reprendre contact avec la petite fille sans pour autant avoir à faire irruption dans la vie de Mark. Elle n'aurait même pas eu besoin de lui adresser la parole, pouvant très bien se contenter de venir chercher sa filleule devant chez elle une ou deux fois par mois et de la redéposer sans avoir à mettre un pied chez les Ruthenford. De toute manière, le sujet était clos et Kate n'avait plus aucun espoir à avoir. Il fallait qu'elle se fasse une raison, Mark ne la laisserait pas revoir Alyssa.
La réaction de la brune lorsqu'il évoqua Brooke était tout à fait prévisible. Qui n'aurait pas réagi comme elle en entendant des horreurs pareilles? D'autre part, il n'y avait aucune comparaison à faire entre Brooke et Kate. A la faculté, leur amitié était même qualifiée d'improbable. Alors que Brooke venait d'un milieu défavorisé, qu'elle était battue par son père, qu'elle avait une frère et une sœur, Kate faisait partie de ce qu'on pouvait appeler la haute société, son père n'avait jamais levé la main sur elle, même pour la moindre tape sur la main et elle était fille unique.
Tandis que la première avait la réputation d'une fille très coquette parfois allumeuse, la deuxième était plus naturelle et discrète sur ses relations avec les garçons, comme pour le reste d'ailleurs. Kate n'avait pas l'agréable insouciance de Brooke et Brooke n'avait le fort caractère de Kate. Cette dernière se demandait ce que Mark avait bien pu trouver chez elle qui lui rappelait son ex, si il disait vraiment la vérité en parlant de transfert.
Après avoir piqué sa crise en bonne et due forme, Kate se sentit mieux. Elle avait dit tout ce qu'elle avait à dire et se calmait peu à peu. Ses poings se relâchèrent. Cela lui avait fait beaucoup de bien de hurler, quoi qu'en pense Mark qui poursuivit en parlant d'Alyssa. Elle aussi avait souffert et même si sa marraine se sentait coupable, elle n'avait pas besoin que l'homme de loi lui dise puisqu'elle le savait déjà. Elle n'avait jamais douté du fait que la fillette retrouverait le sourire et était certaine que cela arriverait relativement rapidement.
Le brun n'en démordit pas, il trouvait son ex égoïste. A ce mot, décidément le seul qu'il avait à la bouche, Kate haussa les épaules, signe qu'elle renonçait à lui faire entendre raison. Quand il reprit son attaché-case, il conclut en lui demandant quelle importance avait le reste de parole, ce à quoi la demoiselle aurait volontiers répondu "absolument aucune, en tout cas pas pour moi". Il ajouta qu'il la laissait penser ce qu'elle voulait puisque de toute façon elle pourrait très bien être morte, cela ne changerait pas grand chose pour lui. Avant qu'elle n'entre de l'ascenseur, Kate aurait été touchée par ses mots mais maintenant qu'elle avait vu qui était devenu Mark, cela lui était égal. Elle enfila donc sans manteau, mit son sac sur son épaule et lui répondit avec le même sourire:

- Effectivement c'est la même chose pour moi. Qu'est ce que ça changerait de ma vie que tu sois mort puisque tu n'en fais plus partie? Reste campé sur tes positions et toi aussi pense ce que tu veux. Si tu n'es pas capable de faire la différence entre ma décision justifiée mais difficile à prendre qui nous a fait souffrir tous les trois et ta méchanceté gratuite, ce n'est pas ça qui va m'empêcher de dormir, ne t'en fais pas.

Lui dire qu'il était un inconnu pour elle signifiait sensiblement la même chose que de dire qu'il pouvait mourir, cela lui serait égal. Dans son état, Kate le pensait vraiment.
La discussion était close et il n'y avait plus un seul mot à s'échanger. Le silence reprit place, tout de même ponctué d'inquiétants grincements. Soudain, l'intensité de la lumière varia à plusieurs reprises et ce fut le noir total. Quelques secondes plus tard, la lumière revint mais cette fois en veille. Le technicien leur indiqua qu'il y avait un petit problème et qu'il revenait. A présent complètement blasée, Kate n'essaya même pas d'en savoir un plus sur ce problème et resta stoïque, se tenant droite comme la justice et gardant son regard fixé droit devant elle, sur les boutons de l'appareil.


Dernière édition par Kate Evans le Jeu 27 Aoû - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Mer 5 Aoû - 19:12

De toute évidence tout était définitivement terminé entre eux, plus rien se serait possible au vu du degré de violence verbale qu‘ils avaient atteint. Plus les minutes passaient et plus Mark se rendait compte qu’il n’avait aucun sentiments pour la femme en face de lui. Il en avait aimé une autre, une qui n‘existait finalement que dans son imagination. Encore une fois elle tenta de faire passer ce qu’elle avait fait pour quelque chose de pas si dramatique en soit. Elle n’avait réellement aucune idée du mal qu’elle avait pu causer et devait probablement s’en moquer. Pourquoi aurait il du se comporter différemment avec elle dans ce cas. Elle l’avait chassé de sa vie de manière irrespectueuse et il faisait la même chose. Evidemment là c’était bien moins drôle pour elle. Il l’a regarda avec indifférence. Qu’importe ce qu’elle pouvait lui dire, il était tout simplement content d’être débarrassé d’elle pour de bon. Son petit laïus pour faire passer sa réaction plus dégueulasse que la sienne ne prenait pas avec lui et il lui faudrait trouver d’autres imbéciles à qui faire croire cela si elle tenait vraiment à se faire passer pour une victime injustement traitée.

Il ne vu pas l’intérêt de lui répondre et resta donc silencieux. Elle pensait qu’il était méchant par gratuité ? Qu’elle reste donc sur cette impression cela éviterais certainement à Mark de la recroiser et à elle de faire fonctionner ce qui lui servais de cervelle. Lorsqu’elle lui avait répondu qu’il n’avait pas à s’en faire car elle passerait de bonne nuit, l’homme eu envie de lui répondre que pour s’en faire pour elle il faudrait déjà qu’elle soit un tant soi peu importante à ses yeux ce qui était loin d’être le cas. Tout ce qu’il souhaitait à présent c’était sortir de là, rentrer chez lui, passer une bonne soirée avec celles qu’il considérait comme les réelles femmes de sa vie et reprendre le train-train quotidien comme avant que Kate ne débarque. Une fois que les lumières d’urgence se mirent en route et que le technicien les avertis de petit problème Mark se résigna à prendre son mal en patience. Il se recolla contre la paroi et pencha légèrement la tête en arrière la posant également contre l’ascenseur avant de fermer les yeux. Il ne se serait jamais douté ce matin en se levant que la journée se terminerait de cette façon. Dans un sens il était soulagé car il avait pu dire à la jeune femme ce qu’il pensait d’elle. C’était au moins une bonne chose de faite pensait il, les choses avaient été clairement exposés et chacun savait à quoi s’en tenir désormais. Il ne pu s’empêcher de se faire la réflexion que cela avait été moins pénible qu’il ne l’aurait cru. Souvent lorsqu’il s’était retrouvé seul dans les premiers temps il avait songé à ce qu’il pourrait lui dire si il avait l’occasion de la revoir, jamais il n’aurait pensé qu’il aurait pu lui parler ainsi. Pour tout dire dans les premières semaines il avait espérer qu’ils pourraient sauver leur histoire malgré tout mais avec le temps il avait compris que c’était impossible. Il avait la sensation qu’elle s’était bien foutu de sa geule durant toute leur relation, qu’il n’avait été qu’un jouet au main de la jeune femme qui une fois lassée avait jeter son joujou à la poubelle. Il lui avait fallu plusieurs mois pour tourner la page et plusieurs semaines pour ne serais que coucher avec une autre femme. Mais cela il se gardait bien de le lui dire ne voulant pas qu’elle puisse en tirer un quelconque sentiment de fierté. Depuis qu’il était arrivé ici il avait repris ses habitudes d’avant Kate et Brooke excepté que la différence était qu’il faisait passer Alyssa avant toute chose. Il mettait ainsi un point d’honneur à être présent tout les matins pour son réveil, et ce même si il devait parfois pour cela rentrer très tard dans la nuit. Il préférait prendre un taxi plutôt que de passer la nuit chez sa maîtresse d’un soir ou à l’hotel. Mark refusait de rentrer dans une véritable relation écoeuré par l’attitude qu’avait eu l’architecte alors qu’il lui avait donné sa confiance et son amour. Pour lui les femmes ne valaient pas la peine qu’on se mette dans un tel état et il n’était plus question de lui parler d’amour et de sentiment. Les seules pour qui il en était capable était Meredith et Alyssa désormais.

- Encore quelques minutes et vous serez sortis de là. Leur déclara le technicien à travers l’interphone.

Toujours dans ses pensées Mark ne réagis pas. De toute manière il n’avait pas d’autre choix que d’attendre qu’ont les sorte de là. Son visage était redevenu calme et serein. Toute trace de colère ou de méchanceté avait disparu et il tentait du mieux qu’il pouvait de faire abstraction de l’ambiance pesante qui régnait dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Jeu 6 Aoû - 20:04

Au moins les deux jeunes gens étaient d'accord sur une chose: Ils savaient à quoi s'en tenir à présent. En venant à la rencontre de Mark comme elle l'avait fait, Kate savait pertinemment qu'elle allait trouver un homme en colère mais elle ne s'attendait tout de même pas à des telles paroles. Pour l'instant, elle était encore sur le choc de ce qu'elle venait d'entendre mais après une agréable soirée, elle allait se rendre compte qu'au final, c'était une discussion plus positive que négative puisque la jeune femme avait désormais toutes les raisons de bannir totalement le brun de ses esprits. Il lui était maintenant impossible d'avoir ne serait-ce que la moindre sympathie pour lui, ce qui ne serait qu'une aide de plus pour l'oublier définitivement. La première et principale aide avait été ses retrouvailles avec ses amis. La deuxième venait des hommes qu'elle avait fréquentés depuis son arrivée à New York.
Kate se rappela justement de son rendez-vous de ce soir. C'était un directeur de label musical qu'elle avait rencontré chez un couple d'amis commun et elle sortait avec lui depuis deux semaines. Mis à part sa mauvaise habitude de râler, il était de très agréable compagnie. La brunette profita donc des dernières minutes de batterie de son téléphone portable pour l'appeler.

- C'est moi. La séance a déjà commencé? ... Mince ... Je suis coincée dans un ascenseur mais je pourrais en sortir dans quelques minutes. ... Non je suis très sérieuse!

Lorsqu'il lui fit remarquer que c'était la pire excuse qu'il ait entendu pour justifier qu'on lui pose un lapin, elle se mit à rire mais craignant que son téléphone s'éteigne, elle redevint sérieuse. L'homme lui demanda où elle était et elle lui répondit:

- Sur Park Avenue, dans l'immeuble juste en face de ton bureau. ... Oui celui-là. ... Si tu es d'accord, tu peux venir jusqu'ici, j'ai ma voiture. On pourrait aller directement à l'hôtel, on louerait un film et on ferait monter le dîner dans la chambre. ... ok ... j'ai hâte que tu me montres ça! ... Attends moi au niveau -2. ... A tout à l'heure.

Elle raccrocha et éteignit tout de suite son portable pour être sûre de pouvoir donner un autre rapide appel au cas où. Tandis qu'elle le rangeait dans son sac, le technicien ajouta à l'interphone d'une voix embarrassée:

- J'ai trouvé d'où venait la panne. La mauvaise nouvelle, c'est que pour intervenir sur ce cas, il faut trois hommes et je suis le seul au service de nuit donc il faudrait attendre demain matin. Mais la bonne nouvelle, c'est que je peux déverrouiller les portes de la cage d'ascenseur de l'étage au dessus de vous et vous pourrez y passer si vous arrivez à vous hisser sur l'appareil et comme on m'a dit que vous étiez deux, ça ne devrait pas poser de problème.

A l'annonce de la mauvaise nouvelle, Kate fut figée mais la bonne nouvelle résolvait le problème si Mark y mettait un peu de bonne volonté. En comprenant ce qu'il allait être contrait de faire s'il voulait passer la soirée avec sa fille, elle eut un sourire victorieux qu'elle tenta de réprimer. Les bras croisés sur sa poitrine, elle se tourna vers Mark et lui adressa un regard qui signifiait que la balle était dans son camp. Le technicien lui, continuait de parler et expliquait que la trappe était retenue par quatre visses et qu'ils trouveraient forcément dans leurs poches où dans leurs sacs un objet à la bonne dimension, bref, rien que la jeune femme ne savait pas déjà.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Jeu 6 Aoû - 22:33

Plongé dans ses pensées les yeux clos, Mark entendit la voix de Kate s’élever. Au vu de sa conversation elle devait parler à son rendez-vous de ce soir. Bien qu’il n’avait que faire de ce qu’elle pouvait dire il était bien obligé d’écouter ses paroles puisqu’ils étaient coincés là. En l’entendant déballer le déroulement qu’elle prévoyait pour la soirée, un fin sourire naquit sur le visage de Mark. Il était quasiment certain qu’elle faisait cela dans le but de le faire enrager un peu plus. Il n’eu aucune réaction pourtant, restant calme et dans la même position sans bouger un doigt. On aurait presque pu croire qu'il n'avait rien entendu si elle n'avait pas parlé de manière à ce qu'il profite de ses paroles. Il la trouvait si pitoyable que lui montrer qu‘il pouvait être touché n‘était pas vraiment un service à lui rendre si il réfléchissait bien. L’homme de loi tenta donc de faire abstraction des paroles de la jeune femme en se disant que de toute manière cela ne le regardait plus désormais. Ce n’était jamais évident de tirer un trait sur une histoire lorsqu’on avait donné de sa personne comme rarement dans sa vie et Mark ne faisait pas exception à la règle. Il avait eu du mal à se résoudre à cet état de fait mais les mois l’avait aider à ouvrir les yeux sur une situation qui lui échappait. Les conclusions au bout de ces quelques mois était que Kate et lui n’étaient pas fait pour être ensemble et pour lui il était évident qu’ils ne pouvaient pas non plus être des amis. Leur chemin devait se séparer même si cela voulait dire renoncer à un vieux rêve pour lui et c'était sans doute cela qui avait été le plus pénible dans le fonds.

Juste après que la jeune femme aie raccroché la voix du technicien s’éleva pour les informer de la situation. Il paraissait clair que c'était mal parti lors des premiers mots qu'il prononça. Heureusement il leur indiqua qu’ils pouvaient sortir en passant par le haut de l’ascenseur. Mark n’eu pas même besoin de le voir qu’il savait que Kate devait jubiler silencieusement à l'idée qu'il allait devoir se plier à ce qu'elle voulait au départ. Pendant quelques secondes il se demanda si elle aurait tout de même ôter sa robe si elle avait su que cela finirait de cette manière. Accéder à sa demande n'avait été pour elle qu'une manière de lui montrer à quel point elle pouvait mépriser juqu'au cadeau intime qu'il lui avait fait pendant leur histoire après tout...L'instant n'étant pas propice au developpement de ce genre de questionnement il chassa cette pensée inutile de son esprit. Elle allait finalement pouvoir se donner un peu de frisson en sortant par le toit pensa-t-il finalement avec pitié. Il se décida alors à ouvrir les yeux et déposa sa malette à terre puisqu il lui faudrait porter Kate afin de dévisser la trappe. Si il n'opossait aucune objection à procéder de cette manière c'était parcequ’il n’avait aucune envie de passer la nuit entière dans un ascenseur alors que sa fille l'attendait et qui plus est avec une femme qu’il détestait en cet instant. Il ôta sa veste afin d’etre plus à l’aise dans ses mouvement et s’avança jusqu’à se trouver sous la plaque. Avec indifférence il plaça ses mains de manière à lui faire la courte échelle en attendant qu’elle reprenne son couteau de poche afin de dévisser la plaque.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Ven 7 Aoû - 0:11

Kate adorait obtenir ce qu'elle voulait, comme tout le monde d'ailleurs, et encore plus lorsqu'on le lui avait d'abord refusé. Lorsqu'elle avait compris que Mark n'aurait d'autre choix que lui faire la courte échelle, elle n'avait pas pu s'empêcher de penser que c'était le karma. Que dirait Wikipédia de ça? Que le Karma "est la somme de ce qu'un individu a fait, est en train de faire ou fera.". Ainsi, tout action va revenir affecter son auteur avec la même force.
Mark avait catégoriquement refusé de faire la courte échelle à Kate, eh bien il était maintenant catégoriquement obligé de faire la courte échelle à Kate! Appelez cela de l'immaturité si vous voulez, en tout cas la jeune femme avait le même sentiment de victoire que lorsqu'à l'âge de six ans, elle avait réussi à faire renvoyer sa dernière gouvernante, alors que monsieur Evans avait juré à sa fille que quoi qu'elle fasse, elle n'arriverait pas à faire prendre la porte à celle là. Et pourtant... la petite fille avait jubilé pendant trois jours!
Rien qu'à la pensée qu'après toutes les horreurs qu'il s'était montré capable de dire, Mark allait devoir se soumettre et littéralement courber l'échine pour l'aider à ouvrir la trappe, la brunette en avait le sourire aux lèvres. Pendant qu'il posait sa mallette et enlevait sa veste, elle se dit qu'elle allait peut-être se poser quelques questions sur le karma qui n'avait rien à voir avec le destin auquel elle n'avait jamais cru et ne croyait toujours pas.
L'architecte confirma au technicien qu'ils allaient suivre sa méthode pour sortir et pendant que le grincement des portes de la cage d'ascenseur se faisait entendre, la demoiselle sortit de nouveau le petit couteau et monta sur les mains de Mark.
Après une minute dans cette position elle commença à enlever la quatrième visse. Elle eut un petit ricanement en songeant qu'à cet instant, elle aurait aimé faire trente kilos de plus, soit quatre-vingt trois. Mais ce n'était pas avec sa petite cinquantaine de kilos qu'elle allait fatiguer Mark, même avec le poids de son sac à main.
La trappe s'ouvrit enfin sur un homme d'une cinquantaine d'année, un large sourire aux lèvres laissant apparaître ses dents quelque peu jaunies par des litres de café qu'il devait probablement boire pendant ses gardes.

- Je n'ai jamais été aussi contente de voir un technicien ascensoriste!

Ce sur quoi l'homme éclata de rire et attrapa la jeune femme pour la souleva sans difficulté. En une seconde, elle venait de passer de l'équilibre moyen d'un pied sur les mains de Mark à la stabilité de ses deux pieds sur une surface ferme: le haut de l'ascenseur. Lorsqu'elle rangea l'outil de fortune dans son sac, elle en profita pour sortir les deux billets de vingt dollars qu'elle avait dans son porte feuille. C'est tout ce qu'elle avait sur elle mais elle n'en aurait pas besoin ce soir. Elle les donna donc au technicien qui avait fait preuve de beaucoup d'efficacité puisqu'il était arrivé bien avant l'heure annoncée par la secrétaire de l'homme de loi.
Kate fit un pas vers l'extérieur mais se retourna pour ensuite se pencher et tendre une main vers Mark. Il fallait bien qu'il lui donne sa mallette le temps qu'il se hisse lui aussi. Pour le lui faire comprendre, elle fit un petit signe de tête vers l'objet et lui dit d'un ton totalement indifférent, ne trahissant pas sa satisfaction intérieure d'être enfin libre et surtout prête à partir loin de lui:

- C'est pour mon karma.

Elle ne s'attendait pas à ce qu'il comprenne et franchement, elle se moquait royalement de ce qu'il allait pouvoir penser de son geste et de sa dernière réplique. C'était juste histoire de marquer le coup, d'être sûre qu'elle n'allait pas se vautrer en descendant les escaliers parce qu'elle n'avait pas été une âme charitable une minute plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Ven 7 Aoû - 11:19

Mark tenta de rester aussi stable qu’il le pouvait ce qui ne fut pas trop difficile était donné que Kate n’était pas ce qu’on pouvait considérer comme un poids lourd. Elle ne mit d’ailleurs qu’une minute à dévisser les quatre visses de la plaque. Le technicien les attendait déjà sur le toit de l’ascenseur et aida la jeune femme à se hisser à l’extérieur. Une fois la jeune femme sortit Mark poussa un soupir de soulagement. Ce n’était pas qu’il commençait à fatiguer mais simplement qu’il était content qu’elle ne soit plus à ses cotés. Il alla récupérer sa veste qu’il enfila avant de relever la tête et de voir que Kate était toujours présente. Qu’attendait elle pour partir ? Elle lui le indiqua rapidement en montrant d’un signe de tête sa malette et en "expliquant" que c’était pour son Karma. Mark la regarda avec lassitude.

- Barre toi Kate. Dit il simplement d’une voix fatigué.

Il était réellement fatigué de ces petits jeux destructeurs entre eux et il voulait juste ne plus voir son visage ni même entendre sa voix. Il ne la comprenait pas, elle avait voulu sortir à tout prix de cet ascenseur pour ne plus être prés de lui et pourtant elle était encore là à vouloir offrir son aide. C’était totalement illogique mais qui savait ce qui pouvait passer par les neurones de la jeune femme pour qu’elle agisse comme cela. Peut être avait elle eu besoin de lui pour l’aider mais lui n’avait nullement besoin d’elle et elle pouvait d’ores et déjà se consacrer à sa petite soirée. Non vraiment l’homme de loi ne comprenait pas ce qu’elle voulait si ce n’était l’humilié et se moquer un peu plus de lui, comme si elle ne l'avait pas suffisement fait en le quittant il y avait 7 mois. Comment avait il pu être amoureux d’une garce pareille ne cessait il de se demander, à croire qu‘il avait des tendances masochiste insoupçonnées... Le technicien comprenant vaguement la tension entre les deux personnes il regarda Kate d'un air neutre avant de lui dire de le laisser faire et qu’elle devrait sortir de la cage de l’ascenseur maintenant. Pour lui ce n’était surement qu’une dispute entre amoureux étant donné qu’ils semblaient se connaître. Il n’était pas choqué de l’attitude de Mark car en plus de 15 ans de carrière il avait eu maintes fois l’occasion de voir de nombreuses situations similaires et il était toujours impressioné par la vitesse avec laquelle les gens se déchiraient une fois coincé dans un endroit clos et minuscule.Une fois que la jeune femme se soit poussé il tendis alors sa main et Mark lui donna sa malette avant que le technicien ne lui retende la main afin de l’aider à grimper à son tour. Etant habitué à faire du sport il ne fut pas difficile pour l’avocat de se hisser à l’extérieur surtout que le technicien avait une sacré poigne. Il donna une tape amicale sur l’épaule de l’homme en lui adressant un sourire sincère une fois debout sur l’ascenseur.

- Eh bien la fin de journée aura été riche en émotion ! Plaisanta-t-il. Merci beaucoup de votre aide en tout cas, vous avez été rapide.

Le technicien lui rendit son sourire en lui indiquant que ce n’était rien. Il ajouta qu’ils avaient bien fait d’attendre son arrivé avant de tenter quoi que ce soit évoquant au passage certain cas où des passagers avaient été gravement blessés en prenant la décision de sortir par le toit sans même attendre que les précautions de sécurité est été prises en amont. Mark jeta un rapide coup d’œil autour de lui, après tout ce n’était pas tout les jours qu’on se retrouvait à l’extérieur de l’habitacle d’un ascenseur. C’était froid et terriblement lugubre avec ces petites lumières de secours sur le long des murs. Ce ne devait pas être drôle de travailler dans un pareil cadre. Le technicien termina de raconter certaines horreurs qu’il avait pu voir au cours de sa carrière et ils sortirent de la cage d’ascenseur pour revenir sur la terre ferme au troisième étage. Mark pris une grande inspiration, cela lui faisait du bien d’être sortit de là.

- Je vous souhaite donc une bonne soirée. Déclara le technicien. Moi je dois encore pratiquer quelques manœuvres maintenant que vous êtes sortis de là. Allez rentrez bien.

Mark tendis sa main à l’homme en lui souhaitant bon courage et ce dernier la serra avec sourire avant de retourner dans la cage faire son métier. L’avocat regarda l’heure sur sa montre et se fit la réflexion que si il voulait acheter une bouteille de lait chez le laitier pas très loin de chez lui, il allait devoir se dépêcher. New York était une grande ville qui ne dormait jamais et où on pouvait acheter toute sorte de chose à n’importequ’elle heure mais il fallait connaître les bons magasins pour trouver les meilleurs produits. Il se trouvait que Meredith tenait à ce qu’il achete la lait là-bas car il venait directement de la ferme des propriétaires de la boutique qu’elle connaissait depuis des années.
Il ne tenta même pas de regarder où se trouvait Kate où même si elle était déjà partie. Il fallait dire que le couloir était pas mal encombré de curieux qui s’étaient pressés pour voir ce qu’il se passait et qu'il était un peu difficile au premier abord de repérer quelqu'un. Mark savait qu’elle était assez grande pour trouver la sortie toute seule et elle n’avait certainement pas besoin de lui…et même si cela avait été le cas il avait assez donné pour ce soir. Il pris donc la direction de la sortie en prenant cette fois ci les escaliers au moins il était certain que personne ne viendrait le bloquer pour lui prendre la tête alors qu’il rentrait tranquillement chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv] Ven 7 Aoû - 12:25

Kate n'aurait pas soupçonné que le fait de sortir de l'ascenseur soit si libérateur. Elle était plus soulagée qu'elle ne l'aurait cru et elle était à présent loin de l'état dans lequel les derniers mots de Mark l'avaient mise. Évidemment, il allait encore lui manquer, il suffirait qu'elle repense à l'un de leurs nombreux bons moments pour ressentir un vide et même si ce n'était pas réciproque, elle trouvait ce sentiment tout à fait normal. Cependant, le changement de l'homme de loi en ce qu'il était avant de rencontrer Brooke la réconfortait. L'homme que Kate aimait n'existait plus et n'avait peut-être jamais existé. Finalement, Mark avait sans doute raison, les périodes durant lesquelles il avait fréquenté la première jeune femme puis la seconde correspondaient à deux périodes où il ne savait plus ce qu'il faisait. A ce moment là il n'était pas dans son état normal puisqu'il était attentionné, passionné et aimant. Lorsqu'il était dans son état normal, il se tapait des coups d'un soir et était allergique à toute forme d'engagement avec une femme même minime. Après la remise des diplômes des deux meilleures amies, il avait quitté l'île et en avait allègrement profité pour retrouver ce caractère. Là, il était en train de faire la même chose. C'est bien connu, chassez le naturel et il revient au galop.

Lorsque l'architecte proposa son aide à son ex, il lui dit de se barrer. Peu importe sa réponse puisqu'elle avait au moins essayé d'être sympa. Elle haussa simplement les épaules et tentant de retenir un sourire elle lui répondit:

- Comme tu voudras.

Elle se redressa et se tourna vers le technicien qui lui conseilla de sortir. Après s'être échangé un au revoir, la brunette sortit de l'ascenseur, suivie de Mark. Elle se fraya un chemin parmi les employés qui observaient la scène et emprunta l'escalier. L'avocat et elle étaient sortis au troisième étage et devaient maintenant descendre jusqu'au deuxième niveau inférieur. Une fois arrivée, Kate se dirigea vers sa voiture devant laquelle l'attendait son rendez-vous, un gros bouquet de roses rouges dans les bras. La demoiselle n'eut aucun mal à se montrer ravie de cette douce attention même si en réalité, elle n'aimait pas les fleurs coupées et encore moins les roses. Mais ça, seul Mark le savait. Comme c'était le geste qui comptait, elle offrit un baiser à son rencard et passa une main dans ses cheveux châtains clairs ébouriffés. Malgré le peu de lumière du parking, il vit qu'elle était un peu pâle et le lui fit remarquer. Pensant qu'elle avait paniqué, il lui demanda si elle était seule dans l'ascenseur et la jeune femme lui répondit que oui. C'était une façon comme une autre de dire que Mark n'existait plus à ses yeux. Elle se moquait de savoir si à ce moment là il était encore dans les escaliers où sur le parking. Malgré ce qu'il pouvait penser, elle ne tentait pas de le rendre jaloux en embrassant un autre homme ou même en aillant une conversation téléphonique avec ce dernier. Vu ce qu'il lui avait dit, elle était certaine qu'il ne serait pas jaloux et franchement, elle n'avait jamais vraiment compris qu'il puisse être jaloux avec ses ex. En tout cas, elle n'était absolument pas jalouse, ce n'était pas dans sa nature. Elle ne l'était donc pas devenue en étant amoureuse. Elle savait qu'en sortant avec Mark, cela signifiait sortir avec un homme convoité par d'autres femmes mais elle avait assez confiance en lui et à l'amour qu'il lui portait pour ne pas être jalouse ou suspicieuse. Si elle avait su qu'il ne l'avait jamais aimé comme il le lui avait fait comprendre, elle aurait eu moins confiance en sa fidélité. Non en fait, si elle avait su ça, elle serait partie bien plus tôt. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas maintenant qu'elle allait être jalouse. Elle était consciente que tout comme elle, il n'avait pas passé sept mois d'abstinence et l'imaginer avec d'autres femmes ne lui faisait pas grand chose.

C'est une réflexion sur sa berline hybride qui la sortit de ses pensées. Elle sourit à l'homme qui faisait le tour de la voiture et qui se retrouvait devant la porte du conducteur. Elle lui demanda s'il voulait l'essayer et quand il accepta, elle lui lança les clés par dessus le véhicule. Ils montèrent alors tous les deux et après qu'elle lui ait fait un rapide briefing sur le fonctionnement du système, ils s'en allèrent.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite mise au point [pv]

Revenir en haut Aller en bas

Petite mise au point [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-