It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Dim 17 Mar - 0:05






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





Quinze heures. Aaron raccompagna à la porte le patient avec qui il venait de passer l'heure. Il avait cru qu'elle ne s'achèverait jamais. Ce patient était la version masculine de l'une de ses anciennes patientes, Ieva Mendel. Il lui sourit en lui souhaitant une bonne fin de journée, puis porta son regard sur sa secrétaire, qui demanda à la prochaine patiente de le suivre. Ne trouvant aucun intérêt à connaître le nom de ses nouveaux patients avant de les voir, il était curieux de savoir de qui il pouvait bien s'agir. En entendant sa secrétaire prononcer le nom de celle avec qui il allait passer l'heure suivante, il cru halluciner. Il porta son regard sur la patiente. Ses cheveux bruns, ses quelques rides, ses yeux bleus et ce style vestimentaire de vieille, il n'y avait aucuns doutes possibles: Ieva Mendel était décidé à lui gâcher la vie. A croire que Karl Hoffman et elle étaient de mèche. « Eurydice, dites moi que je rêve !! », se plaignit-il en arabe, langue qu'il savait maîtrisée par sa secrétaire et ignorée par Ieva Mendel. « Mademoiselle Mendel, quel plaisir de vous revoir. », déclara-t-il du ton le plus crédible qu'il avait en stock. C'était partis pour une heure de plainte - et de quelques phrases à noter.

Vingt-trois heures. La soirée était désormais bien avancée. Afin de décompresser après ces deux rendez-vous "mortels", Aaron avait décidé de sortir. Il avait repéré une boîte de nuit dans Midtown il y a quelques semaines mais n'avait pas encore trouvé le temps de s'y rendre. Vers vingt heures, il prit la voiture jusqu'à l'adresse indiquée sur un tract qu'il avait récupéré. Le DJ jouait surtout du David Guetta, la mode du moment. Rapidement, Aaron repéra une blonde assisse au bar, l'air pensive. Sûrement une fille qui venait pour tenter d'oublier ses soucis en buvant et en dansant. Exactement le genre de femme qu'il aimait. Elle n'avait pas l'air bien vieille, entre vingt et un et vingt cinq ans, mais ce détail était loin de le déranger. Blonde, jeune, avec une vie à soucis qu'il pourrait l'aider à résoudre et obtenir son admiration. Il s'avança vers le bar lorsqu'il vit une serveuse se rapprocher de plus en plus. Le verre qu'elle tenait sur le plateau se mit à trembler. Elle manqua de trébucher. Le contenu du verre tomba sur la chemise blanche d'Aaron. Le temps de réaction passa. « Non mais j'hallucine... ma parole de ma parole, ça vous arrives de faire attention ou vous marchez ou ça ne vous a jamais traversé l'esprit ? », s'indigna-t-il. Si cette serveuse croyait en avoir fini avec lui, elle était loin de la vérité.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Sam 23 Mar - 13:44



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

Tête baissée, mains enfoncées dans mes poches, et sac caché sous mon manteau, j'avançai d'une allure rapide. Ma paranoïa devenu naturelle refaisait toujours surface à partir du moment où je franchissais le seuil de ma porte. Je préférais prendre mes précautions, plutôt que courir un quelconque risque. Mon manteau était suffisamment long pour couvrir dans son intégralité la petite robe noire que j'avais achetée pour mes services. Heureusement, j'avais l'habitude de porter des talons, ce qui me permettait de marcher assez rapidement, tout en jetant de temps en temps des coups d'oeil derrière moi. Je voulais être certaine de ne pas être suivie, ou quoi que ce soit dans le genre. Je ne vivais pas dans un quartier spécialement risqué, mais je préférais tout de même rester méfiante. Sait-on jamais. Des malades en tout genre vivaient à New-York, comme dans toute autre ville. Je n'étais pas plus en sécurité qu'ailleurs, et je le savais parfaitement. Mon regard se leva et c'est avec soulagement que j'aperçus l'enseigne de la boîte de nuit dans laquelle je travaillais désormais. Je glissai une main sur mon visage et coinçai une mèche de cheveux récalcitrante derrière mon oreille. La boîte de nuit était déjà ouverte quand j'y entrai, et quelques clients traînaient dans la salle, attendant que la soirée ne débute réellement. C'est-à-dire, dans encore quelques heures, aux alentours de minuit. C'était à ce moment-là, qu'une grosse partie des fêtards débarquaient. Une fois mes affaires posées à l'arrière de la boîte, dans les casiers réservés au personnel, j'allais m'installer derrière le comptoir. Mon service pouvait commencer...

Même si la boîte de nuit n'était pas encore complète, il y avait tout de même pas mal de clients qui traînaient à droite et à gauche. J'avais, du coup, pas mal de boulot. La plupart du temps, je me contentais de rester derrière le bar, là où je risquais le moins d'entrer en contact avec qui que ce soit. Malheureusement, il arrivait aussi que je doive m'extirper de ma "cachette", pour aller servir les clients dispersés dans l'immense salle. Comme c'était le cas maintenant, en fait. Etant donné qu'il y avait trop peu de gens qui venaient chercher leur verre jusqu'ici, je n'avais d'autres choix que de me déplacer par moi-même. Je disposais plusieurs cocktails divers sur un plateau, pris une profonde inspiration pour me donner du courage et, finalement, me lançai. Cela se passa plutôt bien dans l'ensemble, je réussis à vendre la quasi totalité des verres, et personne n'avait franchit la limite de sécurité comme j'aimais l'appeler. De plus, il y avait plusieurs personnes devant le bar, attendant sûrement d'être servis, je pouvais donc retourner me cacher derrière le bar. Sans trop emportée dans mon élan, je ne fis guère attention où je mettais les pieds, et je trébuchai à quelques mètres seulement du bar. Un juron s'échappa de mes lèvres et je rougis instantanément en voyant que le contenu du verre s'était versé dans son intégralité sur la chemise du client face à moi. « Non mais j'hallucine... ma parole de ma parole, ça vous arrives de faire attention ou vous marchez ou ça ne vous a jamais traversé l'esprit ? », s'exclama-t-il avant que j'ai eu le temps de m'excuser. Je me mordis la lèvre, gênée, et me redressai. Mon regard se posa alors sur son visage et je reconnus mon psy', que je n'avais en réalité vu qu'une fois. « Hum... Je suis vraiment, vraiment désolée. Je vais vous chercher quelque chose pour vous essuyer. », m'excusai-je en détournant le regard et en me précipitant - réfugiant serait sans doute le meilleur terme ici - derrière le bar. J'attrapai un torchon et lui tendis. « Voilà et encore toutes mes excuses, je ne regardai pas où j'allais.. », ajoutai-je, accompagnant le tout d'un sourire désolé. Et je l'étais réellement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Sam 23 Mar - 22:06






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





Aaron commençait à regretter la façon dont il avait décider de s'habiller. Pourquoi avait-il mit une chemise blanche, qui plus est neuve et non une noire ? Parce que cette journée n'était vraiment pas son jour de chance, sûrement. Après Karl et Ieva à la suite, il ne manquait plus que ça pour que sa journée soit une véritable catastrophe. Il y a vraiment des jours où l'on ferait mieux de rester coucher, qui plus est lorsqu'un jour d'absence ne nuit pas à son compte bancaire. « Hum... Je suis vraiment, vraiment désolée. Je vais vous chercher quelque chose pour vous essuyer. » Il attrapa brutalement le torchon que la brune lui tendait. « Voilà et encore toutes mes excuses, je ne regardai pas où j'allais.. » Sans blagues ? Il avait bien remarqué que cette serveuse maladroite ne regardait pas devant elle. Elle aurait pu renverser son plateau sur n'importe qui, sur quelqu'un déjà en couple et n'ayant par conséquent rien à faire de son apparence physique mais non, il avait fallu que ça tombe sur lui. Et puis, elle était en train de sourire. Certes elle avait l'air sincère, mais sur son visage ce sourire d'excuse paraissait tellement faux. Enfin, pas faux, mais Aaron trouvait qu'elle avait l'air complètement ridicule. Et puis, qu'est-ce qu'un sourire pouvait changer ? Ce n'était sûrement pas ça qui allait retirer la tache de sa chemise, et c'était bien dommage. Il continuait d'éponger le contenu du verre, en vain. La tache était bien trop visible, de plus Aaron avait l'impression que le torchon que la serveuse lui avait tendu n'avait fait qu'empirer les choses. Il jeta un regard à la blonde au bar. Un homme l'avait accoster et lui avait offert un verre. Ce n'était pas encore ce soir qu'Aaron trouverait quelqu'un à ramener chez lui, à cause de la maldresse d'une serveuse. « J'en n'ai rien à foutre de vous excuses, ça ne changera rien. », s'énerva-t-il en lui plaquant le torchon dans les mains. « Me dites pas que votre cocktail était à base de vin. » La couleur violette de la tache commençait à l'inquiéter.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Dim 24 Mar - 20:59



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

Au juste, pourquoi m'étais-je tournée vers le métier de barmaid ? Sans doute parce que je n'avais pas eu la possibilité de faire beaucoup d'étude, et que, en plus, je n'avais aucune expérience au tout début, quand je m'étais décidée à chercher du boulot. J'avais bien passé pas mal d'entretien, mais sans jamais de succès, trop timide, trop réservée, pas assez bavarde, et j'en passe des meilleurs. Alors ce métier m'était apparue comme une ultime chance, une opportunité à ne surtout pas laisser passer. Il suffisait de sortir son plus beau sourire et de remplir des verres, sans oublier, bien sûr, de tenir à distance les clients trop entreprenants. Evidemment, ma maladresse était parfois un sacré frein pour ma carrière, comme le prouvait ce moment gênant. Le contenu du verre déjà tout renversé sur la chemise, désormais plus très blanche, du client, je me répandis en excuses et m'empressais d'aller chercher un torchon derrière le bar. Si j'en avais eu la possibilité, je serais bien allée me cacher dans un trou de souris, tiens ! Anxieuse, les mains posées sur le comptoir devant moi et je le regardai essuyer, en vain, la tâche qui s'étalait sur son vêtement. « J'en n'ai rien à foutre de vos excuses, ça ne changera rien. », s'enflamma-t-il alors que je gardai le silence, estimant que c'était le mieux que je pouvais faire actuellement. Il était déjà assez énervé comme cela, j'avais comme la sensation que cela ne ferait qu'empirer la situation si je disais quoi que ce soit. Oh, et pendant que j'y étais, je n'avais plus qu'à espérer qu'il ne reconnaisse pas l'espèce de cinglée qui avait quitté son cabinet de psy' pour ne jamais y revenir, ce serait définitivement le comble. Je réceptionnai le torchon sans broncher, attendant qu'il ne se défoule vraiment. Parce que j'en étais persuadée, ce n'était que le début de la crise qui s'annonçait. « Me dites pas que votre cocktail était à base de vin. », accusa-t-il alors que je passai une main dans mes cheveux, plus que mal à l'aise à présent. « Euhm... Si ? », demandai-je plus que je ne l'affirmai, pourtant déjà bien fixée sur la réponse, surtout maintenant qu'il me le rappelait. Je me balançai d'un pied sur l'autre, tordant le torchon entre mes mains moites. « Ecoutez, vous n'aurez qu'à... emmener votre chemise au pressing, et vous me ramènerez la note... D'accord ? », proposai-je maladroitement, accoudée au bar pour cesser tout mouvement plus stressant qu'autre chose. J'aurais mieux fait de prétendre être malade ce soir, finalement...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Sam 13 Avr - 14:20






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





La tache violacé, entre le violet et le bordeaux sur la chemise blanche d'Aaron continuait de s'agrandir. Il savait qu'essayer de l'éponger serait inutile, lorsqu'il tâchait ses vêtements, enfant, sa mère n'essayait jamais de faire partir la tache et mettait l'habit tâché avec le linge sale, prêt à être lavé.« Euhm... Si ? » Elle avait l'air de ne même pas savoir ce qu'elle avait mit dans ce cocktail. Jamais il n'avait eu l'occasion de tomber sur une telle serveuse. Ce n'était pas étonnant qu'elle se retrouve à servir des cocktails, à la voir c'était sûrement ce qu'elle pouvait faire de mieux. Déjà qu'un simple verre avait la vie dure pour arriver, alors faire autre chose... bon, après tout, la maladresse n'empêche pas d'avoir une page à son nom sur Wikipédia, ni de gagner un bon salaire... Aaron en est bien la preuve.« Vous avez payé votre patron pour qu'il vous embauche ou quoi ? », siffla-t-il, exaspéré. « Ecoutez, vous n'aurez qu'à... emmener votre chemise au pressing, et vous me ramènerez la note... D'accord ? » Il soupira, incrédule. « C'est la moindre des choses, vous savez combien elle m'a coûté ? Et quel est votre nom, que je sache à qui la donner ? » Accoudée au bar, elle n'arrêtait pas de tordre le torchon dans ses mains. La voir faire commençait à énerver Aaron. Pourtant, c'était un tic comme les autres, synonyme de gêne, qui d'habitude ne le gênait pas. Mais là, il l'exaspérait. Et le fait que cette jeune femme avait l'air aussi maladroite que lui y était sans aucun doute pour quelque chose. Peut être que ce qu'il l'agaçait encore plus que ce verre renversé sur sa chemise était le fait qu'il soit possible que quelqu'un soit plus maladroit que lui. Il attrapa brutalement le torchon des mains de la serveuse et le posa sur le comptoir, sans prendre la peine de donner une quelconque explication.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Sam 20 Avr - 11:48



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

Bien sûr qu'être une serveuse maladroite n'était pas une situation simple tous les jours. Sans doute aurais-je dû choisir un autre métier vers lequel me tourner, mais étais-je seulement capable de faire autre chose que cela ? Je n'en étais pas persuadée. Après tout, même si j'avais pu, grâce à mon frère, faire quelques études, j'étais sûre que cela n'était pas suffisant. Et dire que, jeune, je rêvais de travailler avec les enfants. Tout cela, c'était du passé... Depuis, j'avais du revoir mes objectifs à la baisse. C'était bien pour cette raison que, ce soir, je me retrouvais dans une telle situation, faisant face à un client, anciennement mon psychologue, à la chemise tâchée et visiblement ... très en colère. Ma maladresse avait encore frappé, pour mon plus grand désarroi. Et mes tentatives d'excuse semblaient ne pas porter leurs fruits, bien au contraire. A chaque mots que je déblatérai, il semblait s'énerver un peu plus. Étrangement, je sentais que de mon côté aussi, la colère commençait à monter... La façon qu'il avait de me parler, comme si je n'étais rien d'autre qu'une merde égarée sur un trottoir, bien inférieure à lui donc, y était sans doute pour beaucoup. « Vous avez payé votre patron pour qu'il vous embauche ou quoi ? », lança-t-il, furieux. Je claquai inconsciemment ma langue sur mon palais, ne prenant pas la peine de lui répondre. Heureusement que je n'étais plus du genre à me préoccuper de ce que l'on pouvait penser de moi depuis longtemps... Il avait l'art de mettre les gens plus bas que terre. Je lui proposais de lui rembourser ce que lui coûterait un voyage au pressing. Cela coûterait sûrement une fortune mais tant pis... je me serrerai la ceinture ce mois-ci. « C'est la moindre des choses, vous savez combien elle m'a coûté ? Et quel est votre nom, que je sache à qui la donner ? », demanda-t-il, au comble de l'agacement, avant d'attraper le torchon que je tordais depuis quelques instants, pour le jeter un peu plus loin sur le comptoir. « Katerina. Katerina Viscenti. », dis-je d'une voix assez forte pour couvrir le bruit ambiant. Je calai mes mains sur le comptoir, puisque je n'avais plus le torchon pour me défouler, et plantai mon regard dans le sien. « Vous n'aurez qu'à déposer ça ici dans quelques jours, je rembourserai le tout immédiatement. », repris-je, d'une voix la plus calme qui soit. Je n'allais pas m'énerver. Ah ça, non. Certainement pas. Et puis, il y avait là au moins un point positif dans tout cela : il semblait ne pas se rappeler de moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Ven 26 Avr - 15:12






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





Elle continuait à rester calme, l'air de ne pas savoir quoi répondre, ce qui agaçait de plus en plus Aaron. Non seulement à cause de cette fille la blonde qu'il avait repérée n'était plus envisageable, une tache assez grande avait salie sa chemise, mais en plus quelques personnes le regardaient bizarrement parce qu'il lui criait après. Si elle aussi avait commencé à s'énerver, ça aurait fait paraître Aaron tout de même moins ridicule, mais non, à croire qu'elle ne s'intéressait qu'à elle même et à l'image que les autres pouvaient avoir d'elle uniquement. C'était sûr, là, elle passait pour la pauvre petite serveuse tombée sur le mauvais client. Mais non seulement Aaron était d'un naturel à se plaindre souvent, mais en plus il avait passé une journée insupportable au possible. Certes, la jeune femme n'y était pour rien, mais dans ce genre de situation, il est au courant de s'en prendre au premier qui en donne l'occasion... Elle lui proposa de régler la note du pressing, ce qu'Aaron trouva plus que normal, puis il lui demanda son nom afin de savoir à qui donner la facture. « Katerina. Katerina Viscenti. » Ce nom lui était familier. Où l'avait-il entendu auparavant ? « Vous n'aurez qu'à déposer ça ici dans quelques jours, je rembourserai le tout immédiatement. » Katerina Viscenti, maladresse alarmante, l'air tout sauf débrouillarde, timidité maladive... bingo. Oui, maintenant qu'elle lui avait dit son nom, il se souvenait d'elle. Elle avait prit un rendez-vous pour une séance d'hypnose, mais elle avait l'air peu rassurée et avait finit par s'enfuir en courant. Cette fille avait vraiment un problème, au delà de sa maladresse. Il ne se souvenait même plus pourquoi elle avait voulu tenter l'hypnose... pour essayer de soigner sa maladresse ? Peut être, ça serait plutôt logique. Aaron laissa s'échapper un rire moqueur. « Ah oui, Katerina Viscenti, je me souviens... Ravie de vous revoir. Vous avez fait quelque choses pour vos quelques problèmes mentaux depuis la dernière fois ? », ricana-t-il. Il s'empêcha d'ajouter un autre commentaire du même genre. Peut être un peu plus tard, si l'occasion se représentait... Aussi bien au travail il pouvait se retenir de balancer quelques vacheries de ce genre, mais lorsque c'était hors cadre professionnel, c'était autre chose. Après tout, pourquoi se retenir ? Surtout avec Katerina, comme apparemment elle n'était pas prête de remettre les pieds dans son cabinet...


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Mar 30 Avr - 15:18



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

Sans doute possible, il avait beaucoup de chance que je sois d'un naturel calme et patient. Face à lui, je subissais tous les affronts sans broncher, tentai même de trouver la solution la plus courtoise que possible, pour écourter cet échange musclé. Il paraissait, de son côté, beaucoup plus borné, puisqu'il revenait sans cesse à la charge, n'hésitant pas à m'insulter, plus ou moins directement. Bien sûr que j'étais agacée, voir même clairement énervée, mais je ne le montrai pas, histoire de ne pas envenimer encore un peu plus la situation. Quoi que, cela semblait carrément inévitable, puisqu'il ne tarda pas à me demander mon nom. Sans cela, peut-être aurais-je pu passer inaperçue face à mon ancien psychologue et hypnotiseur mais là, avec mon nom, mes chances ne faisaient que s'amenuiser un peu plus encore. Après, il me restait l'infime chance qu'il ne se souvienne pas de mon nom, mais cela était somme toute fort peu probable. En tout les cas, cela ne pouvait pas être pire que maintenant. Enfin ça, c'était ce que je pensais... « Ah oui, Katerina Viscenti, je me souviens... Ravie de vous revoir. Vous avez fait quelque choses pour vos quelques problèmes mentaux depuis la dernière fois ? », demanda-t-il sur un ton des plus détestables. Je le jaugeai du regard un instant, notant sans sourciller qu'il n'y avait aucune blague de quelques forme que ce soit dans ses paroles. Là, par contre, il devenait carrément insupportable. Ne voulant pas m'abaisser à son niveau, ridiculement bas, j'affichai mon sourire le plus hypocrite que j'avais en stock. Je n'étais ni malpolie, ni violente habituellement, alors il ne méritait pas même que je montre à quel point il me mettait hors de moi, avec ses jugements à la con et sa volonté apparente de me rabaisser plus bas que terre. J'étais déjà plus bas que terre, de toute façon. « Ravie que vous vous rappeliez de moi. Ne vous en faites pas, tout s'est arrangé. Quant à vous, vous devriez peut-être songer à vous auto-hypnotiser, ou un truc dans le genre, histoire de vous évitez bien des ennuis. », lançai-je d'une seule traite, sans quitter mon sourire, ni même afficher la moindre animosité. J'y étais peut-être allée un peu fort, mais il était la première personne à me manquer autant de respect depuis bien longtemps. Il fallait bien que, d'une manière ou d'une autre, je lui rende la monnaie de sa pièce ... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Dim 5 Mai - 11:21






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





Toujours avec un sourire moqueur aux lèvres, Aaron était assez satisfait de sa réplique. Elle n’allait sûrement pas répliquer, vu comment elle avait l’air douée, elle n’oserait pas. « Ravie que vous vous rappeliez de moi. Ne vous en faites pas, tout s'est arrangé. Quant à vous, vous devriez peut-être songer à vous auto-hypnotiser, ou un truc dans le genre, histoire de vous évitez bien des ennuis. » Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre ça. Finalement, elle savait se défendre la Katerina Viscenti… elle cachait bien son jeu ! « Quel genre d’ennui ? Car à part que votre maladresse frappe à nouveau, je ne vois pas ce qu’il pourrait encore m’arriver. En plus, on ne peut pas s’auto-hypnotiser. » Tout du moins, si c’était possible, il n’était pas au courant, et ça il préférait s’abstenir de le préciser. Aaron avait hésité à ajouter un ‘madame-je-sait-tout’ à la fin de sa phrase, mais s’était résigné, réalisant que ce genre de réplique était typique d’un enfant de huit ans maximum. Autant limiter là les dégâts provoqués à son image. En plus, elle continuait de sourire, l’air d’être satisfaite de sa réplique. Quelques instants auparavant, elle était encore gênée, et là, voilà qu’elle se rebellait. Vraiment, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans ce monde ! « Et vous disiez que tout s’est arrangé – laissez-moi rire. Vous êtes sérieuse ? Car on ne dirait vraiment pas. » On s’inquiète pour les gens, et voilà comment on nous remercie. Quoique, Aaron n’avait pas demandé des nouvelles de l’état mental de son ancienne patiente car il s’en inquiétait, mais plus pour s’en moquer, comme il aimait tant le faire. Après tout, c’était elle qui avait commencé, il ne faisait que se défendre depuis le début. Enfin… d’après lui. Ils pourraient très bien être déjà repartis chacun de leur côté, mais maintenant qu’il avait trouvé comment occuper une partie de sa soirée, Aaron n’était pas près de la lâcher. Peut-être que la prochaine fois elle serait plus prudente et ferais attention à ne pas renverser ses cocktails, qui plus est lorsqu’il y a du vin ou un autre alcool aussi tachant dedans.


© Méphi.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Ven 10 Mai - 17:29



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

J'avais beau être supra calme, et même carrément fragile, moralement parlant, je ne pouvais pas non plus continuer à laisser cet Aaron me descendre comme pas permis. Il y avait tout de même des limites à ce que je pouvais accepter venant de quelqu'un qui ne me connaissait absolument pas. J'aurais sans doute dû, en effet, faire un peu plus attention en tenant ce verre, mais ce n'était définitivement pas une raison pour me rabaisser de la sorte. « Quel genre d’ennui ? Car à part que votre maladresse frappe à nouveau, je ne vois pas ce qu’il pourrait encore m’arriver. En plus, on ne peut pas s’auto-hypnotiser. », répliqua-t-il à son tour, piquant. Je levai les yeux au ciel, exaspérée par son attitude enfantine. A croire que le drame de sa vie entière se jouait là, alors qu'il se promenait avec une chemise blanche désormais tâchée. N'était-il pas assez mature pour se rendre compte qu'une telle catastrophe, bien que vraiment désolante n'était pas la pire chose qui puisse nous arriver ? « Malheureusement pour vous... », marmonnai-je sans vérifier si oui non, il m'avait entendue. Tout cela ne valait vraiment pas la peine que je m'énerve, pour la première fois depuis bien longtemps. A quoi bon ? Il semblait décidé à camper sur ses positions, alors soit. Je n'allais pas me prendre la tête pour un têtu comme lui. Vraiment pas. « Et vous disiez que tout s’est arrangé – laissez-moi rire. Vous êtes sérieuse ? Car on ne dirait vraiment pas. », ajouta-t-il, insistant. Je lui jetai un rapide coup d'oeil, tout en commençant à rincer des verres disposés ça et là sur le comptoir. Il ne semblait pas décidé à me foutre la paix, et bien si cela pouvait l'occuper un peu, qu'il continue. Il devait vraiment être désespéré pour ne pas juste tourner les talons pour rentrer chez lui. « Que je sois sérieuse ou pas, puis-je savoir en quoi cela vous concerne d'une manière ou d'une autre ? », demandai-je d'une voix rapide, hésitant entre m'énerver une bonne fois pour toute, ou rester calme pour tenter de lui prouver que ce qu'il me disait ne m'atteignait d'aucune manière. « Pensez-vous vraiment que le fait que j'ai renversé un verre sur votre chemise anciennement blanche vous donne un quelconque droit sur moi ? », ajoutai-je rapidement, désireuse de lui faire comprendre que tout ce que je voulais, à présent, c'était qu'il parte un bonne fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Sam 25 Mai - 20:12






Katerina


« Je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. »





« Malheureusement pour vous... » Au bout de quelques secondes, Aaron comprit ce qu'elle avait voulu dire avec cette phrase. Au début, il s'était demandé de quoi elle parlait, puis... Il chercha quelque chose à ajouter, mais se résigna, se rendant finalement compte que cela ne servait à strictement rien. Katerina réussissait trop bien à garder son calme, ce n'était même pas drôle, en fait. « Que je sois sérieuse ou pas, puis-je savoir en quoi cela vous concerne d'une manière ou d'une autre ? Pensez-vous vraiment que le fait que j'ai renversé un verre sur votre chemise anciennement blanche vous donne un quelconque droit sur moi ? » Tout ce qu'elle voulait, c'était se débarrasser de lui, pouvoir continuer à renverser des verres sur d'autres clients qui ne seront pas aussi bornés bien tranquillement sans se soucier de l'avis des autres, Aaron le savait bien, c'était plus que visible. Après tout, il devait bien avouer qu'il la comprenait. Sauf qu'à sa place, il aurait déjà envoyé balader le client. Depuis bien longtemps même, quitte à se faire ensuite renvoyé pour manque de compréhension envers les gens. Car déjà que devoir supporter certains patients était une tache assez difficile ; s'il avait été serveur, devoir supporter des clients aussi râleurs, Aaron n'aurait pas pu. Mais hors de question qu'elle s'aperçoive qu'il était en train de se mettre à sa place et que c'était pour ça qu'il envisageait de la laisser continuer sa soirée comme elle l'entendait. « Anciennement, ça c'est sûr ! Et non, je ne pense pas ça, mais on n'est pas en dictature aux dernières nouvelles, il y a un truc qui s'appelle la liberté d'expression, paraît que c'est génial ! » Il jeta un dernier regard à la femme qu'il avait repéré avant cet incident. Dernier regard, car visiblement, elle était partie avec l'homme qui l'avait accosté quelques temps plus tôt. « Eh ben, je crois que je n'ai plus rien à faire ici. », déclara Aaron en désignant l'ancienne place de la blonde. Peut être qu'en se dépêchant, il aurait le temps de se changer et d'aller autre part... Avec un peu de chance.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission. Jeu 6 Juin - 0:26



Aaron D. Eliraz & Katerina A. Viscenti

Aaron devait avoir décidé de me mettre hors moi, avec ses répliques cinglantes et ses remarques totalement, il fallait bien l'avouer, irrespectueuses. Cela ne marchait que moyennement. D'une part, parce que j'étais loin, très loin, d'être une personne impulsive, et aussi parce que je maniai presque à la perfection l'art de garder mon impassibilité. Bien sûr qu'il m'énervait, bien sûr que je rêvais de trouver le courage de lui mettre une gifle rien que pour le culot sans faille avec lequel il m'insultait, ni plus ni moins. Mais pour mon plus grand désarroi, je n'étais pas ce genre de personnes. Non, je préférai conserver mon calme, et lui répondre en toute tranquillité. Au moins, je n'envenimai pas encore un peu plus la situation, même si, pour cela, je devais mettre tout mon amour propre de côté. Bon, en même temps, ce n'était pas comme si j'en avais énormément de base déjà. « Anciennement, ça c'est sûr ! Et non, je ne pense pas ça, mais on n'est pas en dictature aux dernières nouvelles, il y a un truc qui s'appelle la liberté d'expression, paraît que c'est génial ! », répliqua-t-il alors que je me retenais, plus que difficilement, de lever les yeux au ciel. Oh non, il ne méritait pas même que je montre le moindre signe de faiblesse, ou de colère. J'étais certaine que le mieux était de répliquer par le calme le plus plat, histoire de faire comme si tout ce qu'il disait ne m'atteignait pas. Comme si. « Il paraît, oui. », dis-je tout simplement, écourtant ainsi son délire sur les dictatures. Comme s'il le privait pour s'exprimer, tiens ! « Eh ben, je crois que je n'ai plus rien à faire ici. », ajouta-t-il, peu de temps après, et je tournai la tête dans la direction qu'il devinait. Peut-être une proie qui s'était échappée. Je plantai de nouveau mon regard dans le sien, toujours aussi impassible. Je ne perdrais pas les pédales pour, et à cause de lui ! « Je ne vous retiens pas. », lâchai-je dans un souffle, implacable, et pas le moins du monde mal à l'aise de quasiment virer un client. En même temps, cela serait ensuite bénéfique, puisque je pourrais terminer mon service dans le calme le plus total. Il était grand temps qu'il se décide à me lâcher la grappe, ou je risquai de finir par vraiment perdre le contrôle.

HJ : tu clos le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission.

Revenir en haut Aller en bas

Katerina ◘ je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-